Vous êtes sur la page 1sur 4

Les Polynômes, Compilation Novembre 2008

Gymnase de Morges
Seeger, Floriane
Novembre 2008

Les Polynômes
Compilation
Les Polynômes, Compilation Novembre 2008

Les Polynômes

Introduction
En mathématiques, un polynôme est la combinaison linéaire des produits de puissances d'une
ou de plusieurs indéterminées, habituellement notées X, Y, Z… Ces objets sont largement
utilisés en pratique, ne serait-ce que parce qu'ils donnent localement une valeur approchée de
toute fonction dérivable (voir développement limité) et permettent de représenter des formes
lisses (voir l'article courbe de Bézier, décrivant un cas particulier de fonction polynôme).

En algèbre générale, un polynôme à une indéterminée sur un anneau unitaire est une
expression de la forme :

a_0 + a_1 X^1 + a_2 X^2 + \cdots + a_n X^n \,

où X est un symbole appelé indéterminée du polynôme, supposé être distinct de tout élément
de l'anneau, et les coefficients ai sont dans l'anneau.

Si, en mathématiques appliquées, en analyse et en algèbre linéaire, il est fréquent de


confondre le polynôme avec la fonction polynôme, il n'en est pas de même en algèbre
générale. Cet article traite principalement du polynôme formel à une indéterminée.

Fonctions polynômes

À tout polynôme f de A[X], on peut associer une fonction polynôme d'ensemble de définition
et d'arrivée A. On obtient la valeur de cette fonction pour un argument donné a en remplaçant
partout le symbole X dans f par a. Les algébristes font une distinction entre un polynôme et
une fonction polynomiale car, sur certains anneaux A (par exemple sur les corps finis), deux
polynômes différents peuvent avoir la même fonction polynôme associée. Ceci n'est pas le cas
sur le corps des réels ou des complexes et donc les « analystes » ne séparent pas les deux
concepts.

Exemple : Sur le corps fini \mathbb Z /_{\displaystyle 2 \mathbb Z}, le polynôme X + X2 est
non nul, mais sa fonction polynôme associée l'est.

Morphisme d’évalutation

Plus généralement, dans un polynôme f, on peut remplacer le symbole X par n'importe quel
élément x_0 \, appartenant à une algèbre E sur A. L'application qui, à tout polynôme f dans
A[X], associe l'élément f ( x_0 ) \, de E (défini comme ci-dessus), est appelée morphisme
d'évaluation en x_0 \, de A[X] dans E. Un cas très fréquent est celui où A est un corps \mathbb
K \,, et E l'algèbre des matrices n × n sur \mathbb K .
Les Polynômes, Compilation Novembre 2008

Coefficients dans un anneau commutatif unitaire intègre


Si f et g sont des polynômes dans A[X],
nous dirons que f divise g s'il existe un
polynôme q dans A[X] tel que f.q = g.

http://upload.wikimedia.org/math/f/c/e/fce5c1af
0f677cf946444e35998907fd.png

Certains polynômes aux propriétés particulières se détachent alors :

1. * Polynôme inversible : un polynôme P est inversible s'il existe un polynôme Q tel que
P.Q = 1.
Les seuls polynômes inversibles de A[X] sont les polynômes constants dont la constante est
inversible dans A.

2. * Polynôme irréductible : Polynôme dont les seuls diviseurs sont les éléments inversibles
ou les polynômes U.P où U est un polynôme inversible.

Un polynôme unitaire du premier degré est irréductible (contre-exemple : 2X+2=2(X+1)


n'est pas irréductible dans \mathbb Z[ X ]\,) .
Le polynôme X 2 + 1 est irréductible dans \mathbb R[ X ] \,, mais pas dans \mathbb C
[ X ] \,.
Si A est un anneau factoriel, alors tout polynôme se décompose de manière unique, à un
inversible près, en produit de polynômes irréductibles. A[X] est donc aussi factoriel.

3. * Polynôme premier : P est un polynôme premier si, pour tout Q et S tel que P divise Q.S
, si P ne divise pas Q alors P divise S.

Exemples

Pour éviter une surcharge de notation, on ne précisera que


l'expression de la fonction polynôme, étant entendu que
son ensemble de départ est toujours ou .Si , f est une
fonction polynôme de degré 5.Le degré d'une fonction
polynôme non nulle est le degré de sa fon ction monôme
de plus haut degré. Une fonction constante non nulle est
une fonction monôme de degré 0. La fonction constante
nulle est appelée fonction polynôme de degré égal à Une
fonction affine, définie par f(x) = ax + b et telle que a soit
non nul, est une fonction binôme du premier degré. Une fonction définie par f(x) = ax2 + bx +
c et telle que a soit non nul, est une fonction trinôme du second degré.
Les Polynômes, Compilation Novembre 2008

L'application d de A[X] dans A[X] est un morphisme de modules et donc de groupes vérifiant
d(PQ) = PdQ + QdP. À ce titre, c'est une application de dérivation, dans un anneau.

Une propriété importante du polynôme dérivé est le fait qu'une racine est multiple si et
seulement si elle est aussi racine du polynôme dérivé. En effet, dire qu'une racine r est
multiple pour un polynôme P c'est dire qu'il existe n strictement supérieur à 1 et un polynôme
Q[X] tel que P[X] = (X − r)nQ[X]. Un simple calcul de dérivé montre alors que dP[X] = n(X
− r)n − 1Q[X] + (X − r)ndQ[X].

tableau à 2n-3 lignes