Vous êtes sur la page 1sur 19
A SSOCIATION CANADIENNE POUR LES N ATIONS U NIES – G RAND M ONTRÉAL U

ASSOCIATION CANADIENNE POUR LES NATIONS UNIES GRAND MONTRÉAL UNITED NATIONS ASSOCIATION IN CANADA GREATER MONTRÉAL

OFFICIERS

Michèle Bertrand

Présidente

Gilles Gingras

Vice-président

Robert Letendre

Secrétaire

Michel Sirois

Trésorier

ADMINISTRATEURS

Renato Cudicio

Louis Dussault

Michel Duval

Paul Gagner

Mario Lavoie

Marie Leclaire

Gaël Pétillon

Mojgan

Pourmoshen

Riham Sayed Omar

Landry Signé

Madeleine Sultan

Nicole Trudeau

Gilles Vincent

ACNUExpress, vol. 3, no. 05, du 1 au 15 mars 2008/ 1 to 15 March 2008

Mot de l’éditeur / A message from the Editor

Dans ce numéro / In this issue:

NOUVELLES DE L’ACNU-GRAND MONTRÉAL /NEWS FROM UNAC- GREATER MONTRÉAL (p.2)

NOUVELLES DE L’ONU / UNITED NATIONS NEWS (p. 3)

Les nouvelles de l’ONU sont des extraits de communiqués de presse de l’ONU ou de certaines de ses agences. Les textes complets sont disponibles aux adresses Internet indiquées en fin d’article (habituellement en français et anglais) / The material presented is derived from Press Material of the UN or its various agencies.Tthe original Press Material is available at the Internet addresses at the end of the article (usually in French and in English).

JOUR INTERNATIONAL DES FEMMES / INTERNATIONAL WOMEN’S DAY (p.

3)

SECRÉTARIAT GENERAL / GENERAL SECRETARIAT (p. 5) LOUISE ARBOUR (p. 6) INTERNET (p. 7) ALIMENTATION / FOOD (p.7) PNUE ET TOURISME / UNEP AND TOURISM (p.10 ) AFRIQUE / AFRICA (p. 11) DAFOUR/ DARFOR (p. 11) IRAN (p. 16) LIBAN / LEBANON (p. 16) PALESTINE (p. 17) RÉGION AUTONOME DU TIBET / TIBET AUTONOMOUS REGION (p. 18)

Questions ou commentaires peuvent m’être adressés à acnu@uqam.ca avec pour objet :

ACNUExpress commentaires./ Questions or comments are welcome through acnu@uqam.ca with, as subject, ACNUExpress comments.

L’éditeur / The editor

Michel Barcelo, OUQ ICU

NOUVELLES D’ACNU-GRAND MONTÉAL / NEWS FROM UNAC-

GREATER MONTRÉAL Activités passées et à venir / Events past and to come

Mercredi 12 mars 2008, de 14h à 19h/Wednesday 12 March 2008, from 2 :00 to 7 :00 p.m.

- ACNU-Grand Montréal - Forum sur les opportunités d’emploi à l’ONU /UNAC-Greater Montréal - Forum on work opportunites at the United Nations

Cet événement organisé à l’intention des étudiants et jeunes professionnels des université montréalaise s’est tenu à l’Université de Montréal grâce à l’accueil chaleureux de la vice- rectrice aux études, Mme Hélène David, et de la direction du département de science politique et de son directeur, M. Philippe Faucher. Nous les en remercions. Nous remercions aussi les conférenciers et le président-directeur général de Montréal International, M. AndréGamache pour leur participation, ainsi que les personnes-ressources qui se sont jointes à nous.

Le Forum a été un grand succès. Au-delà de nos espérances. Près de 400 personnes se sont inscrites représentant bien l’Université de Montréal, l’université McGill, l’UQAM et l’université Concordia étaient très bien représentées. Près de 350 personnes ont participé. Malheureusement nous n’avons pu accueillir toutes les personnes intéressées, faute de salle suffisamment grande pour les accommoder. C’est à regret que nous avons dû refuser l’accès à un bon nombre.

Le compte rendu du Forum sera prochainement porté au site Web de l’ACNU-Grand Montréal à www.montreal.unac.org ainsi que les documents d’information utiles. Nous souhaitons tenir un tel Forum l’année prochaine et nous serons heureux de recevoir des commentaires et des suggestions pour en assurer le succès et répondre aux attentes.

The Forum was organized for the students and young professionals of the four universities of Montréal. All our thanks go to the Vice-rectrice aux études de l‟Université de Montréal, Ms Hélène David, and to the Département de science politique, of the same university, and its Director, M. Philippe Faucher for their generous collaboration. We also thank the guest speakers and the Président and Chief Executive Officer of Montréal International for their participation, as well as other professionals who joined us.

The Forum was a real success, much more that we had expected. Close to 400 registered. Close to 350 could attend. They were students from Université de Montréal, McGill University, UQAM and Concordia among other institutions. Unfortunately, everyone could not participate, due to lack of a room large enough. We were very sorry to have to deny access to a good number of people.

The report of the Forum will found on our Web Site www.montreal.unac.org shortly, with all the useful information. We hope to hold another edition of the Forum next year, and suggestions and comments are welcome.

Pour votre agenda / For your Agenda

CONFERENCE SUR LE DARFOUR / PANEL ON DARFUR Mardi 8 avril 2008, 18h30 to 20h30, Salle des Boiseries, pièce J-2805, UQAM /Tuesday 8 April 2008, 6:30 to 8 :30 p.m., Salle des Boiseries, room J-2805, UQAM.

Nous sommes heureux d’annoncer que l’ACNU-Grand Montréal et la Chaire Raoul-Dandurand organisent conjointement une conférence sur le Darfour. La conférence portera sur la mission de paix au Darfour, la MINUAD, et les pronostics de succès. Quatre panélistes y participeront. M. Michel Duval, ancien ambassadeur du Canada et représentant permanent adjoint à l’ONU, à New York, et M.Gilio Brunelli, directeur, Service des programmes internationaux de Développement et Paix, un organisme humanitaire, www.devp.org, ont confirmé leur participation. Nous annoncerons prochainement les noms des deux autres panéliste, l’un du monde universitaire et l’autre des médias.

On trouvera prochainement les précisions et l’invitation finale au www.montreal.unac.org et sur le site de la Chaire Raoul-Dandurand au www.dandurand.uqam.ca .

We are pleased to announce that UNAC-Greater-Montréal and la Chaire Raoul-Dandurand of UQAM are organizing jointly a panel on Dafur. The panel will focus on the MINUAD and its chance of success. Four panellists will participate. Mr Michel Duval, former Ambassador and assistant permanent representative of Canada to the UN, in New York, and M. and MrGilio Brunelli, Director, Service des programmes internationaux, Développement et Paix, www.devp.org, have confirm their participation. We will announce shortly the names of two other panellists, one from the academic world and one from the media.

Details and final invitation will be posted shortly on www.montreal.unac.org and on the Web site of la Chaire Raoul-Dandurand at www.dandurand.uqam.ca.

NOUVELLES DE L’ONU / UNITED NATIONS NEWS

JOUR INTERNATIONAL DES FEMMES / INTERNATIONAL WOMEN’S DAY

Ban Ki-moon : « Investir dans les femmes et les filles » pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement / Secretary-General calls for investment in women for peace and development

6 March 2008 Greater investment in women and girls will help further economic growth and advance development, Secretary-General Ban Ki-moon has told today‟s commemoration at United Nations Headquarters of International Women‟s Day.

“I am deeply convinced that, in women, the world has at its disposal the most significant and yet largely untapped potential for development and peace,” Mr. Ban said at the event held in New York to mark the Day, observed annually on 8 March.

He stressed that achieving gender equality is not only a goal in itself, but a prerequisite for reaching all the other development objectives, including the Millennium Development Goals (MDGs) the global pledges to slash poverty, hunger, maternal and infant mortality, and other social ills, all by 2015.

6 mars 2008 « L'égalité des sexes n'est pas seulement un but en soi, c'est une condition sine qua non pour atteindre tous les autres objectifs de développement internationaux, dont les Objectifs du Millénaire pour le développement, a déclaré ce matin Ban Ki-moon à l'occasion de la commémoration, à l'ONU, de la Journée internationale de la femme, dont le thème cette année est `Investir pour les femmes et les filles´.

De nombreuses initiatives pour la promotion de l'égalité des sexes et l'émancipation de la femme ont été lancées dans le monde, comme en témoigne le succès des microcrédits, a souligné le Secrétaire général.

Plus de cinquante pays, lors de l'élaboration de leurs budgets nationaux, ont également lancé des initiatives qui prennent en compte l'égalité des sexes.

Les Nations Unies ont joué un rôle crucial, a rappelé Ban Ki-moon en mentionnant le Programme d'action de Beijing de 1995, qui avait appelé à identifier et à mobiliser des ressources en provenance de tous les secteurs pour promouvoir l'égalité des sexes, ainsi que le Consensus de Monterrey de 2002, qui a reconnu que celle-ci constitue un « élément essentiel de la bonne gouvernance » et que l'émancipation des femmes est un « facteur-clé » du développement économique.

« Nous devons pourtant faire bien davantage », a déclaré le Secrétaire général, avant de proposer un certain nombre de pistes pour augmenter les investissements.

Il a notamment recommandé que les ressources publiques soient utilisées de manière à réduire l'inégalité entre les sexes, grâce à une meilleure gouvernance, des budgets prenant en compte cette recherche d'égalité et une participation croissante des femmes aux processus de décision. Les services financiers doivent aussi être mis à la disposition des femmes de manière égale, a recommandé Ban Ki-moon.

Concernant l'ONU, il a proposé de doubler le personnel du Bureau de la Conseillère spéciale pour la parité des sexes et la promotion de la femme, et d'augmenter de façon substantielle les ressources de la Division de la promotion de la femme. « J'espère que l'Assemblée générale soutiendra cela comme une contribution tangible à l'égalité des sexes », a-t-il ajouté.

Il a une nouvelle fois exprimé le souhait de créer, au sein de l'ONU, « une seule entité dynamique et renforcée chargée de l'égalité des sexes », susceptible, selon lui, d'attirer plus de financements et d'obtenir de meilleurs résultats.

UNIFEM et Avon signent un partenariat pour promouvoir l'élimination de la violence à l'égard des femmes / Actress, Avon lend support to UN-led campaign to end violence against women

4 March 2008 Academy Award-winning actress Reese Witherspoon and cosmetics giant

Avon have agreed to lend their voices to United Nations-led efforts to stamp out violence against women as part of a public-private partnership announced today.

4 mars 2008 Le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM) et la

marque de cosmétiques Avon ont annoncé aujourd'hui un partenariat pour lutter contre la violence à l'égard des femmes et promouvoir leur autonomie.

« Grâce à ce modèle de partenariat public-privé, des ressources considérables vont pouvoir être mobilisées et mises au service de l'autonomisation des femmes partout dans le monde », a déclaré Joanne Sandler, la directrice exécutive de Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM), au cours d'une conférence de presse organisée aujourd'hui au siège de l'ONU, à New York.

Avon s'est fixé pour objectif de réunir un million de dollars en 2008 au profit du Fonds d'affectation spéciale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL / GENERAL SECRETARIAT

Diplomatie préventive : création d'une Équipe de réserve d'experts de la médiation / Top UN mediation team now on call for crises around the world

5 March 2008 – A mediation team with some of the world‟s leading experts in ceasefires,

transitional justice, power-sharing and constitutional arrangements is now on standby to help resolve crises around the world, the United Nations‟ top political official announced today. The new UN Mediation Standby Team is part of ongoing efforts to strengthen the ability of the UN‟s Department of Political Affairs to help prevent conflict through assistance to diplomacy, according to B. Lynn Pascoe, the Under-Secretary-General for Political Affairs.

5 mars 2008 Le Département des affaires politiques de l'ONU a annoncé aujourd'hui la

création d'une nouvelle Équipe de réserve d'experts de la médiation, qui sera chargée d'assister les efforts de médiation pendant une crise politique. Deux des six experts de l'équipe se trouvent actuellement au Kenya.

« L'Équipe est constituée d'experts reconnus dans nombre des domaines clef abordés fréquemment dans des pourparlers de paix, par exemple la rédaction de constitutions pour

promouvoir la paix, des formules de partage du pouvoir et des richesses, la promotion de la justice et de la réconciliation et la reconversion des anciens soldats dans la vie civile », indique un communiqué publié aujourd'hui à New York.

Le Secrétaire général aux affaires politiques, B. Lynn Pascoe, a expliqué aujourd'hui lors d'une conférence à New York que cette initiative s'inscrit dans le cadre des efforts entrepris par le Secrétaire général pour développer la capacité des Nations Unies pour la diplomatie préventive (webcast).

L'Équipe, qui pourra être déployée entièrement ou partiellement selon les besoins, est composée de Joyce Neu, des États-Unis, qui sera Chef d'Équipe, de Jeffrey Mapendere, du Zimbabwe, en charge des arrangements de sécurité - des cessez-le-feu à la démobilisation, au désarmement et à la réintégration des combattants - , de Patrick Gavigan, des Etats-Unis et de l'Irlande, pour la justice transitionnelle et les droits de l'homme, de John McGarry, du Canada, chargé du partage du pouvoir, et de Andrew Ladley, de la Nouvelle-Zélande, expert en élaboration de constitution.

LOUISE ARBOUR

Droits de l'homme : Louise Arbour ne sollicitera pas de deuxième mandat

7 mars 2008 Louise Arbour, la Haut Commissaire aux droits de l'homme, qui présentait aujourd'hui son rapport au Conseil des droits de l'homme à Genève, a annoncé qu'elle ne solliciterait pas de deuxième mandat après les quatre années de travail dont elle s'est acquittée, selon le Secrétaire général, avec un « énorme dévouement »

Ban Ki-moon pays tribute to human rights chief, following exit announcement 7 March 2008 Secretary-General Ban Ki-moon expressed “great regret” at the decision of United Nations High Commissioner for Human Rights Louise Arbour to step down at the end of her first four-year term, which she confirmed today in Geneva.

“I have been most impressed by her extraordinary courage, energy and integrity in speaking out forcefully on human rights, which is among the UN‟s most important mandates,” Mr. Ban said, following the announcement Ms. Arbour made at the Human Rights Council the UN body inaugurated under her tenure, which ends in June.

INTERNET

Asie/Pacifique : lancement d'une base de données sur les télécentres communautaires / UN launches initiative to improve Internet access in Asia- Pacific region

11 March 2008 The United Nations Economic and Social Commission for Asia and the Pacific (ESCAP) has launched a new database to promote the development of telecentres community centres where people in the poorest and most remote areas, from farmers to students, gain access to computers and the Internet.

The Telecentre Online Database, covering over 12,000 telecentres in 16 countries, seeks to support research and information exchange for those involved with these e-centres. It also provides statistical data and information on individual countries and specific projects, with information accessible by a keyword search.

11 mars 2008 La Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique CESAP vient de lancer une base de données en ligne des plus de 12.000 télécentres communautaires qui existent dans 16 pays de la région et qui permettent d'améliorer les conditions de vie des populations.

Ces télécentres, qui constituent des points d'accès aux services des télécommunications de base, offrent l'opportunité aux communautés défavorisées de se connecter à Internet et d'apprendre les rudiments de l'informatique et de la télématique, par exemple, « en permettant aux agriculteurs et entrepreneurs ruraux d'être au courant des tendances des marchés, des offres d'emploi, et de la façon de vendre leurs produits », explique un communiqué publié aujourd'hui à Bangkok.

Avec le lancement de la base de données en ligne des télécentres, la CESAP appuie la recherche et l'échange d'informations entre tous ceux qui travaillent dans le secteur du développement et des technologies de l'information et des télécommunications (TIC). La base, qui peut être interrogée avec des critères spécifiques, fournit en effet des données statistiques par pays et zone géographique.

Elle s'inscrit dans le cadre du projet `Knowledge Networks through ICT access points for disadvantaged communities´ développé par les cinq commissions régionales des Nations Unies.

n

ALIMENTATION / FOOD

Les prix alimentaires montent : une nouvelle réalité difficile / High Food Prices - A Harsh New Reality

Des manifestations de masse contre le prix des tortillas à Mexico. Des conflits par rapport au rationnement de la nourriture au Bengale-Occidental. Des émeutes au sujet du prix des céréales au Sénégal, en Mauritanie et ailleurs en Afrique. Enfin, une marche d’enfants pour attirer l’attention du public sur la faim des enfants au Yémen. Cette chaîne d’événements contraste fortement avec la baisse des prix des aliments auxquels les consommateurs se sont habitués au cours des dernières décennies.

Le 13 février, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a annoncé que 36 pays sont en crise en raison d’une hausse des prix des aliments et qu’ils auront par conséquent besoin d’aide extérieure. Dans bon nombre de ces pays, l’insécurité alimentaire a été aggravée par des conflits, des inondations ou des conditions climatiques extrêmes.

Le mois dernier, à Davos et à Addis Ababa, le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, a incité à l’action pour lutter contre la faim et la malnutrition dans un monde où le prix des aliments augmente sans cesse. « La faim et la malnutrition sont les plus oubliés des objectifs de développement pour le Millénaire. Ces objectifs ont reçu moins d’attention que d’autres, mais la hausse des prix des aliments ainsi que les menaces qui en découlent non seulement pour les citoyens, mais également pour la stabilité politique indiquent qu’il est urgent de leur porter l’attention qu’ils méritent », dit-il.

Bien que les prix élevés des aliments fassent la une, ce qui constitue un phénomène relativement récent, la hausse des prix des marchandises de base dans son ensemble a commencé en 2001. Les changements structurels importants de l’économie mondiale, notamment la demande croissante en Chine et en Inde, se sont traduits par une élévation du prix des marchandises, particulièrement le métal et l’énergie.

du prix des marchandises, particulièrement le métal et l’énergie. Click graph to enlarge Click graph to
du prix des marchandises, particulièrement le métal et l’énergie. Click graph to enlarge Click graph to

Les prix des aliments ont augmenté en raison de plusieurs facteurs : les prix plus élevés de l’énergie et des engrais; une demande accrue pour les biocarburants, surtout aux Etats-Unis et dans l’Union européenne, sans compter les sécheresses que connaissent l’Australie et d’autres pays. Les stocks mondiaux de céréales n’ont jamais été aussi bas, et les prix de l’année prochaine dépendent du succès de la prochaine récolte dans l’hémisphère Nord.

Depuis le début du siècle, les prix du blé (en dollars) ont augmenté de 200 %, et les prix des aliments dans leur ensemble (en dollars) ont augmenté de 75 %. L’ajustement des taux de change et de l’inflation domestique permet de réduire les augmentations de prix que subissent les pays en développement, mais ces hausses demeurent tout de même importantes pour des millions de consommateurs pauvres. « La hausse du prix des céréales n’est pas causée par des problèmes d’offre à court terme, comme cela est normalement le cas, et plusieurs années seront probablement nécessaires avant que l’offre n’augmente suffisamment pour renflouer les stocks et faire baisser les prix », explique Don Mitchell, économiste en chef du groupe Perspectives du développement de la Banque mondiale.

groupe Perspectives du développement de la Banque mondiale. http://www.banquemondiale.org/

FAO : un nouveau champignon du blé virulent se propage en Afrique de l'Est et au Moyen-Orient / Dangerous wheat-killing fungus detected in Iran UN

5 March 2008 A dangerous new fungus with the ability to destroy entire wheat fields has been detected in Iran, the United Nations Food and Agriculture Organization (FAO) reported today. The wheat stem rust, whose spores are carried by wind across continents, was previously found in East Africa and Yemen and has moved to Iran, which said that laboratory tests have confirmed its presence in some localities in Broujerd and Hamedan in the country‟s west.

5 mars 2008 Un nouveau champignon virulent, la rouille des tiges du blé, s'est propagé de l'Afrique de l'Est et du Yémen vers l'Iran, et menace les pays voisins qui sont producteurs de blé, a annoncé aujourd'hui la l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), qui appelle les autorités à renforcer la surveillance.

« Les pays à l'est de l'Iran tels l'Afghanistan, l'Inde, le Pakistan, le Turkménistan, l'Ouzbékistan et le Kazakhstan, tous grands producteurs de blé, sont les plus menacés par le parasite et doivent être en état d'alerte », a mis en garde l'agence dans un communiqué publié aujourd'hui à Rome.

Le champignon de la rouille du blé, baptisé Ug99 car apparu pour la première fois en Ouganda en 1999, se propage très rapidement avec les vents. La FAO estime que jusqu'à 80% des variétés de blé semées en Asie et en Afrique sont susceptibles d'en être victimes.

PNUE ET TOURISME / UNEP AND TOURISM

Le PNUE lance le `passeport vert´ pour sensibiliser les touristes au développement durable / UN agency issues ‘Green Passport’ campaign at Berlin Tourism Fair

7 March 2008 – A „Green Passport‟ campaign launched today at a world tourism fair aims at shrinking the environmental footprint of vacation travellers, according to the United Nations Environmental Programme (UNEP).

The goal of the internet-based campaign, introduced at the Berlin Tourism Fair, is to raise tourists‟ awareness of their ability to contribute to sustainable development by making responsible holiday choices, the agency said today in a press release.

“Packing a Green Passport along with airline tickets, the swimming costume and the sun lotion means tourists no longer need to leave their green credentials at home but can make them part of the holiday of a lifetime,” UNEP Executive Director Achim Steiner said at the fair.

7 mars 2008 Alors que le nombre d'arrivées internationales devrait atteindre le milliard d'ici la fin de la décennie, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) a lancé aujourd'hui la campagne internationale du `Passeport Vert´, qui vise à orienter les touristes vers des choix de vacances responsables.

« En naviguant sur le site du Passeport Vert, les visiteurs pourront trouver des conseils pratiques pour réduire leur empreinte écologique environnementale et sociale pendant leur séjour. Les touristes réaliseront que voyager 'vert' est à la portée de tous », a expliqué Stefanos Fotiou, le chef de l'unité tourisme au PNUE, selon un communiqué publié aujourd'hui à Nairobi.

Alors que l'augmentation ininterrompue du nombre touristes entraîne automatiquement une hausse de la demande en énergie, eau, et ressources naturelles, l'agence de l'ONU pour l'environnement souhaite donc fournir aux voyageurs les informations leur permettant de réduire leur impact sur l'environnement et la société.

Les conseils, qui concernent toutes les étapes du voyage, vont du choix de fournisseurs de services responsables, à l'achat de souvenirs locaux et respectueux de l'environnement, en passant, entre autres, par la réduction de la consommation d'énergie sur la route ou à l'hôtel. Le site internet 'Passeport Vert' (http://www.unep.fr/greenpassport/) est accessible en anglais, portugais et français.

AFRIQUE / AFRICA

Afrique : le Groupe de pilotage appelle à une 'révolution verte' / Urgent action crucial for Africa to meet its development targets Ban Ki-moon

10 March 2008 Secretary-General Ban Ki-moon today urged scaled-up action including raising agricultural productivity across Africa so that the continent can meet the Millennium Development Goals (MDGs) by the target date of 2015.

This year could be “the year of opportunity for the „Bottom Billion,‟” Mr. Ban told reporters after chairing the second meeting of the so-called MDG Africa Steering Group in New York. “Tremendous gains are possible if the international community translates commitment to deliverables.”

11 mars 2008 Le Groupe de pilotage pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement en Afrique a proposé hier le lancement d'une « révolution verte » sur le continent afin de lutter contre la faim et favoriser la croissance économique. C'est un des programmes clés que le Groupe, créé à l'initiative du Secrétaire général de l'ONU Ban Ki- moon, a mis en avant lors de sa deuxième réunion à New York.

Le Secrétaire général était entouré des chefs de la Banque africaine de développement (BAD), de la Commission de l'Union africaine, du Fonds monétaire international (FMI), de la Banque mondiale et de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), ainsi que du Commissaire européen au développement et à l'aide humanitaire et du Conseiller principal de la Banque islamique du développement (voir communiqué).

DARFOUR / DARFUR

Les premières semaines de mars 2008 ont été dominées, en termes de communiqués de presse de l’ONU, par la question du Darfour. / Darfur dominated the number of press releases from the UN during the first weeks of March 2008.

Darfour : première patrouille de la MINUAD dans le Nord / UN-African Union police begin patrols in North Darfur

4 March 2008 Police units of the new United Nations-African Union Mission in Darfur (UNAMID) conducted their first “confidence-building” patrols in areas controlled by the Minni Minawi-led rebel group in the violence-torn region of Sudan, the mission said today.

4 mars 2008 La police de l'ONU qui travaille pour l'Opération hybride Union africaine/ONU au Darfour (MINUAD) a envoyé une patrouille dans les zones du Nord-Darfour contrôlées par

la faction Minni Minawi de l'Armée de libération du Soudan (SLA selon son acronyme anglais).

« La sûreté des citoyens du Darfour est une priorité de la MINUAD », a rappelé le commissaire de police de la mission, Michael Fryer, selon les informations rapportées aujourd'hui par la porte-parole du Secrétaire général de l'ONU.

Si cette première patrouille avait pour but de contribuer à instaurer la confiance dans une zone difficile, « faire diminuer la criminalité implique la pleine coopération de la communauté entière », a reconnu l'officier.

La MINUAD compte aujourd'hui 1.600 officiers de police dont 252 femmes originaires de 32 pays différents.

Opération hybride : le Secrétaire général salue la création du groupe des « Amis du Darfour » / Darfur: Ban Ki-moon welcomes group backing UN-AU peacekeeping force

6 March 2008 Secretary-General Ban Ki-moon today welcomed the initiative to set up a group of “Friends of UNAMID,” the hybrid United Nations-African Union peacekeeping operation deployed to Darfur to try to quell the violence and suffering in the war-wracked Sudanese region.

The new group is tasked with supporting the deployment of the mission, which should eventually have almost 26,000 troops, police officers and military observers at full capacity but as of the end of January had only 9,080 uniformed personnel. Its first meeting was convened by the United States and Canada today in New York.

6 mars 2008 Le Secrétaire général, qui souhaite « un engagement international ferme et soutenu en faveur des processus de maintien de la paix et politique au Darfour », a salué aujourd'hui l'initiative d'établir un groupe des « amis de la MINUAD », dont l'objectif sera de soutenir le déploiement de l'Opération hybride de maintien de la paix Union africaine-Nations Unies dans cette région occidentale du Soudan.

Le Secrétaire général, dans un message transmis aujourd'hui par sa porte-parole, a salué l'initiative du gouvernement des États-Unis de contribuer à déployer rapidement la MINUAD en versant 100 millions de dollars aux pays africains contributeurs de troupes pour la formation et l'équipement des unités militaires qui ont été promises à la MINUAD.

La première réunion de ce groupe a été organisée aujourd'hui à New York par les États-Unis et le Canada.

Par ailleurs, le Secrétaire général a exhorté une nouvelle fois tous les contributeurs de troupes et de policiers de la MINUAD à accélérer le déploiement des unités et des ressources promises à l'Opération.

Il a aussi pressé les États Membres de l'ONU de fournir les unités autorisées qui n'ont pas encore été déployées, notamment les unités aériennes, sans lesquelles l'Opération ne sera pas en possession de toutes ses capacités opérationnelles.

Dans son message, il a enfin appelé toutes les parties à s'engager « de bonne foi » dans des négociations politiques afin de mettre fin à la crise actuelle et de réaliser une paix durable.

Darfour : le brigandage et le manque de contributions limitent l'arrivée de l'aide alimentaire / Hijackings impeding delivery of critical food supplies in Darfur, UN says

10 March 2008 – Banditry is hindering the delivery of vital food aid on the ground in Sudan‟s war-ravaged Darfur region, but limited funding could ground the air transport service run by the United Nations World Food Programme (WFP), the agency warned today.

10 mars 2008 Alors que le brigandage sur les routes du Darfour, au Soudan, rend nécessaire le transport par voie aérienne de l'action humanitaire, le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué que son service aérien humanitaire n'avait encore reçu aucune contribution pour cette année.

« C'est une situation sans précédent. Notre opération aérienne pour les travailleurs humanitaires pourrait être interrompue parce que nous n'avons pas d'argent, à un moment où nos hélicoptères et avions sont plus que jamais nécessaires en raison de la grande insécurité sur les routes », a expliqué Kenro Oshidari, le Représentant du PAM au Soudan, selon un communiqué publié aujourd'hui à Karthoum.

Deux millions de personnes dépendent actuellement de l'assistance alimentaire dans la région, et l'agence indique qu'elle devra réduire les rations dans certaines zones si elle ne peut garantir les livraisons.

Selon le PAM, environ 8.000 travailleurs humanitaires utilisent chaque mois son service aérien humanitaire, dont 3.000 pour atteindre, par hélicoptère, des zones éloignées difficilement joignables par voie terrestre.

Alors qu'il lui faut un budget de 77 millions de dollars pour an pour assurer ce service, il n'a encore reçu aucune confirmation de donation cette année.

Pendant ce temps, seulement la moitié des denrées alimentaires peuvent être transportées du Darfour, où l'insécurité dissuade les chauffeurs de camions de prendre la route. Depuis le début de l'année, cinq véhicules de transport de passagers et 45 camions loués par le PAM ont été détournés. Il manque toujours 37 camions, tandis qu'on n'a aucune nouvelle de 23 chauffeurs.

Darfour : le déploiement de la MINUAD ne peut se substituer à un règlement politique / Top UN official urges pressure on Darfur combatants to lay down arms

11 March 2008 Recent fierce fighting in Sudan‟s devastated Darfur region makes it clear that the international effort to protect the population is at dire risk unless the parties are pressured to negotiate a peace, at top United Nations peacekeeping official said today.

“With the Government intent on military action and the rebels either fighting or fragmenting, it is difficult to see an opening for political negotiations,” Edmond Mulet, Assistant Secretary- General for Peacekeeping Operations, said as he briefed the Security Council on UNAMID, the hybrid African Union-UN force in Darfur.

“A peacekeeping operation alone cannot bring security to Darfur,” Mr. Mulet said of UNAMID, which took over from an AU-only mission on 1 January in a bid to stop the fighting that has killed more than 200,000 people and uprooted over 2.2 million others since 2003.

11 mars 2008 Le Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, Edmond Mulet, a dressé, ce matin devant le Conseil de sécurité, un tableau complet et actualisé de la situation sécuritaire, humanitaire et politique au Darfour, notamment sur l'action de l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).

« La MINUAD ne constitue qu'un élément d'une stratégie internationale, a-t-il assuré, précisant que la Mission, chargée notamment de la protection des civils, ne sera pas un instrument visant à régler les causes du conflit. La vitalité du processus politique est essentielle pour obtenir des progrès véritables et durables », a-t-il déclaré lors de la séance d'aujourd'hui.

M. Mulet a en particulier évoqué la dernière éruption de violence dans l'ouest du Darfour et ses conséquences sur les populations civiles.

Il a prévenu, par ailleurs, que les tensions entre le Tchad et le Soudan, ainsi que les combats que se livrent les forces rebelles peuvent favoriser une expansion régionale de la crise et faire dérailler les efforts de paix des deux côtés de la frontière. La normalisation des relations entre les deux pays est donc essentielle, a-t-il dit, en soulignant l'importance du sommet entre les présidents Bashir et Déby que le président Wade a convoqué pour demain à Dakar.

Le Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix a aussi indiqué qu'après les opérations que le gouvernement soudanais a menées dans l'ouest du Darfour, le 5 mars, le Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, s'est entretenu avec le Ministre soudanais des affaires étrangères et lui a dit combien les souffrances infligées aux populations civiles étaient inacceptables. Le Secrétaire général a aussi souligné que de telles opérations ne peuvent que compromettre les négociations politiques et la faculté de la MINUAD à remplir son mandat.

De son côté, l'Envoyé spécial du Secrétaire général a parlé à la direction du Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM) et de l'Armée de libération du Soudan (SLA-Abdul Wahid), a indiqué Edmond Mulet.

Le JEM a indiqué qu'il n'arrêtera pas les combats tant que le cessez-le-feu ne fera pas partie des discussions sur les arrangements en matière de sécurité. S'inquiétant de cette position, le Sous- Secrétaire général a averti que la MINUAD ne pourra pas remplir sa mission tant qu'une masse critique de nouvelles troupes bien entraînées et bien équipées ne sera pas déployée. Les combats au Darfour indiquent clairement que les négociations politiques ne sont pas la priorité du gouvernement et des mouvements rebelles, et la Mission seule ne saura rétablir la sécurité, a estimé le Sous-Secrétaire général.

Accord de Dakar : le Secrétaire général félicite le Tchad et le Soudan / Secretary-General Ban welcomes new agreement between Chad and Sudan

14 March 2008 Secretary-General Ban Ki-moon today commended Chad and Sudan for reaching an agreement regarding reconciliation and the normalization of relations between the neighbouring African nations.

14 mars 2008 Le Secrétaire général a félicité les gouvernements du Tchad et du Soudan de l'accord conclu hier à Dakar, au Sénégal, sous les auspices du président Abdoulaye Wade, par lequel les deux pays se sont engagés à normaliser leurs relations.

Ban Ki-moon est « encouragé par l'expression de leur détermination et de leur engagement à normaliser leurs relations bilatérales », indique un message transmis par sa porte-parole aujourd'hui à New York.

Hier soir, le Secrétaire général a assisté à la signature de l'accord conclu entre le président tchadien Idriss Déby et le président soudanais Omar El-Béchir au Palais présidentiel de Dakar.

Le Secrétaire général a appelé les deux pays à rester fermes dans leur résolution à restaurer la paix et la stabilité le long de leur frontière commune, « étant donné que cela contribuerait à une plus grande stabilité dans l'ensemble de la région ».

IRAN

Nucléaire : le Conseil de sécurité durcit les sanctions contre l'Iran / Security Council authorizes more sanctions against Iran over nuclear issue

3 March 2008 The Security Council today imposed additional sanctions against Iran,

including the inspection of cargo suspected of carrying prohibited goods, the tighter monitoring of financial institutions and the extension of travel bans and asset freezes, over its nuclear programme.

3 mars 2008 Dans sa résolution 1803 (2008), le Conseil de sécurité a aujourd'hui durci les

sanctions contre l'Iran, devant le refus de ce pays de suspendre « intégralement et durablement » son programme d'enrichissement de l'uranium et de coopérer avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). L'Indonésie est le seul pays à avoir voté contre.

« Rédigée par la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne, la résolution 1803 (2008), adoptée par 14 voix et une abstention (Indonésie), élargit notamment la liste des individus et entités iraniens soumis à des restrictions de voyage et au gel de leurs avoirs, et impose une interdiction de voyage à ceux qui sont les plus impliqués dans les activités nucléaires de l'Iran », indique un communiqué publié cet après-midi.

LIBAN / LEBANON

Ban Ki-moon : la stabilité dans le sud du Liban toujours menacée / Stability in southern Lebanon threatened, despite recent progress Ban Ki-moon

4 March 2008 Although southern Lebanon is relatively stable at present, Secretary-General

Ban Ki-moon expresses deep concern over the effects of the ongoing political crisis, arms smuggling and Israeli overflights there in a new report on compliance with the Security Council decision that helped end fighting between Israel and Hizbollah in 2006.

5 mars 2008 Dans son dernier rapport au Conseil de sécurité sur le Liban, le Secrétaire

général a constaté que malgré les engagements renouvelés des gouvernements libanais et israélien à mettre en application la résolution 1701, l'instabilité représente toujours un risque pour le sud du Liban.

“Je suis heureux de pouvoir dire que les gouvernements libanais et israélien se déclarent toujours fermement résolus à appliquer la résolution 1701 (2006)”, a souligné le le Secrétaire général dans son dernier rapport rendu public hier, et qui couvre la période postérieure au 30 octobre 2007.

Plus de 18 mois après l'adoption de cette résolution, le déploiement et les activités de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) comme des Forces armées libanaises ont

contribué “à la plus longue période de stabilité relative qu'ait connue le sud du Liban depuis de nombreuses années”, a ajouté Ban Ki-moon.

Mais beaucoup d'éléments viennent empêcher la mise en oeuvre des dispositions de la résolution.

Tout d'abord le rapport souligne que la situation politique interne au Liban a nui aux fonctionnement des institutions constitutionnelles légitimes, comme l'illustre la vacance, depuis le mois de novembre dernier, du poste de président. Les attentats ciblés ont également attisé les tensions dans le pays.

“Sont désormais pris pour cibles la FINUL à l'extérieur de sa zone d'opérations, l'armée, les forces de sécurité et les diplomates” dénonce le rapport. Ces attentats, qui constituent une menace grave à la sécurité et à la stabilité du pays, compromettent aussi sa souveraineté, son intégrité et son indépendance mêmes, a affirmé le Secrétaire général, avant d'ajouter que la crise politique au Liban a également des répercussions sur l'application de la résolution 1701.

PALESTINE

Gaza/Israël : Louise Arbour condamne les violations du droit international / UN rights chief urges probe into Gaza killings

3 March 2008 The top United Nations human rights official, alarmed by the recent violence in Gaza and Israel, has called for an investigation into the reported killing of dozens of civilians, including children, by the Israeli Defence Force (IDF). While recognizing Israel's right to defend itself, UN High Commissioner for Human Rights Louise Arbour condemned the IDF's “disproportionate use of force,” in a statement issued today in Geneva.

3 mars 2008 La Haut Commissaire aux droits de l'homme, Louise Arbour, a condamné les lancements de roquettes palestiniennes sur des civils israéliens et a demandé au gouvernement d'Israël de mener une enquête impartiale sur la mort de dizaines de civils à Gaza, en rappelant que le droit international interdit les punitions collectives.

« Ces attaques représentent une claire violation du droit international humanitaire », a déclaré aujourd'hui Louise Arbour, au sujet des roquettes tirées par des militants palestiniens sur des cibles civiles israéliennes.

RÉGION AUTONOME DU TIBET / TIBET AUTONOMOUS REGION

Louise Arbour demande à la Chine le respect des droits fondamentaux dans la région autonome du Tibet / China: UN rights chief voices concern over tensions in Tibet Autonomous Region

14 March 2008 The top United Nations human rights official today voiced concern over the rising tensions between protesters and security forces in the Tibet Autonomous Region and surrounding areas of China, noting that there have been reports of deaths and property destruction.

UN High Commissioner for Human Rights Louise Arbour issued a statement calling on the Chinese authorities to allow demonstrators to exercise their right to freedom of expression and assembly.

14 mars 2008 La Haut Commissaire aux droits de l'homme, Louise Arbour, a exprimé

aujourd'hui son inquiétude face à l'escalade des tensions entre les manifestants et les forces de l'ordre chinoises dans la région autonome du Tibet et dans les zones environnantes.

« La Haut Commissaire presse le gouvernement de la Chine de permettre aux manifestants d'exercer leur droit à la liberté d'expression et de rassemblement, de s'abstenir d'un usage excessif de la force pendant le maintien de l'ordre, et de faire en sorte que les personnes arrêtées ne soient pas maltraitées et que leur traitement soit en accord avec les normes internationales », indique une déclaration publiée aujourd'hui à Genève.

Les informations reçues font état de l'arrestation de 60 moines lundi dernier à Lhassa, lors d'une manifestation pacifique. Mardi, la police chinoise a lancé du gaz lacrymogène sur quelque 600 moines qui manifestaient devant le siège de la police de Lhassa pour demander la libération des moines emprisonnés.

Aujourd'hui, on a rapporté d'autres actes de violence, notamment des décès et des destructions de propriété.

Dates importantes à venir / Next important dates

21 mars 2008 -

22 mars 2008 -

23 mars 2008 -

7 avril 2008

23 avril 2008 -

Retrait de la liste d'envoi / If you do not wish to receive this bulletin Ce bulletin est envoyé à tous nos membres et d’autres personnes intéressées. Si vous ne

désirez pas le recevoir, prière d'envoyer un courriel avec le mot "retrait" à l'adresse suivante:

acnu@uqam.ca / This bulletin is sent to all members and other interested parties. If you do not wish to receive it, please send an email with the word “cancel” to the following address: acnu@uqam.ca

ACNU-Grand Montréal /UNAC-Greater Montréal

Adresse physique

Adresse postale

UQÀM, Pavillon Judith-Jasmin bureau J-4350, 405, rue Sainte-Catherine Est, Montréal (QC) H2L 2C4

UQÀM, Pavillon Judith-Jasmin, bureau J-4350, C.P. 8888, succursale Centre-ville Montréal (QC) H3C 3P8

Tél: (514) 987-3000, poste 7621

Fax :(514) 987-0249