Vous êtes sur la page 1sur 19
VOLONTARIAT SOLIDAIRE
VOLONTARIAT SOLIDAIRE

EDITORIAL

JEUNESSE ET RECONSTRUCTION

En 2012, Jeunesse et Reconstruction fait peau neuve :

à l’ère d’Internet, nos efforts se sont concentrés sur un

nouveau site web, plus lisible, ainsi que sur un nouveau concept pour notre publication annuelle. Dans cette nouvelle brochure, vous retrouverez notre attachement

à vous faire découvrir d’autres cultures, qu’elles viennent

de France, d’Europe ou de plus loin encore. Les tradition-

nelles listes de projets, ne pouvant être exhaustives avec plus de 2 500 actions dans près de 90 pays, laissent place

à plus de témoignages et de réactions qui, nous l’espérons, susciteront l’envie de participer à un projet pendant l’été ou de découvrir une communauté de façon plus approfondie sur un séjour plus long. Une association, c’est avant tout les membres qui la com- posent et qui font vivre les valeurs qu’elle défend. Nous avons choisi cette année de vous placer au cœur de ce nouveau format, en reflétant davantage votre expérience et votre vécu parce que cette brochure est résolument la vôtre.

Sollicités pour proposer et choisir un nouveau titre, vous avez été nombreux à répondre à cet appel et nous tenions

à vous en remercier sincèrement. « Échanges du monde »,

« projets solidaires » ou « échanges solidaires », « bouge- toi ! », « les projets d’une solidarité au-delà des frontières », « vacances actives », « volontariat solidaire », « un chantier, un engagement moral pour une expérience inoubliable », « des projets pour une solidarité » … Autant de propositions à travers lesquelles vous vous identifiez à la solidarité, à l’engagement, à l’action et au partage. Nous comptons sur chacun pour continuer de promouvoir les échanges interculturels et la solidarité internationale et nous espérons vous retrouver prochainement sur une de nos activités. D’ici là, nous vous invitons au partage de l’émotion à travers ces quelques pages.

Bonne lecture.

Vincent Lermuzeaux, Président de Jeunesse et Reconstruction

Vincent Lermuzeaux, Président de Jeunesse et Reconstruction SOMMAIRE 2 – 3 19 JEUNESSE ET RECONSTRUCTION :

SOMMAIRE

2

– 3

19

JEUNESSE ET RECONSTRUCTION : PLUS DE 60 ANS D’ENGAGEMENT

S’INSCRIRE

19

4 – 5

J&R EN FRANCE

6 – 7

ÊTRE VOLONTAIRE AVEC J&R

8 – 15

DES EXEMPLES

• d’Afrique (p. 12)

• des Amériques (p. 14)

16 – 17

d’Asie (p. 8)

d’Europe (p. 10)

LES PROGRAMMES

18

FRAIS DE PARTICIPATION

PRÉPARER SON DÉPART

20 – 23

ÊTRE ANIMATEUR EN FRANCE

24

PARTICIPER À LA VIE ASSOCIATIVE

25

ÉTUDIANTS ? BESOIN DE VALIDER UN STAGE ?

26 – 29

DEVENIR PARTENAIRE

• Accueillir un chantier (p. 27)

• Accueillir un volontaire étranger pendant six mois ou un an (p. 30)

• Proposer à vos salariés des congés de Volontariat International et Solidaire (p. 32)

WWW.VOLONTARIAT.ORG

2

3

JEUNESSE ET RECONSTRUCTION :

PLUS DE 60 ANS D’ENGAGEMENT VOLONTARIAT SOLIDAIRE VOLONTARIAT SOLIDAIRE
PLUS DE 60 ANS D’ENGAGEMENT
VOLONTARIAT SOLIDAIRE
VOLONTARIAT SOLIDAIRE

NOTRE HISTOIRE

Née en 1948, l’association Jeunesse et Reconstruction (J&R) décide de ras- sembler des jeunes bénévoles autour d’un double objectif : reconstruire les territoires dévastés par la guerre et retisser des liens fraternels entre des peuples autrefois ennemis. Jusqu’à ce jour, elle s’efforce de favoriser les échanges et la solidarité inter- culturels à travers l’engagement volontaire, dans un esprit de tolérance et d’ouverture.

NOTRE VOCATION ET NOS VALEURS

Éduquer à la citoyenneté autrement par le biais du volontariat et de l’échange interculturel : se rencontrer, partager le quotidien et un travail d’intérêt général. J&R se veut apolitique et non confessionnelle.

NOS ACTIVITÉS

Elles sont très riches et variées, aussi bien dans leur durée et format (court, moyen et long terme, stages, séminaires) que dans leur contenu (travail social, environnemental, artistique …).

NOTRE ÉQUIPE

• 8 salariés permanents répartis au sein de ses 4 bureaux en France (Paris, Auvergne, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes)

• De nombreux stagiaires et bénévoles tout au long de l’année

EN QUELQUES CHIFFRES

+ de 100 000 participants depuis sa création

+ de 2500 programmes dans 88 pays gérés avec son réseau de 213 partenaires environ 60 chantiers organisés en France chaque année en partenariat avec les communes et associations locales En 2011, J&R a envoyé 606 volontaires dans 61 pays et reçu en France 632 volontaires de 32 nationalités.

WWW.VOLONTARIAT.ORG

4

5

J&R EN FRANCE

4 5 J&R EN FRANCE VOLONTARIAT SOLIDAIRE DES PROJETS ET DES ACTES Grâce à ses équipes

VOLONTARIAT SOLIDAIRE

DES PROJETS ET DES ACTES

Grâce à ses équipes de proximité, J&R développe de nom- breux projets en partenariat avec les associations et les

collectivités locales et territoriales de plusieurs régions de France.

A travers notre expérience sur différents terrains d’inter-

vention, nous avons acquis une solide connaissance du patrimoine local et des cultures de ces régions. Nous

mettons cette expertise et ce savoir-faire au service des communes ou associations bailleurs d’ouvrage afin d’ins- crire au mieux les projets dans le contexte local. Les chantiers sont de véritables outils de dynamisation

et des lieux privilégiés d’échanges interculturels et

intergénérationnels. Les délégations de J&R contribuent à valoriser les richesses régionales et patrimoniales, à promouvoir le bénévolat local, l’engagement citoyen et la mobilité internationale.

BUREAU NATIONAL À PARIS

8 – 10, rue de Trévise 75009 Paris · 01 47 70 15 88 info@volontariat.org Siège de l’association, le bureau national coordonne les différentes activités de J&R, gère les inscriptions, les relations avec les partenaires, le programme de volonta- riat long terme … et héberge également la délégation qui organise les chantiers en Ile-de-France, Normandie, Nord- Pas-de-Calais, Pays de la Loire et de toute autre région désireuse de nous rejoindre !

DÉLÉGATION RHÔNE-ALPES À ETOILE-SUR-RHÔNE

7, place du théâtre 26800 Etoile-sur-Rhône · 04 75 60 71 35

jr26@volontariat.org

Du mur en pierres sèches du Beaujolais en passant par les calades ardéchoises, les sentiers savoyards ou encore les fours à pain de l’Ain, vous trouverez à coup sûr un projet qui vous ressemble !

• Organise des chantiers depuis 1953

• En 2011, 24 chantiers internationaux sur

8 départements de la région

• Plus de 270 communes et associations partenaires

DÉLÉGATION MIDI-PYRÉNÉES À TOULOUSE

18 bis, boulevard Riquet 31000 Toulouse · 05 61 13 78 84

jr31@volontariat.org

De la rénovation du château de Bramevaque au balisage des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, en passant par l’entretien de l’écosystème du lac de Flourens, vous pouvez, vous aussi, mettre en place un projet qui valorise-

ra votre patrimoine et la richesse des identités et cultures

de votre « pays ».

• Organise des chantiers depuis 1956

• En 2011, 15 chantiers internationaux sur

8 départements de la région

• Près de 150 communes et associations partenaires

DÉLÉGATION AUVERGNE À ISSOIRE

2, chemin de Verrières 63500 Issoire · 04 73 89 59 25

jr63@volontariat.org

Des sentiers de randonnée sur les volcans d’Auvergne au four à pain en lauzes du Cantal, en passant par le patri- moine religieux de l’Allier ou encore les cascades du Parc Naturel des Volcans, vous pouvez devenir acteurs du développement local et choisir de vivre une expérience interculturelle originale.

• Organise des chantiers depuis 1957

• En 2011, 16 chantiers internationaux sur les

4 départements de la région

• Près de 200 communes et associations partenaires

WWW.VOLONTARIAT.ORG

6

ÊTRE VOLONTAIRE AVEC J&R S’OUVRIR OUVRIR aux autres volontaires et à leurs cultures : la
ÊTRE VOLONTAIRE AVEC J&R
S’OUVRIR
OUVRIR
aux autres volontaires et à leurs cultures :
la plupart des chantiers regroupent des
jeunes venant de nombreux pays et parlant
différentes langues.
S’ADAPTER
aux conditions d’accueil et à son nouvel
environnement en respectant les coutumes
et règles de vie locales. C’est savoir renoncer
temporairement à son confort et à ses habi-
tudes.
TÉMOIGNER
à son retour pour restituer son vécu et faire
stituer son vécu et faire
part de son expérience. nce.
VIVRE
en communauté en participant aux tâches
ant aux tâches
et activités quotidiennes.
S’INTÉGRER
au milieu local en cherchant à rencontrer
les habitants et à partager leur quotidien.
TRAVAILLER
bénévolement au service de la collectivité
ou de personnes en difficulté.

VOLONTARIAT SOLIDAIRE

7 LE CHANTIER INTERNATIONAL UNE FORME DE TOURISME SOLIDAIRE Une expérience très enrichissante mais aussi
7
LE CHANTIER INTERNATIONAL
UNE FORME DE TOURISME
SOLIDAIRE
Une expérience très enrichissante mais aussi éprouvante dont le succès repose sur les
initiatives et l’investissement personnel de chacun.
ÊTR
ÊTR

ÊTRE FLEXIBLE, S’ADAPTER

au contexte local et se préparer aux imprévus

S’ADAPTER au contexte local et se préparer aux imprévus NI UNE MISSION HUMANITAIRE où vous irez

NI UNE MISSION HUMANITAIRE

où vous irez sauver le monde ou interve- nir dans des situations d’urgence (guerres, famines …)

CON
CON

CONTRIBUER

PARTICI
PARTICI

à un micro-projet de développement local

PARTICIPER ACTIVEMENT

à la vie de groupe : tâches quotidiennes et loisirs

NI UN V ù
NI UN V
ù

NI UN VOYAGE ORGANISÉ

où tout est prévu et correspond exactement au descriptif initial

est prévu et correspond exactement au descriptif initial DÉCOUVRIR RIR de nouvelles cultures et s’intégrer à

DÉCOUVRIR RIR

de nouvelles cultures et s’intégrer à celle du pays

DÉCOUVRIR RIR de nouvelles cultures et s’intégrer à celle du pays PARTAGER, PART ÉCHANGER WWW.VOLONTARIAT.ORG

PARTAGER, PART ÉCHANGER

WWW.VOLONTARIAT.ORG

8 9 ASIE Laure Laurence, 22 ans, volontaire en Corée du Sud « Faire un
8
9
ASIE
Laure
Laurence, 22 ans, volontaire en Corée du Sud
« Faire un chantier avec des enfants aveugles est un enrichisse-
« Fair
ment mutuel. On relativise beaucoup. Mon meilleur souvenir :
ment
mutuel. On relativise beaucoup. Mon meilleur souvenir :
une ad olescente malvoyante m’a appris un morceau au piano.
une adolescente malvoyante m’a appris un morceau au piano.
Agacé e parce que je n’y arrivais pas, elle m’a alors pris la main
Agacée parce que je n’y arrivais pas, elle m’a alors pris la main
et a co mmencé à sourire comme pour me rassurer. Ensuite elle
et a commencé à sourire comme pour me rassurer. Ensuite elle
était tellement fière de moi lorsque j’ai joué sans faute ! C’est un
était t ellement fière de moi lorsque j’ai joué sans faute ! C’est un
moment que je n’oublierai jamais. »
mome nt que je n’oublierai jamais. »
INDONÉSIE – RÉSERVE D’ÉLÉPHANTS, BENGKULU –
PROTECTION DES ANIMAUX
Sous la direction d’un « mahout » (le guide, le soigneur des
éléphants), vous aiderez aux différents soins quotidiens
apportés aux éléphants : effectuer leur toilette, les nourrir,
vérifier leur état de santé …
Du 7 au 16 juillet 2012
Frais d’inscription : 129 €
Frais supplémentaires à régler sur place : 180 €
Age minimum : 18 ans
Carole, 24 ans, volontaire au Népal
« C’est avant tout une expérience qui permet de prendre le
temps : de faire les choses, de discuter, d’apprendre, de faire
connaissance, de découvrir, de vivre … Un moment paisible,
hors du temps. L’engagement de chaque volontaire contribue
au développement du village de Bhorle. »
VOLONTARIAT SOLIDAIRE
ONTARIAT SOLIDAIRE
W
WWW.VOLONTARIAT.ORG
WW.VOLONTARIAT.
du village de Bhorle. » VOLONTARIAT SOLIDAIRE ONTARIAT SOLIDAIRE W WWW.VOLONTARIAT.ORG WW.VOLONTARIAT.
10 11 EUROPE Karine, 37 ans, volontaire en Finlande « Pendant quelques années, j’ai découvert
10
11
EUROPE
Karine, 37 ans, volontaire en Finlande
« Pendant quelques années, j’ai découvert le monde, des per-
sonnes et des cultures en participant à des chantiers. Mon pre-
mier, c’était en Lettonie en 1993, les années passent, les modes
de vie évoluent et puis … l’envie revient ! Mais à 37 ans, vais-je
trouver ma place au sein d’un groupe de jeunes de 20 ans ?
J’avais quelques appréhensions mais co
J’avais quelques appréhensions mais comment le savoir sans se
lancer ? … Finalement, c’était un super groupe dans lequel les
lancer ? … Finalement, c’était un super
différences d’âge (de 16 à 60 ans) ont été complètement gommées
différences d’âge (de 16 à 60 ans) ont é
par l’humour, l’esprit d’ouverture de chacun. Nous avons réalisé
par l’humour, l’esprit d’ouverture de
un gros boulot (peindre 6 chalets) dans la bonne humeur. »
un gros boulot (peindre 6 chalets) da
ESTONIE – LEIGO LAKE MUSIC FESTIVAL,
OTEEPA – FESTIVAL
Vous aiderez à la préparation et la mise en place de ce
festival qui a lieu chaque année en août pendant 2 jours.
Vous effectuerez des travaux de marquage et de fléchage,
vous aiderez à construire les zones réservées au public
et à monter la scène sur une petite île du lac …
Du 22 juillet au 6 août 2012
Frais d’inscription : 125 €
Frais supplémentaires à régler sur place : 70 €
Age minimum : 18 ans
VOLONTARIAT SOLIDAIRE
VOLONTARIAT SOLIDAIRE
WWW.VOLONTARIAT.ORG
WWW.VOLONTARIAT.ORG

12

13

AFRIQUE ET MOYEN-ORIENT

ens et clés ne eut. N’y
ens et
clés ne
eut. N’y
lus que
lus que

LÉA, 19 ANS, VOLONTAIRE AU KENYA

vous ne donnerez. Mutinda, un jeune garçon de 12 ans, m’a dit un jour :
vous ne donnerez. Mutinda, un jeune garçon de 12 ans, m’a dit un jour :
vie quotidienne. »
VOLONTARIAT SOLIDAIRE
VOLONTARIAT SOLIDAIRE
WWW.
WWW.VOLONTARIAT.ORG

« En un mois, j’ai appris à laver mes vêtements à la main, à regarder les gens et

à les écouter … vraiment, mais surtout j’ai appris que mes petits bras musclés ne

changeraient pas la face du monde mais qu’il faut toujours faire ce qu’on peut. N’y

allez pas comme le sauveur de l’univers car vous apprendrez et recevrez plus que

ss, maismais
ss, maismais

<Vous les Blancs, vous nous voyez toujours les bras tendus dans vos livres, mais

nous, on est heureux ici >. Cela fait réfléchir sur les < grands drames > de notre

notre
notre

TOGO – ASSIKETI – ENVIRONNEMENT

Sous l’égide des « Amis de la Terre » qui œuvre pour la conservation de la biodiversité, vous participerez à la reconstitution du couvert végétal et au renforcement de la forêt d’Assiketi afin que les communautés locales puissent y prélever des plantes médicinales. Vous effectuerez des travaux de défrichage, de creusage, de soin et de mise en terre de plants, d’arrosage … Vous aiderez également les enfants de l’école primaire à planter des arbres dans la cour de l’école et vous leur donnerez quelques cours. Vous organiserez aussi des activités et animations pour tout le village.

Du 17 juillet au 4 août 2012 Frais d’inscription : 129 € Frais supplémentaires à régler sur place : 200 € Age minimum : 18 ans

14 15 LES AMÉRIQUES RIQUES Claire-Aline, 23 ans, volontaire au Costa Rica « Le travail
14
15
LES AMÉRIQUES
RIQUES
Claire-Aline, 23 ans, volontaire au Costa Rica
« Le travail de protection des tortues de mer a été la partie préférée de mon stage. Les guides ont
Les guides ont
partagé leur passion et leur savoir-faire et nous ont très vite intégrés. J’ai beaucoup apprécié leur
up apprécié leur
capacité à travailler en équipe, dans le calme et sans aucun stress. »
ÉQUATEUR – SHIRIPUNO – ÉCO TOURISME
– SHIRIPUNO – ÉCO TOURISME
Allez vivre au rythme des habitants du village de
rythme des habitants du village de
Shiripuno !
Désireux de partager ses traditions et de faire perdurer
tager ses traditions et de faire perdure
son mode de vie, ce peuple Quichua a mis en place un
ce peuple Quichua a mis
projet d’éco-tourisme, doublé de l’accueil de volontaires
sme, doublé de
venus du monde entier. Intégré(e) à cette communauté,
vous pourrez apporter votre contribution sur différents
aspects de ce projet : aider au travail agricole dans les
plantations de cacao, bananes et manioc, contribuer à
l’alphabétisation des femmes en donnant des cours, sen-
sibiliser à l’environnement et sa protection à travers des
jeux et ateliers, donner des cours d’anglais ou d’informa-
tique aux jeunes et aux enfants …
Projet ouvert toute l’année, date d’arrivée libre, possi-
bilité de moduler la durée du séjour (jusqu’à 3 mois).
Frais d’inscription : 99 €
Frais supplémentaires à régler sur place : US $224 pour
4 semaines
Age minimum : 18 ans
VOLONTARIAT SOLIDAIRE
WWW.VOLONTARIAT.ORG

16

17

LES PROGRAMMES

ES ose différents programmes et des destinations multiples pour rép ours plus diversifié !
ES
ose différents programmes et des destinations multiples pour rép
ours plus diversifié !

Jeunesse et Reconstruction propose différents programmes et des destinations multiples pour répondre au mieux aux attentes de

chacun et toucher un public toujours plus diversifié !

COURT TERME

Les chantiers court terme (2 à 3 semaines ; 18–99 ans ; de 4 à 18 volontaires)

Matthieu, 18 ans, volontaire au Vietnam « La diversité des cultures à été pour moi le grand point fort. De très belles rencontres, des situations intéressantes comme amusantes. On apprend tellement des autres ! Chaque instant était bon à prendre. Je donnerais beaucoup pour revivre de tels moments forts. »

En France ou à l’étranger, un chantier international réu- nit des jeunes issus de différentes cultures qui cohabitent et participent à la réalisation d‘un projet commun d’inté- rêt général, s’inscrivant dans une dynamique locale. Les domaines d’intervention sont multiples : protection de l’environnement, rénovation du petit patrimoine, anima- tion avec des enfants, organisation de festivals, de fêtes locales, aide au quotidien de personnes handicapées … Si le travail réalisé y a son importance, il est plus un élément fédérateur du groupe qu’une fin en soi. Les conditions d’accueil restent pour la plupart du temps très simples, ce qui permet à la fois de créer une forme de soli- darité à travers le partage du quotidien et de développer les capacités d’adaptation de chacun. Le travail a généra- lement lieu le matin et l’après-midi et les week-ends sont réservés aux visites et activités de loisir.

Moins de 18 ans ? J&R propose de nombreux projets accessibles dès 16 ans ainsi que des chantiers juniors réservés aux 14–17 ans ! Retrouvez-les sur notre site Internet !

Les stages linguistiques permettent aux participants d’approfondir leur apprentis- sage linguistique en s’immergeant dans le pays d’accueil et d’en découvrir les aspects économiques, socioculturels et historiques.

Les stages d’art traditionnel offrent aux participants la possibilité d’être initiés par des professionnels à une pratique artistique particulière (danse, artisanat, peinture …).

Vous souhaitez partir en groupe ? Organiser un projet « sur-mesure » ? Contactez-nous ! J&R est à votre écoute et peut vous proposer sur un certain nombre de destinations des formules adaptées.

VOLONTARIAT SOLIDAIRE

MOYEN TERME

Les projets moyen terme (1 à 5 mois ; 18–99 ans ; placement individuel ou à 2/3 volontaires par projet)

Séverine, 23 ans, volontaire au Mexique « Je travaillais en tant qu’animatrice pour enfants dans une asso- ciation qui hébergeait des communautés indigènes mexicaines. Nous étions 12 volontaires internationaux venus de différents pays. L’expérience a été pour chacun d’entre nous un projet de vie. Elle nous a permis de nous enrichir, de nous ouvrir à une autre culture, à de nouvelles règles et au métier d’animateur. Nous avons beaucoup appris de chacun, de la vie en collectivité et des communautés indigènes. »

Les volontaires ont la possibilité de moduler la durée de leur séjour. Là encore, les domaines d’intervention sont divers : social, environnement, éducation … et aucune compétence n’est requise en particulier.

Des chantiers « STEPS » d’une durée minimale d’un mois et organisés par la Fédé- ration ICYE (International Cultural Youth Exchange), enrichissent désormais le programme moyen terme. Ces projets STEPS ont pour particularité d’être élaborés de façon personnalisée selon le profil et les attentes des volontaires et de s’inscrire dans les pratiques et standards de la fédération ICYE.

LONG TERME

Le programme long terme ICYE (6 mois ou 1 an ; 18 – 30 ans ; placement individuel)

Emmanuelle Michaut, 24 ans, volontaire au Honduras « Quelques réflexions, trois ans après mon volontariat au Honduras …. L’expérience à été superbe, magique, j’ai beaucoup appris, sur moi, sur les autres. Elle m’a apporté une plus grande indépendance, une certaine assurance, une capacité à m’adapter n’importe où … si bien qu’elle me fait dire < Mon pays, c’est la Terre >. Future psychologue, cette expérience est très bien perçue lors d’entretiens professionnels et me distingue des autres candi- dats. Toutefois, il ne faut pas partir pour de mauvaises raisons, il ne faut pas partir pour fuir son quotidien. On peut se sentir très seul, au début particulièrement. Au cours de mon périple, j’ai également vécu des expériences assez déstabilisantes, et le retour présente lui aussi ses difficultés : on s’attache aux personnes, au pays, à sa nouvelle vie, ce qui rend très nostalgique. Il faut y réfléchir mais surtout ne pas hésiter à vivre ses rêves … »

Le programme long terme est géré en partenariat avec les membres de la fédération ICYE, reconnue par l’UNESCO et présente dans 35 pays sur 5 continents. Les volontaires s’engagent pour une durée de six mois ou d’un an et interviennent pour la plupart dans les domaines social et éducatif. Ce programme centré sur l’échange intercul- turel vise l’immersion totale du volontaire dans le pays

d’accueil pour en connaître la culture de façon approfondie

à travers le partage de la vie quotidienne de ses habitants et la pratique d’un travail régulier. Expérience très enrichissante sur le plan personnel et humain, un volontariat longue durée est également facile

à valoriser sur le plan professionnel.

Les départs sont organisés chaque année en deux sessions :

juillet-août et janvier-février. Un premier rendez-vous avec J&R est nécessaire préalable- ment à l’inscription. Il vous permet de mieux connaître le programme et d’évaluer s’il correspond bien à vos attentes. Une fois inscrit(e), vous devez suivre une session de préparation au départ quelques semaines avant le décollage. Sur place, vous êtes accueilli(e) par le comité national ICYE de votre pays de destination qui est chargé de votre placement au sein d’une association locale, de votre hébergement en famille d’accueil et de votre encadrement tout au long de votre volontariat. Vous suivez plusieurs séminaires organisés par le comité ICYE : séminaire d’intégration à l’arrivée (où vous recevez entre autres des cours de langue locale), une évaluation de mi-parcours et un bilan final.

WWW.VOLONTARIAT.ORG

18

FRAIS DE PARTICIPATION
FRAIS DE PARTICIPATION

LES COÛTS ASSOCIÉS AU PROGRAMME LONG TERME ICYE

Partir six mois ou un an à l’étranger ne s’improvise pas et relève d’une démarche différente que de s’engager sur une période courte. Au-delà des nombreux défis personnels à relever, le programme long terme nécessite aussi un enca- drement, une préparation et un suivi particuliers. Vous êtes logé(e) et nourri(e) pendant toute la durée du projet. Vous êtes couvert(e) par une assurance et vous percevez un peu d’argent de poche pour assurer vos petites dépenses quotidiennes personnelles. Les frais de transport, visas et vaccins restent à votre charge. Selon la destination, pour une année de volontariat, les frais varient entre 4 700 euros et 6 400 euros.

COMBIEN ÇA COÛTE ?

Les frais que vous aurez à engager varient selon le type de projet, la durée et la destination. Vous êtes logés et nourris pendant toute la durée du projet. Les frais de transport, visas et vaccins restent à votre charge.

Ce que vous réglez à Jeunesse et Reconstruction Pour participer à une ou plusieurs activités de J&R, vous devez nécessairement vous acquitter des frais d’adhésion à l’association de 15 euros. Cette cotisation est valable pour toute l’année civile et n’est à payer qu’une fois quel que soit le nombre de projets sur lesquels vous vous engagez. Les frais d’inscription sont précisés pour chaque projet et oscillent en général entre 95 et 200 euros pour les projets court et moyen terme. Un supplément de 31 euros est demandé pour les mineurs.

Ce que vous réglez sur place au partenaire étranger Les frais supplémentaires, également précisés pour chaque projet, varient selon le pays et la durée de votre projet.

Des réductions sont possibles pour les demandeurs d’emploi, anciens membres (année précédente) … retrouvez-les sur notre site Internet !

OÙ VA VOTRE ARGENT ?

Ce que vous réglez à Jeunesse et Reconstruction (frais d’adhésion et d’inscription) sert à financer une partie du travail associatif et une partie de nos frais de structure et de fonctionnement : le traitement des inscrip- tions, l’accueil téléphonique et physique du public, l’orga- nisation des chantiers, les échanges avec nos partenaires, la promotion des activités … nécessitent des bénévoles motivés et impliqués mais aussi des salariés à temps plein, des équipements et des moyens financiers. Le budget de J&R provient pour 60% de fonds publics (régions, dépar- tements, communes, services déconcentrés de l’Etat). Les frais d’inscription contribuent à la mise en place et au fonctionnement de nos activités. Nos comptes sont certifiés par un Commissaires aux Comptes et les documents votés en assemblée générale sont disponibles sur notre site Internet.

Ce que vous réglez au partenaire étranger (frais supplémentaires) sert à financer leurs activités et leurs frais de structure. Pour certains, leurs moyens sont très limités et ils ne perçoivent aucune subvention publique ni privée.

Retrouvez tous nos conseils et astuces pour financer votre départ sur notre site Internet !

VOLONTARIAT SOLIDAIRE

19

S’INSCRIRE

Une fois vos projets sélectionnés sur notre moteur de recherche, vous pouvez directement vous inscrire en ligne en vous laissant guider !

1. Saisissez votre inscription sur le formulaire en ligne

3. Envoyer les pièces complémentaires par courrier

• certificat médical

• attestation d’assurance pour les projets hors de l’Union Européenne

• autorisation parentale pour les mineurs

2. Réglez vos frais d’inscription :

4. Attendre la confirmation de son inscription par le partenaire avant de réserver son transport et

par le partenaire avant de réserver son transport et d’entamer les éventuelles elles démarches démarch •

d’entamer les éventuelleselles démarchesdémarch

• par carte bancaire, en utilisant le module de paiement en ligne

• en nous envoyant un chèque ou mandat à l’ordre de Jeunesse et Reconstruction

(vaccins, visas …).

de Jeunesse et Reconstruction (vaccins, visas …). Nous pouvons, sur demande, vous faire parvenir la fiche

Nous pouvons, sur demande, vous faire parvenir la fiche d’inscription par courrier. Nous vous avertissons que cela peut rallonger le délai de traitement de votre dossier.

PRÉPARER SON DÉPART
PRÉPARER SON DÉPART

Pour les volontaires se rendant dans les pays du Sud, J&R organise des stages de préparation au départ. Le but est de vous sensibiliser au choc culturel et aux conditions parfois difficiles auxquelles vous pouvez être confronté(e). Au cours de ces stages, vous êtes placé(e) en situation afin de vous projetez de façon réaliste en vous responsabilisant quant à votre rôle de volontaire au sein de J&R.

Pour certains projets, ces stages sont obligatoires et gra- tuits. Lors de l’inscription, il vous est demandé de remplir le « questionnaire chantier en zone sensible » afin de mieux comprendre vos besoins et vos motivations.

Avant le départ, il faut également penser à mettre à jour votre passeport, visa, vaccins, assurance …

Retrouvez tous nos conseils et recommandations sur notre site Internet !

WWW.VOLONTARIAT.ORG

20

20 ÊTRE ANIMATEUR EN FRANCE VOLONTARIAT SOLIDAIRE VOLONTARIAT SOLIDAIRE ÊTRE VOLONTAIRE AVEC DES RESPONSABILITÉS EN

ÊTRE ANIMATEUR EN FRANCE

VOLONTARIAT SOLIDAIRE VOLONTARIAT SOLIDAIRE
VOLONTARIAT SOLIDAIRE
VOLONTARIAT SOLIDAIRE
ÊTRE VOLONTAIRE AVEC DES RESPONSABILITÉS EN PLUS ! ÊTRE VOLONTAIRE AVEC DES RESPONSABI Animer un
ÊTRE VOLONTAIRE AVEC DES RESPONSABILITÉS EN PLUS !
ÊTRE VOLONTAIRE AVEC DES RESPONSABI
Animer un chantier est une opportunité à ne pas manquer et une expérience que
r un chantier est une opportunité à ne pas manquer et une expérience que
vous pourrez valoriser dans votre parcours personnel et professionnel !
us pourrez valoriser dans votre parcours personnel et professionnel !

21

LE RÔLE DE L’ANIMATEUR

• Organiser les activités du groupe : les tâches quoti- diennes comme les loisirs

• Veiller à la bonne marche des opérations et à la réalisation des objectifs de travail

• Gérer le budget

• Veiller à la cohésion du groupe et désamorcer ou gérer les conflits éventuels

• Faire le lien entre les volontaires, le bailleur d’ouvrage, la population et notre association

NOS EXIGENCES

• Pouvoir s’exprimer un minimum en anglais et toujours prendre en compte le contexte interculturel

• Avoir le sens de l’écoute

• Faire preuve de dynamisme

• Savoir communiquer

SE FORMER

Suivre un stage de formation dispensé par J&R pour :

• Mieux connaître l’association

• Représenter J&R en connaissant bien l’association, son organisation et ses financeurs

• Acquérir les méthodes et outils indispensables à l’encadrement de chantier

LES CONDITIONS FINANCIÈRES

La formation à l’encadrement de chantiers internationaux est prise en charge par notre association ! Vous n’aurez à payer que la cotisation annuelle à l’associa- tion (15 euros). Les frais de transport pour vous rendre à la formation et sur le lieu du chantier vous seront remboursés si vous encadrez bien un chantier pendant l’été (sur la base du transport le moins cher, montant maximum 200 euros).

N’ATTENDEZ PLUS ET POSTULEZ !

Demandez votre dossier de candidature par téléphone au 01 47 70 75 69 ou par email à ani@volontariat.org ou téléchargez-le sur notre site Internet !

• Bien comprendre vos responsabilités

Olg
Olg

Olga, 24 ans, animatrice

en en Rhône-Alpes et en Midi-Pyrénées 2011 « Après avoir été volontaire 2 fois, j’ai voulu en 2011 prendre plus de responsabilités et vivre encore plus d’émotions. Je suis alors devenue l’animatrice de 2 chantiers en France. C’est une expérience inoubliable, parfois dif- ficile, souvent magnifique, en tout cas, impor-

tante et utile. Et cet été je compte bien animer

d’autres chantiers. Attention, faire du bénévolat

est contagieux et quand on commence, il est

impossible de s’arrêter rrêter ! ! » »

est contagieux et quand on commence, il est impossible de s’arrêter rrêter ! ! » »
q
q

WWW.VOLONTARIAT.ORG

22

ENCADRER UN CHANTIER EN FRANCE ENCADRER UN CHANTIER EN FRANCE
ENCADRER UN CHANTIER EN FRANCE
ENCADRER UN CHANTIER EN FRANCE

Interview de Clément Blasco

Clément, 22 ans, nous parle de son expérience dans l’animation de chantiers internationaux avec J&R

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots et nous dire quel est votre parcours ? Clément : Je suis étudiant dans une école de commerce et de management, je travaille actuellement en tant que chargé de projets webmarketing pour une société spécia- lisée dans le conseil en économies d’énergie. Je suis parti en 2009 aux Etats-Unis comme bénévole dans le cadre d’un chantier international et l’été dernier, je suis reparti en Rhône-Alpes mais cette fois comme animateur sur 2 chantiers. Présentez-nous la structure pour laquelle vous intervenez. J’interviens auprès de Jeunesse et Reconstruction qui organise des chantiers internationaux en France en partenariat avec des communes ou associations locales, portant sur divers projets, la restauration de patrimoine local, l’aménagement de sites, ou encore l’organisation de festivals. De la même manière qu’elle accueille des volon- taires étrangers sur ces chantiers, l’association envoie des Français à l’étranger à travers son réseau de partenaires, répartis dans près de 90 pays. On parle souvent de chantiers internationaux, de quoi s’agit-il exactement ? Il s’agit de groupes de bénévoles qui vont vivre ensemble et partager la culture de l’autre pendant 2 à 3 semaines à travers la réalisation d’un travail pour la commune. Le principe est qu’il y ait un maximum de nationalités diffé- rentes réunies pour favoriser les échanges interculturels. En général, on intervient dans des petites communes avec un travail à accomplir le matin et d’autres activités, visites et loisirs, l’après-midi. De façon concrète, que fait un animateur sur le terrain/au sein du groupe ?

L’animateur est l’interface entre les bénévoles et la commune d’accueil. Il doit favoriser au maximum les échanges avec la population locale. Il vit avec le groupe et aide les encadrants techniques dans leur tâche. Il inter- vient au niveau de l’organisation du planning et de la coordination des activités. Généralement, le chantier constitue l’une des premières expériences internationales pour les jeunes, quels sont les enjeux de l’animation de chantiers ? Le premier enjeu est de pouvoir créer des liens et établir un véritable échange interculturel au sein du groupe. Ensuite, c’est d’encourager l’ouverture aux autres au-delà du groupe, vers la population d’accueil. C’est très intéres- sant parce que finalement on joue aussi un rôle de média- teur dans le groupe, notamment lorsqu’il y a des conflits à gérer par exemple. Quelles sont pour vous les principales difficultés et les moments les plus riches de ce type d’expé- rience ? Les moments les plus riches sont ceux où l’on ressent la force de la solidarité et de la cohésion au sein d’un groupe. C’est aussi quand les gens commencent à se poser des questions sur les différences culturelles et lorsque des liens très forts se nouent à travers le travail. Pour ce qui est des difficultés, elles proviennent généra- lement d’incompréhensions. Il peut arriver que certains bénévoles ne s’investissent pas vraiment dans le travail. Jeunesse et Reconstruction forme d’ailleurs ses anima- teurs à gérer ce genre de situations. On nous apprend à désamorcer certains types de conflits. Au-delà, il est aussi important de pouvoir comprendre l’autre et ne pas forcé- ment le pousser dans ses retranchements.

VOLONTARIAT SOLIDAIRE

23

Y a-t-il des critères à remplir pour devenir anima- teur de chantiers internationaux ? Tout d’abord il faut être majeur. Une expérience dans l’animation n’est pas obligatoire mais le fait d’avoir déjà participé à un chantier en tant que bénévole est un atout. Il ne faut pas avoir peur de s’impliquer, et de penser au chantier et aux autres avant soi. Il est également impor- tant d’être à l’écoute et de prêter une attention particulière à la cohésion du groupe. Quelles compétences l’animateur doit il avoir et quelles compétences va-t-il développer au cours d’un chantier ? Un animateur doit avoir une bonne capacité à commu- niquer étant donné le rôle qu’il joue au sein du groupe, savoir s’exprimer un minimum en anglais, mais il doit aussi avoir le sens de l’organisation et une grande ouver- ture d’esprit. Cette ouverture d’esprit lui permettra à chaque fois de pouvoir trouver un consensus en présence de points de vue différents. Au-delà des compétences que l’animateur va développer au cours du chantier, je citerai d’abord l’échange intercul- turel et une vision différente et plus optimiste de la vie. L’expérience d’animateur est très valorisable par la suite car on y apprend de nombreuses notions en lien avec la gestion de projets et la gestion de groupes. Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à quelqu’un qui souhaiterait accomplir cette mission ? Ne pas trop appréhender l’expérience et la rencontre avec d’autres personnes est le conseil que je donnerais. Il faut s’ouvrir à d’autres cultures, savoir s’impliquer et mettre l’intérêt du groupe et du projet avant le sien !

S e «
S
e
«

Stéphane, 23 ans, animateur

en Rhône-Alpes 2011

« Ce chantier restera à jamais gravé dans ma mémoire. Les mots ne suffiront jamais à expri- mer ma profonde gratitude pour tous les Cham- bostiens, des tenants de bar aux maraîchers, des conseillers municipaux aux acteurs asso-

ciatifs, à tous sans exception. Le travail qu’on

a effectué (pose d’un mur de soutènement à

l’église et réfection à neuf des volets de l’école) a été non seulement enrichissant mais aussi utile. Les jeunes étrangers venus bénévolement ont marqué le territoire à jamais. A la fin du repas international, nous avons chanté l’hymne de Chambost, habitants et volontaires étrangers réunis, nous renvoyant les couplets et reprenant

le

Chambost, c’est ici que fleurit urit l’espérance l’espérance ! ! » »

refrain tous en chœur : Oh h Chambost, Chambost, mon mon

tous en chœur : Oh h Chambost, Chambost, mon mon Hu en « « ’ Hugo,
tous en chœur : Oh h Chambost, Chambost, mon mon Hu en « « ’ Hugo,
Hu en « « ’
Hu
en
« «

Hugo, 25 ans, animateur

en Auvergne 2010

Cette expérience m’a énormément apporté,

c’est un défi que j’ai relevé avec beaucoup de plaisir. Ces responsabilités sont délicates, car l’animateur est le lien privilégié entre les volontaires, la population locale, l’association J&R et les intervenants (nos hôtes, le maçon,

les élus locaux …) et il doit veiller au confort, à la nourriture, gérer le budget et les activités,

et faciliter les rapports au sein du groupe de

volontaires et avec la population locale. Mais

avant tout, l’animateur nimateur reste reste un un volontaire

l’animateur nimateur reste reste un un volontaire comme les autres. res. » » Interview réalisée par
l’animateur nimateur reste reste un un volontaire comme les autres. res. » » Interview réalisée par

comme les autres. res. » »

Interview réalisée par Bioforce en mars 2012

WWW.VOLONTARIAT.ORG

24

PARTICIPER À LA VIE ASSOCIATIVE

ASSISTER À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

Une association c’est avant tout les membres qui la composent et qui font vivre les valeurs qu’elle défend. Être membre de Jeunesse et Reconstruction, c’est pouvoir participer à l’orientation de ses activités, dire ce que l’on pense de son évolution, l’aider à se donner les moyens de ses ambitions, exprimer ses opinions et ses idées, se faire représenter au sein des instances de décision …

Participer à une activité de J&R et vous acquitter de la cotisation annuelle fait de vous un membre : vous pouvez dès lors assister à l’Assemblée Générale annuelle, devenir « membre actif » et vous présenter à l’élection du Conseil d’Administration.

S’INVESTIR

Il existe de multiples façons d’aller plus loin et de renforcer son engagement avec J&R. Quelques pistes :

Animer un chantier en France ou coordonner les différents chantiers d’une délégation.

Aider ponctuellement selon les besoins de l’association (traductions, aide logistique, tenue des stands lors de forums, etc.).

Devenir ambassadeur du (ou des) pays où vous vous êtes rendus pour répondre aux questions des celles et ceux qui s’apprêtent à vivre une aventure similaire.

Promouvoir nos activités sur des salons et forums et relayer l’information au sein de tous vos réseaux (école, amis, famille, clubs etc.).

Accueillir chez vous un volontaire étranger pendant 6 mois ou un an.

Partager votre expérience et votre vécu en nous transmettant vos photos et vos impressions et en témoignant lors de nos réunions d’informations, stages de préparation ou forma- tions, auprès des médias …

Initier un projet de développement local sur votre commune : les équipes de proximité de J&R sont prêtes à vous accompagner pour le réaliser.

N’attendez plus pour être membre actif ! Contactez-nous ! agir@volontariat.org

VOLONTARIAT SOLIDAIRE

25

?
?

ÉTUDIANTS ? BESOIN DE VALIDER UN STAGE ?

VALIDER UN STAGE

Avec l’accord préalable de votre établissement scolaire, vous pouvez valider un stage en participant à nos activités !

En 2011, 37 étudiants de différents cursus ont validé leur stage en participant à un chantier international en France ou à l’étranger. Participer à la restauration d’un four à pain tradition- nel en Auvergne, à l’organisation d’un festival Viking en Islande, à la protection des tortues de mers au Costa Rica, s’occuper d’enfants orphelins au Vietnam ou encore contribuer à la réhabilitation d’une école au Maroc … Autant de façons originales et enrichissantes de valider son stage !

Israël Israël
Israël Israël

Camille, Camill 21 ans, a validé son stage en tra-

vaillant vailla au sein d’une réserve d’animaux en

« « Ce Ce stage s en Israël m’a permis de découvrir

une nouvelle culture au travail. Visiter un pays

est différent d’y travailler et d’y vivre, car les habitants ne nous considèrent pas comme des touristes. Durant ce stage, j’ai appris, au ni- veau professionnel, à prendre des initiatives, et j’ai pu perfectionner mon anglais et apprendre un peu à parler hébreu. J’ai partagé des moments merveilleux avec des gens adorables. Ce voyage restera à jamais pour moi une période unique, pleine d’expériences et de sou-

UNE OPPORTUNITÉ À NE PAS MANQUER !

En 2011, 7 étudiants de différents cursus ont validé leur stage en encadrant un chantier en France. Animer un chantier en France est une opportunité à ne pas manquer ! Responsable de la bonne marche des opérations, du bud- get, de la gestion du groupe de volontaires internationaux, de l’organisation de la vie quotidienne et des loisirs, de la relation avec le bailleur d’ouvrage et les habitants … Enca- drer un chantier en France est un poste à responsabilités et une expérience que vous pourrez valoriser dans votre parcours personnel et professionnel !

venirs. Il m’a aidé à réfléchir sur mon n avenir avenir et et m’a ouvert l’esprit sur d’autres horizons. ons. » »

ouvert l’esprit sur d’autres horizons. ons. » » Julie, 23 ans, a validé son stage en
ouvert l’esprit sur d’autres horizons. ons. » » Julie, 23 ans, a validé son stage en

Julie, 23 ans, a validé son stage en enca- drant le chantier d’Egliseneuve d’Entraigues en Auvergne « J’ai passé d’excellents moments ! Cela a été une expérience très positive et enrichissante, que je souhaite pouvoir renouveler (dès l’été prochain ? …). Nous ne nous sommes vraiment pas ennuyés ! L’accueil a été bon et nous avons découvert de nombreuses facettes de la culture locale/française : des spécialités culinaires, au tournoi de pétanque, en passant par de belles randonnées … L’équipe de J&R a été d’une incroyable disponi- bilité, réactivité et d’un grand soutien tout au long de ce séjour. Longue vie aux chantiers ! »

réactivité et d’un grand soutien tout au long de ce séjour. Longue vie aux chantiers !

WWW.VOLONTARIAT.ORG

26

DEVENIR PARTENAIRE DEVENIR PARTENAIRE
DEVENIR PARTENAIRE
DEVENIR PARTENAIRE

LES BÉNÉFICES DU CHANTIER POUR VOTRE COMMUNE ET SES HABITANTS

un don cul
un
don
cul

un temps fort dans la vie locale

donnant lieu aux échanges inter-

culturels et intergénérationnels

une incitation pour les habitants (jeunes et moins jeunes) à s’intégrer dans cette dynamique à travers la promotion du bénévolat et de la mobilité internationalelieu aux échanges inter- culturels et intergénérationnels une opportunité de (re)découvrir sa propre culture et la

une opportunité de (re)découvrir sa propre culture et la richesse de son patrimoine localpromotion du bénévolat et de la mobilité internationale un outil de dynamisation et de développement local,

un outil de dynamisation et de développement local, notamment en privilégiant les commerces locaux ( (marchés, primeurs itinérants, fermes, boulangeries, épiceries …). ( (marchés, primeurs itinérants, fermes, boulangeries, épiceries …).

LES PROJETS POSSIBLES

fermes, boulangeries, épiceries …). LES PROJETS POSSIBLES Restaurer d historiques Restaurer des bâtiments et
Restaurer d historiques
Restaurer d
historiques

Restaurer des bâtiments et monuments

historiques classés ou inscrits (châteaux,

tours, prieurés …), le petit patrimoine local (lavoirs, fours, fontaines, moulins …), le bâti traditionnel (murs en pierres sèches, ruelles pavées …), des bâtiments commu- naux ou locaux associatifs, des lieux de culte (chapelles, oratoires, calvaires …)

Aménager d
Aménager d

Aménager des rivières et cours d’eau

(débroussaillage des berges, nettoyage du lit, irrigation et drainage), des sentiers pédestres, équestres ou cyclistes, des lieux d’accueil (aires de détente, parcours de santé …)

d’accueil (aires de détente, parcours de santé …) Animer Anime des manifestations locales (festi- vals,

Animer Anime des manifestations locales (festi-

vals, vals, événements év culturels …), des actions

de de solidarité solid auprès de populations en

difficulté difficul ou en réinsertion, des activités

au au sein sein de foyers (pour jeunes ou per-

sonnes âgées) et de structures accueillant des personnes handicapées

VOLONTARIAT SOLIDAIRE

27

ACCUEILLIR UN CHANTIER EILLIR UN CHANTIER e au chantier international, vous po
ACCUEILLIR UN CHANTIER
EILLIR UN CHANTIER
e au chantier international, vous po
d f
d
f

de façon originale en créant l’événement !

Grâce au chantier international, vous pouvez réaliser un projet pour votre commune

Interview de Sylvestre Petat et Patricia Prandi

Sylvestre Petat, responsable Agenda 21, et Patricia Prandi, adjointe environnement de la commune de La Voulte sur Rhône (Ardèche, 5 000 habitants) nous livrent leur expérience concernant la mise en place de chantiers internationaux.

Pourquoi avez-vous choisi la « formule chantier » pour réaliser ce projet de restauration des accès au château sur la commune ? Sylvestre Petat : Le chantier international ne vient pas en concurrence avec des artisans locaux. Les projets confiés relèvent en général d’une faible technicité mais d’un be- soin important de main-d’œuvre. Ces travaux n’auraient jamais pu être réalisés autrement. Patricia Prandi : La commune étant inscrite dans un agenda 21, ce projet correspondait à nos attentes : il allie la mise en valeur du patrimoine local et le lien, qu’il soit interculturel ou intergénérationnel. C’est tout à fait approprié à la démarche participative que nous avons mise en place dans la commune. Pourquoi avoir fait appel à J&R ? S.P. : Simplement pour la proximité et la connaissance du secteur. L’expérience est aussi un aspect important. P.P. : Pour la proximité et également car nous avions d’autres chantiers réalisés dans d’autres communes. Le travail réalisé était de qualité et mobilisait les habitants comme nous souhaitions le faire. Dans quelle mesure J&R vous accompagne ? Que pensez-vous de son suivi ? S.P. : Le suivi est juste, ni trop, ni pas assez. Il est impor- tant de poser des bases solides à ce projet, et d’anticiper certains aspects afin de favoriser les échanges, mais il faut aussi se laisser une liberté d’agir, une flexibilité pour que les jeunes trouvent leur place eux-mêmes et soient acteurs de ce projet.

Quels autres intérêts voyez-vous dans l’implantation d’un chantier international sur une commune ? P.P. : Nous voulions donner le goût de l’engagement et du bénévolat à nos jeunes. Leur montrer qu’un engagement local est possible, qu’on peut faire des choses. Avec J&R, ils ont accès à des projets internationaux qu’ils n’auraient pas connus autrement. Et puis, le chantier c’est une démarche autre, particulière. Une démarche d’accueil, d’échanges et d’engagement. S.P. : Pour nous, il s’agit d’avoir un nouveau regard sur la ville : mobiliser les habitants, leur permettre d’avoir une nouvelle vision de La Voulte, de son bourg et de sa vie locale. Et bien sûr, à travers les travaux réalisés, valoriser, entretenir et faire connaître le patrimoine. Quels conseils donneriez-vous à une commune qui souhaiterait accueillir un chantier ? S.P. : Ne pas négliger la préparation. Cette période est im- portante pour mobiliser les différents acteurs et résoudre les aspects logistiques. Cependant, les jeunes doivent garder une liberté d’action. Il ne s’agit pas de leur fournir un programme d’animation complet, mais d’inciter à la découverte locale et de favoriser les échanges, comme lors des repas de quartier ou des repas organisés par la MJC.

WWW.VOLONTARIAT.ORG

28

DEVENIR PARTENAIRE DEVENIRIR PARTENAIREPARTENAIRE GELLES, PUY-DE-DÔME
DEVENIR PARTENAIRE
DEVENIRIR PARTENAIREPARTENAIRE
GELLES, PUY-DE-DÔME
DEVENIRIR PARTENAIREPARTENAIRE GELLES, PUY-DE-DÔME Emmené par des élus dynamiques et des associations

Emmené par des élus dynamiques et des associations motivées, le chantier de Gelles a encore une fois été couronné d’un vif succès. Les 14 jeunes internationaux ont restauré le mur en pierres du terrain de pétanque dans le hameau de Monges. Ils ont également participé au défilé de la fête patronale : préparation du char fleuri et défilé dans les costumes de leurs pays au son de leurs musiques traditionnelles.

CLANSAYES, DRÔME PROVENÇALE

Entre champs de lavandes et vallons,

Clansayes est un petit village niché sur un piton rocheux, entre Montélimar et Gri- gnan. La commune accueille des chantiers un été sur deux depuis le début des années

des chantiers un été sur deux depuis le début des années 2000. nal, de volont théâtr
2000. nal, de volont théâtr specta manif
2000.
nal, de
volont
théâtr
specta
manif

2000. Encadrés par un agent commu-

nal, des élus et des bénévoles locaux, les

volontaires ont travaillé à la création d’un

théâtre de verdure qui pourra accueillir

spectacles de théâtre, concerts et autres

manifestations. Egalement présents à la

fête fête votive vo du village, les jeunes partagent

la la vie vie locale l des habitants, et leur séjour est

riche riche de d nombreuses rencontres et visites locales (production de lavande, d’huile d’olive, etc.).

VOLONTARIAT SOLIDAIRE

DES S ÉQUIPES ÉQUIPES DE DE PROXIMITÉ PROXIMITÉPROXIMITÉ VOUS VOUSVOUS ACCOMPAGNENT ACCOMPAGNE NOS PARTENAIRES
DES S ÉQUIPES ÉQUIPES DE DE PROXIMITÉ PROXIMITÉPROXIMITÉ VOUS VOUSVOUS ACCOMPAGNENT ACCOMPAGNE
NOS PARTENAIRES FINANCIERS

29

CARAMAN, HAUTE-GARONNE

Accueillis chaleureusement par les habi- tants, les structures municipales et les associations dans cette belle commune au cœur du Lauragais, les volontaires inter- nationaux ont participé à l’aménagement pour les personnes à mobilité réduite d’un ponton de pêche et d’une rampe d’accès à la plage du lac de l’Orme Blanc.

rampe d’accès à la plage du lac de l’Orme Blanc. • Des salariés permanents conduisent le

• Des salariés permanents conduisent le montage des projets sur le terrain

• Des coordinateurs recrutés par J&R supervisent le bon déroulement des chantiers

• Des animateurs pédagogiques, formés par J&R, en- cadrent les groupes de volontaires pour le travail, la vie quotidienne et l’organisation des loisirs.

• Les bailleurs d’ouvrages : communes, communautés de communes et associations locales

• Les collectivités territoriales : conseils généraux, conseils régionaux

• Les services déconcentrés de l’Etat : DRJSCS, DRAC et DREAL

Reportez-vous à la carte de France (p. 4 et 5) pour connaître votre interlocuteur J&R privilégié !

WWW.VOLONTARIAT.ORG

30

ACCUEILLIR UN VOLONTAIRE ÉTRANGER PENDANT

Escale
Escale

SIX SIX MOIS OU UN AN

Escale et Habitat Blois accueille Nora (25 ans, Honduras)

depuis septembre 2011. Elle est en charge de la réception et aide à la mise en place des projets dans la structure. « Grande satisfaction à accueillir pour la 3 ème année un jeune volontaire : cela nous apporte une autre culture et un autre regard sur nos modes de fonctionnement. »

Le CIS de Reims accueille depuis septembre 2011 Benjamin (23 ans, Costa Rica), Benny (27 ans, Honduras) et Léonie (23 ans, Taïwan). Tous trois participent aux tâches quoti- diennes du centre : réception, maintenance, restauration, ménage, cours de langues … « Nos volontaires montrent beaucoup d’enthousiasme et ont à cœur de partager leur culture ; nous avons d’ailleurs la chance de célébrer le nouvel an chinois grâce à Léonie. De plus, ils ont un regard extérieur et critique qui permet d’évoluer dans la réflexion de l’organisation de l’activité et du travail en équipe. »

Le Cafézoïde à Paris accueille depuis septembre 2011 Irasith (24 ans, Bolivie). Elle a pour mission de participer à la mise en place des animations proposées dans ce café littéraire pour jeunes. « C’est notre première expérience de volontariat et nous en sommes enchantés. Irasith a très vite su se mettre en relation avec les enfants et les adultes. De plus, son niveau de français s’est nettement amélioré depuis son arrivée (elle ne parlait pas français il y a trois mois) et elle va désormais pouvoir parti- ciper de manière active aux réunions d’équipe et proposer des ateliers plus personnels. »

d’équipe et proposer des ateliers plus personnels. » Retrouvez plus de témoignages sur notre site e

Retrouvez plus de témoignages sur notre sitee InternetInternet !!

UNE ACTION EFFICACE

Dans le cadre de son programme long terme, Jeunesse et Reconstruction est membre de la fédération ICYE (International Cultural Youth Exchange) qui organise des échanges de jeunes volontaires entre 35 pays, sur la base de la réciprocité : chaque année, de jeunes Français s’engagent pour une période de six mois ou d’un an à l’étranger, et réciproquement, de jeunes volontaires étrangers sont accueillis en France.

Une action efficace dans la structure d’accueil

• prise de part active aux tâches quotidiennes du centre d’accueil (sur la base de 35 heures par semaine)

• flexibilité par rapport aux horaires et jours de travail

• soutien au personnel qualifié : animation, pédagogie, encadrement, accompagnement, tâches administra- tives, de restauration ou d’entretien …

Pourquoi accueillir un volontaire

• un moyen de s’ouvrir sur le monde et sur d’autres cultures

• une opportunité pour le volontaire de vivre une expérience différente et de s’immerger dans la culture française par le biais d’une activité régulière

• un souffle nouveau pour votre public

• une manière originale de découvrir la culture de l’autre en l’associant aux projets d’intérêt collectif portés par votre structure

• une occasion de développer de nouvelles activités portées par le volontaire

• des candidats sélectionnés exclusivement sur leurs motivations à s’investir dans un travail volontaire, à apprendre la langue et la culture françaises, à intégrer une expérience associative en partageant la vie et le travail d’une équipe.

L’encadrement de Jeunesse et Reconstruction J&R travaille en liaison directe avec tous les comités d’envoi nationaux afin d’optimiser la préparation des futurs volontaires et met l’accent pendant toute la durée du projet sur son dialogue avec les structures d’accueil et les volontaires. Ceux-ci se réunissent notamment autour de trois rencontres organisées par J&R : un stage intensif de français et d’orientation à leur arrivée ; une évaluation de mi-parcours ; un bilan final à l’issue de la période de volontariat.

Vous souhaitez obtenir plus d’informations ? N’hésitez pas à nous contacter !

VOLONTARIAT SOLIDAIRE

31 WWW.VOLONTARIAT.ORG RIAT ORG
31
WWW.VOLONTARIAT.ORG
RIAT ORG
32 ARIÉS DES CONGÉS DE INTERNATIONAL NAL ET ET SOLIDAIRE SOLIDAIRE
32
ARIÉS DES CONGÉS DE
INTERNATIONAL NAL ET ET SOLIDAIRE SOLIDAIRE

PROPOSER À VOS SALARIÉS DES CONGÉS DE VOLONTARIAT

INTERNATIONAL ET SOLIDAIRE

Proposez à vos salariés des congés de Volontariat Interna- tional et Solidaire ! A travers les congés de Volontariat International et Soli- daire (V.I.S.), vous offrez à vos collaborateurs l’opportunité de mobiliser leurs compétences sur un projet de solida- rité internationale. En donnant de leur temps libre pour contribuer à un micro-projet de développement local et partager leurs compétences, ils s’enrichissent de la décou- verte d’une nouvelle culture et de rencontres.

LES BÉNÉFICES DES CONGÉS V.I.S.

• favoriser le développement personnel des collabora- teurs, l’enrichissement de leurs compétences et leur bien-être

• renforcer l’identité et la culture d’entreprise ainsi que le sentiment d’appartenance des collaborateurs

• agir concrètement sur la Responsabilité Sociale de l’Entreprise à travers des projets de solidarité interna- tionale en y associant directement les collaborateurs

• améliorer la qualité de la Gestion des Ressources Humaines en fidélisant vos collaborateurs

L’ACCOMPAGNEMENT DE J&R

J&R travaille en collaboration avec un réseau de 213 parte- naires présents dans près de 90 pays, avec lesquels elle a su tisser des relations durables et de confiance. Jeunesse et Reconstruction est en mesure de vous accom- pagner pour la mise en place d’un programme de congés de V.I.S. au sein de votre entreprise en s’adaptant au mieux à vos attentes et à vos contraintes : structure personnalisée du programme, choix des types de missions et des desti- nations, sensibilisation et préparation des collaborateurs, suivi et évaluation …

Vous souhaitez obtenir plus d’informations ? N’hésitez pas à nous contacter !

VOLONTARIAT SOLIDAIRE

LA BROUETTE ISSN : 0336-8815 Supplément au numéro 182 Journal de l’association Jeunesse et Reconstruction Directeur de la publication :

Jean Montout Design : BASICS09 | www.basics09.de Illustration : BASICS09 et Roland Brückner Ce numéro a été tiré à 12 000 exemplaires Prix de ce numéro : 1 €

Jeunesse et Reconstruction est une association de jeunesse, d’éducation populaire et de tourisme créée en 1948.

Agréée par le Secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports, le Ministère chargé du tourisme sous le n° AG 075960014.

Membre de Cotravaux, du comité de coordination du Service Volontaire International (UNESCO), de l’Alliance des organisations de service volontaire et de la fédération ICYE.

8 – 10, rue de Trévise 75009 Paris Métro Cadet ou Grands Boulevards 01 47 70 15 88 info@volontariat.org ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h www.volontariat.org

88 info@volontariat.org ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h

WWW.VOLONTARIAT.ORG