Vous êtes sur la page 1sur 59
Chap. 2.6 (fin), 2.7, 2.8, 2.9, 2.5, Chap. 3 Pont de Wheatstone (fin), Dépouillement des

Chap. 2.6 (fin), 2.7, 2.8, 2.9, 2.5, Chap. 3

Pont de Wheatstone (fin), Dépouillement des mesures (rosettes) Disposition des jauges dans le pont

MEC6405Analyse Expérimentale des contraintes COURS #3 et #4 (début)

Automne 2011

des contraintes COURS #3 et #4 (début) Automne 2011 Dép. de Génie Mécanique M E C

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Sujets couverts

Pont de Wheatstone

Effet des longs fils résistifs (fin)

Chaîne de mesure, scrutateurs, etc.

Dépouillement des mesures par jauges (rosettes) avec exemple de calcul

Choix des jau ges

Disposition des jauges dans le pont

Ca pteurs à base de j au ges (Cha p . 3 )

pont • Ca pteurs à base de j au g es ( Cha p . 3

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

2.6 PROBLÈMES RELIÉS AUX CIRCUITS AVEC PONT DE WHEATSTONE

RELIÉS AUX CIRCUITS AVEC PONT DE WHEATSTONE • Non ‐ linéarité de la réponse du pont

Nonlinéarité de la réponse du pont

Effets thermiques

Effet des longs fils de liaison

Effets thermiques • Effet des longs fils de liaison Dép. de Génie Mécanique M E C

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

2.6.3 EFFETS DES LONGS FILS (RÉSISTIFS)

La présence de longs fils résistifs dans le pont de Wheatstone cause les erreurs suivantes:

1. La résistance des fils varie avec la température. C'est un effet parasite non contrôlé (On peut isoler les fils thermiquement afin de réduire ce problème)

2. Les fils de liaison sont des résistances montées en série avec le circuit de la jauge ce qui a pour effet de:

• désensibiliser le pont (output moins grand)

rendre difficile voire impossible l'équilibrage initial du pont

• générer une erreur dans l'étalonnage électrique

• générer une erreur dans l'étalonnage électrique Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Système deux fils , 1 /4 de pont ( À éviter)

Bras 1 du pont R 1 + 2ρ

Bras 4 du pont R 4

-Déséquilibre initial

-Désensibilisation

1

R

1

2

R

2

R

4

R

1

R

1

2

R

3

R

1

R

1

-Effet de température non compensé (Δρ)

 J1 R2 V Em  R4 R3
J1
R2
V
Em
R4
R3

-Erreur d'étalonnage électrique (R c placé au bout des longs fils, près du pont)

(R c placé au bout des longs fils, près du pont) Dép. de Génie Mécanique M

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Système trois fils , 1 /4 de pont ( Conseillé )

Bras 1 du pont R 1 + ρ

Bras 4 du pont R 4 + ρ

Trois fils identiques de même ρ

Équilibre initial:

R

1

R

R

2

R

4

3

(si r

1)

Compensation de l'effet de température:

( Δρ)

Désensibilisation du pont:

R

1

R

1

R

1

R

1

 J1 R2  V Em  R3 R4
J1
R2
V
Em
R3
R4
   R 1 R 1  J1 R2  V Em  R3 R4

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Tableau 2.8 – Valeurs typiques de désensibilisation due à des fils d'une longueur de 100 pieds (30.5m) [ 6 ] p. E-63

 

¼

et

½

pont , Connections à 3 fils

 

AWG

 

R = 120 Ohms

R = 350 Ohms

 

18

0.54 %

0.19 %

 

20

0

.

87

0

.

30

 

22

1.38

0.47

 

24

2.18

0.75

 

26

3

47

1

19

   

.

 

.

 

28

5.52

1.89

 

30

8.77

3.01

Magnitudes of computed strain values will be low by the above percent per 100 feet of hard drawn solid copper lead wire at 25°C

(77°F)

of hard drawn solid copper lead wire at 25°C (77°F) Dép. de Génie Mécanique M E

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Facteur de jauge effectif, S Ge

Si on connaît la valeur de ρ ou le facteur de désensibilisation D, il est possible de corriger l'effet de désensibilisation en utilisant un facteur de jauge effectif ( S G ) que l'on trouve de la façon suivante :

e

R

1

R

1

S

 

Ge

S

Ge

R

1

SR

G

1

S

Ge

R

1

R

1

S

G

D

S

G

R 1 SR G 1 S Ge  R 1 R 1    S

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

2.6.4 ERREURS D’ÉTALONNAGE ÉLECTRI QUE PONT)

On fait l'étalonnage électrique du pont de trois façons différentes:

a)   B b) B J1 J1 Rc R2 R2   A A
a)
B
b)
B
J1
J1
Rc
R2
R2
A
A
V
V
Em
C
Em
C
A'
A'
R3
R3
R4
R4
Rc
D
D
B
Rc
c)
J1
R2
A
V
Em
C
A'
R3
R4
D
Dép. de Génie Mécanique
MEC6405 - Automne 2011

a) Étalonnage entre A et B

a) Étalonnage entre A et B Sans long fils K c   E mc 

Sans long fils

K

c

E

mc

1

c



RR   

1

c

1

R

 E

mc

Durant l’essai on calcule:

E

m

E

m

R

1



1

K

c

E

mc

RR

1

c

Avec longs fils (Annexe 2-2)

K

 

c

E

mc

1

c





RR  2 R

2

R

c

1

R

1

 

1

4

 E

mc

E

m

1



K

c



E

m

E

mc

R

1

3





1

R

RR

1

c

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Erreur commise si on ignore la résistance des fils

1

faux

1

vrai

 

E

m

R

1

E

mc

RR

1

c

 

     E E

m

mc

R

1

3



 

R

1

RR

1

c

R

1

2

R

3





R

11

Ex. jauges de 120et des fils de 4:

R 11   Ex. jauges de 120 Ω et des fils de 4 Ω :

Dép. de Génie Mécanique

1 faux

1 vrai

0.88

MEC6405 - Automne 2011

Étalonnage dans une branche adjacente

(branche 4)

Sans long fil

Avec longs fils

K

c

R

4

R

c

R

4



E

mc

K

 

c

E

mc



1

c

RR

4

c

R

 



4

R

4

2

Donc, durant la mesure:

1



R

1

R

1



1 jauge

R

1

R

1

RR

4

c

R

 



EK

m

c

  

1

4

R

4

E

m

E

2

R

R

1

R

mc

 

1

c

Si on pose que R 4 R 1

1 jauge



E

mc

R

1

R

1

1

jauge

 E

mc

Résultat est identique à celui obtenu en l'absence de longs fils

est identique à celui obtenu en l'absence de longs fils Dép. de Génie Mécanique M E

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Effet des longs fils dans un demi pont

Si on a des jauges dans les branches 1 et 4 du pont, alors l'effet
Si on a des jauges dans les branches 1 et 4 du pont, alors
l'effet des longs fils de ce montage est le même que dans
le cas du système à trois fils pour le ¼ de pont.
J1
R2
V
Em
J4
R3
pour le ¼ de pont.  J1 R2  V Em J4 R3  Dép. de

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Amélioration de l' étalonnage: système à 4 fils

Amélioration de l' étalonnage: système à 4 fils Étalonnage K    c E mc

Étalonnage

K

  

c

E

mc

R

1

R

c

2

R

1

   c E mc  R 1  R c  2  R

Dép. de Génie Mécanique

Lors de la mesure

E

m

mais

 

E

mc

E

m

 

E

mc

RR

2

R

1

c

 

1

 

R

1

2

R

1

1

 

 

R

1

2

 

R

1

R

1

R

c

 
 

1

R 1

1

MEC6405 - Automne 2011

si

R

1

Pont complet éloi g né de l'instrumentation

• Pas de déséquilibre initial puisque dans chaque branche on a R

• L'effet de la variation Δρ avec la température est faible sur V'

• Il y a désensibilisation du pont puisque le voltage d'alimentation aux bornes du pont V' est plus petit que V à cause de la présence des

lon

g

s fils

.

• Par exemple, pour des jauges de 120et des fils de 3, le voltage V' aux bornes du pont est égal à 95% de V.

• Puisque R c  ρ, l'équation d'étalonnage sans long fil demeure valide.

d'étalonnage sans long fil demeure valide. Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4 0

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

  J J 1 2 Rc  V V'  E m J4 J
J
J
1
2
Rc
V
V'
E m
J4
J
3

2.7 CHAÎNE DE MESURE, SCRUTATEURS ET PONTS MULTIVOIES

Schéma synoptique d’une chaîne de mesure

MULTIVOIES Schéma synoptique d’une chaîne de mesure Dép. de Génie Mécanique CAPTEUR Détecteur Corps

Dép. de Génie Mécanique

CAPTEUR Détecteur Corps d'épreuve Réaction du corps (jauge) (pièce) Mesurande : . Statique . Dynamique
CAPTEUR
Détecteur
Corps d'épreuve
Réaction du corps
(jauge)
(pièce)
Mesurande :
.
Statique
.
Dynamique
CONDITIONNEMENT DU SIGNAL
(ex : pont de Wheatstone)
Alimentation :
AC ou DC
Plusieurs canaux
1 Canal
SCRUTATION :
- Manuelle
- Automatique
AMPLIFICATION
(si nécessaire)
CONTRÔLE
LECTURE
Convertisseur : Analogue / Numérique
Voltmètre
AUTOMATISÉ
Ordinateur
Horloge
Relais
ENREGISTREMENT
Manuel
Imprimante / Traceur
Mémoire vive (temporaire)
Disquette, disque dur
Ruban magnétique
MEC6405 - Automne 2011

2.7.2 Scrutateurs et ponts multivoies

Si on a plusieurs voies (ponts) et que les phénomènes ne varient pas trop rapidement , par économie , on n'utilise qu ' un seul instrument de mesure qui est commuté successivement à chacune des voies.

La commutation est assurée par un scrutateur ou multiplexeur dont les q ualités essentielles sont:

faibles valeurs des résistances de contact

fiabilité supérieure

Question fondamentale de la commutation Doiton alimenter les jauges en permanence, ou bien seulement l orsqu ' on effectue l a mesure ?

seulement l orsqu ' on effectue l a mesure ? Dép. de Génie Mécanique M E

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Avantages et inconvénients des deux modes d'a li mentati on des ponts

Alimentation

permanente

stabilisation des jauges en température

peut demander une source de grand ampérage

solution potentiellement coûteuse

Alimentation à la commutation

problème de régime transitoire en température

plus simple et moins coûteux

Le choix dépend de la précision requise !

moins coûteux Le choix dépend de la précision requise ! Dép. de Génie Mécanique M E

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

¼ de pont, jauge à trois fils, Ali mentati on tempora i re

Commutateur à deux

p ôles

•Problème de résistances de contact •Pas d'équilibrage initial

Commutateur à trois pôles

•Effet des résistances de contact est possiblement annulé •Pas d'équilibrage initial

11 2 12 13 E m V 3 4 u u
11
2
12
13
E m
V
3
4
u
u

Comm tate r 2 pôles

1
1
2 E m V 3 4
2
E m
V
3
4

gime transitoire de température présent !

V 3 4 Ré g ime transitoire de tem p érature p résent ! Dép. de

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Ponts complets ( va l abl e auss i pour l es ¼ et ½ ponts )

Sysme chaud •alimentation permanente •équilibrage initial (opt.) pas d'effet des R contact •grand ampérage

Système froid •régime transitoire •pas d'équilibrage •petit ampérage

•p as d'é q uilibra g e •petit ampérage Dép. de Génie Mécanique   V

Dép. de Génie Mécanique

  V E m   E m V
V
E m
E m
V

MEC6405 - Automne 2011

2.8 DÉPOUILLEMENT DES MESURES PAR JAUGES (p. 2 61 à 2 70)

Correction pour l 'effet transversal ( K)

Les déformations dans un plan

Déformations principales

Cercle de Mohr

Concept de l’état a pp arent de déformation

Notions de rosette

Exemple de calcul

• Notions de rosette • Exemple de calcul Dép. de Génie Mécanique M E C 6

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

2.9 CHOIX DES JAUGES

Les domaines d’a pp lication sont vastes mais on rencontre principalement :

mesure des déformations en chantier ou en laboratoire

conditions statiques ou bien dynamiques (fatigue, vibrations)

mesure des concentrations de contraintes

mesure des contraintes résiduelles

mesure des contraintes thermiques

capteurs

– mesure des contraintes thermiques – capteurs Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Points à considérer pour le choix des jauges

L’environnement

température

la déformation maximale

la fatigue provenant des cycles de déformations choix d’une série

Les conditions de mise en oeuvre

facilité de collage et de câblage ( laboratoire vs chantier) choix d’une option

La nature physique de la structure

coefficient de dilatation du matériau choix d’une compensation

La géométrie de la structure

détails à étudier (congés, arrondis, bords, recoins)

la cause des déformations (traction, torsion, flexion, cisaillement, contraintes résiduelles)

la puissance de dissipation acceptable choix d’une géométrie

L’instrumentation utilisée

conditionnement du signal, alimentation, amplification, choix d’une résistance nominale

amplification,  choix d’une résistance nominale Méthode détaillée Dép. de Génie Mécanique our le choix

Méthode détaillée

Dép. de Génie Mécanique

our le choix dans l'Annexe 2-3

MEC6405 - Automne 2011

2.5 DISPOSITION DES JAUGES DANS LE PONT DE WHEATSTONE

Traction-compression (pont de Poisson)

y Ja Jb z x Jb Ja V Em t Jd Jc Jd Jc P
y
Ja
Jb
z
x
Jb
Ja
V
Em
t
Jd
Jc
Jd
Jc
P
section : A = bt
P

b
a
c
AE
   
V
b
d
E  S 
21
 
m
G
4
S  21    m G   4 Dép. de Génie Mécanique •Compensé

Dép. de Génie Mécanique

•Compensé en température (plein pont) •Compensé pour la flexion (My et Mz) •La torsion n'a pas d'effet sur les jauges

MEC6405 - Automne 2011

Flexion (demi pont)

y Ja R z x P V L Em t Jb R Ja Jb 3
y
Ja
R
z x
P
V
L
Em
t
Jb
R
Ja
Jb
3
PL
bt
section : A = bt
 
 
;
I 
a
b 2 IEb
12
•Compensé pour la température
V
E S 
2
m
G
•Compensé pour la traction-compression due à
une force axiale Fx
4

•La flexion due à My n’a pas d'effet (jauges placées à l'axe neutre)

'

'

•La torsion Mx n a pas d effet à cause de l’orientation des jauges

Mx n a pas d effet à cause de l’orientation des jauges Dép. de Génie Mécanique

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Flexion avec un pont complet (pont de Poisson)

y Ja Jb z x Jd P V Em L Ja Jd Jc Jb t
y
Ja
Jb
z x
Jd
P
V
Em
L
Ja
Jd
Jc
Jb
t
Jc
PLt
    
;
  
sect on :
i
A
=
b
t
ab
cd
2IE
b
V
E  S   
21
m
G
4

•L'output théorique est 1.3 fois plus grand que celui du 1/2 pont •Mêmes compensations que le ½ pont

celui du 1/2 pont •Mêmes compensations que le ½ pont Dép. de Génie Mécanique M E

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Torsion (d un arbre)

Torsion (d ’ un arbre)  E m V  S   4 2 Gx

E

m

V

 S

4

2

Gx

x

x

22

G

T

R

2

JG

;

G

E

2(1

)

;



a

c

 

xx b d 

2

2

;



Compensé en température (plein pont)

Compensé pour la traction-compression (F x )

Compensé pour la flexion

(F x )  Compensé pour la flexion Dép. de Génie Mécanique M E C 6

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Déformation des jauges placées à 45°

1- Sous l’effet d’une déformation de cisaillement γ θ

x

  x  x  45 +45° 2 Rotation x x de 45° 

 x
x
 45
+45°
2
Rotation
x
x de 45°
x 

-45°
  45
2

2- Sous l’effet d’une contrainte uniaxiale σ x
x
x 
+ 45°
x
x
x
- 45°
x 
+ 45° x x x - 45° x  Dép. de Génie Mécanique M E C

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Conclusions

- Lorsque les jauges sont collées sur le corps d'épreuve de façon à réaliser un demi pont ou préférablement un pont complet, on obtient:

une compensation thermique

une isolation de l'effet mécanique désiré

un output électrique maximum

- Lorsqu'il s'agit de disposer les jauges dans le pont de Wheatstone, il faut se rappeler que :

les branches 1 et 3 sont positives

les branches 2 et 4 sont négatives

et 3 sont positives  les branches 2 et 4 sont négatives Dép. de Génie Mécanique

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Chapitre 3

CAPTEURS À BASE DE JAUGES DE DÉFORMATION

Parmi tous les capteurs qui servent à mesurer des phénomènes mécaniques usuels comme les forces, les moments, les poids, les pressions, etc., ceux qui utilisent des jauges de déformations sont les plus nombreux.

des jauges de déformations sont les plus nombreux. Dép. de Génie Mécanique 1 2 V Em

Dép. de Génie Mécanique

1 2 V Em 4 3
1
2
V
Em
4
3

MEC6405 - Automne 2011

nombreux. Dép. de Génie Mécanique 1 2 V Em 4 3 M E C 6 4

La popularité des capteurs à base de jauges s’explique par d eux ra i sons pr i nci pa l es

À égalité de performance avec d'autres capteurs, ils ont l'avantage d'utiliser des instruments universels, sont d'emplois variés et bénéficient d'une technique bien définie. Grâ ce à ces avantages, il s sont t rès l argement répan d us.

On peut fabriquer des capteurs soi même pour répondre à des besoins spécifiques. On peut aussi transformer une structure existante en capteur, par exemple: un boulon, une presse, un treuil, une aile d'avion.

boulon, une presse, un treuil, une aile d'avion. Dép. de Génie Mécanique M E C 6

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Qu'est ce qu'un capteur à jauges ?

Ca pteur p assif q ui com p rend trois éléments:

Un corps d'épreuve : Dispositif mécanique transformant la grandeur à mesurer en déformation d'une pièce de nature généralement méta llique

Un détecteur : Élément sensible constitué d'une ou de plusieurs jauges qui, convenablement placées sur le corps d'épreuve, transforment les déformations en variation d e ré si stance élec t r ique ( ΔR/R) .

Un circuit de conditionnement et des circuits connexes de compensation (si requis)

et des circuits connexes de compensation (si requis) Dép. de Génie Mécanique M E C 6

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Quelles sont les applications principales des capteurs à jauges ?

Mesure des :

pressions

forces

cou p les (moments)

puissances

déplacements

inc lina i sons

Balances industrielles

– i nc li na i sons • Balances industrielles Dép. de Génie Mécanique M E
– i nc li na i sons • Balances industrielles Dép. de Génie Mécanique M E

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Principes de base pour la conception

Les jauges collées sur le corps d'épreuve (capteur) et convenablement groupées transforment les déformations du corps en variations de résistance qui sont proportionnelles à la grandeur physique

Un capteur est plus ou moins sensible à tous les phénomènes ambiants:

forces, moments, pressions, températures, accélérations, etc Pour mesurer avec précision une seule de ces grandeurs physiques, il faut que celle ci soit la cause majeure des déformations

La ré p onse du ca pteur doit être indé p endante des autres g randeurs physiques (parasites)

p endante des autres g randeurs physiques (parasites) Dép. de Génie Mécanique M E C 6

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Performance des capteurs

L’indépendance par rapport aux parasites est obtenue par:

la conception mécanique,

la disposition des jauges,

les circuits de conditionnement et de compensation

Pour les capteurs, les précisions obtenues peuvent être considérablement supérieures à celles que donnent les jauges pour les mesures de déformat ions (facteur d e j auge connu qu 'à 0 .5 % prè s)

Un capteur peut être étalonné directement en appliquant une grandeur connue. L es performances d es capteurs à b ase d e j auges sont mo ins d ues aux jauges qu'à la qualité de leur conception.

aux jauges qu'à la qualité de leur conception. Dép. de Génie Mécanique M E C 6

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Caractéristiques mécaniques du capteur

La flèche : faible pour un capteur de force

La force de réaction : minimum pour un capteur de déplacement

La déformation : pour une plus grande linéarité dans la réponse et une lon g ue durée de vie , limiter les déformations aux j au ges à ± 1000 μm/ m.

La contrainte : la contrainte ne doit pas dépasser nulle part la contrainte d'écoulement du matériau ( S y du corps d'épreuve). Pour un comp ortement linéaire et une bonne tenue en fatig ue , limiter la contrainte à ± 0.25 S y .

fatig ue , limiter la contrainte à ± 0.25 S y . Dép. de Génie Mécanique

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Caractéristi q ues mécani q ues du ca pteur (suite)

La variation de température :

Compensée par un demi pont ou un pont complet

Choisir un matériau à faible coefficient de dilatation et des jauges autocompensées pour le matériau

Isoler des courants d'air et sources de chaleur ponctuelles

Effets mécaniques parasites:

choisir une géométrie q ui donnera ε p our l'effet mécaniq ue mesuré

Effets vibratoires :

max

fréquence naturelle > 1.5 x la fréquence maximale du mesurande

amortissement interne adéquat

du mesurande – amortissement interne adéquat Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4 0

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Caractéristi q ues mécani q ues du ca pteur (suite)

Effets d'hystérésis :

supprimer ou minimiser toutes les sources de frottement (pièces mobiles)

Protection:

munir le capteur de limitations et de butées pour éviter les dommages irréparables en cas de surcharges accidentelles ou encore les dangers résultant d ' une rupture du capteur

dangers résultant d ' une rupture du capteur Dép. de Génie Mécanique M E C 6

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Métaux p our cor ps d'é p reuve

Les aciers mangano silicieux (aciers à ressort à haute limite élastique)

Les bronzes au béryllium

Les alliages d'aluminium (avec traitements thermiques appropriés)

(avec traitements thermiques appropriés) Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4 0 5 -

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Classes de capteurs à jauges

Classe

Domaine d'utilisation

Caracristiques

générales

Déplacement

- Mouvement linéaire

 

Le plus flexible possible

M

t

l

i

- ouvemen angu a re

- Dimensionnement

 

- Niveau

 

Force

- Pesage

 

Le plus rigide possible

- Forces

- Couples et moments

Pressions - Accélérations

-

 

-

Centre de gravité

- Accélérations -   - Centre de gravité Dép. de Génie Mécanique M E C 6

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Éta p es à suivre p our la conce ption

Déterminer toutes les sollicitations pouvant affecter la pièce. Identifier la sollicitation principale, celle que l'on veut mesurer, et les sollicitations parasites, celles que l'on veut éliminer.

Identifier la zone qui donnera les plus grandes déformations sous l'effet de la sollicitation principale. Déterminer toutes les sollicitations qui agissent dans cette zone.

Localiser les jauges et les orienter préférablement suivant les axes principaux de déformations (pour la sollicitation principale). Se référer à l'annexe 3 1 pour les formules de calcul des déformations.

3 ‐ 1 pour les formules de calcul des déformations. Dép. de Génie Mécanique M E

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Éta p es à suivre p our la conce ption (suite)

Établir la disposition des jauges dans le pont de Wheatstone. La sollicitation principale est amplifiée au maximum et tous les effets parasites sont compensés (annulés).

Le meilleur capteur est celui qui comporte un pont complet.

Dresser le tableau de la réponse du pont en fonction de toutes sollicitations

Calculer l'output théorique du pont.

Vérifier que le capteur résiste aux efforts normaux et exceptionnels.

capteur résiste aux efforts normaux et exceptionnels. Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Annexe 3-1 Formules utiles pour le calcul des capteurs

A nnexe 3-1 Formules utiles pour le calcul des ca p teurs Dép. de Génie Mécanique

Dép. de Génie Mécanique

pour le calcul des ca p teurs Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4

MEC6405 - Automne 2011

Annexe 3-2, Calcul d'un capteur de force pour un système de levage

La pièce illustrée est un capteur de force qui sert à relier les deux parties d'un système de levage. Les trous en A et B sont prévus pour accommoder des goujons afin de ne transmettre, en principe, que la force P. Il s'agit donc d'une articulation cylindrique (rotule cylindrique). En réalité il y a d'autres forces et moments pouvant êtres transmis, et la température peut varier.

Déterminer le nombre, l'emplacement et l'orientation des jauges sur la pièce et donner leur agencement dans le pont de Wheatstone. Calculer l'output théorique du pont pour la force P et démontrer que toutes les autres sollicitations sont annulées

que toutes les autres sollicitations sont annulées Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4
que toutes les autres sollicitations sont annulées Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Tableau des déformations que subissent les jauges

Tableau des déformations que subissent les jauges   Jauges   Charge 1 2 3 4 Formule
 

Jauges

 

Charge

1

2

3

4

Formule

F

   

0000

   

x

F y = P

+1

-v

+1

-v

P/(AE)

 

-1

+ν

+1

-v

(P e c)/(EI)

F

z

+1

 

-1

 

(F z L

-ν

+ν

c)/(2EI)

M

-1

+ν

+1

-v

(M x c)/(EI)

x

M

0

0

0

0

 

--

y

 

M

0

0

0

0

 

--

z

 

ΔT

+1

+1

+1

+ 1

αΔT

Pont (Em/V)

+1

-1

+1

-1

S

G /4

T Pont ( Em/V ) +1 -1 +1 -1 S G /4 Output théorique: Em/V =

Output théorique:

Em/V = (S G /4) 2 (1 + v) P/(AE)

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Laboratoire no. 4 Capteurs à b ase d e jauges

Partie I, CAPTEUR POUR MESURE DIRECTE DU CISAILLEMENT

Une combinaison judicieuse des trois jauges de la rosette (poutrelle) permet la mesure directe de la déformation de cisaillement γ xy

Réaliser cette combinaison

Effectuer un essai et comparer les résultats avec les valeurs théoriques

Ajuster le facteur de jauge de façon à obtenir un affichage directement proportionnel à la déformation de cisaillement

proportionnel à la déformation de cisaillement Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4 0

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Laboratoire no. 4 ( suite)

Partie II, CARACTÉRISTIQUES MÉTROLOGIQUES D'UN CAPTEUR

Construire le pont de Wheatstone (10 capteurs différents)

Établir la sensibilité et la comparer à la sensibilité théorique

Établir la linéarité (% pleine échelle), la répétabilité, la précision

Étudier les erreurs de résolution

Étudier les erreurs dues aux signaux parasites

– Étudier les erreurs dues aux signaux parasites M E C 6 4 0 5 -
– Étudier les erreurs dues aux signaux parasites M E C 6 4 0 5 -
– Étudier les erreurs dues aux signaux parasites M E C 6 4 0 5 -

MEC6405 - Automne 2011

Dép. de Génie Mécanique

Labo. 4 , Sensibilité du ca pteur en rég ime statique

4 , Sensibilité du ca p teur en rég ime statiq ue La pente de la

La pente de la meilleure droite passant pas l’origine est calculée par régression linéaire

pas l’origine est calculée par régression linéaire ( Recueil de notes p . 4.27 ) Dép.

(Recueil de notes p. 4.27)

par régression linéaire ( Recueil de notes p . 4.27 ) Dép. de Génie Mécanique M

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Labo. 4, Seuil de sensibilité du capteur

Labo. 4, Seuil de sensibilité du capteur (Recueil de notes p. 4.20) Dép. de Génie Mécanique

(Recueil de notes p. 4.20)

de sensibilité du capteur (Recueil de notes p. 4.20) Dép. de Génie Mécanique M E C

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Labo. 4, Erreur d ’hystérésis du capteur

Labo. 4, Erreur d ’ hystérésis du capteur (Recueil de notes p. 4-14, 4-53) Dép. de

(Recueil de notes p. 4-14, 4-53)

Dép. de Génie Mécanique MEC6405 - Automne 2011
Dép. de Génie Mécanique
MEC6405 - Automne 2011

Labo. 4, Erreur de linéarité du capteur

Labo. 4, Erreur de linéarité du capteur (Recueil de notes p. 4-53) Note: La droite de

(Recueil de notes p. 4-53)

Note:

La droite de comparaison avec la courbe d’étalonnage est la meilleure droite obtenue par calcul de régression

la meilleure droite obtenue par ca l cu l de ré gress i on Dép. de

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Erreur de quantification

Erreur de quantification Lors de la conversion analogique/numérique, l'opération de quantification attribue

Lors de la conversion analogique/numérique, l'opération de quantification attribue une valeur unique à l'ensemble des valeurs analogiques comprises dans une plage correspondant à 1 bit de poids le plus faible (LSB)

L'incertitude maximale = ±½ LSB

faible (LSB) → L'incertitude maximale = ±½ LSB Dép. de Génie Mécanique M E C 6

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Ex. Mesure d'un signal rampe

Ex. Mesure d'un signal rampe Étendue de mesure : -2V à + 2 V Avec un

Étendue de mesure: -2V à + 2 V

Avec un convertisseur analogue-numérique de 8 bits:

2 8

=

256 err. quant. = ½

LSB = ½ •

Avec un convertisseur A/N 14 bits :

4 Volt / 256

= 8.0 mV

2 14

=

16384

err. quant. =

½ • 4 Volt / 16384

= 0.12 mV

= 16384 → err. quant. = ½ • 4 Volt / 16384 = 0.12 mV Dép.

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Labo. 4 Effet de l’amplification au module SC 2043SG sur l ’erreur d e quantifi cati on

‐ 2043 ‐ SG sur l ’ erreur d e quan tifi cati on (Tiré du
‐ 2043 ‐ SG sur l ’ erreur d e quan tifi cati on (Tiré du

(Tiré du syllabus du Laboratoire no. 4)

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Annexe 3 3 P roblème 3 . 3 (Recueil d e notes d e cours)

3 P ro blè me 3 . 3 (R ecue il d e no t es

Poteau cylindrique rayon = r A p = π r 2 I p = π r 4 /4

rayon = r A p = π r 2 I p = π r 4 /4

POTEAUX

TÊTE

JAUGES AXIALES

J 1 , J 3 , J 5 , J 7 J a , J c

JAUGES TRANSVERSALES

J 2 , J 4 , J 6 , J 8 J b , J d

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4 0 5 - A u t
Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4 0 5 - A u t

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4 0 5 - A u t

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4 0 5 - A u t o
Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4 0 5 - A u t
Dép. de Génie Mécanique M E C 6 4 0 5 - A u t

Dép. de Génie Mécanique

MEC6405 - Automne 2011

Problème 3.3 (suite)

Mesurer à l'aide de jauges de déformation, la force appliquée par la presse hydraulique .

Deux solutions sont considérées :

1. Installer deux rosettes de 90° sur chacun des poteaux de la presse et relier toutes les jauges (deux