Vous êtes sur la page 1sur 2

Réponses aux questions sur le cas pratique « La masse monétaire et l’inflation »

Annexe 1. Que fait la Banque centrale européenne ?, p. 32 Annexe 2. La Banque centrale européenne (BCE) et la lutte contre l’inflation, p. 32 Annexe 3. Une forte inflation aux portes de l’Inde : vers un taux à deux chiffres, p. 33 Annexe 4. Les effets de la création monétaire, p. 33

1. Pourquoi lutte-t-on contre la hausse des prix ? La hausse des prix a plusieurs effets négatifs pour l’économie et les agents économiques, la remise en cause du pouvoir d’achat des ménages et du taux de la croissance économique. La hausse du niveau général des prix, c’est-à-dire l’inflation, remet en cause la stabilité interne de la monnaie. En cas d’inflation, le pouvoir d’achat des agents économiques, qui ne peuvent pas indexer leurs revenus sur le niveau de la hausse des prix, baisse. Sont concernés de nombreux acteurs de l’économie, comme beaucoup de salariés, d’épargnants et de retraités. Cette dégradation du pouvoir d’achat va réduire la demande des ménages, et donc la croissance économique, car la demande des ménages constitue un des principaux moteurs de la croissance. Face à la progression du niveau général des prix, les travailleurs réclament des hausses de salaire pour maintenir leur pouvoir d’achat. Les revalorisations obtenues vont alors peser sur les coûts salariaux. L’accroissement du coût du travail va alors être répercuté sur les prix des produits nationaux, ce qui va réduire la compétitivité-prix de ces produits (la compétitivité- prix étant la capacité de produire des biens et des services à des prix inférieurs à ceux des concurrents). Les exportations vont alors se réduire et la croissance économique du pays va ainsi être affectée. Une inflation plus faible entraîne des taux d’intérêt à long terme plus faibles. Le financement de l’investissement va être facilité car il sera moins coûteux. L’investissement est une composante essentielle de la croissance. Une inflation élevée constitue donc un obstacle à la croissance économique.

2. Décrivez le mécanisme par lequel les autorités monétaires indiennes luttent contre l’inflation. L’inflation indienne est surtout due à la hausse des prix alimentaires (+ 18,32 % sur un an) provoquée par le mauvais résultat des dernières récoltes et à une cause plus structurelle, qui est la dégradation continuelle du réseau routier indien. Les autorités monétaires ne peuvent pas agir sur cette cause de l’inflation. L’inflation indienne est ensuite due à une cause monétaire interne sur laquelle les autorités monétaires peuvent agir. La croissance de la masse monétaire a été trop importante par rapport à la croissance de la production, d’où la décision des autorités monétaires d’augmenter le taux directeur et de le faire passer de 3,75 % à 5,50 %. Elles vont augmenter le taux directeur ce qui aura pour effet de renchérir le coût du crédit distribué par les banques.

25

Partie 1 – Chapitre 3 – La monnaie dans l’échange

© Nathan.

3. Quels ont été les effets des variations de la quantité de monnaie sur les décisions de certains agents économiques indiens ? – L’offre excédentaire de monnaie due à une politique de distribution de crédits bancaires expansionniste a permis de satisfaire la demande globale qui a augmenté rapidement et amplifié les tensions inflationnistes. – La hausse du taux directeur de 3,75 % à 5,50 % va augmenter le coût des prêts accordés par les banques, ce qui devrait diminuer la demande de crédit. Cette politique a pour objectif de faire diminuer la demande des agents économiques indiens, entreprises et ménages, et donc de faire baisser l’inflation.

4. Montrez, à l’aide d’un schéma, l’enchaînement qui conduit de la hausse de l’offre de monnaie à la hausse des prix.

L’offre de monnaie (la masse monétaire) augmente rapidement.

Les agents économiques disposent de plus de monnaie pour acheter ou prêter (en achetant des obligations ou en déposant l’argent sur un compte bancaire).

Hausse de la consommation et/ou prêts à d’autres agents économiques (qui vont accroître à leur tour leur consommation)

Augmentation de la consommation globale

Hausse de la demande de biens et services face à des capacités de production inchangées (l’offre ne varie pas)

Hausse du niveau général des prix (inflation)

26

Partie 1 – Chapitre 3 – La monnaie dans l’échange

© Nathan.