Vous êtes sur la page 1sur 17

19 Safar 1434 - Mercredi 2 Janvier 2013 - N°14707 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

- Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287 LA REVOLUTION PAR LE PEUPLE ET POUR LE

LA REVOLUTION PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE

M. MOHAMED SAÏD L’A AFFIRMÉ LUNDI

Application de la loi sur l'audiovisuel en 2013

M. Mohamed Saïd a affirmé que la création du conseil de déontologie et l'élargissement du
M. Mohamed Saïd a affirmé que la création du conseil de déontologie et l'élargissement
du champ d'action de l'Autorité de régulation de la presse écrite se feront cette année.
L'accord sur les salaires des travailleurs du secteur public de l'information signé lundi comporte
plusieurs clauses, dont la nomenclature des postes de travail, la promotion des travailleurs
en fonction de leur parcours professionnel et le régime indemnitaire.
P. 5
Ph. Archives

PASSEPORT BIOMÉTRIQUE

PASSEPORT BIOMÉTRIQUE Début d'émission à partir du 15 janvier dans neuf consulats pilotes P. 5

Début d'émission à partir du 15 janvier dans neuf consulats pilotes

P. 5

«KORA AWARDS» 2012

«KORA AWARDS» 2012 ChebKhaled remporte le Prix du meilleur chanteur nord-africain P. 32

ChebKhaled remporte le Prix du meilleur chanteur nord-africain

P. 32

M. OULD KABLIA L’A ANNONCÉ DEPUIS SAÏDA :

P. 32 M. OULD KABLIA L’A ANNONCÉ DEPUIS SAÏDA : “Prochain mouvement partiel dans le corps des

“Prochain mouvement partiel dans le corps des chefs de daïra”

Dans une déclaration à la presse en marge de la visite de travail et d’inspection du Premier minis- tre dans la wilaya de Saïda, M. Ould Kablia a in- diqué que ce mouvement partiel est imminent.

P. 3

TRANSPORTS

Les tarifs légèrement à la hausse

P. 3 TRANSPORTS Les tarifs légèrement à la hausse P. 4 CINQUANTENAIRE DE L’INDÉPENDANCE Vibrant hommage

P. 4

CINQUANTENAIRE DE L’INDÉPENDANCE

Vibrant hommage aux grands invalides de la guerre de libération

P. 32

DES CAS DE MÉNINGITE DANS UNE CLINIQUE PRIVÉE À BLIDA

La direction de la santé procèdeàunefermeture préventive

P. 4

GRANDE OPÉRATION DE L’ANP À BOUMERDÈS

13 terroristes abattus

P. 4

CAN-2013

Les Verts en regroupement à Sidi-Moussa

CAN-2013 Les Verts en regroupement à Sidi-Moussa P. 29

P. 29

2

EL MOUDJAHID SAMEDI 5 JANVIER À 10 H Conférence sur « l’Opération Oiseau bleu »
EL MOUDJAHID
SAMEDI 5 JANVIER À 10 H
Conférence sur « l’Opération Oiseau bleu »
en hommage à Mohamed Iazourene
Le Forum de la Mémoire, initié
par le quotidien El Moudjahid et
l’Association Machâal Echahid, or-
ganise samedi 5 janvier à 10h, une
conférence sur l’Opération Oiseau
Bleu, en hommage au défunt Moha-
med Iazourene, à l’occasion du 25 e
anniversaire de sa mort. La confé-
rence sera suivie par un hommage
au moudjahid Mohamed Salah Esse-
dik auteur du livre Opération oiseau
bleu et Voyage dans les profondeurs
de la Révolution avec le colonel Ia-
zourene.
DEMAIN À 9H
AU MINISTÈRE
DE
L’ÉDUCATION
NATIONALE
Évaluation du 1 er
trimestre de la
rentrée scolaire
Le ministre de l’Edu-
cation nationale, M.
Abdellatif
Baba
Ahmed, présidera de-
main à 9h, les travaux
de la conférence nationale des directeurs de l’éducation
sur l’évaluation du 1 er trimestre de la rentrée scolaire
2012/2013, au siège du ministère.
MERCREDI 9 JANVIER À 14H30
À LA MAISON D’ALGER
La capitale à l’horizon 2029
AUJOURD’HUI ET DEMAIN
Session scientifique sur le saint Coran
Une table ronde sur le plan stratégique de la capitale à l’horizon 2029
se tiendra mercredi 9 janvier à 14h30 à la Maison d’Alger - rue Larbi-
Ben-M’hidi.
Le Centre culturel islamique organise une session
scientifique dans la récitation du saint Coran pour les
élèves de l’éducation du moyen et du secondaire. Cette
session se tiendra les 30 et 31 décembre, et les 2 et 3
janvier, animée par M. Moussa Zerrouk. Les inscriptions
se tiendront jusqu’au 26 décembre au siège du CCI, 12,
rue Ali-Boumendjel.
AGENDA CULTUREL
LE 5 JANVIER À 15H, AU BASTION 23
Exposition de poupées traditionnelles japonaises
MARDI 8 JANVIER 2013 À 10H
Inauguration de l’association
« Main de Femme »
Suite au don
du gouverne-
ment du Japon
pour le finance-
ment de l’équi-
pement matériel
de l’association «
Main de Femme
», l’ambassade
du Japon orga-
nise une cérémo-
nie
d’inauguration
du projet au
siège de l’asso-
ciation, mardi 8
janvier à 10h.

L’ambassade du Japon organise une exposition de poupées tradition- nelles japonaises du 5 au 17 janvier, au centre des Arts et de la Culture du palais des Rais (Bastion 23) à Alger. Le vernissage de l’exposition aura lieu samedi 5 janvier à 15h.

ONCI Programme artistique et culturel 2013

janvier à 15h. ONCI Programme artistique et culturel 2013 Dans le cadre des activités culturelles et

Dans le cadre des activités culturelles et artistiques de l’année 2013, l’Office National de la Culture et de l’Information organise à la salle El Mouggar, une projection du film Skyfall de Sam Mendes jusqu’au 8 janvier à raison de 3 séances/jour à 14h, 17h et 20h, ainsi qu’une représentation théâtrale intitulée El rihla el adjiba (le voyage extraordinaire) de l’asso- ciation l’Espace d’Or de l’Art Théâtral - Annaba, le 4 janvier à 10h.

NEDJMA « Tous avec les Verts à la CAN-2013 » La Fédération al- gérienne de
NEDJMA
« Tous avec les Verts à la CAN-2013 »
La Fédération al-
gérienne de football
et Nedjma s’asso-
cient pour accom-
pagner la sélection
algérienne durant la
phase finale de la
coupe d’Afrique
des nations, Orange
CAN-2013, qui se
déroulera en Afrique du Sud du 19 janvier au 10 février
2013. Pour encourager l’équipe nationale algérienne dans
son parcours sud-africain, les deux partenaires engagent
une grande opération au profit des supporters algériens
afin de faciliter leur déplacement et leur séjour dans les
meilleures conditions.
Des dirigeants de club, des sportifs, des partenaires
commerciaux (points de vente, co-distributeurs, clients
d’entreprises), des fans de la page Nedjma sur Facebook
et des employés de Nedjma s’envoleront le 20 janvier
vers Johannesburg, à bord de vols d’Air Algérie.
Météo Nuageux Sur les régions Nord, le temps devenant de plus en plus nuageux et
Météo
Nuageux
Sur les régions Nord, le temps devenant de
plus en plus nuageux et instable sera accompa-
gné d’averses de pluie en cours d’après-midi et
en soirée sur les régions ouest et centre.
Les vents seront modérés 20/40 km/h.
La mer sera peu agitée.
Sur les régions sud du pays, le temps sera gé-
néralement dégagé.
Les vents seront généralement variables 20/30
km/h.
Températures (maximales-minimales) pré-
vues aujourd’hui :
Alger (13°- 7°), Annaba (16°- 8°), Béchar
(17° - 3°), Biskra (16°- 8°), Constantine (11°-
2°), Djanet (19°- 2°), Djelfa (13° -3°), Ghar-
daïa (17°- 7°), Oran (17° - 6°), Sétif (10°- -1°),
Tamanrasset (18°- 2°), Tlemcen (13°- 5°).

CE MATIN À 10H AU SIÈGE DE L’UGCAA Conférence de presse sur le secteur de la pêche

L’UGCAA Conférence de presse sur le secteur de la pêche Le président de la commission de

Le président de la commission de la pêche, M. Hocine Bellout, anime ce matin à 10h au siège de l’Union Générale des Commerçants et Artisans Algériens (UGCAA), une conférence de presse sur les problèmes du secteur.

DJEZZY Un beau cadeau de fin d’année : 2 bonus de 50% En cette fin
DJEZZY
Un beau cadeau de fin d’année :
2 bonus de 50%
En cette fin
d’année, le ca-
deau est à la me-
sure des attentes
sur Djezzy
Carte : 50% de
bonus valide en
appel national sur
2 rechargements de 250 DA et plus, effectués
pendant la période promotionnelle. Ce bonus,
valide 21 jours, est tarifié à la minute indivisible
et utilisable en appel vers tous les réseaux natio-
naux, fixe et mobile.
Le crédit rechargé est à consommer en prio-
rité et ne peut être transféré. Cette promotion est
dédiée aux clients conformément identifiés
(avec dossier) se trouvant sur le profil tarifica-
tion par tranche de 30 secondes.
La promotion est valable du 30 décembre
2012 au 19 janvier 2013.

Nation

3

EL MOUDJAHID

LA WILAYA DE SAIDA BÉNÉFICIE D’UN PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT SUPPLÉMENTAIRE

8 milliards de dinars pour l’aménagement de la ville

À l’issue de sa visite de travail, dans la wilaya de Saïda, effectuée dimanche 30 décembre, le Premier ministre a insisté sur la mise en place d’un programme de développement supplémentaire pour l’aménagement de la ville, doté d’une enveloppe de près de 8 milliards de dinars. Il a indiqué que ce programme a été décidé avec l’accord du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.

destinés au financement du projet d’aménagement de l’oued de Saïda et des sites environnants et 2,8 milliards aux projets d’aménagement du cen- tre-ville. Le chef du gouvernement a indi- qué que ce programme vise l’amélio- ration de l’image de la ville de Saïda et la réhabilitation de ses lieux pu- blics, tout en relevant la « dégrada- tion remarquable » de cette cité en matière d’aménagement urbain. Le Premier ministre a promis à cette occasion que la wilaya de Saïda bénéficiera de programmes et de pro- jets de développement « nombreux et variés répondant aux aspirations de ses habitants », en plus d’œuvrer à re- lancer les projets à l’arrêt pour diffé- rentes raisons dont ceux des trois hôpitaux inscrits depuis 2006. Il a exhorté également les respon- sables locaux à valoriser les potentia- lités agricoles et autres de la wilaya et à faire, de l’exploitation agricole privée qu’il a visitée, dans la com- mune de Sidi Ahmed, un «modèle» dans la gestion.

C ette deuxième visite sur le ter- rain, après celle effectuée en novembre dernier à Ouargla, a

été marquée par l’inspection d’une série d’installations et de projets re- levant des secteurs de l’agriculture, l’habitat, la santé, les technologies de l’information et de la communica- tion, la formation et la jeunesse et les sports. S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre du programme du Pré- sident de la République, cette sortie sur le terrain a été marquée par la mise en place d’un programme de dé- veloppement supplémentaire pour l’aménagement de la ville, doté d’une enveloppe de près de 8 milliards de dinars. Le Premier ministre, qui a rencon- tré à l’issue de sa visite les membres du Conseil de wilaya élargie aux re- présentants de la société civile, a in- diqué que ce programme a été décidé avec l’accord du Président de la Ré- publique, M. Abdelaziz Bouteflika. De cette enveloppe financière supplé- mentaire, 5 milliards de dinars sont

financière supplé- mentaire, 5 milliards de dinars sont M. Sellal avait visité le projet de réhabilitation

M. Sellal avait visité le projet de réhabilitation du périmètre agricole d’une exploitation privée s’étendant sur une surface de 200 ha visant le développement de la production oléi- cole et de l’huile d’olive. Cette opération, qui verra l’utili- sation de méthodes d’irrigation mo- dernes, contribuera à la création de 25 postes d’emploi pour un investis- sement de plus de 850 millions de DA. Le Premier ministre a, égale-

ment lors de la rencontre, longuement discuté avec les représentants de la société civile de la wilaya de Saïda écoutant leurs préoccupations. Dans ses réponses, M. Abdelmalek Sellal a souligné que sa visite a pour objectif d’inspecter de visu les réalisations concrétisées sur le terrain dans le cadre du programme du Président de la République. Il a ajouté que cette visite vise également « à insuffler une nouvelle

dynamique de développement » et « d’apporter des solutions aux insuf- fisances pour renforcer les capacités et les moyens de gestion des projets.» Le Premier ministre a en outre an- noncé un programme de soutien à l’équipe de football du MC Saïda avant de laisser la parole aux minis- tres pour répondre aux préoccupa- tions soulevées, liées à leurs secteurs

respectifs. Synthèse S. S.

SELON LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR ET DES COLLECTIVITÉS LOCALES

“Prochain mouvement partiel dans le corps des chefs de daïra”

mouvement partiel dans le corps des chefs de daïra” L e ministre de l’Intérieur et des

L e ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia, a annoncé, di- manche à Saïda, un prochain mouvement

partiel dans le corps des chefs de daïras. Dans une déclaration à la presse en marge de la visite de tra- vail et d’inspection du Premier ministre, dans la wi- laya, M. Ould Kablia a indiqué que ce mouvement partiel est imminent. Par ailleurs, le ministre de l’In- térieur a souligné, en réponse à des questions de la presse, qu’il ne peut pas présenter une évaluation des élections de renouvellement partiel du Conseil de la nation, expliquant qu’il annoncera les résultats après avoir reçu un bilan complet sur le déroulement de cette opération dans toutes les wilayas. M. Ould Kablia a ajouté, en abordant la question des entraves du développement, lors de la rencontre présidée par le Premier ministre avec le conseil exé- cutif de la wilaya de Saida élargie à la société civile, qu’un nombre de wilayas manquent de ressources humaines sur les plans quantitatif et qualitatif, en dépit de la disponibilité des ressources financières. Le ministre de l’Intérieur a également indiqué que les walis ont été instruits pour faciliter et renforcer l’investissement usant des prérogatives qui leur ont été accordées pour la gérer le foncier industriel et le mettre à la disponibilité des investisseurs.

RACHID BENAÏSSA JUGE QU’ELLE N’EST PAS À LA HAUTEUR DES POTENTIALITÉS DE LA WILAYA

La valeur des produits agricoles de Saïda a atteint cette année environ 20 milliards DA

L e ministre de l’Agriculture et du Développement rural, M. Rachid Benaïssa, a indiqué,

dimanche soir à Saïda, que son sec- teur compte atteindre 1,6 million d’hectares de superficies agricoles ir- riguées au niveau national en 2014. Dans une déclaration à la presse en marge de la visite de travail effectuée par le Premier ministre, dans la wi- laya, le ministre de l’Agriculture a souligné que le renforcement et l’extension des superficies irriguées encouragent le développement de la production agricole et la concrétisa- tion des objectifs tracés. M. Benaissa a indiqué qu’un million d’hectares de superficies irriguées dans le pays a

été atteint dans le cadre de l’amélio- ration des indicateurs de croissance du secteur agricole. Abordant l’ac- tuelle saison agricole, le ministre a souligné qu’elle se déroule de ma- nière satisfaisante indiquant que la politique de son secteur repose sur une méthode d’évaluation quoti- dienne pour corriger les défaillances. S’agissant de la wilaya de Saïda, il a souligné, lors de la rencontre prési- dée par le Premier ministre avec

de la rencontre prési- dée par le Premier ministre avec l’exécutif de la wilaya, élargie à

l’exécutif de la wilaya, élargie à la société civile au terme de sa visite, que les résultats enregistrés cette sai- son, en amélioration constante, n’ont pas été à la hauteur des aspirations, surtout eu égard aux potentialités na- turelles importantes que recèle la wi- laya. Il a souligné que la valeur des produits agricoles de Saïda a atteint cette année environ 20 milliards de dinars, la classant à la trentième place au niveau national.

AMAR GHOUL L’A ANNONCÉ

La wilaya concernée par l’autoroute des Hauts Plateaux

L e ministre des Tra- vaux publics, M. Amar Ghoul, a an-

noncé, dimanche soir à Saïda, que cette wilaya a été renforcée dernièrement par quatre mégaprojets concernant son secteur. M. Ghoul a indiqué que la wi- laya de Saïda a été renfor- cée dernièrement par quatre grands projets de travaux publics qui seront lancés en 2013. Ces projets concernent la réalisation de routes express l’une reliera Saïda à l’autoroute Est- Ouest, une autre au nord du pays, une nouvelle voie ex- press la reliant aux wilayas de Sidi Bel-Abbès et de Tlem- cen et une autre à Mascara. Le ministre a indiqué dans ce contexte que toutes les études liées à ces projets ont été achevées et les travaux seront lancés au début de l’année 2013. M. Amar Ghoul a ajouté que la wilaya de Saïda est concernée par le tracé de l’autoroute des hauts plateaux qui sera lancé cette année également. La wilaya a bénéficié der- nièrement de 35 opérations en matière de travaux publics pour lesquelles une enveloppe financière de plus de 35 mil- liards de dinars a été allouée.

de plus de 35 mil- liards de dinars a été allouée. L’ENGAGEMENT DE ABDELMADJID TEBBOUNE 3.500

L’ENGAGEMENT DE ABDELMADJID TEBBOUNE

3.500 logements pour l’exercice 2013

L a wilaya de Saïda a bénéficié d’un nouveau programme d’habitat de 3.500 logements au titre de l’exer-

cice 2013, a annoncé, dimanche à Saïda, le ministre de l’Habitat et l’Urbanisme, M. Abdelmadjid Tebboune. Il a indiqué que son secteur est disposé à répondre aux be- soins de logements de la wilaya qui re- cense environ 21.000 demandes. Un programme de 2.500 nouveaux logements de la formule de location-vente (AADL) et 1.000 logements promotionnels aidés (LPA) a été inscrit en faveur de la wilaya.

M. Abdelmadjid Tebboune a également souligné que le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme est prêt à répondre aux de- mandes en matière d’habitat rural dans la wilaya de Saïda, annonçant une prise en charge partielle par son département mi- nistériel des dégâts occasionnés par les inondations ayant affecté la région derniè- rement. Le ministre a affirmé, que son dé- partement s’apprête à se lancer, au début de l’année 2013, dans la concrétisation de programmes d’habitat visant la réalisation de 700.000 logements à travers le pays.

de programmes d’habitat visant la réalisation de 700.000 logements à travers le pays. Mercredi 2 Janvier

Nation

4

EL MOUDJAHID

APRÈS LE RENOUVELLEMENT PARTIEL DES MEMBRES DU CONSEIL DE LA NATION

Le RND et le FLN se félicitent

Le Conseil de la nation vient de connaître la composition de ses 48 membres à la faveur du scrutin du 29 décembre 2012 comptant pour le renouvellement de la moitié de ses 96 membres élus.

E t les résultats de l’opération de renouvellement des deux tiers des membres élus au suffrage

universel indirect, parmi les élus des nouvelles Assemblées populaires de commune et de wilaya (APC et APW) qui s’est déroulée dans les 48 wilayas doivent être proclamés ces jours-ci par le Conseil constitutionnel confor- mément à la loi. En attendant la pro- clamation officielle des résultats, les données communiquées indiquent que sur les 48 nouveaux parlemen- taires élus, le RND remporte 25 sièges, le FLN 18 sièges, le FFS 2 sièges, le PMA 1 siège, Ahd 54 1 siège, et le FM 1 siège. Le RND et le FLN qui ont rem- porté la majorité des sièges ont ex- primé leur satisfaction des résultats de ces élections. Le porte-parole du RND, M. Miloud Chorfi, a exprimé la grande satisfaction de son parti devant

les résultats obtenus. Il estime que ce score était attendu par le parti en rai- son de la confiance, de la crédibilité et de la compétence dont jouissent les candidats du Rassemblement. Saluant les alliances contractées avec les par- tenaires avec lesquels le parti partage plusieurs positions et principes, M. Chorfi a précisé que le RND consi- dère que ces résultats qui prouvent que le parti est sur la bonne voie, ne sont pas fortuits, mais sont plutôt le fruit d'un travail de terrain et d'un combat quotidien continu. Le porte-parole du RND a encore ajouté que ces résultats renforcent ainsi la place du parti sur la scène na- tionale comme réservoir électoral en croissance continue au niveau des structures locales et la position poli- tique inaliénable du parti dans son soutien au programme du Président de la République.

son soutien au programme du Président de la République. Ces résultats qui permettent au RND d’occuper

Ces résultats qui permettent au RND d’occuper la seconde place au Sénat seront l’objet de la tenue du prochain conseil national du parti dont la date est fixée à la deuxième moitié de ce mois.

Dans un communiqué, le bureau politique du FLN a, de son côté, féli- cité ses militants élus au renouvelle- ment partiel des membres du Conseil de la nation qui ont, a-t-il déclaré, gagné la confiance du parti et de ses

militants. Il a noté par ailleurs que du- rant huit ans et au cours de six scru- tins et trois échéances indirectes, le FLN demeure la première force du pays et la mieux représentée au sein des assemblées élues, y compris le Conseil de la nation. La deuxième Chambre du Parle- ment a été instituée pour la première fois par la Constitution du 28 novem- bre 1996 dans son article 98. Il com- prend 144 membres, dont les 2/3, soit 96 membres, sont élus au suffrage universel indirect, parmi et par les élus des Assemblées populaires com- munales et de wilaya, le tiers restant, soit 48 membres, étant désigné par le Président de la République. La durée du mandat du Conseil de la Nation est de six ans, le renouvelle- ment se faisant toutefois par moitié tous les trois ans. Houria A.

TRANSPORT URBAIN ET TAXIS

Les tarifs légèrement à la hausse

Première mesure pour 2013. Les tarifs pour le transport collectif urbain de voyageurs ainsi que pour le transport par taxis vont connaître une légère hausse. Ces réajustements, annoncés lundi dernier, par le ministère des Transports, interviennent en fait, dans le cadre de la prise en charge «objective et pro- gressive» de l'évolution des différents constituants des coûts d'exploitation des moyens de transport des voyageurs, souligne le communiqué du ministère. Désormais, l’usager du transport collectif urbain de voyageurs devra débourser 20 DA pour une dis- tance de 10 km, 30 DA pour 20 km et 35 DA pour 30 km. D’autre part, un autre plafonnement concerne, depuis le 1 er janvier 2013, la tarification des transports par taxis, individuels et collectifs. Selon les précisions du communiqué, les tarifs plafonds applicables au transport par taxi individuel sont de 15 DA/km. La prise en charge en course s'élèvera à 20 DA par km (au lieu de 15 DA, NDLR), le stationnement pour attente (15 mn) à 20 DA et le transport de bagages supérieur à 15 kg sera facturé à 10 DA. Pour ce qui est du ramassage par taxi collec- tif, la place sera facturée à 3 DA/km pour l'intercom- munal et l'interwilayas, et à 5 DA/km pour le transport urbain. S’agissant des tarifs à appliquer pour le transport routier des voyageurs au-delà de 30 km (interwi- layas), ces derniers seront annoncés incessamment, note le communiqué. Contacté par nos soins, M. El Hadj Tahar Boule- nouar, porte-parole de l’UGCAA, qui a «salué cette décision du gouvernement», demande aux transpor- teurs d’être «à la hauteur de leurs missions» de pres- tataires de service public. Pour M. Boulenouar, «il devient aujourd’hui impératif que les transporteurs fassent preuve de conscience et déploient, de ce fait, les efforts à même de promouvoir le service public en matière de transport». Notre interlocuteur relèvera dans ce cadre que l’UGCAA est au quotidien destinataire de plaintes de citoyens quant aux comportements inélégants de cer- tains opérateurs (problème d’hygiène et de surcharge, arrêts prolongés, musique à fond, sièges inconforta- ble, etc.). Ce responsable invite, également, les opérateurs disposant de véhicules vétustes à procéder à leur re- nouvellement. Il signalera, dans ce contexte, qu’entre 5 et 10% des véhicules de transport ne réunissent nul- lement les conditions de confort, ni de sécurité. Poursuivant ses propos, M. Boulenouar tient, enfin, à appeler les opérateurs à «s’organiser aux fins de mieux défendre leur corporation». Selon cette même source, le nombre de chauf- feurs de taxi s’élève à 150.000, à travers le territoire national. Celui des transporteurs privés est de 70.000. Par ailleurs, ces augmentations n’ont pas réjoui nombre d’usagers de transport. Rencontrés hier au niveau de la place du 1 er -Mai (wilaya d’Alger), cer- tains ont affiché leur étonnement et même leur mé- contentement, soulignant que «le rapport qualité/prix ne répond pas aux attentes de la clientèle». «Les transporteurs des voyageurs et les chauf- feurs de taxi n’offrent pas, en général, le service pu- blic nécessaire» s’étonne un citoyen qui, sem- ble-t-il, vient d’apprendre la nouvelle de réajuste- ment des tarifs. En revanche, certains sont plutôt op- timistes à l’image de cette femme qui voit les choses différemment. «C’est vrai que ça coûtera un peu plus cher pour se déplacer, mais … espérons que cette hausse des prix motivera les transporteurs pour amé- liorer la qualité de service». Soraya G.

POUR GÉRER SES MOYENS DE TÉLÉCOMMUNICATIONS MOBILES

Sonatrach fait appel à Mobilis

Un accord-cadre pour la mise en place d'une convention portant sur la fourniture de produits et de services de téléphonie mobile, pour une durée d’une année, a été signé, lundi, par le groupe Sonatrach et ATM Mobilis. La convention suscite la fa- cilitation par Mobilis du mode de factura- tion des lignes mobiles des différentes structures de Sonatrach à travers un mode de paiement forfaitaire et permettra, aussi, à Sonatrach de bénéficier d'une organisa- tion fournie par Mobilis pour gérer ses moyens de télécommunications mobiles. Les documents de cet accord ont été para- phés par le P-DG de Sonatrach, M. Abdel- hamid Zerguine et le P-DG d'ATM Mo- bilis, M. Saad Damma, lors d’une cérémo- nie organisée, lundi, au siège de Sonatrach. Affirmant qu’ATM Mobilis ne ménagera aucun effort pour acquérir les solutions et les plateformes qui permettront à Sona- trach d'être efficace dans son domaine d'ac- tivité, le premier responsable de la téléphonie mobile, M. Damma, a déclaré

que «Mobilis s'engage à accompagner le groupe Sonatrach en devenant son fournis- seur exclusif de services de téléphonie mo- bile». De son côté, le P-DG du groupe Sona- trach a indiqué qu’« à terme, la convention sera élargie aux 150 filiales du groupe qui compte 162.000 travailleurs», soulignant qu’avec cet accord « ATM Mobilis devient le fournisseur exclusif de Sonatrach en moyens de télécommunications ». «Le groupe s'engagera également à sou- tenir toute initiative d'ATM Mobilis pour la mise en place d'une convention spéci- fique aux personnels du groupe et de leurs ayants droit à titre individuel», a expliqué M. Zerguine. Celui-ci a également indiqué que l'accord va garantir un service de télé- phonie mobile homogène pour l'ensemble des bénéficiaires au sein des activités opé- rationnelles et structures fonctionnelles du

groupe. Sihem Oubraham

APRÈS L’APPARITION DE 13 CAS DE MÉNINGITE DANS UNE CLINIQUE PRIVÉE À BLIDA

La direction de la Santé procède à une fermeture préventive

La direction de la Santé de la wilaya de Blida a fait part de l’enregistrement de 13 cas de méningite au niveau de la clinique Amina sise à Chiffa, dont deux cas mor- tels, et précisé que ses investigations sont menées en collaboration avec les services spécialisés du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, outre des investigations menées par d’au- tres instances compétentes. La direction de la Santé, de la Popula- tion et de la Réforme hospitalière de la wi- laya de Blida a procédé à une fermeture «préventive» de la clinique Amina, sise à Chiffa, en raison de l’apparition en son sein de cas de méningite, selon un commu- niqué de cette direction. La même source a souligné que «des investigations sont en cours pour déterminer la source exacte de cette maladie, ajoutant que cette mesure préventive a pris en considération la situa- tion des malades soignés au niveau de la clinique, notamment les dialysés qui ont été pris en charge au niveau d’autres struc- tures spécialisées.

La direction de la Santé, qui a précisé que ses investigations sont menées en col- laboration avec les services spécialisés du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, outre des in- vestigations menées par d’autres instances compétentes, a fait part de l’enregistre- ment, à ce jour, de 13 cas de méningite au niveau de cette clinique, dont deux cas mortels. Il faut dire que ce n’est pas la première fois que les autorités procèdent à la ferme- ture de clinique privée pour des cas simi- laires. En 2008, les autorités concernées ont procédé à la fermeture de la clinique les Rosiers de Blida. Deux années après, la tutelle avait déclaré qu’«une enquête a été ouverte par les services du ministère de la santé autour des conditions d’exercice des cliniques privées. Selon la même source, cette enquête va révéler beaucoup de surprises aboutira à la fermeture de cli-

niques. Wassila Benhamed

Transmission de la méningite

La méningite correspond à l’inflammation des méninges le plus souvent d’origine infectieuse. Dans environ 75 % des cas, la méningite est virale et gé- néralement bénigne. La méningite est en revanche très grave lorsqu’elle est d’origine bactérienne, d’où l’impérieuse nécessité d’hospitaliser en urgence toute personne présentant un syndrome de méningite. Selon les spécialistes, il faut fermer toutes structures sanitaires qui ont des cas de méningite, ne pas accepter l’hospitalisation d’autres malades et surtout faire vacciner les sujets qui entourent les malades.

W. B.

GRANDE OPÉRATION DE L’ANP À BOUMERDÈS

13 terroristes abattus

Six terroristes ont été abattus par les forces de l’Armée nationale populaire (ANP), dans la nuit de lundi à hier, au lieu-dit «Bourzazane», près de la localité de Kadara Bouzegza, au nord-ouest de Boumerdès, a-t-on appris hier de source sécuri- taire. Les terroristes, en cours d'identification, ont été éliminés lors d'une opération de recherche menée par les éléments de l'ANP dans cette ré- gion, a précisé la même source. Des armes de type kalachnikov et des munitions ont été récu- pérées lors de cette opération. Par ailleurs sept terroristes ont été abattus dans la matinée d’hier à Boumerdès par les unités de l'Armée nationale populaire (ANP), suite à une opération de recherche effectuée dans la région de Boulezazen relevant de Oued Bahara, indique le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. «Au cours d'une opération de recherche effec- tuée dans la matinée de ce mardi 1 er janvier 2013, dans la région de Boulezazen relevant de Oued Bahara, dans la wilaya de Boumerdès, 1 re Région militaire, les unités de l'ANP engagées dans la lutte antiterroriste ont réussi à mettre hors d'état de nuire un dangereux groupe terroriste compo- sés de sept criminels», précise le MDN. Il a été récupéré, au cours de cette opération, «cinq fusils automatiques de type kalachnikov, un fusil semi- automatique de type Semenov, deux fusils à ca- nons sciés, deux paires de jumelles, une importante quantité de munitions, de denrées ali- mentaires et de médicaments», ajoute la même source. Ce résultat intervient, note le MDN, à la suite d'une «grande opération programmée» dans cette région et témoigne de la «détermination de l'ANP à poursuivre les efforts déployés sur le terrain pour mettre définitivement fin aux agissements des groupuscules terroristes résiduels».

L’ORIGINE SERAIT CRIMINELLE

Le siège de l’APC de Mkira (Tizi Ouzou) incendié

Le siège de l’Assemblée populaire de la com- mune de M'Kira, à une cinquantaine de kilomè- tres au sud-ouest du chef-lieu de wilaya de Tizi-Ouzou, a été incendié, tôt dans la matinée d’hier, par un groupuscule de personnes non en- core identifiées, apprend-on de source locale. Le bureau du président de l'APC et celui des services techniques ont été fortement touchés par cet in- cendie qui serait d’origine criminelle, indique t- on de même source, précisant que immédiate- ment après le départ de ce foyer d’incendie aux environs de 3 heures du matin, les éléments de la Protection civile se sont dépêchés à partir de la ville voisine, Draa El Mizane, sur les lieux pour circonscrire l’étendue du sinistre. Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie de Mkira pour déterminer les causes et circonstances exactes de cet incendie. Il faut signaler par ailleurs que l’installation de l’Assem- blée populaire de cette commune relevant de la daïra de Tizi-Ghenif a été marquée par des inci- dents.

Bel.Adrar

Mercredi 2 Janvier 2013

Nation

5

EL MOUDJAHID

M. MOHAMED SAID L’A AFFIRMÉ À L’OCCASION DE LA SIGNATURE DE L’ACCORD SUR LA NOUVELLE GRILLE DES SALAIRES DES TRAVAILLEURS DU SECTEUR PUBLIC DE L’INFORMATION

“2013 verra l'application de la loi sur l'audiovisuel”

L'accord sur les salaires des travailleurs du secteur public de l'information a été signé lundi. Il comporte plusieurs clauses dont la nomenclature des postes de travail, la promotion des travailleurs en fonction de leur parcours professionnel et le régime indemnitaire.

L' accord sur les salaires des travail- leurs du secteur public de l'informa- tion a été signé lundi, à Alger, par les

directeurs des différentes entreprises pu- bliques et les représentants des sections syn- dicales concernées. L'accord comporte plusieurs clauses dont la nomenclature des postes de travail, la pro- motion des travailleurs en fonction de leur parcours professionnel et le régime indem- nitaire. L'accord est applicable avec effet ré- troactif à compter de janvier 2012. A ce propos, le ministre de la Communication, M. Mohamed Said, a indiqué que la signa- ture de l'accord s'inscrivait dans le cadre des efforts «déployés par l'Etat en vue d'amélio- rer les conditions des travailleurs des entre- prises de presse». L'accord a pu être conclu grâce aux «efforts de la commission chargée de la grille de salaires des travailleurs du sec- teur public de l'information depuis mars der- nier», a-t-il précisé. Il a également évoqué le décret exécutif relatif à l'élargissement de la protection sociale aux journalistes contrac- tuels, la relance du fonds de la presse écrite et le statut particulier des journalistes. M. Mohamed Said a affirmé en outre, que l'année 2013 verra l'application de la loi sur l'audiovisuel, la création du conseil de déon- tologie et l'élargissement du champ d'action de l'Autorité de régulation de la presse écrite

de l'Autorité de régulation de la presse écrite dans le but d'améliorer les conditions de tra-

dans le but d'améliorer les conditions de tra- vail des journalistes et des travailleurs, ajou- tant que «l'Etat s'emploiera pleinement à la réalisation de cet objectif». Il a, à cet effet, appelé les journalistes à «collaborer avec les responsables des entreprises de presse pour améliorer les performances» en matière d'ac- tivité journalistique. De son côté, le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) , M. Abdelmadjid Sidi Said, a féli- cité les travailleurs du secteur de l'informa- tion et la commission des grilles de salaires qui ont œuvré à la réalisation de ces acquis en l'espace d'une année, qualifiant ces acquis d'«excellents» qui contribueront à l'amélio- ration des conditions des travailleurs du sec- teur. Selon le secrétaire général de la centrale syndicale, ces efforts «ont permis aux tra- vailleurs du secteur de bénéficier d'une grille de salaires et d'un plan de carrière «attendus

depuis 40 ans». Il a salué à l'occasion, les ef- forts du gouvernement pour faire bénéficier les travailleurs du secteur de l'information de la grille de salaires considérée, à ses yeux, comme «un acquis qui sera à l'avenir suivi d'autres dont la formation et le profession- nalisme». L'accord collectif portant sur la grille de salaires de référence des journa- listes et assimilés et comportant la nomen- clature des postes de travail ainsi que le nouveau régime indemnitaire y afférent pour l'ensemble des journalistes et assimilés de

la presse publique avait été signé le 16 avril.

Cet accord collectif porte aussi sur le point indiciaire arrêté à 40 DA. Le gouvernement

a approuvé l'accord qui prend effet à partir

du 1 er janvier 2012. Ce même point indiciaire arrêté à 40 DA sera appliqué pour le salaire de référence de l'ensemble des travailleurs des entreprises du secteur de la communication.

GENS DE MER

Le naufrage d’El Khalil a permis d’ouvrir des dossiers sur la profession

L naufrage du chalutier El Khalil, a permis

mettre en œuvre pour éviter de tels acci-

dents et assurer la protection sociale des gens de la mer, a déclaré lundi à Ténès (Chlef), le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, M. Sid Ahmed Ferroukhi. Le ministre, qui s'exprimait lors d'une cérémonie de remise d'aides aux familles des huit marins pêcheurs, portés disparus lors de cette tragédie, a indiqué à cet égard, que des dossiers ont été ouverts par son département ministériel en vue de prendre en charge cette catégorie professionnelle. Au nombre de cinq, ces dossiers concernent l'amé- lioration de la pension de retraite et l'élargissement de la Protection sociale des pêcheurs, la création d'une fondation de solidarité pour les gens de la pro- fession, l'élargissement de l'assurance dans le métier de la pêche, la formation et enfin le renforcement du système d'alerte. Après avoir évoqué les dangers de la mer, M. Ferroukhi a estimé nécessaire de «res- pecter» les bulletins météo spéciaux (BMS) et d'évi- ter toute aventure susceptible d'exposer l'équipage à des risques aux conséquences néfastes. Aupara- vant, le ministre a procédé à une remise d'aides aux familles des pêcheurs disparus, tout en s’informant sur leurs préoccupations, notamment en matière de logement, d'emploi et de protection sociale. Le cha- lutier El Khalil avait disparu lors d'une sortie en mer le 29 décembre 2011 au large des cotes de Ténès (50 km au nord de Chlef) avec à son bord un équipage de huit marins pêcheurs. Les corps de 5 d'entre eux ont été rejetés par la mer sur le littoral du centre du pays, tandis que les trois autres sont toujours portés disparus. En outre, aucun objet appartement au cha- lutier, englouti par la mer, n'a été retrouvé, une année après sa disparition.

e

d’entamer une réflexion sur les mécanismes

à

PASSEPORT BIOMÉTRIQUE

Début d'émission à partir du 15 janvier 2013 dans neuf consulats pilotes

L es passeports biométriques au profit des

ressortissants algé- riens établis à l'étran- ger, seront émis à partir du 15 janvier 2013 dans neuf consulats pilotes, a réaffirmé lundi, à Alger, le secrétaire d'Etat chargé de la Communauté natio- nale à l'étranger, M. Belkacem Sahli. «Nous allons lancer officiellement la pro- duction des passe- ports biométriques pour nos ressortissants dans neuf postes consulaires», a indiqué M. Sahli lors d'une visite effectuée à la Direction des titres et documents sécurisés (DTDS), pour s'enquérir du processus d'établissement des passeports biomé- triques au profit des membres de la communauté nationale à l'étranger. Cette première étape concerne neuf consulats pilotes, «dont sept en France, un à Tunis et un à Montréal (Canada), ce qui représente plus de 50 % de la communauté nationale établie à l'étranger», a-t-il précisé, ajoutant que «cette opération devrait s'élargir au reste des consulats algériens à travers le monde. Il s'agit d'une première étape expérimentale qui devrait se générali- ser pour le reste des postes consulaires à partir de février 2013», a-t-il dit. M.

consulaires à partir de février 2013», a-t-il dit. M. Sahli a indiqué, en outre, que «toutes

Sahli a indiqué, en outre, que «toutes les conditions» sont réunies pour la réussite de cette opération. «Nous pouvons dire, après avoir visité ce cen- tre, que toutes les conditions techniques sont réunies pour la réussite de cette opération, et en ce qui concerne les conditions procédurales, nous avons donné des instructions aux chefs de centres consulaires pour alléger les pro- cédures et améliorer les conditions d'accueil de nos ressortissants». Il a, par ailleurs, exprimé sa satisfaction du déroulement des opération de confec- tion des passeports biométriques au ni- veau de la DTDS, réalisée par des compétences algériennes, en saluant notamment la maîtrise techniques des jeunes ingénieurs algériens qui accom- plissent cette fonction.

AFFAIRES

RELIGIEUSES

M. Ghlamallah souligne le rôle unificateur de la mosquée

M. Ghlamallah souligne le rôle unificateur de la mosquée L ministre des Affaires religieuses mallah, a

L ministre des Affaires religieuses

mallah, a indiqué lundi à Alger que

«la mosquée incarne l'unité de la nation» en ce sens qu'elle constitue le «creuset» dans lequel se forge la personnalité de la société. Dans une allocution à l'occasion de la rencontre mensuelle organisée par la di- rection des Affaires religieuses et du Wakf à Dar El-Imam (Alger) sous le thème «la référence religieuse nationale et son rôle dans la préservation de l'iden- tité nationale», M. Ghlamallah a souligné que l'imam n'était pas seulement un «fonctionnaire» mais également un pré- dicateur inculquant aux jeunes les va- leurs humaines et spirituelles d'unité et d'entraide. «L'imam en Algérie est par- tie intégrante de la nation et doit par conséquent être soucieux du respect des références de la société et travailler en to- tale harmonie avec toutes les autres ins- titutions de l'Etat, a précisé le ministre. Après la présentation des compo- santes de la référence religieuse natio- nale, le ministre a précisé que la mission de l'imam consistait en la transmission de ce legs aux générations et faire preuve de discernement et d'unité de pensée dans le cadre de cette référence religieuse natio- nale.

du Wakf, M. Bouabdallah Ghla-

e

et

Le ministre des Affaires religieuses “ne s'oppose pas à la mise en place d'un syndicat”

Le ministre des Affaires religieuses “ne s'oppose pas à la mise en place d'un syndicat”

Le ministre des Affaires religieuses et du Wakf, M. Bouabdellah Ghlamal- lah a affirmé, lundi à Alger, «ne pas s'opposer à la mise en place d'un syn- dicat s'intéressant aux affaires des fonc- tionnaires, imams et employés du secteur». Intervenant en marge d'une rencon- tre mensuelle organisée par la Direc- tion des affaires religieuses et du Wakf à Dar El Imam sous le thème «La réfé- rence religieuse et son rôle dans la pré- servation de l'identité nationale» en présence d'imams, de mourchidine et d'enseignants du secteur, le ministre a rappelé avoir été parmi les premiers qui avaient appelé à la mise en place d'un syndicat qui prendrait en charge les affaires des employés du secteur, à l'instar de ce qui est en vigueur dans d'autres secteurs». Dans ce contexte, le premier res- ponsable du secteur a souligné l'impé- ratif pour l'imam de se vouer au service de la religion, du pays et de la nation.

Economie

6

EL MOUDJAHID

RESSOURCES EN EAU

Un plan d’aménagement pour chaque wilaya

Chaque wilaya aura son Plan d’aménagement des ressources en eau (PDARE) afin d’atteindre une bonne gestion de cette ressource, a indiqué lundi à Oran, M. Tahar Aichaoui, Directeur des études et des aménagements hydrauliques au ministère des Ressources en eau.

S’ exprimant lors d’une réunion du comité du bassin hydrographique Oranie «Chott Chergui», M. Ai-

chaoui a affirmé que le ministre des Res- sources en eau «a ordonné la préparation pour chaque wilaya d’un Plan d’aménage- ment des ressources en eau» dans le but de les valoriser. Ce plan intervient, selon M. Aichaoui, dans le cadre d’un programme national vi- sant à «doter» les cinq agences hydrogra- phiques du pays «d’un nouvel instrument de planification». Le même responsable a annoncé la tenue, prochainement, d'une réunion, à la- quelle assisteront les walis pour une éven- tuelle adoption du PDARE. «Une fois ce plan adopté, on passera au décret», a-t-il déclaré. Ce plan se présente comme un «outil de planification» qui s’étend jusqu’à 2030 et qui doit prendre compte des situa- tions du secteur chaque 5 ans. Il a été réa- lisé en coopération avec le partenaire allemand GTZ. La présentation du Plan durant cette rencontre a fait ressortir «l’im-

du Plan durant cette rencontre a fait ressortir «l’im- millions m 3 , 43 retenues collinaires

millions m 3 , 43 retenues collinaires de 22 millions m 3 et cinq stations de dessalement d’eau de mer. Le PDARE, qui tient aussi compte des besoins industriels et agricoles, prévoit, à terme, une situation excédentaire de ressources dans la plupart des wilayas, à la faveur, notamment, des apports des différentes stations de dessalement réali- sées ou en cours et de la réutilisation des eaux usées traitées. Toutefois, les wilayas de Mascara et de Saïda ressortent déficitaires en termes de ressources, a-t-on indiqué, et ce, pour des besoins d’irrigation. Cette rencontre s'est tenue en présence de différents acteurs du secteur et de ca- dres du ministère des Ressources en eau qui ont notamment souligné que le PDARE constitue «un outil à la prise de décision stratégique», dans un contexte marqué par la mobilisation importante en Algérie des eaux dites non conventionnelles.

portance d’un tel plan dans la valorisation et l’exploitation rationnelle de la res- source» à moyen et long terme dans cette région hydrographique qui couvre 250 communes réparties sur 11 wilayas (Oran, Tlemcen, Sidi Bel-Abbes, Mascara, Ain Temouchent, Mostaganem, Saida, Tiaret, El Bayadh, Laghouat et Naâma) abritant près de 5,5 millions d'habitants. L’étude relative à l’Oranie-Chott Chergui s’est axée sur trois volets, en l’oc- currence la balance hydrique (rapport be- soins/offre), la qualité de l’eau et le coût du mètre cube d’eau conventionnelle ou non conventionnelle. Cette région hydrographique, qui s’étend sur une superficie de 77.251 km 2 , regroupe quatre bassins versants, à savoir côtiers oranais, Tafna, Chott Chergui et la Macta. La présentation a fait également état de l’existence de 10 barrages en ex- ploitation avec une capacité globale de 601

TIPASA

600 millions de DA pour la réhabilitation de 4 zones industrielles

U ne enveloppe de plus de 600 mil- lions de dinars a été débloquée par la direction de l’Industrie, de la pe-

tite et moyenne entreprise (PME) et de la promotion de l’investissement de la wi- laya de Tipasa pour la réhabilitation- de quatre zones industrielles, dont celle de Koléa. Cette zone, qui s’étend sur une super- ficie de 34 hectares et qui comporte 151 lots, a bénéficié de 180 millions de dinars pour sa protection contre les inondations et la réhabilitation de son réseau d’assai- nissement, a indiqué le directeur de wi- laya de l’Industrie et de la PME, M. Djelloul Haidihin. La zone d’activité de

Gouraya, dont la superficie globale est es- timée à six hectares, a bénéficié, quant à elle, d’une enveloppe de 270 millions de dinars, a affirmé le même responsable. Des enveloppes de 140 millions et 40 millions de dinars ont été allouées respec- tivement pour les zones d’activité des communes de Hatatba et Sidi Amar, a ajouté M. Haidihin, précisant que les tra- vaux devraient être lancés lors du premier semestre 2013. D’autre part, la direction de l’Industrie et de la PME s’attelle actuellement à la réalisation d’études en vue de la création d’autres zones d’activités à l’extrême ouest de la wilaya, notamment à Damous.

La réalisation de cette zone revêt une "grande importance'', a ajouté la même source qui signale que ce projet aura des effets positifs sur le développement éco- nomique de toute la région ouest de la wi- laya, mitoyenne de la commune de Ténès, dans la wilaya de Chlef, qui de- vrait enregistrer, elle aussi, de grands projets de réalisation d’importantes infra- structures de base, dont des ports et des axes autoroutiers. Outre ces quatre zones, la wilaya de Tipasa compte également des zones d’ac- tivités implantées à Tipasa, Bou Ismail, Hadjout, Khemisti, Fouka et Bourkika, renfermant 12.000 PME.

CIMENTERIE DE MEFTAH

1 million de tonnes de ciment produites en 2012

P lus d’un million de tonnes de ciment ont été produit en 2012 par la cimenterie de Meftah (Blida), a-t-on appris de l’Entreprise des ci-

ments de la Mitidja. «Ce nouveau record de pro- duction, réalisé par cette unité, vieille de 37 ans, pulvérise le record de 2007, estimé à 952.543 tonnes», a indiqué à l’APS le chargé de commu- nication de l’entreprise, M. Othmane Hamouda. Cette performance s’explique essentiellement, selon M. Hamouda, par «la modernisation des équipements de cette usine, qui a bénéficié en 2012 d’une batterie de nouvelles machines et appareils, parallèlement à une bonne utilisation de la main- tenance et une bonne gestion», a t-il ajouté. S’ex- primant sur les perspectives de l’entreprise, la même source a signalé un projet de réaménage- ment de la carrière de calcaire, principal intrant de production exploité par la cimenterie, qui consti- tuera une «première en son genre à l’échelle na- tionale», a t-il souligné. «Une option est, également, envisagée en vue du renforcement de l’usine avec une nouvelle ligne de production de ciment devant la porter à un seuil annuel de 1,7 million de tonnes», a-t-il encore fait savoir. M. Hamouda a relevé, à l’occasion, «la réduc- tion, dans une proportion de 90 % de la pollution atmosphérique liée à la poussière dégagée par la cimenterie de Meftah, grâce au filtre acquis à la fin 2010, pour un montant de 400 millions de dinars», assurant qu’une autre opération «est engagée pour l’acquisition d’un deuxième filtre qui éliminera complètement ce problème de pollution». Par ailleurs, le Groupe industriel des ciments d'Algérie (GICA) a lancé lundi un avis d'appel d'offres international pour l'importation de 450.000 tonnes de ciment. L'avis d'appel d'offres, publié dans la presse, fixe la date limite de dépôt des offres à 60 jours pour la livraison de ces quantités «ensachées au moyen d'un silo flottant amarré au port d'Alger». Les importations algériennes de ciment ont en- registré une augmentation de près de 92 % durant les 11 premiers mois de l'année 2012, selon les chiffres des Douanes algériennes. La facture d'im- portation des ciments (5 types de produits) est pas- sée de 117,4 millions usd en 2011 à 225,4 millions usd en 2012, selon la même source qui explique cette forte hausse des importations par les multi- ples chantiers lancés dans le secteur du BTPH. Le déficit de l'Algérie en ciment dépasse les 2,5 mil- lions de tonnes/an,0 selon les estimations du groupe GICA.

La production nationale actuelle de ciment est de plus de 18 millions de tonnes/an dont 11,5 mil- lions de tonnes sont assurés par les 12 cimenteries publiques.

PARMI LES DÉFIS DE L’HORIZON 2030

Population mondiale plus âgée et grande demande de ressources

U ne population plus âgée, une plus grande demande en ressources et une augmen- tation de la classe moyenne à travers le

monde seront parmi les défis de l'horizon 2030, prévoit un rapport publié par le Conseil améri- cain du renseignement (National Intel). Ces visions des années à venir apparaissent dans Tendances mondiales 2030 : des mondes alternatifs, un rapport publié par le NIC tous les quatre ans depuis 1997. La planification et la prévoyance adéquates peuvent prévenir une crise des ressources si les dirigeants tournent leurs regardsvers l'avenir, souligne ce rapport. Cette agence du renseignement du gouverne-

ment américain estime qu’en 2030, il y aura moins de pauvres au fur et à mesure qu’apparaît une classe moyenne plus importante et plus prospère. Une croissance économique généralisée et de plus grandes possibilités éducatives aideront les gens à passer à la classe moyenne et deman- deront un meilleur niveau de vie. Le rapport prévoit que la demande en nourriture et en eau va croître de près de 40 % au cours des 17 pro- chaines années. Nous n’allons pas forcément vers un monde de pénuries, mais les dirigeants devront prendre des mesures pour éviter cette

situation, a avisé le président du NIC, M. Christopher Kojm. La gestion des ressources cruciales doit devenir plus efficace, préconise le document, soulignant que la poursuite de nouvelles technologies et de meilleurs méca- nismes de gouvernance pourrait également at- ténuer les défis liés aux ressources afin d'éviter les pires résultats possibles. De meilleurs soins de santé et une amélioration de la situation éco- nomique permettront à un plus grand nombre de personnes d’atteindre une plus grande espé- rance de vie, selon Tendances mondiales 2030. Les décès dus à des maladies transmissibles, comme le sida, les infections qui causent le pa- ludisme et les infections respiratoires, diminue- ront de près de 30% d’ici 2030. Les populations plus nombreuses et plus prospères exigeront davantage de nourriture de 35 à 40 % de plus. Le rapport prévoit bien un approvisionnement stable des produits agricoles pour assurer les besoins en sécurité alimentaire mondiale, mais évoque aussi un certain nombre de facteurs tels que les changements clima- tiques ou la mauvaise gestion des ressources qui pourraient saper cet approvisionnement. Un tel scénario créerait des pénuries graves qui pour- raient avoir des répercussions géopolitiques, so-

ciales, et économiques, met-il en garde. La technologie, encore une fois, pourrait apporter quelques solutions, avec le bon développement de techniques telles que les cultures génétique- ment modifiées et l'agriculture et l'irrigation de précision, estime-t-il. La technologie, encore une fois, pourrait ap- porter quelques solutions, avec le bon dévelop- pement de techniques telles que les cultures génétiquement modifiées et l'agriculture et l'ir- rigation de précision, estime-t-il. La fréquence accrue d’événements météorologiques ex- trêmes et le degré de leur impact ne font aucun doute pour les auteurs du rapport qui avance que cette tendance se poursuivra quasi certai- nement au cours des 20 prochaines années. L’augmentation de la population et l'urba- nisation croissante rendront davantage de per- sonnes vulnérables aux conditions météorologiques extrêmes. Le facteur clé pour atténuer l'impact, selon Tendances mondiales, sera l’investissement judicieux dans les opéra- tions de gestion des risques et les interventions d'urgence. Tout aussi dangereux que les tem- pêtes violentes sont les sécheresses prolongées et les températures extrêmes, qui ont diminué de manière significative la production agricole

dans certains endroits. Le rapport note des sé- cheresses persistantes dans plusieurs des grands systèmes fluviaux du monde (le Nil, le Tigre et l'Euphrate, le Niger, l’Amazone, le Mékong) et les décrit comme des événements compatibles avec les conséquences prédites du changement climatique. La migration devrait être une ten- dance influente dans l'avenir, poussée par les mêmes motifs que ceux d’aujourd'hui. Ils comprennent la mondialisation, les iné- galités de revenus à travers des régions et pays, et le renforcement des réseaux de migrants qui entretiennent les liens entre les migrants et leur patrie. Le travail, les opportunités et de meil- leurs salaires pousseront de nombreux jeunes à chercher du travail en dehors de leur pays d'ori- gine. L’urbanisation, une autre tendance démo- graphique importante, fournira ces opportuni- tés, augmentant la population citadine du monde pour passer de 50 % actuellement à 60 % de la population mondiale en 2030. Pour M. Kojm, Cela signifie que 1,4 milliard de per- sonnes de plus auront besoin de logements, de routes, d’énergie, d’infrastructures et d'emplois dans les zones urbaines.

Economie

7

EL MOUDJAHID

LA LOI DE FINANCES 2013 ET SON IMPACT SUR L’ENTREPRISE

Les nouvelles dispositions de la CACI

La loi de finances 2013, son impact sur le développement de l’entreprise, est le thème qui sera abordé par les participants à la journée d’information qui sera organisée, à cet effet, par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI).

P lacée sous le haut patronage des ministres du Commerce et des Finances, cette jour-

née qui se déroulera, le 7 janvier, à l’hôtel Hilton, sera animée par de hauts responsables des administra- tions centrales des impôts, des douanes et aura pour objet d’infor- mer les opérateurs économiques sur les nouvelles dispositions intro- duites par la loi de finances 2013 concernant les entreprises. En fait, les principales mesures retenues dans ce sens visent «la promotion de l’entreprise et la re- lance de l’investissement», deux objectifs majeurs qui seront conso- lidés par l’allégement de la fiscalité au profit des PME. Il sera égale- ment question de contribuer à re- lancer la production hors hydrocarbures, à travers l’encoura- gement des PME qui constituent plus de 90% du tissu industriel na-

tional, 52 % du total de la produc- tion privée nationale hors hydrocarbures et près de 35 % de la valeur ajoutée de l’économie na- tionale.

de 35 % de la valeur ajoutée de l’économie na- tionale. La LF 2013 comporte égale-

La LF 2013 comporte égale- ment nombre de mesures en ma- tière d’exonérations fiscales et de lutte contre la fraude fiscale au pro-

fit de la production nationale. L’encouragement à l’investisse- ment est consacré à travers le relè- vement du seuil de financement

des projets par le Conseil national de l’investissement (CNI), qui passe à 1,5 milliard DA, contre 500 millions DA actuellement. Aussi, à

la faveur des dispositions nou- velles, il est accordé au CNI la «possibilité de définir et de préci- ser les conditions d’éligibilité, ainsi que la détermination des sec- teurs bénéficiaires». Cette réorientation des objec- tifs économiques du pays dictée par l’impératif de dynamiser l’outil de production national est tribu- taire, en fait, de l’amélioration et de la consolidation de l’environne- ment de l’entreprise. Et c’est dans cette voie que se situe la démarche des pouvoirs pu- blics visant à impliquer l’entreprise dans le processus de développe- ment, à travers l’encouragement de l’investissement produc- tif. Les mesures décidées en direc- tion de la PME nationale, en tant que vecteur de croissance, confir- ment, une fois de plus, la volonté de l’Etat de focaliser l’effort sur le secteur hors hydrocarbures au re- gard des perspectives d’adhésion à l’OMC et la zone de libre-échange avec l’UE. D. Akila

SONATRACH

Deux nouvelles découvertes de pétrole dans le bassin de Berkine

La société nationale des hydrocarbures Sonatrach et ses partenaires Gazprom (Russie), PTTEP (Thaï- lande) et CNOOC (Chine) ont réalisé deux nouvelles découvertes d'huile dans le bassin de Berkine, a indiqué lundi un communiqué de Sonatrach. Sonatrach a réalisé une première décou- verte avec la firme russe Gazprom dans le périmètre

d'El Assel, et une seconde avec les firmes thaïlandaise PTTEP et chinoise CNOOC dans le périmètre

Hassi Bir Rekaiz, précise la même source. Les découvertes ont été réalisées

à l’issue du forage des puits d’exploration Zemlet Er Rekkab Nord-1

(ZERN-1) et Rhourde Rhorfat-1 (RHF-1), situés dans le bassin de Berkine.

La première découverte a été réalisée dans le périmètre El Assel (Blocs 236b, 404a1 & 405a1) et la seconde découverte dans le périmètre Hassi Bir Rekaiz (Blocs 443a-424a-414ext-415ext). Le puits ZERN-1 (Zemlet Er Rekkab Nord-1), en asso- ciation avec Gazprom a produit lors des tests

à partir du réservoir siégénien 3.4 m 3 /h d’huile ainsi que 537 m 3 /h de gaz avec une pression en tête de 464 psi, à une profondeur finale de 5310 m

Le puits RHF-1 (Rhourde Rhorfat-1),

dans le Silurien Argilo-Gréseux.

réalisé avec PTTEP et CNOOC a, quant à lui, produit 3.16 m 3 /h d’huile à partir du réservoir Grès de Ouargla (Ordovicien) avec une pression en tête

de 141 psi, a une profondeur finale de 3934 m dans les Grès d’El Atchane. Sonatrach et ses partenaires ont convenu de réaliser des travaux complé- mentaires sur ces découvertes pour les apprécier en vue de les développer dans le sillage des projets inscrits dans le bassin de Berkine.

découvertes pour les apprécier en vue de les développer dans le sillage des projets inscrits dans

REGISTRE DE COMMERCE

Le CNRC précise les nouvelles conditions

Les registres du commerce délivrés avant août 2011 pour l'exercice de l'activité d'import-export ne sont plus valables s'ils n'ont pas été re- nouvelés au 31 décembre 2012, a indiqué lundi le Centre national du registre du commerce (CNRC) dans un communiqué. «Les registres du commerce délivrés avant août 2011 pour l'exercice de l'activité import-export par les sociétés personnes morales et la dis- tribution de détail exercée par les étrangers personnes morales ou phy- siques sont caducs, nuls et sans effet, s'ils n'ont pas été renouvelés au 31 décembre 2012», précise la même source. Le CNRC ajoute par ailleurs que «seuls les extraits de registre du commerce portant durée de validité de deux années, portée sur l'extrait du registre du commerce en page une, restent valables et ce, conformé- ment aux dispositions de l'arrêté du ministre du Commerce du 13 juin 2011, modifié par l'arrêté du 13 décembre 2011, fixant la durée de va- lidité de l'extrait du registre du commerce délivré aux assujettis pour l'exercice de certaines activités».

ACCORD ENTRE AIR ALGÉRIE ET AIR FRANCE

Augmentation des vols entre l'Algérie et la France à partir d’octobre 2013

Les compagnies aériennes Air Algérie et Air France-KLM ont signé un mémorandum de coopéra- tion permettant d'intensifier les vols entre Alger et Paris et d'offrir à leurs passagers de nouvelles liaisons entre la France et l'Algérie à partir de la fin octobre 2013. Le document a été signé le 17 décembre dernier par le PDG d'Air Algérie, M. Mohamed Salah Boul- tif, et son homologue du groupe Air France-KLM, M. Jean-Cyril Spi- netta, indique un communiqué de la compagnie algérienne. Selon cet accord, les deux com- pagnies vont «offrir à leurs passa- gers de nouvelles liaisons entre la Province française et l'Algérie», et s'engagent à «offrir plus de choix et de flexibilité aux passagers algé- riens et français sur les liaisons opé- rées par les deux transporteurs entre les deux pays», explique le commu- niqué. Les deux transporteurs vont éga- lement proposer des «vols plus nombreux entre les capitales des deux pays tant vers la plateforme de Paris-Orly que celle de Paris- Charles-de-Gaulle» ajoute la même

que celle de Paris- Charles-de-Gaulle» ajoute la même modalités pratiques de cet accord, ajoute le communiqué
que celle de Paris- Charles-de-Gaulle» ajoute la même modalités pratiques de cet accord, ajoute le communiqué

modalités pratiques de cet accord, ajoute le communiqué d'Air Algé-

rie. «Cette coopération a vocation à être étendue dans les différents do- maines d'activité des deux groupes», explique encore le même communi- qué. L'objectif des deux compagnies est de «proposer un service de qua- lité à leurs clients et de faciliter les déplacements tant personnels que professionnels sur un marché tou- jours plus compétitif», indique la même source.

source. Air Algérie et Air France KLM devraient enfin «développer des opportunités de correspon- dances nouvelles au-delà de leurs plateformes de correspondances respectives d'Alger et de Paris". Les deux compagnies se sont ainsi fixée pour objectif de mettre en œuvre leur coopération dès le «début de la saison IATA d'hiver 2013/2014 (de fin octobre à fin mars). Les deux parties doivent finaliser dans les prochaines semaines les

FINANCES

Un institut de formation des experts- comptables et des commissaires aux comptes opérationnel en 2013

Un institut d'enseignement spécialisé dans la forma- tion des experts-comptables et des commissaires aux comptes a été créé et sera opérationnel en 2013, a an- noncé lundi le ministre des Finances, M. Karim Djoudi. M. Djoudi, qui s'exprimait à l'ouverture des travaux de la première assemblée plénière du Conseil national de la comptabilité, organisée au siège du ministère des Finances, a indiqué que cet institut de formation «vien- dra parachever la réforme en garantissant l'avenir de cette profession (d'experts-comptables et des commis- saires aux comptes) sur la scène régionale et internatio- nale". Dans son allocution, le ministre a, en outre, souligné que cette première assemblée «se propose de délibérer du projet de règlement intérieur du Conseil national de la comptabilité, d'évaluer les travaux effectués depuis la mise en œuvre de la loi sur la profession comptable et

les actions d'accompagnement effectuées au titre de l'ap- plication du nouveau système comptable financier». Il a précisé que les pouvoirs publics «attachent une importance capitale à la réussite de la réforme de la pro- fession comptable et à la mise en œuvre du nouveau sys- tème comptable financier". M. Djoudi a ajouté que la mise en place et la maîtrise du système comptable financier «impliquent d'impor- tants besoins de formation à destination aussi bien du monde professionnel que des différents secteurs écono- miques». «Ils constituent aussi l'un des principaux piliers de la bonne gouvernance afin de permettre à l'économie nationale d'adapter les normes et pratiques comptables universelles qui sont en perpétuelle évolution», a noté M. Djoudi, cité dans un communiqué du ministère.

Mercredi 2 Janvier 2013

Régions

8

TIZI OUZOU
TIZI OUZOU

EL MOUDJAHID

BEJAIA
BEJAIA

GAZ NATUREL

730 foyers raccordés

LE WALI SENSIBILISE LES NOUVEAUX P/APC

550 milliards de dinars mobilisés pour ledéveloppement

L a wilaya de Tizi-Ouzou dispose au titre des plans de dévelop- pement 2005/2009 et 20012/2014 d’une substantielle enveloppe financière estimée à pas moins de 555 milliards de dinars in-

jectés dans la réalisation de plusieurs projets de développement au pro- fit de toutes les localités de la wilaya, a annoncé, lundi dernier, le wali de Tizi-Ouzou, M Abdelkader Bouazghi, lors d’une réunion de prise de contact avec les nouveaux membres des 67 assemblées commu- nales à laquelle ont pris part également le P/APW, M Moussa Tama- dartaza, les chefs de daïras et les membres de l’exécutif de la wilaya. Cette super cagnotte de 550 milliards de dinars mobilisée, est répartie sur les différents programmes de développement, dont les programmes sectoriels centralisés (PSC), les avec une enveloppe de 101,6 milliards de dinars, les programmes de développement déconcentrés (PSD) avec une cagnotte de 221,9 milliards de dinars, les programmes commu- naux de développement (PCD) avec 7.8 milliards de dinars, le fonds commun des collectivités locales (FCCL) avec un montant de 02 mil- liards de dinars, a indiqué M Bouazghi, en ajoutant que pas moins de 47.4 milliards de dinars ont été réservés pour les projets de raccorde- ment des dizaines de milliers de foyers au gaz naturel et 112.2 mil- liards de dinars sont mobilisés dans le secteur de l’habitat. « Les ressources financières sont disponibles », a-t-il rassuré les nouveaux chefs des exécutifs communaux pour les encourager à commencer leur mandat avec sérénité et confiance. Fort de sa qualité de premier re- présentant des plus hautes autorités du pays, le wali de Tizi-Ouzou a insisté devant ses hôtes qui se doivent être le premier noyau de tout développement, de « sa pleine disponibilité à leur offrir les meilleures conditions de travail, de les accompagner dans leurs missions et à en- courager les plus entreprenants d’entre vous». Il a dans ce sens, sou- ligné l’importance de la cohésion des exécutifs communaux en privilégiant le dialogue et la concertation la plus élargie entre eux pour pouvoir concrétiser tous les programmes de développement de leurs communes respectives. « Cette manière de faire assurera une stabilité, une transparence dans la gestion des affaires publiques et permettra un plein exercice de la démocratie dans la gestion des affaires de nos communes », a-t- il encore souligné en mettant en avance certains préalables indispen- sables pour la réussite de l’action de développement et l’amélioration de la relation entre le citoyen et l’administration communale. Parmi ces préalables, M Bouazghi a cité la réhabilitation des sièges des com- munes, dés lors que beaucoup de sièges de mairie sont «dans un état de quasi abondant, saleté, non fonctionnalité et absence d’orientation». Les nouveaux élus sont dès à présent instruits par le premier magistrat de la wilaya pour réhabiliter les sièges des communes, à accorder toute l’attention voulue à l’état civil, par une réorganisation adéquate et la mise en place d’agents aptes à accomplir leurs missions dans les meilleurs conditions. « Il est de votre devoir d’accorder une attention particulière à la numérisation de l’état civil, l’informatisation de l’outil de travail pour faciliter la délivrance des documents d’état civil aux citoyens, tel que le 12S », a-t-il enjoint aux nouveaux édiles munici- paux appelés à relever le défi de la numérisation et l’informatisation. La prise en charge des problèmes de salubrité publique dont souffrent plusieurs communes de la wilaya est là encore une autre préoccupation majeure du wali de Tizi-Ouzou qui a exhorté les nouveaux maires à multiplier des efforts et à faire preuve de beaucoup d’ingéniosité pour faciliter l’installation des centres d’enfouissements techniques dans leurs communes respectives , à lutter contre l’informel par «la création d’espaces organisés et bien répartis géographiquement pour d’une part permettre aux citoyens de disposer de marchés propres et organisés et d’autre part, offrir aux jeunes de meilleures conditions de réussite», à œuvrer pour gestion des parkings réglementés, la création des espaces verts et leur entretien, la remise en état de marche de l’éclairage public par l’entretien régulier et permanent et de les généraliser pour les quar- tiers, artères, rues et ruelles qui n’en disposaient pas. Pour booster le développement local, le wali a également exhorté les P/APC à assainir le foncier pour permettre la réalisation des équipements publics, par- ticulièrement le logement dans ses différents types, à lever toutes les oppositions qui freinent le développement, notamment le transport du gaz. Beaucoup de retard en matière de réalisation de plusieurs équi- pements publics, le raccordement des foyers au gaz naturel … ont été enregistrés au courant des dernières années, a-t-il déploré, en signalant le laxisme de certains exécutifs communaux par rapport à ces opposi- tions.

Bel.Adrar

L e raccordement en gaz natu- rel à travers la wilaya de Be- jaia a connu une nette

amélioration durant l’année 2012. Ainsi, ce sont 12.745 foyers qui ont été recordés dans 27 localités de la wilaya. Et pour clore l’année 2012 en chaleur, le wali de Bejaia, Ahmed Hammou Touhami, a pro- cédé jeudi, au raccordement de 730 foyers dans trois communes. Au quartier Bouklaa de la commune d’El Kseur, 86 familles ont accueil- lis avec joie la jonction au gaz natu- rel de leurs habitations. Une opération qui a coûté treize millions de dinars et réalisée par l’entreprise Kahrif. A Oued Ghir, c’est autour du village Laazib de bénéficier du gaz avec le raccordement de 291 foyers pour un montant de 18 millions de dinars inscrit dans le programme de la wilaya. De même au quartier Imahdiene de la ville de Bejaia, 353 foyers ont été raccordés le même jour. C’est dire toute l’attention par- ticulière qu’accordent les responsa-

l’attention par- ticulière qu’accordent les responsa- bles de la wilaya afin de faire profi- ter tous

bles de la wilaya afin de faire profi- ter tous les quartiers des différentes communes de la wilaya au gaz na- turel et où le taux de branchement a atteint les 38 %. Pour ces 730 fa- milles qui ont été raccordées en ce

dernier jour de l’année 2012, le cal- vaire des bouteilles de butane sera vite enfoui au plus profond surtout durant ces jours de froid. M. Laouer

AIN-DEFLA
AIN-DEFLA

Attribution de 1.804 logements

C’ est au chaud que des milliers de citoyens passeront l’hiver dans la wilaya de Ain-Defla

dans des logements flambants neufs équipés de toutes les commodités que requiert une vie moderne et décente. Ce sont au total 1.804 logements répartis sur 24 communes qui ont ainsi fait l’ob-

jet d’un transfert social dans le cadre de

la résorption de l’habitat précaire et de

l’affectation sociale nous apprend le

chargé de la cellule de communication de la wilaya. Instruit par le wali de Ain- Defla, les chefs de daira concernés ont mis les bouchées doubles avec les com- missions pour apurer les volumineux dossiers en instance et procéder ainsi à l’affichage des listes des bénéficiaires. Des bénéficiaires qui comme c’est le cas pour ceux relogés dans le cadre de la lutte contre l’habitat précaire n’ont pas caché leur joie devant leurs loge- ments neufs et la destruction de ce qui

a leur servi de toit des années durant,

depuis les années meurtrières du terro- risme ou fuyant leur terres ancestrales dans les monts ils se sont agglutinés au- tour des villes de la plaine. Hay Ezzi- toun, dans la commune d’El-Abadia en est l’illustration, 100 nouveaux loge- ments ont servi à reloger autant de fa- milles en attendant le reste. Même scène de joie à Djellida ou 36 familles vivant dans un bidonville de- puis les années 90, ont été relogées, le terrain d’une superficie de 4 hectares

été relogées, le terrain d’une superficie de 4 hectares ainsi dégagé servira d’assiette pour les futurs

ainsi dégagé servira d’assiette pour les futurs projets. Au niveau de la com- mune de Oued-Chorfa, c’est un bidon- ville datant de l’ère coloniale qui a été rasé, 55 logements y ont été distribués dont 20 concernant expressément ce site. Concernant l’attribution de loge- ment dans le cadre du social, la com- mune du chef-lieu de wilaya se taille la part du lion avec l’affichage depuis la veille de cette nouvelle année de la liste des bénéficiaires de 440 logements. Sur les ondes de la radio locale le chef de la

daïra de Rouina a appelé les citoyens à faire preuve de patience.39 logements ont été distribués dans l’agglomération de Sidi-Hamou, 46 à Rouina et 39 dans la commune de Zeddine. Le travail de la commission n’aura pas été de tout repos pour départager les 1.500 deman- deurs. La daira a bénéficié toutefois de 800 logements au total dont 230 au ni- veau du chef-lieu et 100 au niveau de la commune de Zeddine sont en cours de réalisation a-t-il assuré. A. M. A.

Actualité régionale

Actualité régionale
Actualité régionale
Actualité régionale

TISSEMSILT

Baisse du taux d'analphabétisme à 26,81 % en 2012

Le taux d’analphabétisme a baissé en 2012, dans la wilaya de Tissemsilt de 29,96 à 26,81 %, ont in- diqué les responsables de l’antenne de l’Office na- tional d’alphabétisation et d’enseignement des adultes. Cette baisse de l'analphabétisme parmi la population de la wilaya de Tissemsilt a été réalisée grâce à l’augmentation du nombre d’inscrits estimé à 2.089 personnes en 2012 en plus de 400 autres dé- livrées de l’illettrisme durant la même période, a in- diqué le chef de service chargé de la formation, M. Mohamed Henni qui ajoute que les opérations de sensibilisation menées ces deux dernières années ont également contribué à cette baisse.

ADRAR

Lancement d’un programme de plantation de 1.500 arbustes

Une opération de plantation de 1.500 arbustes a été lancée lundi à Adrar, dans le cadre de la cam- pagne nationale de reboisement placée sous le signe de «un arbre pour chaque martyr», a-t-on appris de la Conservation locale des forêts. Menée par les élé- ments de l'armée nationale populaire (ANP), cette opération, inscrite dans le cadre de la célébration du

cinquantenaire de l’indépendance, vise la lutte contre le phénomène de la désertification et la création d’un microclimat, a indiqué le conservateur des forêts, M. Yahi Kamel

TIPASA

Journée de formation au profit d’artisans

Une journée de formation pour une «bonne ges- tion de l’entreprise», selon les normes du Bureau in- ternational du travail (BIT), a été organisée, lundi à Tipasa, au profit d’artisans, à l’initiative de la Cham- bre locale des métiers et de l’artisanat (CAM). Dix- sept artisans immatriculés au niveau de cette chambre professionnelle et exerçant des métiers dans la construction, la plomberie, la ferronnerie, la peinture en bâtiment et autres, ont pris part à cette journée de formation, selon le directeur de la CAM.

CONSTANTINE

De nouvelles spécialités à l’hôpital Mohamed-Boudiaf d’El Khroub

De nouvelles spécialités médicales complètent désormais l'offre de soins à l’hôpital Mohamed-Bou- diaf d’El Khroub (Constantine), dans le cadre des efforts d’amélioration des prestations fournies, a-t- on appris, lundi, du directeur de cet établissement. Il s’agit de la rééducation fonctionnelle, de la rhu-

matologie et de la chirurgie pédiatrique, a précisé le D r Abdelkrim Mehdioui, soulignant que ces nou- veaux services sont destinés à répondre à l’impératif d'améliorer les soins spécialisés en faveur des mil- liers de patients de cette commune qui comprend les deux nouvelles villes Ali Mendjeli et Massinissa.

SKIKDA

200 hectares plantés en oliviers

Une superficie estimée à 185 hectares a été plan- tée en oliviers dans les daïras d’Azzaba et de Ben Azzouz (Skikda), au titre d’un programme oléicole tracé pour 2011-2012, a-t-on appris, auprès de la Conservation des forêts. S’inscrivant dans le cadre du développement rural, ce programme de planta- tion, lancé en octobre dernier, a concerné une super- ficie de 60 ha dans les communes d’El Ghedir et d’Azzaba, ainsi que dans les localités d’Es-Sebt (70 ha), de Djendel Saâdi-Mohamed (20 ha) d’Ain Cherchar (25 ha) et de Ben Azzouz (10 ha).

CHLEF

75.000 hectares emblavés depuis le début de la campagne

Plus de 75.000 hectares ont été labourés et semés dans la wilaya de Chlef au titre de la présente cam- pagne labours-semailles, a-t-on indiqué auprès de la

direction des services agricoles (DSA). Cette super- ficie représente 83 % des objechatifs de la campagne fixés à 90.500 hectares, a ajouté la même source, qui prévoit d'atteindre cet objectif d'ici la mi-janvier pro- chain. La culture du blé dur occupe près de 60 % de la superficie globale avec plus de 55.345 hec- tares, suivie de l'orge avec 18.195 ha, tandis qu'il est consacré à la culture du blé tendre et de l'avoine des superficies respectives de 15.220 et 1.674 ha.

SOUK AHRAS

Prochain aménagement de cinq zones d’expansion touristique

Cinq (5) zones d’expansion touristique (ZET) se- ront prochainement aménagées dans la wilaya de Souk Ahras, a indiqué le directeur du Tourisme et de l’artisanat (DTA). Ces ZET dont l’aménagement a reçu l’aval de la commission de wilaya des marchés publics, sont situées aux lieux-dits Lefhis (430 hec- tares) et El Ma Lahmar (178 ha) dans la commune d’Ain Zana), Madaure, près de M’daourouch (264 ha), El Maghassel, à Mechroha (477 ha) et Khar- rouba, non loin de la commune d’Ain Moumene (320 ha), a précisé à l'APS M. Zoubir Boukaabache. Deux autres ZET destinées à renforcer le foncier destiné à la promotion de l’investissement touris- tique, seront également créées dans les communes de Taoura et de Khemissa, a ajouté le même respon- sable.

Société

9

EL MOUDJAHID

MICRO-ACTIVITÉ

Quand les femmes s’y mettent

Elles sont ingénieurs, architectes, avocates, coiffeuses, esthéticiennes et même femmes au foyer qui ont opté pour la micro-activité. Elles ont choisi, en fait, chacune dans son créneau de se lancer dans l’entrepreneuriat, comme moyen pour voler de leurs propres ailes et s’affirmer.

C ertaines d’entre elles ont même investi des domaines jusque-là réservés aux hommes, brisant

ainsi les tabous et parfois même ren- versant l’ordre social établi depuis des années et des années, voire des décen- nies. Aujourd’hui, la gent féminine, armée de courage de détermination, part à la conquête de nouveaux hori- zons qui lui permettent d’être partie prenante dans la dynamique écono- mique, en d’autres termes être une ci- toyenne à part entière. La multiplication des formules et des dis- positifs d’aide à la création d’activité, en effet, à booster le sens des affaires chez la femme algérienne qui n’hésite pas, de nos jours, à montrer son sa- voir-faire et son doigté. Elles sont célibataires, mères de fa- mille, diplômées ou sans qualification, les profils diffèrent certes, mais elles ont pour dénominateurs communs de la tripe, une volonté de fer et une rage de percer dans la vie active, à travers la création de leur entreprise. Les dis- positifs d’emploi suscitent un grand engouement auprès des femmes, et les statistiques traduisent, à elles seules, tout l’intérêt accordé à ces mécanismes qui ne sont plus désormais considérés comme «échappatoires», mais plutôt une décision prise après mûre ré- flexion. Animées par une conviction

sans égal, nombreuses sont celles qui ont opté pour le micro-crédit ANGEM et sont arrivées aujourd’hui à se faire un nom sur le marché national. La no- toriété de certaines d’entre elles a même dépassé les frontières.

certaines d’entre elles a même dépassé les frontières. femme algérienne, consciente de son rôle majeur dans

femme algérienne, consciente de son rôle majeur dans la société et du dé- veloppement économique, a investi le secteur économique et industriel pour devenir chef d'entreprise qui était, il n’y a pas longtemps, l'apanage des hommes. L'électronique, l'informa- tique, le commerce et les travaux pu- blics et bien d’autres domaines s’ouvrent aux femmes, ces dernières années. Elles sont même parvenues à exceller dans ces créneaux et à se bâtir une réputation en or. Samia D.

Le bilan de l’Agence nationale de Gestion du micro-crédit relève, à fin novembre 2012, une population de 267.021 qui ont bénéficié de prêts pour achat de matières premières et prêts triangulaires (Angem-banque-promo- teur) sur un total de 413.554 deman- deurs, soit près de 61% des dossiers acceptés. Ces micro-activités, initiées par la gent féminine, ont permis la création de pas moins de 400.532 em- plois dans l’agriculture, le BTP, les services, l’artisanat et le commerce. Aujourd’hui, il n’y a plus de doute, la

MOSTAGANEM

Saisie de plus de 75 kg de kif traité en 2012

P lus de 75 kg de kif traité et 11.171 comprimés de psycho- tropes ont été saisis à Mostaga-

nem en 2012, a-t-on appris auprès des services de la sûreté de wilaya. Les services de la sûreté de wilaya de Mos- taganem relèvent une augmentation de la quantité de drogue saisie cette année par rapport à 2011 où 68 kg de kif traité et 9.487 comprimés de psycho- tropes ont été saisis. Durant cette même période, 180 affaires liées à la consommation et au trafic de stupé- fiants ont été traitées et dans lesquelles 281 personnes, dont sept femmes et 2 mineurs, étaient impliquées. 231 indi- vidus mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt et 56 autres ont été destinataires de citations directs, alors qu’un autre a été placé sous contrôle judiciaire et 11 sont encore en fuite, a- t-on précisé de même de source.

sont encore en fuite, a- t-on précisé de même de source. DANS LE LITIGE DES RAPPELS

DANS LE LITIGE DES RAPPELS DE SÛRETÉ, TOYOTA OPTE POUR UN ACCORD À L’AMIABLE

Le constructeur automobile va payer 1,1 milliard USD

L e constructeur automobile Toyota a annoncé, il y a quelques jours, qu’il allait payer

1,1 milliard de dollars à des proprié- taires américains dont les véhicules ont perdu de la valeur à la suite de rappels massifs entre 2009 et 2010 pour des problèmes de sécurité. Le constructeur va également provisionner 1,1 milliard de dollars avant impôts pour être en mesure de financer cet accord conclu à l’amiable avec des automobilistes après des plaintes déposées en Califor- nie (Ouest). «Toyota Motor Amérique du Nord a annoncé un accord pour ré- soudre les poursuites liées à des pertes économiques aux États-Unis liés à des rappels», explique le constructeur dans un communiqué. Toyota n’admet ni ne nie aucune malversation ou erreur de

sa part, et affirme que la décision de passer cet accord amiable «a été diffi- cile, surtout au vu des preuves scien- tifiques fiables et des évaluations indépendantes multiples qui ont confirmé que le système de contrôle électronique de Toyota était sûr», a commenté Christopher Reynolds, di- recteur juridique de la filiale améri- caine du groupe japonais. «Toutefois, nous avons conclu que tourner la page sur ce problème juri-

était dans le meil-

dique prolongé (

)

leur intérêt de notre entreprise, de nos employés, nos concessionnaires et nos clients», et va permettre à Toyota de «dédier plus d’énergie, de temps et de ressources à (sa) mission principale :

fabriquer les meilleurs véhicules pos- sibles». Si cet accord est approuvé par

le tribunal californien où ont été consolidées toutes les plaintes concer- nées, «Toyota va lancer un pro- gramme» pour «rajouter des garanties de couvertures sur certains compo- sants» et installera gratuitement un système de freinage d’urgence sur cer- tains véhicules concernés par les rap- pels de sûreté de 2009 et 2010. Toyota avait mené, entre fin 2009 et 2010, des rappels de sûreté sur plus de 12 millions de véhicules dans le monde, à la suite de problèmes de freins qui sont accusés d’avoir été à l’origine de dizaines d’accidents aux États-Unis, dont de nombreux mortels. Il avait vu sa réputation de qualité ir- réprochable en pâtir et ses ventes avaient chuté.

ACCIDENTS DE LA ROUTE DU DERNIER JOUR 2012

5 morts et 8 blessés à Naâma et à Msila

JOUR 2012 5 morts et 8 blessés à Naâma et à Msila L a route tue

L a route tue encore. Le dernier jour de l’année 2012 a été dramatique.

Des personnes ont péri suite

à une collision impliquant un

autobus et un véhicule léger, ainsi qu’un carambolage

provoqué par un camion et trois autres véhicules. Bilan

: 5 morts et 8 blessés, dont

quatre dans un état critique,

a indiqué la cellule de com-

munication de la direction générale Protection civile.

Selon notre source, trois per- sonnes, âgées entre 21 et 44 ans, ont été tuées, et une autre blessée dans un acci- dent de la circulation sur- venu lundi sur la RN-06 au sud de la wilaya de Naâma. L’accident s’est produit au niveau d’un virage près de la commune de Djeniane-Bou- rezg, au sud de Naâma, suite

à une collision entre un au-

tobus, assurant la ligne Tin-

douf - Oran, et un véhicule touristique roulant en sens inverse, entraînant la mort

sur le coup des trois passa- gers du véhicule léger, et causant des blessures à un passager de l’autobus. Les

victimes et le blessé ont été transférés à l’hôpital Moha- med-Boudiaf d’Aïn Sefra. La deuxième catastrophe routière a eu lieu dans la wi-

laya de Msila, sur la route nationale (RN) 46 entre

Boussaâda et Aïn El-Melh, occasionnant le décès de 2 personnes et des blessures à 7 autres, ajoute notre source. L'accident est dû à un ca- rambolage provoqué par un camion de gros tonnage, dont le conducteur a perdu le contrôle et qui a percuté plu- sieurs véhicules légers. Les corps des personnes décé- dées ont été déposés à la morgue de l’hôpital de Boussaâda, et les blessés se

trouvent sous surveillance médicale au service des ur- gences du même établisse- ment, a-t-on précisé. M. M.

ATTENTATS DU PALAIS DU GOUVERNEMENT ET DU COMMISSARIAT DE BAB EZZOUAR

Renvoi du procès à la prochaine session criminelle

P révu avant-hier, l’affaire des attentats aux explosifs ayant ciblé, le 11 avril dernier, le palais du gouvernement et le commissariat de Bab Ezzouar a été renvoyée à la pro-

chaine session criminelle. Après avoir en effet constaté l’absence de l’avocat de la dé- fense de l’accusé, le président du tribunal criminel d’Alger s’est vu contraint d’ajourner le procès qui met en cause Fatah B., 43 ans, originaire de Bouira. Toutefois, M e Sidhoum a introduit un pourvoi en cassation au niveau de la Cour suprême et réclame la requalification des faits. Condamné déjà à la peine capitale dans une autre affaire de terrorisme, cet ancien «émir» du groupe salafiste pour la prédi- lection et le combat (GSPC) de la zone d’Alger, connu sous le pseudo d’Abou Bassir, est considéré comme l’un des doyens du GSPC, devenu aujourd’hui AQMI, Al Qaeda au Maghreb Arabe, après avoir rejoint les maquis dès 1995. À se fier à l’acte d’accusation, il est poursuivi pour adhésion à une organisation terroriste et planification d’attentats aux ex- plosifs. Il aurait, à ce propos, filmé avec un téléphone mobile high-tech l’itinéraire des kamikazes qui ont fait exploser le pa- lais du Gouvernement et le commissariat, par le biais de voitures piégées, avant de leur donner l’ordre d’actionner les ceintures bourrées d’explosifs. La suite, tout le monde la connaît : un bain de sang qui a fait, selon le bilan officiel, 31 morts et plus de 320 blessés, dont 20 morts pour le seul attentat du palais du Gou- vernement. Fatah B. est finalement arrêté quelques mois plus tard à Alger alors qu’il se trouvait dans un appartement. Les services de sécurité ont récupéré sur place une quantité de 800 kg d’ex- plosifs et trois bombes prêtes à l’emploi, sans oublier des déto- nateurs. Passé aux aveux, il a, semble-t-il, orienté les enquêteurs vers deux refuges terroristes, dont un, située à Réghaïa (Alger), était bourré d’explosifs (92 kg), alors que dans la seconde cache, située dans la wilaya de Boumerdès, à Beni Daoud plus exacte- ment, il a été découvert un lance-roquette et trois bombes arti- sanales.

Monde

11

EL MOUDJAHID

NOUVEL AN

Le monde célèbre 2013 malgré crises et guerres

Après l'Asie et ses traditionnels et spectaculaires feux d'artifice comme dans la baie de Sydney (Australie), l'Europe et le monde arabe ont célébré l'arrivée de 2013 en dépit des nuages persistants dans la zone euro et des violences en Syrie.

L es prophéties d'apocalypse pour 2012 ne s'étant pas réalisées, le monde peut conti- nuer à tourner les pages du calendrier gré-

gorien adopté par une majorité de pays au XX e

siècle. Apocalypse tout de même en Syrie où de nombreuses tentatives de médiation ont échoué et où les violences entre rebelles et forces

loyales ont fait plus

mois, selon une ONG. Le régime syrien a toutefois dit, lundi, ac- cueillir favorablement tout plan de règlement du conflit par le dialogue. L'émissaire interna- tional Lakhdar Brahimi a déclaré, la veille, avoir un plan susceptible d'être accepté par la communauté internationale afin de mettre un terme à la guerre civile. A Londres, le feu d'ar- tifice spectaculaire tiré du London Eye acclamé par 250.000 spectateurs a clôturé une année 2012 riche en évènements, avec les Jeux olym- piques et le jubilé de la reine. En Allemagne, plus d'un million de personnes ont célébré dans la nuit d’hier le passage à la nouvelle année, de- vant la porte de Brandebourg à Berlin, théâtre d'un gigantesque show musical «Welcome 2013» assuré par plus de 260 artistes, selon les organisateurs. A Rome, environ 300.000 personnes ont as- sisté à un concert au centre-ville, tandis qu'à Paris des milliers de personnes ont convergé sur les Champs-Elysées malgré la pluie et le vent. Les touristes de passage regrettaient toutefois l'absence d'attractions, de musique ou d'anima- tion, et surtout de feu d'artifice. En Espagne, de nombreux Madrilènes, pas découragés par le froid, la pluie et la récession, se sont rassemblés à la Puerta del Sol, une grande place de la capi- tale espagnole, pour fêter le passage à l'an 2013 avec un verre de vin et beaucoup de bonne hu- meur. En Autriche, la tradition a été respectée avec l'ouverture de la saison des bals viennois.

de 45.000 morts en 21

de la saison des bals viennois. de 45.000 morts en 21 Plusieurs milliers d'invités, en majorité

Plusieurs milliers d'invités, en majorité des tou- ristes étrangers, ont dansé en habit de soirée dans les salons majestueux de l'ancien palais impérial. Les festivités européennes avaient com- mencé en Russie, avec un feu d'artifice sur la place Rouge à Moscou, dans la foulée des célé- brations en Asie. Devant des centaines de mil- liers de personnes, c'est la chanteuse pop Kylie Minogue qui a appuyé sur le détonateur pour le traditionnel feu d'artifice de sept tonnes de poudre qui embrase le ciel chaque année dans la baie de Sydney, illuminant son célèbre opéra en forme de voiles marines. Trois heures plus tard, Hong Kong prenait le relais avec un festi- val étincelant de huit minutes sur le front de

mer, sur fond de gratte-ciel, acclamé par une foule estimée à environ 100.000 fêtards. Pyon- gyang, capitale d'une Corée du Nord appauvrie, où le jeune Kim Jong-Un a récemment fêté sa première année au pouvoir depuis la mort de son père, n'était pas en reste et a marqué l'arri- vée de 2013 avec un feu d'artifice dans le but de «donner de la confiance et de l'espoir en un avenir meilleur», selon l'agence officielle KCNA. Toujours en Asie, des milliers d'habi- tants de Shanghai, la grande métropole chi- noise, se sont rassemblés sur les rives du Huangpu pour assister au compte à rebours sous la forme d'un film en 3D projeté sur une façade d'un bâtiment historique du célèbre Bund. Au Japon, les familles se sont rendues

dans les temples avant de s'installer devant la télévision pour assister à l'émission de fin d'an- née «Kohaku Uta Gassen»vue par 40% des Ja- ponais. Au Timor Oriental, la nouvelle année a une saveur particulière puisque la force inter- nationale de l'ONU se retirait officiellement lundi de ce «confetti» du Pacifique dix ans après l'indépendance. Pour la première fois, la Birmanie bouddhiste, sortie de décennies d'iso- lement à la faveur de la transition démocratique en cours, fêtait l'événement avec un spectacle pyrotechnique à Rangoun. A Dubaï, une explosion de couleurs tirées depuis le Burj Khalifa, la plus haute tour du monde, a illuminé le ciel au passage de la nou- velle année. D'immenses gerbes de feux d'arti- fice ont fait scintiller la tour de verre et d'acier de 828 mètres de haut, dans une chorégraphie accompagnée par l'orchestre philharmonique de Prague. En Inde cependant, toutes les manifes- tations liées au Nouvel An ont été annulées en raison de l'onde de choc provoquée par le viol collectif d'une étudiante qui a succombé à ses blessures, dernier exemple en date des vio- lences faites aux femmes dans ce pays. Fête annulée également à Caracas en raison des der- nières nouvelles inquiétantes sur l'état de santé du président Hugo Chavez, après une quatrième opération de son cancer dans un hôpital de La Havane. En Amérique, un million de personnes étaient attendues sur Times Square à New York pour assister à une tradition vieille de plus d'un siècle : la descente pendant 60 secondes, jusqu'à minuit, d'une boule de cristal multicolore le long d'un pylône. A Rio de Janeiro, un feu d'ar- tifice de 16 minutes devait être visible depuis la plage de Copacabana, où plus de deux mil- lions de personnes, Cariocas et touristes, étaient attendues.

PALESTINE

Le président Abbas promet de faire de 2013 l'année de l'Etat palestinien indépendant

de 2013 l'année de l'Etat palestinien indépendant L e président palestinien Mahmoud Abbas a pro- mis,

L e président palestinien Mahmoud Abbas a pro- mis, lundi à la veille de

l'anniversaire de la création du mouvement Fatah, de faire de 2013 l'année de l'établissement d'un Etat palestinien indépen- dant. «Nous avons un certificat de naissance et nous voulons com- pléter la marche vers l'indépen- dance totale : 2013 sera l'année de l'Etat et l'année de l'indépen- dance», a déclaré M. Abbas dans un discours à Ramallah en Cis-

jordanie, à la veille du lance- ment des célébrations marquant le 48 e anniversaire de la création du mouvement Fatah. Pour la première fois en cinq ans, le Fatah pourra célébrer son anni- versaire également dans la ville de Ghaza, à la suite d'un accord avec le mouvement Hamas qui a pris le contrôle de la bande de Ghaza depuis juin 2007. M. Abbas a appelé à un «consen- sus national» pour l'unité néces- saire, a-t-il souligné, dans la «marche pour l'indépendance».

MALI

La police interdit un rassemblement à Bamako

L a police malienne a interdit lundi soir, en raison de «risque d'atten- tats terroristes», un rassemblement

de jeunes à Bamako, qui voulaient mani- fester contre l'occupation du nord du Mali par des groupes armés, ont indiqué hier mardi des organisateurs et de source policière. «La police est arrivée sur place pour nous demander d'annuler la mani- festation à cause de risque d'attentats ter- roristes à Bamako», a déclaré Bouba Fané, coordinateur d'une coalition d'as- sociations de la jeunesse malienne. «L'agent de la police qui a parlé de risque d'attentats terroristes a précisé que depuis deux semaines, les forces de sécurité sont (mobilisées) à cause de ce risque», a ajouté M. Fané. Une source policière a confirmé l'information. «En cette fin d'année, les forces de sécurité du Mali redoublent de vigilance à cause de me- naces lourdes», a-t-elle ajouté. Plusieurs centaines de jeunes étaient déjà réunis dans la nuit de lundi à mardi à la place de L'indépendance à Bamako pour une cérémonie destinée à «avoir une pensée pour le nord du Mali», lorsque les forces

une pensée pour le nord du Mali», lorsque les forces de sécurité ont demandé aux organisa-

de sécurité ont demandé aux organisa- teurs d'interrompre la manifestation. Le 20 décembre, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté une résolution approu- vant le déploiement d'une force armée in- ternationale au Mali. Aucun calendrier

précis n'a toutefois été décidé pour ce dé- ploiement, programmé par étapes selon les Nations unies, qui ont aussi appelé au dialogue avec les groupes armés rejetant le terrorisme et la partition du pays.

HOSPITALISÉE DIMANCHE À NEW YORK

Hillary Clinton a un caillot dans la tête, mais ses médecinssont confiants

L a secré-

taire

d'Etat

américaine Hillary Clin- ton, hospitali- sée à New York, a un caillot de sang situé entre le cerveau et le crâne, mais ses médecins assu- rent que cela n'a eu aucun impact neurologique et tablent sur un «rétablisse- ment complet». Mme Clinton, 65 ans, figure cen- trale de l'administration Obama, est traitée à l'hôpital Presbytérien de New York depuis cette dé- couverte dimanche. Des anticoagulants lui sont ad- ministrés pour dissoudre le caillot. Mme Clinton, ancienne sénatrice de l'Etat de New York, partage ses domiciles entre cette ville et Washington. Un caillot de ce type dans la tête «n'est pas commun et est détecté le plus souvent par hasard», a expli- qué à l'AFP le chef du service neurologique de l'hôpital universitaire du Maryland, D r Neeraj Bad- jatia. Le département d'Etat a communiqué à plu- sieurs reprises ces trois dernières semaines sur la santé de la secrétaire d'Etat, sans dissiper cepen- dant les interrogations face à une absence inédite et aussi longue. Seul coin de ciel bleu pour la secrétaire d'Etat lundi, celle-ci a été désignée la femme la plus ad- mirée par les Américains pour la 11 e fois consécu- tive, pour la 17 e fois au total, selon un sondage Gallup. Mme Clinton est, de son propre aveu il y a quelques mois, «épuisée» par le rythme effréné qu'elle s'impose depuis quatre ans, dont près de 400 jours cumulés passés à voyager. Avec 1 million de miles (plus de 1,5 million de km) parcourus en avion et 112 pays visités, elle détient le record ab- solu de tous les secrétaires d'Etat américains.

pays visités, elle détient le record ab- solu de tous les secrétaires d'Etat américains. Mercredi 2

Culture

16 EL MOUDJAHID

17

EL MOUDJAHID

UNION DES ÉCRIVAINS ALGÉRIENS

Nouvelles

orientations

L e président de l'Union des écrivains algériens (UEA), M. Youcef Cha- gra, a affirmé dimanche à Batna

que les efforts sont actuellement concen- trés vers l'objectif de donner à l’UEA la place qu’elle mérite. Les conventions si- gnées avec les Unions des écrivains d'Égypte, de Jordanie, d'Oman, de Chine et, prochainement, de Russie, visent à ou- vrir de nouveaux débouchés pour les écri- vains nationaux par la présentation de leur production, a ajouté M. Chagra en marge du 5ème séminaire national "Aurès" de la littérature et de la pensée, organisé par l'association culturelle "Chourouq" avec la participation d'écri- vains tunisiens. Le même responsable, qui a indiqué que trois accords de jumelage ont été si- gnés entre des sections algériennes et tu- nisiennes d’écrivains (Annaba-Bizerte, Souk Ahras-Tozeur et Batna-Nabeul), a affirmé que des concertations se poursui- vent pour la tenue, en Algérie, "probable- ment avant mars prochain" de la rencontre constitutive de l'Union des écrivains maghrébins, dont l'Algérie a été chargée d'élaborer le règlement intérieur, a-t-il noté. La revue El Massar, de l'Union des écrivains tunisiens (UET), est ouverte aux auteurs algériens, a indiqué de son côté M. Abdallah Gasmi, membre du bu- reau national de l'UET qui prend part au colloque de Batna. Il a estimé que la convention signée entre l'UEA et l'UET favorise les échanges littéraires, dans la perspective de créer une Union maghrébine des écrivains. L'ouverture de ce séminaire de deux jours, organisé à la maison de la Culture Mohamed-Laïd-Al-Khalifa de Batna, a été marquée par la distinction de la poé- tesse Nadjah Hadda, veuve de l'écrivain Mustapha Nettour.

6 e FESTIVAL CULTUREL NATIONAL "AHELLIL"

Nécessité de répertorier les poésies du patrimoine oral

Les participants à une conférence sur le chant Ahellil, organisée en marge du 6 e festival culturel national "Ahellil", qui se poursuit à Timimoune (Adrar), ont appelé à hâter les actions de répertorier les poésies du patrimoine immatériel d’Ahellil, avec le concours des universités et du mouvement associatif.

"L 'accélération de l’écriture de ce patrimoine oral" et "La préser- vation de ce genre culturel et

lyrique pour perpétuer la culture populaire entre futures générations" ont également été formulées lors de cette conférence tenue samedi à Timimoune. Les participants ont aussi plaidé en fa- veur de la production d’une "bibliographie des mélomanes et maîtres du chant d’Ahellil", référents pour ce patrimoine, pour promouvoir l’Ahellil, classé patri- moine oral universel par l’UNESCO en 2005, et de "la tenue de rencontres-hom- mages aux chouyoukh de ce genre ly- rique", ainsi que "l’organisation de concours annuels sur les instruments et la poésie d’Ahellil". La promotion de cette conférence à un séminaire national pour approfondir les re- cherches sur ce patrimoine immatériel, Ahellil, susceptibles de jeter les socles à une stratégie de sauvegarde et préserva- tion de ce legs culturel national, ont éga- lement été recommandés par les participants. Les travaux de cette rencontre se sont poursuivis la nuit du samedi par une série

se sont poursuivis la nuit du samedi par une série de communications sur la dimension de

de communications sur la dimension de la poésie d’Ahellil animées par des cher- cheurs, anthropologues, ethnologues et universitaires. Cette conférence a permis de porter un éclairage sur ce patrimoine immatériel au- thentique, en tant qu’élément identitaire

pour la région de Gourara, et sur la néces- sité de sa préservation. D'autres thèmes afférents à la poésie et l’attachement de la population locale à ce chant, ainsi que la diversité culturelle, no- tamment la poésie en Zénète, glossaire pour la langue amazigh locale, et les voies

d’intervention pour la préservation de ce legs ancestral des facteurs d’extinction, ont été soulevés lors de cette conférence. Le chant "Izelouane" ou Ahellil et ses adeptes et maîtres, à l’instar du "Cheikh Brahim Keyal", a été au centre de la com- munication de M. Abdallah Smail, qui a

brossé un tableau succinct sur cette per- sonnalité d'Ahellil et sa contribution à sa préservation au profit des futures généra- tions. Les soirées artistiques continuent d'ani- mer la ville de Timimoune en présence d’une foule nombreuse de férus des genres lyriques ancestraux. Le public s’est vu bercer, samedi soir, par des chants et musiques inspirés du pa- trimoine lyrique plus que séculaire qui fait la réputation des régions de l'Oasis Rouge (Timimoune), et du Gourara. Le public s’est ainsi délecté d’un bouquet de chants animés par la troupe "Moulay Yâakoub" de la commune de Ouled Saïd, "Kawkeb El Djanoub" de la commune de Cha- rouine, Kasba d’Ahellil de la commune de Daldoul et la troupe "Tingouraine" de la commune de Timimoune. L'artiste Belhadj de la commune de Reggane a également gratifié le public d'une prestation reprenant des morceaux d'Ahellil et autres genres lyriques réputés dans les régions du Sud. D’autres troupes artistiques à l’instar de "Tifaoutziri", Lef- garich Antfaouet" de Timimoune, "Baran An Chioukh" de la commune d’Ouled Aïssa, "Ahbab El Ghiwan", devront se produire cette soirée du dimanche en théâ- tre en plein air de Timimoune. La ville de Timimoune abrite, en marge de cette manifestation artistique, le Salon de l’Oasis rouge d’artisanat avec la participation de plus de 80 artisans versés dans les créneaux de tissage, bijouterie tra- ditionnelle, la poterie, la maroquinerie, la vannerie. Coïncidant avec la célébration du nou- vel an, ces manifestations connaissent une large affluence des visiteurs nationaux et étrangers.

NOUVELLE EXPÉRIENCE RÉUNISSANT LES TROIS ÉCOLES

La nouba maghrébine présentée à Alger

LES TROIS ÉCOLES La nouba maghrébine présentée à Alger U ne nouvelle expérience de mu- sique

U ne nouvelle expérience de mu- sique andalouse, rassemblant toutes les écoles et les dogmes

du Maghreb, a été présentée au public samedi à Alger, par "l'Ensemble ma- ghrébin". Présenté en clôture de la septième édition du Festival interna- tional de musique andalouse et mu- siques anciennes (Fimama), "l'Ensemble maghrébin" était dirigé par Rachid Guerbas, commissaire du festival et initiateur du projet. Cette expérience qui a réuni une soixantaine de musiciens et musiciennes, ce qui est rare sur une scène d'andalou, d'Algé- rie, de Tunisie et du Maroc, a pour but d'explorer les passerelles naturelles existant entre les patrimoines musi- caux maghrébins et sortir du dogma- tisme d'un seul modèle musical. Ainsi, l'Ensemble Abdallah Makhtoubi de la "Ala" marocaine, l'Ensemble malouf

maghrébin de Sousse, dirigé par le Tu- nisien Fethi Bousnina, se sont réunis, avec plusieurs musiciens algériens, sous la direction de Rachid Guerbas, pour présenter la "Nouba Maghribya" (nouba maghrébine). Cette nouba est une composition andalouse classique interprétée sur scène avec des arrange- ments et une distribution instrumen- tale unique qui permet aux particularités de chacun des styles (Ala marocaine, malouf tunisien et nouba algérienne) de s'exprimer dans un moule très harmonieux, où la flûte du malouf complémente, les violons de la "Ala" pendant que le luth de la nouba et le qanoun conversent. L'har- monie est aussi retrouvée dans la fu- sion et l'équilibre entre les différents styles d'interprétation, d'istikhbar et de solo instrumental au luth, au violon, à la flûte ou au qanoun, selon les in-

fluences des musiciens. Pour accom- pagner les musiciens des ensembles tunisien et marocain, plusieurs artistes programmés durant le festival ont adhéré à cette expérience comme Hanya Bekhti, Tahar El Hassar, Moha- med El Habib Mansouri et Malek Chelloug. Dans un autre registre de musiques anciennes, le public nom- breux de la salle Ibn Zaydoun a aussi eu l'occasion d'apprécier les plus belle perles du répertoire musical de la ville d'Alep (Syrie), avec le virtuose du luth arabe, le Syrien Muhammed Qadri Dalal. Avec la mise en avant de l'évo- lution en matière de musiques an- ciennes comme point commun des concerts musicaux, le 7 e Fimama, qui s'est tenu à Alger depuis le 2 décem- bre, clôture sur une note progressiste et novatrice pour la musique anda- louse dans le Maghreb.

9 e ÉDITION DE LA FOIRE DU LIVRE

Forte présence de jeunes éditeurs

DE LA FOIRE DU LIVRE Forte présence de jeunes éditeurs La 9 e édition de la

La 9 e édition de la Foire nationale du livre (FNL), qui a pris fin dimanche,

a été marquée par une forte présence de

jeunes éditeurs, malgré le boycott de l'évènement par plusieurs maisons d'édition. Les jeunes éditeurs, dont la présence dans le secteur de l'édition ne dépasse pas quatre années, représentent la plupart des maisons d'édition ayant pris part à cette manifestation. Pour M. Nacer Khalfi, directeur de la "Maison

Khalfi pour l'édition et la distribution", cette foire constitue une occasion pour les jeunes maisons d'édition de percer

à la lumière de la forte concurrence que

connaît le secteur. Outre des prix "rai- sonnables", des réductions allant jusqu'à 35% ont été enregistrées, selon des visiteurs. Plusieurs publications d'éditions algériennes ont été présentées dans différents do- maines, dont des manuels universitaires et scolaires, des lexiques et des encyclopédies, et notamment des titres sur l'histoire de l'Algérie durant la période coloniale de 1830 à 1962, a fait savoir M. Ahmed Madi, président du Syndicat national des éditeurs. Parallèlement à la vente de livres, les organisateurs ont programmé des activités culturelles et intellectuelles dont des conférences sur "La Révolution algérienne dans les ouvrages étrangers" et "L'Algérie et le Sahel africain : la mémoire commune face à l'extrémisme et au terrorisme". La 9 e édition de la Foire nationale du livre (FNL) avait ouvert ses portes, le 20 décembre au stand central de la SAFEX.

CINÉMATHÈQUE D’ORAN

Cycles des cinémas russe et yougoslave

Le public oranais est convié cette semaine à découvrir ou à revoir une sélection des plus belles œuvres cinématographiques russes et yougoslaves, dans le cadre des cycles théma- tiques proposés par la cinémathèque d'Oran. "Le Lac des cygnes", de Doudko Appolinari et Constantin Segueiev, "Deux jours d'angoisse", d'Alexandre Sourine, "La vie sauvage de Goua- vana", d'Alexandre Zgouridi, et "Le tour du monde de Sadko", de Loukitch Ptouchko, figu- rent parmi les films à l'affiche de la salle de ré- pertoire d'Oran. Depuis sa réhabilitation et la modernisation de ses équipements il y a quelques années, la cinémathèque d'Oran a considérablement enrichi ses activités en mul- tipliant les séances de projections-débats, les tables-rondes et autres rencontres autour du

septième art national et universel. Selon la di- rection de cet établissement culturel, les cycles thématiques organisés tout au long de l'année ont permis de fidéliser davantage un public friand d'œuvres de qualité et du format d'image en 35 mm. La cinémathèque d'Oran, qui a abrité der- nièrement les projections des courts-métrages en compétition officielle dans le cadre de la 6 e édition du Festival du film arabe, contribue également à la diffusion de la culture cinéma- tographique aux côtés des associations et clubs cinéphiles. Cet établissement accueillera, dans ce contexte, des séances dédiées spécialement à la célébration de Yennayer, le 12 janvier, en collaboration avec l'association culturelle lo- cale Numidia.

CÉLÉBRATION DU NOUVELAN BERBÈRE

Aït Menguellet et Djamel Allamen concerts à Paris

BERBÈRE Aït Menguellet et Djamel Allamen concerts à Paris Les chanteurs kabyles Lounis Aït Menguellet et

Les chanteurs kabyles Lounis Aït Menguellet et Dja- mel Allam animeront des galas de musique à Paris et sa région à l'occasion de Yennayer, le nouvel an berbère cé- lébré le 12 janvier, a-t-on appris lundi auprès des organi- sateurs. C'est ainsi que le maître de la chanson kabyle Lounis Aït Menguellet se produira successivement à Soissons (l'Aisne) et Massy, dans la région parisienne, les 12 et 20 janvier, a indiqué à l'APS son coordinateur artistique, Farid Ouahmed. Le premier concert sera animé par l'auteur d'Asfru à 20 heures à Soissons (Picar- die), à l'invitation du Mail-Scène Culturelle, un lieu de diffusion et un acteur majeur dans le dispositif culturel de la ville. Le second est prévu à Massy (Essonne, sud de Paris), à 13 heures, à l'initiative de l'Association France-Berbère. Ce dernier gala sera agrémenté par l'ani-

Ce dernier gala sera agrémenté par l'ani- mation de la troupe de danse Tilleli et une

mation de la troupe de danse Tilleli et une exposition de

l'artisanat et de l'art culinaire berbères. Par ailleurs, l’As- sociation de culture berbère organise un événement festif

à la même occasion, le 3 janvier de 13h à 18h, à la Salle Olympe de Gouges à Paris. Un grand spectacle-concert

y est prévu en présence, notamment, du chanteur Djamel

Allam, Nasredine Dalil et son orchestre, Idebbalen, de Saïd Akhelfi et la troupe de danse de L’ACB. Yennayer marque la naissance de l’année selon le calendrier solaire amazigh. C’est le premier jour de l’an dans le calendrier

agraire utilisé par les Berbères depuis l’Antiquité. Ce ca-

lendrier débute avec la victoire du Berbère Sheshonq

en Égypte, qui deviendra le 1 er pharaon berbère de la 22 e dynastie pharaonique, 950 avant Jésus-Christ, ce qui cor- respond à l'année 2963 du calendrier berbère.

1 er

VERNISSAGE D’UNE EXPOSITION COLLECTIVE À EL-TARF

La flore, source d’inspiration

U n nombreux public a assisté dimanche au ver- nissage d’une exposition collective d’arts plas- tiques organisée à la maison de jeunes

Ahmed-Betchine d’El-Tarf. Six (6) artistes-peintres de cette région de l’extrême nord-est du pays prennent part à cette exposition qui coïncide avec les vacances d’hiver, ce qui va permettre, selon les organisateurs, à de nombreux enfants de découvrir et de contempler des œuvres d’art. Paysages, portraits, aquarelles, minia- tures et autres natures mortes constituent les princi- paux sujets abordés par ce collectif qui expose une

quarantaine de tableaux. S’inscrivant dans le cadre des activités saisonnières de cet établissement de jeunes, cette activité culturelle suscite depuis son ouverture la curiosité de nombreux citoyens, admiratifs devant les œuvres exposées. Les artistes Aïssa Sahlia, Abdelha- mid Attia et Nabil Nasreddine, rencontrés sur place par l’APS, affirment leur volonté de contribuer, à travers leurs tableaux, à la sauvegarde de la faune et la flore de cette région connue pour ses lacs qui représentent un trésor inestimable et qui constituent, selon eux, une "intarissable source d’inspiration".

Publicité

El Moudjahid du 02/01/2013
El Moudjahid du 02/01/2013

Télévision

T élévision 24 S S é é l l e e c c t t i

24

SSéélleeccttiioonn

EL MOUDJAHID

20h45

Louêbet Ezzaouedj

La programmation Canal Algérie invite ses téléspectateurs, à partir de 20h45mn (heure locale) à suivre la pièce théâtrale Louêbet Ezzaouedj, autrement dit : «Le jeu du mariage» ! Il s'agit d'une adaptation libre, faite par Mourad Senouci, de la célèbre pièce de Marivaux «Jeux d'amours et de hasard», qui vient grossir les rangs des productions du Théâtre régional d'Oran. A ceci près qu'il s'agit d'une heure et quart d'humour très dosé, et à la sauce algérienne qui plus est ! Le pitch est simple : deux nobles familles s'entendent pour marier leurs enfants. La première famille veut marier son fils à la fille de la seconde famille. Mais le problème, ces deux derniers ont de gros préjugés sur la notion même du mariage, et ne veulent pas du tout entendre parler de se marier. Là est d'ailleurs leur point commun ! Ceci dit, sous l'insistance de leurs parents, ils décident de jouer le jeu et de se rencontrer. Tenant tout de même à ses principes, la fille a eu l'idée maligne d'y aller sous l'habit de la servante, juste pour avoir une idée sur ce soi-di- sant «prince charmant». Mais le problème : ce dernier, loin d'être bête, a eu exactement la même idée. Au final, la rencontre a eu lieu entre le valet et la servante des deux fa- milles respectives.

le valet et la servante des deux fa- milles respectives. 23h10 D a n s l

23h10

Dans les jardins de l'Espagne musulmane

l e s j a r d i n s de l'Espagne musulmane Canal Algérie vous

Canal Algérie vous invite, à partir de 23h00mn heure locale (22h00mn GMT), à suivre le reportage «Dans les jardins de l'Espagne musulmane». Une promenade dans les plus beaux jardins arabo- andalous, témoignages d'une civilisation raffinée qui conciliait les techniques agricoles avec la philosophie d'Aristote et les textes coraniques.

Aujourd’hui

Canal Algérie

09h30 : Le médaillon (12) rediff

10h00 : Aalem e'sahra (15)

10h30 : Fariq el Congo (14)

11h00 : Tlemcen perle du Maghreb

12h00 : Journal en français+météo

12h25 : El aahd e'tamine (02)

13h30 : Iktichaf el afaq (33)

14h25 : Znoud al sit (10)

15h10 : Heidi ''4 e partie''

16h30 : Lapitch (16)

17h00 : Yakari (01)

17h30 : Takder tarbah n°72

18h00 : Journal en tamazight

18h30 : Le Médaillon (13)

19h00 : Journal en français+météo

19h30 : Alhane wa chabab

20h00 : Journal en arabe

20h45 : Louabet e'zaouedj

22h00 : Festival de Timgad 2011

23h10 : Dans les jardins de l'Espagne

musulmane

00h00 : Journal en arabe

Mercredi 2 Janvier 2013

Détente

25

EL MOUDJAHID

Page animée par Mourad Bouchemla Mots CROISÉS Nº 3968 1 2 3 4 5 6
Page animée par Mourad Bouchemla
Mots CROISÉS
Nº 3968
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
I
II
III
IV
V
VI
VII
VIII
IX
X

Définitions

HORIZONTALEMENT

I-Alcool-Ensemble à table. II-Lichen-Bovidé de l’Inde. III-Sécrétion du nez et de la gorge IV-Travailler et réfléchir sur un sujet.V-Drogue-Ont des doigts d’or.VI-Dans le lac-Dans un coffre-Se trouve le dard.VII-Pousse en tête. VIII-Utilisera des armes à feu-L’Orient. IX -Une thèse-Personnel.X Devenir un besoin.

VERTICALEMENT

1-Dialecte chinois-Cocher. 2-En hausse-Étendue d’eau-Bois de menuiserie. 3-Pré-colombiens-Et de broc 4-Réunion-Direction. 5-Fruit-Hurlements. 6- Interjection- Désordre total. 7-Ente-Négation 8-Région D’Allemagne- En vert. 9-une hésitation-Ville antique. 10-Sursauter.

SOLUTION DES MOTS CROISÉS

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

W
W
 

1

H

I

S

K

Y

 

S

E

T

2

U

S

N

E

E

 

G

A

U

R

3

   

C

A

T

A

R

R

H

E

4

P

L

A

N

C

H

E

R

 

S

5

H

A

S

C

H

 

F

E

E

S

6

A
A

C

 

E

 

C

F

 

D

A

7

E

 

B

 

C

H

E

V

E

U

8

T

I

R

E

R

A

 

E

S

T

9

O

P

I
I

N

I

O

N
N
 

S

E

10

N

E

C

E

S

S

I

T

E

R

SOLUTION DES MOTS FLÉCHÉS

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

1

W

O

N

 

R

A

I
I

D

E

S

2

U
U
B
B

E

D

A

 

V

O

M

I
I

3

   

N

A

P

E

R

C

U

S
S

4

I G
I
G
 

N

U

I

S

E

T

T

E

5

A

M

I

B

E

 

S

E

 
S
S

6

L

A

 
E
E

C

U

S

 

L

 

7

I

 

Q

 

E

L

E

G

I

E

8

B

   

I

R

E

 

O

R

L

9

O

 
R U I E E L
R
U
I
E
E
L

S

 

M

E

T

A

L

10

T

 

E

P

A
A

T

H

I

E

Mots FLÉCHÉS Nº 3 968 COURS DE LA CORÉE RIGIDES PLAT DE VIANDE VILLE D’ESPAGNE
Mots FLÉCHÉS
Nº 3 968
COURS DE LA CORÉE
RIGIDES
PLAT DE VIANDE
VILLE D’ESPAGNE
DÉTESTÉ
AVANT
LA MATIÈRE
DIALECTE CHINOIS
INVISIBLES
ENFANT
DE LA MINE
CEINTURE
DE KIMONO
VÊTEMENT DE NUIT
POSSESSIF
ÊTRE
FIT BATTRE LES COEURS
UNICÈLULLAIRE
PERSONNEL
ÉRUDITS
VERRAI
MUSULMANS
JAMAIS AVANT
SAVANT
DOMMICILIÉES
ARTICLE
GRISERIE
SÛREMENT
BOUCLIERS
GERMAIN
PAS LUI
INTERROGATIF
REMETTRE
À NEUF
POÈME LYRIQUE
FORME DE RIRE
BAIE JAUNE
DOMAINE MÉDICAL
PRODUIRE UN SON
QUI COORDONNE
ACIER
SOUVENT CAVÉES
MOYEN
DE COMMUNICATION
Nº 3 968
Mot CACHÉ
Grille
3.
Pigeonner
34. Glyptique
22 . Hauturier
C
S
E
G
M
E
N
T
E
R
E
S
T
O
U
R
B
I
R
A
6.
Aphorisme
35. Avalaison
23 . Diablerie
P
C
E
N
E
L
L
I
E
R
M
A
I
S
O
N
N
E
E
A
11.Télévision
36. Fascinant
I
B
I
D
O
N
N
E
R
R
T
E
L
O
G
I
E
U
X
P
12.Traitement
37.Multipare
24.Désirable
G
E
N
A
N
T
H
E
M
E
D
E
G
R
E
S
S
I
F
H
13.
Extraction
38.
Polarité
25
. Découpeur
E
T
T
E
I
O
R
E
H
C
R
O
C
E
U
S
T
H
M
O
14.
Impossible
39.
Redouble
O
E
R
X
M
R
E
N
N
O
T
U
O
B
R
U
E
O
O
R
16.
Surévaluer
40. Erablière
27
. Atteintes
N
L
A
T
P
R
E
I
R
U
T
U
A
H
A
R
L
N
L
I
17.
Télévisuel
41. Bifurquer
29
. Maniérées
N
E
I
R
O
E
I
R
E
L
B
A
I
D
T
E
E
O
L
S
18.
Honorariat
42.
Touchette
E
V
N
A
S
E
L
B
A
R
I
S
E
D
E
V
V
R
E
M
19.
Molletonne
43.Cou-de-pied
30
. Cynodrome
R
I
E
C
S
R
U
E
P
U
O
C
E
D
L
A
I
A
T
E
21.
Râtelage
7. Bidonner
1.
Segmenter
C
S
M
T
I
S
E
T
N
I
E
T
T
A
A
L
S
R
O
R
26.Collusion
8. Elogieux
O
I
E
I
B
S
E
E
R
E
I
N
A
M
G
U
U
I
N
E
28.
Respectif
9. Enanthème
2. Estourbir
L
O
N
O
L
E
M
O
R
D
O
N
Y
C
E
E
E
A
N
S
31.
Lapereau
10.
Dégressif
T
4. Cenellier
L
N
N
E
C
U
A
E
R
E
P
A
L
H
R
L
T
E
P
32.
Décret-loi
15.
Ecorcher
U
D
E
C
R
E
T
L
O
I
S
A
C
R
I
S
T
I
E
E
33.
Sacristie
20 . Boutonner
5. Maisonnée
S
G
L
Y
P
T
I
Q
U
E
A
V
A
L
A
I
S
O
N
C
I
F
A
S
C
I
N
A
N
T
M
U
L
T
I
P
A
R
E
T
OÙ LE CHASSEUR
INTRODUIT
O
P
O
L
A
R
I
T
E
I
E
R
E
D
O
U
B
L
E
I
SES CARTOUCHES
N
E
R
A
B
L
I
E
R
E
B
I
F
U
R
Q
U
E
R
F
O
T
E
SOLUTIONPRÉCÉDENTE:CARICATURALE
R
T
U
C
H
E
T
E
C
O
U
D
P
I
E
D
E

Sports

28

EL MOUDJAHID

MCA

Départ aujourd’hui pour Benidorm (Espagne)

Après quelques jours de repos bien mérité, les Mou- loudéens vont reprendre dès aujourd’hui le chemin des entraînements pour effec- tuer un stage de prépara-

tion pendant cette trêve qui débutera du 2 au 13 janvier

2013 dans la station bal-

néaire de Benidorm (Es- pagne).

L es Mouloudéens ont achevé l’année 2012 sur une bonne note en se qualifiant pour

les huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie aux dépens de la JSK qu’ils ont éliminée aux tirs au but (8/7). Outre cette formidable per- formance, les Mouloudéens avaient également excellé en championnat en dominant l’USMH, l’ex-co-leader sur le score de 1 à 0 sur un penalty trans- formé imparablement par Djallit, le buteur du club avec neuf (9) buts. En entamant ce stage de pré- paration en terre espagnole, les poulains de Djamel Menad ont terminé la phase aller sur le po- dium avec 27 pts. C’est-à-dire que le MCA n’est qu’à quatre points du leader, l’ES Sétif (31 pts). Par conséquent, tout reste possible pour les camarades de Chaouchi, le gardien en forme du championnat national. Il faut dire qu’il a gagné en maturité, puisqu’il est devenu moins grin- cheux que d’habitude. Il arrive à mieux se retenir en évitant de faire trop parler de lui. Comme le club a été racheté par Sonatrach qui va devenir du coup l’unique proprié- taire du doyen des clubs algériens, le MCA est en train de revoir à la hausse ses ambitions aussi bien en championnat national qu’en coupe d’Algérie. Pour la concrétisation

national qu’en coupe d’Algérie. Pour la concrétisation de ces deux challenges, les diri- geants du MCA

de ces deux challenges, les diri- geants du MCA et notamment le coordinateur de la section football, Omar Ghrib, ne veulent pas cham- bouler leur effectif. Ils garderont pratiquement l’ensemble des joueurs qui avaient joué la phase aller. Il y aura l’arrivée de deux

éléments, notamment au niveau de l’attaque, là où le club a constaté des manques. Deux joueurs, par contre, M’belé et Bouraba, seront prêtés, le premier au WAT et le second au MCO. Hamid Gharbi

M’belé et Bouraba seront prêtés

L es dirigeants du MCA, qui sont très ambitieux cette sai- son, depuis que le doyen des

clubs algériens est pris en main par la Sonatrach, n’ont pas voulu cham- bouler leur effectif. Ils ont maintenu pratiquement tout le monde après que l’équipe de Bab El-Oued ait réussi un très bon parcours avec la troisième place en championnat na- tional de Ligue 1 et aussi la qualifi- cation pour les huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie. Toutefois, le

joueur congolais du MC Alger, M’belé, et Bouraba seront prêtés respectivement au WAT et au MC Oran. Ainsi, ces deux joueurs au- ront du temps de jeu. H. G.

et Bouraba seront prêtés respectivement au WAT et au MC Oran. Ainsi, ces deux joueurs au-

CSC

Bilal Bahloul première recrue hivernale

L milieu de terrain Bilal Bahloul

officialisé lundi son engage- ment au CS Constantine (ligue 1

de football) devenant ainsi la première recrue du club durant le mercato d’hi- ver. Bahloul (27 ans) a fait part à l’APS, juste après la signature d’un contrat qui le lie au club pour 18 mois, de sa « sa- tisfaction » de retrouver son « club de cœur» qu’il avait quitté la saison der- nière pour rejoindre la JSM Bejaïa. « Je ferai de mon mieux pour méri- ter la confiance de l’entraîneur, Roger Lemerre, ainsi que celle des dirigeants et des supporters », a-t-il affirmé. Concernant la liste des joueurs libérés, la direction du CSC a indiqué que celle-ci ne comporte à l’heure actuelle que les noms du gardien Mohamed- Seghir Ferradji et de l’attaquant Karim Benounes qui ont déjà quitté le club. La même source a ajouté que le cas de l’ex-international Yazid Man- souri demeurait « en suspens » en attendant qu’il soit statué sur son affaire « dans les prochains jours », ainsi que sur le cas du défenseur Abderraouf Zarabi qui a émis le vœu de changer d’air. Par ailleurs, et selon une source proche de la direction du club, le CSC aspire désormais à s’attacher les services du portier du CR Belouizdad, Mohamed Ousserir, qui s’est déplacé la semaine dernière à Constantine pour négocier et donner son accord pour porter les couleurs des « Sanafirs » à partir de la phase retour. Cependant, a-t-on affirmé, sa lettre de libération « pose toujours problème ».

e

a

sa lettre de libération « pose toujours problème ». e a CA BIZERTE (TUNISIE) Noureddine Saadi

CA BIZERTE (TUNISIE)

Noureddine Saadi maintenu

L’entraîneur algérien du CA Bizerte (Div 1, Tunisie) Noureddine Saadi a été maintenu dans ses fonctions d’en-

traîneur principal, rapporte lundi le site infosfoot.tun, citant le comité directeur du club tunisien. « Le comité directeur du CA Bizerte, et après les multiples réunions tenues durant les dernières heures, a décidé que Noureddine Saadi garde ses fonctions en tant qu’entraî- neur principal », a indiqué la même source, ajoutant que le coach algérien sera de retour à Bizerte le 3 janvier 2013 et sera accompagné par un prépa- rateur physique algérien. Ce dernier sera secondé par le préparateur phy- sique de la section des jeunes du Club

D’un

Athlétique Bizertin, Akram Fliss.

autre côté, le comité directeur du CAB a rappelé Hichem Essid qui a été dési- gné entraîneur-adjoint de l’équipe se- niors en remplacement de Chokri Béjaoui, remercié au même titre que le préparateur physique Mohamed Ben Massoud. Il est à rappeler que des rumeurs ont fait état d’une possible sé- paration à l’amiable entre le CAB et le technicien algérien Noureddine Saadi qui allait faire les frais de la mauvaise passe de l’équipe depuis quelque temps. Le site de la «presse.tn» avait même avancé son remplacement par Faouzi

avait même avancé son remplacement par Faouzi Benzarti ou Khaled Ben Yahia. A la suite de

Benzarti ou Khaled Ben Yahia. A la suite de la fin de la phase aller du cham- pionnat tunisien, la direction du CAB a tenu une série de réunions d’évalua- tion du parcours de son équipe lors de cette phase, au terme de laquelle « des décisions importantes seront prises », avait indiqué à la presse le président de la section football de la formation bi- zertine, Emir Jaziri. Arrivé au club vice- champion de Tunisie lors de l’intersaison, Saadi avait pour objectif de faire mieux que l’exercice précédent, et relever le défi en Ligue des cham- pions africaine, à laquelle sa nouvelle équipe sera engagée à partir de février prochain.

CAB

Bouchok

opte pour

l’USMH

L’attaquant du CA Batna, Saïd Bouchok, vient d’opter officiellement pour le club harrachi. Ce joueur était pourtant en contacts avancés avec la JSK avant de changer de cap. Il faut dire qu’il s’agit d’une très bonne recrue pour les ban- lieusards qui vont tout miser désormais sur le championnat, mais aussi la coupe d’Algérie où ils sont toujours en lice. Bouchok avait même été convoqué en équipe nationale. Son dé- part en Arabie saoudite ne lui avait pas fait du bien puisqu’il avait sa place parmi les « Verts ». Au- jourd’hui, il veut se refaire une nouvelle santé en op- tant pour l’USMH avec la- quelle il veut gagner quelque chose. H. G.

ENTRETIEN
ENTRETIEN

BELKALEM (DÉFENSEUR DE LA JSK) :

“Réaliser un gros tournoi en Afrique du Sud”

Essaïd Belkalem a l’attention focalisée sur la CAN. Au détour de chaque question, il en parle. Une manière de dire qu’il est concentré à 1000%. Enfin, il le dit tout court. Le défenseur central de la JSK s’apprête à rejoindre le stage de Sidi-Moussa ce mercredi sur deux échecs : l’élimination de la JSK en Coupe d’Algérie. Et un transfert raté à l’Espérance de Tunis.

Vous avez été éliminés dess 16 es de fi- nale de la Coupe d’Algérie par le MCA, comment surmontez-vous cet échec ? On a du mal à digérer. On a fait jeu égal. Il y avait vraiment de la place pour une qua- lification, tant on s’est procuré quelques belles occasions. On a eu l’opportunité de tuer le match, mais on ne l’a pas fait. Vous avez eu quelques sueurs froides à l’entame au tout début, est-ce à dire que vous aviez eu du mal à rentrer dans votre match ? Un petit peu. Ce n’était pas un problème de concentration, mais disons une mésen- tente avec Asselah. Il a mal anticipé une re- mise de la tête, ça a été une grosse bourde de notre part. Heureusement qu’on s’est rat- trapé. Votre transfert à l’Espérance de Tunis fait polémique. Vous partirez ou non ? Jusqu’ici, il n’y a pas eu d’accord. Il y a eu effectivement des discussions. On discute encore. Mais rien n’est encore sûr. Qu’est-ce qui coince ? Il y a encore des détails à régler. Chacun propose un contrat. Personnellement, quelles sont vos exi- gences ? Un contrat de six mois. Je n’ai pas envie de rester au-delà de six mois, car j’aspire toujours à partir en Europe.

Le président de l’EST m’a fait savoir qu’il voulait que je lui donne un coup de main pour le reste de la saison. Je lui ai dit OK, mais pas pour au-delà… Et l’EST, qu’est-ce qu’il propose ? Un contrat d’un an avec une clause libératoire au bout de six mois. Ça devrait vous arranger, non ? Non, du moment qu’ils ont fixé une in- demnité de transfert. Un chiffre exorbitant. Une manière de dissuader les clubs recru- teurs. Vous allez donc rester ? Sur le principe, oui. Je préfère rester jusqu’en juin et choisir tranquillement ma prochaine destination. Pour le moment, je suis concentré à 1000% sur la CAN. J’aspire réaliser un gros tournoi. C’est très important. Le reste, on en parlera au moment venu. Vous allez entrer en stage dans trois jours, (entretien réalisé lundi, ndlr) ; dans quel état d’esprit appréhendez-vous ce rendez-vous ? Avec sérieux et détermination. Comme je l’ai dit, j’ai beaucoup de projets pour cette CAN. Franchement, je ne sais pas encore si je serai titularisé ou non. C’est un gros défi qui s’annonce pour moi. Je vais tout faire pour être à la hauteur. Entretien réalisé par Amar Benrabah

être à la hauteur. Entretien réalisé par Amar Benrabah Maïza (USMA) canari Le défenseur axial de

Maïza (USMA) canari

Le défenseur axial de l’USM Alger, qui n’avait pas tellement joué lors de la phase aller, a préféré changer d’air afin de retrouver sa place, comme ce fut le cas par le passé quand il jouait à Annaba et à l’ESS. La JSK est le club approprié pour permettre à Maïza de se refaire une cure de jouvence, surtout que Rial et Belkalem seront en équipe nationale en Afrique du Sud. L’arrivée de ce joueur à la JSK ne peut être qu’une très bonne chose aussi bien pour le joueur que le club « ca- nari ».

H. G.

Sports

EL MOUDJAHID

29

EQUIPE NATIONALE

Les Verts en regroupement à Sidi-Moussa

29 EQUIPE NATIONALE Les Verts en regroupement à Sidi-Moussa L e coach national, Vahid Halilhodzic, regroupe

L e coach national, Vahid Halilhodzic, regroupe les sélec-

tionnés aujourd’hui au Centre National Technique de Sidi-Moussa. Il est cer- tain qu’il s’agira de l’ul- time stage à Alger, puisque nos capés se déplaceront demain jeudi à destination de l’Afrique du Sud à bord d’un vol spécial. Le 3, tous les joueurs seront présents étant donné que quelques joueurs n’ont pas encore été libérés par leurs clubs. Cette prise de contacts avant le début des choses

sérieuses qui commence- ront par une préparation de la compétition en Afrique du Sud avec deux matches amicaux contre l’Afrique du Sud et contre une équipe locale dont le nom n’a pas encore été confirmé. Toujours est-il, le coach national qui orga- nisera ce jeudi à Sidi Moussa un point de presse reste très confiant de voir ses poulains réussir une très bonne CAN. Certes, le président de la FAF avait placé la barre très haut en exigeant les demi-finales

comme objectif, mais Ha- lilhodzic ne semble nulle- ment inquiété par ce challenge. Tout le monde sait que les Verts sont tom- bés dans un groupe très dif- ficile avec la Tunisie, le Togo et la Côte d’Ivoire, mais nos capés ont les moyens de passer le cap du premier tour. Les joueurs convoqués sont tous conscients de la tâche qui les attend en terre cette sud-africaine. Ils sont très motivés pour réussir une très bonne CAN. Sur le plan logistique, les respon-

sables algériens ont déjà dépêché une équipe qui se déplacera en Afrique du Sud pour s’enquérir des conditions dans lesquelles l’EN va évoluer. Outre Tas- faout, il y aura aussi le cui- sinier et un membre du staff médical. Les Verts veulent tout faire en pro- fessionnel afin de ne pas subir les aléas de la négli- gence. Il est certain que l’EN est très bien placée pour faire une très bonne CAN.

Hamid Gharbi

Pas de retransmission des matches en Tunisie

L es matches de la Tunisie en Coupe d'Afrique des Nations CAN-2013 en Afrique du Sud, du 19 jan-

vier au 10 février, ne seront pas transmis par la té-

lévision nationale tunisienne à cause des exigences

financières jugées très élevées. "La télévision tunisienne

a négocié avec la chaîne ayant l'exclusivité des droits de transmission pour l'acquisition de quelques matches de la CAN 2013 mais elle a proposé des offres exorbitantes au-dessus des moyens de l'établissement de télévision

tunisienne, estimées à 12 millions de dollars pour la dif- fusion de 10 matches sur le réseau terrestre", a indiqué

à l'agence de presse TAP, Ahmed Tissaoui, directeur ad-

joint de la programmation sportive à la télévision tuni- sienne. La télévision tunisienne n'a plus diffusé les matches de la sélection tunisienne de football depuis la CAN 2006 en Egypte. Au premier tour de la CAN- 2013, la Tunisie est logée dans le groupe D avec l'Algé- rie, la Côte d'Ivoire et le Togo. Les Tunisiens seront également privés des matches de l'équipe tunisienne de handball au Championnat du Monde 2013, prévu en Es- pagne du 11 au 27 janvier, après le refus de la chaîne ayant les droits télés de vendre les droits d'autant que la Fédération Internationale de Handball (IHF) ne peut l'obliger pas de le faire ».

SONDAGE APS-MEILLEURE ÉQUIPE

L'ES Sétif, un doublé pour marquer l’année 2012

D ésignée meilleure équipe algé- rienne de l'année 2012 dans le cadre du sondage de l'APS au-

quel ont participé les différents or- ganes de presse locaux, l'ES Sétif doit cette distinction à son retentissant doublé (championnat et coupe d'Al- gérie) décroché lors de la saison 2011-2012. C'est le deuxième doublé du genre pour le club phare des Hauts plateaux. Les Sétifiens s'étaient déjà illustrés de la même manière en 1968. 44 ans après, en 2012, ils réussissent le même exploit après un parcours de premier ordre. Pourtant, personne ne donnait cher de la peau d'El ''Kahla'' en début de saison, tant les résultats réalisés par les camarades du capi- taine Mourad Delhoum, n'étaient guère satisfaisants. Il a fallu attendre

la cinquième journée du championnat de Ligue1 pour voir les ''Aigles noirs'' décoller. Le déclic a coïncidé avec l'arrivée d'un nouvel entraîneur, en la personne du Suisse, Alain Geiger. L'ancien coach de la JS Kabylie, un autre pensionnaire de la Ligue 1, a été pour beaucoup dans le parcours hé- roïque de son équipe lors de l'exer- cice précédent, reconnaît à l'unanimité la famille sétifienne. Ce- pendant, la mission n'a guère été fa-

Ce- pendant, la mission n'a guère été fa- cile pour l'Entente, qui commençait à y croire

cile pour l'Entente, qui commençait à

y croire au fil des journées. Il fallait

faire face à la rivalité d'au moins deux sérieux concurrents : la JSM Béjaia

et l'USM Alger. Ce n'est d'ailleurs que

grâce à un goal-average favorable à l'ESS que ce club s'est offert le titre de champion en fin de saison, au dé- triment de la JSMB. Un cinquième sacre du genre dans son palmarès. En coupe d'Algérie, il faut dire que le ti- rage au sort a été clément avec l'En- tente, en ce sens que cette dernière a disputé à domicile, pratiquement

toutes ses rencontres des tours élimi-

natoires. En finale, le champion d'Afrique des clubs champions, en 1988, devait faire face à un autre spé-

cialiste de la compétition, à savoir le CR Belouizdad, dans un match qui a tenu toutes ses promesses en matière de sensation. Les Sétifiens ont, en effet, recouru aux prolongations pour passer l'écueil de leur adversaire (2- 1) et remporter, du coup, leur hui- tième coupe d'Algérie, la troisième en trois saisons, après celle gagnée contre le CA Batna en 2010.

CHAMPIONNAT NATIONAL SCOLAIRE DE CROSS-COUNTRY

727 participants à Timkitan (Adrar)

DE CROSS-COUNTRY 727 participants à Timkitan (Adrar) L a commune de Timkitan (260 km à l'est

L a commune de Timkitan (260 km à l'est d'Adrar) a abrité les compétitions

championnat national du cross-country scolaire organisé par la fédé-

ration algérienne du sport scolaire (FASC) avec la participation de plus 720 coureurs. Selon le président de cette fédération au niveau de la wilaya, 727 coureurs ont participé à cette compétition, dont 330 coureuses représentant les différentes tranches d'âges. Par ailleurs, 50 élèves de la catégorie des poussins ont participé à la compétition en hommage à la wilaya d'Adrar qui abrite cette manifestation. Lors du coup d'envoi de cette manifestation orga- nisé à Ksar Sidi Charef, le président la FASC, M. Izem Abdelhafid, a salué la bonne organisation de cette compétition qui coïncide avec les festivités célébrant le cinquantième anniversaire de l'indépendance. Il a ajouté que ce championnat est qualificatif au championnat arabe qui se tiendra à Sakiet Sidi Youssef (Tunisie) en février prochain. De son côté, la directrice des ac- tivités culturelles et sportives et sociales au ministère de l'Education natio- nale, a indiqué que la tutelle accorde un intérêt particulier au sport scolaire en consacrant des moyens matériels et humains importants au profit des jeunes talents. Elle a rappelé que le secteur avait créé depuis 2008 plus de 670 classes de "cours et sports" dans 12 disciplines réparties sur 50 lycées et 387 CEM (collège d'enseignement moyen) à travers le pays tout en consa- crant les budgets nécessaires à ces classes et aux ligues du sport scolaires des wilayas. Le lancement de cette manifestation a été marqué par des danses folkloriques et des exhibitions en arts martiaux présentées par les élèves

outre des expositions d'artisanat organisées par des associations locales.

MARATHON DES DUNES

La Protection civile se distingue

L es

Adrar. Les deux premières étapes de ce marathon avaient été lancées sur une même distance respectivement dans les communes de Tamantit et d'Adrar dans une ambiance très sportive marquée par des manifesta- tions culturelles, notamment des danses folkloriques et des exposi- tions d'artisanat. De leur côté, les participants ont exprimé leur admi- ration des richesses que recèle cette région du sud algérien et ses poten- tialités touristiques attrayantes. Outre sa vocation sportive, ce ren- dez-vous vise également à mettre en évidence les atouts touristiques et le patrimoine de la région, notamment en découvrant les curiosités de la ville comme le ksar et l'ancienne ville d'Adrar.

podium lors du marathon internatio- nal des Dunes (Adrar) dont la 13 e édition a pris fin lundi. La 3 e étape de cette manifestation sportive s'est déroulée dans la commune de Bouda (25 km au chef-lieu de wilaya) sur 10 kilomètres traversant les diffé- rents sites de cette région dont l'an- tique Ksar Mansour, Ain Chafia, les dunes traversant les oasis de la com- mune de Bouda. Selon les organisa- teurs, cette manifestation a été marquée par la participation de 90 athlètes dont 12 étrangers, des cou- reurs représentant la Protection ci- vile, la Sûreté nationale ainsi que de clubs représentant les wilayas d'Al- ger, Oran, Chlef, Biskra, Bechar et

CHAMPIONNAT MAGHRÉBIN DE KUNG FU WUSHU

Nos représentants préparent le championnat maghrébin

du

coureurs de la Protection ont

occupé les premières places du

L sélection algérienne de Kung Fu Wushu a entamé

à l'Ecole Nationale en Sciences et Technologie du Sport d'Al- ger, un stage de préparation en vue des championnats maghré- bins prévus du 5 au 9 janvier à Tunis, a-t-on appris auprès de la fédération algérienne des arts- martiaux. Le rendez-vous ma- ghrébin verra la participation d'une centaine d'athlètes des deux sexes (16 par pays) repré- sentant la Tunisie (pays organisateur), l'Algérie et le Maroc, alors que le Sou- dan sera probablement invité comme pays d'honneur. "Nous possédons une équipe qui a un bon niveau compétitif sur le plan arabe, africain et même mondiale, cela devrait nous permettre de nous illustrer à Tunis en raflant le titre maghrébin", avait déclaré le responsable du comité national de Kung Fu Wushu, Yahia Beddour. Dans la spécialité du Sanda (combat), l'Algérie sera représentée par 11 athlètes dont 3 dames dans les catégories de : -52kg, -56 kg, -60kg, -65 kg, -70kg, -75 kg et -80kg. Dans la catégorie des "Style" (11 styles), cinq athlètes dont deux filles défendront les couleurs nationales lors de ce championnat. En marge de ce championnat, sera désigné le pays qui abritera la prochaine édition du championnat d'Afrique de la spécialité.

a

édition du championnat d'Afrique de la spécialité. a DISTINCTION Thiago Silva meilleur joueur brésilien

DISTINCTION

Thiago Silva meilleur joueur brésilien évoluant en Europe

L e défenseur brésilien du Paris Saint Germain (Ligue 1, France), Thiago Silva a remporté le Samba d’Or 2012, trophée récom-

pensant le meilleur joueur brésilien évoluant en Europe. Silva avec

17,70% des suffrages devance de peu Ramires (17.04%), le milieu de Chelsea. Il s'agit du deuxième consécutif pour le Parisien, déjà élu l'an passé.

Vie pratique

30

EL MOUDJAHID

Vie religieuse Horaires des prières de la journée du Mercredi 19 Safar 1434 correspondant au
Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du Mercredi 19 Safar 1434
correspondant au 2 janvier 2013 :
- Dohr … 12h52
- Asr 15h25
- Maghreb
17h47
- Icha……
……
19h11
Jeudi 20 Safar 1434 correspondant au
3 janvier 2013 :
-Fedjr 06h29
Chourouk
08h01
CONDOLEANCES

CONDOLEANCES

Très touchés par le décès de Monsieur HAMLI Omar ex- Directeur Central, le Président- Directeur

Très touchés par le décès de Monsieur HAMLI Omar ex- Directeur Central, le Président- Directeur Général, ainsi que l'ensemble du personnel de la Banque Extérieure d'Algérie, présentent à toute sa famille leurs sincères condoléances en ces circonstances douloureuses. « A Dieu nous appartenons, et à Lui nous retournons. »

El Moudjahid/Pub

ANEP 956416 du 02/01/2013

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-SPA EL MOUDJAHID au capital social de 50.000.000 DA 20,
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
au capital social de 50.000.000 DA
20, rue de la Liberté, Alger
Téléphone : 021.73.70.81
Présidente-Directrice générale
de la publication
Naâma Abbas
DIRECTION GENERALE
Téléphone : 021.73.79.93
Fax : 021.73.89.80
DIRECTION DE LA REDACTION
Téléphone : 021.73.99.31
Internet : http://www.elmoudjahid.com Fax : 021.73.90.43
E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com
BUREAUX REGIONAUX
CONSTANTINE
100, rue Larbi Ben M’hidi
Tél. : (031) 64.23.03
ORAN
Maison de la Presse
3, place du 1 er Novembre : Tél. : (041) 39.34.94
ANNABA
2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24
BORDJ BOU-ARRERIDJ
Ex-siège de la wilaya
Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000
Tél/Fax : (035) 68.69.63
SIDI BEL-ABBES
Maison de la presse Amir Benaïssa
Immeuble Le Garden, S.B.A.
Tél/Fax : (048) 54.42.42
BEJAIA :
BP 68 - Béjaia 06000
TIZI OUZOU :
Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts)
Bâtiment 3, 1 er étage, Nouvelle ville
Tél. - Fax : (026) 21.73.00
TLEMCEN :12, place Kairouan
Tél.-Fax : (043) 27.66.66
MASCARA : Maison de la Presse
Rue Senouci Habib
Tél.-Fax : (045) 81.56.03
CENTRE AIN-DEFLA :
Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste)
Tél/Fax: 027.60.69.22
PUBLICITE
Pour toute publicité, s’adresser
à l’Agence Nationale de Communication d’Edition
et de Publicité “ANEP”
ALGER : 1, avenue Pasteur
Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43
Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150
Télex : 81.742
ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti
Tél. : (041) 39.10.34
Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320
ANNABA :
7, cours de la Révolution
Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38
Régie publicitaire
EL MOUDJAHID
20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70
ABONNEMENTS
Pour les souscriptions d’abonnements, achats de
journaux ou commandes de photos, s’adresser au
service commercial : 20, rue de la Liberté, Alger.
COMPTES BANCAIRES
Agence CPA “Che” Guevara - Alger
Compte dinars n° 102.7038601 - 17
Agence BNA Liberté
- Dinars : 605.300.004.413/14
- Devises : 605.310.010078/57
Cptes BDL - Agence Port Saïd
- Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28
- Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger
IMPRESSION
Edition du Centre :
Société d’Impression d’Alger (SIA)
Edition de l’Est :
Société d’Impression de l’Est, Constantine
Edition de l’Ouest :
Société d’Impression de l’Ouest, Oran
Edition du Sud :
Unité d’Impression de Ouargla (SIA)
DIFFUSION
Centre : EL MOUDJAHID
Tél. : 021 73.94.82
Est : SARL “SODIPRESSE” :
Tél-fax : 031 92.73.58
Ouest : SARL “SDPO”
Tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARL “TDS”
Tél-fax : 029 75.02.02
France : IPS (International Presse Service)
Tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et
illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas
rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation

CONDOLEANCES

Le ministre des Affaires étrangères, le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, le Secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger, le Secrétaire Général et l'ensemble du personnel du ministère des Affaires étrangères, très affectés par le décès du père de leur collègue Monsieur NACER BOUCHENINE, lui présentent ainsi qu’aux membres de sa famille leurs sincères condoléances et les assurent en cette pénible circonstance de leur profonde compassion. Ils prient Dieu le Tout-Puissant d'accorder au défunt Sa Sainte Miséricorde.

El Moudjahid/Pub

ANEP 956441 du 02/01/2013

CONDOLEANCES

Le ministre des Affaires étrangères, le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, le Secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger, le Secrétaire Général et l'ensemble du personnel du ministère des Affaires étrangères, très affectés par le décès du père de leur collègue Monsieur MOKHTAR DARANI, lui présentent ainsi qu’aux membres de sa famille leurs sincères condoléances et les assurent en cette pénible circonstance de leur profonde compassion. Ils prient Dieu le Tout-Puissant d'accorder au défunt Sa Sainte Miséricorde.

El Moudjahid/Pub

ANEP 956442 du 02/01/2013

Ministère des Transports Entreprise FERROVIAL Route d’El-HadjarAnnaba NIF : 099923036261046

FERROVIAL Route d’El-HadjarAnnaba NIF : 099923036261046 Avis de prorogation de délai L’Entreprise FERROVIAL

Avis de prorogation de délai

L’Entreprise FERROVIAL informe les entreprises intéressées par l’avis d’appel d’offres national & international n° : DAP 03/2012 portant sur l’acquisition d’équipements de frein et composants pour la fabrication de 150 Wagons transport de phosphate, que la date limite de remise des offres initialement fixée au 03 janvier 2013, est prorogée au 21 janvier 2013 à 12 heures. L’ouverture des plis aura lieu le même jour à 14 heures.

El Moudjahid /Pub 02/01/2013

SOCIETE NATIONALE DE GRANDS TRAVAUX ROUTIERS E.P.E/ SONATRO/SPA Avisd'annulation d'appel d'offres national et

SOCIETE

NATIONALE

DE GRANDS

TRAVAUX

ROUTIERS

E.P.E/

SONATRO/SPA

Avisd'annulation d'appel d'offres national et international

N° 15/DLM/2012

La Société Nationale de Grands Travaux Routiers EPE SONATRO SPA informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'AONI N°15/DLM/2012 relatif à l'acquisition de matériels de travaux publics (ensemble des lots 01 à 19), paru sur les quotidiens EL MOUDJAHID et ECHAAB du 09.12.2012, que l'appel d'offres a fait l'objet d'annulation.

El Moudjahid /Pub

ANEP 305647 du 02/01/2013

CONDOLEANCES

Le Président du conseil d'Administration, le Directeur Général ainsi que les membres du C.A de la Caisse Nationale d'Assurance Chômage et l'ensemble du personnel, très peinés par le décès de l'oncle paternel de leur collègue M. ZITOUNI Rachid, président du syndicat national de la CNAC, lui présentent leurs sincères condoléances et l'assurent, en cette pénible circonstance, de leur profonde compassion. Qu'Allah Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l'accueille en Son Vaste Paradis. « A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons. »

El Moudjahid /Pub

ANEP 956390 du 02/01/2013

CONDOLEANCES

Le Directeur Général, le Directeur de la Formation et

l'ensemble du personnel de la Chambre Algérienne de

Commerce et d’lndustrie, profondément touchés par le

décès tragique de Monsieur DEMBRI Mourad, étudiant

en ingéniorat d'affaires, présentent à sa famille leurs

sincères condoléances et l'assurent, en cette douloureuse

circonstance, de leur profonde sympathie.

Que Dieu l'accueille dans Son Vaste Paradis.

« A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. »

El Moudjahid /Pub

ANEP 956673 du 02/01/2013

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENERGIE ET DES MINES COMMISSARIAT A l'ENERGIE ATOMIQUE CENTRE DE RECHERCHE NUCLEAIRE DE TAMANRASSET

NIF : 40800500013008100103

Avis d'annulation de l'attribution provisoire de marché

Conformément aux dispositions de l'article 114 du décret présidentiel n°10-236, modifié et complété, portant réglementation des marchés publics, et après décision de la Commission des Marchés Publics du Commissariat à l'Energie Atomique (COMENA) en date du 02 décembre 2012, le Centre de Recherche Nucléaire de Tamanghasset (CRNT) déclare que l'attribution provisoire du marché, objet de l'avis d'appel d'offres national ouvert n° 01/ET/SIEGE/CRNT/2012, relatif à l'étude et suivi de la réalisation du siège du CRNT et équipements de traitement des minerais, paru dans les quotidiens El Moudjahid du 06 novembre 2009, Echourouk El Youmi du 08 novembre 2012 et dans le BOMOP n° 1315, semaine du 18 au 24 novembre 2012, est annulée.

El Moudjahid /Pub

ANEP 305634 du 02/01/2013

Mercredi 2 Janvier 2013

Monnaie Pétrole L'euro à Le Brent 1,322 à 111.11 dollar
Monnaie
Pétrole
L'euro à
Le Brent
1,322
à 111.11
dollar
D D E R N I E R E S

DD

E

R

N

I

E

R

E

S

D D E R N I E R E S

LA CÉRÉMONIE S’INSCRIT DANS LE CADRE DU CINQUANTENAIRE DE L’INDÉPENDANCE

Vibrant hommage aux grands invalides de la guerre de libération

M. Mohamed Cherif Abbas rappelle « les textes de loi promulgués afin de protéger les droits des moudjahidine et des ayants droit, notamment les grands invalides qui ont consenti d’énormes sacrifices pour défendre le pays.»

I ls sont 94 grands invalides de la guerre de Libération auxquels a été rendu, dimanche soir, un vi-

brant hommage, marqué par la re- mise de médailles, en reconnaissance de sacrifices de tout un chacun, qui ont permis à l’Algé- rie de retrouver sa libération et le re- couvrement de sa souveraineté nationale. Cette cérémonie placée sous le haut patronage du Président de la République, Abdelaziz Boute- flika, s’inscrit dans le cadre de la cé- lébration du cinquantenaire de l’indépendance nationale. « Il s’agit d’une frange qu’on ne saura jamais récompenser, compte tenu de leurs efforts incommensurables, sans les- quels l’indépendance de l’Algérie aurait été encore plus difficile », a déclaré Mohamed Chérif Abbas, mi- nistre des Moudjahidine lors d’une

Ph. : Billel
Ph. : Billel

allocution prononcée en présence de nombreux membres du gouverne- ment, de figures nationales et histo- riques. Les handicaps de ces personnes, ajoute le ministre, rensei- gnent sur leurs engagements. Elles étaient prêtes à donner leur vie pour que vive indépendante l’Algérie. De leur côté, les autorités nationales n’ont pas lésiné sur les efforts et se sont engagées à assurer « toute

l’aide et l’attention nécessaires aux grands invalides de la Révolution en vue de les protéger et de préserver leur dignité.» Dans ce contexte, M. Cherif Abbas rappelle « les textes de loi promulgués afin de protéger les droits des moudjahidine et des ayants droit, notamment les grands invalides qui ont consenti d’énormes sacrifices pour défendre leur pays.» Et d’ajouter : « Ces hommes, inva-

lides de la Révolution nationale, se sont sacrifiés et ont perdu l’usage de certaines parties de leurs corps, car ils étaient profondément convaincu de la nécessité de lutter pour recou- vrer la liberté confisquée. Ils ont été les plus honorables et les plus nobles des hommes dans cette lutte pour la libération de la patrie.» Les invalides étaient très émus aux propos du mi- nistre. Eddous Ahcène, amputé de la moitié de sa main droite en 1958, tout content de cette initiative, ap- pelle les jeunes générations à « pré- server l’Algérie et à connaître la valeur du sang de leurs aïeux.» Dans son intervention, le ministre des Moudjahidine relève que les bles- sures et les douleurs de cette frange, témoignent « de la nature arbitraire, sauvage et inhumaine de la coloni- sation.» A l’adresse des invalides, M. Chérif Abbas précise : les Algé- riens doivent se rappeler de vous. L’atrocité du colonialisme n’a pas altéré votre détermination à vous dé- barrasser du joug colonial.» D’autre part, M. Chérif Abbas appelle à la nécessité de préserver la mémoire de la Nation afin que les jeunes généra- tions puissent tirer des enseigne- ments des sacrifices de leurs aïeux et suivre leur exemple pour la sauve-

garde du pays. Fouad Irnateme

«KORA AWARDS» 2012

ChebKhaledremporte le Prix dumeilleur chanteurnord-africain

ChebKhaledremporte le Prix dumeilleur chanteurnord-africain Le chanteur algérien cheb Khaled a remporté dimanche à

Le chanteur algérien cheb Khaled a remporté dimanche à Abidjan (Côte d’Ivoire) le prix «Kora Awards» 2012 pour la meilleure voix masculine en Afrique du Nord, a indiqué lundi la presse ivoirienne. Cheb Khaled a été primé lors de cette manifestation organisée sous le slogan «La paix en Afrique» pour son album sorti en juillet der- nier «C’est la vie», un tube à succès en Afrique du Nord, en Europe et au Proche- Orient. Né en 1960 à Oran, Kha- led est le plus célèbre des artistes arabes et africains qui a su exporter la chanson algérienne à l’étranger et conférer un cachet universel à la musique arabe. Baptisé le «Roi du Raï», Khaled Hadj Brahim de son vrai nom, a chanté dans les principaux festivals de musique à travers le monde où il a subjugué ses fans par «Shab el baroud», «Ya chaba», «Bakhta» et «Di Di» qui l’a rendu célèbre. Outre Khaled, trois autres artistes algériens, à savoir Hasna el-Becharia, Nadia Laroussi et Kader Japonais ont été nominés pour le prix «Kora Awards» 2012 dans la catégorie du meilleur chanteur nord-africain, Par ailleurs, le quatuor ivoirien Magic System a été consacré meilleur groupe africain de l’année. Pour sa part, DJ Arafat, a été couronné comme meilleur artiste du continent tandis que la Nigériane Chi- dinma est repartie avec le trophée de la meilleure artiste ouest-africaine. Pour la «diaspora africaine», le groupe de rap français Sexion d’Assaut a été honoré. Côté Etats- Unis, c’est Chris Brown qui a décroché le prix. Créé par un homme d’affaires béninois, le «Kora Awards» est un concours annuel qui distingue les meilleurs chanteurs afri- cains ou de la diaspora africaine.

POUR SURMONTER LA CRISE FINANCIÈRE NÉE DES REPRÉSAILLES ISRAÉLIENNES

L’Algérie a transféré 26 millions de dollars à l’Autorité palestinienne

La Ligue arabe a annoncé hier que l’Algérie a transféré d’urgence un montant de 26 millions de dollars à l’Autorité palestinienne pour aider le peuple palestinien et son autorité nationale à surmonter la crise financière née des mesures israéliennes prises après l’obtention par la Palestine, du statut de membre observateur aux Nations unies le 29 novembre dernier. Le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, M. Ahmed Benhelli, a indiqué que l’Al- gérie a informé mardi la Ligue arabe du trans- fert du montant en question qui devrait être versé en avril prochain, conformément au mé- canisme adopté par l’organisation pour le ver- sement des cotisations au budget de l’Autorité palestinienne prévues par les sommets arabes. Il a précisé à ce propos, que le premier respon- sable de l’organisation panarabe, Nabil al Arabi, a adressé des lettres urgentes aux minis-

tres arabes des Affaires étrangères et s’est en- tretenu par téléphone avec plusieurs d’entre eux, notamment ceux des «pays arabes riches», dans le but d’accélérer le versement des coti- sations à l’Autorité palestinienne pour aider le peuple palestinien à répondre à ses besoins pressants. M. Benhelli a précisé d’autre part, que la Ligue arabe et son secrétaire général en- tameront d’intenses concertations avec les pays arabes pour leur demander d’accélérer la mise en exécution du filet de sécurité financière dé- cidé en mars dernier par le sommet de Baghdad avec un montant de 100 millions de dollars par mois pour aider l’Autorité palestinienne à sur- passer la crise. Les pays arabes avaient décidé de la création de ce filet et appelé à hâter sa mise en place, notamment après l’obtention par la Palestine du statut de membre observateur à l’ONU.

FAHB

AG extraordinaire le 7 janvier

L’assemblée générale ex- traordinaire de la Fédération algérienne de handball (FAHB) aura lieu le lundi 7 janvier 2013 à l’hôtel El Mahdi de Staouéli (Alger) à 10 h00, a t-on appris hier au- près de la FAHB. La formule de compétition de la division nationale «Une» messieurs sera le principal point à l’or- dre du jour, précise la même

source. Initialement prévu début octobre 2012, le cham- pionnat a été reporté à plu- sieurs reprises en raison des problèmes d’ordre organisa- tionnel (système de compéti- tion) et financier auxquels sont confrontés de nombreux clubs. Devant cette situation, le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) avait décidé le 18 octobre dernier le gel

temporaire du Championnat national «Une» de handball (messieurs) «version 24 clubs», jusqu’à nouvel ordre. La situation de crise qui sévit au niveau de la Fédération al- gérienne de handball (FAHB), notamment en raison du sys- tème de compétition, avait oc- casionné l’annulation du championnat d’Algérie mes- sieurs 2011-2012.

DÉCÈS

Les familles Ighil Mellah et Djebaili de la Casbah et des Tagarins ont la douleur de faire part du décès tragique de leur fils, frère et cousin

IGHIL MELLAH MOURAD

survenu en ce début d’année 2013 à 4 heures du matin à l’âge de 45 ans. L’enterrement a eu lieu hier au cimetière El-Kettar. Qu’Allah Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. «A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons».

54 e ANNIVERSAIRE DE LA RÉVOLUTION CUBAINE

Le Président Bouteflika félicite Raul Castro Ruz

Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika a adressé un message de félicita- tions au Président du Conseil d’Etat et du Conseil des ministres de la République de Cuba, M. Raul Castro Ruz, à l’occasion de la célébration du 54 e anniver- saire de la révolution cubaine. «La célébration du 54 e anniver- saire de la glorieuse révolution cu- baine m’offre l’agréable opportunité de vous adresser, au nom du peuple et du gouverne- ment algériens, ainsi qu’en mon nom personnel, mes plus chaleu- reuses félicitations que j’accom- pagne de mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous- même, de progrès et de prospérité accrus pour le peuple cubain ami», a écrit le Chef de l’Etat. «La révolution cubaine a mar- qué incontestablement l’histoire du siècle dernier autant par les va- leurs et les idéaux qu’elle a portés que par les grands accomplisse- ments qu’elle a réalisés au béné- fice de votre peuple», a ajouté le Président Bouteflika. «A l’occasion de la commémo- ration, le 17 octobre dernier, du cinquantenaire des relations diplo- matiques entre Cuba et l’Algérie, nous avons pu mesurer, avec sa- tisfaction, les progrès accomplis dans l’édification d’un partenariat bilatéral fécond», a-t-il poursuivi. «Je voudrais vous réitérer, en cette occasion, ma disponibilité à continuer à œuvrer, de concert avec vous, au resserrement de nos relations d’amitié et de solidarité et à une exploitation optimale de notre potentiel de coopération, au bénéfice mutuel de nos deux peu- ples», a conclu le Chef d’Etat.

FÊTE NATIONALE DE HAÏTI

Le Président Bouteflika félicite M. Michel Martelly

Le Président de la Répu- blique, M. Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicita- tions à son homologue haïtien, M. Michel Martelly, à l’occasion de la célébration de la fête natio- nale de son pays, réitérant sa dis- ponibilité à renforcer les relations de coopération unissant les deux pays, a indiqué un communiqué de la présidence. «Qu’il me soit permis de m’associer à la célébration de la fête nationale de votre pays et de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes féli- citations les plus chaleureuses ainsi que mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous- même, de progrès et de prospérité pour le peuple haïtien ami», a écrit le Président Bouteflika dans son message. «Je voudrais saisir cette opportunité pour vous réité- rer ma disponibilité à œuvrer, de concert avec vous, au renforce- ment des relations d’amitié et de coopération qui unissent nos deux pays», a ajouté le Chef de l’Etat.