Vous êtes sur la page 1sur 20

prog 1er trim 09.

qxp 16/12/2008 10:57 Page 1

ACTUALITÉS DES MUSÉES DE POITIERS


Dans les
musées
VILLE DE POITIERS

JANVIER.FÉVRIER.MARS. 2009
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:57 Page 2

Sommaire
Editorial p. 3

Exposition dossier p. 4

Les carnets des musées p. 6

Les visites commentées p. 10

Les rendez-vous des musées de Poitiers p. 12

Croqu’musée p. 13

Les Amis des Musées de Poitiers p. 14

Calendrier des activités culturelles p. 16

Horaires et tarifs d’entrée p. 18

L’œuvre en question p. 19

Vue intérieure du musée Sainte-Croix


En couverture :
Maarten van Valkenborch,
Louvain 1534/35 - Frankfort-sur-le-Main 1612
L’hiver, fin du XVIe siècle.
Huile sur bois, 53 x 73 cm
Legs François Rupert de Chièvres à la S.A.O. en 1887.
Inv. 892-I-328
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:57 Page 3

Éditorial
ommençons par une petite devinette…
C
Toute l’équipe des musées de Poitiers s’investit depuis le printemps 2007 sur le
chantier des collections. Comment poursuivre le chantier en y intégrant les œuvres
actuellement exposées au musée Sainte-Croix et au musée Rupert-de-Chièvres ?
Comment réunir des collections actuellement éclatées en plusieurs endroits (par
exemple, le mobilier) afin de procéder aux constats d’état ? Comment améliorer les
conditions d’exposition des œuvres ? Et comment, en intégrant ces trois paramètres,
imaginer un programme d’expositions de qualité, pour garder un contact fructueux
avec le public ?
A ces questions apparemment contradictoires, il existe une solution. Certes, elle
va exiger de l’équipe un investissement humain assez considérable, mais cela en vaut
la peine.
Le premier élément de réponse, c’est que le musée Rupert-de-Chièvres va être
complètement vidé de toutes ses collections… Une fois examinées, photographiées,
emballées et conditionnées, les œuvres regagneront le musée Sainte-Croix pour per-
mettre d’envisager les traitements ultérieurs. En juin, une présentation complète-
ment nouvelle sera proposée aux visiteurs, dans le cadre de la mise en œuvre d’un
musée de la vie poitevine.
Au musée Sainte-Croix, d’autres innovations se préparent. Une salle du musée
sera complètement transformée pour devenir la salle d’expositions temporaires, avec
contrôle du climat, éclairage adapté, et une réelle proximité avec les œuvres exposées.
Une autre salle, de plus grande superficie, va devenir une réserve visitable, en
permanence, consacrée à la peinture et à la sculpture du XXe siècle. Les conditions
d’exposition seront également revues au plus près des normes muséographiques
actuelles.
Enfin, l’aile affectée aux Beaux-Arts sera entièrement remaniée, salle par salle,
pour proposer au public un parcours complet, du XVIe au XXe siècle.
Tous les tableaux auront été au préalable examinés et traités par des restaurateurs
spécialisés. Les éclairages seront revus, dans le sens d’une amélioration de la présen-
tation des collections.
Ce sera bien entendu l’occasion d’exposer des œuvres depuis longtemps mises en
réserves, et de découvrir, ou de redécouvrir, le riche patrimoine des musées de Poitiers.
2009 s’annonce donc comme une année riche de perspectives. Dans quelques
mois, ce sera au public de juger et d’apprécier. A très bientôt donc !

Yves Bourel
Conservateur en chef des musées de Poitiers

3
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:57 Page 4

Les expositions temporaires

Exposition « Feux de camp »


Un site de hauteur : le Camp Allaric
Du Néolithique à l’âge du Fer
M u s é e S a i n t e - C r o i x , 5 d é c e m b r e 2 0 0 8 - 1 er j u i n 2 0 0 9

Cette exposition-dossier est La stabilisation (indispensa-


conçue comme un volet ble à la conservation des
d’une série « Que réserve le métaux) et la restauration de
musée ? Des origines aux ces objets ont été possibles
premiers Celtes », dans le grâce à des subventions
but de faire connaître les (Direction des Musées de
collections du musée 1. France) mais également au
Elle présente les découvertes soutien financier de la
archéologiques effectuées au Société des Amis des Musées
Camp Allaric, commune de Poitiers. C’est ainsi que
d’Aslonnes (Vienne) par sont apparus, sortis d’un
Jean-Pierre Pautreau de 1967 gigantesque puzzle, des vases
à 2001, puis par Christophe richement décorés d’orne-
Maitay de 2001 à 2006. ments géométriques incisés
Ce sont des objets relatifs à et/ou peints en rouge (âge du
la vie des habitants d’un vil- Feux de Camp Bronze final) ou noir (pig-
lage fortifié depuis le Néoli- Un site de hauteur : le Camp Allaric ments graphités au premier
thique jusqu’au second âge Du Néolithique à l’âge du Fer âge du Fer). Témoins de la
du Fer, les principales phases Edition : Musées de la Ville de Poitiers et vie quotidienne (outils,
d’occupation se situant au de la Société des Antiquaires de l’Ouest armes, récipients, parures)
Conception graphique : « Le Temps qu’il fait »,
Néolithique final (fin du 3ème ou éléments plus rares (figu-
Cognac, 48 pages, 60 illustrations couleur
millénaire), au Bronze final et 5 en noir et blanc, 12 € rines, lampe, vase à décor
(environ 1000 - 800 av. Couverture : Mapie Création, Poitiers d’anthropomorphes), la plu-
J. C.) et au premier âge du part d’entre eux ont fait l’ob-
Fer (environ 800 - 450 av. J.-C.). jet d’un soclage qui permet leur mise en valeur
De la tradition lithique en passant par les acquisi- dans l’espace. Des panneaux didactiques viennent
tions économiques (agriculture, élevage) et tech- compléter celle-ci.
niques (polissage de la pierre, céramique, artisanat
textile), jusqu’à l’apparition de la métallurgie, le Un livret-guide de l’exposition est édité par les
parcours est constitué d’objets de dimensions et de Musées de Poitiers sous la direction scientifique
matières différentes répartis dans sept vitrines de Christophe Maitay avec la collaboration de
(pierre, os, terre cuite, métal).
1
Voir Actualités des musées de Poitiers, septembre-décembre 2008
4
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:57 Page 5

Armatures de flèches à pédoncules et ailerons. Silex. Rasoir et couteau. Fer. Premier âge du Fer.
Néolithique final.

Jean-Pierre Pautreau et de Catherine Buret. Il pré- Au mois de mars, Christian Chevillot, docteur en
sente une synthèse destinée au grand public des archéologie (Université de Bordeaux III, membre
travaux menés depuis quarante ans au Camp Alla- associé du CNRS (UMR 6566), présentera la
ric, avec la contribution de différents spécialistes. chaîne opératoire de l’extraction du minerai au
Cet ouvrage largement illustré (prises de vue : polissage et s’emploiera à une démonstration de
Christian Vignaud) est préfacé par Jacques Buis- fonte du bronze. Au cours de celle-ci, des copies de
son-Catil (service régional de l’archéologie). pièces seront fabriquées à des fins pédagogiques à
partir de collections du musée.
Une série d’évènements ponctue l’exposition dès le Au mois d’avril, Dominique Timsit, titulaire d’un
mois de décembre et tout au long du premier semes- D.E.A. de l’Université de Paris I et artiste céramiste,
tre 2009 (voir «Les rendez-vous» page 12). Des visi- animera un atelier de poterie selon les techniques
tes guidées ont lieu chaque mois. utilisées du Néolithique jusqu’au premier âge du
Le 31 mars 2009, Jean-Pierre Pautreau présentera Fer : montage à partir d’une motte ou de colombins.
« L’Europe découvre la métallurgie ». Toutes ces activités auront lieu dans la cour du musée.
En février, Laurent Bernat, directeur du Parc C.B.
Archéologique de Beynac, expérimentera les tech-
Commissariat de l’exposition : Catherine Buret
niques préhistoriques de fabrication d’un arc et de
Collaboration scientifique : Christophe Maitay, Jean-Pierre Pautreau
flèches avec des outils fabriqués par lui-même et il
Restauration : Arc’Antique, Catherine Augel, Anne della Monica
effectuera une démonstration de tir à l’arc. Soclage : Luc Umbauer

Ensemble de céramique à décor peint au graphite. Terre cuite. Ensemble de fusaïoles. Terre cuite. Âge du Bronze final.
Premier âge du Fer.
5
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:57 Page 6

Les carnets des musées


 Le chantier des collections
Musée Sainte-Croix et musée Rupert-de-Chièvres
De nouveaux parcours de visites
Au cours du premier semestre 2009, les musées de années ‘70, présente des conditions climatiques
Poitiers vont faire peau neuve. Il ne s’agit pas qui nuisent aux œuvres exposées. Les éclairages ne
d’une restructuration, mais de réaménagements sont pas adaptés aux normes en vigueur, et il est
dans les parcours proposés aux visiteurs. presque impossible de contrôler la température et
Depuis le début de l’année 2007, toute l’équipe des le taux d’humidité de l’air des différents espaces, la
musées s’est attelée à un travail considérable : le régulation de ces paramètres étant indispensable
chantier des collections. En liaison directe avec pour bien conserver tout en exposant.
les conservateurs, et sous la conduite de Nathalie S’agissant du musée Rupert de Chièvres, l’habitude a
Louis, régisseur des collections, recrutée début été prise depuis plusieurs années d’y exposer les col-
juin 2008, des équipes constituées parmi les agents lections de Beaux-Arts anciens, les arts décoratifs, le
du patrimoine interviennent sur les œuvres, dans mobilier et la céramique. Des travaux conséquents
ont été faits en 2007, afin de filtrer par des rideaux
l’intensité de la lumière naturelle, et de disposer de
spots adaptés qui permettent de régler à volonté l’in-
tensité lumineuse pour bien éclairer les œuvres.
Ce découpage dans les collections pose de réels pro-
blèmes. Ainsi, au musée Sainte-Croix, le parcours de
visite, qui commence à la Préhistoire, s’arrête brus-
quement à la Renaissance (XVIe siècle) pour repren-
dre à la peinture Néo-Classique (fin XVIIIe siècle).
En outre, les collections d’Arts et de Traditions Popu-
laires ne sont pratiquement plus montrées au public.
C’est de la conjonction de tous ces éléments qu’est
La salle des arts du Poitou, au sous-sol, va devenir une réserve visita- né le projet de modification des parcours, et de
ble en permanence, consacrée à l’art du XXe siècle. l’amélioration des conditions d’exposition.

le cadre d’un récolement général. En plus des véri- Musée Sainte-Croix


fications administratives, il s’agit de constater Le projet vise à remodeler toute la présentation du
l’état de conservation des objets. C’est donc un parcours Beaux-Arts, en le faisant commencer par
travail méticuleux, précis, et particulièrement les Beaux-Arts anciens. L’utilisation de peinture
long à réaliser. Mais c’est un travail indispensable. anti UV, et anti IR, posée sur les verrières, permet-
Les musées de Poitiers font aussi régulièrement appel tra de réguler le niveau d’éclairement, et de rendre
à des restaurateurs qui interviennent sur les nombreu- la température plus conforme aux normes de
ses collections, au titre de la conservation préventive. conservation, en la baissant de quelques degrés.
Jusqu’à présent, le travail a porté sur des collections Les éclairages existants seront affinés et filtrés au
qui étaient en réserve. La phase qui va être entamée mieux, dans l’intérêt des collections. La mise en
porte aussi sur les œuvres qui sont présentées dans les œuvre d’une scénographie plus appropriée devrait
salles d’exposition permanente, dans les deux musées. permettre aux visiteurs de redécouvrir ces collec-
Le musée Sainte-Croix, construit au début des tions dans des conditions meilleures.

6
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:57 Page 7

Ce projet est assorti de la création d’une salle d’exposition tem-


poraire, à la scénographie profondément transformée, et de  Acquisitions
l’ouverture d’une réserve visitable en permanence par le public,
consacrée à la peinture et à la sculpture du XXe siècle. Ainsi, de
nombreuses œuvres actuellement en réserves seront-elles de L’amphithéâtre
nouveau exposées aux visiteurs, dans un cadre mieux adapté à
la conservation des oeuvres.
antique de Poitiers
Musée Rupert de Chièvres : Dessin à l’encre sur papier
vers la définition d’un musée de la vie poitevine Canson colorisé à l’aquarelle,
La collection Rupert de Chièvres, et la maison qui l’abritait, par Jean-Claude Golvin
avaient été léguées à la Société des Antiquaires de l’Ouest à la et Sophie Golvin-Revault ;
fin des années 1880. Les collections de la Société des Antiquai- H. 75 ; l. 100 cm
res de l’Ouest sont venues, par cession, enrichir les collections
des musées en 1947.
De la maison d’un collectionneur du siècle dernier, la présenta-
tion du musée s’est attachée à mettre en exergue les tableaux
nordiques et italiens, du XVIe au XVIIIe siècles.
Le réaménagement des salles d’exposition permettra d’évoquer
l’histoire de Poitiers, de ses institutions (l’Université notam-
ment), les bâtiments importants construits au fil des temps et le
réaménagement urbain de la 2e moitié du XIXe siècle, avec la
création du nouvel Hôtel de Ville et de la Préfecture.
Une section importante sera également consacrée aux peintres
poitevins (André Brouillet, Arthur Gué, Jacques-Baptiste
Brunet entre autres). La « restitution » de l’amphi-
Tous les tableaux qui seront exposés, tant au musée Sainte- théâtre de Poitiers, proposée par
Croix qu’au musée Rupert de Chièvres, auront été préalable- Jean-Claude Golvin, a été réali-
ment examinés et traités par une équipe de conservateurs-res- sée à la demande de la C.A.P.,
taurateurs, et les œuvres présentées seront réputées en bon état dans le cadre des Journées Euro-
de conservation. péennes du Patrimoine, pour la
La nouvelle présentation au musée Rupert de Chièvres s’articu- manifestation « Patrimoine et
lera autour de trois œuvres phares des collections : le tableau de création », à l’occasion de l’inau-
François Nautré sur le siège de Poitiers, la Grand Goule, et la guration du nouveau théâtre-
Petite fille en rouge d’André Brouillet. Des collections liées aux auditorium. Déposée au Musée
traditions populaires complèteront la nouvelle présentation. Sainte-Croix, elle est aujourd’hui
En résumé, l’idée est donc de poursuivre le chantier des collec- conservée au Cabinet des dessins
tions de façon intelligente, d’agir sur les conditions d’exposition des Musées de la Ville de Poitiers,
dans les musées pour les améliorer, et de proposer aux visiteurs où sa présence prend tout son
des parcours plus cohérents et d’un abord plus confortable. sens, compte-tenu de la richesse
Les musées de Poitiers, « Musées de France », ont à charge de des collections archéologiques et
conserver, d’étudier et de présenter le patrimoine de la collecti- du fonds iconographique réunis
vité. Ces initiatives vont bien dans le sens d’une préservation depuis le XIXe siècle.
de notre patrimoine commun, et d’une diversification de l’offre Cette « restitution » que l’au-
culturelle, déjà riche à Poitiers et dans son agglomération. teur se plaît à dénommer « évo-
Y.B. cation » est le résultat d’un dia-

7
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:57 Page 8

logue, né d’une rencontre entre dans la ville de Lemonum près de 600 dessins mettant l’Ar-
Jean-Claude Golvin (C.N.R.S.) de 30000 visiteurs. Spécialiste chéologie à la portée de tous.
et Jean Hiernard (Université de des amphithéâtres du monde A découvrir :
Poitiers), partis un jour dans la romain, Jean-Claude Golvin J.-CL. Golvin, Voyage en Gaule
ville romaine invisible, à la dirigea le Centre Franco- romaine, Paris, 2002.
recherche de l’amphithéâtre Egyptien d’Etude et de Restau- J.-CL. Golvin, L’Antiquité
disparu. Jean-Claude Golvin ration de Karnak. Directeur de retrouvée, Paris, 2006.
participe, par cette démarche recherches au C.N.R.S., J.-CL. Golvin, J. Hiernard,
artistique, à la réflexion scientifi- il multiplie depuis 20 ans « D’un palais Galien à l’autre,
que élaborée à partir des vestiges ses évocations archéologiques nouvelles recherches sur
échappés de la destruction d’un basées sur des travaux de l’amphithéâtre de Poitiers »,
des monuments les plus repré- recherche scientifiques. Revue des Etudes Anciennes,
sentatifs de la Gaule romaine, Auteur de plus de 60 ouvrages, Paris, 1998.
qui accueillait il y a 2000 ans il a réalisé à ce jour un corpus D.S.-H.

Un portrait de Léon Perrault


par Edouard Cabane offert au musée
A l’occasion du centenaire de la musée en 1988. Ce dernier por-
mort de l’artiste poitevin Léon trait peut être rapproché avec
Perrault, et du dévoilement intérêt de l’œuvre offerte en
d’une plaque commémorative 2008 : les modèles sont parents,
installée rue Carnot à Poitiers, Léon étant le père d’Emile, et
son arrière-petit-fils, M. Marc leurs portraits ont été exécutés
Nicolle, a souhaité offrir à la à deux ans d’intervalle, le pre-
Ville de Poitiers le portrait de mier en 1908, année de la mort
son aïeul, exécuté au fusain de Léon, le second en 1910.
avec rehauts de craie blanche Le portrait de Léon Perrault, avait 76 ans en 1908. Son gen-
par Edouard Cabane, grand- d’une facture toute classique, dre a sans doute voulu l’immor-
père du donateur. montre l’aisance de Cabane taliser au moment de son décès,
Edouard Cabane, élève de dans le rendu sensible du visage, en se basant sur une photogra-
William Bouguereau, fit ses sans affectation, empreint de phie. De la même façon, le por-
débuts au Salon en 1876, et sérénité et d’une certaine gra- trait des parents de Cabane sem-
devint membre de la Société vité, et révèle son attachement ble fortement inspiré d’une
des Artistes Français en 1901. à la ressemblance du modèle. photographie.
Les collections de Poitiers pos- On peut penser qu’il s’est inspiré L’œuvre offerte par M. Nicolle
sèdent deux portraits de sa d’une photographie de son entre en résonance par ailleurs
main : celui de ses parents, beau-père car bien que datée de avec l’Autoportrait de Léon
entré au musée en 1928, et l’année de sa mort, l’œuvre Perrault acquis par la Société
celui de son beau-frère Emile montre Perrault âgé d’une cin- des Amis des Musées de Poi-
Perrault-Harry, donné au quantaine d’années, alors qu’il tiers en 2004 : le modèle a

8
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:57 Page 9

 Mouvements d’œuvres
gardé les mêmes traits, bien
que le fusain de son gendre le Les musées de la Ville de Poitiers constituent le premier ensemble muséal
montre dans la force de l’âge, de la Région Poitou-Charentes pour leur richesse patrimoniale. Les col-
alors que son Autoportrait lections Beaux-Arts - peinture, sculpture, dessin, art décoratif - celles
appartient à sa jeunesse. d’Archéologie ou d’histoire régionale sont régulièrement sollicitées pour
Les liens entre les deux hommes des prêts à de nombreuses expositions en France et à l’étranger.
étaient artistiques autant que
familiaux : l’un et l’autre s’ins- Musée Sainte-Croix
crivaient dans le courant classi-
que d’une formation académi- • Albert Marquet, La plage des
que, largement influencée par Sables d’Olonne au remblai quadrillé
l’œuvre de William Bouguereau (1933) - huile sur toile.
leur maître et ami, ce qui expli- Exposition « Albert Marquet, iti-
que que le gendre ait pu copier néraires maritimes » au musée
en 1878, pour la cathédrale de national de la Marine (Paris) du
La Rochelle, le Chemin de Croix 4 octobre 2008 au 2 février 2009
exécuté par son beau-père vers
François Edmé Ricois, Paysage, vue de Paris
1862-1863 et dont neuf toiles • Gustave Housez, Marie Stuart et (1827), huile sur toile.
originales ont été acquises par Châtelard (1858) - huile sur toile.
les musées de Poitiers en 1984. Exposition « Marie Stuart » au musée d’art et d’histoire de La
Sont aussi présentes dans les Rochelle de octobre 2008 à janvier 2009
collections de Poitiers des
œuvres des deux fils de Léon • Piet Mondrian, Ferme à Oele (1906) - huile sur toile.
Perrault : Henry (1867-1932), Exposition « De Corot à l’art moderne. Souvenirs et Variation » au
peintre comme son père, musée des Beaux-Arts de Reims du 20 février 2009 au 24 mai 2009
revenu en 1920 à Poitiers où il
ouvrit un cours de dessin, et • Eugène Fromentin, Une Fantasia, Algérie (1869) - huile sur toile.
devint conservateur du musée Exposition « Le Salon parisien au XIXe siècle » au Gemeentemuseum
municipal de 1928 à sa mort ; de La Haye (Pays-Bas) du 4 octobre 2008 au 1er février 2009.
Emile (1878-1938), sculpteur,
qui accola au patronyme de son • Flacon en forme de grappe de raisin. Poitiers,
père celui de son épouse, la nécropole romaine des Dunes - verre soufflé-
romancière Myriam Harry. moulé. 2e moitié IIe s.- début IIIe s.
Ce don renforce donc de Flacon en forme de grappe de raisin.
manière subtile et pertinente Poitiers, Le Porteau : tombe d’enfant
les œuvres liées à Léon Perrault d’époque romaine - verre soufflé-moulé.
et à sa famille. Bien que fragile 2e moitié IIe s. - début IIIe s.
en raison de la nature de sa Exposition « Le verre soufflé dans un
technique et de son support, il moule depuis l’époque romaine jusqu’aux
pourra être présenté ponctuel- temps modernes », à l’Espace Archéologi-
lement au musée, en lien avec que Saint-Pierre de Namur (Belgique) du
les œuvres des membres de 15 septembre 2008 au 15 janvier 2009.
cette « dynastie » moderne.
A.P. Flacon en forme de grappe de raisin.
Poitiers, nécropole des Dunes - verre soufflé moulé.
2e moitié du IIe s. - début du IIIe s. 9
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:57 Page 10

Les visites commentées


3 Dimanche 4 janvier à 15h 3 Dimanche 18 janvier à 15h
Musée Sainte-Croix Musée Sainte-Croix
Auguste Rodin et Camille Claudel, Présentation de l’exposition
par Monique Béraud, guide- temporaire « Feux de camp »,
conférencière par Claudine Gautier, anima-
trice. Visite limitée à 17 pers.
3 Mardi 6 janvier à 18h
Musée Sainte-Croix 3 Dimanche 25 janvier à 15h
Le siège de Poitiers de 1569… de Musée Sainte-Croix
François Nautré, par Françoise Le costume en peinture, par
d’Argenson, guide-conférencière Daniel Clauzier, guide-confé-
rencier
3 Dimanche 11 janvier à 15h
Musée Sainte-Croix
Du Néo-classicisme au Roman-
Les visites sont conduites par tisme, par Daniel Clauzier,
des guides-conférenciers, guide-conférencier
spécialistes du domaine
abordé, ou par les conserva-
teurs des musées.

Visite traduite
en langue des signes

Tarif des visites commentées


(en sus du tarif d’entrée sauf
mardi et 1er dimanche du mois)

Adultes : 3,90 €
Abonnés, SAM, SAO : 2,90 €
Jeunes - de 18 ans : gratuit
Rmistes, handicapés (sur présentation
d’un justificatif), personnes non imposa-
bles, demandeurs d’emploi inscrits à
l’ANPE et non indemnisés, bénéficiaires
de la carte "Bourse spectacle" : 1,60 €

Amaury-Duval (1808-1885),
Portrait de Marie-Marguerite Foucher de Circé (1842), huile sur toile.

10
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:57 Page 11

3 Dimanche 1er février à 15h


Musée Sainte-Croix
L’écriture à l’époque gallo-
romaine, par Gaëlle Buffet,
animatrice

3 Mardi 3 février à 18h


Musée Sainte-Croix
La représentation animalière de
l’Antiquité à l’époque
médiévale : fantasme et réalité,
par Françoise d’Argenson,
guide-conférencière

3 Dimanche 8 février à 15h


Musée Sainte-Croix
La Sirène et le poète, de Gus-
tave Moreau, par Sophie
Bozier, guide-conférencière

3 Dimanche 15 février à 15h


Musée Sainte-Croix
Histoire(s) de saint Hilaire, par Bas-relief : saint Hilaire bénissant sainte Triaise,
Mélanie Sachon, guide-confé- calcaire, traces de polychromie. Poitiers (Vienne), église Sainte-Triaise,
début du XIIe siècle.
rencière

3 Dimanche 22 février à 15h 3 Dimanche 1er mars à 15h


Musée Sainte-Croix Musée Sainte-Croix
Présentation de l’exposition Poitiers-Lemonum, par Gaëlle
temporaire « Feux de camp », Buffet, animatrice
par Claudine Gautier, anima-
trice. Visite limitée à 17 pers. 3 Mardi 3 mars à 18h
Musée Sainte-Croix 3 Dimanche 15 mars à 15h
Le mouvement à travers Musée Sainte-Croix
les collections gallo-romaines Présentation de l’exposition
et médiévales, temporaire « Feux de camp »,
par Françoise d’Argenson, par Claudine Gautier, anima-
guide-conférencière trice. Visite limitée à 17 pers.

3 Dimanche 8 mars à 15h 3 Dimanche 29 mars à 15h


Musée Sainte-Croix Musée Sainte-Croix
Un musée, pour quoi faire ?, Le paysage aux XIXe et XXe
par Sophie Bozier, siècles, par Daniel Clauzier,
guide-conférencière guide-conférencier

11
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:57 Page 12

Les rendez-vous des musées Autour de l’exposition


« Feux de Camp. Le Camp
Allaric : un site de hauteur »
Les Musicales du mardi Entrée libre Les films documentaires
3 Mardi 20 janvier à 12h30 - musée Sainte-Croix Auditorium du musée Sainte-Croix - Entrée libre
Concerts interprétés par les élèves du Conservatoire 3 Mercredis 28 janvier et 18 février à 18h00 : Sur les traces des Celtes

National de Région parmi les collections du musée. (2003, 52’, couleur). Réalisation : Marc Jampolsky. Depuis une quinzaine
Durée : env. 30 mn. d’années l’archéologie a bouleversé la représentation du monde celte,
longtemps vu à travers la figure du Gaulois hirsute mangeurs de san-
Les films documentaires gliers. Entre le Ve et ler siècle avant notre ère, cette grande civilisation
Auditorium - Entrée libre agropastorale a conquis l’Europe occidentale grâce à la supériorité de sa
3 Mardi 13 janvier à 12h30 : De l’usage du paysage au métallurgie.
XIXe siècle (1988, 22’, couleur).
Réalisation : Gilbert Kelner. Au fil de conversations imagi- Démonstration d’archerie
naires avec Le Nain, Millet et Courbet, le film fait l’histo- Cour du musée Sainte-Croix - Accès libre
rique de la représentation du monde paysan, depuis son 3 Dimanche 8 février de 14h à 18h

apparition dans les œuvres de Louis Le Nain (redécouvert L’archerie à époque Néolithique : de la fabrication au tir, par
au XIXe s.) jusqu’à la Première Guerre mondiale. Laurent Bernat, directeur du Parc Archéologique de Beynac.
3 Mardi 10 février à 12h30 : Dolo, le dernier Dogon
(2002, 42’, couleur). Démonstration de fonte de bronze
Réalisation : Emérance Dubas. Réalisé au Mali, ce documen- (sous réserve)
taire nous amène sur les lieux où vit et travaille le sculpteur Cour du musée Sainte-Croix - Accès libre
dogon, Amahiguéré Dolo. Un voyage vers les falaises de 3 Du vendredi 13 au dimanche 15 mars

Bandiagara, nous convie à une fête organisée dans son vil- Présentation de la chaîne opératoire de
lage natal, où il montre ses œuvres pour la première fois. l’extraction du minerai au polissage, par
3 Mardi 17 mars à 12h30 : L’Astronome de Johannes Christian Chevillot, membre associé du
Vermeer (1989, 27’, couleur). CNRS Rennes I et Docteur à l’Université
Réalisation : Alain Joubert, collection Palettes. La décou- de Bordeaux III. Présentation à des groupes scolaires le ven-
verte, sur le tableau, d’un reflet de deux millimètres de dredi. Démonstration pour tous les samedi et dimanche.
large montrant le reste de la pièce, a permis de reconsti-
tuer en studio le décor de « L’Astronome »… Conférence
3 Mercredi 25 mars à 18h : Paris 1824 (2003, 56’, couleur). Auditorium du musée Sainte-Croix - Entrée libre
Réalisation : Jacques Deschamps. Images d’hier et d’au- 3 Mardi 31 mars à 18h : l’ Europe découvre la métallurgie : vie quoti-

jourd’hui, peintures, esquisses, extraits de fictions se dienne, arts et croyances à l’Age du Bronze par Jean-Pierre Pautreau,
mélangent savamment pour composer une mosaïque dont Directeur de Recherches au CNRS, Rennes I.
émergent les portraits d’une ville, d’une époque et d’un
peintre : Eugène Delacroix.

Pass Télérama musée Sainte-Croix - Samedi 21 et dimanche 22 mars 2009


3 Samedi 21 mars : Visites et concert 3 Dimanche 22 mars : Visites et concert

14h-15h : « Les mystères de la vie du Christ » de Van 14h-15h : La nouvelle réserve visitable : peintures et sculp-
der Maes (XVIIe siècle), par Anne Péan, conservatrice tures du XXe siècle, par Yves Bourel, conservateur en chef
15h-15h45 : Concert de violoncelle et piano par 15h-15h45 : Concert de violoncelle et piano par
Marc Benyahia-Kouider Marc Benyahia-Kouider
16h-17h : Visite de l’exposition « Feu de camp », par 16h-17h : L’amphithéâtre de Poitiers, hier et aujourd’hui,
Catherine Buret, conservatrice par Stéphanie Coussay, guide-conférencière
Gratuité aux lecteurs de Télérama sur présentation du pass (valable
12 pour 4 pers) à découper dans le magazine du mercredi précédent.
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:57 Page 13

Croqu’musée
Renseignements et inscriptions au service éducatif : 05 49 41 07 53

Les vacances que en céramique et pâte de sur le thème du vent, de la bise à la


d’hiver verre sur argile d’après les modè- tempête, et sur le thème des mains
Musée Sainte-Croix, de 14h à 16h30 les gallo-romains du musée. qui ont tant de choses à raconter…
Après la découverte de quelques 3 Jeudi 5 mars séances qui sont suivies d’un goûter.
œuvres, selon le thème choisi, parmi La peau du dragon (6-8 ans) 3 Pour les 6-8 ans :
les collections du musée Sainte- Observation d’animaux fantas- Samedi 10 janvier : Quand souffle
Croix, les enfants participent à des tiques et création d’une peau le vent ; Samedi 14 mars : Quand
jeux d’observation, des ateliers d’ex- imaginaire de monstre par le parlent les mains
pression plastique. Un goûter est collage et la peinture. 3 Pour les 8-10 ans :
organisé à la fin de chaque séance. 3 Vendredi 6 mars Samedi 24 janvier : Quand souffle
3 Mardi 24 février Vase à la mode Allaric (9-12 le vent
Bas les masques (9-12 ans) ans) NOUVEAU ! Décou-
MARDI GRAS ! Découverte verte de l’exposition « Feux de
des loisirs antiques tels que le camp ». Réalisation en atelier Les petits ateliers
théâtre, les combats, les jeux… d’un vase en argile crue décoré. Proposés aux enfants de 4 à 6 ans, les
Réalisation d’un masque du petits ateliers se déroulent le mardi
théâtre antique en argile. matin, au musée Sainte-Croix, de
3 Mercredi 25 février En avant la zizique 9h30 à 11h. Accompagnés par un
Monstrueux safari (6-8 ans) 3 Pour les 3-6 ans au musée Sainte- parent, les enfants découvrent quel-
Parcours découverte autour des Croix, de 10h à 11h : Découverte de ques œuvres et participent à un ate-
dragons, sirènes et autres quelques œuvres du musée repré- lier d’expression plastique.
monstres. Création d’un mons- sentant des instruments de musique, 3 Mardi 24 février

tre en pétales de maïs. et manipulation d’instruments avec En voir de toutes les couleurs !
3 Jeudi 26 février Claudine Gautier, animatrice, et Découverte des couleurs pri-
Vase à la mode Allaric (9-12 Cécile Tréhu, musicienne. Accom- maires parmi les collections.
ans) NOUVEAU ! Décou- pagnement obligatoire d’un adulte. Atelier de peinture.
verte de l’exposition « Feux de Limité à un groupe de 16 personnes. 3 Jeudi 5 mars

camp ». Réalisation en atelier • Mercredis 7 janvier, 28 janvier, Quelle bouille ! Découverte de


d’un vase en argile crue décoré. 18 février et 25 mars. quelques portraits. Réalisation
3 Vendredi 27 février au dessin, collage et polaroïd
La peau du dragon (6-8 ans) d’un portrait de famille.
Observation d’animaux fantas- Danse avec les 3 Mercredi 25 février, mardi 3 mars

tiques et création d’une peau petits loups NOUVEAU ! Un p’tit coin


imaginaire de monstre par le Musée Sainte-Croix, de 15h à 16h30 de jardin. Découverte de jar-
collage et la peinture. Découverte des œuvres sculptées du dins dans les tableaux. Confec-
3 Mardi 3 mars musée Sainte-Croix en compagnie tion en volume d’un petit coin
Vase à la mode Allaric (9-12 de Mélanie Sachon, animatrice, et de nature.
ans) NOUVEAU ! Décou- Lise-Marie Hélène, danseuse. Seuls
verte de l’exposition « Feux de ou à plusieurs, les enfants sont Ateliers au musée Sainte-Croix
camp ». Réalisation en atelier entraînés dans une gestuelle et une limités à 12 enfants.
d’un vase en argile crue décoré. ronde qui leur fera comprendre de Tarif (par enfant et par atelier) :
3 Mercredi 4 mars manière ludique et dansée la sculp- 2,90 € / enfant de Poitiers
Attention mosaïque fraîche (9- ture dans toute son expressivité. 4,10 € / enfant hors Poitiers
12 ans). Réalisation d’une mosaï- Deux animations sont proposées :

13
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:58 Page 14

Les amis des Musées de Poitiers


L’année 2009 va s’ouvrir, tous les lundis à 18 heures, par les cours de
l’École du Louvre, à partir du lundi 12 janvier jusqu’au lundi 9 février.
Cette proposition a rencontré un grand succès auprès du public poi-
tevin à tel point que les 200 places prévues ont été réservées avant la
fin du mois de novembre. Bien sûr, il y a eu des déçus, des mécontents.
Nous allons réfléchir à trouver des solutions, mais, de toutes les Cotisation annuelle
façons, cet engouement est révélateur des besoins exprimés par les 25 € individuels / 40 € couple
Poitevins. La SAMP se réjouit de ce succès et appelle toutes les per- 5 € étudiants
sonnes intéressées à venir nous rejoindre. Le premier but de la SAMP Inscriptions et renseignements :
est de soutenir les actions des musées de Poitiers. Les conservateurs, SAMP
3 bis, rue Jean-Jaurès - Poitiers
sous l’impulsion de M. Bourel, ont entrepris une tâche immense mais Tél : 05 49 41 34 93
fondamentale, le récolement des œuvres des musées accompagné de (répondeur/enregistreur)
restauration lorsque c’est nécessaire. Dans cette optique, nous avons Permanence le jeudi matin
(sauf pendant les vacances scolaires).
soutenu les actions entreprises en participant à la campagne d’infor-
mation sur cette politique, dont l’efficacité a été montrée au public Information complémentaire :
par une belle exposition des œuvres restaurées, et en finançant des www.musees-poitiers.org
rubrique Les Amis des musées
restaurations d’objets.
En même temps, nous continuons notre action sur le plan régional
par la mise en place de l’Association Régionale des Amis des Musées
de Poitou-Charentes, ARAMPC. Pour l’instant, 15 associations nous
ont rejoints et nous nous félicitons de cette première étape
qui sera, nous l’espérons, suivie d’une progression lors de
l’année 2009.
Comme vous pouvez le constater, grâce
à votre participation, la S.A.M.P
développe ses actions et est
présente dans de nombreux
secteurs, y compris la CAP
où nous avons été élus
au sein du Conseil de
Développement Res-
ponsable, CDR, pour
proposer et défendre
les actions liées à la
politique culturelle.
En cette fin d’année et
dans la perspective de
2009, nous vous offrons
tous nos vœux pour le suc-
cès de vos entreprises et de
vos projets en espérant que la
SAMP fera partie de vos actions.
Auguste Rodin, Adolescent désespéré ou Narcisse (bronze),
vers 1885-1890, legs Brisson, musées de Poitiers

14
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:58 Page 15

Les cours de l’Ecole du Louvre


La Société des Amis des Musées de Poitiers, en collaboration avec le
Conférence musée de Poitiers, met en place, tous les lundis, à partir du mois de
Auditorium musée Sainte-Croix janvier 2009 une série de cours proposées par l’École du Louvre.
3 Mardi 17 mars à 18h

Collectionneurs, marchands d’art,


mécènes, par Monsieur Ségeron,
commissaire-priseur à Poitiers DANS LE SILENCE DU NORD :
Conférence suivie d’un dîner
la peinture hollandaise au XVIIe siècle
pour les Amis des Musées.
Tarif : 4 € plein tarif / 3 € adhé- Cycle thématique de 5 séances de 18 h 00 à 19 h 30 (durée 1h30)
rents SAMP / Gratuité pour les Auditorium du musée Sainte-Croix, rue Paschal Lecoq
étudiants et demandeurs d’emploi

Libérée du joug espagnol et puissance navale sans égale pour plusieurs


décennies, la Hollande s’engage, vers 1600, dans son Siècle d’Or. Elle
Voyage fonde sa puissance sur un commerce pratiqué à l’échelle du globe,
3 Jeudi 5 février - Paris (TGV) alors que ses vaisseaux explorent, puis exploitent les grandes routes
- Le Musée Rodin : visite des col- maritimes. C’est aussi un prodigieux foyer de culture : de ce pays fer-
lections permanentes avec un guide tile en « petits maîtres » jaillissent des artistes d’une trempe excep-
conférencier. tionnelle : Rembrandt, Vermeer, Ruisdael ou Hals. L’art hollandais
- La Cité de l’Architecture et du emprunte alors des voies d’une surprenante variété. Dans ce monde
Patrimoine : visite avec conférencier. nourri d’apports exotiques, on s’est appliqué comme nulle part ailleurs
Le musée des Monuments français à transposer ce qui compose l’environnement le plus familier : la paix
propose à travers ses 3 galeries un des intérieurs, les canaux des villes, la campagne aux ciels immenses
panorama de l’architecture et du ou la silencieuse splendeur des objets…
patrimoine du Moyen Age à nos
jours : architecture civile et reli- 3 Lundi 12 janvier : « Un miracle unique » l’introduction à l’histoire de la
gieuse du XIe au XVIIIe s., peintu- Hollande au XVIIe siècle, par David Mandrella, historien de l’art,
res murales, vitraux, fresques du XIe chargé d’études, INHA.
au XVIe s., architecture moderne et
contemporaine. 3 Lundi 19 janvier : Rembrandt et ses élèves, par David Mandrella.

3 Lundi 26 janvier : Paysages, par David Mandrella.

Assemblée 3 Lundi 2 février : Autour de Vermeer, par Emmanuel Stiller, historien de


Générale l’art, chargé de cours et de travaux dirigés, Ecole du Louvre.
3 Mardi 27 janvier à 17h30
Auditorium Musée Sainte-Croix. 3 Lundi 9 février : Luxe et sérénité de la nature morte, par Emmanuel
Stiller.

Tarif pour les 5 cours : 37,50 € plein tarif (tarif réduit 22,50 €
pour les jeunes de moins de 28 ans et RMI).

15
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:58 Page 16

Calendrier des activités culturelles des musées


3 Dimanche 4 janvier à 15h | Musée Sainte-Croix
VISITE COMMENTÉE
Auguste Rodin et Camille Claudel
3 Mardi 6 janvier à 18h | Musée Sainte-Croix
VISITE COMMENTÉE
Le siège de Poitiers de 1569...
de François Nautré (1619)
3 Mercredi 7 janvier à 10h | Musée Sainte-Croix
EN AVANT LA ZIZIQUE (3-6 ans)
3 Samedi 10 janvier à 15h | Musée Sainte-Croix 3 Dimanche 25 janvier à 15h | Musée Sainte-Croix
DANSE AVEC LES PETITS LOUPS (6-8 ans) VISITE COMMENTÉE
Le costume en peinture
3 Dimanche 11 janvier à 15h | Musée Sainte-Croix
VISITE COMMENTÉE 3 Lundi 26 janvier à 18h | Auditorium musée Sainte-Croix
Du Néo-classicisme au Romantisme COURS DE L’ÉCOLE DU LOUVRE
Paysages
3 Lundi 12 janvier à 18h | Auditorium musée Sainte-Croix
COURS DE L’ÉCOLE DU LOUVRE 3 Mercredi 28 janvier | Musée Sainte-Croix
Un miracle unique, introduction à l’histoire de la -à 10h : EN AVANT LA ZIZIQUE (3-6 ans)
Hollande au XVIIe siècle -à 18h | Auditorium
FILM DOCUMENTAIRE - Entrée libre
3 Mardi 13 janvier à 12h30
Auditorium musée Sainte-Croix 3 D i m a n c h e 1 er f é v r i e r à 1 5 h | M u s é e S a i n t e - C r o i x
FILM DOCUMENTAIRE - Entrée libre VISITE COMMENTÉE
L’écriture à l’époque gallo-romaine
3 Mardi 17 janvier à 17h30 | Auditorium musée Sainte-Croix
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 3 Lundi 2 février à 18h | Auditorium musée Sainte-Croix
de la Société des Amis des Musées COURS DE L’ÉCOLE DU LOUVRE
Autour de Vermeer
3 Dimanche 18 janvier à 15h | Musée Sainte-Croix
VISITE COMMENTÉE 3 Mardi 3 février à 18h | Musée Sainte-Croix
Visite de l’exposition « Feu de camp » VISITE COMMENTÉE
La représentation animalière de l’Antiquité à
3 Lundi 19 janvier à 18h | Auditorium musée Sainte-Croix l’époque médiévale : fantasme et réalité
COURS DE L’ÉCOLE DU LOUVRE
Rembrandt et ses élèves 3 Jeudi 5 février
VOYAGE À PARIS
3 Mardi 20 janvier à 12h30 | Musée Sainte-Croix Organisé par la Société des Amis des Musées
CONCERT - Entrée libre
3 Dimanche 8 février | Musée Sainte-Croix
3 Samedi 24 janvier à 15h | Musée Sainte-Croix - d e 1 4 h à 1 8 h : Accès libre
DANSE AVEC LES PETITS LOUPS (8-10 ans) DÉMONSTRATION D’ARCHERIE
- à 1 5 h : VISITE COMMENTÉE
La Sirène et le poète de Gustave Moreau
3 Lundi 9 février à 18h | Auditorium musée Sainte-Croix
COURS DE L’ÉCOLE DU LOUVRE
Luxe et sérénité de la nature morte
3 Mardi 10 février à 12h30
Auditorium musée Sainte-Croix
FILM DOCUMENTAIRE - Entrée libre

16
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:58 Page 17

3 Dimanche 15 février à 15h | Musée Sainte-Croix


VISITE COMMENTÉE
Histoire(s) de saint Hilaire
3 Mercredi 18 février | Musée Sainte-Croix
- à 10h : EN AVANT LA ZIZIQUE (3-6 ans)
- à 18h | Auditorium
FILM DOCUMENTAIRE - Entrée libre
3 Dimanche 22 février à 15h | Musée Sainte-Croix
VISITE COMMENTÉE
Visite de l’exposition « Feu de camp » 3 Dimanche 8 mars à 15h | Musée Sainte-Croix
3 Mardi 24 février | Musée Sainte-Croix VISITE COMMENTÉE
- à 9 h 3 0 : LES PETITS ATELIERS Un musée, pour quoi faire ?
- d e 1 4 h à 1 6 h 3 0 : VACANCES AU MUSÉE 3 Du 13 au 15 mars | Musée Sainte-Croix
3 Mercredi 25 février | M u s é e S a i n t e - C r o i x DÉMONSTRATION DE FONTE DE
- à 9 h 3 0 : LES PETITS ATELIERS BRONZE
- d e 1 4 h à 1 6 h 3 0 : VACANCES AU MUSÉE 3 Samedi 14 mars à 15h | Musée Sainte-Croix
3 Jeudi 26 février de 14h à 16h30 | Musée Sainte-Croix DANSE AVEC LES PETITS LOUPS (6-8 ans)
VACANCES AU MUSÉE 3 Dimanche 15 mars à 15h | Musée Sainte-Croix
3 Vendredi 27 février de 14h à 16h30 | Musée Sainte-Croix VISITE COMMENTÉE
VACANCES AU MUSÉE Visite de l’exposition « Feu de camp »
3 D i m a n c h e 1 er m a r s à 1 5 h | M u s é e S a i n t e - C r o i x 3 Mardi 17 mars | Auditorium musée Sainte-Croix
VISITE COMMENTÉE - à 1 2 h 3 0 : FILM DOCUMENTAIRE
Poitiers-Lemonum Entrée libre
- à 1 8 h : CONFÉRENCE
3 Mardi 3 mars | Musée Sainte-Croix Organisée par la Société des Amis des Musées
- à 9 h 3 0 : LES PETITS ATELIERS
- d e 1 4 h à 1 6 h 3 0 : VACANCES AU MUSÉE 3 Samedi 21 mars dès 14h | Musée Sainte-Croix
- à 1 8 h : VISITE COMMENTÉE Pass Télérama
Le mouvement à travers les collections gallo- VISITES COMMENTÉES & CONCERT
romaines et médiévales 3 Dimanche 22 mars dès 14h | Musée Sainte-Croix
3 Mercredi 4 mars de 14h à 16h30 | Musée Sainte-Croix Pass Télérama
VACANCES AU MUSÉE VISITES COMMENTÉES & CONCERT
3 Jeudi 5 mars | Musée Sainte-Croix 3 Mercredi 25 mars | Musée Sainte-Croix
- à 9 h 3 0 : LES PETITS ATELIERS -à 10h : EN AVANT LA ZIZIQUE (3-6 ans)
- d e 1 4 h à 1 6 h 3 0 : VACANCES AU MUSÉE -à 18h | Auditorium
FILM DOCUMENTAIRE - Entrée libre
3 Vendredi 6 mars de 14h à 16h30 | Musée Sainte-Croix
VACANCES AU MUSÉE 3 Dimanche 29 mars à 15h | Musée Sainte-Croix
VISITE COMMENTÉE
Le paysage aux XIXe et XXe siècles
3 Mardi 31 mars à 18h | Auditorium musée Sainte-Croix
CONFÉRENCE - Entrée libre
L’Europe découvre la métallurgie :
vie quotidienne, arts et croyances à l’Age de
Bronze par J.-P. Pautreau

17
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:58 Page 18

Horaires et tarifs
MUSÉE SAINTE-CROIX Tarifs d’entrée aux musées
MUSÉE RUPERT-DE-CHIÈVRES Individuels : 3,90 € ; accès aux deux musées
Groupes d’adultes : 2,90 € ; accès aux deux musées
Horaires du 1er octobre au 31 mai Gratuité : Moins de 18 ans, groupes scolaires, cen-
du mardi au vendredi : 10h-12h / 13h15-17h tres de loisirs, étudiants, guides-conférenciers et
samedi et dimanche : 14h-18h journalistes, enseignants en activité, membres
Journée continue : le mardi au musée Sainte-Croix S.A.O., Société des Amis des Musées de Poitiers,
de 10h à 17h I.C.O.M., adhérents à la Maison des artistes,
Rmistes, handicapés (sur présentation d’une carte
Horaires du 1er juin au 30 septembre d’invalidité).
du mardi au vendredi : 10h-12h / 13h15-18h
samedi et dimanche : 10h-12h / 14h-18h
Nocturnes (juin, juillet, août) : le mardi au musée Abonnez-vous
Sainte-Croix jusqu’à 20h, le jeudi au musée de La carte d’abonnement est délivrée uniquement à
Chièvres jusqu’à 21 h. l’accueil du musée Sainte-Croix. Elle permet de
visiter librement les collections permanentes des
musées, ainsi que les expositions temporaires, et
Les musées sont fermés les jours fériés, sauf :
de bénéficier de tarifs réduits pour les visites com-
le 11 novembre, le jeudi de l’Ascension,
mentées. L’abonnement permet également de
le 14 juillet et le 15 août
recevoir le programme des activités des musées de
la Ville de Poitiers ainsi que les cartons d’invita-
Journées de gratuité : tion aux vernissages d’exposition et offre une
le mardi et le 1er dimanche de chaque mois.
réduction sur la librairie. Il est valable pour une
année à partir de la date d’adhésion.
A partir de janvier 2009 : fermeture
programmée tous les lundis. Tarifs :
- Adultes : 11,20 €
- Etudiants et jeunes possédant la carte « Culture »,
Rmistes, handicapés (sur présentation d’un justifica-
HYPOGÉE DES DUNES tif), demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE non
Haut lieu de l’archéologie mérovingienne euro- indemnisés, personnes non imposables, bénéficiaires
péenne, le site (classé Monument historique et de la carte « Bourse spectacle » : 1,60 €
Musée de France) est fermé au public par mesure - Adultes inscrits aux ateliers de pratiques artisti-
conservatoire (arrêté municipal du 5 octobre 1998). ques amateurs : 4,20 €

Actualités des musées de Poitiers


Directeur de la publication : Alain Claeys, Député-Maire de Poitiers
Rédacteur en chef : Yves Bourel
Rédaction : Yves Bourel, Catherine Buret, Anne Péan, Dominique Simon-Hiernard (équipe scientifique),
Nathalie Louis (régisseur), Stéphanie Coussay, Cécile Le Bourdonnec, Sarah Lacroix (service culturel)
Crédits photographiques : Christian Vignaud, musées de Poitiers sauf mention contraire
Réalisation : Médiagraphie - Poitiers
Dépôt légal : ISSN 1295 - 3563

18
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:58 Page 19

L’œuvre en question
Antoine DIEU
(Paris (?), vers 1662 - Paris, 1727)

David devant
l’Arche d’Alliance
H. 25,9 ; l. 36,4 cm, sur deux feuilles raboutées
Sanguine et lavis de sanguine
sur des indications à la plume et encre brune

Cette composition magistrale représente un épi- Dieu a su insuffler à son œuvre un rythme excep-
sode du second Livre de Samuel (chapitre 6, ver- tionnel : une sorte de frénésie saisit tant les danseurs
sets 3-5) : installé à Jérusalem, le roi David décida que le bœuf qui s’avance sur la droite, les pattes écar-
d’y transférer l’Arche d’Alliance, depuis le tées, presque en déséquilibre, tandis que les fumées
royaume de Juda. L’Arche fut placée sur un chariot d’encens qui envahissent la scène ajoutent à la fébri-
tiré par des bœufs. Fidèle au texte biblique, lité de l’ensemble. L’usage du lavis de sanguine
Antoine Dieu montre David et « toute la maison accentue les contrastes lumineux et concourt au
d’Israël », qui « dans[ent] devant Yahvé de toutes sentiment de vie qui ressort de cette feuille.
leurs forces, en chantant au son des cithares, des Antoine Dieu figure parmi les nombreux élèves de
harpes, des tambourins, des sistres et des cymba- Charles Le Brun. Bien qu’on connaisse quelques
les » (La Bible de Jérusalem). peintures de sa main, il est surtout réputé pour ses
Le roi est au centre, il esquisse un pas de danse, les dessins, grâce aux travaux pionniers de Pierre
yeux vers le ciel, tandis qu’il joue de la harpe. A sa Rosenberg qui ont permis de le redécouvrir. C’est
droite, devant un fond d’architecture qui évoque à ce dernier qu’on doit l’attribution de la feuille de
la ville de Jérusalem sur la gauche, se massent des Poitiers, dans laquelle se lit cette « extrême faci-
danseuses brandissant tambourins et trompettes. lité de dessiner » d’Antoine Dieu que Pierre-Jean
A l’arrière-plan s’avancent les bœufs, derrière les- Mariette louait déjà au XVIIIe siècle.
quels s’élève l’Arche, surmontée par deux figures L’œuvre appartient au fond d’arts graphiques du
d’archanges ailés. musée de Poitiers depuis le XIXe siècle, sans qu’il
Bien qu’ayant adopté une composition d’un grand soit possible d’en connaître la provenance exacte.
classicisme, marquée par la figure centrale du roi, par Elle pourrait être entrée grâce au legs de Jules
les éléments repoussoirs à chaque extrémité du pre- Charbonnel, en 1870, si l’on interprète les initia-
mier plan – trois personnages assis à gauche, un bra- les « JC » portées au dos de la feuille comme cel-
sero fumant à droite –, par une construction en pro- les de ce collectionneur.
fondeur dessinée par le fond architecturé, Antoine A.P.

POITIERS MUSÉE SAINTE-CROIX


janvier.février.mars. 2009
prog 1er trim 09.qxp 16/12/2008 10:58 Page 20

POITIERS

MUSÉE RUPERT-DE-CHIÈVRES - 9, rue Victor-Hugo - Tél. 05 49 41 42 21


MUSÉE SAINTE-CROIX - 3 bis, rue Jean-Jaurès - Tél. 05 49 41 07 53
E-mail : musees@mairie-poitiers.fr
Internet : www.musees-poitiers.org
Médiagraphie - Poitiers