Vous êtes sur la page 1sur 68

Echographie cervicale chez l’enfant

Sondes de haute fréquence : 7 – 12 MHz 12 MHz

Examen systématiquechez l’enfant Sondes de haute fréquence : 7 – 12 MHz parotide sous- maxillaire Région latérale

parotidede haute fréquence : 7 – 12 MHz Examen systématique sous- maxillaire Région latérale du cou

sous- maxillairede haute fréquence : 7 – 12 MHz Examen systématique parotide Région latérale du cou Thyroïde

Région latérale du couSondes de haute fréquence : 7 – 12 MHz Examen systématique parotide sous- maxillaire Thyroïde et

Thyroïde et région médianeSondes de haute fréquence : 7 – 12 MHz Examen systématique parotide sous- maxillaire Région latérale

Echographie cervicale chez l’enfant Aspects normaux

Parotide
Parotide
thyroïde
thyroïde
Sous-maxillaire
Sous-maxillaire
ganglions
ganglions

Echographie cervicale chez l’enfant Indications

Palpation d’une masseEchographie cervicale chez l’enfant Indications Adénopathies uniquement dans des cas précis suspicion de nécrose,

Adénopathies uniquement dans des cas précisEchographie cervicale chez l’enfant Indications Palpation d’une masse suspicion de nécrose, abcédation Thyroïde

suspicion de nécrose, abcédation

ThyroïdeIndications Palpation d’une masse Adénopathies uniquement dans des cas précis suspicion de nécrose, abcédation

Echographie cervicale chez l’enfant PLAN

Echographie cervicale chez l’enfant PLAN Chez le nourrisson Kyste du tractus thyréoglosse Anomalie des arcs branchiaux

Chez le nourrisson

Kyste du tractus thyréoglossecervicale chez l’enfant PLAN Chez le nourrisson Anomalie des arcs branchiaux Autres kystes Anomalies

Anomalie des arcs branchiauxPLAN Chez le nourrisson Kyste du tractus thyréoglosse Autres kystes Anomalies thymiques Chez le grand enfant

Autres kystesKyste du tractus thyréoglosse Anomalie des arcs branchiaux Anomalies thymiques Chez le grand enfant Adénopathies

Anomalies thymiquesthyréoglosse Anomalie des arcs branchiaux Autres kystes Chez le grand enfant Adénopathies Masses cervicales

des arcs branchiaux Autres kystes Anomalies thymiques Chez le grand enfant Adénopathies Masses cervicales

Chez le grand enfant

Adénopathiesdes arcs branchiaux Autres kystes Anomalies thymiques Chez le grand enfant Masses cervicales Vasculaires Autres Parotide

Masses cervicalesdes arcs branchiaux Autres kystes Anomalies thymiques Chez le grand enfant Adénopathies Vasculaires Autres Parotide

Vasculairesdes arcs branchiaux Autres kystes Anomalies thymiques Chez le grand enfant Adénopathies Masses cervicales Autres Parotide

Autresbranchiaux Autres kystes Anomalies thymiques Chez le grand enfant Adénopathies Masses cervicales Vasculaires Parotide

Parotidearcs branchiaux Autres kystes Anomalies thymiques Chez le grand enfant Adénopathies Masses cervicales Vasculaires Autres

Echographie cervicale chez le nourrisson

Masse médianeEchographie cervicale chez le nourrisson kyste du tractus thyreoglosse Masse latérale Kyste branchial Muscle

kyste du tractus thyreoglosseEchographie cervicale chez le nourrisson Masse médiane Masse latérale Kyste branchial Muscle Sterno-Cléido-Mastoïdien

Masse latéralele nourrisson Masse médiane kyste du tractus thyreoglosse Kyste branchial Muscle Sterno-Cléido-Mastoïdien

Kyste branchialle nourrisson Masse médiane kyste du tractus thyreoglosse Masse latérale Muscle Sterno-Cléido-Mastoïdien Lymphangiomes

Muscle Sterno-Cléido-Mastoïdiencervicale chez le nourrisson Masse médiane kyste du tractus thyreoglosse Masse latérale Kyste branchial Lymphangiomes

Lymphangiomesnourrisson Masse médiane kyste du tractus thyreoglosse Masse latérale Kyste branchial Muscle Sterno-Cléido-Mastoïdien

Kyste du tractus thyreoglosse

sur le trajet de migration deKyste du tractus thyreoglosse la thyroïde situation entre la base de langue et la thyroide

la thyroïde

situation entre la base de langue et la thyroideKyste du tractus thyreoglosse sur le trajet de migration de la thyroïde

Kyste du tractus thyreoglosse sur le trajet de migration de la thyroïde situation entre la base

Kyste du tractus thyreoglosse

cliniquementKyste du tractus thyreoglosse petite masse palpable, bien limitée médiane échographie Nodule médian Kystique ou

petite masse palpable,Kyste du tractus thyreoglosse cliniquement bien limitée médiane échographie Nodule médian Kystique ou hétérogène

bien limitéedu tractus thyreoglosse cliniquement petite masse palpable, médiane échographie Nodule médian Kystique ou

médianecliniquement petite masse palpable, bien limitée échographie Nodule médian Kystique ou hétérogène bien

échographiecliniquement petite masse palpable, bien limitée médiane Nodule médian Kystique ou hétérogène bien limité

Nodule médiancliniquement petite masse palpable, bien limitée médiane échographie Kystique ou hétérogène bien limité

Kystique ou hétérogènetractus thyreoglosse cliniquement petite masse palpable, bien limitée médiane échographie Nodule médian bien limité

bien limitécliniquement petite masse palpable, bien limitée médiane échographie Nodule médian Kystique ou hétérogène

petite masse palpable, bien limitée médiane échographie Nodule médian Kystique ou hétérogène bien limité

Kyste du tractus thyreoglosse

Kyste du tractus thyreoglosse
Kyste du tractus thyreoglosse
Kyste du tractus thyreoglosse

Kyste du tractus thyreoglosse

Kyste du tractus thyreoglosse voir +++ la thyroïde normale

voir +++ la thyroïde normale

Kyste du tractus thyreoglosse voir +++ la thyroïde normale

Anomalies des arcs branchiaux

6 arcs branchiaux et 6 fissuresAnomalies des arcs branchiaux Anomalies possibles Sinus : trou à la peau sans extension en profondeur,

Anomalies possibles Sinus : trou à la peau sans extension en profondeur, l’écho est utile pour éliminer Sinus : trou à la peau sans extension en profondeur, l’écho est utile pour éliminer un kyste Fistule = communication entre la peau et l’axe trachéobronchique, non vu en écho. Kyste = anomalie la plus fréquente, toujours latéral et vu en écho.

et l’axe trachéobronchique, non vu en écho. Kyste = anomalie la plus fréquente, toujours latéral et
et l’axe trachéobronchique, non vu en écho. Kyste = anomalie la plus fréquente, toujours latéral et
et l’axe trachéobronchique, non vu en écho. Kyste = anomalie la plus fréquente, toujours latéral et
et l’axe trachéobronchique, non vu en écho. Kyste = anomalie la plus fréquente, toujours latéral et

Anomalies des arcs branchiaux

1er arc = Kyste parotidienAnomalies des arcs branchiaux 2ème arc = kyste parfois fistule 3ème arc (rare) = fistule 4ème

2ème arc = kyste parfois fistuleAnomalies des arcs branchiaux 1er arc = Kyste parotidien 3ème arc (rare) = fistule 4ème =

3ème arc (rare) = fistule1er arc = Kyste parotidien 2ème arc = kyste parfois fistule 4ème = gauche, fistule communication

4ème = gauche, fistule1er arc = Kyste parotidien 2ème arc = kyste parfois fistule 3ème arc (rare) = fistule

communication avec sinus piriforme

2ème arc = kyste parfois fistule 3ème arc (rare) = fistule 4ème = gauche, fistule communication

Anomalies du 1er arc branchial

Kyste du pôle inférieur de laAnomalies du 1er arc branchial parotide association possible avec une fistule

parotide

association possible avec une fistuleAnomalies du 1er arc branchial Kyste du pôle inférieur de la parotide

Anomalies du 1er arc branchial Kyste du pôle inférieur de la parotide association possible avec une
Anomalies du 1er arc branchial Kyste du pôle inférieur de la parotide association possible avec une
Fistules

Fistules

Fistules

Anomalies du 2ème arc branchial

La plus fréquenteAnomalies du 2ème arc branchial 2% des masses cervicales Diagnostic différentiel = adénite Masse kystique avec

2% des masses cervicalesAnomalies du 2ème arc branchial La plus fréquente Diagnostic différentiel = adénite Masse kystique avec orifice

Diagnostic différentiel = adénitedu 2ème arc branchial La plus fréquente 2% des masses cervicales Masse kystique avec orifice cutané

fréquente 2% des masses cervicales Diagnostic différentiel = adénite Masse kystique avec orifice cutané et écoulement
fréquente 2% des masses cervicales Diagnostic différentiel = adénite Masse kystique avec orifice cutané et écoulement
fréquente 2% des masses cervicales Diagnostic différentiel = adénite Masse kystique avec orifice cutané et écoulement

Masse kystique avec orifice cutané et écoulement

Anomalies du 4ème arc branchial

GaucheAnomalies du 4ème arc branchial communication avec sinus piriforme Parfois thyroïdite

communication avec sinus piriformeAnomalies du 4ème arc branchial Gauche Parfois thyroïdite

Parfois thyroïditeAnomalies du 4ème arc branchial Gauche communication avec sinus piriforme

Anomalies du 4ème arc branchial

Anomalies du 4ème arc branchial Thyroïdite gauche Penser à la fistule Laryngoscopie +++ Masse cervicale G
Anomalies du 4ème arc branchial Thyroïdite gauche Penser à la fistule Laryngoscopie +++ Masse cervicale G

Thyroïdite gauche

Penser à la fistuleAnomalies du 4ème arc branchial Thyroïdite gauche Laryngoscopie +++ Masse cervicale G récurrente

Laryngoscopie +++Anomalies du 4ème arc branchial Thyroïdite gauche Penser à la fistule Masse cervicale G récurrente

Anomalies du 4ème arc branchial Thyroïdite gauche Penser à la fistule Laryngoscopie +++ Masse cervicale G
Anomalies du 4ème arc branchial Thyroïdite gauche Penser à la fistule Laryngoscopie +++ Masse cervicale G

Masse cervicale G récurrente

Cas clinique

Cas clinique
Cas clinique

Cas clinique

Cas clinique Échographie cervicale du même enfant en 2006, « guérison » après traitement antibiotique
Cas clinique Échographie cervicale du même enfant en 2006, « guérison » après traitement antibiotique

Échographie cervicale du même enfant en 2006,

« guérison » après traitement antibiotique

Cas clinique

Masse inflammatoire cervicale gaucheCas clinique Collée à la thyroïde Penser +++ fistule du 4è arc Faire une endoscopie laryngée

Collée à la thyroïdeCas clinique Masse inflammatoire cervicale gauche Penser +++ fistule du 4è arc Faire une endoscopie laryngée

Penser +++ fistule du 4è arcMasse inflammatoire cervicale gauche Collée à la thyroïde Faire une endoscopie laryngée +++ Echographie + avis

Faire une endoscopiegauche Collée à la thyroïde Penser +++ fistule du 4è arc laryngée +++ Echographie + avis

laryngée +++

Echographie + avis Orl + endoscopie

= Dg et traitement définitif

fistule du 4è arc Faire une endoscopie laryngée +++ Echographie + avis Orl + endoscopie =
fistule du 4è arc Faire une endoscopie laryngée +++ Echographie + avis Orl + endoscopie =

Complément d’imagerie

ScannerComplément d’imagerie Avec injection d’emblée IRM Coupes axiales T1, T2 Injection avec Fat Sat si p

Avec injection d’embléeComplément d’imagerie Scanner IRM Coupes axiales T1, T2 Injection avec Fat Sat si p o s

IRMComplément d’imagerie Scanner Avec injection d’emblée Coupes axiales T1, T2 Injection avec Fat Sat si p

Coupes axialesd’imagerie Scanner Avec injection d’emblée IRM T1, T2 Injection avec Fat Sat si p o s

T1, T2Scanner Avec injection d’emblée IRM Coupes axiales Injection avec Fat Sat si p o s s

Injection avec Fat Sat si p o s s i b l e possible

Non indispensable
Non indispensable

IRM

T1
T1
T2
T2
T2
T2
IRM T1 T2 T2
T1 après Gadolinium et saturation de la graisse
T1 après Gadolinium et saturation de la graisse

T1 après Gadolinium et saturation de la graisse

Anomalies du 4ème arc branchial

Anomalies du 4ème arc branchial
Anomalies du 4ème arc branchial

Kyste laryngé

rareKyste laryngé Détresse respiratoire Dans le repli ary-épiglottique ou glosso-épiglottique Traitement endoscopique

Détresse respiratoireKyste laryngé rare Dans le repli ary-épiglottique ou glosso-épiglottique Traitement endoscopique

Dans le repli ary-épiglottique ou glosso-épiglottiqueKyste laryngé rare Détresse respiratoire Traitement endoscopique

Traitement endoscopiqueKyste laryngé rare Détresse respiratoire Dans le repli ary-épiglottique ou glosso-épiglottique

Kyste laryngé rare Détresse respiratoire Dans le repli ary-épiglottique ou glosso-épiglottique Traitement endoscopique
Kyste laryngé rare Détresse respiratoire Dans le repli ary-épiglottique ou glosso-épiglottique Traitement endoscopique
Kyste laryngé rare Détresse respiratoire Dans le repli ary-épiglottique ou glosso-épiglottique Traitement endoscopique

épidermoidedermoide Autres kystes

dermoideépidermoide Autres kystes

Autres kystes

épidermoide dermoide Autres kystes
épidermoide dermoide Autres kystes

Anomalies thymiques

thymus en situation normaleAnomalies thymiques dans le médiastin antérieur anomalies de migration = thymus cervical (aberrant) Bébé de 2

dans le médiastin antérieur

anomalies de migration = thymus cervical (aberrant)Anomalies thymiques thymus en situation normale dans le médiastin antérieur Bébé de 2 semaines Masse sous

Bébé de 2 semaines Masse sous mandibulaire

le médiastin antérieur anomalies de migration = thymus cervical (aberrant) Bébé de 2 semaines Masse sous
le médiastin antérieur anomalies de migration = thymus cervical (aberrant) Bébé de 2 semaines Masse sous

Fibromatosis colli

(hématome muscle sterno cléido mastoïdien)

Naissance difficilecolli (hématome muscle sterno cléido mastoïdien) Masse dans le muscle sterno cléido mastoïdien Torticolis

Masse dans le muscle sterno cléido mastoïdienmuscle sterno cléido mastoïdien) Naissance difficile Torticolis Diagnostic clinique mais l’échographie peut

TorticolisNaissance difficile Masse dans le muscle sterno cléido mastoïdien Diagnostic clinique mais l’échographie peut aider

Diagnostic clinique maismastoïdien) Naissance difficile Masse dans le muscle sterno cléido mastoïdien Torticolis l’échographie peut aider

l’échographie peut aider

difficile Masse dans le muscle sterno cléido mastoïdien Torticolis Diagnostic clinique mais l’échographie peut aider
difficile Masse dans le muscle sterno cléido mastoïdien Torticolis Diagnostic clinique mais l’échographie peut aider

Fibromatosis colli

Fibromatosis colli
Fibromatosis colli

Cas clinique : Bébé de 30 jours, adressé pour masse cervicale

clinique : Bébé de 30 jours, adressé pour masse cervicale Masse finement hétérogène Non kystique BB

Masse finement hétérogèneclinique : Bébé de 30 jours, adressé pour masse cervicale Non kystique BB 30 J Pas

Non kystique30 jours, adressé pour masse cervicale Masse finement hétérogène BB 30 J Pas dans muscle Pas

BB 30 Jadressé pour masse cervicale Masse finement hétérogène Non kystique Pas dans muscle Pas l’âge des ADP

Pas dans musclede 30 jours, adressé pour masse cervicale Masse finement hétérogène Non kystique BB 30 J Pas

Pas l’âge des ADPde 30 jours, adressé pour masse cervicale Masse finement hétérogène Non kystique BB 30 J Pas

Tumeur?adressé pour masse cervicale Masse finement hétérogène Non kystique BB 30 J Pas dans muscle Pas

Regarder lemédiastin ++ Thymus ectopique

médiastin ++

Thymus ectopiqueRegarder le médiastin ++

Regarder le médiastin ++ Thymus ectopique
L’IRM confirme Elle n’est pas indispensable L’échographie est suffisante

L’IRM confirme

Elle n’est pas indispensable L’échographie est suffisante

Echographie cervicale chez le nourrisson

Masse médiane = kyste thyreoglosseEchographie cervicale chez le nourrisson vérifier la thyroïde Masse latérale Fibromatosis colli Kyste branchial (peut

vérifier la thyroïde

Masse latéraleMasse médiane = kyste thyreoglosse vérifier la thyroïde Fibromatosis colli Kyste branchial (peut se voir plus

Fibromatosis colli= kyste thyreoglosse vérifier la thyroïde Masse latérale Kyste branchial (peut se voir plus tard) Les

Kyste branchial (peut se voir plus tard) (peut se voir plus tard)

Les adénopathies sont raresFibromatosis colli Kyste branchial (peut se voir plus tard) Penser au thymus Autres kystes : laryngé,

Penser au thymusKyste branchial (peut se voir plus tard) Les adénopathies sont rares Autres kystes : laryngé, dermoïde,

Autres kystes : laryngé, dermoïde, épidermoïdeMasse latérale Fibromatosis colli Kyste branchial (peut se voir plus tard) Les adénopathies sont rares Penser

Echographie cervicale chez l’enfant plus grand

AdénopathiesEchographie cervicale chez l’enfant plus grand Tumeurs

TumeursEchographie cervicale chez l’enfant plus grand Adénopathies

Adénopathies cervicales

fréquentes chez l’enfantAdénopathies cervicales non spécifiques infectieuses tumorales L’échographie n’a pas d’indication sauf abcès

non spécifiquesAdénopathies cervicales fréquentes chez l’enfant infectieuses tumorales L’échographie n’a pas d’indication sauf

infectieusescervicales fréquentes chez l’enfant non spécifiques tumorales L’échographie n’a pas d’indication sauf

tumoralescervicales fréquentes chez l’enfant non spécifiques infectieuses L’échographie n’a pas d’indication sauf abcès

L’échographie n’a pasAdénopathies cervicales fréquentes chez l’enfant non spécifiques infectieuses tumorales d’indication sauf abcès

d’indication sauf abcès

fréquentes chez l’enfant non spécifiques infectieuses tumorales L’échographie n’a pas d’indication sauf abcès
fréquentes chez l’enfant non spécifiques infectieuses tumorales L’échographie n’a pas d’indication sauf abcès

Adénopathies cervicales inflammatoires et infectieuses

sous-maxillaires, le long de l’axe jugulo -carotidien maxillaires, le long de l’axe jugulo-carotidien

Peu échogènes, ovalaires,multiples, vasculariséesAdénopathies cervicales inflammatoires et infectieuses sous- maxillaires, le long de l’axe jugulo -carotidien

infectieuses sous- maxillaires, le long de l’axe jugulo -carotidien Peu échogènes, ovalaires,multiples, vascularisées
infectieuses sous- maxillaires, le long de l’axe jugulo -carotidien Peu échogènes, ovalaires,multiples, vascularisées

Adénopathies cervicales inflammatoires et infectieuses

Adénopathies cervicales inflammatoires et infectieuses abcédation : centre hypoéchogène
Adénopathies cervicales inflammatoires et infectieuses abcédation : centre hypoéchogène
Adénopathies cervicales inflammatoires et infectieuses abcédation : centre hypoéchogène

abcédation : centre hypoéchogène

Adénopathies cervicales inflammatoires et infectieuses abcédation : centre hypoéchogène
Adénopathies cervicales inflammatoires et infectieuses abcédation : centre hypoéchogène

Complication

Abcès rétro pharyngé

Gêne respiratoire ++Complication Abcès rétro pharyngé Masse rétro-pharyngée

Masse rétro-pharyngéeComplication Abcès rétro pharyngé Gêne respiratoire ++

Complication Abcès rétro pharyngé Gêne respiratoire ++ Masse rétro-pharyngée
Complication Abcès rétro pharyngé Gêne respiratoire ++ Masse rétro-pharyngée
Complication Abcès rétro pharyngé Gêne respiratoire ++ Masse rétro-pharyngée

Adénopathies cas particuliers

Adénopathies cas particuliers Mycobactérie calcifications nécrose

Mycobactérie

calcifications

nécrose

Adénopathies cas particuliers Mycobactérie calcifications nécrose
Adénopathies cas particuliers Mycobactérie calcifications nécrose

Adénopathies cas particuliers

Mononucléose :Adénopathies cas particuliers ADP volumineuses, hypoéchogènes Maladie des griffes du chat fréquence de la nécrose,

ADP volumineuses, hypoéchogènes

Maladie des griffes du chatMononucléose : ADP volumineuses, hypoéchogènes fréquence de la nécrose, association à des nodules

fréquence de la nécrose, association à des nodules hépatiques ou spléniques

Maladie des griffes du chat fréquence de la nécrose, association à des nodules hépatiques ou spléniques
Maladie des griffes du chat fréquence de la nécrose, association à des nodules hépatiques ou spléniques

Adénopathies tumorales

HémopathiesAdénopathies tumorales Ganglions volumineux, arrondis, hypoéchogènes Siège postérieur, sus-claviculaire

Ganglions volumineux, arrondis, hypoéchogènesAdénopathies tumorales Hémopathies Siège postérieur, sus-claviculaire vascularisation non spécifique Tumeurs solides

Siège postérieur, sus-claviculaireHémopathies Ganglions volumineux, arrondis, hypoéchogènes vascularisation non spécifique Tumeurs solides Aucune

vascularisation non spécifiquehypoéchogènes Siège postérieur, sus-claviculaire Tumeurs solides Aucune spécificité de l’aspect

Tumeurs solidessus-claviculaire vascularisation non spécifique Aucune spécificité de l’aspect échographique Intérêt

Aucune spécificité de l’aspect échographiqueSiège postérieur, sus-claviculaire vascularisation non spécifique Tumeurs solides Intérêt de la PONCTION

Intérêt de la PONCTIONsus-claviculaire vascularisation non spécifique Tumeurs solides Aucune spécificité de l’aspect échographique

Adénopathies tumorales

Adénopathies tumorales Maladie de Hodgkin

Maladie de Hodgkin

Adénopathies tumorales Maladie de Hodgkin
Adénopathies tumorales Maladie de Hodgkin
Adénopathies tumorales Maladie de Hodgkin

Adénopathies tumorales

Jeune garçon, masseAdénopathies tumorales cervicale sensible depuis quelques jours Echographie Ganglion volumineux hypoéchogène Suspicion

cervicale sensible depuis quelques jours

Echographiegarçon, masse cervicale sensible depuis quelques jours Ganglion volumineux hypoéchogène Suspicion de lymphome

Ganglion volumineux

hypoéchogène Suspicion de lymphome

Ponction = pusquelques jours Echographie Ganglion volumineux hypoéchogène Suspicion de lymphome Surinfection d’un kyste branchial

Surinfection d’un kyste branchial

Echographie Ganglion volumineux hypoéchogène Suspicion de lymphome Ponction = pus Surinfection d’un kyste branchial

Adénopathies cervicales

l’échographie peut aider mais n’est pas spécifiqueAdénopathies cervicales très utile pour montrer la nécrose

très utile pour montrer la nécroseAdénopathies cervicales l’échographie peut aider mais n’est pas spécifique

Masses cervicales vasculaires

hémangiomes

CliniqueMasses cervicales vasculaires hémangiomes Masse molle, bleutée, d’évolution rapide durant les premiers mois

Masse molle, bleutée, d’évolution rapide durant les premiers mois

Echographiebleutée, d’évolution rapide durant les premiers mois Masse hypoéchogène Nombreux vaisseaux (>5/cm2) Flux

Masse hypoéchogèned’évolution rapide durant les premiers mois Echographie Nombreux vaisseaux (>5/cm2) Flux systolique rapide,

Nombreux vaisseauxrapide durant les premiers mois Echographie Masse hypoéchogène (>5/cm2) Flux systolique rapide, faible résistance

(>5/cm2)

Flux systolique rapide,rapide durant les premiers mois Echographie Masse hypoéchogène Nombreux vaisseaux (>5/cm2) faible résistance

faible résistance

premiers mois Echographie Masse hypoéchogène Nombreux vaisseaux (>5/cm2) Flux systolique rapide, faible résistance
premiers mois Echographie Masse hypoéchogène Nombreux vaisseaux (>5/cm2) Flux systolique rapide, faible résistance

Angiome

Angiome
Angiome

Angiome en IRM

T1
T1
T1 Gado
T1 Gado
T2
T2

Isosignal T1

Hypersignal T2

Prise de contraste

T1 T1 Gado T2 Isosignal T1 Hypersignal T2 Prise de contraste Protocole d’examen T1 – T2

Protocole d’examen T1 T2 Injection avec Fat Sat

Angiome cervical majeur

T1
T1
Angiome cervical majeur T1 angioIRM T1 Gado T1 Gado
angioIRM
angioIRM
T1 Gado
T1 Gado
T1 Gado
T1 Gado

Masses cervicales vasculaires malformations veineuses

Amas de veines dilatéesMasses cervicales vasculaires malformations veineuses Présentes à la naissance Peau bleutée Gonfle aux cris

Présentes à la naissancemalformations veineuses Amas de veines dilatées Peau bleutée Gonfle aux cris Echographie hypoéchogènes

Peau bleutéeAmas de veines dilatées Présentes à la naissance Gonfle aux cris Echographie hypoéchogènes Calcifications

Gonfle aux crisde veines dilatées Présentes à la naissance Peau bleutée Echographie hypoéchogènes Calcifications (phlébolithes)

EchographiePrésentes à la naissance Peau bleutée Gonfle aux cris hypoéchogènes Calcifications (phlébolithes) Flux lent

hypoéchogènesPrésentes à la naissance Peau bleutée Gonfle aux cris Echographie Calcifications (phlébolithes) Flux lent voire absent

Calcifications (phlébolithes)dilatées Présentes à la naissance Peau bleutée Gonfle aux cris Echographie hypoéchogènes Flux lent voire absent

Flux lent voire absentPrésentes à la naissance Peau bleutée Gonfle aux cris Echographie hypoéchogènes Calcifications (phlébolithes)

naissance Peau bleutée Gonfle aux cris Echographie hypoéchogènes Calcifications (phlébolithes) Flux lent voire absent

Malformation veineuse lèvre

T2 T1 T2 FS
T2
T1
T2 FS

IRM parfois difficile si lésion superficielle de petite taille

Masses cervicales vasculaires malformations lymphatiques

Masses cervicales vasculaires malformations lymphatiques lymphangiomes kystiques macrocystique: large kystes , septas,

lymphangiomes kystiques

macrocystique: large kystes , septas, absence de fluxMasses cervicales vasculaires malformations lymphatiques lymphangiomes kystiques microcystique: paraître hyperéchogène

microcystique: paraître hyperéchogènevasculaires malformations lymphatiques lymphangiomes kystiques macrocystique: large kystes , septas, absence de flux

lymphangiomes kystiques macrocystique: large kystes , septas, absence de flux microcystique: paraître hyperéchogène
lymphangiomes kystiques macrocystique: large kystes , septas, absence de flux microcystique: paraître hyperéchogène

Masses cervicales vasculaires malformations lymphatiques

Masses cervicales vasculaires malformations lymphatiques traitement : injection Ethibloc, alcool, autre

traitement : injection

Ethibloc, alcool, autre

Masses cervicales vasculaires malformations lymphatiques traitement : injection Ethibloc, alcool, autre

Volumineux lymphangiome en IRM

T1
T1
T2
T2
T1 Gado
T1 Gado

Masses cervicales neurogènes

EchographieMasses cervicales neurogènes Masse solide, calcifiée, située le long du paquet vasculo-nerveux Le scanner est

Masse solide, calcifiée, située le long du paquet vasculo-nerveux

Le scanner est indispensable pour le bilanEchographie Masse solide, calcifiée, située le long du paquet vasculo-nerveux Scanner SANS puis AVEC injection

située le long du paquet vasculo-nerveux Le scanner est indispensable pour le bilan Scanner SANS puis
située le long du paquet vasculo-nerveux Le scanner est indispensable pour le bilan Scanner SANS puis

Scanner SANS puis AVEC injection

Masses cervicales

lipomes, lipoblastomesMasses cervicales Échographie: masse échogène Scanner ou IRM pour extension Canal médullaire ++

Échographie: masse échogèneMasses cervicales lipomes, lipoblastomes Scanner ou IRM pour extension Canal médullaire ++

Scanner ou IRM pour extensionMasses cervicales lipomes, lipoblastomes Échographie: masse échogène Canal médullaire ++

Canal médullaire ++

Masses cervicales lipomes, lipoblastomes Échographie: masse échogène Scanner ou IRM pour extension Canal médullaire ++
Masses cervicales lipomes, lipoblastomes Échographie: masse échogène Scanner ou IRM pour extension Canal médullaire ++
Masses cervicales lipomes, lipoblastomes Échographie: masse échogène Scanner ou IRM pour extension Canal médullaire ++

Masses cervicales

Masses cervicales fibromatosis, fibrome desmoide Prend fortement le contraste Tumeur bénigne mais tendance à la

fibromatosis, fibrome desmoide

Prend fortement le contraste Tumeur bénigne mais tendance à la récidive ++

cervicales fibromatosis, fibrome desmoide Prend fortement le contraste Tumeur bénigne mais tendance à la récidive ++
cervicales fibromatosis, fibrome desmoide Prend fortement le contraste Tumeur bénigne mais tendance à la récidive ++

Masses cervicales

Les étiologies possibles sont multiplesMasses cervicales L’échographie met en évidence la tumeur Le scanner ou ‘IRM précise l’extension L’échographie

L’échographie met en évidence la tumeurMasses cervicales Les étiologies possibles sont multiples Le scanner ou ‘IRM précise l’extension L’échographie

Le scanner ou ‘IRM précise l’extensionpossibles sont multiples L’échographie met en évidence la tumeur L’échographie peut suffire à la surveillance

L’échographie peut suffire à la surveillancepossibles sont multiples L’échographie met en évidence la tumeur Le scanner ou ‘IRM précise l’extension

Parotide

Pathologie inflammatoireParotide adénopathies parotidite Tumeurs bénignes kystiques , vasculaires, solides Tumeurs malignes lithiase

adénopathiesParotide Pathologie inflammatoire parotidite Tumeurs bénignes kystiques , vasculaires, solides Tumeurs malignes lithiase

parotiditeParotide Pathologie inflammatoire adénopathies Tumeurs bénignes kystiques , vasculaires, solides Tumeurs malignes

Tumeurs bénignesParotide Pathologie inflammatoire adénopathies parotidite kystiques , vasculaires, solides Tumeurs malignes lithiase

kystiques , vasculaires, solides

Tumeurs malignesParotide Pathologie inflammatoire adénopathies parotidite Tumeurs bénignes kystiques , vasculaires, solides lithiase

lithiasePathologie inflammatoire adénopathies parotidite Tumeurs bénignes kystiques , vasculaires, solides Tumeurs malignes

Parotide

Pathologie inflammatoire

Parotide Pathologie inflammatoire Adénopathies Aussi fréquentes que les adénopathies cervicales évolution possible

Adénopathies Aussi fréquentes que les adénopathies cervicales évolution possible => abcès

inflammatoire Adénopathies Aussi fréquentes que les adénopathies cervicales évolution possible => abcès
inflammatoire Adénopathies Aussi fréquentes que les adénopathies cervicales évolution possible => abcès
inflammatoire Adénopathies Aussi fréquentes que les adénopathies cervicales évolution possible => abcès

Parotide Pathologie inflammatoire

Parotide Pathologie inflammatoire Parotidite aiguë (virale ou bactérienne) Grosse parotide douloureuse + fièvre Echo

Parotidite aiguë (virale ou bactérienne)

Grosse parotide douloureuse + fièvreinflammatoire Parotidite aiguë (virale ou bactérienne) Echo (non indiquée, dg clinique) grosse parotide homogène

Echo (non indiquée, dg clinique) grosse parotide homogèneParotide Pathologie inflammatoire Parotidite aiguë (virale ou bactérienne) Grosse parotide douloureuse + fièvre

(virale ou bactérienne) Grosse parotide douloureuse + fièvre Echo (non indiquée, dg clinique) grosse parotide homogène

Parotide Pathologie inflammatoire

Parotide Pathologie inflammatoire Parotidite chronique Gonflement récidivant et douloureux Secondaire à des infections

Parotidite chronique

Gonflement récidivant et douloureuxParotide Pathologie inflammatoire Parotidite chronique Secondaire à des infections récidivantes Dilatations

Secondaire à des infections récidivantesParotidite chronique Gonflement récidivant et douloureux Dilatations canaliculaires Indication d’une sialographie

Dilatations canaliculaireschronique Gonflement récidivant et douloureux Secondaire à des infections récidivantes Indication d’une sialographie

Indication d’une sialographiechronique Gonflement récidivant et douloureux Secondaire à des infections récidivantes Dilatations canaliculaires

et douloureux Secondaire à des infections récidivantes Dilatations canaliculaires Indication d’une sialographie
et douloureux Secondaire à des infections récidivantes Dilatations canaliculaires Indication d’une sialographie

Parotide Pathologie inflammatoire

Parotide Pathologie inflammatoire Parotidite chronique HIV Infiltration lymphocytaire Echographie multiples petits

Parotidite chronique HIV Infiltration lymphocytaire Echographie multiples petits nodules Évoluent vers des kystes

Parotidite chronique HIV Infiltration lymphocytaire Echographie multiples petits nodules Évoluent vers des kystes
Parotidite chronique HIV Infiltration lymphocytaire Echographie multiples petits nodules Évoluent vers des kystes
Parotidite chronique HIV Infiltration lymphocytaire Echographie multiples petits nodules Évoluent vers des kystes
Parotidite chronique HIV Infiltration lymphocytaire Echographie multiples petits nodules Évoluent vers des kystes
Parotidite chronique HIV Infiltration lymphocytaire Echographie multiples petits nodules Évoluent vers des kystes

Parotide Tumeurs bénignes

tumeurs kystiquesParotide Tumeurs bénignes anomalie du 1er arc branchial Lymphangiome kystique Tumeurs vasculaires (60% des hypertrophies

anomalie du 1er arc branchialParotide Tumeurs bénignes tumeurs kystiques Lymphangiome kystique Tumeurs vasculaires (60% des hypertrophies

Lymphangiome kystiquebénignes tumeurs kystiques anomalie du 1er arc branchial Tumeurs vasculaires (60% des hypertrophies parotidiennes)

anomalie du 1er arc branchial Lymphangiome kystique Tumeurs vasculaires (60% des hypertrophies parotidiennes)

Tumeurs vasculaires (60% des hypertrophies parotidiennes)tumeurs kystiques anomalie du 1er arc branchial Lymphangiome kystique Tumeurs solides bénignes, rare; adenome pleiomorphe

Tumeurs solides bénignes, rare; adenome pleiomorphekystiques anomalie du 1er arc branchial Lymphangiome kystique Tumeurs vasculaires (60% des hypertrophies parotidiennes)

kystique Tumeurs vasculaires (60% des hypertrophies parotidiennes) Tumeurs solides bénignes, rare; adenome pleiomorphe
kystique Tumeurs vasculaires (60% des hypertrophies parotidiennes) Tumeurs solides bénignes, rare; adenome pleiomorphe

Parotide tumeurs bénignes

Parotide – tumeurs bénignes Adénome pléiomorphe Rare chez l’enfant

Adénome pléiomorphe

Parotide – tumeurs bénignes Adénome pléiomorphe Rare chez l’enfant

Rare chez l’enfant

Parotide Tumeurs malignes plus fréquentes que chez l’adulte : il faut y penser rhabdomyosarcomes Lymphomes

Parotide Tumeurs malignes

plus fréquentes que chez l’adulte : il faut y penser rhabdomyosarcomes Lymphomes Carcinomes rares

fréquentes que chez l’adulte : il faut y penser rhabdomyosarcomes Lymphomes Carcinomes rares Lymphome Atteinte rénale
fréquentes que chez l’adulte : il faut y penser rhabdomyosarcomes Lymphomes Carcinomes rares Lymphome Atteinte rénale
fréquentes que chez l’adulte : il faut y penser rhabdomyosarcomes Lymphomes Carcinomes rares Lymphome Atteinte rénale
Lymphome
Lymphome
Atteinte rénale
Atteinte rénale

Parotide tumeurs malignes

Carcinome chez une fille de 10 ans

Parotide – tumeurs malignes Carcinome chez une fille de 10 ans
Parotide – tumeurs malignes Carcinome chez une fille de 10 ans

Glande sous- mentale

Glande sous- mentale Dilatation kystique (mucocele)

Dilatation kystique (mucocele)

Glande sous- mentale Dilatation kystique (mucocele)
Glande sous- mentale Dilatation kystique (mucocele)

Echographie cervicale chez l’enfant

très utile pour les anomalies congénitalesEchographie cervicale chez l’enfant non spécifique pour les ganglions en cas de doute = ponction cytologique

non spécifique pour les ganglions en cas de doute = ponction cytologiquechez l’enfant très utile pour les anomalies congénitales première étape dans l’évaluation des masses palpables

première étape dans l’évaluation des masses palpablespour les ganglions en cas de doute = ponction cytologique ganglion , kyste , angiome, lymphangiome

ganglion , kyste , angiome, lymphangiomepremière étape dans l’évaluation des masses palpables Scanner ou IRM indiqués pour les masses solides examen

Scanner ou IRM indiqués pour les masses solidesdes masses palpables ganglion , kyste , angiome, lymphangiome examen de choix pour la thyroïde et

examen de choix pour la thyroïde et la parotidedes masses palpables ganglion , kyste , angiome, lymphangiome Scanner ou IRM indiqués pour les masses