Vous êtes sur la page 1sur 25

Suites et séries de fon

tions

Suites de fon tions

 SRF.1 0001 0102 Étudier la onvergen e (simple et uniforme) des suites de fon tions suivantes :

nx
fn(x) = ;
1+n x 2 2

1
gn (x) = ;
1 + (x + n) 2

xn 1
hn (x) = n pour tout x2R : +

x +1

 [srf :6℄

 SRF.2 0102 Soit (fn )n2N une suite de fon tions k-lipshitziennes, onvergeant simplement vers f sur R.
Que peut-on dire de f?

 [srf :6bis℄ Soient x; y 2 R , alors jfn (x) fn(y)j 6 k jx yj, et on peut passer à la limite puisque e n'est qu'en deux
points. Don f est k-lipshitzienne.

 SRF.3 0001 (b) Soient (fn )n2N f R R , telles que fn ! f . Soit  : R ! R


.v.u.
et des fon tions de dans

une appli ation quel onque. Montrer que fn Æ  ! f Æ .


.v.u.

A-t-on  Æ fn .v.u.
!  Æ f ? Et si on suppose  ontinue ? Lipshitzienne ?

 [srf :7℄ Si  ontinue, 'est insusant, par exemple


1
fn (x) = x + etg(x) = x2 :
n
On a fn ! f = IdR, mais
.v.u.

2x 1
j(g Æ fn g Æ f )(x)j =
n + ;
n
e qui montre que, par exemple,

j(g Æ fn g Æ f )(n)j = 2 + n1
qui ne tend pas vers 0, don on n'a pas onvergen e uniforme.
En revan he, si g est lipshitzienne (u- ontinue sut), alors ça mar he.

 SRF.4 0001 Soit f : [0; 1℄ ! [0; 1℄ une fon tion ontinue vériant : f (x) < x pour tout x 2℄0; 1℄. On pose
f = Id
0 [0 1℄; et fn+1 = f Æ fn. Étudier la onvergen e simple de la suite (fn )n2N .

 [srf :13℄ On note que f (0) = 0. x 2℄0; 1℄, la suite (fn (x))n est dé roissante, don onverge. Il y a don
Pour tout
onvergen e simple de la suite. Montrons que fn ! 0.
❏ Soit " > 0. Sur ["; 1℄, la fon tion x 7 ! f (x)=x atteint son maximum m < 1. Alors pour tout x > ", fn (x) nit par
n
être inférieur à ", ar elle dé roît, tant que e n'est pas fait, omme m . ❏

 273 
274 suites et séries de fon tions

 SRF.5 0001 0102 (fn )n2N une suite de fon tions d'un intervalle J  R dans R , qui onverge uni-
Soit
formément vers une fon tion f ontinue. Soit (xn )n2N une suite d'éléments de J onvergeant vers un élément
x 2 J. Montrer que fn(xn ) n!1 ! f (x).
Cette propriété est-elle toujours vériée si l'on suppose seulement que fn !f?
.v.s.

 [srf :14℄ Non.

 SRF.6 0001 (??) Étudier la onvergen e (simple et uniforme) de la suite de fon tions (fn )n2N dénie par
 x
fn(x) = x exp2
sin :
n

 [srf :15℄ Les ourbes ara téristiques sont données i-dessous (ave deux fa teurs de zoom) :

2000 20

1500 15

1000 10

500 5

-30 -20 -10 0 10 20 30 -3 -2 -1 0 1 2 3


x x

 SRF.7 0102 (??) Étudier les suites de fon tions suivantes ( onvergen e simple et uniforme) :

nx e nx
8x 2 [0; ℄
2

fn (x) = gn (x) = nxe nx sin x


(1 e x ) 2

nx
hn (x) = os
n+1

 [srf :31℄ On prolonge f en 0 en posant f (0) = n. La suite (fn )n2N onverge simplement vers x7 ! 0. On al ule
nxe nx   
fn0 (x) = 2 nx + e x (n 2)x 2 ;
1 e x
qui est du signe de la grande parenthèse. C'est malheureusement trop di ile à étudier. Mais omme il y aura de toute
façon un problème en zéro, on montre la onvergen e uniforme sur [a; +1[ en disant que pour n susamment grand,
la dérivée est toujours négative sur [a; +1[.
La suite (gn )n2N onverge uniformément vers 0 ar, en é rivant que
jg(x)j 6 nx2 e nx ;

on trouve que kgnk 6 n4 e 2.


La suite (hn )n2N onverge simplement vers x 7 ! os x sur tout ompa t, mais pas sur R (trouver un x susamment
grand, à n donné, pour avoir un déphasage pro he de  par exemple).
Suites de fon tions
suites et séries de fon tions 275

2n x
 SRF.8 0102 (??) On pose fn (x) =
1 + n2n x 2
. Étudier la onvergen e simple de la suite (fn )n2N et al uler
Z 1

lim
n!1
fn.
0

 [srf :32℄ Convergen e simple vers 0, mais


ln(1 + n2n )
In =
2n
! ln 2 :
n!1 2

 SRF.9 Soit (Pn )n2N une suite de polynmes de R [X℄, qui onverge uniformément vers une fon tion f.
Montrer que f est une fon tion polynmiale. (On montrera pour ela que la suite de polynmes est  presque 
stationnaire...)

 [srf :33℄ Soit " > 0. Il existe un entier N 2 N tel que pour tout p > N et pour tout x 2 R,
jPN (x) Pp(x)j 6 ";
or tous les polynmes bornés sont onstants, don Pp PN = p pour tout p > N. On montre ensuite que la suite
( p )p>N onverge vers f (0) PN (0), et on en déduit que
f = PN PN (0) + f (0):

 SRF.10 (b) Soit (fn )n2N une suite de fon tions ontinues onvergeant uniformément vers f sur un seg-
ment [a; b℄. Soit (xn )n2N une suite de points de [a; b℄ onvergent vers x 2 [a; b℄. Montrer que fn(xn ) n!1
! f (x).
Ce résultat est-il en ore valable si la onvergen e de la suite (fn )n2N n'est pas uniforme ?

 [srf :39℄ On prend pour (fn )n2N la suite anonique des ontre-exemple, et xn = 1=n alors fn (xn ) = 1 mais f (0) = 0.
Séries de fon tions

tn
 SRF.11 0001 On pose fn(t) =
1 tn
pour tout t 2℄ 1; 1[. Étudier l'existen e, la ontinuité, la dérivabilité
X
de f= fn. Donner un équivalent de f en 1 .

 [srf :1℄ Existen e : suite géométrique en gros.

Continuité : si t > 0, fn (t) 6 tn et si t < 0, fn (t) 6 tn =(1 t) don de toute façon, CVN sur ℄a; b[. Don f est
o ntinue sur ℄a; b[, don ontinue sur [℄a; b[=℄ 1; 1[.
0
Dérivabilité : jfn (t)j 6
nan 1 sur ℄ a; a[, don CVN=)CVU, don f est de lasse C 1 sur ℄ 1; 1[.
(1 a)2

P xe nx
 SRF.12 0001 Étudier l'existen e, la ontinuité, la dérivabilité de f= fn, où fn (x) =
ln n
.

Séries de fon tions


276 suites et séries de fon tions

 [srf :2℄

P ( 1)n
 SRF.13 0001 0102 Étudier l'existen e, la ontinuité, la dérivabilité de f= fn, où fn(x) =
x+n
.

 [srf :3℄ Il faut utiliser le CSA pour prouver (grâ e à la majoration des restes) la CVU (bien qu'on n'ait pas CVN)

P ( 1)n
 SRF.14 0001 Étudier l'existen e, la ontinuité, la dérivabilité de f= fn, où fn (x) =
nx
.

 [srf :4℄

P e nx
 SRF.15 0001 0102 Étudier l'existen e, la ontinuité, la dérivabilité de f= fn , où fn (x) =
1+n 2
.
0
Cal uler, si elles existent, limx! f (x) et limx! 1 f (x).
0 +

 [srf :5℄ R+ et dérivabilité sur R + .


Continuité sur

On montre (démo en A) que lim0 f =


0 + 1.
P
❏ Soit " > 0. On hoisit A tel que e A 1
n>0 1+n2 6 " ( ar la série onverge) et si x > A, on trouve f (x) 6 ". ❏
Ainsi limx!+1 f (x) = 0.

P
 SRF.16 0001 0102 Étudier la onvergen e (simple, normale, absolue, uniforme) de la série fn ave
pnx
fn(x) = nx e 2
:

 [srf :8℄ On a CVS vers 0 sur R + .


p
De plus, kf k1 = fn (2= n) = 4=e qui ne tend pas vers 0, don il n'y a pas onvergen e uniforme.
2
En revan he, il y a onvergen e normale et uniforme sur [a; +1[ ave a > 0.

P
 SRF.17 0001 0102 Étudier la onvergen e (simple, normale, absolue, uniforme) de la série fn sur R +

ave  
x
fn(x) = ( 1)n ln 1+ :
n(1 + x)

 [srf :9℄ Pour tout x 2 R+ , on a  


( 1)n x 1
fn (x) = +O 2 [n ! 1℄;
n(1 + x) n
P
or la première série onverge (CSA), la se onde CVA, don fn CVS.
Malheureusement, il n'y a pas CVA.

Par ontraposée, pas de CNV non plus.

En revan he, par le TSA, on a

jRn (x)j 6 jfn+1(x)j 6 kfn+1 (x)k1 = n +1 1


e qui montre que kRn k1 n!1! 0 et don que P fn onverge uniformément sur R+ .
Séries de fon tions
suites et séries de fon tions 277

P
 SRF.18 0001 Étudier la onvergen e (simple, normale, absolue, uniforme) de la série fn sur R +
, ave

fn : R +
! R(
1
n<x<n+1
x7 ! si
n
0 sinon.

 [srf :10℄ 4.3.1.h

P
 SRF.19 0001 Étudier la onvergen e (simple, normale, absolue, uniforme) de la série fn sur C n U, où
on a posé
2n
fn(z ) =
: 2n
z +1
P
Cal uler, pour tout x2C n U, la valeur de n> fn(x). 1

 [srf :11℄

 SRF.20 0001 0102 Montrer que, si f : [ 1; 1℄ ! R est une fon tion paire, alors il existe une suite (Pn )n2N
de polynmes pairs qui onverge uniformément vers f .

 [srf :12℄ On prend ^ n )n2N


(Qn )n2N qui onverge uniformément vers f , alors (Q onverge uniformément vers f^ = f , il sut
alors de poser ^ n ).
Pn = 12 (Qn + Q

e nx
 SRF.21 0001 On pose, pour tout n 2 N et tout x2R +
: fn(x) = .
(n + x) 2

i) Étudier la onvergen e de ette série sur R . +

ii) Étudier la ontinuité de sa somme S.


iii) Montrer que S est positive et dé roissante sur R +
.

iv) Que vaut S(0) ? Cal uler limx!1 S(x).


v) Montrer que S est de lasse C . 1

vi) Montrer qu'elle est onvexe.


vii) S est-elle dérivable en 0 ?

 [srf :19℄

x
 SRF.22 0001 Pour tout entier n > 1, on pose un (x) =
n(1 + nx) 2
.

P
i) Quel est le domaine D de dénition de la série un .
P
ii) Étudier la onvergen e simple de la série de fon tions un sur D .
P
iii) Étudier les variations de la fon tion
P
un . Que peut-on on lure pour la onvergen e de un ? La somme S
de la série un est-elle ontinue ?
Séries de fon tions
278 suites et séries de fon tions

iv) Montrer que la somme S est dérivable pour tout x 6= 0 de D .


X
N

v) N étant un entier > 1, on pose S (x) = N un (x). Montrer qu'il existe un réel > 0 (dépendant de N)
n=1
tel que, pour tout 0 < x < , on ait
S(x)
> S x(x) > 12 1
X
N
N
:
x n=1
n
En déduire la limite en 0 de S(x)=x. S est-elle dérivable en 0 ?

 [srn :19bis℄ i) Un R n f ng, don D =PR n f 1; 21 ; 13 ; : : :g.


est dénie sur
P
ii) ❏ Soit x 2 D . Alors jun (x)j  n 1jxj , or la série
3
1
n est sommable (Riemann) don la série
3 un (x) onverge
absolument par omparaison de séries positives, don onverge. ❏
En onséquen e de quoi il y a onvergen e simple sur D.
iii) On al ule u0n (x) = n(1+
1 nx
nx)3 s'annule en x = n1 , et un (1=n) = 1=4n2. De plus un (0) = un (+1) = 0, don on
a l'allure suivante de la fon tion un :

On en déduit la onvergen e normale sur R+ .


De même, si [a; b℄ est un segment de D \ R , alors pour tout n 2 N
tel que n > jbj, jun j atteint son maximum
b, qui vaut b=n(1 + nb)2 . On a don onvergen e normale sur tout segment [a; b℄ de R n ( N ).
en

En on lusion : la somme S est ontinue en tout point de D .

iv) Soit [a; b℄ un segment de D n f0g.


1er as : on est dans R + . Alors pour tout n > 1=b, on a
 
8x 2 [a; b℄; ju0n(x)j 6 n(1nb+ na1 )3 = o n13 ;
P
e qui montre la onvergen e normale de u0n sur [a; b℄.
2e as : on est dans R . Alors pour tout n > 1= jaj, on a
 
8x 2 [a; b℄; ju0n(x)j 6 n(11 ++ nn jjabjj)3 = o n13 ;
P
e qui montre la onvergen e normale de u0n sur [a; b℄.
Con lusion : S est dérivable en tout point de D non nul.

0.2

x
-1 1 2 3 4 5
0

-0.2

-0.4

-0.6

-0.8

-1

Autre solution : on étudie u0n


et on montre qu'elle présente un maximum (en valeur absolue) en 2=n, valant
1=27n, e qui n'est pas sommable. En revan he, omme ju0nj est dé roissante pour x > 2=n, la norme innie
0
sur [a; +1[ vaut, pour n > 2=a, jun (a)j qui veut
1 na 1
n(1+na)3 = O( n3 ), et ette fois- i 'est sommable, e qui
prouve la CVN sur [a; +1[, et tout le tralala.

v) Il existe > 0 tel que N 6 21 , alors 11n > 12 pour tout n 2 [ 1; N℄℄ don , pour tout x 2 [ ; ℄, on a
N
un(x) 1 SN (x)
> 21n > 12 1
X
= don :
x n(1 + nx) x n=1 n

Séries de fon tions


suites et séries de fon tions 279

Or la suite SN (x)=x N est roissante pour tout x 2℄ 1; 1[, e qui montre que
  N
S(x)
1
> SNx(x) > 12 1
X
8x 2 0;
2N
;
x n
:
n=1

Or S(0) = 0, don le résultat pré édent étant vrai pour tout N 2 N , on en déduit que
S(x) S(0)
x 0 tend vers +1
+
en 0 .

Con lusion : S n'est pas dérivable en 0.

 SRF .23 0102 (K)  ENSAMPT96Pour tout entier n > 1 et pour tout réel x, on pose un(x) =
x
:
n(1 + nx ) 2

P
i) Étudier la onvergen e simple de la série de fon tions un .
ii) Étudier les variations de la fon tion un .
P
Que peut-on on lure pour la onvergen e de un ?
P
La somme S de la série un est-elle ontinue ?
iii) Montrer que la somme S est dérivable pour tout x 6= 0.
X
N

iv) N étant un entier > 1, on pose S (x) = N un (x).


n=1
Montrer qu'il existe un réel > 0 (dépendant de N) tel que, pour tout 0 < jxj < , on ait
S(x)
> S x(x) 1X1 N

x
N
> 2n n
:
=1

En déduire la limite en 0 de S(x)=x.


S est-elle dérivable en 0 ?

 [srf :20℄ i) Pour tout n 2 N , un(0) = 0. Pour tout x 2 R , diérent de 0, un ( x) = un(x). Il sut d'étudier la série
sur R+ .
1
Quand n tend vers +1, x > 0, un (x)  don
n2 x
P
La série de fon tions un onverge simplement sur R .
n(1 + nx2 ) 2x2 n2 n n2 x2 1 nx2
ii) u0n (x) = = = . Nous en déduisons le tableau de variations de
n2 (1 + nx2 )2 n2 (1 + nx2 )2 p n(1 + nx2 )2
un sur R+ : roissant de 0 (valeur
P
0) jusqu'à 1= n (valeur 1=2n
3=2 ) puis dé roissant jusqu'à l'inni (valeur 0).
Conséquen es pour la série un : On a onvergen e normale, don
La somme S est ontinue.
iii) On étudie la fon tion u0n. On a pour tout n 2 N :

 
2x 4 4 nx2 x 2 x 3 + nx2
u00 (x) =
n =
(1 + nx2 )2 (1 + nx2 )3 (1 + nx2 )3
p
Don u0n est dé roissante de 0 jusqu'à 3=n, et tend vers 0 quand x tend vers +1. De plus,
r !
1 3 1
u0n (0) = et u0 n = :
n n 8n

Séries de fon tions


280 suites et séries de fon tions

h h
SoitÆ un réel stri tement positif xé. Comme, pour n assez grand, u0n est roissante sur Æ; +1 , il existe N2N
 
dépendant de Æ , tel que pour tout n > N, tout x 2 Æ; +1 ,


1 nÆ2
ju0 (x)j 6
n n(1 + nÆ2 )2
:
P j1 nÆ2 j P
un (x) est simplement onvergente.
La série n>1 n(1+nÆ2 )2 est onvergente et d'après la question 1, la série
Don , par théorème de dérivation terme à terme,

La somme S est dérivable pour tout x 6= 0.


iv) Soit N xé entier stri tement positif. Alors pour 0  n  N, pour tout x 2 R ,
1
1 = nx2 6 1 + Nx2 ; don
1 + nx2
> 1 +1Nx2
 
et il existe 2 R + tel que 1 + N 2 6 2 et don pour x 2 ; :

1
1 + nx2
> 1 +1Nx2 > 1 +1N 2 > 21
d'où
SN (x) 1 1 1
= + + + :
x 1(1 + 1x2 ) 1(1 + 2x2 ) N(1 + Nx2 )
Don , d'après e qui pré ède, pour tout x 2 R , 0 < jxj < , on a l'inégalité demandé :

N
S(x)
> SNx(x) > 12 1
X
:
x n=1 N

S(x)
On en déduit que ! +1 et don que S n'est pas dérivable en 0.
x x!0

 SRF.24 0001  e3aPC2000 é rit


On onsidère la suite de fon tions (fn)n2N dénies sur [0; +1[ par

8n 2 N ; 8x 2 [0; +1[; fn (x) = fn(x) + 21 e x 


f (x) = 0
0 et +1
2
fn (x) :
2

i) Montrer que, pour tout x 2 [0; +1[ :


x x  1 x 1
e fn (x) = e fn(x) (x); (x) = 1 e f (x):
2 n

+1
2
Prouver que, pour tout n 2 N , x 2 [0; +1[, : 0 6 fn(x) 6 e x. En déduire que la suite (fn)n2N est
roissante et onvergente. Pré iser sa limite.

ii) Soit a 2℄0; +1[. Montrer qu'il existe ka 2℄0; 1[ tel que :

8x 2 [0; a℄; e x fn (x) 6 ka e
+1
x fn (x) :
(fn )n2N sur [0; a℄ pour tout a 2 R  .
En déduire la onvergen e uniforme de la suite +

iii) On pose un = 1 fn (0). Montrer que, pour tout n 2 N , un = 2


n 1 2
. Étudier la onvergen e de la série
de terme général un .

Séries de fon tions


suites et séries de fon tions 281

 [srf :30℄ i) Cal ul. Ré urren e pour montrer 0 6 fn (x) 6 e x.


❏ 8x 2 R + ; f
0 (x) = 0 don l'en adrement est vérié au rang 0.
❏ On suppose l'en adrement réalisé au rang n ; au rang n + 1 :
1
fn+1(x) = fn (x) + (e 2x fn2 (x)) > 0
2
et
e x fn+1 (x) = (e x fn (x))(x) ;
or fn (x) 6 e
x =) (x) > 1 e x > 0 pour x > 0, don fn+1 (x) 6 e x :
Par suite, l'en adrement est vrai au rang n + 1. ❏ On en déduit qu'il est vrai pour tout n 2 N .

De plus : fn+1 (x) fn (x) = 12 (e 2x fn2(x)) > 0 pour tout x > 0 : la suite (fn )n2N est don roissante. Pour
tout x xé, la suite (fn (x))n est roissante ; étant majorée par e
x , elle est don onvergente.

La fon tion ' : u 7 ! u +
1 e 2x u2 étant ontinue sur R, la limite l(x) de la suite est un point xe de ':
2 x
On en déduit que l (x) = e ; omme de plus, la suite est positive ou nulle, la limite ne peut qu'être égale à
e x:
La suite (fn ) onverge simplement sur R
+ vers x 7 ! e x :
ii) Soit a 2℄0; +1[. On a
1 x 1 a
8x 2 [0; a℄; 0 6 (x) 6 1
2
e 61
2
e = ka :

On en déduit que : 8x 2 [0; a℄ 0 6 e


fn (x) 6 kan  e x 6 kan :
x
Comme limn ka = 0, on on lut que (fn )n2N onverge uniformément sur [0; a℄ vers x 7 ! e x:
n
iii) On pose un = 1 fn (0). On a : un+1 = un (0) = 12 u2n , don
2 n
 2n
1 1 1
     22n1 (u0 )2 = (2u20n) = 2 u20 = 21 2n :
n
un = u2n
2 1= 
2 22 1 1

un+1
un = 12 un n!1! 0 ; la série de terme général un étant à termes positifs est onvergente en vertu de la règle

de d'Alembert.

Intégration, onvergen e dominée

Z + 1 sinn x
 SRF.25 0001 Déterminer, si elle existe, lim
n!1 x
dx.
1 2

 [srf :16℄ Vers 0, mais il faut séparer ℄0; 1℄ et [1; +1[.

Z + 1 e x=n
 SRF.26 0001 Déterminer, si elle existe, lim
n!1 1+x
dx. 2
0

 [srf :17℄ =2 ;

Z +1 ne x2 os x
 SRF.27 0001 (??) Déterminer, si elle existe, lim
n!1
dx.
1 1+n x
Indi ation :
2 2

On pourra utiliser un hangement de variable approprié.

Intégration, onvergen e dominée


282 suites et séries de fon tions

 [srf :18℄ Solution ompliquée On ommen e par montrer

Z +1
ne x os x
2

lim
n!1 a 1 + n2 x2
dx = 0 8a > 0;
grâ e à la onvergen e dominée.

" > 0, il existe  tel que pour tout x 2 [0; ℄, e x os x 1 6 2" , e qui montre que, puisque
2
En suite, soit

Z 
n 
2 2 dx n!1! ;
0 1+n x 2
il existe N1 2 N tel que, pour tout n > N1 ,
Z   Z
n

2 x2 dx fn (x) dx 6 2":
0 1 + n 0
Enn,  étant xé, il existe N2 tel que pour tout n > N2 , on a
Z
+1
ne x os x
2

dx 6 "
 1 + n2 x2

e qui montre que pour n > N = max(N1 ; N2 ),


Z 1


fn (x) dx
2
6 3":
0
Solution simple On pose y = nx, et on trouve
Z +1
e y =n os(y=n)
2 2

In = dy;
1 1 + y2
et on a onvergen e simple vers
1
1 + x2
ainsi que domination par
1 qui est intégrable.
1+x2
Réponse : .

 SRF.28 0001 0102


 x n
i) Montrer que, pour tout réel x 2 R , la suite (un )n2N dénie par le terme général un = 1 + onverge,
n
et lim u
n!1 n
= ex .
ii) Montrer que, pour tout x 2℄ 1; +1[, on a ln(1 + x) 6 x.
iii) On pose, pour tout x 2 R

et tout n 2 N :
+

 x n
fn(x) = 1 + e x:
2

n
Z 1
 x n
Montrer que fn (x) 6 e x pour tout x2R +
et tout n 2 N . En déduire lim
n!1
1+ e 2x dx.
0
n

 [srf :21℄ i) ❏ Soit x 2 R, alors


  
x x 1
ln 1 + = +o ;
n n n
e qui montre que
 x n
ln 1 + = x + o(1);
n

et don ln 1 + nx n onverge vers x ; par ontinuité de l'exponentielle, on a lim un = ex .
Intégration, onvergen e dominée
suites et séries de fon tions 283

ii)

 SRF.29 0102  CCPMP2000


 x n
i) Montrer que, pour tout n 2 N  , et pour tout x 2 [0; n℄, on a 1 6 e x:
Z n n
 x n
ii) Pour tout n 2 N , on pose In = (sin x) 1 dx: Existen e et valeur de la limite de la suite (In )n2N ?
0
n

 [srf :22℄ On peut faire une étude de fon tion

 x n
f1=2 (x) = x  ln 1 ;
n
ou bien appliquer l'inégalité et > 1 + t à  nx .
On pose (
x n x 2℄0; n℄
fn(x) =
1 n sin x si

0 si x > n:

Alors fn est ontinue par mor eaux pour tout n 2 N , et intégrable sur
R 1℄0; +1℄. DeR plus on a CVS vers f (x) = (sin x)e
x
qui est ontinue. De plus jfn j 6 jf j don on a domination, don ! 0 f.1
0 fn n!1

Z 1
tn t n

2

SRF.30  É oles de l'air 94Cal uler, si elle existe, lim dt:


n!1 0
1 t

 [srf :23℄

 SRF.31 0001 ZSoit f : [0; 1℄ ! R une fon tion ontinue.


1
xf (t)
Cal uler lim dt: (On pourra utiliser sans démonstration une version  ontinue  du théorème
x!0+ 0
x +t
2 2

de onvergen e dominée.)

 [srf :24℄ On a
Z 1 Z 1=x
xf (t) f (xy)
dt = dy:
0 x2 + t2 0 1 + y2
Si on pose

fx : R+ !R
(
f (xy) y 6 x1
y7 ! si
1+y2
0 1
siy > x ;

alors fx(y) .v.s.


! f (0)
1+y2 . De plus, f étant bornée par une onstante M (étant ontinue sur un ompa t), on a la
domination

jfx(y)j 6 1 +My2 8y 2 R + ;
on utilise alors le théorème de onvergen e dominée, et

Z +1 Z +1
f (0) 
lim fx (y) dy = dy = f (0):
x!0+ 0 0 1 + y2 4

Intégration, onvergen e dominée


284 suites et séries de fon tions

Z 1
 SRF.32 0102 Étudier la onvergen e de la suite de fon tion x7 ! n(1 +x xn) . Cal uler nlim
!1
x
n(1 + xn )
dx:
1

 [srf :25℄ On a CVU vers 0, et le tout est intégrable et dominable par x=(1 + x3 ) (au moins dès que n > 3) don ça tend
vers 0.

 SRF.33 (? ? ?) Soit k 2 R , k > 0. On suppose que la suite de fon tions (fn)n2N est telle que fn est
k-lipshitzienne pour tout n 2 N , et onverge simplement vers une fon tion f sur un intervalle [a; b℄.
Indi ation : (On ommen era par traiter le as où f = 0.)
Montrer que la onvergen e est uniforme.

 [srf :26℄ ❏ Soit " > 0.


Il existe N2N (b a)=nk 6 ".
tel que

Par ailleurs, en notantai = a + i(bn a) , il y a CVS en tous les ai , pour i 2 [ 0; n℄ , qui sont en nombre ni. Don il
0 0
existe N tel que pour tout n > N , jf (ai )j 6 eps pour i = 0; : : : ; n.

Comme f est k -lipshitzienne, on a alors kf k1 6 ". ❏

SRF.34 0001 0102 (K)


P
 On onsidère la série de fon tions fn ave
xe nx
8n 2 N ; n > 2; 8x > 0; fn (x) =
déf.

ln n
:
i) Montrer qu'il y a onvergen e simple sur R +
.

ii) Montrer qu'il y a onvergen e normale sur tout intervalle du type [a; +1[ ave a > 0.
iii) Montrer qu'il y a onvergen e uniforme sur R +
.
1
X
iv) Que peut-on dire de la somme F= fn ?
n=0
v) Montrer que F est de lasse C sur R  . 1 +

vi) Montre que F n'est pas dérivable à droite.

vii) Montrer que, pour tout k 2 N ,


lim xk F(x) = 0:
x!1

 [srf :26bis℄ i) On remarque que fn (0) = 0 pour tout n 2 N don la suite onverge simplement en 0. Si x > 0, la série
n7 ! xe nx= lnP n est manifestement onvergente (d'Alembert par exemple). Con lusion : il y a onvergen e
simple de la série fn sur R + .
ii) On étudie fn :
(1 nx)e nx
fn0 (x) = ;
ln n
1
don le maximum de fn a lieu en x = 1=n, et vaut fn (1=n) = 1=(en ln n). Évidemment la série des n ln n n'est
pas sommable. C'est pourquoi il n'y a pas onvergen e normale sur R . En revan he, si a > 0, pour n > 1=a,
+
le maximum de fn est à gau he de a, et alors

na
kfn k[1a;+1[ = fn (a) = aln
e
n
;
et ette série est bien onvergente, d'après la question i).
Intégration, onvergen e dominée
suites et séries de fon tions 285

iii) Puisqu'on n'a pas onvergen e normale sur R + , il faut don majorer la série des restes. on pose don
1
X
RN = fn ;
n=N+1
et on remarque pour ommen er que RN (0) = 0. Enn, pour tout x > 0 et pour tout n > N, on a
xe nx
0 6 fn (x) 6 ;
ln N
et don , par sommation,

x X1 xe Nx (x)
0 6 RN (x) 6 (e x )n = x 6 ln(N
ln(N + 1) n=N+1 (e 1) ln(N + 1) + 1)
où l'on a posé (x) = exx 1 . Or  est prolongeable par ontinuité en 0 en posant (0) = 1, et tend vers 0 en
+1, don est borné sur R1 . On a don une majoration valable sur R+ tout entier (et pas seulement R+ ), et
en posant M = sup , on a

8x > 0; jRn (x)j 6 ln(NM+ 1) ;


P
e qui montre que kRn k1 6 ln(N+1) et don tend vers 0. Ce i montre la onvergen e uniforme de la série
M fn
sur R + .
iv) On en déduit que F est ontinue sur R+ .
P 0
v) On montre que la série fn est normalement onvergente sur [a; +1[ et e, pour tout hoix de a > 0. En eet,
pour tout n > 1=a et pour tout x > a, on a

nx
jfn0 (x)j = (nx 1) eln n 6 nfn(x) 6 nfn (a);
et la série des nfn (a) est onvergente.
On en déduit, par théorème de dérivation, que F est de lasse C 1 sur R + (attention : pas en 0, hélas !), et que
pour tout x > 0, on a
1
X e nx
F0 (x) = (1 nx) :
n=2 ln n
vi) Posons T(x) = S(x)=x pour tout x > 0 et montrons que T tend vers l'inni en 0. Or,
X1 e nx
T(x) =
n=2 ln n
est une somme d'appli ations dé roissantes, don est elle-même dé roissante. Il sut don de montrer que T
n'est pas majorée en 0.
❏ Supposons que T soit majorée par un réel M. Alors, pour tout entier N > 2 et pour tout x > 0, on aurait
N
X e nx
06 6M
n=2 ln n
et il est possible, la somme étant nie, de faire tendre x vers 0, e qui montre que
N
X 1
6 M;
n=2 n
ln
et e pour tout N 2 N, 1= ln n diverge. ❏
e qui n'est etainement pas vrai puisque la série des
T(x)
On en déduit don lim = +1. Or F(0) = 0, don F n'est pas dérivable à droite. Le graphe de la fon tion
x!0+ x
F présente don une demi-tangente verti ale, omme on le voit d'ailleurs sur la gure i-dessous, qui présente les
sommes partielles de la série.

Intégration, onvergen e dominée


286 suites et séries de fon tions

0.5

0.4

0.3

0.2

0.1

0 0.5 1 1.5 2
x

vii) La propriété que l'on demande de montrer s'appelle : dé roissan e rapide de la fon tion F.
Pour la montrer, on ommen e par noter que 'est l'exponentielle qui va tout faire, le ln n ne sert à rien, on
majore alors fn (x) par xe nx = ln 2. On en déduit
X1 x(e x )n xe x e x
0 6 F(x) 6 = x 1) = ln 2 (x);
n=2 ln 2 (ln 2)(e
ave (x) = x=(ex 1) fon tion bornée sur R+ . On a don
M x
8x > 0; 06
ln 2
e ;
e qui sut pour montrer la propriété désirée.

P
 SRF.35 0102 Étudier la onvergen e et al uler la somme de la série de fon tions fn ave
8n 2 N  ; 8x 2 R  ; fn(x) = nx e 2 nx :
P1
En posant F= n=0 fn , al uler F(0) et lim+ F(x). Commentaire ?
x! 0

 [srf :27℄ On montre d'abord la onvergen e normale sur [a; +1[. Puis, on pose F =
P
fn et on remarque que
X 1 X e x
h(x) = e nx = h0 (x) = ne nx =
1 e x (1 e x )2
x2 e x
don F(x) = .
(1 e x )2
De plus, lim F(x) = 1 6= F(0) = 0.
x!0+

0.8

0.6

0.4

0.2

0 0.5 1 1.5 2
x

Intégration, onvergen e dominée


suites et séries de fon tions 287

Z +1
 SRF.36 Montrer que e x ln x dx = , où est la onstante d'Euler dénie par
0

n
X 1
= ln n + + o(1):
k=1
k
Indi ation : On utilisera la suite de fon tions
( x n
1 si x 2 [0; n℄
fn (x) = n
0 si x > n;

dont on sait qu'elle onverge simplement


Z
vers e x .
n 1 yn+1 1
On al ulera ln n + n yn ln(1 y) dy par une intégration par partie, en hoisissant y 7! omme
n+1 0 n+1
1 yn 1
primitive de y 7! y n an de faire apparaître la fra tion .
1 y

 [srf :29℄ On a don


Z n Z +1
x n
1 ln x dx n!1! e x ln x dx:
0 n 0
Or
Z n Z 1
x n   x
1 ln x dx = n yn ln n(1 y) dy y=1
0 n 0 n
Z 1
n
= ln n + n yn ln(1 y) dy:
n+1 0

On ee tue un IPP, et on hoisit y 7! yn+1 1 omme primitive de y 7! yn, e qui donne, les termes de bord
n+1
disparaissant :

Z 1  n+1 1 Z 1 n+1
y 1 1 1 y
yn ln(1 y) dy = ln(1 y) dy +
0 n+1 O 0 n + 1 1 y
!
Z 1 n+1 Z 1 X n
y 1 1 1 k
= dy = y dy
0 n+1 1 y n + 1 0 k=0
1 nX +1
1
= :
n + 1 k=1 k
On a alors
Z n !
nX
+1
x n n 1
1 ln x dx = ln n :
0 n n + 1 k=1 k

Z 1 p
 SRF.37 0001  É rit ENSAMPC-97 On onsidère la suite (an )n2N de terme général an = tn 1 t dt.
2

i) Montrer que la série de terme général ( 1)n an onverge.


P
ii) Prouver que sa somme s= ( 1)n an vaut  1. (On étudiera pour ela la suite des sommes partielles.)
n>0
2

iii) Déterminer la fra tion rationnelle (n) telle que an = (n)an 2 pour tout n > 2.

Intégration, onvergen e dominée


288 suites et séries de fon tions

iv) Pourn > 1, montrer que un = n(n + 1)(n + 2)an an vaut une ertaine onstante K à pré iser.
déf.
1

v) Montrer que la série de terme général an onverge, et al uler sa somme  .

 [srf :28℄ i) an dé roît, tend vers 0 par le théorème de onvergen e dominée, on applique le CSA.
ii) On al ule

n
Z 1X Z 1 Z 1r
p 1 tn+1 p 1 t
Sn = ( 1)k tk 1 t2 dt = 1 t2 dt n!1! dt
0 k=0 0 1 t 0 1+t
grâ e au théorème de onvergen e dominée.
Ou bien on al ule
Z =2 p
an = sinn x 1 sin2 x os x dx
0
Z =2 Z =2 Z =2
= sinn x os2 x dx = sinn x dx sinn+2 x dx = In In+2
0 0 0
N
X
( 1)n an = I0 I1 + ( 1)N IN+1 + ( 1)N+1 IN+2
n=0
or lim IN = 0 par le th. de onvergen e dominée, don la série a pour limite

I0 I1 = 1:
2

 SRF.38 Étudier la onvergen e simple et uniforme de la suite (fn )n2N de fon tions de [0; 1℄ dans R dénie
par f 0  1 et la relation de ré urren e
Z x
8n 2 N ; 8x 2 [0; 1℄; fn (x) = 1 +
+1 fn(t t ) dt:
2

Indi ation : On pourra étudier la série de fon tions asso iée, en posant gn = fn+1
0

fn , après avoir montré que,


pour tout n 2 N , la fon tion gn est roissante.

 [srf :34℄ On pose pour tout n 2 N : gn = fn+1


déf.
f . Alors g0 (x) = x et
Z x
8n 2 N ; 8x 2 [0; 1℄; gn+1 (x) = gn(t t2 ) dt:
0
On monrte par ré urren e que gn est positive et roissante. Or 0 6 t t2 6 1
4 pour tout t 2 [0; 1℄, don
Z x Z x    
1 1
0 6 gn+1 (x) = gn(t t2 ) dt 6 gn 0 dt = xgn :
0 0 4
P
On en déduit que 0 6 gn+1 (x) 6 xgn (1=4) 6 (1=4)n+1 . La série gn est don normalement onvergente sur [0; 1℄,
don la suite (fn )n2N est uniformément onvergente sur [0; 1℄.

 SRF.39 0102 (b) Étudier la onvergen e (simple, uniforme, normale) des séries de fon tions de terme
général

x
fn(x) = xn e nx ; I = [0; +1[ gn (x) =  ; I = [0; +1[
(1 + nx) 1 + (n + 1)x
( 1)n e nx ( 1)n
hn (x) = ; I = [0; +1[ kn (x) = ; I = R:
n+1 x +n 2

Intégration, onvergen e dominée


suites et séries de fon tions 289

 [srf :35℄

 SRF.40 0102 (?) On pose, pour tout


P
n 2 N : fn : R ! R ; x 7 ! fn(x) = ( 1)n xn=n: Pour quelles
valeurs de x 2 R la série de fon tion fn est-elle simplement onvergente ? Montrer qu'elle est uniformément
onvergente sur [0; 1℄. Montrer que, pour tout x 2 [0; 1℄, sa somme est égale à ln(x +1). En déduire la somme
X1 ( 1)n 1

de la série .
n =1
n

 [srf :36℄ Pour x 2℄ 1; 1℄. On évalue ensuite le reste sur [0; 1℄ et grâ e au CSA, il tend vers 0. Puis la série étant dérivable
terme à terme ( ar la série dérivée est une série géométrique) sur [0; 1[ et sa dérivée étant 1=(1 + x), on en déduit la
valeur de la série. Enn, on utilise un théorème de ontinuité sur le bord de l'intervalle de dénition.

 SRF.41 Étudier la onvergen e simple, uniforme et normale sur l'intervalle I des séries de fon tions
(
xn ln x si x 2℄0; 1℄ ( 1)n x
; I=R
+1

fn(x) = gn (x) =
0 si x = 0; (1 + x )n
2

hn = ( 1)n fn ; I = [0; 1℄:

 [srf :37℄

SRF.42 0102 (b)


X
 Montrer que la série nxe nx2 onverge uniformément sur tout ompa t de R +  , et
que sa somme f (x) est la dérivée d'une fon tion onnue. En déduire f (x) pour tout x > 0.

 [srf :38℄ x 7 ! nxe nx2 est la dérivée de x7 ! 12 e nx2 . F est alors une série géométrique.

X Z =2
 SRF.43 (??) Convergen e et somme de la série ( 1)n osn x d x.
0

 [srf :40℄ On n'a pas onvergen e normale ou uniforme, don le théorème du ours ne s'applique pas.
P1
On note S= n=0 fn (bien dénie grâ e au CSA) et Rn le reste. Alors

Z N Z
X Z
S(x) d x = fn (x) d x + RN (x) d x;
n=0
R R
puisqu'on ne permute que et une somme nie. Il sut de montrer que RN (x) d x tend vers 0. Or justement
Z
1
=2 Z =2 X Z =2
osN+1 x
Z =2

( 1)n osn x d x 6 dx 6 osN+1 x d x !0
0 0 0 1 + os x 0 N!1
n=N+1
don
1
X Z =2 1
Z =2 X Z =2
1
( 1)n osn x d x = ( 1)n osn x d x = d x = 1:
n=0 0 0 n=0 0 1 + os x

Intégration, onvergen e dominée


290 suites et séries de fon tions

 SRF.44 (?) Étudier la série de fon tions


P
un ave un : R ! R; x 7 ! x 1 n 2 2
. Montrer que la somme

est périodique.

 [srn :41℄
R1 n
 SRF.45 Soit f 2 C ([0; 1℄; R ). On suppose que la série de terme général un = 0
x f (x) d x onverge. Que
vaut f (1) ?

 [srf :42℄ Il faut que f (1) = 0.

 SRF.46 (b) Soit (fn )n2N une suite de fon tions dénies sur [0; 1℄ qui onverge uniformément vers f sur ℄0; 1[.
Montrer que la onvergen e est en réalité unirofme sur [0; 1℄.

 [srf :43℄

 ( .47 (??)
SRF Soit f : [0; 1℄ !R une fon tion ontinue telle que f (1) = 0. Pour tout n 2 N, on pose
[0; 1℄ !R
fn : Montrer que la suite (fn )n2N onverge uniformément sur [0; 1℄.
x 7 ! fn(x) = xn f (x):
 [srf :44℄
Z 1 e t
CCP-2001 (b)
+

 SRF.48  Cal uler lim


n!1 n+t
dt.
0

 [srf :45℄ Chaque intégrale existe bien grâ e à l'exponentielle, et on a trivialement

Z +1 Z 1
e t 1 1
06 dt 6 e t dt = :
0 n+t n 0 n
La limite her hée est don 1 sans avoir à re ourir aux théorèmes du ours.

8
< [1; + 1[ ! R
 SRF.49  CCPPSI2000 Pour tout n > 3 on dénit fn :
: x 7 !
x
:
(1 + x)n
i) Montrer que toutes les fon tions fn sont intégrable sur [1; +1[.
P
ii) Montrer que la série fn onverge simplement vers une fon tion f à déterminer.
R 1
iii) En déduire que la série de terme général gn = fn onverge, et al uler sa somme.
+
1

 [srf :46℄ i) T.

Intégration, onvergen e dominée


suites et séries de fon tions 291

ii) Pour tout x 2 [1; +1[, on a


1
X x x(1 + x) 3 1
(1 + x )n = 1 = (1 + x)2 :
n=3 1
(1 + x)
iii) Puisqu'on somme des fon tions positives, le théorème de onvergen e monotone permet de on lure que

1
X Z +1 Z 1 1
Z +1
1 1
gn = f= dx = dx = :
n=3 1 1 (1 + x)2 2 x2 2
(Sauf erreur de al ul).

Ré olte Oraux

Suites de fon tions

Z n
pt
1

 SRF.50  Centrale MP 01 (C. Simon) Étudier la onvergen e de la suite (In )n2N ave In = dt.
0 1 t 3

 [srf-r :28℄

 SRF.51  CCP MP 01 (C. Simon) Soit (fn)n2N une suite de polynmes onvergeant uniformément
vers f sur R . Montrer que f est un polynme.

 [srf-r :29℄ Soit " > 0. Il existe un entier N 2 N tel que pour tout p > N et pour tout x 2 R,
jPN (x) Pp(x)j 6 ";
or tous les polynmes bornés sont onstants, don Pp PN = p pour tout p > N. On montre ensuite que la suite
( p )p>N onverge vers f (0) PN (0), et on en déduit que
f = PN PN (0) + f (0):

 SRF.52  TPE MP 01 (D. Malivoir) On onsidère, sur R + , la suite de fon tion fn (x) = (1+x=n) n x 1=n .
i) Montrer que (fn )n2N onverge uniformément sur tout segment in lus dans ℄0; +1[.
R
ii) On pose an = 0+1 fn (x) d x. Étudier la suite (an )n2N .
iii) Retrouver le résultat pré édent en utilisant le théorème de onvergen e dominée.

 [srf-r :12℄

 SRF.53 
RTPE
 n
 MP 01 (F. Guenzi) On pose fn : t 7 ! tn sin t sur [0; ℄. Convergen e de la suite (fn)n2N ?
In = t sin t dt. Monotonie et onvergen e de (In )n2N ?
Indi ation :
On pose
0

Utiliser des DSE, Taylor-intégral ; fn est un reste de série.

Ré olte Oraux
292 suites et séries de fon tions

 [srf-r :13℄

 SRF.54  TPE MP 01 (C. Berbain) Soit m 2 N  . Soit (Pn)n2N une suite de polynmes de R m [X℄,
onvergeant simplement vers une fon tion f. En utilisant l'interpolation de Lagrange sur (m + 1) distin ts
de [a; b℄, montrer que f est un polynme dont le degré est inférieur ou égal à m, et que la onvergen e est
uniforme.

 [srf-r :19℄

 SRF.55  CCP PC 01 (J. Dupont) Étudier la suite de fon tions (fn )n2N dénie sur [0; 1℄ par fn(x) =
n x(1 nx) si x 2 [0; 1=n℄ et fn(x) = 0 si x 2 [1=n; 1℄. Quel est le domaine de dénition ? Y a-t-il onvergen e
2

simple, normale ? Sur quel ensemble peut-on trouver onvergen e uniforme ?

 [srf-r :20℄

 SRF.56  TPE MP 01 (N. Bertrand) Soit f 2 C ([0; 1℄; R ) telle que f (1) = 0. On dénit la suite (fn)n2N
0

par fn (x) = xn f (x) pour tout n 2N et tout x 2 R . Montrer que la suite (fn)n2N onverge uniformément
vers 0.

 [srf-r :21℄

nx sin x
 SRF.57  TPE MP 01 On pose fn (x) =
1 + n x
.

i) Montrer que la suite (fn )n2N onverge uniformément.


R
ii) En déduire que la suite (an )n2N ave an = fn admet une limite.
1
0

iii) En utilisant le théorème de onvergen e dominée, redémontrer le résultat pré édent.

iv) Si 6 1, donner dire tement la limite de (an )n2N .

 [srf-r :23℄

 SRF.58  TPE MP 01 (M. Durupt) On dénit la suite (Pn )n2N de polynmes par P = 1 et Pn
0 +1 =
Pn + X Pn . 2

8x 2 R , 8n 2 N , Pn (x) px = Pn(x) px 1 Pn(x) px .


 
i) Montrer que :
+

ii) Exprimer de même Pn


p +1
p
(x) + x en fon tion de Pn (x) + x.
iii)
+1

Montrer que pour tout x 2 [0; 1℄ et tout n 2 N ,


px 6 P (x) 6 P (x) 6 1.
n n
iv) Montrer que (Pn )n2N onverge simplement sur [0; 1℄ vers f : [0; 1℄ ! R ;
+1
p
x 7 ! x:
v) Donner le sens de variation de x 7 ! Pn (x)
px et elui de x 7 ! P (x) + px sur [0; 1℄.
n
vi) Montrer que (Pn )n2N onverge uniformément vers f.

Suites de fon tions


suites et séries de fon tions 293

 [srf-r :24℄
Z n
n 2 N  , on pose In = p1x+ xn dx. En ee tuant
1

 SRF.59  CCP PC 01 (M. Sauvadet) Pour tout


0
un hangement de variable, donner un équivalent de (In )n2N .

 [srf-r :30℄ On pose u = xn .

Z  n
1
t
 SRF.60  TPE MP 01 On pose fn (x) = 1
n
tx dt. Montrer que la suite (fn )n2N onverge vers
R
f (x) = +1 txe t dt.
0

n! n x 1+

f (x) = nlim
(1 + x)(2 + x)    (n + x)
Montrer que .
!1

 [srf-r :31℄

 SRF.61  CCP PC 01 (N. Herment) On pose, pour tout entier n 2N et pour tout x 2 [0; +1[ :
ln(1 + x=n)
fn(x) = .
x(1 + x ) 2

i) Dis uter l'intégrabilité de fn sur [0; +1[.


R +1
ii) On pose un = n 0
fn (x) d x. Étudier la onvergen e de la suite (un )n2N et sa limite.

 [srf-r :32℄
Séries de fon tions

1
X ntn
 SRF.62  XESPCI PC 01 (G. Lepesqueux) On pose f (t) =
1 tn
, pour t 2 C. Ensemble de
n=1
dénition ? Propriété de f?

 [srf-r :6℄

XZ + 1 1
 SRF.63  ICNA PC 01 (C. Merio) Nature de la série
(ne x x + x2 )n dx ?
0

 [srf-r :1℄ Charlène Merio :  On doit aboutir à des intégrales de Wallis. L'examinateur avait un orrigé de trois pages. 

 SRF.64  Centrale
P
 PC 01 (C. Royal) On pose fn : x 7 ! ( 1)ne nx =n. Étudier les diérents modes de
onvergen e de fn sur R +
.

Séries de fon tions


294 suites et séries de fon tions

 [srf-r :2℄ On a onvergen e simple sur R + grâ e à l'exponentielle et en 0 grâ e au CSA. La onvergen e normale n'a lieu
que sur [a; +1[ pour tout a > 0. Enn,

X1 ( 1)n e nx e nx
jRn (x)j =
n 6
n
6 n1
k=n
toujours grâ e au CSA. Don on a onvergen e uniforme sur R+ .

P
 SRF.65  Mines MP 01 (O. Spet) Convergen e et somme de fn ave fn (x) = nx e 2 nx sur R +
.

P
 [srf-r :3℄ On montre d'abord la onvergen e normale sur [a; +1[. Puis, on pose F = fn et on remarque que

X 1 X e x
h(x) = e nx = h0 (x) = ne nx =
1 e x (1 e x )2
x2 e x
don F(x) = .
(1 e x )2
De plus, lim F(x) = 1 6= F(0) = 0.
x!0+

0.8

0.6

0.4

0.2

0 0.5 1 1.5 2
x

 SRF.66  CCP PC 01 (M. Ja quot)p Étudier la onvergen e simple, normale et uniforme de la série de
fon tions de terme général un (x) = x e 2 x n.

 [srf-r :4℄ Convergen e simple vers 0 sur R+p.


p p p
On al ule u0n (x) = (2x x n)e x n
2 qui s'annule en x = 2= n, et un(2= n) = 4=ne2. Il n'y a don pas de
onvergen e normale.

Y a-t-il onvergen e uniforme sur R+ ?


On montre onvergen e normale sur [a; +1[ ave a > 0.

1
X 1
X
 SRF.67  CCP MP 01 (C. Mi hel) On pose f :x7 ! n x et g:x7 ! ( 1)n n1 x. Déterminer
n=1 n=1
leurs ensembles de dénition, montrer leur ontinuité sur es ensembles. Étudier leur omportement à l'inni.

 [srf-r :5℄

Séries de fon tions


suites et séries de fon tions 295

1
X 1
 SRF.68  Centrale 01 On pose f (x) =
(p + x)2
.
p=1
i) Domaine de dénition de f?
ii) Donner un équivalent de f en +1.

iii) Donner un deuxième terme dans le développement de f.

 [srf-r :7℄

1 1 1  n
 SRF.69  Mines MP 01  vis. Appel  On pose f (x) =
X 1
n
n
(1 x) +
X x 1
.
n n x
2 2
n=1 =1

i) Domaine d'existen e ? Continuité de f?


ii) Dérivabilité de f?
X un
iii) En utilisant :u7 ! , dé omposer f en fon tions élémentaires.
n>
n
1
2

 [srf-r :8℄ On doit trouver f (x) = 1 2


2 (ln x) .

n k
 SRF.70  ENSAI MP 01  vis. Appel  On pose fn(x) = e x
X x
k!
sur R +
. Étudier la onvergen e
k=0
simple et uniforme.

 [srf-r :9℄ Convergen e simple vers 1.

 SRF.71  Mines MP 01 (A. Fua) On pose un (t) = tn os nt pour tout n 2 N 


1
et tout t 2℄0; 2[.
1
X
i) Étudier la série t7 ! un (t).
n=1
ii) Cal uler les sommes partielles (Sn )n2N de ette série.
Z 1

iii) Cal uler lim


n!1
Sn (t) dt.
0
X os nt
iv) En déduire .
n> 1
n

 [srf-r :10℄

 x7 ! xn os nx
2

SRF.72  CCP MP 01 (S. Boulogne) On onsidère la série de terme général .


+x 2 2

i) Étudier la onvergen e absolue.

ii) Étudier la onvergen e uniforme sur [ a; a℄, pour a > 0.


iii) Cal uler la somme de la série.

Séries de fon tions


296 suites et séries de fon tions

 [srf-r :11℄

 SRF.73  CCP MP 01 (S. un (x) = os(


Parouty)
P
nx)=n e vn (x) = sin(nx)=n.
On pose Domaine de
onvergen e simple et uniforme de haque série ? Continuité de un sur R  ?

 [srf-r :14℄
Z 1
et sin nt
 SRF.74  Mines MP 01 (M. Mertz) Déterminer, si elle existe, lim
n!1 t
dt.
0

 [srf-r :15℄ Pas de problème d'existen e de l'intégrale, de plus on peut é rire

Z +1
et=n sin t
In = fn (t) dt ave fn (t) = [0;n℄ ;
0 t
et la suite (fn )n2N jfn (t)j 6 (e sin t)=t, qui n'est hélas ! pas intégrable.
vérie :

Il faut don  ouper  l'intégrale, et majorer la partie [M; +1[, pour trouver in ne e=2.

Z + 1 x 1
X 1
 SRF.75  TPE MP 01 (M. Mertz) Justier l'existen e de
ex 1
d x et de
n 2
. Comparer es
0
n=1
réels.

 [srf-r :16℄ On vérie que


1 1
x X
(n+1)x
X
=x e =x e nx:
ex 1 n=0 n=1
On utilise ensuite le théorème d'intégration d'une série de fon tions (toutes les hypothèses sont justiées !), et on
R +1
intègre terme à terme, en utilisant
0 xe ax d x = 1=a2. On a don égalité entre les deux réels.

1
X a
Z + 1 sin ax
 SRF.76  Mines MP 01 (B. Gérard) Montrer que
a +n
2
= 2
ex 1
pour tout a 2 R.
n=1 0

 [srf-r :17℄ On justie l'existen e de la somme et de l'intégrale, puis on développe

1 e x X1
= = e x e nx ;
ex 1 1 e x n=0
puis on intègre terme à termes la série de fon tions, en justiant.

1
X x
 x7 !
2

SRF.77  TPE MP 01 (B. Gérard) Existen e, ontinuité, dérivabilité et graphe de .


n=1 x +n
4 4

 [srf-r :18℄
Séries de fon tions
suites et séries de fon tions 297

X1 1 X1 1
 SRF.78  Centrale MP 01 Cal uler lim+ et lim
! 1
.
! n n n n
+1 +1
0 +
=1 =1

 [srf-r :22℄

1 SRF.79  CCP PC 01 (A. Fourriere) Montrer l'existen e de la suite (n )n2N telle que 8x 2℄0; [; h x =
X
n sin(nx):
n=1 P
Étudier la onvergen e de la série n sin(nx) sur R .

 [srf-r :25℄

 fn : x 7 !e n2 x
X.80
SRF  INT MP 01 (A. Zimmermann) On pose et on note f la somme de la série

f= fn .
n >
i) Quel est
1
le domaine de dénition de f?
ii) Montrer que lim f (x) = +1, et trouver un équivalent de f en 0.
x!0

 [srf-r :26℄

 SRF.81  Mines MP 01 (A. Zimmermann) Soit (n )n2N une suite stri tement roissante à valeurs dans
R +.
Z + 1
1X 1
X ( 1)n
Montrer que : ( 1)n e n t dt = .
0
n=0 n=0
n

 [srf-r :27℄

Séries de fon tions