Vous êtes sur la page 1sur 1

Communiqu

28 fvrier 2013

Assemble gnrale et occupation nocturne de Sciences Po : les tudiants en ont assez !


Quatre cent personnes runies dans lamphithtre Emile Boutmy de Sciences Po en Assemble gnrale l'appel d'tudiants, salaris et enseignants, ont vot l'occupation des lieux dans la nuit de mercredi jeudi. Runis depuis 19h15 pour dnoncer la procdure de dsignation du nouveau directeur de Sciences Po, opaque et non dmocratique, nous avons vot lunanimit les revendications portes de longue date par la communaut tudiante, enseignante et salarie. Les revendications retenues portent sur la tenue d'un dbat public entre les candidats avant le vote des deux conseils, pour leur permettre dexposer leurs projets pour ltablissement et quils soient en mesure de rpondre aux questions et de prendre des engagements devant lensemble de la communaut Sciences Po : tudiants, enseignants, salaris. Dans cet esprit, nous demandons la communication des dossiers des 32 candidats lensemble des lus dans les plus brefs dlais, avec les commentaires et apprciations du comit de recherche : on ne peut pas demander aux lus de se prononcer en possession de trois dossiers seulement sur les 32. En consquence, nous appelons une mobilisation devant le Conseil dAdministration de la FNSP du vendredi 1er mars pour imposer qu'il ne se prononce pas avant la tenue du dbat. Nous affirmons en outre le caractre ncessaire et invitable de la dmission de son prsident, Jean-Claude Casanova. Nous affirmons la prminence et la lgitimit du Conseil de Direction de l'IEP, lu, sur le Conseil dAdministration de la FNSP. Cette occupation vise dabord interpeller la direction de ltablissement, qui sest engage dans la voie du verrouillage et lopacit. La ministre de lEnseignement Suprieur et de la Recherche, Genevive Fioraso, doit galement prendre ses responsabilits lgard de Sciences Po. En particulier, Jean Gaeremynck quelle a missionn pour orchestrer la succession de Richard Descoings, a clairement chou dans sa mission en cumulant les mcontentements : il faut raffirmer la ncessit dune procdure consensuelle, dmocratique, transparente et collgiale. Contact : Nicolas Robin, Prsident de lUNEF Sciences Po 06 70 49 45 12