Vous êtes sur la page 1sur 95

MESSAGES - Ahmed Hulusi

INTRODUCTION

Mes chers amis…

Durant l’espace de temps de 35 ans, qui s’est écoulé depuis la parution de mon premier livre en 1965, j’ai
partagé avec vous la connaissance qui m’a été accordée par Allah, dans la mesure où j’ai pu l’exprimer par
écrit.

Comme je peux le constater aujourd’hui, les points de vue aussi bien que les méthodes de compréhension
que nous avons discuté en premier, ont fait leur apparition dans la plupart des groupes de gens, depuis
l’approche la plus conservatrice de la religion, jusqu’à celle visiblement la plus intellectuelle, même si sous
ses points de vue la signature n’apparaît pas du tout …

Permettez-moi d’éclaircir encore une fois à l’intention de ceux évaluent la religion (Dîn) avec leur cœur et
leur émotion ce point que…

Si vous acceptez le Dîn de l’islam avec sincérité, vous devrez essayer d’écarter les interprétations qui ont vu
le jour dans le cadre des circonstances du passé, et réévaluer les données qui nous ont été transmises par
Hazrat Muhammad (SA) de nouveau à la lumière des conditions et de la science du temps dans lequel nous
vivons.

Il ne peut pas y avoir une réforme dans le Dîn…car le Dîn est construit sur la pratique éternelle d’Allah, qui
est inaltérable ».

Une réforme dans la compréhension du Dîn a cependant déjà commencé de nos jours…

Pourtant une telle réforme ne pourra jamais être menée à bien sur des approches ponctuelles de la religion,
même si différentes personnes le prétendent…

Les approches du sujet telles que « comment adapter à nos circonstances actuelles telle ou telle question »
par une sorte de conciles, sont incorrectes ; aucune réforme dans la compréhension du Dîn ne deviendra
réalité dans cette orientation.

Pour qu’une réforme dans la compréhension de la religion aboutisse, il est absolument nécessaire de
reprendre le sujet depuis le début, et de jeter les bases de la compréhension de la religion (Dîn).

La religion peut aussi bien être acceptée comme la compréhension basée sur la reconnaissance d’un dieu
dans le ciel et d’un prophète qui serait comme un facteur ou un ambassadeur apportant un livre contenant
les ordres de ce dieu impérial ; ou bien comme quelque chose de construit sur les réalités appelées Allah,
Envoyé (Rasûl) telles qu’elles sont expliquées dans le Coran ; et le LIVRE qui explique ce système et toutes
les questions qui en dérivent est placé au rang qui lui revient dans une telle perspective.

Si le Dîn est envisagé comme l’acceptation d’un dieu dans le ciel avec son prophète de type facteur-
ambassadeur sur la terre, et que l’on envisage une réforme dans cette perspective, alors soyons assurés
avec certitude que la monstruosité qui naîtra de cet effort, ne sera jamais jugée digne de penser, et ne
recevra aucune considération de la part d’une personne raisonnable.

Sans prendre l’esprit du Coran comme base de départ, toutes les approches qui seront prises en
considération donneront lieu à d’avantages d’approches formalistes et déraisonnables,
au-delà de toute compréhension et de toute logique à la base des paroles et des lettres des ordres
impériaux émanant du dieu-du-ciel. Ceci n’apportera rien d’autre qu’un soutien aux idiots qui crient à qui
veut les entendre que « la foi est une acceptation sans raisonner » !

Nous devons voir que…

Le Dîn de l’islam n’a pas été communiqué à une groupe de gens par un prophète envoyé par un dieu dans
le but d’imposer une compréhension d’un Dieu Manitou ou d’une divinité tribale afin de les faire agir
solidairement par crainte de recevoir des coups !

Le Dîn de l’islam est le Dîn aux yeux d’Allah, et il est l’unique recette pour libérer l’humanité… Il explique
le système des dimensions de l’univers d’une façon qui peut s’appliquer à l’homme. Mais il est impossible
pour un faible d’esprit de saisir cette réalité !

D’autre part, même les groupes les plus intellectuels de Turquie, ne sont pas encore arrivés au point de
prendre le Dîn de l’islam dans son principe, de façon à le comprendre en s’aidant de la raison et de la
logique à tous les niveaux, à la lumière de la science.

Par conséquent, le Dîn n’est jamais pris en considération par un questionnement et une investigation au
point de vue du quoi, du pourquoi et du comment ; nous sommes alors les témoins d’acceptations
inconsidérées sans raisonner avec un esprit d’imitation selon lequel si quelqu’un de connu l’a dit alors cela
est vrai (argument d’autorité) !

Dans tous les cas, les approches sont des approches ponctuelles et locales, et la question n’est jamais
prise à sa base.

Exactement de la même façon qu’un aveugle perçoit un éléphant de par ses différents organes, et s’exprime
à son sujet en fonction de l’organe qu’il saisit !

Jamais aucun progrès ne sera fait en trompant et consolant 99% de la communauté musulmane ! Cela
revient à se tromper soi-même et à se consoler soi-même !

Sachons-le avec certitude…

LA FOI N’ACCEPTE PAS L’IMITATION (taqlîd)

Personne ne peut être un croyant (mu’min) à moins d’accepter consciemment les questions qui requièrent la
foi avec intelligence ; les adhésions par imitations n’apporteront jamais de bénéfice dans l’au-delà. Avec un
dieu Manitou, ilâh, on n’aura pas réalisé le Dîn de l’islam, ni expérimenté la foi.

A moins d’expliquer clairement ces points aux gens, et à moins de reconnaître ce fait, une « réforme dans la
compréhension du Dîn » ne sera jamais réalité.

Ce dont les communautés musulmanes ont besoin, ce n’est en fin compte rien d’autre que de la
connaissance. Les musulmans ont besoin de renoncer à vivre dans l’espérance d’un sauveur-mahdi., et aux
recettes toutes faites de liberté, et se tourner résolument vers la science, en questionnant, pensant et
comprenant les réalités.

Tant qu’un peuple ne questionnera pas honnêtement, et ne comprendra pas l’actualité du Dîn et du système
et de l’Ordre sur lequel il est construit, à savoir les actes d’Allah (sunannullah), ils ne feront que perdre leur
temps dans de vains débats sur des sujets frivoles, et ne connaîtront à la fin que la déception.

Avant de conclure, permettez-moi aussi de souligner ce point que le Système que j’ai essayé d’expliquer ne
sera pas compris en lisant un seul de mes ouvrages.
Il est nécessaire de lire tous les livres d’Ahmed Hulusi si l’on veut connaître son point de vue. Parce que
chaque livre peut être considéré comme une différente section d’un même livre qui explique le système et
l’ordre créé par Allah, communiqué sous le nom de Dîn de l’islam, avec la langue et la compréhension de
notre temps.

Mes pensées, mes jugements et points de vue sont disponibles dans mes livres et cassettes.

Je déclare ceci en tant que mon dernier message au public en général.

Avec l’honneur d’être devenu un auteur lu par des millions de personnes, je mets un terme aujourd’hui à ma
vie d’écrivain, et je me retire dans mon village, la paix dans l’âme, d’avoir accompli mon devoir avec mes
mains et mon esprit, et d’avoir communiqué les faits dont Allah m’a rendu conscient par Ses faveurs.

En outre, comme je vous ai transmis dans ce livre, mes messages qui ont été publiés sur mon site web, je
mets aussi un terme à mon activité sur internet.

Au-dessus de celui qui possède un savoir, il y a toujours Quelqu’un qui sait mieux.

J’exprime ma vénération pour ceux qui savent et vivent au-dessus des niveaux de mes écrits, et j’embrasse
ceux qui aiment sans avoir tout le savoir, et je souhaite du fond du cœur une paix d’Allah à chacun.

Qu’Allah soit notre soutien (Mu’în)

22.05.2000

***

Si vous ne prenez pas vos précautions quand vous tirez avec une arme, la balle pourrait ricocher, et vous
pourrez alors blesser quelqu’un de vos proches, au lieu d’atteindre celui que vous avez visé comme un
ennemi. Pire que cela, vous pourrez vous blesser vous-même à la tête, ! Chose irrémédiable !

Celui qui préfère les biens de ce monde à la religion, ne pourra jamais se débarrasser de la tromperie.

Un cœur blessé par une langue n’est jamais sans maître, c’est pour cela qu’il en coûte très cher à l’auteur
de la blessure.

***
2

Allah donnera à ceux à qui Il accordera la certitude, la possibilité de reconnaître leurs fautes et de se
débarrasser des voiles de l’ignorance, et Il acceptera d’eux leur repentir et leur demande de pardon.

Cependant, les autres qui furent destinés, de par leur décret, ils se détourneront de la connaissance d’Allah
et continueront à vivre dans un enfer avec leur émotivité. Et en conséquence, ils arrivent aveugles dans
l’Au-delà.

***

Si vous regrettez ce que vous avez fait hier, évitez de refaire la même erreur aujourd’hui !

Soyez attentif, quand vous examinez les causes de votre regret et de votre inquiétude, ou la cause de ce
qui pourrait vous brûler dans le futur, et évitez de les refaire aujourd’hui.

Si vous avez peur de perdre, alors ne faites pas courir de risques à ce que vous risquez de perdre.

Si vous n’êtes pas capables d’améliorer votre état actuel, de façon à écarter toute crainte pour le lendemain,
cela signifie que vous n’êtes pas prêt d’en finir avec les flammes qui vous brûlent.

Les gens de la terre vivent avec leurs émotions, les gens du Ciel vivent avec leur sagesse. (Intellect)

***

« Paraissez comme vous êtes ou soyez comme vous paraissez ! » Avec ces paroles, Mawlana Jalaluddin
Rumî voulait faire comprendre la fausseté de l’hypocrisie.

C’est susciter la discorde dans son propre cœur que d’agir devant les autres de façon contraire à l’opinion
que nous nous en faisons. La discorde est cependant associée à une conception polythéiste.

Il vaut mieux rester à l’écart de la compagnie de quelqu’un qui ne vous inspire pas confiance, que de
devenir un semeur de discorde.

***
5

Un père remet à son fils un sac de clous et lui dit de planter ?? un clou dans la commode en noyer à chaque
fois qu’il perdra patience. Le fils plante exactement 37 clous le premier jour.

Les semaines passant, l’enfant apprend à garder son self-control, et commence à utiliser de moins en moins
de clous. Rapidement l’enfant ne tarde pas à comprendre qu’il est plus facile de garder son calme et sa
patience que de planter un clou dans la commode en noyer. Il informait son père à chaque fois qu’il
n’utilisait aucun clou.

Cette fois, son père lui demande d’arracher un clou à chaque fois qu’il gardera son calme, et qu’il
surmontera son impatience.

Les semaines passent et l’enfant finit pas arracher tous les clous grâce à la maîtrise de la patience et du
calme, et va voir son père. Ce dernier prend la main de son fils, le conduit devant la commode et lui dit :

Oui, mon fils !, tu as travaillé dur, et tu as appris à ne plus faire de trous dans la commode en contrôlant tes
élans.

Mais regarde les trous dans la commode ! Ils ne guériront jamais, et resteront ainsi pour toujours.

Tes réactions émotives, ton impatience causeront à chaque fois une blessure incurable dans le cœur tendre
des autres. Peu importeront alors les excuses, les blessures resteront là. Une attaque par la langue
blessera autant qu’une attaque physique.

Nos amis sont une joie pour nous, ils nous font rire, ils nous encouragent au succès, ils nous donnent une
oreille attentive, et sont toujours prêts à nous ouvrir leurs cœurs

Socrate

***

Durant les centaines de millions d’années que vous allez passer dans le tombeau, vous ne recevrez que les
ondes de ceux qui vous ont aimé, pas celles de ceux qui vont ont flatté.

Tachez d’être avec ceux que vous ne pouvez pas acheter avec l’argent !

***
7

Le scepticisme et le doute vous rendent la vie un enfer, alors que méditer élargit vos horizons.

Ce n’est pas en fréquentant les ignorants que l’on parviendra à la certitude (yaqîn) au sujet d’Allah.

Il est essentiel de cesser de balancer entre l’état d’ivresse du parfum de l’Unité, un jour, et l’état où l’on se
retrouve pris au piège de la nature humaine, un autre jour, il faut fixer le cœur sur la contemplation
permanente de l’Unité.

***

La cupidité est le signe de l’incapacité d’apprécier ce qui est nous donné, et de désirer toujours « en plus ».

La gratitude consiste à voir celui qui donne comme le donneur. Chercher un donateur derrière le Donateur
est associer une divinité à Allah.

Ingrat se dit de celui qui ne vit pas l’effet du savoir.

La pire des auto-consolations est celle où l’on se console avec le bla-bla du savoir, sans chercher à
l’appliquer dans la vie.

Celui qui ne peut pas sortir de son cocon tissé par ses émotions, est appelé inconscient.

Seriez-vous inconscient au point d’accepter d’entrer dans l’autre vie avec votre cocon ?

***

L’éclipse de la lumière de la compréhension et de l’intelligence obscurcit le futur d’une personne plus que
l’éclipse du soleil dans le ciel.

Il existe un lien entre les deux sortes d’éclipses.

Les sortes d’ondes qui proviennent directement d’une éclipse impriment un choc au cerveau quand la
position du soleil (au moment de l’éclipse) chevauche la position du soleil dans le thème astral, et cela
favorise le mauvais jugement et les erreurs de logique.

Tout témoin d’une éclipse solaire est influencé par ces effets en proportion de l’ouverture de son cerveau.
Il est hors de doute qu’une telle preuve est le résultat de l’opération du mécanisme et du système créé par
Allah (sunnatullah).
10

Il est intéressant de remarquer qu’alors que le Coran affirme : « il n’y a pas de déité » (lâ ilâha…), un groupe
de personnes continuent de se qualifier de théologiens (savants en ilâhiyyat) !

Comment des écoles de théologie, de « sciences religieuses » pourraient-elles exister ?

Je voudrais bien savoir combien de spécialistes en sciences religieuses existent en Turquie et dans le
monde et qui ne sont pas des « théologiens » !

Pensez-vous que chacun choisit librement le compagnon qu’ il mérite?

***

11

Un imitateur (muqallid) vit en se répétant « hier » et oublie de lire en lui-même.

Un homme qui expérimente (muhaqqiq) lit le Livre et exprime ce qui n’a pas encore été dit. L’un se satisfait
du passé, l’autre découvre du neuf.

Celui qui lit les sunnatullah, en même temps que le système et l’Ordre d’Allah explique les aspects du
système qui n’ont pas encore été expliqués auparavant, alors que l’imitateur perd sa vie dans les
métaphores de l’hier.

L’état spirituel d’un homme est la manifestation de son savoir. Ou bien le savoir d’un homme est vrai, il en
est de même de son état, ou bien son état est faux, ainsi en sera-t-il de son savoir.

Chacun vivra les effets de sa compréhension. Si vous penchez un pot d’eau, seul en sortira ce qui s’y
trouve.

***

12

Ce qui est juste dans l’ordre de la science pourrait être faux dans votre opinion.

Celui qui ne peut pas libérer son esprit de l’image des saints (awliya) qu’il se fait d’après les
conditionnements de son milieu aura tendance à dénier l’existence du vrai saint en face de lui.

Le problème réside dans l’incapacité de se purifier des conceptions de dieu, prophète, et saint, créés en
référence avec nos données personnelles, et de comprendre les sens dénotés par les noms Allah,
RasulAllah et walî.

***
13

Tant qu’un point de vue qui conduit à l’erreur est maintenu, il n’y a aucune moyen de redresser les erreurs
et les fautes.

Ne soyez pas inquiets pour avoir perdu, mais pour ce qu’il vous en coûtera d’avoir perdu.

Si vous ne pouvez pas prendre en compte les résultats qu’engendreront vos actions basées sur les
émotions, les préjugés, vos troubles et votre vie infernale ne trouveront jamais un terme.

Les initiatives entreprises sans considérer leurs effets possibles, et sans en assumer les conséquences,
sont souvent irréparables. Parce que ces étapes conduisent à des croisées de chemins, avec des
aiguillages.

Dans le Système, il est impossible de faire marche arrière.

Malheur à celui qui se détourne de la bénédiction éternelle de l’Au-delà pour des choses qu’il abandonnera
dans ce monde, et pour lesquelles il ne reviendra jamais.

Hé, mon pauvre ami ! Ne laisse pas tes émotions devenir ton crocodile ! Cherche ton ennemi dans ta tête,
plutôt que de le chercher à l’extérieur !

Tout homme est son propre ennemi !

***

14

L’homme ne peut pas s’empêcher de chercher à causer le trouble ! Qu’Allah nous accorde sa guidance
(hidayat)… Deux bâtons secs en enflammeront un vert ( l’innocent aussi souffrira de la compagnie de deux
malfrats)

Quelques cupides et escrocs suffisent à tromper des milliers de gens. Qu’en serait-il si des centaines de
milliers de gens se lançaient dans la poursuite de gains illicites, au mépris de la loi et de l’équité ?

Si cela aussi se produisait…alors, il ne nous resterait plus qu’à prier pour que « Allah nous préserve du pire

Je demande à Allah le salut et le soutien pour surmonter les difficultés, pour moi et mes amis…

Tirons-en une leçon, changeons et rectifions nos voies, afin de trouver le salut. Qu’Allah nous préserve tous
du pire !

17 Août 1999

***
15

La vie de ce monde est sous l’ordre d’un Scénariste.

Une personne sage ne disputera pas au sujet de ce qui est déjà fait, mais cherchera plutôt le moyen de
réparer les dommages causés.

N’essayez jamais de changer le jugement des autres, n’en parlez même pas !

Si quelqu’un vous demande quelque chose sur le chemin, alors dites d’accord, et reprenez votre propre
chemin.

Apprenez une leçon en observant un cours d’eau. Quand l’eau rencontre un grand rocher, elle le contourne,
change son itinéraire, et se fraye un autre chemin pour couler !

Toute personne accomplit ce qui est attendu d’elle pour atteindre sa destination personnelle. Celui à qui
revient une part fera de son mieux pour obtenir sa part comme prévu, et celui qui n’en aura pas fera aussi
de son mieux pour rejeter les bénédictions qui se présenteront sur son chemin.

Suivez votre propre voie selon ce que vous savez de vrai, sous la guidance de votre foi, même si vous
deviez rester seul !

Celui qui se détourne de la Sagesse, a déjà choisi l’inconscience ! et il est alors destiné a subir les
conséquences de son choix.

22 Août 1999

***

16

…Peut-être ont-ils encore leur iman (foi) avec eux, , peut-être encore l’ont-ils aussi perdu !

Il est arrivé sans prévenir ! Même leurs plus chers ne sont pas à leurs côtés, maintenant !

Ils avaient des espoirs quand ils s’étaient mis au lit… Ils pensaient au lendemain…Ils avaient des choses à
faire,, et ils avaient des rêves Mais tous ont été réduits en poussière, soudainement.

Des centaines de milliers de sans-abri, sans famille, sans vêtements.

Encore envie d’un combat pour les biens de ce monde ?

Encore envie d’une agression pour les biens de ce monde ?

Les nuages sombres bruinent ! Il y a quelque chose dans l’air !

Il semble que des troubles pires vont s’abattre sur ceux qui ne retiennent pas les leçons !

22 Août 1999
17

Celui qui a un cerveau atteint ne pouvait pas comprendre l’implication de ces avertissements !

« Jamais pourtant Nous n’avons aboli de cité sans qu’elle n’eût ses donneurs d’alarme (sous forme)
de rappel, car Nous ne sommes pas enclins à l’iniquité » (Coran, Les Poètes, XXVI, 208-209)

Comme les idiots ont travesti les implications des mots nabi et rasoul, un mystère aussi important a été
perdu de vue et rejeté dans l’ombre. Il devenait par conséquent difficile de percevoir ‘‘les avertissements et
d’en repérer l’origine’’

Quand votre moi intime (batin), votre essence, votre vérité (haqiqat), la voix du système devient manifesté
sans restriction de lieu ou de personne, alors une communauté ou un individu rencontrera la fonction de
Risalat (la qualité de rasul).

Les sots n’ont pas réalisé que le Rasul est le donneur d’alarme, et le donneur d’alarme est rasul qui est le
récepteur de la voix d’Allah !

Nubuwwat est close et achevée, mais risalat, c’est à dire les « avertissements d’Allah » continueront et
dureront jusqu’au Jour du jugement. L’implication de Risalat n’est pas la même, ici, que celle de nubuwwat.

Par conséquent, les avertissements d’Allah parviennent aux individus ou aux communautés toujours sous
un nom ou une image ! Cela s’applique à tous les peuples et à toutes les nations du monde. Ceux qui ne
prendront pas en compte ces alarmes en souffriront les conséquences !

« Si Nous les avions détruits pour les châtier, ils pourraient dire : « Seigneur, pourquoi ne nous as-
Tu pas envoyé d’envoyé, de sorte que nous suivions Tes signes avant d’être avilis et mis à mal ?… »
(Ta Ha, XX, 134)

23 Août 1999

***

18

Si les corps qui deviennent gangrenés par la corruption ont eux aussi acquis l’immunité contre les remèdes,
à cause de «la loi sur les droits et devoirs des fonctionnaires du gouvernement…»

Si les gens peuvent obtenir n’importe quoi, légalement ou illégalement par la corruption, et si l’argent et la
force du pouvoir peuvent régner sans partage…

Alors, les ondes des pensées émises par une telle communauté sont des ondes qui attirent les tonnerres
dans les nuages noirs, et elles jouent le rôle de para-tonnerre sur terre. La nature et les humains constituent
un tout, et sont interconnectés et ils agissent constamment l’un sur l’autre.

Quand il grêle, les grêlons tombent sur toute la place et ne font aucune distinction entre ce qui est bon et ce
qui est mauvais.
L’Occidental pourrait obtenir ce qu’il mérite pour ses actes sous forme de tremblement de terre, l’oriental
sous une autre forme. Chacun vivra les effets de ses actes.

La chose la plus importante à faire quand s’abat une calamité est l’endurance, et préalablement à cela, il y a
la prise de précaution autant que possible. Si vous êtes capables de prendre des mesures de sécurité, c’est
parce que cela a été inscrit dans votre destin.

Chaque peuple vit les conséquences et les résultats de l’administration des chefs qu’il s’est choisis. Un
peuple est comme une graine, ses chefs en sont les fruits.

27 Août 1999

***

19

Hier s’en est allé, on ne pourra jamais le ramener.

Pourtant, vous ne saurez jamais ce qu’apportera demain.

Le moment présent que vous vivez, construit cependant pour vous votre futur paradis ou enfer.

Abandonnez le conflit, apprenez à aimer !

Sans restreindre, sans être restreint !

Les restrictions sont l’Enfer, comprends cela !

Ne vous trompez pas vous-mêmes avec les rites sunna de la circoncision alors que vous attendent des
obligations fard. Vous serez blâmés si vous dépensez de l’argent pour accomplir le (pèlerinage de) ‘Umra,
alors que les victimes du tremblement de terre gisent autour de vous.

Tachez d’apprendre que servir les autres c’est servir Allah, alors que nourrir de la haine est une révolte
contre Allah.

Nous sommes ici aujourd’hui et nous serons ailleurs demain. Quelle trace laisseriez-vous pour demain afin
que les gens se souviennent de vous en bien, et prient pour vous ?

28 Août 1999

***

20

Près de 40.000 personnes se sont mises au lit et ne se sont plus levées ! Elles ne pouvaient plus rouvrir
leurs yeux pour voir une dernière fois leurs époux, leurs frères et leurs siblings ??.

Ils se sont retrouvés soudainement dans un monde tout à fait nouveau, perdant du coup tous leurs espoirs
et leurs rêves.
Des centaines de milliers de personnes se retrouvèrent sans toit, sans bien, dans le dénuement.

La vie essaie de nous enseigner quelque chose à travers ces catastrophes, mais si nous continuons encore
à passer notre temps à accumuler les choses qui ne nous appartiendrons plus demain, et qui probablement
ne seront d’aucun usage à ceux que nous laisserons derrière nous, et par conséquent, si nous
n’économisons pas un peu de notre temps pour nous préparer pour l’environnement auquel nous sommes
destinés à vivre définitivement, je vous assure qu’il n’y aura personne là-bas pour avoir pitié de nous !

Ceux qui ne peuvent encore percevoir et comprendre ce que leur apporteront les lendemains, et ceux qui
tendent à considérer les messages reçus comme « des annonces de mauvaise augure » seront déçus, et
seront très attristés à un moment inattendu, parce qu’ils n’auront pas su ce qu’ils étaient en train de défier !

31 Août 1999

***

21

Un jour, quelqu’un a dit : « Perspicace est celui qui peut voir d’avance ce qui va lui arriver »

Je ne sais pas s’il est toujours capable de voir ce qui est sur le point de lui arriver !

Il y a 2000 ans, Jésus (AS) interrogea ainsi les gens : ‘‘ vous comprenez qu’il va bientôt pleuvoir quand le
vent commence à souffler, n’est-ce pas ?’’

Je me demande si les gens avaient au moins compris ses paroles !

Pendant que les donneurs d’alarme avertissent les gens de différentes façons, les idiots continuent de
s’imaginer que tout va continuer comme avant. Ils continuent à danser sur le pont, sans se douter que le
bateau pique du nez dans l’océan !

Le ciel s’assombrit, le sol tremble, mais l’écervelé prend le bruit pour celui d’un instrument de musique.

Ceux qui ne pensent qu’à se remplir les poches et à jouir, n’ont pas encore appris qu’il n’existe pas de
remède à la gangrène.

C’est toute la communauté, à tous ses niveaux, qui avait mérité la tempête ! A cause de sa persistance
dans les erreurs ! En vivant de la corruption, en confiant les rênes du pouvoir à des chefs incapables ! Les
branches vertes brûleront aussi quand elles sont à proximité de deux bâtons secs (proverbe pour dire que
les bons sont souillés par la compagnie des mauvais).

Maintenant, ce n’est plus le temps de verser des larmes, et de se lamenter.

Essayez de trouver une bonne place pour y poser votre tête, faites-en un objectif afin de sauver
votre iman (foi) ! Parce que tous les sages ont du bon sens et voient ce qui risque de leur arriver.

Laissez à eux-mêmes ceux qui dénient cette réalité ! Celui qui cherche trouve !

Il n’y aura personne pour les pleurer !

01 Septembre 1999
22

L’astrologie n’est pas la prophétie !

L’aspect des planètes peut fournir à ces interprètes des informations intéressantes à la lumière des
expériences du passé. Par exemple, les aspects du 7 septembre, à 21 :30, et celui du 16 septembre à 15
:30 qui semblent stimuler les tremblements de terre peuvent être considérés comme difficiles et dangereux..
Cependant, il n’est pas possible de déterminer avec précision le lieu et la magnitude des tremblements qui
se produiraient. En outre, il faut garder à l’esprit que les résultats se manifestent généralement dans les
jours qui suivent et non au moment même où l’astrologue les prévoit.

Il faut comprendre ce fait que nous ne vivons pas dans un monde plat, et que l’univers ne tourne pas autour
de nous ni pour nous !

Un système, un mécanisme universel a été créé, et nous vivons guidés par ce mécanisme, que l’on appelle
les sunnatullah, les actes d’Allah.

2 Septembre 1999

***

23

Il faut cesser d’être un écervelé qui juge dieu ! Personne ne punit personne !

Toute personne, toute communauté vit les conséquences de ce quelles ont fait de leurs mains, de ce
qu’elles ont fait de leurs pensées, ce qui est la récompense de leurs actions.

Le magnétisme du mal attire le mal, et ceux qui ne rompent pas avec le mal partagent le même sort que lui.
Le magnétisme du bien, à son tour, attire les bons et ses compagnons partagent le même résultat.

Une génération qui a grandi dans le haram (illicite) et dans la corruption, n’a peut-être pas commis de péché
elle-même, mais ce la ne change en rein la réalité. Ces gens finissent comme des empoisonnés !

Souvenez-vous ! Il n’y a pas de dieu dans le ciel à qui vous demanderez compte !! Vous êtes soumis au
système de l’être, à l’ordre et au mécanisme d’un univers créé.

2 Septembre 1999

***
24

Il est difficile d’accepter totalement tout ce qui ‘est passé, mon ami ! Cela demande iman, de la foi !

Pas seulement des mots, mais avec la compréhension de son caractère essentiel, et en « digestion ».

Pourtant, il est plutôt facile de croire en un « dieu » qui vous a créé dans votre esprit et auquel vous prenez
pour Allah… de façon à pouvoir le juger facilement quand les évènements ne sont pas conformes aux
prévisions de votre cerveau.

Mais si vous osez juger le créateur de l’univers avec votre minuscule cerveau, alors que vous n’êtes même
pas capables de saisir le sens du ‘u’ dans le mot ‘univers’, c’est encore un signe que vous êtes entrés dans
le domaine …de la psychiatrie.

Si vous avez la moindre intention de voir et de comprendre les réalités, et d’organiser votre vie
conformément à elles, essayez alors de comprendre le système dans lequel vous vivez. Si vous cessez de
« prendre des mesures », c’est à dire de vous conformer à une exigence du système, et que vous décidez
de « laisser les choses à un dieu dans votre imagination », vous verrez certainement où cela vous mènera !

Un jour, un tremblement, un autre une inondation ou une émeute, un soulèvement peuvent survenir ! Ils se
produisant tous les jours dans un coin du monde ! Et tant d’innocents souffrent aussi de la compagnie des
coupables pendant ces évènements !

Se creuser la cervelle avec eux, si vous gaspillez votre temps à apprendre « comment préserver vos biens
de ce monde », quelle honte sur vous alors dans l’au-delà, car la mort est inévitable aussi pour vous.
Personne ne s’attristera sur votre sort !

Viens, prends une leçon de ces évènements et retournez à vous même !

Si vous n’êtes pas capable de voir le donneur d’alarme, essayez au moins de comprendre Celui qui le fait
parler !

Avant qu’il ne soit trop tard !

3 Septembre 1999

***

25

Il n’est jamais possible pour ceux qui n’ont pas encore compris l’Un désigné par le nom Allah, de
comprendre encore l’ordre et le système, qui est le Dîn la religion- dans lequel ils vivent ! En pareil cas, il
n’est jamais possible pour eux d’évaluer les jours et les évènements dans lesquels ils vivent !

Faute par eux de comprendre le système et l’ordre dans lesquels ils vivent, les gens ne rendent pas leur dû
à leurs conjoints, ni à leur travail, ni aux biens qui les font vivre.

Il sera trop tard, quand ils réaliseront que leur monde imaginaire n’est pas compatible avec les réalités
universelles !
Telle est la réalité qui ne peut être justement appréciée que par ceux qui sont destinés à atteindre la paix et
la félicité.

19 Octobre 1999

***

26

Se demander si c’est la nature, ou le destin, ou Allah, ! Nous sommes dans un labyrinthe ou comme
quelqu’un de perdu dans le brouillard.

Le serviteurs du dieu du ciel qui ne sont pas au fait des découvertes de la science génétique, s’imaginent
encore un dieu père assis la-haut et écrivant le destin de la création avec une plume au fur et à mesure que
s’écoulent les évènements !

Où pensez-vous que …c’est ce qui ordonné dans l’éternité passée qui se manifeste maintenant, et que les
jugements humains ne sont « rien » d’autre qu’un rien aux yeux de Allah ?

Toute personne et toute communauté vit le résultat de ses propres actes ! Même les branches vertes
brûlent, au coté de deux brandons de bois sec !

20 Octobre 1999

***

27

Le tremblement de terre est maintenant passé. Il est passé après avoir causé beaucoup de dégâts aux
corps et aux esprits.

Les influences cosmiques-angéliques ont commencé à manifester leur pouvoir avec intensité.

Heureux ceux qui ont apporté un secours à ceux qui ont souffert .

Pluton, Uranus, Neptune et Chiron sont en train de discuter au sujet des révolutions puissantes et
inattendues.

Quelque « UN » est en train d’accroître la tension. Pourtant, il n’y a pas d’autre choix que de l’accroître !

Je me demande si un accroissement de la tension ne formerait pas un ouragan après le tremblement de


terre !

Que détruit un ouragan et où ?

Deux millions de personnes ont subi l’ouragan !


La mentalité moyen-orientale fait des estimations erronées des dommages qu’un ouragan peut causer.

Je me demande combien coûteront les estimations erronées des dommages !

Nous verrons !

21 Octobre 1999

***

28

Il était si bête qu’il…

Lut le roman d’environ 900 pages avec des milliers de personnages, puis en vint à la conclusion suivante :

« Ce livre s’est écrit tout seul ! ce livre n’a pas d’auteur ! »

22 Octobre 1999

***

29

Quand vous voyez le vent souffler et que les nuages commencent à se rassembler, vous en concluez qu’il
va pleuvoir, n’est-ce pas, demanda Jésus (AS) à ces contemporains d’il y a 2000 ans.

« Comment se fait-il que vous ne compreniez pas le pouvoir d’un ouragan annoncé par le vent impétueux et
les nuages sombres qui s’accumulent ? » demande A. Hulusi à ceux qui vivent 2000 ans pus tard.

Voyons de combien s’est développée la compréhension de l’humanité en 2000 ans !

23 Octobre 1999

***

30

Les scénarios des films que vous regardez, sont-ils basés sur les figurants ou sur les étoiles ?

Est-ce que ces scénarios changent et se développent au gré des figurants ? ou au contraire, ou bien se
développent-ils dans la direction fixée par le personnage principal ?

Les rôles principaux suivent-ils les figurants ou le scénario lui-même ?

Comment sont fixées les relations entre et les communications entre les rôles principaux et les figurants ?
Que révélerait-il au sujet des figurants si ces derniers s’accusaient les uns les autres, ou s’ils accusaient les
rôles principaux ?

Beaucoup de questions…

Qu’en est-il des réponses ?

26 Octobre 1999

***

31

Vous expliquez…

Ils disent « ils ont compris », et ils s’engagent sur une voie.

Ils disent « ils ont compris », mais ils s’engagent sur une voie totalement incorrecte.

Ils disent « ils ont compris », mais ils donnent des commentaires et des jugements complètement déplacés.

Ils disent « Ils ne pouvaient pas comprendre » et ils demandent davantage d’explication.

Vous reprenez votre exposé avec plus de clarté, puis vous voyez qu’ils ne vous avaient pas compris encore.

Puis encore…

« ha ouiiii ! » disent-ils, mais vous voyez alors qu’ils ont seulement confondu ce qu’il y a dans leur esprit
avec vos explications.

Alors vous comprenez que vous avez besoin de vous retirer dans une caverne dans une montagne. Et vous
reprenez votre chemin…

27 Octobre 1999

***

32

Si ce qui fut pré-ordonné était vécu…

Un fou peut jeter une pierre dans un puits que des centaines de sages ne pourront pas extraire.

Une minorité qui serait parvenue à des rangs élevés par chance, noircirait le ciel de millions de gens.

Le ciel noirci pourrait à son tour influer sur le destin des millions !
Quelques pions n’ont fait qu’accomplir leurs devoirs, et ils paieront certainement pour leurs actes. Mais ceci
ne rendrait jamais blanc le ciel noirci des millions d’autres !

Il ne sert à rien de regretter sur la table d’opérations et de dire : si seulement je n’avais pas attrapé la
gangrène !

La capacité d’évaluer et d’estimer de façon réaliste et objective est une bénédiction qui n’est accordée qu’à
certains.

28 Octobre 1999

***

33

Les débrouillards rivaliseront à qui sera le numéro un dans le monde !

Ils sont cupides ! ils sont insatisfaits. Leur critère est l’approbation populaire et l’applaudimètre. Ils sont
faibles pour comprendre les résultats que le cocon qu’ils enroulent dans leur cerveau leur donne en fin de
compte.

Les gens avisés prennent la vie éternelle pour base, et comme critère d’évaluation de leur temps Ils
n’accordent pas d’attention aux intérêts temporels, comme la politique, les avantages financiers et autres
choses semblables !

Leur but ne consiste pas à durcir leur cocon jour après jour, mais à se débarrasser du cocon qui les
empêche d’atteindre Allah.

Quelque chemin que l’on suive pour sa destination, il sera rendu plus facile, conformément au destin ; et au
but pour lequel on a été créé.

29 Octobre 1999

***

34

Avant de blâmer l’autre, mets-toi à sa place, et essaie de faire une évaluation de la situation de son point de
vue, aussi.

Une personne avancée est celle qui peut se mettre dans la peau de l’autre et voir les évènements comme
elle les voit.

Si, aujourd’hui vous regrettez votre comportement à l’égard de quelqu’un d’autre , hier, il est vraisemblable
que vous ressentirez le même regret demain pour ce que vous avez fait aujourd’hui.
Ceux qui se conduisent sous l’effet de leur émotivité ? en abandonnant la voie du savoir et du
raisonnement, ne seront pas capables de se débarrasser de leurs troubles tant qu’ils n’auront pas changé
de comportement.

31 Octobre 1999

***

35

Si vous voulez connaître votre demain, jetez un coup d’œil sur votre aujourd’hui !

Demain vous vivre les fruits des actes présents.

Les demains sont les gains des hiers.

Les demains sont les factures de vos moments présents.

Considérez qu’aujourd’hui vous avez vécu les bonnes ou mauvaises conséquences de ce que vous avez
fait hier.

Essayez de comprendre que votre aujourd’hui sera votre hier, demain et faites de votre mieux pour estimer
ce que vous avez dans la main en gardant ce fait à l’esprit.

01 Novembre 1999

***

36

Malheureuse est cette personne qui, bien qu’elle ait la chance d’être en bonne compagnie intellectuelle avec
une personne que l’on souhaiterait avoir pour compagnon même dans l’au-delà , se détourne devant cette
chance, de peur que cela lui en coûte trop.

Heureuse est cette personne qui n’hésite pas à supporter le coût d’être avec les bien-aimés.

Le malheureux quittera le bonheur éternel et se suffira de trouver quelques bénédictions de quelques


secondes dans ce monde !

L’homme heureux considérera la vie éternelle et s’abstiendra de perdre son temps dans la futilité en
supportant des souffrances de quelques secondes.

Je cherche refuge auprès de mon Rabb (Seigneur) contre la tentation de troquer l’illimité et l’infini contre le
limité et l’achevé.

02 Novembre 1999

***
37

Le bavardage ne consiste pas dans les idées mais dans les personnes !

Une personne sage critiquera des idées aussi loin que sa connaissance et son intelligence l’y autoriseront.

Le bavardage en tant que critique des personnes n’emprisonnera pas seulement son auteur dans un cocon,
mais aussi celui qui l’écoute, et il endurcira leur cocon.

Celui qui n’a pas d e respect pour les autres ne peut pas avoir de respect pour Allah.

Le bavardage sera l’unique occupation de quelqu’un qui n’a pas été capable de ‘‘un voyage spirituel ou de
contemplation, ou qui en a chuté’’.

Ceux qui n’ont pas pris conscience de la raison de l’existence humaine dans ce monde, perdront leurs
journées à dans la médisance au lieu de rechercher les moyens de connaître t d’atteindre Allah.

Si vous n’êtes pas en train d’évaluer chacun de vos jours en apprenant quelque chose de nouveau qui vous
sera utile dans votre vie éternelle, alors cela signifie que vous êtes occupé à renforcer votre voile (qui vous
aveugle).

3 Novembre 1999

***

38

Shukr (gratitude, remerciement) ne consiste pas à esquisser un sourire en disant merci aujourd’hui à la
personne qui vous donne une bonne chose, puis à refermer les yeux demain, comme de tenter de fermer un
livre en niant tout…

Kufr (ingratitude, impiété) signifie devenir en colère contre les autres et jurer !

Shukr (gratitude) consiste à voir le donneur et la chose donnée, et à se sentir reconnaissant envers lui.

Fermer les yeux un jour et se montrer reconnaissant un autre jour n’a pas de valeur !

Celui qui est réellement reconnaissant ne fermera pas les yeux !

Celui qui ne se nettoie pas complètement du kufr ne peut pas être reconnaissant !

Kufr consiste à renier le donateur ! il signifie ne pas apprécier, ne pas estimer ce qui est donné ! C’est être
aveugle au donateur, et ne pas voir le donateur dans la chose donnée.

Le shukr pas plus que le kufr ne sont ce qui est sur la langue,

04 Novembre 1999
39

Un fou jugera les autres en enregistrant les paroles prononcées, alors que le sage prêtera attention aux
actes.

Celui qui oublie d’évaluer les faits manifestes qui sont sous ses yeux, mais cherche ce qui est dans son
imagination, perdra non seulement ce qu’il a déjà, mais aussi ce qui se trouve dans son imagination.

Accomplir dûment ses exigences envers son travail, son conjoint, et sa subsistance,, revient à celui qui vit
suivant la voix du soufisme, non à celui qui gaspille sa vie dans le blablabla.

Celui qui ne vit pas en paix avec sa famille, ne sera pas en paix avec Allah.

Les rêves nocturnes de quelqu’un qui manque de respect aux autres personnes autour de lui, n’apporteront
rien d’autre que de la déception.

Accomplir vos pratiques spirituelle, mais ne manquez jamais en rien aux droits de ceux qui vous entourent,
si vous voulez vivre dans le Vrai.

Même si vous n’êtes pas encore capables de comprendre la vérité !

05 Novembre 1999

***

40

La croyance d’un homme consiste dans son expérience… Chacun vit les effets de ce qu’il ou qu’elle croit !

Certains prennent du miel

Certains lèchent le bol de miel

D’autres ont écouté ceux qui ont pris du miel, et perdent leur vie entière dans le bavardage et la parlote !

Pendant ce temps, les mangeurs de miel continuent de manger du miel !

Il y a aussi les imbéciles qui croient que prendre du miel consiste à lécher le pot de miel, et s’emploient à
convaincre leur entourage de cela, aux côtés des faibles d’esprit qui croient en ce qu’ils ont entendu de la
bouche des imbéciles.

En outre, il y a ceux qui s’imaginent que le bavardage au sujet des mangeurs de miel leur fera gagner
sûrement quelque chose, et ceux qui trouvent leur consolation et leur satisfaction à écouter ce bavardage…

Comme la terre continue de tourner, les gens prennent leurs places, chacun à son tour, dans une nouvelle
dimension, au bon moment .
Dans quelle catégorie vous situez-vous ? Vous êtes-vous déjà posé la question ?

Quelle sera la situation de ces aveugles, demain, dans la dimension de l’au-delà, qui s’imposent comme des
walî (saint) possédant les pouvoirs de kashf (dévoilements spirituels) et de fath (conquêtes spirituelles) ?

Que sera et comment sera vécue le fruit d’une telle tromperie et d’un tel égarement ?

06 Novembre 1999

***

41

Humain est un nom qui désigne un être de conscience qui utilise un corps de chair et d’os aujourd’hui et un
corps spirituel demain. Ceux qui auront accès au Ciel, vivront cependant de par une lumière (nour).

Ceux qui manqueront de se percevoir comme des êtres de conscience subtiles et élusifs, ne se verront plus
jamais donner de seconde chance dans les autres dimensions subséquentes de la vie.

Ceux qui manqueront de percevoir leur origine de conscience, en raison de leur négligence dans
l’accomplissement s des exigences,, quand ils sont engagés dans l’accomplissement des conditions du
travail- conjoint- subsistance dans le but d’honorer les droits reconnus envers les corps physique, ne seront
jamais capables de se reconnaître dans la conscience universelle, à jamais.

Les individus qui sont soumis aux restrictions du corps physique, et qui s’attachent au monde dans l’espoir
d’acquérir un rang spirituel et d’accomplir des miracles, ne sont même pas conscients que le plus grand
miracle consiste à vivre dans la dimension de la conscience universelle.

07 Novembre 1999

***

42

Ceux qui n’ont pas pu comprendre le sens de la « crainte éprouvée pour l’Un désigné comme Allah », sont
restés seuls avec leurs dieux supposés et ont vécu dans la crainte des coups de leurs dieux.

Ceux qui ont la « crainte d’Allah » comme une crainte de dieu, et qui l’ont cru uniquement dans ce sens,
seront déçus quand ils réaliseront qu’il n’y a pas de dieu quelque part dans le ciel.

Ceux qui ont pu comprendre le signe du nom Allah ont eux, vécu avec la crainte d’un échec en vivant la
vérité dans leur propre dimension intérieure comme il se doit. Certains d’entre eux, cependant, sont restés
dans l’étonnement dans la crainte de la grandeur et de la magnificence, au-delà de tout !

08 Novembre 1999
43

Le leadership de ceux qui, dans le soufisme, ne sont pas encore capables de se détacher de « l’amour du
pouvoir » est comparable à celui des cheikhs (guides spirituels) qui ne peuvent pas se libérer de leur désir
de fumer. Ils se reconnaissent par les accusations qu’ils prononcent, et les le fait qu’ils parlent en mal de
ceux qui ne rejoignent pas leur confrérie.

Laissons ces chefs d’équipe se livrer à leur jeu , qui font des distinctions entre ceux qui sont hors de leurs
filiations et « nous », et bavardent sur les autres à moins qu’ils ne s’affilient à eux.

Une personne sage ne participera jamais à une équipe ou un groupe où il y a de la discrimination !

Celui qui trompe les gens de la foi n’est pas des nôtres !

Celui qui n’a plus le sens d’un moi séparé ne pourra jamais bavarder et médire.

Ceux qui s’assemblent autour d’une copie alors que l’original est présent, ne peuvent pas aller plus loin que
devenir une reproduction de la copie…

L’original n’est personne d’autre que « Rasul d’Allah »

10 Novembre 1999

***

44

Avant d’accuser quelqu’un et de lui dire : « Pourquoi m’as-tu fait çà, à moi ? », réfléchissez et posez-vous la
question suivante :

« Qu’ai-je fait vraiment pour que cette personne me traite ainsi en retour ? Lequel de mes comportements
l’a forcé à agir ainsi avec moi ? »

Quand vous êtes capables de vous poser cette sorte de questions, apprenez la bonne nouvelle que vous
êtes en mesure de vous débarrasser du voile qui vous empêche de voir la vérité au milieu de beaucoup de
choses.

12 Novembre 1999

***
45

Quand mes livres étaient vendus par dizaines de milliers, je pensais que des milliers de personnes
viendraient aussi à mes funérailles pour transporter mon cercueil. Je pensais que ce que je partageais avec
les gens était une très bonne affaire. J’ai cru que j’avais tant d’amoureux…

Quand la vente des livres s’estima en centaines de milliers, je compris qu’il était temps de me demander s’il
restera encore au moins quatre personnes après pour transporter mon cercueil par les quatre poignées.

Aujourd’hui la vente des ouvrages a atteint les millions d’exemplaires, des centaines de milliers de
personnes de tous les coins du monde, se connectent sur notre site internet. Alhamdoulillah, au point que je
suis incapable d’exprimer ma gratitude pour cela. Et il m’arrive parfois de me demander si mon cercueil
trouvera quelqu’un pour le soulever du sol!

C’est cela la déception de ne pas avoir donné quelque chose à mes amis.

O Hajji Bayram Wali, puisses-tu reposer en paix !…

Il arrive que les nuages déversent leur pluie même au-dessus des déserts.

Que Dieu ne laisse personne sans quelqu’un capable de réciter, pour le repos de son âme, trois fatiha ( la
première sourate du Coran) et une ikhlas (la sourate 110), après lui.

14 Novembre 1999

***

46

Le vieux sage dit ceci à son entourage :

« J’aimerais être très loin de vous quand je vois que mes admonitions se réalisent l’une après l’autre. Je ne
voudrais jamais être témoin de ces situations où vous êtes sous des circonstances qui vous font souffrir.

C’est quelque chose qu’il m’est difficile de supporter !

Je suis désolé de le dire, mais il ne servirait à rien ces jours-là d’admettre que « vous nous aviez mis en
garde contre cela ! » et de vous rappeler le passé avec regret.

15 Novembre 1999

***
47

Quelqu’un demanda :

« Faut-il souscrire à une assurance contre le tremblement de terre pour notre maison, ou bien devons-nous
nous résigner à notre sort ? »

Il répondit :

« Dites-vous : ‘‘la bonté d’Allah est sans limite, nous nous en remettons à Allah, et espérons le mieux !’’ puis
renoncez-vous au travail, et reportez-vous à demain tous vos plans, et vous détournez-vous de toute
mesure préventive ? Ou encore, pour dire de façon plus caricaturale, cessez-vous de manger, de vous
passer de nourriture en disant : ‘‘ je me résigne à mon sort ’’ ?

Ou bien, au contraire, prenez-vous d’abord toutes les mesures, tout en pensant que vous avez confiance
dans la protection d’Allah, et que vous acceptez le destin ?

Ceux qui ne sont pas conscients qu’Allah crée la réalité du système, paieront le prix de leur inconscience !
Les excuses et l’ignorance ne seront d’aucune utilité.

16 Novembre 1999

***

48

Ils se demandent si le tremblement de terre est une punition divine !

En fait, ils ont déjà reçu ce qu’ils méritent de Dieu, mais ils le comprendront peut-être dans la dimension de
l’au-delà.

Le système et l’Ordre d’Allah a été créé dans la pré-éternité et il a été exécuté comme voulu ! Personne ne
peut sortir de ce système et de cet ordre, et l’on ne pourra pas lui opposer la moindre feuille.

Chacun (ou chacune) vivra conformément aux résultats de ses actes accomplis avec ses mains et sa
langue.

Comme on l’a dit : « On ne peut pas sentir la rose, quand on vient de manger de l’ail »

Chacun (ou chacune) sera payé de retour avec ses actes, et chacun ira rejoindre le groupe avec lequel il
partage le plus de points communs.

Les dieux nationaux qui ne savent pas où se situe leur planète de la taille d’une tête d’aiguille dans la
galaxie, seront récompensés selon ce qu’ils méritent avec leurs serviteurs. Les branches vertes seront elles
aussi embrasées par la flamme des bois secs, comme d’habitude.

17 Novembre 1999
49

Quelle sortes de tremblements de terre secoueront les pays et les esprits en Février 2000, et à quelles
sortes de scènes donneront-ils lieu ?

Pourquoi serai-ce la Turquie qui va marquer les années qui viennent, et au moyen de quels candidats et de
quelles organisations ? Avec la mentalité des années 1930 ou avec des cerveaux tournés vers l’an 2000 ?

Alors que les Mahdis(s) sont venus et qu’ils attendent que Jésus (AS) descende à son tour, quelles sortes
d’espérances anime la race humaine ?

Si Izmit, Golcuk et Duzce sont les beaux-fils, Antalya est-elle un bon enfant ?

J’ai vu Istanbul fatiguée, et résignée à son sort. L’Anatolie est triste.

La nuit est déjà à moitié passée ! Le lever du soleil est derrière. N’en déplaise aux chauve-souris !

20 Novembre 1999

***

50

Le faible d’esprit demande :

« Pourquoi donc les branches vertes brûleraient-elles par les flammes du bois sec (pourquoi l’innocent
souffrirait-il avec le coupable ?) ? »

Comment expliquer cela et me faire comprendre…

Quand il pleut, on ne peut pas éviter de se mouiller, quand on n’a pas trouvé un abri pour se protéger,
indépendamment du fait que l’on peut bien se moquer d’être mouillé.

La mer ne fait aucune exception entre les gens qui tombent dans l’eau. Seuls, ceux qui savent nager
écarteront d’eux-mêmes le danger de la noyade.

Quand un tremblement de terre secoue une région, il secoue tout le monde, sans faire exception aux
alentours.

Dans le système, c’est uniquement par votre effort personnel pour vous tirer loin du danger que vous
pourrez vous exempter du danger qui frappe. Autrement, vous serez sujet aux conditions de
l’environnement qui est celui des autres gens qui y vivent.

Si vous n’avez pas une place où fuir, vous aurez à faire face aux même conditions du milieu dans lequel
vous vivez. Bon gré mal gré !
Maintenant, comprenez les réalités du Système !…

C’est cela le système et l’ordre créé par ce que l’on désigne par « Allah », et qui ne sera jamais changé pour
personne !

Surtout pas pour les minuscules particules d’une planète qui n’est pas plus grosse qu’un grain de sable
dans l’univers.

21 Novembre 1999

***

51

Il n’y a aucune répétition en Allah, pas plus qu’il n’y a de récurrence dans l’histoire !

« On ne se lave jamais dans une même rivière », disait quelqu’un

Pour la personne reconnaissante, le don s’accroît toujours. L’ingrat laissera tôt ou tard ce qui lui a été
donné.

Rien de ce qui a une valeur ne reste inutile, car tôt ou tard, il trouvera quelqu’un pour l’apprécier.

Regardez dans un miroir et reconnaissez la vérité pour vous même. Et ainsi, regardez votre avenir…

Faites-vous partie des reconnaissants ? ou bien êtes-vous un ingrat ?

22 Novembre 1999

***

52

Vous ne devez ni être dépendant de l’hier ni limité par demain !

Celui qui ne sait pas ce que signifie craindre Allah est un inconscient, et cela lui en coûtera beaucoup dans
l’au-delà.

Il ne peut y avoir rien de commun entre nous et celui qui n’a pas compris la raison de craindre Allah !

Que peut apprendre de moi celui qui ne peut même pas contrôler son désir de fumer une cigarette ?

Celui qui ne peut pas comprendre la parole de Jésus (la Paix sur lui) qui dit de « ne pas penser de la même
façon qu’Allah », comment pourra-t-il comprendre le Prophète Muhammad (AS) et ceux qui le suivent ?
On a dit : la peur de la mort est pire que la mort elle-même ! »…Renoncez à la peur et remontez votre
moral, mes frères d’Istanbul, et dormez bien ! Il y a Antalya, Canakkale et Izmir qui prendront en charge
votre fardeau !

23 Novembre 1999

***

53

Les adorateurs de dieu sont très déçus ces temps-ci !

Pourquoi le Grand Dieu secoue-t-il la terre avec ces tremblements de terre et d’autres méfaits causant le
trouble parmi les gens ?

Ceux qui croient en dieu, lui demande des comptes… Ceux qui ne croient pas en dieu, disent en revanche,
« ceci est l’œuvre de la nature, ça n’a rien à voir avec dieu ! »

Qu’en est-il de ceux qui croient en Allah ? Où sont-ils et que font-ils ?

24 Novembre 1999

***

54

La lune idiote se plaindrait-elle de ce qu’elle ne soit pas un soleil, une source de lumière, pourquoi on ne
l’aimerait que pour la lumière du soleil qu’elle réfléchit , qu’elle n’est pas un soleil elle-même !

Si elle savait que la lumière de toute planète procède uniquement de celle du soleil.

Le clair de lune qui observe ses propres limites y trouvera sa joie en dispensant sa lumière aux hommes
dans l’obscurité de la nuit.

Si seulement j’étais une lune dans l’orbite de RasulAllah !…

25 Novembre 1999

***
55

Il était si égoïste qu’il…

Ne voudrait rien partager avec quelqu’un d’autre !

Ne donnerait pas l’occasion de sourire si ce n’est dans son propre intérêt !

Ne renoncerait à rien inconditionnellement s’il n’obtenait quelque chose en retour !

Dirait bien qu’il œuvre pour les gens, mais il laisserait les pauvres dans leur misère en disant qu’ils n’ont que
ce qu’ils méritent !

Qu’il servirait bien dieu pour le paradis !

Qu’il croyait que ses gains sont la récompense de ses œuvres !

Puis un jour l’égoïste goûta la mort…

Quand il resta seul dans l’obscurité avec son égoïsme.

25 Novembre 1999

***

56

Rien d’autre ne se produira que ce qui fut déjà prédestiné !

Croyez en cela !

Essayez d’être heureux, de vivre en paix en étant reconnaissant de votre sort présent. Considérez qu’il y a
tant de gens traversant des situations bien plus difficiles !

Quand les aspects rudes se combinèrent à la zone magnétique dégagée par le dernier tremblement de
terre, les humains en furent fortement influencés.

La paranoïa et la schizophrénie devinrent manifestement plus répandues.

On pourrait même alors rencontrer des hommes pour se proclamer dieux, sans parler de ceux qui se disent
mahdis…

Soyez patient ! Ne vous écartez pas de la voie de Rasulallah ! continuez à accomplir vos pratiques
religieuses, et priez pour l’aide et la grâce d’Allah.
Le Rasul d’Allah nous a informés de l’accroissement des tremblements de terre à la fin des temps.
Tremblements pas seulement dans le sol, mais aussi dans les cerveaux et au sein des sociétés.

26 Novembre 1999

***

57

Ecoutez les autres respectueusement…

Prenez ce qui est conforme à votre savoir, et rendez ce qui ne l’est pas !

Ne méprisez personne, ne blâmez pas et ne médisez pas ! Ce que vous voyez en eux est aussi une
manifestation d’Allah, et il y a une sagesse en eux tous. Rien n’est de travers; tout est conforme !

« Regardons ce que fait le Seigneur ! car ce que fait le Seigneur est fait en beauté »

27 Novembre 1999

***

58

Dans le passé, le cheikh de toute bourgade était accepté comme le maître spirituel de son temps (Pôle) par
ses adeptes.

Les discussions pouvaient alors devenir triviales au point où l’on posait la question de savoir « quel maître
pouvait vaincre quel autre cheikh » !

La dernière mode consiste à présent à dire : quel mahdi est le plus grand !

Le nombre de mahdis auto-proclamés dépasse le millier !

Comme ils se disent mahdis, certains d’entre eux attendent que Jésus (AS) descende sur un minaret de
Damas ! D’autres rassemblent et illuminent leurs adeptes dans leurs villes respectives

Il n’y a pas lieu de trouver étrange de rencontrer une manifestation si grande de la mégalomanie alors que
Mars est sur le point de rencontrer Neptune dans le Verseau…

28Novembre 1999

***
59

Un croyant doit suivre la voie de Rasulallah et ne doit pas s’écarter dans sa compréhension du Coran des
interprétations de Rasul.

Je pense que, dans les années qui viennent, nous rencontrerons de plus en plus de gens qui se prendront
aussi pour des dieux descendus sur la terre pour sauver les humains.

Que Allah ne nous sépare pas du Rénovateur du temps qui viendra en public au cours de la saison du hadj,
à la Mecque, et qui sera envoyé avec une armée, comme nous en a informé Rasulallah.

28 Novembre 1999

***

60

En poursuivant avec la ligne de progression des évènements, si nous observons l’orientation du


développement, on peut en conclure que les années 2000 seront des années difficiles pour la Turquie et
pour certains autres pays du monde. Si cela s’avère vrai, ce dont ils auront le plus besoin pour supporter
ces temps difficiles sera la patience, le contentement, la gratitude, le partage des biens et des potentialités
avec les peuples qui les entourent, dans la mesure de leur capacité.

Si l’homme existe sur la terre dans le but d’acquérir certaines qualités en utilisant un véhicule appelé corps,
pour une certaine période déterminée dans l’environnement, alors, nous devons évaluer les évènements
dans ce sens, et régler notre comportement avec la mesure de la vie éternelle, en ayant la foi en Rasul
d’Allah et ses avertissements, afin que nous n’ayons rien à regretter dans le futur !

28 Novembre 1999

***

61

Si nous sommes entrés dans les derniers jours du monde dans lequel nous vivons, alors les tremblements
de terre s’accroîtront et deviendront plus fréquents : les mahdis seront nombreux, les djinns et les ovnis
seront visibles sur terre, et les personnes prétendant à la divinité se manifesteront aussi.

Heureux alors ceux qui auront une foi telle qu’ils ne seront pas trompés par les prétendants, en prenant
attention aux recommandations du Rasul d’Allah qui est une bénédiction pour les univers, et qui règlent leur
vie au moyen d’une évaluation des fondements du Coran selon les critères de l’Esprit du Coran.
Ils ne commencent pas à se disputer pour des avantages de ce monde.

28 Novembre 1999

***

62

Ecoute mon frère !

Sache que ce livre est l’une des choses les plus précieuses que l’on vous ait jamais données dans ce
monde !

Ce livre est un appel venant du Seigneur, une porte ouverte devant vous.

Sache que ton Seigneur t’attend, et que Sa porte t’est ouverte, qui que tu sois, quel que soit ton métier, et
quelque foi que tu professes !

Ne demandez même pas où se trouve la porte de votre Seigneur ! elle est en vous, en votre cœur !

Derrière une porte qui s’ouvre à vous à l’intérieur de vous-même !

Cette porte est la porte du doua et du zikr. Une porte ouverte sur votre Seigneur à l’intérieur de votre cœur !

C’est une porte qui vous permet de vous tourner vers votre Seigneur et de lui soumettre vos besoins !

Renoncez à votre croyance en un dieu extérieur au monde, que vous supposez au-dessus de vous et loin
de vous, et tournez-vous vers Allah illimité et infini ! Comprenez qu’Allah existe en tout point et dans chaque
atome ! Essayez par conséquent de Le trouver dans votre propre cœur !

Puis demandez tout ce que vous désirez de Lui, votre compagnon, votre travail, votre manger, votre soutien
et même votre remède !

Sache que la seule clé qui vous permette d’accéder à vos besoins et à vos désirs est l’invocation (dou’a) et
le zikr…

***

Mon ami, sache qu’Allah, qui existe en toute chose avec toutes Ses qualités, et devant qui aucune autre
existence ne peut être considérée, pourvoira à vos besoins à partir de vous-même.

Sache que tu es le lieutenant d’Allah sur terre.

Etre un lieutenant (calife) d’Allah, soyez conscient du pouvoir excellent que l’on vous a dispensé dans votre
cœur, dans votre cerveau !

Savez-vous que vous avez la possibilité d’activer ce mécanisme en vous au moyen de votre magnifique
cerveau et par le moyen du dou’a et du zikr ?… Etes-vous conscient du mécanisme du Dou’a qui est l’arme
la plus puissante dont on vous a pourvu !

Pauvres et indigents, tant de gens ont ruiné les sultans oppresseurs au moyen du dou’a et du zikr.
Tant de gens pauvres ont accédé à l’abondance par le moyen du doua et du Zikr.

Tant de gens troublés, en désarroi, malades, affligés et délétères trouvent leur remède et leur réconfort
dans l’invocation et la prière !..

Mes amis, sachez que :

En tenant ferme l’outil du dou’a et du zikr (pratiques d’invocations et de mentions des noms), vous possédez
l’arme la plus puissante de ce monde, en vous-même.

En apprenant à vous servir de cette arme la plus puissante dans votre cerveau et votre cœur, vous pourrez
accéder à toutes les beautés de ce monde et celles de l’au-delà !… Ou bien, vous abandonnez le
mécanisme opérant du doua et du zikr, vous le mettez de côté et vous le laissez rouiller, vous aurez à
souffrir de sa perte pour toujours !…

C’est un mécanisme qui vous a été offert gratuitement sans qu’il vous en coûte un sou !

Vous n’avez besoin de personne pour pratiquer le dou’a et le zikr, et vous n’avez besoin de personne
comme intermédiaire ! Vous avez le choix d’utiliser ce livre comme bon vous semble ou vous en détourner !

Peu importe, apprenez à vous servir de cet instrument qu’est le doua et le zikr, en vous-mêmes, car c’est
l’instrument le plus précieux dans ce monde…

Vous verrez combien votre monde deviendra beau.

(Préface du livre : Le Dou‘a et le Zikr)

30 Novembre1999

***

63

Ce fait doit être bien saisi si l’on veut comprendre la signification du nom « religion ».

Le nom n’est pas le nommé lui-même ; un nom est utilisé pour dénoter le nommé et il sert à le définir, même
s’il ne sert jamais à faire comprendre totalement le nommé. Un nom est limité par le fait qu’il reste un nom
pour dénoter et définir partiellement le dénommé. Le nommé lui-même est au-delà des limites du nom et ne
pourra pas se laisser limiter par lui.

Si vous comprenez ceci, alors vous pouvez aussi comprendre que :

Toute chose qui est expliquée dans le contexte de la Religion, consiste à nous parler d’un système, d’un
mécanisme, une dimension que nous la percevions ou non, et à nous montrer les conditions requises pour
conduire notre vie conformément à ce système.

Au cas où nous ne serions pas capables d’aller plus loin, et que nous nous contentions des noms des
explications et des élucidations, et de là, à construire dans nos cerveaux, un monde ou une spécialité basée
sur ces noms, une telle construction n’aura jamais de connections avec le monde réel et le système dans
lequel nous vivons.
Il s’ensuit des contradictions dans nos esprits qui ne trouvent jamais de fin, et nous continuons à accuser les
autres d’être incapables de bien expliquer…

Renoncer au nom, et essayez de comprendre le nommé.

01 Décembre 1999

***

64

Ceux qui comprennent la religion comme une voie d’adoration de dieu et se conforment à leurs désirs pour
s’assurer une place au Paradis, ou pour se prémunir contre l’Enfer, et qui pour cela ferment les yeux sur les
exigences, paieront une lourd tribu à leur négligence.

En revanche, ceux qui ont compris le système et l’ordre qu’Allah a créé, et qui se conforment aux lois de ce
système et de cet ordre accèderont à un nouveau mode de vie en conséquence de leurs actes.

L’envoyé d’Allah nous a informés que dans notre vie éternelle, nous vivrons les conséquences de la façon
dont nous nous sommes préparés et dont nous avons agi.

Ceux qui ne prêtent pas attention à Celui qui communique la vie de l’au-delà de la mort, et qui
reconnaissent la primauté à leur vie temporelle et physique, et ne vivent que pour eux, connaîtront un
remords irrémédiable et éternel.

La leçon que nous ont donnée les tremblements de terre consiste à apprendre que nous pouvons tout
perdre en un instant.

Que dire alors si nous ne sommes aucunement préparés au royaume de la vie auquel nous accèderont
après notre mort ?

02 Décembre 1999

***

65

Les faibles d’esprit ne prendront aucune mesure préventive, et se contenteront de dire : Nous nous
résignons à notre sort !

Ils ne comprendront pas que ceci est un raisonnement typique des idiots !

Etant donné qu’ils ne peuvent aspirer à davantage d’explications et qu’ils se contentent de répéter ce qu’ils
ont appris, comme un rôle, aucun conseil ne leur sera utile.

Nous allons par conséquent tenter de les confondre au moyen de deux exemples, puis attirer leur attention
sur quelque chose en profitant de cette opportunité, dans l’espoir que cela leur soit utile.
L’Envoyé d’Allah, Muhammad al-Moustapha, (AS) a dit :

« Attachez votre chamelle du mieux que vous pouvez, puis confiez-vous à Allah !»

Lorsque le célèbre calife Omar, arrive à Damas avec son armée, il est informé de l’épidémie de peste dans
la vile, et il donne l’ordre à ses troupes de se retirer. Quelqu’un lui demanda

« Fuyez-vous l’ordre d’Allah ? »

Il répondit :

« Je me réfugie dans le commandement d’Allah contre la prédestination d’Allah ! »

Est-ce que j’ai changé d’opinion depuis tout ce que j’ai écrit au sujet de l’inaltérable et absolu état du Décret,
dans tous mes écrits depuis 1965 ?

Certainement pas !

J’ai la même opinion au sujet du décret, que celles que j’avais en 1965. Et je me suis expliqué à ce sujet
dans mon livre Le raisonnement et la foi, de façon que l’on ne retrouvera dans aucune autre publication...

Pourtant, je continue à constater que la majorité des gens demeure incapable de résoudre le dilemme de se
résigner ou de prendre des mesures. C’est pourquoi je vais revenir encore sur le sujet !

Sachez avec certitude que je crois que le destin est invariable et absolu !

Toutes les mesures que nous prenons ne sont pas pour ou contre le sort extérieur, mais bien au contraire,
sont le résultat du Destin !

Quelles que soient les circonstances où vous vous trouvez, s’il y a une mesure à prendre, il faut la prendre,
quoi qu’il en coûte, que ce soit pour peu ou pour beaucoup, faible ou forte, générale ou particulière.

Et sachez que la mesure que vous avez prise est la conséquence du décret, le résultat du destin !

Vous ne faites pas d’erreur en prenant une mesure, mais de penser que la mesure pouvait changer le
décret.

Comme je le répète depuis 35 ans, et comme je l’ai écrit dans mon livre Révélations, publié en 1965, « la
mesure (tadbir) fait partie du décret (taqdir) » !

Le monde est le domaine de la sagesse, et tout ce qui s’y produit trouve sa direction avec le concours des
causes antérieures. Ceci est le système et l’Ordre d’Allah, le Créateur.

L’état de celui qui proclame s’être résigné au sort sans prendre les mesures nécessaires est le résultat
d’une absence de prise de mesure dans le décret le concernant.

Peu importe qui, quand, où, et dans quelles circonstances, pourrait être quelqu’un, s’il contrôle les
évènements en prenant des mesures, c’est toujours en vertu d’un décret prévu dans cette direction.

Se résigner au destin, ce n’est pas aller aux choses sans prendre de mesure, mais plutôt voir que tout ce
qui arrive, arrive selon sa façon d’être dans le décret d’Allah.
Se confier à Allah, - c’est à dire avoir foi en son Essence, consiste à activer le pouvoir de prendre des
mesures qu’il y a en soi, et non à attribuer quelque chose à quelqu’un d’autre ou à un dieu hors du monde.
Essayer de comprendre ceci comme il faut.

Les gens du commun prendront des mesures, mais sont loin de la confiance et du décret.

Les gens de l’élite renoncent aux mesures et essayent de voir l’Un qui décrète en disant « pas de destin
fuyant : Tout n’est que conclusion prévue ! »

L’élite de l’élite, pour sa part, prend des mesures, observe l’Un qui décrète, et voit comment la mesure se
manifeste conformément au décret de l’Un qui décrète. Celui qui regarde devient le contemplé lui-même.

Le troisième groupe est celui de ceux qui se sont séparés du polythéisme caché

Tout ce qui a été décrété sera manifesté et vécu, avec toutes les mesures prises.

03 Décembre 1999

***

66

Le 17 Avril sera le premier jour du nouvel an du calendrier de l’Hégire. La Lune se lèvera en Bélier, en ce
premier jour du Nouvel An. C’est un signe important pour de nouveaux commencements !

Pendant ce temps, la terre entre dans l’ère du Verseau.

Chiron qui retourne en Scorpion en Juin donnera une dernière chance à ceux dont l’ascendant est en
Scorpion jusqu’à Octobre pour tenter d’obtenir leur part de guidance d’Allah. Puis il entrera en Sagittaire
sans aucun retour ! Il y aura encore une fois une conjonction avec Pluton ! Il penchera ensuite son épaule
au-dessus d’Uranus et de Neptune. Le Génie atteindra le Cheval Blanc.

La Volonté d’Allah se manifestera dans une série de causes qui rendra possible l’avènement de certaines
faits que nous observerons durant un moment en proportion de notre capacité d’observation.

Un sot peut nier l’influence cosmique comme il nie l’énergie qu’il reçoit quand il consomme du miel. Mais en
ignorant, il défendra avec foi le dieu qu’il a placé dans le ciel !

Un connaissant négligera de prendre des mesures quand on parle du décret d’Allah !

Le savant et l’héritier spirituel (des envoyés d’Allah) prendront toutes les mesures, dans leurs moindres
détails, car ils savent en même temps que la prise de mesures est la manifestation du décret
du Réel (Haqq) !

En conséquence, tout ce qui a été conçu au « moment » le plus profond avant la création de l’Univers sera
exactement exécuté tel qu’il fut « dans le temps de la conception de la création », même si l’existence
entière n’est rien d’autre qu’un rien, une « non-entité » au yeux du Créateur !

Certains combattront comme le requiert le scénario ! Certains contempleront en souriant ou en


reconnaissance ! Dans le même temps tant de cerveaux seront consumés comme un ingrédient pour la
salade !
Et le rideau se baissera, et la saison sera close une fois encore !

« la hawla wa la quwatta illa billah »

Allah !

Hu !

03 Décembre 1999

***

67

Celui qui ne vit pas comme si son bien-aimé, respecté estimé, vivait tout le temps à ses côtés, ne peut pas
être sincère et honnête dans ses paroles d’amour pour son bien-aimé, et ne dépassera pas l’hypocrisie.

L’amour authentique est celui où votre, vie, vos actes et vos paroles se déroulent comme si votre Bien-Aimé
était tout le temps avec vous, vous regardant à tout instant.

Le critère de votre respect authentique ce sont les actions que vous accomplissez comme si cette personne
était avec vous toujours.

L’hypocrisie n’est pas une faute facilement pardonnable.

Il est difficile de s’en débarrasser.

Combien sont les actions que vous accomplissez réellement comme si l’Envoyé d’Allah vous regardait !

Si vous ne vivez pas comme si l’envoyé d’Allah était toujours avec vous et toujours vous regardant, votre foi
n’a pas encore atteint sa perfection.

05 Décembre 1999

***

68

Si nous sommes incapables de lire les vraies lois du Système et de l’Ordre dans lequel nous vivons, il y a
de quoi être plus que malheureux !

Quelqu’un apparaît et se saisit du pouvoir en rassemblant un couple de partisans autour de lui, puis de là
conduit des centaines de milliers, voire des millions, à la mort.

Jetons un coup d’œil sur l’histoire des hommes ! C’est la même, aussi bien pour les anciens que les
modernes !
Les peuples paient lourdement pour avoir amené quelqu’un au pouvoir, de façon irréfléchie !

Si les humains ne prenaient pas de mesure nécessaire relative à leur vie éternelle dans le futur, tut en
vivant dans un monde construit sur un tel système, alors, non seulement leurs vies ici-bas s’achèveront
dans une grande agonie et une déception, mais aussi, cette agonie et cette déception se poursuivront
même dans la vie éternelle.

Vous pouvez vivre dans une ligne que la société vous dessine, et vous consoler en disant : « Je n’y peux
rien, cela ne dépend pas de moi ! », mais dans la vie après la mort, vous ne vivrez que par ce que vous
aurez fait personnellement.

Les consolations d’aujourd’hui ne seront pas valides ce jour-là, dans un environnement où l’on ne vit qu’en
fonction de la récompense de ses actes passés.

Soyez honnête avec vous-même ! Vivez-vous selon ce que vous avez appris ?

« Votre conscience (nafs) vous suffira pour faire vos comptes ! »

07 Décembre 1999

***

69

L’an 2000 est attendu avec de grandes espérances…

Ces espérances apporteront soit un grand bonheur, soit une grande déception !

J’espère que les années 2000 seront des années de grand bonheur !

Encore que…

Avec l’année 1999, les années de « Bismillah » ont pris leur départ, en commençant par la lettre B…Ce
que cela signifie, les gens qu’elle concerne comprendront mieux !

Nous allons vivre les 19 années des lettres de Bismillah al-Rahman al-Rahim, selon la signification de ses
mots et de ses lettres…Je ne pense pas vivre si longtemps de façon à vivre tout le bismillah, mais heureux
celui qui atteindra al-rahîm !

Muhyi al-Dîn Ibn Arabî (rahmatullah ‘alayhi) a évoqué ceci dans un de ses livres, mais je ne me souviens
plus lequel.

Qu’Allah facilite d’atteindre Rahîm, avec de la patience et de l’intelligence. Puissions-nous ne pas être
soumis à épreuve dans notre foi !

08 Décembre 1999
70

Qu’est-ce qui fait qu’un homme réfléchisse sur Bismillah, et sur le mystère de la lettre B ?

Quelle sorte de domaine est-il possible à un homme d’en manifester la voix, au moyen de la méditation
de bi-iznillah (avec la permission d’Allah) par le mystère de la lettre B, par laquelle Jésus (AS) ressuscitait,
les morts !

Quelles sortes d’implications sont contenues par la phrase : « Allah est manifeste dans le Hu du
serviteur »

Allons-nous méditer quelque peu là-dessus et tenter de le comprendre?

09 Décembre 1999

***

71

Comme l’intelligence est le domaine des idées, l’esprit rationnel est axé sur la pensée systématique.

Comme l’intelligence ne parvient pas à se débarrasser des contradictions entre les idées, l’esprit rationnel
ramène l’océan de la pensée profonde au niveau de sa capacité et de ses connaissances.

Les hommes peuvent instaurer l’universalité à partir de la dimension de l’universalité qui se trouve dans leur
origine, et non du monde physique extérieur !

Celui qui ne peut pas sentir l’illimité et l’infinité dans ses propres origines, sera englouti par le matérialisme !

Combien malheureux est celui qui perd tout son futur à cause de sa richesse et de son corps physique !

Combien heureux est celui qui n’a pas été lié au matérialisme par sa richesse et ses désirs physiques, et n’a
pas été empêché par cela pour atteindre l’illimité.

11 Décembre 1999

***

72

Toute la génération est engendrée au moyen du Nom « al-Mourid », le Voulant.


La génération est en fait une contemplation dans la dimension spirituelle des Noms (‘alam al-asma’). La
dimension physique (‘alam al-af‘al) est une illusion dans le cerveau ; elle est perçue en raison du mode de
configuration de ce dernier.

En outre, le cerveau lui-même est une image reconnue comme un effet de la création spirituelle.

En réalité, tout ce qui survient a lieu dans le royaume spirituel des significations (martaba al-asma)

A vrai dire, il n’y a pas de dimension physique aux yeux de celui qui vit dans le royaume spirituel des
significations.

…telles sont les idées qui traversaient mon esprit en contemplant Manhattan du 60ème étage d’un building de
la ville de New York, il y a quelques jours de cela.

***

73

Le sentiment commun à chaque individu est d’aimer et de vivre l’Union dans le contexte de la possession.

L’acte de ceux qui sont inconscients de l’union véritable est appelé la copulation physique.

Le pouvoir d’attraction magnétique entre les individus n’est rien d’autre que l’effet de l’amour, même si on le
désigne par différents noms.

Comme la vie repose sur l’amour, ceux qui sont loin de le vivre, vivent avec les divinités qu’ils se forment
comme des images dans leurs esprits….

Laisser de côté l’Un déjà manifesté et chercher ailleurs quelqu’un d’autre à aimer, voilà bien un cas
d’inconscience !

Personne d’autre n’est aimé sinon « Hu », en toute chose que vous aimez, et vous êtes là seulement pour
aimer Hu.

Le Paradis est dans la vie de l’amour, alors que c’est une sorte d’enfer que de vivre sans amour !

***

74

Alors que Hu est différent à chaque moment …

Pourquoi alors vivre avec un sablier dans le cerveau ?

Quand ceux qui viennent d’entrer dans l’an 2000 avec des sabliers dans le cerveau, comprendront-ils
qu’Allah, n qui ils sont exprimé leur foi, est Apparent (zaher) d’une façon nouvelle à chaque instant ?
Quand cesseront-ils de vivre dans l’hier, et cesseront-ils d’attendre que ce qui a déjà vécu se re-manifeste,
et quand comprendront-ils qu’il est là en ce moment même ?

Hu est d’une façon nouvelle à tout instant, même si nous ne comprenons pas ce que cela signifie !

***

75

Etendez vos bras des deux côtés, gauche et droite, et considérez la distance entre les deux extrémités !
Quelle distance les sépare ?

Puis considérez le fait qu’ils font partie du même corps et qu’ils sont sous le contrôle d’un même cerveau…
Pendant qu’une de vos mains gratte la tête, l’autre peut être occupée avec le talon !

Pourquoi alors blâmer la main gauche ?

Est-ce que mes mains bougent d’elles-mêmes ? N’y a-t-il pas un cerveau pour les contrôler ? Que dites-
vous de reconsidérez vos jugements et vos opinions de nouveau ?…

***

76

On nous dit que l’invocation : « subbuhun Quddus rabbou l-mala’ikati war-rouh » est une prière de la
dimension angélique, du royaume des anges, malakout.

Qui réellement disent cette prière, et où sont-ils ?

Comment prient-ils avec cette phrase ?

Quel est le résultat de cette invocation ?

Le malakout, est-il là-haut dans le ciel, dans un coin de l’univers, ou très loin de l’univers ; ou bien est-il relié
à l’aspect invisible de la dimension visible de la réalité ?

Autrement dit, est-il une partie intégrante constitutive de notre être ?

Pourquoi ressentons-nous le besoin de pratiquer régulièrement ce zikr ? Que nous fait-il gagner ?

Pourquoi des faibles d’esprit ont-ils ajouté un « rabbuna » à cette invocation , qui est un hadith à l’origine, et
l’ont enseigné ainsi : «subbuhun quddus, rabbuna wa rabboul mala’ikati war rouh », et quelle sorte de
voiles ont-ils étendus de ce fait, devant la vue des gens de la Voie ?

***
77

Le temps de la prière du Vendredi est un temps béni.

Un tiers de la nuit est aussi une période bénie…

L’heure qui précède le lever du soleil est aussi une heure bénie…

Le moment du coucher du soleil pendant le mois de ramadan est aussi une heure bénie…

La nuit de la prédestination est aussi un moment béni…

Et ainsi, nous avons de nombreux moments bénis…

Est-ce que ces moments-là sont tous reliés à l’heure locale de la Mecque ?

Ou bien, sont-ils des périodes personnelles de temps qui s’appliquent à chaque personne en particulier,
dépendant du temps du lieu où vit cette personne ?

Le temps béni est-il le même pour tous ceux qui vivent à la Mecque ou en Californie ou aux pôles ?

Accomplissons-nous le prière du vendredi à la même heure à Tokyo et New York ?

Si tel est le cas, alors quand comprendrons-nous que la Religion parle à chaque personne individuellement
?

Quand comprendrons-nous les nombreuses autres questions qui en résulteraient ?

***

78

Pourquoi le chercher quelque part au loin, alors que savoir ce qui est dénoté par le nom Zahir (le manifeste)
n’est rien d’autre que Hu seul ?

Pourquoi nier Hu puisque Hu manifeste l’imparfait de la façon la plus parfaite dans le but de rendre le parfait
visible et compréhensible?

Pourquoi limiter Hu au visible seulement, alors qu’il n’est seulement visible qu’en raison de notre capacité
de perception ?

***
79

Sourate Les Femmes, signe 82 :

« Que ne réfléchissent-ils sur le Coran S’il venait d’ailleurs que de Dieu, ils y trouveraient maintes
discordances ».

Cela signifie donc que les opinions impliquées dans les contradictions et les conflits dérivent des créatures
qui vivent sur différents plans, et ne le sont point du point de vue d’Allah.

C’est pour cela que les opinions controversées devraient être considérées dans ce contexte.

La connaissance provenant de la vue d’Allah est cependant une connaissance qui reflète le système et
l’ordre à l’intérieur d’une globalité idéale !

***

80

Tout peuple portera au pouvoir ceux qu’il mérite !

Les peuples vivent avec ceux qu’ils méritent

La sentence : « Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es » est importante !

Vous rejetterez au loin ce que vous n’estimerez pas à sa juste valeur, puis vous vivrez en en ressentant le
manque !

Vous vivrez les effets de vos actes et de vos choix !

Ceux qui se laissent guider par des noms vivront les effets des nommés. Il n’y a pas de place pour les
excuses à l’intérieur du système !

Les faibles d’esprit et les durs de tête ne retiennent pas les leçons ; ils vivent au jour le jour, et se laissent
prendre au piège des noms, ils ne voient pas la personnalité du nommé, et ne peuvent éviter d’en supporter
les conséquences !

Si vous n’avez pas envie de regretter demain, tirez le meilleur parti de ce vous avez aujourd’hui, ne vous
écartez pas de la voie et des enseignements de Hazrat Muhammad (SAW), et ne vous laissez pas tromper
par d’autres plans ! Il se peut que l’on ne vous donne pas une seconde chance pour réparer les dégâts
quand vous avez compris que vous avez commis un erreur.

***
81

Aucune vieille année ne s’achève…

Aucun nouvel an ne commence !

Les gens continuent seulement à confectionner des gâteaux*…

Il y a des instants vécus en toute conscience…

A côté des conjectures, des rêves et des espoirs…

En fait, le scénariste et ses compagnons sont au fait du dénouement de la pièce depuis le début!

S’il n’en allait pas ainsi, comment serait-il possible aux sages de connaître le futur ?

Que pouvons-nous dire à ceux qui ne comprennent pas que ce qui est caché est inconnu en raison des
limitations de la perception !

Puisse le nouveau millénaire nous rendre plus aptes à quitter ce royaume en étant devenus plus conscients
de la réalité des faits… Puissions-nous tous éviter les débats mystiques insensés qui relèvent de la
psychiatrie…
* Ceci est une allusion à l’histoire du second khalife, Omar ibn al-Khattab, qui racontait qu’avant d’embrasser l’islam, les gens de sa tribu avaient coutume de préparer des
gâteaux pour l’adoration comme des divinités durant leurs voyages. Ils n’hésitaient pas à en faire un repas quand la faim les saisissait .

***

82

Supposons comme acquis que la nuit du Destin (laylat al-Qadr) tombera ce Lundi.

Comment pouvons-nous comprendre et vivre le verset du Coran :

« que les anges descendent en même temps que l’esprit, par la permission de leur Seigneur… »

La descente progressive (tanazzoul) est-elle un événement de la dimension intérieure (anfousi) qui ouvre
une vie unique à chacun ; ou bien est-elle un événement qui a lieu à l’extérieur (afaqi) comme quelque
chose de localisable dans l’espace?

Quelle sorte de signification et quelle faculté angélique sont visées à travers le mot : « les anges » ?

Un ange va-t-il descendre de l’extérieur sur votre tête ? ou bien les anges vont -ils descendre vers votre
conscience à partir d’une dimension de votre propre essence ?

Pensez-vous que l’esprit (rouh) pourrait être la dimension de l’unité en tant que votre vérité ?

Le Seigneur (rabb) des individus peut-il être la combinaison des Noms dans leur existence ?
Pouvons-nous alors transcrire le verset précédent comme suit :

« Si la disposition de leurs Noms le permet, les hommes peuvent comprendre la dimension angélique en
tant que leur propre réalité durant la période de qadr (prédestination) ; ils peuvent aussi ressentir et
expérimenter les révélations du niveau spirituel (martaba) de lawâhidiyya (unité articulée), qui est
appelé Rouh,, et que celui qui vit toutes ces choses n’est rien d’autre que le Hu (ipséité) de chacun »

***

83

Les Noms sont des voiles placés sur les yeux des hommes qui sont incapables de penser…

Ces derniers s’attachent aux noms, et ils s’y tiennent fermement ! Les concepts auxquels ces noms se
référent ne leur disent rien qui vaille…

Comme chaque personne attribue une signification différente et se représente dans son esprit, une image
différente de ce qu’est le nom, il n’est pas facile de parvenir à une compréhension commune.

Pourtant, les adeptes du raisonnement sont en quête d’un accord sur le concept impliqué d’abord quand ils
discutent au sujet de quelque chose, puis ils réduisent à un ces différents noms se rapportant au même
concept.

Dans la vie c’est toujours le concept et la fonction qui importent pour les sages !

Si nous manquons de comprendre les concepts et les fonctions, et que nous n’arrivons pas à une
conclusion à leur lumière, parce que prisonniers des noms, labels et rangs, cela veut dire que le dialogue
des sourds a encore de beaux jours devant lui…

***

84

Celui qui laboure un champ derrière un cheval tirant une vieille charrue… et un jockey sur un cheval dans
un hippodrome pour remporter le Grand Prix de la saison…

Celui qui porte dans sa poche un sablier, et celui qui a sur son poignet une montre à quartz !

Le pauvre étranger s’imagine remporter la course mondiale à une vitesse de 20km/heure sur son tracteur,
alors que l’astronaute voyage autour de la planète sur une navette spatiale et arrive à photographier le
bouton qu’il y a sur le visage d’un homme sur terre.

L’imitateur se croit sage, connaissant, saint, le maître spirituel de son temps, mahdi ou prophète, alors qu’il
passe son temps à commenter « ce que les autres ont dit »… et celui à qui il a été donné d’observer le
Royaume des attributs opère en tant que l’œil de Hu, en tant que Son oreille, en tant que Sa langue…

Il y a ceux qui prétendent…


Il y a ceux qui vérifient par expérience…

Certains luttent pour sauver leur vie au milieu de l’océan de l’âme qui se blâme (lawwama) ou inspirée
(moulhima), alors que l’Essence opère à l’intérieur de l’âme agréante (mardiyya), vivant par l’attribut de la
Vie, sachant par l’attribut de la science, révélant l’attribut de volonté-puissance par le nom le Voulant
(mourid), et réalise l’attribut de Pouvoir, connaît les faits de chaque détail minutieux, en tant que Audient
(sam‘ ), et Voyant (bassir)…

Un imitateur (muqallid) voudrait prendre de son eau contaminée et infectée pour l’offrir au calife de Bagdad,
alors que le calife, le vérificateur (muhaqqiq) vit dans un palace sur la rive du Tigre.

Quand cesserons-nous de papoter sur la connaissance et répondre au message qui nous ordonne de « fuir
vers Allah » ?

***

85

Comment ces imitateurs, inconscients de la présence du plus élevé de ‘Illiyoun, en tant que source du mot «
Nous », tel que mentionné à côté du mot « inna… » dans le Coran, pourraient-ils connaître la signification
du royaume de l’unité (wahidiyya), que l’on désigne aussi par l’expression de réalité muhammadienne
(haqiqa mohammadienne), et encore en tant que l’ange nommé Esprit (Rouh).

Ignorant sa réalité intérieure, l’insensé cherche à ramener tout à la réalité extérieure.

L’imitateur s’engage dans une voie où il cherche l’Un dans le ciel, dans l’espace extérieur, car il ne sait pas
que l’unité est un dimension qui est accessible de l’intérieur.

Celui qui se croit un mouwahhid en transposant sa notion d’un dieu sur le nom Allah, fait sans doute partie
de ceux qui sont destinés à quitter ce monde avec l’ignorance de tout cela.

Tout l’univers angélique est composé d’un Esprit absolu unique, source de tous les concepts de multiplicité,
des anges muhhayyam(éperdus d’amour) qui naissent dans ce monde, et du Plus élevé de ‘Illiyyoun, et des
autre anges…

L’univers angélique (malakout) existe en tant que manifestation du royaume des Noms !

Toutes les créatures du royaume physique procède du malakout…

Il est certain que la connaissance qui parvient à un nabi ou à un envoyé au moyen de la révélation
(descente, nouzoul) est plus élevée que la connaissance qui procède de la remontée (ourouj).

La différence entre la descente et la remontée est comme la différence entre le Rasul et le walî…

Il est de la nature de La Vérité de descendre, et du serviteur de monter…

Celui qui est inconscient de sa dimension angélique est en toute vraisemblance inconscient de l’Un désigné
par le nom Allah…Sa vie se suffit par l’adoption de noms et de divinités !
86

A tous mes amis qui m’accordent leur attention et sont si aimables à lire ces pages :

Qu’Allah fasse que nous atteignions la vérité de la fête de l’Aïd, heureux, en bonne santé , et en paix, ainsi
que tous ceux qui nous sont chers !

Qu’Allah fasse que nous connaissions nos limites de la façon la plus facile, et qu’Il dispense sur nous la
compréhension, avec un cœur sincèrement repenti !

Qu’Allah nous accorde la capacité de nous tourner vers Hu, comme vers notre réalité première, et qu’Il nous
ouvre la porte de hou, dans nos âmes, et nous préserve d’être parmi ceux qui cherchent à l’extérieur…
Puisse-t-Il nous en rendre aisé l’accomplissement des conditions requises.

***

87

Aussi loin que je puisse voir, il me semble que la plus agréable chose pour les hommes est de tromper eux-
mêmes !

Ils forgent de grands espoirs sans considérer ce qu’ils réalisent et actualisent, et puis ils condamnent leurs
dieux en premier jugement quand leur rêve du jour ne s’est pas réalisé.

Considérez pour une fois tout ce que vous avez dépensé pour la satisfaction de vos désirs physiques, puis
comparez-le avec ce que vous avez consacré à l’acquisition de la connaissance que vous prétendez
apprécier.

Sont-ils au moins comparables ?

Qu’attendez-vous en contrepartie pour ce que vous avez accompli ?

Dans quelle mesure vivez-vous réellement conformément à ce que vous savez ?

Qu’Allah nous préserve de vivre en rêvant debout dans ce monde, et de rencontrer des déceptions dans
l’autre.

Puisse-Il nous aider à comprendre l’impossibilité de recevoir sans donner.

Considérez ce que vous faites dans le but d’atteindre Allah en votre essence, plutôt que ce que vous
donnez pour le dieu quelque part hors du monde !

Il est interdit à un croyant (mou’min) de sombrer dans le désespoir de rencontrer la bénédiction d’Allah !

***
88

Celui qui ne croit pas au « destin » (qadar), croit en une image dans son esprit, pas en Allah, même quand il
prétend affirmer le contraire.

La croyance en l’Un désigné par le nom Allah n’est possible qu’en acceptant de croire dans le système du
destin. J’explique cela de façon plus détaillée dans mon livre « Raisonnement et foi ».

Il est inutile de tenter d’échapper à vos fautes en les rattachant au destin (qadar). Parce que trouver des
excuses à vos fautes ne vous sauvera jamais. Vous vivrez les conséquences de vos actions pour quelques
raisons que vous les ayez faites.

Si vous ne pouvez pas réaliser le fait avéré que dans le système, il n’y a pas de place pour les excuses,
alors vous ne pourrez pas non plus comprendre que tenter de vous cacher derrière le la destinée (qadar) ne
vous sera d’aucun bénéfice.

Chacun trouvera le succès dans ce qui lui a été rendu facilité, car il a été déjà créé pour cela, et donc il en
supportera les conséquences, aussi bien.

Observez ce qui vous est facilité et alors vous serez à même de voir votre futur !

***

89

« … Vous parlez de quelque chose que vous ne connaissez pas… Et vous croyez cela simple…Alors
qu’il est grand aux yeux d’Allah… »

« O, vous les croyants ! Pourquoi parlez-vous de ce que vous n’avez pas fait »

Ce sont deux versets du Coran, qui expliquent la différence de caractéristiques entre les hommes qui ont
une foi en Allah, et ceux qui croient en dieu, et supposent qu’ils sont protégés par leur dieux…

Les gens qui sont insincères et qui ont des difficultés à comprendre les choses profondes, diront et jureront
de façon que leur intérêt matériel du moment l’exige… Ce qui importe, c’est qu’ils atteignent leurs objectifs !
Ce comportement se manifeste chez eux à cause de leur incapacité à comprendre ce qui est désigné par
Allah ! Comme ils ne peuvent comprendre le système et l’ordre créés par Allah, ils sont incapables de
comprendre ce qui les menace en conséquence de leur comportement ! Pour cela, juste par plaisir et par
intérêt, ils font aux gens des promesses qu’ils ne peuvent pas tenir !

Ils ne comprennent pas, et ils ne se doutent même pas que cela pourrait causer la mort dans l’absence de
foi.

C’est une façon de vivre qu’ils mènent comme une survivance de l’image des dieux dans leurs esprits.

O vous les croyants, pourquoi faites-vous des promesses pour ce que vous ne ferez pas ?
Ceux dont la foi porte sur l’Un désigné par Allah, y réfléchiront à deux fois avant de parler une fois. Ils
tiendront parfaitement leur promesse. Ils ne parleront pas, ni ne promettront, ce qu’ils ne peuvent accomplir.
Ils savent qu’autrement, ils le paieront cher dans le système dans lequel ils vivent.

Si vous souhaitez goûter à la mort, et suivre la voie de ceux qui ont cru en Allah, repentez-vous et
demandez pardon pour ce que vous avez fait du genre dans le passé, et désormais ne trompez plus les
gens pour des avantages temporels, en leur disant ce que vous ne pourrez accomplir, et ne leur promettez
rien quand vous n’êtes pas sûrs de pouvoir l’accomplir. Autrement vous répondrez d’une responsabilité à
laquelle vous ne pourrez pas échapper.

***

90

Ecoutez-moi, mes frères ! Même si toute votre vie fut jusqu’ici une vie de paradis, ce qui est impossible,
considérez quand même combien il vous reste de temps à vivre !

Est-ce que cela vaut vraiment la peine de se détourner de la paix éternelle et de la félicité juste pour
quelques comportements ?

Venez et dites-nous quelle est la raison de votre persistance dans des actes qui vous éloignent d’Allah, et
qui vous font rejeter d’Allah de par votre essence ?

Avez-vous, par essence, un manque de foi en Allah ?

Avez-vous des doutes au sujet du résultat de vos actions qui mèneront à une ambiance éternelle de paix ?

Ou bien n’avez-vous pas suffisamment de foi en ce que dans le système vous ne recevrez que le produit de
vos actes ?

Ou bien, ne croyez-vous pas en ce qui vous est communiqué ?

Asseyez-vous un instant et prenez votre tête entre vos mains ; cessez un moment de faire la fête et
creusez-vous un peu les méninges !

En quoi croyez-vous et en quoi ne croyez-vous pas ? à quoi cela vous conduira-t-il, à votre avis ?

Pensez-vous que ce que vous obtenez du fait de votre comportement vaut plus que ce que vous risquez de
perdre dans le futur ?

Que peut-on dire à quelqu’un qui accepte une vie éternelle d’enfer pour les faveurs d’hier, qui ne seront plus
qu’un rêve demain ?

Demandez-vous compte avant d’avoir à rendre compte ! J’espère que vous vous suffirez comme comptable
!

Si vous n’abandonnez pas vos émotions maintenant, sachez que votre foi vous abandonnera !

***
91

Ecoutez-moi, mes frères ! Même si toute votre vie fut jusqu’ici une vie de paradis, ce qui est impossible,
considérez quand même combien il vous reste de temps à vivre !

Est-ce que cela vaut vraiment la peine de se détourner de la paix éternelle et de la félicité juste pour
quelques comportements ?

Venez et dites-nous quelle est la raison de votre persistance dans des actes qui vous éloignent d’Allah, et
qui vous font rejeter d’Allah de par votre essence ?

Avez-vous, par essence, un manque de foi en Allah ?

Avez-vous des doutes au sujet du résultat de vos actions qui mèneront à une ambiance éternelle de paix ?

Ou bien n’avez-vous pas suffisamment de foi en ce que dans le système vous ne recevrez que le produit de
vos actes ?

Ou bien, ne croyez-vous pas en ce qui vous est communiqué ?

Asseyez-vous un instant et prenez votre tête entre vos mains ; cessez un moment de faire la fête et
creusez-vous un peu les méninges !

En quoi croyez-vous et en quoi ne croyez-vous pas ? à quoi cela vous conduira-t-il, à votre avis ?

Pensez-vous que ce que vous obtenez du fait de votre comportement vaut plus que ce que vous risquez de
perdre dans le futur ?

Que peut-on dire à quelqu’un qui accepte une vie éternelle d’enfer pour les faveurs d’hier, qui ne seront plus
qu’un rêve demain ?

Demandez-vous compte avant d’avoir à rendre compte ! J’espère que vous vous suffirez comme comptable
!

Si vous n’abandonnez pas vos émotions maintenant, sachez que votre foi vous abandonnera !

***

92

Je témoigne qu’il n’y a pas de dieu…

Il y a seulement l’Un désigné par Allah !

Ahmad Muhammad Moustafa (AS) est Abdullah, rasulallah, et khâtam al-nabiyyin (sceau des prophètes)
Celui qui l’aime, a aimé Allah !

Celui qui est reconnaissant envers lui est reconnaissant envers Allah !

Celui qui se détourne de lui, se détourne d’Allah !

Il est le ‘Abd Serviteur, le Rasul, Envoyé, de la Huwiyyat de l’Un désigné par le nom Allah !…Que voie et
comprenne cette vérité, celui qui en la capacité !

Il ne peut y avoir de plus compréhension plus honorable que celle qui donne la foi dans la ahadiyya d’Allah,
et de comprendre et de sentir que Muhammad Mustafa est le Abd de Hu, et le Rasul de Hu le (Soi)…

Je suis Muhammadien !

***

93

Chacun regarde les autres et les choses, mais personne ne voit de la même façon qu’un autre !

Tout le monde regarde la même chose, mais chacun perçoit et comprend quelque chose de différent dans
la même chose!…

Chacun perçoit tout dans son propre monde d’imagination, et pas du tout à l’extérieur ; et chacun comprend
chaque chose en référence à ses propres données de base !

Chacun perçoit et évalue différemment non seulement les différentes choses, mais aussi la même chose
comme différente à différents moments…

Personne ne peut voir la même chose deux fois, ni percevoir la même chose de la même façon à deux
reprises.

Puisque chaque personne comprend toute chose en référence à ses propres données de base, la valeur de
toute chose dépend uniquement de celui qui la perçoit !

Chacun (ou chacune) vit dans son propre paradis ou enfer !

Celui qui s’est libéré de son dieu expérimente le néant de l’Un désigné comme Allah !

Ceux qui comprennent le signe que l’Un désigné par le nom Allah est Bâqî, Subsistant n’auront plus jamais
de considération pour le temporel, alors que ceux qui auront acquis les caractères d’Allah contempleront
tout l’univers comme rien d’autre qu’un immense arbre né de la graine de notre imagination.

Si Hu est celui qui est nouveau à chaque instant et à chaque lieu, et si même Hu est libre de telles
considérations, qu’est-ce qu’on pourrait en conclure ?

Où serait la place de ceux qui passent leur temps à papoter et à médire ?

***
94

Certains critiquent, d’autres sont critiqués !

Ceux qui produisent sont critiqués par ceux qui ne produisent pas !

Certains produisent des ouvrages, d’autres les critiquent dans l’espoir de rencontrer l’estime des gens.

Alors que le commun des gens passe son temps à papoter et à médire, les élites s’efforcent de fournir les
idées et découvertes qu’elles pensent être utiles aux autres !

Chacun de nous aura à changer la dimension de sa vie à un moment inattendu. Et chacun sera seul dans
son tombeau !

Celui qui est doté d’un esprit quittera ses idoles, et se préparera pour ce jour-là. L’insensé perdra son temps
à bavarder et à critiquer les autres.

C’est ainsi que beaucoup d’humanoïdes ont trépassé sans avoir connu la foi, alors qu’ils se croyaient
musulmans.

Heureux ceux qui laissent derrière eux une bonne action !

Malheur à ceux qui se trompent eux-mêmes et trompent les insensés autour d’eux !

***

95

Si un insensé ou un faible d’esprit est votre compagnon, et que vous ne pouvez pas vous en séparer…

Vous vivrez votre sort comme cela fut prédestiné !

L’enfer prend ses flammes de l’intérieur.

L’enfer encercle de l’extérieur.

En voyant entrer celui qui a la foi, l’Enfer lui dit : « Toi, le croyant, ta lumière éteint mes flammes, passe vite
et va-t-en ! »

La seule lumière capable d’éteindre les flammes de l’Enfer est celle de la foi dans le destin, et dans l’Un qui
prescrit le destin.

***
96

Pourquoi la croyance dans le destin est si importante, et quel en est l’objectif ?

Cette question est importante pour deux raisons :

Tout ce qui arrive dans l’univers entier est organisé par L’un unique qui exécute les lois de Hu. Il ne faut
donc pas créer d’idoles dans vos esprits, ni les adorer en vain !

Comprenez qu’il existe des situations que vous ne pouvez pas changer, et vous devez utiliser cette
intelligence pour éteindre le feu de l’Enfer quand vous rencontrez de pareilles circonstances!

Le feu de l’enfer de ceux qui ne peuvent concevoir une telle réalité ne sera pas facile à étouffer, dans le
futur.

***

97

Les êtres humains n’ont pas été créés pour s’en tenir à la mémoire et répéter ce qu’on leur a appris.

Les hommes sont venus à l’être pour réfléchir sur le sens des paroles et des paraboles qui leurs sont
données, puis de vivre les effets des dévoilements obtenus par cette réflexion.

La foi n’est pas un but, mais un moyen…

Le but de la foi est d’avancer pour entrer dans une dimension idéelle en concevant et en vivant les effets de
ce en quoi l’on croit.

Si vous dites « je crois, ou j’ai la foi », et que vous restiez toujours fixé à vos anciennes habitudes, sans
tenter de comprendre ce en quoi vous croyez, et pourquoi et dans quel but on vous les a communiqués, et
si vous ne pouvez pas mettre en pratique les effets de votre croyance dans votre vie de tous les jours,
sachez alors que vous n’avez pas la foi, et que vous ne l’avez jamais eue.

Si votre foi, votre islam, ne vous procure aucun effet sensible, aucun sentiment de progrès, alors c’est que
vous n’êtes pas du tout différent d’une autre personne qui a les mêmes prétentions.

Ces consciences qui furent entièrement vouées aux plaisirs physiques au point de devenir incapables de se
juger par eux-mêmes, seront réveillées par la mort, mais il sera alors trop tard pour remédier à quoi que ce
soit !

***
98

Février était un mois rude à Istanbul. Dans les années 55-57, il y avait de la neige épaisse qui nous arrivait
jusqu’aux genoux….Nous aimions alors faire la glissade avec une luge avec les enfants de notre âge ;
certains d’entre nous avaient 10 ans , d’autres 15…

Aucun de nous ne considérait le froid, aux feu de bois ou au charbon, menant la vie d’insouciance, aux
dépens de ce que quelqu’un d’autre avait gagné….

Les petites pièces de monnaie blanches et dentelées, d’une valeur de 100 centimes n’étaient pas alors
retirées de la circulation. Des petites pièces de 1 et de 2,5 centimes, trouées au milieu, avaient encore
cours.

Aujourd’hui, nous parlons en millions pour la moindre somme d’argent…

Istanbul est devenu un village, alors que les villages étaient supposés destinés à devenir des villes.

Ainsi, beaucoup de choses ont changé avec le temps, mais je pense que les anciens hivers sont de retour…
On dirait que nous allons avoir un février rude !

A ce qu’il paraît, il va encore neiger quelque part. Les tempêtes pointent à l’horizon ! N’y aurait-il pas
quelqu’un au souffle puissant pour remédier à la situation, en repoussant ces tempêtes d’un seul souffle !…

Que la pitié soit sur ceux qui n’ont commis aucun crime ni aucun péché, les sans-abri, les sans gîte, ceux
qui vivent dans la pauvreté et la détresse…

Qu’Allah donne le salut à ces cœurs qui sont honnêtes, sincères et croyants…Cela ne saurait tarder pour
ceux qui ne sacrifieront pas leur vie éternelle pour les avantages de ce monde.

***

99

Ceux qui ne craignent pas pour leur au-delà, du fait qu’ils ne croient pas en Rasul Allah, se conduisent
envers les gens comme des sangsues ! Avec des hommes pareils comme leaders, les peuples sont
forcément condamnés à être traités comme des moutons, et à demeurer sous-développés.

Il n’y a aucune issue de secours autre que la mort, pour ceux qui se retrouvent dans des systèmes
politiques pareils ! Car après cela, il n’y a plus de traitement disponible pour soigner une telle gangrène !

En pareil cas, les gens sensés vont porter leur attention à gagner leur vies dans l’outre-tombe, et voudront
laisser le monde à ceux qui le désirent.

C’est en raison du trop grand nombre d’incroyants, de sans-foi, plus nombreux sur terre que jamais
auparavant, même s’ils se qualifient eux-mêmes de musulmans en dépit de leurs actes contraires à tout
enseignement de l’islam, c’est à cause de cela, disons-nous, que ceux qui se disent croyants ont été
contraints de rester dans les pays du tiers-monde et dans les républiques des forces armées.
100

Qu’on les appelle « alien » (étrangers), Ovni (objets volants non-identifiés) ou djinns, il est évident qu’il
existe quelques êtres vivants dans une autre dimension, comme certains prétendent en avoir vu, même si
d’autres ne peuvent pas les voir avec les yeux physiques !

Ces êtres se rendent visibles à certaines personnes au moyen d’ondes perçues directement par le cerveau,
plutôt que par des signaux reçus par les nerfs optiques.

Ces ondes perçues par certains cerveaux sont d’une sorte des fréquences qui constituent nos esprits de
façon à en faire nos corps dans la dimension d’après la mort.

« Les corps spirituels » de certains awliya qui sont constitués d’ondes produites par les cerveaux humains,
peuvent envoyer des signaux similaires, en direction de certaines gens, à partir de leur dimension post
mortem, et se rendre visible à eux dans ce monde, de même que les autres êtres vivant dans d’autres
dimensions.

Bien sûr, c’est de cette façon que Jésus (AS) s’est rendu visible à ces partisans trois jours après sa mort, et
c’est aussi de cette façon que Khizr s’est toujours manifesté aux hommes.

Pourtant, par manque d’une information suffisante, les gens qui ont le don de percevoir et de voir ces
fréquences invisibles aux autres yeux physiques normaux, sont généralement trompés et s’imaginent avoir
vu un saint, alors qu’ils n’ont vu qu’un djinn !

***

101

La Conscience est la voix de votre Seigneur (Haqq) !

Si votre conscience vous met en garde contre quelque chose, mais que vous persistiez par votre
comportement pressé par vos habitudes de désirs sensuels ou d’égoïsme, alors vous ne pourrez pas éviter
quelque brûlure !

Si vous en voulez pas écouter les avertissements de votre conscience, cela veut dire qu’il n’y a plus rien à
vous dire.

Si vous suivez vos désirs sensuels, vos craintes et vos inquiétude d’être observé par dieu, et que vous ne
prêtiez pas attention à la voix de votre conscience dans vos rapports personnels, sachez alors que vous
n’allez pas à la rencontre du bien au bout de votre route, là où vous vous retrouverez seul…

Avez-vous jamais eu un cauchemar ?…

***
102

De quoi demain sera-t-il fait ?

C’est une question que nous avons tous à l’esprit…

Quelle en est à votre avis, la réponse ?

Il n y a pas d doute que la réponse se cache dans notre « hier »

Cela pourrait bien être l’hier d’il y a une minute que l’hier d’il y a une génération.

Comme le dit un proverbe turc : le grand père a mangé des prunes, et le petit-fils a eu des dents mal
placées (ce qui signifie que les crimes de quelqu’un rejaillissent sur ses enfants). Cela peut être sur une
ligne qui commence avec ce proverbe et arrivant jusqu’à votre comportement d’il y a une seconde…

Depuis que l’on en sait plus en matière de génétique, nous savons combien est important le rôle de
l’hérédité.

Sachez ce fait , et tachez de tirer partie de votre moment actuel de la façon la plus excellente dans votre
demain proche ou votre demain , dans un an !

Ainsi vous pourrez transférer à vos petits-enfants une caractéristique puissante de la conscience au lieu
d’une dent acérée !

***

103

La religion, Dîn, aux yeux du Créateur de l’univers désigné comme Allah est l’Islam.

L’islam ne peut être estimé que des gens sensées.

De leur part, les insensés rejetteront et agiront en ennemis contre l’islam, parce qu’ils manquent
d’intelligence !

L’Islam est littéralement un système universel, dans le sens plein, car même les lois de la nature en font
partie.

Tout ce dont Rasulullah nous a informé en mettant l’accent sur le fait que c’est une conception erronée que
d’adorer un dieu hors du monde et dans le ciel, est correcte, et définitif, et est une exigence du système
dans le quel nous vivons.

Celui qui reconnaîtra la validité des paroles de RasulAllah en profitera éternellement !

Celui qui ne le reconnaîtra pas se perdra éternellement !


Parce que Rasulallah a toujours parlé dans le but de faire comprendre aux gens qu’ils doivent atteindre la
vérité désignée comme Allah en eux-mêmes, et réaliser la paix éternelle en évaluant le système dans lequel
ils vivent, et non dans le but de chercher quelque faveur aux yeux d’un dieu.

Reconnaître l’islam revient à choisir entre utiliser ou ne pas utiliser un mécanisme dans le système !

L’insensé ne comprendra cela que lorsqu’un chameau passera à travers le chas d’une aiguille !

L’islam n’est pas la somme des interprétations de 1400 ans ; il consiste en ce que RasulAllah a transmis
aux hommes !

***

104

Le petit moineau qui vient de sortir de sa coquille crie à qui veut l’entendre : je suis le plus grand dans ce
monde !

Aux yeux de l’homme encore dans son cocon, il n’y a pas plus grand, et personne ne sait autant que lui.

D’un côté, le villageois qui dit : ‘‘mon shaykh, mon monsieur, mon mahdî, connaît mieux toute chose, je
m’en tiens à ces paroles…’’

Parce que son monde se réduit à son village. Et son monsieur est le plus, le maître du temps, le pôle, le
mahdi !

Le concept d’universalité n’a jamais dépassé le village.

Les villageois considèrent toujours leur laquais en chef comme le sauveur du monde, et ne cherchent pas à
en connaître les conditions, ni ce que signifie l’universalité…

De l’autre côté, il y a ceux qui se considèrent eux-mêmes comme les sauveurs, et affirment avoir sous leur
contrôle les forces de la nature !

Le monde n’a jamais été aussi tragi-comique !

***

105

La génération qui procède de l’évolution est appelé humanoïde, alors que la génération par Adam est
appelée humain, comme nous l’avons dit dans nos livres récents, dans lesquels nous nous sommes
expliqué à ce sujet.

Le signe et l’indicateur de la rahma d’Allah et de Sa bénédiction en faveur d’une nation, consiste dans le fait
que ses leaders fassent partie de la classe des humains.
Le signe et la marque de la colère et de la Majesté d’Allah, se voient sur une nation dont les chefs sont des
humanoïdes.

Les peuples demanderont à Allah des leaders, avec le langage de leurs états (spirituels), et Allah leur
répondra conformément à ces états…

***

106

Les humanoïdes confieront l’information à leurs mémoires au moyen du conditionnement, sans s’interroger
sur son efficacité dans le système universel. L’idée d’un monde après la mort est généralement absente en
eux. Ils sont d’une nature sauvage, même quand ils sont dans un contexte de nations civilisées, ou même
quand ils ont l’apparence de civilisés. Ils peuvent être parfois des musulmans, parfois des athées ; pourtant
dans leur monde, le sentiment de domination, de torture, de faire souffrir ne meurt jamais en eux. Ils sont en
apparence musulmans, mais la foi est absente chez eux ; ils adorent une image d’un dieu qu’ils créent dans
leur esprit. Ils ne peuvent s’empêcher de causer la misère des gens pour faire plaisir à leurs dieux.

Certains d’entre eux ont subi un bon lavage de cerveau par une formation intensive grâce un
conditionnement au cours de leur croissance. Ils ne savent pas ce que c’est que de devenir un humain, car
ils n’ont pas appris à penser et interroger. Ils ont grandi avec des préjugés racistes. Ils recherchent toutes
les occasions de mettre les autres sous leurs ordres et de leur imposer leur jougs. Ils ne peuvent prendre
part à une discussion intellectuelle, car ils manquent de profondeur et ne peuvent discuter de ce qu’ils ont
refoulé en eux. A leurs yeux, la vie n’est rien d’autre que le monde physique.

Le trait de caractère le plus saillant chez les humanoïdes est leur comportement dominateur et dictatorial…

Ce sont ces humanoïdes qui accomplissent les actions des gens du paradis durant tout le cours de leur vie,
puis commettent les actions des gens de l’enfer pendant la dernière minute avant la mort, et qui pour cela
se retrouvent en enfer à cause de ce dernier état d’esprit.

Si quelqu’un traite d’incroyant un homme qui est croyant, il devient lui-même un impie ; et s’il meurt à ce
moment-là, il sera mort comme quelqu’un n’ayant pas eu la foi (iman).

Ceux qui réalisent le sens de l’islam et croient en ce qui est désigné comme Allah, vivront avec la tolérance
des sages maîtres spirituels qui apparaissent dans le monde du soufisme, et ces hommes ne sont jamais
totalitaires, puisqu’ils sont des humains.

***

107

L’un désigné par le nom Allah a créé la rose et le cactus à la fois, à partir d’une même matière, et de la
même manière, Il a créé les hommes et les humanoïdes, à partir d’une même matière.

Les humanoïdes ont été créés pour vivre éternellement dans l’Enfer, et les humains ont été créés comme
les êtres vivants de la dimension du Paradis.
Du point de vue physique, ils ne présentent pas de différence.

Plus encore, selon les circonstances de lieu et de temps, ils ne seront pas nécessairement reconnaissables
aux comportements qu’ils peuvent afficher.

Cependant peuvent être considérées comme les signes d’un humanoïde certaines fortes tendances
animales, comme l’incapacité de se tourner facilement vers soi, l’imitation, la passion excessive, les
attitudes dominatrices, la torture, le refus de reconnaître aux autres le droit de réfléchir, etc..

Il existe beaucoup d’humanoïdes qui ont adopté l’islam par imitation, sous l’influence des conditions du
milieu dans lequel ils ont grandi, et qui vont consciemment aux extrêmes, et traitent les gens avec brutalité.

Il ne faut pas sous-estimer le grand nombre d’agent provocateurs humanoïdes dans le monde, qui
voudraient jeter le discrédit sur l’islam.

Ce sont autant de voiles, devant les gens, qui les empêchent voir directement le visage humain de l’islam.

Il n’y a aucun remède à cela, car ils n’ont pas été créés comme des humains !

***

108

Il y a des gens qui sont en fait des morts-vivants !

Vous pourrez me dire : nous les connaissons !. Non, je ne parle pas de ceux que vous connaissez, je ne
parle pas de ceux qui sont ‘‘morts, avant de mourir ’’!

Je parle de ceux qui sont morts, alors qu’ils sont vivants !

Ils sont morts, alors que certains d’entre eux ont la trentaine, d’autres la quarantaine, d’autres encore la
soixantaine !

Ils sont comme des zombies !

Ils sont différents des zombies qui reposent dans leurs tombes, par le fait qu’ils se réveillent chaque matin,
dans leurs lits !

La cupidité est la seule idée qui meut leur cerveau !

Certains d’entre eux vivent seulement pour l’argent, d’autres pour des postes, d’autres pour la célébrité,
d’autres pour leurs plaisirs sexuels !

Leurs consciences, leurs organes de la pensée, leurs aspects humains sont morts, quelque part, un jour.

Pas même un bout de conscience qui leur permette de sentir quelque douleur, à cause du vandalisme, des
destructions et des dégradations qu’ils causent par leur cupidité.

Ils ne craignent ni d’être séparés ni d’Allah ni de l’amour de RasulAllah, ni de perdre le désir d’être avec lui
éternellement. !
Leur seul but est d’avoir plus d’argent, plus de confort matériel, plus de plaisir des sens !…

Ces morts survivants sont à un point où leur unique souci est leur corps physique.

Aucun conseil, aucun ami ne leur seront de quelque utilité !

Ils peuvent seulement servir d’épreuve pour les vivants !

***

109

Ce n’est pas une tâche bien difficile, mon ami…

Elle est même facile !

Aie seulement foi dans la conscience d’Un système unique qui crée toute chose comme il veut, et les dirige
à tout moment !

Puis, commence à contempler la conscience d’un tel système…

La conscience du Système Universel…

Contemple le Système ainsi que les actes de la Conscience dans ce Système à tous les niveaux et à toutes
les dimensions avec l’œil du cœur si tu peux…

Alors, tu verras que chaque chose est à sa place !

L’Enfer cessera de te brûler, et tu contempleras le Paradis…

Je souhaite que tu ne limites jamais ce système avec le nom Allah…

Tous les univers et les systèmes observables par l’homme ou non, ne sont qu’un point parmi les
innombrables points qui sont sous le regard de l’Un désigné par le nom Allah !

L’Un désigné par le nom Allah est au-delà de la compréhension par la combinaison des noms que sont les
choses créées.

***

110

Le temps que nous passons dans ce monde nous est compté en secondes si on le compare avec le temps
qui nous attend après la mort. Toute cette vie ne dure en comparaison, que le temps que dure un rêve

Bien ! avez-vous jamais examiné ce que vous ont rapporté tous vos combats pour détruire et blesser des
gens ?
Avez-vous rendu heureux ce dieu non-existant ?

Ou bien avez-vous acquis une reconnaissance pour votre personne ?

Pensez-vous que vous n’aurez pas à regretter un jour de leur avoir causé du tort, à brûler quand vous
entrerez dans une dimension où plus rien ne sera d’aucun secours ?

Ne regretterez-vous pas d’avoir négligé de chercher à comprendre les circonstances et les réalités de ce
monde qui vous attendait, et de vous y être mal préparé ?

N’auriez-vous pas à goûter l’amertume de vous séparer de tout ce dont vous étiez incapable de vous
détacher dans ce monde ?

Qu’attendez-vous pour passer dans une vie de paradis en ‘‘mourrant avant la mort’’ ?

***

111

Le temps que nous passons dans ce monde nous est compté en secondes si on le compare avec le temps
qui nous attend après la mort. Toute cette vie ne dure en comparaison, que le temps que dure un rêve

Bien ! avez-vous jamais examiné ce que vous ont rapporté tous vos combats pour détruire et blesser des
gens ?

Avez-vous rendu heureux ce dieu non-existant ?

Ou bien avez-vous acquis une reconnaissance pour votre personne ?

Pensez-vous que vous n’aurez pas à regretter un jour de leur avoir causé du tort, à brûler quand vous
entrerez dans une dimension où plus rien ne sera d’aucun secours ?

Ne regretterez-vous pas d’avoir négligé de chercher à comprendre les circonstances et les réalités de ce
monde qui vous attendait, et de vous y être mal préparé ?

N’auriez-vous pas à goûter l’amertume de vous séparer de tout ce dont vous étiez incapable de vous
détacher dans ce monde ?

Qu’attendez-vous pour passer dans une vie de paradis en ‘‘mourrant avant la mort’’ ?

***

112

Si vous n’avez pas réussi à obtenir une identité universelle durant votre vie sur terre, en vous débarrassant
de la personnalité familiale que vous assumiez jusque là, et encore si vous ne pouvez pas mettre toute votre
énergie et votre connaissance dans cette voie non plus, alors cela signifie que vous allez goûter la mort
dans cet état.
Qu’est-ce que la personnalité universelle ? le savez-vous ?

Sans la compréhension de l’Un désigné par le nom Allah, il est impossible de se représenter ce qu’est la
personnalité universelle.

Dans le passé, ceux qui ne comprenaient pas le sens de la personnalité universelle étaient appelés des
‘‘imbéciles heureux’’ (buhl)

Leur activité cérébrale était toute entière dévouée aux choses qu’ils laisseront sur terre, après leur mort.

Pour eux l’universalité n’est rien, ils ne peuvent même pas en concevoir l’idée.

Toute leur préoccupation tourne autour des choses de ce monde : comment bien manger, comment jouir
davantage, comment gagner plus, comment se faire connaître plus, et autres choses semblables !

Il leur arrive d’aller en pèlerinage à la Mecque pour faire taire un peu leur conscience, ou de faire une
aumône.

Cependant toute leur richesse consiste dans leur corps, qui n’occupera qu’une fosse seulement, encore s’ils
en étaient conscients !

Qu’est-ce que l’universalité, comment la personnalité universelle naît-elle ?.Seuls ceux qui ont été créés
avec une capacité suffisante peuvent attacher de l’importance à ces questions, et se laisser guider par cela.

Pour le reste, on a dit ‘‘quelqu’un d’autre a quitté le troupeau’’… C’est tout…

***

113

Le Pouvoir de l’Unité

Leçons des oies au sujet de l’action collective….

Avez-vous jamais observé une formation d’oies sauvages volant dans le ciel au moment des migrations ?

Vous avez sûrement remarqué comment elles se disposent selon un modèle en forme de V dans le ciel !

Les savants se sont demandé pourquoi les oies volaient en groupe suivant la forme d’un V quand elles
émigrent !

En conclusion, ils ont découvert que les oies n’avaient pas une intelligence d’oie, comme on le supposait
jusque là. Elles ont quand pas mal de leçons à nous donner !

En volant chaque volaille crée un courant d’air en battant des ailes, et ce courant d’air élève l’oiseau volant
derrière. Voler dans une configuration de la forme d’un V élève la portée du vol de 71%, parce que cette
configuration permet aux oies de profiter les unes des autres du courant d’air créé par le battement collectif
des ailes. Ainsi volant en formation collective, les oies parviennent à couvrir presque le double de la
distance qu’elles auraient couverte si elles volaient isolément.
La leçon pour nous : les gens qui ont un objectif peuvent atteindre leur but plus facilement et plus aisément
quand ils rassemblent leurs forces, chacun profitant de l’effort de l’autre..

Si une oie sortait de la formation en V, elle se fatiguerait vite et retomberait au sol. Elle le sait d’instinct, et
c’est pourquoi elle se garderait bien de le faire.

La leçon à tirer ici : si nous avions au moins l’intelligence de l’oie, nous aurions un échange constant
d’information avec ceux qui suivent la même voie que nous.

Quand l’oie qui se trouve en tête de la formation se fatigue, elle se retire en arrière et cède sa place à une
autre oie, et ainsi de suite, chacune à tour de rôle.

La leçon pour nous : partager le leadership et accomplir de lourdes tâches en alternance est source
d’accélération du mouvement.

Les oiseaux de l’arrière imposent le rythme.

La leçon pour nous : l’esprit d’équipe.

Si un oiseau de la formation venait à souffrir d’une blessure ou suite à une maladie, il est assisté par
d’autres oiseaux qui restent avec lui jusqu’à ce qu’il reprenne des forces ou meure. Les autres se remettent
en formation en V et volent jusqu’à ce qu’elle rejoignent la grande formation.

La leçon pour nous : Il est toujours utile en temps de difficulté de rester en contact les uns avec les autres.
Même les oiseaux se supportent les uns les autres dans la détresse.

***

114

Ceux qui s’imaginaient que l’an 2000 allait apporter sur terre une Révolution comme un ballon descendant
du ciel, sont toujours en train d’attendre qu’un ballon apparaisse dans le ciel ! ou peut-être qu’un OVNI
atterrisse !

Personne n’a compris que la révolution a déjà commencé, avec grande vitesse et intensité ! Parce que les
choses se présentaient différemment dans l’imagination, et elles sont survenues de façon inattendue.

Après l’obscurité de la nuit, la lumière du jour !

Observez le changement et essayez de le voir…

Alors que les signes précurseurs de l’avènement de l’Anté-Christ nous cernent, avec ses hommes qui nous
montrent ce qui est blanc comme noir, le droit comme injuste, le faux comme le vrai, le réel comme un
travestissement, la corruption comme une grandeur, celui qui œuvre pour le bien et la justice comme un
épouvantail… Alors que la dajjaliyya est devenue la règle en tout…Les gens sont encore en attente du
dajjal, qu’il surgisse de la terre, ou qu’il vienne de l’espace…

Que pensez-vous que le futur dajjal apporterait de neuf ?

Il ne manquait plus que ça !

Malheur à eux !
Etre aveugles à ce point !

Jusqu’où peut-on aller dans le limites de la vie illusoire !

Jamais dans l’histoire des hommes l’on a vu une telle inversion des valeurs !

Jamais on n’a vu autant de gens vendre et louer si facilement leurs âmes, leur honneur d’hommes à l’esprit
de l’Anté-Christ (Dajjal) !

Tous les évènements prédits par la tradition comme les signes du temps du dajjal sont là. Les gens sont
invités à l’Enfer en leur disant : voici le paradis ; et le paradis a pris les couleurs de l’enfer. Et malgré cela,
on attend encore un autre Dajjal !

Le monde est si plein de mahdis, que l’on ne s’y retrouve plus. Peut-être que l’un d’entre eux est le vrai
Mahdi, mais nous sommes toujours en attente d’un mahdi à venir sur un cheval blanc avec une épée pour
lutter contre les moulins à vents.

Pensez-vous que le véritable mahdi, ou quelqu’un qui assumerait cette fonction sous quelque autre nom
que ce soit, serait à ce point idiot qu’il viendrait au monde comme un combattant brandissant une épée à la
main, et prêt à attaquer des moulins à vent ?

Qu’Allah dispense de Sa puissance, de Son pouvoir, de Sa patience et du courage à ceux qui sont dotés
d’un cerveau pensant et aux gens de la foi qui se retrouvent au milieu des zombies, les morts vivants dont
les cerveaux complètement hors d’usage ne savent plus penser, mais seulement répandre les ordres reçus,
comme une machine sous contrôle.

Note : Dans la tradition, on rapporte qu’il y aura une trentaine de dajjals, faux mahdis, apparaissant en
différentes endroits du monde, avant l’avènement du véritable Mahdi….

***

115

Le pouvoir qui fait parvenir les humains au plus haut degré est appelé himmat par les grands maîtres du
soufisme, (ambition spirituelle, énergie spirituelle, concentration ).

La puissance qui épuise les humains est appelée cupidité ou convoitise.

On peut la définir aussi comme un désir de « plus… » en un mot.

Pour un humain, les objectifs liés au corps relèvent de choses pour lesquelles on ne doit pas se soucier
outre mesure : si elles sont là, tant mieux, sinon, ce n’est pas grave !

Pour un humanoïde, en revanche, les objectifs matériels sont la principale ambition dans la vie. Il peut leur
sacrifier tout ce qu’il a de plus cher, comme l’argent, la réputation, la maison, etc.. Il peut même renoncer à
sa religion, à sa foi, parce que ces choses n’ont en réalité jamais eu de sens pour lui, et ne sont que de
simples mots ! Il ne s’embarrasse pas des autres autour de lui ! Un humanoïde ne vit que pour son corps et
ses désirs matériels. C’est aussi pour cela qu’il n’obtient que ce qu’il mérite !

L’humain, lui, vit pour la connaissance… Son idéal le plus cher est d’atteindre à la compréhension de ce qui
est désigné par le nom Allah… Il ne se laisse pas abattre par les échecs matériels et les déceptions d’ordre
mondain. Il a sous son contrôle ses liens avec les choses du monde, réputation, argent, désirs et ne leur
laisse pas trop peser sur lui.

A tout moment, sa préoccupation consiste à voir ce qu’il pourrait faire d’utile en relation avec la vie éternelle,
et il consacre à cela le plus clair de son temps.

Cette sorte de personnes sont appelées gens de haut soutien spirituel. Leur quête de « plus… » consiste
dans les choses de la vie éternelle, contrairement aux humanoïdes qui eux cherchent « le plus… » dans les
choses du monde, et sont appelés les cupides, hommes et femmes.

L’un des autres noms de l’Enfer est Cupidité, dans laquelle certaines personnes désirent être brûlées
comme dans un feu, et mettre le feu à leurs réputations, leurs biens, leur famille…

Ceux qui ne prêtent pas attention aux avertissement subiront les conséquences de leur négligence.

« Chacun trouve facile l’accomplissement de ce pour quoi il a été créé »

***

116

Ceux qui le peuvent, peuvent sacrifier une bête (pendant le fête du hadj) et en distribuer toute la viande aux
pauvres et indigents qui ne peuvent en acquérir faute de moyens !

C’est une façon de comprendre les choses…

Cependant, au lieu de fournir de la viande qui ne servira qu’une fois, des livres et d’autres moyens d’étude,
qui pourraient leur servir dans l’au-delà, peuvent être distribués aux pauvres !

Ceci est une autre façon de comprendre…

C’est un devoir pour les personnes qui en ont la capacité de fournir aux gens la connaissance, en particulier
dans les circonstances actuelles où les ennemis de la vérité se montrent au grand jour, et où tant d’efforts
sont faits au grand jour pour tenir les gens à l’écart de la religion !

Si les musulmans avaient aidé à la diffusion des ouvrages qui enseignent aux croyants le Dîn de l’islam, au
lieu d’investir depuis des années, dans la construction de mosquées et d’hôtels, je pense que nous vivrions
aujourd’hui dans de meilleures conditions.

Malheureusement, nous en sommes arrivés à cette déplorable situation parce que l’argent dont on avait
besoin pour assurer au peuple plus de connaissance, a été dépensé dans des bâtisses sensées garantir à
leur maître d’œuvre une belle demeure au Paradis avec des belles vierges dedans.

Dans un pays où 99% de la population est musulmane de nom, si la religion de l’islam n’est pas connue du
tout, et si les gens fuient les enseignements du Coran comme on fuit un épouvantail, il est évident qu’une
grande responsabilité en retombe sur ceux qui n’ont pas transmis ce savoir et cette connaissance.

L’acquisition du savoir est un devoir pour tout musulman, homme et femme. Il est du devoir de tous ceux qui
en ont la possibilité financière d’aider au partage du savoir avec le peuple.

Bien sûr, cela s’applique à ceux qui s’accordent avec notre façon de voir les choses.
117

De petits mondes, et leurs grandes personnes !

Un tel est si grand qu’il vit dans une maison de centaines ou de milliers de mètres carrés ou dans une
minuscule demeure, ou dans une immense usine dans le, département, ou dans un village, ou dans une
ville d’Europe ou d’Amérique !

??De son salon, il prononce des condamnations contre les uns et les autres, sans hésitation, contre l’ouvrier
ou le patron, le politicien, le chef militaire ou le chef d’un gouvernement !

Même au sujet des mondes, des étoiles, de l’espace et de l’univers tout entier !..

Plus encore, il juge son dieu, découvrant ses fautes, publiques et cachées !

Il distribue les rangs spirituels, exalte certains aux plus degrés, et renvoie les autres aux plus bas, dans les
fosses de l’enfer, après avoir été dans les tour les plus hautes.

Ainsi, se trouve-t-il satisfait de lui-même !

Il achète les modèles de voitures les plus récents, porte les vêtements de la dernière mode, les installations
domestiques les plus sophistiquées, avec l’argent qu’il possède en vertu d’une prédestination, mais
malheureusement, il ne peut pas acquérir un cerveau avec tout son argent !

Et ce cadavre sans tête, cherche refuge dans son dieu à chaque occasion de trouble, même si ce dieu n’a
jamais existé et n’existera jamais. Il transfère ses émotions à son dieu dans le ciel ! Il essaye de se soulager
ainsi !

Mais il y aussi les moments nocturnes !

Les nuits, il se met dans son tombeau de couvertures et d’oreillers, où il se retrouve seul avec ses rêves,
ses agitations, ses peurs et ses espérances ! Mais il n’en tire pas les leçons !

Puis, un jour son monde éclate, dégonflé par une aiguille !

C’en sera fini pour lui. Il n’y aura plus que le bilan de ses actes.

Le jeu est terminé, et le rideau est tiré sur la scène ! Une autre des grandes personne des petits mondes
vient de retourner à la terre vivante et en état de conscience !

***

118

Il ne serait pas erroné du tout, je pense, de considérer comme des larmes de crocodiles les paroles de pitié
pour les bêtes sacrifiées au jour de l’Aïd, prononcées par des gens qui, sans doute au retour d’une partie de
chasse ou de pêche de loisir, ont ce jour là décidé de s’abstenir de manger du bœuf, eux qui ne manquent
jamais l’occasion de se faire un barbecue !

Comme la fête de la fin du pèlerinage à la Mecque est transformée en festival du sacrifice, avec le temps,
pourquoi devrait-elle aussi devenir un festival de la viande.

Mais il y a un point extrêmement important qu’il convient de ne pas sous-estimer !

Les lois du Dîn seraient-elles des règles discrétionnaires établies par un dieu dans l’espace dans le but de
trouver de la joie et du plaisir de l’action des hommes ?

Ou bien s’agit-il d’autre chose ?…

Le Dîn nous a été transmis par Rasul d’Allah dans le but que nous soit connu le système et l’ordre formé par
l’Un désigné par le nom Allah qui a créé les univers, dans lesquels se trouvent des milliards de galaxies
formées de centaines de milliards d’étoiles, et pour que les effets de ce Dîn soit vécus en conformité, et que
notre futur ne soit pas l’Enfer .

Il est impossible à quiconque d’évaluer les questions du Dîn et de leur trouver les solutions nécessaires
telles que requises par les circonstances présentes, si l’on n’a pas une capacité intellectuelle active pour
comprendre les différences entre les deux questions précédentes !

Les solutions préconisées par les ‘‘autorités religieuses’’ agissant ès qualités ou avec les compétences
formelles, mais qui n’ont pas encore renoncé à adorer un dieu dans le ciel, n’apporteront rien d’autre aux
imitateurs, c’est à dire à la majorité qui s’en tient à ce que dit l’élite supposée, - qu’une livraison de
nouveaux problèmes !

A moins d’accepter le fait que le Dîn explique le système et l’ordre tel que nous l’avons écrit depuis 1986
pour la première fois, aucun esprit ne sera libéré de la croyance en un dieu dans le ciel, aucun shirk,
polythéisme ou associationnisme ne sera évacué, la vérité ne sera pas vue, ni la grandeur et la nécessité du
Dîn de l’islam ne seront comprises, et les réponses aux problèmes actuels ne seront pas trouvées !

La seule solution pour la liberté est d’avoir une réforme de la compréhension du Dîn, et de comprendre le
Dîn de l’islam ainsi que le Rasûl d’Allah dans le vrai sens et de vivre pratiquement ce qu’ils impliquent dans
notre vie quotidienne.

***

119

Je forme le vœu pour nous tous que nous passions une fête de l’Aïd pareille à celle que partagent en ce
moment nos frères et nos sœurs qui viennent d’achever leur pèlerinage, Hadj, et qui se sont purifiés là-bas
de leurs péchés et sont devenus comme des nouveaux-nés, des enfants qui viennent juste de naître…

Je prie aussi Allah de nous rendre facile et possible le sacrifice de nos ‘‘ego’’, de nous aider à rester à l’écart
de tout ce qui pourrait causer le châtiment de ‘Enfer, et de nous dispenser les choses qui nous vaudront la
bénédiction éternelle.

***
120

Les gens présument que les autres sont suffisamment fous pour croire en tout ce qu’on leur raconte, et
s’imaginent qu’Allah décidera à leur sujet conformément à leurs paroles !

Ceci est un problème important !

Avec la capacité limitée de mon cerveau, je fais plus attention aux actes des gens qu’à leurs paroles !…

J’observe pour voir jusqu’à quel point les personnes qui affirment partager ma connaissance appliquent
réellement leur savoir dans leur vie quotidienne ! Je considère combien ils tiennent compte de mes conseils,
et comment ils les appliquent à leur vécu quotidien… C’est de là que je pourrais constater leur degré
d’honnêteté…

Plus encore, les paroles qu’ils prononcent ne changent pas du tout leur distance à mon égard ! Toute
personne est d’autant plus proche de moi qu’elle partage avec moi ces connaissances et cette pratique !

Cela étant…

Pensez-vous que l’un désigné par le nom Allah, - qui est loin d’être un dieu, prêtera attention à vos paroles
et vous récompensera avec vos paroles dans les étapes ultérieures qui découleront de votre essence ?

Ou bien, que l’Un désigné par le nom Allah qui est Hassîb (Comptable), vous mettra au devant des
conséquences de vos actes et pratiques ?

Considérez votre situation, et voyez où vous êtes arrivé, en venant d’où, et où vous allez en venant d’où !

Je ne peux pas savoir ce qu’une personne perd, si elle ou il, me traite comme un fou, et croit que je pense
en référence aux paroles des autres ; mais je suis parfaitement sûr que quelqu’un s’attend à ce que l’Un
désigné par le nom Allah sera convaincu par les paroles qui sortent de sa bouche, quand ils parlent à voix
haute, et quand ses paroles ne sont pas conformes à ses actes, je suis sûr, dis-je que son futur est
condamné.

Puisse votre dieu ou Allah accepter vos sacrifices !

***

121

« La religion est l’opium » a dit quelqu’un à l’esprit étroit.

En est-il vraiment ainsi ?

L’homme vit pour la plupart du temps dans le rêve, mais se croit dans le monde de la réalité.

Il rapporte toute chose à son monde d’imaginations formé par la somme de ses imaginations précédentes.
C’est vraiment une grande affaire de déchiffrer et d’évaluer les explications données au moyen de paraboles
et de métaphores, pour un homme qui recourt à son imagination même pour comprendre les objets
concrets.

En fait, « La religion est la réalité elle-même » !

Pourtant, le Coran n’a pas été compris par les esprits faibles, qui exprime cette réalité au moyen de
paraboles et de métaphores dans le but de simplifier les choses pour l’entendement humain.

Parce que ces faibles d’esprit ont supposé que ces paraboles et ces métaphores étaient les réalités elles-
mêmes en premier lieu, puis ont élaboré dans leur imagination toute une interprétation en partant de la
réalité signifiée.

Ainsi, donc, non ! Ce n’est pas la religion, mais bien l’imagination des hommes qui est un opium !

Le Dîn qui explique le système et l’ordre dans lequel nous vivons, ainsi que la puissance qui le crée, est la
réalité elle-même.

Ces idiots avaient dit que la religion est l’opium parce qu’ils avaient échoué à libérer leurs esprits des limites
du monde de leur imagination. Leur parole s’applique donc à leur monde, et non à la Religion !

***

122

La réalité !…

La Terre…

Le soleil qui est 1.333.000 fois plus grand que le satellite nommé Terre, et qui est sujet au soleil. !…

Et une galaxie contenant 400 millions d’étoiles de l’espèce du soleil…

L’Univers que nous percevons comme un champ de milliards de galaxies !

De même que l’univers nous apparaît suivant les dimensions de nos sens, des univers innombrables
comparables interagissent au sein d’autres univers suivant des dimensions innombrables de perception.

Et un point Unique, un instant Unique - le temps-durée dahr-, duquel est créé un des aspects qui
contiennent les univers innombrables d’innombrables dimensions d’observateurs !

Et le nom ALLAH, qui désigne l’être qui crée les innombrables « instants » et « points », et les innombrables
univers au sein des univers qui sont dans les aspects créés au sein des « points » !

Et ces minuscules homoncules qui créent des dieux dans leurs insignifiants cerveaux qui ne sont même pas
capables de comprendre ce que je viens d’écrire et ce qu’il faut en conclure, et qui fabriquent ces dieux de
gâteaux qu’ils adorent au début et qu’ils dévorent avec plaisir quand ils ont faim… et les guerres de divinité
avec la crainte de dieux !

L’opium est le concept de dieu-ilâh ! et un mode vie basé sur ce concept…


123

Des craintes…

Le scepticisme

La Foi

La peur, le sentiment qui transforme le vie d’un homme en cauchemar…

Le doute, l’élément qui crée la peur.

Le doute, le trait qui apaise l’esprit rationnel, rétrécit l’horizon intérieur de l’homme, provoque l’anxiété et
empêche l’homme d’évaluer justement la situation !

Nés du scepticisme : la peur, l’anxiété et le doute qui obstruent la naissance du vrai dans notre esprit.

Ils rendent impossible l’usage de la fonction logique dans le cerveau !

Le doute instille dans la raison l’idée que ce qui est n’est pas, que ce qui est possible est impossible, ce qui
est certain est incertain !

L’effet de la foi est quant à lui :

Ce qui est prédestiné (taqdîr) se produira certainement, ne laissant place à aucune autre possibilité, et ce
qui n’est pas prédestiné n’a aucune chance de se produire.

Vous aurez forcément à vivre ce qui vous a été prescrit en tant que destin, taqdir, sans aucune chance pour
vous de l’éviter. Ceci constitue l’essentiel de l’enseignement du Coran en ce qui concerne la croyance au
destin (qadar)

Si vous avez foi en cela, vous repousserez la peur et vous vous protégerez de la peur et du doute en vous
disant : « Je suis créé par Allah. S’Il le veut, Il fera ce qu’Il veut, et Il fait ce qu’Il veut !…

Si vous agissez avec perspicacité et croyez en ces réalités, et si vous vous libérez de la tyrannie du
scepticisme, pour vivre sous la guidance de la connaissance, vous atteindrez à la sérénité !…

Si le scepticisme, la peur, les désirs et les organes physiques prennent l’avantage sur vous, et si vous leur
confiez les commandes de votre vie…, alors vous vivrez seulement les conséquences de cela. Et là, il se
peut que vous vous trompiez vous-mêmes avec les :mots mashallah, inshallah

Ayez foi et marchez droit ; seul Allah sait combien de jours vous vivrez avec un esprit modéré !

***
124

Périr et mourir, tout en étant survivant !… Petit à petit, presque tous les jours !

Les rêves qui lâchent…les espérances qui s’effondrent…les illusions sur soi qui s’évaporent…

Le pire, c’est de découvrir que l’on n’a trompé que soi-même !

Tels sont les jours à l’approche douloureuse de la fin !

Jours de peine !

Les jours perdus avec l’auto-consolation des inshallah et des mashallah, qui furent prononcés tant de fois,
en vain !

L’effort du corps pour trouver la paix dans les plaisirs physiques, et la révolte de l’esprit qui dit : je ne suis
pas encore mort !

En réalisant la non-existence d’un Dieu, commencer à comprendre que tous vos actes et toutes vos
pensées n’ont servi à rien, et qu’il n’y a plus de possibilité que vos espérances se réalisent !

Devoir vivre ce qu’on avait plaint un jour, devoir vivre une à une les expériences de ceux que vous avez
désapprouvés un jour !… Commencer à vous juger, étape après étape !

Y a-t-il moyen de s’en sortir ?

Cela servira-t-il à quelque chose de demander pardon, en levant les bras ?

En vain…

Vous ne trouverez personne la-bas pour vous pardonnez, après votre repentir !

Qu’auriez-vous à gagner à demander pardon pour un péché, si vous ignorez jusqu’au sens du mot péché ?

Que vous rapportera d’avoir entretenu tout au long de la vie une barbe, ou d’avoir porté des pantalons
bouffants ou une gandoura noire, ou même d’avoir lu tous les livres saints en seulement quelques heures
sans y comprendre un iota, alors que le problème réside uniquement dans votre état d’homme sans foi !

Au lieu de vous agiter devant derrière comme une vache folle, dans la serre de ce monde, considérez que
vous allez être paralysé à tout moment et perdre l’usage de votre faculté rationnelle, et préparez-vous pour
l’au-delà. Ce sont les derniers jours de chance pour vous !

***
125

Vous ne pouvez pas saisir la teneur d’un appel à moins de reconnaître vraiment celui qui appelle !

La première étape de l’enseignement du soufisme consiste à assimiler l’idée de l’unité des actes (wahdat al-
af’âl). Elle est indispensable pour celui qui veut apprendre à reconnaître celui qui appelle.

Etre éveillé ne consiste pas à être une créature chargée de livres de valeur, mais à faire partie des gens de
perfection ayant assimilé la connaissance !

Ceci est possible par l’emploi correct de l’esprit rationnel !

Cependant, comme la chimie du corps est très active pendant la jeunesse, les instincts et les élans
prennent le devant, et limitent la portée de la raison…

Dans la vieillesse, l’esprit rationnel ralentit, et l’homme devient alors incapable de faire le bilan de ses
actions ; les contradictions s’accroissent dans ses propos. N’en comprenant pas l’origine, il se laisse aller
totalement vers les tendances. Avec des jugements comme : je l’ai fait, cela me regarde ! », il essaie de
protéger ses idées et d’éviter à s’en expliquer. C’est la raison pour laquelle on a dit qu’en devenant vieux,
untel se comporte comme un enfant.

Tout ce que vous consommerez comme multivitamines et sels minéraux dans la vieillesse ne fera
qu’accroître l’activité hormonale et la force physique, mais ne traitera pas la détérioration de l’esprit
rationnel. Ceci conduit certains à se tourner davantage vers des actes à objectif matériel.

C’est ce qui explique pourquoi de nos jours on trouve tant de cupidité chez les personnes âgées.

***

126

Reconnaître son erreur et corriger sa faute est une vertu propre aux personnes sages.

Une personne inculte n’hésitera pas à jeter le discrédit sur elle-même en se comportant de façon contraire à
la loi et au bon sens.

Un esprit d’enfant, un esprit insuffisamment développé considérera comme un défaut le fait de revenir sur
ses décisions erronées, ou de reconsidérer ses promesses lorsque celles-ci sont infondées. Il considérera
ces actes comme inconvenants et contraires à « l’honneur masculin ».

Le Rasûl d’Allah nous a pourtant recommandé de rompre une promesse quand elle a été faite par erreur, et
de nourrir un pauvre pendant trois jours en expiation ou si l’on n’a pas le moyen, de jeûner trois jours au
moins, en remplacement.

Chacun peut faire des erreurs, et si l’on n’a pas une information solide au sujet de quelque chose, ou si l’on
a été mal informé intentionnellement au sujet d’une chose, ou si l’on a été délibérément trompé, ou si l’on a
construit sa décision sur les émotions et les instincts et non sur la sagesse et la raison, le comportement le
plus vertueux et le plus mûr serait de revenir sur ses décisions ou sur sa parole, et de se conformer à son
devoir et à la vérité quand on s’est aperçu de l’erreur.

Persister dans l’erreur en disant : mais j’ai fait une promesse, je ne peux revenir la-dessus ! » est une
attitude qui ne peut émaner que d’un cerveau sous-développé.

Une personne mûre est une personne qui peut mettre de côté son émotivité, et revenir sur une erreur dès
qu’elle s’en rend compte. Elle accomplit l’expiation, et change ses plans en reconnaissant la primauté de la
sagesse et de ce qui est raisonnable.

Il en coûtera beaucoup à celui qui persiste dans son erreur, parfois des années entières perdues, parfois la
santé, chose irrémédiable.

***

127

Combien y a-t-il de gens derrière votre « chacun » et votre « tout le monde » ?

Nous aimons souvent nous réfugier derrière ce mot, afin de justifier nos actes, de les excuser et de nous
rassurer…

Chacun…

Parfois chacun signifie quelques-uns de nos amis… Parfois nos parents ou nos frères… Parfois nos voisins
et quelques collègues de travail !

Qu’en est-il des milliards de personnes restant ? Quels sont leurs points de vue, leur critère de jugement ?

En réalité, nous employons ce mot quand nous voulons prouver la force de nos idées contre d’autres !

‘‘chacun’’ est un bouclier levé par les personnalités faibles, les esprits chancelants et les cerveaux affaiblis.

Une personnalité forte, dotée d’un cerveau pensant actif n’a nullement besoin de ‘‘chacun’’…

De tels esprits chercheront, questionneront, réfléchiront et exécuteront ce qu’ils auront décidé, en dépit de
« tout un chacun »... Vous ne les entendrez jamais prononcer le mot ‘’chacun’’. Ils ne donnent pas à leur
vie l’orientation de ‘‘chacun’’…

La vertu consiste à vivre avec votre esprit à la lumière de la connaissance, non à suivre ‘‘chacun’’ ni à être
comme ‘‘chacun’’ !

***
128

Soit deux personnes respectables, A et B…

A considère le travail de B et dit : « irrespectueux ! »

B considère le travail de A et dit : « irrespectueux ! »

Si nous les respectons, ils sont « non-respectables ! »

Si nous ne les respectons pas, ils sont « non-respectables ! »

***

129

La seule porte à la démocratie par le parlement, là ou règnent les leaders despotiques est toujours par le
moyen du principe du vote secret.

Le principal problème du peuple turc est que des gens qui ne veulent pas la démocratie exercent un pouvoir
voilé sur le pays.

Ce pays connaîtra-t-il dans ce nouveau millénaire, un président qui pensera aux droits de l’homme et à la
démocratie, comme le fait l’actuel président de la Cour Suprême ?

Ou bien la démocratie, ou bien la poursuite de la politique de la servitude en usage depuis des siècles !

Il ne faut pas oublier que si vous attachez la langue des gens, pour les empêcher d’expliquer leurs
problèmes par les mots, il chercheront alors à les expliquer en recourrant à leurs mains.

Et si vous leur attachez aussi les mains, que dira-t-on de vous alors ?

***

130

Ne pas s’intéresser à la politique ne signifie pas que l’on est d’accord avec l’injustice ou qu’on y encourage !

Chacun être humain a des droits civiques, et toute personne doit respecter les droits des autres afin d’avoir
les mêmes droits.

S’il n’y a de justice nulle part, une mentalité se fera jour parmi les gens qui accepteront comme légales et
permises toutes les choses, et alors la loi de la jungle s’instaurera.
Avant de se plaindre des actions des gens, observez s’il y a une justice dans la communauté.

La liberté de croyance signifie la liberté de vivre sans violer les droits des autres. Vivre selon les exigences
de la foi est cependant impossible dans une société où il n’y a pas de justice.

La liberté de croyance ne peut être restreinte au domaine public !

Un gouvernement existe, non pas pour asservir le peuple, mais pour le servir et protéger les libertés
individuelles.

Une assemblée nationale n’est pas une maison pour le gouvernement mais celle des représentants du
peuple !

Les citoyens ne sont pas les serviteurs du Palais, ni les soldats de la bureaucratie !

Une vie digne des humains n’est possible que dans la liberté où vous croyez à la liberté des autres
croyances aussi bien.

Sans doute, tout ceci fait partie des critères en vigueur dans les pays où règne la démocratie.

***

131

Cela est clair comme de l’eau de roche !

Les évènements à venir projettent d’abord leurs ombres.

La terre continue à trembler. A Taiwan, aux USA, en Grèce, ou en Turquie ! Avec un bruit sourd, et un
grondement …

Des révolutions surviennent dans l’entendement, la compréhension et dans les pratiques…

Il est évident que ceci n’est que le commencement !

Beaucoup reste à venir…

Heureux ceux qui se sont préparés aux nouvelles circonstances, et s’y sont adaptés rapidement !

Pitié pour les esprits bornés qui ne remarquent même pas la gravité et disant : ‘‘c’est heureux que cela nous
soit arrivé en même temps qu’aux autres’’ Ils manquent de retenir la leçon au moins du moment où chaque
soir ils se mettent au lit pour entrer dans un monde sans ‘‘les autres’’ !

Ceux qui ne voient pas que les statu quo et les conservatismes sont détruits par les tremblements de terre
et que des circonstances toutes neuves prennent forme, et qui ne se préparent pas aux conditions
nouvelles, seront très affligés, car ils n’auront pas écouté les avertissements.

La malice sans la sagesse ne sera pas suffisante pour sauver son futur !

Ce sera peut-être cette semaine, mais ceux qui croient aux statu quo, les conservateurs qui vivent dans le
passé présument que cela n’aura jamais lieu…
132

En prenant de l’âge, année après année, les organes du corps commencent à donner des signes du déclin
de leur fonction. Le premier à ralentir est la fonction intellectuelle (‘aql). Les hommes commencent à penser
lentement.

Cependant, si le cerveau n’est pas atteint par un désordre, il n’y a pas de signe de lourdeur dans la
perspicacité égoïste.

A cette étape de l’âge, on devient plus prudent quand il s’agit de prendre des décisions. Cela est en fait dû à
la lenteur de la pensée causée par la faiblesse du cerveau plutôt qu’à l’expérience ou à la prudence.

Pendant ce temps, la peur commence à cerner l’esprit dans la mesure où il peut encore penser. Parce que
l’on commence alors à comparer ce que l’on a vécu et accompli, avec ce que l’on a connu et vu…

Vous êtes alors pris de panique, si vous êtes encore capable de penser.

Vous vous interrogez alors comme si votre heure frappait déjà à la porte. Vous vous demandez avec
inquiétude si vous pouvez encore faire quelque chose à la onzième heure.

Vieilles habitudes, accoutumances et instincts d’un côté, et ce que vous avez appris au sujet de la vie et de
l’au-delà, de l’autre.

Vous êtes pris entre la contrainte et le désarroi. Quand vous êtes sur le point de perdre la tête, votre
cerveau secrète des sédatifs, et vous tentez de vous réconforter en imposant le silence, en dissimulant la
réalité, du mieux que vous pouvez.

Mais non !

Votre conscience n’est pas d’accord, elle hurle :

« Tu es sur la mauvaise voie ! tu es sur la mauvaise voie ! tu connais la bonne voie ! cesse de te tromper
toi-même ! Commence à mettre en pratique tes connaissances, maintenant même ! Il se peut que demain tu
te retrouves dans un état d’incapacité à examiner ces faits. Tu sais, tu devrais quitter immédiatement ce que
tu quitteras demain, bon gré mal gré, tu aurais du les quitter même depuis longtemps ! Prends un nouveau
départ ! »

Mais cela semble trop difficile ! Aussi difficile que de soulever un bras paralysé ! Vous ne pouvez pas
renoncer à votre monde, à vos passions !

Petit à petit, étape après étape, vous vous approchez du bord glissant du désastre.

Vous sentez aussi que vous brûlez.

Parce que vous avez déjà avalé à grandes gorgées et accepté avec amertume le fait que connaître la foi,
sans vivre conformément à elle ne vous fait rien gagner; pas plus que les stupéfiants que vous avalez !

Le monde continuera à tourner après vous, sans ressentir l’effet d’un corps qui pesait entre 50 et 100 kilos,
étendu sans vie aujourd’hui, alors qu’il était hier encore debout.
Vos proches retourneront à leurs amis et partenaires, dans le paradis du Dajjal, que vous avez laissé
derrière vous, juste comme le jour où vous y êtes retourné après avoir enterré vos parents.

De votre côté, vous continuerez à brûler dans votre tombe, du même feu que vous sentez aujourd’hui,
comme une douleur de dents qui vous tiendrait éveillé toute la nuit, sans remede. et vous maudirez vos
passions qui vous ont fait perdre la dernière occasion en dépit de toutes vos connaissances.

Exactement, de la façon que ceux qui s’inquiètent d’avoir à subir certaines choses aujourd’hui sans se
douter qu’ils sont en train de payer chèrement pour leurs passions d’hier !

***

133

Les derviches sont en quête de l’amour, alors que les gens parfaits vivent dans la ‘’terreur’’

Aux yeux du commun, l’amour est la station la plus élevée, et telle est aussi la station de mulhima (de
l’Inspiration). Comment ces pauvres gens pourraient savoir ce qui est le plus élevé ! Les awliyah (saints)
eux-mêmes sont déjà voilés et méconnus! Le commun des gens ne peut savoir ce qu’est mutma’inna (l’âme
apaisée) et les autres états spirituels.

L’amour est ce qui parvenir quelqu’un à la station de la connaissance (ma’rifat), et c’est une expérience qui
a lieu dans la station de l’Inspiration… L’Amour est le chemin le plus court pour atteindre Allah !…Une fois
enraciné dans le cœur de l’homme, il le rend aveugle juste pour le faire parvenir au Bien-Aimé! Un
amoureux est quelqu’un qui n’a en vue aucune possession, aucune richesse, aucun enfant, ni aucune
épouse !….Son seul but est de faire Un avec le bien-aimé…C’est cependant une très belle expérience de la
dualité !

Allah n’a pas de nom comme « Amour », de même que Hu n’a pas les attributs de connaissance, mais la
connaissance (‘ilm) est l’un des attributs de Hu !

Allah définit l’essence de Hu (Le Soi ) par la connaissance, non par la conscience (ma‘rifat).

La ma‘rifa est la connaissance au point de vue du serviteur considérant Allah !… le mot ‘ilm, science, est la
façon dont Allah voit les créatures !

Quand la qualité de ‘ilm est manifestée, la terreur apparaît ; et c’est alors que le Coran dit : « Ceux qui
savent craignent Allah »

Hu dispense l’amour à ceux que Hu veut qu’ils se tournent vers Hu. Ce sont les gens de l’annihilation (fana),
c’est-à-dire les gens demulhima (Inspiration) !..

Le commun reconnaît l’amour comme la station la plus élevée. Ils peuvent percevoir mulhima !…Leurs
esprits ne peuvent aller au-delà du fanâ ; parce que la qualité de ‘ilm n’est pas développée en eux !.. Le
commun peut raisonner par apprentissage !… Les gens de l’amour sont l’école ! Comment peuvent-ils
connaître Shams-e Tabrîz ?

Dans l’état de baqa billah (subsistance par Allah), dans la station de mardiyya, où Hu devient apparent par
la qualité de ‘ilm, cet état de révélation est la dimension de la vie de « terreur »… Il y a seulement
homonymie entre ceci et la terreur dont on parle qu’un serviteur éprouve devant son idole , dans le monde
de la dualité…
De même qu’il y a seulement homonymie entre le vin céleste et le vin de ce monde !

La terreur est en fait l’état de contemplation de l’illimité, et procède de la perfection de la Majesté !!

Les gens de l’amour, sont eux, la beauté de la Majesté…

Nourrissez les bébés avec l’amour, pour les aider à grandir en atteignant Allah !

***

134

L’oxygène qui se trouve dans le sang à l’autre bout du doigt pourrait regarder au sang de l’autre doigt et dire
: qui est-il ?

Quand ce sang arrive dans la paume de la main, il redevient Un, et alors il dira : mais nous sommes le
même !

Quand il remonte le bras, il ne se souviendra plus du tout de son moi d’avant, mais il considérera désormais
les doigts comme sa propre extension !

Quand il arrive au cerveau, il n’aura plus de moi du tout, car il se transformera en air et circulera entre les
cellules cérébrales. Il souhaite alors que des évènements se produisent, et il en perçoit les effets.

Quand il se transforme en vagues d’oxygène et qu’il se répand à l’extérieur, il devient désormais une vague
de connaissance; on ne voit plus ni la main, ni le bras, ni le cerveau !

Quelque significatif que soit ceci…

***

135

L’homme est intelligent, il travailla tout au long de sa vie, il fit de gros efforts et a connu la réussite ! Il gagna
de l’argent, prit une femme comme épouse, il a eu des enfants et des petits-enfants ! Tout cela ne lui
suffisait pas pour son contentement… Il étendit sa main vers ce qui serait un plus pour lui !

Il porta son regard sur son dieu !

Avec l’arrière-pensée suivante : ‘‘Comment pourrais-je atteindre le dieu, et m’en accaparer’’ !

Il est toujours prêt à payer les plus grosses sommes d’argent aux maîtres spirituels s’ils pouvaient l’aider à
atteindre dieu, à l’acheter et à l’ajouter à ses possessions !

Il ne doute aucunement que dieu est soldé par « les autorités religieuses » !

Cette sorte de marchands sont à l’affût de la bonne affaire d’un dieu bon marché !
Ces malins seront certainement payés en retour pour leurs actes, pour avoir aspiré à posséder dieu, au lieu
de consacrer leur existence à s’annihiler en Allah, à devenir rien…

Allah complote contre eux, en raison de leurs mauvaises intentions et actions ! En laissant les autorités
religieuses se saisir de certains de leurs biens de la sorte, Allah les abandonne les mains vides, afin que
cela serve de leçon ! Mais malgré cela ils continuent à vivre dans l’illusion qu’ils peuvent acheter dieu et le
paradis en donnant le un quarantième de leur richesse !

Il y a un monde honteux et un au-delà honteux !

D’autre part, ceux qui renoncent à tout ce qu’ils possèdent pour le plaisir d’Allah et fuient vers Lui, atteignent
au néant en Lui !

***

136

Son orgueil l’a détruit !

Orgueil causé par sa connaissance de l’Unité…Il est devenu une victime du savoir !

Il est devenu sujet à l’orgueil provoqué par une connaissance de l’unité sans contrepartie dans les actes.

Il n’a pas pu tomber amoureux… L’amour ne l’a pas brûlé… Il était cru, mais il ne pouvait être cuit, ni brûler !

En plus, il n’avait pas de shaykh à qui il pouvait se confier et trouver secours !

Son moi pesait lourd ; il était incapable de vivre selon l’amour… Il le souhaitait tant, pourtant…Mais il ne
pouvait aimer. Il ne pouvait se rendre inexistant dans son bien-aimé…Il ne pouvait atteindre l’annihilation…

Il a étudié le tawhid (branche de la théologie qui traite de l’unité divine)…Mais il n’a pas été plus loin que la
station de mulhimma(Inspiration), car il pouvait éprouver l’inexistence, il ne pouvait pas brûler d’amour et se
dépouiller de lui-même. Il pouvait juste prononcer le témoignage de l’Unité de l’Essence !…

Parfois il se trouvait dans la station de ammara (âme ordonnatrice), parfois il errait dans la station
de lawwama (âme plaignante), et remontait à mulhima (âme inspiratrice), son location et devenu un cercle
vicieux !

Il vécut l’unité dans sa fantaisie. Il est devenu sur son nuage ! Il se consolait ainsi ! Il se rendait compte
parfois de incapacité à traverser son unité imaginaire et retournait à lawwama. D’autres fois, sa
connaissance de l’unité devenait plus lourde et il s’élevait alors de nouveau jusqu’à mulhima.

Il était encore jeune, et il ne pouvait donc pas voir que les mots sont vivants, il ne comprenait pas comment
son destin pouvait être orienté par le mots qui sortaient de sa bouche !

Son affirmation : ‘‘je n’ai pas d’amour’’ lui coûta cher. Comme le feu de l’amour n’avait pas brûle son entière
existence, sa vie se déroula entre les vagues de la fantaisie de l’unité, balançant d’un côté à l’autre ! Par
conséquent, ses partisans ne pouvaient aucunement aller plus loin que le bavardage du monothéisme.

La vie de l’unité (wahdat) ne sera jamais révélée sans un amour vécu, et sans renoncer totalement à
l’existence pour l’Amour !
Avoir des connaissances au sujet de l’unité (tawhid) n’est pas vivre l’unité !

***

137

Savez-vous ce qu’est l’amour ?

Pouvez-vous aimer réellement ?

Pouvez-vous brûler comme une torche !

Pouvez-vous fondre intérieurement de passion et vous épuiser en brûlant lentement comme une chandelle
tout en illuminant ce qui vous entoure fut-ce de peu !

Pouvez-vous aimer Allah et renoncer à toute votre existence dans le but d’atteindre Allah ?

Pouvez-vous aimer intelligemment au point de distinguer entre vouloir et aimer ?

On a dit que l’amour ne va pas de pair avec la raison. Mais un stupide ne peut pas aimer, ne peut pas savoir
ce qu’il aime, ne peut pas renoncer à ce qui sans valeur, et ne peut vivre l’amour avec intensité !

La raison est encore nécessaire pour aimer. Pas la malice ou la ruse!

Quand le malin est pris d’obsession, il devient fou d’argent, de belles maisons, de beaux meubles et de
belles voitures au point de se saisir de tout ce qu’il convoite. Quand les choses semblent tourner en sa
défaveur, il peut critiquer et traiter ceux qu’il aime avec blâme.

Si ce qu’il désire a moins de valeur pour lui, ou pas de valeur en soi, il pourrait donner son porte-feuille ; et
s’il a un peu plus de valeur, il accepte de prendre le risque de perdre son cercle de relations et de proches,
et même sa carrière. Car il a besoin pour se prouver lui-même, de satisfaire sa convoitise et son désir.

Les actes de la malice sont si ridicules qu’ils font rire même les corneilles au sommet des arbres.

Le sage a tant de considération et d’amour pour Allah qu’il n’infligera pas la moindre blessure à quiconque.
Il ne se mêle d’aucune affaire d’autrui, mais il fond comme une chandelle brûlant de l’intérieur.

Le sage aime Allah inconditionnellement et consent totalement à tous les états que cet amour lui inflige. Il
n’attend rien de la vie ni de l’avenir !…Il ne combat pas les gens, du moment qu’il sait qui est en eux, en
réalité !

Celui qui aime Allah aime inconditionnellement en tout lieu et en tout être, sans restriction aucune. Il ne
nourrit aucune espérance pour demain, ni pour l’au-delà…

Vous ne pourrez pas brûler sans amour !

Vous ne pouvez pas fondre sans brûler !

Vous ne pouvez pas cuire

Mais vous resterez cru, et vous habiterez seulement au Paradis !


138

Si la vivacité d’esprit n’est pas au service de l’intelligence, elle se transforme en véhicule pour l’Enfer ! Sa
vitesse dépend de la violence du Feu !

Si la raison est courte, la vivacité sera seulement un véhicule pour les déceptions !

La vivacité se trouve chez beaucoup, alors que la raison est rare !

Si vous êtes incapable de comprendre où vous conduit votre vivacité obéissant à vos instincts et élans, cela
signifie que personne ne pourra vous sauver des flammes !

Celui qui entre dans la Voie soufie en s’appuyant sur sa malice, ne tardera pas à rencontrer des déceptions
!

Avec de la malice, on peut parvenir à quelque richesse de ce monde, mais on ne parviendra jamais à Allah !

La malice opère en se focalisant sur votre ego, alors que la raison est au service de la vérité !

Il est possible que vous perdiez en très peu de temps tout ce que vous acquis grâce à votre malice, en
raison de vos comportements de convoitise, d’élans incontrôlés, etc..

Si vous avez suffisamment d’esprit pour chercher les raisons de vos pertes, cherchez dans votre passé !

Si vous n’hésitez pas à blâmer les autres et à faire retomber sur eux la responsabilité quand vous réglez vos
comptes avec votre passé, cela veut dire qu’il reste encore à faire avant de guérir !

***

139

La voie erronée :

Quitter son corps et s’élever dans le ciel, pour voir les choses d’en haut, puis monter de plus en plus haut
jusqu’à atteindre votre essence ! Comme on sait, l’esprit est votre second corps dans le futur. Il sera perçu
comme un corps dans sa dimension comme vous ressentez votre corps dans le monde physique. C’est
encore un monde objectif qui sera vécu avec cet esprit-corps.

La voie correcte :

Pour purifier votre esprit de la croyance que vous êtes un corps physique ou spirituel, et essayer de vous
sentir comme la conscience dans l’essence de l’existence…

Cela veut dire qu’au lieu d’une ascension concrète vers le ciel en direction de l’espace cosmique, essayer
de plonger dans vos dimensions intérieures, les hauts espaces de la dimension de la conscience, le point
de l’unité en connaissance au moyen de la pensée… Essayer de se sentir entièrement pure conscience…
Devenir libre de tout moi !….

Le signe du succès est de contempler toute chose à sa propre place sans erreur et accepter totalement et
consentir à toute chose…Sentir tous les évènements qui se produisent comme la volonté de l’Un !

***

140

Aimer et rester fermement attaché à son bien-aimé, quoi qu’il en coûte !

C’est ici que réside le problème !

Le soufisme n’est pas « essayer de s’attacher à quelque chose à tout prix ! »

L’effort que vous faites, ou toute chose à laquelle vous renoncez dans l’espoir d’un bénéfice, sera la
nourriture la plus efficace pour alimenter votre ego !

Il vous faut mourir pour être !

Mourir à vous-mêmes ou sacrifier votre nafs (âme) signifie déplacer et se débarrasser de votre moi !

Vivre avec un moi revient à transporter la plus lourde des charges… Qu’importe ce que vous êtes prêts à
sacrifier, vous n’atteindrez votre but que lorsque vous vous seriez débarrassé de votre moi !

La seule façon de brûler votre moi, et de vous débarrasser complètement de votre ego est de vivre l’amour
(eshq) !

L’amour consiste à aimer sans rien espérer en retour ; confier son moi, sans réserve au bien-aimé,
inconditionnellement et sans se soucier de quelque contrepartie !

Une fois que vous avez achevé votre voyage vers la connaissance, si vous aimez et tombez amoureux,
vous fondrez, deviendrez rien et vous aurez alors atteint… Quand vous avez atteint, il ne restera ni vous, ni
l’amour !

L’éphémère trouvera alors son annihilation, alors que le Subsistant demeure dans l’éternité !

Le concept de wahdat (unité) employé en contraste avec la multiplicité n’est rien d’autre qu’un symbole !

Le Vivant, le Subsistant par soi, fait ce qu’Il veut, le Voulant est Allah !

***
141

Où, comment, et pourquoi y a-t-il une frontière entre le macrocosme et le microcosme ?

Où sommes-nous par rapport à cette frontière ?

Où se divise la globalité, et comment naissent les niveaux de dimension ?

Comment les individus et les niveaux se différencient-ils ?

Si cette frontière existe, en quoi consiste-t-elle et où se trouve-t-elle ?

Ou bien, rien de cela n’existe-t-il ?

Dans ce cas, où se trouve la place du calame qui écrit le destin (qadar) ? Quelle main le tient ?

Si ce ne sont que des symboles, que désignent-ils, quelle est leur réalité ?

Ce sont des questions qui relèvent e la pensée spéculative, et sont posées à ceux qui désirent se connaître.

***

142

Mon cher ami Ismet Bozdemir m’a envoyé une réponse à mes questions précédentes. Je les transcrits ici
sans rien en changer !

1- Où, comment, et pourquoi y a-t-il une frontière entre le macrocosme et le microcosme ?

L’existence dans son entièreté est un être global incluant les macro et les micro dimensions.

Là, les choses se passent comme s’il n’y avait qu’une existence et qu’une signification.

L’existence se réfère à elle-même par le nom Allah ou le nom HU.

De nos jours, elle désire être connue aussi comme la conscience totale ou l’énergie cosmique.

« être connue » signifie pour elle se reconnaître elle-même et contempler ses significations d’une manière
du Point à l’Humain et de l’Humain au Point.

Les concepts comme macrocosme et microcosme apparaissent en tant qu’effets du système dans cette
contemplation.

La limite entre le macrocosme et le microcosme est le résultat de la capacité des moyens de perception des
unités de la conscience dans leurs dimension.
Chaque organe de perception peut observer seulement les fréquences de la dimension dans laquelle il se
trouve ainsi que ses sous-dimensions.

Cependant, compte tenu de la conscience qui invente et embrasses toutes les dimensions de la fréquence,
une limite ne peut jamais être envisagée.

2- Où sommes-nous par rapport à cette frontière ?

En considérant dans une séquence à partir de la pure matière, énergie jusqu’au quantum, électron, proton,
neutron, atome, molécules, matières : MICROCOSME ; étoiles, systèmes d’étoiles, trous blancs, trous noirs,
galaxies, famille de galaxies, univers : Macrocosme ou (Matière supérieure ou niveaux plus élevés). Dans le
niveau physique, les Humains se trouvent juste au milieu.

Pour parler de façon métaphorique, l’homme est le point central. La tension au centre du niveau zéro,
puisque tout se produit conformément à la volonté du centre, mais rien ne peut déplacer le point central.

3- Où se divise la globalité, et comment naissent les niveaux de dimension ?

Il n’y a qu’une seule conscience, rien d’autre…

Quand la conscience et considérée, les définitions comme la séparabilité et l’absoluité de structure


s’écroulent…

Seule peut être considérée par cette Conscience unique l’imagination des significations.

4- Comment les individus et les niveaux se différencient-ils ?

Quand la Conscience veut contempler les significations qu’elle invente, elle assume autant de différents
niveaux qu’il existe, et ainsi la séquence mentionnée plus haut semble exister.

5- Si cette frontière existe, en quoi consiste-t-elle et où se trouve-t-elle ?

L’existence des êtres vient du fait qu’ils sont acceptés comme existants par la Conscience.

Ils n’existent pas en réalité. Nous pouvons affirmer que « l’existence entière existe en tant que rien ».

Les limites entre les niveaux ou les dimensions viennent à l’existence par elles-mêmes seules, sur la base
des fréquences des dimensions manifestées par les significations infinies attribuées à chaque dimension. Ni
la confusion ni la disparition ne sont à considérer pour ces fréquences infinies.

6- Ou bien, rien de cela n’existe-t-il ?

Il n’y a aucune limite devant le yeux de la Conscience qui embrasse tous les niveaux de dimensions.

Les êtres individuels se trouvent seulement en tant que noms, et sous une forme qui est celle de leur état
final dans la Conscience.

7- Dans ce cas, où se trouve la place du calame qui écrit le destin (qadar) ? Quelle main le tient ?

Puisqu’il n’existe pas d’individus séparés, il n’existe pas quelque chose comme le destin, en réalité.

Comme la Conscience Une souhaite contempler chaque signification qu’elle imagine comme la signification
elle-même, et dans les conditions où prend forme cette signification,
les noms dont l’existence est supposée admise dans la dimension de la Science absolue (‘ilm) constitue la
compositions des noms (asmâ’) qui se manifestent.

Les significations que reçoivent ces êtres individuels, qui sont donnés comme existants, et dont la vie dure
le temps qu’ils sont supposés exister, peuvent être considérées comme leur destin.

8- Si ce ne sont que des symboles, que désignent-ils, quelle est leur réalité ?

Toutes les explications sont données en mode symbolique de façon à pouvoir conduire à l’Essence, du
niveau duquel dépend son existence.

Ceci est l’effet du système parce que c’est ainsi qu’il a été voulu et programmé.

22.04.2000

***

143

« Les Rêves qui réveillent » par Ahmed Hilmi de Filibe est un livre très documenté de paraboles dont j’ai
aimé la lecture quand j’étais jeune. Dans la profondeur des rêves…

Le monde dans lequel nous passons le plus notre temps, jour et nuit, est un rêve !…

C’est dans nos rêves que nous aimons, que prenons peur, que nous apprécions, vénérons, ou offensons !
Ce n’est que dans nos rêves que nous vivons tout ce que nous redoutons ou espérons, tout ce que désirons
sans jamais le réaliser à cause du milieu !

Combien d’associés pensez-vous avoir avec qui vous aimeriez partager tous vos rêves !

Qu’il est bon d’avoir un cercle d’associés aussi vaste !…

Celui qui n’a personne sur terre pour partager ses rêves est un homme qui vit vraiment dans la solitude !…

Combien de gens resteraient autour de lui s’il étalait au grand jour le contenu de ses rêves ?

Si nous ne communiquons pas aux autres le contenu de nos rêves, ou si nous ne pouvons pas le faire,
sommes-nous pour cela en train d’utiliser tout le temps un masque, de cacher nos vraies couleurs ?

Qui trompe qui, comment et combien et pourquoi ?

Mon esprit est confus aujourd’hui et je ne peux rassembler mes pensées, c’est pour cela que l’écrit
d’aujourd’hui est comme vous le voyez…

Alors que les enfants du peuple sont instruits dans les écoles publiques, sur la base des programmes
préparés dans les années 1930, même aujourd’hui, en l’an 2000, une éducation basée sur les
développements les plus récents est dispensée dans les écoles « profondes » du gouvernement.

L’homme est si intelligent qu’il a acheté un ordinateur de la taille d’une armoire à glace d’il y a 40 ans, et l’a
gardé comme un investissement pour ses petits-enfants… Quel héritage ! certains lecteurs vont penser à
une sorte de PC…
Tel est le monde de consolation dans lequel l’imitateur (muqallid), pris entre son dieu et le nom Allah, ne
peut se détacher de l’un ni atteindre à l’autre. Que dire atteindre, s’il pouvait au moins distinguer entre eux
mentalement !

Faites attention, il vaut mieux pour vous ne pas lire ces écrits, ne laissez pas la confusion s’installer dans
vos esprits, ne réfléchissez pas… Penser est dangereux !… Cela pourrait vous faire voir les choses de
l’intérieur…

***

144

Il n’y a pas de doute que nous aurons vécu déjà dans ce monde, l’enfer et le paradis en tant qu’ils font partie
de notre univers intérieur !

Selon les données qui nous régissent, nous pouvons, en considérant notre condition, nous sentir en
conséquence heureux ou malheureux.

Notre bonheur ou notre malheur prennent toujours leurs origines dans notre imagination !

A l’instar de ce qui se passe dans nos rêves, nous percevrons le monde de la tombe après la mort comme
l’ensemble des dimensions subséquentes, et les états de la vie dans l’au-delà comme notre monde matériel,
tel que nous les percevons dans ce monde, mais chacun correspondant à la façon de vivre engendrée par
les conditions de ces différentes domaines.

Vous expérimenterez vos rêves comme les réalités physiques, dans l’au-delà. C’est pour cela qu’il est dit
dans le Coran, à la fin de la sourate de la Vache (al-Baqara) : « …Que vous publiiez ce que vous avez en
l’âme ou que vous le celiez, Allah va le prendre en compte, de sorte qu’Il pardonne à qui Il veut,
tourmente qui Il veut : Il est Omnipotent » (2, 284)

Chacun ne fait et ne fera que vivre les effets de ses rêves qui surviennent en tant que conséquences de son
moi individuel.

Ceux qui ne purifient pas aujourd’hui les données de bases qui les régissent n’auront pas le droit demain,
de se plaindre des conséquences auxquelles leurs rêves pourraient donner lieu.

***

145

Pourquoi seraient-ils malheureux demain alors qu’ils sont heureux aujourd’hui avec leur Dieu ?

On peut être heureux en entretenant tous les jours de vains espoirs, sans rien comprendre à ce que le
système et l’ordre dans lequel on vit nous apporte en conséquence de nos actes et pensées… Mais,
cependant, dans les conditions des dimensions à venir, nous aurons à faire face aux conséquences de nos
actes !… Oui, nous aurons à faire face avec les réalités du Dîn (religion). Tous vos rêves se transformeront
en réalités conformes aux conditions du système et de l’Ordre.
Si vous avez été capable de vous informer au sujet de ses dimensions, de comprendre la non -existence
d’un dieu quelque part dans l’espace, et conséquemment été capable de vous reconnaître ainsi que tout le
système à la lumière de la réalité d’Allah, alors votre futur sera un environnement de bénédiction ! Mais, au
contraire, si vous avez vécu dans un nuage, dans l’espoir qu’un dieu la-haut vous accordera quelque bonté,
ce qui contredit totalement la réalité, alors votre futur sera très pénible.

C’est l’effet du système que le proverbe décrit : « l’homme mangea une prune acide, son petit-ils fils eut mal
au dents » (ce qui signifie que les crimes d’un homme rejailliront sur ses enfants). Le monde est la scène où
se produisent les enfants et les petits-enfants des hommes qui oint mangé un jour des prunes acides !

146

Si vous croyez en Allah, n’ayez jamais foi et ne vous appuyez jamais sur vos relations et associés ! Parce
que c’est Allah, et Allah fait ce qu’Il veut, ce que veut Hu. Les cœurs sont toujours sous l’autorité d’Allah, et
par conséquent, tout peut se produire à tout moment !

Allah ne peut jamais être limité, ou être soumis à quelque restriction !

Allah nous informe de nos limites, mais Lui est indemne de toute limitation, forme, image et définition !

Essayez de comprendre qu’en réalité vous êtes toujours seuls dans votre vie! Les relations limitées dans le
temps ne devraient jamais vous faire oublier le fait que êtes seul, vous quitterez ce monde seul vers les
autres dimensions, et vous vivrez là-bas seul, conformément à vos données !

Soyez toujours prêts en avance à tout ; vous vous protégerez ainsi avec « Allah fait ce qu’Il veut » !

Ne vous laissez pas tromper par les foules et les relations passagères de la vie de ce monde !

Dans l’au-delà, une personne ne sera en compagnie que de celui ou celle pour qui elle a eu de l’affection
dans ses données, selon la capacité autorisée par ses données et dans les conditions particulières du
temps !

Si vous ne vous préparez pas pour demain comme le requièrent les réalités, sachez que vous ne vivrez que
les conséquences de vos actes, accomplis par vos mains et vos cerveaux, et Allah ne se comportera jamais
avec cruauté envers vous !

***

147

Ne voyez-vous pas qu’à tout instant vous ne faites que vivre le conséquences de vos actes et pensées de
l’instant précédent !

Ne réalisez-vous pas encore qu’aussi bien les moments de plaisir que le feu qui vous menace, ne se
rapprochent de vous aujourd’hui que comme les conséquences de vos actions et pensées d’hier ?

Sachant que vous vivez aujourd’hui les effets de votre hier, êtes-vous prêts à transporter vos aujourd’hui
jusqu’à vos demain ?
Ne voudrez-vous pas alors transporter votre monde dans votre tombe ?

Les joies et les douleurs que vous vivez aujourd’hui pourraient peut-être continuer dans votre tombe avec
beaucoup plus d’intensité jusqu’au Jour du Jugement dernier !

Les choses ne se poursuivront-elles pas de la même façon par la suite ?

Pourquoi l’Enfer ?…Qu’y aura-t-il en Enfer ?… Qui vous poussera en Enfer ?…Pensez-vous qu’il y aura
quelqu’un la-bas qui prendra plaisir à le faire ?… si c’est le cas, pouvez-vous encore voir d’où procède votre
Enfer ?…

Y a-t-il dans ce :monde quelqu’un qui vous jette dans le feu et vous force à y rester, de sorte que vous
pensiez qu’il devrait y avoir aussi quelqu’un demain pour vous y pousser ?

Ne comprenez-vous pas toujours le système et l’Ordre ?

Ne comprenez-vous pas notre inévitable sujétion aux lois du « système et ordre créé par Allah », basé sur la
règle que « vous vivrez les conséquences de ce que vous avez fait avec vos mains » ?

« Vos mains » ne sont que les outils de vos cerveaux ; par conséquent tout ce que vous vivez n’est rien
d’autre que la manifestation de vos données de base en votre cerveau… ????

Puisqu’il en est ainsi, pourquoi ne vous souciez pas de vos données, et n’examinez-vous pour les réviser
les données qui causent l’enfer d’aujourd’hui et demain, et pourquoi ne les réorganisez-vous pas ces
données ?… Ou bien trouvez-vous plaisir au feu ?…

Vous ne pourrez jamais trouver de réponses à vos questions tant que vous n’aurez pas renoncé aux
concepts d’un dieu la-haut, ayant quelque enfer situé quelque part, et tant que vous n’auriez compris « Allah
en tant que possesseur des univers, et que le système et l’ordre sont en œuvre à tout instant ».

***

148

Ceux qui ont été ravagés par l’expérience horrible des « leaders religieux », des « théologiens », docteurs
en sciences religieuses, les cheikhs qui ne comprennent pas ce qu’ils disent, ou qui souhaitent que la vérité
jaillisse, ont parlé à haute voix à qui veut les entendre :

« Tournez-vous vers le Coran ! »

Où se trouve-t-il sur terre pour que nous tournions vers lui ?

« Je vous le dis, prenez un Coran, et lisez-le ! »

« Mais mon frère, je ne comprends pas l’arabe… je suis né en Turquie, en Iran, en Europe ou en
Amérique… Combien me faut-il apprendre d’arabe ? »

« Apprends-le, mon frère! Tu préfères apprendre les langues occidentales pour ton intérêt, n’est-ce pas ?
ceci aussi est dans ton intérêt éternel, apprends-le ! »
« Bien. Mais les habitants de l’Arabie connaissent l’arabe, et lisent le Coran ! Ils parlent et lisent l’arabe en
tant que leur langue maternelle, ils étudient l’arabe à l’école ! Le Coran est écrit dans leur langue ! Pourquoi
y a-t-il une différence entre leur compréhension, leur pratique du Coran et la vôtre ? Ils ne sont pas aussi
des nouveaux riches comme vous !…

Si j’étudie et lis l’Arabe, est-ce que je comprendrai le Coran comme les Arabes de l’Arabie, ou comme des
afghans parlant l’arabe, ou comme une tribu africaine parlerait l’arabe ? ou encore comme certains
américains qui lisent le Coran en Arabe et disent que « le Coran est venu pour libérer les gens de couleur !
»

Outre les arabophones, i y a des centaines de peuples de si nombreuses sociétés qui connaissent l’Arabe
mais qui le comprennent si différemment ! Vers quel Coran de ces nombreux lecteurs du Coran devons-
nous nous tourner, pour le lire, le comprendre et le pratiquer ?

« Ne va pas si loin, mon cher, cela dépasse ton intelligence ! Contente-toi de lire l’interprétation du Coran
que j’ai écrite, et accepte-le comme ce que le Coran dit ! Conforme-toi à ce que je dis ! laisse le reste !
tourne-toi vers le Coran ! Autrement, tu seras détruit ! Garde-toi de suivre les autres, tiens-toi à ce que je dis
dans mes livres et à mon interprétation du Coran ! »

Que pensez-vous, mes frères ? devrions-nous nous contenter de ire ces gens, et nous assujettir à leur
compréhension ? Ou bien devons-nous nous armer d’une traduction fiable du Coran et des ouvrages écrits
par Ghazzâlî, Ibn Arabî, Rifâ’î, Bahâ al-dîn et bien d’autres figures du Haqq, en qui nous avons confiance en
la science des réalités et qui nous ont transmis par écrit « ce qu’ils ont compris du Coran », et ainsi
devrions-nous essayer « d’apprendre le langage d’Allah » afin de tracer notre voie par la synthèse que nous
en ferons ?

Tenant compte du fait que nous subirons les conséquences de nos actes et pensées pour nous-mêmes,
que nous ne pourrons tenir personne pour responsable de notre mauvaise compréhension, et du fait que
nous ne serons pas interrogés dans la tombe au sujet de notre mazhab (secte religieuse) ou tarîqa ou
shaykh!

***

149

Des milliards d’êtres humains qui rendent l’âme sans avoir connu la fonction de la pensée dans le cerveau
humain…

Bien que le Coran nous dise : « Nous l’avons expliqué au moyens de paraboles ! » chacun de ceux
manquent de comprendre que la plupart des explications ne sont que des paraboles, meure d’un :monde
d’illusion à un autre, et probablement à son enfer.

Parce que leur feu ne s’est pas éteint encore dans leur vie de ce monde ! Bien sur, ils emportent dans leur
enfer, leurs données qui continueront à s’y développer !

Ils prennent feu de l’intérieur !

En étant Hanîf (Croyant comme Abraham, la paix sur lui), un homme ne sera pas atteint par les flammes qui
l’entourent ni par le feu ! car le feu s’éteindra et à sa place il y aura une Roseraie, par ordre d’Allah !
En étant insensé, un homme brûlera avec de grands flammes, même au milieu d’une Roseraie, à cause du
feu jaillissant de ses données de base ! un tel homme e peut se débarrasser de son enfer où qu’il aille, car
les flammes jailliront de lui-même.

Il ne comprendra pas que les flammes de ses idées qui transforment ses jours en nuits, usent et assèchent
son cerveau, sont son feu infernal qui sort de son cerveau et enveloppe entièrement son corps et tout ce qui
s’y approche !

Alors que la sourate Ya Sîn qu’il récite 41 fois dans ce monde ne peut éteindre son feu…

Alors que la formule « lâ hawla… » qu’il ne cesse de répéter ici, sans lire, ne peut le protéger de la
brûlure…

Alors qu’il rejette l’intercession (shafâ’at) qui lui parvient des awliyas (saints) d’Allah dans ce monde, et
refuse de sortir de l’Enfer grâce à cette shafâ’at…

Il s’imagine qu’en mourrant, les prières et les invocations, et les lectures des versets coraniques le suivront,
et le sauveront du Feu, ou qu’un saint lui prendra la main et le tirera de l’Enfer !!!

Si vous échouez à quitter le feu causé par votre incapacité à Lire ce que vous avez besoin de lire ici et que
vous continuez à brûler dans Votre enfer, à cause de ce que vous avez fait de vos propres mains…

Si vous refusez leur intercession qui vous parvient sous forme d’information (‘ilm), si vous brûlez ici à cause
de ce que vous croyez posséder, à cause de votre cupidité et de votre égoïsme, si vous vous inquiétez pour
eux, et si vous ne pouvez pas voir que votre inquiétude pour ces choses-là ne fera qu’attiser davantage le
Feu, alors suivez votre chemin…

Continuez à brûler, comme un insensé qui crie : « Nous sommes tous dans une même galére!»

Continuez à attendre que vous parvienne un écho de la lecture du Coran ( pour laquelle vous avez payé un
lecteur ) et vous libère du feu dans votre tombe où vous continuerez à vivre la suite de vos jours ici-bas ! et
à espérer que peut-être la shafâ’at des awliya et des rasuls que vous refusez aujourd’hui vous sauvera
malgré vous demain !

Votre rêve est appelé rêve d’andouille!

Vous entendrez derrière vous un voix vous dire : « un autre homme vient de quitter le troupeau…sans avoir
eu la foi » !

Continuez à discuter au sujet des feux que vous avez allumés déjà !… Continuez à croire que peut-être ces
feux ne vous brûleront pas d’une certaine façon !

***

150

Seul dans son cocon, il se parlait à lui-même…

« Mon cocon est très beau ! Mon cocon est sans pareil, Mon cocon est un paradis ! Mon cocon est unique
au monde ! »
Grand était son cocon, son monde… Si grand qu’il y passait tout le temps qu’il était assis, en train de parler,
de faire l’amour, de négocier; sa tribu, ses enfants, petits-enfants, et arrière-petite- enfants, vivent dans ce
cocon ! En outre, il avait aussi un dieu, à l’extérieur de son cocon, qui veillait sur lui et le protégeait !… vers
lequel il pouvait se tourner pour demander assistance quand il avait des difficultés !…

Le monde de ce prisonnier du doux cocon était aussi étonnant…Il était le roi de ceux qui partageaient son
monde. Il ne pouvait pas se sentir heureux avec autre que lui-même. Comme tous les prisonniers des
cocons d’ailleurs !

Il espérait qu’après sa mort, il irait trouver sa place auprès de son dieu, il lui parlerait, lui parlerait de ses
actes, et de là rejoindrait le paradis de son dieu !

Un berger est aussi heureux, pendant ce temps, passer son temps sur les berges, observant l’écoulement
de la rivière, et comptant les feuilles d’arbres flottant sur l’eau…Il dit : Merci, mon Dieu, merci de m’avoir
permis de vivre dans ton paradis… Il n’avait pas faim, et il n’était pas sans logis ! Il avait sa nourriture, et il
était chaudement habillé…. Bien plus, il était pourvu d’une bonne santé ! Et il n’y avait aucun loup aux
alentours pour menacer son troupeau !

Ces prisonniers du cocon, dans leur monde de cocon, construit par leurs données de bases, trouvent
parfois la consolation et en exultent, et parfois prennent peur de leurs illusions. Ils souffrent parfois de vivre
ce qu’ils créent avec leur craintes et leurs doutes, se plaignant de ce que ‘‘les choses ont pris la tournure
qu’ils redoutaient’’ ; ces prisonniers du cocon qui brûlent, sont tristes, se tordent de douleur…

Mondes pauvres, sans soutien, désespérés qui cherchent une main à saisir, dont la capacité à méditer sur
les voies que montrent les paraboles, les métaphores et les signes, s’est émoussée.

Certaines de leurs données de base fabriquent des cocons d’un mètre cube seulement ; d’autres de 500
mètres cubes !… Là, les cocons se lancent dans le combat pour s’emparer des autres !…

Allah transcende toute chose et est indépendant des concepts des hommes ! Transcendant sans aucun
concept de restriction ni de limitation ! Indépendant à l’égard des concepts des hommes et de leurs
jugements ! Il n’a ni père, ni mère, ni enfant pour Lui !

Prendrez-vous les caractères de votre dieu, celui que vous fabriquez et formez de vos mains et que vous
adorez, pour ensuite critiquer ses fautes avec plaisir ?

Ou bien, essayerez-vous de comprendre ce qui est désigné par le nom Allah, comme libre de toutes les
pensées, concepts et jugements des hommes, et prendre ses traits de caractères autant que vous le
pourrez ?

***

151

Quelle sorte d’opinion vous faites-vous aujourd’hui de l’esprit tortueux, étroit, incapable d’abstractions, des
gens d’hier, qui ne pouvaient pas penser plus loin que les formes !

Par exemple, au sujet de ceux qui proclamaient que ‘‘la terre était plate comme un plateau, et si vous allez à
son extrémité, vous tomberez dans le vide’’ ? ou encore au sujet de ceux qui disaient : ‘‘Allah a des mains,
comme cela est écrit dans le Coran’’ et qui pour cela recherchent une grand patte, très haut dans le ciel…
Ces insensés qui ne comprennent pas que le Coran parle en paraboles et en symboles…
Comment seront regardés demain les esprits lourds et étroits des hommes d’aujourd’hui ?

Ceux qui ne peuvent comprendre les dimensions de l’univers, en ce qu’il déploie différents niveaux suivant
les moyens de perceptions !

Ceux qui ne comprennent qu’en rapport aux systèmes de perception des différents types de créations, ce
sont différents univers qui sont envisagés ; et qu’il n’y a ni début ni fin à l’univers, et que seulement des
transformations interviennent constamment de nouvelle manière à chaque instant ! ils ne comprennent pas
que les concepts de commencement et de fin sont relatifs !

Ces esprits ne comprennent pas que le monde des hommes demeurera éternellement, aussi longtemps
qu’ils vivront, et ils vivront leur enfer ou leur paradis dans ce monde-là !

S’il vous plait, vous, ne nous prenez pas au sérieux ; vous qui êtes dans les cieux sans les cieux, qui êtes
sur terre sans la terre, s’il vous plait, ne nous jugez pas, nous n’en valons pas la peine !

Nous sommes les Empereurs des cocons, complètement ignorants de notre place dans l’univers, car notre
vie se déroule parfois au paradis, parfois en enfer, avec quelque petite joie ou tristesse dans nos mondes !

Tout ce que nous faisons consiste à tenter de salir la réputation des gens en les jugeant avec notre
ignorance noire, en espérant ainsi les ramener à notre degré !

Nous sommes si heureux avec les dieux que nous avons créés avec nos esprits, même s’il nous arrive de
ne pas en être content, et de les critiquer.. . comme vous voyez, nous nous accommodons bien de notre
prophète que nous considérons comme quelqu’un qui a ramené l’ordre social dans le désert, un ange est
descendu sur lui du ciel, qui se trouvait auprès de notre dieu, très haut dans le ciel !

Nous ne sommes conscients ni de la froid souveraineté de la génétique, ni de l’intelligence universelle une


qui a préparé la structure des gènes dans les dimensions universelles !

Je suis dans mon cocon, mon dieu est dans le ciel avec une main gigantesque, et mon enfer brûle en se
nourrissant de tout ce que je possède !

Bien sûr j’ai aussi un paradis dans lequel je vis avec mon imagination grâce à ce que j’ai récolté en faveur
de ma nature!

Ne vous retournez jamais pour nous regarder, vous qui vivez dans les demain, qui êtes au paradis sans
paradis, qui êtes sur terre sans la terre, et qui poursuivent leur présence en ayant pris les caractères de
l’Intemporel et l’Insituable !

***

152

Ils étaient écœurés et fatigués de suivre les leaders religieux démodés et fanatiques ! Ils refusaient de
suivre cette voie !

A présent, ils voulaient devenirs les imitateurs des leaders religieux modernes !

Ils ne pensaient pas du tout à devenir des cerveaux pensants !


153

Parfois, vous n’avez pas l’impression d’écrire…

C’est peut-être du au sentiment que vos écrits ne signifient rien au-delà de l’autosatisfaction… Ou peut-être
aussi que vous constatez que vos écrits soient là parce que simplement ils devaient être écrits…

Chacun vit avec ceux qu’il mérite, et chacun va la recherche de ceux qui sont de même sorte et de même
nature. Comme cela est depuis toujours, les renards iront chercher leur intérêt du jour…, alors que les
vautours attendront groupés que décède un lion !

Laisser un livre ouvert, sans le lire, c’est lui infliger un tourment !

Quel besoin ont-ils, ou peuvent-ils, avoir de la réalité de la vie que vous avez écrite :

Comme ils ne peuvent comprendre que leur vie entière est un rêve, et qu’ils s’imaginent que l’on ne rêve
qu’en dormant…

Comme ils ne peuvent comprendre que les chagrins et les joies sont fabriqués avec des rêves, et ne se
trouvent nulle part ailleurs que dans les imaginations…

Comme ils ne peuvent réaliser qu’il est de la fonction naturelle des anges de susciter différents rêves en
chaque personne conformément à ses données de base.

Ne touchez pas, et n’ennuyez pas ceux qui commencent en prenant les paraboles au sens premier et en
cherchant la raison de leur création dans un dieu qu’ils ont créé dans leur imaginations, et dans le paradis et
l’enfer de ce dieu ! Parce qu’ils ne font qu’accomplir le but de leur création !….

Ceux qui sont dans des paradis sans paradis, et ceux qui, en tant qu’extensions des précédents, sont sur
terre sans terre, sont en train d’observer du plus haut des hauts (‘illyyin), assis aux côtés de leurs
compagnons des plus élevés (a’la rafîq)… Si vous avez la capacité suffisante, allez les rejoindre, libre du
temps et de l’espace, sans aucun jugement humain !

Sinon, poursuivez votre bavardage, médisez en jetant la pierre à tous ceux qui ne sont pas comme vous !
Demeurez dans votre enfer où vous êtes nourri de pus et de laurier rose créés par votre haine, votre
bavardage et vos médisances !

***

154

Le ‘‘Moi’’ dans mon esprit n’est jamais le même que le ‘‘Moi’’ d’un autre esprit ou d’une autre conscience.

Le ‘‘Vous’’ de votre connaissance n’est jamais le même que le ‘‘Vous’’ de ma connaissance ou de la


connaissance de toute autre personne.
Mon ‘‘moi’’ n’est rien d’autre qu’une illusion dans votre esprit, créée par vos données de base ! et vous
appelez ainsi votre imagination ou votre représentation du nom d’Ahmed Hulusi, que vous concevez suivant
vos données de base. En réalité, il ne vous est jamais possible de me connaître !

Pas plus qu’il ne m’est possible de vous connaître !

Si vous comprenez ce que je veux dire ici, vous réaliserez que vous êtes toujours avec des gens de votre
imagination, jamais avec quelqu’un d’autre d’extérieur ! Il en va ainsi dans ce monde et dans l’autre …

Chacun (chacune) vit dans son monde d’illusion qui est en adéquation avec ses données de base !

Supposant qu’elle puisse connaître les autres aussi, chaque personne passe sa vie à s’user avec des
opinions naïves au sujet d’autrui !

En réalité, les opinions ne sont jamais relatives aux autres, mais aux illusions que les autres créent dans
leur imagination et appellent du nom les autres, qui n’est rien d’autre que la personne elle-même, seule !
Les opinions ne parviennent jamais à l’autre à l’extérieur !

Chaque individu vit dans son enfer ou son paradis, en ne jugeant que les gens qui se trouvent dans son
monde d’illusion construit pas ses données de base !

Une personne sage se confierait à Allah, et vit au Paradis au moment même de sa reddition…

Le sot, de son côté, fait de sa vie un enfer, en attendant que les choses surviennent selon ses désirs !

FIN

***

Centres d'intérêt liés