Vous êtes sur la page 1sur 26
De notre envoyé spécial à Roubaix Chelsea, Manchester, Real, Barça le veulent déjà ! Madïn
De notre envoyé spécial à Roubaix
Chelsea, Manchester, Real, Barça
le veulent déjà !
Madïn Koroghli
un autre Zizou est né
Son père Mohand assure «Pour
nous, il jouera pour l’Algérie»
MARDI
3
mars 2009
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N°794 PRIX 20 DA
COULIBALY
JSK 2 - CRB 1
DÉNONCE
Ousserir évite la raclée
«Au Mouloudia, on
paye les joueurs
à la tête du client»
Hannachi «2 à 1 ou 6 à 1, l’essentiel
ce sont les 3 points»
Henkouche «3 titulaires absents,
c’est trop !»
Dehouche, Meftah et Oussalah out à Annaba
MCA 2 - NAHD 2
Bénié sauve
Amrous
«J’ai marqué 2 buts,
mais nous avons
perdu 2 points»
USMB 2 - USMAn 0
USMH 1 - JSMB 2
Zaïm
Zaïm
Zaïm
Zaïm
Zaïm
Zaïm
Zaïm
Charef
Charef
Zaïm
Zaïm
«Blida ne
«Blida ne
«Blida ne
«Blida ne
«Blida ne
«Blida ne
«Blida ne
«Blida ne
«Blida ne
échappe
échappe
rétrogradera
rétrogradera
rétrogradera
rétrogradera
rétrogradera
rétrogradera
rétrogradera
rétrogradera
rétrogradera
pas !»
pas !»
pas !»
pas !»
pas !»
pas !»
pas !»
à l’agression
à l’agression
pas !»
pas !»
MSPB 2 - USMA 1
RCK 0 - ASO 0
Les maladresses
Les maladresses
Fin de saison
pour Kebbabi
usmistes
usmistes
Mouassa «De tels
Mouassa «De tels
Kaci Saïd «Je ne comprends
pas la réaction de nos
supporters»
ratages se payent
ratages se payent
cash»
cash»

2

Le Buteur n°

794 Mardi 3 mars 2009

Coup d’œil REPORTAGE

7

ans,

De notre envoyé spécial à Roubaix Farid Aït Saâda

A

Chelsea, le Milan AC, le Real Madrid et Arsenal lui courent déjà après

à dix à de au les enfants à marcher ! an, de que P our
à
dix
à
de
au
les enfants à marcher !
an,
de
que
P our
les amateurs de
sport, Roubaix, ville située à 10
kilomètres au nord-est de Lille, à
quelques kilomètres de la frontière
avec la Belgique, évoque inévitable-
et
ans

ment Paris-Roubaix, l’un des grands classiques du cyclisme sur route. Or, depuis quelques mois, Rou- baix évoque autre chose pour les dingues du foot- ball : un petit génie du foot qui a commencé à faire parler de lui, alors même qu’il n’était pas encore entré à l’école. Une star de foot en petite culotte, qui l’eut cru ? Plus même : la petite star est d’ori- gine algérienne. Nous avons eu à le vérifier en al- lant à sa découverte à Roubaix : ses parents sont bien algériens de pure souche. Madïn Koroghli, le petit qui affole (déjà !) le Real Madrid, Chelsea, Manchester United, le Milan AC et une kyrielle de clubs français, a un talent brut phénoménal pour son âge, mais il est heureusement protégé par des parents responsables, attentifs et sensés qui gar- dent la tête sur leurs épaules, à un moment où d’autres auraient certainement cédé aux offres mi- robolantes que des clubs huppés n’ont eu de cesse de leur transmettre depuis plusieurs mois.

L’apprentissage à 8 mois grâce à un… trotte-bébé !

Né le 21 septembre 2001 à Roubaix, Madïn montre vite qu’il n’est pas comme les autres en- fants. Bougeant constamment, très actif (hyperac-

Ce petit génie est Madïn Algeria !

éventuelle carrière de footballeur est aléatoire. Qui

sait ce que réserve la vie ? Peut-être qu’il sera –que Dieu nous en préserve- malade ou atteint d’une bles-

sure qui l’empêcherait de continuer. Donc, les études

sont importantes. Au moment voulu, il tranchera», argumente-t-il. C’est pourquoi ses parents sont à cheval sur l’école. Ils supervisent ses devoirs à la maison, ils sont toujours en contact avec ses en- seignants, ils vérifient ses notes. «Lors du dernier trimestre, il s’est classé 8 e sur 28. C’est dire que, fort

de médias qui l’appellent quotidiennement. «Je suis harcelé depuis quelques mois et la cadence s’est su- bitement accéléré il y a une semaine, avec l’annonce de tous les médias d’Europe de l’intérêt manifesté par les plus grands clubs européens. Les plus collants sont les Anglais et les Italiens. Pas plus tard qu’il y a quelques minutes, on m’a encore appelé d’Italie. Je ne leur réponds plus au téléphone. Je leur dis que s’ils ont quoi que ce soit à me demander, c’est par e- mail.» De même, il rabroue tous les agents et assi- milés qui proposent leurs services. «Madïn est bien entouré et il n’a pas besoin d’eux. Nous sommes conseillés par des agents intègres et qui n’ont pas que l’argent comme motivation et nous leur faisons confiance», renchérit la mère. Ce qui est certain, c’est que le petit n’intègrera aucun centre de for- mation à l’heure actuelle. «Pas avant qu’il ait at- teint 12 ans !», assène le papa, déterminé. «Peut-être que d’autres parents auraient cédé à la tentation, surtout que les propositions financières sont plus qu’intéressantes, mais pas nous. L’avenir et l’épanouissement de notre enfant passent avant tout.»

«Notre choix est qu’il joue pour l’Algérie»

Reste la question qui turlupine l’esprit de tous les Algériens. «C’est la question qui tue», plaisante Mohand. Madïn jouera-t-il pour l’Algérie ou bien pour la France ? Même si la question est préma- turé (il a jusqu’à l’âge de 21 ans pour trancher, donc encore une marge de réflexion de 13 ans et demi), les parents ont une idée arrêtée. «Bien sûr que nous souhaiterions qu’ils jouent pour l’Algérie ! Nous sa- vons d’où nous venons et nous n’avons pas de com- plexe sur ce point. Cependant, nous n’allons rien lui imposer. C’est notre souhait et nous ferons de notre mieux pour l’en convaincre, mais c’est sa vie à lui et nul ne sait de quoi sera fait demain», répondent- ils. Déjà, l’environnement algérien dans lequel il évolue à la maison, la présence des oncles et cou- sins à ses côtés, la forte communauté maghrébine qui vit à Roubaix (c’est la commune de France qui compte le plus fort pourcentage d’étrangers) sont autant de facteurs qui pourraient être favorables à un choix en faveur de l’Algérie, mais c’est une autre histoire. Une histoire qui ne connaîtra son épi- logue que dans 13 ans. En attendant, savourons notre fierté (il ne nous reste que ça, en plus de nos yeux pour pleurer) de compter en France un génie du foot «Madïn» Algeria.

Farid Aït Saâda

tif dans le bon sens), ayant une formidable énergie

dépenser, il aimait jouer avec tout ce qui roulait. Premier signe : il commence à marcher à l’âge de

mois, alors que l’âge normal pour commencer

marcher est d’un an. «Ce n’est pas un record dans

la famille puisque moi-même, je m’étais mise à mar- cher à l’âge de huit mois», fera remarquer la maman avec le sourire. Madïn ne se contente pas de mar- cher. Il trouve un plaisir à taper dans le ballon. «En fait, il tapait sur tout ce qui est rond et qui roule :

balle, ballon, pelote… De plus, il avait un trotte-bébé qui lui permettait de tenir en équili- bre, même lorsqu’il ne pouvait pas marcher. Et là, il tapait sur des balles toute la journée, inlassablement», ra- conte Mohand Koroghli, le papa. Pourtant, il n’y avait pas des circons- tances particulièrement favorisantes, comme le fait d’avoir des footballeurs dans la famille ou encore habiter à côté d’un stade. C’est juste un don inné. Cette envie irrépressible de taper dans le ballon s’exprime en tout lieu et en tout temps. Si Madïn est d’une grande timidité dans la vie, il ne l’est pas du tout lorsqu’il a un objet rond à portée

pied. «Même à la crèche, il faisait ça,

si bien qu’on me le faisait souvent remar- quer par les responsables», se souvient la mère. «C’est simple : il a appris à jouer

ballon avec le trotte-bébé.» Voilà

donc une nouvelle vocation pour les

trotte-bébés, censés uniquement aider

Un reportage dans Télé- foot à 6 ans et demi !

Devant ce besoin de s’éclater en foot- ball, le papa inscrit Madïn au Hommelet Sport Culture, un petit club de sport de

Roubaix. Il avait 4 ans et se débrouillait bien, plutôt même très bien. Au bout d’un

son père l’inscrit dans un club à Les-

quin, petite ville de la banlieue sud de Lille. C’est dans ce club que les premiers exploits de Madïn sont révélés au grand public. En effet, à l’occasion

matches joués entre poussins, il fait montre

d’une classe inouïe et d’une habilité balle au pied hors du commun, se jouant d’adversaires plus âgés

lui et affichant une efficacité incroyable devant

le but. Des images sont enregistrées sur des télé- phones portables, puis avec des caméscopes et,

grâce à ce média universel qu’est l’Internet et aux sites très populaires de partages de vidéos YouTube

Dailymotion, Madïn se laisse découvrir au

monde entier. Dribbles, roulettes, passements de jambes, reprises de volée, râteaux, petits ponts, grands ponts : toute la panoplie est réunie dans ce bout de garçon qui ne fait pas encore un mètre. Les images sont tellement saisissantes que même

l’émission sportive culte de TF1, Téléfoot, lui a consacré un sujet l’année passée, alors qu’il avait 6

et demi, comparant (déjà !) Madïn Koroghli à Zinédine Zidane.

«Pour nous, c’est les études en premier, le foot après»

Habiter au nord de l’agglomération lilloise et jouer dans un club au sud n’est pas très pratique, surtout lorsqu’on commence sa scolarité. En effet, Madïn, en dépit de son talent prometteur en foot-

ball, ne devait pas moins entrer à l’école. Alors, pour des raisons de proximité, il quitte le club de Lesquin au bout d’une année et rejoint celui de Wasquehal, ville limitrophe de Roubaix et qui, de plus, a l’avantage d’être un club avec des moyens,

car ayant déjà évolué en deuxième division fran-

çaise. Ainsi, le petit peut suivre sa scolarité le plus

normalement du monde tout en continuant à ex- plorer sa vocation footballistique. «Pour moi, c’est clair : le football passe en deuxième position», tranche Mohand. «Le foot est acquis pour lui, car il fait des prouesses que des enfants qui ont deux fois son âge n’arrivent pas à réaliser. Cependant, une

Alors que le petit Madïn caresse le ballon, son père est harcelé par les grands
Alors que le petit Madïn caresse le
ballon, son père est harcelé par les
grands clubs européens
heu-

reusement, il n’a pas que le football en tête», fait remarquer le papa. Et la maman de préciser : «Le directeur de l’école et ses enseignants sont au courant qu’il s’agit d’un épiphénomène et ils font le nécessaire

pour l’entourer et le protéger.»

«Il n’ira dans aucun centre avant ses 12 ans»

Protéger le petit, c’est le leitmotiv des Koroghli.

«Ce n’est qu’un enfant et il doit être mis à l’abri de toutes ces influences. Regardez-le : il est dans son

petit monde d’enfant, dans sa bulle, baignant dans l’insouciance. Je ne laisserai personne le perturber», clame

le papa. C’est que la médiati- sation prend des proportions énormes. Il y a quelques se- maines, un reportage lui a été consacré par Al Jazeera

Sport. «J’avais exigé du repor- ter que je valide le reportage avant sa diffusion, mais il l’a diffusé sans que je le vois et cela m’a mis en colère. J’ai ob- tenu les coordonnées de la di- rection de la chaîne au Qatar pour les appeler, mais en constatant que le reportage était correct et conforme à la vérité, j’y ai renoncé.» La se- maine passée, l’émission 100 % Foot sur M6 a également consacré un sujet à Madïn. Alors, des mesures ont été

décidées par les parents. Pre- mière mesure : désormais, il interdit à quiconque de fil- mer les exploits de son petit sans son autorisation. Deuxième mesure : il éloigne les dizaines d’agents, de pros- pecteurs et de représentants

Madïn en compagnie de son frère
Madïn en
compagnie
de son frère

Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

3

Coup d’œil REPORTAGE

Algériens l’Algérie de chez D ans la maison des Ko- roghli, tout respire l’algé- rianité
Algériens
l’Algérie
de chez
D ans la maison des Ko-
roghli, tout respire l’algé-
rianité : le tapis berbère
Mohand Koroghli,
le père de Madïn :
«Pour nous, il
jouera pour
l’Algérie.»
qui orne le mur, le mandole cher
au papa, chanteur de mélodies du
terroir, la derbouka qui trône sur
la cheminée, la gestuelle toute
méditerranéenne des parents qui
tranche avec le flegme des gens du
Nord… Né en 1963 au village Iga-
riden à Maâtkas (pas loin de Draâ
Ben Khedda), Mohand Koroghli a
débarqué en France avec ses pa-
rents en 1965, à l’âge de deux ans.
Son père, émigré venu gagner sa
croûte comme des milliers de Ka-
byles à l’époque, a trouvé du tra-
vail à Roubaix et s’y est installé.
La maman, elle, est née à Rou-
baix, mais ses parents, également
émigrés et nés à Margheb, petit
village pas loin de Bouira, sont
restés tellement attachés au bled
qu’elle s’est faite l’héritière natu-
relle de la culture d’origine.
Jusqu’à ces dernières années, Mo-
hand partait souvent en Algérie,
parfois plusieurs fois par an. La
mère y est allée l’année dernière
suite au décès de son père. «J’ai-
merais y aller plus souvent»,
avoue-t-elle. Le fait qu’il ait
choisi d’être chanteur kabyle,
alors qu’il a grandi en France, dé-
montre tout son attachement à la
terre de ses aïeux. «Avec mon
mari, je parle en kabyle. Les en-
fants parlent en français, mais
sans l’air de rien, ils comprennent
le kabyle, même s’ils ne le mon-
trent pas», raconte la maman,
avant d’ajouter, amusée : «Parfois,
Mohand et moi parlons en kabyle
pour qu’ils ne comprennent pas ce
que nous disons. Mais je les vois
tendre subrepticement l’oreille,
signe qu’ils comprennent lorsqu’ils
le veulent.» Ce qui est certain,
c’est que Madïn est fan de mu-
sique kabyle. «Parfois, il est tur-
bulent dans la voiture, car
hyperactif, mais il suffit que je
mette de la musique kabyle pour
qu’il se calme et écoute religieuse-
ment en dodelinant de la tête», as-
sure le papa.
Des «ghoraf»,
des roulettes
et des reprises
UN ÉNORME ÉCHO AU BLED
comme
un
Depuis que des vidéos du petit
Madïn circulent sur
le net, c’est l’effer-
vescence parmi la famille au
bled. «Vraisemblablement, il suscite plus
grand
de passion là-bas qu’il n’en suscite ici, car on nous appelle pour nous
!
parler de l’engouement des
gens du village alors qu’ici à
Roubaix, on ne
explique Mohand Koroghli.
ressent
aucune pression»,
La maman
est
de l’énorme écho que les prouesses
aussi informée
de Madïn ont
Sur ce terrain synthétique du Centre sportif de Roubaix,
elle
eu auprès de sa famille
le seul parmi une batterie de terrains en gazon, Madïn
à Bouira. «Depuis quelque temps, à chaque
fois que j’appelle ou
qu’on m’appelle,
on me parle
de ça. On me de-
ignore la ribambelle de gosses qui jouent sur le même ter-
ira dans !» tel ou tel club d’Europe. C’est
rain. Il n’a d’yeux que pour ce ballon qui le fascine et qu’il
mande aussi s’il est vrai
qu’il dingue
a déjà apprivoisé à un âge précoce. Il est là en cette fin

d’après-midi hivernale pour jouer au ballon avec son frère aîné Lyès, 14 ans, car, en ce mardi, il n’a pas entraî- nement à Wasquehal. «A chaque fois que j’ai du temps, je l’amène pour s’amuser», explique son papa. «C’est un hy- peractif du foot ! Il est capable de jouer toute la journée sans se fatiguer !» Cela se voit à l’œil nu : il «dévore» les es- paces. Comme tout Algérien qui se respecte, il adore tri- poter la balle, la conserver, foncer avec, non pas tête baissée, mais avec le sens du dribble aux aguets. Le drib- ble ? C’est son dada. Son coup imparable ? Le râteau, plus connu chez nous sous l’appellation «ghoraf» que Salah Assad a su magnifiquement élever au rang d’art. Lorsqu’il conclut son «ghoraf» par un double contact, l’adversaire est dans le vent, sinon à terre. Autre geste qu’il accomplit avec une adresse inouïe pour son âge : la reprise de volée. Que le ballon vienne de gauche, de droite ou de face, il sait comment le reprendre avant qu’il ne touche terre. Son père lui sert d’entraîneur pour améliorer sa tech- nique.

«Tu étais parti en cachette au Stade de France !»

Madïn est un enfant et ça se voit à son insouciance. Il n’a même pas conscience de l’effervescence qu’il suscite. «Lorsque les premières vidéos commençaient à circuler, des gens du quartier venaient le voir à l’œuvre, par curio-

sité. Mais le fait qu’ils le voient tous les jours sur le ter- rain en train de jouer est devenu banal. Actuellement à Roubaix, tout le monde le laisse tranquille.» Cela se sent en ville. Lorsqu’on prononce son nom, personne ne le connaît, mais il suffit de dire «le petit sur Internet» pour que tout le monde dise «Ah, le petit qui joue tout

le temps !» C’est qu’il joue vraiment tout le temps.

Lorsqu’il voit un ballon, il le prend et il joue avec, point. Sinon, question parlotte, il n’est pas du type très loquace. A peine arrivons-nous à lui arracher quelques mots. Il a fallu que son père raconte une anecdote pour qu’il prononce enfin plusieurs phrases successives. «Je vais souvent au stade. Je suis même souvent parti au Stade de France voir Zidane. Tu t’en rappelles, Madïn

?» Et ce dernier de répliquer, vexé : «Oui, je m’en rap- pelle, car tu m’avais promis de m’emmener avec toi, mais alors que j’étais parti me changer, tu es parti en ca- chette.» La vérité vient de la bouche des enfants et la seule vérité que connaît Madïn est celle du foot, sa rai- son d’être et, certainement, celle de son avenir.

F. A-S.

Même les Turcs veulent le récupérer !

Objets ces derniers temps de beaucoup de convoitises

d’agents de joueurs flairant la bonne affaire et des «scouters» (prospecteurs) anglais, Madïn Koroghli fait réagir beaucoup de gens à travers le monde, tous essayant de s’approprier le petit. Sur Internet, la dernière ineptie en date est la tentative de certains internautes turcs de «revendiquer» Madïn. En effet, le nom de famille, Koroghli, a une signification en turc. Le Koroghli est un homme issu d’une union entre un Turc et une femme non turque. Comme le nom Koroghli (et aussi Kouroughli) est très ré- pandu en Turquie, la tentation de récupération est grande chez certains. Cela fait sourire Mohand Koroghli. «Je ne sais pas si un de mes ancêtres a eu un parent turc. Ce que je sais, c’est que je me sens parfaitement et intégralement algérien ama- zigh.»

Mai 2006, le soir où Madïn a re- gardé Zizou de- bout sur son siège

S’il y a une soirée qui res- tera gravée dans la mé-

moire du petit Madïn, c’est bien celle d’un certain mer- credi 31 mai 2006. Son papa l’avait emmené au stade Félix-Bollaert de Lens pour assister à l’avant-dernier match amical de la France avant le Mondial-2006, contre le Danemark. «C’est simple : tout au long du match, il était debout sur son siège. Je dis bien DEBOUT. Il ne voulait rien rater du match, surtout pas Zidane. Il réagissait à chaque action du match, en vrai supporter, si bien qu’il était devenu l’at- traction dans la tribune où nous nous trouvions», ra- conte le père, amusé. N’ayant pas encore bouclé ses 5 ans à l’époque, Madïn avait déjà le foot de haut ni- veau dans le sang.

Que de contre- vérités sur Internet !

Le petit Madïn suscite un tel engouement que beaucoup de contre-vérités circulent sur le net à son sujet. Chaque média, dans une course effré- née à la surenchère de l’information, ajoute un détail souvent aberrant pour montrer qu’il est le plus «à jour» en matière d’informations le concernant. Première aberration : un média arabe a mis que le nom du petit est Mohamed Madïn. «Certains veulent lui coller du Mohamed coûte que coûte ! C’est dingue !», s’insurge le papa. C’est ce dernier qui est Mohamed (Mohand en kabyle). Deuxième aberration : un autre site soutient que le petit est né en Algérie et qu’il est arrivé à Roubaix à l’âge de 3 ans. «Complètement faux ! Il est né à Rou- baix et il n’est encore jamais parti en Algérie !» Troisième aberration : toujours sur le net, il est affirmé que son père est un ancien footballeur d’élite. «J’ai joué au foot, mais comme tout le monde, en amateur, avec des matches dans le quartier et au lycée quand j’étais petit et des par- ties entre amis les week-ends quand j’ai un peu grandi, mais je n’ai jamais été footballeur d’élite !»

«J’en ai marre de corriger tous les médias !»

Si les aberrations se concentraient sur le net, ce serait demi-mal. Or, il y en a même dans les grands médias ! «France 4 a dit un jour n’importe quoi sur Madïn. Alors, j’ai pris le téléphone et j’ai appelé le directeur de la rédaction. Il a été surpris que je l’appelle ! Je lui ai dit que je tenais à ce que l’erreur soit rectifiée.» Mais la série des bourdes a continué sur d’autres médias, à tel point que Mo- hand a rendu les armes. «A un certain moment, je me suis résigné à ne plus rien rectifier. C’était un engrenage. N’importe qui écrivait ou disait n’im- porte quoi. J’en ai marre de corriger tous les mé- dias ! Alors, j’ai décidé d’isoler mon fils de tout et de laisser dire et médire. Le plus important est de ne pas occulter l’essentiel : «Je sais où je vais.» F. A-S.

Et le père est… Mohand Azar

Le nom de Madïn Koroghli commence à être connu

parmi les initiés du football grâce notamment aux nom- breuses vidéos relatant ses ex- ploits qui circulent sur les sites Internet YouTube et Dailymo- tion. Ce que très peu de gens savent, c’est que son papa est aussi quelqu’un de connu parmi une autre catégorie d’initiés, celle des amateurs de la chan- son kabyle. En effet, le père du jeune prodige algérien n’est autre que le chanteur Mohand Azar (c’est son nom d’artiste, «azar» signifiant «racine» en ka- byle), connu surtout par le pu- blic de la communauté kabyle établie en France. Il a sorti plu- sieurs albums (dont certains sont commercialisés en Algérie) et a animé plusieurs concerts. Exerçant alternativement le mé- tier d’organisateur de spectacles, il a organisé plusieurs concerts à Roubaix ou dans la région, avec comme animateurs de nombreux chanteurs algériens.

Bientôt des vacances en famille au bled

Les enfants de Mo- hand Koroghli ne sont

jamais partis en Algérie. «Ce n’est pas que je ne veuille pas les y emmener. Il se trouve qu’il y a un problème de temps. Lorsqu’ils sont en va- cances scolaires, moi je travaille car c’est durant les vacances qu’il y a des spectacles et des concerts. Je peux prendre quinze jours, mais ce n’est pas in- téressant d’aller en famille juste pour deux se- maines», explique le père de famille. Toutefois, il songe sérieusement à de vraies vacances prochai- nement en Algérie. «Nous louerons quelque chose au bord de la mer. Je veux passer de vraies vacances au bled», pro- met-il.

Madïn, le Berbère qui a le «dïn»

ourquoi le prénom de Madïn ? Nous P n’avons pas manqué de poser la ques- tion aux parents, d’autant plus que ce prénom n’est pas très usité en Algérie. «A chacun de nos enfants, nous recher- chons toujours un prénom qui est à la fois en relation avec la culture algérienne et dont la prononciation est légère pour une assimilation facile dans la société française», nous ont-ils expliqué. En plus clair, dans un pays où il peut y avoir de la discrimination juste à

l’énoncé d’un prénom, il était important de protéger leurs enfants, tout en évitant de les déraciner de l’Algérie. Des études sérieuses, relayées par des émissions de télévision, ont démontré qu’il était plus facile d’être accepté pour un emploi lorsqu’on se prénomme Jean ou Virgi- nie plutôt que Kaddour ou Messaouda. Pour éviter d’éventuelles discrimina- tions, des parents algériens donnent à leurs enfants nés en France deux pré- noms, l’un algérien pour la famille et les

amis, et l’autre français pour la carrière professionnelle. Les Koroghli, eux, ont opté pour une solution intermédiaire. «Les prénoms de nos quatre enfants (Lyès, Kenza, Madïn et Lahna) ont été soigneusement choisis, parce qu’ils sont à la fois algériens et légers. Madïn est un prénom berbère qui, de plus, peut dire en arabe «quelqu’un qui a la foi» car il com- porte la racine «dïn». Donc, il veut dire un Berbère attaché à son «dïn», à sa re- ligion.»

4

Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

Coup de chance JSK-CRB

Stade : 1 er -Novembre (Tizi Ouzou) Affluence : nombreuse Arbitres : Houasnia, Badache, Ken-
Stade : 1 er -Novembre
(Tizi Ouzou)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Houasnia, Badache, Ken-
tache.
Avertissements : Harizi (60’), Ma-
meri (67’), Aït Ouameur
(87’)(CRB); Oussalah (71’), Ber-
ramla (87’), Meftah (90’+2) (JSK)
Buts : Coulibaly (39’), Meftah (69’,
SP) (JSK) ; Harizi (80’) (CRB)
JSK :
Chaouchi, Meftah, Oussalah, Couli-
baly, Belkalem, Abdeslam, Dehouche
(Maroci 14’), Berramla, Achiou,
Bensaïd (Boussefiane 70’), Derrag
(Douicher 80’).
Entraîneur : Lang
CRB :
Ousserir, Akniouène, Boudmagh,
Bendahmane, Mameri, Berradja
(Gherbi 84’), Aït Ouamer, Edwin
(Bey 49’), Harizi, Fenier (Boushaba
35’), Nébié.
Entraîneur : Henkouche

Première apparition de Boussefiane

Entraîneur : Henkouche Première apparition de Boussefiane L’attaquant kabyle, Mohamed Bous- sefiane, a effectué son

L’attaquant kabyle, Mohamed Bous- sefiane, a effectué son baptême du feu, hier, à l’occasion du match face au CRB. Blessé depuis qu’il a regagné la JSK, le joueur a été soumis à un pro- gramme spécifique, suite à sa blessure à la cuisse.

Les supporters avaient réclamé Chaouchi pour le penalty

Au moment où l’arbitre avait si- gnalé le point de penalty au profit des Canaris, les supporters kabyles avaient clamé le nom de Faouzi Chaouchi pour le tirer. Leur vœu n’a pas été exaucé puisque c’est Meftah qui s’en est chargé.

Maroci rejoue après deux mois

Le milieu de terrain kabyle, Tayeb Maroci, a finalement renoué avec la compétition, hier, face au CRB. En effet, le joueur a pris la place de De- houche, blessé à la 14’. Le natif de Maghnia a donc fini par rejouer, après deux mois de convalescence. Pour rap- pel, sa dernière apparition remonte au 2 janvier. C’était face au MSPB.

Altercation

Maroci-Aït Ouameur

Le milieu de terrain, Tayeb Maroci, a eu une prise de bec avec Aït Ouameur après avoir reçu un tacle viril de ce der- nier. Aussitôt, l’arbitre de la rencontre est intervenu pour calmer les esprits.

Hassan Anane, nou- veau président du comité de supporters

Le poste de président du comité de supporters n’est pas resté vide trop longtemps. Au lendemain de la démission du premier responsable de cette structure, un nouveau pré- sident a été installé hier. Il a pour nom Hassan Anane qui n’est autre que le frère de l’ancien joueur de la JSK, Mustapha Anane.

JSK 2 - CRB 1

Les défenseurs en sauveurs

Mustapha Anane. JSK 2 - CRB 1 Les défenseurs en sauveurs A près la contre-per- formance

A près la contre-per-

formance enregis-

trée face à l’USMA

et les trois points

qu’elle a laissés bête-

ment filer au Khroub, la JSK se devait de réagir hier face au CRB. C’est désormais chose faite. Tout comme lors de ces dernières ren- contres, la JSK entame bien les débats et, après seulement 3’ de jeu, elle a failli trouver le chemin des filets. Sur un coup franc de Dehouche sur le côté droit, Cou- libaly, bien placé dans la surface, reprend de la tête, mais Ousserir, d’une superbe parade, repousse la balle. Cette dernière est récupé- rée par Meftah qui centre au pre-

mier poteau où était embusqué Bensaïd, mais Ousserir intervient énergiquement en boxant la balle des deux poings. Les Kabyles re- viennent à la charge à la 9’, Achiou décale pour Meftah qui entre dans la surface de répara- tion et décoche une frappe à ras

de terre qui oblige Ousserir à se

coucher pour se saisir de la balle.

A la 28’, Oussalah centre pour

Meftah au deuxième poteau, mais

le défenseur kabyle a raté com-

plètement sa reprise. Ce n’est qu’à la demi-heure de jeu passée que les Belouizdadis sont sortis de leur coquille pour aller inquiéter les Kabyles et ça aurait pu être la bonne. Edwin profite d’une mé- sentente entre Coulibaly et Chaouchi pour aller se présenter seul face au gardien de but kabyle, mais sa frappe trop croisée passe juste à côté. Cette alerte poussera les coéquipiers de Abdeslam à re- prendre le jeu à leur compte. A la 38’, Maroci décoche une frappe de loin qui a failli tromper Ous- serir à cause du rebond. Une mi- nutes plus tard, sur un corner de Berramla, le gardien de but bé- louizdadi dégage des deux poings, la balle est récupérée par Coulibaly qui frappe de loin, la balle est déviée par Nébié, ce qui a eu pour effet de prendre Ousse- rir à contre-pied et la balle ter- mine sa course au fond des filets. Malgré ce but, la JSK ne diminue pas de sa pression, ce qui aurait

pu ramener un deuxième but juste avant la mi-temps. Achiou

sert Bensaïd qui était complète- ment seul, Ousserir, à l’aide de

visage, dévie la balle. De re-

son

tour des vestiaires, les Kabyles se montrent à nouveau dangereux.

A la 57’, Achiou sert Berramla qui

se présente seul, mais bute sur Ousserir. Les Kabyles verront leurs efforts récompensés à la 68’, lorsque l’arbitre désigne le point de penalty, suite à une faute sur Derrag à l’intérieur de la surface de réparation. Meftah se charge d’exécuter la sanction et double la mise pour son équipe. A partir de là, les Kabyles ont reculé d’un cran, ce qui a été mis à profit par les Belouizdadis qui réussiront à réduire la marque à la 80’. Sur un centre de Bey, Harizi contrôle du pied droit et enchaîne une su-

Oussalah et Meftah suspendus face à l’USM An

L’avertissement dont ont écopé Oussalah, à la 71’, et Meftah, dans les arrêts de jeu, ne sera pas sans conséquences sur les joueurs qui seront pri- vés de la prochaine rencontre de championnat, face à l’US- MAn, et qui aura lieu ce jeudi à Annaba.

Une cinquantaine

de supporters

belouizdadis

seulement

Il semblerait que la défaite du CRB face à l’USMA, jeudi der- nier, a eu un impact négatif sur le 12 e homme. Pour preuve, très peu de supporters ont fait le dé- placement hier à Tizi Ouzou. En effet, il n’y avait qu’une cinquan- taine de supporters présents dans les gradins.

Bendahmane

applaudi

Les supporters des Canaris ont réservé un accueil chaleureux à l’ex-Kabyle, Bendahmane. Dès

qu’il a foulé la pelouse du stade du 1 er -Novembre, les supporters kabyles ont aussitôt applaudi le joueur. Ce qui a été du goût de Bendahmane qui les a salués à son tour.

 

L’arbitre s’est réuni avec les deux capitaines

Juste avant le début de la ren- contre, le directeur du match, Houasnia, s’est réuni avec les deux capitaines d’équipe, à savoir Cherif Abdeslam et Abdelkrim Mameri afin de leur rappeler les règles et d’éviter toute contesta- tion sur le terrain. Par la suite, l’arbitre central s’est entretenu avec les deux entraîneurs.

L’arbitre-assistant

changé à la dernière minute

La Ligue nationale de football

Lyès A.

a changé à la dernière minute l’ar- bitre assistant qui devait diriger la rencontre d’hier après-midi

opposant la JSK au CRB. En effet, les responsables de la program- mation des arbitres avaient dési- gnés Yamani à ce poste, avant de faire appel à Kentache. Yamani étant né à Tizi, c’est donc pour éviter toute polémique que ce changement a eu lieu.

Dehouche

blessé

les 4

durant Nassim

Titularisé

matches,

derniers

Dehouche n’a pas été chanceux. Le joueur a

 

blessure

contracté

après de une Il le céder a

été 15 sa seule- de

aux adducteurs,

la

début

ment

rencontre.

contraint

place à Maroci.

Entraînement cet après-midi à Alger

Les coéquipiers de Abdeslam effectueront la reprise des en- traînements cet après-midi, non pas à Tizi Ouzou mais à Alger, et plus précisément à 17h, sur l’un des terrains du stade du 5- Juillet.

Il passera une échographie

Aussitôt, Guillou lui a demandé de passer une échographie, probable-

Les Kabyles au Mouflon d’Or

afin

ment cette matinée,

d’évaluer l’ampleur de sa blessure et la nécessité ou

Dans la perspective du dépla- cement de demain vers Annaba, les Kabyles passeront la nuit de mardi à mercredi à Alger. Ils ont choisi comme lieu d’héber- gement l’hôtel Mouflon d’Or.

non délaborer

un pro-

spécifique.

gramme

perbe frappe du pied gauche qui ne le laisse aucune chance à Chaouchi. Quelques minutes plus

tard, les Kabyles se sont fait une peur bleue lorsque le Chabab a bénéficié d’un coup franc dans la surface de réparation, mais rien ne sera signalé. Dans les ultimes moments, Berramla passe en pro- fondeur pour Meftah qui frappe, mais Ousserir dégage en touche

et c’est sur ce score que l’arbitre

met fin aux débats.

Hannachi : « 2-1 ou 6-1, l’essentiel sont les trois points »

«Je suis satisfait du résultat d’aujourd’hui. Les joueurs ont assuré l’essentiel, à savoir les trois points de la victoire. Il est clair que nous aurions pu remporter ce match par un score plu large, mais nous pouvons nous contenter de ce résultat. Maintenant, je ne dirai pas que la JSK revient petit à petit, car elle a toujours fi- guré dans le haut du tableau. Nous avons battu une bonne équipe, une équipe qui n’est plus à présenter. J’aimerais aussi souligner le bon arbitrage de ce match».

Henkouche : « Trois titulaires absents, c’est trop ! »

«Je peux dire que nous avons manqué de confiance et d’expérience lors de cette rencontre, car nous avons eu la possibilité de revenir avec un résultat posi- tif. L’absence de joueurs clés à l’instar de Lahmer, Alex et Boukedjane a pesé dans la balance. Malgré cela, nous avons fait un bon match, mes joueurs ont fait de leur mieux face à un adversaire de qualité qui mérite sa victoire.»

L. A.

Coulibaly : «Il n’était pas question de ne pas gagner ce match»

«Ce but me rend doublement heureux, d’une part il a contribué à la victoire

de mon équipe et d’autre part cela fait un bon moment que je courrai derrière

cette réalisation. J’avoue que j’ai eu un peu de chance sur ce coup puisque la balle a été déviée par un défenseur. Gagner ce match était important pour nous, après avoir raté l’opportunité de remporter nos deux précédentes rencontres. Désormais, nous devons penser à la rencontre de jeudi face à Annaba. »

Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

5

Coup franc JSK-CRB

24 heures pour

régler le cas

Berguiga

Coup franc JSK-CRB 24 heures pour régler le cas Berguiga Le départ de Hamid Berguiga vers

Le départ de Hamid Berguiga vers le Sul- tanat de Brunei est prévu pour demain mer- credi. Un départ qui risque d’être annulé, puisque la situation de l’attaquant belouiz- dadi n’a pas changé d’un iota. Hamid Ber- guiga n’a pas encore trouvé d’accord avec son club employeur concernant sa lettre de libération. Si dans le cas où les deux parties ne trouveraient pas un terrain d’entente dans les 24 heures, Berguiga sera contraint de laisser tomber son transfert à Brunei. Il ter- minera la saison au sein de son club, le CRB. Hamid Berguiga avait, pour rappel, rencon- tré son président samedi passé, mais les deux hommes ne sont pas tombés d’accord, puisque le premier responsable du club a exigé la somme de 500 millions de centimes, alors que le joueur a proposé de payer 200. Depuis, les deux parties ne se sont ni ren- contrées ni parlé au téléphone. « S’il ne compte pas payer la somme exigée, qu’il (Ber- guiga) ne prenne pas la peine de m’appeler», nous a déclaré avant-hier le président du CRB, Mahfoud Kerbadj. Joint par nos soins, le vice-président, Karim Chettouf, nous dira que la décision du club est maintenue : « Si Berguiga veut avoir sa lettre de libération, il n’a qu’à payer 500 millions de centimes. C’est une décision prise par le bureau. S’il ne se soumet pas à nos exigences, il n’a qu’à rester ici en Algérie. »

N. B.

Boukedjane

«C’est le CRB qui est visé, pas moi»

Vous étiez auditionné par les membres de la commis- sion de discipline, qu’en est- il ? Oui, je suis passé devant la commission ce matin (entre- tien réalisé dimanche, ndlr). J’ai dit ce que j’ai à dire. Je me suis défendu, parce que je pense tout simplement que je ne mérite même pas d’écoper d’un carton rouge. J’ai fait un geste de ma main, mais à aucun moment je voulais trai- ter l’arbitre de fou. En tous les cas, moi, j’ai la conscience tranquille. L’arbitre a inter- prété autrement mon geste. Je le laisse à sa conscience. Le verdict sera rendu peut-être ce soir ou demain. Je n’ai d’au- tre choix que d’attendre. Et à quoi vous attendez- vous ? Si on applique les règle- ments en vigueur, je ne dois courir aucun risque. Je n’ai rien fait de mal. Il y a des joueurs qui ont fait pire et n’ont jamais été inquiétés. Ce que je crains, c’est le fait que les instances de notre football se montrent zélés à vouloir appliquer la loi juste pour se montrer fermes au détriment du CRB. C’est la deuxième fois que vous écopez d’un carton rouge de la saison. Le pre- mier a été suivi d’une sanc- tion de cinq matches, que se passe-t-il au juste ? Je ne suis pas visé person- nellement, mais c’est le CRB

Je ne suis pas visé person- nellement, mais c’est le CRB qui est visé. Ce n’est

qui est visé. Ce n’est pas la pre- mière fois que l’arbitre nous sabote. Lors de la rencontre contre l’USMA, il est venu avec l’intention de nous faire perdre. Si ce n’était pas moi qui étais expulsé, ce serait un autre bien évidemment. La suite de son arbitrage ne peut que nous donner raison. Il n’a pas sifflé un penalty que tout le monde avait vu, sauf lui. Une chose est sûre, vous allez faire l’impasse sur la rencontre contre la JSK.

Un match dont vous gardez un mauvais souvenir, n’est- ce pas ? J’aurais aimé être de la par- tie. Je n’ai jamais souhaité un tel scénario contre l’USMA. Je ne voulais pas laisser mon équipe à 10 et souffrir pen- dant plus d’une heure. Pour revenir à ce match de la JSK, je garde un mauvais souvenir, puisque c’est lors de cette ren- contre que j’ai écopé d’un car- ton rouge qui m’a coûté cinq matches de suspension. Entretien réalisé par N. B.

Berchiche

Pas de répit pour les Belouizdadis

La Ligue nationale de football a établi le pro- gramme général de la phase retour. Un programme qui n’arrange pas les affaires du CRB qui traverse une pé- riode difficile. Alors qu’ils espéraient avoir le temps de souffler juste après la série de matches programmée jusqu’à la 21e journée, les Rouge et Blanc n’auront fi- nalement pas de répit. Après le derby disputé jeudi passé au stade Omar-Ha- madi contre l’USMA, les Belouizdadis ont été au ren- dez-vous avec un autre match hier à Tizi Ouzou face à la JSK. Jeudi pro- chain, c’est-à-dire trois jours après, les gars de Laâquiba accueilleront le MSPB sur son terrain. Une occasion à ne pas rater pour les cama- rades de Mameri qui n’ont d’autres choix que d’empo- cher les trois points mis en jeu. Le lundi d’après, le Cha- bab croisera le fer avec le RCK au stade du 20-Août. Le deuxième derby de la phase retour au menu des Belouizdadis qui n’ont jusqu’à maintenant réussi une victoire dans ce genre de matches. Le CRB devra en finir avec ce complexe des derbys et ajouter trois points à son escarcelle s’il veut s’éloigner de la zone rouge. D’autant plus que trois jours après, il rendra visite au leader, l’ESS, pour le compte de la 22 e journée. Les Belouizdadis auront dis- puté depuis jeudi passé jusqu’au 12 mars, cinq matches… en 14 jours. C’est dire que la bande à Hen- kouche sera soumise à un rythme marathonien où elle risque de laisser des plumes. N. B.

«Je souhaiterais être de retour face à l’USMAn»

Titularisé à six reprises depuis le début de saison en championnat, dont cinq fois consécutivement, le défenseur central, Kouceïla Berchiche, a été stoppé dans son élan. Le natif de Beni Douala a contracté une blessure à l’adducteur gauche, lors de la première journée de la phase retour du championnat face au NAHD. Ce qui l’avait contraint de céder sa place en cours de jeu. C’est pour cette raison que le joueur a fait l’impasse sur les trois précédentes rencontres, respectivement face à l’USMA, l’ASK et le CRB. Toutefois, le programme qui lui a été tracé a finalement touché à sa fin. Berchiche sera donc de retour parmi le groupe à partir de la séance d’au- jourd’hui, et ce, afin de préparer le prochain déplacement à Annaba.

Vous n’avez toujours pas réinté- gré le groupe. Cela voudrait-il dire que vous n’êtes toujours pas rétabli de votre blessure ? Non. C’est seulement parce que le programme spécifique n’a touché à sa fin qu’hier matin où j’ai effectué quelques tours de piste et un renfor- cement musculaire. D’après Guillou, je suis totalement rétabli. C’est pour cela qu’il m’a fait savoir que je réinté- grerai le groupe à partir de la séance d’entraînement de demain matin (entretien réalisé lundi, ndlr). Ressentez-vous encore des dou- leurs à l’adducteur ? Je ne ressens qu’un picotement à ce niveau. J’ai demandé au médecin du club les raisons de cela, il m’a tout de

suite rassuré, m’expliquant que ce n’était pas bien grave. Chose qui m’a rassuré. Désormais, cette blessure n’est plus qu’un souvenir. L’on comprend par là que vous serez présent dès la prochaine rencontre… Je l’espère. En tout cas, le fait de ré- intégrer le groupe est le signe que je me porte bien. Pour ce qui est de ma disponibilité, je dirai que je suis à la disposition du staff technique dans le cas où l’on me solliciterait. Cette blessure a quand même freiné votre belle série de cinq titularisations consécutives, n’est-ce pas ? Exact. Mais, que voulez-vous, c’est le destin. On n’est jamais à l’abri

à ce stade de la compétition. Le plus important pour moi c’est que cette blessure ne m’a pas éloigné des ter- rains pour une longue période. Je n’ai raté que deux rencontres de championnat. Vous êtes certainement impa- tient de renouer avec la compéti- tion ? Plus qu’impatient. Je ne vous cache pas que j’étais très excité rien qu’à voir mes coéquipiers courir sur le terrain et surtout taper dans le ballon. C’est vraiment difficile d’être en dehors du groupe. C’est pour cela que je sou- haite pouvoir revenir dès jeudi pro- chain.

Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

jeudi pro- chain. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi Guillou «On essaye de le rétablir pour le

Guillou «On essaye de le rétablir pour le match de jeudi»

Guillou nous dira à propos de Berchiche : « Son programme spéci- fique a touché à sa fin. Il a bien réagi aux charges de travail. Pour ce qui est de sa participation, nous allons essayer de le préparer pour le match de jeudi prochain face à l’USM An. Je peux avancer qu’il est en bonne voie. Il

y a donc de fortes chances qu’il

prenne part à cette rencontre. »

A. A.

6

Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

Coup tordu MCA-NAHD

Stade : Omar-Hamadi (Bologhine) Affluence : nombreuse Arbitres : Haïmoudi, Etchiali, Kerrai Buts : Jean-Bénié
Stade : Omar-Hamadi
(Bologhine)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Haïmoudi, Etchiali, Kerrai
Buts : Jean-Bénié (40’ et 42’) (MCA)
R. Hafid (17’), Jimmy (25’) (NAHD)
Avertissements : Galloul (22’ et 73’),
Besseghir (63’) (NAHD)
Expulsion : Galloul (73’)
MCA :
Benhamou, Besseghir, Babouche,
Chaoui, Zeddam, Daoud (Bentocha
74’), Younès, Hadjadj, Badji (Lach-
kham 66’), Bénié, Yacef
(Bouguèche 79’)
Entraîneur : Alain Michel
NAHD :
Asselah, Abdat, Abbès, Nehari, Gal-
loul, Kheddis, Gana, Jimmy, Ataffen
(Hadiouche 68’), R. Hafid ( Sedkaoui
78’), Boudjelid (Derardja 69’)
Entraîneur : Benzekri

Accueil ordinaire

pour Galloul

Contrairement à ce que certains s’attendaient, les supporters du Mou- loudia n’ont pas réservé un accueil hostile à l’ex-défenseur central, Samir Galloul, pour la simple raison que ce dernier n’a pas quitté le vieux club al- gérois de son plein gré. Avant le début de la rencontre, Gal- loul a discuté avec certains de ses co- équipiers, dont Babouche, avec lequel il entretient de bonnes relations.

Il a été expulsé à la 73’

Cependant, Galloul a été malheu- reux dans cette rencontre suite à son expulsion à la 73’, après avoir écopé d’un deuxième avertissement suite à une faute sur Younès.

Plus de peur que de mal pour Benhamou

Après le deuxième but du NAHD inscrit par Jimmy, le portier du Mou- loudia, Mohamed Benhamou, s’est écroulé après avoir été touché par un projectile lancé à partir du virage. Finalement, plus de peur que de mal pour Benhamou qui, après avoir subi les soins nécessaires, a repris la partie.

Asselah touché par un projectile

En dépit du travail de sensibilisa- tion effectué au sein des supporters du Mouloudia, le portier du NAHD a été touché par un projectile à la tête. Comme ce fut le cas pour Benhamou, il a pu continuer la partie.

Le Mouloudia risque le huis clos face à l’USMH

Il y a de fortes chances de voir le Mouloudia disputer son prochain match à domicile face à l’USMH à huis clos. En effet, une source digne de foi nous a confié que le directeur du jeu a mentionné dans son rapport «jet de pierres et mauvais comportement de la galerie du MCA». Pour preuve, Asselah a été touché à la tête par un projectile lancé à partir de la tribune occupée par les supporters du MCA.

Face à l’ASK à huis clos

Cependant et après les incidents ayant émaillé la rencontre du week-end dernier opposant l’ASK à la JSK la se- maine dernière, la LNF vient d’infliger un match de suspension à l’ASK qui jouera son prochain match à huis clos. Ce qui pourrait profiter au MCA ce jeudi à El Khroub pour négocier à son avantage la rencontre.

MCA 2 - NAHD 2

Bénié sauve les meubles

la rencontre. MCA 2 - NAHD 2 Bénié sauve les meubles F inalement, le derby entre

F inalement, le derby entre le Mou- loudia et le NAHD a tenu toutes ses promesses. Le NAHD a failli créer la surprise à Bologhine ; le vieux club algérois n’a dû son salut qu’à

son attaquant ivoirien, Jean-Marc Bénié, qui était incontestablement l’homme du match sauvant ainsi son équipe d’une défaite certaine et surtout de l’implosion. Pour revenir à la ren- contre, dès l’entame, le Mouloudia a essayé de presser le camp adverse. Younès profite d’une mésentente entre Abdat et Keddis et adresse un tir dans les six mètres que Asselah repousse en deux temps. La réaction des visiteurs n’a pas tardé à se manifester puisque à la 3’, et d’une tête piquée, Hafid a failli ouvrir le score, n’était la vigilance de Benhamou. Par la suite, le Mouloudia continue à pres- ser sans pour autant parvenir à inquiéter la dé- fense adverse, hormis la tentative de l’Ivoirien

Jean-Marc Bénie qui, suite à un centre de Ba- bouche, à la 16’, a repris le cuir de la tête, mais sa balle passe au-dessus de la transversale. Une minute plus tard et suite à un contre bien mené par Attafen, ce dernier lance R. Hafid dans le dos de la défense du Mouloudia qui, même dans une position excentrée, parvient à battre Benhamou et ouvre ainsi le score (17’). Même si le MCA a essayé de réagir, c’est le NAHD se montrera très concentré sur son sujet. D’ail- leurs, il parvient à réaliser le break. R. Hafid, l’auteur de la première réalisation, sert idéale- ment Jimmy qui d’un puissant tir fusille Ben- hamou et marque le deuxième but (25’). Menés contre toute attente par deux buts à zéro, les Mouloudéens se jettent corps et âme en attaque multipliant les assauts. Ainsi, ils parviennent, à la 40’, à trouver la faille dans la défense du NAHD. Babouche adresse un cen- tre à destination de Jean-Marc Bénié qui, libre

de tout marquage dans la surface de répara- tion, reprend la balle de la tête que Asselah re- pousse dans les pieds de l’attaquant ivoirien qui ne trouve aucune peine à réduire la marque. Deux minutes plus tard, ce même Bénié, suite à un long centre de Badji, hérite d’une balle dans la surface de réparation. Bien qu’il n’ait pas bien contrôlé le cuir, il parvient tout de même à le redresser, à sa grande joie, dans la cage de Asselah, remettant les pendules à l’heure dans un stade en délire. C’est sur un score de parité de deux buts par- tout que le directeur de jeu met fin aux débats de cette première mi-temps de jeu. Alors qu’on s’attendait à ce que la seconde période de jeu soit palpitante, le jeu a baissé d’intensité des deux côtés. Les visiteurs ont opté pour la pru- dence alors que les Mouloudéens ont confondu entre vitesse et précipitation. D’où leur jeu brouillant. D’ailleurs rares étaient les occasions en cette deuxième manche. Il a fallu attendre la 72’ pour voir Younès décocher un bolide qui passe juste au-dessus de la trans- versale, alors que Bouguèche avait la balle du but au bout des pieds, à une minute de la fin du temps réglementaire, mais son tir à ras de terre dans la surface de réparation fut repoussé du bout des doigts en corner. Asselah a étalé toute sa classe dans cette action, sauvant son équipe d’une défaite certaine. Le reste de la rencontre n’apporte rien de nouveau et le Nasria, même s’il a manqué une belle opportunité de gagner ce match après avoir mené par deux buts à zéro, confirme tou- tefois sa victoire acquise la semaine dernière, contrairement au MCA qui a déçu une fois de plus ses supporters par cet échec face à une équipe qui lui a infligé une cinglante défaite lors du match aller.

S. H.

Bénié «J’ai marqué deux buts, mais nous avons perdu deux points»

Quelles sont vos impression, après ce match nul concédé à domicile ? Nous sommes vraiment déçus de cette contre-per- formance, car même si on a réussi à revenir au score, après avoir été menés par deux buts à zéro, je pense que nous avons manqué de chance en deuxième mi-temps. Vous avez réussi à inscrire deux buts, après celui marqué face au RCK ; peut-on dire que les der- bies vous réussissent ?

Certes, j’ai marqué deux buts, mais nous avons perdu deux points. Je préfère donc marquer et surtout gagner. Comment se présente pour vous le prochain match face à l’ASK ? Nous n’avons pas d’autres solutions que de revenir avec un bon résultat de notre prochain déplacement, afin de repartir du bon pied.

S. H.

Michel

«On était plus volontaires par rapport au match d’El Eulma»

«Le résulat final de la rencontre n’est pas en notre faveur, car on voulait effacer la défaite du week-end dernier. Mais je suis tout de même satisfait du rendement et de la réaction de mes joueurs par rapport au match d’El Eulma où nous avons man- qué de volonté. On pouvait bien ajouter un troisième but, mais les joueurs ont manqué de réussite face à une défense du NAHD qui était bien regroupée autour de son gardien Quant à Chaoui, il ne faut pas le blâmer pour cette rencon- tre, au même titre que Hadjadj qui demeure un joueur expé- rimenté mais manquant de compétition. Je ne pouvais le faire remplacer du moment que Daoud était essoufflé. Pour Jean- Marc Bénié, je suis entièrement satisfait de son rendement. Il s’est montré efficace en évoluant aux côtés de deux attaquants qui l’ont aidé dans sa tâche. Il faut penser maintenant au match que nous allons disputer face à l’ASK où nous sommes tenus par l’obligation de résultat.»

Benzekri

«Je suis satisfait du résultat»

«Dans l’ensemble, je suis satisfait de ce ré- sultat, car nous avons joué face à une bonne équipe du MCA. Mes joueurs ont confirmé leur retour en forme à l’occasion de cette ren- contre, même s’ils ont manqué de concentra- tion à la fin de la première mi-temps en commettant des fautes d’inattention.»

 

S.

H.

commettant des fautes d’inattention.»   S. H. Besseghir absent face à l’ASK Le défenseur latéral du

Besseghir absent face à l’ASK

Le défenseur latéral du Mouloudia, Abdel- kader Besseghir, sera absent lors du prochain match face à l’ASK. En effet, il a écopé d’un troi- sième carton, ce qui privera le Mouloudia d’une de ses pièces maîtresses lorsque l’on sait que Besseghir a joué la plupart des rencontres.

Les supporters

insultent

Amrous

Il n’est un secret pour personne que les relations se sont dété- riorées entre les supporters du Mouloudia et le président Sadek Amrous, après que ce dernier leur eut endossé la responsabilité des incidents qui ont eu lieu jeudi dernier au stade d’El Eulma. Même si Amrous n’était pas présent au stade de Bologhine, juste après le deuxième but du NAHD, les supporters ont insulté le président de leur équipe le traitant de tous les noms d’oiseaux et ont demandé tout simplement son départ.

Lachkham

fait enfin

sa rentrée

Il a fallu attendre la troisième rencontre du Mouloudia lors de cette phase retour du cham- pionnat pour voir le mi- lieu de terrain tunisien, Lachkham, faire sa pre-

mière apparition sous les couleurs de son équipe, en remplacement de Badji à la 66’. Cependant, Lachkham en a déçu plus d’un car il n’a pas eu le rendement escompté. Sa rentrée n’a pas profité au Moulolu- dia qui évoluait pour- taznt en supériorité numérique dans le der- nier quart d’heure de jeu.

Khenniche

découvre

Bologhine

Même s’il n’a pas été convoqué pour cette ren- contre, le milieu de ter- rain du Mouloudia, Farès Khenniche, était présent au stade de Bologhine où il a pris place au niveau de la tribune officielle. Ce dernier a eu à dé- couvrir l’ambiance que les supporters du Mou- loudia ont créée, après la deuxième réalisation de Jean-Marc Bénié qui a enflammé le stade de Bo- loghine.

Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

7

Alors qu’il est le meilleur buteur de l’équipe

Boumechra

mis à l’index

Meilleur buteur de son équipe, avec sept réalisations toutes compé- tions confondues (championnat - Coupe d’Algérie), Salim Boumechra est passé subitement du statut de ti- tulaire à celui d’« intermittent de spectacle ». Non convoqué par le coach Michel pour le derby face au NAHD, Boumechra a payé en réa- lité les frais de ses absences à répéti- tion lors des reprises des entraînements… L’enfant d’Oran ne s’attendait certainement pas à per- dre sa place de titulaire aussi vite . Grosse désillusion pour Salim qui devra désormais se surpasser pour reconquérir sa place et regagner donc la confiance d’Alain Michel. Ce dernier, avait justifié cette non- convocation par la baisse de régime de son joueur qui est loin d’afficher une grosse sérénité sur le terrain. Mais en réalité, le fait de ne pas re- tenir le joueur, même pas parmi les 18, s’apparente à une sanction infli- gée par le technicien français en concertation avec la direction du club. En fait, on reproche à Bou- mechra d’avoir manqué de profes- sionnalisme en ratant souvent la première séance de la semaine. Il n’est donc pas du tout exclu que le joueur soit, une nouvelle fois, non retenu pour l’affiche de ce jeudi contre l’ASK. Cette mise à l’écart n’a pas été du goût des supporters qui ne comprennent pas comment un entraîneur peut se passer des ser- vices d’un de ses meilleurs atouts offensifs.

Bouchama dans

l’expectative

Non convoqué déjà pour le match de jeudi dernier face au Mouloudia d’El Eulma, Nacim Bouchama a connu, avant-hier, une nouvelle grosse désillusion au moment de l’annonce de la liste des joueurs re- tenus. L’enfant du club s’est rendu compte qu’il ne faisait pas partie, une fois encore, des projets d’Alain Michel. Cette non-convocation a eu l’effet d’un coup d’assommoir tant le joueur caressait cet espoir de re- trouver le groupe pour le derby face aux Husseindéens. En dépit de tous les efforts fournis lors des entraîne- ments, Bouchama doit à chaque fois se contenter d’une place sur le banc. Et encore, depuis quelques jours, Nacim n’a même pas ce privilège de suivre la production de ses parte- naires à partir du banc des rempla- çants. De quoi démoraliser le joueur qui a souvent brillé sous la coupe d’Enrico Fabbro. Et dire que Bouchama avait décidé de prendre son destin en main en optant pour le changement, mais suite à l’inter- vention de Michel, celui-ci a su le convaincre de rester, sous prétexte qu’il a besoin de lui. Deux mois sont passés depuis et Bouchama est tou- jours en quête d’une première appa- rition en match officiel lors de cet exercice. Dans le cas où Nacim ne serait pas convoqué pour le match de ce jeudi face à l’ASK, il risquerait de réagir, car cette situation qui per- dure commence à peser lourdement sur le moral du joueur qui ne de- mande qu’à avoir une chance pour montrer de quoi il est capable sur un terrain.

T. Che

Coup tordu MCA-NAHD

Amroune, Bedbouda, Daoud et Belkhir privés de JM

Les quatre joueurs du Mouloudia qui font partie de l'équipe nationale espoirs, en l'occurrence Mohamed Amroune, Brahim Bedbouda, Farid Daoud et Abdenour Belkhir, ont été déçus d’appren-

dre qu’ils ne pourront pas prendre part aux prochains jeux Méditerranéens en Italie. C'est la Fédéra- tion algérienne de football qui a pris cette décision, estimant que la sélection espoirs n’avait pas le

niveau requis pour se mesures aux sélections attendues dans cette joute.

H. R.

Pour avoir réclamé ses droits

Coulibaly encourt la sanction

A près avoir pris son mal en pa- tience, Coulibaly a fini par eux, lui
A près avoir pris son mal en pa-
tience, Coulibaly a fini par
eux, lui demanderont certainement des expli-
cations.
réagir en prenant la décision
de boycotter l’équipe du mo-
ment qu’à chaque fois, on lui
Le club lui doit 100 millions
de centimes
promet de régulariser sa situa-

tion financière sans que cela soit réellement le cas. Cependant, au lieu que Amrous et ses col- laborateurs se penchent sur le problème, une source digne de foi nous a confié qu’ils ont l’intention de sanctionner Moussa Couliblay dont le seul tort est d’avoir osé réclamer ses droits. Si l’international malien est allé jusqu'à bouder le derby face au NAHD, c’est pour la simple raison qu’il ne sait plus à quel saint se vouer. Surtout que Coulibaly est un joueur dévoué pour son équipe et qui mouille le maillot sur le terrain. Connu pour son sérieux, il a gagné l’estime du public. Nul doute que ce n’est pas facile pour un joueur comme lui d’avoir recours à cette solution radicale. L’in- ternational malien fera valoir ses arguments une fois qu’il aura rencontré ses dirigeants qui,

Pour revenir au différend financier qui op- pose le joueur à ses dirigeants, on croit savoir que le club doit à Coulibaly la somme de 100 millions de centimes depuis décembre dernier représentant le reste de la première tranche de sa prime de signature, car au moment du re- nouvellement de son contrat, Coulibaly aurait trouvé un accord avec ses dirigeants pour per- cevoir 60 % du montant global de la prime de signature. Mais ce dernier attend depuis le mois de décembre qu’on lui verse la somme de 100 millions de centimes. Voilà en somme un autre problème qui se pose sur la table des dirigeants du MCA qui sont appelés à trouver la solution adéquate car Coulibaly n’est pas le seul joueur qui attend la régularisation de sa situation financière. K. M.

Ils emboîtent le pas à Coulibaly

Les joueurs veulent leur argent

Il y a plus d’un mois, le président du Mou- loudia, Sadek Amrous, a voulu faire croire à tout le monde que l’ensemble des joueurs avait perçu l’intégralité de la première tranche de leur prime de signature dans une conférence de presse qu’il a animée au siège du club, en présence de ses proches collaborateurs ainsi que d’Alain Michel et Chaoui en sa qualité de représentant des joueurs. Cette situation avait créé d’ailleurs un climat de tension dans le groupe, du fait que les joueurs qui n’avaient pas perçu leur argent en voulaient à Smaïl Chaoui. Ce der- nier s’est retrouvé dans une situation embar- rassante du fait qu’il ne pouvait faire discréditer son président face à un parterre de journalistes… Finalement, les joueurs se sont montrés compréhensifs, du fait qu’un autre joueur à sa place aurait réagi de la même manière. Voilà que la décision de Moussa Coulibaly de boycotter le derby face au NAHD, en guise de protestation contre la non-régularisation de sa situation finan- cière, a mis à nu l’existence d’un problème financier entre les joueurs et la direction du club et que le président a voulu nier. Toute- fois, Coulibaly n’est pas le seul joueur auquel la direction du club doit de l’argent. D’autres éléments comptent lui emboîter le pas et ré- clamer la régularisation de leur situation fi- nancière.

Deux collèges au Mou- loudia

Cette fois, alors que les caisses du club sont « presque » vides, les joueurs en question ne prendront pas leur mal en patience, notam- ment après avoir eu écho que certains élé- ments ont eu le privilège de percevoir leur argent. Ce que nous a d’ailleurs confirmer Moussa Coulibaly lors de sa récente déclara- tion : « Ce n’est pas juste de régulariser cer- tains joueurs et de faire courir d’autres. » Les joueurs qui n’ont pas perçu le reste de leur argent vont monter au créneau et exiger leur dû, ce qui mettra sans aucun doute Amrous dans une situation peu confortable. On a appris que certains d’entre eux risquaient même de bouder l’équipe. L’existence de deux « collèges » au Mouloudia n’est pas pour arranger les affaires du vieux club algé- rois et cette situation est d’ailleurs à l’origine du clanisme au sein du groupe. Acculé par une opposition farouche, étouffant sous le poids de la crise financière qui secoue le club, le président du MCA est appelé à trou- ver des solutions, car la réaction de ses joueurs ne tardera pas à venir. Déjà que les relations sont on ne peut plus tendues entre les deux parties.

K. M.

«Ceux qui ont dit que les joueurs ont été régularisés, ceux-là ont touché leur argent»

Vous-avez boudé votre équipe la veille du match du NAHD ; un commentaire ? Je n'ai aucun commentaire à faire sur cette histoire. J'ai décidé de boycotter mon équipe pour protester contre la situation que je vis actuellement au Mouloudia. Je suis vraiment déçu de vivre une telle situation. J'ai donc pris la dé- cision de ne plus remettre les pieds au club. J'attends mon argent de-

puis le mois de décembre dernier. J'en ai marre de cette situation. La direction du club n'a pas tenu ses engagements. Pouvez-vous être plus clair ? On m'a promis de m'octroyer la première tranche de ma prime de signature au mois de décembre déjà, mais jusqu'à présent, je n'ai rien vu venir. En outre, il y a des joueurs qui ont touché une partie de la deuxième tranche, contraire-

ment à d’autres joueurs qui n'ont rien obtenu. Mais on a affirmé que vous avez perçu votre argent… C'est totalement faux, on n'a rien touché. Je parle de mon cas, parce que je n'ai rien vu. Je le dis et le redis, ceux qui ont déclaré que la direction a régularisé les joueurs veulent dire que la direction du club les a régularisés eux. A mon avis, il y a une politique des deux

poids et deux mesures. Par un tel comportement, les dirigeants ont divisé le groupe. Que comptez-vous faire ? Je ne sais pas, mais une chose est sûre : je ne remettrai pas les pieds au club avant d'être régularisé. Je ne demande que mes droits. Le football est mon gagne-pain. Il faut que les dirigeants le comprennent. Entretien réalisé par Mourad H.

Bedbouda et Amroune seront honorés ce jeudi

par Mourad H. Bedbouda et Amroune seront honorés ce jeudi Les deux joueurs du Mouloudia Brahim

Les deux joueurs du Mouloudia Brahim Bedbouda et Mohamed Amroune ainsi l’entraîneur des juniors Mohamed Mekhazni seront honorés ce jeudi à l’issue de la fi- nale d’un tournoi de réconciliation organisé par l’APC de Bab El Oued qui fait suite aux violences et heurts intervenus dernièrement entre certains quartiers de Bab El Oued. Ce sera donc lors de la finale qui opposera l’équipe de Climat de France à son homologue de Carrière Jobert. C’est à la mi-temps que les trois éléments susnommés seront honorés. Cela dit, le fait que la finale du tournoi se joue le jour du match ASK-MCA ne permet pas à Bedbouda et Amroune d’assister à ce gala footballistique. Des membres de leur fa-

mille seront désignés pour les représenter et recevoir leurs présents en leur nom.

T. Che

et recevoir leurs présents en leur nom. T . C h e Félicitations Le foyer de

Félicitations

leurs présents en leur nom. T . C h e Félicitations Le foyer de notre ami

Le foyer de notre ami Nabil Bouyot vient d’être égayé par la naissance d’une petite poupée prénom- mée Ghizlène Lyna. En cette heureuse occasion, le collectif du Buteur et d’El Heddaf surtout Redouane lui présentent leurs félicitations et souhaitent une longue vie à Ghizlène Lyna et un prompt rétablissement à la maman.

leurs félicitations et souhaitent une longue vie à Ghizlène Lyna et un prompt rétablissement à la
18
18

Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

Coup d’œil Super D2

Quatre joueurs manquent à l’appel

La séance de la reprise effectuée avant-hier, di- manche, a été marquée par l’absence de pas moins de quatre éléments. Il s’agit de Feghaoui (blessé) Kessassi (convalescent), S. Djabaret (grippé) et Farès Laouni. Les deux derniers élé- ments auraient repris hier afin de se préparer pour le prochain match, même si Djabaret n’y prendra pas part étant donné qu’il est suspendu.

Bensaïd et Naceri ont repris

Après une absence qui aura duré plusieurs se- maines pour cause de blessure, les deux joueurs du MOB, en l’occurrence Bensaïd et Naceri, ont repris le chemin des entraînements, avant-hier, dimanche. D’ailleurs, ils ont repris en solo, en attendant de réintégrer le groupe dans les pro- chains jours pour la compétition officielle. Le retour de ces deux éléments est jugé positif par le staff technique dans la mesure où l’équipe à longtemps souffert des nombreuses absences à la veille de chaque rencontre officielle.

Le PAC en ligne de mire

Les joueurs continuent de se préparer dans de bonnes conditions, surtout après le discours tenu par le coach Mehdaoui. Pour cela, les ca- marades de Si Hadj se préparent activement pour réaliser l’essentiel, à savoir les trois points de la victoire. Une mission qui, certes, s’annonce difficile mais pas impossible vu la volonté des joueurs de faire le maximum pour glaner les trois points de la victoire et remonter encore dans le classement.

Kessassi reprendra la semaine prochaine

Contraint au repos depuis quelques semaines suite à la blessure contractée lors d’un match amical disputé par son équipe, le défenseur axial, Salim Kessassi, devrait reprendre les en- traînements à partir de la semaine prochaine. Actuellement, il est soumis à des soins pour re- trouver la compétition dans les meilleurs délais. Cela, au moment où son camarade Naït Yahia s’entraîne en solo, en attendant de réintégrer le groupe dès le début de la semaine à venir. Lahcène H.

MOB

Les Crabes se remettent aux choses sérieuses

H. MOB Les Crabes se remettent aux choses sérieuses A près avoir observé une journée de

A près avoir observé

une journée de repos,

samedi, à l’issue de la

rencontre de la semaine der- nière face à la JSM Skikda, les Béjaouis du MOB se sont remis aux choses sérieuses, dimanche, à l’occasion de la reprise des entraînements qui s’est effectuée au niveau du stade annexe de l’Unité maghrébine. La reprise s’est déroulée dans de bonnes conditions où le groupe semble avoir mis la défaite

de la JSMS de côté en se consacrant uniquement sur le prochain match impor- tant prévu ce week-end face au Paradou AC. Bien qu’ils étaient un peu affectés par le résultat de la semaine écou- lée où ils ont perdu trois pré- cieux points dans des circonstances spéciales dues surtout au mauvais arbi- trage, les joueurs se sont montrés déterminés à se ra- cheter face au PAC afin de

tion et remonter au classe- ment pour espérer réaliser leur objectif. D’ailleurs, tout en estimant que la mission n’est pas facile devant une équipe qui dispute la carte de l’accession, les coéqui- piers de Aouameur sont convaincus que seule la vic- toire pourrait leur éviter la relégation afin d’aborder les matches restants dans les meilleures conditions possi- bles.

sortir de la mauvaise situa-

Lahcène H.

Mehdaoui motive ses joueurs

Avant le début de la séance d’entraînement de dimanche dernier, le staff technique, sous la houlette de coach Mehdaoui, a tenu une réunion d’une heure avec les joueurs afin de leur remonter le moral suite à la défaite de- vant la JSM Skikda et, par là même, les moti- ver à faire plus d’efforts pour arracher les trois points face au PAC ce vendredi. D’ailleurs, il

WRB

leur a demandé d’oublier cet échec et de se concentrer uniquement sur le match impor- tant qui attend l’équipe ce week-end afin de se racheter et réussir un bon résultat. De leur côté, les joueurs se sont montrés compréhen- sifs en s’armant d’une grande volonté pour arracher les trois points qui leur permettront de quitter la zone de turbulences.

Bouzar : «On a envie de nous racheter»

Un autre nul à la maison, cela devient trop non ? C’est normal, on a laissé filer beaucoup de points chez nous et cela pourrait nous coûter cher lors du décompte final. On avait comme mission de ne céder aucun point à Baraki, mais quand ça ne veut pas marcher, ça ne marche pas. On a essayé de déstabiliser le bloc du CSC, mais ils étaient fortement motivés dans ce duel. Le groupe semble très affecté ? Je crois qu’il est tout à fait nor- mal que nous ressentions un sen- timent d’amertume, après une

Lazaref signalé

par l’arbitre

El Bahi Lazaref risque une lourde sanction. Il a été signalé par l’arbitre sur la feuille du match qui a mentionné un comportement condamnable de ce joueur en fin de rencon- tre. Lazaref a été auditionné dimanche matin par la commission compétente au sein de la Ligue nationale. Il faut dire que la déception des joueurs banlieusards était telle qu’ils avaient du mal à se retenir de dire ce qu’ils pensaient au directeur du jeu.

mauvaise performance chez nous. On reste sur une mauvaise série qui dure, et cela devient de plus en plus compliqué, car on a aussi perdu pas mal de joueurs, en raison de suspensions. Pour revenir au match du CSC, l’arbi- tre nous a lésés. Que reprochez-vous au di- recteur du jeu qui n’a fait qu’appliquer la loi ? Mais non, jamais ! Il avait un peu trop la main dans la poche. C’est bien de sanctionner les joueurs fautifs, mais il aurait pu faire preuve d’intelligence pour calmer les esprits qui n’étaient

pas vraiment chauffés, une

grande sportivité régnait sur le

La preuve, il n’y avait

absolument rien à signaler hor- mis le mauvais arbitrage. L’accession, c’est fini mainte- nant, non ? Ça devient difficile mais pas impossible. Je crois qu’il reste en- core beaucoup de points à pren- dre pour se permettre de dire que nous sommes hors course. Nos chances demeurent intactes et il suffit seulement d’y croire et ne pas s’avouer déjà vaincu. Le prochain déplacement ne sera pas facile à Batna ?

terrain

On le sait, c’est une équipe qui reprend du poil de la bête, mais nous aussi, on a envie de nous ra- cheter. On a aussi notre mot à dire en dehors de nos bases. Oui, mais cette fois vous serez considérablement amoindris ? Ce n’est pas dramatique. On possède un groupe constitué de joueurs de bon niveau. C’est vrai que les absents ont leur poids dans l’équipe, mais on reste opti- mistes et on veut prouver que ne nous sommes pas encore finis. Entretien réalisé par Moumen A.

Un nul lourd de conséquences

Le semi-échec subi à la maison, vendredi dernier, aura été lourd de conséquences pour les protégés du coach Hamoui. En effet, en plus du résultat nul qui a sanc- tionné cette rencontre face à une solide équipe de Constantine, les banlieusards ont dû déplorer plusieurs éléments suspendus pour le compte de la prochaine empoi- gnade. Ainsi, pas moins de cinq joueurs ti- tulaires seront absents vendredi en déplacement contre le CA Batna. En plus

de Ali Moussa qui a écopé d’un carton rouge, le WRB sera privé de Doghmani, Bouzar, Boularès et Lazaref, tous avertis par l’arbitre, ils seront sanctionnés pour cumul de cartons. Messaoud Mohammed dira à ce propos : «Je vous ai bien dit que cet arbitre est venu nous casser. Sinon, comment expli- quer le nombre de cartons infligés à nos joueurs. Certains l’ont peut-être mérité, mais cela est dû à l’énervement causé par cet arbi- tre.»

PAC

Bouhellal : «On jouera pour gagner à Béjaïa»

L’entraîneur du Paradou AC, Kamel Bouhel- lal, parle dans cet entretien du match gagné face à l’ASMO et du prochain déplacement de son équipe à Béjaïa pour affronter le MOB. Quelle est votre impression après la victoire précieuse arrachée vendredi dernier face à l’ASMO ? Je pense que mon équipe a raté le coche en première mi-temps où on pouvait facilement faire le break avec de nombreuses occasions ra- tées. En deuxième mi-temps, on a encaissé un but après seulement cinq minutes de jeu sur un penalty douteux, ce qui a mis mon équipe en mauvaise posture. Ne pensez-vous pas que l’ASMO a failli vous accrocher à domicile surtout qu’elle a bien joué ? Oui bien sûr, l’équipe de l’ASMO renferme d’excellents joueurs. Il ne faut pas oublier que ce club a ramené des résultats à l’extérieur, ce qui fait qu’on s’attendait un peu à ce que notre mis- sion ne soit pas facile face à un adversaire qui sait jouer hors de ses bases. Mais avouez tout de même que le Paradou n’a pas développé son jeu habituel… Exactement. Cela est dû peut-être à la qualité de l’adversaire. Mais je pense sincèrement que si l’arbitre n’avait pas sifflé ce penalty, on aurait pu tuer le match en marquant le deuxième but, car j’étais sûr que mes joueurs inscriraient un autre but, même après l’égalisation de l’ASMO. A votre avis, le penalty de l’ASMO n’est-il pas valable… L’arbitre de la rencontre nous a privés d’un pe- nalty flagrant lorsque notre joueur a été fauché dans la surface de réparation et a offert aux visi- teurs un penalty pas du tout évident. Mais bon, l’essentiel est d’avoir gagné cette rencontre, donc toujours en deuxième position. Comment appréhendez-vous votre pro- chaine sortie à Béjaïa ? Face au MOB, ça sera une autre paire de manches, et face à un adversaire qui est la lan- terne rouge du championnat. Cela va être, certes, difficile vu que le MOB a besoin de points, mais nous aussi on ne veut pas perdre pour rester au moins à la deuxième place, surtout qu’on effec- tuera juste après un autre déplacement à Bel Abbès. Notre objectif est de gagner une de ces deux rencontres. Mais, ce qui est sûr, c’est qu’on ira à Béjaïa pour arracher une victoire. Entretien réalisé par Sofiane Mehenni

Oublier l’ASMO et penser au MOB

Après la brillante victoire des Pacistes face à l’ASMO, vendredi dernier, les coéquipiers de Chatih doivent oublier cette rencontre et se pen- cher sur leur prochain match à Béjaïa qui sera à coup sûr très difficile à négocier face à la lanterne rouge du championnat qui lutte pour sa survie en Super-division. D’un autre côté, les Hydratis doivent impérativement éviter la défaite face au MOB pour conserver leur deuxième place et ré- duire l’écart qui les sépare du WAT, exempt lors de cette journée. Une bonne aubaine donc pour le Paradou.

Les jeunes du Paradou se qualifient avec brio en Coupe d’Algérie

Minimes : PAC 4 - Hamra Annaba 0 Cadets : PAC 7 – GC Mascara 0

Les minimes du PAC ont pu arracher la qua- lification en 1/8 es de finale face à l’équipe de Hamra Annaba. En effet, les jeunes Pacistes ont gagné par quatre buts à un tandis que les cadets ont écrasé leur homologue de Mascara par sept

buts à zéro dans une rencontre à sens unique.

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA Contact@lebuteur.com Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Contact@lebuteur.com

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP :

1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Tél. (021) 73-15-73 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIA - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

8
8

Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

Coup réussi MSPB-USMA

MSPB 2 - USMA 1

Les Batnéens plus volontaires

Bougherara «Nous méri-

tons cette victoire»

«Il y avait une forte pression sur nous. Par consé- quent, il fallait qu’on gagne aujourd’hui pour qu’on puisse respirer. Nous avons dominé la majeure par- tie du match. Nous étions plus volontaires et plus présents. Je crois que nous méritons amplement cette victoire devant un adversaire de taille. Je félicite mes joueurs auxquels revient le mérite de ce suc- cès.»

Mouassa « Ils étaient plus réalistes»

«Aujourd’hui, c’est le réalisme qui a fait la diffé- rence. L’adversaire s’est offert deux ou trois occasions et il en a transformé deux. Pour notre part, nous en avons eu plus en nous permettant le luxe de les rater. Franchement, comment peut-on espérer quelque chose lorsqu’on rate des occasions de but aussi la- mentablement ? C’est impardonnable à ce niveau- là. Nous aurions pu au moins revenir avec le point du nul, mais bon. J’avoue toutefois que l’adversaire était plus présent que nous sur le terrain.»

M. B.

Oudni du 2 janvier au… 2 mars Le match d’hier contre MSPB a été caracté-
Oudni du 2 janvier au…
2 mars
Le match d’hier contre
MSPB a été caracté-
le
risé par le retour
à la compétition de Abdel-
krim Oudni,
absent depuis deux mois jour
pour jour. Il s’était
blessé face à Saïda le 2 jan-
vier où il avait
dû quitter le terrain en pre-
mière mi-temps. Depuis, il n’a plus rejoué,
même s’il a figuré
convoqué face au
de sa blessure, il a
jeudi passé
parmi l’effectif
CRB. Complètement rétabli
fait sa réapparition hier 2
mars dans le onze rentrant.
Il n’a pas accepté son
changement
Oudni
n’a
sa s’est mieux. visiblement
pas
apprécié
Je son en
rem-
placement
71’
par
Aït
Ali.
manière
avec
laquelle
la il
avait
quitté
terrain
dit
long
sur
à désapprobation. passer
a La « enlevé Non,
son
maillot
et
dirigé
directement
aux
ves-
tiaires
je sans
par
le
banc.
pas
tout,
respecte
le
choix
du
le coach. Il
suis
plu-
tôt
déçu
par
le
résultat,
nous
aurions
pu
faire
beaucoup
C’est
ce
qui
me
met
dans
du cet
état », nous a déclaré le
milieu de terrain des
Rouge et
Noir, abattu en fin de match.

Stade : 1 er -Novembre (Batna)

Affluence : nombreuse Arbitres : Benbaka, Chaâbane, Saâdi Buts : Chaouch (65’), Reziouak (78’) (MSPB) ; Hamidi (79’) (USMA) Avertissements : Khoualed (27’), Ben- saci (36’) (USMA) ; Amrane (33’), Be- namokrane (52’), Bellaoui (62’) (MSPB). Expulsion : Ouznadji (90’ +2) (USMA)

MSPB :

Onka, Amrane, Reziouak, Bellaoui, Loukili, Guenifi, Younès, Chaouch, Si- dibé (Leblalta 69’), Boukous (Bendebka 83’), Benamokrane (Ziad 71’). Entraîneur : Bougherara

USMA :

Zemmamouche, Hosni (Dziri 75’), Rial, Harkat, Bensaci, Khoualed (Benaou- meur 75’), Ghazi, Oudni (Aït Ali 71’), Ammour, Hamidi, Ouznadji. Entraîneur : Mouassa

F inalement, l’USMA a été incapa- ble d’aligner un troisième bon ré- sultat d’affilée et retombe dans ses travers en s’inclinant devant le Mouloudia de Batna par deux buts à un. Plus combatifs et plus

volontaires, les poulains de Bougherara ont su comment faire la différence. Les vingt pre- mières minutes de jeu étaient équilibrées avec une belle occasion pour les Usmistes à la quatrième minute que Hamidi n’a pas su concrétiser après avoir raté l’interception d’une belle balle en profondeur. L’occasion la plus nette de cette première période a été à l’actif des Mouloudéens suite à une erreur de

a été à l’actif des Mouloudéens suite à une erreur de Hosni qui, au lieu de

Hosni qui, au lieu de dégager, a essayé de trouver Harkat derrière lui. Mais sa passe était trop courte, ce dont a profité Chaouch pour servir Boukous au point de penalty. Ce dernier rate lamentablement en dévissant son tir (26’). A partir de cet instant, les Bat- néens prennent le-dessus en pressant les Us- mistes dans leur camp. Chaouch obligera Zemmamouche, à la 35’, à s’y prendre par deux fois pour se saisir du cuir suite à une tête piquée de l’ex-Béjaoui. Le même Zem- mamouche a failli être trompé par la trajec- toire d’un centre de Boukous avant de le dévier en corner (41’). Entre-temps, un puis- sant tir de Ghazi (38’) a été repoussé par Onka. Au retour des vestiaires, les Usmistes tenaient bon et auraient même pu prendre l’avantage n’était l’égoïsme de Hamidi qui, au lieu de servir Ammour en retrait, a préféré tirer dans un angle fermé (56’). L’USMA va regretter d’avoir raté cette occasion en or lorsque l’arbitre accorde dix minutes plus tard un coup franc à hauteur des 18 mètres

aux locaux parce que tout simplement le re- muant Braham Chaouch le transformera

avec brio et donner l’avantage à son équipe.

La partie s’anime et les Batnéens cherchent

le KO. Ils parviendront, en effet, à ajouter un deuxième but à la 78’ par l’intermédiaire de Reziouak qui réussit à battre Zemmamouche de l’extérieur du pied gauche. Hamidi, après

avoir raté deux occasions en or, se rachètera

en réduisant le score une minute à peine

après

d’une tête plongeante un centre du rentrant

Dziri. Les Rouge et Noir finiront le match à

dix

temps additionnel. Ils ont eu tout de même l’opportunité de remettre les pendules à l’heure dans les dernières secondes lorsque Bensaci se distingue par un ratage incroya- ble. Bien servi par Hamidi, ce dernier s’est re- trouvé tout seul face au gardien Onka, mais il perdra toute sa lucidité en envoyant sa balle, on ne sait trop comment, dans les dé-

Mouloud B.

cors

le deuxième but du MSPB. Il reprenait

après l’expulsion de Ouznadji dans le

(90’+5).

Première titularisation pour Benamokrane

Le jeune Benamokrane a eu droit à une première

titularisation cette saison à l’occasion du match

contre l’USMA. Bougherara a tenu à l’incorporer d’entrée.

Mouassa hué

Dès qu’il a fait son apparition sur le terrain, Kamel Mouassa a été copieusement insulté par les sup-

porters batnéens qui lui reprochent toujours d’avoir laissé tomber leur équipe pour aller rejoindre l’USMA. Ils lui ont fait entendre des vertes et des pas mûres, avant, pendant et après la rencontre.

Championnat de Division 1

Résultats et classement de la 20 e journée

 

JS Kabylie

2-1

ASO Chlef

 

MC

Alger

2-1

AS

Khroub

MC

Saïda

3-0

USM Alger

 

MSP Batna RC Kouba USM Blida USM El Harrach

2-1

CR

Belouizdad

 

0-0

NA

Husseïn Dey

2-0

JSM Béjaïa

 

1-2

USM Annaba CAB Bou Arréridj (9 mars)

El Eulma (6 mars)

MC

 
 

ES Sétif ASO Chlef

 

Pts

J

G

N

P

Bp

Bc

Dif

01- ES Sétif

38

19

11

5

3

29

12

+ 17

02- JSM Béjaïa

35

20

10

5

5

20

09

+ 11

03- CABB Arréridj

32

19

9

5

5

20

15

+ 06

04- JS Kabylie

31

20

7

10

3

18

13

+ 05

05- ASO Chlef

29

19

7

8

4

24

21

+ 03

06- USM Annaba

27

20

7

6

7

19

23

- 04

07- USM Alger

26

20

6

8

6

16

17

- 01

08- MC Alger

26

19

7

5

7

25

26

- 01

09- NA Hussein Dey

26

20

7

5

8

19

22

- 03

10- AS Khroub

25

20

6

7

7

19

23

- 04

11- MC El Eulma

25

19

7

4

8

17

19

- 02

12- CR Belouizdad

24

20

7

3

10

17

18

- 01

13- MSP Batna

24

19

6

6

7

15

19

- 04

14- MC Saïda

23

21

6

5

10

16

20

- 04

15- USM El Harrach

22

19

5

7

7

18

24

- 06

16- USM Blida

20

20

5

5

10

14

19

- 05

17- RC Kouba

19

20

5

4

11

12

18

- 06

Programme de la 21 e journée (5 mars)

AS Khroub

MC

Alger

USM Blida

CABB Arréridj CR Belouizdad

MSP Batna

MC

Saïda

JSM Béjaïa MC El Eulma NA Husseïn Dey

USM El Harrach ASO Chlef

USM Annaba

JS

Kabylie

USM Alger

ES

Sétif (6 mars)

CR Belouizdad

RC

Kouba (9 mars)

Mekkaoui

«J’étais grippé, c’est pour ça que je n’ai pas été retenu»

«J’étais grippé, c’est pour ça que je n’ai pas été retenu»

Avecunpeuderecul,peut-onsavoir commentvousavezvéculederbyloin dugroupe? Comme un vrai supporter. J’étais sur les

nerfs, surtout que cette rencontre était d’une grandeimportancepournous.Ilnefautpas

oublierquel’équipefaisaitsonretouràBolo-

ghine après trois matches consécutifs. Au final,nousréussissonsànousimposeretc’est celal’essentiel.Pourvotregouverne,jeneme suiscalméqu’aprèsavoirvuquel’équipeavait finalement assuré les trois points. Vousn’avezpasétéconvoquépource matchfaceauMSPB;peut-on connaîtrelesraisonsdecettemiseà l’écart? Ce n’est pas une mise à l’écart, c’est juste une non-convocation. Je n’ai pas été retenu danslegroupequiaeffectuéledéplacement

à Batna pour la simple raison que j’ai raté les deux dernières séances d’entraînement. J’ai

souffertd’unegrippequim’aclouéaulit.Per-

sonnellement,jecomprendslechoixdemon entraîneur. S’il ne m’a pas convoqué pour cette rencontre, c’est parce qu’il avait sûre- ment besoin des éléments les plus en forme vu l’importance du match. Visiblement,cettenon-convocation nevousinquiètepasvraimentbien quecesoitladeuxièmeenmoins d’unesemaine… Inquiet ! Non, je ne le suis pas. Je viens devousdirequej’étaismalade,alorsjenevois paspourquoijedevraism’inquiéter.C’estvrai quej’auraisaiméêtreprésentquecesoitface auCRBoufaceauMSPB,maishélas,cen’est paslecas.Monentraîneurafaitdeschoixque j’acceptesanslemoindreproblème.Jetiensà

préciserégalementquemêmesijenesuispas concerné par cette rencontre face aux Bat- néens (entretien réalisé avant le match, NDLR), je vais être de tout cœur avec mes

coéquipiers. J’espère qu’ils vont réussir à ar- racherunbonrésultatquinouspermettrade continuer sur notre lancée.

Est-ilvraiquevousavezeuunedis-

cussionavecvotreentraîneuretque

vousavezparlédevotrevraipostequi

estaumilieuetnonpasendéfense?

Oui,c’estvrai,maiscen’estpasmoiquile

lui ai dit. Pour être franc avec vous, je pense que ce sont des personnes dans l’entourage duclubquileluiontfaitsavoir.Encequime concerne, je ne suis pas contre car je veux bienrevenirdansl’entrejeuaprèsavoirévolué

entantqu’arrièregauchedepuismapromo-

tion en équipe fanion. J’ai parlé avec Meftah dernièrement et il s’est montré compré- hensif.

Meftah dernièrement et il s’est montré compré- hensif. F élicitations Laconcurrenceestrudedanslecom-

Félicitations

et il s’est montré compré- hensif. F élicitations Laconcurrenceestrudedanslecom- partimentdumilieu;necraignez-

Laconcurrenceestrudedanslecom-

partimentdumilieu;necraignez-

vouspasdenejamaispouvoiry arracheruneplace? Non, pas du tout. Je connais mon ni- veauetjesaistrèsbiencequim’attend.En plus, il faut savoir que je suis le seul gau- cher avec Oudni, ce qui veut dire que je pourraiapporterunplus.Espéronsquece sera le cas.

Entretienréalisépar

AdelCheraki

Le foyer de notre collègue et ami Mohamed Saâd vient d’être égayé par la naissance d’un petite fille prénommée

Hiba Fatma-Zohra

suscitant un peu de jalousie, mais beaucoup de tendresse chez son frère Nawfel. Même si c’est avec un p’tit retard, le collectif du Buteur félicite l’heureux papa et souhaite prompt rétablissement à la maman. Longue vie au bébé et vivement la tamina vendredi !

Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

Coup d’œil

Division 1

9
9

USMH 1 - JSMB 2

Stade : 1 er -Novembre (El Harrach) Affluence : match à huis clos Arbitres :
Stade : 1 er -Novembre
(El Harrach)
Affluence : match à huis clos
Arbitres : Bouster, Benarous, Ouchen
Avertissements : Souakir (4’), Naïli (45’)
(USMH) ; Bellakhder (12’), N’jeung (45’+1 et 86’)
(JSMB)
Expulsion : N’jeung (86’) (JSMB)
Buts : H. Guessoum (65’) (USMH) ; Zerdab
(30’), N’jeung (45’+1’) (JSMB)
USMH
Boutrig, Ziad (Ferhat 59’), Deghmoum, Be-
nabderrahmane, Griche, Naïli, T. Guessoum,
Gherbi, Aïssaoui (H. Guessoum 61’), Djabou
(Djerbala 59’), Souakir
Entraîneur : Charef
JSMB
Chaouchi, Meftah, Belabbès, Berchiche, Belkalem,
Oussalah, Achiou, Douicher, Berramla (Boukria
81’), Derrag, Bensaïd (Azuka 64’)
Entraîneur : Lang

Les Harrachis

en toute

sécurité

Tous les responsables que nous avons interrogés à propos du déplacement

à El Eulma nous ont fait part de leur

confiance totale sur le plan sécuri- taire, tant de bonnes relations lient Harrachis et Eulmis. Cette amitié entre les deux équipes, qui date de- puis plus d’une année, s’est davan- tage renforcée. En fait, depuis janvier 2008 lorsque les deux clubs ont effectué ensemble un stage à Sousse dans le même complexe. Cela

a permis aux responsables des deux

clubs de tisser une amitié durable. Cela s’est reproduit encore une fois l’été dernier où les deux équipes se sont retrouvées en Tunisie. Les Har- rachis avaient même répondu à une invitation des Eulmis pour un dîner après une rencontre amicale disputée entre les deux équipes. Autant de bonnes choses qui nous laissent pen- ser que la rencontre de ce jeudi sera caractérisée par un grand fair-play.

Et de deux pour Zerdab !

En inscrivant l’unique but de son équipe hier après-midi, à l’occasion de la rencontre qui a mis aux prises la JSMB avec l’USMH pour le compte de la quatrième journée de la phase retour, le jeune milieu de terrain béjaoui, Zahir Zerdab, a marqué à l’occasion de ce match son deuxième buts depuis qu’il a rejoint l’équipe phare de la vallée de la Soummam lors du dernier mercato. En effet, l’émigré de la JSMB, qui évoluait en Belgique, avait réussi à ouvrir la marque d’un puissant tir, après qu’il eut profité d’une mésen- tente dans l’arrière-garde des Harra- chis.

Hanister a as- sisté au match

Sofiane Hanister, l’attaquant de l’USMH qui n’est toujours qualifié pour prendre part aux matches officiels, a tenu quand même à se déplacer au stade du 1er-Novem- bre pour soutenir ses coéquipiers. Non concerné, l’ancien joueur de l’USMA a été très déçu après que son équipe eut été tenue en échec à domicile. Ce qui n’arrangera sû- rement pas les siens qui ont perdu trois précieux points dans la course au maintien.

Le huis clos n’a pas porté chance aux Harrachis

maintien. Le huis clos n’a pas porté chance aux Harrachis locale. Très efficace, le meilleur joueur

locale. Très efficace, le meilleur joueur de l’équipe phare de Bou- gie a trouvé la faille d’un puissant tir, après qu’il eut contrôlé le cuir de sa poitrine. Alors qu’on atten- dait une réaction des Algérois, nous assisterons à la seconde réa- lisation des visiteurs qui réussi- ront à doubler la mise à l’ultime minute de la première mi-temps grâce à N’jeung, après un coup franc botté par Bellatreche. L’atta- quant camerounais des Béjaouis s’y prendra pas deux fois pour battre Boutrig qui n’a rien pu faire. C’est donc sur ce score de 2 à 0 que la première période

s’achève. Charef décide alors de jouer son va-tout en renforçant la ligne offensive. Ce qui finira par porter ses fruits, puisque Hamza Guessoum, d’un très joli geste acrobatique, réduit le score, qua- tre minutes après son incorpora- tion. Ce but ne va pas changer grand-chose puisque à l’heure de jeu, les carottes étaient déjà cuites. Malgré les efforts fournis par les Jaune et Noir, le score restera in- changé jusqu’au coup de sifflet final.

F. A.

Bechouche :

«Le match, nous l’avons perdu en première mi-temps»

«Comme vous l’avez constaté, tout s’est joué en première période. Nous avons encaissé deux buts qui nous ont déstabilisés. Malgré les efforts fournis en seconde mi-temps, nous ne sommes pas parve- nus à revenir à au score. Nous sommes vraiment désolés, car on espérait renouer avec le succès à l’oc- casion de cette rencontre. Nous allons nous remet- tre au travail, afin de nous racheter le plus vite possible.»

nute de la première période, le héros N’jeung a été expulsé à quatre minutes de la fin, après avoir écopé d’un seconde car- ton jeune qui l’a contraint de rejoindre le vestiaire plus tôt que prévu.

A pparemment, le

huis clos n’a pas

porté chance aux

Harrachis,

puisqu’ils se sont

inclinés sur le score de deux buts à un, hier, face à la la JSMB, l’ac- tuel dauphin du leader du cham- pionnat. Lors de cette rencontre, les protégés du technicien fran- çais, Jean-Yves Chay, nommé der- nièrement à la tête de la barre

technique de la JSMB, ont été les premiers à ouvrir la marque par le biais de Zerdab à la demi-heure de jeu, après avoir profité d’une mésentente dans l’arrière-garde

Chay : «Nous étions plus réalistes»

« Nous avons bien joué aujourd’hui, ce qui nous a permis de remporter trois précieux points qui seront sans doute très importants, puisqu’ils nous permettent de conforter notre place au classement. Mes joueurs étaient volontaires et plus réalistes, ce qui a fini par faire la différence. Je tiens à souligner quand même que la pression qui a été exercée sur nous par les Harrachis nous a contraints de revenir en arrière en seconde pé- riode. Pour finir, je pense que le seul point noir au- jourd’hui, c’est l’expulsion de N’jeung, surtout lorsqu’on sait que c’est un joueur très important pour nous.»

N’JEUNG, le héros malheureux

Zahir Zerdab n’était pas la seule recrue hivernale du côté béjaoui à s’être distingué hier au stade d’El Harrach, puisque son coéquipier camerounais, Yannick N’ jeung, a réussi à faire parler de lui. En effet, le grand attaquant des Vert et

Rouge, qui évoluait dans le championnat chypriote, s’est illustré en inscrivant son cin- quième but sous les couleurs de la JSMB depuis le début de la seconde moitie de la saison. Déjà averti par l’arbitre de la rencontre lors de l’ultime mi-

Des supporters ont tenté d’agresser Charef

Il est à noter qu’au coup de sif- fler final, nous avons assisté à quelques débordements de la part de supporters harrachis qui ont essayé de rentrer dans le vestiaire de leur équipe pour tenter d’agresser l’entraîneur

Boualem Charef. Pour eux, c’était la défaite de trop, le ren- dant ainsi responsable de cet échec. Il faut dire qu’il a fallu l’intervention… des joueurs pour les repousser. Ces même supporters se sont approchés,

juste après, de Lhadi Ham- douche pour lui demander de limoger l’ancien adjoint de Rabah Saâdane en Equipe na- tionale.

Ghoul : «Si Charef continue de ne pas me convoquer, j’irai voir Laïb»

C’est la deuxième fois consécutive que vous n’êtes pas retenu pour un match officiel ; connaissez- vous les raisons de cette décision ? Je pense qu’il vaut mieux voir du côté de l’entraî- neur qui peut vous répondre à cette question. Person- nellement, je ne sais rien concernant cette décision qui me surprend et à laquelle je n’arrive pas à trouver d’ex- plication. Vous auriez pu demander des explications à votre entraîneur, non ? Quand on a à faire à une personne qui accepte de dialoguer avec ses joueurs, cela vaut le coup d’aller le voir pour. Mais connaissant Charef, je suis certain qu’il ne me donnera aucune explication qui pourrait me convaincre. Avez-vous eu un problème avec lui ? Non, je n’ai aucun problème avec lui ni avec une quelconque autre personne au club. D’ailleurs, c’est ce qui me tracasse. Si c’était le cas, j’aurai compris les rai- sons. Mais là franchement, je n’arrive pas à com- prendre le pourquoi de cette décision. A moins que Charef ait de faux préjugés sur moi. Dans ce cas, j’ai- merais bien les connaître. Sinon, cette mise à l’écart ne m’a pas du tout convaincu. Vous pensez donc que c’est une mise à l’écart… Je ne peux l’appeler autrement. Quand un élément est titulaire à part entière et capitaine d’équipe, puis d’un seul coup il ne se retrouve même pas parmi les 18 convoqués, c’est qu’il doit bien y avoir des raisons qui motivent cette décision. C’est logique non ? Pour moi, Charef a bien une idée qui le pousse à m’écarter de l’équipe allant jusqu’à faire confiance à un gardien de but juniors qu’il a convoqué deux fois consécutives. Si cela persiste pour vous, qu’allez-vous faire ? Personne à ma place ne peut accepter cette situa- tion, surtout qu’aucun motif valable ne m’a été donné. Donc je ne peux pas me taire. Cela dit, si Charef a bien des explications qui motivent sa décision, encore faut- il qu’elles soient convaincantes. Sinon j’irai voir le pré- sident Laïb pour une discussion franche et sincère. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Djabou a joué avec le plâtre

Le néo-attaquant harrachi, Abdelmoumen Djabou en l’occurrence, a abordé cette ren- contre avec un plâtre au niveau du poignet. En effet, l’ancien joueur de l’Entente de Sétif, qui a rejoint l’USMH lors du dernier mer- cato, a contracté cette blessure lors du match qui a opposé son équipe à l’ASO Chlef. Même souffrant, le premier responsable de la barre technique des Harrachis a préféré ti- tulariser son poulain, vu ses grandes capaci- tés. Malheureusement pour lui, Djabou a été forcé de céder sa place à son coéquipier Djarbala à l’heure de jeu.

Les caisses renflouées

Les caisses du club viennent d’être renflouées

par la somme de 1 milliard 250 millions émanant

dunouveausponsorTahkoutainsiquelasubven-

tion de Sonatrach (700 millions). Cette manne fi- nancière a permis à l’administration du club de régulariser les primes de matche pour aborder le reste du parcours avec le maximum d’atouts.

Un terrain pas aussi neutre que ça

Les responsables du club, les joueurs et surtout les supporters ont été surpris d’ap- prendre que le match des quarts de finale de la coupe MCEE-CABBA a été pro- grammé au stade Hamlaoui de Constan- tine, une désignation qu’ils trouvent mal placée sachant qu’El Eulma s’y trouve à moins de 100 km et que Bordj est à 200. Le comble est que les Criquets doivent transi- ter par cette localité en aller et retour. La plus opportune des décisions aurait été de programmer cette confrontation à Batna sans personne ne crie au scandale et l’on se dirige vers un recours de la part des diri- geants du CABBA allant dans ce sens.

Zazoua rétabli

Victime d’une légère fracture au bras, Nassim Zazoua est revenu sur le terrain plus vite que prévu. Après avoir entamé les entraînements, il a rejoint le groupe et de ce fait il se prépare à pos- tuler pour un poste, seulement son coach ne va sûrement pas s’aventurer à jouer avec la santé de ce son poulain en le préservant pour le derby des hauts plateaux qui aura lieu le 9 du mois. A. Benbacha

10

Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

Coup d’œil RCK-ASO

Stade : Benhaddad (Kouba) Affluence : moyenne Arbitres : Bouali, Boulekrinet, Doulache Avertissements : Belmellat
Stade : Benhaddad
(Kouba)
Affluence : moyenne
Arbitres : Bouali, Boulekrinet,
Doulache
Avertissements : Belmellat (90’+4),
Amrane (90’+ 5) (RCK) ; Selimi
(59’) (ASO)
RCK :
Kebbabi, Denden, Khellaf, Belmel-
lat, Aouamri, Aliouane, Yahia Ché-
rif, Hmaida, Boulekbache
(Benyahia 60’), Hnider (Amrane
47’), Madi (Bassaïd 70’).
Entraîneur : Dalger
ASO :
Benfissa, Boudaoud, Selimi, Zaoui,
Gharbi, Zaouche, Sidibé, Selama,
Biaga, Babanda (Abbou 70’), Niati
(Daoud Bouabdellah 60’).
Entraîneur : Amrani

Cheklam, le sens d’une présence

D’aucuns à Chlef ont dû s’inter- roger à propos de la présence de Farid Cheklam avec le groupe qui a fait le déplacement à Alger pour le match face au RC Kouba, alors qu’il est sous le coup d’une suspension. Ce qui est vrai, sauf que cette ren- contre face aux Koubéens permet- tra au joueur de purger sa suspension. Et comme l’équipe res- tera à Alger jusqu’au prochain match de jeudi contre le NAHD, il est tout à fait normal que le défen- seur soit du voyage pour être à la disposition du coach qui pourrait compter sur ses services.

RCK 0 – ASO 0

Le Raed dans la tourmente

Aouamri de nouveau titulaire

Sanctionné par un écart disciplinaire puis laissé sur le banc de touche face au CABBA, Amine Aouamri a fait son retour à la com-

pétition, hier, contre Chlef. L’ex- Olympien

a été associé avec Samir Belmellat, afin de composer l’arrière-garde koubéenne.

Belmellat, afin de composer l’arrière-garde koubéenne. C ontraints de s’im- poser pour sortir de la zone

C ontraints de s’im- poser pour sortir de la zone rouge, les gars du Raed vont attaquer le

match pied au plancher face à une formation de Chlef amoindrie par les absences de plusieurs titulaires. Boostés par leurs supporters, les hommes de Dalger vont exer- cer une pression terrible sur le camp adverse, mais sans par- venir à trouver la faille. Par la

suite, le match va baisser d’in- tensité jusqu'à la 23’ jeu avec ce coup franc décoché des 20 m qui a été détourné de la tête par Zaoui, alors que le cuir prenait le chemin des filets. Les visiteurs auraient pu ouvrir la marque à la 39’ par Babanda qui a profité d’une erreur de Khellaf pour placer un tir puissant qui a frôlé la lucarne de Kebbabi. En seconde mi- temps, Kouba va mettre plus

Yahia-Cherif et Amrane. Ce dernier, seul face au portier de Chlef, rate l’immanquable, à la 65’ de jeu. Chlef, pour sa part, va manquer le KO à la 82’ lorsque Daoud Bouabdellah va se heurter à Kebbabi, alors qu’il était seul face à lui. En concédant le nul à domicile, Kouba est redevenu lanterne rouge du championnat. Pas de quoi rassurer les supporters du club banlieusard.

d’intensité grâce à Hmaïda,

Y. M.

Hanifi : «Prêt à tenir mon rôle dans l’équipe sans souci»

Vous affichez une belle forme, même si le coach ne vous fait pas jouer souvent… Il faut savoir que je me donne à fond à l’entraînement et j’attends qu’on me donne ma chance. Je suis réservé de nature, préférant m’exprimer sur le terrain. Donc, je ne vais pas être bavard. Je me pré- pare avec le plus grand sérieux et le dernier mot revient au coach. Mais on imagine que vous êtes impatient d’effectuer votre rentrée et d’avoir ainsi un temps de jeu consé- quent… C’est tout à fait normal. Qui ne voudrait pas être aligné ? Je crois que cette saison, l’équipe aura be- soin de tous ses atouts et chacun devrait avoir sa chance et l’occa- sion de s’exprimer. La saison est encore longue et si on compose un effectif, ce n’est certainement pas pour rien. Le fait que l’entraî- neur ne m’ait pas fait jouer sou- vent ne diminue en rien de mon enthousiasme et ma motivation, parce que mon objectif est de réa- liser une bonne saison avec le RCK. Pour ce faire, je travaille d’arrache-pied.

D’aucuns s’interrogent sur les

raisons de votre non-convo- cation lors de certains matches du championnat. Qu’en est-il au juste ?

C’est tout simplement un choix de l’entraîneur qui a jugé que je n’étais pas prêt pour ces rencon- tres. Toutefois, je n’ai pas compris les raisons de ces choix, dans la mesure où je me suis bien pré- paré. J’ai d’ailleurs prouvé qu’on pouvait compter sur moi lors des matches amicaux. J’estime que je mérite qu’on me donne une chance. Certes, j’ai été rarement utilisé et je n’ai pris part qu’à sept rencontres du championnat, mais je ne perds pas l’espoir de décro- cher une place parmi l’effectif. L’entraîneur vous a-t-il expli- qué ses choix ? Nous avons eu une discussion et il m’a dit que je ne faisais pas partie de ses plans pour certains matches. Il m’a incité à redoubler d’efforts, car il aura besoin de moi à l’avenir. Etiez-vous prêt à jouer les deux derniers matches contre le CABBA et l’ASO ? Oui, j’étais prêt à jouer sans aucun problème. Je me sens bien physiquement et je ne rate aucune séance d’entraînement. Je ne veux pas polémiquer, car ce sont les dé- cisions du staff technique. Je ne suis pas là pour critiquer qui que ce soit ou remettre en cause les choix de l’entraîneur. Ce qui est sûr, c’est que je continuerai à tra- vailler et je répondrai présent à

chaque fois qu’on fera appel à moi. Mais une rude concurrence existe entre tous les joueurs au niveau des trois comparti- ments… Cela ne peut être que bénéfique pour l’équipe et je crois que ce n’est que de cette manière que les joueurs resteront mobilisés et concentrés sur leur travail. Cela nous permet aussi de relever notre niveau. Que comptez-vous faire ? Pour le moment, je me contente de m’entraîner afin d’être au top de ma forme. La saison est encore longue et je suis convaincu que je retrouverai ma place, car je suis conscient de mes qualités. Pour terminer, je souhaite que le RCK aille le plus loin possible cette saison, car j’ai la conviction que nous avons une équipe capa- ble d’assurer aisément son main- tien parmi l’élite. Entretien réalisé par Youcef Mimoune

Première titularisation de Babanda

Longtemps absent en raison d’une bles- sure au genou qui avait nécessité une inter- vention chirurgicale, Joël Moise Babanda,

le centre avant camerounais de Chlef, a été

aligné, hier, pour la première fois dans la peau d’un titulaire, après avoir effectué une brève apparition contre Saïda.

Boudaoud aussi…

En provenance de Annaba durant le mer- cato d’hiver, Boudaoud a disputé, hier, son premier match officiel sous les couleurs de l’ASO.

L’ASO amoindrie pas cinq absences

Le moins que l’on puisse dire est que Chlef a affronté, hier, le RCK en étant amoindri par les absences de cinq joueurs pour diverses raisons. Il s’agit de Cheklam, Mekkioui, Soudani, Gouaïche et Ziane.

Djerradi risque

l’exclusion

Selon des sources proches du club, Bra- him Djerradi pourrait ne plus rejouer avec les Vert et Banc. En effet, la direction du club songe à l’écarter de façon définitive en raison de son attitude jugée perturbatrice pour la sérénité du groupe. Y. M.

Des tests pour Gouaïche et Ziane Chérif

Bien que n’étant pas concernés par ce match contre le RCK et celui de jeudi face au NAHD, l’attaquant Gouaïche et le défenseur Ziane Chérif étaient tout de même du voyage à Alger avec le groupe. En fait, la présence des deux joueurs qui sont blessés se justifie par le souci de la direction du club, en concertation avec les staffs tech- nique et médical, de profiter de cette virée dans la capitale pour faire passer des tests médicaux aux deux éléments, afin d’en savoir plus sur leur état de santé et connaître éventuellement combien de temps va encore durer leur indisponibilité pour ainsi entrevoir à des termes plus ou moins définis leur retour parmi le groupe.

Ali Hadji de retour ce jeudi

Absent depuis le match retour de Ligue des champions à Conakry

pour cause de blessure à la cheville, l’attaquant Ali Hadji, qui avait re- pris les entraînements avec le groupe la semaine dernière, semble

à présent apte à reprendre du ser-

vice. Il est attendu qu’il fasse son re- tour à l’occasion du match de jeudi prochain contre le NAHD.

A. Feknous

Soudani ôte le plâtre

Amrani

«On a laissé filer trois points aujourd’hui»

«Aujourd’hui mes joueurs n’ont pas su profiter du passage à vide du RCK. On a eu plusieurs fois l’opportunité de tuer le match mais à chaque fois nous avons confondu vi- tesse et précipitation. On a tout simplement laissé filer trois points»

Kaci Saïd

«Je ne comprends pas l’attitude de nos sup- porters»

«Au lieu de nous soutenir et nous encou- rager, les supporters du club ont encore une fois exercé une très grosse pression sur nos joueurs qui ont perdu leurs moyens. Je lance un appel à nos supporters qui doivent nous soutenir afin d’atteindre notre objectif qui est le maintien»

Victime d’une fracture du péroné

Fin de saison pour Kebbabi

Victime d’un choc violent avec Daoud Bouabdellah à la 82’ minutes de jeu, Toufik Kebbabi a été évacué immédiatement vers l’hôpital de Kouba. Résultat des courses, le portier du Raed souffre d’une fracture du péroné, synonyme de fin de saison.

Djerradi, encore une absence et des interrogations

 

Ce n’est pas encore tout

plâtre à la cheville qu’il a

soumettre à des tests

à

fait une bonne nouvelle

porté durant près d’un

pour juger de son état à

comme la souhaiteraient les supporters et l’entraî- neur, mais il ne devrait pas être moins rassurant dans le camp chéliffien d’apprendre que l’atta- quant Hilal Soudani a pu enfin se délester de son

mois. Pour l’heure, son retour aux entraînements ne peut être envisagé puisque le buteur devra passer par une période de rééducation dont la durée reste à déterminer. Après quoi, il aura aussi à se

reprendre ou pas. En tout cas, le joueur espère, lui, être de retour dès le pro- chain match de Ligue des champions africaine prévu à la mi-mars.

L’absence de Brahim Djerradi lors du match face à l’ASO a suscité moult interrogations. Le capitaine du RCK n’a pas été re- tenu par le staff technique à cause de son comportement lors du dernier match contre le CABBA, apprend-on. Selon une source bien informée, cette non-convocation serait syno-

nyme de sanction à l’encontre du joueur qui ne s’est pas donné à fond et qui refuse de jouer tant que sa situation financière n’est pas régularisée. La direc- tion koubéenne compte aller plus loin avec Djerradi qui sera relégué au banc des joueurs non convoqués lors des prochains matches de championnat, selon

la même source. Seulement, personne n’ose affronter et de- mander des explications au joueur qui demeure pourtant l’une des pièces maîtresses du Raed. En tout cas, ce n’est pas de cette façon qu’on réglera un dif- férend qui risque de prendre une autre tournure…

C

M

J

N

G

C

M

J

N

G

C

M

J

N

G

Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

11
11

Coup fort MCS-ASK

MCS 3 - ASK 0

Saïda sort ses griffes

d’être défaits quelques jours plus tard par le NAHD à Alger. Les protégés de Mechiche ont dominé la première mi-temps en se procurant de nombreuses occasions. La première est intervenue à la 13' suite à un corner de Ould Téguédi. Foussini parvient d’emblée à ouvrir le score sur une belle tête décroisée. Une minute plus tard, Ali Mes- siaâd a failli égaliser pour l’ASK, suite à une frappe tendue n’était ce diable de Ouaddah qui a dû étaler toute sa classe pour écarter le danger. A la 27', Seddik a failli aggraver le score sur un retrait du remuant Ould Téguédi, Belhani ayant finalement eu le dernier mot. A la 40', Naâmoune met Maïchi et Besbès dans le vent et est à deux doigts de remettre les pendules à l’heure. Ouaddah se distinguera par un sauvetage spectaculaire. En seconde période, les camarades de Foussini continuent de presser leurs vis-à- vis à telle enseigne que le deuxième but saïdi n’intervien- dra pas plus tard que la 49' par l’entremise de l’opportuniste Danfa. Ce dernier a tôt fait de remettre le ballon dans la bonne direction, après la déviation de Bel- hani sur un tir de Seddik. Le troisième but du MCS a été l’œuvre de Ould Téguédi à la 57', au prix d’un excellent travail individuel. Trois buts à zéro, c’est le tarif que le MCS aura réservé à l’ASK, après son faux pas du week- end face à la JSK à domicile.

A. B.

Haïmoud : «Mon effec- tif a déploré neuf ab- sences»

«C'était un match difficile pour nous, d’autant plus qu’on s'est déplacés à Saïda sans neuf de nos joueurs. On a encaissé le premier but sur un coup de pied arrêté. En seconde période, ils ont été plus réalistes que nous. Je félicite le MCS pour sa vic- toire.»

Stade : 13-Avril (Saïda) Affluence : moyenne Arbitres : Benouza, Meknous et Ouaddah Avertissements :
Stade : 13-Avril (Saïda)
Affluence : moyenne
Arbitres : Benouza, Meknous et Ouaddah
Avertissements : Moumen (44') (MCS),
Ali Messiaâd (87') (ASK)
Buts : Foussini (13'), Danfa (49'), Ould Té-
guédi (57')
MCS :
Ouaddah, Foussini, Besbès, Maïchi, Had-
dad, Moumen, Harkas, Danfa (Hamdoune
55'), Ould Téguédi (Ouslati 78'), Bouhafs
(Fekira 65'), Seddik.
Entraîneur : Mechiche
ASK :
Belhani, Naâmoune, Daouadi, Ali
Messiaâd, Aïhar, Liadé, Benarfa (Laroussi
63'), Menzeri, Bendridi, Tamoura (Tilbi
55'), Abed Meriem (Belhadef 74').
Entraîneur : Haïmoud

Benguesmia donne le coup d'envoi

C’est le célèbre boxeur Mohamed Ben- guesmia, présent au 13-Avril dans l’après- midi d’hier, qui a donné le coup d'envoi de la rencontre. A noter que son combat qui

aura lieu bientôt face au Français Chris-

tophe Suozo aura lieu à Saïda.

Benchergui perd son père

Le père Benchergui est décédé hier à

l’hôpital de Chlef, des suites d’une longue maladie. En cette triste circonstance, la ré- daction du Buteur se joint à la famille du défunt pour partager sa douleur et lui té- moigner toute sa compassion.

partager sa douleur et lui té- moigner toute sa compassion. L e Mouloudia de Saïda a

L e Mouloudia de Saïda a remporté un succès pré- cieux face à l'AS Khroub dans un match très dis- puté entre les deux équipes. Les Saïdis sont rentrés

sur le terrain avec la ferme intention de l’emporter et se rassurer par la même occasion, après avoir été tenus une première fois en échec face au MCEE à domicile, avant

Mechiche : «Mes joueurs

étaient très solidaires»

«On a assisté à un match très disputé. Mes joueurs

auront été les plus efficaces en mettant pas moins de

trois occasions au fond, en montrant aussi des disposi- tions physiques et tactiques intéressantes. Ils étaient très solidaires sur le terrain. Seulement il y a ce calen- drier qui risque fort de nous pénaliser avec ces matches trop rapprochés.»

Un entraîneur

étranger dans

le viseur

Comme on le sait, l’actuel en- traîneur du MC Saïda, Moha- med Mechiche, ne fait plus l’unanimité et voilà quelque temps déjà qu’on le disait sur la sellette. Et comme on dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu, les choses semblent se précipiter puisque on a appris que des contacts ont été entrepris pour faire venir un technicien étran- ger. Ce dernier serait issu de l’ex-Yougouslavie et exerce au- jourd’hui en Arabie Saoudite. Il paraît qu’il s’agit là d’une piste sérieuse, même si on n’a pas voulu nous en dire plus du côté de la direction du club de Saïda. Ce qui est sûr, c’est que les jours de Mechiche sont plus que ja- mais comptés.

A. BENSADEK

Danfa s’accroche avec des supporters

Au moment où il s'apprêtait à rejoindre les vestiaires à la pause, Danfa a eu une prise de bec avec une poignée de suppor- ters qui lui reprochaient le ni- veau moyen de sa prestation. Ces derniers ont certainement dû changer d’attitude en début de seconde période, après qu’il eut inscrit le deuxième but pour son équipe.

dû changer d’attitude en début de seconde période, après qu’il eut inscrit le deuxième but pour
1 2 Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

12 Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

Coup d’œil International

C

J

N

G

794 Mardi 3 mars 2009 Coup d’œil International C J N G Olympiakos Olympiakos FC FC

OlympiakosOlympiakos

Coup d’œil International C J N G Olympiakos Olympiakos FC FC Barcelone Barcelone Atletico Atletico Madrid

FCFC Barcelone Barcelone FC BarceloneBarcelone

C J N G Olympiakos Olympiakos FC FC Barcelone Barcelone Atletico Atletico Madrid Madrid Le porte-bonheur

AtleticoAtletico MadridMadrid

Le porte-bonheur

dAgüero Au terme d'un match riche en rebondissements, l'Atletico Ma- drid a fait chuter le FC Barcelone (4-3), dimanche en Liga. L'atta- quant madrilène, Sergio Agüero (20 ans, 24 matches de Liga cette saison, 12 buts) a inscrit un doublé et donné

la

nute. L'Argentin était très fier de la performance de sa formation après

le

et malgré nos erreurs, nous n'avons jamais aban- donné. Forlan a fait un

match exceptionnel», a- t-il déclaré en confé- rence de presse. Agüero

a également trouvé son

victoire à son équipe à la 89e mi-

match. «L'équipe a bien travaillé

porte-bonheur : «C'est la première fois

que mon fils venait au Stade Vicente Calderón et cela m'a porté chance. Nous avons gagné pour lui.»

et cela m'a porté chance. Nous avons gagné pour lui.» Everton Everton L i v e
et cela m'a porté chance. Nous avons gagné pour lui.» Everton Everton L i v e

EvertonEverton

Liverpool sur Diogo Suivi par l'Olympique de Marseille, l'attaquant brésilien Diogo (21 ans, Olympiakos) au- rait également été remarqué par les recruteurs de Liverpool. Selon The People, les Reds seraient dis- posés à débourser plus de douze millions d'euros pour le débau-

cher. Plusieurs autres grosses écu- ries européennes, dont Schalke 04, seraient aussi sur le coup.

Laporta dément pour

Schalke 04, seraient aussi sur le coup. Laporta dément pour R i b é r y

Ribéry Les récentes dé- clarations d'Alain Mi- gliaccio, l'agent de Franck Ribéry, ont fait grand bruit ces derniers jours dans la presse espagnole et allemande. Selon lui, le Bayern Munich et le FC Bar- R i b é r y ◗ celone aurait trouvé un accord pour le transfert du celone aurait trouvé un accord pour le transfert du joueur en Catalogne, sur la base d'un contrat de quatre ans. Rumeur que le président barcelonais Joan Laporta s'est empressé de démentir, dimanche soir après le match du Barça face à l'Atletico (3-4) :

«Nous n'avons parlé ni avec son représentant, ni avec l'entourage du joueur, a déclaré le dirigeant catalan, des propos repris lundi dans L'Equipe. Si un jour nous envisageons de le faire, ce sera directement avec son club.» Le joueur, lui, ne cache pas son agace- ment à l'évocation d'un possible transfert. Et même s'il affirme être déçu par le manque d'ambition du Bayern, l'ancien Marseillais rappelle qu'il est sous contrat jusqu'en 2011 avec le club bavarois.

OlympiqueOlympique de de Marseille Marseille Olympique dede MarseilleMarseille

Dix jours

pour Koné

Olympique de de Marseille Marseille Dix jours pour Koné ◗ Bakari Koné, blessé dimanche à Caen
Olympique de de Marseille Marseille Dix jours pour Koné ◗ Bakari Koné, blessé dimanche à Caen

Bakari Koné, blessé dimanche à Caen souffre d'une entorse à une che- ville. Un ligament a été touché, ce qui amène le docteur du club, Chris- tophe Beaudot à annoncer une ab- sence de sept à dix jours pour le

joueur, avant d'avoir confirmation de cette blessure lors d'examens prévus à Marseille, hier.

blessure lors d'examens prévus à Marseille, hier. Olympique Olympique Lyonnais Lyonnais Paris Paris

OlympiqueOlympique LyonnaisLyonnais

à Marseille, hier. Olympique Olympique Lyonnais Lyonnais Paris Paris Saint-Germain Saint-Germain Benzema touché à

ParisParis Saint-GermainSaint-Germain

Benzema touché à la hanche

Saint-Germain Saint-Germain Benzema touché à la hanche Euro Euro 2016 2016 Jô pourrait rester Le club
Saint-Germain Saint-Germain Benzema touché à la hanche Euro Euro 2016 2016 Jô pourrait rester Le club

EuroEuro 20162016

Jô pourrait rester

Le club ne fera pas appel

2016 2016 Jô pourrait rester Le club ne fera pas appel ◗ Sorti sur une civière
2016 2016 Jô pourrait rester Le club ne fera pas appel ◗ Sorti sur une civière

Sorti sur une civière à la 75 e mi- nute contre Rennes (1-1), di- manche soir, et remplacé par Fré- déric Piquionne, Karim Benzema souffre, selon le diagnostic du club, d'un «écrasement de la hanche gauche». Quelques minutes plus tôt, Claude Puel avait indiqué que son joueur avait «pris

un coup sur la crête iliaque (un os du bassin)» et qu'il avait «des difficultés pour marcher». L'attaquant lyonnais passera des examens ce lundi pour en savoir plus. Il est très incertain pour le déplacement à Lille, mercredi en Coupe de France.

Everton souhaiterait s'attacher définiti- vement les services de l'attaquant brésilen

Jô, prêté de- puis le mois de janvier dernier par Manchester City. Selon

l'hebdoma-

daire Daily Star Sunday, Everton pourrait mettre plus de huit mil- lions sur la

table pour conserver l'attaquant international brésilien Jô (21 ans), prêté par Manchester City jusqu'à la fin de la saison.

A l'issue de la vic- toire du PSG contre Nancy (4-1) dimanche, Paul Le Guen a indiqué que le club ne fera pas appel des suspensions de Claude Makelele et Sté- phane Sessegnon pour respectivement deux et trois matchs. Les Pari-

siens Claude Makelele et Stéphane Sessegnon purgeront respectivement leurs deux et trois matchs de suspension, infligés jeudi par la commission de discipline, suite au match contre Saint-Etienne (24 e journée de

L1). Paul Le Guen, l'entraîneur du PSG, a précisé dimanche après la victoire contre Nancy (4-1) que le club ne fera pas appel de la sanction.

Nancy (4-1) que le club ne fera pas appel de la sanction. Monaco Monaco C J

MonacoMonaco

que le club ne fera pas appel de la sanction. Monaco Monaco C J N G
que le club ne fera pas appel de la sanction. Monaco Monaco C J N G

C

J

N G
N
G
ne fera pas appel de la sanction. Monaco Monaco C J N G Chelsea Chelsea Drogba

ChelseaChelsea

Drogba tacle Scolari

L'attaquant de Chelsea, Didier Drogba (30 ans, 15 matches de Premier League cette saison, 1 but), a de nou- veau critiqué son ancien entraîneur, Luiz Felipe Scolari, dans la presse britannique ce dimanche. «Si vous regardez les résultats des deux derniers mois, il était clair que quelque chose ne marchait pas», a-t-il déclaré. L'international ivoirien a également affirmé qu'il n'avait joué aucun rôle dans le départ du technicien portugais : «C'est faux de dire que Ballack, Cech et moi avons eu une réunion pour décider de l'avenir de l'entraîneur. C'était une décision des dirigeants, pas des joueurs. Nous étions tous surpris quand Scolari est parti, mais tout le monde pouvait voir que la situation était mauvaise, et qu'il fallait que quelque chose change pour le bien de l'équipe.»

que quelque chose change pour le bien de l'équipe.» Manchester Manchester United United Et un titre

ManchesterManchester UnitedUnited

de l'équipe.» Manchester Manchester United United Et un titre de plus pour les Red Devils ◗
de l'équipe.» Manchester Manchester United United Et un titre de plus pour les Red Devils ◗

Et un titre de plus pour les Red Devils

Après le titre de champion du monde des clubs, Man- chester United a remporté dimanche son deuxième trophée de la saison en s'imposant en finale de la League Cup face à Tottenham, au terme d'un match tristounet conclu par une séance de tirs au but vite expédiée (0-0 a.p., 4 tab à 1). M.U., confortable leader de la Premier League, ne laisse pas de miettes : même un objectif secondaire comme cette Carling Cup revient à son équipe de remplaçants. Emmenée par le troisième gardien du club, Ben Foster, elle a tenu tête à des Spurs privés pour leur part de leurs dernières recrues. Les Red Devils signent leur deuxième victoire en trois finales disputées en sept ans (défaite en 2003 contre Liverpool, victoire contre Wigan en 2006).

Evra a «très faim»

Ligue des champions 2008, Championnat d'Angle- terre 2007 et 2008, Coupe du monde des clubs 2008, Community Shield 2007 et 2008, Coupe de la Ligue 2006 et 2009 : en battant Tottenham (0-0, 4-1 aux t.a.b.), dimanche à Wembley, Patrice Evra a rem- porté son huitième titre en trois ans sous le maillot de Manchester United. «C'est impressionnant, confie le latéral français dans L'Equipe. Quand mes amis me rappellent mon palmarès, je me dis qu'il y a des joueurs qui ne gagneront jamais ça dans toute une carrière. Il ne me manque que la Cup ! J'espère que c'est pour cette année. Ça me donne très faim».

que c'est pour cette année. Ça me donne très faim». Meriem Ecosse et pays de Galles
que c'est pour cette année. Ça me donne très faim». Meriem Ecosse et pays de Galles
Meriem Ecosse et pays de Galles renoncent suivi par deux clubs ◗ L'Ecosse et le
Meriem
Ecosse et pays
de Galles
renoncent
suivi par
deux clubs
◗ L'Ecosse et le pays de Galles ont
renoncé dimanche à présenter une
candidature commune à l'organi-
sation de l'Euro 2016. Cette déci-
sion a été expliquée par le sécrétaire
général de la Fédération galloise.
Elle tient en deux mots : crise et
stades. «La détérioration actuelle
des conditions économiques et les
conséquences considérables, en
termes d'infrastructures, de la déci-
sion de l'UEFA d'étendre la com-
pétition à 24 participants, ont été
des facteurs déterminants» dans
cette décision, a argumenté
David Collins.
espagnols ◗ Le milieu de ter-
rain de l'AS Mo-
naco, Camel
Meriem (29 ans, 21
matchs et 1 but en
Ligue 1 cette saison)
pourrait bien jouer ses
derniers matchs dans le
championnat français. L'ancien Sochalien et
Bordelais intéresserait deux clubs espagnols,
le FC Séville et l'Atletico Madrid, selon le
journal Le Parisien. Meriem arrive au terme
de son contrat avec l'ASM à la fin de la sai-
son et risque fort de lever le camp.
TottenhamTottenham
Pavlyuchenko
critique
Berbatov
◗ L'attaquant de Tottenham,
Roman Pavlyuchenko (27 ans, 21
matches de Premier League cette sai-
son, 3 buts), a vivement critiqué le
joueur de Manchester United, Dimitar
Berbatov, dimanche dans The Sun. «J'ai en-
tendu que Berbatov était un snob arrogant,
qu'après les entraînements, il lançait ses chaus-
sures sales à l'intendant en lui ordonnant de les
laver. Personne n'aime ce genre de personnes», a
déclaré l'international russe.

C

J

N

G

Le Buteur n° 794 Mardi 3 mars 2009

13

Coup d’œil Division 1

C M J N G
C
M
J
N
G
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL
CALENDRIER FINAL
CALENDRIER FINAL

CALENDRIER FINAL

CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
DE LA PHASE RETOUR
DE LA PHASE RETOUR

DE LA PHASE RETOUR

DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR
CALENDRIER FINAL DE LA PHASE RETOUR

C

M

J

N

G

C

M

J

N

G

Mise à jour de la 4 e journée

ESS – CABBA (9 mars)

5 e journée (5 mars)

ASK – MCA CABBA – USMB CRB – MSPB JSMB – MCS MCEE – USMH NAHD – ASO USMAn – JSK USMA – ESS (décalé au 6 mars) CRB – RCK (décalé au 9 mars)

USMAn – MCS ESS – RCK (décalé au 20 avril)

MSPB – ESS (décalé au 27 avril)

NAHD – USMAn RCK – MCEE USMB – ESS USMH – MSPB MCEE – CABBA (décalé au 20 avril)

11 e journée (16 avril)

CRB – USMH CABBA – MCS MSPB – MCA RCK – ASK USMAn – MCEE JSK – USMB (décalé au 23 avril) USMA – ASK (décalé au 27 avril) JSMB – ASO (décalé au 11 mai) ESS – NAHD (décalé au 18 mai)

12 e journée (30 avril)

ASK – CABBA ASO – MSPB JSMB – USMAn MCA – ESS MCEE – CRB MCS – USMB NAHD – USMAn USMH – JSK

USMH – RCK (décalé au 4 mai)

8 e journée (30 mars)

MCA – CABBA NAHD – ASK MCEE – JSMB USMB – CRB USMH – USMA JSK – MSPB (décalé au 6 avril) RCK – JSMB (décalé au 6 avril) ASO – USMAn (décalé au 23 avril)

MCS – ESS (décalé au 4 mai)

9 e journée (2 avril)

USMAn – MCA ASK – USMH CRB – MCS MSPB – RCK USMA – MCEE MSPB – USMB (décalé au 20 avril) JSMB – NAHD (décalé au 23 avril) CABBA – ASO (décalé au 27 avril)

ESS – JSK (décalé au 11 mai)

10 e journée (13 avril)

6 e journée (12 mars)

ESS – CRB JSK – CABBA MCEE – NAHD MCS – MSPB RCK – USMA USMH – USMAn USMB – USMA (décalé au 23 mars) MCA – JSMB (décalé au 26 mars) ASO – ASK (décalé au 26 mars)

7 e journée (19 mars)

ASK – MCEE CABBA – USMH CRB – ASO JSMB – JSK

NAHD – USMB

ASK – JSMB ASO – USMA MCA – CRB

MSPB – MCEE

USMA – MCA

MCS – JSK

RCK – NAHD

13 e journée (7 mai)

USMA – MCS USMAn – ASK USMB – USMH CRB – NAHD (décalé au 11 mai) JSK – MCA (décalé au 18 mai) ESS – ASO (en cours de programmation) CABBA – JSMB (en cours de program- mation)

14 e journée (14 mai)

ASK – CRB ASO – JSK JSMB – USMA MCA – USMB NAHD – MSPB USMAn – CABBA USMH – MCS USMB – RCK (avancé au 11 mai) MCEE – ESS (en cours de programma- tion)

15 e journée (21mai)

ESS – USMH CABBA – NAHD CRB – JSMB JSK – MCEE MCS – MCA MSPB – ASK USMA – USMAn USMB – ASO RCK – JSK RCK – JSMB (avancé au 18 mai)

Publicité

– MCEE MCS – MCA MSPB – ASK USMA – USMAn USMB – ASO RCK –
14
14

Le Buteur n° 794 Mardi 3 Mars 2009

Coup double USMB-USMAn

USMB 2 - USMAn 0

Victoire précieuse

Stade Mustapha-Tchaker (Blida) Affluence : nombreuse Avertissements : Belahoual (35’), Zem- mouchi (77’) (USMB) ;
Stade Mustapha-Tchaker (Blida)
Affluence : nombreuse
Avertissements : Belahoual (35’), Zem-
mouchi (77’) (USMB) ; Boucherit (48’)
(USMAn)
Buts : Chebira (8’), Hamiti (68’) (USMB)
USMB :
Toual, Senouci, Chebira, Zemmouchi, Be-
lahouel, Herbache, Zmit, Mehdaoui (Hadj
Saâd 51’), Abdelali, Ezechiel, Hamiti
(Saâdi 82’)
Entraîneur : Hammouche
USMAn :
Gaouaoui, Zazou, Fadiga, Maïza, Selmi,
Doucouré (Bouguerra 61’), El Hadjari, Be-
labès, El Hadi, Benhadj-Djilali (Bouder
46’), Aoudia
Entraîneur : Ifticen

Ifticen jette

l’éponge

A la fin de la rencontre, l’en-

traîneur de l’USMAn s’est accroché avec ses joueurs notamment les défenseurs, entre autres Selmi. Younès Ifticen a annoncé sa démis- sion de la barre technique de l’équipe juste après.

«Mon équipe était sans âme »

«On a été surpris par le pre- mier but encaissé au début

de la rencontre. Mes joueurs,

qui se sont beaucoup dépen- sés lors de la dernière ren- contre contre l’ESS, n’étaient pas au top physiquement. Mais cela n’explique pas le mauvais visage montré par notre équipe qui était presque sans âme. La vic- toire de Blida est bien méri- tée.»

sans âme. La vic- toire de Blida est bien méri- tée.» qui a transformé un coup

qui a transformé un coup franc direct des 20 mètres. Quatre mi- nutes plus tard, l’USMB a failli corser l’addition par l’attaquant Ezechiel qui, après avoir chipé le cuir à un défenseur annabi, a frappé sur le poteau. Les Bli- déens continuent de presser en se créant d’autres occasions de scorer, mais sans parvenir à concrétiser. Les visiteurs se contentaient de défendre en procédant par des contre-at-