Stage Yseult Delcroix au CoWorking Lille du 21 au 25 janvier Tuteur professionnel : M.

Emmanuel Duvette Tuteur pédagogique : Mme Normand

1

Je remercie Emmanuel Duvette de m'avoir accueillie dans les locaux du Coworking Lille ainsi que toute les personnes que j'ai pu croiser dans ce centre qui m'ont reçue chaleureusement et notamment : • Caroline Guignot, • Daishi Kaszer, • Gérard Bellet, • Line • Lucie Baratte, • Thomas Simphal… qui sont les principaux co-workers qui m'ont fourni des informations sur leurs activités professionnelles. Au niveau éducatif, je remercie Mme Normand qui m'a rendu visite sur le lieu de stage.

2

Table des matières
1 Introduction................................................................................3 2 Présentation du Coworking Lille................................................. 4 3 Présentation du contenu du stage.............................................6 3.1 La rencontre des co-workers...............................................6 3.2 Réflexion sur le coworking...................................................6 4 Conclusion..................................................................................8

3

1 introduction
Mon stage c'est déroulé du 21 au 25 janvier au Coworking Lille au 10, rue de la Picquerie. Mes horaires étaient de 9 h à 18 h. Mon maître de stage était Emmanuel Duvette qui est le co-fondateur du lieu. J'ai choisi ce lieu de stage car j'ai découvert le centre de Coworking de Lille pendant les Open coffees. Ce dernier événement se déroule en effet dans les locaux du Coworking Lille. L'Open Coffee Club a été lancé pour encourager les entrepreneurs, les développeurs et les investisseurs dans le monde du web et d'Internet à se retrouver lors de rencontres informelles dans la vie réelle afin de discuter, échanger, réseauter en s'appuyant et favorisant l'écosystème local. Ces rencontres se déroulent tout les deuxième mercredi de chaque mois. Les Open Coffee sont présents dans plus de vingt villes à travers le monde, dont Lille. Ils ont été créés par Saul Klein à London en mars 2007. Ils ont été rapidement lancés à Paris dès mars 2007, puis une délégation a été créée à Lille. Les responsables Lillois du Coworking sont Eric Delcroix et Emmanuel Duvette. Je trouvais intéressant d'effectuer mon stage au centre de Coworking Lille car ce lieu me permettait de découvrir : • La diversité des entreprises et des activités professionnelles présentes dans ce centre. • Une approche des nouvelles formes de travail notamment le télétravail et le coworking. • Les nombreux acteurs présents dans le secteur dans lequel je souhaite travailler : la communication et le marketing.

4

2 Présentation du Coworking Lille
Le Coworking Lille a été créé le 1er février 2011. Emmanuel Duvette (mon tuteur) et Pierre Trendel ont pris ensemble l'initiative d'ouvrir et d'animer ce lieu. Mais avant tout, qu'est ce que le coworking ? C'est un mode d'organisation du travail, qui consiste pour plusieurs professionnels à partager un même espace de travail, et à mutualiser l'utilisation des ressources (électricité, frais de lignes téléphoniques), de l'infrastructure (ex : salles de réunion, visioconférence) ou des services professionnels associés (Wi-Fi, mobilier, gestion du courrier, stockage, assistance informatique, domiciliation). Le partage d'un même espace de travail (un espace ouvert de type open space) et d'outils dédiés permet aux coworkers et dans certains cas aux entreprises d'économiser sur plusieurs postes de dépenses courants : électricité, loyer, consommables... Les centres de co-working sont regroupés de façon internationale.

Le Coworking Lille est à la fois un réseaux physique et virtuel. Il est physique car il y a une communauté de personnes qui travaillent, échangent, se retrouvent dans les bureaux du centre de coworking. Il peut-être aussi virtuel avec la présence et la participation du Coworking Lille et des co-workers dans les réseaux sociaux ou plus simplement sur Internet. Le but d'un centre de co-working est de créer une communauté d'échange et de collaboration qui s'accorde sur les valeurs de travail collaboratif et d'innovations durables. Les personnes présentes dans les communautés sont :
• • • • • • • • •

des profession libérales comme Thomas Simphal, des salariés comme par exemple Damien Selosse qui est salarié de l'entreprise Rouge interactive des télétravailleurs, des indépendants (Daishi Kaszer est l'un d'entre eux) des « travailleurs nomades » comme « Freddy » de Koh-lanta. Il était à San Francisco et avant de s'envoler vers Sydney, il utilise les services du Coworking Lille, des porteurs de projet à l'image de Lucie Barette avec son projet Looking for Janis des responsables associatifs, des demandeurs d'emploi etc.
5

Après un mois d'ouverture, le CoworkingLille comptait 23 membres dont 3 résidents, et les postes partagés étaient occupés à 25% de leur disponibilité. 50% des membres sont des utilisateurs réguliers dont la majorité viennent entre 30 et 60 heures par mois (entre 1 et 2 jours par semaine). D'autres chiffres sont disponibles dans la figure ci-jointe. Désormais, ce sont une quinzaine de personnes qui utilisent chaque jour les services du centre. D'ailleurs, il commence à manquer de place… et l'un des projets du Coworking Lille est de trouver un espace plus important. Le coworking Lille organise des évènements en interne, pour faciliter la mise en réseau et les rencontres, pour partager et échanger sur leurs concepts et projets en cours. Malheureusement aucun ne se déroulait pendant mon stage. Pas refermé sur lui-même, le co-working Lille accueille également des événements d'autres structures par exemple dans le domaine d'Internet et des nouvelles technologies : Open Coffee, le parti pirate, etc. pour leurs rencontres.

Quelques statistiques après un mois d'ouverture du coworking Lille

6

3 Présentation du contenu du stage
Le premier jour, après la découverte des locaux et de l'environnement, j'ai fait la connaissance des co-workers présents ce jour là. Les jours suivants d'autres co-workers étaient présents dans les locaux. D'une journée à l'autre, ce ne sont pas les mêmes personnes qui sont présentes dans les lieux mis à part quelques personnes.

3.1 La rencontre des co-workers
Il est facile de discuter avec les co-workers, à partir du moment où ils ne sont pas affairés à des priorités professionnelles : travail urgent, terminer un travail dans les délais… J'ai ainsi pu échanger avec plusieurs d'entre eux ce qui m'a permis de découvrir davantage leurs activités professionnelles comme la communication, Internet et le web, le marketing. Voici quelques une de mes rencontres :

Lucie Barette, typographe et graphiste ((l'école d'art Maryse Eloy en communication visuelle et l'école Estienne de Paris), donne des cours dans une école de graphisme. Elle travaille sur un projet de livre sur Janis Joplin : « Looking for Janis ». J'ai d'ailleurs observé et participé à la communication autour de ce projet dans Facebook. Thomas Simphal est un community manager qui gère le projet “Shopping in Tourcoing“ dans les médias sociaux. Il s'occupait précédemment de la communication on-line d'un site dédié au tennis et a apporté son aide lors du lancement de Balumpa dans les médias sociaux (site social d'événements culturels présent dans les voitures Renault). Caroline Guignot est une journaliste pigiste dans le domaine médical mais tente d'élargir son activité à la presse grand public. Après avoir obtenu son diplôme d'état de Pharmacie, elle a étudié les biomatériaux et la chimie analytique (Thèse de 3ème cycle à Paris XI). Elle a travaillé comme pharmacienne avant de devenir journaliste. Caroline Guignot aime son métier car elle apprend toujours de nouvelles choses. Daishi Kaser, est développeur web et designer web depuis septembre 2011. Auparavant, il a travaillé chez Ankama et chez Awak'iT. Fanny Noyelle travaille dans le secteur de la communication, principalement autour de la beauté. À la suite d'un DUT information communication, elle a obtenu un diplôme de responsable de la communication et du marketing. Elle a crée l'agence E-Life communication en 2011. Damien Selosse, salarié de Rouge Interactive est en charge de la prospective pour cette agence web. Gérard Bellet travaille à l'agence commerciale promotion triple R (Réduire Réutiliser Recycler). Il oriente son travail sur la stratégie de gestion des produits en fin de vie et les déchets. Une coworkeuse, à la recherche d'emploi était présente car «cela me permet d'étendre mon réseau de relations professionnelles» m'a t'elle confiée «et de profiter du matériel mis à notre disposition».

• •

• •

J'ai également croisé d'autres professionnels comme des architectes par exemple. Parfois, les co-workers d'un autre endroit viennent au co-working, car les centres de co-working forment un réseau international et une fois inscrit dans un centre, il est possible d'utiliser les services des autres centres quel que soit leur localisation dans le monde. Le centre de Coworking Lille étant un lieu « ouvert », il est assez régulier que des « personnages » passent. Ce fut le cas, pendant que j'étais sur place avec la visite d'une personne qui à travaillé sur des adaptations française de Franklin et Garfield.

7

3.2 Réflexion sur le coworking
La solitude est l’un des problèmes majeurs que semblent rencontrer les travailleurs indépendants. Il est parfois difficile de s’asseoir devant son ordinateur et de faire ce que l’on a à faire, sans aucune interaction humaine : il n’y a pas de machine à café autour de laquelle discuter, pas de bavardages entre collègues de bureau et personne pour débattre avec l'indépendant. Avoir des gens avec qui échanger est intéressant et permet de sortir de la zone de confort dans laquelle on tend à s’enfermer chez soi. De plus, la présence dans un centre de coworking pourrait permettre de se faire un nouvel ami ou de rencontrer un futur collaborateur. Ces échanges permettent aussi le partage d'expérience et l'échange d'expertise, développent la créativité et la compétitivité pour les TPE (Très Petites Entreprises) dont font parti les indépendants. Des opportunités de collaboration par le fait de la présence dans le centre de co-working sont un plus. Prenons un exemple. Vous êtes graphiste. Un des autres coworkers travaille sur un projet et a besoin de créations graphiques qu’il ne sait pas faire. Il fait appel à vous… Partager un lieu avec d’autres professionnels peut donc offrir des opportunités de travail « sur place » dans un centre de co-working. C'est le cas avec le projet Bien chez soi, conçu par un architecte qui avait besoin d'un graphiste pour son site web. D'ailleurs beaucoup d'indépendants travaillent sur un ordinateur portable depuis un café pour compenser cette solitude. Mais, un espace de coworking donne souvent accès à un équipement plus important : photocopieurs, machine à café, salle de conférences et de réunions, internet à haut débit… Équiper ainsi son bureau à la maison reviendrait également vite très cher. Le prix élevé de la location d’un « bureau classique » est également résolu de cette façon.

8

4 Conclusion
Pendant ce stage, j'ai pu travailler sur différents projets notamment au niveau de la communication et pris quelques initiatives qui ont semblé être appréciées des co-workers. Par exemple pour le projet Looking for Janis, j'ai aidé à la communication dans Facebook en relayant des informations de la page afin d'augmenter le nombre de «j'aime». Ceci a permis à la page Facebook de dépasser les 30 «j'aime» nécessaires afin de pouvoir accéder aux statistiques de la page. Des co-workers m'ont demandé de les aider dans certaines démarches, afin de les avancer dans leur travail : pour rechercher toutes les marques présentes sur un site web de produits de beauté naturelle, pour trouver à l'aide de google les dates des réunions officielles de l'Union Européenne, pour traduire les noms d'objets « écologiques » de l'anglais en Français. J'ai eu la chance d'assister et de participer à la réalisation d'un reportage pour la Télévision Suisse Romande (TSR). Ce reportage était dans le cadre d'une enquête sur les nouveaux espaces de travail comme le coworking. Les journalistes passaient une journée à Lille et le lendemain, ils devaient enregistrer d'autres interviews à Paris. J'ai trouvé cela très intéressant de voir comment ils filmaient l'interview. Je me suis rendu compte également qu'il est nécessaire d''enregistrer pendant environ une heure trente, deux heures pour une diffusion qui dure seulement 5 minutes. Pour l'occasion, on m'a demandé de jouer les figurantes pour montrer l'entraide entre les co-workers : je discute avec une personne de chez Weecher. Pendant les jours où j'étais au centre de co-working, j'ai pu découvrir une imprimante 3D pliable avec laquelle a été réalisé devant moi une chaise. Cela reste relativement long pour créer l'objet car deux heure sont nécessaire pour faire un cube plein. L'imprimante fonctionne en déposant de la matière plastique sur tous les contours et ensuite elle remplissait en zig-zaggant les surfaces. Les co-workers présents m'ont aussi laissé prendre des initiatives comme celle de vérifier des liens depuis Pinterest pour un community manager. Pinterest est une plateforme qui permet de partager des contenus visuels. Ce service fait aujourd'hui jeu égal avec Twitter en terme d'apports de trafic web aux sites tiers. Dans ce stage, j'ai découvert de nouvelles formes d'emplois et de façons de travailler et j'ai été impressionnée par l'entraide que les centres comme le co-working permettent entre les différentes personnes, les différents métiers. Parlant de métier, la diversité proposée dans le co-working m'a permis de découvrir de nouveaux métiers que je ne connaissais pas. Ce fut le cas pour le métier de typographe, une personne qui travaille sur la création des caractères d'imprimerie. Pour illustrer l'importance de l'entraide entre personnes et métiers au sein du co-working, j'ai assisté à un échange entre une responsable de communication et un community manager. Elle voulait savoir si ce que je lui avais dit était vrai : « Un profil Facebook ne peut pas être la page d'une entreprise ». En plus, elle souhaitait savoir comment faire pour basculer un profil en page Facebook car elle n'avait jamais été confrontée au problème. Finalement, ils ont cherché l'information pour le transfert du profil en page sur internet, car le community manager n'avait pas la réponse exacte. L'ambiance de travail est originale à différents niveau. Le coworking est ouvert sur une large plage horaire et il est ainsi possible de travailler avec des horaires flexibles. Ce passage pour un stage d'observation m'a confirmé mon objectif de vouloir travailler dans le domaine de la communication et du marketing. J'ai pu voir que les réseaux sociaux et médias sociaux (Facebook, Pinterest et Twitter) sont désormais des outils de travail indispensables pour l'entreprise aussi bien au niveau du marketing, de la communication, du recrutement… bref, de la plupart des secteurs de l'entreprise, y compris le commerce.
9

Les relations professionnelles font désormais partie intégrante des réseaux sociaux. Nous devons y être présent, non pas pour nous amuser mais pour y travailler. La relation que j'ai entretenue avec les co-workers m'a permi d'établir de nouvelles relations professionnelles également. Mais ce qui restera pour moi le mot de la fin de ce stage est que la communication réserve des surprises et demande une attention de tous les instants et dans tous les domaines. C'est aussi ce qui me plaît dans cette activité et ce sont les raisons pour lesquelles, je veux travailler dans ce domaine dans la vie active.

10

5 Annexes
5.1 Sitographie
1. 2. 3. 4. Coworking- wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Coworking Site du coworking lille : http://www.coworkinglille.com/ Site du diagramme sur le coworking : http://coworkinglille.wordpress.com/page/2/ Informations générales sur le coworking : 1. http://www.commentcamarche.net/faq/33442-le-coworking-pour-l-entreprise-et-leteletravailleur 2. http://coworking-nancy.fr/2012/01/06/evaluer-les-avantages-et-les-inconvenients-ducoworking/

5. Informations sur l'open coffee : 1. http://opencoffee.fr/
2. 6. 1. 7.

http://www.facebook.com/groups/22592269740/ http://www.facebook.com/TourcoingShopping

Informations sur Shopping in Tourcoing : 2. http://www.shopintourcoing.fr/ Looking for Janis : http://www.facebook.com/lookingforjanis

11

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful