Vous êtes sur la page 1sur 3

Bruxelles Sujet

09-12-2008 Diminution
fracture
numérique

Vincent Van Quickenborne veut voire tout le monde


derrière
un ordinateur et sur l’Internet
Des plans ambitieux pour les salariés, les consommateurs hésitants
et les plus démunis

Vilvorde, le 9 décembre 2008 – Le ministre pour l’Économie et la


Simplification administrative Vincent Van Quickenborne a présenté
aujourd’hui sa note de politique qui vise à placer tout le monde
derrière un écran d’ordinateur et sur l’Internet. Il veut que la
Belgique rattrape rapidement le retard pris sur les autres pays
européens. Trop peu de gens en Belgique disposent d’un ordinateur
et n’ont pas conséquent pas accès à l’Internet.

Le ministre Vincent Van Quickenborne a présenté aujourd’hui ses projets en


matière d’ordinateur et d’Internet à Living Tomorrow – la maison du futur à
Vilvorde. Il souhaite voire tout le monde derrière un écran d’ordinateur et sur
l’Internet. Il a reçu pour cela le soutient du Conseil des ministres et de la
commission parlementaire compétente.

Les chiffres les plus récents de l’OCDE démontrent clairement que la


possession d’ordinateur des ménages belges (58%) se situe en dessous de la
moyenne européenne (64%) et se situe nettement en dessous de celle des
pays en tête de liste comme le Danemark (85%), la Suède (82%), les Pays-Bas
(80%) et l’Allemagne (77%). Notre score en matière d’utilisation de l’Internet
est un peu meilleur mais toute croissance est limitée par la basse possession
d’ordinateur.

Lorsqu’ nous étudions de près les chiffres, nous constatons que ce sont
surtout les salariés avec un revenu modeste de moins de € 30 000 et les plus
Bruxelles Sujet
09-12-2008 Diminution
fracture
numérique

démunis qui ont pris un grand retard. À peine 50% de ce groupe de salariés
dispose d’un ordinateur à la maison (par rapport à 90% des salariés qui
gagnent davantage).

C’est la raison pour laquelle trois projets ambitieux en matière de possession


d’ordinateur et d’Internet sont lancés :

1. Les employeurs reçoivent la possibilité de payer, d’une façon simple et


exonérée d’impôts, à leurs salariés qui ont un revenu modeste (revenu
brut imposable annuel de maximum € 30 000) un ordinateur et un
abonnement Internet. Le salarié achète dans un magasin informatique
le paquet de son choix. Il donne la facture à son employeur qui lui
rembourse le montant exonéré convenu (de maximum €760).

2. Les consommateurs hésitants qui n’ont toujours pas franchi le pas vers
le monde informatique et vers l’Internet reçoivent l’opportunité
d’acheter un paquet ordinateur et Internet complet (ordinateur,
abonnement Internet, lecteur de cartes, logiciels et formation) à un prix
avantageux. Ils peuvent bénéficier d’une diminution de 21% sur le prix
du paquet de base via leur déclaration à l’impôt.

3. Les ordinateurs sont régulièrement remplacés tant dans le secteur


public que dans le secteur privé. Les ordinateurs utilisés sont nettoyés
et préparés à l’utilisation. Ils sont proposés gratuitement (ou pour une
rémunération très limitée) aux plus défavorisés par l’intermédiaire de
différents canaux (CPAS, institutions d’aide sociale à la jeunesse). Ceci
se fera en collaboration avec les services de la ministre Arena.

Les projets démarreront au printemps 2009.

Le ministre Van Quickenborne : « En ces temps de crise économique, il est


important d’investir dans la connaissance technologique des gens et ainsi
clore la fracture numérique. Je veux que tout le monde puisse posséder un
Bruxelles Sujet
09-12-2008 Diminution
fracture
numérique

ordinateur et faire connaissance avec l’Internet. Ceux qui ne sont pas


connectés à l’Internet ratent de nombreuses opportunités. »

Vous pourrez trouver la présentation complète avec les slides et les


graphiques comparatifs sur www.Quickonomie.be.

Pour plus d’informations :

Tim Van Broeckhoven


GSM: 0473-36 28 57
tim@Quickonomie.be