Vous êtes sur la page 1sur 2

Prévention Sociale

 

« D ISCOURS DU CHEF DE L’ETAT A LA NA-

TION

SI L’EGLISE FAISAIT LA DIFFE-

ET

RENCE ?

2- L’axe de la protection: Les victimes d’abus sont encore trop peu reconnues comme telles et trop rarement accompagnées de manière adéquate. Pire, certaines sont accusées d’avoir provoqué la situa-

TROIS (03) AXES POUR FAIRE LA DIFFERENCE !!!

Le 10 Février 2013; face à la jeunesse (et la Na- tion camerounaise );le Chef de l’Etat s’est adressé. S’il est un constat qui se dégage; c’est bien celui d’un cri lancé pour le réarmement moral et un retour aux sources des institutions vectrices de l’éthique . Le fait est clair: les églises, mosquées et temples ont perdu leur vocation à mouler des citoyens pieux et intègres. Le mal est si profond que les mœurs se dégradent même au sein de ces institutions religieu- ses, avec la manifestation du vice sous toutes ses formes ( corruption, actes de vandalisme; vols; etc.). Pour autant, l’espoir est de mise et les données peuvent changer. Trois (03) axes sont possibles pour un boom positif. L’Eglise pourrait se pencher et travailler sur les axes de Dénonciation; la protection et la prise en charge. 1- L’axe de la dénonciation: C’est la garantie des droits des fidèles; brebis qui sont victimes d’injusti- ces sociales et abus. Il s’agit d’investir dans la dé- nonciation de tout abus exercé sur le Fidèle, et d’éviter de tomber sous le coup de reproches pour «silence coupable». Celui qui sait et se tait est pas- sible de poursuites pour non-assistance à personne en danger ou non dénonciation de crime.

tion incriminée et d’autres sont mariées à leur agres- seur. L’Eglise doit retourner plus que par le passé à institutionnaliser la couverture spirituelle et sociale pour sécuriser les brebis blessées et/ou non victi- mes d’abus. Les prières; exhortations, enseigne- ments seraient redorés pour un regain de foi et de confiance des fidèles.

3- L’axe de la prise en charge de qualité des victi-

mes: Les victimes d’abus sexuels, et autres, sont souvent traumatisées (lorsqu’elles sont vivantes). Il est nécessaire de prendre des mesures appropriées pour leur suivi médical, psychologique et Spirituel. En effet toute atteinte à l’intégrité physique d’une personne, à son intimité, l’abus de sa confiance occasionnent des blessures affectives et physiques graves. Ces blessures ne peuvent pas guérir si elles sont niées, elles vont pourrir sa vie, hypothéquer son avenir. L’Eglise pourrait revenir à ses démarches de counselling; orientation; suivi spirituel des brebis du Seigneur; sur les questions de société. Puisse le Seigneur JÉSUS accorder cet impulsion pour le nouveau visage de l’Eglise avec l’aide de tous les acteurs sociaux de moralisation et de conscientisa- tion de la société nationale et internationale.

   

Cyrille TIPANE.

 

ANNONCES

 

SESSION

- Retraite Spirituelle Paroissiale des anciens d’Église

- Prières les premiers Lundis du Mois , à partir de 17h,

 

depuis Vendredi 15-02-2013 à ce jour du Dimanche 17-02-2013 à BIBODI Bi DJEL

 

DIACRES:

- Prière au sortir du culte de 10h.

- Réunion Mensuelle, tous les 2 e Jeudi du mois

-

Cours de Catéchisme: Dans la petite salle de la paroisse;

 

Rapport de l’Antenne Communale ELECAM de Yaoundé VI, sur l’inscription partielle des paroissiens de BAE, sur les listes élec-

 

tous les Samedis et Mercredis à 15h.

Le Pasteur reçoit les malades, tous les Mardis et Jeudis, à partir de 08h. Une Grande Prière est organisée tous les

-

torales biométriques

Hommes

Femmes

Total

 
 

Samedi 05/01/2013

     

Samedis dès 08h.

 

07

17

24

-

Prières matinales tous les jours au Temple, à partir de 06h

Dimanche 06/01/2013

 

33

74

107

 

ACF

-

Prière Hebdomadaire tous les Mardis à partir de 17h

 

Total

 

40

91

131

 
       

chez les femmes, par Chapelle, selon le planning.

Avis aux retardataires: JJ-11 pour la fin des

ins-

Prière Paroissiale au Temple: Tous les premiers Mardis du mois dès 17h.

-

criptions sur les listes électorales biométriques, en

effet la deadline de l’Observatoire National a été fixée au Mercredi 27 Février 2013; Rappel: GRATUITÉ du processus d’établissement de carte Nationale d’Identité pendant cette période

JAPE

- Changement à la direction de la Chorale (GOD’s

Messengers): Les Jeunes NGO BAAGA Ruth et ESSAMBA RIM Flora sont déjà à l’œuvre et battent le rappel des troupes.

Le Comité Civisme exhorte les comités civismes des chapelles à mobiliser plus de jeunes pour l’animation du culte de 17h;

-

     
   

Rédaction d’EI & Comité Communication

   

+ Nous vous encourageons à vous abonner;

Tous les Mardis et Vendredis dès 17h: Répétitions de la chorale GOD’s Messengers, tous les jeunes en règles sont conviés

-

+ Nous vous convions au renouvellement de notre Contrat

de confiance, votre soutien morale garanti notre crédibili- té, votre soutien financier améliore nos conditions de travail et favorise l’atteinte de nos objectifs;

+

Remercie ceux qui ont participés au sondage en nous

Comité d’Evangélisation: rappelle aux jeunes qu’il y a des séances d’affermissement de foi les lundis à 15h00 au Temple

-

- Prières Hebdos les Jeudis de 17h à 19h, en Chapelles

- 5 ième Conférences Mensuelles des chapelles: prévues Samedi

23/02/2013 dès 14h

remettant le formulaire de sondage dûment rempli; cette

ACH

-

Répétition de la chorale Les Séraphins après culte ( 10h)

collecte est arrêtée depuis le 31 Janvier 2013.

 

44

EMMANUELEMMANUELEMMANUELEMMANUEL INFOSINFOSINFOSINFOS Édition du Dimanche 17 février 2013 B.P 30183 Ydé/email:
EMMANUELEMMANUELEMMANUELEMMANUEL
INFOSINFOSINFOSINFOS
Édition du Dimanche 17 février 2013
B.P 30183 Ydé/email: baem@yahoo.fr/Tel: 22315241
Magazine d’informations de la paroisse EPC
BIYEM-ASSI EMMANUEL

L’ETERNELL’ETERNELL’ETERNELL’ETERNEL PARLEPARLEPARLEPARLE DEDEDEDE DIVERSESDIVERSESDIVERSESDIVERSES MANIÈRES;MANIÈRES;MANIÈRES;MANIÈRES; REVENONSREVENONSREVENONSREVENONS ÀÀÀÀ DIEUDIEUDIEUDIEU PENDANTPENDANTPENDANTPENDANT QU’ILQU’ILQU’ILQU’IL ESTESTESTEST ENCOREENCOREENCOREENCORE TEMPSTEMPSTEMPSTEMPS

EDITOEDITOEDITOEDITO

 

‘‘Mon’’ Cœur: Dur et insensible à toute épreuve?

SOMMAIRE

«A qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, et à qui ressemblent- ils? Ils ressemblent aux enfants assis dans la place publique, et qui, se parlant les uns

L’INTERVIEW de la

semaine

POÈME

Pages 2

aux autres, disent: Nous vous avons joué de la flûte, et vous n'avez pas dansé; nous vous avons chanté des complaintes, et vous n'avez pas pleuré.» (Luc 7:31-32)

Les sons aigus de la flûte produisent l’allégresse qui pousse le corps à se mettre en mouvement, de même que les chants langoureux des complaintes touchent les cœurs sensibles qui laissent couler les larmes affluant naturellement. En temps normal, le cœur

du Chrétien est sensible aux changements d’états (Joie, tristesse,

nous recommande: « Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent;;;; pleurez

)

selon que LE Seigneur

L’Espace Publici-

taire

Page 3

Prévention Sociale

Annonces

avec ceux qui pleurent

»

(Romains

12:15). Qu’arrives-t-il au ‘‘mien’’? C’est à n’y plus

rien comprendre… Quoi! Qu’aucune alerte ne m’atteindrait plus?

   

Page 4

«[

]

15 Je vous ai envoyé tous mes serviteurs, les prophètes, je les ai envoyés dès

 

le matin, pour vous dire: Revenez chacun de votre mauvaise voie, amendez vos

 

actions, n'allez pas après d'autres dieux pour les servir, et vous resterez dans le

Directeur de publication Rév. MANDENG Emile B. Rédacteur en Chef Sylvain BAYA ABOKA Secrétaire de rédaction Cyrille MBARA TIPANE Équipe de rédaction Serge MENGOLO Claudia ZE NGO BAAGA Ruth C. A/E. ETEME OBAM A/E BEYECK ZANG J.M. Moïse MBANG René BIKOÏ

AMBASSA DIANE

pays que j'ai donné à vous et à vos pères. Mais vous n'avez pas prêté l'oreille, vous

ne m'avez pas écouté. [

 

(Jérémie 35:1– 16).

Le pire est que ‘‘ j’ ’’en arrive à ne plus ressentir de remords devant le péché que ce soit ‘‘moi’’ qui le commette ou ‘‘mon’’ prochain; et cette complaisance est le principal signe de corruption de ‘‘mon’’ cœur que DIEU réprouve. La Bible nous enseigne que la sentinelle est responsable de la sécurité du peuple qui se trouve entre les murs qu‘elle garde; mais celui qui ne se laissera pas avertir par le son du Cor (Attention!!!), son sang retombera sur lui… Ce qui ‘‘ m’ ’’arrive est grave: Si ‘‘je’’ ne suis plus sensible au signal d’alerte du danger de mort lié à la surabondance du péché, ni au son de la trompète; Comment serai-’’je’’ averti du retour triomphal du Seigneur JESUS-CHRIST pour danser avec SES Élus? ‘‘Je’’ suis dans l’égarement et le temps du renoncement est arrivé pour ‘‘moi’’ et pour ‘‘me’’ soutenir, me fortifier dans l’engagement pour ‘‘mon’’ retour à DIEU, comme l’enfant prodigue, au-delà de la bonté et de la miséricorde de L’ETERNEL, il y a SA Sensibilité que LA Parole de DIEU

 

NKE THERESE

MINERVE KWEKEU

dévoile : « JÉSUS pleura.» (Jean 11:35)

 

Telesphore MEZOUI

 

Sylvain BAYA.

 

11

EMMANUEL Infos: n° 059 du 17 février 2013

L’INTERVIEW de la semaine

Sylvain BAYA, d’EMMANUEL Infos, dans un Entre- tien exclusif avec l’Ancien d’Eglise NDENG Pam- phile; premier pianiste de la Chorale GOD’s Mes- sengers de la JAPE Biyem-Assi EMMANUEL (BAE )

EI : Bonsoir Ancien d’Eglise NDENG Pamphile, la Rédaction d’EI vous remercie d’avoir accepté de nous accorder cet entretien. Vous êtes un des plus ancien membre de cette Communauté. Depuis quand êtes vous Confirmé dans votre statut de Chrétien et quand arrivez-vous à BAE ? Ancien : Bonsoir Sylvain et salut fraternel à toute la communauté! J’ai été baptisé et confirmé à l’Eglise Evangélique, Paroisse DSCHANG ville, par la Pas- teur KAMGUE Jules en 1988. En 1989 j’arrive à la communauté Chrétienne, en Création à Biyem- Assi. Précision: nous étions alors 5 membres. EI : A cet effet, quelles sont les étapes qui ont conduit cette communauté Chrétienne naissante, à Rejoindre L’EPC ? Ancien : Bonne question ! Entre 1989 et 1990, au temps du Pasteur NDO EBENGUE, président du Comité d’Evangélisation de la FEMEC, le dit comité décide de confier la communauté chrétienne de BA à L’EPC, naturellement au Consistoire Yaoundé puisque le principe d’évangélisation de la ville n’é- tait pas encore adopté. EI : Quelles sont les difficultés rencontrées ? Ancien : Beaucoup, mais alors beaucoup !

- L’obtention du site, où nous nous trouvons au-

jourd’hui,

- La scission de la communauté en deux paroisses (Anne Chase d’une part, Biyem-Assi EMMANUEL

d’autre part). Etant Sevrés de la Sainte Cène pen- dant quatre ans, les différents membres des deux communautés n’avaient plus les mêmes sentiments de fraternité du début,

- Le retour difficile des bergers dans la communau-

depuis le début ?

Ancien : Depuis que

nous avons été admis comme chapel- le de Messa II, nous avons reçu 7 sept bergers (Feu, Rev. AZOMBO EBO’O ; Rev. OBAM KOU- LOU Virgil ; Feu, Rev. ABOUEM À GOUFAN ; Rev. BESSALA MBESSE ; Feu, Rev. EKASSI Dorgelais ; Rev. NTONGO BITIE et Rev. MANDENG Emile) EI : Parlons de vous-même, 25 ans d’activités ici, quelle est la motivation qui vous a permis de tenir jusqu’à ce jour ?

Ancien : J’ai compris qu’il faut être stable dans la foi en JESUS-CHRIST ; car L’ETERNEL le dit dans Esaïe 45:2 : « […] Je marcherai devant toi, J'apla- nirai les chemins montueux, Je romprai les por- tes d'airain, Et je briserai les verrous de fer.»

D’autres parts, au début nous avons posé des bases solides d’amour et fraternité qui nous per- mettent de transcender les problèmes actuels. EI : Qu’aimez-vous et que n’aimez-vous pas ? Avez -vous des regrets ? Ancien : J’aime partager la paix de DIEU, Son Amour, en communauté. J’aime mon prochain, je n’ai pas d’ennemis. Je n’aime pas les ragots, la haine du prochain, le matérialisme et tous leurs corollaires. Quant aux regrets, je n’en ai point, puisque « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, […]» (Romains 8:28 ) EI : L’on retient de cet entretien que vous êtes un

patriarche de BAE ; avez-vous quelque chose à ajouter ? Ancien : Je regrette que beaucoup de responsa-

bles, ne connaissent pas l’histoire de la communau- té. Je souhaiterai écrire un document sur celle-ci pour aider ces responsables autant que la Commu- nauté; car BAE est bien riche. EI : Nous vous remercions pour votre disponibilité, et espérons pouvoir vous faire un jour parler de la fameuse histoire du procès de certains pasteurs du Consistoire AMBAM contre quelques fidèles de notre communauté. Ancien : « Garde ton cœur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie.» (Proverbes 4:23)

A/E NDENG Pamphile
A/E NDENG Pamphile

té, car leurs préoccupations ne sont pas toujours les nôtres. EI : Comment ces difficultés avaient-elles été gé- rées ? Ancien : Par la JAPE, qui était inspirée du Saint Esprit, puis les trois anciens d’Eglises (KOHO,

BEDIANG, OWONO MBIDA) et quelques femmes telles: Mme AKONO Hélène, Mme AYISSI Esther, Mme AVOMO Annette, Mme BEDIANG, Mme GUIMBANG, Mme BIADA Jeannette. Relevons, ici que SAPUMA, Président de la JAPE à cette épo- que, s’est illustré comme véritable porte-étendard de la communauté durant cette période trouble. EI : Combien de Pasteur sont-ils passés à BAE

Tel est mon mot de fin, je vous remercie.

22

POÈME

Ô ! Seigneur, mon cœur T’élève cette Prière !

Ô ! Seigneur Mon DIEU, je t'élève cette Prière, Comme le cri d’Appel de mon cœur de Pierre ! Si j’Invoque TA Miséricorde ô Père Glorieux, C’Est pour que mes Frères et Sœurs Soient Joyeux !

Oui, Toujours Joyeux, en Difficultés comme Facilités ; De La Joie que LE CHRIST Donne par SA Bonté ! Toutes et Tous Rassurés d’Être Couvert sous l’Aile De CE Sauveur, qui par SES Meurtrissures les Appelle.

Afin que TON Appelle Trouve en eux Terrain Fertile, Et qu’IL Produise des Fruits Dignes de La Repentance ; Et que TA FOI Possède leurs cœurs Souvent Versatiles, Tel le mien à la Première heure ; J’Invoque TA Présence !

Car TOI SEUL EST DIEU, et il n’y en a aucun autre ; Tous les dieux des Hommes sont des idoles sans VIE ! Ô JÉSUS ! Mon ROI, Donne, TA PAIX et les en Remplis ; Pas comme les Hommes, mais comme Maître des Apôtres !

Rédigé à MENDONG, par YAOUNDE au CAMEROUN, le mardi 25 octobre 2011, 10h00,

Sylvain BAYA.

 

L’Espace Publicitaire

   
  L’Espace Publicitaire    
  L’Espace Publicitaire    

-

Vente de Poulets de chair!!!

Lieu: dernière entrée à droite, avant le pont sur la descente du

Dispensaire du côté de Montée Jouvence

 
   

LES RESPONSABLES PAROISSIAUX

 

Contacts: A/E NGALLE Suzanne |

+237 99731395

Modérateur:

 

-

Du Bon Ndolè, bien lavé!!!

- Rev. Emile Benjamin MANDENG

Responsable du Catéchisme:

-

Anc. BEYECK ZANG Jean Marc

 

Produit par les jeunes de la JAPE / JERICHO Amer ou pas du tout?

Personnalisez vos commandes et régalez-vous! Contacts: +237 76 17 06 05

 

-

Boutique de Fringues à Mendong!!!

Secrétariat paroissial:

Vous aimez les fringues stylées? Ça tombe bien, moi aussi. Une bonne

adresse la boutique de la jeune Nelly BAYA, située au bout du chemin en face de Tradex. Venez y découvrir des vêtements de connaisseurs à des prix concurrentiels de Sœur et frères en CHRIST! Contacts: +237 97043735 / +237 75081603

- Anc MBOUA NTEP Paul

- Anc. BEYECK ZANG Jean Marc.

Présidents paroissiaux:

ACH: Anc. (Membre) FOUMANE AKAME ACF: Anc. NGO BATIGLAK Rhode JAPE: Anc. (Jeune) BEYECK ZANG J.M. Diacres (1ère Vice-p): KIBANA NAOMIE. Anciens: Anc. EVINI BENGONO LUC

-

Du miel Naturel Pur de L’Adamaoua!!!

 

Si vous avez besoin même d’une grande quantité de miel, sachez à qui vous adresser pour une meilleur qualité, venu des villages de

L’Adamaoua. Contacts: (+237) 77368557 / 94998046

 
 

RETRAITE SPIRITUELLE PAROISSIALE

   

La Retraite spirituelle est un moment d’arrêt que le Chrétien s’accorde pour revisiter sa relation personnelle avec L’ETERNEL DIEU, fondée en JESUS-CHRIST.

33