Vous êtes sur la page 1sur 3

Nom : VARUKHA Prénom : Kateryna Classe : 3ème C

Traductrice
/
Interprète.

I / Description du métier

Dans ce metier , le traducteur se charge de faire le lien entre des


personnes qui parlent deux langues différentes ; traduisant une langue
étrangère dans une autre , pour permettre aux personnes d'en comprendre le
sens ... Il est donc très important de bien connaître toutes les nuances des
langues pour pouvoir reformuler une phrase dans des termes proches de la
phrase de départ .

Le metier accompli differentes tâches , selon sa spécialité car il y a plusieurs


sortes de traducteurs : ceux specialisés dans la traduction litteraire
( traduction de livres ) ; La traduction technique ( celle qui offre le plus de
possibilités – fiches techniques ,modes d'emplois ...) , juridique ( contrats ...),
l'audiovisuel ( television .. ) , etc .

Les conditions de travail dependent de la personne car le traducteur passe


beaucoup de temps à son bureau , ( pouvant travailler la nuit , et souvent
independament) alors que l'interprète est souvent en déplacement
( Interventions lors de réunions, d'audiences devant les tribunaux, etc.) .

Les qualités requises pour exercer ce métier sont ::


- Etre vigoureux dans son travail ,
- Maitriser parfaitement les langues,
- Etre cultivé / avoir une bonne culture générale ,
- Avoir de bonnes relations avec les clients .

Pour le salaire, tout comme pour les activités , cela depend du type de
traducteur :
- Le traducteur-interprète pouvant être salarié d'une agence de
traduction, d'une organisation internationale , fonctionnaire européen ou
international ( exercant le plus souvent seul , payé à la mission)
Nom : VARUKHA Prénom : Kateryna Classe : 3ème C

- Le traducteur d'édition occupant le statut d'auteur car il est payé en


droits d'auteur, perçevant un pourcentage des ventes de l'ouvrage traduit.
Dans ce cas, il est dans ses intérêts de traduire des auteurs à succès
pour assurer des revenus corrects. (C'est la raison pour laquelle il peut
exercer une autre activité, dans l'édition ou l'enseignement.)

Mais souvent les traducteurs exercent dans des domaines commerciaux ,


technique ou scientifique, activités plus rémunératrices.
> 80 % des traducteurs exercent dans les domaines commercial,
techniques ou scientifiques , activités plus rémunératrices.

Le traducteur technique est rémunéré au contrat, le traducteur littéraire, à la


page. La page de 1 500 signes est payée entre30 et 80 €. Dans la fonction
publique le salaire mensuel d’un traducteur varie de 1 500 à 3 500 € brut
mensuel.

II / Formation et perspectives

Pour les etudes , après la 3eme on peut continuer la seconde generale , puis
choisir un bac scientifique , littéraire ... selon nos envies . Après le bac , on peut
s'orienter vers une classe préparatoire aux grandes écoles ( CPGE ) littéraire ,
ou des études d'anglais ( selon la langue que l'on aime bien ) , puis postuler à
l'ESIT qui forme les traducteurs ou à l'ISIT .

Niveau d'étude requis :Il existe plusieurs filières de formation pour exercer ce
métier. Comme il est dit avant , il est conseillé de passer par des établissements
d'enseignement des métiers de la traduction, par exemple: l' E.S.I.T. (École
supérieure d'interprètes et de traducteurs) à Paris, mais on trouve des école de
langues un peu partout.

Il faut passer un Master Sciences du langage, Didactique des langues


spécialité Traduction éditoriale, économique et technique, (en deux ou
trois ans, c'est selon nos résultats à l'examen d'entrée).
Un Master d'interprète de conférence, (pour ça il faut être titulaire
d'une licence et avoir effectué un séjour d'au moins 12 mois consécutifs
dans un pays de langue étudiée).
Nom : VARUKHA Prénom : Kateryna Classe : 3ème C

Un Master européen en traduction spécialisée (M.E.T.S.), admission avec


un Bac+3 avec en plus un an dans une école étrangère.
On peut également devenir traducteur en passant un D.U. en traduction,
pour l'admission, il faut : Une Licence de l'IPLV + Prépar-DU ou Licence +
une année de formation individualisée (possibilité d'entrée directe à Bac+4
dans certains cas).
Ou un D.U. Interprète de conférence. Conditions d'admission : Bac+4 et
avoir vécu dans au moins un pays de chacune des langues de travail.
Conditions particulières pour les étudiants non francophones.
Il existe encore d'autres possibilités et d'autres filières pour travailler
dans la traduction, comme : Traducteur en affaires internationales,
Traducteur terminologue, Management linguistique interculturel,
Traduction audiovisuelle, Traduction littéraire...

III / Ce qui me plaît et/ou me deplaît dans ce métier

Ce metier me plait car il me ressemble fortement : ayant un goût très


prononcé pour les langues , j'aime les apprendre : Russe , Français , Italien
, Anglais , Japonais .... Je ressens l'envie d'en connaître plus et plus . Une
des autres raison pour laquelle j'aime ce metier est qu'il permet de
mettre ses connaissances au profit des autres .