Vous êtes sur la page 1sur 54

Conséquences des nouvelles règles fiscales applicables aux officines

SSééminairesminaires juinjuin juilletjuillet 20052005

règles fiscales applicables aux officines S S é é minaires minaires juin juin – – juillet

Sommaire

I - Rappel de l’évolution des dispositions légales ayant trait au régime

officines

d’imposition applicable

aux

II – Quelques exemples Chiffrés

III - Parenthèse TVA

IV – Revue de certains points soulevés par les contribuables

exemples Chiffrés • III - Parenthèse TVA • IV – Revue de certains points soulevés par
exemples Chiffrés • III - Parenthèse TVA • IV – Revue de certains points soulevés par

I - Rappel de l’évolution des dispositions légales ayant trait au régime d’imposition

applicable aux officines

I - Rappel de l’évolution des dispositions légales ayant trait au régime d’imposition applicable aux officines
I - Rappel de l’évolution des dispositions légales ayant trait au régime d’imposition applicable aux officines

a) Principales dispositions de la convention

Le résultat fiscal est déterminé selon le régime du résultat net réel ;

Le chiffre d’affaires est calculé par application au prix de revient des marchandises vendues des produits pharmaceutiques et des produits diététiques, des marges bénéficiaires brutes de respectivement 30 % et 15 % ;

Le chiffre d’affaires ainsi déterminé est réduit d’un montant forfaitaire correspondant au coulage, aux risques de péremption, aux créances irrécouvrables…ce montant étant déterminé comme suit :

- pour la tranche de C.A =< MAD 1.500.000

6 %

- au delà

2 %

montant étant déterminé comme suit : - pour la tranche de C.A =< MAD 1.500.000 6
montant étant déterminé comme suit : - pour la tranche de C.A =< MAD 1.500.000 6

a) Principales dispositions de la convention (suite)

-

le stock de sortie de l’exercice ne peut dépasser 10 % du montant des achats dudit exercice ;

-

les produits touchés par la péremption et repris par le fournisseur sont considérés comme des unités gratuites ;

-

les remises obtenues auprès des fournisseurs n’ont pas d’effet sur le chiffre d’affaires ;

- les unités gratuites reçues sont imposées au prix de vente.

n’ont pas d’effet sur le chiffre d’affaires ; - les unités gratuites reçues sont imposées au
n’ont pas d’effet sur le chiffre d’affaires ; - les unités gratuites reçues sont imposées au

b) Modifications apportées par la loi de finances 2004

A compter du 1er janvier 2005 :

Abrogation de l’article 27 de la loi 17-89 relative à l’IGR
Abrogation de l’article 27 de la loi 17-89
relative à l’IGR
Abrogation des conventions conclues avec les organisations professionnelles
Abrogation des conventions conclues avec
les organisations professionnelles
conclues avec les organisations professionnelles Abrogation de la convention relative à l’aménagement du

Abrogation de la convention relative à l’aménagement du régime d’imposition

applicable à l’activité des pharmaciens

de la convention relative à l’aménagement du régime d’imposition applicable à l’activité des pharmaciens
de la convention relative à l’aménagement du régime d’imposition applicable à l’activité des pharmaciens

b) Modifications apportées par la loi de finances 2004 (suite)

Abrogation de la Convention
Abrogation de la Convention
la loi de finances 2004 (suite) Abrogation de la Convention A p p l i c

Application du Régime de « Droit commun »

Abrogation de la Convention A p p l i c a t i o n d
Abrogation de la Convention A p p l i c a t i o n d

b) Modifications apportées par la loi de finances 2004 (suite)

Les principaux changements qui ont découlé de l’entrée en vigueur effective des dispositions susvisées peuvent être résumés comme suit :

- le chiffre d’affaires imposable correspond aux ventes réelles au lieu d’être calculé à partir des achats par application des coefficients de marges propres au secteur ;

A cet égard, les factures de ventes et les tickets de caisse sont devenus des pièces comptables à part entière, et leur conservation pendant une période de 10 année est obligatoire ;

des pièces comptables à part entière, et leur conservation pendant une période de 10 année est
des pièces comptables à part entière, et leur conservation pendant une période de 10 année est

b) Modifications apportées par la loi de finances 2004 (suite)

- Le pharmacien est fondé à constituer des provisions (justifiées) pour dépréciation des stocks, des créances clients, alors que cette possibilité ne lui était pas offerte par la convention, laquelle lui permettait par contre d’appliquer une réduction forfaitaire de 6 % ou de 2 % du chiffre d’affaires imposable pour tenir compte du coulage, des créances irrécouvrables… ;

- Les produits périmés repris par le fournisseurs resteront désormais neutres sur le plan fiscal au lieu d’être considérés comme des unités gratuites et être, à ce titre, imposées ;

neutres sur le plan fiscal au lieu d’être considérés comme des unités gratuites et être, à
neutres sur le plan fiscal au lieu d’être considérés comme des unités gratuites et être, à

bb) Modifications apportées par la loi de finances 2004 (suite)

- Les remises accordées par les pharmaciens aux clients viennent désormais en déduction du chiffre d’affaires imposable ;

- Le pharmacien bénéficie des garanties dont jouissent les autres contribuables en cas de contrôle de l’administration, alors que dans le cadre de la convention, l’administration avait la possibilité, en cas de constatation d’irrégularités graves, de régulariser d’office sa situation selon les règles de droit commun.

de constatation d’irrégularités graves, de régulariser d’office sa si tuation selon les règles de droit commun.
de constatation d’irrégularités graves, de régulariser d’office sa si tuation selon les règles de droit commun.

c) Comparatif : Dispositions conventionnelles / Dispositions de droit commun

 

Convention

Droit commun (RNR)

1) En matière d’imposition

 

- C.A imposable calculé à partir des Achats ;

- C.A correspond aux ventes ;

- C.A réduit de 6 % pour la tranche ne dépassant pas MMAD 1,5 et de 2 % au delà pour tenir compte :

- Pas de réduction forfaitaire du C.A, par contre, possibilité de :

.

du coulage,

. constituer des provision pour dépréciation des stocks et des comptes clients ,

.

du risque de péremption,

.

des créances irrécouvrables

des stocks et des comptes clients , . du risque de péremption, . des créances irrécouvrables
des stocks et des comptes clients , . du risque de péremption, . des créances irrécouvrables

c) Comparatif : Dispositions conventionnelles / Dispositions de droit commun (suite)

 

Convention

 

Droit commun (RNR)

-les

remises

obtenues

des

- les remises obtenues viennent en déduction des achats mais n’ont aucun effet sur le prix de vente (idem convention)

fournisseurs sont réintégrées et

converties au prix de vente

 

- les produits périmés repris par les fournisseurs sont considérés comme des « unités gratuites » et sont imposés ;

- les produits périmés repris par les fournisseurs restent neutres sur le plan fiscal

» et sont imposés ; - les produits périmés repris par les fournisseurs restent neutres sur
» et sont imposés ; - les produits périmés repris par les fournisseurs restent neutres sur

c) Comparatif : Dispositions conventionnelles / Dispositions de droit commun (suite)

 

Convention

   

Droit commun (RNR)

-

les

remises

accordées

aux

-

les

remises accordées aux

clients

ne

sont

pas prises en

clients réduisent le chiffre

compte ;

 

d’affaires imposable ;

-

contrainte sur le niveau du stock à la clôture de l’exercice qui ne peut dépasser 10 % des achats de l’exercice concerné ;

- plus de contrainte relative au niveau des stocks qui est comptabilisé au réel ;

-

Déficits reportables admis ;

 

- Déficits reportables admis ;

stocks qui est comptabilisé au réel ; - Déficits reportables admis ;   - Déficits reportables
stocks qui est comptabilisé au réel ; - Déficits reportables admis ;   - Déficits reportables

c) Comparatif : Dispositions conventionnelles / Dispositions de droit commun (suite)

Convention

 

Droit commun (RNR)

- En cas de constatation d’irrégularité graves dans la comptabilité d’un pharmacien, l’administration procède d’office à la régularisation de la situation du contribuable selon les règles de droit commun.

-

la

procédure de rectification

prévue par les lois en vigueur

est

appliquée (permet de

préserver les droits du contribuable).

prévue par les lois en vigueur est appliquée (permet de préserver les droits du contribuable).
prévue par les lois en vigueur est appliquée (permet de préserver les droits du contribuable).

c) Comparatif : Dispositions conventionnelles / Dispositions de droit commun (suite)

Convention

 

Droit commun (RNR)

2) En matière d’obligations comptables et fiscales :

 

- tenue de documents obligatoires (livres légaux, livres de paie, comptabilité en partie double avec journaux, Balances, G-livre….)

-

IDEM dans le cas du RNR

- comptabilisation du C.A à partir des achats

comptabilisation du C.A à partir des ventes réelles

-

du RNR - comptabilisation du C.A à partir des achats comptabilisation du C.A à partir des
du RNR - comptabilisation du C.A à partir des achats comptabilisation du C.A à partir des

c) Comparatif : Dispositions conventionnelles / Dispositions de droit commun (suite)

Convention

Droit commun (RNR)

- pas d’obligation de conservation des factures de ventes et des tickets de caisse

- obligation de conserver les doubles des factures de ventes et des tickets de caisse

- Comptes annuels joints à la déclaration annuelle du revenu global devant comprendre outre le bilan et le CPC, des annexes détaillés

- IDEM dans le cas du RNR

du revenu global devant comprendre outre le bilan et le CPC, des annexes détaillés - IDEM
du revenu global devant comprendre outre le bilan et le CPC, des annexes détaillés - IDEM

II – Quelques exemples chiffrés

II – Quelques exemples chiffrés
II – Quelques exemples chiffrés

II – Quelques exemples chiffrés 1) C.A = MAD 1.000.000

Données de base

(MAD)

.

C.A

1.000.000

.

Achats

(750.000)

.

Stock début d’exercice

50.000

.

Stock fin d’exercice

94.000

.

Achats revendus « réels » = Achats – stock fin d’exercice + stock début

d’exercice =

(706.000)

.

Autres charges déductibles

(200.000)

.

Les produits périmés repris par les fournisseurs ont totalisé une valeur de MAD

4.000.

(200.000) . Les produits périmés repris par les f ournisseurs ont totalisé une valeur de MAD
(200.000) . Les produits périmés repris par les f ournisseurs ont totalisé une valeur de MAD

II – Quelques exemples chiffrés 1) C.A = MAD 1.000.000

L’officine dispose d’un impayé relatif à des œuvres sociales d’une entreprise privée de MAD 30.000.

. Les remises accordées aux clients ont atteint 5 % du Chiffre d’affaires (hors diététique), soit MAD 47.000.

. Les remises accordées aux clients ont atteint 5 % du Chiffre d’affaires (hors diététique), soit
. Les remises accordées aux clients ont atteint 5 % du Chiffre d’affaires (hors diététique), soit

II – Quelques exemples chiffrés Ventilation des autres charges

 

(MAD)

 

Chiffre d’affaires

1.000.000

   

(MAD)

Autres charges déductibles

200.000

 

- Loyer

30.000

- Mission et réception

3.000

- Eau Electricité

6.000

-

Carburant et entretien

12.000

- Téléphone

12.000

-
-

Formation

7.000

- Salaires

24.000

- Déplacement prof. devises

20.000

- CNSS + IGR

5.200

- Agios et intérêts bancaires

15.000

- Patente + Taxe d’Edilité

5.000

- Assurance A.T et R.C

4.000

- Leasing véhicule

47.950

- Assurance véhicule

4.000

- Amortissements

10.000

- Vignette

600

- Emballages

5.000

 

- Fournitures bureau

3.000

- Cadeaux

10.000

10.000 - Vignette 600 - Emballages 5.000   - Fournitures bureau 3.000 - Cadeaux 10.000
10.000 - Vignette 600 - Emballages 5.000   - Fournitures bureau 3.000 - Cadeaux 10.000

1) C.A = MAD 1.000.000

(suite)

 

Convention

   

Droit commun (RNR)

. Stock final = 94.000 > 10 % des Achats

.

Stock final pris MAD 94.000

en compte =

. Stock

final

pris en

compte =

MAD 75.000

 

. Achats revendus réels = MAD

706.000

.

Achats

revendus

après

correction des stocks

= 725.000

 
revendus réels = MAD 706.000 . Achats revendus après correction des stocks = 725.000  
revendus réels = MAD 706.000 . Achats revendus après correction des stocks = 725.000  

1) C.A = MAD 1.000.000

(suite)

 

Convention

   

Droit commun (RNR)

.

Achats

revendus

après

. Achats revendus réels = MAD

réintégration pour

(4.000) de

 

706.000

produits

périmés

rendus

=

 

MAD 729.000

 

. C.A calculé à partir des achats =

 

C.A réel = MAD 1.000.000

 

1.033.000

.

. C.A après Réduction de 6 % au

 

C.A pris en compte :

 

titre du coulage…….

=

.

MAD 971.000

 

MAD 1.000.000

% au   C.A pris en compte :   titre du coulage……. = . MAD 971.000
% au   C.A pris en compte :   titre du coulage……. = . MAD 971.000

1) C.A = MAD 1.000.000

(suite)

 

Convention

 

Droit commun (RNR)

 
 

Cas 1 : Pas de provision sur la créance impayée et pas de remises

.

Résultat

imposable

=

MAD

 

Résultat

imposable

=

MAD

42.000

.

94.000

 

. IGR

=

MAD 5.140

 
 

. IGR

=

MAD 26.400

= MAD 42.000 . 94.000   . IGR = MAD 5.140     . IGR =
= MAD 42.000 . 94.000   . IGR = MAD 5.140     . IGR =

1) C.A = MAD 1.000.000

(suite)

 

Convention

   

Droit commun (RNR)

 
 

Cas

2

:

Provision

constatée

ayant

fait

l’objet

d’un

recours

judiciaire

+

Remises clients

.

Résultat

imposable

=

MAD

Résultat

imposable

=

MAD

.

42.000

 

17.000

 

. IGR

=

MAD 5.140

. IGR

=

0

 

C.M = MAD 5.000

 
42.000   17.000   . IGR = MAD 5.140 . IGR = 0   C.M =
42.000   17.000   . IGR = MAD 5.140 . IGR = 0   C.M =

II – Quelques exemples chiffrés 2) C.A = MAD 1.500.000

Données de base

 

(MAD)

.

C.A

1.500.000

.

Achats (1.050.000)

.

Stock début d’exercice

150.000

.

Stock fin d’exercice

135.000

.

Achats revendus « réels » = Achats – stock fin d’exercice + stock début

d’exercice =

(1.065.000)

.

Autres charges

(250.000)

.

Les produits périmés repris par les fournisseurs ont totalisé une valeur de MAD 6.000.

charges (250.000) . Les produits périmés repris par les f ournisseurs ont totalisé une valeur de
charges (250.000) . Les produits périmés repris par les f ournisseurs ont totalisé une valeur de

II – Quelques exemples chiffrés 2) C.A = MAD 1.500.000

L’officine dispose d’un impayé relatif à des œuvres sociales d’une entreprise privée de MAD 50.000.

. Les remises accordées aux clients ont atteint 5 % du Chiffre d’affaires (hors diététique), soit MAD 69.000.

. Les remises accordées aux clients ont atteint 5 % du Chiffre d’affaires (hors diététique), soit
. Les remises accordées aux clients ont atteint 5 % du Chiffre d’affaires (hors diététique), soit

II – Quelques exemples chiffrés Ventilation des autres charges

 

(MAD)

 

Chiffre d’affaires

1.500.000

   

(MAD)

Autres charges

250.000

 

- Loyer

30.000

- Mission et réception

10.000

- Eau Electricité

6.000

-

Carburant et entretien

18.000

- Téléphone

12.000

-
-

Formation

7.000

- Salaires

60.000

- Déplacement prof. devises

20.000

- CNSS + IGR

13.200

- Agios et intérêts bancaires

22.500

- Patente + Taxe d’Edilité

5.000

- Assurance A.T et R.C

6.000

- Leasing véhicule

84.000

- Assurance véhicule

5.000

- Amortissements

3.000

- Vignette

1.200

- Emballages

10.000

 

- Fournitures bureau

5.000

- Cadeaux

10.000

3.000 - Vignette 1.200 - Emballages 10.000   - Fournitures bureau 5.000 - Cadeaux 10.000
3.000 - Vignette 1.200 - Emballages 10.000   - Fournitures bureau 5.000 - Cadeaux 10.000

II – Quelques exemples chiffrés Ventilation des autres charges

 

Convention

   

Droit commun (RNR)

.

Stock final des Achats

= 135.000

>

10

%

 
 

.

Stock final pris MAD 135.000

en compte =

. Stock

final

pris en

compte =

 

MAD 105.000

 

.

Achats revendus réels = MAD

1.065.000

.

Achats

revendus

après

correction des stocks

 

= 1.095.000

revendus réels = MAD 1.065.000 . Achats revendus après correction des stocks   = 1.095.000
revendus réels = MAD 1.065.000 . Achats revendus après correction des stocks   = 1.095.000

2) C.A = MAD 1.500.000

(suite)

 

Convention

   

Droit commun (RNR)

.

Achats

revendus

. Achats revendus réels = MAD

réintégration pour

après (6.000) de

 

1.065.000

produits

périmés

rendus

=

 

MAD 1.101.000

 

. C.A calculé à partir des achats =

 

C.A réel = MAD 1.500.000

 

1.550.000

.

. C.A après Réduction de 6 % au

 

C.A pris en compte :

 

titre du coulage…….

=

.

MAD 1.457.000

 

MAD 1.500.000

au   C.A pris en compte :   titre du coulage……. = . MAD 1.457.000  
au   C.A pris en compte :   titre du coulage……. = . MAD 1.457.000  

2) C.A = MAD 1.500.000

(suite)

 

Convention

 

Droit commun (RNR)

 
 

Cas 1 : Pas de provision sur la créance impayée et pas de remises clients

.

Résultat

imposable

=

MAD

.

Résultat

imposable

=

MAD

106.000

 

185.000

 

. IGR

=

MAD 32.000

. IGR

=

MAD 66.000

imposable = MAD 106.000   185.000   . IGR = MAD 32.000 . IGR = MAD
imposable = MAD 106.000   185.000   . IGR = MAD 32.000 . IGR = MAD

2) C.A = MAD 1.500.000

(suite)

 

Convention

   

Droit commun (RNR)

 
 

Cas

2

:

Provision

constatée

ayant

fait

l’objet

d’un

recours

judiciaire

+

Remises clients

 

.

Résultat

imposable

=

MAD

Résultat

imposable

=

MAD

 

.

106.000

 

66.000

 

. IGR

=

MAD 32.000

. IGR

=

MAD 14.000

= MAD   . 106.000   66.000   . IGR = MAD 32.000 . IGR =
= MAD   . 106.000   66.000   . IGR = MAD 32.000 . IGR =

II – Quelques exemples chiffrés 3) C.A = MAD 2.500.000

Données de base

 

(MAD)

.

C.A

2.500.000

.

Achats

(1.850.000)

.

Stock début d’exercice

150.000

.

Stock fin d’exercice

220.000

.

Achats revendus « réels » = Achats – stock fin d’exercice + stock début

d’exercice =

(1.780.000)

.

Autres charges

(350.000)

. Les produits périmés repris par les fournisseurs ont totalisé une valeur de MAD 10.000.

Autres charges (350.000) . Les produits périmés repris par les f ournisseurs ont totalisé une valeur
Autres charges (350.000) . Les produits périmés repris par les f ournisseurs ont totalisé une valeur

II – Quelques exemples chiffrés 3) C.A = MAD 2.500.000

L’officine dispose d’un impayé relatif à des œuvres sociales d’une entreprise privée de MAD 50.000.

. La société dispose d’un stock endommagé totalisant MAD 10.000 pour lequel elle a fait appel au bureau d’hygiène.

. Les remises accordées aux clients ont atteint 5 % du Chiffre d’affaires (hors diététique), soit MAD 113.000.

. Les remises accordées aux clients ont atteint 5 % du Chiffre d’affaires (hors diététique), soit
. Les remises accordées aux clients ont atteint 5 % du Chiffre d’affaires (hors diététique), soit

II – Quelques exemples chiffrés Ventilation des autres charges

 

(MAD)

 

Chiffre d’affaires

2.500.000

   

(MAD)

Autres charges

350.000

 

- Loyer

30.000

- Mission et réception

12.000

- Eau Electricité

6.000

-

Carburant et entretien

24.000

- Téléphone

12.000

-
-

Formation

7.000

- Salaires

108.000

- Déplacement prof. devises

20.000

- CNSS + IGR

23.800

- Agios et intérêts bancaires

37.500

- Patente + Taxe d’Edilité

5.000

- Assurance A.T et R.C

7.000

- Leasing véhicule

100.700

- Assurance véhicule

6.000

- Amortissements

3.000

- Vignette

1.500

- Emballages

15.000

 

- Fournitures bureau

8.000

- Cadeaux

10.000

3.000 - Vignette 1.500 - Emballages 15.000   - Fournitures bureau 8.000 - Cadeaux 10.000
3.000 - Vignette 1.500 - Emballages 15.000   - Fournitures bureau 8.000 - Cadeaux 10.000

3) C.A = MAD 2.500.000

(suite)

 

Convention

   

Droit commun (RNR)

.

Stock final des Achats

= 220.000

>

10

%

 
 

.

Stock final pris MAD 220.000

en compte =

. Stock

final

pris en

compte =

 

MAD 185.000

 

.

Achats revendus réels = MAD

1.780.000

.

Achats

revendus

après

correction des stocks

 

= 1.815.000

revendus réels = MAD 1.780.000 . Achats revendus après correction des stocks   = 1.815.000
revendus réels = MAD 1.780.000 . Achats revendus après correction des stocks   = 1.815.000

3) C.A = MAD 2.500.000

(suite)

 

Convention

   

Droit commun (RNR)

.

Achats

revendus

après

. Achats revendus réels = MAD

réintégration pour

(10.000) de

 

1.780.000

produits

périmés

rendus

=

 

MAD 1.825.000

.

C.A calculé à partir des achats =

 

C.A réel = MAD 2.500.000

2.560.000

.

.

C.A après Réduction de 6 et % au titre du coulage…….

= MAD 2.449.000

2

.

C.A pris en compte :

MAD 2.500.000

Réduction de 6 et % au titre du coulage……. = MAD 2.449.000 2 . C.A pris
Réduction de 6 et % au titre du coulage……. = MAD 2.449.000 2 . C.A pris

3) C.A = MAD 2.500.000

(suite)

 

Convention

   

Droit commun (RNR)

 
 

Cas

Pas de provisions et pas de remises clients

:

1

.

Résultat

imposable

=

MAD

274.000

 

Résultat

imposable

=

MAD

.

370.000

 

. IGR

=

MAD 106.000

 
 

. IGR

=

MAD 148.000

imposable = MAD . 370.000   . IGR = MAD 106.000     . IGR =
imposable = MAD . 370.000   . IGR = MAD 106.000     . IGR =

3) C.A = MAD 2.500.000

(suite)

 

Convention

 

Droit commun (RNR)

 
 

Cas 2 : Provision clients ayant fait l’objet d’un recours judiciaire + Prov. Stocks + remises clients

.

Résultat

imposable

=

MAD

.

Résultat

imposable

=

MAD

   

274.000

197.000

 

. IGR

=

MAD 106.000

. IGR

=

MAD 71.000

= MAD     274.000 197.000   . IGR = MAD 106.000 . IGR = MAD
= MAD     274.000 197.000   . IGR = MAD 106.000 . IGR = MAD

III – Parenthèse sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée

III – Parenthèse sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée
III – Parenthèse sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée

III - Parenthèse sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée

Les produits vendus communément par les pharmaciens peuvent se ventiler en trois catégories :

- les produits pharmaceutiques

en trois catégories : - les produits pharmaceutiques - la parapharmacie, produits cosmétiques,

- la parapharmacie, produits cosmétiques, alimentaires……

- les préparations

Prix réglementés

Exonérés de la TVA sans droit à déduction sans droit à déduction

sont soumis à la TVA si le seuil de MAD 2.000.000 est atteint (total pharmacie) TVA si le seuil de MAD 2.000.000 est atteint (total pharmacie)

soumises à la TVA.de la TVA sans droit à déduction sont soumis à la TVA si le seuil de

à déduction sont soumis à la TVA si le seuil de MAD 2.000.000 est atteint (total
à déduction sont soumis à la TVA si le seuil de MAD 2.000.000 est atteint (total

III - Parenthèse sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (suite)

Fonctionnement de la TVA

Principe

sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (suite) Fonctionnement de la TVA Principe Neutre Supportée par
Neutre
Neutre
sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (suite) Fonctionnement de la TVA Principe Neutre Supportée par
Supportée par le client final
Supportée par le client final
sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (suite) Fonctionnement de la TVA Principe Neutre Supportée par
sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (suite) Fonctionnement de la TVA Principe Neutre Supportée par

III - Parenthèse sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (suite)

Facturation

Opérations soumises à la TVA

TVA à prélever pour le compte du Trésor

à la TVA TVA à prélever pour le compte du Trésor Facturée en sus du prix
Facturée en sus du prix de vente
Facturée en sus du prix de vente
à la TVA TVA à prélever pour le compte du Trésor Facturée en sus du prix
sinon
sinon
Supportée par l’officine
Supportée par l’officine
à la TVA TVA à prélever pour le compte du Trésor Facturée en sus du prix
à la TVA TVA à prélever pour le compte du Trésor Facturée en sus du prix

III - Parenthèse sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (suite)

Récupération

Droit à déduction

TVA récupérable par le biais de la déduction

déduction TVA récupérable par le biais de la déduction Condition Exercer une activité taxable Article 17

Condition

TVA récupérable par le biais de la déduction Condition Exercer une activité taxable Article 17 de
Exercer une activité taxable
Exercer une activité taxable
Article 17 de la loi 30-85
Article 17 de la loi 30-85
TVA récupérable par le biais de la déduction Condition Exercer une activité taxable Article 17 de
TVA récupérable par le biais de la déduction Condition Exercer une activité taxable Article 17 de

III - Parenthèse sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (suite)

Récupération

Art. 17 : « la TVA ayant grevé les éléments du prix d’une opération

imposable est déductible de la TVA applicable

à cette opération »

les éléments du prix d’une opération imposable est déductible de la TVA applicable à cette opération
les éléments du prix d’une opération imposable est déductible de la TVA applicable à cette opération

III - Parenthèse sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (suite)

Récupération

Notions clé :

- importance de la position de l’activité réalisée au regard de la TVA

- lien direct entre la TVA à récupérer qui a été supportée en amont et celle qui a été facturée en aval

TVA - lien direct entre la TVA à récupé rer qui a été supportée en amont
TVA - lien direct entre la TVA à récupé rer qui a été supportée en amont

III - Parenthèse sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (suite)

Modalités de récupération

Quelle est la TVA récupérable ?

de récupération Quelle est la TVA récupérable ? TVA payée sur des achats liés exclusivement aux

TVA payée sur des achats liés exclusivement aux produits taxables

sur des achats liés exclusivement aux produits taxables TVA payée sur des achats liés aux produits

TVA payée sur des achats liés aux produits taxables mais aussi aux non taxables (frais généraux, immobilisations….)

aussi aux non taxables (frais généraux, immobilisations….) TVA récupérable à 100 % TVA récupérable au prorata

TVA récupérable à 100 %

TVA récupérable au prorata

aussi aux non taxables (frais généraux, immobilisations….) TVA récupérable à 100 % TVA récupérable au prorata
aussi aux non taxables (frais généraux, immobilisations….) TVA récupérable à 100 % TVA récupérable au prorata

III - Parenthèse sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (suite)

Qu’est-ce que le Prorata de déduction ?

 

(KMAD)

Chiffre d’affaires N-1

(TTC)

2.420

- Produits pharmaceutiques

2.000

- Para.

200

- Produits alimentaires

150

- TVA sur C.A taxable

70

200 - Produits alimentaires 150 - TVA sur C.A taxable 70 Prorata = 200 + 150

Prorata = 200 + 150 +70 = 17,35 %

2.420

200 - Produits alimentaires 150 - TVA sur C.A taxable 70 Prorata = 200 + 150
200 - Produits alimentaires 150 - TVA sur C.A taxable 70 Prorata = 200 + 150

III - Parenthèse sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (suite)

Qu’elle est la TVA récupérable ?

 

(KMAD)

Achats trimestriels (TTC)

- produits pharmaceutiques

400

- para

50

- Alimentaires

50

- TVA sur para. et alimentaires

20

- TVA Frais généraux

10

- TVA sur immobilisations

30

20 - TVA Frais généraux 10 - TVA sur immobilisations 30 TVA récupérable = 20 +

TVA récupérable = 20 + (10+30) * 17,35 %

= 27

20 - TVA Frais généraux 10 - TVA sur immobilisations 30 TVA récupérable = 20 +
20 - TVA Frais généraux 10 - TVA sur immobilisations 30 TVA récupérable = 20 +

IV – Revue de certains points soulevés par les contribuables

IV – Revue de certains points soulevés par les contribuables
IV – Revue de certains points soulevés par les contribuables

a) Justificatifs des ventes Tickets de caisse

-Dénomination pharmacie

- Patente

- Identifiant fiscal

- Date de l’opération

- Nom ou référence du produit vendu

- Quantité vendue

- Prix Unitaire

- Prix Total

- Ticket numéroté

- Montant de la TVA (si applicable)

vendu - Quantité vendue - Prix Unitaire - Prix Total - Ticket numéroté - Montant de
vendu - Quantité vendue - Prix Unitaire - Prix Total - Ticket numéroté - Montant de

b) Abattement IGR pour construction ou acquisition de logement principal

Déductibilité dans la limite de 10 % du « revenu global imposable »

des intérêts (TTC) relatifs aux prêts contractés auprès des institutions

spécialisées ou auprès des banques et des établissements de crédit

en vue de la construction ou de l’acquisition de logements à usage

d’habitation principale.

de crédit en vue de la construction ou de l’acquisition de logements à usage d’habitation principale.
de crédit en vue de la construction ou de l’acquisition de logements à usage d’habitation principale.

c) Primes ou cotisations personnelles versées par le pharmacien au titre de l’assurance retraite

Déductibilité dans la limite de 6 % du « revenu global imposable »

des primes ou cotisations se rapportant aux contrats individuels ou collectifs

d’assurance retraite d’une durée au moins égale à 10 ans souscrits auprès

des sociétés d’assurances établies au Maroc et dont les prestations sont

servies aux bénéficiaires à partir de l’âge de 50 ans révolus.

établies au Maroc et dont les prestations sont servies aux bénéficiaires à partir de l’âge de
établies au Maroc et dont les prestations sont servies aux bénéficiaires à partir de l’âge de

d) Ventes à crédit

Vente Imposable = Vente réalisée (livraison du produit)

« Indépendamment du mode ou délai de règlement »

(c’est la TVA qui tient compte de l’encaissement réel)

« Indépendamment du mode ou délai de règlement » (c’est la TVA qui tient comp te
« Indépendamment du mode ou délai de règlement » (c’est la TVA qui tient comp te

Tous Nos Remerciements

Au Professeur Rafik LAKHDAR

Tous Nos Remerciements Au Professeur Rafik LAKHDAR
Tous Nos Remerciements Au Professeur Rafik LAKHDAR