Vous êtes sur la page 1sur 7

1

NOM :……………………………………… SECTION ?


PRÉNOM :………………………………… BioIr Archi

Examen écrit de Physique Générale :


(04/06/2007)

Modalités :

Indiquez immédiatement votre nom, prénom et section ci-dessus.


Il est également impératif d'indiquer votre nom sur toutes les pages. Si ce n'est pas fait les correcteurs ne
pourront pas vous attribuer les points correspondant à la page non identifiée.
Maintenez les feuilles du présent questionnaire agrafées.
N’utilisez que les carnets de brouillon que l’on met à votre disposition et rendez ceux-ci avec le présent
questionnaire à la fin de l'examen (indiquez-y votre nom sur la première page et maintenez le carnet agrafé).

La plupart des questions exigent la transformation d'une ou plusieurs formules de base. N'écrivez pas
tous les développements qui vous ont menés à votre réponse. Seules les formules de base, une
synthèse des développements, l'expression mathématique finale non chiffrée (résultat analytique) et la
réponse chiffrée peuvent apparaître dans la case prévue à cet effet. Tout résultat indiqué en dehors
des cases de réponse ne sera pas considéré.

Les réponses sous leur forme analytique doivent être exprimées en utilisant les mêmes noms de
variables que ceux donnés dans les énoncés correspondants. Pour les variables qui ne se trouvent
pas dans l'énoncé, le choix du nom est libre.

Comme l'examen est long, il vous est vivement conseillé de donner d'abord les formules de base et
les résultats analytiques de toutes les questions avant de calculer les résultats chiffrés. Veillez à ce
que toutes les variables apparaissant dans les résultats analytiques soient données, soit directement
dans l'énoncé, soit, le cas échéant, dans les résultats des sous-questions qui précèdent. Si vous n'avez
pas le temps de donner les résultats chiffrés, écrivez seulement les unités des grandeurs demandées.

Pour les questions de type Vrai/Faux, cochez la case correspondant à la réponse qui vous semble
correcte et justifiez brièvement votre réponse (éventuellement à l’aide de schémas). Aucun point n'est
retiré si une réponse est fausse.

Il vous est vivement conseillé d'écrire au crayon de façon à pouvoir faire facilement des corrections.

Comme la pondération des questions n'est pas nécessairement proportionnelle à la durée qu'il faut pour
y répondre, commencez par les questions qui vous demandent le moins de temps.

Remarques :

Les distributions de charges et de courants données dans les énoncés sont supposées être isolées de tout
autre système de charges et de courants.

Les champs électrique et magnétique sont à considérer dans le vide si la présence d'un milieu matériel n'est
pas spécifiée explicitement.

Les coordonnées x, y, z sont toujours supposées associées à un repère cartésien orthonormé dextrogyre.

Les copies seront relevées à 15h15


1 2
Nom : Section :

1. Vrai ou Faux (justifiez brièvement votre réponse, éventuellement à l'aide de schémas).

- Les unités de la perméabilité magnétique µ0 sont des kg.m/C2 : [µ0] = kg.m/C2

/5 Justification :

Vrai Faux

- Soit une charge q plongée dans un champ magnétique uniforme B. Cette charge est B
déplacée à vitesse v constante sur la distance d perpendiculairement au champ. Le q v
travail nécessaire à ce déplacement est donné par l’expression W = q v B d.
d
/5 Justification :

Vrai Faux

- Le schéma ci-contre montre un fil rectiligne situé sur l’axe d’une spire I
I
circulaire. Le fil et la spire véhiculent tous deux un courant I. La spire et le
fil n’exercent pas de force magnétique l’un sur l’autre.

/5 Justification :

Vrai Faux

y
- Le schéma ci-contre représente en coupe deux fils d’extension infinie
d
séparés d’une distance d de 3 cm véhiculant chacun un courant I de 0,5 A.
La courbe pointillée est un quart de cercle centré en l’origine et de rayon d. I
La circulation du champ magnétique B le long de ce segment (dans le sens d/2
indiqué par la flèche) vaut π 10-7 N/A. d/2
z d x
I

Justification :
/5
Vrai Faux
2 3 3
Nom : Section :

2. Le schéma ci-contre représente en perspective un barreau


parallélépipédique de matériau métallique au travers duquel est e
établi un courant électrique correspondant à une vitesse v des
v B
électrons de 1,2 mm/s. Le barreau dont les dimensions sont V
h q
e = 0,5 cm, h = 3,4 cm, L = 7 cm est plongé dans un champ
magnétique B horizontal perpendiculaire à ses plus grandes faces
(h x L). Calculez la tension électrique V qui apparaît entre les L
faces horizontales (e x L) du barreau sachant que le module du
champ magnétique est de 0,5 T.

Formule(s) de base utilisée(s) et synthèse du développement :

Résultat analytique : V =

Résultat chiffré : V =

/10

3. Le schéma ci-contre montre une spire en forme de triangle rectangle dont les cotés
de l’angle droit ont les dimensions a = 2 cm et b = 3 cm. Cette spire véhicule un I
courant I de 1,3 A et elle est plongée dans un champ magnétique uniforme B de a B
0,8 T parallèle au coté a. Calculez le module τ du moment de force que subit la b
spire.

Formule(s) de base utilisée(s) et synthèse du développement :

Résultat analytique : τ =

Résultat chiffré : τ =
/10
4 4
Nom : Section :

4. Vrai ou Faux (justifiez brièvement votre réponse, éventuellement à l'aide de schémas).

- Le schéma ci-contre montre en perspective deux spires conductrices


juxtaposées. La spire de gauche véhicule un courant I qui augmente (dI/dt >0)
régulièrement au cours du temps dans la direction indiquée par les flèches.
Une force électromotrice apparaît aux bornes de la seconde spire avec la _
polarité indiquée sur le schéma. I
+
Justification (avec schéma explicatif) :
/5
Vrai Faux

- Le schéma ci-contre montre deux surfaces S1 et S2 sous-tendues par le même S1 S2


contour circulaire C (S1 est un disque et S2 est une demi-sphère). Si la
F
divergence du champ vectoriel F est nulle en tout point de l’espace alors les flux
du champ F au travers de ces deux surfaces sont identiques en valeur absolue. C
Justification :
/5
Vrai Faux

- Le schéma ci-contre montre un solénoïde à N spires connecté à une source de tension


continue. Après la fermeture de l’interrupteur, le courant augmente d’autant plus vite N
que le nombre N de spires est grand (tout autre paramètre restant inchangé).

Justification :
/5
Vrai Faux

- Le schéma ci-contre montre un champ vectoriel F parallèle à l’axe y d’un repère y


cartésien (x, y, z). Ce champ est invariant par translation dans les directions y et z. Le F
rotationnel de F est nul en tout point de l’espace.
Justification :
/5
Vrai Faux z x
5 6 5
Nom : Section :

5. Le schéma ci-dessous montre un câble de ligne à haute tension véhiculant un courant alternatif I de
fréquence f = 50 Hz et d’amplitude Im = 800 A. Un circuit rectangulaire de longueur L = 4m et de hauteur
h = 2 m est disposé à une distance d = 50 cm de ce câble. Calculez la tension efficace Veff générée aux
bornes du circuit (on suppose le câble rectiligne). d I

h
Veff

Formule(s) de base utilisée(s) et synthèse du développement :

Résultat analytique :

Veff =

Résultat chiffré : Veff =


/10

6. Le schéma ci-contre montre un inducteur idéal (sans résistance) connecté à une L


V(t)
source de tension alternative. Démontrez que dans cette situation idéale la puissance
moyenne dissipée par la source <P(t)> est nulle.

Formule(s) de base utilisée(s) et synthèse de la démonstration :

/10
7 6
Nom : Section :

7. Vrai ou Faux (justifiez brièvement votre réponse, éventuellement à l'aide de schémas).

- Le phaseur X = a exp(iπ/3) (où a ∈\) représente l’évolution harmonique d’une grandeur physique x(t) dont
la valeur au temps t = 0 vaut a/2, soit x(0) = a/2. .

Justification :
/5
Vrai Faux

- Soit une onde électromagnétique harmonique se propageant dans le vide. Si cette onde a une pulsation
ω de 3 108 Hz alors elle a une longueur d’onde λ de 1m.

Justification :
/5
Vrai Faux

- Dans un repère orthonormé (x, y, z) le champ B = a cos(kz - ωt)1z où a = 1,25 T peut s’interpréter
physiquement comme le champ magnétique d’une onde électromagnétique plane se propageant dans le vide.

Justification :
/5
Vrai Faux

- Un haut-parleur émet simultanément deux ondes harmoniques de fréquences f1 = 440 Hz et f2 = 441 Hz


de même amplitude. L’intensité du son perçu s’annule périodiquement avec une période Tb d’une seconde.

Justification :

/5
Vrai Faux
8 9 7
Nom : Section :

8. Afin de réaliser le filtre représenté sur le schéma ci-contre, on


C
dispose d'un inducteur d’inductance L = 10mH, d'une résistance
R = 3 kΩ, et d'un condensateur de capacité variable C. Vin R Vout
L

(a) Sur base de l'analyse du circuit en termes de phaseurs, donnez la forme analytique de l'impédance du
circuit, soit Z(ω) (l'impédance vue de la source Vin à la pulsation ω).

Formule(s) de base utilisée(s) et synthèse du développement :

Résultat analytique : Z(ω) =

/10
(b) Calculez la valeur de la capacité C qu'il faut adopter pour que la fréquence f = 500 Hz soit la fréquence la
moins atténuée par le filtre.

Formule(s) de base utilisée(s) :

Résultat analytique : C =

/10 Résultat chiffré : C =

9. Soit une onde plane électromagnétique se propageant dans le vide le long de l’axe z d’un repère
orthonormé (x, y, z). En adoptant l’expression E = a cos(kz – ωt)1x pour le champ électrique de cette
onde. Démontrez que l’amplitude de son champ magnétique B vaut a/c.

Formule(s) de base utilisée(s) et synthèse de la démonstration :

/10