Vous êtes sur la page 1sur 12

La pâte FIMO

Conservation :

Les pâtes polyméres se conservent trés longtemps. Elles ne contiennent pas d'eau
et ne risquent donc pas de sécher à l'air libre.
L'important est d'éviter de les exposer à des sources de chaleur et de les protéger de
la poussiére.
Pour cela, emballez la dans des sacs en plastique ou du papier aluminium. Même s'il
ne reste que quelques bouts en fin de scéance gardez-les, même s'ils ont été
modelés, même si vous ne devez pas les réutilisez avant des mois. Le contact de l'air
n'a rien modifié.

Evitez de les conserver dans des boîtes en plastique de type tupperware, en effet,
"le solvant" fond et les plastiques se mélangent entre eux, le résultat n'est pas génial!

Marques de commerce :

Il existe plusieurs marques de pâte polymére, chaque marque ayant un éventail de


couleurs et des propriétés différentes: Fimo Classic ou Fimo Soft, Sculpey Premo et
Cernit.

Conditionnement – Préparation :

Avant d'utiliser la pâte, il faut la conditionner, c'est à dire la rammolir de façon à


pouvoir la travailler.
Plusieurs techniques permettent de la réchauffer pour la rendre plus malléable avant
de commencer. Vous pouvez les mettre dans vos poches ou prés d'un radiateur pour
la réchauffer.

Certaines pâtes et certaines couleurs sont plus difficiles à travailler, je pense surtout
à la Fimo Classic et aux couleurs foncées le noir par exemple. Il est alors conseillé d'y
incorporer le ramollisseur Mix-Quick de la marque Fimo que vous trouvez chez tout
les vendeurs de pâtes. Prenez au maximum un tiers de Mix-Quick pour deux tiers de
pâte et malaxer pour les mélanger.
Si la teinte de la pâte est importante pour votre travail, sachez que le ramollisseur,
de couleur blanche, risque d'éclaircir trés légèrement la teinte de base si vous en
mettez beaucoup.

AROEVEN de BORDEAUX FICHE D’ACTIVITES – La pâte FIMO


Utilisation avec le groupe d'enfants :

Faîtes-leur laver les mains avant utilisation ! Sinon les couleurs de leurs créations
seront salies, surtout les fluos, blanc (attention aussi à la contamination lorsque l'on
change de couleur à rouler entre les mains. Je me lave systématiquement les mains
après avoir utilisé le noir (prévoir au minimum un chiffon pour se frotter).

Les enfants autour de la table, assis, vous distribuez de petits rectangles de pâte
que vous découpez au cutter. Faîtes une couleur après l'autre. Quand plus personne
ne veut du bloc que vous avez dans les doigts, passez à un autre. Limitez le choix des
enfants à 3couleurs. S'ils ont besoin d'une couleur suplémentaire, qu'ils fassent des
échanges entre eux (sauf pour des quantités mimnes comme pour les yeux). Quand
tout le monde a ses échantillons, commencez vos explications (toutes ces précautions
du fait du bruit coût de la matière). Quelque soit l'objet envisagé, "décortiquez-le",
pièce par pièce en plus du modèle fini.

La pâte est toxique : Faîtes-leur laver les mains en fin de scéance (pas de tout-
petits dans le groupe : ils pourraient avaler des bouts).

La difficulté de la pâte Fimo, c'est d'assembler entre elles des pièces sans les
déformer. Souvent, en sortant du four, des animaux perdent leurs pattes, leur tête.
Une solution est de faire un squelette de fil de fer (hyper fin : diamètre 0,5 mm ).
L'autre solution est de recoller les morceaux avec la colle Uhu Creativ' pour plastiques
et miniatures. Pour les finitions sur la pâte cuite, arranger les yeux... , stylo pour
rétro-projecteur stabilo ohpen universal et stylo Micron 02 Pigma pour les traits très
très fins.

Percage :

Si vous n'avez de mini perceuse électrique vous devez percez vos perles avant la
cuisson à l'aide d'aiguilles de différentes tailles selon l'épaisseur de votre fil.

Pour éviter de déformer vos perles au percage vous pouvez passer vos perles au
réfrigérateur quelques minutes pour les durcir.

Cuisson :

La pâte polymére se cuit au four à une température de 130° pour une durée de 20 à
30 minutes dans un four ordinaire.

Ne jamais dépasser 130° et ne jamais cuire plus de 30 minutes. La pâte dans ce cas
risque en effet de bruler en dégageant des gaz toxiques.

Les pâtes de couleur transparente ont tendance à brunir assez rapidement, c'est
pourquoi nous vous conseillons de cuire moins longtemps les réalisations qui
contiennent cette couleur au risque de tout gacher.

Sachez également que la pâte continue à cuire un peu aprés la sortie du four. Pour
arrêter la cuisson , plongez vos perles dans de l'eau froide.
Dans tous les cas, aérez tant que possible la piéce où se situe le four. Si possible
utilisez un four unique pour cuire vos créations, et petit pour les économies d'énergie!

Sachez que le thermostat de votre four n'indique pas forcément la température


exacte. Il est donc utile d'acheter pour environ 8 euros un petit thermométre de four
(vous en trouverez dans les rayons céramiques des magasins de loisirs créatifs).

Pas de micro-onde ! Après cuisson, la pâte est encore un peu molle, laissez-là
reposer.

AROEVEN de BORDEAUX FICHE D’ACTIVITES – La pâte FIMO


Finitions

Lorsque vos créations sont cuites, le travail n'est pas fini. Vous pouvez en effet les coller
et les vernir.

Collage: La colle permet de coller des parties ensemble aprés cuisson.


Utilisez de la colle forte adaptée au collage de plastique.
La colle cyanolite special plastique est également trés bien adaptée. C'est une colle
utilisée pour les maquettes notamment et que l'on trouve facilement.

Vernis: Il existe du vernis de marque FIMO mat ou brillant pour la finition de vos perles.
Je vous conseille de vernir les perles car le rendu fait vraiment plus "professionnel" sauf
si vous souhaitez créer un bijou de style naturel ou ethnique, par exemple.

Ne pas utiliser de vernis à ongle car la réaction avec la pâte est rarement concluante
(pâte collante).

AROEVEN de BORDEAUX FICHE D’ACTIVITES – La pâte FIMO


FAIRE DES MARBRURES ET DES PERLES

Ceci ne présente pas de grandes difficultés, de plus les photos vous aideront dans la
réalisation de ce projet : collier marbré, imitation "agate ".

Matériel :
Fimo de deux couleurs : blanche, marron ;
un couteau ;
une aiguille à coudre (pour percer les perles) ;
des piques en bois, une barquette polystyrène ;
du vernis Fimo, un pinceau ; une règle graduée ;
le matériel habituel pour monter un collier (fil, fermoir, etc…)

Les différents étapes :

Prélevez deux morceaux de


pâte de chaque couleur, (selon
la taille et la longueur du
collier). Le morceau de pâte
marron devra être deux fois
plus grand que le blanc.
Commencez par bien travailler
chaque morceaux de pâte afin
de l'assouplir.

Faire deux boudins de chaque


couleur, (ils auront la même
longueur, mais le blanc sera
plus fin que le marron) ;

Torsadez les deux boudins


ensemble ;

AROEVEN de BORDEAUX FICHE D’ACTIVITES – La pâte FIMO


Continuez en étirant
doucement la pâte ;

Vous obtenez un serpentin


bicolore, que vous pliez en
deux sur lui-même ;

Torsadez à nouveau ;

Repliez le serpentin en deux


et recommencez à étirer en
roulant la pâte sur elle-même ;

AROEVEN de BORDEAUX FICHE D’ACTIVITES – La pâte FIMO


Etirez, jusqu'à l'obtention
d'un long serpentin assez fin,
ceci afin de répartir les
marbrures sur l'ensemble de la
longueur ;

Repliez encore en deux, puis


en quatre et torsadez à
nouveau l'ensemble, le rouler
ensuite, sans l'étirer.

Les marbrures apparaissent


alors, donnant des tons de
couleurs allant du marron foncé
au blanc pur.

Les marbrures sont belles et


fines, mais on voit encore les
marques des torsades…

AROEVEN de BORDEAUX FICHE D’ACTIVITES – La pâte FIMO


Réduisez le serpentin en
rapprochant les deux bords (il
faut appuyer sur la pâte en
poussant vers le milieu et faire
rouler sous la main)
recommencez cette dernière
opération jusqu'à l'obtention
d'une pâte lisse.

Le résultat est lisse et


uniforme.

Selon la grosseur des perles


que vous désirez, découpez des
tronçons de pâte de la même
taille.

Façonnez les perles (suivant


votre envie) ici, j'ai fait des "
petites pierres " qui
ressemblent un peu à des
agates.

AROEVEN de BORDEAUX FICHE D’ACTIVITES – La pâte FIMO


Percez ensuite chaque perles,
à l'aide de l'aiguille

Déposez-les au fur et à
mesure sur la plaque de
cuisson, en prenant garde à
laisser un espace entre chaque
perles (afin qu'elles ne se
collent pas les une aux autres
!) Faire cuire 15 minutes à
130°.

Lorsque les perles sont


cuitent et froides, mettez une
pique en bois dans chacune et
vernissez. Piquez-les dans la
barquette au fur et à mesure
pour le séchage. Au bout d'une
heure, passez la deuxième
couche de vernis, si vous le
souhaitez.

NOTE : Au sortir du four, les


perles sont très chaudes et
peuvent vous sembler encore
un peu molles, ceci est normal,
ne prolongez pas la cuisson. Le
durcissement se produit lors du
refroidissement complet.

Lorsque le vernis est


complètement sec, les perles
sont terminées ! Vous pouvez à
présent monter votre collier.

AROEVEN de BORDEAUX FICHE D’ACTIVITES – La pâte FIMO


ACCESSOIRES :

Les éléments à rajouter (broches,


aimants, porte-clefs, boucles d'oreilles....)
avec de la colle style super-glue.

Vous pouvez également rajouter une poudre à effet doré


ou argenté avant la cuisson :

Effets obtenus avec la poudre dorée sur une pâte noire.

En dernier, procédez au vernissage avec un vernis spécial Fimo

AROEVEN de BORDEAUX FICHE D’ACTIVITES – La pâte FIMO


QUELQUES EXEMPLES DE PERSONNAGES REALISES EN PATE FIMO

les yeux : 2 boules blanches formées


en roulant de la pâte entre 2 doigts. 2
toutes petites boules noires que vous
posez sur les grosses. Vous appuyez
légèrement pour les faire adhérer. 2
LA GRENOUILLE solutions : où vous laissez tel quel pour
garder le volume des boules noires ou
vous roulez les yeux entre vos doigts de
façon à incruster le noir dans le blanc.

Comme pour tout ce que l'on va créer avec la Fimo, il


faut "décortiquer" chacune des pièces qui vont former
l'objet final :

1) la tête, une boule que l'on va légérement écrasée et


fendiller avec un cutter pour former la bouche,
2) Le corps,
3) les cuisses,
4) les doigts de pieds, des petites boules,
5) les yeux que l'on fixe sur la tête.

La difficulté est d'appuyer ces parties les unes contre les


autres pour qu'elles adhèrent suffisamment mais en
faisant attention de ne pas trop appuyer et les
déformer.

Faite une boule qu vous étalez


comme pour une tarte. Faite un
ovale en papier aluminium
LE PONEY (économie de la fimo) que vous
recouvrez de la pâte.

Faites la tête et rejoignez tête et corps avec


un cou.

Lissez entre le cou et le corps pour faire disparaître


les traits de rajout. Bouche au cutter et naseaux
avec la pointe d'un stylo bic.

Queue et crinière : avec des boudins très fins.

Les pattes : 4 boules que vous roulez entre le pouce et


l'index, alors qu'un doigt de l'autre main écrase le boudin
pour former le pied.

AROEVEN de BORDEAUX FICHE D’ACTIVITES – La pâte FIMO


pour économiser
la pâte fimo :
réaliser une
boule en papier
aluminium que
vous recouvrez
de fimo.

L'éléphant

4 pattes : les
"fondre" au
corps en lissant
à l'endroit des
"coutures".

pieds : un rond coupé en 4.


Pour les yeux voir la fiche de
la grenouille.

squelette en papier
aluminium pour économiser la
fimo.

Etalez de la pâte puis


recouvrez l'alu.
L'ancêtre du porc-épic Roulez dans vos mains pour
lisser.

Tâches :
Posez des petites boules sur le corps ;
roulez : les points sont incrustés dans
la masse.

4 pattes : les "fondre" au corps en lissant à


l'endroit des "coutures".

pieds : un rond coupé en 4.

Pour les yeux voir la fiche de la grenouille.

AROEVEN de BORDEAUX FICHE D’ACTIVITES – La pâte FIMO


taille-crayons
métaliques (pour
aller dans le four)
recouvert de fimo.
Fournitures scolaires

bouchon : réalisez votre


personnage comme pour tout
fimo. Une fois fini deux
solutions : vous enfoncez
dedans le bouchon du feutre.
Vous le retirez. Cuisson. Puis
vous collez la fimo au bouchon.
Ou vous enfoncez directement
le feutre et vous n'avez plus
besoin du bouchon initial.
Serpent : autour d'un crayon
de papier (qui peut aller dans
le four).

AROEVEN de BORDEAUX FICHE D’ACTIVITES – La pâte FIMO