Vous êtes sur la page 1sur 4

Histoire, 8O3, mars 2009 :

Prénom : ……………..

La Révolution française :
Les Etats généraux.
Référence : ton manuel d’histoire, volume IV, pages 651-652.

Face à l’ampleur de la crise, Louis XVI décide de réagir. Il est conscient que sa popularité
diminue. Il décide donc de convoquer les représentants de la société française, pour entendre
les réclamations et souhaits de la population. Cette assemblée s’appelle les Etats généraux,
elle est composée des trois ordres de la société : le clergé, la noblesse et le Tiers état. Afin de
préparer cette réunion, il est demandé à chaque ordre de rédiger son cahier de doléance, c’est-
à-dire de mettre par écrit ses critiques, remarques et propositions pour trouver une solution
aux problèmes financiers du royaume. Dans tous les villages et dans chaque ville, les
habitants écrivent leurs cahiers.

Extrait du cahier de doléance d’un village français.

Voici trois extraits de cahiers de doléance. Lis-les attentivement et réponds aux


questions :

1) « Les Français pourront espérer de voir rétablir l’équilibre entre la recette et la


dépense du gouvernement lorsque :
- l’administration aura réalisé des économies ;
- l’on aura effectué les économies nombreuses dans les dépenses du Roi et des
princes ;
- les retraites et pensions accordées aux grands nobles auront été diminuées ou
supprimées ;
- les richesses du royaume seront imposées de façon égale et proportionnelle
pour tous ;
- chacun, dans les trois ordres sera imposé suivant ses possibilités. »

2) « Nous déclarons ne jamais consentir à la suppression des droits qui ont caractérisé
jusqu’ici l’ordre de la noblesse que nous tenons de nos ancêtres. Nous ordonnons à

1
notre député de s’opposer à tout ce qui pourrait porter atteinte aux propriétés utiles et
honorifiques de nos terres. »
3) « Qu'il plaise à Sa Majesté d'honorer d'un regard de bienveillance la protestation
solennelle que fait le clergé de vouloir que la monarchie soit telle qu'elle a toujours été
reconnue, c'est-à-dire composée, sous le monarque, de l'ordre du clergé, de l'ordre de
la noblesse et de l'ordre du tiers-état.
De ne pas souffrir que, dans aucune occasion ni sous aucun prétexte, il soit porté
atteinte au principe sacré que nous professons, que le Roi est le seul souverain et
législateur du royaume.
Que loin de prétendre que les prières du peuple soient des droits, le clergé se plait à
adopter le doux nom de doléances, employé par nos ancêtres, comme le cri de la
douleur et l'expression de la tendresse d'enfants affligés qui attendent tout d'un père
qui les aime. »

A. Quelles sont les demandes importantes dans chaque extrait ?


………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………….

B. Peux-tu dire quel ordre a écrit quel cahier ?


Extrait 1 : ………………………………………………
Extrait 2 : ………………………………………………
Extrait 3 : ………………………………………………

C. Les demandes sont-elles les mêmes pour chaque ordre ?


……………………………………………………………………………………………….

D. Comment, selon toi, va se dérouler la réunion des Etats généraux ?


………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………

Le roi Louis XVI

2
Observe attentivement la reproduction du tableau représentant l’ouverture des Etats
généraux à la page 652 de ton manuel et réponds aux questions suivantes :

A. Où est placé le roi ?


…………………………………………………………………………………………………
Pourquoi ?
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

B. Où sont placés les trois ordres ?


Le clergé : ……………………………………………………………………………………...
La noblesse : ……………………………………………………………………………………
Le Tiers-état : …………………………………………………………………………………..

C. Qui sont les plus nombreux ? ……………………………………………………………......

D. Reporte tes réponses sur le schéma ci-dessous :

E. Retrouve le seul paysan de l’assemblée. A quoi le reconnais-tu ?


…………………………………………………………………………………………………

3
…………………………………………………………………………………………………

Indique sa position sur le schéma à l’aide d’une croix.