Vous êtes sur la page 1sur 1

Préfecture de Police des Bouches-du-Rhône

Février 2013

MME M EEM MME EEN NNT TTO OO AA LL’ ’’A AAT TTT TTE EEN
MME
M
EEM
MME
EEN
NNT
TTO
OO AA LL’ ’’A AAT TTT TTE EEN NNT TTI IIO OON NN DDU
A L
D
UU CCI IIT TTO OOY YYE EEN NN TTE
C
T
EEM
MMO
OOI IIN NN DD’ ’’U UUN NNE EE IIN
D
I
NNF
FFR
RRA
AAC
CCT
TTI IIO OON NN ::
:
LLE
L
EES
SS DDI IIS SSP PPO OOS SSI IIT TTI IIO OON NNS SS DDE
D
D
EES
SST
TTI IIN NNE EEE EES SS AA PPR
A P
RRE
EES
SSE
EER
RRV
VVE
EER
RR SSO
S
OON
NN AAN
A
NNO
OON
NNY
YYM
MMA
AAT
TT OOU
O
UU SSO
S
OON
NN AAD
A
DDR
RRE
EES
SSS
SSE
EE

VVo

V

uus ss aav

oou

eez zz dde

vve

a

d

ees ss iin

nnf ffo oor rrm mma aat tti iio oon nns ss ssu

i

s

uur rr lle

l

ee oou

o

uu lle

l

ees ss aau

uut tte eeu uur rrs ss ddu uun nne ee iin

a

d

nnf ffr rra aac cct tti iio oon nn eet tt ccr rra aai iig ggn nne eez zz dde

i

e

c

d

ees ss

ppr rré éés ssa aai iil lll lle ees ss een

rre

r

ssu

s

eep

uui iiv vva aan nnt tts ss

e

nn cca

aas ss dde

c

d

ee tté

t

éém

mmo

ooi iig ggn nna aag gge ee :: vvo

:

oou

v

uus ss ppo

oou

p

uuv

vve

eez zz ddé

d

éép

oos sse eer rr sso

ppo

oou

s

uus ss «« XX »» dda

« X »

nns ss lle

d

aan

l

ees ss cca

aas ss

c

(art. 706-58 du code de procédure pénale) :

l’infraction visée doit être un crime ou un délit puni d’au moins trois ans d’emprisonnement (ce qui est assez un crime ou un délit puni d’au moins trois ans d’emprisonnement (ce qui est assez large et englobe notamment les activités liées aux vols avec violences, aux braquages et aux trafics de stupéfiants) ;

la connaissance de votre identité par le ou les auteurs de cette infraction est susceptible de vous mettre gravement en danger , vous-même, des membres de votre famille ou des proches vous mettre gravement en danger, vous-même, des membres de votre famille ou des proches ;

c’est le juge des libertés et de la détention, saisi par un procureur de la République ou un juge d’instruction, qui autorise le fait que votre témoignage soit recueilli sous « X » ;, vous-même, des membres de votre famille ou des proches ; lorsque vous serez auditionné(e) par

lorsque vous serez auditionné(e) par un policier ou un gendarme, il notera vos déclarations sur un procès-verbal que vous n’aurez pas à signer (vous signerez un autre document qui sur un procès-verbal que vous n’aurez pas à signer (vous signerez un autre document qui sera conservé dans un coffre et jamais rendu public) ;

les propos mentionnés dans ce procès-verbal seront suffisamment vagues afin que le ou les suspects ne puissent pas deviner qui vous êtes ;qui sera conservé dans un coffre et jamais rendu public) ; votre identité sera conservée dans

votre identité sera conservée dans un coffre, auquel seul un magistrat peut accéder. , auquel seul un magistrat peut accéder.

Si par la suite, la Justice estimait nécessaire de vous confronter avec la ou les personnes mises en cause, vous le seriez, conformément à l’article 706-61 du code de procédure pénale, à distance, avec transformation de votre voix par des dispositifs techniques appropriés.

Il est précisé que ces dispositions ne s’appliquent qu’aux témoins. En effet, en l’état actuel du droit, si vous êtes victime, vous ne pouvez pas déposer plainte sous « X ».

VVo

V

uus ss aav

oou

eez zz dde

vve

a

d

ees ss iin

nnf ffo oor rrm mma aat tti iio oon nns ss ssu

i

s

ééc ccl lla aar rre eer rr cco

c

mmm

oom

mme

ooi iir rre ee vvo

uur rr lle

l

ee oou

o

ee ddo

uu lle

l

ees ss aau

uut tte eeu uur rrs ss ddu uun nne ee iin

a

d

i

lla aad ddr rre ees sss sse ee ddu

uu

l

d

nnf ffr rra aac cct tti iio oon nn, ,, qqu

q

mmi iis sss ssa aar rri iia aat tt oou

uu

eel lll lle ee qqu

uue

q

o

dde

ee

d

l

l

aa

uue eel lll lle ee

lla

nn lla aab bbs sse een nnc cce ee

mmm

oom

cco

c

êêm

mme

ee een

e

ooi iit tt, ,, vvo

sso

s

oou

v

uus ss

bbr rri iig gga aad dde ee dde

b

d

eez zz ddé

oou

ppo

p

ee gge

uuv

vve

nnd

een

g

dda

d

mmi iic cci iil lle ee

d

oom

aar rrm mme eer rri iie ee, ,, vvo

v

oot ttr rre ee aad

v

ddr rre ees sss sse ee ppr rro oof ffe ees sss ssi iio oon nnn nne eel lll lle ee, ,, mmê

a

p

m

ee rri iis ssq qqu uue ees ss dde

dde

d

r

d

ee rre

ppr rré éés ssa aai iil lll lle ees ss aav

eep

r

vvé

a

éér rré éés ss

(art. 706-57 du code de procédure pénale) :

cette « domiciliation virtuelle » au commissariat ou à la brigade de gendarmerie doit être autorisée « domiciliation virtuelle » au commissariat ou à la brigade de gendarmerie doit être autorisée par le procureur de la République ou un juge d’instruction (vous devez simplement en faire la demande au policier ou au gendarme qui procède à votre audition) ;

si vous avez été convoqué(e) en raison de votre profession, vous pouvez également choisir de déclarer votre adresse professionnelle comme domicile ; vous pouvez également choisir de déclarer votre adresse professionnelle comme domicile ;

dans tous les cas, votre véritable adresse personnelle est inscrite sur un registre côté et paraphé, conservé dans les locaux de police ou de gendarmerie et un registre côté et paraphé, conservé dans les locaux de police ou de gendarmerie et consultable uniquement par les enquêteurs.