Vous êtes sur la page 1sur 2

Lycée de Balbala Tle S

le 3 mars 2013 durée : 3h

Correction Devoir Commun de Mathématiques

QCM.

x0 f 2 (x) = 0

1)lim

x+ f 1 f 2 (x) =

2) lim

4) on ne peut pas conclure sur l’asymptote oblique de C 1 en +5) Le tableau de signes de g 1 (x) = f 2 (x)f 1 (x)

x

0

1

+

g 1 (x)

 

+

0

 

x0 exp(f 2 (x)) = 0

3)lim

6 points

6) Le tableau de variation de g 2 (x) = f 2 (x)f 1 (x)

x

0

+

g 2 (x)

+

2 ( x ) − f 1 ( x ) x 0 + ∞ g 2

−−∞∞

7) Non, une fonction h 1 ayant pour dérivée la fonction f 2 sur R + , n’admet pas un minimum. 8) Oui, une fonction h 2 ayant pour dérivée la fonction 2 f 1 sur R + , admet un minimum.

EXERCICE.

Partie I On note V 1 , N 1 et R 1 (respectivement V 2 , N 2 et R 2 ) la couleur obtenue au premier (respecti- vement second) jet.

6 points

1. L’arbre de probabilité traduisant cette situation est ci contre.

2. Probabilité pour qu’à l’issue d’un jeu, les deux faces obtenues soient noires :

Les deux jets étant indépendants, nous pouvons écrire :

p(N 1 N 2 ) = p(N 1 )×

p(N 2 ) = 2 × 2 = 1

9

6

6

3. Soit l’évènement C : « à l’issue d’un jeu, les deux faces obtenues sont de la même couleur ».

p(C) =

p(V 1 V 2 )+ p(N 1 N 2 )+ p(R 1 R 2 )

= p(V 1 )× p(V 2 )+ p(N 1 )× p(N 2 )+ p(R 1 )×

=

=

6 2 + 2 2 + 3

1

6

6 2

7

18

p(R 2 )

4. Probabilité pour qu’à l’issue d’un jeu, les deux faces obtenues soient de couleurs différentes :

p(C) = 1p(C) = 1

7

18 = 11

18

5. À l’issue d’un jeu, sachant que les deux faces obtenues sont de la même couleur, la probabilité pour que les deux faces obtenues soient vertes :

Partie II

V

 

1

2

 
 

= p(V)

=

6

=

36 × 36

1

1

p(C)

p(C)

7

18

 

14 =

14

C =C V = V, donc p C (V) = p(CV)

1. L’arbre de probabilité traduisant cette situation est ci contre.

(a)

(b)

Probabilité d’obtenir une face verte au deuxième lancer, sachant que l’on a obtenu une face verte au premier lancer : p V 1 (V 2 ) = 2

3

2. Probabilité d’obtenir deux faces vertes est égale à 4

9 .

p(V 1 V 2 ) = p V 1 (V 2 )× p(V 1 ) = 2 × 2 = 4

3

3

9

3. Probabilité d’obtenir une face verte au deuxième lancer :

p(V 2 ) = p V 1 (V 2 )× p(V 1 )+ p V 1 (V 2 )×

=

1

1

6 × 3 + 3

2

× 2 =

3

9

18

= 1

2

p(V 1 )

3/6 3/6 3/6 3/6 V 2 2/6 V 1 R 2 N 2 V 2
3/6
3/6
3/6
3/6
V 2
2/6
V 1
R 2
N 2
V 2
2/6
2/6
R 1
R 2
N 2
V 2
2/6
N 1
R
2
N 2
1/6
1/6
1/6
1/6
1/3 2/3
1/3
2/3
1/3 5/6 V 2 V 1 V 2 V 2 V 1 V 2 2/3
1/3
5/6
V
2
V 1
V 2
V
2
V 1
V 2
2/3
1/6

PROBLÈME.

Partie 1

1. On a g(x) = e x (1 x) + 1.

Or lim

x+ e x = +et lim

x+ (1 x) = , donc par produit des limites :

x+ g(x) = .

lim

6 points

2. La fonction g somme de fonctions dérivables sur [0 ; +[ est dérivable et sur [0 ; +[ :

g (x) = e x e x xe x = xe x .

Comme e x > 0 et x > 0, on a g (x) < 0 sur [0 ;

g est donc décroissante sur [0 ; +[ de g(0) = 2 à .

+[.

3. Donner le tableau de variations de g.

4. Sur [0 ; +[, g dérivable est donc continue et décroissante, g(0) > 0 et lim

(a)

x+ g(x) = .

(b)

Il existe donc un réel unique α [0 ; +[ tel que g(α) = 0.

La calculatrice donne :

g(1, 27) 0, 04 et g(1, 28) ≈ −0, 007, donc 1, 27 < α < 1, 28.

g(1) = 1 et g(2) ≈ −6, 4, donc 1 < α g(1, 2) 0, 3 et g(1, 3) ≈ −0, 1, donc

< 2 ; 1, 2 < α < 1, 3 ;

(c)

On a g(α) = 0 ⇐⇒ e α αe α +1 = 0 ⇐⇒ e α (1α) = 1 ⇐⇒ e α = 1

α 1 .

5. On a donc g(x) > 0 sur [0 ; α[ ; g(α) = 0; g(x) < 0 sur [α ; +[.

Partie 2

1. La fonction A quotient de fonctions dérivables sur [0 ; +[ (le dénominateur ne s’annulant pas) est dérivable et sur cet intervalle :

A

(x) = 4(e x +1)4x×e x

 

= 4(e x xe x +1)

4g(x)

(e x +1) 2

(e x +1) 2

=

(e x +1) 2 .

Comme (e x +1) 2 > 0 quel que soit x, le signe de A (x) est celui de g(x). D’après la précédente question on a donc :

A (x) > 0 sur [0 ; α[ ;

A (α) = 0;

< 0 sur [α

A ; +[.

2. On a donc :

A(x) est croissante sur [0 ; α[ et décroissante sur [α ; +[, A(α) étant le maximum de la fonction.

Partie 3

1. On sait que x 0, donc l’aire du rectangle OPMQ est égale à x × f (x) =

4x +1 = A(x).

e

x

Or on a vu que la fonction présente un maximum pour x = α.

2. Le coefficient directeur de la droite (PQ) est égal à f(α)

α

1

4

e α +1

=

α

Or on a vu que e α = α 1 , donc le coefficient directeur est égal à :

=

4 4

α (e α +1) = α

1

α1 +1 =

4(α 1)

1) = 4(α 1)

α 2

α(1+α

.

La tangente en M(α ; f (α)) a pour coefficient directeur f (α).

Or f (x) =

4e +1) 2 , donc

(e

4e α

x

1

x

4

( x ) = − 4 e + 1 ) 2 , donc ( e 4e

4(α 1)

(1+α

1) 2 = 4(α 1)

α 2

f (α) =

(e α +1) 2 =

=

α1 +1 2

.

4

α (e α +1) .

Les coefficients directeurs sont égaux : les droites sont parallèles.