Vous êtes sur la page 1sur 18

Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

Si Dieu existe, pourquoi permet-il les


souffrances ?

Dans toute l’histoire de l’humanité, des personnes se sont posé cette


question. Elle est d’ailleurs encore plus pertinente à l’époque particulièrement
troublée où nous vivons. En effet, si Dieu existe, c’est qu’il a créé les humains
dans un but positif, pour qu’ils jouissent de la vie. Pourquoi tolère-t-il donc le
mal ? S’il se rend compte que des humains subissent des guerres, des famines, la
maladie, le chômage ou toute autre injustice, pourquoi les laissent-il dans cet
état ? Pourquoi Dieu ne règle-t-il pas les problèmes de sa propre création ?

Avant tout, notez bien que nous avons dit que Dieu permet les
souffrances. En effet, une croyance assez répandue voudrait qu’il soit à l’origine
des souffrances, comme s’il les provoquait intentionnellement. C’est tout
simplement faut. La Bible dit : “ Loin du vrai Dieu d’agir méchamment et
du Tout-Puissant d’agir injustement ! ” (Job 34 :10). Dieu n’est jamais à
l’origine des souffrances et des injustices. Il se contente de ne pas intervenir, de
laisser faire. Et nous verrons pourquoi.

De plus, il faut savoir que ce genre de questionnement est totalement


légitime. En effet, bien que certaines religions aient pris l’habitude de se référer
à une notion de mystère ou de « Saint secret », Dieu a créé la nature humaine de
sorte que nous ayons besoin de sentir que notre vie a un sens. C’est pourquoi,
non seulement Dieu ne nous reproche pas de nous poser ce genre de questions,
mais en plus il y répond directement par le moyen de sa parole la Bible.

Par ailleurs, il se pourrait que le seul terme « Bible » provoque une


certaine appréhension en vous : une gros livre complexe inaccessible au
commun peuple… Mais détrompez-vous ! Dieu a fait en sorte que toute
personne sincère puisse comprendre clairement les riches enseignements qu’elle
contient. D’ailleurs, la question que nous avons posée au début (Pourquoi Dieu
permet-il les souffrances ?) est véritablement la colonne vertébrale de la Bible.

1
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

Cela montre à quel point ce qu’elle enseigne est proche de nos préoccupations et
de nos interrogations.

Ainsi, dans ces quelques pages, je me propose de vous présenter le plus


clairement possible la réponse que Dieu donne à cette question dans sa parole la
Bible. Je citerai toutes les références bibliques sur lesquelles je me baserai en
expliquant chacune d’elle. Si vous lisez ces quelques pages jusqu’au bout et que
vous réfléchissez profondément à la signification des passages bibliques que
vous lirez, vous saurez très précisément pourquoi Dieu permet les souffrances.

Un exemple éloquent.

Plutôt que d’entrer directement dans des explications, je vous propose un


exemple qui vous permettra de bien comprendre la problématique de la situation
de Dieu vis à vis des humains.

Vous vous trouvez à un cours de mathématiques. Le professeur a posé à la


classe un problème d’algèbre assez compliqué : une méthodologie très précise
est nécessaire pour en trouver la solution. Vous avez beau chercher toutes les
pistes possibles… Vraiment, vous ne voyez pas… Et les autres étudiants
semblent être dans le même cas.

Le professeur se met donc expliquer comment procéder. C’est alors que,


d’un coup, l’un des étudiants se lève et prétend ouvertement que le professeur
raconte n’importe quoi ! Que cette méthode est fausse ! Il prétend effrontément
que le professeur est un incompétent et un menteur mais que lui, l’étudiant, sait
comment le résoudre par une méthode totalement différente. Il va même jusqu’à
remettre en cause les motivations du professeur en disant qu’il garde son poste
par égoïsme, parce qu’il a un bon salaire, mais qu’il se désintéresse totalement
du progrès des étudiants. Or le professeur sait bien que tout cela est faux. Il sait
aussi pertinemment que sa méthode est la seule à mener au résultat.

2
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

Comment réagira-t-il donc ? Il peut user de son autorité et ordonner à


l’étudiant de quitter son cours. Mais cela résoudrait-il vraiment la situation ? Les
autres étudiants ne pourrait-ils pas penser que s’il réagit comme cela, c’est qu’il
à été mis à défaut et que, finalement, l’étudiant rebelle avait peut-être raison ?
La question fondamentale qui est posée est celle de la légitimité de l’autorité du
professeur. User d’autorité pour évincer le problème ne ferait qu’amplifier le
doute. Seule la preuve directe de la supériorité de ses compétences par rapport à
celles des étudiants réinstaurerait cette légitimité.

Le professeur pourrait donc tout simplement dire à l’étudiant : « Tu


prétends que ta méthode est meilleure que la mienne. Viens au tableau ! Je te
laisse nous montrer comment tu t’y prends. On verra bien si tu y arrives ! ».
Ainsi, lorsque tout le monde verra clairement que c’était la méthode du
professeur qui menait au résultat, il pourra mettre l’étudiant dehors pour son
insolence. A ce moment là, la légitimité de l’autorité du professeur aura
clairement été rétablie. La preuve directe aura été faite que seule la méthode du
professeur menait à la résolution du problème d’algèbre. Aucun doute ne
demeurera dans l’esprit des autres étudiants.

L’autorité légitime de Dieu.

Quel est le lien entre cette histoire et le fait que Dieu permette les
souffrances humaines ? Tout comme ce professeur à une autorité légitime sur les
étudiants, Dieu a une autorité légitime sur les humains. C’est ce qu’on appelle la
souveraineté divine.

Certe, le terme autorité a souvent une connotation assez négative. Mais


on parle ici de l’autorité du créateur qui, comme celle de ce professeur, est
positive et constructive.

L’autorité du professeur est basée sur ses compétences en mathématiques.


Sur quoi repose donc la souveraineté de Dieu ? La Bible répond : “ Tu es

3
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

digne, Jéhovah1, oui notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et


la puissance, parce que tu as créé toutes choses, et à cause de ta
volonté elles ont existé et ont été créées. ”(Révélation 4 :11)

C’est parce qu’il a créé toutes choses, y compris l’humanité, qu’il a une
autorité sur nous. Prenez un instant le temps de réfléchir à tout ce qu’implique la
création : la sagesse et la puissance qui lui ont été nécessaires pour tout
organiser et tout structurer dans les détails, de l’atome aux amas de galaxies ! Il
a aussi décidé de créer des êtres dotés d’une conscience (« à son image »),
capables de jouir de la vie et de profiter du reste de la création. C’est lui qui a
créé la nature humaine, et c’est lui qui à fait en sorte que notre planète puisse
combler tous nos besoins (c’était le cas à l’origine). Et notez bien qu’il a fait tout
cela « à cause de sa volonté », tout simplement parce qu’il voulait le faire. Il
n’en avait pas besoin ; il n’était pas obligé de nous créer.

Allons un peu plus loin et analysons en quoi consistait la « volonté » de


Dieu dont parle le passage cité plus haut. Quel était son objectif ou son dessein
pour les humains ? En lisant dans la Bible les chapitres 1 et 2 de la Genèse, vous
verrez qu’au tout début de l’humanité, Dieu a créé le premier couple humain
Adam et Eve et les a mis dans un magnifique jardin : le jardin d’Eden. Ce
n’était pas juste un bel endroit. Dieu voulait que ce soit un model à appliquer sur
toute la planète. Il leur a dit : “ Soyez féconds et devenez nombreux,
remplissez la terre et soumettez-la. ” (Genèse 1 :28). Il voulait donc
que toute la planète ressemble au jardin d’Eden, que les humains parfaits
(comme l’étaient Adam et Eve) puissent tout simplement vivre heureux
éternellement dans ces conditions idéales. C’est ce que la Bible appelle « la vie
véritable » (1 Timothée 6 :19).

1
« Jéhovah » provient du tétragramme hébreux yhwh (jhvh en français) qui désigne le nom de Dieu
dans la Bible. Dans beaucoup de traductions bibliques, ce nom a été supprimé ou remplacé par superstition,
mais il y figurait bien à l’origine. Ainsi, lorsque nous parlons de Jéhovah, il s’agit de Dieu.

4
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

Gardez bien à l’esprit cette idée qui est fondamentale pour comprendre la
suite : Dieu a créé les humains pour qu’ils puissent vivre éternellement dans un
jardin d’Eden à l’échelle de la planète.

Lions maintenant cette idée à la notion de souveraineté (d’autorité) que


nous avons examiné. La problématique est la suivante : d’une part, c’est Dieu
qui a créé la nature humaine donc il est le seul à pouvoir déterminer exactement
ce qui est bien ou mal pour les humains; d’autre part, il les a dotés du libre
arbitre (la capacité de raisonner et de faire des choix). Par conséquent, pour que
tout aille aussi bien que Dieu le voulait, il fallait que les humains fassent le choix
d’accepter son autorité. Il leur fallait accepter sa souveraineté. Pour reprendre
l’exemple du professeur, les étudiants doivent accepter le fait que c’est la
méthode du professeur qu’ils doivent employer pour résoudre le problème
d’algèbre. C’est à cette condition qu’ils progressent.

Dieu ne nous force pas à le servir, comme le ferait un dictateur qui


exigerait la soumission en faisant usage de force. Il préfère que nous
comprenions qu’il veut simplement notre bonheur et que nous le servions
volontairement, de tout cœur. Il a d’ailleurs dit dans un autre contexte : “ Moi,
Jéhovah, je suis ton Dieu, Celui qui t’enseigne pour [ton] profit,
Celui qui te fait cheminer sur le chemin où tu dois marcher. Ah ! si
seulement tu étais bien attentif à mes commandements ! Alors ta
paix deviendrait comme un fleuve et ta justice comme les vagues de
la mer .” (Isaïe 48 :18,19) Ce passage en dit long sur la personnalité de
Dieu! Percevez-vous sa volonté de guider les humains vers leur propre bonheur,
et à quel point il éprouve du regret en voyant les souffrances provoquées par le
rejet de son autorité ? Dieu ne change pas. Il manifeste encore ce même état
d’esprit et le manifestait déjà en Eden: il voulait que les humains acceptent sa
souverainement pour continuer à être heureux.

Comment s’y est-il donc pris pour que les humains fassent un choix clair
entre accepter ou rejeter son autorité? Il a tout simplement crée un symbole de

5
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

souveraineté en demandant à Adam et Eve de ne pas y toucher.

La Bible explique : “Et Jéhovah Dieu imposa aussi cet ordre à


l’homme : “ De tout arbre du jardin tu peux manger à satiété. Mais
quant à l’arbre de la connaissance du bon et du mauvais, tu ne dois
pas en manger, car le jour où tu en mangeras, tu mourras à coup
sûr. ””(Genèse 2 :16,17). La tradition est fertile quant à cet événement !
Certains parlent d’une pomme, comme s’il ne s’agissait que d’un simple fruit.
D’autres disent que le fruit n’était qu’une image représentant la péché sexuel
entre Adam et Eve. Or comme nous avons vu, Dieu leur avait demandé de
procréer et de remplir la terre. Cela impliquait forcément des rapports sexuels.

La Bible, quant à elle nous dit qu’il s’agissait de « l’arbre de la


connaissance du bon et du mauvais ». C’était un arbre qui représentait la faculté
de distinguer ce qui était bon ou mauvais pour les humains. Or, nous l’avons vu,
seul Dieu possède réellement cette capacité. Dieu a donc créé cet arbre et ces
fruits pour qu’ils symbolisent sa souveraineté. Ne pas en consommer signifiait
accepter l’autorité de Dieu. En consommer signifiait, en quelque sorte, dire à
Dieu que l’on n'avait pas besoin de lui pour être heureux, que l’on préférait
s’arroger le droit de décider par nous même ce qui était bon ou mauvais pour
nous. Ce serait rejeter la souveraineté divine pour prendre son indépendance de
lui.

Il s’agit vraiment d’une idée fondamentale dans la Bible et il est


important de bien y réfléchir. De plus elle contraste assez avec une conception
actuelle où l’on glorifie l’indépendance ou le fait d’être « sans Dieu ni maître ».
Celui qui a des principes moraux est vu comme un faible. Accepter de
considérer Dieu comme ayant une autorité sur nous demande donc beaucoup
d’efforts et d’humilité. Mais rappelons-nous que Dieu ne veut que notre bien,
tout comme le professeur veut le progrès de ses étudiants.

6
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

La contestation de la souveraineté divine.

Adam et Eve ont-il accepté ou rejeté l’autorité de Dieu ? La Bible répond :


“Or le serpent était la plus prudente de toutes les bêtes sauvages
des champs qu’avait faites Jéhovah Dieu. Et il se mit à dire à la
femme : “ Est-ce vrai que Dieu a dit que vous ne devez pas manger
de tout arbre du jardin ? ” Mais la femme dit au serpent : “ Du fruit
des arbres du jardin nous pouvons manger. Mais quant à [manger]
du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : ‘ Vous ne
devez pas en manger, non, vous ne devez pas y toucher, afin que
vous ne mouriez pas. ’ ” Cependant le serpent dit à la femme :
“ Vous ne mourrez pas du tout. Car Dieu sait que, le jour même où
vous en mangerez, vos yeux ne manqueront pas de s’ouvrir et, à
coup sûr, vous serez comme Dieu, connaissant le bon et le
mauvais. ”
Alors la femme vit que l’arbre était bon pour la nourriture et que
c’était quelque chose d’enviable pour les yeux, oui l’arbre était
désirable à regarder. Elle prit donc de son fruit et en mangea. Puis
elle en donna aussi à son mari, quand il fut avec elle, et il en
mangea. ” (Genèse 1 :1-6)

Ainsi ils ont fait le choix de rejeter la souveraineté de Dieu. Ils se sont
arrogé le droit qui appartient normalement à Dieu : déterminer ce qui est bon ou
mauvais pour les humains.

Mais revenons sur certains éléments de ce passage biblique. Il nous est


parlé d’un serpent qui parle pour inciter Eve à prendre du fruit de l’arbre de la
connaissance du bon et du mauvais. Un serpent qui parle ! Faut-il vraiment
prendre cela au pied de la lettre ? N’est ce pas simplement fictif ? Dans un autre
passage, la Bible parle du “serpent originel, celui qu’on appelle Diable et
Satan”(Révélation 12 :9). L’explication est donc claire : il ne s’agit pas d’un
serpent qui se serait mis à parler spontanément. C’est Satan le Diable1, un ange

1
On représente souvent le Diable comme une sorte de monstre rouge avec une queue, des cornes, et une
fourche. Cela tend à le considérer comme un mythe plutôt que comme une réalité concrète. Satan le Diable est
7
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

rebelle, qui s’est servit d’un serpent, un peut comme d’une marionnette, pour
inciter Eve à rejeter l’autorité divine. Cela n’a rien de fictif. C’est un événement
qui à réellement eu lieu, et nous verrons plus loin que nous en subissons les
conséquences encore aujourd’hui.

Notez aussi l’argument que le Diable a utilisé pour persuader Eve :


« Vous deviendrez comme Dieu, connaissant le bon et le mauvais ». En claire il
lui expliquait qu’ils n’auraient de compte à rendre à personne, qu’ils édicteraient
leurs propres règles, leurs propres normes morales, en étant totalement
indépendants de Dieu. Ils obéiraient à leurs propres lois. Ils deviendraient leur
propre Dieu. Et Eve trouva cette idée attirante, c’était « quelque chose
d’enviable ». Et elle mangea du fruit qui donnait la capacité de déterminer ce qui
était bien ou mal. Elle en donna à Adam qui fit de même.

De plus, avez-vous noté en quels termes Satan a parlé des manières d’agir
de Dieu envers les humains. Il a prétendu ouvertement que Dieu leur mentait et
qu’il les privait volontairement de quelque chose de bon. Comme s’il voulait
préserver sa souveraineté par pur égoïsme. (« Vous ne mourrez pas du tout. Car
Dieu sait que le jour même où vous en mangerez, vos yeux ne manqueront pas
de s’ouvrir »). Ce sont les motivations même de Dieu qui sont mises en doute
ici. La question est donc la suivante : la souveraineté de Dieu est-elle réellement
positive pour les humains, ou n’est-ce qu’un simple moyen que Dieu a trouvé
pour les soumettre par pur désir égoïste de recevoir un culte ?

Vous rendez-vous compte de l’intensité de l’affront qui à été fait à Dieu ?


Lui qui a tout organisé sur la planète en ayant en vue son projet originel dont

tout simplement un ange puissant qui s’est rebellé avec d’autres anges (les démons) contre Dieu par simple désir
égoïste de recevoir un culte de la part des humains.

Par ailleurs, d’un point de vu purement scientifique, Einstein a prouvé grâce à la formule E=MC² que
l’énergie et la matière sont totalement interchangeables, ce sont les mêmes choses sous deux formes différentes,
comme la vapeur d’eau et la glace. Appliqué à un contexte biblique, cela nous incite à considérer les êtres
spirituels (y compris le Diable) comme des personnes biens concrètes, des gens comme vous et moi, mais dont le
corps est formé d’énergie plutôt que de matière (ce qui implique des capacités supérieures aux nôtres).

8
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

nous avons parlé : que les humains vivent heureux éternellement dans les
conditions idéales d’un jardin d’Eden à l’échelle de la planète ! La souveraineté
et les motivations de Jéhovah Dieu ont donc été profondément remis en
question. On comprend bien pourquoi cet ange rebelle ait été appelé « Diable »,
ce qui signifie « calomniateur ». C’est comme si l’étudiant rebelle prétendait que
le professeur mentait en enseignant de mauvaises méthodes dans le seul but
égoïste de garder son poste, par arrivisme, sans tenir le moindre compte du
progrès des étudiants.

La contestation de la fidélité humaine

Prétendre que Dieu avait des objectifs égoïstes et qu’il se désintéressait du


bien-être des humains amenait d’autres implications. En effet, si cela était vrai,
tous les humains, qui cherchent le bonheur, rejetteraient l’autorité de Dieu. Cela
n’aurait en effet pas de sens de se soumettre volontairement à une autorité
néfaste. Comment Satan le Calomniateur s’y prendrait pour expliquer que
certains humains restent tout de même attachés à l’autorité de divine ?

La Bible répond : “Or le jour arriva où les fils du [vrai] Dieu


entrèrent pour se placer devant Jéhovah, et Satan aussi entra alors
au milieu d’eux.
Alors Jéhovah dit à Satan : “ D’où viens-tu ? ” Et Satan répondit
à Jéhovah et dit : “ De rôder par la terre et d’y circuler. ” Puis
Jéhovah dit à Satan : “ As-tu fixé ton cœur sur mon serviteur Job ?
[As-tu noté] qu’il n’y a personne comme lui sur la terre : un homme
intègre et droit, craignant Dieu et s’écartant du mal ? ” Mais Satan
répondit à Jéhovah et dit : “ Est-ce pour rien que Job a craint Dieu ?
N’as-tu pas toi-même élevé une haie autour de lui, autour de sa
maison et autour de tout ce qui est à lui à la ronde ? L’œuvre de ses
mains, tu l’as bénie, et son bétail s’est répandu sur la terre. Mais,
pour changer, avance ta main, s’il te plaît, et touche à tout ce qui
est à lui, [et vois] s’il ne te maudit pas à ta face. ” Alors Jéhovah dit
à Satan : “ Vois ! Tout ce qui est à lui est en ta main. Contre lui
seulement n’avance pas ta main ! ” Et Satan sortit d’auprès de la
personne de Jéhovah. ”( Job 1 :7-12)
9
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

Jéhovah Dieu a tenu une réunion dans le ciel avec les anges1, et Satan y
était présent. Dieu a alors attiré l’attention du Diable sur Job, un homme intègre
qui a toujours respecté l’autorité divine. C’était comme une réponse que Dieu
donnait au Diable quant à ses calomnies. C’est comme s’il lui disait « Tu
prétends que ma souveraineté prive les humains de quelque chose de bon pour
eux. Mais regarde à quel point Job me reste fidèle! Il est attaché à moi et à mon
autorité. Il me rejetterait si mon autorité était si négative que cela. Son attitude
contredit tes accusations! ».

Satan, quant à lui, reprend le même argument de l’égoïsme pour


l’appliquer à Job en demandant si c’est pour rien que Job respecte l’autorité
divine. Il prétend donc que Job respecte la souveraineté de Dieu par intérêt,
parce que Dieu protége ses biens et sa famille en retour.

Vous connaissez peut-être la suite. Dieu permet à Satan de tester les


motivations de Job. En une seule journée, Satan fait tuer toute sa famille (sauf sa
femme qui l’incitera à renier Dieu) et lui fait perdre la totalité de ses biens. Job
se trouve dans une douleur extrême mais reste fidèle à Dieu.

Puis Satan revient à la charge. Il s’invite dans une autre réunion tenue par
Jéhovah Dieu dans le ciel : “ Alors Jéhovah dit à Satan : “ D’où viens-
tu ? ” Et Satan répondit à Jéhovah et dit : “ De rôder par la terre et
d’y circuler. ” Puis Jéhovah dit à Satan : “ As-tu fixé ton cœur sur
mon serviteur Job ? [As-tu noté] qu’il n’y a personne comme lui sur
la terre : un homme intègre et droit, craignant Dieu et s’écartant du
mal ? Et il tient toujours ferme son intégrité, bien que tu m’excites
contre lui pour l’engloutir sans raison. ” Mais Satan répondit à
Jéhovah et dit : “ Peau pour peau, et tout ce qu’un homme a, il le

1
Notez la description que fait la Bible des activités des créatures spirituelles : ils s’organisent, ils
tiennent des réunions, ils parlent, ils raisonnent. Ce sont des personnes à part entière, des personnes biens réelles.

10
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

donnera pour son âme. Pour changer, avance ta main, s’il te plaît,
et touche jusqu’à son os et à sa chair, [et vois] s’il ne te maudit pas
à ta face. ” (Job 2 :2-5)

Dieu attire encore l’attention de Satan sur la fidélité de Job, comme pour
dire : « Tu prétendais qu’il acceptait mon autorité par pur intérêt. Mais regarde!
Même lorsqu’il n’a plus ni famille ni bien, il continue à me rester fidèle. Cela
contredit tes accusations ! » Satan réplique alors que c’est parce qu’il n’a pas
été touché personnellement, dans sa chaire, que Job reste encore fidèle. Dieu lui
permet alors de tester Job en le touchant directement dans sa chaire à condition
de ne pas lui ôter la vie. Satan donne alors à Job une terrible maladie, une sorte
de lèpre répugnante. Il incite aussi trois personnes à aller le déstabiliser
psychologiquement en cherchant à le faire culpabiliser et en lui disant, entre
autre, qu’il n’a aucune valeur aux yeux de Dieu. Celui-ci est tellement dépité
qu’il réclame à Dieu la mort ; mais il garde sa fidélité, prouvant sans le savoir
que les accusations du Diable n’étaient que pures calomnies. Par la suite, Dieu le
bénit en lui rendant la santé et lui donnant le double de tout ce qu’il avait
auparavant.

Mais revenons sur une expression très importante qu’à utiliser Satan :
« Tout ce qu’un homme a, il le donnera pour son âme ». Satan ne parle pas
uniquement de Job, ici. Il généralise son accusation à tous les humains, comme
si c’était une caractéristique fondamentale de l’être humain que de renier Dieu
s’il est touché dans sa chair. C’est en fait les relations même entre Dieu et
l’humanité que Satan met en doute ; elles seraient basées sur des intérêts
égoïstes : Dieu soumettrait les humains par désir d’être vénéré, et les humains
accepteraient de lui obéir dans le seul but de maintenir leurs biens matériels et
leur santé hors de toute menace. De plus, rappelons-nous que cette conversation
entre Dieu et le Diable a eu lieu publiquement, devant toute une assemblée
d’anges, tout comme l’étudiant à remis en question l’autorité du professeur
devant toute la classe. Il fallait donc que cette question soit réglée définitivement
pour qu’aucun doute ne puisse demeurer dans l’esprit des autres anges.

11
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

Jéhovah Dieu devait donc justifier sa souveraineté. Elle l’a été sur une
échelle limitée, celle de Job. Mais puisque Satan a généralisé ses propos à
l’humanité entière, c’est à l’échelle de la planète que Dieu doit maintenant le
faire.

La souveraineté divine enfin justifiée.

Comment Jéhovah procède-t-il donc ? Tout comme le professeur aurait pu


chasser l’étudiant rebelle de son cours, il aurait pu détruire Satan sur-le-champ ;
mais cela n’aurait pas réglé le problème de fond qui était de justifier le bien
fondé de son autorité. Une preuve directe était nécessaire.

Le professeur a laissé l’étudiant rebelle aller au tableau pour tenter de


prouver ce qu’il disait. Son échec dans la résolution du problème a prouvé de
manière incontestable que le professeur avait raison. Pareillement, puisque
Adam et Eve ont pris du fruit de l’arbre qui leur donnait l’indépendance vis à vis
de Dieu, la preuve serait apportée par l’échec de cette tentative. Si l’humanité ne
réussissait pas à être heureuse en étant indépendante de Dieu, cela voudrait dire
que l’autorité de Dieu sur les humains est bénéfique et justifiée. Ce serait la
preuve définitive que Dieu veut le bien des humains et qu’il n’est pas motivé par
des désirs égoïstes.

Voilà donc où nous en sommes dans l’histoire de l’humanité! Par Adam et


Eve, nous avons hérité des la possibilité d’être indépendants de Jéhovah. Nous le
voyons d’ailleurs très bien : tous les systèmes qui sont autour de nous dans le
but de nous procurer ce dont nous avons besoins (systèmes politiques,
juridiques, économiques, médicaux, éducatifs, scientifique, sociaux…) sont
créés et organisés par les humains eux-même. Souvent, ils ont certains effets
positifs. Mais globalement, le constat biblique s’impose : “ l’homme a
dominé l’homme à son détriment ”(Ecclésiaste 8 :9). En effet, les
humains sont purement et simplement dans la souffrance. Crises économiques,
chômage, conflit sociaux, terrorisme, guerres, maladies, dérèglement climatique.
Sans parler du fait que les choses empirent et que les humains perdent
12
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

jusqu’à des valeurs considérées comme naturelles. C’est ainsi que la violence se
répand jusque dans les familles, y compris envers les enfants. Les gens tendent
de plus en plus à se comporter comme des animaux, sans morale ni conscience.
Est-ce là le bonheur si « désirable » promis par le Diable, que devait apporter la
dépendance vis à vis de Dieu?

Cet échec criant des humains constitue la preuve que les accusations du
Diable étaient fausses : la souveraineté divine est belle et bien légitime.

Vous comprenez alors pourquoi Dieu n’intervient pas pour résoudre les
problèmes des humains. Ce n’est pas par désintérêt, mais parce qu’il doit les
laisser chercher des solutions par eux même, indépendamment de lui. Lorsque
l’étudiant rebelle se retrouve au tableau pour tenter de résoudre le problème
d’algèbre, le professeur ne l’aide pas mais le laisse se tromper puisque c’est le
moyen même de lui prouver ses tords. Pareillement, Dieu laisse les humains
dans la souffrance, temporairement, parce que c’est le moyen même de prouver
définitivement que sa souveraineté est le seul moyen pour eux d’être heureux.
Comme dit la Bible, “A l’homme tiré du sol n’appartient pas sa voie. Il
n’appartient pas à l’homme qui marche de diriger son pas ” (Jérémie
10 :23). C’est cette vérité fondamentale que les souffrances humaines
permettent de réaffirmer.

Ainsi, nous avions posé une question au début de ce texte : pourquoi Dieu
permet-il les souffrances ? Vous connaissez maintenant la réponse : il
permet les souffrances pour justifier sa souveraineté sur les humains, pour
prouver clairement qu’ils ne peuvent pas être heureux en rejetant son
autorité.

13
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

Un projet originel encore d’actualité.

Mais Dieu va-t-il nous laisser dans cette situation indéfiniment ? Bien sûr
que non ! Dieu ne change pas ; donc s’il avait le projet que les humains soient
heureux et vivent éternellement dans un jardin d’Eden à l’échelle de la planète,
il l’a encore.

Comment va-t-il donc s’y prendre pour le réaliser? La Bible répond :

“Le Dieu du ciel établira un royaume qui ne sera jamais


supprimé. Et le royaume ne passera à aucun autre peuple. Il broiera
tous ces royaumes et y mettra fin, et lui-même subsistera pour des
temps indéfinis”(Daniel 2 :44).

“Je continuai de regarder dans les visions de la nuit, et,


voyez : avec les nuages des cieux venait quelqu’un de semblable à
un fils d’homme ; il eut accès auprès de l’Ancien des jours, et on le
fit approcher devant Celui-là. Et on lui donna domination, dignité et
royaume, pour que les peuples, communautés nationales et
langues le servent tous. Sa domination est une domination de durée
indéfinie qui ne passera pas, et son royaume, [un royaume] qui ne
sera pas supprimé”(Daniel 7 :13,14)

“Venez, voyez les actes de Jéhovah,


comment il a mis des événements stupéfiants sur la terre.
Il fait cesser les guerres jusqu’à l’extrémité de la terre.
L’arc, il le brise, oui il met en pièces la lance ;
il brûle les chariots au feu.
“ Arrêtez et sachez que je suis Dieu.
Oui, je m’élèverai parmi les nations,
oui je m’élèverai sur la terre. ””(Psaumes 46 :8)
14
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

“ Alors j’ai entendu une voix forte venant du trône dire : “ Voyez !
La tente de Dieu est avec les humains, et il résidera avec eux, et ils
seront ses peuples. Et Dieu lui-même sera avec eux. Et il essuiera
toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni
douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu. ”
Et Celui qui était assis sur le trône a dit : “ Voyez ! Je suis en
train de faire toutes choses nouvelles. ” Et il dit : “ Écris, parce que
ces paroles sont fidèles et vraies. ”” (Révélation 21 :3-5)

Ces passages bibliques font référence à un royaume céleste, un


gouvernement au sens propre du terme, que Dieu utilisera pour réinstaurer sa
souveraineté sur les humains et réaliser son projet originel. Il éliminera
physiquement tous les systèmes humains et tous ceux qui auront montré qu’ils
rejettent son autorité. De très nombreux versets bibliques vont dans ce sens et
expliquent dans le détail comment est formé ce gouvernement, qui en sont les
membres, comment il interviendra dans les affaires humaines, comment les
humains réagiront, quelles conditions il instaurera sur la planète, ce qu’il
adviendra du Diable… Dieu nous donne énormément de détails dans sa parole,
ce qui nous prouve à quel point il est déterminé à mener son projet à terme.
“Ces paroles sont fidèles et vraies” insiste-t-il en Révélation 21:5.

N’hésitez pas à étudier la Bible d’une manière plus approfondie si vous


voulez connaître tout cela.

En somme, Dieu tolère la méchanceté et la souffrance humaine pendant


un temps limité pour justifier sa souveraineté, mais il va bientôt intervenir
directement dans les affaires humaines pour rétablir son autorité et réinstaurer
les conditions paradisiaques qu’il a prévues dès le commencement.

15
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

Un choix personnel.

Mais comment pouvez-vous accéder aux conditions paradisiaques que


Dieu instaurera par son gouvernement ?

Rappelez-vous que tout réside dans la problématique de la justification de


l’autorité de Dieu. Pour bénéficier de ces conditions, il est nécessaire que vous
montriez à Dieu, dans votre vie, que vous accepter son autorité. Cela implique
donc étudiez sa parole la Bible pour comprendre toute l’étendue de son projet
pour les humains, et faire de votre mieux pour appliquer les principes que vous y
trouverez. Plus vous apprendrez à connaître la personnalité fascinante de
Jéhovah Dieu, plus vous vous attacherez à lui et à ces principes, comme Job.
Cette attitude lui plaira et vous ressentirez concrètement dans votre vie à quel
point lui aussi s’est attaché à vous et veille sur vous. De plus, vous contribuerez
à prouver que les accusations du Diable selon lesquelles tous ceux qui servent
Dieu le feraient par intérêt égoïste, sont fausses.

Comme Dieu nous dit dans sa parole : “Sois sage, mon fils, et réjouis
mon cœur, pour que je puisse répondre à celui qui me provoque
”(Proverbe 27 :11) Votre fidélité à Dieu sera comme une réponse donnée
aux calomnies provocatrices du Diable. Cependant acquérir la sagesse divine
dont parle ce passage (ce qui implique l’acceptation de l’enseignement que Dieu
transmet dans la Bible) est un choix personnel. Nous l’avons dit : Jéhovah n’est
pas un dictateur et ne force personne à accepter son autorité. C’est donc à vous
seul, personnellement, de faire ce choix.

N’ayez aucun doute que si vous agissez dans ce sens, Dieu vous bénira
comme il a bénit Job. Il vous permettra d’accéder aux conditions qu’établira son
royaume et vous profiterez alors pleinement de « la vie véritable » qu’il a
préparée pour nous dès le commencement.

16
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

S’accomplira alors pour vous aussi cette promesse :

“Un peu de temps encore, et le méchant ne sera plus ;


oui, tu examineras son lieu, et il ne sera pas.
Mais les humbles posséderont la terre,
et vraiment ils se délecteront de l’abondance de
paix.”(Psaumes 37 :10,11)

Que Jéhovah fasse que ces quelques pages touchent votre cœur, que vous
fassiez le choix de vous approcher de lui, et que vous puissiez vous « délecter de
l’abondance de paix » dans le nouveau système!

17
Si Dieu existe, pourquoi permet-il les souffrances ?

Liens

• Pour bénéficier d’un cours biblique gratuit hebdomadaire et à


domicile, cliquez sur l’onglet dans le cadre : « Votre invitation
personnelle ». Il vous suffit alors de remplir le formulaire.
http://www.watchtower.org/f/index.html

• Pour lire la Bible en ligne :


http://www.watchtower.org/f/bible/index.htm

• Ecoutez et télécharger la Bible en format audio mp3 :


http://www.jw.org/index.html?option=QrYQZRQVNlVlYR

Ce document résulte d’une initiative personnelle.

Vous êtes totalement libre d’utiliser et de diffuser ce document sans en


modifier le contenu, uniquement à des fins non lucratives.

18