Vous êtes sur la page 1sur 35

Des échelles à l’échelle HO.

Un truc simple et vraiment peu coûteux pour fabriquer des échelles de toutes longueurs .
Le matériau utilisé se trouve généralement sous forme de supports publicitaires , il s’agit de panneaux
alvéolés en matière plastique imputrescible (dénommé aussi akilux polypropylène ) sur lesquels sont
indiqués certaines actions commerciales ou autres promotions; également certains emballages ou
ustensiles de bureaux en font la matière première; par conséquent, on dispose d’un grand choix de
couleurs et d’épaisseurs disponibles : 2 , 3 voire 4 mm ..

Dans un premier temps, l’utilisation comme simples panneaux pour des constructions de bâtiments
industriels, imitant les « palplanches», très souvent employées pour ce type d'édifices.
On peut également utiliser ce produit pour des toitures métalliques en séparant les deux faces à l’aide
d’une grande lame de cutter .
Le seul point négatif étant le collage, seules la colle néoprène et la super glue 3 en gel semblent convenir
sans trop brûler la matière.
Il faut bien rappeler qu’il s’agit d’utiliser ce matériau qui favorise la répétition de la bonne symétrie ,
n’ayant pour seul but que de donner une solution facile à des modélistes qui se trouvent confrontés aux
problèmes de conception d’échelles pour accéder aux étages d’un édifice ( par exemple).
Mais revenons à nos ECHELLES. Couper une « tranche fine », perpendiculairement aux alvéoles , à
l’aide d’un cutter ( de préférence un gros modèle avec blocage de longueur de lame, alliant la force sans
oublier la précision ) le long d’une règle métallique. Plus on coupe fin plus l’échelle est fine, cela va de
soi.

Vous obtenez de l’échelle « au mètre » au 1/87e , pour remplacer une échelle cassée sur un wagon
citerne ou le tender d’une vieille loco , ou un signal de voies , l'accès à un château d’eau, ou une
passerelle de visite, bref, partout ou il faut monter (ou descendre) à pieds au 1/87e.

Nota : pour élargir les barreaux une fois la coupe faite, couper les barreaux, y insérer de nouveaux
barreaux de fil de fer ou laiton plus longs, de longueurs égales ou au contraire inégales. Ex : échelles
sur lorrys des lignards caténaires.
LES ESCALIERS DROITS.
Par extrapolation, on peut également réaliser très facilement des escaliers en faisant une coupe oblique
( plutôt que perpendiculaire ) avec un limon plus large cette fois, afin de réaliser des supports de
marches en latéral, en rapport avec la profondeur des marches. Le pourcentage de la pente découle
systématiquement de l’oblique de la coupe .

Elargir les marches.


La largeur des marches à ce moment (brut de coupe) ne convient pas à toutes les applications bien sûr,
mais il suffit de couper ce profilé ainsi obtenu en son centre aux 2/3 de sa longueur, (précaution
permettant de pouvoir maintenir et construire la pièce au début), on obtient deux limons avec leurs
supports de marches automatiquement bien positionnés
et d’ insérer des vraies marches de profondeurs égales sur ces supports, en bristol ou carte plastique,
entre les deux limons, avec un point de colle sur chacun des supports latéraux ainsi créés. Ceux-ci
assurent une régularité dans l’horizontalité et la régularité de chaque marche .
Reste à couper le
dernier tiers , et coller les dernières marches manquantes selon la hauteur et le nombre de marches à
atteindre.
On gagne une certaine légèreté dans l’apparence du fait de l’absence de contremarche; découper de la
même façon dans un pliage en accordéon de marche en papier est très fastidieux en comparaison .

Il faut ensuite y adjoindre des rambardes en fil de maillechort de 2 ou 3/10 éme de mm, soudées à plat
sur patron dont on aura pris soin de relever l’angle le plus précisément possible, lors de la première
coupe du dit escalier .
Le premier escalier que j’ai voulu remplacer avec mon système, c’est celui du poste JOUEF qui devient
très grossier en comparaison .
Sur cette photo on voit
plusieurs façons d’utiliser l’akilux : l’escalier du poste avec son support en H ( en akilux aussi !) , la
paroi du hangar d’à côté ainsi que la porte de garage.

.
Les deux escaliers cote à cote, à gauche le JOUEF , à droite celui en akilux .

Juste pour la comparaison .


Les marches cette fois , ont été découpées dans de l’emballage imitant la tôle antidérapante .
On peut donc faire d’autres escaliers en fonction des situations .
Ou encore d’autres formes de supports pour l’industrie .
Ici cette passerelle de visite qui est pourvue de beaucoup de pièces provenant d’akilux .

Une fois cette rambarde construite, la coller à la néoprène contre l’extérieur du ou des limons
Les montants de celle-ci doivent être perpendiculaires par rapport au sol, en alignement parfait, sous
peine de rendre le plus mauvais effet dès le premier coup d’œil. Les traces de colle seront masquées par
la suite à la peinture acrylique dans les tons béton .
Fabrication des rambardes.

Après avoir tracé un patron sur une plaque de mélaminé blanc ( plutôt qu’un papier qui brulera au
premier coup de fer à souder), les fils à souder sont maintenus provisoirement avec du ruban adhésif.
La pente est déterminée en fonction de notre escalier .

soudures à l’étain ou à l’eau à souder .


Ici l’akilux est de couleur gris acier d’origine, cela permet d’imaginer différents profilés pour toutes
sortes de constructions. La passerelle est montée sur des pieds d’akilux. La coupe est faite parallèlement
aux alvéoles . Ces barres métalliques vont simuler un chargement pour nos chers wagons plats qui sont
trop souvent vides .
D'innombrables applications sont à votre portée grâce à ce système ! Un escabeau, (moins large en
haut qu’en bas), échelles coulissantes, (pompiers ,couvreurs, ramoneurs,etc... ) ainsi que des accès à la
fosse de visite ( voir ci-dessous).
On peut aussi envisager un escalier dans le bâtiment ( la cour intérieure de mon auberge ).
LES ESCALIERS TOURNANTS
Dont voici quelques exemples d’application, faciles à réaliser:
.

Et les colimaçons aux diamètres dont l’hélicoïdal comble bien des besoins ( escaliers de secours,
ou de greniers ). Pour cette application, il est conseillé de s’exercer sur des circonférences
maîtrisables , surtout au début . )

Le limon sera formé en spirale auparavant préfigurant la forme, donnant l’orientation des
marches à pourvoir; attention à l’horizontalité régulière!
Quand à la rambarde, évidemment, elle doit suivre la courbure et l’angle de montée, mais elle sera
construite de la même façon que pour les escaliers droits, c’est-à-dire à plat en suivant les traits d’un
patron sur une planche de mélaniné blanc par exemple, et courber une fois les soudures terminées
C’est beaucoup moins facile sur un colimaçon, la vrille qui forme l’escalier doit s’enfiler dans celle de la
rambarde à la manière d’une vis sans fin, une fois à sa place, coller et peindre à la couleur désirée une
fois la colle sèche. L’opération est nettement plus difficile, j’en conviens, et je ne garantis pas une
réussite immédiate; malgré tout, ce n’est pas insurmontable.

.
Ici les pieds de l’abri du quai (station service) sa toîture en plastique opaque, les mats des sablières ,
c’est de l’akilux.
Sur du tulle de mariée, les cadres de sécurité sont collés et réalisés en papier Canson garni de double
face, coupés au cutter à la règle, le tulle est ensuite découpé en suivant les bandes de papier ainsi collées
. Le montage de l’ensemble est collé à la néoprene .

Sur cette photo aérienne, on remarque les silos à sable, leurs échelles d’accès, la couverture de la station
service, l’escalier de la passerelle de visite de toiture et les lampadaires composés d’un clou sans tête
coiffé d’une gélule coupée en deux ,(formant le réflecteur ) et d’une gaine de fil électrique à la base .
!
Les profilés sont débités au cutter et à la règle , attention aux dérapages dangereux !

Veillez a toujours avoir une bonne lame dans votre outil.)


D’autres éléments de décors sont réalisables, toujours grâce à cette même matière ; il est en effet
possible d’imiter une multitude de composants de constructions métalliques .

Centres d'intérêt liés