Vous êtes sur la page 1sur 25

e

e VOTRE MAGAZINE SUR L’ÉLECTRONIQUE NUMÉRO 9 Les technologies d’aujourd’hui, préfigurent notre quotidien de

VOTRE MAGAZINE SUR L’ÉLECTRONIQUE

NUMÉRO 9

Les technologies d’aujourd’hui, préfigurent notre quotidien de demain

rswww.fr/electronique 0 825 034 034*

(*0,15 € TTC/mn)

d’aujourd’hui, préfigurent notre quotidien de demain rswww.fr/electronique 0 825 034 034* (*0,15 € TTC/mn)

Des appareils de table bien au-dessus de la moyenne

Le débogage des designs complexes n’a jamais été aussi facile

NOUVEAU!
NOUVEAU!

Le débogage est bien assez difficile comme ça. Ne laissez pas vos instruments rendre la tâche encore plus difficile. Nos appareils de table sont aussi faciles à utiliser que nos oscilloscopes, avec des boutons dédiés et des ports USB pour sauvegarder les données. Et pour simplifier vos calculs les plus compliqués, vous pouvez connecter votre appareil de table avec le logiciel fourni LabVIEW SignalExpress™ de National Instruments. Contrôlez votre outil Tektronix directement depuis votre PC. Automatisez les mesures et analysez les données sur de multiples instruments. Capturez et sauvegardez les résultats. Créez des rapports. Passez de la moyenne à l’extraordinaire.

Oscilloscopes entrée de gamme

Bande passante de 40 MHz à 500 MHz

Jusqu’à 25 mesures automatiques

Batterie en option*

*Dépend du modèle.

Oscilloscopes de table

100 MHz à 1 GHz de bande passante

Longueur d’enregistrement jusqu’à 20 000 points sur toutes les voies

Jusqu’à 4 voies analogiques et 16 voies logiques

Analyse de bus série et parallèle

Wave Inspector ® pour une navigation aisée

Oscilloscopes Portatifs NOUVEAU !

Bande passante de 100 MHz à 200 MHz

Voies isolées

600 V eff CAT III

Multimètres numériques

5,5 digit et résolution 6,5 digit

Double affichage

Modes statistiques, histogramme et tendances

affichage ■ Modes statistiques, histogramme et tendances Garantie de 3 ans incluse avec tous les produits

Garantie de 3 ans incluse avec tous les produits de table Tektronix.

www.rs-components.com/tektronix

Générateurs de fonctions/arbitraires

Jusqu’à 240 MHz de bande passante

Modèles à une ou deux voies

12 formes d’ondes standard, incluant l’arbitraire

Alimentations NOUVEAUX MODÈLES

Jusqu’à 72 V de puissance

Résolution jusqu’à 0,5 mV et 0,1 mA

Minuteurs/compteurs/analyseurs

Résolution de fréquence de 12 chiffres/s

Résolution temporelle monocoup jusqu’à 50 ps

Tracé des tendances, statistiques des mesures, histogramme

Tracé des tendances, statistiques des mesures, histogramme © 2009 Tektronix, Inc. All rights reserved. Tektronix

© 2009 Tektronix, Inc. All rights reserved. Tektronix products are covered by U.S. and foreign patents, issued and pending. TEKTRONIX and the Tektronix logo are registered trademarks and LabVIEW SignalExpress is a trademark of National Instruments.

0 5 0 6 0 8 1 2 1 4 1 7 1 8 2
0 5 0 6 0 8 1 2 1 4 1 7 1 8 2

0 5 05

06

08

12

14

17

18

20

24

26

30

32

34

38

40

42

twitter.com/RS_France

Conditions générales : les conditions générales de vente figurent dans la dernière édition du catalogue RS. Ce numéro est valable de janvier à mars 2012.

Publié par : RS Components Limited. Siège social :

Birchington Road, Weldon, Corby, Northamptonshire NN17 9RS, Grande-Bretagne Numéro d'immatriculation : 1002091. RS Components Ltd 2011. RS est une marque de RS Components Limited. Une société Electrocomponents.

de RS Components Limited. Une société Electrocomponents. E L E _ 0 0 3 4 _

ELE_0034_0112

L'électronique est aujourd'hui considérée comme une « industrie de pointe » à travers le monde. Des termes tels que « dernier cri » et « dynamique » sont employés par la presse pour décrire le cycle continu d'innovation et de développement qui la caractérise. Les médias spécialisés dans les gadgets ont même réussi à rendre l'électronique « sexy » chez les technophiles, en transformant certains produits et certaines marques en accessoires emblématiques. Cependant, malgré le caractère à la fois fascinant et enrichissant de cette industrie ultramoderne, la mise en œuvre des technologies les plus évoluées requiert aussi parfois de simples produits et outils de conception traditionnels. Dans ce numéro d'eTech, nous avons choisi de mettre l'accent sur les éléments du quotidien qui servent de base commune à toutes les conceptions électroniques. On retrouve ces « essentiels de l'électronique » dans tous les laboratoires, des outils et composants les plus simples aux équipements de test et mesure, sans oublier les dispositifs d'alimentation et de sécurité. Vous remarquerez sans doute que certains de ces éléments fondamentaux ont été améliorés et optimisés, ce qui n'a rien de surprenant dans une industrie aussi dynamique que la nôtre.

J'espère que vous apprécierez ce nouveau numéro d'eTech.

Glenn Jarrett Directeur marketing, Division Électronique

Glenn Jarrett Directeur marketing, Division Électronique ACTUALITÉS RS INFOS INDUSTRIE : FRAUNHOFER LE PROCESSEUR,

ACTUALITÉS RS

INFOS INDUSTRIE : FRAUNHOFER

LE PROCESSEUR, UN PRODUIT DE BASE

NOUVEAUX PRODUITS

QUELLE COMMUNAUTÉ DE CARTE

UN REFROIDISSEMENT PLUS ÉCOLOGIQUE

MÉMOIRES: PRÉDICTIONS DE L’AVENIR

ÉCRANS LCD

BIBLIOTHèQUES DE COMPOSANTS

CONSEILS DE CONCEPTION : AMPLI DE CASQUE LOW-COST

MOLEX : LES STANDARDS ÉVOLUENT

LES INDISPENSABLES

L'ADK DE GOOGLE

LES INNOVATIONS EN CONNECTIQUE

DESIGNSPARK.COM

MON AVIS

LES INNOVATIONS EN CONNECTIQUE DESIGNSPARK.COM MON AVIS Retrouvez-nous au stand 156, hall 1. Pour plus
LES INNOVATIONS EN CONNECTIQUE DESIGNSPARK.COM MON AVIS Retrouvez-nous au stand 156, hall 1. Pour plus

Retrouvez-nous au stand 156, hall 1.

Pour plus d'informations, visitez www.embedded-world.de

1. Pour plus d'informations, visitez www.embedded-world.de pour tablette eTech - NUMÉRO 9 eTech - NUMÉRO 9
1. Pour plus d'informations, visitez www.embedded-world.de pour tablette eTech - NUMÉRO 9 eTech - NUMÉRO 9

pour tablette

1. Pour plus d'informations, visitez www.embedded-world.de pour tablette eTech - NUMÉRO 9 eTech - NUMÉRO 9
1. Pour plus d'informations, visitez www.embedded-world.de pour tablette eTech - NUMÉRO 9 eTech - NUMÉRO 9

eTech - NUMÉRO 9

eTech - NUMÉRO 9

03

03

La même précision qu'en laboratoire, avec la vitesse d'une chaîne de production et une palette de choix.

Agilent 34405A Le plus économique

Scannez le code 2D ou rendez-vous sur http://goo.gl/2XcBq pour voir une présentation du DMM 34410A

n t a t i o n d u D M M 3 4 4 1

Agilent 34401A

Standard

Agilent 34411A Le plus évolué

A Agilent 34401A Standard Agilent 34411A Le plus évolué Une longueur d'avance grâce à une vitesse

Une longueur d'avance grâce à une vitesse et une précision exceptionnelles

Les multimètres numériques Agilent sont dotés de capacités vous permettant d'être plus rapide et efficace dans vos tests de R&D ou de production. Personne ne vous offre autant de possibilités en termes de performances et de résultats élevés.

Multimètres numériques (DMM) Enregistrement de données pour une efficacité accrue dans le traitement des données
Multimètres numériques (DMM)
Enregistrement de données pour une efficacité
accrue dans le traitement des données
Mesures intégrées permettant
d'accélérer les tâches classiques
Performances inégalées jusqu'à 100 000 relevés/s
Agilent et son réseau de distributeurs Le bon instrument. L'expertise requise. Disponibles immédiatement.
Agilent et son réseau
de distributeurs
Le bon instrument.
L'expertise requise.
Disponibles
immédiatement.
Optimisez dès aujourd'hui vos mesures DMM
Vidéos et astuces de mesure GRATUITES
www.agilent.com/find/DMMPromoWW
www.rs-components.com/agilent

© 2011 Agilent Technologies, Inc.

© 2011 Agilent Technologies, Inc. ACTUALITÉS RS L'équipe sponsorisée par RS remporte le
© 2011 Agilent Technologies, Inc. ACTUALITÉS RS L'équipe sponsorisée par RS remporte le

ACTUALITÉS

RS

L'équipe sponsorisée par RS remporte le World Solar Challenge 2011

L'équipe de l'université de Tokai remporte une nouvelle fois la plus grande course mondiale de voitures solaires.

fois la plus grande course mondiale de voitures solaires. Pour la deuxième année consécutive, la course

Pour la deuxième année consécutive, la course de voitures solaires du World Solar Challenge (WSC) a été remportée par l'équipe de l'université de Tokai, sponsorisée par RS Components, après une épopée de 3 000 km à travers l'Australie.

L'événement s'est tenu du 16 au 23 octobre 2011, sur une distance totale de 3 021 km entre Darwin au nord de l'Australie et Adélaïde au sud. Malgré sa cinquième place à l'issue des qualifications, la voiture Tokai Challenger a réussi à franchir sans encombre la ligne d'arrivée le 20 octobre, à 13h00, après 32 heures et 45 minutes de course.

La voiture utilise des cellules photovoltaïques HIT offrant le meilleur taux de conversion énergétique au monde. Ces cellules sont prises en charge par des batteries lithium-ion de grande capacité fournies par Panasonic, tandis que la carrosserie ultralégère en fibres de carbone Toray permet de limiter le poids du véhicule à seulement 140 kg.

« J'aimerais remercier tous les sponsors, chercheurs et étudiants qui ont soutenu l'équipe, » témoigne le professeur Hideki Kimura, expert en technologies automobiles solaires. « Nous sommes ravis du résultat et très fiers d'avoir eu la chance de soutenir les membres dévoués et talentueux de toute l'équipe de l'université de Tokai. »

Des prix relookés sur le site Web suisse

Plus de 550 000 produits de grandes marques sont désormais disponibles en francs suisses sur Internet.

Ce mois-ci, le site suisse RS facilite encore plus les achats en ligne. Plus de 550 000 produits de grandes marques l'électronique, l’automatisme et la maintenance y sont désormais disponibles en francs suisses. Tous les articles achetés en ligne sont livrés gratuitement.

Les résultats d'une récente enquête ont montré que les clients utilisaient déjà beaucoup le site suisse, lancé en 2010. En convertissant ses prix en monnaie locale, RS souhaite optimiser l'expérience en ligne des acheteurs, tout en continuant de respecter ses engagements envers le marché helvétique.

Notre magasin est disponible en ligne sur www.rsonline.ch

eTech - NUMÉRO 9

05

INFOS

INDUSTRIE

INFOS INDUSTRIE Des données transmises par la lumière Desolde Rötzer Seuls quelques composants suffisent pour

Des données transmises par la lumière

Desolde Rötzer

Seuls quelques composants suffisent pour transformer des LED traditionnelles en réseau WLAN optique, grâce à la Communication par Lumière Visible (VLC). Les LED peuvent alors transmettre des données tout en éclairant la pièce. Elles envoient rapidement des films HD sur votre iPhone ou votre ordinateur portable, en toute sécurité et sans perte de qualité.

I maginez le scénario suivant : quatre personnes installées confortablement dans une pièce

regardent chacune un film transmis en haute définition sur un ordinateur portable, via Internet. Ceci est possible grâce à un réseau local sans fil (WLAN) optique qui utilise la lumière émise par les LED d'éclairage du plafond comme moyen de transfert. Pendant longtemps, ce scénario n'a été qu'une vision d'avenir, mais une nouvelle technologie de transmission des données vidéo, développée dans le cadre du projet européen OMEGA par les scientifiques de l'Institut Fraunhofer des télécommunications et de l'Institut Heinrich Hertz (HHI) de Berlin (Allemagne), devrait accélérer sa mise en œuvre. À la fin du mois de mai, les

accélérer sa mise en œuvre. À la fin du mois de mai, les scientifiques ont présenté

scientifiques ont présenté les résultats de leur projet en France, à Rennes. Ils ont pu transférer des données à une vitesse de 100 mégabits par seconde (Mbits/s), sans perte, grâce à des LED installées au plafond, capables d'éclairer une surface de plus de 10 mètres carrés. Le récepteur peut être placé n'importe où dans ce rayon, qui correspond à la portée maximale actuelle. « Nous avons transmis simultanément quatre vidéos haute définition à quatre ordinateurs portables » explique le Dr Anagnostis Paraskevopoulos du HHI.

« Les principes fondamentaux de la «Visible Light Communication» ont été développés avec nos partenaires industriels Siemens et France Télécom Orange Labs », précise cet expert. Klaus-Dieter Langer, responsable de projet de l'équipe, poursuit actuellement le développement de cette nouvelle technologie à l'institut HHI. « Les sources de lumière utilisées pour la VLC (dans notre cas des diodes électroluminescentes blanches) permettent d'éclairer la pièce en transmettant simultanément des informations. Grâce à un composant spécial appelé modulateur, nous faisons clignoter les LED très rapidement afin de transmettre les informations sous la forme de uns et de zéros. Cette modulation de la lumière est imperceptible par l'œil humain. Une simple photodiode placée sur l'ordinateur portable sert de récepteur ». Comme l'explique Klaus-Dieter Langer, « La photodiode capte la lumière, puis des composants électroniques décodent l'information et la traduisent en langage informatique, sous forme d'impulsions électriques. » L'un des avantages de ce système est qu'il suffit de quelques composants seulement pour transformer les LED en supports de transfert. Toutefois, dès que quelque chose s'interpose entre la source de lumière et la photodiode (lorsque l'on maintient sa main devant, par exemple), le transfert est interrompu. Les ordinateurs portables, PDA et téléphones mobiles représentent tous des terminaux potentiels.

Les scientifiques insistent sur le fait que l'objectif de la VLC n'est pas de remplacer les réseaux WLAN, PowerLAN ou UMTS traditionnels. Cette technologie serait mieux adaptée en tant qu'alternative lorsque les réseaux de transmission radio ne sont pas possibles ou souhaitables pour le transfert des données, et ce sans nécessiter l'installation de nouveaux câbles ou équipements. Diverses combinaisons sont également possibles :

WLAN optique dans un sens et PowerLAN pour le canal de retour, par exemple. Les films transmis à un PC de cette manière peuvent être regardés sur ce PC ou envoyés à un autre ordinateur.

regardés sur ce PC ou envoyés à un autre ordinateur. Cette nouvelle technologie de transmission serait

Cette nouvelle technologie de transmission serait par exemple utile dans les hôpitaux, où les transmissions radio sont interdites. Malgré cela, selon les experts , d'importants débits de données doivent pouvoir être transmis et décompressés sans perte. Si une partie de la communication pouvait avoir lieu par le biais de l'éclairage de la salle d'opération, cela permettrait de transmettre des radiographies ou de contrôler des robots chirurgicaux sans fil. Dans les avions, chaque passager pourrait regarder son propre programme de divertissements, sans que cela ne nécessite la pose de kilomètres de câbles. Une autre application possible de cette technologie concerne les unités de production, où les transmissions radio créent souvent des interférences avec les processus.

Les scientifiques sont en train de développer des systèmes capables d'offrir des débits binaires plus élevés. « En utilisant des LED rouges, bleues, vertes et blanches, nous avons réussi à atteindre une vitesse de transmission de 800 Mbits/s en laboratoire, » explique Klaus-Dieter Langer.

800 Mbits/s en laboratoire, » explique Klaus-Dieter Langer. Partagez votre point de vue sur www.designspark.com/etech
Partagez votre point de vue sur www.designspark.com/etech

Partagez votre point de vue sur

www.designspark.com/etech

Au t oma t i s a t i on i nd u s t ri el l e Immot i q ue

M éd i ca l

É nerg i e

Ind us t ri e a ut omob i l e

Omron

Switch Solutions

La g a mme d es in t erru p t eu rs d ’Omron comp ren d d es mi n i ru p t eu rs d e q u a l it é et d e p réci s i on , d es

b ou t on s t a ct i l es et d es commu t a t eu rs DIP cou v ra n t t ou t u n év en t a i l d ’a p p l i ca t i on s d i f f éren t es.

en t a i l d ’a p p l i ca t i on s

Les mi n i ru p teu rs com p ren n en t les typ es s tan d ard , d es i n terru p teu rs s cel l és à fai b l e cou p e et u n certai n n om b re d e m od èl es s p éci fi q u es i n d u striel s :

D 2HW – in terru p teu r u l tra-m i n ia tu re s cellé, a vec u n e p res si on très l on g u e p ou r u n e s éq u en ce

m arch e/arrête fia b le

V – in terru p teur b as iq u e fi a b le et s û r, a vec cou ran ts de com m u ta ti on d e 10 – 21A . Cou ramm en t u ti l i s é

d an s les a p p l ica ti on s q u i nécess i ten t un e l on g u e d urée de vi e

D 3SH – in terru p teu r d e d étecti on m on té en s u rface, d e tail le u l tra-p eti te et p rofi l u l tra-b as , a vec u n

m écan is m e u n iq ue of fran t u n e fi a b i li té d e con tact élevée et u n f on cti on n em en t d e h au te p réci s i on

Les i n t erru p teu rs t a ct il es – cette g am m e d ’ in terru p teu rs com p ren d l es typ es s tan d ard , l u m i n eu x,

s cell és , d es s u s d e touche, arti cu lés et à d ôm e, d on t :

B3D – tou che à d ôm e à p rofi l u ltra-bas a vec f on ction n em en t d e con tact ci rcu l ai re u n i q u e d ’ Om ron q u i as s u re u n d eg ré d e rés i stan ce élevé au x corps étran g ers B3W-9 – in terru p teu r com p act l u m in eu x m u n i d e 2 D E L B3AL – in terru p teu r com p act à lon g u e p res s ion p ou r a p p l ica tion s exi g ean tes

Les commu t a t eu rs D IP s e p résen ten t s ou s l es f orm es g l is s i ère, rota ti fs ou tou ch es p i an o, y com p ri s

n otre d ern ier m od èl e :

A6SN – d es caractéri s ti q u es m écan iq u es à h au te p res s i on d e p oi n te as s u ren t u n e h au te fi a b i l i té et perm etten t u n la va g e s an s ru b an d ’ étan ch éi té

Om ron con çoi t l ’ op éra b il ité et la con vi vi ali té d an s tou s ses i nterru p teu rs . Pou r d écou vri r p l u s d’ i n terru pteu rs, con s u ltez le s ite www. om ron -rs . eu .

www. om r on - r s. eu

u s d’ i n terru pteu rs, con s u ltez le s ite www.

Convergence vers un cœur de contrôleur commun

De Dave Pike, Ingénieur marketing

L e microcontrôleur (MCU) à usage général fait désormais partie des produits de base. Cette idée peut vous paraître exagérée, mais elle

s'appuie en grande partie sur l'utilisation de plus en plus fréquente des cœurs de processeur qui partagent une architecture « commune » ou « ouverte ». Aujourd'hui, alors que les fournisseurs de microcontrôleurs restent nombreux, il semblerait qu'un nombre croissant de « roadmaps » («feuilles de route») de microcontrôleurs 32 bits soient basées sur les cœurs de processeurs d'un constructeur en particulier : ARM.

08 eTech - NUMÉRO 9

Après l'invention des MCU et leur production au début des années 70, de nombreuses entreprises de semiconducteurs ont pris l'habitude de concevoir et de fabriquer leurs lignes de produits en se basant principalement sur leur propre architecture. Cette pratique particulièrement courante sur le marché des 8 bits, avec le H8 de Renesas, le ST6/7 de STMicroelectronics et le PIC de Microchip, s'est également étendue au marché des 32 bits, avec le R32 et le SuperH de Renesas, la Power Architecture de Freescale et le C28x deTexas Instruments, pour ne citer qu’eux.

Cependant, au cours des dix dernières années, les fabricants de composants électroniques ont eu de plus en plus tendance à abandonner leurs propres cœurs de microprocesseurs au profit d'architectures et de cœurs vendus sous licence par des entreprises de propriété intellectuelle, telles que ARM et MIPS. Ces deux entreprises se sont livrées à un combat particulièrement intense pour remporter la conception des microprocesseurs avancés, ASIC et ASSP, pour toute une gamme d'applications et de marchés embarqués, en dehors du socket des microprocesseurs de PC.

La convergence vers ARM

Aujourd'hui, ARM détient la part du lion sur le marché des cœurs de processeurs, notamment dans le domaine des conceptions de mobiles sans fil et ceci s'explique sans doute par la capacité de son architecture à fournir des solutions de pointe à basse consommation d’énergie, en plus des avantages liés à la densité de son code compilé. Utilisé pour la première fois dans le cœur ARM7TDMI, le jeu d'instructionsThumb ARM a permis de réduire considérablement la quantité de mémoire requise. La plupart des smartphones et téléphones mobiles fabriqués aujourd'hui intègrent un cœur ARM. L'architecture ARM connaît également une croissance rapide dans le domaine des ASIC et des ASSP destinés aux applications industrielles, informatiques et grand public.

La famille Cortex-M

Le marché des MCU universels s'est cependant très rapidement consolidé au cours des cinq dernières années, avec l'arrivée de ARM en tête des fournisseurs de cœurs de microprocesseurs. Un certain nombre de fournisseurs ont commencé à lancer des familles de MCU basées sur l'ARM7TDMI, suivies de quelques produits basés sur l'ARM9TDMI, mais la véritable percée a été la famille Cortex-M et en particulier le Cortex-M3.

Lancé en 2004 et conçu tout spécialement pour les MCU, ce cœur a d'excellentes raisons d'être nommé meilleur processeur de MCU 32 bits universel sur de nombreux marchés embarqués. Il a déjà été adopté par plusieurs grands fabricants de puces, dont NXP (LPC1x00), STMicroelectronics (STM32) etTexas Instruments (Stellaris). Bien que ces grandes sociétés poursuivent leurs programmes de développement de processeurs ASIC et ASSP, dont un grand nombre

intègre des cœurs ARM comme le Cortex-A8 ou A9 haut de gamme, leurs roadmaps respectives pour les MCU universels reposent de plus en plus sur les cœurs Cortex-M ARM. Il est toutefois intéressant de noter queTI (Texas Instruments) a lancé, en milieu d'année, une série de MCU 32 bits double cœur intégrant à la fois son propre cœur C28x et le Cortex-M3 pour le contrôle des périphériques.

Les deux autres membres de la famille Cortex, le M0 et le M4, se multiplient également dans les nouvelles familles de microcontrôleurs. Le M0 correspond au plus petit cœur ARM et dispose du code le plus compact et de la meilleure efficacité énergétique. Le M4 offre essentiellement des capacités supérieures du DSP par rapport au M3. Les sociétés NXP, ST et Freescale (avec sa famille Kinetis) ont toutes annoncé des familles basées sur le M4 au cours des 12 derniers mois, NXP et ST ayant également présenté ou annoncé des versions Cortex-M0. Selon ARM, le nombre total de licences correspondant à la famille Cortex-M, dont les cœurs de processeurs M0, M3 et M4, s'approche désormais de la centaine.

La société Microchip semble avoir fait exception à la règle, du moins pour une grande entreprise de MCU, en basant sa Roadmap de MCU PIC 32 bits sur le cœur de processeur MIPS M4K 32 bits. L'architecture PIC continue de jouer un rôle important sur le marché des 8 bits, notamment en termes de volumes d'unités. L'avantage-clé pour Microchip est sans doute la multitude d'étudiants qui rejoignent l'industrie chaque année avec une bonne connaissance des MCU PIC, ces derniers étant très utilisés dans les départements d'ingénierie universitaires.

Une menace pour le marché des 8 bits ?

On prédit bien sûr depuis longtemps l'anéantissement du marché des 8 bits par des composants 32 bits hautes performances et abordables. Mais ce marché reste prospère grâce à de nouvelles applications rendues possibles par la prolifération croissante de l'électronique dans les produits grand public, les appareils domestiques, les équipements médicaux, etc. Cependant, les composants 32 bits continuent de s'infiltrer dans les applications plus évoluées, au détriment des MCU 8 bits et 16 bits. Les derniers MCU 32 bits offrent des fonctionnalités beaucoup plus riches, ainsi qu'une multitude de périphériques sur puce, et ce pour un prix toujours plus compétitif, pouvant descendre jusqu'à un dollar par puce, voire moins !

Migration vers une architecture commune

Il est certain que les fournisseurs de MCU devront étudier d'importantes questions et relever de nombreux défis avant de s'éloigner de leur propre architecture. Il ne sera pas facile pour eux de tirer un trait sur toutes leurs années d'investissement, que ce soit en termes de matériel, de logiciels ou d'outils de développement. Seront-ils également prêts à faire entrer le doute dans l'esprit de leurs

Suite page 10>

eTech - NUMÉRO 9

09

< Suite de la page 09

clients vis-à-vis de leurs roadmaps futures et de tout le code développé jusqu'à maintenant pour une architecture ou une famille de MCU particulière ? Une architecture ouverte peut bien sûr présenter d'énormes avantages pour les

clients, comme la possibilité de s'approvisionner auprès d'un grand nombre de fournisseurs ou d'en changer pour des raisons de coûts, de performances ou de choix des périphériques. Par exemple, bien que les microcontrôleurs basés sur le Cortex-M3 ne seront pas tous identiques et même s'il s'agit toujours d'une décision importante, un changement de fournisseur ne devrait pas entraîner les mêmes défis qu'une migration entre deux architectures exclusives très différentes. De plus, face à un climat économique difficile, le marché des fabricants de MCU s'est fortement consolidé ces dernières années. Dans l'industrie en particulier, les clients doivent pouvoir compter sur un processeur qui existera toujours dans 10 ou 15 ans, voire

place à une « divergence » des solutions relative aux différentes combinaisons de périphériques offertes à des marchés divers et spécialisés. Deux ou trois fournisseurs clés pourraient proposer des produits destinés à chacun des grands marchés de microcontrôleurs, comme celui de l'audio haute qualité qui nécessite une sortie I2S, tandis qu'une multitude de fournisseurs offriront des options de mémoire, d'E/S et de communication sans fil similaires sur le marché générique, en se livrant essentiellement à une guerre des prix. Est-ce ce à quoi le marché des microprocesseurs pourrait ressembler dans quelques années ?

La plupart des smartphones et téléphones mobiles fabriqués aujourd'hui intègrent un cœur ARM. L'architecture ARM connaît également une croissance rapide dans le domaine des ASIC et des ASSP destinés aux applications industrielles, informatiques et grand public.

applications industrielles, informatiques et grand public. Différenciation par la clientèle Il est possible que le

Différenciation par la clientèle

Il est possible que le marché s'organise en fonction de la facilité avec laquelle les fournisseurs de puces permettront à leurs clients de différencier leurs propres produits. NXP a par exemple basé son développement de produits d'entrée de gamme sur la carte mbed. Cela signifie que le fournisseur dispose désormais d'une communauté d'ingénieurs pour le développement des blocs de code d'application et piles de protocoles destinés à piloter divers périphériques. Ceci peut permettre aux clients de se concentrer sur le programme qui différenciera leur produit, plutôt que sur les pilotes. Évidemment, cette approche ne se limite pas à NXP, d'autres exemples existent comme Freescale avec la communautéTower Geeks etTI avec la communauté BeagleBoard.

communautéTower Geeks etTI avec la communauté BeagleBoard. plus. Une architecture commune constituerait une protection

plus. Une architecture commune constituerait une protection contre l'obsolescence.

Serions-nous arrivés à un stade où le programme représente la valeur ajoutée et le silicium est le produit de base ?

Un autre avantage concerne les nombreuses bibliothèques de composants logiciels permettant de réduire leur délais de commercialisation. Grâce au passage à une architecture ARM commune, de nombreux outils de développement ou de débogage ARM seront disponibles auprès de tous les grands fournisseurs d'outils tiers.

Un choix basé sur les périphériques

Si les fabricants de MCU choisissent de baser leurs gammes de produits sur une architecture ARM « non propriétaire » ou « ouverte », ils devront trouver un autre moyen de les différencier. Plusieurs facteurs influenceront le choix d'un microcontrôleur, dont le cœur du microprocesseur, la vitesse, la mémoire, la sélection de périphériques, le prix, les outils de développement, le système d'exploitation et le support logiciel. Le choix du cœur de processeur devrait déterminer, ou du moins influencer, certaines de ces options. Il semblerait cependant que la liste des périphériques constitue un critère de sélection plus décisif que les fonctionnalités du cœur du microcontrôleur. Pour des applications spécifiques, les périphériques sont un critére déterminant lors du choix. Il est donc possible que la « convergence » autour de la famille Cortex ARM (le processeur devient le produit de base) fasse

POUR EN SAVOIR PLUS : www.rs-components.com/ microcontroller-processor
POUR EN SAVOIR
PLUS :
www.rs-components.com/
microcontroller-processor
Partagez votre point de vue sur www.designspark.com/etech
Partagez votre point
de vue sur
www.designspark.com/etech

10 eTech - NUMÉRO 9

Suivez votre commande en temps réel sur rswww.fr

Commandes
Commandes

SUIVI DE COMMANDE

rswww.fr

réel sur rswww.fr Commandes SUIVI DE COMMANDE rswww.fr Qu'est-ce que l'AR.Drone ? VOTRE CHOIX VOTRE eTech
réel sur rswww.fr Commandes SUIVI DE COMMANDE rswww.fr Qu'est-ce que l'AR.Drone ? VOTRE CHOIX VOTRE eTech
réel sur rswww.fr Commandes SUIVI DE COMMANDE rswww.fr Qu'est-ce que l'AR.Drone ? VOTRE CHOIX VOTRE eTech

Qu'est-ce que l'AR.Drone ?

VOTRE CHOIX

VOTRE eTech

GAGNEZ un drone volant télécommandé !

Comment souhaitez-vous recevoir votre magazine eTech ? Veuillez nous faire parvenir votre réponse en cochant l'une des options suivantes.

Cochez votre option :

Sur papierl'une des options suivantes. Cochez votre option : En ligne L'AR.Drone est un appareil révolutionnaire qui

En lignedes options suivantes. Cochez votre option : Sur papier L'AR.Drone est un appareil révolutionnaire qui combine,

L'AR.Drone est un appareil révolutionnaire qui combine, entre autres, le meilleur du modelage, des jeux vidéos et de la réalité augmentée. L'AR.Drone peut être commandé à distance par un iPhone. Il est équipé de plusieurs capteurs, dont une caméra frontale, une autre verticale et un altimètre à ultrasons. L'AR.Drone peut également s'utiliser pour des jeux vidéos comme AR.FlyingAce, un combat aérien opposant deux AR.Drones. Ce jeu exploite la réalité augmentée, notamment pour la modélisation des tirs de missiles.

Remarque : le terme « iPhone » fait référence aux produits iPod touch®, iPhone® et iPad™.

Nom :

Fonction :

Tél. :

E-mail :

 

Envoyez votre réponse à :

RS Components Ltd, eTech Team, DPN 26, Corby, Northamptonshire, NN17 9RS Ou par e-mail à eTech@rs-components.com.

Sur mon iPad/ AndroidNN17 9RS Ou par e-mail à eTech@rs-components.com. Conditions générales : Cette enquête est organisée par

Conditions générales :

Cette enquête est organisée par RS Components Ltd. Pour y participer, veuillez fournir toutes les informations requises sur ce bulletin. Aucune alternative de paiement en liquide n'est possible. L'enquête est ouverte à tous les destinataires du magazine eTech publié par RS Components. La date de clôture est le 29 février 2012. Le tirage au sort sera effectué au cours du mois de mars 2012. Le gagnant sera sélectionné au hasard par RS Components et contacté d'ici avril 2012. RS Components décline toute responsabilité concernant les pertes, dommages ou retards de livraison.

NOUVEAUX

PRODUITS

NOUVEAUX PRODUITS KIT DE DÉCOUVERTE STM32F4 STMICROELECTRONICS Carte d'évaluation hautes performances Cortex-M4 n

KIT DE DÉCOUVERTE STM32F4 STMICROELECTRONICS

Carte d'évaluation hautes performances Cortex-M4

n Ce kit offre un environnement de développement

ultra-économique qui permet de concevoir rapidement des applications en utilisant la nouvelle série de microcontrôleurs STM32F4, dotés de coeurs ARM Cortex-M4 32 bits. Le kit comprend un outil embarqué, ST-LINK/V2, pour une programmation et un débogage rapides, un capteur de mouvement MEMS, un microphone numérique MEMS avec convertisseur N/A audio et driver de haut-parleurs classe D, des indicateurs à LED, des boutons- poussoirs et un connecteur micro USB OTG type A/B.

Critère de recherche sur le site RS : 745-8434
Critère de recherche sur le site RS : 745-8434

PROCESSEURS NXP CORTEX-M0 SÉRIE LPC11XX

Les microcontrôleurs Cortex-M0 offrent la plus faible puissance active et une densité de code supérieure

n Construits autour de l’architecture Cortex-M0,

le meilleur coeur ARM en termes de taille, de consommation et d’efficacité énergétique, ces microcontrôleurs sont une alternative à faible coût pour une utilisation dans de nombreuses applications 8/16 bits traditionnelles. Ils offrent des performances élevées, une faible puissance, un jeu d’instructions et un adressage mémoire simple, ainsi qu’une taille de code réduite par rapport aux architectures 8/16 bits. Critère de recherche sur le site RS : LPC11

8/16 bits. Critère de recherche sur le site RS : LPC11 MICROPROCESSEUR STMICROELECTRONICS STM32F4 CŒUR ARM

MICROPROCESSEUR STMICROELECTRONICS STM32F4 CŒUR ARM CORTEX-M4

ARM Cortex-M4 168 MHz avec DSP et FPU

n Cette famille permet aux développeurs

d’exploiter les capacités de traitement de signaux avancées, ainsi que la vitesse accrue, du processeur ARM Cortex-M4 avec unité de calcul en virgule flottante (FPU) et d’élargir les applications au marché des contrôleurs de signaux numériques (DSC). Elle est adaptée aux applications nécessitant un calcul intensif : points de vente, automatisation industrielle, transports, tests et mesures, médical, sécurité, électronique grand public et communications. Critère de recherche sur le site RS : STM32F4

ALIMENTATION DC AGILENT

U8031A (2x 30V/6A, 5V/3A) U8032A (2x 60V/3A, 5V/3A)

n La série U8030 sont des alimentations manuelles à 3 sorties, 2

variables et 1 fixe, d’une puissance totale de 375 W. La programmation analogique sur la face avant fournie un pré-réglage de la puissance et un simple bouton d’exécution, ce qui permet de simplifier le processus de programmation. Elles sont équipées d’un afficheur LCD permettant un double affichage simultané de la tension et du courant de sortie. Destinées aux domaines de la fabrication de matériel électronique et électrique ou à l’enseignement, elles offrent également une excellente régulation de charge (0,01 % +/- 2 mV), un faible bruit de sortie 1 mVrms (0,5 mVrms typique) et un temps de transition rapide (< 50 μsec). Critère de recherche sur le site RS : U8031A ou U8032A

12 eTech - NUMÉRO 9

sur le site RS : U8031A ou U8032A 12 eTech - NUMÉRO 9 Plus de 5

Plus de 5 000 nouveaux produits

PANASONIC SÉRIE EEU-FR1

Condensateurs électrolytiques aluminium radiaux

n Cette série offre une ESR ultra-faible et une longue

durée de vie (jusqu’à 10 000 heures à 105 °C) grâce à l’utilisation d’une technologie de matériaux améliorée. Elle convient aux adaptateurs à découpage, à la suppression du bruit de ligne et à d’autres applications exigeant une longue durée de vie. Critère de recherche sur le site RS : EEUFR1C

de vie. Critère de recherche sur le site RS : EEUFR1C CARTE DE DÉVELOPPEMENT AUDIO MICROCHIP

CARTE DE DÉVELOPPEMENT AUDIO MICROCHIP PIC32MX

Kit basé sur un microcontrôleur 32 bits pour la création d’applications audio 24 bits de haute qualité

n Cette carte comprend un microcontrôleur

PIC32 de 80 MIPS, un codec audio Wolfson 24 bits, un écran couleur LCD de 2 pouces, une

interface USB et un microphone embarqué. Ce kit fournit une plateforme flexible pour

le

développement de produits de lecture

et

d’enregistrement audio, grâce à l’audio

numérique USB, au décodage MP3 et à la conversion de la fréquence d’échantillonnage.

Critère de recherche sur le site RS : DM320011

Critère de recherche sur le site RS : DM320011 CONNECTEURS CYLINDRIQUES HARTING HARAX Série 2103 blindés
Critère de recherche sur le site RS : DM320011 CONNECTEURS CYLINDRIQUES HARTING HARAX Série 2103 blindés

CONNECTEURS CYLINDRIQUES HARTING HARAX

Série 2103 blindés M12-L

NOUVEAUX

PRODUITS

n Ce connecteur modulaire Ethernet garantit

des connexions de données fiables dans les environnements industriels sévères. Basé sur l’un des plus petits connecteurs Ethernet RJ45 sur lequel un câble 22 AWG peut être connecté, il permet un assemblage sur site rapide en moins d’une minute. Critère de recherche sur le site RS : 2103 281

minute. Critère de recherche sur le site RS : 2103 281 RÉSISTANCE DE PUISSANCE ANTI-IMPULSIONS BOURNS

RÉSISTANCE DE PUISSANCE ANTI-IMPULSIONS BOURNS SÉRIE CRM2512

Large plage de valeurs ohmiques

n Résistances à couche epaisse de 2 W au format

2512 standard. Grâce à leur plage de résistance très étendue, elles sont adaptées pour des applications dans les circuits d’alimentation, de détection de courant et de limitation du courant d’appel. Critère de recherche sur le site RS : CRM2512

d’appel. Critère de recherche sur le site RS : CRM2512 TE CONNECTIVITY SÉRIE DPL12 Cette gamme

TE CONNECTIVITY SÉRIE DPL12

Cette gamme polyvalente d'encodeurs LED rotatifs horizontaux de 12 mm offre de nombreuses options

n Destinée, entre autres, aux alimentations électriques, onduleurs et servo-

systèmes, cette gamme offre différentes couleurs de LED, montage sur carte «snap-in», des arbres en plastique de type moleté ou méplat, des

contacts de 100 mΩ maximum et un bouton-poussoir optionnel 10 mA et 5

V DC, une ou deux LED pour les modèles avec ou sans commutateur.

Critère de recherche sur le site RS : DPL12SH

ajoutés tous les mois sur rswww.fr

sans commutateur. Critère de recherche sur le site RS : DPL12SH ajoutés tous les mois sur

eTech - NUMÉRO 9

13

Choix de cartes

pour la communauté embarquée open source d'entrée de gamme

Du Dr William Marshall Éditeur de contenu central - semiconducteurs

Marshall Éditeur de contenu central - semiconducteurs L a bataille pour les cœurs et les esprits

L a bataille pour les cœurs et les esprits de la communauté du développement embarqué open

source se poursuit avec la création de communautés en ligne par les fournisseurs de microcontrôleurs (MCU). Quelles sont les principales cartes de développement open source d'entrée de gamme ? Chaque système s'accompagne d'une communauté grandissante, qui semble être de plus en plus influencée par les clients, plutôt que par les fabricants de cartes ou de microcontrôleurs. Disponibles à des prix variés, les quatre cartes examinées ici (Kinetis, mbed, Arduino et BeagleBoard) offrent des niveaux de fonctionnalité relativement différents.

des niveaux de fonctionnalité relativement différents. Kinetis Basées sur la famille de microcontrôleurs ARM

Kinetis

Basées sur la famille de microcontrôleurs ARM Cortex-M4 32 bits de Freescale Semiconductor, les cartes Kinetis correspondent à des systèmes de développement universels destinés à toute une gamme d'applications embarquées. Elles sont disponibles sous forme de modules de processeurs autonomes ou d’un élément de kit, utilisés en combinaison avec diverses cartes périphériques, modules de mémoire et LCD, connectivité en série (USB, Ethernet, RS232/485) et WiFi 802.11b. Les cartes Kinetis sont entièrement compatibles avec la plateforme Tower System de Freescale, qui permet aux modules périphériques de se connecter à la carte processeur principale par le biais de cartes de fond de panier « élévatrices » supplémentaires.

carte intègre un microcontrôleur Kinetis K60 32 bits basse consommation, doté d'un cœur Cortex-M4. L'alimentation électrique du système peut se faire par le biais d'un connecteur Mini USB embarqué, qui sert également d'interface de débogage pour un CI JTAG (OSJTAG) open source embarqué. Le logiciel IDE et des supports de formation sont également inclus.

Cette plateforme devrait intéresser les clients qui recherchent un système de développement suffisamment puissant, pour un coût initial abordable, sans compromettre la souplesse d'utilisation ou la facilité d'extension. Sa modularité lui permet de répondre aux besoins des utilisateurs novices, voire même des petites entreprises participant au développement de microcontrôleurs beaucoup plus avancés, sans possibilité d'accès à des systèmes de développement coûteux. Cela

signifie également qu’il sera inutile de remplacer l’intégralité du système à chaque lancement d’un nouveau microcontrôleur par le fabricant.

Ce système étant proposé par une grande entreprise de semiconducteurs, il bénéficie d'un solide support technique, ainsi que de nombreuses ressources disponibles par le biais d’un tiers, ARM ecosystem. Sa communauté grandissante est accessible sur www.towergeeks.org, qui donne également accès à la documentation et aux forums des utilisateurs.

accès à la documentation et aux forums des utilisateurs. Le module contrôleur TWR-K60N512 peut par exemple

Le module contrôleur TWR-K60N512 peut par exemple s'utiliser de manière autonome ou se connecter à des modules périphériques. La

14 eTech - NUMÉRO 9

à des modules périphériques. La 14 eTech - NUMÉRO 9 Arduino De bien des manières, l'Arduino

Arduino

De bien des manières, l'Arduino a ouvert la voie au développement open source à faible coût. Initialement tourné vers le marché des amateurs, le fabricant de très petites cartes à bas prix , «Smart Projects», a développé une norme de connecteurs permettant de monter diverses cartes périphériques appelées « shields », sur le circuit imprimé Arduino principal. Le « Motor Shield » qui permet de contrôler les moteurs DC et de lire les encodeurs, ainsi que l'« Ethernet Shield » pour la connectivité, en sont deux exemples.

Le phénomène Arduino a fait le tour du monde et de nombreuses petites entreprises se sont mises à créer leurs propres cartes compatibles Arduino, en conservant la même configuration du connecteur pour permettre l'installation de « shields ». Le support technique de l'Arduino est assuré par ses utilisateurs et par le biais de forums, via le site arduino.cc, plutôt que par son fabricant, qui offre un support extrêmement limité pour les applications, d'où un potentiel d'utilisation très restreint parmi les entreprises de plus grande taille.

L’Arduino est essentiellement basé sur de simples microcontrôleurs Atmel AVR 8 bits, lui permettant de réaliser des fonctions de contrôle élémentaires, mais sa petite mémoire limite ses capacités. La carte Arduino Uno, par exemple, est basée sur le microcontrôleur ATmega328. Elle contient tout le nécessaire pour la prise en charge du microcontrôleur et peut être alimentée par la connexion USB, une pile ou à l’aide d’un adaptateur secteur externe.

Disponible en téléchargement gratuit, l'IDE open source s'exécute sous MS Windows, Macintosh OSX et Linux. La plateforme de microcontrôleur Arduino diffère des trois autres cartes présentées ici, car elle n'est pas basée sur l'architecture ARM.

des trois autres cartes présentées ici, car elle n'est pas basée sur l'architecture ARM. eTech -
des trois autres cartes présentées ici, car elle n'est pas basée sur l'architecture ARM. eTech -

eTech - NUMÉRO 9

15

mbed

Conçue et lancée par ARM, qui assure un support continu, mbed est un petit module abordable, basé sur un logiciel open source, conçu pour le prototypage rapide de microcontrôleurs. Il accélère et facilite l’initiation au développement de coeur ARM, à des fins éducatives ou autre utilisation de base. mbed répond aussi aux besoins de ceux qui sont confrontés au développement embarqué pour la première fois, mais aussi des ingénieurs spécialisés en systèmes embarqués.

La mise en oeuvre actuelle de la carte mbed repose sur le microcontrôleur LPC1768 ARM Cortex-M3 de NXP, avec des interfaces Ethernet, USB, CAN, SPI et I2C. Disponible en module DIP de 40 broches, cette carte de seulement 44 x 26 mm, peut être accessoirement alimentée par le port USB. Le module mbed est capable d’accomplir un nombre intéressant de tâches avec son coeur Cortex-M3 raisonnablement puissant, qui est en passe de rapidement devenir la norme en matière de coeur d’entrée et de milieu de gamme pour microcontrôleurs universels. Le module en lui- même offre une capacité d’interfacage des périphériques limitée. Il s’agit donc essentiellement d’un processeur doté d’une interface USB vers PC.

L'originalité de la mbed tient à ses outils de développement entièrement basés sur le « cloud » et par conséquent gratuits, le code utilisateur étant écrit et compilé dans un IDE (environnement de développement intégré) accessible en ligne. Les utilisateurs peuvent acheter le kit et l'enregistrer sur mbed.org, puis stocker leurs programmes sur le site Web, qui contient également des blogs, forums, bibliothèques de programmes ainsi que d’autres ressources de développement alimentées par les utilisateurs. La carte peut également se brancher sur n’importe quel ordinateur connecté au Web et ne nécessite aucune installation de logiciels PC pour le téléchargement et l’édition des programmes.

L'inconvénient, bien sûr, est que les entreprises ne souhaiteront pas partager leurs logiciels existants sur le Web. La mbed n'est donc pas conseillée pour les développements de produits importants, en particulier lors des dernières étapes de production. Des logiciels et des outils de débogage professionnels haut de gamme seront alors nécessaires.

professionnels haut de gamme seront alors nécessaires. BeagleBoard Également conçue pour la communauté open

BeagleBoard

Également conçue pour la communauté open source, la BeagleBoard de Texas Instruments était à l'origine destinée aux établissements d'enseignement où elle devait permettre aux étudiants de se familiariser avec les capacités matérielles et logicielles open source. Elle a cependant évolué et appartient aujourd'hui clairement à la catégorie supérieure, avec des performances et une capacité d'extension justifiant son prix plus élevé.

Le nouveau système BeagleBoard-xM utilise le processeur média numérique DaVinci™ DM3730 de TI, qui est compatible avec les microprocesseurs TI AM37x Sitara, basés sur l'architecture ARM. Le DM3730 intègre un coeur Cortex-A8 ARM superscalaire haut de gamme d’1 GHz, ainsi qu’un sous système d’accélérateur audio/vidéo hautes performances,basé sur un DSP VLIW TMS320C64x+ de 800 MHz et des accélérateurs matériels vidéo. La puce inclut également un accélérateur graphique 3D, en plus d'une mémoire généreuse. Bien que toutes les fonctions offertes par le processeur ne soient pas accessibles depuis la BeagleBoard, le système peut être étendu avec des fonctionnalités et des interfaces supplémentaires.

La carte, qui offre une option d’alimentation par USB OTG, comprend un concentrateur 4 ports USB 2.0 haut débit, une connectivité Ethernet 10/100, ainsi qu’une multitude de connecteurs et d’interfaces multimédias, dont une interface DVI-D pour les écrans d’ordinateurs numériques et les téléviseurs haute définition, une sortie TV S-Vidéo et une E/S audio stéréo.

La BeagleBoard n’est pas destinée par son fabricant à être une plateforme complète de développement embarqué, mais plutôt à élargir sa communauté de concepteurs et permettre aux utilisateurs de découvrir les performances de ses processeurs. Sa puissance et sa sophitiscation, en particulier son aptitude à gérer le traitement A/V, en font toutefois un outil intéressant pour les utilisateurs novices et les développeurs d’applications industrielles d’entrée de gamme.

Tout comme la Kinetis Tower, cette plateforme provient d’un grand fournisseur de puces, par conséquent elle bénéficie d’un bon support technique et de ressources disponibles depuis ARM ecosystem. Sa communauté en ligne est accessible sur le site beagleboard.org.

en ligne est accessible sur le site beagleboard.org. POUR EN SAVOIR PLUS : S : www.rs-components.com/
POUR EN SAVOIR PLUS : S : www.rs-components.com/ development-kits Partagez votre point de vue sur
POUR EN SAVOIR PLUS :
S :
www.rs-components.com/
development-kits
Partagez votre point
de vue sur
www.designspark.com/etech

16 eTech - NUMÉRO 9

de vue sur www.designspark.com/etech 16 eTech - NUMÉRO 9 Un refroidissement plus écologique Moteur iQ Le

Un refroidissement plus écologique

16 eTech - NUMÉRO 9 Un refroidissement plus écologique Moteur iQ Le plus grand fabricant de

Moteur iQ

Le plus grand fabricant de moteurs et de ventilateurs européen a créé l'iQ, un moteur capable d'économiser 65 à 90 % d'énergie. Son installation rapide et peu coûteuse permet de mettre à niveau les installations actuellement équipées d'un moteur Q. Vu de l'extérieur, le moteur iQ est identique au moteur Q standard, mais les ressemblances s'arrêtent là. Sa conception interne est complètement différente et utilise une technologie de pointe, dont un moteur EC hautement efficace, à consommation réduite, doté d'un système de commande intelligente en boucle ouverte et fermée. Le moteur iQ représente une excellente alternative au moteur Q désormais obsolète. En utilisant des moteurs à aimant permanent avec un moteur à courant continu (DC), l'iQ est plus efficace que le moteur synchrone (AC) de son prédécesseur, avec en moyenne 70 % d'économies d'énergie.

Critère de recherche sur le site RS : 714-2139

Critère de recherche sur le site RS : 714-2139 Ventilateur axial compact Le nouveau ventilateur 2200F
Critère de recherche sur le site RS : 714-2139 Ventilateur axial compact Le nouveau ventilateur 2200F
Critère de recherche sur le site RS : 714-2139 Ventilateur axial compact Le nouveau ventilateur 2200F
Critère de recherche sur le site RS : 714-2139 Ventilateur axial compact Le nouveau ventilateur 2200F

Ventilateur axial compact

Le nouveau ventilateur 2200F d'ebm-papst offre une capacité de refroidissement 65 % supérieure à celle des ventilateurs traditionnels installés dans les armoires informatiques, tout en réduisant la consommation et les émissions de bruit. Ce ventilateur axial compact résout ces problèmes de refroidissement grâce à une technologie totalement nouvelle, dans un format encore plus petit que celui des générations précédentes. En diminuant la taille et l'épaisseur de son ventilateur compact, ebm-papst a réussi à accroître sa capacité de refroidissement de 65 %, sans compromettre pour autant les performances, qui sont 30 % supérieures. Une nouvelle hélice développée à l'aide d'un logiciel de modélisation dynamique des fluides a permis d'optimiser les performances et de réduire le bruit de 8 décibels, tout en augmentant le flux d'air de 30 % et en diminuant la consommation. Pour accompagner cette hélice, le fabricant a également développé un nouveau moteur plus silencieux, et moins énergivore, doté d'une électronique permettant une bonne gestion de la consommation. Ainsi l'ensemble de sa conception permet d'atteindre une efficacité moteur de 85 %.

Critère de recherche sur le site RS : 740-6376

de 85 %. Critère de recherche sur le site RS : 740-6376 Série i-maxx ACi Le

Série i-maxx ACi

Le ventilateur compact AC i-maxx devrait révolutionner l'industrie en remplaçant les ventilateurs compacts AC traditionnels des armoires de commande, systèmes de réfrigération et ventilateurs filtrants. Contrairement à ses prédécesseurs, l'i-maxx permet de réaliser jusqu'à 77 % d'économies d'énergie, avec une durée de vie supérieure de 70 %, jusqu'à 8 décibels de bruit en moins et un poids quasiment réduit de moitié. La nouvelle série i-maxx ACi 4400 ne fait aucun compromis et offre les mêmes performances et fonctions que le ventilateur compact AC de 120 mm, un système dépassé pour lequel elle représente la première alternative entièrement mécanique à consommation réduite. Elle permet une intégration complète de l'électronique d'entraînement dans le moyeu du moteur, grâce à une amélioration de la commutation sans capteur de ce dernier et à de nouveaux composants électroniques. Le nouveau ventilateur i-maxx utilise également des technologies aérodynamiques améliorées pour aller encore plus loin en termes de performances. Ses ailettes et ses pales en forme de faucilles permettent une réduction du bruit et une efficacité accrue par rapport aux ventilateurs AC traditionnels.

Critère de recherche sur le site RS : 740-6389

POUR EN SAVOIR PLUS : www.rs-components.com/ebmpapst
POUR EN SAVOIR PLUS :
www.rs-components.com/ebmpapst

eTech - NUMÉRO 9

17

Mémoires

Quelles sont les prédictions de l’avenir ?

De Mark Cundle, Responsable Marketing Technique

L a fluctuation des prix de ventes moyens des puces

DRAM qui sont les plus prisées, sert de référence pour

l’ensemble de l’industrie des semiconducteurs.

Marchés et fabricants

Sur le plan économique, le marché des semiconducteurs pèse chaque année près de 300 milliards de dollars et les puces de mémoire représentent une part importante de ce gâteau. Cette part s'avère cependant extrêmement volatile d'une année à l'autre : les fabricants paient un prix élevé pour conserver leur place sur le marché, les marges sont de plus en plus faibles et les profits se limitent souvent aux bonnes années, sauf peut- être si vous avez la chance d'être le leader. Les acteurs principaux sont de moins en moins nombreux (du moins si l'on considère les parts de marché supérieures à 5 %) et l'industrie des fournisseurs de mémoire s'est fortement consolidée au cours des dix dernières années. Cette consolidation a commencé avec la DRAM, avant de s'étendre plus récemment aux grands fabricants de mémoires non volatiles, pour la plupart des fabricants de mémoire Flash.

« le marché des

semiconducteurs pèse chaque année près de 300 milliards de dollars »

Procédés, architecture et interconnexion

D’un point de vue technologique, les principaux défis s liés au développement des puces de mémoire consistent à garder le rythme avec des microprocesseurs toujours plus performants, en proposant des mémoires plus rapides et à consommation réduite. Cette pression pousse de plus en plus les fabricants à améliorer leurs architectures et à affiner leurs procédés, même si l’on sait que la mémoire s’est toujours située à la pointe de la technologie en matière de développement des processus de gravure. La technologie de miniaturisation a obligé les fabricants de DRAM à commencer une production à 30 nm, certains fournisseurs testant actuellement des circuits gravés en 25 nm. Les grands fabricants de mémoire Flash NAND (le type de mémoire Flash le plus utilisé pour le stockage de données sur les lecteurs SSD, les lecteurs Flash USB et les cartes mémoires multimédias) ont commencé à produire des mémoires de 64 Go à l’aide de processus de gravure allant de 20 à 30 nm.

Le rôle de plus en plus important joué par les technologies de mémoire 3D nécessite également des structures et des architectures de mémoire innovantes. Au niveau du processus technologique, avec la création de cellules mémoire DRAM en structures 3D, mais aussi au niveau de la puce de silicium avec la superposition de ces cellules en utilisant des interconnexions TSV (Through-Silicon-Via) pour répondre aux besoins de haute densité. Le développement avancé de mémoires Flash NAND 3D à structures verticales, offrant une endurance et une fiabilité accrues, semble également devenir une perspective réaliste pour les douze mois à venir.

Une autre préoccupation de l'industrie concerne la possibilité d'une norme d'interconnexion haut débit de nouvelle génération. En début d'année, JEDEC a présenté la norme UFS (Universal Flash Storage), conçue pour offrir les spécifications les plus avancées en matière de stockage sur mémoire Flash embarquée et amovible.

18 eTech - NUMÉRO 9

« …augmentation de la demande en mémoires rapides, à faible consommation, pour les appareils portables
« …augmentation de
la demande en mémoires
rapides, à faible consommation,
pour les appareils portables
intelligents destinés au grand
public, tels que les tablettes
»
et les smartphones.

Cette norme a été définie tout spécialement pour les systèmes informatiques et les applications mobiles nécessitant de hautes performances et une faible consommation.

Mémoire Flash : croissance ou remplacement ?

Le marché de la mémoire Flash connaît actuellement une forte croissance due, en grande partie, à l'augmentation de la demande en mémoires rapides, à faible consommation, pour les appareils portables destinés au grand public, tels que les tablettes et les smartphones. D'après les données recueillies en 2010 par le cabinet d'étude de marché IHS iSuppli, la mémoire Flash NAND sera la technologie la plus utilisée par les applications mobiles dans les prochaines années. Il était prévu qu'elle représente en 2011 près de la moitié des recettes totales générées par les mémoires d'appareils portables, suivie de la mémoire DRAM avec environ un tiers du marché et de la mémoire Flash NOR pour le reste. Soit dit en passant, rien de cela ne devrait éclipser le rôle du disque dur traditionnel qui offre des densités de stockage de plus en plus élevées et n'est pas près de se retirer des marchés de l'informatique portable, des serveurs ou des appareils mobiles grand public.

Le remplacement à long terme de la mémoire Flash destinée aux applications autonomes et embarquées représente actuellement l'un des développements les plus intéressants dans le domaine des technologies de mémoire, bien qu'il soit peu probable dans un avenir proche, la technologie existante ayant encore beaucoup à offrir. Les principales options envisagées offrent un certain nombre d'avantages par rapport à la mémoire Flash, tels que des temps de lecture/écriture 100 fois plus rapides et une endurance beaucoup plus élevée en termes de cycles d'écriture.

Mémoire à changement de phase (PCM, Phase- Change Memory) : l'application de différents niveaux de courant sur le matériau vitreux de la mémoire PCM permet de générer des données en faisant varier la structure physique du matériau entre un état cristallin et un état amorphe. Grâce à l'utilisation de niveaux de courant variables, cette mémoire pourrait permettre de stocker plusieurs bits de données par cellule.

Mémoire vive ferroélectrique (FeRAM ou FRAM, Ferroelectric Random Access Memory) : tout comme la mémoire DRAM, cette mémoire permet d'accéder à chaque bit de manière aléatoire pour les opérations de lecture et d'écriture. Son condensateur est formé d'un matériau ferroélectrique qui se polarise lorsqu'il est soumis à un champ électrique.

Mémoire vive magnétorésistive (MRAM, Magnetoresistive Random Access Memory) : tout comme la deuxième génération de MRAM appelée SST-MRAM (SpinTransferTorque MRAM, mémoire vive magnétorésistive à couple de transfert de spin), cette mémoire utilise des éléments de stockage magnétiques. Cette technologie permet d'envisager le remplacement non seulement de la mémoire Flash, mais également des mémoires DRAM et SRAM.

Mémoire résistive (RRAM, Resistive RAM) : cette technologie repose sur la commutation électronique (induite par une intensité ou une tension) d'un matériau résistif entre deux états stables (faible/ élevé). L'institut de recherche IMEC prédit que des circuits RRAM à structure empilée pourraient apparaître sur le marché avec une finesse de gravure de 11 nm. Il estime que la mémoire Flash descendra jusqu'à 20 nm, la mémoire Flash SONOS (Silicon-Oxide-Nitride- Oxide-Silicon) servant ensuite d'étape intermédiaire avec des finesses de gravure de 17 et 14 nm.

intermédiaire avec des finesses de gravure de 17 et 14 nm. POUR EN SAVOIR PLUS :
intermédiaire avec des finesses de gravure de 17 et 14 nm. POUR EN SAVOIR PLUS :
POUR EN SAVOIR PLUS : www.rs-components.com/memory
POUR EN SAVOIR PLUS :
www.rs-components.com/memory
Partagez votre point de vue sur www.designspark.com/etech
Partagez votre point de
vue sur
www.designspark.com/etech

eTech - NUMÉRO 9

19

20 eTech - NUMÉRO 9

L'industrie japonaise de l'affichage s'oriente vers des écrans LCD plus petits

De Hideaki Sakazume

F ace à la demande croissante en écrans haute définition

pour les smartphones, tablettes et autres dispositifs portables, les fabricants japonais de dalles à cristaux liquides (LCD) sont en train de reporter leur attention vers des écrans de petite et moyenne taille.

Perte de rentabilité sur le marché des grands écrans LCD

Les fabricants japonais de dalles LCD ont dû repenser leurs stratégies respectives. Depuis la fin du siècle dernier, le marché mondial de l’affichage LCD était principalement axé sur le développement et la production de grands écrans de télévision, malgré un besoin émergent en écrans LCD de taille plus modeste pour les PDA, les systèmes de navigation par satellite, les appareils photo numériques, les enregistreurs vidéos, les téléphones portables et autres dispositifs multifonctions. Aujourd’hui, après plus d’une décennie, ces grands écrans sont produits en vastes quantités sur un marché dominé par les fabricants taïwanais et sud-coréens. La Chine a également accéléré sa production pour répondre à sa propre consommation. Son taux d’autosuffisance de 39 % en 2011 devraitdépasser les 100 % en

2013. Ces gros volumes de production mondiaux signifieront bien sûr une perte de rentabilité pour les fabricants du secteur. La croissance s’est stabilisée et les prix ont déjà commencé à baisser pour les écrans de télévision allant jusqu’à 40 pouces.

Ceci contraste fortement avec l'explosion de la demande en écrans haute définition de petite et moyenne taille pour les smartphones, les tablettes, les écrans 3D, les livres électroniques, etc. Les marchés des écrans LCD de smartphones et des écrans de tablettes connaissent par exemple une croissance respective de 51 % et de 33 % par an. Les volumes de production destinés à l'iPad d'Apple devraient en effet atteindre 80 à 100 millions d'unités en 2012.

Sharp s'active avant l’arrivée de nouvelles sociétés concurrentes

Parfaitement conscients de cette évolution du marché mondial, les fabricants japonais de dalles LCD ont réagi par un changement de stratégie, en délaissant les grands écrans au profit des écrans de plus petite taille.

Sharp, la grande compagnie japonaise qui produisait autrefois des écrans LCD de toutes tailles, est en train de convertir ses usines Kameyama 1 et Kameyama 2 (jusqu'à présent consacrées aux grands écrans de télévision) afin de produire des écrans de taille réduite.

Les équipements de production de l'usine 1 ont déjà été achetés par un fabricant chinois. « Nous allons rediriger nos activités LCD vers un secteur économique en pleine croissance, » a expliqué Monsieur Miko Katayama, Président de Sharp, lors d'une conférence de presse marquant l'annonce d'une restructuration de l'entreprise. « Nous ne nous battrons pas sur un marché qui ne sera pas rentable pour le vainqueur. »

Entre-temps,Toshiba Mobile Display, Hitachi Displays et Sony Mobile Display, trois sociétés devenues leaders sur le marché des écrans LCD de petite et moyenne taille, ont annoncé la fusion de leurs activités, ainsi que la création d’une nouvelle société appelée provisoirement Japan Display KK, spécialisée dans la production de dalles de plus petite taille. La fusion sera complète au deuxième trimestre 2012, avec une cible commerciale s’élevant à 750 milliards de yens d’ici l’exercice financier 2016 (qui s’achèvera en mars 2016). Les performances combinées de ces trois sociétés représentaient en 2010 22 % de la demande mondiale en termes de valeur. Japan Display devrait de ce fait devenir le plus grand fabricant mondial de dalles LCD pour ces tailles. Une société portant le nom d’Innovation Network Corporation of Japan (INCJ) participe également à cette fusion.

Suite page 22 >

eTech - NUMÉRO 9

21

< Suite de la page 21

Lancée en 2010 et soutenue par le gouvernement japonais, la société INCJ a bénéficié d'un investissement public de 82 milliards de yens

et d'un investissement privé de 8,5 milliards

de yens. Le Président de Japan Display sera recruté de l'extérieur, tandis qu'INCJ détiendra 70 % des « actions avec droit de vote ». Cette fusion ressemble donc à une mesure de politique nationale pour laquelle les grands fabricants de semiconducteurs

japonais ont déjà créé des précédents. Ceux-

ci incluent par exemple la société Elpida

Memory Inc., issue de la fusion des activités DRAM de NEC, Hitachi et Mitsubishi, ainsi que le fabricant de semiconducteurs Renesas Electronics Corporation, également constitué de ces trois sociétés.

Une supériorité technologique

Selon le PDG d'INCJ, Monsieur Kimikazu

Noumi, « dans le cas des écrans de petite

et moyenne taille, le secret de la croissance

réside dans les technologies qui créeront de

la valeur ajoutée en augmentant la définition,

en élargissant l'angle de vision et en réduisant

la consommation électrique. C'est dans ce

domaine que les fabricants japonais pourront exploiter leur expertise technologique. »

La question reste à savoir si les fabricants japonais sauront utiliser leurs technologies de pointe uniques pour conquérir ce secteur. Les technologies d'affichage LCD sont en effet importantes pour les écrans de plus petite taille et peuvent être divisées en deux grandes catégories : la première regroupe les écrans proprement dits, tandis que la seconde concerne lesTransistorsThin-Film (TFT) du contrôle de l'affichage.

Commençons par la catégorie des écrans : la technologie IPS (In-Plane Switching) développée

par Hitachi occupe une place prépondérante. Ses transistors de commande sont non seulement intégrés avec un champ électrique parallèle au substrat, mais les cristaux liquides sont eux- mêmes orientés horizontalement, ce qui élimine

la nécessité d'installer des électrodes sur le

substrat en verre traversé par la lumière. Les molécules de cristaux liquides des écrans IPS ne sont pas orientées verticalement par rapport au substrat, contrairement à celles des écransTN (Twisted-Nematic) ou VA (Vertical-Alignement). Ceci permet d'optimiser les propriétés de photo- alignement : par exemple, l'angle de vision influence à peine la qualité des couleurs et la luminosité. Les écrans IPS résistent également à

la pression, ce qui permet de les utiliser comme écrans tactiles. L'iPhone 4 d'Apple utilise un écran IPS appelé Retina Display. Cependant, l'alignement horizontal des cristaux n'est pas exclusif aux fabricants japonais. La société taïwanaise Hydis utilise par exemple une technologie similaire appelée FFS (Fringe Field Switching).

Les diodes électroluminescentes organiques (OLED) consituent une autre technologie d’affichage prometteuse. Leur commercialisation est toutefois dominée par les fournisseurs sudcoréens, comme Samsung, qui ont devancé les sociétés japonaises.

La deuxième grande technologie concerne les transistorsThin-Film. L’ensemble des

technologies autour du silicium polycristallin

à basse température (LTPS) en est

probablement l’aspect le plus important. La plupart des écrans de petite et moyenne

taille vendus aujourd'hui emploient desTFT

à base de silicium amorphe.Toutefois, pour

les produits nécessitant une haute définition, tels que les smartphones, la production de systèmes basés sur la technologie LTPS s'avère de plus en plus rentable et présente certains avantages. Ceci est dû à la mobilité des charges du silicium polycristallin, qui est beaucoup plus élevée que celle du silicium amorphe et permet de réduire la taille desTFT. L'expression « à faible température » signifie en outre que les TFT peuvent être formés à des températures inférieures à 650 °C, température à laquelle le substrat en verre des écrans LCD se déforme. Ceci permet de former lesTFT sur le substrat pour obtenir une meilleure définition. Mais, encore une fois, la technologie LTPS n'est pas exclusive aux fabricants japonais.

Les progrès technologiques liés aux matériaux représentent un autre facteur important pour les TFT. LesTAOS (Transparent Amorphous Oxide Semiconductors) en sont un très bon exemple. La société Sharp a par exemple développé une technologie permettant de fabriquer des écrans IGZO (2 160 x 2 460 mm) de 8ème génération destinés aux tablettes PC. L’IGZO correspond à une variété deTAOS constitués essentiellement d’indium, de gallium et de zinc. En plus de la grande mobilité de ses charges, il possède une perméabilité exceptionnelle à la lumière visible lorsqu’il est produit en fines couches, ce qui permet de former des films quasi transparents.

Un autre atout de Sharp est la technologie

CGS (Continuous Grain Silicon). Elle permet d’aligner les cristaux du silicium dans le LTPS de façon régulière et d’obtenir ainsi une mobilité des charges presque 600 fois supérieure à celle du silicium amorphe et environ quatre fois supérieure à celle du LTPS, pour atteindre une vitesse proche de celle du silicium monocristallin. Grâce à la technologie CGS, d’autres circuits peuvent être montés sur le substrat de la dalle LCD. Cette technologie présente sans doute un potentiel important pour le développement d’un «System on Chip» à écran intégré. Sharp a récemment communiqué son intention d’utiliser la technologie CGS pour les écrans de smartphones.

Tout semble indiquer que les fabricants de dalles japonais disposent d'un certain nombre de technologies de pointe pour les écrans LCD de petite et moyenne taille. Cependant, rien ne garantit qu'elles seront suffisamment singulières pour permettre au Japon de dominer haut la main le marché international. Les technologies périphériques ont également un rôle important à jouer. Elles incluent les technologies liées au verre et à d'autres matériaux, les dispositifs de fabrication, les techniques telles que la lithographie, ainsi que les technologies de test et d'évaluation. Après avoir changé de stratégie pour se concentrer sur les écrans LCD de plus petite taille, les fabricants japonais devront prendre tous ces facteurs en compte dans leurs prévisions marché. Une chose est sûre : ce ne sera pas une tâche facile.

Une chose est sûre : ce ne sera pas une tâche facile. POUR EN SAVOIR PLUS
POUR EN SAVOIR PLUS : www.rs-components.com/displays
POUR EN SAVOIR
PLUS :
www.rs-components.com/displays

NOUVEAU !

Alimentation DC renforcée³ jusqu'à une isolation de 10 kV DC !

Convertisseurs à isolation élevée et faible courant de fuite convenant aux applications médicales :

Caractéristiques de base :

Isolation triplement renforcée jusqu'à 10 kV DC/5 kV ACaux applications médicales : Caractéristiques de base : Design ultra-compact - 1 et 2 W dans

Design ultra-compacttriplement renforcée jusqu'à 10 kV DC/5 kV AC - 1 et 2 W dans boîtier SIP7

- 1 et 2 W dans boîtier SIP7

- 3,5 et 6 W dans boîtier DIP24

Rendement jusqu'à 86%.1 et 2 W dans boîtier SIP7 - 3,5 et 6 W dans boîtier DIP24 Certifications

Certifications EN, CSA et UL- 3,5 et 6 W dans boîtier DIP24 Rendement jusqu'à 86%. Faible courant de veille (1

Faible courant de veille (1 mA)Rendement jusqu'à 86%. Certifications EN, CSA et UL 3 ans de garantie. La série REC6 ultra-compacte

3 ans de garantie.EN, CSA et UL Faible courant de veille (1 mA) La série REC6 ultra-compacte intégrée dans

La série REC6 ultra-compacte intégrée dans un boîtier DIP24 dispose d'une isolation jusqu'à 10 kV DC

RECOM a réussi à résoudre le problème qui est celui d'intégrer une isolation avec un renforcement multiplié par 3 dans un boîtier compact. Avec la technologie renforcée³ intégrée dans des boîtiers SIP7 ou DIP24 homologués, une isolation de 8 kV DC ou de 10 kV DC est désormais possible. Grâce à une capacité de couplage plus faible de 30 % du transformateur, les pilotes présentent un courant de fuite extrêmement faible, ce qui est un élément essentiel dans les applications médicales. Une technologie unique à un prix abordable !

Bibliothèques de composants : les défis de la coopération
Bibliothèques de
composants : les défis
de la coopération

De Ian Bromley, Ingénieur Marketing

de la coopération De Ian Bromley, Ingénieur Marketing 24 eTech - NUMÉRO 9 I Il est

24 eTech - NUMÉRO 9

I Il est clair que les bibliothèques de composants sont un élément essentiel pour les logiciels de CAO électronique. Sans elles, ils seraient aussi utiles qu’une voiture sans carburant. Cette analogie est peut-être simpliste, mais elle nous amène à nous poser la question suivante : qui est responsable de la production d’une bibliothèque ? La réponse semble être tout simplement : l’utilisateur final, comme cela a toujours été le cas depuis le développement et le lancement de ces outils.

Il est difficile d'estimer le coût global de leurs créations, mais la duplication des efforts fournis par les équipes de designers à travers le monde pour recréer ces bibliothèques de composants dans leurs outils de CAO spécifiques, suggère un coût élevé. Chaque fois qu'un fabricant lance un nouveau composant, celui-ci est intégré dans les bibliothèques de centaines d'entreprises qui utilisent chacune une méthode différente. Il est bien sûr important d'avoir un avantage compétitif mais, du point de vue de l'utilisateur final, les données propriétaires des composants sont-elles vraiment nécessaires, en particulier si l'on considère tous les autres facteurs de différenciation offerts par une conception créative ?

Recherche d'une norme

Quelles sont donc les chances d’aboutir à un accord sur un format normalisé permettant des échanges faciles de ces données, voire la création d’une bibliothèque de composants mondiale prête à l’emploi ? Aucune norme industrielle largement reconnue ne permet actuellement de définir toutes les informations des broches de composant, en plus de sa taille, afin de l’importer dans un logiciel de routage et d’automatiser ainsi davantage les processus de conception et de fabrication des circuits imprimés. Bien entendu, l’intérêt de la communauté des utilisateurs, des fabricants de composants et des entreprises impliquées dans la conception de circuits imprimés sont différents. Les fabricants de composants modifient régulièrement leurs types de boîtiers et ont tendance à choisir des conditionnements uniques pour de nombreux produits, espérant éliminer la concurrence et s’imposer en tant que seul fournisseur. La plupart d’entre eux ne se donne pas la peine de fournir leurs données dans les différents formats de logiciels de CAO disponibles. Les distributeurs de CAO non plus, lorsqu’il s’agit de soutenir un format de bibliothèque standard, car les vastes bibliothèques développées en interne servent à différencier leurs produits. De nombreuses grandes entreprises mondiales de conception et de fabrication considèrent le coût de gestion de ces bibliothèques comme une dépense nécessaire.

Cependant, les utilisateurs finaux sollicitent dans l'ensemble l'adoption d'un format universel, mais il est difficile d'y parvenir car les fournisseurs de CAO réalisent ces bibliothèques de différentes manières Aussi la conversion des données représente un défi important pour les entreprises et les utilisateurs, qui continuent de développer leurs propres bibliothèques.

Propositions passées

Diverses normes ont été proposées et instaurées au fil des années telles que la norme IPC-SM-782 («Surface Mount Design and Land Pattern Standard») développée par l’IPC (Association Connecting Electronics Industries, www.IPC.org)dans les années 80 et au début des années 90. Cette association professionnelle internationale représente près de 3 000 entreprises électroniques impliquées dans la conception, la fabrication, l’assemblage et les tests de circuits imprimés. Sa dernière norme, l’IPC-7351B, a remplacé l’IPC-SM-782.

Elle est utilisée dans les logiciels de nombreux fournisseurs offrant des calculateurs et des générateurs de modèles de circuits pour la création de nouvelles bibliothèques de composants. Son adoption reste toutefois limitée et de nombreuses normes concurrentes ont été proposées. Elles se sont cependant avérées insignifiantes jusqu’à maintenant. Si une norme devait émerger, elle proviendrait certainement des petites entreprises de conception et de leur utilisation croissante des moteurs de recherche de composants offerts sur les sites Web des distributeurs mondiaux d’électronique.

La solution Ultra Librarian

La société Accelerated Designs propose une solution de plus en plus utilisée. Son outil appelé Ultra Librarian (UL) est capable de stocker des descriptions d'empreintes et de symboles schématiques neutres du point de vue du fournisseur, ainsi que des calculs de géométries de pastilles reconnus par l'industrie ou spécifiées par les fournisseurs. Selon la société, la participation de nombreuses entreprises de CAO a permis de développer un outil capable d'exporter les données dans le format le plus exploitable. Certaines grandes entreprises de semiconducteurs s'en servent déjà pour distribuer des empreintes et des symboles.

Téléchargeable gratuitement à partir de nombreux sites, le UL Reader (un sous-ensemble de l'outil Ultra Librarian) permet de générer, d'importer et d'exporter des composants, avec leurs caractéristiques, par le biais de fichiers « .bxl » neutres, compatibles avec la plupart des suites de conception. Les empreintes de composants générées par l'UL Reader sont en fait basées sur les spécifications de l'IPC-7351. Une mise à niveau payante d'Ultra Librarian permet également aux utilisateurs finaux de modifier les normes utilisées pour la création des symboles et des empreintes de composants afin de les adapter à leurs propres normes internes.

Plus grand que la somme de ses parties

Cependant, les différents acteurs de cet écosystème de conception de PCB devront se coordonner au niveau des flux de données. Les fabricants de semiconducteurs joueront un rôle tout aussi crucial dans ce processus en acceptant de fournir les données des composants dans un format d'échange ouvert. Les principaux distributeurs de composants électroniques pourront ainsi faciliter l'accès aux données élémentaires pour les outils de CAO. Par exemple, le site Web DesignSpark.com, qui assure le support de l'outil de conception DesignSpark PCB, propose désormais des bibliothèques au format « .bxl » de grands fabricants, tels que STMicroelectronics et Microchip. Les sites Web de distributeurs mondiaux représenteront alors une ressource de bibliothèques très importante pour les concepteurs.

de bibliothèques très importante pour les concepteurs. Téléchargez DesignSpark PCB à partir du site
Téléchargez DesignSpark PCB à partir du site www.designspark.com/pcb
Téléchargez
DesignSpark PCB à partir du site
www.designspark.com/pcb

eTech - NUMÉRO 9

25

CONSEILS DE CONCEPTION

CONSEILS DE CONCEPTION EN ASSOCIATION AVEC Amplificateur casque Avec des composants courants Stefan Dellemann (Allemagne)

EN ASSOCIATION AVEC

CONSEILS DE CONCEPTION EN ASSOCIATION AVEC Amplificateur casque Avec des composants courants Stefan Dellemann (Allemagne)

Amplificateur casque

Avec des composants courants

AVEC Amplificateur casque Avec des composants courants Stefan Dellemann (Allemagne) Ce projet n’est sûrement pas

Stefan Dellemann (Allemagne)

Ce projet n’est sûrement pas le premier du genre, d’autres ont connu plus ou moins de succès, ils avaient de l’ampleur ou étaient d’une grande simplicité. Celui-ci offre un son de bonne qualité et utilise des composants faciles à trouver sur le marché.

Caractéristiques :

Charge de 33 Ω, l’alimentation de +/- 9 V

Impédance d’entrée (sans P1)

10 kΩ

Bande passante

3,4 Hz à 2,4 MHz

Distorsion et bruit (à 1 kHz, 1 mW/33 Ω)

0,005 % (B = 22 kHz)

Distorsion et bruit (20 Hz à 20 kHz, 1 mW/33 Ω)

0,01 % (B = 80 kHz)

Rapport signal/bruit (par référence à 1 mW/33 Ω)

89 dB (B = 22 kHz)

92 dBA

Tension max. (sur 33 Ω)

3,3 V (THD+N = 0,1 %)

Tension d’entrée max.

0,57 V (avec P1 au volume maximum)

Consommation

19 mA

26 eTech - NUMÉRO 9

On ne trouve plus guère actuellement d’amplificateur pour casque dans les magasins. De plus, ceux qu’on y trouve, particulièrement dans le monde de la hi-fi, sont passablement onéreux. En visant un peu moins luxueux que le matériel haut de gamme, le circuit présenté ici, bien que constitué de pièces largement disponibles, offre une musicalité plus qu’acceptable.

Le circuit

Le schéma s’apparente fortement à celui d’un amplificateur opérationnel de puissance (Voir figure 1) construit à base de composants discrets . On trouve à l’entrée un réglage de volume (P1 qui se branche sur une embase), suivi d’un condensateur de couplage (C1) vers un amplificateur différentiel (T1 et T2) muni d’une source de courant constant (T3) à la jonction des émetteurs. On règle la symétrie à l’aide d’un

potentiomètre ajustable (P2) entre T1 et T2 de manière à amener la tension de sortie à 0 V en continu par rapport à la masse. Pour obtenir la meilleure qualité sonore, il faut que les deux courants de collecteur soient identiques. On s’en aperçoit avec les valeurs mesurées en F et G sur le schéma, qui doivent être pratiquement égales. Le décalage d’entrée aux bornes de R1 est causé par le courant de base de T1. Il en résulte que la tension au point A est légèrement négative. En mesurant sur le prototype, on s’est aperçu que le courant de base de T1 est d’un peu moins de 3 μA. Sans possibilité de compensation de la dérive par P2, le décalage à la sortie se monterait à plus de 0,2 V : (1+R6/ R5)*U A = (1+10/1,5)*0,028 V. Un réglage asymétrique de l’amplificateur différentiel avec T1 permet d’éliminer ce décalage. Ce n’est sans doute pas la meilleure méthode au point de vue de la qualité, mais on préserve ainsi la simplicité du circuit.

Réglage de courant

La source de courant dans la branche des émetteurs (T3) est réglée, par les diodes D1 et D2 ainsi que la résistance R4, sur environ 3 mA pour pouvoir commander T4 de manière aussi linéaire que possible. Le signal audio suit son cheminement vers l’étage d’attaque T4 qui lui-même commande les puissants transistors de sortie T6 et T7. On obtient un gain interne plus élevé à l’aide de C4. Le courant de repos dans l’étage d’attaque, nous le fixons, par l’intermédiaire de T5 et R9, à quelque 5 mA.

En partant d’un coefficient d’amplification (hFE) de 50 pour les transistors de sortie, Ce courant de 5mA peut théoriquement délivrer une tension crête linéaire de 8V avec une charge de 32Ω (0.005 A×50×32 Ω=8V). Il se produit effectivement une limitation à cause de la source de courant T5 et de la chute de tension sur la jonction base/émetteur de T7 (à peu près 1,5 V). Il nous faut aussi tenir compte de la division de tension par R11 et R12 d’un côté, R10 et R12 de l’autre.

Sur la charge RL, on retrouve donc au maximum RL/(RL+R11+R12) * (9-1,5) = 4,6 Vpointe

Ceci concorde avec les 3,26 V eff que nous avons nous-mêmes mesurés, voyez les résultats. On en déduit que le

circuit est capable de délivrer, sur 32 Ω, (3,26) 2 /32 = 330 mW, largement de quoi satisfaire les mordus de pop/rock Derrière L’étage de sortie, R12 limite le

courant de sortie et assure la stabilité en cas de charge capacitive comme celle d’un long câble blindé jusqu’au casque d’écoute, ce qui évite aussi de griller Instantanément les transistors de sortie en cas de court-circuit. Les résistances R10 et R11 garantissent ici la symétrie. La bande passante est, malgré la valeur de C2 dans la rétroaction, encore bien supérieure à la gamme audio (voyez

à ce sujet les résultats de mesure).

Avec un condensateur de 2,2 μF, une valeur aisément disponible, le point de coupure, avec ses 7 Hz, est encore

acceptable (-0,6 dB à 20 Hz). Le schéma reprend les valeurs mesurées

sur l’un de nos prototypes. Elles sont

à prendre comme indications, mais

elles ne constituent pas des références exactes. Selon la fabrication, les jonctions PN et les facteurs de gain peuvent différer, ce qui se répercute naturellement sur la consommation de courant et les résultats de mesure.

Expériences

Celui qui n’apprécie pas le souffle (il est inaudible sur la plupart des casques d’écoute) peut augmenter l’impédance de la rétroaction jusqu’à environ 10 kΩ, auquel cas les courants de bases de T1 et T2 se compensent. On y arrive en remontant à 10 kΩ le résultat de la mise en parallèle de R5 et R6. Pour l’amateur d’expérimentation, il est possible de remplacer par exemple R5 par une résistance de 12 kΩ et R6 par une résistance de 68 kΩ. Le perfectionniste ira jusqu’à choisir des valeurs de 11,5 kΩ et 76,8 kΩ dans la série E96. Il est douteux que cela produise une différence audible, mais voilà éventuellement une manière de diminuer le décalage.

Construction

Une petite platine (voir figure 2) a été développée pour ce circuit, on peut la commander par le lien [1] qui vous permet aussi d’en télécharger le typon au format PDF. La figure 3 vous indique la disposition des composants.

Suite page 28 >

indique la disposition des composants. Suite page 28 > CONSEILS DE CONCEPTION 6 10V R2 R3

CONSEILS DE CONCEPTION

6 10V R2 R3 C4 R8 + C5 + F G H 100u 150R 100u
6
10V
R2
R3
C4
R8
+
C5
+
F
G
H
100u
150R
100u
1k
1k
16V
25V
A = - 28mV
T4
B = - 33mV
T1,T2,T3,T5 = BC550C
T4 = BC560C
T6 = BD139
T7 = BD140
C
= 0.73V
D = 0.71V
T6
E = 1.37V
C3
F = 1.31V
10p
G
= 1.37V
R7
H = 0.71V
C2
R10
I = 1.4V
J
= 83.5mV
A
4k7
6p8
I
J
10R
K
= 80.5mV
T1
T2
C1
R6
R12
D3
10k
10R
4u7
P1
R1
R5
63V
P2
10R
2x
K
B
1N4148
D4
100R
R11
10k
10k
1k5
0
T3
T5
T7
D1
R4
R9
C6
+
D2
C
E
D
150R
100u
270R
25V
6
10V
2x 1N4148
100701 - 11

Figure 1. Le schéma de l’amplificateur pour casque d’écoute n’utilise que des composants courants, aisément disponibles. à réaliser en deux exemplaires pour un amplificateur stéréo.

en deux exemplaires pour un amplificateur stéréo. Figure 2. Sans faire usage de CMS, le circuit

Figure 2. Sans faire usage de CMS, le circuit construit reste bien compact.

eTech - NUMÉRO 9

27

CONSEILS DE CONCEPTION

CONSEILS DE CONCEPTION Nomenclature Résistances Code commande RS R1,R6 = 10 k Ω 707-8300 R2, R3

Nomenclature

Résistances

Code commande RS

R1,R6 = 10 kΩ

707-8300

R2, R3 = 1 kΩ

707-8221

R4 = 270 Ω

707-8189

R5 = 1,5 kΩ

707-8246

R7 = 4,7 kΩ

707-8280

R8, R9 = 150 Ω

707-8167

R10, R11, R12 = 10 Ω

707-8063

P1 = 10 kΩ

Voir connecteur P1

P2 = potent. d’ajust. 100 Ω

652-4502

Condensateurs

Code commande RS

C1 = 4,7 μF, entraxe des broches 5 ou 7,5 mm

483-3955

C2 = 6,8 pF, entraxe de broches 5 mm

495-622

C3 = 10 pF, entraxe de broches 5 mm

538-1360

C4, C5, C6 = 100 μF 16 V, radial

707-5809

Semi-conducteurs

D1, D2, D3, D4 = 1N4148 T1, T2, T3, T5 = BC550C T4 = BC560C T6 = BD139 T7 = BD140

Code commande RS

544-3480

545-2254

545-2484

314-1823

314-1817

Divers

Code commande RS

Connexion pour P1 = connecteur mâle 3 broches, entraxe de 2.54 mm Connexion pour P1 = Cavaliers avec entraxe de 2.54 mm 7 douilles à souder pour broche de 1.3 mm Carte n° 100701, voir [1].

Carte, code commande 090190-1

251-8092

251-8503

631-9574

www.elektor.com/090190

251-8092 251-8503 631-9574 www.elektor.com/090190 Figure 3. La disposition des composants de l’amplificateur

Figure 3. La disposition des composants de l’amplificateur simple pour casque.

des composants de l’amplificateur simple pour casque. Figure 4. Installé dans le ProjectCase, le montage a
des composants de l’amplificateur simple pour casque. Figure 4. Installé dans le ProjectCase, le montage a

Figure 4. Installé dans le ProjectCase, le montage a fière allure.

À VOUS DE JUGER

Partagez, Évaluez et Commentez votre projet préféré au sein du chipKIT™ Challenge de DesignSpark.

Découvrez tous les nouveaux participants à cette compétition et soutenez votre projet préféré pour l’aider à remporter une partie des 10 000 $ mis en jeu.

Rendez-vous sur www.chipkitchallenge.com pour participer.

< Suite de la page 27

Comme d’habitude, il est préférable de commencer par l’implantation des composants les plus bas, résistances et diodes, et ensuite, progressivement, les plus hauts, condensateurs, transistors et broches de raccordement. Pour une exécution stéréophonique, il faudra construire deux platines et prendre pour P1 une version stéréo pour régler le volume sur les deux canaux

VA pour 2x6 V avec un redresseur en pont de 1,5 A associé à deux condensateurs de 8 200 μF/16 V, un pour chaque ligne d’alimentation. On peut y ajouter un circuit de stabilisation de tension. Les transistors de sortie T6 et T7 ne nécessitent pas de radiateur, mais s’ils sont installés sur un petit refroidisseur, le circuit sera à l’abri des courts-circuits.

simultanément. Si la source sonore est déjà équipée d’un tel réglage, on peut aussi omettre P1 et le remplacer par un strap entre les pastilles prévues pour les bornes 1 et 2 de l’embase.

Nous avons choisi de loger ce circuit dans un boîtier ProjectCase [2]. C’est facile à faire et procure en plus une belle apparence et une vue sur l’électronique, comme à la figure 4.

C’est facile à faire et procure en plus une belle apparence et une vue sur l’électronique,

L’impédance d’entrée du schéma tel

(100701)

qu’il est proposé, P1 compris, est de 5 kΩ au minimum, avec le volume en

Liens Internet :

position maximum. Remarquez que la platine est conçue pour un intervalle de 5 ou de 7,5 mm entre les bornes du condensateur de liaison C1. On peut alimenter le montage par exemple sur deux piles rectangulaires de 9 V. Mais il est aussi possible d’utiliser un transfo de 5

[1] www.elektor.fr/100701 [2] www.elektor.fr/100500

de 5 [1] www.elektor.fr/100701 [2] www.elektor.fr/100500 En association avec : Partagez votre point de vue sur
En association avec : Partagez votre point de vue sur www.designspark.com/etech
En association avec :
Partagez votre point de vue sur
www.designspark.com/etech
Partagez votre point de vue sur www.designspark.com/etech Le nom et le logo Microchip sont des marques

Le nom et le logo Microchip sont des marques déposées de Microchip, chipKIT est une marque déposée de MicrochipTechnology Incorporated, enregistrée aux États-Unis et dans d’autres pays. Le nom et le logo de Digilent et Max32 sont des marques déposées par Digilent Incorporated.Toutes les autres marques citées sur ce document sont déposées par les sociétés qui en sont propriétaires. Les propriétaires de ces marques ne sont pas affiliés à MicrochipTechnology Incorporated ou Digilent Incorporated, et ne vérifient pas, ne soutiennent pas ou ne se portent en aucun cas garant des produits ou solutions chipKIT. © 2011, MicrochipTechnology Incorporated.Tous droits réservés.

Les grands standards de la connectique continuent d'évoluer

Steve Keep, responsable du marketing de Molex pour la distribution en Europe, explique pourquoi les leaders du marché des connecteurs doivent conserver une longueur d'avance et optimiser leurs produits de base.

La pression croissante des prix dans le secteur de la connectique impacte inévitablement les marges opérationnelles des fabricants, en particulier pour les familles de produits dits "de base". Le parapluie qui couvre ces produits de base s'étend pour s'adapter à une offre plus large.

Ces dernières années, l'augmentation rapide du nombre de fabricants de connecteurs de base (fiches femelles, embases, etc.) a fait pression sur les prix. Pour rester compétitive sur ce marché, la société Molex a adopté une stratégie visant à offrir des solutions innovantes, en optimisant la fonctionnalité de ses produits de base avec de nouvelles caractéristiques, afin qu'ils puissent s'intégrer dans les nouveaux designs. L'augmentation des températures d'utilisation et les nouveaux types de placage, pour une plus grande fiabilité et de meilleurs cycles d'accouplement, lui permettent par exemple de se démarquer de la concurrence, sans se battre uniquement au niveau des prix.

L'une des améliorations apportées par Molex concerne le développement de nouvelles caractéristiques pour ses cosses à sertir, telles que le système « Anti Fish Hooking », qui permet d'éviter qu'elles ne s'emmêlent lorsqu'elles sont livrées en sac. Ce sont ces petits détails cruciaux qui lui permettent de se différencier. Il est clair, toutefois, que la concurrence ne restera pas passive et cherchera à l'imiter. Sans oublier qu'elle devra aussi inclure les connectiques de type USB, HDMI et FFC/FPC dans l'élargissement de la famille des produits de base. Ces technologies existent depuis de nombreuses années, mais Molex cherche toujours à les améliorer pour tenter de garder une longueur d'avance.

La présence mondiale de Molex dans le secteur de la fabrication est un autre facteur qui devrait lui permettre de conserver sa place de leader. Lorsque les conditions de marché sont instables, le lieu de fabrication a un impact, comme certains de ses concurrents l'ont remarqué. Molex est cependant capable d'exploiter ses sites de fabrication mondiaux pour garantir un approvisionnement constant et fiable, tout en maintenant des prix stables sur le marché, ce qui permet d'éviter d'éventuelles flambées des prix au niveau des produits de base.

Le marché des métaux jouera également un rôle important, car les connecteurs de base sont particulièrement exposés à ses fluctuations. Les métaux comme le cuivre et l'or représentent une part importante du coût des connecteurs et influencent considérablement leur prix. Molex travaille de plus en plus avec des métaux moins sujets à ce type de fluctuations, tels que le palladium,

30 eTech - NUMÉRO 9

« Le parapluie qui

couvre les produits de base s'étend pour s'adapter à une offre

plus large.

»

qui peut remplacer l'or. Elle développe actuellement des contacts en palladium pour sa gamme PicoFlex, ainsi que pour certaines fiches et embases modulaires. Le prix de ce métal varie peu et ses propriétés électriques sont intéressantes, voire meilleures, en termes de conductivité et de durabilité.

Il s'agit essentiellement de développer et d'améliorer constamment les produits que nous offrons aujourd'hui pour conserver notre part de marché et l'élargir.

pour conserver notre part de marché et l'élargir. POUR EN SAVOIR PLUS : www.rs-components.com/molex Partagez
POUR EN SAVOIR PLUS : www.rs-components.com/molex
POUR EN SAVOIR PLUS :
www.rs-components.com/molex
Partagez votre point de vue sur www.designspark.com/etech
Partagez votre point de vue sur
www.designspark.com/etech

Des ventilateurs intelligents pour des économies intelligentes

77 %

d'économies

Une usine de taille moyenne est équipée de 50 boîtes de commande avec des filtres à air qui fonctionnent en permanence. Remplacer vos ventilateurs AC classiques peut vous faire économiser 6,5 MWh d'énergie par an. Vous amortirez les frais supplémentaires de ces ventilateurs en seulement 4 à 6 mois.

ex : ventilateur axial compact ACi 4400

Qu'ils soient utilisés dans des armoires de commande, dans les technologies de réfrigération ou dans des ventilateurs à filtre, les ventilateurs AC compacts classiques demeurent la solution adoptée par le plus grand nombre. Le nouvel i-maxx est conçu pour inverser cette tendance. C'est sans surprise que les moteurs à bague de déphasage classiques convertissent près de 70 % de l'énergie qu'ils absorbent en chaleur et encore plus en ce qui concerne les pertes grâce à la géométrie relativement simple de leurs aubes. La gamme de ventilateurs compacts i-maxx ebm-papst optimise tous ces aspects, quelle que soit votre application. Le nouvel i-maxx série ACi 4400 constitue la première alternative à faible consommation d'énergie et entièrement compatible du point de vue mécanique au ventilateur AC compact classique de 120 mm. Il délivre les mêmes performances et possèdent les mêmes fonctions que le ventilateur AC Mais la comparaison s'arrête-là.

Code RS : 740-6389 Pour plus d'informations, visitez le site Web RS :

www.rs-components.com/ebmpapst

eTech - NUMÉRO 9

31

LES INDISPENSABLES AGILENT 34401A Multimètre de table 6,5 digits n Multimètre TRMS complet idéal pour

LES

INDISPENSABLES

AGILENT 34401A

Multimètre de table 6,5 digits

n Multimètre TRMS complet idéal pour tous les

tests et mesures en laboratoire. - Affichage 1 000 000 PTS - 12 fonctions de mesure - Interface RS232 et IEEE488-2 - Protection : 300 V CAT II

Critère de recherche sur le site RS : 501-354

300 V CAT II Critère de recherche sur le site RS : 501-354 AFFICHEUR GRAPHIQUE INTELLIGENT

AFFICHEUR GRAPHIQUE INTELLIGENT PANELPILOT

Panneau de mesure « plug-and-play »

n Écran TFT couleur 3,5 pouces à programmation par logiciel

(via USB) offrant 30 styles de compteurs prêts à l'emploi, au format paysage ou portrait, ainsi que la possibilité de créer son propre style. Avec sa double entrée de mesure 0-40 V c.c., son interface I²C, sa fonction d'écran tactile et sa fonctionnalité

complète de configuration de l'échelle, le Panelpilot est un moyen économique d'ajouter un panneau de mesure personnalisé dans une conception.

Critère de recherche sur le site RS : 704-8131

32 eTech - NUMÉRO 9

recherche sur le site RS : 704-8131 32 eTech - NUMÉRO 9 LUNETTES DE PROTECTION Lunettes

LUNETTES DE PROTECTION

Lunettes légères Bollé Safety

n Près du visage, avec monture à toucher

« velours » et excellent champ de vision.

Critère de recherche sur le site RS : 689-9617

de vision. Critère de recherche sur le site RS : 689-9617 ENREGISTREUR DE DONNÉES Mesure l'humidité,

ENREGISTREUR DE DONNÉES

Mesure l'humidité, la température et le point de rosée avec une grande précision

n Interface USB simple pour la configuration et le

téléchargement des données. Idéal pour surveiller les performances des chambres de tests environnementaux et autres tests thermiques de longue durée.

Critère de recherche sur le site RS :

666-8166

durée. Critère de recherche sur le site RS : 666-8166 KIT DE FIXATIONS EN LAITON Assortiment

KIT DE FIXATIONS EN LAITON

Assortiment de vis à tête cylindrique fendue, rondelles et écrous en laiton dans un coffret en plastique

nContient plus de 2 000 pièces de taille M2 à M6.

Critère de recherche sur le site RS : 100-282

M2 à M6. Critère de recherche sur le site RS : 100-282 Plus de 5 000

Plus de 5 000 nouveaux produits

GANTS à FAIBLE PELUCHAGE

Pour l'assemblage et l'inspection des composants électroniques

n De forme étroite pour un maximum

de dextérité et de maniabilité. Aérés sur le dessus pour plus de confort.

Critère de recherche sur le site RS : Polyflex blanc

Critère de recherche sur le site RS : Polyflex blanc CASIER DE STOCKAGE à 48 TIROIRS

CASIER DE STOCKAGE à 48 TIROIRS

Casier parfaitement adapté au stockage des petits composants

n D'autres casiers peuvent s'ajouter pour un

stockage supplémentaire. Montage mural possible. Les tiroirs sont munis d'un système anti-chûte permettant une ouverture totale sans risque. Des séparateurs de tiroirs sont également disponibles séparément.

Critère de recherche sur le site RS : 556-020

Critère de recherche sur le site RS : 556-020 LES INDISPENSABLES JEU DE TOURNEVIS ESD 5
Critère de recherche sur le site RS : 556-020 LES INDISPENSABLES JEU DE TOURNEVIS ESD 5

LES

INDISPENSABLES

JEU DE TOURNEVIS ESD 5 PIèCES

Pour une utilisation sur les composants sensibles aux décharges électrostatiques

n Contenu du kit : 3 x 100 mm plat, 4 x 100 mm plat, PH

0

x 60 mm cruciforme, PH 1 x 80 mm cruciforme et PH

2

x 100 mm cruciforme.

Critère de recherche sur le site RS : 469-7096

cruciforme. Critère de recherche sur le site RS : 469-7096 PIED à COULISSE NUMÉRIQUE Pied à

PIED à COULISSE NUMÉRIQUE

Pied à coulisse en acier inoxydable durci avec affichage numérique 1 mm

n Plage de mesure : 0 à 150 mm / 6 pouces avec résolution de

0,01 mm / 0,005 pouce. Précision : +/- 0,02 mm / 0,001 pouce.

Critère de recherche sur le site RS : 725-5689

ajoutés tous les mois sur rswww.fr

/ 0,001 pouce. Critère de recherche sur le site RS : 725-5689 ajoutés tous les mois

eTech - NUMÉRO 9

33

L'ADK de Google : pourquoi Google s'intéresserait-il à une plateforme de microcontrôleur ?
L'ADK de Google :
pourquoi Google
s'intéresserait-il à une
plateforme de microcontrôleur ?

De Andrew Back, co-fondateur de Solderpad

I y a un an, si quelqu'un avait posé la question l L'avantage Arduino pourquoi
I y a un an, si quelqu'un avait posé la question
l
L'avantage Arduino
pourquoi Google s'intéresserait-il à une
plateforme de microcontrôleur ? », personne
n'aurait su quoi répondre. Pourtant, lors que
la conférence Google I/O de mai 2011, la
société a révélé son kit de développement
d'accessoires Arduino pour Android.
Pourquoi soutient-elle le développement
de microcontrôleurs et pourquoi a-t-elle
choisi Arduino ? Cet article étudie l'ADK de
plus près, tout en examinant un concept
plus étendu : le matériel open source.
«
La réponse à la question « pourquoi Arduino ? » est simple : le
coût, la communauté, la générativité [1] et l'écosystème. La
technologie Arduino est abordable et s'accompagne d'une
communauté à la fois enthousiaste, inventive et étendue.
Alors que la plateforme et son approche en termes de
licences peuvent être considérées comme génératrices en
elles-mêmes, elles ont donné naissance à un écosystème
croissant de matériel et de logiciels dérivés et compatibles.
Aucun accord de licence, de partenariat ou de confidentialité
n'est nécessaire, tout est gratuit et la culture du partage prévaut.
matériel vendus sont relativement faibles et ne représentent qu'une
part minuscule de son chiffre d'affaires global. Sa mission est
d'« organiser les informations à l'échelle mondiale dans le but de les
rendre accessibles et utiles à tous ». Pour y parvenir, elle doit faire
tout son possible pour promouvoir l'utilisation de ses services et
de ses données. Ainsi, le but de la plateforme Android n'est pas de
générer des recettes en vendant du matériel, mais tout simplement
d'élargir la portée des activités de services en ligne de Google. L'ADK
renforce la proposition Android et ouvre la voie au système Android
@ Home, qui confèrera à la plateforme des capacités domotiques.
Un véritable moteur pour le développement
d'accessoires Android
Grâce à Arduino, Google peut exploiter une technologie
libre de toute contrainte juridique, en bénéficiant d'un
faible obstacle à l'entrée, ainsi que d'un vaste écosystème
de matériel et de logiciels complémentaires.
Les périphériques et les plateformes de périphériques
ne sont qu'un moyen de parvenir à une fin : créer
de la valeur en soutenant une stratégie de collecte,
d'organisation et de distribution des informations.
Une opportunité à multiples facettes
Le kit de développement d'accessoires ADK (Accessory
Development Kit) de Google a été conçu
pour faciliter le prototypage des accessoires
USB destinés aux périphériques Android. Il
Une adoption accélérée
Les raisons qui ont poussé Google à utiliser Arduino pour créer
son ADK sont claires. Il est toutefois important de reconnaître que
l'opportunité OSHW n'est pas limitée aux kits de développement
ou à un rôle accessoire pour les services en ligne.
sert de plateforme de développement pour
les accessoires de faible puissance basés
sur un microcontrôleur, ainsi que de mise
en œuvre de référence pour le protocole
utilisé dans les communications entre un
accessoire et un périphérique Android.
«
Organiser les
informations à l'échelle
mondiale dans le but de
Les deux éléments principaux de l'ADK
sont le matériel de connexion USB au
périphérique Android et le logiciel de prise
en charge. Le matériel correspond à une
carte Arduino Mega 2560 qui a été étendue
pour inclure un contrôleur USB Hôte, ainsi
les rendre accessibles
et utiles à tous »
Au moment de son lancement, le matériel ADK
de Google coûtait environ 300 €, un prix élevé
pour Arduino. Cependant, comme Google publiait
tous les documents de conception matérielle
sous licence libre, il n'a pas fallu attendre
longtemps avant qu'un clone compatible
apparaisse. Il a en fait suffit d'un mois, le
module « shield » Arduino adapté compris,
et le prix s'approchait des 60 €. Au cours des
mois suivants, et pendant ce qu'on pourrait
appeler l'achèvement du cycle OSHW (Open
Source Hardware), les créateurs de la plateforme
Arduino ont à leur tour lancé leur propre ADK.
Le phénomène F/OSS (Free/Open Source Software) a montré que
les opportunités pouvaient avoir de multiples facettes et qu'elles
n'étaient pas toujours évidentes. L'open source peut par exemple
servir à créer un marché pour des services, promouvoir des normes
basées sur la mise en œuvre ou offrir aux clients la possibilité
d'innover. Il s'agit peut-être de la seule approche capable de réduire
considérablement le coût associé à l'établissement d'une nouvelle
plateforme technologique et à l'acquisition de parts de marché.
La mission de Google
qu'un module « shield » Arduino adapté.
La connectivité USB Hôte est nécessaire,
car la plupart des périphériques Android ne la prennent pas en
charge. Le « shield » Arduino se branche sur la carte principale
de l'ADK et fournit diverses entrées et sorties de base, dont un
joystick, des LED, ainsi que des capteurs thermiques et optiques.
Il ne serait pas déraisonnable de penser
que Google espérait justement cela, car les
cartes clonées et dérivées sont également
compatibles avec le micrologiciel de l'ADK
et, par conséquent, avec Android. La
prolifération des produits compatibles avec
l'ADK aurait-elle été aussi rapide si la licence
avait été plus stricte ? Probablement pas.
Avec l'arrivée des modèles économiques ouverts, il ne s'agit
plus simplement de créer un produit, de le vendre à profit et de
protéger la propriété intellectuelle associée. Il est clair que ce
modèle traditionnel fonctionne toujours, mais un nombre croissant
d'options existe à présent et certaines peuvent aider à gagner une
longueur d'avance sur ceux qui ont choisi une approche plus simple.
L'open source pour le consommateur
La communication entre le périphérique et la carte de l'ADK est
possible grâce au protocole Android. Une bibliothèque associée
et un pilote USB Hôte sont fournis pour l'ADK et s'intègrent
tout simplement dans l'environnement de développement
Arduino. La prise en charge dans Android est apparue avec
la version 3.1 de la plateforme et a été « rétro-importée »
jusqu'à la version 2.3.4. Le développement logiciel est quant à
lui réparti entre l'application Android (par le biais de son kit de
développement logiciel, créé à l'aide de l'IDE Eclipse, par exemple)
et l'IDE Arduino pour le micrologiciel de la carte de l'ADK.
Une question d'informations
Soyons clairs sur une chose : Google n'est
pas une entreprise de matériel informatique.
Même si elle utilise une technologie de centre
de données personnalisée pour offrir ses
services et propose des dispositifs grand
public de marque Google, les volumes de
Google n'est pas la première entreprise à reconnaître les
possibilités offertes par la technologie OSHW aux consommateurs.
Lancé en 2009, le projet de recherche Homesense avait pour
objectif d'étudier la conception de maisons intelligentes.
Suite page 36 >
Open Source

34 eTech - NUMÉRO 9

eTech - NUMÉRO 9

35

< Suite de la page 35 Plusieurs foyers sélectionnés à travers l'Europe ont reçu un

< Suite de la page 35

Plusieurs foyers sélectionnés à travers l'Europe ont reçu un kit contenant un manuel et des blocs de construction compatibles Arduino. Un expert technique local était également à leur disposition.

En 2008, Bug Labs a lancé le Bug System, un système open source modulaire permettant de fabriquer des gadgets high- tech. Sa base centrale, le Bugbase, était un petit ordinateur doté d'un processeur ARM fonctionnant sous Linux. Compatible avec la plateforme Java Open Services Gateway initiative (OSGi), ainsi que l'IDE Eclipse pour le développement logiciel, il était extensible grâce à toute une gamme de modules matériels.

Des entreprises telles qu'Accenture et Orange ont utilisé le Bug System pour le prototypage de technologies mobiles et, en septembre 2011, les sociétés Bug Labs et Ford ont annoncé conjointement qu'elles allaient développer et distribuer des outils permettant de « promouvoir l'innovation en matière de connectivité à l'intérieur des véhicules ». Basé sur le Bug System, l'OpenXC a pour objectif de créer, selon Ford, « une plateforme entièrement ouverte à la communauté des développeurs et capable d'intégrer rapidement les besoins des marchés locaux pour offrir des solutions à la fois innovantes et abordables ». L'idée consiste à transformer la voiture en station d'accueil pour un matériel et des logiciels « plug-and-play » interchangeables afin de permettre un degré de personnalisation élevé pour les services et les fonctions de connectivité de véhicule.

Conclusion

En 2011, plusieurs sociétés ont misé sur l'OSHW (Google avec l'ADK, Facebook avec Open Compute, Ford avec le Bug System) et une chose est devenue claire : il ne s'agit plus d'un phénomène restreint. La pire des erreurs serait de considérer leurs initiatives comme de simples actes de générosité ou comme des paris très risqués de la part d'entreprises qui en ont les moyens.

Bien que l'OSHW offre de nets avantages pour la société, son histoire ne s'arrête pas là. Les entreprises ont reconnu d'importantes opportunités d'affaires dans ce que l'auteur et chercheur Doc Searls a nommé l'effet « à cause de », qu'il décrit comme « ce qui se produit lorsque vous faites plus d'argent à cause de quelque chose qu'avec quelque chose. » Il est important de penser au-delà de la notion d'offre gratuite et de considérer l'opportunité globale. Google a très vite compris cela (en commençant par son moteur de recherche en ligne) et sa stratégie s'est avérée payante.

en ligne) et sa stratégie s'est avérée payante. Notes [1] « La générativité est la capacité

Notes [1] « La générativité est la capacité d'un système à produire des changements non anticipés par le biais de contributions non filtrées de la part de publics étendus et variés. » — J.Zittrain, The Future of The Internet and How to Stop It, p. 70.

The Future of The Internet and How to Stop It, p. 70. 36 eTech - NUMÉRO

36 eTech - NUMÉRO 9

POUR EN SAVOIR PLUS : www.rs-components.com/development-kits
POUR EN SAVOIR PLUS :
www.rs-components.com/development-kits
Partagez votre point de vue sur www.designspark.com/etech
Partagez votre point
de vue sur
www.designspark.com/etech
Partagez votre point de vue sur www.designspark.com/etech TROUVER CRÉER ACHETER rswww.fr/electronique 0825 034 034 *

TROUVER

CRÉER

ACHETER

rswww.fr/electronique 0825 034 034 *

(*0,15 € TTC/mn)

de vue sur www.designspark.com/etech TROUVER CRÉER ACHETER rswww.fr/electronique 0825 034 034 * (*0,15 € TTC/mn)

LES INNOVATIONS EN CONNECTIQUE

dont vous n'avez peut-être pas entendu parler

De Dave Pike, Ingénieur marketing

C ontrairement aux derniers développements en matière

de semiconducteurs, les nouvelles technologies en termes de connectique font rarement la une des magazines industriels. Ceci ne traduit cependant pas un manque d'innovation. Cet article présente tous les développements récents concernant la conception et la production de connecteurs. Bien qu'elles existent depuis un certain

temps, ces nouveautés n'ont peut-être

pas reçu toute l'attention méritée.

connecteurs autodénudants SSL de TE Connectivity utilise une technologie qui permet de percer la gaine isolante par simple pression, pour une installation facile et rapide. Ses contacts ont été conçus pour accepter des fils monobrins ou multibrins sans dénudage ni soudure préalable, tandis que les bords arrondis du boîtier minimisent les effets du connecteur sur la distribution de la lumière dans les applications à LED. Un autre type de raccordement sans outil est proposé par Phoenix Contact.

Sa technologie « plug-and-play » Combicon utilise une méthode de raccordement de type cage à ressort. Son contact métallique

Nouveaux types de raccordements

Pour remplir leur fonction, les connecteurs doivent être raccordés à des fils, des câbles ou implentés sur des circuits imprimés souvent coûteux et encombrants, pouvant nécessiter une formation. De nombreux fabricants ont décidé de simplifier cela. Développée tout spécialement pour les applications d'éclairage à LED, la gamme de

à ressort est capable de maintenir les fils monobrins ou multibrins sans nécessiter

d'outil spécial. Le raccordement sur site est donc beaucoup plus facile et ne requiert aucun outil coûteux ni aucune formation poussée. La société utilise cette technologie dans plusieurs gammes de produits, dont ses blocs de jonction à monter sur rail DIN. Disponibles sur le marché depuis de nombreuses années, les contacts à pression ont évolué et permettent aujourd'hui des raccordements de haute fiabilité adaptés

à une multitude d'applications. Ils font

désormais partie des standards de base

38 eTech - NUMÉRO 9

des derniers connecteurs haut débit ATCA ou AdvancedTCA (Telecommunications Computing Architecture) de 2 mm destinés aux applications de télécommunications en rack, c'est-à-dire la version la plus évoluée du connecteur de fond de panier DIN41612. Les raccordements par pression se sont avérés très résistants et s'utilisent dans de nombreuses autres applications. Les connecteurs carte-à carte de PRECI-DIP font partie des nouvelles générations de raccordement. Grâce à leurs contacts à ressort, ces connecteurs résistent aux vibrations et conviennent parfaitement aux applications nécessitant une endurance mécanique élevée.

La miniaturisation et les connexions carte-à-carte Face à la miniaturisation des composants électroniques, les produits permettant une connexion carte-à-carte de type mezzanine sont devenus particulièrement intéressants. Les connecteurs de superposition de cartes SlimStacktm de Molex possèdent des contacts à lame résistants qui permettent de réduire considérablement la hauteur par rapport aux connexions à broches traditionnelles. Ceci en fait une solution idéale pour les boîtiers compacts des appareils portables grand public. L'épaisseur de ces connecteurs est très faible et la distance entre les cartes peut descendre jusqu'à 1,5 mm. Le connecteur Hirose DF23 offre des caractéristiques similaires et convient également aux environnements soumis à de fortes vibrations, comme les appareils portatifs à cartes multiples, en offrant également une distance de superposition de seulement 1,5 mm et un pas entre contacts extrêmement fin de 0,5 mm.

Des composants à applications multiples

Il n'est pas rare, dans le secteur de l'industrie, que des technologies s'utilisent dans des applications pour lesquelles elles n'étaient pas prévues à l'origine. Ceci est également le cas pour les connecteurs. Les fabricants sont de plus en plus souvent amenés à développer des versions compactes de systèmes initialement conçus pour la défense. Le connecteur cylindrique Mighty Mouse série 80 de Glenair était par exemple destiné à des applications destinées à la défense et l’aérospatiale. Il a cependant été adopté dans des applications médicales, industrielles et géophysiques nécessitant des composants compacts et légers. Cette série offre quasiment les mêmes performances que les systèmes d'interconnexion standard MIL-DTL-38999, mais a permis de réduire le poids de 70 % et la taille globale de 50 %, tout en conservant une configuration équivalente. Un autre exemple correspond à la série UTS de Souriau, la dernière version de la célèbre famille Trim Trio, avec des boîtiers moulés en plastique noir. Issue d'une génération de connecteurs antérieure, la série UTS se révèle très facile à utiliser. Elle conserve cependant la solidité et l’étanchéité recherchées dans les applications de robotique industrielle, de stations météorologiques, de gestion de la circulation, etc. Amphenol a également rejoint le marché avec Terrapin, une série miniature robuste de connecteurs push-pull circulaires. Initialement conçue pour les applications « montées par soudure », comme les radios et les systèmes GPS, Terrapin prend en charge le Gigabit Ethernet et s’utilise donc couramment dans les routeurs et les commutateurs LAN. Son indice d’étanchéité élevé en fait également une solution idéale pour les applications extérieurs, telles que la surveillance et la détection au sol.

Les fabricants proposent aussi des connecteurs initialement conçus pour le marché de l’automobile. Étanches, verrouillables et légers, ces connecteurs en plastique continuent d’être proposés comme solution pour l’automobiles. Cependant, leurs contacts à sertir, leurs boîtiers robustes et leur étanchéité conviennent parfaitement aux

environnements difficiles, comme ceux de la surveillance à distance des eaux souterraines ou des bâtiments. Les principaux exemples de cette technologie à applications multiples incluent la série JWPF de JST, la famille SSC de TE Connectivity et la série DTM de Deutsch.

Transmission haut débit

Le secteur des connecteurs haut débit a vu l'apparition de produits compatibles ATCA offrant des vitesses de transmission encore plus élevées. Il s'agit par exemple de la série ZipLine tm de FCI, qui offre une densité de signal accrue et des débits allant jusqu'à 12,5 Gbits/s pour des connexions carte-à-carte ou fond de panier. Harting a également développé le connecteur standard M12 (12 mm) pour permettre des vitesses de 10 Gbits/s et répondre aux besoins de transmission haut débit des systèmes de câblage de catégorie 6a, qui concernent principalement la mise en réseau de machines industrielles. Ce connecteur est conforme à la nouvelle norme PAS 61076-2-10x, qui définit une face d'accouplement uniforme pour les connecteurs M12 à 8 pôles. Enfin, les connecteurs SFP Plus de FCI ont été conçus pour permettre une bande passante de 10 Gbits/s dans des applications Ethernet haut débit à protocole Fibre Channel.

Ethernet haut débit à protocole Fibre Channel. POUR EN SAVOIR PLUS : www.rs-components.com/ connectors
POUR EN SAVOIR PLUS : www.rs-components.com/ connectors
POUR EN SAVOIR
PLUS :
www.rs-components.com/
connectors
Partagez votre point de vue sur www.designspark.com/etech
Partagez votre point
de vue sur
www.designspark.com/etech

Connecteurs associés

de vue sur www.designspark.com/etech Connecteurs associés Harting ATCA : 458-452 Souriau UTS : 190-958 Phoenix à

Harting ATCA : 458-452

Connecteurs associés Harting ATCA : 458-452 Souriau UTS : 190-958 Phoenix à ressort à cage :

Souriau UTS : 190-958

associés Harting ATCA : 458-452 Souriau UTS : 190-958 Phoenix à ressort à cage : 699-8679

Phoenix à ressort à cage : 699-8679

Souriau UTS : 190-958 Phoenix à ressort à cage : 699-8679 Glenair Mighty Mouse : 713-2889

Glenair Mighty Mouse : 713-2889

ressort à cage : 699-8679 Glenair Mighty Mouse : 713-2889 PRECI-DIP à ressort : 702-0301 Molex

PRECI-DIP à ressort : 702-0301

Mighty Mouse : 713-2889 PRECI-DIP à ressort : 702-0301 Molex SlimStack t m : 668-9371 FCI

Molex SlimStack tm : 668-9371

PRECI-DIP à ressort : 702-0301 Molex SlimStack t m : 668-9371 FCI Zipline t m :

FCI Zipline tm : 725-6213

eTech - NUMÉRO 9

39

Le site d'aide à la conception et de ressources en ligne des ingénieurs De Pete

Le site d'aide à la conception et de ressources en ligne des ingénieurs

De Pete Wood

Vous commencez un nouveau design et vous pensez acheter un kit de développement ou souhaitez connaître ses performances ?

Ce que nos membres pensent de certains de nos kits les plus prisés :

Carte mbed LPC1768 ARM Code RS : 703-9238

mbed est un outil qui permet de créer rapidement des prototypes sans se soucier des détails de bas-niveau du microcontrôleur.

« « «
«
«
«
des détails de bas-niveau du microcontrôleur. « « « Un des points forts de DesignSpark.com est

Un des points forts de DesignSpark.com est sa bibliothèque de revues indépendantes sur les kits de développement et plates-formes d'évaluation, rédigées par nos membres. Les utilisateurs peuvent y poster leurs commentaires et noter chaque kit. Les revues couvrent un large éventail de microcontrôleurs, microprocesseurs, kits de développement analogiques et de FPGA, régulièrement complétés par de nouveaux kits.

Ce module est une œuvre d'art avec son cœur rapide (96 MHz) et sa grande largeur de bus (32 bits). »

Honnêtement, que ce soit pour un prototypage rapide

au travail ou tout simplement s’amuser pour quiconque s’intéressant à l’électronique, mbed offre une solution à la fois simple et puissante de faire les choses. »

Les deux faces de la carte sont couvertes de composants et

il semblerait que de nombreux efforts aient été fournis pour la rendre aussi compacte que possible. Ce qui est bien, lorsque vous désirez une petite prise en bloc comme celle-ci. »

40 eTech - NUMÉRO 9

DÉVELOPPÉ PAR

comme celle-ci. » 40 eTech - NUMÉRO 9 DÉVELOPPÉ PAR Kit MPLAB ICD 3 avec Explorer

Kit MPLAB ICD 3 avec Explorer 16 pour microcontrôleurs Microchip Code RS : 687-2741

L'émulateur ultra-rapide le plus récent et le plus économique

de Microchip pour ses MCU et DSC Flash.

le plus économique de Microchip pour ses MCU et DSC Flash. « Probablement la meilleure façon

« Probablement la meilleure façon de débuter avec les microcontrôleurs 16 bits de Microchip. »

«

si

avec les microcontrôleurs 16 bits de Microchip. » « si Un très bon kit si vous
avec les microcontrôleurs 16 bits de Microchip. » « si Un très bon kit si vous

Un très bon kit si vous devez commencer avec Microchip, notamment

vous recherchez un débogueur et une carte 16 bits. »

Je pense vraiment qu'il s'agit d'un très bon kit de développement, car il fournit aux débutants tout le nécessaire pour démarrer avec les PIC 16/32 bits. »

«

Kit d'évaluation FPGA Spartan-3AN Xilinx

Code RS : 697-3406

Un système de développement complet, doté d'une fonctionnalité prête à l'emploi, pour tester rapidement les caractéristiques des circuits Spartan-3AN.

rapidement les caractéristiques des circuits Spartan-3AN. Je dois dire que j'ai été très impressionné. Les

Je dois dire que j'ai été très impressionné. Les applications démontrent efficacement la puissance du circuit et ce qui peut être accompli. »

«

Si, comme moi, vous débutez avec cette carte, je vous recommande

«

d'essayer le lien avec LabVIEW. C'est stupéfiant, il permet de créer un

VI (Instrument Virtuel) et d'interagir avec la carte en temps réel. »

www.designspark.com

DESIGNSPARKPCB Version 3 disponible
DESIGNSPARKPCB
DESIGNSPARKPCB

Version 3 disponible

Déjà plus de 100 000 téléchargements pour DesignSpark PCB, le meilleur logiciel gratuit sur le marché pour la conception de CI.

Fonctionnalités clés :

Bénéficiez de la simulation SPICE en exportant vos netlists vers différents outils de simulation populaires, comme LTspice etTINA

Calculer les impédances, la résistivité et la dissipation thermique nécessaires avec les calculatrices de conception

Regroupez plusieurs éléments de votre conception pour ne former qu’un seul ensemble avec la fonction Groupe

Visualisez votre carte à l'aide de la visionneuse 3D intégrée

Supporte un nombre illimité de couches de PCB et de feuilles schématiques par projet

Pas de restriction de licence ou de limite de temps

Génère les fichiers standard de l’industrie : Gerber, Excellon, DXF, IDF

Téléchargeable dès à présent sur :

www.designspark.com/pcb

eTech - NUMÉRO 9

41

MON AVIS

PAUL J CLARKE, MIET, INGÉNIEUR EN CONCEPTION ÉLECTRONIQUE, EBM-PAPST UK LTD, NOUS DIT :

L'électronique peut être aussi divertissante !

Il est facile de penser que des puces électroniques reliées par

des fils de cuivre n'intéressent que les geeks. C'est vrai, qui

a vraiment envie de savoir ce qu'est un courant de repos ou

une capacitance ? Pourtant, l'électronique est une discipline amusante et ceci explique en grande partie pourquoi nous l'avons choisie. Partager son enthousiasme après avoir téléchargé « Blinky » pour la première fois

«

Le talent existe et les

sur une carte Arduino n'est pas chose facile, mais nous devrions tous le faire.

projets sont de très haut niveau. »

J'ai beaucoup entendu parler du manque de compétences techniques chez les jeunes et de leur manque d'intérêt pour l'ingénierie. Il s'agit malheureusement d'un phénomène réel et malgré le vif intérêt suscité par l'informatique, le monde du travail a du mal à recruter de nouveaux talents. J'ai toutefois eu la chance de voir que les enfants s'intéressaient beaucoup plus à l'électronique que vous pourriez le penser. J'ai animé des clubs d'électronique dans des écoles et, avec le directeur technique d'ebm- papst, je suis membre d’un jury dans une association locale d'ingénierie en milieu scolaire. Le talent existe et les projets sont de très haut niveau. Il faudrait donc peut-être que nous, les ingénieurs d'un certain âge, nous nous souvenions de nos

premières découvertes et recommencions à parler des bases de

l'électronique et de toutes ces choses qui la rendent intéressante, comme le clignotement de LED et le déclenchement de sirènes

à l'aide du circuit timer NE555. J'ai remarqué que les jeunes

de maintenant trouvaient ces projets aussi passionnants que moi. Il y a seulement quelques semaines, une élève venue visiter ebm-papst pensait manquer de créativité, mais elle s'est mise à fabriquer des personnages avec de vieux composants pendant un cours de soudure. Nous avons besoin de méthodes d'apprentissage créatives et faciles pour former les jeunes techniciens et ingénieurs afin de les attirer vers notre secteur.

Heureusement, beaucoup de gens font justement cela sans s'en rendre compte. Grâce à la prolifération de l'OSHW (Open Source Hardware), des ingénieurs et des amateurs éclairés ont commencé à concevoir et à lancer des cartes de développement

et de prototypage simples à utiliser. Il n'a jamais été aussi facile de s'amuser avec des microcontrôleurs 32 bits ou de commencer

à explorer l'univers complexe des FPGA à l'aide d'interfaces conviviales, comme les outils de programmation Arduino.

Ainsi, que vous soyez un simple débutant ou un ingénieur expérimenté, prenez le temps d'examiner ces nouveaux kits, téléchargez ce projet de LED clignotantes, souvenez-vous de ce qui vous plaît tant dans l'électronique et faites en sorte de vous amuser et de divertir les autres avec des applications simples.

et de divertir les autres avec des applications simples. POUR EN SAVOIR PLUS : www.rs-components.com/ebmpapst
POUR EN SAVOIR PLUS : www.rs-components.com/ebmpapst
POUR EN SAVOIR PLUS :
www.rs-components.com/ebmpapst
Partagez votre point de vue sur www.designspark.com/etech
Partagez votre point de vue sur
www.designspark.com/etech

Besoin d’un expert en décodage mais vous avez un budget limité?

Les nouveaux oscilloscopes WaveSurfer MXs-B de LeCroy. Laissez la competition sur place.

Conçus pour le débogage et la conception de 200 MHz - 1 GHz

Excellente performance

200 MHz, 400 MHz, 600 MHz, et 1 GHz Bande passante

Féch 10 Géch/s maximum

25 Mpts de Mémoire Maximum

18/36 Voies Logiques en Options

Fonctionnalité avancée

WaveStream™ Visualisation rapide

WaveScan™ Recherche et localisation d’événements

LabNotebook™ Outil de création de rapport

• LabNotebook™ Outil de création de rapport www.rs-components.com/lecroy Large choix d’outils

www.rs-components.com/lecroy

Large choix d’outils d’analyses de Bus

I2C, SPI, UART

CAN, LIN, FlexRay™

USB

Audio (I2S, LJ, RJ, TDM)

MIL-STD-1553, ARINC 429

MIPI D-PHY, DigRF 3G, DigRF v4

FlexRay™ • USB • Audio (I2S, LJ, RJ, TDM) • MIL-STD-1553, ARINC 429 • MIPI D-PHY,
FlexRay™ • USB • Audio (I2S, LJ, RJ, TDM) • MIL-STD-1553, ARINC 429 • MIPI D-PHY,

Famille de connecteurs Sub-D AMPLIMITE

Le connecteur Sub-D demeure la référence en matière d'entrée/sortie pour un large éventail d'applications nouvelles et actuelles dans les technologies de la communication, l'informatique, l'équipement industriel et l'instrumentation.

TE Connectivity est en mesure de proposer l'une des gammes les plus vastes et polyvalentes de connecteurs de ce type, en versions haute densité et densité standard. Les produits à montage sur carte sont disponibles dans plusieurs

à montage sur carte sont disponibles dans plusieurs encombrements et configurations pour les terminaisons à

encombrements et configurations pour les terminaisons à pression et avec soudure. Les câbles conviennent aux contacts à sertir, aux terminaisons avec soudure ou aux raccordements autodénudants et sont accompagnés d'un outillage d'application afin de s'adapter à toutes les situations de production. Une gamme complète d'accessoires et de matériel complémentaires vient enrichir la famille Amplimite. Ainsi, vous avez la garantie de trouver la solution optimale pour votre application.

www.rs-components.com/teconnectivity

AMP, AMPLIMITE, TE Connectivity et TE connectivity (logo) sont des marques commerciales

AMP, AMPLIMITE, TE Connectivity et TE connectivity (logo) sont des marques commerciales