Vous êtes sur la page 1sur 2
VRAI / FAUX La réforme des études en orthophonie 1. Grâce à la réforme, les

VRAI / FAUX La réforme des études en orthophonie

1. Grâce à la réforme, les orthos auront un master.

VRAI OU FAUX. Même si le ministère de l’Enseignement Supérieur s’est positionné en faveur d’un master, nous attendons toujours la réponse du ministère de la Santé ; nous devrions avoir une réponse rapidement.

2. La réforme n’aboutira jamais.

FAUX. Même si le processus, très long, a démarré il y a 10 ans, le ministère de l’Enseignement Supérieur a prévu que la réforme soit appliquée dès que possible. La maquette est quasiment terminée, l’aboutissement est donc tout proche !

3. Je serai encore étudiant en orthophonie en 2013 donc je bénéficierai aussi de

la réforme.

FAUX. Tous les étudiants entrés dans le cursus avant la réforme auront la même formation que leurs aînés, même si les promotions suivantes sont réformées.

4. Diplômé avant la réforme, j’aurai moi aussi le grade master.

FAUX. Les étudiants ayant intégré un centre de formation avant la mise en place de la réforme ne pourront bénéficier directement du grade master. En revanche, des procédures de Validation des Acquis d’Expérience pourront être négociées.

5. Avec le grade master, les orthophonistes seront mieux payés.

VRAI ET FAUX. En libéral, ça ne changera strictement rien puisque la rémunération dépend de la valeur de l’AMO qui restera la même pour tout le monde. En salarié, il est probable que la grille salariale soit revalorisée.

6. Après la réforme, il sera plus facile d’enseigner ou de faire de la recherche.

VRAI. Actuellement notre formation est reconnue bac + 2, il est donc compliqué de poursuivre nos études après l’obtention du CCO. La réforme nous permettrait d’entrer dans le système Licence-Master-Doctorat et donc, faciliterait l’accès à la recherche et à l’enseignement.

7. Après la réforme, il sera possible d’être plus mobile.

VRAI. Tous les centres de formation partiront de la maquette élaborée avec les différents acteurs de l’orthophonie et le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Cette maquette est basée sur le principe des crédits européens (ECTS), ce qui permettra une reconnaissance des acquis au niveau européen, et, par conséquent, une mobilité plus importante. De plus, l’harmonisation de la formation dans les différentes villes de France facilitera les transferts entre centres de formation.

8. Je ne suis pas concerné par la réforme.

FAUX. Etudiants en orthophonie, nous sommes les professionnels de santé de demain. C’est donc toute la qualité de l’offre de soin qui dépend de notre formation. Sa réingénierie permettra une pratique plus adaptée aux besoins de nos patients.

9. La réforme ne sert pas à grand chose.

ARCHI FAUX. C’est grâce à cette réforme que nous améliorerons notre formation. Le contenu de nos études est défini par un arrêté datant de 1997, or, notre champ de compétences a été élargi en 2002. De nouvelles compétences ont donc été attribuées aux orthophonistes alors qu’aucune modification n’a été apportée au texte régissant la formation.

La réforme nous permettrait donc d’obtenir une actualisation des compétences enseignées accompagnée d’un accès à la Recherche et d’une harmonisation nationale.

10. De mon côté, je ne peux rien faire.

ARCHI FAUX. Si tu as des idées, des inquiétudes ou des critiques, tu peux en faire part à ton association locale, qui les exposera à la FNEO lors des conseils d’administration. Mais tu peux également aider à la mise en place de cette réforme en te mobilisant le jeudi 17 janvier entre 12h et 14h.

Mais tu peux également aider à la mise en place de cette réforme en te mobilisant