Vous êtes sur la page 1sur 14

L’épopée lunaire, show de la Guerre Froide

Notes personnelles de la conférence de MM. Théo PIRARD et Christian BARBIER


(vendredi 26 janvier 2007). Ave l’aide précieuse de Mme Tack.

N.B. : En italique : ce qui concerne les Américains. Les autres caractères : les Russes.

A l’origine : la guerre froide

En 45, à Nordhausen, il y avait une usine souterraine où les Allemands (+ les prisonniers de guerre
et des camps) fabriquaient les V2. Les Américains embarquèrent un maximum de matériel ; or, ce
sont les Russes qui devaient administrer la région dont faisait partie cette usine.

Deux personnalités capitales, qui auraient pu se croiser à Bleicherode, à proximité de l’usine :


• Wernher von Braun. Ingénieur nazi de la SS, Wernher von Braun est l’inventeur des V2.
Employé par les Etats-Unis pour des recherches en balistique, il avait été écarté du projet à
cause de son passé.

Figure 1 Un V2 sur le site allemand de Peenemünde

Histoire 6G 2006-2007 1
Conférence sur l’épopée lunaire
* Sergueï Koralev.

La situation à partir de 1945

Le problème : la question de la portée des fusées (=> missiles) : pour atteindre l’U.R.S.S., pas de
problème pour les Américains en se basant en Europe. Pour l’U.R.S.S., c’était plus compliqué
d’atteindre les U.S.A. Dès lors, ils développèrent des fusées à longue portée.

• 1948 : à partir d’un plan, les Russes reconstituent un V2.

• 1950 : à partir d’un exemplaire allemand, idem aux U.S.A. (cap Canaveral).

Figure 2 Cap Canaveral

Le missile R7, la fusée de Korolev : 1er missile intercontinental (28 m de haut). Sa structure
n’est pas en étages, mais en éléments parallèles accolés les uns aux autres.

Histoire 6G 2006-2007 2
Conférence sur l’épopée lunaire
Figure 3 Fusée R7

• 4/10/1957 : le Spoutnik I, placé à la place d’une ogive nucléaire, est le 1er satellite artificiel. La
fusée soviétique R-7 l’envoie dans l'espace. Spoutnik, qui signifie « compagnon de voyage » en
russe, mesure 58 centimètres et pèse 83,6 kg. Il est mis en orbite autour de la Terre à une
altitude de 900 km. Cet exploit technologique est dû aux travaux de Sergueï Korolev, qui œuvre
à la conception d’un missile balistique intercontinental. Il s’appuie sur les travaux allemands
ayant permis la construction des V2. En pleine guerre froide, cet évènement constitue un affront
pour les Etats-Unis. Le lancement du petit satellite Spoutnik I provoque « la course aux
étoiles » entre les deux puissances mondiales. Spoutnik 1 se désintégrera en rentrant dans
l’atmosphère le 4 janvier 1958.

Figure 4 Fusées Spoutnik

Figure 5 Le spoutnik proprement dit

Histoire 6G 2006-2007 3
Conférence sur l’épopée lunaire
• 3/11/1957 : la chienne Laïka, premier être vivant lancé dans l’espace (Spoutnik-2). L'animal
survivra 7 jours et mourra faute d'oxygène.

Figure 6 Laïka

• 6/12/1957 : tentative de lancer le 1er satellite U.S. (de 3-4 kg), par l’U.S. Navy – c’est un échec.
• 1/01/1958 : création de la NASA. Le président Eisenhower signe la loi instituant la National
Aeronautics and Space Administration afin de gagner la « course de l'espace » engagée contre
l'U.R.S.S. La NASA coordonne les travaux de recherche et d'exploration aéronautiques et
spatiales. Cette institution est destinée à rattraper le retard sur l’U.R.S.S. : l’envoi de Spoutnik
I a en effet provoqué un véritable choc aux Etats-Unis.

• 31/01/1958 : Lancement d'Explorer-1. Après l’échec de la première tentative de lancement d’un


satellite dans le cadre du projet Vanguard, l’équipe de Wernher von Braun est autorisée à
effectuer ses propres essais. C’est ainsi qu’est envoyé le premier satellite artificiel américain
dans l’espace : Explorer I (13 kg, soit quasi 6,5 fois moins que le Spoutnik), sur fusée Jupiter.
Après ce succès, ses compétences techniques feront de lui le principal artisan de la conquête
spatiale américaine au sein de la NASA.

Figure 7 Fusée Jupiter

Histoire 6G 2006-2007 4
Conférence sur l’épopée lunaire
• 15/05/1958 : Spoutnik-3, premier laboratoire instrumental dans l’espace.
Entre-temps, Korolev ajoute un 13e étage à sa fusée => + puissante. Il vise déjà la Lune.

• 2/01/1959 : Luna I. Objectif : s’écraser sur la Lune. Pour la première fois, un satellite artificiel
sort de l’orbite terrestre et s’approche de la Lune. Cependant, Luna I passe trop loin de l'astre et
poursuit sa trajectoire pour finir en orbite autour du soleil quelques mois plus tard. Le début de
l’exploration de la Lune débute.

• /04/1959 : démarrage du programme Mercury avec la sélection de 7 astronautes.

Figure 8 Les 7 astronautes du projet Mercury : Dans le désordre : Scott Carpenter, Cooper, John Glenn, Gus
Grissom, Wally Schirra, Alan Shepard, and Deke Slayton

• 12/09/1959 : nouvelle tentative, Luna II s’écrase bien sur la Lune. Deux ans après le lancement
du premier satellite artificiel, le Spoutnik, l'Union soviétique réussit l'exploit d'envoyer la
première sonde sur la Lune. Avant de s'y écraser, le module Luna II (ou Lunik) a pu déposer un
blason aux armoiries soviétiques en forme de ballon de football. Mais Luna a aussi permis
quelques observations scientifiques comme la confirmation de l’existence des vents solaires.
L’U.R.S.S. démontre ainsi son avance sur les Etats-Unis, avance qui sera oubliée dix ans plus
tard, également sur la Lune...
• 4/10/1959 : Luna III. but : montrer la face cachée de la Lune : premières photos. Surgit
l’ambition d’un vol habité. Le problème : faire revenir la fusée…et, en particulier, la rentrée
dans l’atmosphère.

Figure 9 Luna 3

• /03/1960 : sélection de 20 cosmonautes.


• 12/08/1960 : Echo-I, premier satellite de télécommunication. But : espionnage photographique
(?).
Histoire 6G 2006-2007 5
Conférence sur l’épopée lunaire
Nouvelle phase : les voyages habités dans l’espace

• 12/04/1961 : à bord de Vostok I (Orient en russe), Gagarine fait un vol de 108’ autour de la
Terre, dont 48’ en orbite. Mais…il commence à effectuer une rotation sur lui-même ; la
séparation entre la capsule et le module de service a du mal à se faire et, enfin, problème
d’homologation. Jusqu’en 1964, les Russes afficheront encore une nette supériorité sur les
Américains, notamment par les dimensions et le poids de leurs fusées.

Figure 10 Gagarine

• 5/05/1961 : Avec une fusée Mercury redstone, saut de puce d’Alan Shepard (seulement 15’22’’
mais jusqu’à 185 km de haut) dans sa capsule Freedom 7. Kennedy met sur pied le programme
Apollo, en vue d’aller sur la Lune. Problème : comment y parvenir ? Soit en ligne droite et il
faut une fusée gigantesque, soit par un détour (orbite terrestre ou orbite lunaire, cette option de
l’ingénieur Houboldt(?) étant choisie), le tout à 4000 km/h.

Figure 11 Alan Shepard

Histoire 6G 2006-2007 6
Conférence sur l’épopée lunaire
Figure 12 Les différents types de fusées U.S.

Figure 13 Projet Apollo - Houston

• 24/10/1961 : explosion d’un nouveau missile au sol (R 16) : 122 morts.

• 20/02/1962 : John Glenn, le premier Américain en orbite, effectue trois tours autour de la Terre.
A bord de la capsule Mercury Friendship 7, il effectue trois révolutions autour de la Terre (129
000 km) en 4 heures et 56 minutes.

Figure 14 John Glenn en 1962

• 1962 : programme Soyouz. Idée : assembler en orbite pour faire un véhicule plus puissant. Le
programme soviétique consiste en : 1) apprendre à alunir en vol non habité (éclaireur) ; 2) voler
Histoire 6G 2006-2007 7
Conférence sur l’épopée lunaire
en orbite terrestre pour un exercice d’assemblage ; 3) s’essayer à un contournement de la Lune ;
4) y aller avec une nouvelle grosse fusée (N1). Mais, contrairement aux U.S.A., il n’y a pas de
programme « national » russe : il y a concurrence entre plusieurs projets ! 3 versions d’un
programme spatial vont affaiblir l’U.R.S.S. face aux States. Bref, trois ans après Kennedy pour
les U.S.A., le feu vert est donné en U.R.S.S. pour le programme lunaire.

Figure 15 Fusée N1-1

• 16/06/1963 : première femme dans l’espace : Valentina Terechkova (Vostok VI)


• 23/11/1963 : Kennedy est assassiné.

• 18/03/1965 : Voskhod II : 1ère sortie dans l’espace : Alexeï Leonov flotte pendant une quinzaine
de minutes dans l'espace. Il est le premier homme de l'Histoire à effectuer une sortie dans le
cosmos.

Figure 16 Alexeï Leonov Figure 17 Voskhod 2

Histoire 6G 2006-2007 8
Conférence sur l’épopée lunaire
• 1965-66 : programme Gemini => 2 astronautes dans la capsule, comme préparation en vue
d’aller sur la Lune. C’est seulement avec ce programme que les Américains vont rattraper leur
retard sur les Russes.
• 31/01/1966 : Luna IX – alunissage en douceur.
• 31/03/1966 : Luna X, 1er satellite artificiel de la Lune.
• 14/10/1966 : Korolev décède, coup dur pour les Russes. Ca va plomber le programme russe et
attiser la concurrence interne.
• 22/10/1966 : Luna XII en repérage d’endroits où alunir.

Figure 18 Luna 12

• 1966-1967 : sondes automatiques « Surveyor » U.S., pour un panorama lunaire, afin de savoir
si le sol est ferme. Notamment Surveyor 5 qui, en 1965, procéda à une analyse chimique du sol
lunaire. Conception de la fusée Saturne V.

Histoire 6G 2006-2007 9
Conférence sur l’épopée lunaire
Histoire 6G 2006-2007 10
Conférence sur l’épopée lunaire
• 27/01/1967 : incendie d’Apollo 1 lors d’un entraînement : la première mission du programme
spatial américain Apollo se solde par la mort de trois astronautes, intoxiqués dans l'incendie de
leur capsule. Virgil « Gus » Grissom, Edward White et Roger Chaffee prennent place à
l'intérieur de l'engin spatial pour subir les premiers tests au sol quand le feu se déclenche.
Coup d’arrêt provisoire pour le programme lunaire.

Figure 19 Apollo 1

• 23-24/04/1967 : 2 versions orbitales du Soyouz, en vue de passer de l’un à l’autre (dans


l’espace, évidemment). Lancement de Soyouz I, pas au point, il y a eu un problème à chaque
essai. Un des panneaux solaires ne se déploie pas. On ne lance pas le 2 e Soyouz. La capsule
s’écrase et le cosmonaute Komarov décède.
• 9/11/1967 : essai de la fusée Saturn V.

• 03/1968 : Zond IV, essai d’un survol lunaire (vaisseau habité).


• 04/1968 : Gagarine, héros national, décède.
• 08/1968 : Décision U.S. de préparer le vol lunaire.
• 15/09/1968 : Zond V fait le tour de la Lune ; c’est le premier retour sur Terre d’un engin
inhabité ayant tourné autour de la Lune. Puis décision de ne pas lancer Zond-6.

Figure 20 Zond 5

• 21-28/12/1968 : mission U.S. autour de la Lune : Apollo 8.

Histoire 6G 2006-2007 11
Conférence sur l’épopée lunaire
• 14/01/1969 : Soyouz IV-V, mission d’arrimage des deux éléments.

Figure 21 L'équipage de Soyouz 5

• 07/03/1969 : répétition autour de la Terre des futures manœuvres à effectuer autour de la Lune :
Apollo 9.

Figure 22 Apollo 9 Lem et module de commande

• 05/1969 : idem, mais à 15km autour de la Lune (Apollo X)


• 13/07/1969 : l’U.R.S.S. ramène des échantillons lunaires mais Luna XV se crashe.

Figure 23 Luna XV

Histoire 6G 2006-2007 12
Conférence sur l’épopée lunaire
• 16/07/1969 : Apollo 11 (Neil Armstrong, Edwin Aldrin et Michael Collins) est lancé vers la
Lune. Pendant ce temps, le pas de tir russe est détruit par la chute d’une fusée N1.

Figure 24 une vue partielle du site de Baïkonour

Figure 25 Neil Armstrong, Michael « Mike »Collins, Edwin « Buzz » Aldrin

Histoire 6G 2006-2007 13
Conférence sur l’épopée lunaire
Figure 26 Décollage d'Apollo 11

Le 20-21, Armstrong descend du L.E.M. (module lunaire) et marche sur la Lune.

Histoire 6G 2006-2007 14
Conférence sur l’épopée lunaire