Vous êtes sur la page 1sur 12

Hydraulique des ouvrages Ecoulements souterrains autours des galeries et drains

Ecoulements souterrains autours des galeries et drains 1) Canaux et cours d’eau 2) Conduites en charge

1)

Canaux et cours d’eau

2)

Conduites en charge

3)

Déversoirs

4)

Écoulements sous vanne et bassins amortisseurs

5)

Écoulements souterrains autour des galeries et drains

6)

Ponceaux

7)

Écoulements à travers les grilles

8)

Écoulements autour des obstacles et sédimentation

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

rivière

Hydraulique des ouvrages Ecoulements souterrains autours des galeries et drains

Ecoulements souterrains autours des galeries et drains Seuil/ Prise barrage d'eau Ouvrages

Seuil/

Prise

barrage

d'eau

Ouvrages d’adduction (conduites d’amenée)

d'eau Ouvrages d’adduction (conduites d’amenée) Réservoir Barrage Prise d'eau Ouvrages de fuite Ouvrage

Réservoir

Barrage

d’adduction (conduites d’amenée) Réservoir Barrage Prise d'eau Ouvrages de fuite Ouvrage

Prise d'eau

Ouvrages

de fuite

Ouvrage

d'exploitation

Ouvrage de

restitution

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

Hydraulique des ouvrages Ecoulements souterrains autours des galeries et drains

Ecoulements souterrains autours des galeries et drains Systèmes d'adduction d'eau en char ge consistent

Systèmes d'adduction d'eau en charge consistent aux ouvrages suivants:

galeries en charge puits en charge conduites forcées chambres d'équilibre

Réalisation dans le cadre des aménagements hydroélectriques et pour les adductions d'eau potable et d'irrigation Rôle dans le cadre des aménagements hydroélectriques:

relier la retenue (ou bassin de compensation) à la centrale hydraulique

Objectifs: limiter les pertes de charges ainsi que les pertes d'eau au minimum Galerie en pression: radier à faible pente (< 10 %) pression int. modérée

Puits en pression:

radier à forte pente (> 10 %) pression int. importante

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

Hydraulique des ouvrages Ecoulements souterrains autours des galeries et drains

hydroélectriques

Puits de captage intermédiaire et d'aération Chambre d'équilibre Retenue max. Prise d'eau min.
Puits de captage intermédiaire
et d'aération
Chambre d'équilibre
Retenue
max.
Prise d'eau
min.
Fenêtre d'attaque
Galerie en charge
Fenêtres d'attaque
Puits en
charge
Pentes longitudinales:
Galeries en charge: 0.4 % (min) à 2%/12% (max)
Puits en charge: 90% à vertical
Centrale
souterraine

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

Hydraulique des ouvrages Ecoulements souterrains autours des galeries et drains

Estimation des fuites d'eau d’un tube perméable

Hypothèse d’une percolation laminaire et radial - symétrique Perméabilité homogène dans un milieu poreux: gradient logarithmique

2 ⋅⋅ π k ⎜ ⎟ ρ ⋅ g ρ ⋅ g ⎝ ⎠ E
2 ⋅⋅
π
k ⎜
ρ
g
ρ
g
E
E
q =
⎛ r
ln
a
r i ⎠

q B :

p i :

p a :

r i :

r a :

k B :

ρ E :

fuites à travers le tube (par m de longueur)

pression intérieure pression extérieure rayon intérieur du tube rayon extérieur tube perméabilité du tube selon Darcy

densité de l'eau

Perméabilité suite à une fissuration radiale: gradient linéaire

⎛ p p ⎞ 3 (2 a ) ⋅ n i − a ⎜ ⎟
p
p
3
(2
a
)
n
i
a
ρ
g
ρ
g
E
E
q =
12
ν
(
r
rg /
)
Ea
i

(2a):

n:

ρ E :

n E :

ouverture des fissures radiales nombre de fissures radiales densité de l'eau viscosité cinématique de l'eau (pour 20 o C env. 10 -6 m 2 /s)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

p

i

p

a

Hydraulique des ouvrages Ecoulements souterrains autours des galeries et drains

Estimation des fuites d'eau: galerie non revêtue

Galeries horizontales situées au-dessous de la nappe phréatique

b p i percolation
b
p i
percolation

surface du rocher

nappe

phréatique

• la charge d’un écoulement dans un milieu homogène est décrit par l’équation de Laplace (voir cours écoulements souterrains)

• les conditions aux limites du problème sont:

h

= 0 sur le toit de la nappe

p

= p i sur le pourtour de la galerie

• Malgré cela il n’existe pas de solution simple à l’équation de Laplace

• Pour simplifier le problème, la condition p = p i sur le pourtour de la galerie est remplacée par la charge p i /ρ E g - b au centre de la galerie

• selon la théorie des images la percolation autours de la galerie correspond d’un écoulement entre une source distancé de

d = b - (b 2 - r i ) 1/2 en-dessus du centre de la galerie et d’un puits fictive symétrique à la

nappe

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

Hydraulique des ouvrages Ecoulements souterrains autours des galeries et drains

Estimation des fuites d'eau: galerie non revêtue

Galeries horizontales situées au-dessous de la nappe phréatique

b p i percolation
b
p i
percolation

surface du rocher

nappe

phréatique

• Pour b >> r i la source peut être mise directement dans le centre de la galerie et on obtient:

q =

2

π

k

−+ b

 

p

i

R

ρ

E

g

 

⎜ ⎝

r

i

b

⎟ ⎠

2

⎞⎞

ln

b

r

i

1

+

1

⎟⎟

⎟⎟ ⎠⎠

r i : rayon d'excavation k R : perméabilité du rocher

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

Hydraulique des ouvrages Ecoulements souterrains autours des galeries et drains

Ecoulements souterrains autours des galeries et drains Puits verticaux situés au-dessous de la nappe phréatique r

Puits verticaux situés au-dessous de la nappe phréatique

r i

R

⎛ p i ⎞ 2 ⋅ π ⋅ k −+ b R ⎜ ⎟ ⋅
p
i ⎞
2 ⋅
π ⋅
k
−+ b
R ⎜
⋅ g
ρ E
q =
R
ln
r
i

R 10…100 r i (rayon d'influence de la percolation)

r i > rayon d'excavation

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

Hydraulique des ouvrages Ecoulements souterrains autours des galeries et drains

Estimation des pertes d'eau (galerie non revêtue)

Estimation des pertes d'eau (galerie non revêtue) Solution par la superposition d’un écoulement parallèle

Solution par la superposition d’un écoulement parallèle entre deux parois (gravitaire) et d’un écoulement radial d’une source au centre de la galerie selon Bouvard et Niquet

q R = a B k R

b B = − a B ln 2

π

π r i

équation pour calculer a B

r i : rayon d'excavation

p i

ρ E g

3

4 r i = a B ln

2 π

a B

surface du rocher

ligne de saturation b B a B /3
ligne de saturation
b B
a B /3

a B

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

Hydraulique des ouvrages Ecoulements souterrains autours des galeries et drains

Ecoulements souterrains autours des galeries et drains 3 ( p − p )( 2 a )
3 ( p − p )( 2 a ) ⋅ n ( pp −⋅ )
3
(
p
p
)(
2
a
)
n
(
pp
−⋅
)
2
π
k
ia
ia
B
q
+
B =
ρ
(
r
r
)
12
υρ
⋅⋅
g
ln
(
rr
/
)
Ea
i
E
E
ai

q B :

p i :

p a :

r i :

r a :

(2a):

n:

ρ E :

υ E :

k B :

fuites à travers le revêtement (par m de longueur de la galerie) pression intérieure pression extérieure (inconnue)

rayon intérieur du revêtement rayon extérieur du revêtement

ouverture des fissures longitudinales dans le béton,

Applicable que pour un écoulement laminaire et parallèle dans les fissures:

2 f 96 J =⋅ v , f = 2 gD R h e
2
f
96
J
=⋅ v
, f
=
2 gD
R
h
e

D h =2(2a)

nombre de fissures longitudinales densité de l'eau viscosité cinématique de l'eau (pour 20 o C env. 10 -6 m 2 /s) perméabilité du béton (sans fissure) (typiquement 10 -8 m/s)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

Hydraulique des ouvrages Ecoulements souterrains autours des galeries et drains

Ecoulements souterrains autours des galeries et drains q F , I : p a : P

q F,I :

p a :

P f,i :

r a :

r f,i :

k F,I :

( p − p ) 2 π ⋅ k a fi , FI , =
(
p
p
)
2
π ⋅
k
a
fi
,
FI
,
=
q F I
,
ρ
⋅ g
⋅ ln
rr
/
E
fi
,

fuites à travers la zone fissurée ou injectée (par m de longueur de la galerie) pression intérieure de la zone fissurée ou injectée pression extérieure de la zone fissurée ou injectée rayon intérieur de la zone fissurée ou injectée rayon extérieur de la zone fissurée ou injectée perméabilité de la zone du rocher fissuré ou injecté (10 -7 m/s)

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE

(

a

)

Hydraulique des ouvrages Ecoulements souterrains autours des galeries et drains

Ecoulements souterrains autours des galeries et drains Systèmes composés comme (en-dessus ou en-dessous de la

Systèmes composés comme (en-dessus ou en-dessous de la nappe phréatique):

Galerie en charge revêtue de béton (fissuré ou non fissuré) Galerie en charge revêtue de béton (fissuré ou non fissuré) avec une zone de rocher fissurée Galerie en charge revêtue de béton (fissuré ou non fissuré) avec une zone de rocher injectée

Problème: les pressions interstitielles aux interfaces des diverses zones sont inconnues

Solution: Application de l’équation de continuité:

qq

=

B

=

q

FI,

=

q

R

Autant d’équations que d’inconnues

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE