Vous êtes sur la page 1sur 6

Le commerce

extérieur du
Maroc en 2007
19 mars 2008
© MINEFE – DGTPE Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001

Le déficit commercial s’est fortement aggravé en 2007 (+39,1%) atteignant la


valeur de 12,2 Md€ en raison principalement de l’augmentation des
importations céréalières liée au faible niveau de la pluviométrie subie par le
Maroc durant la campagne 2006/2007 et de la facture énergétique. Le taux de
couverture s’est donc encore détérioré et passe sous la barre des 50%
(46,6%). La progression des exportations (10,7 Md€, +7%) n’a pas permis de
compenser l’accroissement de 22% des importations (23 Md€). Les échanges
commerciaux du Maroc demeurent fortement concentrés sur les pays de
l’Union européenne, en particulier la France qui reste son principal partenaire
commercial.

1. Le commerce marocain est structurellement


déficitaire.

Une offre à l’export encore peu diversifiée et une concentration des


échanges sur l’Union européenne

Le commerce extérieur marocain est structurellement déficitaire et le déficit


s’aggrave significativement d’année en année (+21,3% en moyenne annuelle
au cours des cinq dernières années). La balance commerciale se caractérise
par l’importance de la facture énergétique qui représente 19,9% du total des
importations marocaines.

Les exportations marocaines sont peu diversifiées. Quatre catégories de


produits, par ordre d’importance, la filière habillement, les produits
agroalimentaires, la filière phosphates et les composants électroniques,
représentent 2/3 du total des ventes du pays à l’étranger. Les pouvoirs publics
tentent de remédier à cette situation par le biais des plans « Emergence » et
« Envol »1, respectivement établis en 2004 et 2007, qui visent à mettre en
valeur des métiers dans lesquels le Maroc dispose d’avantages comparatifs.

Le Maroc a opté pour un taux de change administré, la valeur du dirham étant


calculé à partir d’un panier de monnaies dont l’euro représente 80% de la
pondération. Cela permet au Royaume d’atténuer les effets de change avec
son principal partenaire commercial, l’UE.

1
Les métiers concernés par le plan Emergence sont, entre autres, l’automobile, l’offshoring, l’aéronautique, l’électronique et
l’agroalimentaire. Le plan Envol, qui n’est pas encore lancé, comprendra des activités à très haute valeur ajoutée telles que la biotechnologie,
la nanotechnologie et la microélectronique.

AMBASSADE DE FRANCE AU MAROC - MISSION ÉCONOMIQUE


Le commerce extérieur du Maroc en 2007 – 19/03/2008 © MINEFE - DGTPE

Du point de vue géographique, les échanges commerciaux du Maroc restent


fortement concentrés sur l’UE (2/3 des échanges). La signature récente
d’accords de libre échange avec les Etats-Unis, la Turquie et les partenaires
d’Agadir (Tunisie, Egypte, Jordanie) n’ont pas eu encore d’effets tangibles.

En 2007, le commerce extérieur a évolué dans une conjoncture marquée par


la croissance modérée de son principal partenaire, à savoir l’UE (+2,6 %) et
par une demande intérieure qui est restée soutenue dans certains secteurs et
notamment dans l’automobile et l’immobilier en raison de conditions de
crédits attractives.

2. Une bonne tenue des phosphates et dérivés à


l’export et un fort accroissement de la facture
céréalière

Les exportations progressent à un rythme modéré malgré la bonne tenue


des phosphates et dérivés
Répartition sectorielle des exportations

10,5% 2,2%
30,0%
Les exportations marocaines ont connu en 2007 une progression certes
11,5%
honorable (+7%) mais moindre que les deux dernières années (environ 13%).
18,1%

27,7% Les exportations de biens de consommation (3,21 Md€, soit 30% du total
Biens de consommation
Alimentation, boisson et tabac
Demi-produits
Biens d'équipement
des exportations et premier groupe de produits à l’exportation) n’augmentent
Produits bruts d'origine animale et végétale Autres
que faiblement en 2007 (2,7% contre 11,2% en 2006). Les produits « textile
et habillement » sont prédominants au sein de ce groupe (80% de cette
catégorie) en particulier les vêtements confectionnés. Leurs exportations se
sont stabilisées en 2007 (+1%) résultant de la baisse des ventes de vêtements
confectionnés (-1,9%) compensée par la forte hausse des articles de
bonneterie (+9,5%). L’industrie textile marocaine semble avoir surmonté les
difficultés rencontrées consécutivement à la fin de l’Accord Multifibres. Il
reste à savoir quelle sera sa capacité à faire face à la fin des accords
d’autolimitation (1er janvier 2008) entre la Chine et l’Europe.

Les ventes de demi-produits (2,96 Md€, soit 27,7%) ont progressé de 12,7%
grâce à la bonne performance de la filière phosphates (engrais naturels et
chimiques, +55% et acide phosphorique, +13,1%). Les exportations de
composants électroniques ont régressé de 10% en valeur. ST
Microelectronics, qui réalise 90% du montant total des exportations
marocaines de ce produit, a dû procéder à une baisse des prix de ses
composants afin de rester compétitif face à la forte concurrence asiatique.

Les exportations de produits agro-alimentaires (2 Md€, soit 19%) ont


diminué de 0,8% en 2007 en raison de la sécheresse qui a sévi au cours de
cette période. Cette baisse, comme en 2006, résulte principalement du repli
des ventes d’huile d’olive brute et raffinée (-82,6%) et des agrumes (-22,6%)
mais également de la diminution des ventes de poissons en conserve (-7,3%)
s’expliquant par la baisse des débarquements de poissons en 2007 qui a un
impact sur l’industrie de transformation dont la majeure partie du chiffre
d’affaires se fait à l’exportation. On note toutefois la bonne performance de
certains produits comme les crustacés, mollusques et coquillages (+13,9%),
les fruits frais (+34,1%) et les tomates fraîches (+19,4%).

Les exportations de produits finis d’équipement industriel (1,23 Md€, soit

AMBASSADE DE FRANCE AU MAROC - MISSION ÉCONOMIQUE


- 2 -
Le commerce extérieur du Maroc en 2007 – 19/03/2008 © MINEFE - DGTPE

11,5%) ont progressé de +15,5% en 2007 résultant principalement de


l’augmentation des ventes de fils et câbles pour l’électricité (704,7 M€,
+19,7%), 3ème produit à l’exportation en 2007. Les ventes de ce produit ont
doublé entre 2004 et 2007 ce qui met en exergue la montée en puissance des
investissements étrangers dans les secteurs de la sous-traitance automobile et
de l’aéronautique au Maroc.

Les ventes de produits bruts d’origine minérale (901 M€, soit 8,4%) ont
enregistré une hausse de 14,3% résultant de l’augmentation de +18,9% des
exportations de phosphates, représentant près de 60% de ce groupe de
produits, et du fort accroissement des ventes de minerai de plomb (+200%)
imputable à la hausse des cours mondiaux et à la vigueur de la demande
étrangère.

Les importations, qui progressaient déjà à un rythme soutenu depuis


Répartition sectorielle des importations
2004, ont augmenté de 22% en 2007. Toutes les catégories augmentent
10,3%
6,2%
22,9%
sensiblement, la progression la plus forte concernant la facture
céréalière.
18,9%

19,9%
21,8%
Les importations de demi-produits (5,25Md€, soit 22,9% des importations
Demi-produits Biens d'équipements Energie et lubrifiants
totales et 1er groupe de produits à l’importation) ont augmenté de +19% en
Biens de consommation Alimentation, boisson et tabac Autres
raison de l’accroissement des achats de matières plastiques, de produits
chimiques, et de fils, barres, palplanches et profilés en fer et acier. Ces
augmentations sont liées à la hausse des prix mondiaux et à la bonne santé du
BTP au Maroc. Il est à noter que les achats d’intrants de fils et câbles pour
électricité (147 M€) ont fortement augmenté en 2007 (+164%).

Les achats des biens d’équipement industriel (4,75Md€, soit 20,7%)


progressent de 19% ce qui s’explique par la poursuite des programmes
d’investissement engagés par l’Etat et les entreprises publiques et par le
secteur privé.

Les achats de produits énergétiques (4,57 Md€, soit 19,9%) ont crû de
14,2% essentiellement en raison de la forte progression des
approvisionnements en gas-oils et fuel-oils (+32,3%) et de gaz de pétrole
(+20,5%) compensée par la hausse modérée des achats de pétrole (+4,3%).

Les importations de biens de consommation (4,32 Md€, soit 18,9%) ont


enregistré une hausse de 18,4% s’expliquant en grande partie par la
croissance des achats de voitures de tourisme (+23,3%) et les pièces
détachées pour voitures de tourisme (+46%), destinées à l’assemblage local
principalement pour les marques Dacia et Renault. Les achats d’appareils
récepteurs radio et télévision (principalement des ventes de GSM) ont
également connu une forte croissance (+22,8%).

Les importations agroalimentaires (2,82 Md€, soit 12,3%) ont connu un


accroissement de 63,8%, principalement en raison de la hausse du montant
des achats de blé (+196%), de maïs (+87%) et d’orge (+315%) qui s’explique
par la chute de la récolte céréalière 2006/2007 affectée par le déficit hydrique
conjuguée à la flambée des cours mondiaux.

3. L’Union européenne, notamment la France,


demeure le principal partenaire commercial du Maroc.

En 2007, dans la continuité des années précédentes, les échanges

AMBASSADE DE FRANCE AU MAROC - MISSION ÉCONOMIQUE


- 3 -
Le commerce extérieur du Maroc en 2007 – 19/03/2008 © MINEFE - DGTPE

commerciaux du Maroc ont principalement été réalisés avec les pays de


l’Union européenne (près de 2/3 du commerce extérieur marocain).
Sur cette période, la France demeure le 1er fournisseur du Royaume mais
enregistre toujours une baisse de sa part de marché (15,8% en 2007 contre
17,6% en 2006). Derrière la France, se trouvent l’Espagne dont la part a
également diminué (10,4% en 2007 contre 11,5% en 2006), l’Italie (6,5%),
les Etats-Unis (6,1%) et la Chine (5,9%) dont la part progresse régulièrement
depuis le début de la décennie.
La France confirme son rang de 1er client du Royaume mais voit également sa
part dans les achats du Maroc régresser (28% en 2007 contre 29% l’année
précédente). Derrière la France, se trouvent l’Espagne (20,6%), l’Italie
(5,4%), la Grande-Bretagne (5,1%) et l’Inde (3,8%).

****

Pour vous procurer les ouvrages suivants, cliquez sur les différents liens :

- « Ouvrir un point de vente à Casablanca »


http://www.ubifrance.fr/librairie/prodouvrage.asp?SKU=0019782279420
338

- « L’essentiel d’un marché : Maroc »


http://www.ubifrance.fr/librairie/prodouvrage.asp?SKU=0019782279417
017

Pour vous abonner à « La lettre du Maroc »


http://www.ubifrance.fr/librairie/prodouvrage.asp?SKU=001PE5004954

Ces documents sont également disponibles à la Chambre Française de


Commerce et d’Industrie du Maroc
15 avenue Mers Sultan Casablanca
Tél. : +212 (0)22 20 90 90
Fax : +212 (0)22 20 01 30
www.cfcim.org

Copyright Auteur :
Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation Mission Économique
expresse de la Mission Economique de RABAT (adresser Adresse : 1, rue Aguelmane Sidi Ali
les demandes à rabat@missioneco.org). RABAT-AGDAL 10000
MAROC
Clause de non-responsabilité Rédigée par : Laurence JACQUOT-ALAOUI
La Mission Economique s’efforce de diffuser des Revue par : Jean-Alexandre EGEA et Daniel Maître
informations exactes et à jour, et corrigera, dans la
mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Version originelle du 19/03/2008
Toutefois, elle ne peut en aucun cas être tenue
responsable de l’utilisation et de l’interprétation de
l’information contenue dans cette publication qui ne vise
pas à délivrer des conseils personnalisés qui supposent
l’étude et l’analyse de cas particuliers.

AMBASSADE DE FRANCE AU MAROC - MISSION ÉCONOMIQUE


- 4 -
Le commerce extérieur du Maroc en 2007 – 19/03/2008 © MINEFE - DGTPE

ANNEXE STATISTIQUE
(Source : Office des Changes)

Les échanges extérieurs du Maroc de 2003 à 2007 (M€)

2003 2004 2005 2006 2007* Variation


2007/2006 (%)
Importations 12 582,9 14 330,0 16 731,7 19 067,2 22 906,9 +22,0
Exportations 7 757,4 7 975,9 9 007,7 10 140,6 10 685,5 +7,0
Total 20 340,3 22 305,9 25 739,0 29 207,8 33 592,4 +16,8
Solde -4 825,5 -6 354,1 -7 723,6 -8 926,6 -12 221,4 +39,1
Taux de couverture 61,6% 55,7% 53,8% 53,2% 46,6% -
* chiffres provisoires

Répartition des échanges du Maroc

Principaux 2003 2004 2005 2006 2007 Evol. Principaux 2003 2004 2005 2006 2007 Evol.
produits exportés % % % % % 07/06 produits % % % % % 07/06
% importés %
Vêtements 22,1 21,2 18,0 18,5 16,9 -1,9 Huile brute de 6,8 9,2 13,0 11,9 10,2 +4,3
confectionnés pétrole
Acide 5,8 7,2 7,7 7,0 7,4 +13,1 Gas oils et 3,2 2,0 13,0 3,5 3,8 +32,3
phosphorique fuel oils
Fils et câbles 4,6 4.2 5,2 5,9 6,6 +19,7 Machines et 4,1 4,0 3,9 4,1 3,7 +10,2
pour électricité appareils
divers
Articles de 9,7 8,7 6,9 6,4 6,6 +9,5 Gaz de pétrole 2,6 2,5 3,1 3,6 3,6 +20,5
bonneterie
Engrais naturels 4,2 4,3 4,0 4,2 6,1 +55,1 Blé 2,7 3,1 2,3 1,5 3,6 +196,3
et chimiques
Phosphates 4,1 4,2 4,6 4,5 5,0 +18,9 Voitures de 1,8 2,5 2,7 3,0 3,0 +23,3
tourisme
Transistors 6,8 6,3 5,5 5,6 4,7 -10,0 Matières 2,7 2,6 2,7 2,9 3,0 +26,3
plastiques
artificielles
Crustacés, 5,1 3,0 4,0 3,8 4,1 +13,9 Produits 3,1 3,0 2,8 2,9 2,8 +16,9
mollusques et chimiques
coquillages
Poissons en 3,8 3,6 3,7 3,8 3,3 -7,3 Fer et acier en 2,3 3,2 2,9 3,0 2,3 -4,3
conserve blooms
Agrumes 2,8 2,5 3,0 2,6 1,8 -22,6 Voitures 1,8 1,6 1,8 1,8 2,2 +46,5
industrielles

AMBASSADE DE FRANCE AU MAROC - MISSION ÉCONOMIQUE


- 5 -
Le commerce extérieur du Maroc en 2007 – 19/03/2008 © MINEFE - DGTPE

Les dix premiers clients du Maroc (en M€)

Pays Exportations Part (%) Part Pays Exportations Part (%) Part
2006 cumulée 2007 cumulée
(%) (%)
France 2 944,7 29,0 29,0 France 2 993,2 28,0 28,0
Espagne 2 048,4 20,2 49,2 Espagne 2 203,5 20,6 48,6
Grande- 621,8 6,1 55,3 Italie 577,1 5,4 54,0
Bretagne
Italie 505,9 5,0 60,3 Grande- 548,4 5,1 59,1
Bretagne
Inde 403,6 4,0 64,3 Inde 408,8 3,8 62,9
Allemagne 309,9 3,0 67,3 Brésil 331,9 3,1 66,0
UEBL 297,1 2,9 70,2 UEBL 284,9 2,7 68,7
Pays-Bas 239,1 2,3 72,5 Pays-Bas 268,8 2,5 71,2
Brésil 236,2 2,3 74,8 Allemagne 260,7 2,5 73,7
Etats-Unis 204,1 2,0 76,8 Etats-Unis 246,3 2,3 76

Les dix premiers fournisseurs du Maroc (en M€)

Pays Importations Part Part cumulée Pays Importations Part (%) Part cumulée
2006 (%) (%) 2007 (%)
France 3 363,3 17,6 17,6 France 3 629,1 15,8 15,8
Espagne 2 184,9 11,4 29,0 Espagne 2 203 5 10,4 26,2
Arabie
Saoudite 1 260,8 6,6 35,6 Italie 1 481,8 6,5 32,7
Italie 1 204,3 6,3 41,9 Etats-Unis 1 405,2 6,1 38,8
Chine 1 002,3 5,2 47,2 Chine 1 349,6 5,9 44,7
Arabie
Allemagne 886,9 4,6 51,7 Saoudite 1 271,1 5,5 50,2
Russie 874,0 4,6 56,3 Russie 1 143,5 5,0 55,2
Etats-Unis 859,6 4,5 60,8 Allemagne 1 093,8 4,8 60,0
Iran 753,2 3,9 64,7 Pays-Bas 720,9 3,1 63,1
Turquie 497,0 2,6 67,3 Turquie 617,5 2,7 65,8

AMBASSADE DE FRANCE AU MAROC - MISSION ÉCONOMIQUE


- 6 -