Vous êtes sur la page 1sur 3

Nom : Marin Prénom : Lucille Classe : 3ème C

Journaliste

I / Description du métier

Ce métier consiste à transmettre, collecter et respecter l'information.


La mission essentielle du journaliste est de transmettre une information sur
n'importe quels sujet et support (papier, audio, visuel...), et de la rendre
compréhensible et accessible au public (lecteurs, téléspectateurs...).
Il existe différents moyens de recueillir l'information (par les dépêches, les
reportages, les interviews...). Pour préparer son article, et qu'il soit pertinent, le
journaliste se documente, utilise toutes ses connaissances, observe les faits et
décortique l'actualité.
Le journaliste est avant tout un rédacteur. Il peut aussi bien être spécialisé
(sport, société;;;) que polyvalent.

Le journaliste travail dans différentes conditions, selon son statut: sur le


terrain, dans les bureaux, et à toute heure.
Ainsi, sur le terrain, la pratique régulière du journalisme ne concerne qu'une
partie de la profession: le grand reporter (presse écrite ou télévision) rapporte
les événements marquants qui se déroulent dans le monde entier. Si son poste
est dans une capitale étrangère ou une grande ville, il suit l'actualité de la zone
où il réside. S'il est rattaché à un quotidien régional, il traite tous les sujets qui
font l'actualité des environs.
Dans les bureaux, selon son poste, il fait le point en direct ou non sur
l'actualité, ou bien rédige les articles, les corrige, dirige la production...
Nom : Marin Prénom : Lucille Classe : 3ème C

Le journaliste peut travailler les weekends et les jours fériés, parfois même la
nuit.

Tout bon journaliste se doit de respecter les règles de base, par exemple
vérifier la véracité des faits, les sources...

Les journalistes sont le plus nombreux dans la presse écrite.


Les quotidiens gratuits, les médias, la TNT, offrent de nouvelles perspectives à
la profession.

Les compétences de rigueur pour être journaliste sont la curiosité, l'ouverture.


Il faut être doté d'une bonne culture générale, posséder une expression écrite
et orale irréprochables, un esprit critique, ainsi qu'une bonne capacité d'analyse
et de synthèse.
La maîtrise d'au moins une langue étrangère est souhaitable et recommandé.
De plus, il faut maîtriser différents logiciels.
Il faut avoir un bon carnet d'adresses, et être réactif et disponible, car
l'actualité ne s'arrête jamais.

Le salaire du débutant varie entre 1300 et 2000 € brut par mois.

II / Formation et perspectives

Aucun diplôme précis ne donne accès au métier de journaliste. Néanmoins, la


convention collective nationale de travail des journalistes préconise d'être
titulaire soit d'un diplôme adapté, c'est à dire d'un diplôme préparé dans les
écoles reconnues par la profession (CFJ-Paris, Cuej-Strasbourg 3, Celsa-Paris 4,
EJC-Marseille, EJT-Toulouse, ESJ-Lille, ICM-Grenoble 3, IFP-Paris, IPJ-Paris,
IJBA-Bordeaux, IUT Lannion, IUT Tours).
L'entrée se fait sur concours (très sélectif) et sous condition d'âge, accessible
aux titulaires d'un bac + 2, + 3... même si la majorité des candidats possède au
moins un bac +5.

Après la troisième, il faut s'orienter vers le lycée (et l'on suit la voie générale).
Il n'y a pas de bac de bac spécifiquement recommandé (S, ES ou L). Une fois le
diplôme obtenu, il est possible de se tourner vers une école spécialisée (voir ci-
dessus).
Pour devenir un « master journalisme », la durée totale de formation est de 1 an,
et le niveau d'études est bac +5.

Le journalisme est un secteur offrant de nombreux emplois:


Nom : Marin Prénom : Lucille Classe : 3ème C

rédacteur, agencier, journaliste reporter d’images, secrétaire de rédaction,


journaliste radio, journaliste en ligne, localier, rédacteur en chef, chef d’édition,
reporter-photographe,envoyé spécial...

Les grands médias embauchent en priorité les diplômés issus des écoles
reconnues par la profession, cependant il n'y a aucune garantie de contrat stable.
Très souvent, les jeunes journalistes doivent travailler à la pige (à l'article)
pendant plusieurs années avant de décrocher un contrat à durée déterminée ou
indéterminée. Les pigistes représentent 19% des journalistes.
Après plusieurs années d'expérience, un journaliste peut occuper des postes à
responsabilité au sein d'une rédaction : chef de rubrique, secrétaire de
rédaction, rédacteur en chef adjoint, puis rédacteur en chef.

III / Ce qui me plaît et/ou me déplaît dans ce métier

Ce métier me plaît car il offre une assez grande liberté tout en restant très
cadré (pour les reportages). La perspective de journaliste de terrain me séduit
beaucoup: je trouve le fait d'être aux sources de l'actualité très attrayant. De
plus, il est capital d'informer le monde d'événements aussi importants que, par
exemple, les incendies en Australie, les révoltes dans X coin de la planète, etc...