Vous êtes sur la page 1sur 207

RAPPORT D’ACTIVITÉS DU GROUPE DU PPE-DE

Groupe du Parti Populaire Européen (Démocrates-Chrétiens)


et des Démocrates européens au Parlement européen 2008
RAPPORT
D’ACTIVITÉS
DU GROUPE DU PPE-DE
2008
Publié par: Groupe du PPE-DE au Parlement européen
A U PA R L E M E N T E U R O P É E N
Editeur: Service Présidence - Publications
Chef du Service: Antoine RIPOLL, Secrétaire Général Adjoint

Coordinatrice: Angela Kaladjis


angela.kaladjis@europarl.europa.eu

Internet: http://www.epp-ed.eu

©: Groupe du PPE-DE au Parlement européen, 2008


Groupe du Parti Populaire Européen (Démocrates-Chrétiens)
et des Démocrates européens au Parlement européen
Préface du Président 11

I. Le Groupe du PPE-DE
2008

2008
1. La structure du Groupe  15
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


> La Présidence  19
> Les Chefs des Délégations nationales  20
> Membres PPE-DE au sein du Bureau du Parlement européen 23
> Présidents PPE-DE au sein des commissions parlementaires  24
>C oordinateurs PPE-DE des commissions parlementaires 25
>P résidents PPE-DE au sein des commissions parlementaires mixtes
et des Délégations interparlementaires  27
2. Les membres PPE-DE de la Commission européenne  29
3. Les 288 membres du Groupe  30

> Table des matières 4. Le Secrétariat Général du Groupe 35

II. Événements et réunions


à Bruxelles et à Strasbourg 
10/01/2008: Audition sur la diversité culturelle, les religions et le dialogue 37
16/01/2008: Échange de vues avec le Grand Moufti de Syrie 38
22/01/2008: Conférence sur ‘Europe unie, Histoire unie’ 39
12/02/2008: 4e rencontre parlementaire sur la stratégie de Lisbonne 40
13/02/2008: Audition sur la stratégie de santé animale et les technologies
2 de vaccination 42 3
13/02/2008: Audition sur le paquet législatif «Énergie» 43
14/02/2008: Audition sur un modèle social européen pour le futur 44
20/02/2008: Échange de vues avec François Fillon, Premier ministre français 46
04/03/2008: Présentation des Priorités du Groupe pour 2008-2009 47
05/03/2008: Audition sur le paquet «Télécoms» 49
06/03/2008: Audition sur la politique européenne de la pêche relative aux requins 50
06/03/2008: Audition sur l’enseignement supérieur 51
11/03/2008: Échange de vues avec Alexander Milinkevich,
Chef de l’opposition démocratique au Belarus 52
12/03/2008: Célébration des 50 ans du Parlement européen 53
02/04/2008: Audition sur le changement climatique 54
04/04/2008: Conférence sur la torture dans le contexte
de la «Guerre contre le terrorisme» 55
15/04/2008: 8e sommet des Présidents des groupes parlementaires
PPE-DE de l’UE-27 56
16/04/2008: Conférence sur la rareté des ressources en eau 65
04/05/2008: Journées «Portes ouvertes» au Parlement européen à Strasbourg 66 13/11/2008: Audition sur la qualité de l’enseignant 112
13/05/2008: Conférence sur la Syrie en transition 67 13/11/2008: Audition sur les femmes et la spiritualité 113
13-14/05/2008: Conférence Quo Vadis, Cuba 68 13/11/2008: Audition sur les ‘Perspectives d’une stratégie en faveur des Roms’ 114
2008

2008
15/05/2008: Journée d’étude sur la Russie 69 03/12/2008: Réunion annuelle avec la Ligue arabe 115
15/05/2008: Audition sur la désertification 70 04/12/2008: Sa Sainteté le XIVème Dalaï-Lama au Parlement européen 116
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


15/05/2008: Journée internationale de la famille 72 11/12/2008: Audition publique sur les cellules souches 117
20/05/2008: Journée maritime européenne 73 11/12/2008: Audition sur les valeurs européennes 118
20/05/2008: Echange de vues avec Benita Ferrero-Waldner, Commissaire européenne 74 17/12/2008: Le Groupe du PPE-DE reçoit le Cardinal Ennio Antonelli 119
26/05/2008: Rencontre parlementaire sur les Balkans occidentaux 75
03/06/2008: Audition sur la supervision de la gestion des Fonds structurels 77 III. Réunions externes 
04/06/2008: Conférence sur les monuments religieux
dans la préfecture de Xanthi, Grèce 78 1. Réunions du Bureau
05/06/2008: Audition sur les émissions de CO2 et l’industrie automobile 79 07-08/02/2008: Réunion du Bureau du Groupe à Nicosie, Chypre
07/06/2008: Journées portes ouvertes au Parlement européen à Bruxelles 80 Conclusions 121
11/06/2008: Audition sur les Assyriens chrétiens d’Irak 81
12/06/2008: Audition sur les applications et services Galileo/Egnos 82 17-18/04/2008: Réunion du Bureau du Groupe à Portorož, Slovénie
12/06/2008: Audition sur les chances de développement équilibré pour les enfants 83
Conclusions 127
12/06/2008: Audition sur la lutte contre le piratage: à la recherche d’un consensus 84
12/06/2008: Audition sur le marché européen des équipements de défense 85 2. Journées d’étude
12/06/2008: Conférence sur les herbicides utilisés le long des voies
02-04/07/2008: Journées d’étude du Groupe à Paris, France
des chemins de fer 86 Conclusions 135
17/06/2008: Échange de vues avec José Manuel Durão Barroso,
Président de la Commission européenne 87 3. Autres réunions
23/06/2008: Révision de la directive sur la sécurité des jouets 88 22/01/2008: Le Président du Groupe du PPE-DE en Bulgarie 143
24/06/2008: UEM: Les dix ans de l’Union économique et monétaire 89
5/06/2008: Audition sur les grands lacs 90 24-25/01/2008: La Présidence du Groupe du PPE-DE à Ljubljana, Slovènie 144
28/08/2008: Audition sur l’étiquetage des aliments 91
4 17/09/2008: Le Groupe du PPE-DE reçoit Sa Sainteté Théophile III, 06/02/2008: Visite de la Présidence du Groupe au Moyen Orient 146 5
Patriarche de Jérusalem 92
18/09/2008: Audition sur l’aviation générale et d’affaires 93 17-18/03/2008: 1er Dialogue régional entre l’Église orthodoxe
18/09/2008: Audition sur les politiques de la jeunesse 94 et le Groupe du PPE-DE à Tbilissi, Géorgie 148
24/09/2008: Visite de Sa Sainteté le Patriarche œcuménique Bartholomé
au Parlement européen 95 17-20/03/2008: 15e Assemblée Parlementaire Paritaire (ACP-UE)
08/10/2008: Échange de vues avec Alexander Milinkevich, à Ljubljana, Slovénie 150
Chef de l’opposition démocratique au Belarus 96
08/10/2008: Table ronde sur les communautés chrétiennes 27-28/03/2008: Session plénière de l’Assemblée parlementaire
dans le monde musulman: l’Irak 97 Euro-méditerranéenne à Athènes, Grèce 151
08/10/2008: Lauréats PPE-DE du Magazine du Parlement en 2008 98
08/10/2008: Visite officielle de Mme Ingrid Betancourt au Parlement européen 99 01/05/2008: 10e Dialogue de Windhoek, Namibie 153
13-14/10/2008: 9e Sommet des Présidents des groupes parlementaires PPE-DE
des parlements nationaux de l’UE 100 30/05/2008: Visite de la Présidence du Groupe à Paris, France 154
20/10/2008: Echange de vues avec Xavier Bertrand, Ministre français du Travail,
des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité 109 18/07/2008: Visite de la Présidence du Groupe à Washington DC, Etats-Unis 156
01/11/2008: Le Groupe Parlementaire du PPE-DE et les Parlements nationaux 110
24/07/2008: 2e Dialogue régional entre l’Église orthodoxe > Balkans occidentaux 215
et le Groupe du PPE-DE à Kiev, Ukraine 158 > Afghanistan 220
> Irak 223
2008

2008
28-29/08/2008: Réunion de la Présidence du Groupe avec les Chefs > États-Unis 225
des délégations nationales à Munich, Allemagne > Russie 227
Conclusions 160
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


> Chine 230
18-20/09/2008: EIN Université d’été à Fiuggi, Italie 163 > Politique européenne de sécurité et de défense y compris
les missions communautaires militaires/de police 232
11-13/10/2008:
Session extraordinaire de l’APEM en Jordanie 166 Groupe de travail B
> Paquet Télécom 236
> Paquet énergie 241
16-17/10/2008: 11e Dialogue avec les religions et les cultures à Iasi, Roumanie 170
> - Information et consultation des travailleurs
- Directive sur les comités d’entreprise européens 245
27/10/2008: Réunion de la la Présidence du Groupe à La Réunion, France 172
> Processus de Bologne 247
> Pluralisme médiatique 249
13-14/11/2008: La Présidence du Groupe du PPE-DE à Prague, République tchèque 175
> L’écart de rémunération entre hommes et femmes 250
21/11/2008: Conférence internationale du Groupe du PPE-DE
Groupe de travail C
sur la mobilité des étudiants de l’Europe du Sud-Est dans le cadre
> Nouveau règlement concernant l’OLAF 255
du Processus de Bologne, Zagreb, Croatie 176
> Quatrième rapport de cohésion 258
> Bilan de santé 261
24-28/11/2008: 16ème session de l’Assemblée parlementaire paritaire
> Agriculture: les jeunes agriculteurs 264
ACP-UE à Port Moresby (Papouasie-Nouvelle-Guinée) 177
> Protection des écosystèmes marins vulnérables 267
> Pêche et aquaculture dans le contexte de la gestion intégrée
IV. Travaux parlementaires des zones côtières en Europe 269
Thèmes importants de l’année 2008
6 Groupe de travail D 7
par le Service Travaux parlementaires 
> Protection pénale de l’environnement en Europe 271
> Introduction 179 > Paquet de comitologie 273
> Stratégie politique 180 > Fonds spéculatifs 275
> Procédures de codécision et de conciliation 193 > Cadre de référence commun 276
> Directive retour 277
Groupe de travail A
> Code des visas 279
Les Assemblées parlementaires:
> Instructions consulaires communes 280
> UE/ACP y compris le Dialogue Windhoek et la Charte du développement 195
> Gazoduc en mer Baltique 281
> EUROMED 199
> Le lobbying dans l’U.E. 282
> EUROLAT 202
> Traité de Lisbonne 284
> Droits de l’homme, démocratie et bonne gouvernance 204
Groupe de travail E
Délégations interparlementaires: > Combattre le VIH et le sida au sein de l’UE et dans les pays voisins 287
> Apercu général 210 > Lutte contre les émissions polluantes des voitures 289
> L’ancienne République Yougoslave de Macédoine (ARYM) 212 > Procédures communautaires pour la fixation des limites de résidus des substances
> Croatie 213 pharmacologiquement actives dans les aliments d’origine animale 295
> Don et transplantation d’organes: actions politiques au niveau communautaire 297 VIII. Contenu du CD-ROM 407 - 408
> Vers une politique communautaire durable des transports, tenant compte
1. Publications externes par le Service Présidence
des aspects environnementaux, énergétiques et de mobilité urbaine 300
> Droits des passagers dans le transport ferroviaire 302
2008

2008
> Rapport d’activités du Groupe du PPE-DE en 2008 (EN, FR, DE)
> L’intégration des services financiers dans le contexte de la crise 305 > Livre sur les relations Euro-méditerranéennes et le Groupe (EN, FR, IT, ES, EL et en arabe)
> La BCE dans le contexte de la crise bancaire 308
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


> Livre sur les Dialogues avec l’Eglise Orthodoxe et le Groupe (EN, FR, DE, EL)
> Paquet marchandises 310 > Brochure sur l’Audition publique: Diversité culturelle, religions et dialogue (EN, FR, DE)
> Nouvelle Directive sur les produits à temps partagé 312 > Brochure sur l’Audition publique: Une nouvelle politique régionale (EN, FR, DE, PL)
> Contrôle de l’acquisition et de la détention d’armes 314 > Brochure sur l’Audition publique: La Desértification (EN, FR, DE, ES)
> Brochure sur la Charte du développement du Groupe (EN, FR, DE, ES, IT, PL, PT)

V. Rapports du Groupe du PPE-DE 2. Publications internes


sur les séances plénières du PE > «NEWSLETTERS» et brochures du Service Relations avec les Parlements nationaux (EN)
par le Service de Presse > «NEWSLETTERS» de l’Unité Délégations interparlementaires (EN)
Janvier 2008 317 > «NEWSLETTERS» du Service Politique de voisinage et des activités interculturelles (EN)
Février 2008 323
Mars 2008 328
Avril 2008 332
Mai 2008 337
Juin 2008 342
Juillet 2008 347
Septembre I 2008 352
Septembre II 2008 358
Octobre 2008 362
Novembre 2008 367
Décembre 2008 372

8 VI. Publications du Groupe en 2008  9

1. Publications externes par le Service Présidence 380


2. Autres Publications 386

VII. Le Parti Populaire Européen (PPE)


> Structure du PPE 391
> Présidence du PPE 395
> Présidence des groupes parlementaires PPE 395
> Chefs de gouvernement du PPE 396
> Secrétariat général 397
> 13/03/2008: Sommet du PPE à Bruxelles (Belgique) 399
> 19/06/2008: Sommet du PPE à Bruxelles (Belgique)  400
> 15/10/2008: Sommet du PPE à Bruxelles (Belgique)  402
> 11/12/2008: Sommet du PPE à Bruxelles (Belgique)  404
Préface du Président
2008

2008
Chère lectrice, cher lecteur,
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Une nouvelle fois, l’heure est venue de faire le bilan d’une année de travail
de notre Groupe parlementaire, le plus important et le plus influent au
Parlement européen, avec 288 Députés issus des 27 Etats membres de
l’Union européenne.

Cet ouvrage retrace la majeure partie des actions, des initiatives et des
interventions des Membres de notre Groupe, que je tiens à remercier pour
leur engagement politique au service de leur pays et de l’Europe, mais

> Préface du Président aussi et surtout au service de chacune et chacun des près de 500 millions
de citoyens européens.

Au-delà de ces actions ponctuelles, ce qui nous anime, ce sont nos valeurs,
et le rôle de ces valeurs dans un monde incertain.

Nous débattons et prenons des décisions, au fil des mois, sur des thèmes
aussi variés que le terrorisme et la sécurité, la compétitivité et l’innovation,
l’emploi et le capital humain, l’économie numérique, la politique monétaire,
10 11
économique et fiscale, le changement démographique et l’immigration, la
politique étrangère et de défense.

Nous traitons de l’énergie et de l’environnement, des limites géographiques


de l’Union, de la réforme des services publics, ou encore de la gouvernance
européenne et de la sécurité alimentaire.

Autant de thèmes, autant d’enjeux de société sur lesquels notre famille


politique a des choses à dire, a un message à faire passer, a des réformes
à mettre en place et à faire accepter par nos concitoyens.

Autant d’enjeux sur lesquels la force politique du Centre-Droit que nous


représentons a des valeurs à promouvoir et des principes à mettre en
œuvre.
Il est de bon ton de dire qu’avec la mondialisation, nos pays sont Nos Etats ne sont pas des Etats policiers. Nous sommes bien plus
condamnés à la pensée unique, à la politique unique, à l’attentisme, voire facilement les cibles du terrorisme que des Etats non démocratiques.
à la paralysie.
2008

2008
Or, avec la montée en puissance des extrémismes et du terrorisme, avec
Il est politiquement correct d’affirmer que nos gouvernements sont l’émergence de puissances dont les priorités sont davantage économiques
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


condamnés à l’impuissance, au découragement, et devraient se résoudre et financières qu’humanistes, que penser du rôle de ces valeurs?
à la loi du plus fort.
A quoi nous servent nos valeurs en pleine crise financière mondiale, dans
Il est courant d’entendre dire que les femmes et les hommes politiques une période où l’instabilité économique et le changement démographique
sont prisonniers de Bruxelles ou de Wall Street, et que leur marge de mettent en danger nos modèles sociaux et sociétaux ?
manœuvre est proche de zéro.
Nos valeurs sont-elles encore pertinentes dans le monde d’aujourd’hui?
Et bien, notre famille politique s’honore à défendre le contraire, et elle le Comment trouver un équilibre entre la défense et la promotion de ces
prouve en mettant en œuvre, avec courage, des réformes profondes dans valeurs, et la défense de nos intérêts économiques dans le monde?
tous les pays, et ils sont nombreux, où elle bénéficie de la confiance des
J’espère que la lecture de cet ouvrage vous permettra de constater que vos
citoyens.
Députés européens du Centre-Droit, s’ils se posent comme vous, chaque
Nous, le Centre-Droit, sommes convaincus en effet que par une action jour, des questions, essaient aussi d’y apporter des réponses.
volontariste et courageuse, par l’affirmation, sans complexe, ni arrogance,
Des réponses que nous voulons courageuses, clairvoyantes, et surtout
de nos valeurs et de nos idéaux, par la mise en place de réformes
honnêtes et capables de construire, pour nos sociétés, un avenir durable.
innovantes, ambitieuses et assumées politiquement, nous pouvons faire
Merci de votre intérêt pour notre travail, et à l’année prochaine !
évoluer nos sociétés dans le bon sens.
12 Nous, le Centre-Droit, croyons fortement que, par un souci constant de 13
l’humain, du social sans socialisme, du respect de l’individu, nos pays
peuvent à la fois profiter des chances de la mondialisation et renforcer leur
cohésion sociale.
Joseph Daul, MdPE
Ces valeurs qui nous sont si chères sont bien sûr notre force, nos racines, Président du Groupe du PPE-DE
mais elles peuvent aussi être notre faiblesse. au Parlement européen

En démocratie en effet, la liberté d’expression est un droit absolu, que nous


reconnaissons même aux adversaires de cette démocratie.
I I. Le Groupe du PPE-DE
2008

2008
1. La structure du Groupe
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Créé sous le nom de Groupe Démocrate-Chrétien le 23 juin 1953 et rattaché à l’Assemblée
Commune de la Communauté européenne du Charbon et de l’Acier, le Groupe s’est par la suite
appelé «Groupe du Parti Populaire Européen» (Groupe Démocrate-Chrétien) en juillet 1979 avant
de devenir le «Groupe du Parti Populaire Européen (Démocrates-Chrétiens) et des Démocrates
Européens» (PPE-DE) en juillet 1999. Il a toujours joué un rôle majeur dans la construction de
l’Europe.
Les 288 membres du Groupe du PPE-DE sont issus des 27 États membres de l’Union européenne.
Le Groupe est actuellement le plus important du Parlement.
Il est constitué de:
49 membres d’Allemagne,
27 membres du Royaume-Uni,
24 membres d’Italie,
24 membres d’Espagne,

I > Le Groupe du PPE-DE


18 membres de la Roumanie,
18 membres de France,
15 membres de Pologne,
14 membres de la République tchèque,
13 membres de Hongrie,
11 membres de Grèce,
9 membres du Portugal,
8 membres de la République slovaque,
7 membres des Pays-Bas,
6 membres d’Autriche,
6 membres de Belgique,
6 membres de Suède,
5 membres d’Irlande,
14 5 membres de la Bulgarie, 15
4 membres de Finlande,
4 membres de Slovénie,
3 membres du Luxembourg,
3 membres de Chypre,
3 membres de Lettonie,
2 membres de Lituanie,
2 membres de Malte,
1 membre du Danemark,
1 membre d’Estonie
I La Présidence

Groupe de travail E
- Commission Economique et monétaire
Joseph Daul assure la direction du Groupe en sa qualité de Président. Il est assisté de dix Vice- - Commission Environnement, santé publique et sécurité alimentaire
présidents, y compris le Trésorier, ayant différents domaines de responsabilité dans le cadre - Commission Marché intérieur et protection des consommateurs
2008

2008
des activités du Groupe. La Présidence se réunit régulièrement avec les Chefs des Délégations - Commission Transports et tourisme
nationales pour examiner les lignes directrices et préparer les décisions d’importance majeure Présidente: Marianne Thyssen
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


pour la stratégie du Groupe.

Notre méthode de travail


Le Bureau
Les 785 députés européens forment des Groupes politiques. Avec ses 288 députés européens, le
Le Bureau du Groupe du PPE-DE comprend: la Présidence, le Président et les Vice-présidents du Groupe du PPE-DE est le plus grand Groupe du Parlement européen. Les membres du Groupe
Parlement qui sont membres du Groupe, les Chefs des Délégations nationales, les Présidents du PPE-DE participent activement aux séances plénières du Parlement européen qui ont lieu une
des commissions parlementaires et les coordinateurs des commissions parlementaires qui semaine par mois à Strasbourg, ainsi qu’aux mini-séances plénières qui se tiennent à Bruxelles.
sont membres du Groupe et un membre coopté par tranche de 10 membres d’une Délégation.
Le Président et le Secrétaire Général du PPE en font également partie s’ils sont membres du Chaque député européen du Groupe du PPE-DE fait partie au moins d’une des 20 commissions
Parlement européen. parlementaires et est membre suppléant d’une deuxième commission. Ces commissions mènent
des débats approfondis sur tous les rapports élaborés par le Parlement avant leur adoption
définitive en séance plénière.
Les Groupes de travail permanents
Réunions du Groupe du PPE-DE: conformément aux règles de procédure du Groupe du PPE-
Le travail parlementaire du Groupe est effectué par cinq Groupes de travail permanents chargés DE, les organes du Groupe (l’Assemblée, la Présidence, le Bureau et les Groupes de travail) se
d’élaborer des propositions avant examen par le Groupe. Chaque Groupe de travail est dirigé réunissent la semaine précédant chaque séance plénière du Parlement européen pour préparer le
par l’un des Vice-présidents et regroupe les représentants du Groupe d’un certain nombre de travail prévu à l’ordre du jour du Parlement.
commissions. Tous les rapports et amendements y afférents ainsi que les autres points à l’ordre du jour (questions
Groupe de travail A orales, propositions de résolution, etc.) sont tout d’abord étudiés par des Groupes de travail du
- Commission affaires étrangères Groupe du PPE-DE, puis par l’Assemblée du Groupe qui arrête la position finale du Groupe.
- Sous-commission Sécurité et défense
- Sous-commission Droits de l’Homme
- Commission Développement
Notre position politique
- Commission Commerce international Le Groupe du Parti Populaire Européen (Démocrates-Chrétiens) et des Démocrates Européens au
Président: João de Deus Pinheiro Parlement Européen est une grande force politique dans l’Union européenne, héritière directe de
la tradition établie, dans les années cinquante, par Robert Schuman, Konrad Adenauer et Alcide
Groupe de travail B De Gasperi.
16 - Commission Emploi et affaires sociales 17
- Commission Industrie, Recherche et énergie Le Groupe du PPE-DE a œuvré avec constance et succès pour asseoir l’Union européenne
- Commission Culture et éducation sur la primauté du droit et le respect des droits fondamentaux, sur l’application du principe
- Commission Droits de la femme et égalité des genres de subsidiarité de répartition efficace des compétences et sur des institutions démocratiques
Président: Gunnar Hökmark indépendantes, pour progresser dans l’intérêt commun de tous les Européens.

En tant que membres du Groupe du PPE-DE, nous croyons en une Europe des valeurs, unie,
Groupe de travail C
ouverte, diverse et plus humaine. Nous voulons une Europe créatrice de perspectives et de
- Commission Budget
richesses au sein d’un marché unique, compétitive à l’échelle mondiale et, simultanément,
- Commission Développement régional
génératrice de bien-être pour chacun, non seulement en Europe, mais également dans le reste du
- Commission Agriculture
monde, conformément au principe de développement durable inscrit dans le Traité sur l’UE en tant
- Commission Pêche
qu’objectif de la Communauté.
- Commission Contrôle Budgétaire
Président: Struan Stevenson Nous sommes favorables au développement d’une politique étrangère et de sécurité commune
cohérente et efficace, et tenons aussi à mener à bien les réformes institutionnelles nécessaires
Groupe de travail D pour la poursuite de l’élargissement de l’Union européenne.
- Commission Affaires juridiques
- Commission Libertés publiques, justice et affaires intérieures Le Groupe du PPE-DE se compose des Démocrates- Chrétiens ainsi que de députés issus des
- Commission Affaires constitutionnelles partis apparentés et des partis conservateurs des 27 États membres de l’Union européenne.
- Commission Pétitions Notre Groupe pratique la modération et le dialogue. C’est avec ces outils, par leurs efforts et leur
Président: József Szájer engagement que les députés du Groupe du PPE-DE s’emploient à construire une Europe qui offre
des perspectives d’avenir, une Europe meilleure pour tous.
I Le Groupe du PPE-DE: La Présidence
La force politique la plus importante au Parlement européen
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


100 43
43
22

217 288
31 Joseph Daul Marianne Thyssen Othmar Karas
Président Première Vice-présidente Vice-président,
Présidente du Groupe de travail E Trésorier, Réunions extérieures,
Relations avec le personnel du Groupe Formation professionnelle (CET)

41

Struan Stevenson Jaime Mayor Oreja Vito Bonsignore


PPE-DE (Groupe du Parti Populaire Européen Vice-président Vice-président Vice-président
Président du Groupe de travail C Stratégie politique Relations avec les parlements nationaux
(Démocrates-Chrétiens) et des Démocrates Européens) Réseau Européen d’Idées (EIN) Politique de voisinage
Relations avec le monde arabe

PSE (Groupe Socialiste au Parlement Européen)

18 ALDE (Groupe Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe) 19

UEN (Groupe Union pour l’Europe des Nations)

Verts/ALE (Groupe des Verts/Alliance libre européenne) Gunnar Hökmark József Szájer Hartmut Nassauer
Vice-président Vice-président Vice-président
Président du Groupe de travail B Président du Groupe de travail D Travaux parlementaires
Internet et technologies de l’information Processus constitutionnel
GUE/NGL (Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique)

IND/DEM (Groupe Indépendance/Démocratie)

NI (Non-inscrits)

Situation: 28.11.2008

João de Deus Pinheiro Marian-Jean Marinescu


Vice-président Vice-président
Président du Groupe de travail A Politique de voisinage
Délégations interparlementaires Dialogue avec les églises chrétiennes
I Les Chefs des Délégations nationales Les Chefs des Délégations nationales
2008

2008
Allemagne Allemagne Royaume-Uni Hongrie Grèce Portugal
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Werner Langen Markus Ferber Timothy Kirkhope Pál Schmitt Ioannis Varvitsiotis Carlos Coelho

Italie Italie Espagne Portugal Slovaquie Pays-Bas

Stefano Zappala’ Iles Braghetto Jaime Mayor Oreja Luís Queiró Peter Šťastný Maria Martens

Espagne France Roumanie Autriche Autriche Belgique

20 21

Gerardo Galeote-Quecedo Margie Sudre Theodor Dumitru Stolojan Othmar Karas Reinhard Rack Mathieu Grosch

Pologne République tchèque Hongrie Suède Suède Irlande

Jacek Saryusz-Wolski Jan Zahradil József Szájer Gunnar Hökmark Charlotte Cederschiöld Avril Doyle
I Les Chefs des Délégations nationales Membres PPE-DE au sein du Bureau du Parlement européen
2008

2008
Bulgarie Finlande Slovénie
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Rumiana Jeleva Ville Itälä Mihael Brejc Hans-Gert Poettering Rodi Kratsa-Tsagaropoulou
Président Première Vice-présidente

Luxembourg Chypre Lettonie

Jean Spautz Panayiotis Demetriou Valdis Dombrovskis Alejo Vidal-Quadras Edward McMillan-Scott Mario Mauro
Vice-président Vice-président Vice-président

Lituanie Malte Danemark

22 23

Vytautas Landsbergis Simon Busuttil Christian Foldberg Rovsing James Nicholson Astrid Lulling Ingo Friedrich
Questeur Questeur Questeur

Estonie

Tunne Kelam
I
Présidents PPE-DE au sein des commissions parlementaires Coordinateurs PPE-DE
au sein des commissions parlementaires
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Jacek Saryusz-Wolski Reimer Böge Miroslav Ouzký José Ignacio Salafranca Maria Martens Nirj Deva
Commission des affaires étrangères Commission des budgets Commission de l’environnement Sánchez-Neyra Commission du développement Commission du développement
Commission des affaires étrangères

Angelika Niebler Gerardo Galeote-Quecedo Neil Parish Robert Sturdy Salvador Garriga-Polledo Ingeborg Grässle
Commission de l’industrie, Commission du développement régional Commission de l’agriculture Commission du commerce international Commission des budgets Commission du contrôle budgétaire
de la recherche et de l’énergie

24 25

Giuseppe Gargani Anna Záborská Karl von Wogau Jean-Paul Gauzès Philip Bushill-Matthews John Bowis
Commission des affaires juridiques Commission des droits de la femme Sous-commission sécurité et défense Commission des affaires économiques Commission de l’emploi Commission de l’environnement,
et de l’égalité des genres et monétaires et des affaires sociales de la santé publique et de la sécurité
alimentaire

Giles Chichester Malcolm Harbour Georg Jarzembowski


Commission de l’industrie, Commission du marché intérieur Commission des transports
de la recherche et de l’énergie et de la protection des consommateurs et du tourisme
I
Coordinateurs PPE-DE Présidents PPE-DE au sein des commissions
au sein des commissions parlementaires parlementaires mixtes, et des délégations
interparlementaires
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Lambert van Nistelrooij Lutz Goepel Carmen Fraga Estévez Pál Schmitt Antonios Trakatellis Ria Oomen-Ruijten
Commission du développement régional Commission de l’agriculture Commission de la pêche Délégation à la commission Délégation à la commission Délégation à la commission de coopération
parlementaire mixte UE-Croatie parlementaire mixte UE-ARYM parlementaire UE -Russie

Doris Pack Klaus-Heiner Lehne Edit Bauer Doris Pack Jana Hybášková Carlos Iturgaiz Angulo
Committee de la culture et de l’éducation Commission des affaires juridiques Commission des droits de la femme Délégation pour les relations Délégation pour les relations avec Israël Délégation pour les relations
et de l’égalité des genres avec les pays de l’Europe du Sud-Est avec les pays du Maghreb

26 27

Sir Robert Atkins Manfred Weber Íñigo Mendez de Vigo Jonathan Evans Georg Jarzembowski Hartmut Nassauer
Commission des pétitions Commission des libertés civiles, Commission des affaires Délégation pour les relations Délégation pour les relations Délégation pour les relations avec les pays
de la justice et des affaires intérieures constitutionnelles avec les États-Unis avec le Japon de l’Asie du Sud-Est et l’Association
des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE)

Stefano Zappala’ Laima Liucija Andrikienė Romana Jordan Cizelj Hubert Pirker Guido Podestà Giles Chichester
Sous-commission sécurité et défense Sous-commission droits de l’homme Commission temporaire Délégation pour les relations avec la Délégation pour les relations avec Délégation pour les relations avec
sur le changement climatique Péninsule coréenne l’Afghanistan l’Australie et la Nouvelle Zélande
I
Présidents PPE-DE au sein des commissions 2. Les membres PPE-DE de la Commission européenne
parlementaires mixtes, et des délégations
interparlementaires
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


José Manuel Durão Barroso Jacques Barrot Antonio Tajani
Président de la Commission européenne Vice-président de la Commission Vice-président de la Commission
Justice, Liberté et Sécurité Transports

José Ignacio Salafranca Hans-Gert Poettering Tokia Saïfi


Sánchez-Neyra Délégation à l’Assemblée parlementaire Présidente de la Commission politique
Délégation à l’Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne de l’Assemblée parlementaire
euro-latino-américaine Euro-méditerranéenne

Joe Borg Stavros Dimas Ján Figeľ


Pêche et Affaires maritimes Environnement Education, Formation, Culture, Jeunesse

Pál Schmitt Jacek Protasiewicz


Délégation pour les relations Délégation pour les relations
avec la Croatie avec la Belarus

28 29

Benita Ferrero-Waldner Andris Piebalgs Viviane Reding


Relations extérieurs et Politique Energie Société de l’Information et Médias
européenne de voisinage
I GAWRONSKI, Jas GAUZÈS, Jean-Paul
3. Les 288 membres du Groupe LO CURTO, Eleonora
MAURO, Mario
GROSSETÊTE, Françoise
GUELLEC, Ambroise
PATRICIELLO, Aldo LAMASSOURE, Alain
2008

2008
ALLEMAGNE (49) WEBER, Manfred PODESTÀ, Guido MATHIEU, Véronique
WEISGERBER, Anja SANZARELLO, Sebastiano MORIN, Elisabeth
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


BEREND, Rolf WIELAND, Rainer SARTORI, Amalia SAÏFI, Tokia
BÖGE, Reimer VENETO, Armando SUDRE, Margie
BROK, Elmar VENTRE, Riccardo TOUBON, Jacques
ROYAUME UNI (27)
CASPARY, Daniel VERNOLA, Marcello VATANEN, Ari
DESS, Albert ZANICCHI, Iva VLASTO, Dominique
ASHWORTH, Richard James
EHLER, Christian ZAPPALA’, Stefano
ATKINS, Sir Robert
FERBER, Markus BEAZLEY, Christopher ROUMANIE (18)
FLORENZ, Karl-Heinz BOWIS, John ESPAGNE (24)
FRIEDRICH, Ingo BRADBOURN, Philip BODU, Sebastian Valentin
GAHLER, Michael BUSHILL-MATTHEWS, Philip AYUSO, Pilar BULZESC, Nicodim
GEWALT, Roland CALLANAN, Martin de GRANDES PASCUAL, Luis CHIRIŢĂ, Călin Cătălin
GOEPEL, Lutz CHICHESTER, Giles del CASTILLO VERA, Pilar DAVID, Dragoş Florin
GOMOLKA, Alfred DEVA, Nirj DÍAZ DE MERA GARCÍA-CONSUEGRA, DUMITRIU, Constantin
GRÄSSLE, Ingeborg DOVER, Den Agustín FUNERIU, Daniel Petru
HIERONYMI, Ruth ELLES, James FERNÁNDEZ MARTÍN, Fernando MANOLE, Adrian
HOPPENSTEDT, Karsten Friedrich EVANS, Jonathan FRAGA ESTÉVEZ, Carmen MARINESCU, Marian-Jean
JARZEMBOWSKI, Georg HARBOUR, Malcolm GALEOTE, Gerardo MATULA, Iosif
JEGGLE, Elisabeth HEATON-HARRIS, Christopher GARCIA-MARGALLO Y MARFIL, NAZARE, Alexandru
KASTLER, Martin JACKSON, Caroline José Manuel NICULESCU, Rareş-Lucian
KLAMT, Ewa KAMALL, Syed GARRIGA POLLEDO, Salvador PETRE, Maria
KLASS, Christa KARIM, Sajjad GUTIÉRREZ-CORTINES, Cristina POPA, Nicolae Vlad
KOCH, Dieter-Lebrecht KIRKHOPE, Timothy HERRANZ GARCÍA, Esther RUS, Flaviu Călin
KONRAD, Christoph McMILLAN-SCOTT, Edward HERRERO-TEJEDOR, Luis SÓGOR, Csaba
LANGEN, Werner NICHOLSON, James ITURGAÍZ ANGULO, Carlos José STOLOJAN, Theodor Dumitru
LAUK, Kurt Joachim PARISH, Neil LUQUE AGUILAR, Florencio WINKLER, Iuliu
LECHNER, Kurt PURVIS, John LÓPEZ ISTÚRIZ WHITE, Antonio ZLOTEA, Marian
LEHNE, Klaus-Heiner STEVENSON, Struan MAYOR OREJA, Jaime
LIESE, Peter STURDY, Robert MÉNDEZ DE VIGO, Íñigo
30 MANN, Thomas
POLOGNE (15) 31
SUMBERG, David MILLÁN MON, Francisco José
MAYER, Hans-Peter TANNOCK, Charles NARANJO ESCOBAR, Juan Andrés BUZEK, Jerzy
NASSAUER, Hartmut Van ORDEN, Geoffrey POMÉS RUIZ, José Javier CHMIELEWSKI, Zdzisław Kazimierz
NIEBLER, Angelika SALAFRANCA SÁNCHEZ-NEYRA, GACEK, Urszula
PACK, Doris José Ignacio
ITALIE (24) HANDZLIK, Małgorzata
PIEPER, Markus SANZ PALACIO, Salvador Domingo HOŁOWCZYC, Krzysztof
PÖTTERING, Hans-Gert VARELA SUANZES-CARPEGNA, Daniel
ALBERTINI, Gabriele JAŁOWIECKI, Stanisław
POSDORF, Horst VIDAL-QUADRAS, Alejo
ANTONIOZZI, Alfredo KACZMAREK, Filip
POSSELT, Bernd
BARTOLOZZI, Paolo LEWANDOWSKI, Janusz
QUISTHOUDT-ROWOHL, Godelieve
BONSIGNORE, Vito FRANCE (18) OLBRYCHT, Jan
REUL, Herbert
BRAGHETTO, Iles PROTASIEWICZ, Jacek
SCHNELLHARDT, Horst
CALIA, Maddalena AUDY, Jean-Pierre SARYUSZ-WOLSKI, Jacek
SCHRÖDER, Jürgen
CAROLLO, Giorgio DAUL, Joseph SIEKIERSKI, Czesław Adam
SCHWAB, Andreas
CASINI, Carlo DESCAMPS, Marie-Hélène SONIK, Bogusław
SOMMER, Renate
EBNER, Michl De VEYRAC, Christine ZALESKI, Zbigniew
STAUNER, Gabriele
FATUZZO, Carlo FONTAINE, Nicole ZWIEFKA, Tadeusz
ULMER, Thomas
GARDINI, Elisabetta FOURÉ, Brigitte
von WOGAU, Karl
GARGANI, Giuseppe GAUBERT, Patrick
I REPUBLIQUE TCHEQUE (14) FREITAS, Duarte
GRAÇA MOURA, Vasco
HÖKMARK, Gunnar
IBRISAGIC, Anna
LETTONIE (3)

BŘEZINA, Jan MARQUES, Sérgio WIJKMAN, Anders DOMBROVSKIS, Valdis


CABRNOCH, Milan PINHEIRO, João de Deus WOHLIN, Lars KUŠĶIS, Aldis
2008

2008
DUCHOŇ, Petr QUEIRÓ, Luís PĪKS, Rihards
FAJMON, Hynek RIBEIRO E CASTRO, José IRLANDE (5)
HYBÁŠKOVÁ, Jana
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


SILVA PENEDA, José Albino LITUANIE (2)
OUZKÝ, Miroslav BURKE, Colm
ROITHOVÁ, Zuzana SLOVAQUIE (8) DOYLE, Avril ANDRIKIENĖ, Laima Liucija
ŠKOTTOVÁ, Nina HIGGINS, Jim LANDSBERGIS, Vytautas
STREJČEK, Ivo BAUER, Edit McGUINNESS, Mairead
VLASÁK, Oldřich DUKA-ZÓLYOMI, Árpád MITCHELL, Gay
ZAHRADIL, Jan MALTE (2)
GAĽA, Milan
ZATLOUKAL, Tomáš HUDACKÝ, Ján
ZIELENIEC, Josef BULGARIE (5) BUSUTTIL, Simon
MIKOLÁŠIK, Miroslav CASA, David
ZVĚŘINA, Jaroslav PLEŠTINSKÁ, Zita JELEVA, Rumiana
ŠŤASTNÝ, Peter MLADENOV, Nickolay
HONGRIE (13) ZÁBORSKÁ, Anna DANEMARK (1)
STAVREVA, Petya
URUTCHEV, Vladimir ROVSING, Christian
BARSI-PATAKY, Etelka PAYS-BAS (7) ZDRAVKOVA, Dushana
BECSEY, Zsolt László
DE BLASIO, Antonio DOORN, Bert ESTONIE (1)
GÁL, Kinga FINLANDE (4)
de LANGE, Esther
GLATTFELDER, Béla MARTENS, Maria KELAM, Tunne
GYÜRK, András ITÄLÄ, Ville
van NISTELROOIJ, Lambert KORHOLA, Eija-Riitta
JÁRÓKA, Lívia OOMEN RUIJTEN, Ria
OLAJOS, Péter PIETIKÄINEN, Sirpa
VISSER, Cornelis SIITONEN, Eva-Riitta
ŐRY, Csaba WORTMANN-KOOL, Corien
SCHMITT, Pál
SCHÖPFLIN, György SLOVENIE (4)
SURJÁN, László AUTRICHE (6)
SZÁJER, József BREJC, Mihael
KARAS, Othmar JORDAN CIZELJ, Romana
PIRKER, Hubert NOVAK, Ljudmila
32 GRECE (11) RACK, Reinhard 33
PETERLE, Alojz
RÜBIG, Paul
ANGELAKAS, Emmanouil SCHIERHUBER, Agnes
DIMITRAKOPOULOS, Giorgos SEEBER, Richard LUXEMBOURG (3)
GKLAVAKIS, Ioannis
KRATSA-TSAGAROPOULOU, Rodi HENNICOT-SCHOEPGES, Erna
MAVROMMATIS, Manolis BELGIQUE (6) LULLING, Astrid
PANAYOTOPOULOS-CASSIOTOU, SPAUTZ, Jean
Marie BELET, Ivo
PAPASTAMKOS, Giorgos BREPOELS, Frieda
DEHAENE, Jean-Luc CHYPRE (3)
SCHINAS Margaritis
TRAKATELLIS, Antonios GROSCH, Mathieu
LANGENDRIES, Raymond DEMETRIOU, Panayiotis
VAKALIS, Nikolaos
THYSSEN, Marianne KASOULIDES, Ioannis
VARVITSIOTIS, Ioannis
MATSIS, Ioannis,

PORTUGAL (9) SUEDE (6)

COELHO, Carlos CEDERSCHIÖLD, Charlotte


ESTEVES, Maria da Assunção FJELLNER, Christofer

05.01.2009
I 4. Le Secrétariat Général du Groupe
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Martin Kamp John Biesmans Miguel Papi-Boucher
Secrétaire Général Secrétaire Général adjoint Secrétaire Général adjoint
Chef du Service Organisation interne Chef du Service Travaux parlementaires

Paolo Licandro Antoine Ripoll Robert Fitzhenry


Secrétaire Général adjoint Secrétaire Général adjoint Chef du Service de Presse
Chef du Service Politique Chef du Service Présidence et des Communications
de voisinage et des activitées
interculturelles

34 35

Arthur Hildebrandt Beatrice Scarascia-Mugnoza Pascal Fontaine


Chef du Service Relations Chef du Service Relations avec les Conseiller spécial
internationales Parlements nationaux
II II. Événements et réunions à Bruxelles et à Strasbourg
2008

2008
10/01/2008:
Audition sur la diversité culturelle, religions et dialogue
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


La députée Erna Hennicot-Schoepges (PPE-DE, Luxembourg), rapporteur du Parlement européen
sur l’Année européenne du dialogue interculturel 2008, a organisé une audition sur la diversité
culturelle, les religions et le dialogue.
Cette audition a été ouverte par le Vice-président du Groupe du PPE-DE, le député Gunnar
Hökmark (Suède), et par Ján Figeľ, commissaire européen chargé de l’éducation, de la formation,
de la culture et de la jeunesse.
L’audition, qui s’est tenue le 10 janvier 2008, comprenait une première session intitulée «Le
respect des valeurs européennes - vivre ensemble» et une seconde intitulée «L’Europe face au
pluralisme religieux».
La députée Erna Hennicot-Schoepges a rédigé le rapport du Parlement européen sur l’Année
II > Événements et réunions européenne du dialogue interculturel 2008. D’éminents universitaires du Luxembourg, d’Allemagne,
de France, d’Italie, de République tchèque et de Bosnie-et-Herzégovine ont participé à l’audition.

à Bruxelles et à Strasbourg

36 37

DE GAUCHE À DROITE:

Dr Bérengère Massignon, Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris et le Groupe


de Sociologie des Religions et de la Laïcité, Edmond Israel, Fondation Asie-Europe,
Gouverneur ASEF pour Luxembourg, Gunnar Hökmark, MdPE, Vice-président du Groupe
du PPE-DE au Parlement européen, Véronique Donck, Conseiller du Groupe,
Erna Hennicot-Schoepges, MdPE, rapporteur de l’année européenne du dialogue interculturel 2008,
et Ján Figeľ, Commissaire européen pour l’éducation, la formation, la culture et la jeunesse
II 16/01/2008: 22/01/2008:
Échange de vues avec le Grand Moufti de Syrie Conférence sur ‘Europe unie, Histoire unie’
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen DE DROITE À GAUCHE:
(3ème à gauche)
György Schöpflin, MdPE, Wojciech Roszkowski, MdPE, Christopher Beazley, MdPE,
38 DE GAUCHE À DROITE:
Tunne Kelam, MdPE, Vytautas Landsbergis, MdPE, Ģirts Valdis Kristovskis, MdPE, 39
Marcin Libicki, MdPE et Valdis Dombrovskis, MdPE
John Purvis, MdPE, un Membre de la délégation syrienne, Ahmad Badr Al-Din Hassoun,
le Grand Mufti de Syrie, Mario Mauro, MdPE, Vice-président du Parlement européen,
l’évêque Antoine Odo, Président de l’épiscopat chaldéen de Syrie, Syed Kamall, MdPE,
Membre du groupe de travail du Groupe du PPE-DE sur l’Islam, et Antonio Tajani, MdPE,
Chef de la Délégation italienne(FI) du Groupe du PPE-DE
II 12/02/2008:
4e Rencontre parlementaire sur la Stratégie de Lisbonne
2008

2008
Aujourd’hui le Parlement européen a mis fin à la Quatrième rencontre parlementaire sur la
stratégie de Lisbonne, qui s’est tenue durant deux jours à Bruxelles et qui était destinée à intensifier
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


le dialogue entre le Parlement européen et les parlements nationaux des 27 États membres de
l’Union sur la mise en œuvre et l’avenir de la stratégie de Lisbonne.
La session de ce jour a débuté par une séance plénière coprésidée par la députée Rodi Kratsa-
Tsagaropoulou, première Vice-présidente du Parlement européen, et France Cukjati, Président de
l’Assemblée nationale slovène.
M. Cukjati a exprimé sa confiance dans le fonctionnement de la stratégie de Lisbonne, mais
formulé un avertissement: «La stratégie nécessite un nouvel élan. Nous devons également
instaurer un système de surveillance efficace. Il est primordial d’accroître les investissements dans
la recherche et le développement et dans un concept plus flexible de sécurité sociale».
Les députés européens et nationaux ont mené un débat intéressant et stimulant et se sont
déclarés en accord sur la nécessité d’assurer la réussite de la mise en œuvre de la deuxième phase
de la stratégie de Lisbonne. Les résultats positifs de la première phase, qui se termine sous la
présidence slovène, ont été présentés: les efforts déployés ont abouti à un taux de croissance élevé
et à la création de 6,5 millions de nouveaux emplois au cours des deux dernières années.
Mme Kratsa-Tsagaropoulou a déclaré: «C’est un immense plaisir pour nous de constater que Rodi Kratsa-Tsagaropoulou,MdPE, Vice-présidente du Parlement européen,
d’importants progrès ont été accomplis en direction des objectifs que nous avions fixés lors de la responsable de l’Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne (au centre),
relance de la stratégie de Lisbonne. Ces priorités et ces objectifs communs doivent respecter et José Manuel Durão Barosso, Président de la Commission européenne
favoriser l’équilibre entre la croissance économique et le développement social. Cette rencontre (à gauche de Mme Kratsa), (de droite à gauche) Franc Horvat, député slovène,
entre le Parlement européen et les parlements nationaux nous offre l’occasion de définir un Ilda Figueiredo, MdPE, Malcolm Harbour, MdPE, France Cukjati, Président de l’Assemblée
meilleur engagement avec tous les partenaires aux niveaux européen, national et régional - un nationale slovène, Žiga Turk, ministre slovène de la croissance, et deux membres
nouveau défi - et de partager avec eux les responsabilités de la mise en œuvre de la stratégie de du secrétariat de la présidence slovène.
Lisbonne».
Au cours de la présentation des rapports des groupes de travail, Malcolm Harbour, qui a présidé
le groupe de travail sur le marché intérieur et les stratégies, a ensuite expliqué: «Il est fondamental
40 d’achever le marché unique et de renforcer la compétitivité. Les petites et moyennes entreprises 41
sont les plus qualifiées pour créer de la croissance et des emplois et nous nous réjouissons par
conséquent de la loi proposée par la Commission les concernant.»
José Manuael Durão Barroso, Président de la Commission européenne, et Žiga Turk, ministre du
gouvernement chargé de la croissance, ont prononcé une allocution, respectivement, au nom de
la Commission européenne et de la présidence slovène du Conseil, puis un débat général a eu lieu.
Les deux orateurs ont exposé les lignes directrices applicables à la nouvelle phase imminente de la
stratégie de Lisbonne de 2008 à 2010, qui seront adoptées lors du sommet de mars du Conseil et
mettront l’accent sur une Europe créative et innovante, une Europe qui prend soin de ses citoyens
et de son environnement.
II 13/02/2008: 13/02/2008:
Audition sur la stratégie en matière de santé animale Audition sur le paquet législatif sur l’énergie
et les technologies vaccinales
2008

2008
Le député Gunnar Hökmark, Vice-président du Groupe du PPE-DE, a organisé une audition du
Groupe du PPE-DE sur le troisième paquet «énergie» relatif aux marchés de l’électricité et du gaz,
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


La députée Avril Doyle a organisé une audition du Groupe du PPE-DE portant sur la stratégie en
qui comprend la proposition de créer une agence de coopération entre les autorités de régulation
matière de santé animale et de technologies vaccinales, qui s’est tenue le mercredi 13 février au
de l’énergie dans l’Union européenne.
Parlement européen à Bruxelles. L’objectif était d’examiner comment les politiques européennes
peuvent répondre à la menace que représentent les maladies animales infectieuses. La réunion s’est déroulée au Parlement européen. Parmi les orateurs, Stavros Dimas, commissaire
européen chargé de l’environnement, Andris Piebalgs, commissaire européen chargé de l’énergie,
Les participants, qui représentaient les institutions européennes, le secteur de la santé animale et
et d’autres représentants d’organismes de recherche et de l’industrie.
les communautés scientifiques et agricoles, ont décrit les tendances européennes et mondiales en
ce qui concerne la menace grandissante des maladies animales infectieuses. Ils ont notamment Parmi les participants figuraient également les députés européens Alejo Vidal-Quadras Roca,
mis en exergue les conséquences potentielles pour l’agriculture européenne et les possibilités de Vice-président du Parlement européen, Renato Brunetta, Herbert Reul, Jerzy Buzek et Giles
réaction de la politique européenne de santé animale. Chichester.
Dès lors qu’un pilier essentiel de toute réaction réside dans la vaccination, d’éminents scientifiques
ont exposé les derniers développements à la pointe du progrès dans la technologie de production
des vaccins, qui peuvent apporter une solution pour atteindre les objectifs de la stratégie
communautaire en matière de santé animale.
L’audition a recueilli l’opinion des acteurs de la filière alimentaire humaine et animale et de
la communauté scientifique sur l’influence potentielle de la stratégie communautaire sur la
santé animale et les moyens susceptibles de maximiser son impact et d’appliquer avec fruit ses
recommandations.
Les discussions se sont concentrées sur l’équilibre optimal entre les préoccupations de santé
animale, les aspects commerciaux et la croissance économique, qui constituent autant de facteurs
indispensables à la réussite de la stratégie.

42 43

Gunnar Hökmark, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen


(2ème à gauche), (de gauche à droite) Renato Brunetta, MdPE, Klaus-Peter Schultz,
Directeur du département ‘énergie’ de la Bundesnetzagentur BNetzA, Allemagne,
et Sue Harrison, Représentant du département du gouvernement du Royaume-Uni pour
l’entreprise et la réforme de la réglementation, Chef du Marché européen de l’énergie
II 14/02/2008:
Conférence sur un modèle social européen pour le futur
2008

2008
À l’initiative du député José Albino Silva Peneda (Portugal), le Groupe du PPE-DE a organisé le
14 février au Parlement européen une conférence intitulée «Un modèle social européen pour le
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


futur».
La peur des effets de la mondialisation, conjuguée au chômage élevé persistant et à l’évolution
démographique défavorable, fait gonfler les rangs des citoyens sceptiques quant à la pertinence du
modèle social européen, à un moment où beaucoup craignent la disparition de la protection que
leur offrent les régimes de sécurité sociale contre la maladie, la vieillesse, le chômage et la pauvreté
et pensent que leur niveau de vie est dangereusement écorné.
Le modèle social européen est bâti sur un ensemble de mesures destinées à canaliser les forces
économiques du libre marché dans un système réglementaire, non seulement pour prévenir
les abus, mais aussi pour garantir la satisfaction des besoins sociaux élémentaires et assurer la
sécurité sociale, un système qui allie liberté et égalité civile devant la loi à la justice sociale, la
solidarité et la redistribution.
José Silva Peneda est corapporteur du rapport du Parlement sur le futur modèle social européen.
Le Parlement a déjà adopté une résolution à ce sujet, dans laquelle il appelait la Commission à
lancer de nouvelles initiatives pour concrétiser pleinement le marché intérieur en évitant en même
temps tout effet de nivellement par le bas dans les normes sur la protection de l’environnement, José Albino Silva Peneda, MdPE, corapporteur du rapport «Un modèle social européen pour
des consommateurs et de la sécurité sociale. le futur», Vladimír Špidla, commissaire européen chargé de l’emploi, des affaires sociales
Parmi les participants figuraient le commissaire européen Vladimír Špidla, le professeur Detlev et de l’égalité des chances (à droite), et le professeur Marco Ricceri, EURISPES, Rome
Albers (Université de Brême), le professeur Stephen Haseler (London Metropolitan University)
et le professeur Marco Ricceri (EURISPES, Rome). La tendance au changement démographique
et à la mondialisation s’accentuant, cette audition avait pour principal objectif d’encourager des
discussions ouvertes et approfondies sur l’évolution du modèle social européen dans le futur.

44 45
II 20/02/2008: 04/03/2008:
Echange de vues avec François Fillon, Présentation des Priorités du Groupe du PPE-DE
Premier ministre français pour 2008-2009
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Au cours de la présentation du «Décalogue» - un document stratégique du Groupe du PPE-DE au
Parlement européen - aux partenaires du Groupe et aux médias, qui a eu lieu ce soir dans le cadre
de la «Soirée européenne» organisée à Bruxelles, le Président Joseph Daul, MdPE, a souligné qu’en
marge des activités quotidiennes de ses 288 membres, le travail politique de la formation la plus
influente du Parlement européen s’articule autour de quatre priorités essentielles: une Europe des
valeurs, une Europe de la croissance, une Europe de la sécurité et une Europe de la solidarité.
«Nous tous qui sommes réunis ce soir, nous pouvons être fiers de l’héritage légué par les pères
fondateurs de l’Europe, qui ont fait preuve d’un grand courage politique. En même temps, nous
devons mesurer l’impact positif des réformes que nous défendons jour après jour dans l’intérêt de
nos concitoyens européens. Mais nous avons également la responsabilité fondamentale d’affirmer
nos valeurs. Nous devons respecter des principes forts. Nous ne devons jamais renoncer à nos
idéaux».
Aux côtés d’un panel d’acteurs politiques parmi les plus éminents de la famille du PPE-DE,
Hans-Gert Poettering, Président du Parlement européen, José Manuel Durão Barroso, Président
de la Commission européenne, et Wilfried Martens, Président du PPE, Joseph Daul a décrit les
quatre principaux thèmes du document stratégique du Groupe.

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen (au centre),
François Fillon, Premier ministre français (à gauche), et Martin Kamp, Secrétaire général
du Groupe du PPE-DE.

46 47

DE GAUCHE À DROITE:

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, José Manuel
Durão Barroso, Président de la Commission européenne, Hans-Gert Poettering, MdPE,
Président du Parlement européen, Wilfried Martens, Président du PPE,
DE GAUCHE À DROITE: et Jaime Mayor Oreja, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE
Françoise Grossetête, MdPE, Jean-Pierre Audy, MdPE, Tokia Saïfi, MdPE, François Fillon,
Premier ministre français, Margie Sudre, MdPE, Présidente de la délégation française du
Groupe du PPE-DE au Parlement européen, Ari Vatanen, MdPE, et Dominique Vlasto, MdPE
II 05/03/2008:
Audition sur le paquet Télécoms
2008

2008
Le mercredi 5 mars, le Groupe du PPE-DE a organisé une audition publique sur le paquet Télécoms
au Parlement européen à Bruxelles.
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Cette audition était scindée en trois tables rondes. La députée Angelika Niebler (Allemagne),
Présidente de la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie, a présidé la première,
consacrée à la consolidation du marché intérieur européen des télécommunications. Plusieurs
experts du secteur des télécommunications ont tenté de déterminer avec les membres si une
séparation fonctionnelle constitue l’outil approprié pour une concurrence efficace et évoqué son
influence sur les droits des consommateurs.
Le député Malcolm Harbour (Royaume-Uni), porte-parole du PPE-DE sur le marché intérieur
et la protection des consommateurs, a présidé la deuxième table ronde consacrée à l’autorité
des télécommunications, qui s’est penchée sur la valeur ajoutée que celle-ci peut apporter aux
agences nationales de réglementation, et le député Giles Chichester (Royaume-Uni), porte-
parole du PPE-DE sur l’industrie, la recherche et l’énergie, a animé la dernière table ronde sur la
gestion du spectre, qui a examiné comment de nouvelles règles de gestion peuvent bénéficier aux
consommateurs et réduire la fracture numérique.
DE GAUCHE À DROITE:

Mart Laar, Président de l’Union Pro Patria et Res Publica, Hans-Gert Poettering, MdPE,
Président du Parlement européen, Tõnu Pihelgas, Union Pro Patria et Res Publica,
Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,
Peeter Luksep, Union Pro Patria et Res Publica

48 49

DE DROITE À GAUCHE:

Giles Chichester, MdPE et Viviane Reding, Commissaire européenne

DE GAUCHE À DROITE:

Rodi Kratsa-Tsagaropoulou, MdPE, Vice-présidente du Parlement européen,


Bogusław Sonik, MdPE et Martin Kamp, Secrétaire général du Groupe du PPE-DE
II 06/03/2008: 06/03/2008:
Audition concernant le statut des requins Audition sur l’enseignement supérieur:
dans la politique européenne de la pêche du processus de Bologne à la gouvernance
2008

2008
en matière d’enseignement dans l’UE?
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Le jeudi 6 mars, Carmen Fraga Estévez (Espagne), porte-parole du PPE-DE à la commission de
la pêche, et Duarte Freitas, membre portugais, ont organisé une audition concernant les requins
Le jeudi 6 mars, la députée Doris Pack (Allemagne), porte-parole du PPE-DE pour la commission
dans la politique européenne de la pêche. Un panel d’acteurs concernés, d’experts scientifiques, de
de la culture et de l’éducation, a présidé une audition sur le processus de Bologne, qui a pour
fonctionnaires de la Commission et de membres ont débattu du rôle de la préservation des requins
objectif de créer un espace européen de l’enseignement supérieur d’ici 2010.
dans l’écosystème et de la question de savoir s’ils subissent actuellement une pêche excessive sur
le territoire européen. Ce mécanisme rend le choix de formation par-delà les frontières nationales plus facile pour les
étudiants et permet la reconnaissance de différentes qualifications sur la base d’un seul système.
Cette initiative a été prise après que la Commission européenne a annoncé la future publication
Les spécialistes et les députés européens ont évalué l’effet du processus de Bologne à ce jour dans
d’un plan d’action communautaire concernant la pêche au requin et suite aux campagnes lancées il
l’UE. Ján Figeľ, commissaire européen chargé de l’éducation, de la formation et de la jeunesse,
y a quelques mois par certaines organisations qui accusent la flotte européenne d’être responsable
a également pris part à l’audition.
de la diminution des stocks.
Le processus de Bologne poursuit trois priorités: l’introduction d’un système basé sur trois cycles
(Bachelor ou licence, Master et Doctorat), une garantie de qualité, et la reconnaissance des
qualifications et des périodes d’études.

50 51

DE GAUCHE À DROITE: DE GAUCHE À DROITE:

Duarte Freitas, MdPE et Carmen Fraga, MdPE, coordinatrice du Groupe du PPE-DE Doris Pack, MdPE, Présidente de l’audition, et Ján Figeľ, Commissaire européen
à la Commission de la pêche chargé de l’éducation, de la formation, de la culture et de la jeunesse
II 11/03/2008: 12/03/2008:
Echange de vues avec Alexander Milinkevich, Célébration des 50 ans du Parlement européen
Chef de l’opposition démocratique au Belarus
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


52 Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen (au centre), 53
(de gauche à droite) Lutz Goepel, MdPE, Alexander Milinkevich, Chef de l’Opposition
démocratique unie au Belarus, Robert Fitzhenry, Chef du service de presse du Groupe
du PPE-DE, et Antoine Ripoll, Porte-parole du Président Daul
II 02/04/2008: 04/04/2008:
Audition sur le changement climatique Conférence sur la torture dans le contexte
de la «Guerre contre le terrorisme»
2008

2008
Dans la perspective d’une coopération avec les pays en développement dans la lutte contre le
changement climatique, la commission du développement a organisé le mercredi 2 avril une
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Le député Carlos Coelho (Portugal) a accueilli le vendredi 4 avril à Bruxelles, au Parlement
audition publique, présidée par le député Anders Wijkman (Suède), sur le thème «Construire une
européen, une conférence organisée par le Conseil international pour la réhabilitation des victimes
alliance mondiale contre le changement climatique entre l’UE et les pays en développement».
de la torture et la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme.
Le changement climatique exerce une influence préjudiciable indiscriminée à travers le monde,
Cette conférence s’est penchée sur le recours à la torture dans le contexte de la guerre contre le
mais tous les pays ne disposent pas des mêmes ressources pour l’affronter.
terrorisme. Le débat a mis l’accent sur le changement de nature de la torture dans les sociétés
démocratiques et les défis pour les journalistes qui dénoncent la torture et les autres violations
des droits de l’homme dans ce milieu difficile et souvent dangereux: quels sont les principaux
problèmes, et comment peuvent-ils être résolus? Cette manifestation faisait partie du projet sur
la prévention de la torture dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, qui a pour objectif de
promouvoir le respect de l’interdiction absolue de la torture et des mauvais traitements.

54 55

DE DROITE À GAUCHE:

Nirj Deva, MdPE et Alessandro Battilocchio, MdPE

Carlos Coelho, MdPE (2e à partir de la gauche), (de gauche à droite) Christian Pross,
membre du Conseil international pour la réhabilitation des victimes de la torture (IRCT),
Brita Sydhoff, Secrétaire générale de l’IRCT, Geraldine van Bueren, professeur de droit
international des droits de l’homme à l’Université Reine Mary de Londres, Dick Marty,
membre du Conseil de l’Europe, et Stevens Everts, Conseil de l’Union européenne
II 15/04/2008:
8e Sommet des Présidents des groupes parlementaires
PPE-DE dans l’UE-27
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Le Groupe du PPE-DE au Parlement européen a tenu le 15 avril son 8e Sommet des Présidents
des groupes parlementaires nationaux appartenant à la famille du PPE-DE. Le traité de Lisbonne
conférera un pouvoir législatif au Parlement européen, sur un pied d’égalité avec le Conseil
européen, dans le domaine de la liberté, de la sécurité et de la justice. Les élus européens et
nationaux ont débattu des conséquences de ce nouveau pouvoir sous la houlette de Franco Frattini,
Vice-président de la Commission européenne chargé des affaires de liberté, de sécurité et de
justice, et de Jean-François Copé, Président de l’Assemblée nationale française.
Le Vice-président Frattini a déclaré: «Il convient d’atteindre un équilibre entre la sécurité et la liberté
personnelle. Le droit des citoyens à la libre circulation entre les États membres doit par ailleurs être
concilié avec la protection des frontières extérieures de l’Union. Notre objectif à long terme devrait
être la mise sur pied d’un véritable corps de police chargé de la surveillance des frontières extérieures
de l’Europe. Nous avons également besoin de règles européennes claires sur l’immigration et
l’intégration, qui respectent l’autonomie des États membres. L’espace de liberté, de sécurité et
de justice requiert en outre une dimension internationale forte. À cet égard, une consultation
permanente entre le Conseil Affaires intérieures et le Conseil Affaires étrangères est primordiale.» DE DROITE À GAUCHE:

M. Copé a souligné que la liberté, la sécurité et la justice occuperont une place de choix dans le Íñigo Méndez de Vigo, MdPE, Jean-Luc Dehaene, MdPE, ancien Premier ministre belge,
programme de la présidence française du Conseil au deuxième semestre 2008. «Les citoyens sont Jean-Claude Juncker, Premier ministre luxembourgeois,
extrêmement demandeurs sur la question de la sécurité. Il est très positif que le traité de Lisbonne Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,
renforce les pouvoirs du Parlement européen en matière de liberté, de sécurité et de justice, mais Martin Kamp, Secrétaire général du Groupe du PPE-DE,
les parlements nationaux doivent également jouer un rôle de premier plan: ils doivent faciliter le Vito Bonsignore, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE,
lien entre l’Union européenne et les citoyens européens et expliquer les avantages d’une approche et Beatrice Scarascia-Mugnozza, Chef du service Relations avec les Parlements nationaux
commune au sein de l’Union.»

56 57

DE DROITE À GAUCHE:
DE DROITE À GAUCHE:
Íñigo Méndez de Vigo, MdPE, Jean-Luc Dehaene, MdPE, ancien Premier ministre
de la Belgique, Jean-Claude Juncker, Premier Ministre du Luxembourg, Joseph Daul, MdPE, Marianne Thyssen, MdPE, Vice-présidente du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,
Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, Martin Kamp, Secrétaire général Jean-François Copé, Président du groupe parlementaire UMP à l’Assemblée nationale
du Groupe du PPE-DE, et Vito Bonsignore, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE française, et Íñigo Méndez de Vigo, MdPE
II
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Iles Braghetto, Chef de la Délégation italienne du Groupe du PPE-DE Timothy Kirkhope, Chef de la Délégation britannique du Groupe du PPE-DE

58 59

DE GAUCHE À DROITE:

Mihael Brejc, Chef de la Délégation slovène du Groupe du PPE-DE


et Carlos Coelho, Chef de la Délégation portugaise du Groupe du PPE-DE,
Simon Busuttil, Chef de la Délégation maltaise du Groupe du PPE-DE Charlotte Cederschiöld, Présidente de la Délégation suédoise du Groupe du PPE-DE
II
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


DE GAUCHE À DROITE:

Werner Langen, Président du Groupe CDU/CSU au Parlement européen,


Ioannis Varvitsiotis, Chef de la Délégation grecque du Groupe du PPE-DE,
Carlos Coelho, Chef de la Délégation portugaise du Groupe du PPE-DE Avril Doyle, Chef de la Délégation irlandaise du Groupe du PPE-DE

60 61

DE DROITE À GAUCHE:

Mihael Brejc, MdPE (Slovénie), Panayiotis Demetriou, MdPE (Chypre), Valdis Dombrovskis,
MdPE (Lettonie), Jean Spautz, MdPE (Luxembourg), et Simon Busuttil, MdPE (Malte), tous
Chefs de leurs délégations nationales au sein du Groupe du PPE-DE au Parlement européen Markus Ferber, Co-Président du Groupe CDU/CSU au Parlement européen
II
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


À GAUCHE:

Gerardo Galeote, Chef de la Délégation espagnole du Groupe du PPE-DE Gunnar Hökmark, Chef de la Délégation suédoise du Groupe du PPE-DE

62 63

DE GAUCHE À DROITE:

Vito Bonsignore, Vice-président du Groupe du PPE-DE


Mathieu Grosch, Chef de la Délégation belge du Groupe du PPE-DE et Ville Itälä, Chef de la Délégation finlandaise du Groupe du PPE-DE
II 16/04/2008:
Conférence sur la rareté des ressources en eau
2008

2008
La députée Cristina Gutierrez-Cortines (Espagne) a coorganisé le mercredi 16 avril une conférence
sur la rareté des ressources en eau dans le contexte du réchauffement climatique.
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


À l’instar de nombreux autres défis auxquels le monde est confronté à l’heure actuelle, ce problème
ne s’arrête pas aux frontières nationales et il faut par conséquent agir à l’échelle mondiale pour
gérer la rareté de l’eau.
Les meilleures pratiques et les nouvelles techniques en Europe, en Afrique et au Proche-
Orient doivent être discutées avec les députés européens, en conjonction avec des experts des
gouvernements et des universitaires spécialisés dans les domaines de l’environnement et de
l’agriculture.
Parmi les sujets de discussion, on peut citer la faisabilité de la future création d’une Communauté
de l’eau au Proche-Orient, qui serait un vecteur de paix, sur le modèle de la paix en Europe,
obtenue grâce à l’intégration du charbon et de l’acier.
La conférence s’est déroulée au Parlement européen.

DE DROITE À GAUCHE:

Antonio López-Istúriz White, Secrétaire général du PPE,


Rumania Jeleva, Présidente de la Délégation bulgare du Groupe du PPE-DE,
et Boyko Borissov, Maire de Sofia

64 65

DE GAUCHE À DROITE:

Wolfgang Schüssel, ancien Chancelier d’Autriche


et Othmar Karas Vice-président du Groupe du PPE-DE
et Chef de la Délégation autrichienne du Groupe du PPE-DE
II 04/05/2008: 13/05/2008:
Journées «Portes ouvertes» au Parlement européen à Strasbourg Conférence sur la Syrie en transition
2008

2008
La députée Jana Hybášková (PPE-DE, République tchèque) a organisé au Parlement européen
une conférence sur la «Syrie en transition» en conjonction avec les membres de la Déclaration
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


de Damas.
La conférence a examiné la situation actuelle en Syrie, le Conseil national de la déclaration de
Damas et ses implications pour la politique européenne, en faveur d’un rapprochement avec la
Syrie ou non.
La Syrie est l’un des pays essentiels du Moyen-Orient et, à ce titre, elle est incontournable dans
le processus qui conduira à la paix, à la stabilité et à la démocratie dans la région. La Syrie est
également un pays important pour le processus de Barcelone: Union pour la Méditerranée, et
d’une manière générale, pour la politique européenne de voisinage. Cette conférence faisait
suite à une audition publique du PPE-DE sur les relations UE-Syrie: «Quel avenir pour l’accord
d’association?», qui a eu lieu en 2007.

66 67

Jana Hybášková, MdPE, coorganisatrice de la conférence (au centre), (de gauche à droite)
Ablahad Astepho, Institut Assyrien d’Europe, un interprète, Ausama Monajed, Mouvement
pour la justice et le développement, et Kamiran Hajabdo, Parti de l’Union démocratique
kurde YEKITI.
II 13-14/05/2008: 15/05/2008:
Conférence Quo Vadis, Cuba Journée d’études du Groupe du PPE-DE sur la Russie
2008

2008
Le député Jaime Mayor Oreja (Espagne), Vice-président du Groupe du PPE-DE, a organisé les
13 et 14 mai à Bruxelles une conférence conjointe de la Fondation Robert Schuman et de la
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Fondation Konrad Adenauer sur l’avenir de Cuba.
D’après les différents intervenants, on ne distingue aujourd’hui aucun signe à Cuba qui permette
à l’Union européenne de penser que le pays est sur la voie de la démocratie. Le récent passage
de pouvoir de Fidel Castro à son frère Raúl et l’annonce que les Cubains peuvent désormais
acheter un ordinateur ou louer une chambre d’hôtel ne seraient à leurs yeux que des changements
superficiels.
La conférence a accueilli des représentants de mouvements travaillant pour la démocratie à Cuba
et dans d’autres pays et du Département d’État américain, des politiques démocrates chrétiens
de plusieurs pays et organisations d’Amérique latine, des députés européens, des experts de la
Commission européenne et Vicente Fox, Vice-président du Centrist Democrat International et
ancien Président du Mexique.

DE GAUCHE À DROITE:

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,


João de Deus Pinheiro, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE, et
Jacek Saryusz-Wolski, MdPE, Président de la Commission des affaires étrangères
68 du Parlement européen
69

José Ribeiro e Castro, MdPE (au centre), Blanca Reyes, épouse du journaliste exilé Raúl
Rivero et fondatrice de l’association cubaine ‘Dames en blanc’, lauréates du Prix Sakharov,
et Arnold Vaatz MP, Fondation Konrad Adenauer
II 15/05/2008:
Audition sur la Désertification
2008

2008
À l’heure où le changement climatique, la sécurité alimentaire et la dégradation environnementale
se hissent au sommet des préoccupations politiques dans le monde, la conférence organisée le 15
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


mai 2008 par le Groupe du PPE-DE a mis l’accent sur l’importance des relations entre la science
et la politique pour assurer une meilleure gouvernance, une nouvelle recherche et les outils qui
peuvent servir à lutter contre la sécheresse et la famine.
L’audition a eu lieu au Parlement européen sous la présidence de Struan Stevenson, Vice-président
du Groupe du PPE-DE et Président du groupe de travail C du PPE-DE (commissions des budgets,
du contrôle budgétaire, du développement régional, de l’agriculture et de la pêche).
Cette audition précédait d’un mois la Journée mondiale des Nations unies sur la lutte contre la
désertification. Les députés européens ont adopté l’automne dernier une résolution sur ce sujet,
dans laquelle ils appelaient à un plan stratégique en dix ans pour la mise en œuvre de la Convention
des Nations unies sur la lutte contre la désertification. À l’initiative de Struan Stevenson, Vice-
président du PPE-DE, le Groupe s’est focalisé sur les répercussions socio-économiques, agricoles
et forestières de ce phénomène et leurs conséquences politiques.
Parmi les participants à la conférence, des députés européens, des experts de l’Union européenne
et des experts indépendants d’Europe et d’Asie.
DE DROITE À GAUCHE:

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,


Struan Stevenson, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE,
et Carlos San Juan Mesonada, Président d’European DesertNet, Université de Madrid

70 71

DE GAUCHE À DROITE:

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,


Werner Krögel, Chef du Groupe de travail C du Groupe du PPE-DE, et
Luca Marmo, Unité ‘agriculture, forêts et sol’, Commission européenne
II 15/05/2008: 20/05/2008:
Célébration de la Journée internationale de la famille Journée maritime européenne
2008

2008
Le mardi 20 mai, à l’occasion de la Journée maritime européenne le Parlement européen a débattu
de la politique maritime de l’Union.
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


L’Union européenne totalise près de 70 000 km de côtes et ses régions maritimes représentent
quelque 40 % de sa population et de son économie. La mer, les industries maritimes et les
ressources marines sont essentielles à la prospérité de l’Europe.
La décision de célébrer une Journée maritime européenne est le fruit d’une initiative de la députée
Rodi Kratsa-Tsagaropoulou (Grèce), première Vice-présidente du Parlement européen et membre
de la commission des transports et du tourisme, une initiative soutenue par de nombreux députés
européens de différents groupes politiques et différents pays.
Le député Georg Jarzembowski (Allemagne), porte-parole du Groupe du PPE-DE, appelle à une
bonne gestion des mers, ce qui exige une coordination accrue dans la gestion des zones côtières.
Afin de réduire les émissions des navires, le Parlement souhaite qu’une directive sur un carburant
marin propre soit adoptée. L’électricité d’origine terrestre pour l’alimentation des navires à quai
doit être renforcée afin d’atténuer la pollution de l’air dans les villes portuaires. Enfin, davantage
d’efforts doivent être déployés pour exploiter le potentiel d’énergie renouvelable des mers.

Marie Panayotopoulos-Cassiotou, MdPE, Présidente de l’Intergroupe Famille


et Protection de l’enfance (au centre), (de droite à gauche)
Anna Záborská, MdPE, Présidente de la commission des droits de la femme
72 et de l’égalité des genres du Parlement européen,
73
Stéphane Buffetaut, Comité économique et social européen,
Ljubica Salinger, représentante du ministère slovène de la famille,
et Vladimír Špidla, commissaire européen chargé de l’emploi, des affaires sociales
et de l’égalité des chances
II 20/05/2008: 26/05/2008:
Echange de vues avec Benita Ferrero-Waldner, Rencontre parlementaire paritaire sur les Balkans occidentaux
Commissaire européenne
2008

2008
Une rencontre parlementaire paritaire sur les Balkans occidentaux a eu lieu les lundi 26 et mardi
27 mai à Bruxelles. Cette réunion était principalement placée sous le thème «Réaliser la perspective
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


européenne pour le Sud-Est de l’Europe».
Les discussions de la réunion ont principalement porté sur le rôle des parlements dans l’intégration
des Balkans occidentaux dans l’Union européenne, le développement économique et les politiques
d’immigration et de visa. Joseph Daul, Président du Groupe du PPE-DE, a présenté aux participants
la position du Groupe sur la perspective européenne pour cette région. Doris Pack, Présidente de
la délégation pour les relations avec les pays de l’Europe du Sud-Est, a accueilli les participants
appartenant à la famille politique du Groupe du PPE-DE et présidé l’un des trois groupes de travail.
Parmi les orateurs principaux figuraient Hans-Gert Pöttering, Président du Parlement européen,
José Manuel Durão Barroso, Président de la Commission européenne, et Janez Janša, Premier
ministre slovène, dont le pays assume actuellement la présidence du Conseil.

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,


et Benita Ferrero-Waldner, Commissaire européenne chargée des relations extérieures
et de la politique européenne de voisinage.
74 75

Hans-Gert Poettering, MdPE, Président du Parlement européen (à gauche),


et France Cukjati, Président de l’Assemblée nationale de la République de Slovénie.
II 03/06/2008:
Audition sur la supervision de la gestion
des Fonds structurels
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


La députée Ingeborg Gräßle (PPE-DE, Allemagne) a organisé le mardi 3 juin en présence de la
commission du contrôle budgétaire une audition publique sur «Le rôle et le fonctionnement des
systèmes de supervision et de contrôle des opérations structurelles».
Au cours de cette audition, l’accent a été mis sur la supervision et le contrôle des fonds européens
alloués à des interventions régionales.
La question principale était de savoir si les nouveaux règlements applicables pour la période 2007-
2013 suffiraient à pallier les déficiences identifiées par le passé dans les fonctions de gestion, de
certification et d’audit.
Le rapporteur s’est demandé si le fossé entre le principe de subsidiarité et la responsabilité ultime
de la Commission au niveau de la mise en œuvre pouvait être comblé.
Parmi les intervenants figuraient M. Brian Gray, comptable de la Commission européenne, Louis
Vervloet, ministre de la Communauté flamande de Belgique, Dimitrios Sousounis, ministre grec de
l’économie et des finances, et Susanna Rafalzik, Chancellerie fédérale autrichienne.

Doris Pack, MdPE, Présidente de la délégation du Parlement européen


pour les relations avec les pays de l’Europe du Sud-Est,
et Krzysztof Bernacki, Chef d’Unité, Relations multilatérales,
DG Présidence du Parlement européen

76 77
II 04/06/2008: 05/06/2008:
Conférence sur les monuments religieux Audition sur les émissions de CO2 et l’industrie automobile
dans la préfecture de Xanthi, Grèce
2008

2008
Le Groupe du PPE-DE a organisé le 5 juin au Parlement européen une audition publique sur les
émissions de CO2 et l’industrie automobile, qui s’est déroulée sous la présidence du député
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Gunnar Hökmark (Suède), Vice-président du PPE-DE.
Les experts, qui étaient à la fois issus de l’industrie automobile européenne et du monde
scientifique, ont discuté de sujets tels que les incitants, les innovations, ainsi que les pénalités et
les primes.

DE GAUCHE À DROITE:

Vito Bonsignore, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,


Paolo Licandro, Secrétaire général adjoint du Groupe du PPE-DE,
Rodi Kratsa-Tsagaropoulou, MdPE, Vice-présidente du Parlement européen,
et S.E. le Métropolite Pantéléimon de Xanthi, Grèce
78 79

DE GAUCHE À DROITE:

Vito Bonsignore, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,


Martin Callanan, MdPE, et Gunnar Hökmark, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE

DE GAUCHE À DROITE:

Paolo Licandro, Secrétaire général adjoint du Groupe du PPE-DE,


Rodi Kratsa-Tsagaropoulou, MdPE, Vice-présidente du Parlement européen,
S.E. le Métropolite Pantéléimon de Xanthi et le Mufti de Xanthi
II 07/06/2008: 11/06/2008:
Journées «Portes ouvertes» au Parlement européen à Bruxelles Audition sur les Assyriens chrétiens en Irak
2008

2008
La députée Esther de Lange (PPE-DE, Pays-Bas) a organisé le mercredi 11 juin une conférence
sur la situation de la minorité assyrienne en Irak, qui a été mise sur pied en collaboration avec le
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Conseil assyrien d’Europe.
D’après les chiffres du HCR des Nations Unies, plus d’un million d’Assyriens chrétiens vivant en
Irak ont subi un déplacement à l’intérieur du pays, tandis que d’autres se sont enfuis à l’étranger.
Les représentants du HCR des Nations unies et de la Commission européenne, ainsi que
M. Mohammed Al-Doreky, ambassadeur de l’Irak auprès de l’UE, et plusieurs députés européens,
ont exprimé leur avis sur la situation. Cette manifestation s’est tenue le mercredi 11 juin dans le
bureau A5E2 du Parlement européen.

80 81

Esther de Lange, MdPE, et Giorgos Dimitrakopoulos, MdPE


II 12/06/2008: 12/06/2008:
Audition sur les applications et les services Audition sur les chances de développement équilibré
de Galileo/EGNOS pour les enfants
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Le Groupe du PPE-DE a organisé le jeudi 12 juin une audition sur les applications du système de «Les possibilités d’un développement équilibré pour les enfants: un défi européen» - tel était le
navigation Galileo/EGNOS. thème d’un colloque organisé le jeudi 12 juin 2008 au Parlement européen par la députée Marie
Panayotopoulos-Cassiotou, Présidente de la commission de l’industrie, de la recherche et de
Cet événement a été présidé par le député européen slovaque Ján Hudacký. l’énergie, et la députée Angelika Niebler (Allemagne).
Un groupe de membres de la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie, de Plus de 200 millions d’enfants souffrent d’un handicap à travers le monde. Des experts médicaux
représentants de la Commission et de spécialistes de la navigation par satellite ont évoqué l’avenir réputés, des chercheurs et de représentants de la Commission mèneront une réflexion sur
des applications et des services offerts par Galileo. Le projet a reçu le feu vert du Parlement en avril les moyens permettant de mieux gérer le problème des enfants atteints d’un handicap - grâce
de cette année, ce qui a ouvert la voie à la première infrastructure européenne commune. notamment à l’élaboration de techniques de diagnostic précoce et à de nouvelles recherches - et
d’assurer leur pleine intégration sociale, et plus tard, professionnelle.

82 83

Ján Hudacký, MdPE (2e à partir de la gauche), Etelka Barsi-Pataky, MdPE (au centre), DE GAUCHE À DROITE:
(de gauche à droite) Edgar Thielmann, DG TREN, Commission européenne,
Marie Panayotopoulos-Cassiotou, MdPE, Angelika Niebler, MdPE, organisatrices
Pedro Pedreira, Directeur exécutif, GSA, et Raymond Rosso, coordination interministérielle
de l’audition, et le Professeur Dr.Theodor Hellbrügge, Munich, Allemagne
française du programme Galileo
II 12/06/2008: 12/06/2008:
Audition sur la lutte contre le piratage: Audition sur le marché européen des équipements de défense
à la recherche d’un consensus
2008

2008
Plusieurs députés européens membres du Groupe du PPE-DE ont organisé le jeudi 12 juin
au Parlement européen une audition du Groupe du PPE-DE sur le paquet «défense» de la
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Les membres du Groupe du PPE-DE Jacques Toubon (France) et Ruth Hieronymi (Allemagne) ont
Commission - «Construire un marché européen des équipements de défense».
organisé une audition sur le «Contenu créatif en ligne» et le piratage de ce contenu. À l’heure de
l’internet, la protection de la propriété intellectuelle est aujourd’hui plus difficile que jamais. La réunion, qui s’est déroulée dans le bureau ASP 3E2 du Parlement européen, a été présentée
par la députée Charlotte Cederschiöld (Suède), porte-parole du PPE-DE sur les marchés publics
L’audition s’est déroulée le jeudi 12 juin, de 16 à 19 heures, dans le bureau ASP 3E2 du Parlement
et rapporteure fictive, le député Karl von Wogau (Allemagne), Président de la sous-commission
européen. Cette table ronde thématique articulée autour de trois axes avait été préparée en
de la sécurité et de la défense, et le député Andreas Schwab (Allemagne), vice-coordinateur de
coopération avec l’ADAMI, la Société française pour l’administration des droits des artistes et
la commission du marché intérieur. Les députés Jacques Toubon (France) et Nickolay Mladenov
musiciens interprètes.
(Bulgarie) ont également assisté à l’audition, de même que des représentants de l’industrie et des
universitaires.
L’accent a été mis sur la formulation de politiques qui assurent la conclusion d’accords de partage
du travail équitables et efficaces ainsi que la coopération transfrontalière au niveau industriel.
Le paquet «défense» est considéré comme un progrès substantiel vers l’achèvement du marché
unique et vers la sauvegarde et l’amélioration de la compétitivité de l’industrie européenne de la
défense.

84 85

DE DROITE À GAUCHE:

Ruth Hieronymi, MdPE, Jacques Toubon, MdPE et Philippe Ogouz, Président de l’ADAMI

DE DROITE À GAUCHE:

Nickolay Mladenov, MdPE, Karl von Wogau, MdPE, Charlotte Cederschiöld, MdPE,
Andreas Schwab, MdPE, et Andrew James, Manchester Business School
II 12/06/2008: 17/06/2008:
Conférence sur les herbicides utilisés Echange de vues avec José Manuel Durão Barroso,
le long des voies des chemins de fer Président de la Commission européenne
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Le Parlement européen a accueilli le 12 juin une conférence du Groupe du PPE-DE sur les
herbicides utilisés le long des voies des chemins de fer.
Cette manifestation était organisée le jeudi 12 juin, de 9 h 30 à 13 heures, dans le bureau ASP
5E2 par les députés Zsolt Becsey (Hongrie), John Bowis (Royaume-Uni), Georg Jarzembowski
(Allemagne) et Timothy Kirkhope (Royaume-Uni).
Elle bénéficiait du soutien de la CCFE, la Communauté des chemins de fer européens, qui réunit
70 entreprises de transports et d’infrastructures ferroviaires réparties dans l’Union européenne,
les pays en voie d’adhésion (Croatie, ancienne République yougoslave de Macédoine et Turquie) et
les pays des Balkans occidentaux, ainsi qu’en Norvège et en Suisse.
Les herbicides employés pour assurer la propreté des voies des chemins de fer pourraient s’infiltrer
dans les eaux souterraines et les réserves d’eau potable à proximité des voies ferroviaires et ils sont
en général beaucoup plus puissants que les produits employés dans l’agriculture.

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen (à droite),


et José Manuel Durão Barroso, Président de la Commission européenne
86 87
II 23/06/2008: 24/06/2008:
Révision de la directive sur la sécurité des jouets UEM: Les dix ans de l’Union économique et monétaire
2008

2008
La commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs du Parlement Le mardi 24 juin, la commission des affaires économiques et monétaires a organisé une audition
européen a tenu une audition le lundi 23 juin sur la sécurité des jouets. sur les dix ans de l’Union économique et monétaire et les défis à venir. Parmi les questions
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


abordées, le rôle international de l’euro a été discuté.
La députée Marianne Thyssen (Belgique), Vice-présidente du Groupe du PPE-DE, est la
rapporteure du rapport du Parlement sur la directive relative aux jouets. L’audition a réuni des Parmi les participants figurent: Theodor Waigel, ancien ministre allemand des finances, Yves-
représentants de l’industrie, des autorités de réglementation et des groupes de défense des Thibault de Silguy, ancien commissaire aux affaires économiques et monétaires, Lorenzo
intérêts des consommateurs, qui ont examiné la révision de la directive sous l’angle de l’industrie Bini Smaghi, membre de la Banque centrale européenne, ainsi que Werner Langen, député
et des consommateurs ainsi que les questions de mise en application. (Allemagne).
Mme Thyssen a déclaré que la protection des consommateurs occupe la première place parmi les La réunion s’est tenue au Parlement européen à Bruxelles.
préoccupations politiques du Groupe du PPE-DE et que les problèmes récents sur le marché des
jouets démontrent qu’il reste nécessaire, malgré l’existence d’une législation sur la protection des
consommateurs, de remanier la directive sur les jouets.

88 89
II 25/06/2008: 28/08/2008:
Audition sur les Grands Lacs Audition sur l’étiquetage des aliments
2008

2008
Une audition sur la situation dans la région africaine des Grands Lacs, dont les débats ont été La députée européenne allemande Renate Sommer a organisé le jeudi 28 juin au Parlement
dirigés par le député Jürgen Schröder (Allemagne), s’est tenue le mercredi 25 juin. européen de Bruxelles une audition sur l’avenir du règlement relatif à l’étiquetage des aliments
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


dans l’UE.
Cette région, qui affiche l’une des densités de population les plus élevées dans le monde (environ
107 millions d’habitants), s’étend sur le Burundi, le Rwanda, l’Ouganda et la R.D. Congo. L’audition La rapporteure du Parlement sur la proposition de règlement concernant l’information des
s’est focalisée sur la situation dans cette région qui est affligée par les conflits et la guerre civile consommateurs sur les denrées alimentaires a dirigé l’audition, qui a accueilli des experts de ce
depuis des décennies. domaine issus des institutions, d’organisations de représentation des consommateurs européens
et d’associations de petites entreprises.
L’audition a eu lieu au Parlement européen à Bruxelles.
La rapporteure a souligné qu’une réglementation excessive doit être évitée dans ce secteur.

90 91

DE GAUCHE À DROITE:

Renate Sommer, MdPE, rapporteure de la proposition de règlement concernant


l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires,
Roseline Lecourt, représentante de la présidence française du Conseil européen,
et Jose-Maria Espuny Moyano, ECOSOC
II 17/09/2008: 18/09/2008:
Le Groupe du PPE-DE reçoit Sa Béatitude Theophilos III, Audition sur l’aviation générale et d’affaires
Patriarche de Jérusalem
2008

2008
Timothy Kirkhope, membre britannique du PPE-DE, a organisé une audition sur l’aviation générale
et commerciale en coopération avec les députés européens Luís Queiró et Marian-Jean Marinescu
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


et la Direction générale Énergie et transports de la Commission le jeudi 18 septembre dans le
bureau A3E2 du Parlement européen, à Bruxelles.
L’audition a mis l’accent sur une meilleure réglementation de l’aviation, les perspectives des
aéroports, la gestion du trafic aérien et le ciel unique européen. Des représentants de l’industrie
de l’aviation et des experts de la Commission y étaient conviés.

92 93

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, DE DROITE À GAUCHE:
et Sa Béatitude Theophilos III, Patriarche de Jérusalem
Marian-Jean Marinescu, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE
au Parlement européen, Bo Redeborn, directeur Eurocontrol des stratégies ATM,
Daniel Calleja Crespo, directeur du transport aérien,
DG TREN, Commission européenne, et Mikolaj Ratajczyk,
DG TREN, Commission européenne
II 18/09/2008: 24/09/2008:
Audition sur «Les politiques de la jeunesse: comment Visite de Sa Sainteté le Patriarche œcuménique Bartholomé
améliorer la situation des jeunes sur le marché du travail» au Parlement européen
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


DE GAUCHE À DROITE: Le Président du Parlement européen, Hans-Gert Poettering,
et la première Vice-présidente du PE Rodi Kratsa-Tsagaropoulou,
Florent Barel, Vice-président, Confédération européenne des Junior-Entreprises (JADE),
accueillent Sa Sainteté le Patriarche œcuménique Bartholomé avec une délégation
94 Ines Prainsack, membre du Bureau, Forum européen de la jeunesse, 95
au Parlement européen
Marie Panayotopoulos-Cassiotou, MdPE, coorganisatrice de l’audition,
Yannis Smirlis, Président, Jeunes du parti populaire européen (YEPP),
Rodi Kratsa-Tsagaropoulou, MdPE, Vice-présidente du Parlement européen
et coorganisatrice de l’audition, Marie-Claire Petit-Perrin, conseillère,
chargée de la coopération pour l’enseignement supérieur,
Représentation permanente de la France auprès de l’UE,
et Sylvie Vlandas, politique de la jeunesse, Commission européenne
II 08/10/2008: 08/10/2008:
Echange de vues avec Alexander Milinkevich, Table ronde sur «Les communautés chrétiennes
Chef de l’opposition démocratique au Belarus dans le monde musulman: Irak»
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Vito Bonsignore, Vice-président du Groupe PPE-DE, a organisé dans le cadre du groupe de travail
du Groupe du PPE-DE sur l’islam la première table ronde sur «Les communautés chrétiennes dans
le monde musulman: Irak» le mercredi 8 octobre au Parlement européen à Bruxelles.
Cette manifestation fait partie de la stratégie de dialogue avec l’islam du Groupe du PPE-DE, qui
comprend une discussion approfondie sur le christianisme dans le monde arabe et les principes
d’intégration mutuelle, la non-discrimination et la tolérance dans un contexte où, dans certains
pays, les membres de la minorité chrétienne doivent se battre pour survivre. Cette première table
ronde sur l’Irak représente une pierre angulaire pour les futures initiatives du Groupe.

DE GAUCHE À DROITE:

Alexander Milinkevich, Chef de l’opposition démocratique au Belarus,


96 Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, 97
Martin Kamp, Secrétaire général du Groupe du PPE-DE,
et Hartmut Nassauer, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE

DE DROITE À GAUCHE:

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,


Paolo Licandro, Secrétaire général adjoint du Groupe du PPE-DE, Vito Bonsignore, MdPE,
Vice-président du Groupe du PPE-DE, et Mgr Krzysztof Nitkiewicz, Sous-Secrétaire
de la Congrégation des Eglises orientales, Vatican
II 08/10/2008: 08/10/2008:
Lauréats PPE-DE du Magazine du Parlement en 2008 Visite officielle de Mme Íngrid Betancourt
au Parlement européen
2008

2008
Le député Joseph Daul, Président du Groupe du PPE-DE, a félicité les lauréats PPE-DE du
«Parliament Magazine MEP Awards 2008», affirmant que ces prix constituent une reconnaissance
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


internationale du travail politique du Groupe du PPE-DE.
Six membres du Groupe du PPE-DE ont été récompensés dans différentes catégories: Kinga Gál
(Justice et libertés civiles), Alojz Peterle (Santé et sécurité alimentaire), Neil Parish (Agriculture
et pêche), Marie Panayotopoulos-Cassiotou (Emploi et affaires sociales), Alejo Vidal-Quadras
(Énergie), et Paul Rübig (Recherche et innovation).
Le Parliament Magazine, qui se consacre aux affaires de l’Union européenne, organisait sa
cérémonie annuelle de remise des prix 2008 le 8 octobre. La sélection des nominés avait été
effectuée par des organisations non gouvernementales européennes et les décisions finales ont
été arrêtées.

DE GAUCHE À DROITE:

Ingrid Betancourt, Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE


98 au Parlement européen et Brigitte Fouré, MdPE 99

DE GAUCHE À DROITE:

Marie Panayotopoulos-Cassiotou, MdPE (à gauche), Prix Emploi & Affaires sociales,


Kinga Gál, MdPE (2e à partir de la gauche), Prix Justice & Libertés civiles,
Paul Rübig, MdPE (3e à partir de la gauche), Prix Recherche & Innovation,
Alojz Peterle, MdPE, (4e à partir de la gauche), Prix Santé & Sécurité alimentaire,
et Neil Parish, MdPE, Président de la commission de l’agriculture et du développement rural
du Parlement européen (1er rang, 2e à partir de la droite), Prix Agriculture & Pêche
II 13-14/10/2008:
9e Sommet des Présidents des groupes parlementaires
PPE-DE des parlements nationaux dans l’UE
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Lors de l’ouverture du 9ème sommet des groupes parlementaires PPE-DE dans l’UE, Joseph Daul,
Président du Groupe du PPE-DE, a accueilli les participants et souligné l’importance des actions
européennes communes en ces temps de crise économique et financière.
José Manuel Durão Barroso, Président de la Commission européenne, a rappelé aux participants
que la Commission a toujours défendu la dimension parlementaire de l’Union européenne et
que, plus que jamais, les autorités nationales et européennes doivent coopérer. «Cette réunion a
lieu à un moment crucial», a-t-il ajouté. «Une réunion importante avec les dirigeants de la zone
euro vient de se dérouler et elle a prouvé notre engagement clair à agir ensemble en tant qu’États
membres afin de restaurer la confiance. Nous nous sommes également mis d’accord sur un
ensemble de mesures qui nous permettront de faire face à ces circonstances exceptionnelles sans
enfreindre les règles du marché interne. Dans deux jours à peine, le Conseil européen se réunira. Je
suis confiant et pense que cette réunion nous dotera de nouveaux moyens pour mener des actions
communes afin de résoudre la crise actuelle et réduire son impact sur l’économie».
Joseph Daul a souligné que toutes les institutions et organisations professionnelles responsables
DE GAUCHE À DROITE:
devaient coopérer afin de s’assurer que l’impact de la crise actuelle sur les petites et moyennes
entreprises européennes soit minimisé. Iñigo Mendez de Vigo, MdPE, Pierre Lequiller, Président de la délégation de l’Assemblée
nationale pour l’Union européenne, José Manuel Durão Barroso, Président
En réponse à la question de Wolfgang Schüssel, Président du groupe parlementaire du parti
de la Commission européenne, Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE
populaire autrichien (ÖVP) au parlement autrichien, visant à savoir si davantage de souplesse est
au Parlement européen, Martin Kamp, Secrétaire général du Groupe du PPE-DE,
nécessaire pour appliquer le paquet législatif européen sur l’énergie et le changement climatique,
et Vito Bonsignore, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE
M. Barroso a été clair: «Une économie européenne plus propre, plus verte et plus concurrentielle
est possible. Promouvoir les énergies renouvelables est essentiel afin de garantir notre sécurité
énergétique. Par ailleurs, nous ne nous engageons pas dans des actions unilatérales, mais nous
demandons aux autres économies du monde de suivre notre exemple pour atteindre un système
économique plus durable».
Vito Bonsignore, Vice-président du Groupe du PPE-DE et responsable des relations avec les
100 parlements nationaux, a conclu la discussion d’introduction sur la crise financière: «En tant que 101
membres de parlements nationaux et du parlement européen, nous devons contribuer à trouver
une solution à la crise financière et organiser des débats parallèles dans les 27 parlements
nationaux et au Parlement européen. Ce n’est qu’en assumant tous nos responsabilités que
nous pourrons trouver une véritable solution européenne. En fait, le signal de cohésion que les
dirigeants de la zone euro ont donné la semaine dernière a eu un impact immédiat et positif sur
les marchés financiers».

DE GAUCHE À DROITE:

Pierre Lequiller, Président de la délégation de l’Assemblée nationale pour l’Union


européenne, José Manuel Durão Barroso, Président de la Commission européenne,
Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen
II
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Piia-Noora Kauppi and Jacek Saryusz-Wolski, Chef de la Délégation polonaise
du Groupe du PPE-DE Vytautas Landsbergis, Chef de la Délégation lituanienne du Groupe du PPE-DE

102 103

Tunne Kelam, Chef de la Délégation estonienne du Groupe du PPE-DE Werner Langen, Président du Groupe CDU/CSU au Parlement européen
II
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Joseph Daul, Président du Groupe du PPE-DE Luís Queiró, Chef de la Délégation portugaise du Groupe du PPE-DE
et Maria Martens, Présidente de la Délégation néerlandaise du Groupe du PPE-DE

104 105

Jaime Mayor Oreja, Vice-président du Groupe du PPE-DE et Chef de la Délégation espagnole


du Groupe du PPE-DE Reinhard Rack, Chef de la Délégation autrichienne du Groupe du PPE-DE
II
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


A DROITE: Margie Sudre, Présidente de la Délégation française du Groupe du PPE-DE
Christian Foldberg Rovsing, Chef de la Délégation danoise du Groupe du PPE-DE

106 107

József Szájer, Vice-président du Groupe du PPE-DE,


Peter Stastny, Chef de la Délégation slovaque du Groupe du PPE-DE Chef de la Délégation hongroise du Groupe du PPE-DE
II 20/10/2008:
Echange de vues avec Xavier Bertrand,
Ministre français du Travail, des Relations sociales,
2008

2008
de la Famille et de la Solidarité
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Jan Zahradil, Chef de la Délégation tchèque du Groupe du PPE-DE

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen (à gauche),


et Xavier Bertrand, Ministre français du Travail, des Relations sociales, de la Famille
et de la Solidarité
108 109

Stefano Zappala’, Chef de la Délégation italienne du Groupe du PPE-DE


II 01/11/2008: On a aussi créé dans le site du Groupe une partie spécifique aux relations avec les Parlements
nationaux, dans laquelle figurent toutes nos activités, les communiqués de presse, les documents
Le Groupe Parlementaire du PPE-DE plus importants ainsi que les textes juridiques de base. Afin d’informer sur nos activités, depuis
et les Parlements nationaux janvier, nous éditons une Newsletter, jusqu’à ce jour 7 éditions.
2008

2008
On a également édité trois publications sur les Rencontres parlementaires: «Stratégie de
Lisbonne» et «Balkans Occidentaux» ainsi que sur le «8ème Sommet des Présidents PPE-DE dans
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


En novembre 2007, la Présidence du Groupe a décidé de créer un nouveau Service chargé des les Parlements nationaux».
relations avec les Parlements nationaux. Il s’agit d’une petite structure flexible composée par des
administrateurs, des assistants, une attachée de presse et qui se prévaut de la collaboration de On a en préparation encore 4 brochures, qui seront probablement publiées avant la fin de
différents collègues du Secrétariat selon les sujets traités dans les différentes réunions. l’année.
Au sein de la Présidence, cette compétence dont l’importance s’est accrue de plus en plus au cours Au cours de l’année 2008, le Service des relations avec les Parlements nationaux a participé aux
de ces dernières années, a été conférée à M. Vito Bonsignore. réunions de la COSAC ainsi qu’aux réunions des Chairpersons en février et en mai en Slovénie, en
juillet et en novembre en France, à Paris.
Le Groupe du PPE-DE entretient des relations régulières avec ses Groupes homologues dans
les Parlements nationaux depuis 1984. Ces relations se sont intensifiées au cours de ces Le 15 avril, à Bruxelles, s’est tenu le 8ème Sommet des Présidents PPE-DE des Groupes
dernières années avec la réalisation de plusieurs initiatives au niveau des relations avec les parlementaires de l’Union européenne, sur le processus de ratification ainsi que la sur mise en
groupes parlementaires homologues dans les Parlements nationaux, ainsi que dans le cadre des application du Traité de Lisbonne et sur les nouvelles frontières de l’espace de liberté, de sécurité
engagements institutionnels du Parlement européen face aux Parlements nationaux. et de la justice en Europe avec les interventions respectivement de M. JUNCKER et M. FRATTINI.
Le Groupe a voulu que ce Service se consacre essentiellement à deux volets de l’activité Le 9ème Sommet des Présidents PPE-DE des Groupes parlementaires de l’Union européenne,
parlementaire: s’est tenu à Bruxelles, les 13 et 14 octobre derniers pendant lequel on a débattu des propositions
pour mener une campagne électorale sur les mêmes thèmes dans les 27 Etats membres, ainsi que
1. présence aux évènements institutionnels auxquels participe le PE (Rencontres parlementaires, d’une politique extérieure commune dans le secteur de l’énergie. Suite à l’actualité, le Sommet
COSAC (Conférence des Organes spécialisés dans les Affaires communautaires), s’est aussi penché sur les conséquences économiques de la crise financière en cours, en adoptant
Chairpersons, réunions des commissions homologues, etc...) des conclusions spécifiques.
2. organisation d’activités avec les Groupes parlementaires homologues (Summit bi-annuels, Au cours de cette année, le Parlement européen a organisé 4 réunions conjointes avec les
réunions du Network, réunions du Young Members Network, visites d’information, Parlements nationaux:
séminaires, etc...)
> les 11 et 12 février, sur la Stratégie de Lisbonne;
1. Le Service suit régulièrement les réunions de la COSAC, en assistant le Vice-président
responsable, actuellement M. Mr McMillan-Scott pour le PPE-DE, il organise les réunions de la > les 26 et 27 mai sur les Balkans Occidentaux;
famille politique et suit les réunions des Chairpersons, préparatoires de la COSAC.
> les 10 et 11 septembre sur la Migration et l’Intégration;
Lors des Rencontres parlementaires, le Service s’occupe de l’organisation de la réunion
> les 20 et 21 novembre à Strasbourg sur l’Energie et le développement durable
de la famille politique, de l’assistance au Co-Président et au Rapporteur, lors de la réunion des
110 111
Groupes de travail et de la plénière, ainsi que de la rédaction d’une brochure conclusive des travaux Toutes ces rencontres parlementaires ont été précédées par une réunion de la famille politique
des Rencontres parlementaires. à laquelle ont participé les députés et sénateurs appartenant aux Parlements nationaux et au
Parlement européen, co-présidées par un parlementaire européen et par un parlementaire du pays
2. Le Groupe du PPE-DE organise deux fois par an, un Sommet de tous les Présidents des
qui avait la Présidence de l’Union.
Groupes parlementaires PPE-DE dans les 27 Parlements nationaux à Bruxelles, pour une journée
de réflexion sur les thèmes prioritaires de notre action politique, ainsi que sur des thèmes Les 11 et 12 septembre s’est tenue une réunion du Young Parliamentary Network à Toulouse sous
d’actualité européenne. la Présidence de MM. SCHWAB et DOMBROWSKY. La réunion était centrée sur le pacte européen
sur l’immigration et l’asile et sur les défis actuels de l’Union européenne au niveau international.
A côté de la réunion des Présidents, plusieurs fois dans l’année, se réunissent deux Network, l’un
avec les Membres des Parlements nationaux (MPN) responsables des questions européennes On espère, dans les prochains mois, pouvoir accroître les activités du Service surtout en vue de
dans les différents Groupes parlementaires et l’autre concernant les membres des Parlements l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne.
nationaux (PN) en-dessous de 35 ans, qui se retrouvent à Bruxelles ou ailleurs pour approfondir
des thématiques spécifiques.
Beatrice Scarascia Mugnozza
Toutes nos activités font l’objet de publications dans lesquelles figurent les interventions des Chef du Service «Relations avec les Parlements nationaux»
invités ainsi qu’un compte rendu du débat.
II 13/11/2008: 13/11/2008:
Audition sur la qualité de l’enseignant Audition sur les femmes et la spiritualité
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


DE GAUCHE À DROITE:

Florian Colceag, IRSCA Gifted Education, Roumanie, Erna Hennicot-Schoepges, MdPE, organisatrice de la conférence,
112 Johannes De Gruyter, Université Catholique de Leuven, Belgique, et Mag Katerina Karkala-Zorba, Membre du Comité central de la Conférence 113
le Professeur Silvano Marseglia, Président de l’AEDE, Italie, des églises européennes et Membre d’une commission spéciale dédiée
Andrea Cepova-Fourtoy, Conseiller, aux problèmes des femmes de l’Eglise de Grèce
Nicodim Bulzesc, MdPE, le Professeur Roger Beard, auteur de l’étude ‘Content
and Quality of Teacher Education across the European Union’, Royaume-Uni,
Heinz Wagner, enseignant d’allemand, d’histoire, de religion catholique
et de sciences sociales, et Adam Pokorny, Direction générale pour l’éducation
et la culture, Commission européenne
II 13/11/2008: 03/12/2008:
Audition sur les ‘Perspectives d’une stratégie Réunion annuelle avec la Ligue arabe
en faveur des Roms’
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Discours de Vito Bonsignore. MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen

114 115
Lívia Járóka, MdPE, organisatrice de l’audition, et Viktor Orbán, leader du Parti Fidesz
et ancien Premier ministre de Hongrie
II 04/12/2008: 11/12/2008:
Sa Sainteté le XIVème Dalaï-Lama au Parlement européen Audition publique sur les cellules souches
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


DE GAUCHE A DROITE: Alojz Peterle, MdPE (au centre) (de gauche à droite) le Professeur Rob Koremans,
116 Sa Sainteté le XIVème Dalaï Lama, Hans-Gert Poettering, MdPE, Président du Parlement
Cryo-Save Company, Jean-Marie Le Méné, Président, Fondation Jérôme Lejeune, 117
Elizabeth Montfort, ancien MdPE et responsable des relations avec les institutions
européen, Mario Mauro, MdPE, Vice-président du Parlement européen,
européennes pour les femmes leaders d’ONG, le Professeur Colin McGuckin,
Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen
Centre de recherche en sciences biomédicales, Université d’Ulster, Royaume-Uni,
le Professeur Lorenza Lazzari, Fondazione Ospedale Maggiore, Milan,
et le Professeur Christof Stamm, chirurgien Deutsches Herzzcentrum, Berlin
II 11/12/2008: 17/12/2008:
Audition sur les valeurs européennes Le Groupe du PPE-DE reçoit le Cardinal Ennio Antonelli
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


DE GAUCHE À DROITE: Son Eminence le Cardinal Ennio Antonelli, Président du Conseil pontifical pour la famille
118 Erna Hennicot-Schoepges MdPE, Lambert van Nistelrooij MdPE et Ján Figel’, Commissaire 119
européen chargé de l’éducation, de la formation, de la culture et de la jeunesse
III III. Réunions externes
2008

2008
1. Réunions du Bureau du Groupe
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


07-08/02/2008:
Réunion du Bureau à Nicosie, Chypre

Conclusions
Le Bureau du Groupe du PPE-DE qui s’est réuni à Nicosie (Chypre) les 7 et 8 février 2008, s’est
penché sur la question de la Politique Méditerranéenne de l’UE et de ses perspectives, sur le rôle
des Nations unies à Chypre, sur le règlement de la question chypriote et sur le processus de paix
au Moyen-Orient.

Le futur de la politique méditerranéenne de l’UE:


quelles options ?
III > Réunions externes Le Sud et l’Est méditerranéens et le Moyen-Orient représentent un espace stratégique essentiel.
Le Groupe du PPE-DE joue un rôle majeur pour que la région méditerranéenne devienne la priorité
principale des relations extérieures de l’UE.
Les pays de la Méditerranée ont un avenir à partager, des solidarités à construire, des projets
spécifiques à mettre en œuvre.
Cette évidence peine pourtant à trouver sa traduction. Toutes les initiatives politiques, économiques
ou culturelles, lancées dans les années 1990, qu’il s’agisse du processus de Barcelone, du dialogue
5+5, de la politique de voisinage de l’Union européenne, de la Facilité européenne d’investissement
et de partenariat, de l’organisation méditerranéenne de l’énergie ne sont pas parvenues à remédier
aux déséquilibres persistants qui affectent les pays de la rive sud.
120 121
Ces derniers se sentent délaissés par une Europe plus soucieuse, selon eux, d’intégrer
institutionnellement et politiquement les anciens États du bloc de l’Est. Ils n’ont pas le sentiment
d’être traités à parité dans le cadre du processus euro-méditerranéen dont le bilan reste
modeste.
Pour le Groupe du PPE-DE, l’ouverture au Sud est un enjeu aussi important pour l’UE que le fut
l’ouverture à l’Est.
Les enjeux en Méditerranée sont considérables: l’aggravation des disparités de niveaux de vie entre
les deux rives de la Méditerranée se traduisent par un accroissement des pressions migratoires
aux conséquences dramatiques sur le plan humain. Le chômage croissant des jeunes, l’absence
de perspective d’amélioration et la frustration qu’entretiennent les conflits du Proche-Orient créent
un terreau favorable aux extrémismes.
Aujourd’hui, les évolutions géopolitiques et géoéconomiques internationales imposent une
réflexion pour faire de la Méditerranée un trait d’union et non pas une barrière, afin de parvenir à
une aire de paix, de stabilité et de progrès, à la fois économiques et humains.
Dans le cadre de la réunion de son Bureau à Nicosie, le Groupe du PPE-DE lance 4 propositions
destinées à construire enfin une zone de paix et de prospérité partagée en Méditerranée:
III
La pierre d’achoppement de la création d’un véritable espace euro-méditerranéen est l’absence de
résolution du conflit israélo-palestinien: pour contribuer avec détermination à la paix, la piste la
La division de l’île est un anachronisme auquel il faut mettre fin. Il importe d’aboutir à un
règlement de la question chypriote mutuellement accepté par les Chypriotes turcs et grecs.
plus importante doit viser la création à brève échéance un État palestinien.
Depuis les événements de 1974, la Force des Nations unies chargée du maintien de la paix à
2008

2008
Le partenariat rénové doit s’engager à soutenir davantage les entreprises locales et les Chypre (UNFICYP) demeure sur l´île afin de surveiller les lignes de cessez-le-feu et la zone tampon,
investissements directs dans les Pays Partenaires Méditerranéens (PPM), source de développement et d´entreprendre des activités humanitaires.
et d’emplois. Il faut soutenir avec force la création d’une institution financière euro-méditerranéenne
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


de type Banque Européenne pour la Reconstruction, et le Développement (BERD) qui devrait Depuis 1974, la situation à Chypre est restée calme. Les deux camps ont, d´une façon générale,
améliorer les projets et donner confiance aux investisseurs. respecté le cessez-le-feu et le statu quo militaire.

Le projet Euromed a été jusqu’à présent celui des gouvernements et des marchés. Pour favoriser Mais le fait que le calme se maintienne, ne doit pas faire oublier que c´est un cessez-le-feu que
un partenariat réel, le Groupe du PPE-DE souhaite que la société civile soit davantage impliquée connaît Chypre et non la paix. Le statu quo n´est pas une solution acceptable.
pour encourager et stimuler les valeurs de tolérance, d’éducation et de compréhension entre les Les Nations unies ont essayé de dégager une formule qui rencontre l´agrément des Chypriotes
peuples. grecs comme des Chypriotes turcs en favorisant une série de pourparlers. Après une interruption
Il convient de faire un réel effort de communication afin de rendre le partenariat Euromed de deux années, suite au refus du Plan Annan par les Chypriotes grecs en 2004, les pourparlers ont
plus visible à l’opinion publique et qu’il soit considéré comme un enjeu fondamental pour la repris en 2006. Pourtant, malgré leur longue présence à Chypre, les Nations unies n’ont toujours
compétitivité économique, l’emploi et les revenus de leur propre pays dans les années à venir. pas réussi à trouver une solution au problème chypriote.
Tout en bénéficiant de l’aide des Nations unies et de l’Union européenne, il est clair que le
problème chypriote doit être résolu en premier lieu par les Chypriotes eux-mêmes.
Le processus de Barcelone a besoin d’un nouveau souffle.
Chypre ne doit pas uniquement compter sur la communauté internationale et doit entreprendre les
La Politique européenne de voisinage qui s’adresse à des pays extrêmement différents, allant de efforts nécessaires pour mettre un terme à quarante années de méfiance. Le processus ne pourra
l’Ukraine à la Lybie, en leur proposant de se rapprocher dans des domaines les plus variés, tels aboutir sans une volonté commune des deux communautés de vivre ensemble.
que les droits de l’Homme ou l’harmonisation de normes techniques, demeure peu claire dans
son approche et ses objectifs. Dans cet esprit, les Nation unies entreprennent un grand travail pour tenter de réconcilier les
deux communautés, notamment dans le cadre du Comité sur les Personnes Disparues chargé de
Une coopération renforcée autour de la Méditerranée est dans l’intérêt non seulement des États retrouver les dépouilles des personnes disparues qu’elles appartiennent à la communauté grecque
d’Afrique du Nord, mais également dans l’intérêt vital des Européens. ou à la communauté turque.
Quelque soit la voie choisie, le Processus de Barcelone et la Politique européenne de voisinage Le Groupe du PPE-DE soutient cette initiative car la possibilité pour les familles de faire le deuil de
doivent rester centraux dans le partenariat entre l’UE dans son ensemble avec ses partenaires de leurs proches pourrait contribuer à la réconciliation des deux communautés et, par conséquent, à
la Méditerranée. la solution du problème chypriote.
La logique de Barcelone et la Politique de voisinage constituent un cadre communautaire plus que Le Groupe du PPE-DE encourage une accélération des travaux du Comité car les témoins oculaires
nécessaire et déterminant pour la bonne conduite de cette politique. deviennent âgés. Le Parlement européen doit contribuer à accroitre l’aide financière et morale de
l’UE à ce projet apprécié par tous les Chypriotes.
122 Néanmoins, la Méditerranée a besoin d’un grand projet pour se régénérer. Pour construire enfin 123
une zone de paix et de prospérité partagée en Méditerranée, toutes les volontés politiques sont Aujourd’hui, Chypre est membre de l’UE, et la Turquie candidate a débuté les négociations
les bienvenues. d’adhésion. Il appartient donc à l’UE de suivre et d’accompagner les négociations menées sous
Le Groupe du PPE-DE considère ainsi que l’initiative du Président Sarkozy d’une Union pour l’égide des Nations unies.
la Méditerranée qui vise des projets concrets comme la gestion de l’eau, la dépollution de la L’UE a réaffirmé sa volonté de faire en sorte que les Chypriotes réalisent bientôt leur destin
Méditerranée et l’efficacité énergétique, mérite d’être prise en considération dans la mesure où commun en tant que citoyens d’une île de Chypre unie au sein de l’Union en mettant l’accent sur
elle serait complémentaire, qu’elle ne remettrait pas en cause les institutions communautaires du l’intégration économique et sur l’amélioration des contacts entre les deux communautés et avec
processus euro-méditerranéen et respecterait le cadre des perspectives financières adoptée par le l’UE.
Parlement européen pour la période allant jusqu’en 2013.
Le Groupe de haut niveau pour les relations avec la communauté chypriote turque du nord de l’île
Pour le Groupe du PPE-DE, l’UE, principal bailleur de fonds dans la région, doit s‘impliquer a été crée pour répondre au besoin pressant de renforcer les liens de la communauté chypriote
davantage pour devenir un véritable acteur politique afin de favoriser une plus grande sécurité, turque du nord de l’île, après l’adhésion de Chypre en 2004.
stabilité et prospérité dans cette région stratégique.
Le Groupe de contact peut ainsi jouer un rôle utile de facilitateur de contacts, non seulement avec
les institutions de l’UE, mais aussi en favorisant des rencontres bi-communales, et en appuyant
Le réglement de la question chypriote les actions menées dans le cadre des Nations unies.

Concernant la question Chypriote, le Groupe du PPE-DE s‘est toujours prononcé en faveur du Le Groupe du PPE-DE insiste sur la nécessité de créer un climat favorable pour une solution
retrait des troupes turques et étrangères afin d’aboutir à une Chypre réunifiée respectant les globale à la question chypriote dans le cadre des Nations unies qui requiert une véritable volonté
principes et les valeurs de l’UE où Chypriotes turcs et grecs pourraient vivre en harmonie et en paix politique de la part de chacune des parties concernées.
pour profiter ensemble des bienfaits du pays.
III L’Union européenne: un partenaire clé pour favoriser
une paix sure et durable en méditerranée orientale
2008

2008
La région méditerranéenne connait aujourd’hui une évolution inquiétante: à la question
palestinienne et à la crise politique et humanitaire à Gaza s’est ajoutée l’inquiétant niveau de
déstabilisation atteint en Irak, les aspirations croissantes de l’Iran au rang de puissance nucléaire,
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


la guerre et l’instabilité politique au Liban, la prolifération du terrorisme et des armes et les
incertitudes en matière de sécurité énergétique.
Dans ce contexte incertain et très dangereux, la résolution du conflit au Moyen-Orient passe
par des garanties de sécurité pour Israël mais également pas l’existence d’un État palestinien
économiquement viable. La volonté d’aboutir à une solution existe du côté palestinien et israélien,
mais ces deux États sont trop faibles pour pouvoir l’imposer à leur classe politique.
La résolution du conflit au Moyen-Orient ne peut se faire uniquement sous l’égide des Nations
unies. L’UE, présente dans le Quartet, doit pouvoir jouer un rôle plus important, parce qu’elle
représente le seul acteur international qui soit considéré comme crédible par les parties au conflit.
Mais, jusqu’à présent, l’UE n’était pas préparée pour les tâches de construction, de préservation et
de renforcement de la paix, faute d’être dotée des institutions nécessaires pour mener sa politique
étrangère et parler d’une seule et même voix.
DE DROITE À GAUCHE:
Si l’UE est de loin le principal donateur dans la région, les efforts financiers qu’elle y déploie n’ont
Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, pas été accompagnés par une présence politique appropriée.
Othmar Karas, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE, Ioannis Kasoulides, MdPE,
L’entrée en vigueur du traité de Lisbonne devrait offrir de nouvelles opportunités et permettre à
ancien Ministre chypriote des affaires étrangères, Rodi Kratsa-Tsagaropoulou, MdPE,
l’UE de devenir un véritable acteur politique dans la région. Garantir la paix et la stabilité dans la
Vice-présidente du Parlement européen, responsable de l’Assemblée Parlementaire
région s’avère nécessaire et stratégique pour l’UE qui doit devenir à la fois un «key payer» et un
Euro- Méditerranéenne (APEM), Walid Fares, Membre du Bureau Politique du Parti Kataëb,
«key player».
Maroun Karam, Représentant des Maronites, Liban,
Elmar Brok, MdPE et Andreas Theofanous, Professeur, Université de Nicosie, Afin de contribuer efficacement à la résolution du conflit dans la région et à la promotion d’un
Directeur du Centre Chypriote pour les affaires européennes et internationales certain nombre d’objectifs, l’Union européenne devrait pouvoir inspirer et aussi coopérer avec les
autres acteurs dans la région (ONU, USA, Russie, Chine).
L’UE doit mieux définir ses intérêts et ses objectifs politiques. Elle a besoin d’une personnalité
comme le Ministre des Affaires Etrangères, afin de davantage coordonner la politique étrangère
des États membres.
124 125
La possibilité de régler la question, comme cela a été prévu à Annapolis, avant la fin de l’an 2008,
n’est pas réaliste; cela justifiera plus de temps et d’efforts. Un début de solution au conflit du
Moyen-Orient peut être trouvé dans la feuille de route du Quartet. Il convient d’offrir d’avantage
de garanties de sécurité à Israël. D’un autre côté, l’État palestinien ne sera économiquement viable
sans le lancement de programmes de développement économique et de projets en faveur des
PME, et sans la réduction des contrôles de sécurité aux frontières qui empêchent les déplacements
des travailleurs et des marchandises. Une économie «patchwork» ne peut exister.
Sans développement économique de la région, il n’y aura pas de perspective d’avenir pour les
citoyens et le risque existe que les prochaines élections de 2010 ne voient l’arrivée au pouvoir des
radicaux, ce qui entrainerait un total bouleversement.
Il est essentiel de soutenir, notamment, des programmes de développement socio-économiques et
la promotion des valeurs européennes de l’économie de marché, de tolérance, de liberté religieuse,
de croissance et de développement économique dans la région.

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen (2ème à La République de Chypre est à l’avant-poste de l’UE, dans la région Sud-est de la Méditerranée.
droite), (de gauche à droite) Panayiotis Demetriou, MdPE, Chef de la délégation chypriote En raison de cette proximité géographique, mais aussi grâce aux liens qu’elle a su développer de
du Groupe du PPE-DE, Nicos Anastasiades, Président du Rassemblement Démocratique longue date avec l’ensemble de ses pays voisins, Chypre se doit de jouer un rôle clé dans des
(DISY), Chypre, et Martin Kamp, Secrétaire général du Groupe du PPE-DE domaines politiques tels que le développement économique et social, la promotion de la paix et
la stabilité au Moyen-Orient.
III 17-18/04/2008:
Réunion du Bureau à Portorož, Slovenia
2008

2008
Conclusions
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Le Bureau du Groupe du PPE-DE qui s’est réuni à Portoroz (Slovénie) les 17 et 18 avril 2008, s’est
penché sur la question du renforcement de l’identité et des valeurs de l’Union européenne et sur
la réponse de l’Union européenne aux défis du changement climatique.

Les valeurs de l’Union europeenne:


renforcer l’identité et les valeurs européennes
L’Union européenne en tant que communauté de valeurs reste, au XXIème siècle, la voie
garantissant la paix, la liberté et la démocratie aux 492 millions de citoyens européens.
Les valeurs que défend aujourd’hui l’Union Européenne sont le résultat de l’histoire culturelle
de l’Europe. Après l’influence de l’Antiquité qui plaçait l’individu au centre des considérations
et du siècle des lumières qui exerça une influence décisive sur le développement européen, le
christianisme constitue une composante essentielle de l’identité européenne.
DE GAUCHE À DROITE: Fortement imprégnée de l’image chrétienne de l’Homme, l’Union européenne du XXIème siècle
se pose comme une communauté de valeurs guidée par le respect des droits de l’Homme, la
Alain Le Roy, Ambassadeur du gouvernement français pour l’initiative
tolérance, la responsabilité individuelle, la liberté, la subsidiarité et la solidarité.
‘Union pour la Méditerranée’, Ioannis Varvitsiotis, MdPE, Chef de la Délégation grecque
du Groupe du PPE-DE, Franck Debié, Directeur Général de la Fondation pour l’Innovation Notre famille politique a influencé considérablement ce développement historique.
politique, Abdl Ahad Gamal el Din, Chef de la commission parlementaire du Parti National
Démocratique (PND) à l’Assemblée du Peuple d’Egypte, et Panayiotis Demetriou, MdPE, Pourtant, dans une période caractérisée par le bien-être généralisé, les valeurs et l’éthique
Chef de la Délégation chypriote du Groupe du PPE-DE semblent s’éloigner des préoccupations quotidiennes de la société.
Il appartient aujourd’hui aux femmes et hommes politiques de redonner leur place aux valeurs et
aux convictions.
Le préambule du Traité de Lisbonne met l’accent sur les: « héritages culturels, religieux et
126 humanistes de l’Europe, à partir desquels se sont développées les valeurs universelles que 127
constituent les droits inviolables et inaliénables de la personne humaine, ainsi que la liberté, la
démocratie, l’égalité et l’État de droit».
De même, le “Manifeste de Rome”, adopté par le Congrès PPE à Rome les 30-31 mars 2006, stipule
que la famille PPE est unie par des valeurs et principes communs: « la dignité de la personne
humaine, la liberté et la responsabilité, l’égalité fondamentale, la justice, la subsidiarité et la
solidarité ». Ces valeurs sont communes aux sociétés des Etats membres, lesquelles se fondent
sur le pluralisme démocratique, l’Etat de droit, la non-discrimination, la tolérance et la propriété
privée, sur base de l’économie sociale de marché.
Pour le Groupe du PPE-DE, ses valeurs sont indissociables les unes des autres. Ces valeurs
universelles ont permis à l’Europe de se construire. L’Union européenne se doit de les défendre au
risque de perdre son identité.
Le Groupe du PPE-DE qui a été le principal acteur de l’élaboration de la Charte des droits
fondamentaux se réjouit de sa signature et de son entrée en vigueur.
Si les Etats-Unis ont une culture qui se fonde sur les mêmes valeurs universelles, ils mettent
davantage l’accent sur la notion de liberté, alors que l’Union européenne, elle, accorde davantage
d’importance à la notion de dignité humaine.
Dieu ayant créé l’Homme à son image, il en découle que chaque être humain possède une dignité
inviolable.
III
Pour le Groupe du PPE-DE, le principe suivant lequel l’Homme est une valeur en soi doit
notamment gouverner le débat sur le bien fondé de la bioéthique.
La réponse du dialogue interculturel aux grandes priorités
stratégiques de l’Union européenne
Le Groupe du PPE-DE défend la position centrale de l’individu, contrairement aux doctrines
2008

2008
communiste et national-socialiste pour lesquelles, l’individu ne joue qu’un rôle secondaire, la
priorité étant accordée à la classe ou à la race en tant que collectifs. Reconnaissant la valeur intrinsèque de la Charte des droits fondamentaux, le Groupe du PPE-DE
réaffirme son attachement politique au principe fondateur de l’UE « unis dans la diversité «.
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Face aux nouvelles tendances de la vie socioculturelle dans le monde occidental, le Groupe du PPE-
DE s’inspire profondément de ces valeurs et traditions, qui comprennent également le respect de De la pluralité émane le dialogue: dialogue entre les cultures et les religions, basé sur le respect, la
la famille, des minorités et des religions. compréhension et la volonté d’appréhender et de reconnaitre l’Autre.
Pour le Groupe du PPE-DE la défense de la famille, en tant que groupe qui permet l’apprentissage Les valeurs essentielles que sont la liberté, la responsabilité, la tolérance alimentent ce dialogue:»
des valeurs essentielles, est un élément clef de la vie sociétale. Sans défendre la famille, il est la tolérance est l’âme de l’Europe « a dit récemment la chancelière Angela MERKEL.
impossible de défendre réellement les valeurs.
Pour le Groupe du PPE-DE, le dialogue entre les cultures constitue une condition préalable à la
En période de crise sociale, l’Europe se doit de défendre la solidarité: la solidarité doit devenir le mise en œuvre de ses priorités politiques: il induit une responsabilité éthique et contribue à la prise
ciment de la société européenne: solidarité envers les pays et les régions européennes les moins de conscience de l’identité européenne.
développées; solidarité envers les régions les plus pauvres du monde; mais, également, dans le
cadre d’une société vieillissante, solidarité entre les générations. Il est indispensable de concrétiser les valeurs dans le quotidien: l’UE est mûre pour s’attacher à «
l’union des peuples européens « que déjà les pères fondateurs appelaient de leurs vœux.
L’Union doit prouver, au-delà de ses frontières, qu’elle s’engage réellement pour protéger les
valeurs humanistes.Les valeurs que défend l’Union européenne et qui sont chères à notre famille A l’heure ou l’UE prône la société de la connaissance, les valeurs immatérielles, la culture et la
politique, notamment le respect de la démocratie et les droits de l’Homme s’appuient sur un spiritualité, responsabilisent davantage les citoyens face à leurs choix.
engagement moral et éthique. Le dialogue interculturel est un élément de l`intégration tant au niveau européen que national ou
Malheureusement le décalage entre la déclaration d’intention, la rhétorique et la pratique reste local. Il est un facteur fondamental d`une citoyenneté active et responsable.
grand en matière de politique étrangère et la difficulté de concilier les intérêts et les valeurs est L’UE se doit d’être le chef de file de la solidarité et du respect des cultures.
souvent manifeste.
Au delà du partage d’un passé commun, c’est davantage la conscience de partager un futur
Le Groupe du PPE-DE s’est toujours employé à ce que cet écart soit moindre. Nous avons dénoncé commun qui doit être le moteur de l’action politique.
sans relâche les violations les plus flagrantes aux droits de l’Homme et avons incité l’Union
européenne à utiliser les instruments en sa possession pour promouvoir la liberté et le respect de Conscient que le « XXIème siècle devra réintégrer les dieux « et, à l’heure où l’Orient et l’Occident
l’individu dans le monde. La démocratie, la liberté individuelle, les droits de l’Homme, le droit des cohabitent ensemble en Europe, nous nous devons de construire les instruments afin de maintenir
minorités, le droit de pratiquer sa religion, comme celui de ne pas en avoir et l’état de droit sont la paix sociale pour le prochain millénaire.
pour nous des objectifs en soi.
Le dialogue intra-culturel et intra-religieux est postérieur au dialogue inter-culturel et inter-religieux.
Valeurs et intérêts se rejoignent sur le long terme: il faut refuser l’opposition stérile entre réalisme Ce dialogue permet aux liens (familiaux, religieux, politiques ou culturels) qui unissent les individus
128 et idéalisme. L’histoire montre que le sacrifice aux valeurs au nom de l’intérêt à court terme ou de se maintenir: la tolérance pourrait être dépassée et ce, pour tendre à l’acceptation de l’Autre. 129
d’une stabilité d’apparence n’engendre que frustration, désespoir et violence.
Si le Groupe du PPE -DE s’engage résolument à ce que cette année du dialogue inter-culturel
Ce n’est pas parce que la Chine et la Russie sont de grandes puissances que l’on doit s’interdire soit ponctuée d’actions et d’initiatives qui s’ancrent dans le quotidien, il tient à en définir et
de dénoncer les violations des droits de l’Homme qui y sont commises.En matière de politique promouvoir le cadre, les valeurs et la nature afin d’en assurer la continuité et ce, dans le respect
étrangère, L’Union européenne ne doit pas privilégier la protection de ses intérêts à la défense de du pluralisme.
la morale et des valeurs.
Dans sa stratégie internationale, l’Europe établit un lien indissociable entre la démocratie et la
construction européenne. L’adhésion est conditionnée au respect des critères de Copenhague,
portant notamment sur la démocratie et le respect des droits de l’Homme et des minorités.
En matière de respect du droit des minorités, force est pourtant de remarquer que cette exigence
contraignante pour les nouveaux Etats membres n’est pas exigée aux anciens Etats membres.
Le Groupe du PPE-DE regrette cette politique du « deux poids -deux mesures « et se prononce
en faveur d’une agence européenne pour les droits fondamentaux qui bénéficie d’une meilleure
coopération au sein de l’Union européenne pour protéger ces droits.
La question des minorités et notamment la question du droit des Roms, ne devrait pas être
abordée uniquement au niveau local. Les 167 minorités en Europe, mériteraient l’instauration
d’une véritable politique commune en la matière.
III
Répondre au changement climatique Gérer les stratégies et les options en matière
S’adapter au changement climatique: la réponse de l’UE de changement climatique
2008

2008
Le changement climatique est sans aucun doute l’un des défis les plus importants auxquels doit Les effets et les impacts du changement climatique doivent être minutieusement étudiés afin de
faire face l’Humanité. La transition vers une société «faible en carbone» n’est pas seulement un mettre en place les stratégies et dégager les options les plus efficaces pour y répondre.
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


problème d’environnement mais également un problème de développement.
Ces problèmes réels appellent des solutions réelles. L’avenir de la planète n’est pas le monopole
La lutte contre le changement climatique est aussi une question d’éthique et de morale car les plus des Verts. Laisser le dossier politique des questions environnementales à la seule appréciation
touchés seront les plus vulnérables qui contribuent le moins au réchauffement de la planète. des Verts et de la Gauche ne ferait qu’empirer la situation. L’approche bureaucratique fondée sur
la pénurie et les limitations n’est pas la seule alternative. Il convient de passer d’une approche
L’année 2007 a été particulièrement remarquable dans ce domaine. L’influence du rapport Stern dogmatique à une approche fondée sur le pragmatisme.
sur les Effets Economiques du Changement climatique ainsi que la publication du rapport du
GIEC ont placés l’influence de l’Homme au centre du débat et ont mis en exergue le fait que les Il appartient donc au Groupe du PPE-DE d’aborder ces défis en privilégiant une approche
coûts de mise en place d’actions d’atténuation appropriées restaient inférieurs aux conséquences équilibrée qui tienne compte des exigences environnementales, mais également des impératifs
économiques d’un manque d’actions. liés à la protection du secteur industriel et des mécanismes des marchés, en gardant à l’esprit la
défense de l’emploi et les risques de dépendance énergétique.
Après la Conférence de Bali qui s’est tenue en décembre dernier, il est maintenant nécessaire de
poursuivre le chemin en parvenant à un accord lors de la Conférence de Copenhague en décembre Nous devons tenir compte des évaluations apportées par les scientifiques en matière de
2009. changement climatique, afin de respecter l’environnement et apporter des solutions concrètes
pour répondre efficacement et de façon soutenable aux défis liés au changement climatique.
Pour cela tous les pays doivent être associés, les Etats Unis et l’Union Européenne mais aussi les
pays émergents et les pays en voie de développement. L’énergie étant le moteur de l’économie, il faut donc assurer une durabilité dans la production
et une fiabilité de l’approvisionnement. Mais comment rationaliser la consommation d’énergie ?
Nos sociétés font face à un double défi: d’un côté, les sévères effets du changement climatique Là est le défi. La recherche de nouvelles technologies passe par la formation de chercheurs afin
ne peuvent être combattus que par des réductions drastiques des émissions de Gaz à effet de de permettre d’atteindre l’objectif 20/20/20.(Réduction de 20 % des émissions de carbone par
serre, de l’autre, le changement climatique étant déjà une réalité, le besoin de mettre en place rapport au taux de 1990 et utilisation de 20 % d’énergies renouvelables en 2020)
des mesures d’adaptation qui en limitent les conséquences est une évidence. Une action dans ce
domaine est devenue un complément incontournable et inévitable à la politique d’atténuation. Il convient d’identifier les questions encore en suspens sur le paquet Energie/Climat présenté par
la Commission Européenne le 23 Janvier. Le PIB constitue-t-il un critère de répartition des tâches?
Une approche européenne est nécessaire afin d’assurer une coordination et une efficacité des Quels sont les critères durables à appliquer aux biocarburants ? Qu’en est-il des émissions per
politiques de lutte contre le changement climatique. Les actions d’adaptation et d’atténuation capita; qu’en est-il des fuites de carbone ?
doivent suivre une même logique et leur accorder la même importance.
La réduction et la gestion des émissions de gaz à effet de serre doit être l’objectif essentiel de toutes
En raison de leur complexité et de leur manque de prévisibilité, il est très difficile d’évaluer les coûts les politiques. Néanmoins, afin que les objectifs ambitieux de la Commission soit réalisables, le
et bénéfices des politiques liées au changement climatique. Groupe du PPE-DE insiste sur la nécessité d’éviter de trop imposer au secteur industriel et de tenir
130 compte du contexte international.
131
Le budget actuel de l’Union Européenne n’a ni une approche intégrée ni une ligne budgétaire
clairement définie. En ce sens, il serait intéressant de conduire une réflexion sur les moyens Dans le domaine de l’efficacité énergétique, il existe en Europe un paradoxe entre le large potentiel
financiers à mettre à disposition et comment arriver à donner une meilleure visibilité aux actions d’efficacité énergétique lié aux nouvelles technologies qui existe actuellement et qui peut encore
entreprises par l’Union Européenne. être amélioré, et le fait que, malgré le Livre Vert de la Commission et le plan d’action d’ici 2020, les
C’est pourquoi, le PPE-DE souhaite que la Commission procède à une analyse des instruments résultats sont encore décevants. Les actions dans ces domaines doivent être intensifiées.
financiers et de leur utilisation dans l’application des mesures d’adaptation au changement Le Groupe du PPE-DE reconnaît le rôle des énergies renouvelables. Le piégeage du carbone et le
climatique et ceci dans le cadre de leur champ d’application original. nucléaire pourraient également être unes des clefs du problème.
L’adaptation au changement climatique constituant un défi global, il faut également soulever la Dans le cadre des échanges de quotas d’émissions (ETS), l’objectif majeur devra porter sur
dimension extérieure des mesures d’adaptation. la conclusion d’un bon accord international en décembre 2009 lors de la Conférence de
Dans ce contexte, le PPE-DE considère qu’il est important que l’accent soit mis sur les plus pauvres Copenhague.
et les plus vulnérables. Le Groupe du PPE-DE considère que l’Union européenne et les USA, les deux principaux blocs
Par ailleurs, un type d’économie faible en carbone pourrait créer de nouveaux emplois. L’option économiques du monde, devraient se mettre d’accord sur une gestion efficace du carbone, tout
contraire conduirait à menacer la sécurité internationale avec l’afflux vers l’Europe de «réfugiés en travaillant ensemble à la mise en place d’une économie pauvre en émission de gaz à effet de
climatiques». serre.
Le secteur des transports est un important facteur de pollution de l’air. Dans la perspective
d’une approche environnementaliste, l’attention doit porter sur la poursuite de la réduction des
émissions et de la consommation énergétique des véhicules. Les efforts devront également porter
sur la qualité des routes et sur la gestion du trafic.
III
La politique de transport doit respecter 4 principes essentiels au développement durable: coût-
efficacité, société, environnement et éthique. On ne peut renvoyer le problème aux générations
futures. Il faut mettre en place un système de transport durable qui couvre toutes les modalités
de transport. Dans cet esprit, Galileo est le défi technologique le plus ambitieux de l’Union
2008

2008
Européenne. Il faut encourager la fabrication de «véhicules verts « ce qui permettrait une réduction
de leur coût actuel.
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


L’augmentation du trafic aérien et le développement des compagnies «low-cost» aggravent les
effets négatifs sur l’environnement, c’est pourquoi le transport aérien devrait figurer dans la
directive sur l’ETS (Emissions Trading Scheme).
Dans le domaine agricole, le changement climatique a un impact important sur le caractère des
productions végétales et animales. L’Union européenne devra adopter des politiques nouvelles
pour aider le monde rural à s’adapter à ces nouveaux défis.
Le bilan de la santé de la PAC et les propositions législatives de la Commission devront mettre
l’accent sur la formation, la recherche, le lancement de nouvelles technologies, le renforcement de
la capacité sectorielle et le renforcement de la coopération internationale. L’objectif devra être de
favoriser une augmentation de la production agricole européenne afin de préserver l’indépendance
alimentaire de l’UE et de faire face aux risques de pénurie alimentaire mondiale.
Le domaine de la santé, doit également être mis au centre du débat sur les impacts du changement
climatique.
A côté de la gestion des effets directs (tempêtes, cyclones, inondations), il conviendra de prévoir
DE GAUCHE À DROITE:
des stratégies de gestion des effets indirects du réchauffement climatique qui, à long terme,
donneront lieu à des évolutions des systèmes écologiques aux nombreuses conséquences Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,
(nouvelle répartition des insectes tropicaux qui divulguent des maladies, diffusion des pollens, Andrej Bajuk, Président du Parti Chrétien Populaire - Nouvelle Slovénie,
multiplication des vecteurs viraux qui survivent aux hivers de plus en plus doux, généralisation de et Martin Kamp, Secrétaire général du Groupe du PPE-DE
la vague de chaleur de 2003 qui a entrainé directement la mort de 70 OOO personnes etc.).
Il est déjà possible de mesurer les effets actuels et de prévoir les impacts futurs du changement
climatique sur la santé. Une récente étude estime à 200.000 par ans les morts supplémentaires
d’ici 2030 dues au réchauffement climatique.
L’Europe et le monde entier devront faire face à de nombreux nouveaux défis en matière de santé.
Si la politique de la santé relève de la compétence des Etats membres, l’impact du changement
132 climatique ne pourra être traité que par l’Europe ou la communauté internationale. 133
Le Groupe du PPE-DE prend la menace du changement climatique très au sérieux et souhaite y
répondre de façon pragmatique.
Il n’est pas possible de respecter la planète sans respecter le message des scientifiques. Ce
n’est qu’en tenant compte de la science que nous pourrons être sûrs d’accomplir notre rôle de
politiciens efficaces et pragmatiques.
C’est dans cet esprit que le Groupe du PPE-DE s’engage à être un acteur clé dans la lutte contre le
changement climatique en tant que facteur de stabilité à l’échelle mondiale.

DE GAUCHE À DROITE:

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,


Martin Kamp, Secrétaire général du Groupe du PPE-DE, Andrej Bajuk, Président du Parti
Chrétien Populaire - Nouvelle Slovénie, Mihael Brejc, MdPE, Chef de la délégation slovène
du Groupe du PPE DE, et Ljudmila Novak, MdPE
III 2. Journées d’étude
02-04/07/2008:
2008

2008
Journées d’études du Groupe à Paris, France
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Conclusions

Ouverture des journées d’étude du Groupe du PPE-DE


«Nos journées d´études sont consacrées à la construction d´une Europe qui protège sans être
protectionniste, qui est fière de son modèle de société sans être arrogante, et qui pense au bien-
être de tous, surtout les plus démunis, sans renoncer aux réformes qui la rendront plus forte
dans le monde», a souligné M. Joseph Daul, MdPE, Président du plus grand groupe politique au
Parlement européen en accueillant à Paris ses députés.
Le Président Daul a mis l´accent sur les valeurs humanistes du centre et du centre-droit, comme
la liberté et le sens de la responsabilité. Il a notamment vanté le courage politique qui consiste à
tenir un discours de vérité aux citoyens, surtout face à des défis majeurs, et à mener des réformes
profondes quand cela s’avère nécessaire.
DE DROITE À GAUCHE: «Le Groupe du PPE-DE a confiance dans la capacité et dans la créativité de chaque individu. Nous
Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, faisons le choix du mouvement et de la réforme qui reflètent notre engagement à servir nos pays
Andrej Bajuk, Président du Parti Chrétien Populaire - Nouvelle Slovénie, et l’Europe», a conclu M. Daul.
et Mihael Brejc, MdPE, Chef de la délégation slovène du Groupe du PPE-DE M. Patrick Devedjian, secrétaire général de l´UMP, a salué la venue du Groupe du PPE-DE dans
la capitale française 24 heures après le début de la présidence française de l´UE. «Votre choix est
un symbole très fort et ce choix nous honore – nous sentons la nécessité d’une présidence forte»,
a dit M. Devedjian.
Celui-ci a mis en avant les élections européennes en 2009, qui nécessitent le travail coordonné
du Groupe du PPE-DE au Parlement européen et du parti européen PPE. «Il est capital d´offrir un
choix européen et de faire naître une conscience politique transnationale. Cette fois-ci, l´UMP ne
134 demandera pas aux citoyens de voter UMP, mais l´UMP demandera aux citoyens de voter pour le 135
PPE», a conclu M. Devedjian.
Mme Margie Sudre, MdPE, Présidente de la délégation française du Groupe du PPE-DE, souhaite
que le processus de ratification du traité de Lisbonne soit mené à terme. «L´Europe est une
chance pour tous. Pour convaincre nos concitoyens, il faut apporter des solutions concrètes
dans les domaines qui les préoccupent. Nos valeurs et notre programme sont les réponses à ces
préoccupations», a déclaré Mme Sudre.
M. Alain Lamassoure, MdPE, secrétaire national de l´UMP chargé de l´Europe, a souligné
l´importance des échéances en 2009, qui se dérouleront selon un scénario inédit. «Au moment
où les leaders des trois institutions européennes (Commission, Conseil, Parlement) sont issus
du PPE, et dans l´hypothèse que le traité de Lisbonne s´applique le plus vite possible, malgré
les obstacles que nous connaissons, les élections européennes auront pour la première fois un
enjeu réel. Nous, le PPE, nous nous donnons un objectif: nous proposerons un candidat pour le
poste de Président de la Commission lors d’un congrès au mois d’avril prochain. Si nous sommes
majoritaires aux élections européennes, nous allons dire à l´avance aux citoyens qui trouvera notre
soutien pour les plus hautes fonctions européennes, et nous leur expliquerons quel programme
législatif sera appliqué. Nous allons gagner ce temps fort de l’Union européenne», a conclu M.
Lamassoure.
III
L’UE doit se doter d’un rôle politique dans la lutte M. Peter Boot, directeur de l’Office de coopération à long terme et d’analyse politique de l’Agence
internationale de l’énergie, a ajouté qu’une augmentation de 55 % de la consommation énergétique
contre le terrorisme était à prévoir, dont 84 % seraient constitués de carburants fossiles. Il a dès lors appelé à adopter
une stratégie intégrée en matière de réduction de la consommation énergétique, ainsi qu’à recourir
2008

2008
Le MdPE Jaime Mayor Oreja, Vice-président du PPE-DE, a appelé les institutions européennes à à des sources d’énergie renouvelable, à l’énergie nucléaire et au charbon propre pour la production
se doter d’un rôle politique dans la lutte contre le terrorisme parce que «si les Européens ne se énergétique.
sentent pas protégés, ils ne croiront pas en l’Europe».
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


M. Gunnar Hökmark, MdPE et Vice-président du Groupe du PPE-DE, a souligné l’importance
«Combien d’attentats terroristes devrons-nous subir avant de conférer un rôle aux institutions d’une telle stratégie intégrée qui inclurait explicitement le recours à l’énergie nucléaire et la création
européennes dans la lutte contre le terrorisme?», a-t-il demandé lors de la première séance des d’un marché interne fonctionnel de l’énergie. Le député suédois a également rejeté les demandes
journées d’étude du PPE-DE à Paris, consacrée à ce thème. Selon lui, l’UE doit jouer un rôle de plus en plus répandues d’accroître la production de pétrole afin de réduire les prix, ce qui
dans l’échange d’informations et de renseignements, ainsi que dans la coopération policière et entraînerait automatiquement une augmentation des émissions de CO2.
judiciaire, afin de montrer aux Européens que «nous nous chargeons de leur sécurité et nous
prenons des mesures contre l’une des principales menaces qui pourraient ruiner leur vie», a Mme Angelika Niebler, MdPE, a déclaré que le potentiel d’augmentation de l’efficacité énergétique
déclaré le Vice-président du PPE-DE. et de réduction de la consommation énergétique doit être pleinement mis à profit. Cela impliquerait
des efforts supplémentaires dans le secteur de la recherche et du développement, pour 2,4
M. Jaime Mayor Oreja a expliqué que la lutte contre le terrorisme implique de combattre milliards d’euros actuellement. La députée allemande a insisté sur l’importance pour le monde
une organisation «dotée d’un projet politique pervers et d’un soutien social plus ou moins politique de ne pas sur-réglementer les marchés et les citoyens. Il convient plutôt de trouver un
considérable» et que «nous devons lutter avec tous les moyens légaux dont nous disposons». Il a juste équilibre entre les recommandations et les réglementations du secteur de l’énergie.
ajouté que nous ne devions pas avoir peur de nommer les terroristes: «Si nous déclarons que les
terroristes jihadistes sont la principale menace à laquelle nous devons faire face, cela ne veut pas Dans ses Conclusions, Mme Eija Riitta Korhola, MdPE finlandaise et membre de la commission
pour autant dire que nous nous en prenons à l’islam», a-t-il déclaré. temporaire sur le changement climatique, a déclaré que, en l’absence des instruments financiers
nécessaires, une énergie propre, indépendante et compétitive ne pourrait fonctionner. Le système
Cet avis a été partagé par plusieurs députés du PPE-DE qui prenaient part au débat. L’eurodéputé communautaire d’échange de quotas d’émission, qui fait actuellement l’objet d’une révision, doit
britannique Timothy Kirkhope a ainsi déclaré qu’un attentant terroriste commis dans n’importe par conséquent compenser les besoins de la lutte contre le changement climatique par les besoins
quel pays de l’UE devait être considéré comme une attaque contre tous les membres, de sorte en termes d’emploi afin d’éviter que le principe du «pollueur-payeur» ne se transforme en principe
que «en définitive, nous devons partager nos informations pour combattre les terroristes». du «pollueur-gagneur» à l’extérieur de l’UE.
L’eurodéputé Hubert Pirker a appelé à la création d’une base juridique dans les traités qui
exigerait la collaboration de tous et la mise en commun des renseignements disponibles. Enfin,
l’eurodéputé Agustín Díaz de Mera a souligné la perte de temps et d’efforts résultant des «cinq La flambée des prix de l’alimentaire – une responsabilité
ou six structures différentes, dotées chacune de ses compétences, dont disposent les institutions
européennes pour combattre le terrorisme» parce qu’«elles rivalisent l’une avec l’autre plutôt que
mondiale pour l’Europe
de partager leurs informations». La troisième et dernière journée des journées d’étude du PPE-DE à Paris a été consacrée à la
József Szájer, MdPE et Vice-président du PPE-DE, a clos le débat en déclarant que le Groupe du sécurité alimentaire et à la sécurité de l’approvisionnement alimentaire. M. Joseph Daul, Président
PPE-DE devait œuvrer afin de respecter l’équilibre entre liberté et sécurité, ce qui n’est pas le du Groupe du PPE-DE, a présidé le débat. M. Michel Barnier, ministre français de l’agriculture et
136 cas des autres groupes politiques, et d’agir en n’oubliant jamais que la lutte contre le terrorisme de la pêche, a lancé la discussion par une présentation des priorités de la présidence française du 137
implique de protéger les valeurs en lesquelles nous croyons. Conseil de l’Union européenne dans le domaine de l’agriculture et de la production alimentaire.
M. Barnier a souligné la nécessité d’inscrire l’agriculture plus haut sur l’agenda politique: l’Union
M. Walid Phares, de la Fondation européenne pour la démocratie, M. William Shapcott, directeur européenne, qui par le passé pouvait se contenter d’être autosuffisante, doit désormais jouer un
du Centre de situation conjoint du Conseil de l’Union européenne, et le coordinateur de la lutte plus grand rôle dans l’approvisionnement alimentaire mondial.
contre le terrorisme de l’UE, Gilles de Kerchove, ont également pris la parole lors de cette séance,
abordant divers aspects de la lutte contre le terrorisme. Les pays en développement doivent à leur tour s’écarter d’une production axée sur l’exportation,
au profit d’une production destinée à leur consommation nationale et à l’exportation. Selon M.
Barnier, il convient de créer deux instruments pour accroître les investissements dans l’agriculture.
Une politique énergétique cohérente pour l’Europe Le premier outil est un groupe de discussion politique de haut niveau qui aborderait les défis
rencontrés par l’approvisionnement alimentaire et énergétique. Ce groupe de discussion mondial
Le Groupe du PPE-DE a discuté les opportunités et défis pendants pour une stratégie serait composé de représentants de la Banque mondiale, de l’UE et de l’Organisation des Nations
communautaire de l’énergie, sous la présidence de M. Hartmut Nassauer, MdPE (CDU/D) et Vice- unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Ensuite, M. Barnier a annoncé qu’il tentera, au
président du Groupe du PPE-DE, lors de ses journées d’étude à Paris. cours de la présidence française et en collaboration avec la Commission européenne, d’instaurer
Le Dr Hans Joachim Schellnhuber, directeur de l’Institut de Potsdam de recherche sur l’impact une coopération agricole régionale dans les pays en développement: «Les pays d’Afrique et
climatique, a critiqué un éventuel statu quo en matière de politique énergétique, qui pourrait d’Amérique du sud ne peuvent être laissés à leur sort dans leur lutte contre les effets de la
entraîner un réchauffement mondial pouvant atteindre cinq degrés Celsius avant la fin du siècle. mondialisation. Renforcer la coopération est essentiel dans un monde mondialisé», a déclaré M.
En d’autres termes, les précipitations et inondations seraient plus fréquentes dans le nord de Barnier.
l’Europe, la désertification du sud de l’Europe s’accélérerait, etc. Il en résulterait également une Franz Fischler, Président de la fondation RISE (Rural Investment Support for Europe) et ancien
perte mondiale pouvant atteindre 40 % du PIB mondial si la politique mondiale en matière commissaire européen chargé de l’agriculture, du développement rural et de la pêche, a mis
d’énergie n’était pas revue. la question de l’approvisionnement alimentaire en rapport avec la lutte contre le changement
III
climatique. M. Fischler a souligné que la migration dans les pays en développement, où la
population est de plus en plus âgée et où un milliard de personnes quitteront les zones rurales
pour les villes dans les années à venir, exerce une pression supplémentaire pour que l’Europe
contribue à la production alimentaire mondiale: «L’Europe a une responsabilité mondiale en ce
2008

2008
qui concerne les défis alimentaires et climatiques. Si nous souhaitons atteindre notre objectif
d’augmentation de 50 % de la production alimentaire dans les 20 prochaines années, les pays
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


développés doivent contribuer d’une manière significative à la production alimentaire.»
M. Hafez Ghanem, sous-directeur du département du développement économique et social de la
FAO, a insisté sur le fait que les prix en forte hausse de l’alimentation ne vont pas diminuer. La
demande de produits alimentaires ne fera que s’accroître ces prochaines années, et l’on estime
que 50 autres millions de personnes connaîtront des problèmes d’approvisionnement alimentaire.
M. Ghanem a déclaré qu’une action internationale urgente est nécessaire afin d’accroître les
investissements dans l’agriculture dans les pays en développement et de coordonner les politiques
alimentaires et agricoles.
Mme Mathilde Lemoine, directrice des études économiques d’HSBC France, a traité du rôle que
joue la spéculation dans la flambée des prix. L’augmentation des liquidités a fortement influencé
la demande mondiale de matières premières agricoles, parallèlement à la faiblesse du dollar qui
a contribué à la hausse des prix des matières premières et du pétrole. La question essentielle
à laquelle l’Europe doit apporter une solution, selon Mme Lemoine, c’est de trouver un moyen
de mettre un terme à la spéculation sur les prix alimentaires sans pour autant mettre en danger
l’approvisionnement alimentaire.
Dans le débat qui a suivi, plusieurs MdPE ont souligné la nécessité d’une réforme radicale de la
politique agricole commune: plutôt que de décourager la production, il est maintenant nécessaire
de favoriser la production agricole, par le biais d’incitations. M. Michel Barnier a conclu en
déclarant que la crise actuelle doit servir d’opportunité pour revoir le modèle énergétique de la Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,
production agricole: les agriculteurs doivent délaisser le pétrole au profit de sources d’énergie avec Nicolas Sarkozy, Président de la République française et Président en exercice
alternatives. Pour M. Barnier, les biocarburants tant décriés ont leur place dans le mélange du Conseil européen
énergétique, mais la production.

138 139

Discours du Président de la République française Nicolas Sarkozy


© Service photo Elysée - Photographe Arnaud Roiné
III
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


DE GAUCHE À DROITE: Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen
(4ème à droite), (de droite à gauche) Jaime Mayor Oreja, MdPE, Vice-président
Patrick Devedjian, Secrétaire général de l’UMP, Margie Sudre, MdPE, Présidente
du Groupe du PPE-DE, John Biesmans, Secrétaire général adjoint du Groupe du PPE-DE,
de la Délégation française du Groupe du PPE-DE, Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe
Martin Kamp, Secrétaire général du Groupe du PPE-DE,
du PPE-DE, Martin Kamp, Secrétaire général du Groupe du PPE-DE,
Margie Sudre, MdPE, Présidente de la Délégation française du Groupe du PPE-DE,
et John Biesmans, Secrétaire général adjoint du Groupe du PPE-DE
Patrick Devedjian, Secrétaire général de l’UMP, Alain Lamassoure, MdPE,
et Gilles de Kerchove, Coordinateur anti-terroriste de l’UE

140 141

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen


(2ème à droite), (de gauche à droite) Franz Fischler, Président de la Fondation RISE
(Rural Investment Support for Europe) et ancien Commissaire européen à l’Agriculture
et au Développement rural, Michel Barnier, Ministre français de l’Agriculture et de la Pêche,
et Martin Kamp, Secrétaire général du Groupe du PPE-DE
III 3. Autres reunions
22/01/2008:
2008

2008
Le Président du Groupe du PPE-DE en Bulgarie
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Gunnar Hökmark, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen
(orateur), (de gauche à droite) Eija-Riitta Korhola, MdPE, Angelika Niebler, MdPE,
Présidente de la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie du PE,
Pieter Boot, Directeur coopération à long terme et analyse des politiques - Agence
Internationale de l’Energie, Hans Joachim Schellnhuber, Directeur de l’Institut de recherche Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen
sur les impacts du changement climatique de Potsdam (PIK), Hartmut Nassauer, MdPE, (3ème à gauche, avec interprète), de gauche à droite: Martin Kamp, Secrétaire général
Vice-président du Groupe du PPE-DE, et Miguel Papi-Boucher, Secrétaire général adjoint du Groupe du PPE-DE, Rumania Jeleva, MdPE, Chef de la Délégation bulgare
du Groupe du PPE-DE du Groupe du PPE-DE, Dimitar Nikolov, Maire de Bourgas, Dimitar Boichev, GERB
et Nikolay Grozev, Maire de Nova Zagora

142 143

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen (à gauche),


et Boyko Borissov, Maire de Sofia, pour l’inauguration officielle du Centre européen
d’information à Sofia
III
24-25/01/2008:
La Présidence du Groupe du PPE-DE
à Ljubljana, Slovènie
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Au terme d’une rencontre à Ljubljana avec Janez Janša, Premier Ministre slovène et Président en
exercice du Conseil de l’Union, et plusieurs de ses ministres, la Présidence du Groupe du PPE-DE
a estimé que le paquet énergie/climat, qui va dans la bonne direction, doit être lié à la stratégie
de croissance et d’innovation de l’Europe (stratégie de Lisbonne) afin de lui donner une nouvelle
dynamique.
Pour Joseph Daul, Président du Groupe du PPE-DE, «ce paquet doit être adopté avant la fin du
mandat actuel du Parlement européen et de la Commission, au terme de son examen et de sa
réécriture par le Parlement et le Conseil. Ce processus devra être accompagné de négociations très
serrées avec les partenaires de l’Europe dans le monde, de sorte que l’Union voie ses efforts contre
le réchauffement climatique partagés par ses partenaires commerciaux et que sa main d’oeuvre
ne soit pas sacrifiée».
Les échanges entre la Présidence slovène et la Présidence du Groupe le plus influent au Parlement
européen, ont également porté sur la ratification du traité réformateur, chacun souhaitant que le
plus de pays possible ratifient dans les six premiers mois de l’année afin de créer l’élan nécessaire
et de permettre à l’Europe de se consacrer à la situation économique actuelle très difficile et à son
indispensable accompagnement social.
Les débats ont bien sûr également porté sur la situation dans les Balkans occidentaux et en
particulier sur l’attitude de l’Union dans la gestion du dossier du Kosovo.
Enfin, Joseph Daul a très fortement soutenu l’objectif de la Ministre slovène de la santé, Mme
Kukovič, en faveur d’une politique ambitieuse de la prévention du cancer, sachant que tous les
Européens ne sont pas égaux devant le traitement de cette maladie. «Notre Groupe soutiendra la
Slovénie dans sa volonté de créer des centres européens d’excellence afin de combler les retards DE GAUCHE À DROITE:
dont nous souffrons par rapport aux Etats-Unis notamment. Nous demandons aussi que la
Commission Barroso présente au plus vite ses propositions dans le domaine de la santé afin qu’un Joseph Daul, Président du Groupe du PPE-DE et Janez Janša, Premier Ministre slovène
véritable débat public s’engage en Europe sur cette question très concrète.» et Président en exercice du Conseil de l’Union
144 145
III
06/02/2008:
La Présidence du Groupe du PPE-DE
en visite au Moyen Orient
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Moyen-Orient: renforcer la position politique du centre modéré et favoriser des gestes concrets
de réconciliation «Le Groupe du PPE-DE au Parlement européen est venu en Israël et dans
les territoires palestiniens porteur de deux messages: nous devons aider les partis modérés à
convaincre la population de faire la paix, malgré les grands problèmes sociaux, économiques et
sécuritaires, et, pour ce faire, les deux camps doivent effectuer des gestes concrets de réconciliation
afin que le processus d’Annapolis ait une réelle chance de réussir», a déclaré Joseph Daul, député
européen et Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, à l’occasion d’une visite de
trois jours à Jérusalem et en Cisjordanie.
La délégation, dirigée par le Président Joseph Daul, s’est entretenue à Jérusalem avec des députés
israéliens appartenant aux partis modérés, notamment au parti Kadima du Premier ministre
Olmert, et a adopté avec eux une décision de principe portant sur la conclusion d’un accord
d’assistance politique et de coopération mutuelle.
DE GAUCHE À DROITE:
«Dans une région où l’insécurité et les frustrations dues aux grandes difficultés économiques
et sociales font le jeu des partis extrémistes, le devoir de notre famille politique, la plus grande Shimon Peres, Président de l’Etat d’Israël, Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe
d’Europe, est d’apporter aux partis modérés du centre et du centre-droit autant d’aide politique du PPE-DE au Parlement européen, Antoine Ripoll, Porte-parole du Président Daul,
et organisationnelle que nécessaire. Ces partis ont fait le seul choix politique valable: celui du Rodi Kratsa-Tsagaropoulou, MdPE, Vice-présidente du Parlement européen, responsable
dialogue et de la paix. C’est un choix courageux, mais difficile du point de vue électoral. pour l’Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne, et Tokia Saïfi, MdPE, Présidente
de la Commission politique, de sécurité et des Droits de l’Homme de l’Assemblée
Nous les aiderons dans cette voie», a déclaré Daul, qui était accompagné de Vito Bonsignore,
Parlementaire Euro-méditerranéenne (APEM)
député européen, Vice-président du Groupe du PPE-DE et responsable des activités euro-
méditerranéennes, de Jana Hybášková, députée européenne et Présidente de la délégation
du Parlement européen pour les relations avec Israël, de Rodi Kratsa-Tsagaropoulou, députée
européenne, Vice-présidente du Parlement européen et responsable des activités euro-
méditerranéennes, de Tokia Saïfi, députée européenne et Vice-présidente de la commission de la
sécurité politique et des droits de l’homme de l’Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne,
d’Elmar Brok, député européen, et de José Ignacio Salafranca, député européen, coordinateur du
146 Groupe du PPE-DE à la commission des affaires étrangères du Parlement européen. 147
La délégation du Groupe du PPE-DE a également procédé à un long échange de vues avec
plusieurs membres du gouvernement et avec le Président israélien, Shimon Peres.
En Cisjordanie, Joseph Daul a été satisfait de constater une réelle volonté dans le chef des députés
palestiniens, mais aussi du Premier ministre Salam Fayyad et du Président Mahmoud Abbas, de
revenir à la table des négociations comme convenu dans l’accord d’Annapolis et de faire tout ce qui
est en leur pouvoir pour tenter de trouver un compromis réalisable d’ici la fin de l’année.

DE DROITE À GAUCHE:

Mahmoud Abbas, Président de l’Autorité palestinienne,


Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen,
Vito Bonsignore, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE,
et Paolo Licandro, Secrétaire général adjoint du Groupe du PPE-DE
III
17-18/03/2008:
1er Dialogue régional entre l’Église orthodoxe
et le Groupe du PPE-DE à Tbilissi, Géorgie
2008

2008
Pour la première fois, un dialogue régional de deux jours a été organisé entre les Églises orthodoxes
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


et le Groupe du PPE-DE lundi et mardi (17 et 18 mars 2008) à Tbilissi, en Géorgie.
Cette réunion était coprésidée par Marian-Jean Marinescu, député européen et Vice-président
du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, par S.E. le métropolite Emmanuel, archevêque
de France, et par le représentant du patriarche œcuménique auprès de l’Union européenne. Le
dialogue a été organisé avec l’aide de la fondation Konrad Adenauer.
Élie II, le catholicos-patriarche de toute la Géorgie, a ouvert la conférence en insistant sur le
rôle fondamental que jouent les Églises dans l’éducation et le bien-être social des sociétés de la
région.
Les membres du Groupe du PPE-DE et les représentants de l’Église orthodoxe géorgienne,
de l’Église apostolique arménienne, de l’Église catholique et de l’Église luthérienne, des
communautés musulmanes et juives ainsi que des représentants politiques de Géorgie, d’Arménie
et d’Azerbaïdjan ont traité de la situation politique de la région, du rôle des guides spirituels dans DE GAUCHE À DROITE:
la société et de la coopération régionale. À l’issue des discours prononcés par des représentants
de haut rang de partis et gouvernement, il a été insisté sur le fait que le pluralisme religieux Panayiotis Demetriou, MdPE, Eija-Riitta Korhola, MdPE, Doris Pack, MdPE,
pouvait servir de ligne directrice spirituelle pour le développement dans la région d’un pluralisme Marian-Jean Marinescu, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE au Parlement
politique fort. européen, Sa Béatitude Ilia II, Patriarche-catholicos de Géorgie,
SE Metropolite Emmanuel, Archevêque de France,
Le dialogue entre Églises et communautés religieuses peut contribuer de manière significative à la SE Metropolitan Gerasim Sharashenidze, Directeur du Département des affaires étrangères,
stabilité et au développement de la région. Patriarcat de Géorgie, et Urszula Gacek, MdPE
Ainsi que M. Marinescu l’a souligné dans son discours final, un dialogue ouvert avec les Églises et
les communautés religieuses doit faire partie intégrante de la politique européenne de voisinage.
Récapitulant les discours, S.E. l’archevêque Emmanuel a conclu que de telles réunions régionales
permettaient de maintenir un niveau élevé de confiance mutuelle et de coopération durable entre
le Groupe du PPE-DE et les croyants orthodoxes.

148 149

DE GAUCHE À DROITE:

Katja Christina Plate, Chef du bureau de la Fondation Konrad Adenauer pour le Caucase
DE GAUCHE À DROITE: du Sud, SE Métropolite Emmanuel, Archevêque de France, Marian-Jean Marinescu, MdPE,
Vice-président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, et Paolo Licandro, Secrétaire
SE L’archevêque Vaske, SE L’archevêque Markos, et Marian-Jean Marinescu,
général adjoint du Groupe du PPE-DE
MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen
III
17-20/03/2008: 27-28/03/2008:
15e Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE Session plénière de l’Assemblée parlementaire
à Ljubljana, Slovénie Euro-méditerranéenne à Athènes, Grèce
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


La 15e assemblée parlementaire paritaire pour les pays ACP (États d’Afrique, des Caraïbes et du L’Assemblée parlementaire Euro-méditerranéenne a tenu sa session plénière les jeudi 27 et
Pacifique) a ouvert une réunion de quatre jours à Ljubljana, en Slovénie. La délégation du Groupe vendredi 28 mars 2008 à Athènes, Grèce. Il s’agissait de la première session plénière depuis
du PPE-DE présente à cette réunion est dirigée par deux porte-parole du groupe, les députés l’approbation par le Conseil européen du principe d’une Union pour la Méditerranée incluant des
européennes Nirj Deva et Maria Martens. États membres de l’UE et des États riverains de la Méditerranée qui ne sont pas membres de l’UE.
L’Assemblée a dressé le bilan de son travail pendant les quatre premières années d’opération et
La réunion porte essentiellement sur les débats urgents concernant la situation au Kénya et examiné la perspective d’une coopération euro-méditerranéenne dans le domaine de l’énergie et
au Tchad, et sur les décisions concernant les rapports des trois commissions permanentes de de l’environnement.
l’Assemblée sur l’intégration régionale (rapporteur: le député européen Filip Kaczmarek), la
sécurité alimentaire (rapporteur fictif du PPE-DE: le député européen Robert Sturdy) et l’ajustement L’assemblée Euromed a plusieurs fonctions importantes: développer le dialogue politique,
structurel (rapporteur: le député européen Gay Mitchell). promouvoir les échanges économiques et culturels, et discuter de questions parlementaires telles
que le développement démocratique, l’équilibre des pouvoirs via la législation et la participation
En outre, le Groupe du PPE-DE a pris l’initiative de présenter l’initiative révolutionnaire «One des sociétés civiles et des partis politiques.
laptop per child» (un ordinateur portable par enfant) aux délégués de l’UE et des pays ACP,
gérée par un fonds indépendant, dans le but de fournir de petits ordinateurs portables solides
fonctionnant à l’énergie solaire aux enfants des pays en développement, afin de mettre à leur
disposition le contenu des livres et des programmes scolaires.

150 151

DE GAUCHE À DROITE: DE DROITE À GAUCHE:

Mario Mauro, MdPE, Vice-président du Parlement européen, Rodi Kratsa-Tsagaropoulou, MdPE, Vice-présidente du Parlement européen, une interprète,
Matt Keller, Directeur pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique pour le projet Karolos Papoulias, Président de la République hellénique, et Dimitrios Sioufas, Président
‘One Laptop per Child’ (OLPC), Maria Martens, MdPE, Walter De Brouwer (Belgique), du Parlement hellénique et Président de l’Assemblée parlementaire euroméditerranéenne
Massachusetts Institute of Technology (MIT), Nirj Deva, MdPE et Alojz Peterle, MdPE
III 01/05/2008:
10e Dialogue de Windhoek, Namibie
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Tokia Saïfi, MdPE, Présidente de la commission politique, de sécurité et des droits
de l’homme de l’Assemblée Parlementaire Euro-Méditerranéenne (2ème de droite),
(de gauche à droite), Majalli Whbee, Vice-président de la commission politique,
de sécurité et des droits de l’homme de l’APEM, Philippe Kamaris et Kristin Arp,
membres du secretariat du Parlement européen

Des Membres de l’Union des Partis Africains pour la Démocratie et le Développement


(UPADD), des Membres du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, et des membres
du secrétariat du Groupe du PPE-DE

Windhoek (Namibie), 1 mai 2008

152 153

Discours de Dimitrios Sioufas, Président du Parlement grec


III
30/05/2008:
Visite de la Présidence du Groupe du PPE-DE
à Paris, France
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Premier groupe parlementaire européen à être reçu à Matignon par le Premier ministre français
François Fillon et les membres de son gouvernement engagés dans la présidence française du
Conseil de l’Union européenne, le Groupe du PPE-DE a mis l’accent à Paris sur «l’Europe qui
protège».
Pour son Président Joseph Daul, «les Européens attendent de l’Union des décisions rapides et
des résultats sur leurs préoccupations quotidiennes: insécurité, hausse des prix de l’énergie et
de l’alimentation, défis de la mondialisation. La France devra, au cours de sa présidence du 2e
semestre 2008, être à la fois ambitieuse et jouer en équipe sur tous ces fronts».
Avec les dirigeants de la délégation des députés européens UMP, Margie Sudre et Alain
Lamassoure, le Président et les Vice-présidents du groupe le plus influent au Parlement européen
ont traité en détail, avec le premier ministre Fillon et ses ministres Mme Lagarde, MM. Borloo,
Hortefeux, Kouchner, Barnier, Bertrand et Jouyet, des quatre grandes priorités de la France pour
le dernier semestre 2008: énergie et climat, défense, immigration et sécurité alimentaire. Ils ont Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen (au centre),
aussi débattu de la situation des pêcheurs en Europe, de la ratification du Traité européen et de la (de gauche à droite) Othmar Karas, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE, François Fillon,
politique méditerranéenne de l’Union. Premier ministre de la République française, Margie Sudre, MdPE, Présidente de la Délégation
française du Groupe du PPE-DE, József Szájer, MdPE, Hartmut Nassauer, MdPE,
Le Premier ministre français a assuré le groupe parlementaire du centre-droit de la volonté de la
et Vito Bonsignore, MdPE, tous les trois Vice-présidents du Groupe du PPE-DE
France de «jouer collectif» au cours de sa présidence et de tout faire pour faire avancer à 27, de
façon à la fois politique et concrète, des solutions aux problèmes quotidiens des 500 millions de
citoyens européens.
Les 288 députés européens du Groupe du PPE-DE tiendront leurs prochaines journées
parlementaires à Paris du 2 au 4 juillet 2008.

154 155

DE GAUCHE A DROITE:

Vito Bonsignore, MdPE, Hartmut Nassauer, MdPE, tous les deux Vice-présidents
du Groupe du PPE-DE, Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement
européen, Othmar Karas, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE, Jaime Mayor Oreja,
Vice-président du Groupe du PPE-DE, Margie Sudre, MdPE, Présidente de la Délégation
française du Groupe du PPE-DE, József Szájer, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE
III
18/07/2008:
Visite de la Présidence du Groupe du PPE-DE
à Washington DC, Etats-Unis
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


«L’Union européenne et les Etats-Unis partagent les mêmes valeurs et nombre d’objectifs
communs: nous devons renforcer la dimension politique et parlementaire des relations
transatlantiques», a déclaré Joseph Daul à Washington DC, à l’issue d’une visite de travail de la
Présidence du Groupe du PPE-DE au Parlement européen.
Rencontrant plusieurs Membres influents du Congrès et du Sénat, les dirigeants du Groupe
parlementaire européen le plus influent ont traité en détail des relations euro-américaines, et
notamment de leur volet commercial, de la lutte contre la criminalité organisée, des relations avec
la Russie, de l’Iran et de l’Irak, du réchauffement climatique et de la politique énergétique, de la
sécurité alimentaire, de la crise économique et de la préparation des élections américaines.
Le Vice-président Jaime Mayor Oreja, en charge de la stratégie du Groupe du PPE-DE, a mis
l’accent sur la promotion des valeurs communes qui lient Européens et Américains: liberté,
tolérance et cohésion sociale. «L’Union européenne doit devenir moins virtuelle et plus réelle,
en approfondissant sa dimension politique et de sécurité. Les relations transatlantiques
doivent changer de nature: elles ne relèvent plus de la politique étrangère, mais de la politique
domestique», a souligné Jaime Mayor Oreja à l’occasion d’un échange de vues avec le Vice-
Secrétaire d’Etat américain John Negroponte.
Pour sa part, le Vice-président Marian Marinescu a mis l’accent sur la nécessaire convergence des
perspectives européennes et américaines pour promouvoir la stabilité et la croissance dans les
Balkans occidentaux, et sur la sécurité dans les pays du voisinage européen.
Le Président Daul a insisté, dans ses rencontres avec les Membres du Congrès et du Sénat, la
Maison blanche et le «European-American Business Council», sur la nécessité d’une intégration
économique renforcée et d’un véritable marché transatlantique, aussi approfondi à terme que le
grand marché européen.
Il a plaidé pour une coopération plus étroite sur les problèmes géostratégiques, par exemple au
156 sein d’un Conseil transatlantique regroupant les Présidents américain et européen, accompagnés 157
des Présidents des banques centrales.
La Présidence du Groupe du PPE-DE a souhaité que la prochaine Administration et le Parlement
renouvelé à l’automne prochain maintiennent et renforcent leurs relations avec l’Europe, dans le
cadre d’une approche multilatérale.

DE GAUCHE À DROITE

Marian-Jean Marinescu, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE au Parlement


européen, Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE
et Jaime Mayor Oreja, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE
III
24/07/2008:
2e Dialogue régional entre l’Église orthodoxe
et le Groupe du PPE-DE à Kiev, Ukraine
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Le deuxième dialogue régional entre l’Église orthodoxe et le Groupe du PPE-DE du Parlement
européen a eu lieu à Kiev, capitale de l’Ukraine.
Le Groupe du PPE-DE organise des dialogues avec l’Église orthodoxe et d’autres communautés
religieuses depuis 1996, la première réunion s’étant déroulée à Istanbul. D’autres réunions ont
eu lieu à Thessalonique, Grèce, en Crête, Grèce, à Bucarest, Roumanie, à Bruxelles, à Bratislava,
Slovaquie, et à Tbilissi, Géorgie.

158 159

DE GAUCHE À DROITE:

Marian-Jean Marinescu, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE au Parlement


européen, SE Metropolite Emmanuel, Archevêque de France, le Représentant du Patriarcat
Oecuménique auprès de l’UE, et Viktor Yushchenko, Président de l’Ukraine

DE DROITE À GAUCHE:

Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen


et Viktor Yushchenko, Président de l’Ukraine
III
28-29/08/2008:
La Présidence du Groupe du PPE-DE
avec les Chefs des délégations nationales
2008

2008
à Munich, Allemagne
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


La législation européenne sur les émissions de CO2 des voitures doit être juste et réaliste. La
libéralisation du marché de l’énergie doit tenir compte de la hausse de la demande énergétique.
Quant à la réforme de la politique agricole de l’Union européenne, elle doit permettre de garantir
la qualité élevée des produits alimentaires et la viabilité de l’agriculture européenne. Telles sont les
Conclusions de la réunion qui s’est tenue à Munich entre la présidence et les chefs des délégations
nationales du Groupe du PPE-DE.
Le jeudi, la future législation européenne sur les émissions de CO2 des voitures a été au centre
des débats. Le ministre français de l’environnement, Jean-Louis Borloo, a rappelé la détermination
de la présidence française à clôturer le dossier d’ici la fin de l’année. M. Werner Langen, député
européen et rapporteur de la commission de l’industrie et de l’énergie, ainsi que M. Martin
Callanan, député européen et rapporteur fictif du PPE-DE à la commission de l’environnement,
ont souligné la nécessité d’une introduction progressive entre 2012 et 2015. «Si nous parvenons
à mettre en place une solution de ce type, l’Union européenne disposera d’une législation
pragmatique qui pourrait servir de modèle pour d’autres régions du monde», ont-ils déclaré. Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen
(2ème à droite) (de droite à gauche) Hartmut Nassauer, MdPE, Vice-président du Groupe
La première partie de la séance du vendredi a été consacrée à la libéralisation du marché de l’énergie.
du PPE-DE, Günther Beckstein, MdL (Membre du Parlement régional), Ministre-Président
Les représentants des autorités publiques, des entreprises et des organismes de régulation ont
de Bavière, Markus Ferber, MdPE, Co-Président du Groupe CDU/CSU au Parlement
indiqué que la situation réglementaire était encore trop différente d’un État membre à l’autre. Mme
européen, et Ingo Friedrich, MdPE, Questeur du Parlement européen
Angelika Niebler, députée européenne et Présidente de la commission de l’industrie et de l’énergie
du Parlement européen, a souligné la nécessité de créer de nouvelles centrales électriques. «Nous
sommes confrontés à la tâche difficile de faire accepter cette réalité aux citoyens, mais le fait est
que la demande énergétique mondiale augmentera de 30 % au cours des 20 prochaines années.
De nouvelles centrales électriques, beaucoup plus efficaces, sont nécessaires.» M. Herbert Reul,
député européen, a mis l’accent sur la sécurité d’approvisionnement. M. Giles Chichester, député
européen et porte-parole du PPE-DE pour la commission de l’industrie et de l’énergie, a déclaré
160 que l’énergie nucléaire devait occuper une place plus importante dans la palette énergétique de 161
l’Union européenne.
La deuxième partie de la séance du vendredi a été consacrée à la réforme de la politique agricole
de l’Union européenne (bilan de santé). Le vice-Président du PPE-DE, le député européen Struan
Stevenson, a insisté sur le problème de la hausse des prix de l’alimentation et sur la nécessité
d’assurer la sécurité alimentaire: «850 millions de personnes dans le monde souffrent de la faim
et toute discussion sur le bilan de santé doit en tenir compte.» Le ministre français de l’agriculture,
Michel Barnier, a dit espérer parvenir à un accord sur le bilan de santé d’ici le mois de novembre.
Les principaux points sur lesquels une solution doit être trouvée concernent notamment
l’avenir des quotas laitiers et la modulation ainsi que le transfert de paiements directs en faveur
des agriculteurs vers des projets de développement durable. Mme Elisabeth Jeggle, députée
européenne, et M. Neil Parish, député européen et Président de la commission de l’agriculture,
ont déclaré: «Nous devons répondre aux besoins des agriculteurs.»
Le Président du Groupe, M. Joseph Daul, député européen, a remercié l’hôte de la conférence,
Markus Ferber, chef du groupe CSU et député européen, pour la réussite de celle-ci: «Je souhaite à
nos amis bavarois d’excellents résultats aux élections régionales de Bavière le 28 septembre.» Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen (au centre),
(de gauche à droite) Erwin Huber MdL (Membre du Parlement régional), Président de la CSU
(Bavière), Jean-Louis Borloo, Ministre d’État français de l’écologie, du développement durable
et de l’aménagement du territoire, Martin Kamp, Secrétaire général du Groupe du PPE-DE,
et Markus Ferber, MdPE, Co-Président du Groupe CDU/CSU au Parlement européen
III 18-20/09/2008:
Conférence du Réseau Européen d’Idées (EIN)
à Fiuggi en Italie
2008

2008
Joseph Daul, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, a ouvert la conférence du
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Réseau européen d’idées (EIN) organisée cette année à Fiuggi, en Italie, en compagnie de François
Fillon, Premier ministre français, de José Manuel Durão Barroso, Président de la Commission
européenne, de Hans-Gert Poettering, Président du Parlement européen, de Wilfred Martens,
Président du PPE, et du Président de l’EIN, le député européen Jaime Mayor Oreja.
Le titre de la conférence, «Le monde en 2025: le rôle des valeurs dans un monde incertain» suggère
que nous vivons dans un monde instable et que les valeurs qui nous inspirent depuis la création des
Communautés européennes vont continuer à nous guider dans les défis qui nous font face aujourd’hui.
Les députés Stefano Zappala’ et Iles Braghetto, chefs de la délégation italienne (respectivement FI
et UDC), ont souhaité à tous les participants la bienvenue à Fungi. M. Zappala’ a fait remarquer
que la région du Latium est le berceau du christianisme, et que c’est dans le Latium que l’Europe
a été formée pour la première fois.
Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE au Parlement européen (au centre), M. Barroso a appelé à un renforcement de l’Europe face aux crises géorgiennes et au climat
(de droite à gauche) Jerzy Buzek, MdPE, ancien Premier ministre de Pologne, financier très instable: «Dans le contexte actuel de la mondialisation, nous avons besoin d’un
Werner Langen, MdPE, Chef du Groupe (CSU) au PE, Othmar Karas, MdPE, leadership et d’une volonté politique commune. Pour cela, il nous faut davantage d’Europe, pas
Vice-président du Groupe du PPE-DE, Markus Ferber, MdPE, Chef du Groupe (CSU) au PE, moins d’Europe», a-t-il déclaré.
Martin Kamp, Secrétaire général du Groupe du PPE-DE, Günther Beckstein, MdL
(Membre du Parlement régional), Ministre-Président de Bavière, Erwin Huber MdL M. Poettering a déclaré que pour affronter ces défis, il nous faut d’abord savoir qui nous sommes,
(Membre du Parlement régional), Président de la CSU (Bavière), Jean-Louis Borloo, et ensuite suivre les idéaux qui nous ont toujours éclairés. Il a mentionné une liste de valeurs qui
Ministre d’État français de l’écologie, du développement durable et de l’aménagement nous ont inspirés dans le passé: la dignité humaine, les droits de l’homme, la démocratie, la paix,
du territoire, et Dagmar Wöhrl, Secrétaire d’État parlementaire auprès du Ministère fédéral la solidarité et la subsidiarité. «Ces valeurs, a-t-il déclaré, développent notre confiance en nous
allemand des affaires économiques et de la technologie sans toutefois nous rendre arrogants». Il a salué le sens du leadership dont la présidence française
a fait preuve lors des crises dans le Caucase.
François Fillon a donné une vision d’ensemble du travail en cours de la présidence française.
Dans la perspective des élections européennes de 2009, M. Fillon a fait le commentaire suivant:
«L’Europe sera jugée sur sa capacité à répondre aux défis qui préoccupent le plus les citoyens. Les
162 citoyens ne nous pardonneraient pas l’absence de volonté politique», a-t-il déclaré. 163
Joseph Daul a conclu les discours de bienvenue en faisant la déclaration suivante: «Les citoyens européens
veulent une Europe plus sûre et plus protectrice, mais ils ne veulent pas d’une Europe protectionniste.
C’est ce que le PPE-DE croit, et c’est ce qui nous distingue des autres groupes politiques».

EIN: la volonté politique est essentielle pour réaliser


une politique étrangère forte
Le deuxième jour de l’université d’été du Réseau européen d’idées, le député João de Deus
Pinheiro, vice-Président du Groupe du PPE-DE, a présidé un débat très suivi et très animé sur la
manière de réaliser une politique étrangère européenne forte.
Günter Burghardt, ancien ambassadeur de l’Union européenne aux États-Unis, a souligné qu’une
DE GAUCHE À DROITE:
politique étrangère forte nécessite des mécanismes institutionnels plus efficaces, mais qu’accroître les
capacités institutionnelles est inutile en l’absence de volonté politique et de personnalités faisant autorité.
Angelika Niebler, MdPE, Présidente de la commission de l’industrie, Les présidences au Conseil d’Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy, fructueuses, ont montré comment des
de la recherche et de l’énergie du Parlement européen, Herbert Reul, MdPE personnalités très résolues peuvent exercer une influence sur la politique étrangère européenne.
et Johannes Kindler, Vice-président de l’Agence fédérale des réseaux pour l’électricité,
gaz, postes, télécommunications et rail Krzystof Lisek, Président de la Commission des affaires étrangères au Parlement polonais (Sejm)
a soulevé une controverse en déclarant qu’un partenariat stratégique avec la Russie relevait de la
fiction, parce que l’Europe et la Russie ne partagent pas les mêmes valeurs.
III
Ivan Bábá, membre de la Fondation pour une Hongrie civique, et membre du groupe de travail sur
la Russie du groupe de réflexion EIN, a ajouté que la seule réponse appropriée à l’impérialisme
russe était l’unité européenne. «Seule une Europe unie peut être dans une position adéquate pour
négocier. L’UE doit donc adopter d’urgence une politique énergétique commune et discuter en bloc
2008

2008
de la fourniture d’énergie par la Russie à l’UE.»
Claudio Azzolini, membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, a souligné le rôle
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


joué par une relation transatlantique forte tout au long de l’histoire de l’Union européenne: «Il n’y a
aucun espoir de paix mondiale sans liens étroits reliant les États-Unis à l’Europe, et ces liens étroits
nous unissant aux États-Unis sont cruciaux pour l’identité politique du PPE.»
Patrick Child, chef de cabinet de la commissaire européenne Ferrero-Waldner, est revenu sur
un point antérieur de la discussion: le traité de Lisbonne joue un rôle crucial dans l’élaboration
d’instruments destinés à renforcer la politique étrangère européenne, mais le fait qu’il n’ait pas
encore été ratifié ne devrait pas servir d’excuse à l’UE pour ne pas agir maintenant face aux défis
de la politique étrangère.
Alberto Carnero, directeur des relations internationales de la FAES, a ajouté que l’Europe devait
se montrer beaucoup plus proactive dans sa politique étrangère: «Nous ne remarquons bien
souvent le changement qu’après qu’il se soit produit. La crise russo-géorgienne n’est que le dernier
exemple en date de la tendance de l’Europe à ne pas savoir anticiper.»
Roland Freudenstein, responsable de la recherche au Centre d’études européennes, a résumé les
points soulevés par les participants et a ouvert le débat en s’interrogeant sur la manière d’engager
un partenariat avec la Russie pour relever les défis mondiaux. Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE,
José Manuel Durão Barroso, Président de la Commission européenne,
Struan Stevenson,MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE,
Vito Bonsignore, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE

164 165

François Fillon, Premier Ministre de France (au podium),


DE DROITE À GAUCHE:

Joseph Daul MdPE, Président du Groupe du PPE-DE,


DE DROITE À GAUCHE:
Hans-Gert Poettering MdPE, Président du Parlement européen,
Jaime Mayor Oreja MEP, Vice-président du Groupe du PPE-DE Struan Stevenson,MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE,
et Stefano Zappala’ MdPE, Chef de la Délégation italienne du Groupe du PPE-DE Joao de Deus Pinheiro, Vice-président du Groupe du PPE-DE,
Doris Pack, MdPE et José Ignacio Salafranca Sánchez-Neyra,MdPE
III
11-13/10/2008:
Session extraordinaire de l’APEM
à la Mer Morte en Jordanie
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


DE GAUCHE À DROITE:

Tokia Saïfi, MdPE, Présidente de la Commission politique, de sécurité et des Droits


de l’Homme de l’Assemblée Parlementaire Euro-méditerranéenne (APEM)
et Rodi Kratsa-Tsagaropoulou, MdPE, Première Vice-présidente du Parlement européen

166 167

A DROITE:

Ioannis Varvitsiotis, MdPE, Chef de la Délégation grecque du Groupe du PPE-DE


III
Décisions de la Plénière de l’APEM B) Présentation du projet de déclaration du Bureau
sur le processus de paix au moyen-orient
2008

2008
A) Décision sur le projet de recommandation sur le rôle Le Président de l’APEM et du PE, Hans-Gert Poettering, a affirmé l’importance d’avancer dans le
processus de paix en rappelant:
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


de l’APEM en tant qu’expression parlementaire du
 Sans liberté, pas de démocratie;
«
«processus de Barcelone: union pour la Méditerranée» Sans démocratie, pas de liberté».

Le Président de l’APEM et du Parlement européen, Hans-Gert Poettering, a fait part aux Membres Le rapport de la COM POL de l’APEM sur le processus de paix au Moyen-Orient a été présenté
de la décision du Bureau concernant le projet de recommandation. Il a souligné la légitimité par Madame Tokia Saïfi. Pour donner suite à ce rapport, un projet de déclaration adressé à la
démocratique de l’APEM, seul organe où les délégations palestinienne et israélienne siègent Conférence des Ministres des Affaires étrangères du Processus de Barcelone: Union pour la
ensemble. L’APEM est une instance qualifiée qui exige de poursuivre l’engagement vers un Méditerranée a été présenté pour adoption.
Parlement avec plus de tâches et un rôle plus important.
Madame Saïfi a souligné que l’APEM apporte un soutien inconditionnel aux négociations en cours
entre Israël et l’Autorité Palestinienne.
D’après Monsieur Mansouri, Vice-président de l’APEM et Président du Parlement Marocain, toute
initiative concernant la Méditerranée passe obligatoirement par: Un débat animé a eu lieu sur le contenu de la déclaration, qui a été adopté, avec quelques
modifications consensuelles, par une très large majorité (2 délégations contre).
> la résolution du conflit israélo-arabe;
> une conception de parties en égalité entre le Nord et le Sud de la Méditerranée, avec autant de
poids pour le côté européen que pour le Sud de la Méditerranée.
Divers
Le représentant de la Présidence Française du Conseil de l’UE a souligné le désir de donner une
nouvelle impulsion au processus de Barcelone et rentrer dans une nouvelle phase d’Union pour la > L’Albanie et la Mauritanie ont demandé de devenir membre de l’APEM à part entière. Jusqu’à
Méditerranée tel que prévu dans la déclaration de Paris du 13 juillet 2008. Il faut mettre en place présent, la Mauritanie a eu un statut d’observateur. Le Président Poettering a signalé qu’une
trois éléments: décision à ce propos doit être prise lors de la prochaine Session Plénière, qui aura lieu à Bruxelles
en mars 2009.
> Secrétariat
> La Plénière a octroyé au Comité des Régions de l’UE et au Conseil de l’Europe le statut
> Coprésidence d’observateur permanent de l’APEM.
> Sommets tous les deux ans.
168 169
Le Conseil des Ministres des Affaires étrangères se réunira les 3 et 4 novembre 2008 à Marseille
pour donner encore une impulsion au projet d’Union pour la Méditerranée: processus de
Barcelone.
Madame Tokia Saïfi a souligné le succès de la déclaration de Paris de juillet 2008. Il faut un nouvel
élan pour l’APEM en créant un cadre institutionnel adéquat avec un statut juridique autonome, une
coprésidence avec autorité, un secrétariat fort et des outils financiers à la hauteur de la région.
Avec quelques ajouts proposés par les Membres et acceptés par la suite, la recommandation a été
adoptée par la Plénière de l’APEM avec une seule voix contre.
III
16-17/10/2008:
11ème Dialogue avec les religions et les cultures,
Iasi, Roumanie
2008

2008
Des représentants de l’Église orthodoxe, de l’islam et du judaïsme ainsi que des membres du
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Groupe du PPE-DE ont exploré le potentiel de la religion et du dialogue interreligieux en tant
qu’outil pour résoudre des conflits à l’occasion du XIème Dialogue orthodoxe entre l’Église
orthodoxe et le Groupe du PPE-DE à Iasi, en Roumanie. Ils ont aussi discuté de la future direction
du Dialogue, de la manière de maintenir la paix et la prospérité en Europe et de la façon dont les
valeurs communes peuvent être utilisées comme instrument de réconciliation.
Lors de l’ouverture du dialogue, Marian-Jean Marinescu, vice-Président du Groupe du PPE-DE et
coordinateur du Dialogue avec l’Église orthodoxe, a insisté sur le message central de la réunion: «Les
valeurs communes doivent contribuer à la paix, à la prospérité et à la résolution des conflits».
Les participants à la réunion ont exprimé leur profonde inquiétude sur le récent conflit en
Géorgie et sur les tensions persistantes qui touchent actuellement ce pays. Ils se sont par ailleurs
félicités des Conclusions du Conseil européen du 16 octobre 2008 qui demandent à ce que des
propositions en faveur d’un futur «partenariat oriental» de l’Union européenne soient examinées.
Cette initiative pourrait offrir un soutien essentiel aux voisins orientaux de l’UE, comme l’Ukraine, DE DROITE À GAUCHE:
la Moldavie et la Géorgie, et les aider à se moderniser économiquement, à se démocratiser et à
Struan Stevenson, MdPE et Jaime Mayor Oreja, MdPE, tous deux Vice-présidents
connaître, enfin, la paix et la prospérité.
du Groupe du PPE-DE au Parlement européen, Ján Figeľ, Commissaire européen chargé
Les événements récents en Géorgie ont aussi mis en lumière la nécessité de garantir la sécurité de l’éducation, la formation, la culture et la jeunesse, SE Teofan, Archevêque et Métropolite,
des citoyens. Ce sujet est d’une importance cruciale pour la région de la mer Noire, région Metropolitanate de Moldavie et Bucovine, Marian-Jean Marinescu, MdPE, Vice-président
multiculturelle et stratégiquement importante. Afin d’apaiser les tensions dans cette région, du Groupe du PPE-DE et coordinateur du Dialogue, SE Metropolitan Emmanuel, Archevêque
l’accent ne doit pas être mis sur l’ethnicité mais plutôt sur les valeurs communes, le dialogue de France, Représentant du Patriarcat oeuménique auprès de l’UE,
ouvert et la compréhension mutuelle. La région de la mer Noire doit servir d’exemple pour montrer et Paolo Licandro, Secrétaire général adjoint du Groupe du PPE-DE
à quel point les croyances partagées et le respect des différences peuvent être des outils efficaces
pour atteindre la prospérité et la paix.
«Lorsque le dialogue prévaut, nous apportons la coopération, la compréhension, de la valeur ajoutée
et de l’intégration», a déclaré Jan Figel`, le commissaire européen à l’éducation, la formation, la
culture et la jeunesse. La culture du dialogue, notamment du dialogue interreligieux, est essentielle. Il
170 a aussi souligné l’importance des communautés religieuses pour l’inclusion sociale, l’intégration, la
171
protection de l’environnement et la responsabilité sociale. Les églises peuvent aussi soutenir l’Union
européenne pour protéger les droits de l’homme et promouvoir la dignité humaine.
Jaime Mayor Oreja, vice-Président du Groupe du PPE-DE, a pris la parole lors de la conférence
et a insisté sur le fait que la crise des valeurs pourrait être le résultat de la crise économique
mondiale actuelle. Il a affirmé que nous devons combattre ce type de crise en défendant les valeurs
chrétiennes et familiales, en tenant compte des autres et pas seulement de nous-mêmes.
Le Dialogue a une valeur éthique importante et permet d’atteindre des objectifs politiques concrets,
a déclaré l’eurodéputé Margaritis Schinas. Depuis sa création, il promeut la compréhension entre
les sphères politique et religieuse, tout en mettant l’accent sur la contribution essentielle de la
chrétienté orthodoxe dans l’Europe d’aujourd’hui et à l’heure de la mondialisation.
Ce processus est aussi essentiel pour permettre au Groupe du PPE-DE de jouer son rôle, en tant
DE GAUCHE À DROITE:
que première force politique, en faveur de l’intégration des peuples de l’Europe du Sud-Est dans le
projet européen. Il prouve également aux citoyens européens que le Groupe du PPE-DE défend et Doris Pack, MdPE, Présidente de la délégation du PE pour les relations avec les pays
sert leurs libertés et valeurs fondamentales. d’Europe du Sud-Est, Emil Boc, leader du Parti démocrate-libéral, Roumanie,
Le Dialogue a eu lieu à Iasi, en Roumanie, une ville où les traditions roumaines multiethniques et Iosif Pop, Métropolite pour l’Europe Occidentale et Méridionale, Patriarchat de Roumanie,
multi-religieuses coexistent. Iasi est le symbole de la spiritualité roumaine. L’histoire, la culture et l’art Marian-Jean Marinescu, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE au Parlement
s’y rencontrent. La ville compte de nombreux lieux de culte dont beaucoup sont de bons exemples de européen et coordinateur du Dialogue, et SE Métropolite Michael d’Autriche
l’art monastique roumain et attirent nombre de pèlerins et de touristes chaque année.
III
27/10/2008:
Réunion de la Présidence du Groupe
à La Réunion, France
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Régions ultrapériphériques: renforcer la solidarité européenne

A l’initiative de Margie Sudre, Présidente de la Délégation française du Groupe du PPE-DE et


représentante des régions françaises d’Outre-mer au Parlement européen, la Présidence du
Groupe le plus important du Parlement européen a débattu, à La Réunion, de l’importance d’une
meilleure prise en compte de la spécificité des régions ultrapériphériques en Europe.
Introduisant les séances de travail, le Président du Groupe Joseph Daul a souligné: «ce
déplacement est une occasion pour notre Groupe parlementaire de mieux connaître, et donc de
mieux comprendre, la richesse humaine et culturelle des régions ultrapériphériques».
«L’Union européenne doit avoir davantage conscience de la spécificité de ces régions, et les aider
davantage, dans un souci de solidarité et de stabilité. Dans le même temps, l’Europe continentale
a beaucoup à apprendre des peuples d’outre-mer qui, parce qu’ils assument leur diversité ethnique
et culturelle, sont un exemple d’harmonie et de solidarité. L’Europe, dans ces temps difficiles, peut
sûrement s’inspirer de ce qui se fait ici, à La Réunion», a déclaré Joseph Daul.
Margie Sudre a mis l’accent sur l’importance pour la Réunion, et pour l’ensemble des régions
d’outre-mer, de la solidarité de l’Union européenne. «Gràce à l’effort des Européens, le chômage
a sensiblement diminué, les infrastructures de transport se sont nettement améliorées, et
l’économie générale de l’île a fait un bond en avant impressionnant». Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE
«Cet effort de solidarité doit être poursuivi, en tenant compte plus encore de la spécificité de ces
régions éloignées du continent européen», a conclu Margie Sudre.
La Présidence du Groupe du PPE-DE a débattu, avec les autorités religieuses et des représentants
politiques et sociaux de l’île, de l’exemplarité de La Réunion en matière de dialogue entre les
cultures, à l’occasion de l’année européenne du dialogue interculturel. Sur les plus de 700 000
172 habitants de l’île, 35% sont d’origine africaine et malgache, 25% de blancs européens, 25% 173
indienne et de religion hindouiste, 8% de Mayotte et des Comores, 4% de Chinois et 3% d’Indo-
Musulmans.
Outre les visites sur le terrain, deux autres thèmes de débat sont prévus les 28 et 29 octobre: la
force européenne de protection civile dans l’océan indien, et les enjeux de la filière pêche

Margie Sudre, MdPE, Présidente de la délégation française du Groupe du PPE-DE


au Parlement européen et Joseph Daul, MdPE, Président du Groupe du PPE-DE
III 13-14/11/2008:
La Présidence du Groupe du PPE-DE
à Prague, République tchèque
2008

2008
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


«Le souhait de la famille politique du Centre-Droit, c’est que la Présidence tchèque du 1er semestre
2009 se situe dans la continuité des dernières Présidences», a déclaré à Prague le Président du
Groupe du PPE-DE au Parlement européen, Joseph Daul.
«Je prends note avec satisfaction de la volonté du Gouvernement de Mirek Topolanek de continuer
à conduire l’Europe de façon à la fois ambitieuse et volontariste sur ses trois priorités: économie,
énergie et relations extérieures», a souligné Joseph Daul.
Rencontrant en République tchèque les Membres du Gouvernement tchèque, et notamment
le Vice-Premier Ministre Alexander Vondra, en charge des Affaires européennes, la Présidence
du Groupe le plus important au Parlement européen a demandé que, sur la gestion de la crise
financière, sur la question de la dépendance énergétique et de la diversification de nos ressources
énergétiques, ou encore sur le développement des relations de l’Union européenne avec la Russie
comme avec la future Administration Obama, l’Europe se montre unie et déterminée à imprimer
sa marque.
Le Président du Groupe, Joseph Daul, a insisté sur l’importance pour le pays qui assume la
Présidence de montrer l’exemple sur le Traité de Lisbonne, en exprimant une opinion définitive
sur sa ratification, comme la Suède, qui assumera la Présidence au 2ème semestre 2009, le fera
à la fin de ce mois.
Il a insisté auprès du Gouvernement tchèque sur le fait que, quel que soit le Traité qui s’appliquera
en 2009, chaque Institution européenne devra être traitée à égalité: «si le Traité de Nice continue
de s’appliquer, les Etats membres devront donc choisir quel est celui, ou quels sont ceux d’entre
eux qui se verront privés de Commissaire européen».

174 175

DE DROITE À GAUCHE:

Margie Sudre, MdPE, Présidente de la Délégation française du Groupe du PPE-DE Václav Klaus, Président de la République tchèque, Joseph Daul, Président du Groupe
au Parlement européen et Vito Bonsignore, MdPE, Vice-président du Groupe du PPE-DE du PPE-DE au Parlement européen, Martin Kamp, Secrétaire Général du Groupe du PPE-DE
III
21/11/2008: 24-28/11/2008:
Conférence internationale du Groupe du PPE-DE sur 16ème session de l’Assemblée parlementaire
la mobilité des étudiants de l’Europe du Sud-Est dans paritaire ACP-UE à Port Moresby
2008

2008
le cadre du Processus de Bologne, Zagreb, Croatie (Papouasie-Nouvelle-Guinée)
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Doris Pack, MdPE, Présidente de la Délégation pour les relations avec les pays
de l’Europe du Sud-Est, Dr Dragan Primorac, Ministre croate de la Recherche,
de l’Education et des Sports, et Paolo Licandro, Secrétaire général adjoint du Groupe
du PPE-DE au Parlement européen

En arrière-plan, de droite à gauche: les députés européens du Groupe du PPE-DE:


Armando Veneto, Nirj Deva et Maria Martens, tous deux Porte-parole du Groupe du PPE-DE
au Parlement européen, Zuzana Roithová, Margie Sudre, John Bowis, Michael Gahler,
Vice-président de la délégation à l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE,
176 Jean-Pierre Audy, Rainer Wieland, et Riccardo Ventre
177
Port Moresby, Papouasie-Nouvelle-Guinée, 25 novembre 2008

Manolis Mavrommatis, MdPE, Vice-président de la commission de la culture


et de l’éducation du Parlement européen (2ème à gauche), Dumitru Oprea,(2ème à droite),
Vedrana Ligutić, gestionnaire du département de l’éducation à la Délégation des CE
en Croatie (à gauche), et Tomislav Čengić, Président du Conseil des Etudiants, Croatie
IV IV. Travaux parlementaires
2008

2008
Introduction
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Les 288 membres du Groupe du PPE-DE sont membres titulaires au moins d’une des 20
commissions parlementaires et membres suppléants d’une autre.
Sous l’autorité du coordinateur et du coordinateur adjoint, les membres du Groupe du PPE-DE de
chaque commission forment un Groupe de travail qui prépare les positions communes de notre
Groupe au sein de la commission parlementaire en question.
Le travail des commissions parlementaires consiste essentiellement à débattre et à voter les divers
rapports qui sont soumis à chaque commission et, par la suite, au Parlement européen réuni en
séance plénière.
L’élaboration de rapports parlementaires et d’amendements constitue ainsi l’essentiel du travail
d’un MdPE.

IV > Travaux parlementaires Chef du Service: Miguel Papi Boucher, Secrétaire général adjoint

178 179
IV Unité stratégie politique Les conclusions des Groupes de Travail Horizontaux 2008
En Novembre 2007, la Présidence du Groupe du PPE-DE avait décidé de constituer quatre
nouveaux Groupes de Travail Horizontaux reprenant les quatre priorités clefs du «Décalogue»
Activités 2008
2008

2008
(Valeurs, Prospérité, Sécurité, Solidarité).

Les principaux objectifs de l’Unité Stratégie politique sont doubles: soutenir le travail parlementaire Ces quatre Groupes de Travail Horizontaux avaient pour tâche de décliner les 10 points du
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


des Membres du Groupe en anticipant les débats législatifs, d’une part, et mettre en exergue «Décalogue» afin de formuler des options claires et de contribuer à la préparation de la campagne
l’identité politique du Groupe en multipliant les enceintes de débat, d’autre part. En 2008, les 2009.
champs d’action pour servir la ligne stratégique du Groupe ont essentiellement été les suivants:
> Les réunions mensuelles du Bureau Groupe de Travail Horizontal I: POUR UNE EUROPE DES VALEURS

> La définition des Priorités du Groupe du PPE-DE Président: József SZÀJER

> Les réunions des Bureaux extérieurs 1. La défense de valeurs fortes

> Les Journées d’Études Coordinateur: Jan OLBRYCHT

> Les travaux de l’EIN 2. Une relation transatlantique solide et profonde


Coordinateur: Timothy KIRKHOPE
3. Le développement et l’approfondissement de la politique de voisinage et la poursuite
Le bureau du Groupe de la politique d’élargissement
Coordinateur: Ioannis VARVITSIOTIS
Dans le cadre des préparatifs pour les élections européennes de 2009, la Présidence du Groupe a
accru le rôle du Bureau du Groupe, qui prend désormais en considération les principales questions
relatives à la stratégie politique du Groupe, les activités parlementaires et la coordination législative. Groupe de Travail Horizontal II: POUR UNE EUROPE DE LA CROISSANCE ET DE LA PROSPÉRITE
Cette évolution renforce encore davantage la capacité essentielle du Groupe du PPE-DE à analyser
les choix politiques fondamentaux et les difficultés auxquels fait face l’Union européenne. Présidente: Marianne THYSSEN

Le Bureau se réunit à intervalles réguliers à Bruxelles durant la semaine précédant les sessions 4. La Stratégie de Lisbonne et l’achèvement du Marché intérieur sont des facteurs clefs
plénières de Strasbourg. Ces réunions mettent en présence un éventail d’acteurs phares du Groupe pour promouvoir la création d’emplois et la croissance économique.
– la Présidence du Groupe, les Vice-présidents PPE-DE du Parlement européen, les Présidents Coordinateur: Malcolm HARBOUR
PPE-DE de commissions parlementaires, les coordinateurs du Groupe siégeant au sein de ces
commissions, les Chefs des Délégations nationales du Groupe et plusieurs autres membres, et ce, 5. La réforme du Budget de l’Union européenne et la défense de la stabilité budgétaire
au titre du Règlement du Groupe. et de l’indépendance monétaire
180 181
Coordinateur: Alain LAMASSOURE

Les Priorités du Groupe du PPE-DE Groupe de Travail Horizontal III: POUR UNE EUROPE PLUS SÛRE

Le «Décalogue» du Groupe du PPE-DE Président: Gunnar HÖKMARK

Par leurs efforts et leur engagement, les 288 Députés européens qui siègent au Groupe du PPE- 6. L’intensification de la lutte contre le terrorisme et pour la protection des citoyens contre
DE, s’emploient à construire une Europe qui offre des perspectives d’avenir, et qui réponde aux la criminalité organisée.
préoccupations majeures des 500 millions de citoyens européens. Coordinateur: Gunnar HÖKMARK
Dans le contexte de la mondialisation, l’Union européenne doit faire face, pour ses citoyens, à un 7. Une politique énergétique cohérente dans le cadre de la lutte contre le changement climatique
grand nombre de défis: sécurité, emploi, compétitivité et solidarité, énergie et sécurité alimentaire, et d’un développement durable
environnement et réchauffement climatique. La famille du PPE-DE doit se faire entendre sur tous
ces sujets, et doit peser de tout son poids pour que ses propositions soient mises en œuvre. Dans Coordinateur: Alejo VIDAL-QUADRAS
cette perspective, et afin de préparer les élections européennes de 2009, le Groupe du PPE-DE 8. La défense de la sécurité et de la sureté alimentaire
s’est fixé dix priorités, rassemblées autour de quatre visions pour un avenir plus serein: une Europe
des valeurs; une Europe plus prospère; une Europe plus sûre et une Europe plus solidaire. Coordinatrice: Renate SOMMER
Le Groupe du PPE-DE au Parlement européen a présenté officiellement ses Dix Priorités pour la 9. Une politique commune de l’immigration
période à venir lors d’une «Soirée européenne» organisée le mardi 4 mars 2008.
Coordinateur: Simon BUSUTTIL
IV Groupe de Travail Horizontal IV: POUR UNE EUROPE PLUS SOLIDAIRE La lutte contre la criminalité organisée fait partie des priorités de l’UE. Le Groupe du PPE-DE
considère néanmoins qu’il convient aujourd’hui d’aller beaucoup plus loin afin de construire des
Président: João de Deus PINHEIRO
structures européennes plus fortes pour combattre le crime.
10. Le maintien de la politique de cohésion et la défense des valeurs du modèle social européen
2008

2008
À cet égard, la famille PPE met l’accent sur la nécessaire ratification du traité de Lisbonne qui sort la
Coordinateurs: Ria OOMEN-RUIJTEN et Lambert VAN NISTELROOIJ coopération policière et pénale de la méthode intergouvernementale et permet à l’UE de développer des
actions et des politiques qui répondent aux attentes des citoyens en matière de sécurité et de justice.
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Leurs conclusions ont fait l’objet d’amendements et de débats au sein des différentes instances du
Groupe et ont été adoptées par la Plénière du Groupe le 20 octobre 2008.
La politique européenne de défense et de sécurite (PSD):
Les conclusions ont été envoyées au Parti PPE afin de coordonner, avec son Groupe de Travail I, faire face a de nouvelles menaces
l’élaboration d’un programme de campagne avec les mêmes priorités pour les 27 pays membres.
L’Union européenne doit se doter de moyens civils et militaires pour renforcer la politique
européenne de sécurité et de défense et assumer ses responsabilités dans le monde.

Réunions externes en 2008 Le Groupe du PPE-DE se réjouit de constater qu’il existe aujourd’hui un vrai consensus sur la
volonté de donner un nouvel élan à l’Europe de la défense.
Les lignes stratégiques du Groupe telles qu’elles résultent du «Décalogue» ont servi de base, La notion d’intérêts purement nationaux en matière de sécurité en Europe est obsolète. Ce n’est
pour développer les initiatives du Groupe et pour conditionner son calendrier d’événements et de qu’en définissant clairement ses intérêts communs (sécurité de son voisinage, protection des
réunions extérieures. frontières extérieures et des infrastructures critiques, sécurité de l’approvisionnement énergétique
et des routes commerciales etc..), que l’Union européenne pourra rendre ses politiques communes
> Journées d’études du Groupe du PPE-DE/Paris, 2-4 juillet plus cohérentes et plus efficaces.

Ensemble pour une Europe plus sûre» Le Groupe du PPE-DE se réjouit de la décision de la France de participer à la rénovation de l’Alliance
atlantique (OTAN) qui permettra d’avancer encore plus vite dans la construction de l’Europe de la
Placées sous le slogan «Ensemble pour une Europe plus sûre», ces Journées d’Etudes se sont défense. La complémentarité existante et la coopération entre l’UE et l’OTAN doit être renforcée
déclinées en quatre thèmes: la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée, la promotion notamment pour des opérations telles que celles menées en Afghanistan.
d’une Europe de la défense, les nouveaux défis liés aux approvisionnements énergétiques, la
sécurité et la sureté alimentaire.
Stratégie européenne pour l’énergie: opportunités et défis
Lutter contre le terrorisme et la criminalité organisée Le réchauffement climatique est un des enjeux les plus importants auxquels nous sommes
aujourd’hui confrontés. L’influence de l’être humain sur le changement climatique est désormais
182 Intensifier la lutte contre le terrorisme: le pire ennemi de la démocratie scientifiquement prouvée. Si rien n’est fait pour stabiliser la hausse de la température à la surface 183
du globe, les conséquences risquent d’être catastrophiques et irréversibles. Pour pallier à ces
Aujourd’hui, tout risque de conflit majeur entre Européens est écarté; la démocratie s’est installée prévisions catastrophiques, la Commission européenne a présenté une série de propositions dans
dans la presque totalité du continent. Néanmoins, l’Union européenne se doit de protéger ses le domaine de l’énergie et du changement climatique, qui fixent de nouveaux objectifs ambitieux
citoyens contre un phénomène récent: l’émergence d’une nouvelle menace terroriste qui a pour pour 2020 (diminuer de 20 % les émissions de gaz à effet de serre; économiser 20 % d’énergie
objectif de miner les fondements et les valeurs de nos sociétés en véhiculant peurs et incertitudes. grâce à une meilleure efficacité énergétique; porter à 20 % la part des énergies renouvelables).
Pour être efficace, il convient de prendre conscience que la cible est, non pas un phénomène Le Groupe du PPE-DE insiste sur le fait que la génération actuelle est la dernière qui puisse agir
terroriste international diffus, mais une organisation terroriste précise qui doit être correctement pour renverser la tendance du réchauffement climatique; les générations suivantes ne pourront
diagnostiquée. qu’essayer de limiter les dégâts. Conscient de cette responsabilité, le Groupe du PPE-DE se
Pour le Groupe du PPE-DE, dire que le terrorisme djihadiste est la principale menace ne doit pas mobilise pour l’adoption de ce paquet énergie-climat et met tout en œuvre pour soutenir la 3ème
être considéré comme une attaque contre l’Islam, car il ne concerne qu’une frange marginale révolution industrielle fondée sur des énergies alternatives peu émettrices de CO2.
d’intégristes dont la communauté musulmane est la première victime.
Le Groupe du PPE-DE met l’accent sur la nécessité de lutter contre le terrorisme pour protéger les Une politique énergétique européenne pour promouvoir des sources d’énergie pauvres en
valeurs, mais insiste sur le nécessaire équilibre à respecter entre sécurité et liberté. émission de CO2.
Les scenarii sur l’avenir de l’utilisation énergétique montrent tous que la part du charbon et des
Lutter contre la criminalité organisée, l’impératif d’une riposte urgente autres énergies fossiles continue à augmenter considérablement.

La criminalité organisée internationale, une des principales menaces qui pèsent sur la sécurité, Cette tendance doit être inversée en améliorant l’efficacité énergétique pour réduire le recours
a évoluée parallèlement à l’évolution de la mondialisation et à l’expansion du commerce aux énergies fossiles et développer les énergies renouvelables - solaire, éolienne, biomasse - en
international, de sorte que l’éventail de ses activités s’est considérablement élargi et diversifié. s’appuyant autant que possible sur l’énergie nucléaire.
IV Les solutions technologiques nouvelles doivent être disponibles avant l’épuisement des énergies
fossiles. Pour le Groupe du PPE-DE, il est crucial de doubler les fonds consacrés à la recherche en
caractère limité des ressources disponibles et l’intensification du déplacement des personnes. La
stratégie européenne de sécurité devrait tenir compte de cette nouvelle menace.
matière énergétique.
2008

2008
L’Union européenne doit assurer le développement rapide d’alternatives commercialement Sûreté alimentaire: assurer une alimentation saine pour tous dans un contexte globalisé
viables comme celle des biocarburants, de la biomasse, de l’énergie éolienne, du solaire et du
photovoltaïque. Pour les consommateurs, il est essentiel de pouvoir bénéficier d’une alimentation saine. Les crises
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


des années 90 ont ébranlé la confiance des citoyens dans la capacité de l’industrie alimentaire et
Le Groupe du PPE-DE souligne également le rôle important qui doit être joué dans cette course des autorités publiques à garantir la sécurité des denrées alimentaires. Le Groupe du PPE-DE fait
contre le CO2 par les citoyens (isolation, remplacement des ampoules traditionnelles, carburants de la sécurité alimentaire l’une de ses principales priorités.
plus propres dans les moteurs des voitures, alternative de transport) et les collectivités publiques
(écoles, administrations, etc.). Le livre blanc sur la sécurité alimentaire adopté par l’Union européenne en 2000 vise à assurer
un niveau élevé de sécurité alimentaire à l’intérieur de l’Union européenne par des mesures
cohérentes de l’étable à la table. Le Groupe du PPE-DE regrette néanmoins l’insuffisance des
Une politique étrangère commune pour sécuriser les approvisionnements d’énergie moyens financiers qui lui sont alloués.
Malgré les mesures prises pour réduire ses dépenses énergétiques d’ici 2020, l’Union européenne Le Groupe du PPE-DE met également l’accent sur le risque de malnutrition. Si l’on ajoute les
devra toujours importer en 2020 plus de 50% de son énergie sous diverses formes, notamment personnes frappées d’obésité aux personnes souffrant de la faim dans le monde et à celles
en hydrocarbures. La Russie est actuellement et demeurera le premier partenaire énergétique de subissant un déficit en nutriments ou en oligo-éléments, au total, c’est près de la moitié de la
l’UE, à côté de la Norvège, du Moyen-Orient et de l’Afrique. population mondiale qui est touchée par la malnutrition.
Le Groupe du PPE-DE insiste sur la nécessité de sécuriser les approvisionnements énergétiques
européens par le biais d’une réelle diplomatie énergétique inscrite dans la stratégie de sécurité
européenne. Cette politique commune devrait être basée sur quatre principes: la diversification
des sources d’approvisionnement; l’unité dans la défense des intérêts de l’UE; la solidarité entre > Bureau du Groupe du PPE-DE/Nicosie, 7-8 février 2008
États-membres et le renforcement de la coopération entre partenaires. «Politique Euro-Mediterrannéenne»
La famille PPE signale que l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne et des réformes institutionnelles Le Bureau du Groupe du PPE-DE qui s’est réuni à Nicosie en février 2008, s’est penché sur la
qu’il implique est indispensable pour pouvoir avancer dans la voie d’une politique commune question de la Politique Méditerranéenne de l’UE et de ses perspectives, sur le règlement de la
extérieure de l’énergie. question chypriote et sur le processus de paix au Moyen-Orient.

Sécurité et sûreté alimentaire Le futur de la politique méditerranéenne de l’UE: quelles options ?


Sécurité alimentaire: Prix élevé et volatilité des produits agricoles: Nouveaux défis pour la PAC Le Sud et l’Est méditerranéens et le Moyen-Orient représentent un espace stratégique essentiel. Le
La demande mondiale en forte augmentation combinée à une offre stagnante; les nouveaux usages Groupe du PPE-DE joue un rôle majeur pour que la région méditerranéenne devienne la priorité
184 185
non alimentaires des produits agricoles; la hausse du prix du pétrole et la survenue d’événements principale des relations extérieures de l’UE.
climatiques réduisant les récoltes et la spéculation ont contribué à renforcer le phénomène de la Les enjeux en Méditerranée sont considérables: l’aggravation des disparités de niveaux de vie entre
hausse du prix des matières premières agricoles à la production. les deux rives de la Méditerranée se traduisent par un accroissement des pressions migratoires.
Le Groupe du PPE-DE met en garde contre la menace d’une crise humanitaire imminente due à Le chômage croissant des jeunes, l’absence de perspective d’amélioration et la frustration
une pénurie mondiale des denrées alimentaires et à une détérioration de l’accès des populations qu’entretiennent les conflits du Proche-Orient créent un terreau favorable aux extrémismes.
les plus vulnérables de la planète aux produits alimentaires. Selon les estimations, la terre Aujourd’hui, les évolutions géopolitiques et géoéconomiques internationales imposent une
comptera 9 milliards d’individus à l’horizon 2050. Pour faire face à ce défi alimentaire, l’agriculture réflexion pour faire de la Méditerranée un trait d’union et non pas une barrière, afin de parvenir à
devra doubler sa production en 30 ans. Il faudra produire plus et produire mieux. une aire de paix, de stabilité et de progrès, à la fois économiques et humains.
Cette intensification de la production agricole ne doit pas se faire au détriment de l’environnement Dans le cadre de la réunion de son Bureau à Nicosie, le Groupe du PPE-DE lance 4 propositions
et devra répondre à des défis écologiques: disponibilité en eau douce, dégradation des sols et destinées à construire enfin une zone de paix et de prospérité partagée en Méditerranée:
multiplication de la fréquence d’intenses anomalies climatiques.
> Pour contribuer avec détermination à la paix, la piste la plus importante doit viser la résolution
Pour répondre à ces défis, le Groupe du PPE-DE soutient le «bilan de santé» de la PAC qui vise à du conflit israélo-palestinien et la création à brève échéance un État palestinien.
maintenir et à adapter la Politique Agricole Commune. Afin de relever le défi alimentaire dans le
monde, il convient prioritairement de redéployer les investissements dans l’agriculture. Un euro > Le partenariat rénové doit s’engager à soutenir davantage les entreprises locales et les
investit dans l’agriculture est le moyen le plus efficace de lutter contre la pauvreté. Il convient investissements directs dans les Pays Partenaires Méditerranéens (PPM), source de
également de changer le modèle sur lequel les pays les plus pauvres ont bâti leur économie développement et d’emplois. La création d’une institution financière euro-méditerranéenne de
agricole en aidant les pays d’Afrique à produire pour se nourrir et non seulement pour exporter. type Banque Européenne pour la Reconstruction, et le Développement (BERD) devrait améliorer
Il est nécessaire d’éviter que la hausse des denrées alimentaires n’engendre des conflits liés au les projets et donner confiance aux investisseurs.
IV > Le projet Euromed a été jusqu’à présent celui des gouvernements et des marchés. Pour favoriser
un partenariat réel, le Groupe du PPE-DE souhaite que la société civile soit davantage impliquée
Si l’UE est de loin le principal donateur dans la région, les efforts financiers qu’elle y déploie n’ont
pas été accompagnés par une présence politique appropriée. La résolution du conflit au Moyen-
pour encourager et stimuler les valeurs de tolérance, d’éducation et de compréhension entre Orient ne peut se faire uniquement sous l’égide des Nations unies. L’UE, présente dans le Quartet,
les peuples. doit pouvoir jouer un rôle plus important, parce qu’elle représente le seul acteur international qui
2008

2008
soit considéré comme crédible par les parties au conflit.
> Il convient de faire un réel effort de communication afin de rendre le partenariat Euromed
plus visible à l’opinion publique et qu’il soit considéré comme un enjeu fondamental pour la Aujourd’hui, l’UE n’est pas préparée pour les tâches de construction, de préservation et de
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


compétitivité économique, l’emploi et les revenus de leur propre pays dans les années à venir. renforcement de la paix, faute d’être dotée des institutions nécessaires pour mener sa politique
étrangère et parler d’une seule et même voix. L’entrée en vigueur du traité de Lisbonne devrait
offrir de nouvelles opportunités et permettre à l’UE de devenir un véritable acteur politique dans
Le processus de Barcelone a besoin d’un nouveau souffle. la région.
La Politique européenne de voisinage qui s’adresse à des pays extrêmement différents (de l’Ukraine Par ailleurs, sans développement économique de la région, il n’y aura pas de perspective d’avenir
à la Lybie) et qui couvre les domaines les plus variés (des droits de l’Homme à l’harmonisation de pour les citoyens et le risque existe que les prochaines élections de 2010 ne voient l’arrivée au
normes techniques), demeure peu claire dans son approche et ses objectifs. pouvoir des radicaux, ce qui entrainerait un total bouleversement. Il est essentiel de soutenir, des
Une coopération renforcée autour de la Méditerranée est dans l’intérêt non seulement des États programmes de développement socio-économiques et la promotion des valeurs européennes
d’Afrique du Nord, mais également dans l’intérêt vital des Européens. de l’économie de marché, de tolérance, de liberté religieuse, de croissance et de développement
économique dans la région.
Le Groupe du PPE-DE considère ainsi que l’initiative du Président Sarkozy d’une Union pour
la Méditerranée qui vise des projets concrets comme la gestion de l’eau, la dépollution de la
Méditerranée et l’efficacité énergétique, mérite d’être prise en considération dans la mesure où
elle serait complémentaire, qu’elle ne remettrait pas en cause les institutions communautaires du > Bureau du Groupe du PPE-DE/Portoroz, 17-18 avril 2008
processus euro-méditerranéen et respecterait le cadre des perspectives financières adoptée par le
Parlement européen pour la période allant jusqu’en 2013. «l’Europe des valeurs et le changement climatique»
Le Bureau du Groupe du PPE-DE qui s’est réuni à Portorož (Slovénie) en avril 2008, s’est penché
sur la question du renforcement de l’identité et des valeurs de l’Union européenne et sur la
Le réglement de la question Chypriote réponse de l’Union européenne aux défis du changement climatique.
La division de l’île de Chypre est un anachronisme auquel il faut mettre fin. Le Groupe du PPE-
DE s‘est toujours prononcé en faveur du retrait des troupes turques et étrangères afin d’aboutir
à une Chypre réunifiée respectant les principes et les valeurs de l’UE où Chypriotes turcs et grecs
pourraient vivre en harmonie et en paix. Les valeurs de l’Union européenne
Aujourd’hui, Chypre est membre de l’UE, et la Turquie candidate a débuté les négociations
Renforcer l’identité et les valeurs européennes
d’adhésion. Il appartient donc à l’UE de suivre et d’accompagner les négociations menées sous
186 l’égide des Nations unies. 187
Les valeurs que défend aujourd’hui l’Union Européenne sont le résultat de l’histoire culturelle de
Le Groupe du PPE-DE insiste sur la nécessité de créer un climat favorable pour une solution l’Europe.
globale à la question chypriote qui requiert une véritable volonté politique de la part de chacune
Fortement imprégnée de l’image chrétienne de l’Homme, l’Union européenne du XXIème siècle
des parties concernées.
se pose comme une communauté de valeurs guidée par le respect des droits de l’Homme, la
tolérance, la responsabilité individuelle, la liberté, la subsidiarité et la solidarité.

L’Union européenne: un partenaire clé pour favoriser une paix sûre Pourtant, dans une période caractérisée par le bien-être généralisé, les valeurs et l’éthique
semblent s’éloigner des préoccupations quotidiennes de la société.
et durable en méditerranée orientale
Pour le Groupe du PPE-DE, l’Union européenne se doit de défendre ces valeurs universelles, sous
La région méditerranéenne connait aujourd’hui une évolution inquiétante: à la question peine de perdre son identité.
palestinienne et à la crise politique et humanitaire à Gaza s’est ajoutée l’inquiétant niveau de
déstabilisation atteint en Irak, les aspirations croissantes de l’Iran au rang de puissance nucléaire, La réponse du Dialogue Interculturel aux grandes priorités stratégiques
la guerre et l’instabilité politique au Liban, la prolifération du terrorisme et des armes et les de l’Union européenne
incertitudes en matière de sécurité énergétique.
Dans ce contexte incertain et très dangereux, la résolution du conflit au Moyen-Orient passe Reconnaissant la valeur intrinsèque de la Charte des droits fondamentaux, le Groupe du PPE-DE
par des garanties de sécurité pour Israël mais également par l’existence d’un État palestinien réaffirme son attachement politique au principe fondateur de l’UE «unis dans la diversité «.
économiquement viable. De la pluralité émane le dialogue: dialogue entre les cultures et les religions, basé sur le respect, la
compréhension et la volonté d’appréhender et de reconnaitre l’Autre. Les valeurs essentielles que
sont la liberté, la responsabilité, la tolérance alimentent ce dialogue.
IV Pour le Groupe du PPE-DE, le dialogue entre les cultures constitue une condition préalable à la
mise en œuvre de ses priorités politiques: il induit une responsabilité éthique et contribue à la prise
Le Groupe du PPE-DE prend la menace du changement climatique très au sérieux et souhaite
y répondre de façon pragmatique. Il n’est pas possible de respecter la planète sans respecter le
de conscience de l’identité européenne. message des scientifiques.
2008

2008
C’est dans cet esprit que le Groupe du PPE-DE s’engage à être un acteur clé dans la lutte contre le
changement climatique en tant que facteur de stabilité à l’échelle mondiale.
Répondre au changement climatique
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


S’adapter au changement climatique: la réponse de l’UE > Réunion de la Présidence du Groupe du PPE-DE
Le changement climatique est sans aucun doute l’un des défis les plus importants auxquels doit avec les chefs des Délégations Nationales/Munich,
faire face l’Humanité. 28-29 août 2008
Une approche européenne est nécessaire afin d’assurer une coordination et une efficacité des
politiques de lutte contre le changement climatique.
La Présidence et les Chefs des Délégations nationales du Groupe du PPE-DE se sont réunis à
L’adaptation au changement climatique constituant un défi mondial, il faut également soulever la Munich, en août 2008.
dimension extérieure des mesures d’adaptation. Dans ce contexte, le PPE-DE considère qu’il est
Cette réunion s’est centrée sur trois thèmes européens majeurs, pour lesquels des progrès
important que l’accent soit mis sur les plus pauvres et les plus vulnérables.
importants étaient attendus au cours de la présidence française de l’Union européenne:
> une démarche européenne dans la régulation future des émissions de CO2 dans l’industrie
Gérer les stratégies et les options en matière de changement climatique automobile;
> la libéralisation du marché de l’énergie en Europe;
Les effets et les impacts du changement climatique doivent être minutieusement étudiés afin de
mettre en place les stratégies et dégager les options les plus efficaces pour y répondre. > le bilan de Santé de la PAC.

Ces problèmes réels appellent des solutions réelles. Laisser le dossier politique des questions
environnementales à la seule appréciation des Verts et de la Gauche ne ferait qu’empirer la
situation. L’approche bureaucratique fondée sur la pénurie et les limitations n’est pas la seule Vers un futur a faibles émissions de carbones: réalisation de la vision
alternative. Il convient de passer d’une approche dogmatique à une approche fondée sur le politique dans l’industrie automobile
pragmatisme.
Le Groupe du PPE-DE a rappelé les inquiétantes prévisions scientifiques concernant le changement
Il appartient donc au Groupe du PPE-DE d’aborder ces défis en privilégiant une approche climatique et l’importance des prochaines conférences des Nations unies à Poznań en décembre
équilibrée qui tienne compte des exigences environnementales, mais également des impératifs 2008 puis à Copenhague en décembre 2009 pour essayer d’aboutir à un accord international pour
liés à la protection du secteur industriel et des mécanismes des marchés, en gardant à l’esprit la
188 réduire les émissions. 189
défense de l’emploi et les risques de dépendance énergétique.
Dans ce contexte, le plan stratégique pour les technologies énergétiques (plan SET) et une
Le Groupe du PPE-DFE met l’accent sur le développement de la recherche et de la formation politique européenne dans le domaine des technologies énergétiques disposant d’une assise
de chercheurs afin de répondre au besoin de rationnaliser la consommation d’énergie et de financière suffisante est capitale pour réaliser d’ici à 2020 les objectifs de l’UE dans les domaines
promouvoir l’efficacité énergétique. énergétiques et du changement climatique.
La réduction et la gestion des émissions de gaz à effet de serre doit être l’objectif essentiel. Le développement et le déploiement de technologies novatrices à faible coût et produisant peu
Néanmoins, afin que les objectifs soient réalisables, le Groupe du PPE-DE insiste sur la nécessité de carbone, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables sont la clé de la réduction des
d’éviter de trop imposer au secteur industriel et de tenir compte du contexte international. émissions et de la création de nouveaux marchés pour l’industrie de l’UE. Pour atteindre ces
Le Groupe du PPE-DE reconnaît le rôle des énergies renouvelables. Le piégeage du carbone et le objectifs, il est essentiel de réduire les coûts des énergies propres et d’améliorer l’innovation dans
nucléaire pourraient également être unes des clefs du problème. le secteur de l’énergie.

Dans le domaine agricole, l’Union européenne devra adopter des politiques nouvelles pour aider La proposition de la Commission1 établissant des normes de performance pour les voitures
le monde rural à s’adapter à ces nouveaux défis. Le bilan de la santé de la PAC et les propositions particulières neuves veut abaisser à 120 grammes en moyenne par kilomètre le CO2 émis par les
législatives de la Commission devront mettre l’accent sur la formation, la recherche, le lancement voitures d’ici 2012. Actuellement, la moyenne des émissions pour le parc automobile européen est
de nouvelles technologies, le renforcement de la capacité sectorielle et le renforcement de la de 145-150 grammes par kilomètre.
coopération internationale.
Le domaine de la santé, doit également être mis au centre du débat sur les impacts du changement
climatique. Si la politique de la santé relève de la compétence des Etats membres, l’impact du 1. Proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil établissant des normes de performance
changement climatique ne pourra être traité que par l’Europe ou la communauté internationale. en matière d’émissions pour les voitures particulières neuves dans le cadre de l’approche intégrée de la
Communauté visant à réduire les émissions de CO2 des véhicules légers - COM/2007/0856 final
IV Le Groupe du PPE-DE soutient cette proposition mais propose, une période de phase-in entre 2012
un 2015 qui permettrait aux constructeurs d’augmenter graduellement leur respect de l’objectif
Le Réseau Européen des Idées
pour atteindre 100 % en 2015. Le Réseau européen des idées (European Ideas Network, EIN) est une initiative du Groupe du PPE-
DE visant à réunir une série d’acteurs afin de générer des idées de politiques pour le centre droit
2008

2008
Les avancées technologiques sont cruciales en vue de réduire sérieusement les émissions de CO2
des voitures et, en même temps, de protéger la compétitivité économique future de l’industrie européen. Il s’agit d’un réseau de plus de 600 responsables politiques et façonneurs d’opinion
automobile de l’UE. Des incitations destinées à l’industrie pour qu’elle investisse dans la R&D issus de près de 30 pays en vue de discuter de la future direction politique de l’Union européenne
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


doivent être mises en place. et de ses États membres. Les membres proviennent de différents milieux: bureau politique
élu, instituts de recherche, fondations politiques, universités, entreprises et organisations non
gouvernementales, entre autres.
La libéralisation du marché de l’énergie en Europe Le réseau organise différents types d’activités afin de créer un centre de débat dynamique et animé
en vue de stimuler de nouvelles idées et des réponses positives aux défis à relever dans un monde
La libéralisation du marché européen de l’électricité et du gaz n’a pas fourni les résultats en mutation rapide. Les procès-verbaux de ses réunions sont publiés sur son site internet www.ein.
escomptés depuis le deuxième paquet «énergie»: les prix de l’électricité et du gaz sont toujours eu, de même que les documents et présentations qui ont servi de base aux discussions.
exagérément élevés, partout en Europe, et le développement des infrastructures (production,
réseaux et interconnexions) ne fait pas de progrès suffisants.
Le troisième paquet «énergie» de la Commission et le plan d’action dans le domaine de l’énergie
sont nécessaires. Il convient toutefois de poursuivre les discussions et de procéder à des révisions
Petits-déjeuners de travail
en ce qui concerne la dissociation des structures de propriété et la répartition des compétences
Le réseau EIN a organisé un programme actif de petits-déjeuners de travail au Parlement européen
entre la Commission, l’Agence et les REGRT.
afin d’offrir aux responsables politiques élus et aux chercheurs en politique un forum à Bruxelles
Pour le Groupe du PPE-DE, la libéralisation du marché énergétique doit prendre en compte où discuter de thèmes d’actualité, sur la base des remarques introductives de chefs de file en la
la demande en énergie qui augmentera de 30 % d’ici à 2030. L’accent doit être sur la sécurité matière. Parmi les orateurs de cette année, citons:
de l’approvisionnement. De nouvelles centrales électriques, plus efficaces que les installations
> Jim CLOOS, directeur, direction générale des questions politiques, Conseil de l’UE, au sujet de
actuelles, contribueraient à faire face à cette situation.
la gouvernance européenne;
La législation européenne serait inadaptée si elle conduisait à un gel des investissements dans
> Walid PHARES, maître de recherche et directeur du projet sur l’avenir du terrorisme (Future
les réseaux et les centrales électriques. Sensibilisés depuis longtemps contre la menace du
Terrorism Project), Foundation for Defense of Democracies, Washington; auteur de «Future
changement climatique et des émissions de CO2, les citoyens risquent aujourd’hui de ne pas
Jihad», «The War of Ideas» et «The Confrontation», au sujet du terrorisme et de la sécurité;
reconnaître la nécessité de construire de nouvelles centrales électriques. L’opinion publique doit
être préparée à accepter psychologiquement ces investissements. > Riel MILLER, consultant international, XperidoX: Futures Consulting, au sujet de l’avenir de
l’éducation;
> Jamie SHEA, directeur, planification politique, OTAN, au sujet des défis dans un monde
Bilan de santé de la pac réformée multipolaire;
190 191
Le Groupe du PPE-DE met l’accent sur le défi que représentent la hausse des prix des aliments et > Gérard-François DUMONT, professeur, université Paris-Sorbonne, au sujet de la démographie
la nécessité d’assurer la sécurité de l’approvisionnement alimentaire. 850 millions de personnes et de l’immigration.
dans le monde souffrent de la faim: le bilan de santé de la PAC doit prendre en considération
l’accroissement de la demande mondiale.
L’avenir de l’agriculture européenne est une question prioritaire pour le Groupe du PPE-DE.
Séminaires des groupes de travail
La réforme de la politique agricole de l’UE doit garantir la qualité des produits alimentaires et la
durabilité de l’agriculture européenne, et le Groupe du PPE-DE souhaite voir la PAC se recentrer En 2008, le réseau EIN a organisé plusieurs manifestations ailleurs qu’à Bruxelles en collaboration
sur les besoins des agriculteurs. Il convient de résoudre le conflit inhérent entre, d’une part, les avec des groupes de réflexion locaux afin d’atteindre de nouveaux publics et d’étendre le réseau.
coûts accrus et les règles de conditionnalité plus strictes pour les agriculteurs et, d’autre part, Les réunions suivantes ont été organisées:
la demande des consommateurs en produits alimentaires sains, à bas prix et respectueux de > LONDRES: une réunion conjointe avec Conservative Parliamentary Mainstream sur le terrorisme
l’environnement. et la sécurité;
> MADRID: le réseau EIN a organisé un séminaire lors de la convention du PPE sur le changement
Christine Detourbet, climatique;
Chef de l’Unité Stratégie politique
Tim Beyer Helm, > PARIS: une réunion conjointe avec la Fondation pour l’innovation politique, Institut Robert
Conseiller Schuman, et l’Institut Montaigne sur la compétitivité et l’innovation ainsi que sur les défis de la
politique étrangère;
IV > WASHINGTON: une réunion avec les républicains et des membres du Congrès sur le terrorisme
et la sécurité;
Procédure de codécision
> STRESA: un séminaire couvrant trois thèmes: la compétitivité et l’innovation et les futures
La procédure de codécision, la plus importante des procédures législatives, est basée sur l’article
2008

2008
réformes, la politique énergétique et environnementale concernant les alternatives possibles à
Kyoto, et la politique économique, monétaire et fiscale à la lumière de l’actuelle crise financière; 251 du traité CE. Cette procédure repose sur la recherche d’un accord entre le Parlement européen
et le Conseil afin que le processus législatif aboutisse.
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


> BROCKET HALL, ANGLETERRE: une conférence avec le bureau londonien de la Konrad Adenauer
Stiftung axée sur les relations transatlantiques; Depuis son introduction en 1993, la codécision a progressivement gagné en importance; elle est
actuellement appliquée à 44 domaines de l’activité communautaire. Si le traité modificatif entre en
> BUDAPEST: une réunion organisée dans le cadre du groupe de travail sur les défis de la politique vigueur, le nombre de bases juridiques soumises à cette «procédure législative ordinaire» devrait
étrangère a examiné le cas de la Russie; doubler, renforçant ainsi le pouvoir de co-législateur du Parlement. La procédure de codécision
serait étendue à des domaines où le Parlement ne traite pas encore conjointement avec le Conseil,
> MADRID: un séminaire organisé conjointement avec la FAES a abordé deux thèmes: les
comme la politique agricole, la politique de recherche et la politique de développement régional
questions de politique étrangère liées aux États-Unis et le rôle institutionnel de la Banque
et social de l’Union.
centrale européenne.
En 2008, sur 102 dossiers de codécision au total, 78 ont été conclus en première lecture, 11 en
deuxième lecture et un en troisième lecture, après conciliation.
En septembre 2008, la Conférence des Présidents a adopté un code de conduite pour la négociation
Université d’été des dossiers de codécision. Ce code vise à accroître la transparence et la légitimité démocratique
Le point culminant du programme annuel du réseau EIN est l’université d’été. Cette année, elle a au sein du Parlement lorsque les commissions décident d’engager des négociations informelles
eu lieu à Fiuggi, en Italie, sur la base des travaux des conférences précédentes du réseau à Oxford, avec les autres institutions en vue de dégager un accord à un stade précoce de la procédure. Il
à Madrid, à Berlin, à Lisbonne, à Lyon et à Varsovie. complète la «déclaration commune sur les modalités pratiques de la procédure de codécision»
convenue entre le Parlement, le Conseil et la Commission en juin 2007 et qui met davantage
Le thème de cette année était: Le monde en 2025: la place des valeurs dans un monde incertain. l’accent sur les relations entre ces institutions. D’une manière générale, le Parlement peut recourir
Les principaux intervenants étaient François Fillon, Premier ministre français; Silvio Berlusconi, à toutes les possibilités offertes à tout stade de la procédure de codécision. La décision de chercher
Premier ministre italien, Wilfried Martens, Président du PPE et ancien Premier ministre belge, un accord à un stade précoce du processus législatif doit être prise au cas par cas, en tenant
Hans-Gert Poettering, Président du Parlement européen, José Manuel Durão Barroso, Président de compte des caractéristiques particulières de chaque dossier.
la Commission européenne, Rodrigo Rato, ancien Directeur général, Fonds monétaire international,
Kevin Andrews, député, ancien ministre de l’Emploi et des relations sur le lieu de travail, Australie, Les principes fixés dans le code de conduite s’appliquent également à la procédure de conciliation,
Franz Fischler, ancien commissaire européen à l’Agriculture et au développement rural, Président la délégation du Parlement européen étant le principal organe responsable.
de la Fondation Rise à Bruxelles, Franco Frattini, ministre italien des Affaires étrangères, et Antonio
Tajani, Commissaire européen aux Transports.
Cette manifestation constituait une nouvelle occasion d’étendre la portée internationale de
La procédure de conciliation et le Groupe Du PPE-DE
192 l’université d’été. En effet, des intervenants et participants de Chine, du Japon, d’Inde, de Jordanie,
La procédure de conciliation, troisième et dernière phase de la procédure de codécision, intervient 193
du Nigeria, de Colombie et des États-Unis ont rejoint leurs collègues européen pour les débats.
si le Conseil n’approuve pas tous les amendements adoptés par le Parlement européen en seconde
Deux séances plénières spéciales ont porté sur des sujets de pleine actualité: L’économie lecture2.
mondiale et son avenir et Valeurs européennes ou valeurs universelles? Neuf tables rondes ont
Le comité de conciliation est composé de vingt-sept membres du Conseil ou de leurs représentants
donné aux participants la possibilité d’approfondir le débat dans certains domaines vitaux de la
et du même nombre de représentants du Parlement formant la délégation du PE. Au sein du
politique publique: l’emploi, les compétences et le capital humain; la compétitivité et l’innovation;
Parlement européen, les 27 membres de la délégation du PE au comité de conciliation sont
l’économie numérique; l’évolution démographique et l’immigration; les défis de la politique
désignés lors de chaque procédure de conciliation par les groupes politiques. La composition des
étrangère; l’agriculture durable et la sécurité alimentaire; le terrorisme et la sécurité; l’énergie et
délégations reflète l’équilibre politique global du Parlement3.
l’environnement; et la réforme des services publics.

Stephen Woodard,
Conseiller 2. Le comité de conciliation doit être convoqué dans un délai de six semaines, délai qui peut être prorogé de deux
semaines à l’initiative de l’une des institutions, après la deuxième lecture du Conseil. Le comité dispose de six
ou huit semaines pour rédiger un «projet commun» à partir de la date de sa première réunion. De nouveau
dans un délai de six ou huit semaines, le projet commun est soumis par les Présidents des délégations du PE
et du Conseil pour approbation au Parlement et au Conseil, sans possibilité d’amendement. Si, au contraire,
le comité de conciliation n’aboutit pas à un accord, ou si le «projet commun» n’est pas approuvé par le
Parlement ou le Conseil, la proposition est réputée non adoptée.

3. La composition politique de la délégation du PE correspond à la composition du Parlement par groupes


politiques: le PPE-DE a 11 sièges, le PSE 9, le groupe ALDE 4, l’UEN 1, les Verts 1 et le groupe GUE 1.
IV La confiance que la majorité des citoyens européens a accordée au groupe PPE-DE et dont
témoignent les résultats des dernières élections parlementaires européennes dans l’UE élargie
Les Assemblées Parlementaires
fait de notre groupe le moteur du Parlement européen. En conséquence et en raison de sa
force numérique, notre groupe possède 11 des 27 sièges du comité de conciliation. Cela traduit
L’Assemblee Parlementaire Paritaire: une institution unique
2008

2008
l’importance du PPE-DE dans l’adoption de la décision finale sur un acte législatif dans l’Union
européenne. De plus, outre le fait que deux des trois vice-Présidents du PE en charge des L’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE rassemble les représentants élus de la Communauté
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


conciliations sont membres du PPE-DE (Mme Rodi Kratsa-Tsagaropoulou et M. Alejo Vidal- européenne (les députés du Parlement européen) et les représentants élus de 78 États d’Afrique,
Quadras), notre groupe est aussi relativement souvent chargé de la rédaction du rapport et/ou de des Caraïbes et du Pacifique («pays ACP») signataires de l’Accord de Cotonou. Il s’agit de la seule
la présidence du comité de conciliation. assemblée internationale dans laquelle les représentants de différents pays siègent ensemble
M. Hartmut Nassauer, vice-Président du PPE-DE, est responsable du service de coordination régulièrement avec pour objectif la promotion de l’interdépendance et du dialogue Nord-Sud.
du groupe lors de l’étape de la conciliation de la procédure de codécision. Il prend les mesures L’Assemblée parlementaire paritaire consacre une partie importante de ses travaux à la promotion
nécessaires pour les membres du PPE DE siégeant dans les comités de conciliation, afin de des droits de l’homme, de la démocratie, de l’État de droit et de la bonne gouvernance dans
s’assurer que le groupe y obtienne des résultats reflétant sa position. les pays ACP. Par ailleurs, le Groupe du PPE-DE au PE a toujours été au premier plan en ce qui
concerne la défense de ces principes fondamentaux.

Dossiers de conciliation en 2008


Succès du Groupe du PPE-DE a l’Assemblee Parlementaire Paritaire
Sûreté de l’aviation civile
durant la periode concernée
Le règlement du Parlement européen et du Conseil établissant des règles communes dans le
domaine de la sûreté de l’aviation civile est entré en vigueur en janvier 2003. La Commission a i) 14e session de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, Kigali (Rwanda),
proposé une révision de ce règlement afin de préciser, de simplifier et d’harmoniser davantage les du 17 au 22 novembre 2007
exigences juridiques en vue de renforcer la sûreté générale dans l’aviation civile. L’harmonisation
Le Groupe du PPE-DE a continué à jouer le premier rôle dans les rangs de l’UE, obtenant ainsi
des règles conformément au principe de la «sécurité unique» signifie que les passagers, les
plusieurs succès:
bagages et le fret en transfert et en transit n’auront pas besoin de subir de nouveaux contrôles,
car le niveau de sécurité de base aura été respecté au point de départ. Les États membres seront i) l’adoption, unanime et sans amendements, du rapport de Mme Betty AMONGI (Ouganda) et
libres d’imposer des mesures plus strictes que celles qu’exige le règlement. Enfin, cet acte législatif de M. Miguel Angel MARTÍNEZ MARTÍNEZ sur les élections et les processus électoraux dans
permettra à la Communauté de légiférer à l’avenir sur les mesures de sécurité en vol. les États ACP et de l’Union européenne (commission des affaires politiques). Rapporteur fictif:
Filip KACZMAREK;
Paquet maritime ii) l’adoption, quasi unanime (avec quatre abstentions), du rapport de Mme Astrid LULLING et
de M. Timothy HARRIS (Saint-Kitts-et-Nevis) sur les incidences des investissements étrangers
Ce paquet comprend des dispositions sur les questions relatives aux obligations de l’État du
directs dans les États ACP (commission du développement économique, des finances et du
pavillon, au régime d’inspection dans les ports européens, aux refuges pour les navires en détresse,
commerce);
194 aux normes de protection des passagers, aux obligations en matière d’assurances, aux sociétés de 195
classification et à la responsabilité civile. Il vise à restaurer des conditions de concurrence saine iii) la modification fructueuse et l’adoption unanime du rapport de M. Martin MAGGA (Îles
et durable pour les opérateurs qui se conforment aux règles internationales. Les six dossiers du Salomon) et de M. John BOWIS sur l’accès aux soins de santé et aux médicaments, plus
troisième paquet maritime tournent autour de l’amélioration de la prévention des accidents et de particulièrement en ce qui concerne les maladies négligées (commission des affaires sociales
la pollution et de la gestion des conséquences des accidents. et de l’environnement);
iv) la négociation réussie et l’adoption unanime de la résolution d’urgence sur les catastrophes
B. Torok-Illyés, naturelles dans les États ACP (négociateurs du PPE-DE: Rolf BEREND et John BOWIS);
Conseiller
v) la négociation réussie et l’adoption unanime de la résolution d’urgence sur la situation en RDC
(négociateurs du PPE-DE: Juergen SCHROEDER et Mario MANTOVANI);
vi) la négociation réussie et l’adoption par acclamation de la déclaration de Kigali sur le commerce
(négociateur du PPE-DE: Michael GAHLER).
IV ii) 15e session de l’Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE, Ljubljana (Slovénie),
du 15 au 20 mars 2008
10e Dialogue de Windhoek
Le Groupe du PPE-DE a continué à jouer le premier rôle dans les rangs de l’UE, obtenant ainsi
Le dialogue de Windhoek, une initiative politique de développement pour l’Afrique du Groupe du
2008

2008
plusieurs succès:
PPE-DE, s’est réuni au mois de mai dernier à Windhoek, en Namibie, avec comme objectif clair le
i) l’adoption, unanime et avec seulement un amendement, du rapport de M. Bornito De Sousa développement d’un réseau de coopération avec, et parmi, ses partenaires africains.
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


(Angola) et M. Filip KACZMAREK (commission des affaires politiques) sur les expériences tirées
du processus d’intégration régionale européen pouvant s’appliquer aux pays ACP; L’objectif principal de cette réunion était de donner une suite à la déclaration de Berlin sur des
élections libres et régulières en Afrique, adoptée par l’UPADD le 7 mai 2007, et d’utiliser cette
ii) l’adoption, quasi unanime et avec quatre amendements, du rapport de MM. Mohamed Ali déclaration comme base pour des discussions sur les élections africaines récentes et à venir.
(Éthiopie) et Alain Hutchinson (PSE, commission du développement économique, des finances
et du commerce) sur les questions de sécurité alimentaire dans les pays ACP et le rôle de la Des rapports ont été rendus sur les récentes élections en République démocratique du Congo, au
coopération ACP-UE (rapporteur fictif du PPE-DE: Robert STURDY); Nigéria et au Togo. Il en ressort que, lors de toutes ces élections, un certain nombre de critères du
code de conduite pour des élections libres et régulières définis dans la déclaration de Berlin n’ont
iii) l’adoption unanime, avec quatre amendements, du rapport de M. Alma Oumarou (Niger) pas été respectés. Ces problèmes vont du manque d’éducation civique et citoyenne des électeurs à
et M. Gay MITCHELL (commission des affaires sociales et de l’environnement) sur les la mauvaise utilisation des médias officiels, à l’intimidation et à la violence organisée.
conséquences sociales et environnementales des programmes d’ajustement structurel;
La force politique du dialogue de Windhoek est visible dans la manière dont est clairement rédigée
iv) la négociation réussie et l’adoption unanime de la résolution d’urgence sur la situation au Kenya sa déclaration finale sur les élections au Zimbabwe, qui affirme que «la situation qui a mené
(négociateur du PPE-DE: Valdis DOMBROVSKIS); à ces élections n’était pas conforme à la conduite d’élections libres et régulières en raison des
v) le lancement réussi de l’initiative «Un ordinateur portable par enfant» par les coordinateurs preuves non réfutables d’intimidation flagrante, de torture et de violence contre l’opposition et les
du PPE-DE Nirj DEVA et Maria MARTENS. organisations de la société civile».
Les membres du Groupe du PPE-DE qui ont participé à cette réunion sont: Martin Callanan,
Carlo Palassof, Royaume-Uni, Filip Kaczmarek, Pologne, José Ribeiro E Castro, Portugal, et Armando Veneto, Italie.
Conseiller La coordination était assurée par Michael Gahler, Allemagne.

Conférence sur l’Angola, 15-16 août 2008


En vue de préparer les élections parlementaires en Angola prévues le 5 septembre 2008, le
Dr. Isaias Samakuva, Président fédéral de l’Union des partis africains pour la démocratie et le
développement (UPADD), et Président de l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola
(UNITA), a invité la région d’Afrique australe de l’UPADD à organiser une conférence avec ses
partenaires du Groupe du PPE-DE du Parlement européen, afin de discuter de la démocratie et de
196 la justice sociale en tant que fondations essentielles pour la paix en Angola suite à la guerre civile, 197
et afin de donner une impulsion et de montrer son soutien aux efforts actuels visant à renforcer
la démocratie et la gouvernance dans ce pays grâce à des processus électoraux démocratiques,
réguliers et justes.
Les participants, parmi lesquels M. Michael Gahler, vice-Président de l’assemblée parlementaire
paritaire UE-ACP, responsable du dialogue de Windhoek, et M. José Ribeiro E Castro, ont fait le
point sur les différents aspects du développement de la démocratie en Angola, sur le processus
électoral et sur les perspectives souhaitées pour l’avenir après les longues années de guerre civile.
Dans une ultime déclaration, ils ont appelé le gouvernement angolais et les autorités électorales
concernées à garantir à tous les partis se présentant aux élections de septembre 2008 une liberté
totale pour les activités politiques, la liberté d’expression, l’égalité d’accès aux médias détenus
par l’État et une liberté de mouvement totale pour les observateurs nationaux et internationaux
comme la loi l’oblige.
Malheureusement, les résultats définitifs des élections n’ont pas répondu aux attentes de nos amis
de l’UNITA, qui tenteront de se réorganiser et de développer la culture de la démocratie en Angola
d’ici les prochaines élections. Puisque la guerre civile en Angola est à présent terminée et que la
majorité a de nouveau exprimé un souhait de stabilité.

Joseph Lukyamuzi
IV La Charte du développement du Groupe du PPE-DE Euromed
La hausse des prix alimentaires touche les populations des pays en développement à la manière Le Groupe de Travail EUROMED du Groupe du PPE-DE, sous la présidence du Vice-président du
2008

2008
d’un «tsunami silencieux», pour reprendre l’expression de Josette Sheeran, directrice exécutive du Groupe Vito Bonsignore, se réunit tous les mois dans le but d’approfondir nos relations politiques
Programme alimentaire mondial, et aggrave la pauvreté de quelque 100 millions de personnes. avec les partis et les groupements des pays du Sud de la Méditerranée. Ce groupe de travail a un
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


L’Europe est le plus grand donateur mondial en matière d’aide au développement mais les double volet qui montre l’engagement très fort du Groupe du PPE-DE en faveur de donner une
résultats sont loin d’être satisfaisants. Les 78 pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) grande impulsion politique aux relations euro-méditerranéennes. Ainsi, le GT EUROMED suit
qui reçoivent la majeure partie des aides européennes au développement depuis des années ne les travaux de l’Assemblée Parlementaire Euro-méditerranéenne (APEM) et, en même temps,
représentent toujours que 2 % du commerce mondial et 40 des 50 pays les moins avancés sont renforce les contacts politiques au niveau bilatéral et multilatéral, dans le but d’avoir une présence
des pays ACP. plus active et de constituer un réseau politique en Méditerranée, permettant de développer une
stratégie commune dans la plupart des domaines politiques, économiques et sociaux, y compris
Face à de tels chiffres, et reconnaissant que l’aide au développement traditionnelle n’avait pas tenu le processus de paix au Moyen-Orient. D’autres objectifs politiques prioritaires sont la stabilité,
toutes ses promesses, le Groupe du PPE-DE a adopté une charte qui montre l’engagement du la lutte contre le terrorisme, la sécurité, la compréhension mutuelle et le respect des droits de
groupe en faveur d’une politique de développement plus efficace. Il souligne qu’un développement l’Homme.
durable ne peut avoir lieu que dans des pays où la paix, la démocratie et les droits de l’homme
sont protégés et entretenus. Cependant, même dans ces conditions, l’aide traditionnelle n’est Pour développer ces objectifs, il faut souligner la présence et l’engagement très actifs des Membres
pas une solution. En effet, pour que la coopération au développement lutte de façon efficace du Groupe du PPE-DE dans les travaux en commission et en plénière de l’APEM, ainsi que leur
contre la pauvreté, elle doit stimuler la croissance, contribuer à attirer des investissements activité politique. Nos Membres ont visité plusieurs pays méditerranéens, ce qui a permis de
étrangers et promouvoir le commerce international, afin que les pays en développement puissent renforcer nos liens politiques et d’aborder les grands thèmes qui concernent les deux rives de la
progressivement prendre la place qu’ils méritent dans l’économie mondiale. Méditerranée.
D’un point de vue économique, notre Groupe a œuvré en faveur du processus de libéralisation du
La politique de développement du Groupe du PPE-DE repose sur trois grands engagements: commerce, qui devrait s’accompagner d’un rapprochement entre les règles du marché unique de
l’Union européenne et celles des pays méditerranéens afin d’arriver à la création d’une zone de
> la création de conditions favorables à un développement économique, social et environnemental libre-échange en 2010. Les mesures à entreprendre doivent se concrétiser dans le cadre des plans
durable; d’action qui développent des accords d’association avec les pays méditerranéens.
> la défense des conditions préalables au développement: la protection de la vie humaine, de la Les flux migratoires, la dimension religieuse, les problèmes liés à la protection de l’environnement,
démocratie, des droits de l’homme, de la bonne gouvernance, de la paix et de la sécurité; ainsi que les grands défis de l’éducation et de la formation, sont aussi des priorités de notre
> l’optimisation des résultats politiques et l’amélioration de la visibilité. Groupe, de même que la participation des femmes dans la vie économique, politique et sociale,
ainsi que les programmes de microcrédits notamment en faveur des femmes et des jeunes.
«En juin 2009, des millions d’Européens éliront le Parlement européen. Ils attendront de ces
nouveaux députés qu’ils jouent un rôle déterminant dans la résolution des problèmes et le En ce qui concerne le processus de paix au Moyen-Orient, le Groupe du PPE-DE a toujours soutenu
relèvement des défis de leur vie quotidienne, mais aussi qu’ils fassent preuve de leadership les efforts de paix et le processus d’Annapolis. Et c’est dans ce sens, que nos Membres ont travaillé
198 sur la scène internationale, notamment en dopant la prospérité et la croissance des pays en dans le cadre de la commission des Affaires étrangères de l’APEM, présidée par Madame Tokia 199
développement.» Saïfi.

Voilà les termes utilisés par Joseph Daul, Président du Groupe du PPE-DE, en guise d’avant-propos Notre Groupe a largement soutenu le projet d’Union pour la Méditerranée lancée par le Président
à la charte. Avec cette charte, le Groupe du PPE-DE s’est doté d’une base solide pour le travail qui de la République Française, Nicolas Sarkozy. Ce projet aura d’énormes avantages pour tous les
l’attend lors de la prochaine législature de 2009-2014. partenaires dans sa dimension politique, économique, sociale et culturelle et permettra d’ouvrir
de nouveaux champs de coopération entre les deux rives de la Méditerranée.
Ou, pour reprendre les mots des coordinateurs du PPE-DE au sein de la commission du
développement, Nirj Deva et Maria Martens: Le développement économique et la protection de l’environnement dans la région euro-
méditerranéenne, dans le contexte du développement durable, constitue un grand défi pour
«Cette charte est la quintessence de ce que nous estimons être les facteurs essentiels nos Membres. Ainsi, notre Groupe est très ambitieux quant aux résultats à atteindre: une zone
indispensables pour que les pays en développement gagnent en prospérité. Les idées mêmes sont de libre échange pour 2010, des actions de partenariat économique poussé, un plan d’action
le fruit d’une longue étude menée conjointement par les membres du PPE-DE sur les notions qui pour dépolluer la Méditerranée d’ici l’an 2020, l’utilisation de ressources naturelles et d’énergies
ont permis aux pays occidentaux, après avoir connu la pauvreté pendant le Moyen Âge, d’accélérer renouvelables, l’environnement urbain et la gestion de l’eau.
de manière considérable l’enrichissement de leurs populations en seulement quelques dizaines
d’années. Nous espérons avoir trouvé la graine qui portera des fruits.» Notre Groupe soutient la politique européenne de voisinage lancée en 2004 par la Commission
européenne. Nos objectifs principaux sont de contribuer à renforcer la stabilité, la sécurité et la
prospérité des voisins de l’Est et du Sud, en particulier en offrant aux pays concernés une relation
Jesper Haglund, de plus en plus étroite avec l’Union européenne, qui devrait éviter l’apparition de nouvelles lignes
Conseiller de fracture. La politique de voisinage se fonde sur des valeurs qui ont toujours été défendues
IV par le Groupe du PPE-DE: la démocratie, l’État de droit, la bonne gouvernance, le respect des
droits de l’homme, les principes de l’économie de marché, du libre-échange et du développement
En conclusion, les Membres de notre Groupe souhaitent que le nouvel élan de l’APEM se concrétise
par des apports et des soutiens parlementaires pour le renforcement et le développement de
durable. En plus, par le biais de la politique de voisinage, nous pouvons éviter l’émergence des l’Union pour la Méditerranée. L’APEM devrait de même se prononcer et exprimer son avis sur
risques d’insécurité comme l’immigration clandestine, la rupture des importations énergétiques, toutes les questions relatives au partenariat euro-méditerranéen et à la politique européenne de
2008

2008
la dégradation environnementale, les afflux massifs de réfugiés, la pénétration de la criminalité voisinage, notamment sur les accords d’association et les plans d’actions.
organisée et le terrorisme.
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Notre Groupe est pour un renforcement plus fort de cette politique de voisinage, arrivant à la Jorge Soutullo,
conclusion que sa crédibilité et son impact doivent être accrus et se mettre en pratique avec des Conseiller
accords de libre-échange et d’association encore plus approfondis et complets.
Dans ce contexte, l’Union pour la Méditerranée peut combiner ces actions politiques, économiques
et sociales avec une recherche poussée de la paix au Moyen-Orient, afin que cette région devienne
un pôle de stabilité. Le processus d’Annapolis doit être largement soutenu par l’Union européenne,
qui doit devenir un acteur de premier rang dans la région avec une influence de plus en plus
accrue.
L’Union pour la Méditerranée bénéficiera de l’acquis du processus de Barcelone, notamment
de l’APEM comme cadre démocratique de l’action parlementaire. Dans ce contexte, il s’agira de
donner un nouvel élan au processus de partenariat par rapport aux institutions qui existent déjà
en les complétant et en remplissant encore plus leur contenu et leurs champs d’actions. Le projet
développera des investissements majeurs sur le plan des politiques et des ressources financières
dans la dimension régionale et intra-régionale qui constitue la valeur ajoutée du processus de
Barcelone.
Le projet d’Union pour la Méditerranée constitue donc l’occasion pour relancer le processus de
Barcelone. Le Groupe du PPE-DE a toujours soutenu un rôle accru de l’APEM, et dans ce but, a été
à l’origine de plusieurs résolutions au Parlement européen.
La commission des Affaires étrangères du PE élabore un rapport d’initiative sur les relations entre
l’Union européenne et les pays méditerranéens. Monsieur Méndez de Vigo rédige un avis de la
Commission constitutionnelle en tenant compte du potentiel institutionnel de l’APEM.
Notre Groupe estime qu’il importe de relancer en profondeur les relations entre l’Union
européenne et les pays méditerranéens en partant des acquis comme l’APEM, seule Assemblée
réunissant les 27 Etats membres de l’Union et les pays méditerranéens, y compris toutes les
200 parties associées au processus de paix au Moyen-Orient. 201
Dans le but de garantir la cohérence institutionnelle, il est important de ne pas multiplier les
instruments déjà existants, notamment l’APEM, en tant qu’expression parlementaire légitime du
processus d’Union pour la Méditerranée.
Notre Groupe propose que l’APEM devienne un organe avec un pouvoir consultatif obligatoire
pour tous les points et matières objet de discussion ultérieure au sein du Conseil des Ministres
de l’Union pour la Méditerranée. Le Conseil et la Commission de l’UE devraient être associées et
présents au sein de l’APEM. En outre, l’APEM devrait être étroitement associée à la préparation des
Sommets biannuels des Chefs d’État ainsi qu’aux réunions annuelles des Ministres des Affaires
étrangères des Pays membres de l’Union pour la Méditerranée.
En parallèle, il faut renforcer son règlement intérieur et établir des règles plus exhaustives et
précises pour son fonctionnement, ainsi qu’un secrétariat permanent renforcé. Un projet ambitieux
est de constituer des familles politiques au sein de l’APEM, comme c’est le cas au PE. Ainsi,
tous les Membres de l’APEM pourront s’organiser dans des groupes politiques conformément
aux familles politiques existantes (au-delà de la division actuelle Parlements méditerranéens -
Parlement européen - Parlements des Etats membres de l’UE), ce qui permettra une meilleure
intégration et efficacité.
IV Eurolat L’Assemblée Eurolat, au moyen de communiqués rédigés par ses coPrésidents respectifs, ratifiés
par le Bureau et par la plénière, a réagi et s’est prononcée sur les situations de crise et d’urgence
apparues sur le continent latino-américain, comme les crises entre les pays andins, la Colombie
En 2008, l’Assemblée parlementaire Euro-latino-américaine4 a poursuivi l’exécution normale de et l’Équateur à la suite de l’opération militaire colombienne qui a entraîné la mort du dirigeant de
2008

2008
ses travaux. l’organisation terroriste des FARC, Raúl Reyes, menée à bien sur le territoire équatorien, et, plus
récemment, dans le cas de la crise interne bolivienne. Dans les deux cas, l’Assemblée euro-latino-
Une réunion du Bureau a été organisée à Saint-Domingue les 17 et 18 mars afin de préparer la
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


américaine a lancé un appel au calme, à la paix, à la modération, au dialogue et à l’entente, en tant
réunion de la 2e session plénière, qui a eu lieu à Lima du 29 avril au 1er mai 2008. C’était la qu’unique manière d’aplanir les différences entre les différentes parties.
première fois que l’Assemblée plénière d’Eurolat se réunissait sur le continent latino-américain et
préalablement au sommet des chefs d’État ou de gouvernement de l’UE, d’Amérique latine et des Dans les deux cas, l’Assemblée a proposé d’offrir ses bons services, si nécessaire.
Caraïbes, qui se sont rencontrés plus tard, les 16 et 17 mai, également dans la capital péruvienne. Durant le second semestre, les activités d’Eurolat ont essentiellement été axées sur la préparation
La grande participation de députés de part et d’autre de l’Atlantique ainsi que le niveau des travaux des réunions des trois commissions parlementaires permanentes, qui se sont réunies à Bruxelles
et la qualité des documents adoptés lors de cette réunion interparlementaire se sont reflétés dans les 5 et 6 novembre en vue de se prononcer sur trois questions d’actualité.
le succès de l’Assemblée Eurolat, comme l’ont mis en évidence ses deux coPrésidents, le député Avant le 24 septembre, une réunion du Bureau directeur a eu lieu en vue, outre de préparer le travail
PPE-DE José Ignacio Salafranca et le sénateur chilien et Président du Parlatino, le sénateur Jorge des commissions, d’échanger des points de vue sur la directive «retour», en cours d’approbation
Pizarro. par le Parlement et le Conseil de l’UE, et qui a suscité tant de polémique et de préoccupation chez
Lors de ladite réunion de Lima, trois documents de travail ont été adoptés, correspondant aux leurs homologues latino-américains.
trois commissions permanentes formant l’Assemblée Eurolat (politique; économique, financière Par ailleurs, un groupe de travail a été créé dans le but d’adapter le règlement aux nouveaux besoins
et commerciale; et sociale et environnementale). de l’Assemblée, et on espère que ses travaux s’achèveront au printemps 2009. Ce groupe de travail
sur la révision du règlement devra traiter de sujets tels que l’augmentation du nombre de ses
Les trois résolutions adoptées concernaient des thèmes de haute actualité, qui ont sans nul doute membres de 120 à 150 (décision avalisée par la plénière du PE et par la Conférence des Présidents
guidé le programme de travail des chefs d’État ou de gouvernement, à savoir: des groupes politiques) afin d’intégrer les membres du Parlement du Mercosur récemment créé
(Parlasur), les lacunes et déficiences relevées après deux ans et demi de fonctionnement, ainsi que
> les politiques énergétiques en Amérique latine et dans l’Union européenne; l’épineuse question du vote par collèges séparés entre Européens et Latino-Américains.
> les défis et les opportunités du cycle de Doha;
Enfin, lors des réunions des commissions parlementaires des 5 et 6 novembre à Bruxelles, trois
> la pauvreté et l’exclusion sociale.
rapports ont fait l’objet de débat:
> une charte latino-américaine pour la paix et la sécurité (rapport adopté à l’unanimité);
Pour conclure les travaux de la réunion de Lima, les députés euro latino-américains ont lancé
un message au sommet des chefs d’État et de gouvernement, dans lequel, en plus de rappeler > les liens entre le commerce et le changement climatique (rapport adopté sans problème);
les principes et valeurs communs sur lesquels repose le partenariat stratégique birégional, ils
appelaient à une conclusion rapide et efficace des accords d’association en cours de négociation, > l’utilisation de l’eau dans le cadre des relations entre l’UE et l’Amérique latine (rapport rejeté par
202 comme ceux que l’UE négocie avec la Communauté centraméricaine et la Communauté andine. le collège de la délégation du PE et par conséquent il n’a pas été approuvé). 203
De même, il a été procédé à des votes afin de donner une impulsion notable aux négociations de
l’accord d’association entre l’UE et Mercosur. La prochaine réunion de la session plénière, la troisième, aura lieu en Europe (lieu à déterminer) au
Ont également été incluses des recommandations contenues dans les rapports approuvés, printemps 2009. Avant cela, une réunion du Bureau directeur se tiendra à Antigua, au Guatemala,
en particulier concernant l’intégration sociale, la lutte contre la pauvreté, les inégalités, le en février 2009, afin de préparer la réunion plénière. Cette réunion sera la dernière organisée par
développement durable et la lutte contre le changement climatique. Par ailleurs, la crise alimentaire l’Assemblée parlementaire euro-latino-américaine avant les élections européennes de juin 2009.
et la hausse des prix des matières premières étaient aussi à l’ordre du jour des députés, ainsi que
la question latente de l’immigration, notamment la lutte contre l’immigration clandestine et les Juan Salafranca / Miriam Orsagova,
mafias qui l’encouragent et en tirent des bénéfices. Conseillers

4. L’Assemblée Euro-latino-américaine se compose actuellement de 120 membres, répartis de façon égale


(60 pour chaque partie) entre le Parlement européen et les parlements d’intégration d’’Amérique latine (le
Parlement centraméricain, le Parlement andin, le Parlement latino-américain et les parlements chilien et
mexicain). Afin d’intégrer les membres du Parlement du Mercosur récemment créé (Parlasur), il a été proposé
d’augmenter le nombre de membres jusqu’à 150 (75 pour chaque partie), proposition qui a été ratifiée par
la plénière du Parlement européen et qui vient d’être ratifié par la Conférence des Présidents des groupes
politiques du PE. Il faut simplement que la plénière Eurolat adapte son règlement.
IV Droits de l’homme, démocratie l’oppression et l’injustice. Le Groupe du PPE-DE a participé à la nomination des candidats et à
la désignation des lauréats du prix: Oswaldo Payá (2002), les Nations unies (2003), l’Association
et bonne gouvernance bélarussienne des journalistes (2004), les Dames en blanc (2005), Alexandre Milinkevitch (2006)
et Salih Mahmoud Osman (2007).
2008

2008
Les droits de l’homme et la démocratie En vue de promouvoir la démocratie et le respect des droits de l’homme dans le monde, le Groupe
du PPE-DE œuvre dans plusieurs pays et préconise que l’UE accorde une attention constante à ces
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Le Groupe du PPE-DE s’engage constamment et activement dans ce domaine et promeut une principes dans ses relations avec les pays tiers:
politique visant à garantir le respect des droits de l’homme, la liberté religieuse et le renforcement
de la démocratie dans le monde, parce qu’il estime que les droits de l’homme et la démocratie
sont des principes universels, fondamentaux et indivisibles. Par conséquent, le groupe prend Belarus
des initiatives pour mettre ce dossier à l’ordre du jour du Parlement européen (PE) mais pas
uniquement. Le Groupe du PPE-DE a fermement condamné les peines injustifiées prononcées pour des raisons
Afin de promouvoir «le développement et la consolidation de la démocratie et de l’État de droit ainsi politiques à l’encontre de neuf participants aux manifestations des entrepreneurs organisées le 10
que le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans les pays tiers du monde janvier 2007 à Minsk. Il a appelé le gouvernement du Belarus à libérer immédiatement tous les
entier», l’UE a institué en 2006 un instrument financier, l’instrument européen pour la démocratie prisonniers politiques dont les citoyens bélarussiens qui exprimaient de manière pacifique leur
et les droits de l’homme (IEDDH), qui prévoit une aide financière pour les activités de promotion de engagement aux valeurs démocratiques. Le groupe a rappelé que cette violation inacceptable des
ces objectifs, pas seulement en tant que complément des programmes de la CE et des objectifs de valeurs fondamentales telles que la liberté d’expression et la liberté de réunion allait à l’encontre
la PESC de l’UE, mais également en tant qu’instrument financier indépendant qui peut être octroyé du partenariat à part entière que l’Union européenne a proposé au Belarus dans le cadre de la
directement sans l’accord des États et des gouvernements. La forme antérieure de cet instrument, politique européenne de voisinage, et réduisait ses chances de voir le jour.
l’Initiative européenne pour la démocratie et les droits de l’homme, avait été instituée en 1994 à
l’initiative d’un membre de notre groupe, le député européen Edward McMillan-Scott.
Plusieurs projets ont déjà bénéficié de l’IEDDH à ce jour. L’IEDDH a ainsi soutenu 68 macroprojets
Darfour
de lutte contre la torture pendant la période contractuelle de 2001 à 2007. Il a financé des centres
Le PE a adopté deux résolutions soutenues par le Groupe du PPE-DE visant à promouvoir un plan
de réhabilitation des victimes de la torture dès le début de l’année 1994 et a proposé de mettre
d’action définitif contre la violence. Le groupe exige que l’Union européenne prenne des sanctions
davantage l’accent sur la prévention de la torture, en donnant par exemple une formation aux
plus strictes contre le régime de Khartoum. Une autre réussite majeure du groupe, obtenue grâce
droits de l’homme aux tortionnaires potentiels tels que les forces de police. Depuis lors, il n’a eu
à nos membres José Ribeiro e Castro et Jürgen Schröder, a été la nomination en tant que lauréat du
de cesse de financer des projets dans le domaine de la prévention de la torture.
prix Sakharov 2007 de M. Salih Mahmoud Osman, avocat des droits de l’homme qui a dénoncé la
Le PE a adopté plusieurs résolutions relatives à l’IEDDH, telle que «Les droits de l’homme dans guerre civile au Soudan et les violations des droits de l’homme commises dans ce conflit.
le monde 2006 et la politique de l’UE à cet égard» (avril 2007) et «Dialogues et consultations sur
les droits de l’homme avec les pays tiers» (septembre 2007), et il l’a également abordé dans des
rapports tels que le «Rapport annuel sur les droits de l’homme dans le monde 2007 et la politique Tchétchénie
204 de l’Union européenne à cet égard» (avril 2008) et le «Rapport sur l’évaluation des sanctions 205
communautaires prévues dans le cadre des actions et politiques de l’UE dans le domaine des Le Groupe du PPE-DE a souligné à plusieurs reprises, par l’intermédiaire du membre Patrick
droits de l’homme» (juillet 2008). Le Groupe du PPE-DE les a encouragés et soutenus. Gaubert, vice-Président de la sous-commission «droits de l’homme», son soutien à l’amélioration
Le Groupe du PPE-DE, en tant que fondateur de l’IEDDH, se soucie des domaines qui ont besoin de la situation des droits de l’homme en Tchétchénie. L’UE appelle la Russie à respecter les droits
de l’aide de l’IEDDH, contribue à ce que cet instrument financier aide les acteurs locaux essentiels de l’homme en Tchétchénie pour que l’impunité et la torture y cessent.
en faisant preuve de souplesse (non seulement pour les projets mondiaux mais également pour les
systèmes de soutien nationaux et des thèmes particuliers) et espère réellement que cet instrument
financier sera utile et efficace pour améliorer la situation des droits de l’homme et de la démocratie Chine
dans le monde.
Le Groupe du PPE-DE n’est pas satisfait de la situation des droits de l’homme en Chine. Elle ne
Les droits de l’homme et le renforcement de la démocratie sont donc au cœur des actions
s’est pas améliorée malgré les Jeux olympiques. L’arrestation du dissident chinois Hu Jia a montré
européennes de politique extérieure du Groupe du PPE-DE. À vrai dire, il se préoccupe toujours des
le peu de cas que la Chine fait des droits de l’homme. En outre, le gouvernement chinois aurait
crimes impliquant un génocide et une purification ethnique, des expulsions de masse pour raisons
dû s’abstenir de toute violence à l’encontre des manifestants tibétains et devrait au contraire
politiques, des attaques contre la population civile dans les conflits, de la montée du fanatisme
respecter leurs droits et leurs libertés fondamentales. Par conséquent, le PE doit faire usage
et de la violation de la liberté d’expression, du mépris des droits des minorités et de l’importance
de toutes les voies diplomatiques disponibles pour améliorer la situation et le Groupe du PPE-
croissante des problèmes d’exclusion et de marginalisation. Le groupe estime que la Cour pénale
DE soutient fermement toutes les politiques entreprises par le PE et l’UE en vue d’améliorer la
internationale (CPI) est un outil essentiel permettant de traduire en justice les criminels de guerre
situation des droits de l’homme et de la démocratie en Chine. «L’UE doit faire tout ce qui est en
et il a donc soutenu son institution.
son pouvoir pour protéger les droits et les libertés fondamentales des Tibétains», a souligné à
Depuis 1988, le PE décerne chaque année le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit afin de plusieurs reprises Mme Laima Liucija Andrikienė, coordinatrice de la sous-commission «droits de
récompenser des personnalités ou des organismes qui, à l’instar d’Andreï Sakharov, se sont l’homme », à l’occasion de différentes réunions et dans plusieurs résolutions du PE relatives à la
employés à défendre les droits de l’homme et les libertés fondamentales et à lutter contre Chine et au Tibet.
IV Birmanie L’actuel processus d’intégration européenne exige clairement le renforcement de la participation
transparente et démocratique dans le processus de prise de décision en Europe. Le groupe a
toujours insisté sur la nécessité d’accompagner l’élargissement de l’UE de réformes visant à
Le Groupe du PPE-DE approuve la position du Conseil et de la Commission contre les violations développer des processus de prise de décision plus démocratiques et transparents et à mettre en
2008

2008
continuelles des droits de l’homme et de la démocratie en Birmanie et soutient l’engagement de place des mécanismes plus simples et plus flexibles pour permettre à l’UE élargie de continuer
l’UE de parvenir à un gouvernement civil légitime et démocratiquement élu. Depuis les agissements à agir. Toutes les institutions devraient élaborer des propositions destinées à réformer leurs
de la junte birmane de septembre 2007, la situation n’a pas changé et les objectifs n’ont pas été
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


procédures pour les rendre moins bureaucratiques et plus accessibles aux citoyens.
atteints malgré la visite de l’envoyé spécial des Nations unies, M. Ibrahim Gambari. Il est essentiel
d’exprimer notre solidarité avec le mouvement prodémocratique et le groupe insiste auprès de la En ce qui concerne la gestion démocratique des ressources, il convient d’améliorer la planification
communauté internationale pour qu’elle continue à faire pression sur le régime birman. Le groupe financière, de développer un système des ressources propres et de garantir la flexibilité
ne condamne pas seulement les agissements du gouvernement, il exige également la libération budgétaire nécessaire. À cet égard, le groupe propose d’accroître l’ouverture, la transparence
de tous les prisonniers politiques et de Mme Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix et lauréate et la responsabilité dans la procédure budgétaire, de consolider les droits du PE et de protéger
du prix Sakharov en 1990. les intérêts financiers de l’UE sans accroître la pression fiscale pour les citoyens européens. Les
citoyens devraient pouvoir comprendre la gestion budgétaire.
Afin d’étendre la contribution de l’UE au développement de la démocratie et de la bonne
Bonne gouvernance gouvernance dans le monde, à savoir sa contribution à la gouvernance mondiale, le groupe affirme
à nouveau que l’UE doit améliorer le dialogue politique avec les pays tiers et utiliser efficacement
En 2001, la Commission a adopté un Livre blanc sur la gouvernance européenne afin d’instaurer les instruments tels que la politique de voisinage et l’IEDDH. Le groupe soutient avec fermeté
une gouvernance plus démocratique à tous les niveaux (mondial, européen, national, régional et toute amélioration démocratique et vise à atteindre l’objectif ultime de promouvoir la paix, la
local). Elle a défini la gouvernance comme étant «les règles, les processus et les comportements stabilité, la démocratie, la prospérité, la bonne gouvernance et le respect des droits de l’homme
qui influent sur l’exercice des pouvoirs au niveau européen» et a établi que la bonne gouvernance dans tous les pays.
reposait sur cinq principes, à savoir «ouverture, participation, responsabilité, efficacité et
cohérence». Le PE a d’une part réaffirmé son rôle démocratique au sein de l’UE et a d’autre part fait
part de ses inquiétudes relatives aux nouvelles formes proposées dans le Livre blanc susceptibles Giuseppe Luigi Mazza,
d’accroître le déficit démocratique et d’affaiblir le rôle du PE en tant qu’organe qui représente les Conseiller
citoyens européens, reflète le plus les principes démocratiques et joue un rôle important dans le
concept de gouvernance par le peuple.
Si le PE est la seule institution européenne qui représente les citoyens et les principes
démocratiques, les groupes politiques jouent un rôle décisif en tant qu’intermédiaires obligatoires
entre les institutions et les citoyens. À cet égard, en tant que groupe politique transnational, le
Groupe du PPE-DE peut représenter les citoyens mieux que tout autre groupe politique, parce qu’il
est le seul des sept groupes politiques au PE qui compte des parlementaires issus des 27 États
membres.
206 207
Compte tenu des principes de la bonne gouvernance et du rôle du PE relatif à la participation
démocratique et à la légitimité, le groupe estime que l’UE devrait être compréhensible par les
citoyens, plus proche d’eux et ouverte à eux. Il convient de se doter d’une stratégie d’information
efficace en vue de renforcer la communication entre les citoyens et les institutions. Le groupe est
convaincu qu’il incombe aux partis politiques nationaux, aux groupes politiques, aux partenaires
sociaux et aux représentants de la société civile de jouer un rôle actif, en contribuant au processus
de prise de décision au niveau européen et en étendant toutes les formes de dialogue et de débat
avec les citoyens. De plus, une approche coordonnée et commune des groupes politiques et des
organisations de la société civile pourra contribuer à renforcer le soutien des citoyens à l’UE.
Le groupe estime également que les futures campagnes d’information du public devraient avoir un
objectif plus spécifique, suivre une orientation politique et cibler des questions particulières, que
l’UE doit résoudre pour répondre aux attentes de nos citoyens. Le groupe réorientera l’approche
de sa stratégie médiatique vers les enjeux politiques fondamentaux traités par les institutions et
fera des interventions efficaces au bénéfice des citoyens européens.
IV Droits de l’homme, démocratie et bonne gouvernance À la fin du débat sur le Zimbabwe, la commissaire Androulla Vassiliou a fait remarquer que «la
Commission est très préoccupée par la situation au Zimbabwe, notamment suite aux élections du
29 mars […]». Elle a confirmé «volonté de la Commission de continuer à exploiter chaque occasion
de dialoguer afin de trouver une solution à la crise au Zimbabwe».
Débats sur des cas d’atteinte aux droits de l’homme,
2008

2008
à la démocratie et à l’État de droit Le Parlement continuera à suivre les évolutions de ces pays et des autres. M. Poettering a dit un
jour: «si nous voulons défendre sérieusement les droits de l’homme et la dignité humaine, nous
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


devons le faire dans le monde entier»5.
Le 18 juin 2008, le Président du Parlement européen, M. Hans-Gert Poettering, a prononcé un
discours à l’occasion du décernement du Prix européen Charles Quint à Simone Veil. Il a déclaré: Jan-Willem Vlasman
«il nous faut intensifier notre travail pour la paix, les droits de l’homme et les développements
dans les années à venir.» M. Poettering a aussi souligné que «nous devons nous engager à
défendre l’État de droit et la démocratie dans notre voisinage et dans le reste du monde».
Le Parlement européen a toujours joué un rôle important dans la défense des droits de l’homme, de
la démocratie et de l’État de droit. En 2008, le Parlement a non seulement adopté des résolutions
sur les évolutions dans certains pays, comme l’Arménie ou la Birmanie, mais aussi sur certains
sujets particuliers. Par exemple, une résolution sur la situation de la République démocratique du
Congo (RDC) et le viol comme crime de guerre, ou encore sur les exécutions en Iran.
Le Parlement européen condamne résolument le recours au viol comme arme de guerre et demande
instamment, en particulier, que les coupables de violences sexuelles à l’égard des femmes soient
dénoncés, identifiés, poursuivis et punis. Il demande à l’Union européenne d’allouer des fonds
substantiels pour fournir une aide médicale, juridique et sociale aux victimes d’abus sexuels. Le
Parlement est profondément attristé de l’exécution de plusieurs délinquants juvéniles en Iran,
condamne résolument le nombre croissant d’exécutions et demande instamment aux autorités
iraniennes d’établir un moratoire sur le recours à la peine de mort en vue de son abolition future.
Plusieurs débats sur les droits de l’homme, la démocratie et l’État de droit ont été lancés au sein du
Groupe du PPE-DE, tels que les débats sur le Belarus en février et sur le Zimbabwe en avril. Dans sa
résolution sur la Biélorussie, le Parlement exprime sa solidarité envers l’opposition démocratique
unie, le meneur du mouvement, Alexandre Milinkevich, et tous les citoyens bélarussiens qui luttent
pour un pays indépendant, ouvert et démocratique, fondé sur l’État de droit.
Le Parlement a adopté une résolution sur le Zimbabwe dans laquelle il insiste pour que les
souhaits démocratiques du peuple zimbabwéen soient respectés et demande instamment à tous
208 ceux qui souhaitent participer à l’avenir du Zimbabwe de coopérer avec les forces de changement 209
démocratique. Ces résolutions s’adressent non seulement aux gouvernements et parlements de
ces pays, mais aussi à la Commission et au Conseil. Ils devront tenir compte des points soulevés
par le Parlement dans ses résolutions.
Lorsque l’on écoute les débats, cela devient clair. La commissaire Meglena Kuneva a déclaré
lors du débat sur le Belarus: «il ne peut y avoir de réel partenariat avec ce pays tant qu’il n’aura
pas fait d’avancées convaincantes vers la démocratisation, le respect des droits de l’homme et
l’État de droit.» Mme Kuneva a indiqué que la Commission surveillerait de près les élections
parlementaires. Elle a souligné que «l’organisation d’élections libres et équitables serait considérée
comme un pas décisif de la part des autorités biélorusses».

5. Dialogue pour la paix d’Osnabrück, le 3 octobre 2007.


IV Délégations interparlementaires L’Asie fut le lieu d’importantes rencontres interparlementaires dans les six premiers mois de
l’année, dont la délégation PE-ANASE qui a visité le Cambodge avant les élections qui ont eu lieu
cette année. Elle a eu l’occasion d’évaluer, lors des réunions avec les membres du gouvernement
cambodgien et les représentants des différents partis politiques, les progrès dans les domaines
Apercu général
2008

2008
économique et politique et de visiter sur place des projets financés par l’Union européenne. La
délégation du Parlement européen a participé activement à la 5ème réunion parlementaire Asie-
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Les délégations interparlementaires constituent l’un des instruments privilégiés de l’action Europe qui s’est tenue en juin à Beijing et a contribué considérablement à la Déclaration finale. En
extérieure du Parlement européen, ayant pour mission de maintenir et développer la dimension outre, il convient de mentionner la 26ème rencontre interparlementaire UE-Chine, qui a eu lieu à
parlementaire dans nos contacts avec les pays tiers. Bruxelles en juin et qui a permis d’aborder tout un éventail de sujets parmi lesquels les questions
relatives au respect des droits de l’homme, notamment au Tibet.
Les activités des délégations contribuent, d’une part, à enrichir et a approfondir notre
connaissance de la situation dans les pays partenaires, en apportant une expertise acquise sur La voix de notre Groupe s’est également fait entendre en Afrique, notamment, dans le cadre du
base de l’expérience directe sur le terrain grâce au dialogue interparlementaire avec nos partenaires 10ème Dialogue de Windhoek, qui a réuni les représentants de neuf pays africains en mai dernier
ainsi qu’avec les représentants de la société civile et d’autre part, à promouvoir les valeurs de la en Namibie et fut suivie par la Conférence à Luanda en août dernier, en préparation des élections
démocratie, des droits de l’homme, de la culture du dialogue et de la coopération, qui sont celles en Angola. La délégation pour les relations avec l’Afrique du Sud s’est rendue à Cape Town en
de notre famille politique. février de cette année pour y rencontrer ses homologues du Parlement sud africain qui, à leur tour
furent accueillis au PE lors de la 12ème rencontre interparlementaire PE-Afrique du Sud en juillet.
Les Membres de notre Groupe, dont quatorze assument les postes de Présidents des délégations,
contribuent d’une manière substantielle à ce volet extérieur de notre travail politique, faisant preuve Malgré la distance géographique les liens et les échanges interparlementaires avec les pays de
d’un fort engagement et d’esprit d’initiative, ce qui permet de rehausser le rôle des délégations l’Amérique latine sont très solides, notamment grâce aux activités des délégations couvrant cette
dans le cadre de nos relations extérieures et d’optimiser sa valeur ajoutée. région (entre autres les délégations à la CPM UE-Mexique, UE-Chili, la délégation avec le Mercosur
et celle avec la Communauté andine...).
Nul doute que l’activité des délégations interparlementaires reste largement influencée par
l’actualité politique dans le monde. De ce point de vue, l’année 2008 fut particulièrement Ils se sont encore renforcés à la suite de la création de l’Assemblée parlementaire EUROLAT, qui a
mouvementée, ce qui sans conteste a marqué l’activité des délégations présentes sur tous célébré sa deuxième session plénière à Lima au Pérou fin avril 2008.
les continents. En effet, certaines d’entre-elles ont été confrontées à une évolution ou à des En outre, on a pu observer cette année la création d’un nombre plus important de groupes de
événements politiques de grande envergure (par ex. l’indépendance du Kosovo, le conflit russo- travail au sein des délégations que lors des années précédentes, afin de répondre d’une manière
géorgien, la guerre en Irak et en Afghanistan, les élections aux Etats Unis..), ce qui impliquait une plus ponctuelle et rapide aux besoins d’information et de dialogue. Ce fut notamment le cas de la
responsabilité, une attention et un suivi particuliers afin de répondre d’une manière adéquate à la Délégation Russie, de la Délégation pour les relations avec l’Europe du Sud-est, de la Délégation
complexité de la situation selon la région et ses particularités. avec l’ANASE et de celle pour les relations avec l’Amérique centrale et de bien d’autres.
Nos membres ont été présents dans les différentes parties du globe dans le cadre des activités Il convient de signaler que le rôle et le fonctionnement des délégations interparlementaires a fait
des commissions parlementaires mixtes (notamment avec les pays candidats à l’adhésion, tels l’objet d’un examen par «le Groupe de travail sur la réforme» au sein du Parlement européen, qui
que la Turquie, la Croatie et l’ARYM - ancienne république yougoslave de Macédoine - dans les s’est fait l’écho des suggestions émanant des Membres de notre Groupe et de son secrétariat.
commissions de coopérations parlementaires (dont celles avec la Russie, l’Ukraine et le Caucase L’orientation générale de la réforme proposée des travaux des délégations s’articule autour de sa
210 du Sud qui furent particulièrement réactives à l’heure du conflit en Géorgie) et aux réunions valeur ajoutée aux travaux parlementaires par l’utilisation optimale de son expertise, sa capacité à 211
des assemblées parlementaires (ACP, EMPA, EUROLAT) ainsi que dans d’autres délégations réagir rapidement aux événements politiques qui interviennent dans le monde et la cohérence de
interparlementaires avec les pays tiers. notre message politique. Il en ressort toute une série de recommandations, notamment, pour assurer
Le travail effectué par nos membres dans les délégations couvrant des régions de conflits (Moyen une meilleure coordination entre les travaux des délégations et des commissions parlementaires
Orient, Irak, Afghanistan) mérite une mention particulière. La délégation ad hoc permanente et pour accroitre la visibilité des délégations. L’Unité des délégations interparlementaires créée
pour les relations avec l’Irak a été créée en février dernier. La première réunion interparlementaire au secrétariat de notre Groupe essaie d’y contribuer, notamment, par la mise à jour de ses sites
PE-Afghanistan s’est tenue en avril de cette année à Kaboul, permettant d’explorer sur place la d’information «intranet» et «internet» sur l’état des travaux dans les différentes délégations, les
situation particulièrement complexe, notamment d’un point de vue sécuritaire. briefings ponctuels et la publication de lettres d’information «Newsletters», offrant un bref aperçu
des réunions les plus importantes ou marquantes et signalant la position politique défendue par
Les activités de la Délégation pour les relations avec l’Europe du Sud Est (notamment la nos Membres lors des réunions des délégations interparlementaires.
10ème rencontre interparlementaire PE-Bosnie Herzégovine) restent marquées par un profond
engagement de notre Groupe en faveur de la région des Balkans et le soutien aux réformes Un effort continu est nécessaire pour renforcer les synergies entre les délégations interparlementaires
nécessaires pour réaliser l’aspiration européenne de ces pays. Il convient de signaler que la et les commissions parlementaires concernées, notamment avec la commission des Affaires
première réunion interparlementaire PE-Assemblée parlementaire du Kosovo s’est tenue à étrangères, la commission du Développement et la commission du Commerce international, en
Bruxelles le 28/29 mai dernier, permettant un échange de vues très nourri sur le défi à relever par vue d’assurer la cohérence du volet extérieur du travail politique réalisé au sein du Groupe.
le Kosovo suite à son indépendance.
Dans le cadre de la délégation pour les relations avec les Etats Unis et du Dialogue transatlantique Joanna Jarecka Gomez,
des législateurs (TLD), nos membres ont suivi de très près la campagne Présidentielle, certains Chef d’Unité «Délégations interparlementaires»
d’entre eux ayant eu l’opportunité d’assister sur place à la nomination des deux candidats à la
présidence par leurs partis respectifs.
IV L’ancienne République Yougoslave de Macédoine Croatie: le travail actif du Groupe du PPE-DE
(ARYM) est une contribution à la feuille de route qui vise
à la conclusion des négociations d’adhésion
2008

2008
L’ancienne République Yougoslave de Macédoine (ARYM) est un acteur important de la politique
de la Croatie à l’UE
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


européenne de voisinage de l’Union européenne (UE). Le Groupe du PPE-DE soutient fermement
la politique de la Commission européenne visant à partager les avantages de l’élargissement de
2004 avec les pays voisins et à renforcer la stabilité, la sécurité et le bien-être de toutes les parties
2008 a été une année cruciale pour les aspirations croates d’adhésion à l’UE. Le pays termine
concernées. En tant que démocrates-chrétiens du Parlement européen (PE), nous nous engageons
l’année avec une feuille de route conditionnelle et un calendrier indicatif, qui envisage la clôture
à œuvrer pour établir des relations privilégiées avec les pays voisins basées sur des valeurs
des négociations d’adhésion en 2009.
communes, principalement dans des domaines tels que l’État de droit, la bonne gouvernance, le
respect des droits de l’homme, notamment des droits des minorités, les principes de l’économie Le 5 novembre, la Commission européenne a dévoilé le rapport annuel de suivi sur la Croatie et
de marché et le développement durable. le document de stratégie pour l’élargissement, dans lesquels il est déclaré qu’«à la lumière de
l’ensemble des progrès accomplis à cette date, il devrait être possible d’atteindre l’étape finale des
Depuis la création de la commission parlementaire mixte (CPM) de l’ARYM, en 2004, certains
négociations d’adhésion avec la Croatie d’ici la fin 2009, à condition que celle-ci remplisse toutes
députés membres de notre groupe ont été nommés Présidents de la délégation auprès de la
les conditions nécessaires.»
commission parlementaire mixte de l’ARYM. Il s’agit de MM. Georgios PAPASTAMKOS (2004-
2006) et Antonios TRAKATELLIS (2007-). Ces nominations témoignent de l’implication profonde La feuille de route est aussi le résultat de l’engagement constant du Groupe du PPE-DE à formuler
du groupe dans la politique du PE à l’égard de l’ARYM, comme la résolution du 23 avril 2008 sur le la position du Parlement européen concernant la Croatie. Cet engagement s’est reflété dans les
rapport de suivi 2007 concernant l’ARYM et le protocole à l’accord de stabilisation et d’association deux réunions de la commission parlementaire mixte (CPM) UE-Croatie qui ont eu lieu en 2008.
entre la CE et l’ARYM adopté en séance plénière le 23 avril 2008. La CPM comprend des députés du Parlement européen et du Hrvatski Sabor (Parlement croate).
Elle est co-présidée par les députés Pál Schmitt (PPE-DE, Hongrie) pour le Parlement européen et
Le Groupe se réjouit de l’engagement toujours très fort du gouvernement de l’ARYM à mettre
Mario Zubovi pour le Parlement croate. La commission se réunit deux fois par an afin d’évaluer
en œuvre l’accord-cadre d’Ohrid, instrument destiné à renforcer la confiance transnationale et
l’état des relations UE-Croatie, et de prendre note des développements intervenus en Croatie.
élément clé de la stabilité dans la région. L’adoption de la loi sur l’utilisation de la langue albanaise,
une question délicate depuis quelque temps, témoigne clairement de cet engagement. La première réunion de l’année 2008 a eu lieu à Opatija, en Croatie, du 29 au 30 avril, un mois
après la décision du Parlement croate de suspendre l’application des Zones de protection
En ce qui concerne les négociations d’adhésion à l’UE, le groupe a, dans une résolution adoptée au
écologique et de pêche (ZERP) aux États membres de l’UE, jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée
mois d’avril, prôné l’ouverture des négociations d’ici la fin de l’année. Le groupe est d’avis que la
dans l’esprit européen. La suspension de la ZERP a mené auxdites « conditions Barroso » qui
Commission doit reconnaître les progrès accomplis et recommande aux États membres l’ouverture
ouvraient la voie à une feuille de route pour la Croatie, à condition que des progrès soient réalisés
de négociations. La députée Anna IBRISAGIC, membre de la commission des affaires étrangères
dans les domaines suivants:
(AFET) du Parlement européen et porte-parole du Groupe du PPE-DE sur l’ARYM, salue le fait que
l’intégration à l’UE et à l’OTAN soit toujours la priorité absolue du nouveau gouvernement de a) respect des obligations légales de l’Accord de stabilisation et d’association;
l’ARYM, réitère la vision du PE selon laquelle le problème du nom de l’ARYM ne devrait pas reporter
212 l’ouverture des négociations et invite les députés européens à trouver une solution mutuellement b) amélioration de la gestion de l’aide financière de l’UE; 213
acceptable qui ouvrira la voie à un lancement rapide des négociations d’adhésion. c) satisfaction de tous les critères d’ouverture des chapitres de négociations (les critères
Le Groupe considère par ailleurs que de bonnes relations de voisinage sont essentielles dans le d’ouverture sont les réformes qu’un pays doit entreprendre afin d’avancer d’une étape dans le
cadre du rapprochement avec l’UE et que des efforts renouvelés sont nécessaires à une approche processus d’adhésion; ils constituent une nouveauté dans les négociations d’adhésion, conçues
constructive, en particulier en ce qui concerne les relations avec la Grèce. Mme Doris PACK, pour encourager le pays à mettre en place des réformes dès le début).
députée de notre groupe et Présidente de la délégation pour les relations avec l’Europe du Sud-Est,
joue un rôle important dans l’élaboration et le développement de relations par l’intermédiaire d’une Dans la déclaration finale adoptée lors de la réunion d’Opatija, les membres de la CPM ont exprimé
diplomatie parlementaire dans toute la région, c’est-à-dire entre l’UE et les Balkans occidentaux, leur conviction selon laquelle les négociations seraient « menées à une vitesse accélérée » en
y compris l’ARYM. Le groupe reconnaît l’importance du soutien politique à cette région. Nous 2008. Il a été conseillé aux partenaires négociateurs de continuer à faire pression sur le processus
souhaitons par conséquent contribuer autant que possible à la coopération entre les différents des négociations afin que celui-ci puisse se terminer en 2009. De ce point de vue, la Commission
partis politiques, pour stabiliser la région et promouvoir l’intégration de la région dans l’UE. a été invitée à produire cet automne un planning détaillant les différentes étapes permettant
d’atteindre ce but. La déclaration finale précise que la Croatie a la capacité de remplir toutes les
Giuseppe Luigi Mazza, conditions préalables toujours en suspens pour l’ouverture des chapitres de négociations restants,
Conseiller de sorte que le PE pourrait accueillir des observateurs croates dans ses rangs en 2009. Ceci est
particulièrement pertinent pour la future composition du Parlement européen.
Des deux côtés, les membres étaient d’accord sur l’analyse des défis particuliers qui doivent
toujours être résolus à la date cible, c’est-à-dire le défi judiciaire, la lutte contre la corruption et la
restructuration des chantiers navals croates.
IV La deuxième réunion de la CPM en 2008 a eu lieu à Bruxelles, les 6 et 7 octobre. Dans l’attente
de la feuille de route annoncée, les membres ont salué les progrès réalisés par la Croatie depuis
Pays des Balkans occidentaux
la réunion d’Opatija et ont estimé que les accomplissements de la Croatie étaient importants. Les
négociations devraient désormais se dérouler en douceur et à un rythme accéléré. Ils ont réitéré La préparation des pays des Balkans occidentaux à une intégration future dans les structures
2008

2008
leur position selon laquelle, avec les effort croates et le soutien continu des institutions de l’UE, européennes constitue une priorité essentielle pour l’Union européenne. Il faut offrir à ces pays
les négociations d’adhésion devraient être conclues en 2009, avant la fin du mandat de l’actuelle une perspective claire d’adhésion à l’Union européenne le jour où ils auront rempli l’ensemble
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Commission européenne. des critères requis. Le fonctionnement et la performance des parlements des pays des Balkans
En ce qui concerne le Groupe du PPE-DE, l’adhésion à point nommé de la Croatie donnera un occidentaux font l’objet d’une évaluation régulière de la part de la Commission européenne, dans
exemple et une motivation aux autres pays qui espèrent rejoindre l’UE, et constitue une affirmation le cadre des «critères politiques» utilisés en vue d’évaluer l’état de préparation et les progrès
de la politique d’élargissement de l’UE. Les progrès de la Croatie dans les négociations d’adhésion accomplis par les pays candidats, ou potentiellement candidats, dans le contexte du processus de
dépendent de la vitesse des réformes qui, depuis le début de ces négociations il y a trois ans, a stabilisation et d’association ainsi que dans celui de leur adhésion à l’UE.
été rapide et nourrie. En tant que pays candidat, la Croatie est jugée sur la base de ses propres La mise en œuvre des accords de stabilisation et d’association (ASA) avec l’UE, l’adoption de l’acquis
accomplissements, qui sont évalués et soigneusement reconnus par les institutions compétentes communautaire dans le cadre des négociations d’adhésion, l’avancée de l’application de la législation
de l’UE. Celles-ci observent les progrès croissants de la préparation du pays à assumer les européenne et les nouvelles prérogatives conférées aux parlements nationaux, tel que le prévoit le
obligations liées à l’adhésion à l’UE. traité de Lisbonne, obligent les parlements de la région à «se spécialiser» de plus en plus. Grâce à
Jusqu’à présent, la Croatie a ouvert vingt-et-un chapitres et en a provisoirement clos quatre. la participation active de la Présidente de la délégation pour les relations avec les pays de l’Europe
La feuille de route conditionnelle pour la conclusion des négociations d’adhésion prévoit les du Sud-Est, la députée européenne Doris Pack, le Groupe du PPE-DE a contribué à la formulation de
développements suivants: la position du Parlement européen par rapport aux pays de l’Europe du Sud-Est. Compte tenu des
derniers éléments, la situation des pays de la région peut être décrite comme suit:
a) dynamique des négociations: la conférence d’adhésion devrait s’efforcer d’ouvrir les chapitres
exceptionnels d’ici la fin 2008, si la Croatie remplit les conditions nécessaires, et tous les autres
dès le début 2009; afin d’atteindre la phase finale des négociations d’adhésion fin 2009, la Albanie
Croatie doit terminer son travail de clôture des critères d’ouverture suffisamment à temps pour
permettre la clôture de tous les chapitres à cette date cible; Le pays a ratifié l’accord de stabilisation et d’association le 12 juin 2006. Les principales forces
politiques albanaises ont témoigné de leur volonté d’accepter un consensus sur la nécessité
b) aspect financier de l’adhésion croate: si la Croatie maintient son avancée générale au niveau de réaliser certains progrès dans le but d’une vaste réforme de l’appareil judiciaire. L’Albanie
des préparatifs, la Commission présentera une communication courant 2009 sur un paquet a continué à progresser sur la voie du renforcement de la démocratie et de l’État de droit. Les
financier pour l’adhésion de la Croatie, qui coïncidera avec l’évaluation à mi-parcours du budget réformes judiciaires et électorales clés ont enregistré des progrès sur la base d’un consensus entre
de l’UE; l’ensemble des partis. Les efforts visant à renforcer l’État de droit se sont intensifiés. L’Albanie
continue à jouer un rôle constructif en vue de garantir le maintien de la stabilité de la région, et
c) groupe de travail chargé de la rédaction du traité d’adhésion: le Conseil a mis en place un groupe
d’encourager les bonnes relations avec les autres pays des Balkans occidentaux ainsi qu’avec les
ad hoc pour la rédaction du traité d’adhésion, sur la base de textes préparés par la Commission.
pays membres voisins de l’UE. Bien que le grand public perçoive une amélioration de la situation,
Ce groupe pourra travailler parallèlement aux négociations et pourrait en conséquence
la corruption demeure en Albanie un grave problème, contre lequel la Cour des comptes albanaise
commencer son travail durant le premier semestre 2009.
214 réagit; certaines actions pénales ont d’ailleurs été intentées. En ce qui concerne le crime organisé, 215
les mesures adoptées et les actions menées en vue de lutter contre ce fléau - en particulier le trafic
Lada Jurica, des êtres humains et celui des stupéfiants - constituent une note positive, mais une attention
Conseiller particulière doit être portée à la poursuite de la réforme judiciaire. D’autre part, l’administration
publique albanaise devrait améliorer la qualité des services qu’elle offre aux citoyens. La complexité
du cadre législatif régissant la restitution des biens immobiliers et leur indemnisation suscite des
inquiétudes par rapport à une absence éventuelle de coordination en matière de législation sur la
légalisation. L’économie albanaise a enregistré des progrès dans la voie d’une économie de marché
opérationnelle. La croissance économique rapide du pays s’est accompagnée d’un accroissement
du déficit de la balance commerciale, ce qui affaiblit la situation financière externe de l’Albanie. Par
contre, l’inflation a pu être maîtrisée.

Bosnie et Herzégovine
L’accord de stabilisation et d’association a été signé en juin 2008 à la suite des progrès observés
dans quatre domaines clés définis par l’UE en 2005 (mise en œuvre de la réforme de la police
conformément à l’accord d’octobre 2005 sur la restructuration de la police, totale coopération
avec le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIEY), adoption et application de toute
la législation nécessaire relative à la radiodiffusion publique, et mise au point d’un cadre législatif
et d’une capacité administrative permettant une bonne mise en œuvre de l’ASA). Cependant,
l’absence de consensus sur les principales caractéristiques du renforcement de l’État, les
IV fréquentes remises en question de l’accord de paix de Dayton/Paris et les déclarations incendiaires
ont entravé le bon fonctionnement des institutions, continuent à ralentir le rythme des réformes,
Le Groupe du PPE-DE estime que l’existence de la Bosnie-et-Herzégovine ne peut être remise
en cause. Ses entités ne disposent d’aucun droit leur permettant de faire sécession et elles ne
et mettent en péril les progrès accomplis jusqu’à présent. L’économie de la Bosnie-et-Herzégovine peuvent pas non plus être abolies unilatéralement. La Bosnie-et-Herzégovine est un État reconnu
continue à enregistrer une croissance rapide, et le pays a montré des progrès, bien qu’inégaux, sur à l’échelon international, dont l’intégrité territoriale est garantie par l’accord de paix de Dayton.
2008

2008
la voie d’une économie de marché opérationnelle. Bien que le climat économique soit favorable
et l’évolution macroéconomique positive, le pays doit toujours faire face à un inquiétant taux de
Monténégro
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


chômage et à certaines lourdeurs, comme une faible mobilité de la main-d’œuvre, un fardeau
fiscal et un déficit non viable du compte courant, qui affectent gravement la qualité de vie de
Le Monténégro a signé un ASA avec l’UE le 15 octobre 2007. L’accord intérimaire concernant le
la population et hypothèquent les perspectives d’avenir des jeunes. Néanmoins, le Parlement
commerce et les mesures d’accompagnement, qui est entré en vigueur le 1er janvier 2008, est mis
européen a voté une Résolution qui incite les chefs de Bosnie à concrétiser des réformes-clés.
en œuvre sans heurts tandis que la ratification de l’ASA est en cours. Le Monténégro a accompli
Le projet de rapport rédigé par Doris Pack traite du peu de progrès réalisé en ce qui concerne
des progrès pour remplir les critères politiques, en améliorant son cadre juridique et en développant
les réfugiés, et du rapatriement des déplacés internes, comme par exemple dans le canton de
ses infrastructures institutionnelles. La mise en œuvre de la nouvelle constitution, adoptée en
Posavina, en République Serbe de Bosnie. Les autorités locales devraient être plus impliquées, tant
octobre 2007, a bien avancé, et le gouvernement a continué de s’adapter aux exigences découlant
en améliorant les infrastructures résidentielles qu’en créant des emplois dans les villes d’origine.
de l’indépendance du pays, notamment en renforçant l’administration publique et en jouant un rôle
Le cas de la Fédération Croate- Musulmane est un exemple bien représentatif de la nécessité actif et constructif dans la coopération internationale et régionale. Des inquiétudes se manifestent
immédiate d’une réforme, car sa division en municipalités et en dix départements avec un par rapport au retard constaté dans l’adoption d’une nouvelle loi électorale, ce qui occasionne une
gouvernement fédéral s’est avérée irréalisable. “Au contraire, les différents niveaux de prise de menace potentielle pour les droits des minorités. À cet égard, il convient de mieux aider et protéger
décision devraient être, le plus possible, réduits et rapprochés le plus possible du citoyen. Sinon, les minorités, principalement les Roms, afin de garantir un meilleur accès à la scolarité, aux services
ils ne seront pas en mesure de remplir les critères de l’Accord de Stabilisation et d’Association de santé et à l’aide financière. Au cours de la dernière réunion interparlementaire entre le Parlement
(ASA,) étape préliminaire pour l’adhésion à l’UE” explique Mme Pack. Or, la rivalité actuelle européen et le Monténégro, les participants furent étonnés d’apprendre, sur la base des rapports
entre des dirigeants politiques appartenant à différentes entités, ancrer la peur et la méfiance de progrès de la Commission européenne, et du document de stratégie en matière d’élargissement
entre les différents groupes ethniques, au lieu d’instaurer une stabilisation. Par conséquent, la du 5 novembre 2008, que la Commission n’avait mentionné qu’une date éventuelle pour l’obtention
séparation ethnique s’accentue. Sur le plan politique, alors qu’il aurait fallu multiplier les efforts du statut de pays candidat pour un seul pays de la région des Balkans occidentaux. Eu égard à la
pour mettre en œuvre un approvisionnement en énergie commun, créer un marché commun, situation économique, la croissance économique au Monténégro demeure forte, mais des facteurs
améliorer le système éducatif général et attirer les investisseurs par des conditions fiables, la problématiques comme un chômage structurel et un important déficit du compte courant sont
Bosnie-Herzégovine est dominée par une méfiance généralisée et des conflits. Pour cette raison, toujours perceptibles, ainsi que certains signaux d’une surchauffe de l’économie tels qu’une hausse
la Présidente a suggéré que l’on remplace le plus rapidement possible l’actuel Haut Représentant des salaires nets, surtout au sein de l’administration publique, et un très important développement
par un Envoyé Spécial auprès de l’UE car cela permettrait d’augmenter le degré de responsabilité des prêts à l’intention des ménages, ce qui risque d’entraîner une hausse de l’inflation. La
des dirigeants politiques en Bosnie-Herzégovine. corruption, notamment la corruption politique, demeure un grave problème au Monténégro, de
même que l’existence d’activités liées à différents trafics, de sorte que les autorités compétentes
Il est à noter qu’en Bosnie, les chefs de trois partis politiques les plus importants du pays (HDZ doivent intensifier leurs actions de prévention des mauvais traitements ainsi que la lutte contre
BiH, SNSD et SDA), ont conclu un accord: Sulejman Tihić, Milorad Dodik et Dragan Čović qui, l’impunité, et concentrer leurs efforts sur l’amélioration du fonctionnement des institutions et des
représentent respectivement les communautés musulmane, serbe et croate, se sont mis d’accord mécanismes destinés à garantir le respect de l’État de droit.
pour modifier l’actuelle Constitution de Bosnie par une série d’amendements plutôt que d’en
216 adopter une nouvelle. Dans une déclaration commune, les trois chefs se sont dits favorables 217
à l’idée de changer la Constitution pour l’adapter à la Convention Européenne des Droits de Kosovo
l’Homme, à la rationalisation des institutions au niveau de l’Etat, ainsi qu’à une réforme des
niveaux intermédiaires de gouvernement qui jouent un rôle clé. Ils ont également convenu Le Kosovo a déclaré son indépendance en février et il a adopté une constitution qui est entrée en
d’organiser, un recensement en 2011, comme exigé par l’UE, celle-ci ayant besoin de données à vigueur le 15 juin. L’UE a créé une mission «État de droit» de politique européenne de sécurité et de
jour pour fonder ses politiques pour la Bosnie. défense baptisée EULEX, et a nommé un représentant spécial. Le secrétariat général des Nations
unies s’est mis à reconfigurer la mission des Nations unies au Kosovo (MINUK). La RCSNU
Des députés Croates et Musulmans avaient auparavant rejeté une initiative prise par des Serbes 1244/1999 demeure le cadre juridique international pour le mandat octroyé aux Nations unies au
d’organiser un recensement incluant des questions relatives à l’identité ethnique, estimant que Kosovo. Le Conseil européen de décembre 2007, et celui de février 2008, ont énoncé la volonté de
ceci consoliderait les résultats de l’épuration ethnique de la guerre de 1992-1995. l’UE de contribuer au développement politique et économique du Kosovo en offrant au pays des
perspectives claires dans la lignée des perspectives européennes dans la région. La politique du
Cependant, Tihić, Dodik et Čović disent avoir conclu un accord prévoyant que de telles questions
Kosovo a été en grande partie déterminée par les questions liées à la déclaration d’indépendance
puissent être traitées par le recensement, mais, en contrepartie, ils ont obtenu que la répartition
du pays. À la suite de cette déclaration, la situation sur le plan de la sécurité est restée relativement
des postes gouvernementaux de tous niveaux reste la même jusqu’en 2014, c’est-à-dire qu’elle
calme, à l’exception de deux graves incidents dans le nord du pays. La stabilité générale a pu être
reflète les résultats du tout dernier recensement antérieur à la guerre de 1991.
maintenue. Le Kosovo a continué de coopérer avec la communauté internationale. La constitution
Les trois chefs ont également décidé de résoudre la question très problématique de la propriété qu’il a adoptée est conforme aux normes européennes. Un très large éventail de textes législatifs
publique, en proposant que la plupart des propriétés non privées soient enregistrées comme clés a également été adopté, mais le gouvernement doit encore garantir la capacité administrative,
propriétés publiques des niveaux gouvernementaux qui les utilisent. Les biens immobiliers ainsi que des moyens et une détermination suffisants pour permettre une mise en œuvre et
appartenant à l’armée mais qui ne sont plus utilisés, reviendraient aux deux entités autonomes une application efficaces et réelles. Le renforcement de l’État de droit, la mise en place d’une
de Bosnie. Doris Pack a salué cette déclaration mais, elle a demandé qu’elle soit mise en œuvre politique anti-corruption, la lutte contre le crime organisé et l’intensification du dialogue et de la
le plus tôt possible. réconciliation entre les communautés constituent les principaux enjeux politiques. L’économie
IV du Kosovo a connu une croissance légèrement supérieure à celle des années précédentes, mais
les progrès réalisés sur la voie d’une économie de marché opérationnelle sont très limités et
possible, la Serbie pourrait toujours obtenir le statut de pays candidat en 2009». Il a toutefois souligné
qu’une telle avancée dépendra de l’aptitude témoignée par Belgrade à prouver que le pays fait le
inégaux. La performance macroéconomique a été caractérisée par une faible exécution du budget, maximum pour arrêter les dernières personnes soupçonnées de crimes de guerre. Les questions
une hausse de l’inflation, un taux de chômage très élevé et des déséquilibres externes très relatives au Kosovo et à l’intégration européenne ont dominé les discussions politiques. Depuis les
2008

2008
importants. Il y a cependant un aspect positif: l’activité économique est de plus en plus dictée par élections législatives et Présidentielles, une stabilité croissante au sein du gouvernement, et un plus
le dynamisme du secteur privé. Un approvisionnement énergétique incertain, une inadéquation large consensus sur l’intégration européenne, se sont manifestés. La Serbie a considérablement
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


des compétences et de mauvaises infrastructures physiques constituent les principaux obstacles amélioré sa coopération avec le TPIEY, notamment par l’arrestation de Radovan Karadzic et de
au développement. Le taux de chômage demeure très élevé. La poursuite des réformes et des Stojan Zupljanin. Le Parlement a ratifié l’ASA en septembre 2008 et il s’est mis à travailler sur un
investissements assez substantiels sont des éléments nécessaires pour permettre au Kosovo de ensemble de textes législatifs. La capacité de l’administration publique en Serbie est bonne. Les
faire face, à long terme, à la pression concurrentielle et aux forces du marché qui règnent au sein de structures d’intégration européenne ont été renforcées et le programme national pour l’intégration
l’UE. Il convient de signaler que la délégation s’est rendue au Kosovo et que cette visite a été suivie à l’UE a été adopté. Malgré des conditions difficiles, les organes de réglementation ont fonctionné
par la première réunion interparlementaire qui a eu lieu les 28 et 29 mai à Bruxelles. La réunion correctement, bien que les autorités serbes doivent faire preuve d’une plus grande détermination à
s’est achevée par l’adoption d’une déclaration commune. La députée européenne Doris Pack a conférer des moyens d’action aux organes de réglementation. Des efforts supplémentaires doivent
exprimé sa satisfaction par rapport au résultat de cette première réunion qui a eu lieu à un moment être effectués en vue de garantir l’indépendance, la responsabilisation et l’efficacité de l’appareil
particulièrement délicat pour la région. Les institutions du Kosovo doivent résolument être dirigées judiciaire. La corruption reste très répandue et constitue un grave problème. Les droits politiques et
vers l’acceptation d’une responsabilité politique et de la mise en œuvre de normes permettant le civiques sont généralement protégés en Serbie, mais ils ont été altérés par le climat politique durant
bon fonctionnement d’une société européenne démocratique et multiethnique, car c’est la seule la période qui a immédiatement suivi la déclaration d’indépendance du Kosovo. Il y a également
manière pour le Kosovo d’arriver à une autonomie et à une intégration européenne. La présence lieu de noter qu’au cours de la réunion entre la délégation pour les relations avec les pays de
de l’UE au Kosovo constitue également une garantie selon laquelle les droits des minorités seront l’Europe du Sud-Est et des représentants de l’Assemblée nationale de la république de Serbie, les
pleinement respectés et leurs conditions de vie améliorées, encore que la principale responsabilité participants (la députée européenne Doris Pack, Présidente de la délégation, et les représentants
pour atteindre ces objectifs repose sur les institutions et la population du Kosovo. de l’Assemblée serbe, le Président du Parlement, Oliver Dulić, le Président de la commission
des affaires étrangères, Dragoljub Mićunović, et le Président de la commission de l’intégration
européenne, Milos Jevtić), ont adopté une déclaration commune soulignant le fait que «la situation
Serbie
politique actuelle, particulièrement délicate en Serbie, nécessite et justifie un renforcement de
l’engagement et de la participation politiques de l’Union européenne en Serbie». En ce qui concerne
Le premier semestre de l’année 2008 a été riche en bouleversements pour la Serbie en raison
le problème du Kosovo, M. Dulić a souligné l’importance que revêt la mission EULEX et la poursuite
de la dissolution du gouvernement et des élections parlementaires anticipées qui se sont tenues
du dialogue avec les Albanais. Il a également insisté sur le fait que l’adhésion à l’UE et la question
au mois de mai. Les Serbes se sont présentés aux urnes pour des élections anticipées suite à la
du Kosovo représentaient deux problèmes distincts. La députée européenne Doris Pack a déclaré
chute, en raison de divergences insurmontables, du gouvernement de coalition de l’ancien Premier
que l’ensemble des 27 États membres de l’UE avaient accepté la mission EULEX qui contribuera
Ministre Vojislav Kostunica et des Démocrates du Président Tadić. La chute du gouvernement est
à désamorcer la situation. «EULEX n’est pas contre la Serbie; la mission veut aider les Serbes au
survenue peu après la proclamation de l’indépendance de la province Sud du Kosovo, au mois
Kosovo», a-t-elle ajouté. En conclusion à la réunion, elle a annoncé qu’accompagnée de M. Dulić et
de février. La question du Kosovo constituait pour les précédents gouvernements de Kostunica
du député européen Jacek Saryusz-Wolski, Président de la commission des affaires étrangères du
(2004-2007 et 2007-2008) une priorité politique majeure. Ceux-ci ont rétabli de bonnes relations
Parlement européen, elle s’était rendue à La Haye afin de rencontrer le gouvernement néerlandais,
avec la Russie en comptant sur un soutien russe sur la non-reconnaissance de l’indépendance de
ainsi que la commission des affaires étrangères du Parlement néerlandais, et discuter de la situation
218 Kosovo. Kostunica a également rompu tout contact avec les pays occidentaux ayant reconnu la 219
politique en Serbie, ainsi que dans les autres pays de l’Europe du Sud-Est.
création du nouveau pays, alors que les Démocrates du Président Boris Tadić étaient favorables à
un renforcement des relations avec l’Occident et notamment avec l’Europe. Aujourd’hui, la Serbie Le Groupe du PPE-DE est convaincu de l’importance de maintenir la paix et la stabilité dans la
est dirigée par une coalition pro-européenne composée des Démocrates du Président Boris Tadić région. Pour cela, la meilleure solution consiste à améliorer davantage les perspectives d’adhésion
et des Socialistes de feu Slobodan Milocevic, autrefois ennemis jurés. L’avenir du pays dépend des à l’UE et à rendre ces perspectives les plus claires et tangibles possibles pour l’ensemble des
décisions prises par ce parti qui a été accusé de porter la responsabilité des guerres, de l’isolement peuples de la région. Il faut également pour cela que les dirigeants politiques de toute la région
ainsi que de la pauvreté en raison du nationalisme agressif de Milosevic dans les années 90. Les s’engagent d’une façon constructive. L’opinion publique dans les Balkans occidentaux est
Socialistes, semblent avoir changé radicalement: au lieu de se convertir au nationalisme post- largement favorable à une intégration européenne. Tous les gouvernements se sont engagés
communiste représenté par les Radicaux, dont les idées frôlent celles de l’extrême droite, ils se en faveur de cet objectif et mettent actuellement en œuvre des réformes, mais les populations
sont orientés vers des valeurs socio-démocrates. Cette transformation a eu lieu pendant une demeurent divisées sur un certain nombre de questions clés liées à la coexistence et à l’intégration
longue période où le parti demeurait isolé de la vie politique sans pouvoir influencer efficacement de différentes communautés et, dans certains cas, aux réformes constitutionnelles. Des efforts
les politiques du gouvernement. Elle se traduit désormais par l’entrée du Parti Socialiste dans une supplémentaires sont nécessaires pour arriver à un consensus sur de telles questions, afin d’éviter
coalition gouvernementale pro-européenne. Cependant, le «papier de conciliation», conclu entre des démonstrations pernicieuses de nationalisme et de poursuivre les réformes politiques et
les deux partis, n’a pas été bien accueilli par le PPE car, d’une part, l’affaire sera classée sans être économiques requises. Il est dans l’intérêt de l’Union européenne, et dans celle de l’Europe tout
vraiment résolue et, d’autre part le parti de Milosevic ne sera jamais condamné. entière, que la région poursuive le plus rapidement possible les réformes politiques et économiques
ainsi que les tentatives de réconciliation parmi les peuples. Le Parlement européen et ses groupes
La Serbie a signé l’accord de stabilisation et d’association, ainsi qu’un accord intérimaire relatif
politiques ont mené leurs activités dans les pays concernés, et au sein des parlements de la région,
aux questions liées au commerce le 29 avril 2008. Le Conseil a toutefois décidé que l’application
dans le but de renforcer les liens politiques et ainsi les aider sur la voie d’une adhésion à l’UE.
de l’accord intérimaire et la ratification de l’ASA devaient dépendre de la totale coopération de la
Serbie avec le TPIEY. Dans le cadre de la dernière diffusion des rapports sur les progrès accomplis
par les pays aspirant à devenir membres de l’UE, la Commission a laissé de l’espoir à la Serbie, le Theo Georgitsopoulos,
commissaire chargé de l’élargissement, Oli Rehn, déclarant que «sur la base du meilleur scénario Conseiller
IV Délégation PE- Afghanistan Par ailleurs une délégation du Parlement européen de 9 membres, la première de ce genre,
s’est rendue à Kaboul du 25 avril au 1er mai 2008. Deux députés PPE-DE, Nickolay MLADENOV
(Bulgarie), également membre de la commission des Affaires étrangères et de la sous-commission
Améliorer l’efficacité de l’aide européenne; contribuer au renforcement du dialogue. SEDE (Sécurité et Défense) et Véronique MATHIEU (France), rapporteur en commission du
2008

2008
Contrôle budgétaire sur l’utilisation des fonds communautaires en Afghanistan, en faisaient
La Délégation interparlementaire Parlement européen - Parlement afghan est très récente, ayant partie.
été instituée en avril 2007 seulement. Elle permet à ses membres de mieux suivre l’évolution de la
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


situation dans cette région cruciale pour l’avenir du monde et de pouvoir contribuer d’une part à La délégation a eu des entretiens avec le Président Hamid KARZAï, les Présidents des deux
améliorer la coordination et à l’efficacité de l’aide européenne à ce pays, d’autre part à renforcer le chambres du Parlement afghan, MM. Yunus QANOONI (Wolesi Jirga) et Sibghatullah MOJADDEDI
dialogue entre les parties concernées en vue de rechercher des solutions au conflit. (Meshrano Jirga), les Présidents des principales commissions, le ministres des Affaires étrangères,
M. Rangin Datar SPANTA, le Vice-Ministre de la Justice M. Mohammed Qasim HASHIMZAI, le
Présidée par Guido PODESTÀ (PPE/DE, Italie), la délégation compte 24 membres, dont 9 Président de la Cour suprême M. Abdul Salam AZIMI ainsi qu’avec des diplomates de haut niveau
membres PPE-DE6. Les deux Vice-présidents sont Philippe Morillon (ALDE/France) et Nicole de l’UE, de l’OTAN ou des Nations Unies et avec des représentants d’ONG.
FONTAINE (PPE-DE/ France).
La délégation se trouvait à Kaboul le dimanche 27 avril lors de la tentative d’attentat contre le
Si cette délégation est récente, l’intérêt du Parlement européen pour l’Afghanistan ne l’est pas: Président Karzaï lors d’un défilé militaire. Elle a envoyé un télégramme de condoléance aux
ainsi Nicole FONTAINE, alors qu’elle était Présidente du Parlement européen, avait invité à autorités afghanes suite au décès du parlementaire afghan, Fazlulrahman Samkanai, victime de
Strasbourg en avril 2001 le commandant Massoud, dirigeant historique de la résistance afghane à l’attentat et qui avait fait partie de la délégation au PE en novembre 2007.
l’occupation soviétique puis au régime taliban. Le commandant Massoud avait alors tenu pendant
des conférences de presse des propos qui se sont révélés prémonitoires sur la situation dans Cette délégation précédait de quelques semaines la Conférence de Paris en juin, dont le but
son pays. Il avait été assassiné le 9 septembre 2001 à Khwadja Bahauddin, deux jours avant les était d’évaluer la mise en oeuvre du Pacte pour l’Afghanistan («Afghanistan Compact») conclu à
attentats contre les Twin Towers, par deux Tunisiens munis de faux passeports belges qui s’étaient Londres en 2006 et de lancer la Stratégie nationale de développement afghane.
fait passer pour des journalistes et avaient utilisé une camera piégée. Une nouvelle délégation du Parlement afghan à Bruxelles est attendue en décembre 2008 ou en
Nicole FONTAINE avait également présidé en mai 2001 une réunion conjointe des commissions janvier 2009.
des Affaires étrangères et des Droits de la femme du Parlement européen à Bruxelles, au cours La dégradation croissante des conditions de sécurité non seulement dans le sud du pays mais
de laquelle de jeunes Afghanes, revêtues de tchador pour préserver leur anonymat et assurer leur également dans l’ouest (Herat), à Kaboul (attentats en 2008 contre l’hôtel Serena et l’ambassade
sécurité, avaient exposé le drame quotidien que vivaient les femmes de leur pays sous le régime d’Inde) et même dans le nord (Kunduz et Mazar I Charif), considéré jusqu’à présent comme une
taliban. région plutôt calme, la multiplication des attentats suicides et des attaques contre les membres
Le Parlement européen a consacré régulièrement des débats et des résolutions sur l’évolution de étrangers et afghans d’ONG, les progrès militaires des talibans et d’autres forces organisées, les
la situation de ce pays. inquiétudes exprimées par les occidentaux (par exemple lors du dernier Sommet de l’OTAN à
Budapest), devant l’explosion de la production d’opium (8.000 tonnes en 2007, soit près de 93
Dès sa constitution au printemps 2007, la Délégation interparlementaire s’est engagée dans un pc de la production mondiale) et d’héroïne directement transformée maintenant dans le pays
programme ambitieux de contacts étroits et suivis avec les deux chambres du Parlement afghan, grâce à l’importation de précurseurs chimiques, les discussions sur des pourparlers éventuels
la Wolesi Jirga (chambre basse) et la Meshrano Jirga (chambre haute). Les élections législatives entre les autorités afghanes et certains dirigeants talibans qui accepteraient de renoncer à l’usage
220 avaient eu lieu en 2005. Une mission d’observation du Parlement européen présidée par Ignacio des armes, les élections Présidentielles prévues en 2009 (les législatives étant prévues en 2010), 221
Sanchez SALAFRANCA (PPE-DE/Espagne) avait pu suivre ces élections. la dégradation inquiétante de la situation au Pakistan et l’évolution du terrorisme international
devraient fournir un large éventail de sujets de discussions aux deux parties.
Les députés femmes représentent respectivement 28 pc et 21 pc des membres des deux chambres,
en raison de mesures de discrimination positive, ce qui place l’Afghanistan au 27ème rang Par ailleurs le Parlement européen a adopté en juillet 2008 le rapport de la commission des Affaires
mondial, juste derrière le Portugal, en ce qui concerne la participation des femmes au Parlement étrangères sur la «Stabilisation de l’Afghanistan: défis pour l’UE et la communauté internationale»,
(Source: Union inter-parlementaire).. dont l’avis à la commission du développement avait été rédigé par Jürgen SCHRÖDER (PPE-DE/
Allemagne).
Malgré l’aggravation des problèmes de sécurité en Afghanistan, une délégation du Parlement
afghan, présidée par le Vice-président de la Wolesi Jirga, M. Mohammed Arif NOORZAI et L’efficacité de utilisation de l’aide européenne, qui reste le plus grand bailleur de fonds pour
composée de 9 membres, avait eu des entretiens à Bruxelles avec la Délégation du Parlement l’Afghanistan, devaient être examinée à la fin de l’année 2008 dans le cadre de plusieurs rapports et
européen du 27 au 29 novembre 2007. La déclaration commune publiée à l’issue de la visite avis: rapport MATHIEU en commission de contrôle budgétaire, avis MLADENOV en commission
regrettait que les effets de l’aide internationale importante accordée depuis 5 ans à l’Afghanistan Affaires étrangères, CSABA (PPE-DE/Hongrie) en commission Développement et ANDRIKIENĖ
sur l’économie et sur la situation de la population soient «aussi peu perceptibles». Elle suggérait la (PPE-DE/Lithuanie) en commission Budget).
mise en place d’un «organe paritaire, dont la Commission européenne ferait partie, de surveillance
de la gestion des fonds apportés au titre de l’assistance internationale par l’Union européenne». Le Parlement européen a aussi adopté le 13 mars 2008, à l’initiative de Guido PODESTÀ, Nicole
FONTAINE et Nickolay MLADENOV, une résolution d’urgence sur le sort du jeune journaliste
Perwez Kambakhsh, condamné à mort le 22 janvier 2008 par un tribunal de la région de Balkh
(Nord) après avoir été accusé de blasphème pour avoir diffusé des documents sur la situation
6. Membres PPE-DE de la Délégation: Guido PODESTÁ, Président, Nicole FONTAINE, Vice Présidente; Urszula des femmes afghanes provenant d’un site internet iranien. La peine du journaliste a été réduite en
GACEK (Pologne), Günnar HÖKMARK (Suède), Eleonora LO CURTO (Italie), Membres; Ester de LANGE appel le 21 octobre par un tribunal de Kaboul à 20 ans de prison.
(Pays-Bas), Nickolay MLADENOV (Bulgarie), José Ignacio SALAFRANCA (Espagne), Jürgen SCHRÖDER
(Allemagne), Geoffrey Van ORDEN (RU), Membres suppléants.
IV Pour mémoire, quelque 70.000 hommes sont engagés en Afghanistan, soit dans le cadre de
l’opération militaire menée par les Etats -Unis (Operation Enduring Freedom) ayant débuté en
Délégation interparlementaire PE-Irak
Afghanistan le 7 octobre 2001, soit dans le cadre de la Force internationale d’assistance et de
sécurité (FIAS, ISAF en anglais) opérant sous l’égide de l’OTAN et mandatée par des résolutions La délégation ad hoc permanente pour les relations avec l’Irak est la plus récente des délégations
2008

2008
du Conseil de Sécurité de l’ONU depuis le 20 décembre 2001. interparlementaires du Parlement européen. Toutefois, elle a déjà à son actif plusieurs succès,
Depuis l’antiquité, l’Afghanistan occupe une situation géo-stratégique essentielle en Asie centrale, dus surtout à ses membres PPE-DE. Créée avec le statut de délégation ad hoc permanente
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


rendue encore plus vitale depuis la découverte d’énormes gisements d’hydro-carbures dans les conformément à une décision de la conférence des Présidents en février 2008. Ses travaux ne
pays voisins d’Asie centrale. seront revus qu’après la fin de la législature actuelle.

Pendant la période des talibans, l’Afghanistan avait servi de base arrière au terrorisme international La délégation s’efforce de tisser des liens interparlementaires avec le conseil des représentants
et à Al Qaida, Oussama Ben Laden y ayant trouvé refuge jusqu’à la fin 2001. De nombreux irakien, issu des élections du 15 décembre 2005. C’est en effet depuis cette date que l’Irak, avec
terroristes venus du Proche-Orient, du Maghreb, d’Ouzbekistan, de certains pays asiatiques mais l’adoption d’une constitution par référendum, a jeté la base d’un État fédéral et s’est engagé dans
aussi de pays de l’Union européenne y ont suivi un entraînement militaire. un délicat processus d’édification d’institutions démocratiques. La délégation accompagne les
initiatives développées en vue du renforcement de la capacité des élus irakiens à remplir leur rôle
Les efforts engagés par la communauté internationale depuis la Conférence de Bonn en 2001 et constitutionnel, et en faveur de la mise en place de la démocratie.
le Pacte pour l’Afghanistan de 2006 n’ont pas donné tous les résultats souhaités: l’insuffisance
de la coordination des projets engagés, le niveau de corruption, la dégradation des conditions Parmi les 13 députés du PE qui composent la délégation, trois sont membres du Groupe du
de sécurité, la gravité de la situation laissée après de plus de 30 ans de guerre avec l’URSS ou PPE-DE. Il s’agit de Nickolay Mladenov (Bulgarie), premier vice-Président de la délégation, qui
de guerres civiles, le poids du retour des nombreux réfugiés revenant du Pakistan ou d’Iran, des s’est rendu plusieurs fois en Irak en 2008, Jana Hybášková (République tchèque), et Tunne Kelam
conditions météorologiques très difficiles (sécheresses ou vagues de froid exceptionnelles) ont (Estonie).
mis fin aux grandes espérances ayant suivi la chute des talibans. Pourtant les premières années La première réunion de la délégation a eu lieu le 13 février 2008. La baronne Nicholson of
avaient permis des succès certains: amélioration de la situation sanitaire, notamment chute de la Winterbourne (ALDE, Royaume-Uni) a été élue Présidente de la délégation avec le soutien du
mortalité infantile, scolarisation des enfants, y compris des filles, réalisation de quelques grands Groupe du PPE-DE. De février à novembre 2008, huit autres réunions de la délégation ont
travaux d’infrastructures (route circulaire, modernisation de centrales hydroélectriques), adoption été tenues, dont plusieurs conjointement avec les commissions des affaires étrangères, du
de la constitution en 2003, organisation des élections Présidentielles et législatives. développement et des droits des femmes du Parlement européen. Le 16 avril, les députés ont
Les pays de l’Union européenne s’efforcent également de renforcer l’Armée nationale afghane et rencontré le Premier ministre irakien, M. Nouri al-Maliki, avec lequel ils ont eu un échange de vues
de réorganiser la police et le système judiciaire dans la perspective d’une future «afghanisation» animé. Les délégations des commissions de la sécurité et de la défense et des femmes, des enfants
des missions actuellement remplies par la communauté internationale. et de la famille du conseil irakien des représentants ont également effectué une visite au Parlement
européen en 2008. À l’occasion de la semaine arabe du Parlement européen, la délégation a
rencontré Cheikh Khalid al-Atiyyah, vice-Président du parlement irakien, et les Présidents des
Anne Vahl, commissions de l’éducation et des femmes du parlement irakien.
Conseiller
L’un des travaux les plus importants de la délégation a été la contribution au Rapport contenant
une proposition de recommandation du Parlement européen à l’intention du Conseil sur le rôle
222 de l’Union européenne en Irak (2007/2181(INI). Ce rapport a été adopté par la commission des 223
affaires étrangères par 62 voix pour, 0 voix contre et 2 abstentions, et finalement par le Parlement
européen à une écrasante majorité le 13 mars 2008. C’est grâce aux efforts du rapporteur fictif
Jana Hybášková (République tchèque) et de ses collègues du PPE-DE que le rapport représente
un compromis interpartis permettant de surmonter les divisions sur l’Irak qui étaient très graves
récemment encore.
Le rapport présente une stratégie pour la construction d’un État irakien démocratique et fort,
respectueux des droits de l’homme et de la riche configuration ethnique et confessionnelle
du pays. Les auteurs du rapport reconnaissent que l’Irak a besoin de l’aide de l’Europe pour
progresser en s’appuyant sur les récentes améliorations en matière de sécurité qui devraient,
selon toute probabilité, encourager les investissements et l’implication accrue des ONG dans
la reconstruction du pays. Ainsi, le rôle du Parlement européen consiste notamment à offrir
des conseils et une assistance technique au parlement irakien pour l’aider à établir la tradition
du parlementarisme dans un pays et une région dont la longue et vieille histoire ne connaît pas
d’exemples précédents. Le Parlement européen a approuvé l’aide financière de la Commission
européenne à l’Irak (829 millions d’euros de 2003 à 2007, principalement affectée à la fourniture
de services de base, au développement humain, au renforcement des capacités et au processus
politique). L’Union européenne a tout intérêt à ce que l’Irak devienne stable et sûr, ce que
soulignent les recommandations formulées dans le rapport, en encourageant les États membres
de l’UE à établir ou à rétablir, dans un esprit de coopération mutuelle, leurs représentations
diplomatiques à Bagdad.
IV Entre autres activités, la délégation et le Groupe du PPE-DE ont suivi de très près la cause des
réfugiés irakiens et des personnes intérieurement déplacées en Irak. Garantir leur retour en toute
UE - États-Unis
sécurité est hautement recommandé.
Le Groupe du PPE-DE et les relations UE - États-Unis en 2008
2008

2008
Le Groupe du PPE-DE s’intéresse également de près à la question des communautés chrétiennes
d’Irak. La députée néerlandaise Esther de Lange a organisé une audition sur la situation de la
minorité assyrienne chrétienne d’Irak le 11 juin 2008, et le groupe de travail du PPE-DE sur l’Islam,
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


présidé par le vice-Président du PPE-DE Vito Bonsignore, a accueilli une table ronde sur «Les Le Conseil économique transatlantique:
communautés chrétiennes d’Irak» le 10 octobre. L’Union européenne et les États-Unis entretiennent des relations de longue date, la première
Les membres du Groupe du PPE-DE, notamment le premier vice-Président de la délégation, délégation de l’UE aux États-Unis ayant été créée en 1954. Ensemble, les deux économies génèrent
Nickolay Mladenov, entretiennent des contacts étroits avec les représentants irakiens grâce à de 57 % du PNB (produit national brut) mondial et représentent à peu près 33 % du commerce
fréquentes visites en Irak. Le Groupe du PPE-DE apprécie hautement la naissance de la démocratie mondial de marchandises et 42 % du commerce mondial de services. Avec des échanges
irakienne et son importance vitale au cœur mésopotamien du Moyen-Orient; il reconnaît qu’il est transatlantiques représentant l’équivalent de quelque 1,7 milliard d’euros par jour et des flux
indispensable de soutenir ses institutions et son administration, pour qu’elles puissent offrir des d’investissements générateurs de 14 millions d’emplois, il s’agit du partenariat économique
services efficaces au peuple irakien et conduire ainsi à la stabilité, à la sécurité et à la prospérité bilatéral le plus important du monde. Depuis 1990, des sommets Présidentiels se tiennent à
de la région. intervalles réguliers, et les relations UE - États-Unis sont encadrées par la «Nouvelle déclaration
transatlantique» de 1995, qui décrit 150 actions spécifiques que chacune des parties s’est engagée
à mettre en œuvre.
Eduard Hulicius
Un grand pas a été franchi lors du sommet d’avril 2007 avec la création d’un «Conseil économique
transatlantique» (CET), dont le rôle consiste à rendre la coopération transatlantique plus transparente
et qui offre aux parties prenantes un forum où elles peuvent faire connaître leurs opinions.
Le CET s’est réuni une deuxième fois en mai 2008 à Bruxelles et a rendu compte de ses activités
lors du sommet UE - États-Unis qui s’est tenu en Slovénie le 10 juin 2008. La délégation
européenne était dirigée par le vice-Président de la Commission européenne Günter Verheugen et
regroupait les commissaires européens Peter Mandelson (commerce), László Kovács (fiscalité et
union douanière), Meglena Kuneva (protection des consommateurs) et Charlie McCreevy (marché
intérieur et services). Le ministre de l’agriculture des États-Unis Ed Schafer, la ministre du travail
Elaine Chao et l’ambassadrice Susan Schwab (représentante américaine au commerce) faisaient
partie de la délégation américaine. Dan Price, conseiller du Président George Bush pour les affaires
économiques internationales, était quant à lui à la tête de la délégation américaine.
Le CET est appuyé par trois organes consultatifs: le Dialogue transatlantique des législateurs, le
Dialogue commercial transatlantique et le Dialogue transatlantique des consommateurs. En mai
224 2008, Jonathan Evans (PPE-DE), le Président de la délégation pour les relations avec les États-Unis, 225
a assisté à la deuxième réunion du Conseil économique transatlantique en tant que membre du
comité consultatif.

Le Dialogue transatlantique des législateurs:


Les origines des relations interparlementaires entre le Parlement européen et le Congrès américain
remontent à 1972 avec la première visite d’une délégation du Congrès au Parlement européen à
Bruxelles et à Luxembourg. La délégation auprès de l’UE est l’une des trois seules délégations
officielles du Congrès américain avec celles auprès du Canada et du Mexique. Lors de la 50e
réunion interparlementaire les 15 et 16 janvier 1999 à Strasbourg, les deux délégations ont décidé
de lancer le Dialogue transatlantique des législateurs (DTL), en tant que plateforme où les
membres du Congrès et les députés du Parlement européen pourraient se rencontrer à intervalles
réguliers afin d’échanger leurs vues sur des événements à venir.
Le Groupe du PPE-DE a toujours donné la priorité à ses relations avec les États-Unis et a
activement participé au DTL, qui se réunit deux fois par an. Dix membres du PPE-DE ont ainsi
participé à la 64e réunion du DTL, qui a eu lieu à Ljubljana, en Slovénie, du 24 au 26 mai 2008.
Durant les sessions, le DTL a tenu des débats approfondis sur toute une série de questions de
politique étrangère, telles que l’Afghanistan, le processus de paix au Moyen-Orient, l’Irak et le
programme nucléaire iranien. Le DTL a également traité de l’avenir du Kosovo et de l’évolution
politique en Russie.
IV Un long débat s’est aussi tenu sur la question de l’extension du programme d’exemption de visa
aux 27 États membres de l’Union européenne, et sur les éventuelles conséquences de la législation
UE-Russie: Commission de coopération
américaine en matière de sécurité des conteneurs et des ports sur le commerce transatlantique. parlementaire
2008

2008
Le DTL a fait le point sur la réunion du Conseil économique transatlantique du 13 mai et a constaté
que sa participation sous forme de «groupe consultatif» des deux Présidents du CET devrait se
poursuivre. 1. Travail de la Délégation UE-Russie à la suite du conflit
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Le DTL a identifié plusieurs points à l’ordre du jour du CET auxquels les deux organes législatifs
en Géorgie
pourraient réfléchir, notamment l’importation de volailles américaines et l’égalité de traitement
pour les producteurs américains de produits de beauté dans le cadre du nouveau règlement Points principaux de la résolution du Parlement européen du 3 septembre 2008:
REACH. Le DTL a également demandé que de nouveaux progrès soient accomplis concernant les
projets phares sélectionnés par le CET. La 65e réunion du DTL doit se tenir du 7 au 9 décembre > condamnation de tous ceux ayant eu recours à la force et la violence;
2008 à Miami. > condamnation de l’action militaire, inacceptable et disproportionnée, de la Russie et de son
incursion profonde dans le territoire de la Géorgie;
> appel à la Russie pour le respect de la souveraineté et l’intégrité territoriale de la République de
Activités du groupe en 2008: Géorgie;
Deux résolutions concernant les relations transatlantiques ont été adoptées par le Parlement > condamnation de la reconnaissance par la Fédération de Russie de l’indépendance des régions
en 2008: la première, adoptée en mai, portait en particulier sur le Conseil économique géorgiennes séparatistes;
transatlantique. La seconde résolution a été adoptée avant le sommet UE - États-Unis qui s’est > appel à la mise en œuvre d’une enquête internationale indépendante;
tenu en juin. Les deux résolutions ont été soutenues par le Groupe du PPE-DE et adoptées à une > appel au Conseil et à la Commission pour la révision de leur politique envers la Russie dans le
écrasante majorité. cas où ce pays ne remplirait pas les engagements qu’il a pris.

En juillet 2008, dans le cadre de sa visite annuelle au Congrès américain, la présidence du groupe
a tenu une série de réunions à haut niveau à Washington, dont des entretiens à la Maison blanche À la suite du conflit en Géorgie, la délégation du Parlement européen à la commission de coopération
avec Barry Jackson, le conseiller principal du Président Bush, avec John Negroponte, le secrétaire parlementaire UE-Russie s’est réunie à trois reprises en septembre 2008. Conformément à la
d’État adjoint au Département d’État, avec l’ambassadeur John Veroneau, le représentant adjoint résolution du Parlement européen du 3 septembre et aux conclusions de la réunion extraordinaire
au commerce, ainsi que des réunions avec des sénateurs, des membres du Congrès et d’autres du Conseil européen du 1er septembre, la délégation a décidé de procéder selon une approche
dirigeants politiques importants, notamment avec le chef du Comité national du parti démocrate, double: alors que les députés convenaient que les affaires ne pouvaient continuer comme si de
le gouverneur Howard Dean. rien n’était tant que le plan en six points des Présidents Sarkozy et Medvedev n’était pas respecté,
il a été décidé que le dialogue avec la partie russe devait se poursuivre.
Pendant sa visite, la présidence du groupe a débattu des relations UE - États-Unis actuelles, en
centrant tout particulièrement son attention sur le Liban, la Russie, la sécurité énergétique, le Lors de la troisième réunion extraordinaire de la délégation du 23 septembre, les membres
commerce, la guerre en Irak et en Afghanistan et la lutte contre le terrorisme, ainsi que sur des ont rencontré les co-Présidents russes, MM. Klimov et Gorbounov. Pendant cette réunion, la
questions relatives au régime d’exemption de visa et aux élections américaines. co-Présidente du PE (Mme Oomen-Ruijten) a déclaré aux hôtes russes que de nombreux députés
du Parlement européen ne faisaient plus confiance à la Russie et elle a souligné qu’une longue
226 En août et en septembre, de nombreux députés européens, dont le vice-Président du groupe 227
période s’écoulera avant que ne soit restaurée cette confiance, qui ne s’était développée que
Struan Stevenson et le coPrésident du Dialogue transatlantique des législateurs Jonathan Evans, très lentement ces dernières années. Elle a fait remarquer que la reconnaissance officielle par la
ont été invités à participer à la convention nationale du parti républicain à Saint-Paul ainsi qu’à Russie des deux régions géorgiennes ainsi que le déploiement de troupes supplémentaires russes
la convention nationale du parti démocrate à Denver, où ils ont eu la possibilité d’assister à avaient «jeté plus d’huile sur le feu», et elle a sévèrement critiqué ces décisions. Elle a ajouté que
l’investiture officielle des candidats des deux partis à la présidence et à la vice-présidence des la propagation de la crise en Abkhazie avait été une grave erreur. La Présidente a insisté sur le fait
États-Unis. que le Parlement avait, dans sa résolution du 3 septembre, condamné le recours à la violence. Pour
En septembre, le premier échange de personnel a eu lieu en collaboration avec l’International l’avenir, la Présidente a appelé à ce qu’une enquête internationale indépendante soit menée à bien
Republican Institute. Le groupe a organisé des réunions à Paris et à Bruxelles pour cinq membres sur le conflit en Abkhazie et en Ossétie du Sud et a demandé à ce que les observateurs puissent
importants du personnel républicain, puis une visite a été organisée en retour pour les collègues avoir libre accès à l’ensemble de la région. À cet égard, elle a exprimé sa déception face à la rupture
du secrétariat du PPE-DE, ce qui a permis à ces derniers de rencontrer leurs homologues au des pourparlers au sein de l’OSCE.
Congrès américain.
Le groupe prévoit d’organiser une «journée d’études» consacrée aux relations UE - États-Unis le
jeudi 11 décembre. Ce sera l’occasion pour les participants de débattre plus longuement sur les 2. Une nouvelle architecture du pouvoir s’échafaude
relations transatlantiques après les élections Présidentielles du 4 novembre.
Le parti du Kremlin «Russie Unie» a recueilli 64 % des voix lors des élections législatives du 2
décembre 2007. Dimitri Medvedev, qui a été choisi pour succéder à l’ancien Président Vladimir
Marek Evison, Poutine, a remporté les élections Présidentielles du 2 mars 2008 de manière tout aussi écrasante
Conseiller (un peu plus de 70 % des voix). Après avoir été nommé au poste de Président de «Russie Unie»
le 15 avril 2008, l’ancien Président Vladimir Poutine a été confirmé en tant que nouveau Premier
ministre russe le 8 mai 2008, le lendemain de la prestation de serment de M. Medvedev.
IV L’organisation des deux élections, les législatives du 2 décembre 2007 et – dans une moindre
mesure – la Présidentielle du 2 mars, a été sévèrement critiquée par les observateurs de l’OSCE/
L’économie russe se caractérise par une combinaison de politiques de marché et d’intervention
de l’État. Nous en avons eu clairement la preuve récemment par l’adoption de la loi relative aux
BIDDH et par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE). Selon un rapport de secteurs stratégiques, dont le but est de centraliser le pouvoir dans les sociétés de participation
l’APCE, «les élections à la Douma d’État dans la Fédération de Russie n’ont pas été équitables, ni contrôlées par l’État. Cela a été la dernière touche apportée par M. Poutine à la nouvelle politique
2008

2008
conformes à nombre des engagements et normes fixés par l’OSCE et le Conseil de l’Europe pour économique qu’il a signée deux jours avant de quitter son poste. Depuis son entrée en vigueur le
le déroulement d’élections démocratiques». Avant les élections Présidentielles russes, l’OSCE/ 7 mai 2008, cette loi conditionne les investissements étrangers dans 42 secteurs de l’économie
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


BIDDH n’a eu d’autre choix que d’annuler sa mission d’observation électorale. Contrairement (comprenant l’énergie, la télévision, les télécoms et l’aviation) à l’approbation du gouvernement,
aux règles de l’OSCE, les autorités russes n’avaient pas autorisé les observateurs à entamer leur autrement dit à celle de M. Poutine. Bien que le seuil général soit de 25 %, les investissements
mission quelques semaines avant les élections, ce qui permet d’observer les élections sur une dans le secteur de l’énergie sont soumis à l’accord préalable du gouvernement même pour une
plus longue durée. participation aussi faible que 10 %. Le contenu de cette loi est problématique en raison des
définitions qu’elle comporte, qui ont été délibérément formulées de manière large et vague.
M. Poutine a procédé à de nombreuses nominations importantes, en transférant plusieurs de ses Ces restrictions n’affectent pas les investissements effectués dans le passé. Toutefois, il y a lieu
anciens subalternes du Kremlin à la «Maison blanche». De même, il a entrepris de réorganiser d’attendre avant de voir si les accords d’investissement non encore finalisés relèveront ou non de
complètement le clan des siloviki, qui regroupe des chefs militaires et de la sécurité qui ont servi ce nouveau régime.
à ses côtés au KGB. Par exemple, il n’a pas épargné Sergueï Ivanov, un homme fort du KGB et le
ministre de la défense, qui a un temps été candidat à la présidence, au profil plus indépendant Cette nouvelle politique économique a atteint son paroxysme après la crise financière. Se saisissant
que M. Medvedev. Ce frein ainsi exercé sur les siloviki s’explique par le fait que ces derniers étaient de cette occasion, les fonds de l’État russe [comme la Banque pour le commerce extérieur et le
devenus trop puissants au goût de M. Poutine. La plupart des membres de l’équipe Présidentielle développement (VEB), dont le comité de surveillance est présidé par le Premier ministre] ont
de M. Medvedev sont des anciens employés de M. Poutine. Même son chef de cabinet, Sergueï intensifié leurs efforts en vue d’acquérir le contrôle de secteurs commerciaux clés en rachetant des
Naryshkin, ancien vice-Premier ministre ayant des liens supposés avec le KGB, sera aussi bon entreprises et des actions aux oligarques. Tandis que le secteur privé est désespérément en quête
vigile qu’assistant. de financement, le gouvernement et les fonds d’État ont accumulé des montants sans précédent
– et cet outil permet au gouvernement de continuer sur sa lancée.
La Russie et l’UE dépendent l’une de l’autre, en particulier dans le secteur de l’énergie. 43 %
des importations communautaires de gaz naturel proviennent de Russie. Simultanément, 75 %
3. La situation économique en Russie des investissements directs en Russie sont originaires de l’UE. La dépendance de la Russie en
matière de savoir-faire et de capitaux étrangers est souvent ignorée. Sans cela, le pays serait dans
Le secteur privé en Russie a été fortement touchée par la crise des marchés financiers. En un an,
l’incapacité d’exploiter pleinement ses ressources en pétrole et en gaz naturel. Les besoins de
l’indice boursier russe a chuté de 60 %. La guerre en Géorgie et la diminution des prix du pétrole
nouveaux capitaux ont été estimés entre 560 et 900 milliards d’euros pour la période allant jusqu’à
ont encore aggravé la situation. Face à ce problème, la Douma a approuvé, en une procédure
2020. Sans quoi, estiment les experts, la Russie sera incapable de satisfaire la demande intérieure
accélérée, un paquet de mesures anticrise visant le secteur de l’entreprise, le secteur bancaire,
et étrangère, et l’infrastructure existante risque de s’effondrer. Il est dès lors dans l’intérêt de l’UE
la bourse, les investisseurs bancaires privés et les banques systémiques. Le paquet approuvé
de bâtir avec la Russie des relations stables, basées sur la confiance, la réciprocité, la transparence
coûtera 2,45 billions de roubles russes, soit 5,5 % du PIB de la Russie, et, si l’on tient compte
et l’égalité. Cela ne sera possible que dans le cadre d’un système fondé sur des règles. Dans
des instruments mis en place par le ministère des finances et la Banque centrale pour injecter
cette optique, l’UE suit quatre approches complémentaires et interdépendantes: a) la Charte de
des liquidités dans le secteur bancaire (2,3 billions de roubles russes), le coût total des mesures
l’énergie, b) le nouvel accord de partenariat et de coopération (APC) entre l’UE et la Russie, c)
228 anticrise pourrait dépasser les 10 % du PIB de la Russie – un pourcentage bien plus important que
l’adhésion de la Russie à l’OMC et d) la législation communautaire relative au marché intérieur de 229
celui du paquet de sauvetage américain.
l’énergie (la clause «pays tiers»).
Même si la crise financière aura des répercussions sur l’essor économique de la Russie, beaucoup
Enfin, il convient de tenir compte du fait que la forte progression économique actuelle en Russie
d’observateurs s’attendent à ce qu’elles soient plutôt limitées compte tenu de la forte croissance de
est due aux prix élevés du pétrole et du gaz. Même si une forte diminution de ces prix semble peu
l’économie russe ces dernières années. Avant les événements susmentionnés, les prévisions pour
probable, l’histoire nous enseigne que les pays trop dépendants des exportations énergétiques
l’économie russe faisaient état d’une croissance d’une moyenne annuelle de 6,8 % pour 2008/2009.
sont vulnérables. La diversification est dès lors vitale, à la fois pour l’économie russe et pour les
Malgré les problèmes qui touchent le secteur économique en général, de vastes opportunités de
relations commerciales entre l’UE et la Russie.
marché ont conduit à des flux considérables d’investissements directs étrangers (IDE). Ces flux
devraient continuer de manière soutenue; cependant, même en 2012, la valeur des IDE entrants ne
représentera toujours que 13 % du PIB. Les pressions inflationnistes restent élevées. Kai Wynands,
Conseiller

Principaux indicateurs économiques 2007 2008 2009 2010 2011 2012


Croissance réelle du PIB (en %) 8,1 7,2 6,4 6,0 5,3 5,0
Inflation des prix à la consommation
(moyenne en %) 9,2 13,5 10,9 8,8 7,6 7,0
Solde budgétaire (en % du PIB) 5,4 3,5 2,9 2,0 1,5 1,0
Source: Economist Intelligence Unit
IV Chine: Andante Mosso Délégation interparlementaire PE-Chine
Avec ses 15 membres, le Goupe du PPE-DE joue un rôle actif dans la «délégation pour les relations
Les relations entre l’UE et la Chine ont atteint un point où elles devraient évoluer en un partenariat avec la République populaire de Chine», une délégation interparlementaire du PE dont M. Jean Luc
2008

2008
cohérent et complet. Les deux parties doivent explorer les possibilités de coopération afin que cette DEHAENE est le premier vice-Président.
relation puisse développer pleinement son potentiel concernant les défis mondiaux à relever. En 2008, les relations avec la Chine ont été dominées par plusieurs grands événements, notamment
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


Le groupe estime que la Chine doit prendre des responsabilités dans ses opérations internationales, les révoltes et protestations au Tibet en mars, le fort tremblement de terre d’une magnitude de 7,8
proportionnellement à son influence politique et économique et conformément aux obligations et qui a secoué le sud-ouest de la Chine en mai et les Jeux olympiques de Pékin en août.
droits internationaux qu’elle a acceptés. Pour débattre de la manière d’engager la Chine dans un Des réunions interparlementaires entre le Parlement européen et le Congrès populaire national
dialogue global afin d’atteindre ces objectifs, le groupe a organisé la journée d’étude du PPE-DE, chinois ont été organisées deux fois en 2008, tout d’abord à Bruxelles en juin, puis en Chine en
le 18 octobre 2007, intitulée «Opportunités et défis dans les relations entre l’UE et la Chine» novembre.
(«Opportunities and Challenges in EU-China relations»).
La 26e réunion interparlementaire entre l’UE et le Chine a eu lieu à Bruxelles les 2 et 3 juin. Elle
Tout partenariat de ce type ne doit cependant pas oublier qu’il comprend à la fois une dimension s’est révélée être un succès. La réunion tombait à point nommé, au vu des événements au Tibet
économique et une dimension politique. Les relations commerciales entre l’UE et la Chine en mars, suivis par le désastreux tremblement de terre qui a secoué la Chine le 12 mai 2008. Les
représentent une opportunité importante, mais elles exigent un accès réciproque au marché, basé membres de la délégation UE-Chine du PE et ceux du Congrès national populaire ont échangé
sur les règles de l’OMC et sur une concurrence loyale. Bien qu’elle soit membre de l’OMC, la leurs points de vue sur ces sujets ainsi que sur de nombreux autres hèmes. Durant la première
Chine n’applique pas correctement les obligations qui en découlent, notamment celles relatives à partie de la réunion, des questions sensibles sur le plan politique ont été débattues concernant la
la protection de la propriété intellectuelle, au traitement national et à la transparence. situation au Tibet, à Taïwan et au Myanmar ainsi que la politique de la Chine à l’égard de l’Afrique
Le groupe tient la Chine pour responsable des produits contrefaits expédiés depuis son territoire, et les Jeux olympiques. À propos des Jeux olympiques, M. Manolis MAVROMMATIS a souligné
qui envahissent le marché européen. Cela porte de réels préjudices aux entreprises européennes dans son discours introductif qu’il importait de donner libre accès à la presse internationale, afin
et à la création d’emplois, décourage les investissements dans l’innovation, la recherche et le qu’elle soit libre de voyager et de rendre compte des événements pendant les Jeux, et il a demandé
développement et prive les gouvernements de recettes fiscales. Il appelle par conséquent la une garantie de la part des représentants chinois.
Commission à prendre des mesures pour réduire le déficit commercial de l’UE avec la Chine et La deuxième partie de la réunion interparlementaire consistait en des discussions approfondies
pour amener la Chine à remplir ses obligations comprises dans les accords commerciaux conclus sur des questions économiques et financières, lors desquelles les principales évolutions mondiales
avec l’UE. récentes ont été abordées. Dans son exposé, M. Cornelis VISSER a souligné qu’étant donné que la
Le développement des relations commerciales avec la Chine doit aller de pair avec le développement Chine est devenue le plus grand émetteur de gaz à effet de serre, il est essentiel qu’elle prenne ses
d’un véritable dialogue politique, efficace et fructueux, fondé sur le respect de la démocratie, responsabilités lors du sommet de Copenhague en 2009. Les membres chinois, quant à eux, ont
des droits de l’homme et de l’État de droit. En dépit de réformes économiques importantes, le insisté sur le fait que la Chine a commencé à prendre des mesures environnementales. M. VISSER
groupe estime que des problèmes politiques et de droits de l’homme subsistent, notamment en a également répondu à des questions des membres chinois au sujet de la réponse de l’Europe à la
ce qui concerne des questions telles que l’emprisonnement politique, le travail forcé, la liberté crise des subprimes aux États-Unis en affirmant qu’heureusement, grâce à l’accord Bâle II sur les
d’expression et la liberté religieuse, les droits des minorités ethniques et religieuses, le système des lois et règlements bancaires, les effets pour l’Europe seraient limités pour le moment.
230 camps du Laogai, les allégations concernant des trafics d’organes et la peine de mort. M. Struan STEVENSON a abordé les effets de la crise alimentaire mondiale sur l’UE. Il s’est étendu 231
Le groupe exprime sa déception concernant la situation des droits de l’homme en Chine malgré les sur les causes de la crise (la demande croissante des économies émergentes, le changement
Jeux olympiques et les appels à la Chine à relâcher les prisonniers politiques, à réformer le système climatique et l’intérêt accru du monde entier pour les biocarburants) et a expliqué l’actuel bilan
judiciaire et à garantir la liberté d’expression, d’association et la liberté religieuse. de santé dont fait l’objet notre politique agricole commune. La réunion s’est déroulée dans une
ambiance positive et constructive. Tant la Chine que l’UE ont fait part de leur engagement sincère
Quant au Tibet, le groupe exhorte au dialogue entre le dalaï-lama et Pékin. L’absence de progrès envers la consolidation de leur partenariat stratégique et ont fait montre d’une grande volonté de
dans les négociations bilatérales inquiète considérablement notre groupe. Pour l’intergroupe coopérer plus étroitement à l’avenir sur de nombreux sujets, comme le commerce international.
«Tibet», dirigé par Thomas Mann, ce n’est qu’avec une initiative de rassemblement de l’ensemble
des principaux acteurs qui soutiennent la cause tibétaine que nous pourrons parvenir à un Après les réunions parlementaires conjointes, une réunion spéciale a été organisée entre les
dialogue substantiel et inciter la Chine à être plus disposée à trouver un compromis avec le Tibet. membres du Goupe du PPE-DE du Parlement européen et les membres du Congrès populaire
Notre objectif est de faire en sorte que le «réfugié le plus important» puisse retourner chez lui, à chinois, sous la présidence de M. DEHAENE.
Lhassa.
En ce qui concerne le changement climatique, l’UE considère la sécurité énergétique et la protection Giuseppe Luigi Mazza et Adriaan Bastiaansen,
de l’environnement comme les principales priorités dans ses relations avec la Chine et le groupe Conseillers
soutient vivement cet avis. La coopération dans ces domaines devrait être intensifiée, afin de créer
un environnement énergétique propre, efficace, sûr et stable et de promouvoir l’ouverture et la
compétitivité des marchés de l’énergie.
IV Politique européenne de sécurité et de défense > De septembre 2005 à décembre 2006: Mission d’observation de l’UE à Aceh/Indonésie (avec
la participation de quelques États membres de l’ANASE). Sur la demande des deux parties au
y compris les missions communautaires militaires conflit, l’UE a contrôlé l’application de l’accord de paix entre le gouvernement indonésien et les
séparatistes de la province d’Aceh, dans le nord de l’île de Sumatra. Principaux points de cette
de police
2008

2008
mission d’observation: collecte et destruction des armes des combattants du mouvement de
libération d’Aceh (GAM), réinsertion des combattants du GAM dans la société civile, retrait des
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


troupes et des unités de police indonésiennes de la région, observation de la situation en matière
Si on évalue la politique européenne de sécurité et de défense (PESD) en se basant exclusivement des droits de l’homme.
sur le nombre et la portée des opérations de gestion de crise déjà conduites par l’UE ou
actuellement en cours, opérations qui ont toutes été soutenues pleinement par la partie PPE > Depuis novembre 2005: Mission d’assistance frontalière menée par l’Union européenne au
du groupe, le succès de la PESD pourrait difficilement être remis en question. La liste qui suit, poste frontière de Rafah dans la bande de Gaza (EU BAM Rafah). Le 15.11.2005, Israël et l’Autorité
énumérant les missions menées depuis 2003, apparaît comme une «success story» au-dessus palestinienne ont conclu un accord prévoyant notamment l’ouverture du poste de frontière
de tout soupçon: international de Rafah dans la bande de Gaza vers l’Egypte. Près de 70 observateurs de l’UE
surveillent les contrôles frontaliers et douaniers palestiniens au poste-frontière de Rafah. Cette
> Depuis janvier 2003: Mission de police de l’Union européenne (MPUE) en Bosnie-Herzégovine mission constitue une contribution considérable au processus de paix au Moyen-Orient.
visant à soutenir les forces de police locales dans l’établissement de dispositifs de police et dans
leur lutte contre le crime organisé et la corruption. > Depuis décembre 2005: Mission d’observation menée par l’UE à la frontière entre l’Ukraine et la
Moldavie (Border Assistance Mission/BAM). Cette mission devait, sur une période de deux ans,
> De mars à décembre 2003: Opération militaire CONCORDIA de stabilisation de la situation de permettre d’améliorer la coopération moldavo-ukrainienne sur le plan des affaires frontalières au
l’ancienne République yougoslave de Macédoine en ayant recours aux moyens et capacités de moyen de visites impromptues d’observateurs de l’UE le long de la frontière entre l’Ukraine et la
l’OTAN. Moldavie, des observateurs dont le nombre est entre-temps passé à plus de 100.
> De juin à septembre 2003: Opération militaire ARTEMIS en République démocratique du Congo > Depuis janvier 2006: Mission de police dans les territoires palestiniens (EUPOL COPPS).
sous commandement français visant la stabilisation de la situation en matière de sécurité et Cette mission contribue à la mise en place de dispositifs de police durables et efficaces sous
l’amélioration de la situation humanitaire dans la province de l’Ituri. responsabilité palestinienne. Des experts de l’UE jouent un rôle de conseiller aux côtés des
officiers de la police palestinienne.
> De décembre 2003 à décembre 2005: Mission de police EUPOL PROXIMA pour créer un service
de police professionnel dans l’ancienne République yougoslave de Macédoine. > De janvier à juin 2006: Intervention de l’équipe EUPAT de conseillers en matière de police dans
l’ancienne République yougoslave de Macédoine. À l’issue de la mission EUPOL PROXIMA, la
> De juillet 2004 à juillet 2005: Mission «État de droit» EUJUST THEMIS en Géorgie visant
mission transitoire EUPAT (EU Police Advisory Team) a poursuivi sa mission de conseil auprès
le renforcement des structures d’État de droit et mission de conseil sur la question du droit
de la police macédonienne sous une forme renouvelée. La reprise des activités de soutien a été
pénal.
préparée par la Commission européenne.
> Depuis septembre 2005: Mission de protection des frontières en Géorgie, en soutien des services
> De juillet à novembre 2006: Opération militaire de l’UE de maintien de l’ordre durant la période
de protection des frontières géorgiennes et des autres institutions concernées.
électorale en République démocratique du Congo (EUFOR RD Congo). À la demande des
> Depuis décembre 2004: Opération militaire EUFOR ALTHEA en Bosnie-Herzégovine ayant Nations Unies, des forces militaires européennes sous commandement allemand ont apporté
232 recours aux moyens et capacités de l’OTAN. Opération faisant suite aux opérations de la leur soutien aux forces de sécurité congolaises pendant la période électorale. 233
SFOR conduites antérieurement par l’OTAN en Bosnie-Herzégovine. Il s’agit de la plus grande
> Depuis juin 2007: Mission de police EUPOL en Afghanistan visant à soutenir le gouvernement
opération de gestion de crise de l’UE jusqu’à présent, qui impliquait 7000 soldats dans un
afghan dans la mise en place d’une police autonome ayant la confiance des citoyens et
premier temps et en implique aujourd’hui 2500.
travaillant conformément aux principes de l’État de droit. EUPOL Afghanistan doit soutenir le
> Depuis avril 2005: Mission de conseil de la police EUPOL KINSHASA en République développement et la mise en oeuvre d’une stratégie cohérente et globale en vue de la réforme
démocratique du Congo. Des experts européens en matière de police conseillent les forces de de la police.
police congolaises et tout particulièrement une unité de police spécialement entraînée pour
> Depuis janvier 2008: Opération militaire EUFOR en République du Tchad et en République
protéger les institutions gouvernementales congolaises.
centrafricaine. L’effectif théorique de 3400 soldats venant de 25 pays européens a été atteint en
> Depuis mai 2005: Mission de soutien à la réforme du secteur de la sécurité EUSEC KONGO. septembre. Cette opération s’entend comme une opération de transition qui doit être relayée à
Des experts européens en matière de police soutiennent le processus de réforme du secteur de partir du 15 mars 2009 par un envoi de casques bleus des Nations Unies. Cette mission a pour
la sécurité en République démocratique du Congo. principal objectif la protection des civils et, tout particulièrement, des réfugiés à l’est du Tchad
ainsi qu’au nord-est de la République centrafricaine.
> Depuis juillet 2005: Mission «État de droit» EUJUST LEX. Mission d’information s’adressant à
des hauts représentants de la justice et de la police iraquiennes dans le cadre de la mise en place > Depuis février 2008: Mission «État de droit» EULEX au Kosovo. L’objectif de cette mission, qui
d’un système judiciaire moderne fondé sur l’État de droit. est jusqu’à présent la plus grande mission civile de l’UE et qui devrait impliquer près de 2000
personnes à l’issue de la phase d’organisation, consiste à soutenir les autorités du pays sur
> Depuis juillet 2005: Soutien à l’opération AMIS de l’Union africaine (UA) visant la pacification de le plan de l’État de droit et tout particulièrement en ce qui concerne la police, la justice et les
la province du Darfour, au Soudan. L’UE soutient l’UA tant sur le plan militaire que sur le plan de autorités douanières.
la police (ex. transport de forces de paix de l’UA sur le terrain; des policiers de l’UE conseillent
et forment des policiers de l’UA).
IV > Depuis octobre 2008: Mission d’observation EUMM en Géorgie. Plus de 200 observateurs
civils venant de 22 pays de l’UE veillent dans les zones tampons évacuées par l’armée russe à la
Toutefois, une certaine frustration était perceptible dans le camp des interlocuteurs français, lors
de la visite de la sous-commission à Paris le 16 octobre 2008. Beaucoup d’argent et d’énergie
stabilisation et à la normalisation et prennent des mesures visant à créer la confiance. auraient été investis par exemple dans la force de réaction rapide («battle groups») sans que
celle-ci n’entre véritablement en action. Des efforts comparables auraient également été investis
2008

2008
D’un autre côté, si l’on ne se contente pas de juger du succès de la PESD à l’aune de cette liste dans la mise en place d’une structure permanente de planification et de commandement de l’UE
impressionnante de missions conduites par l’UE, mais également sur base des propositions à Bruxelles, une structure dont la création reste à ce jour bloquée par la Grande-Bretagne. Une
qui ont été faites en 1998, à l’occasion d’un mémorable sommet franco-britannique à Saint-
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


certaine déception semble également se faire ressentir face à la négligence dont l’UE aurait fait
Malo, s’agissant de la création d’une «capacité autonome d’action» s’appuyant sur des «forces preuve vis-à-vis de l’Eurocorps. Plus de 1000 hommes attendraient en vain depuis des années à
militaires crédibles», on pourrait en arriver aisément à la conclusion qu’aujourd’hui, dix ans Strasbourg leur première mission européenne. Selon les conclusions d’Hervé Morin, Ministre
après le sommet de Saint-Malo, ces déclarations d’intentions se sont bel et bien dissoutes dans français de la défense, l’Europe manquerait non seulement de volonté politique et d’instruments
les brumes de la Manche. Les choses n’ont pas changé et la défense européenne se caractérise pour développer une politique de défense commune efficace mais également de détermination
toujours par une fragmentation des efforts, une multiplication par deux des moyens mis en œuvre, à utiliser de manière effective les moyens dont elle dispose déjà. Apparemment – si l’on en croit
et des ressources financières insuffisantes. Comme avant, on déplore l’absence d’une structure le bilan de l’année écoulée – l’Histoire doit encore faire tomber plusieurs tabous politiques, qu’il
permanente de planification et de commandement à Bruxelles et d’un véritable marché commun s’agisse de la formulation des intérêts strictement européens dans le domaine de la sécurité ou du
des équipements militaires. Quant à l’objectif principal de la PESD, spécifié dans le «Helsinki financement des efforts européens en matière de défense à partir du propre budget de l’Europe,
Headline Goal» adopté en 1999 par le Conseil européen, à savoir la mise en place d’une force ou encore de la création d’un véritable marché commun des équipements militaires, avant que les
d’intervention en cas de crise composée de 60 000 soldats, il faut bien constater que le projet a Européens se décident définitivement à mettre sur pied une politique européenne de sécurité et
été enterré dans la plus grande discrétion. de défense qui ne s’épuisera pas dans d’innombrables missions à l’étranger mais constituera en
Ce n’est donc pas sans raison que le 8 octobre 2008, Karl von Wogau, Président de la Sous- revanche le support militaire crédible dont la politique extérieure de l’UE a besoin.
commission pour la sécurité et la défense au Parlement européen, Josselin de Rohan, Président de
la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat français et Guy
Tessier, Président de la commission de la défense et des forces armées à l’Assemblée nationale, Andreas-Renatus Hartmann,
ont demandé aux chefs d’États et de gouvernements de l’UE de «raviver le processus de création Conseiller
d’une Europe de la défense et de la sécurité sur les plans politique et militaire» et de progresser,
sur la base d’une «Déclaration de Saint-Malo II» vers une «union européenne de la sécurité et de
la défense» dont la création est demandée depuis des années par le Parlement européen et, tout
particulièrement, par la partie PPE du groupe.
Sur cette question, de grands espoirs reposaient sur la présidence française du Conseil qui
a succédé le 1er juillet 2008 à une présidence slovène assez terne en matière de PESD. De
nombreuses suggestions issues des rapports de Helmut Kuhne (PSE) sur la PESD, de Karl von
Wogau (PPE-DE) sur la stratégie européenne en matière de sécurité et d’Ari Vatanen (PPE-DE)
sur les relations entre l’UE et l’OTAN se retrouvent dans le programme de la nouvelle présidence
du Conseil, qui s’attellera notamment à l’actualisation de la stratégie européenne en matière de
234 sécurité, au renforcement des capacités civiles et militaires nécessaires à la gestion des crises, au 235
développement des instruments de la PESD et au développement de partenariats de sécurité avec
l’OTAN, les Nations Unies, l’Union africaine et la Russie. Certains volets de ce programme ont déjà
été mis en application. C’est ainsi qu’a été approuvé le 8 juillet 2008 le plan de développement
des capacités militaires de l’UE présenté par l’Agence de défense européenne, un plan qui devrait
permettre de réaliser de nets progrès au niveau de la coopération en matière d’armement et
surtout sur le plan de l’utilisation commune des ressources et du renforcement de la division du
travail.
Des progrès ont également été enregistrés à l’occasion de la rencontre informelle organisée avec
les ministres de la défense de l’UE les 1er et 2 octobre 2008 à Deauville, au cours de laquelle
ceux-ci ont fait état de leur volonté de remédier aux manques de matériel, en particulier dans le
domaine des hélicoptères, du transport aérien stratégique et des systèmes de reconnaissance.
Cette rencontre a également permis de parvenir à un accord sur la nécessité pour l’UE de conduire
une mission navale contre les pirates au large des côtes somaliennes et de confirmer son soutien
au lancement d’un programme militaire Erasmus.
IV Paquet Télécom personnel dans ce secteur. La réforme proposée concerne la directive sur les services universels
et les droits des utilisateurs, la directive «vie privée et communications électroniques», et le
règlement relatif à la coopération en matière de protection des consommateurs.
1. Contexte
2008

2008
Avec l’adoption du rapport Harbour (PPE-DE), le Parlement européen marque son soutien à
l’approche globale visant à améliorer les droits des consommateurs et la protection de la vie privée,
En novembre 2007, la Commission européenne a adopté le dénommé «paquet télécom» qui via notamment:
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


constitue une révision du cadre réglementaire pour les communications électroniques, visant à
libéraliser le marché des télécommunications plus encore. Après la mise en œuvre de la révision > des informations plus claires sur les contrats et les factures,
de 2002, l’absence d’un marché unique pour les communications électroniques, et les divergences
> un accès facilité aux informations juridiques en ligne,
croissantes des approches réglementaires, étaient toujours de mise, malgré la concurrence
améliorée. > des informations plus claires et comparables en matière de tarifs,
Les mesures du «paquet télécom» peuvent être regroupées sous trois piliers: > des informations sur les coûts de rupture de contrat afin de faciliter les changements
d’opérateurs,
> achever le marché unique en renforçant la concurrence entre les opérateurs de télécommunications,
en encourageant les investissements dans de nouvelles infrastructures de communication et en > un accès facilité au 112, le numéro unique d’appel d’urgence européen,
améliorant la fiabilité et la sécurité des réseaux de communication;
> un accès facilité des personnes handicapées et des personnes âgées à l’internet,
> améliorer la réglementation en créant une autorité européenne du marché des communications
électroniques qui aidera la Commission européenne et les autorités de régulation nationales > une meilleure protection des données à caractère personnel (droit à la vie privée, à la
(ARN) à veiller à l’application cohérente et indépendante des règles relatives au marché et aux confidentialité et à la sécurité des technologies de l’information),
droits des consommateurs; > davantage d’informations d’intérêt public (relatives aux droits d’auteur, à la pornographie
> être en liaison avec les citoyens et protéger les consommateurs via des services de communication enfantine, aux virus, aux risques d’atteinte à la sécurité des données personnelles), grâce
plus efficaces et moins onéreux, ainsi que le renforcement des droits des consommateurs. une meilleure coopération entre les ARN et les opérateurs et tous ceux qui ont un intérêt à
promouvoir les contenus licites,
> une protection accrue contre les pourriels et les cyberattaques.

2. L’adoption du paquet
Le «paquet télécom» reprend quatre grandes propositions:
3.2. Mieux légiférer
> une directive modifiant la directive-cadre, la directive «accès» et la directive «autorisation» Le «paquet télécom» vise à moderniser la directive-cadre, la directive «autorisation» et la directive
(directive «mieux légiférer»), «accès» existantes:
> un règlement instituant l’Autorité européenne du marché des communications électroniques > en limitant la réglementation ex ante lorsque l’évolution du marché le permet, et que la
236 («règlement EECMA»), réglementation reste nécessaire, pour accroître à la fois l’efficacité des opérateurs et des ARN; 237
> une directive modifiant la directive concernant le service universel et les droits des utilisateurs, > en améliorant la cohérence de l’application des règles européennes afin d’achever le marché
ainsi que la directive concernant le traitement des données à caractère personnel et la protection intérieur pour les communications électroniques;
de la vie privée dans le secteur des communications électroniques (directive «droits des
> en organisant une gestion plus efficace du spectre afin de faciliter l’accès des opérateurs à ce
citoyens»),
même spectre, en s’orientant vers une attribution des radiofréquences davantage axée sur le
> une communication sur le fait de tirer parti du dividende numérique. marché;
Le Parlement européen a terminé la première lecture en septembre 2008. La position commune du > en développant les réseaux de prochaine génération par la promotion de l’investissement,
Conseil a été prise par le Conseil Télécommunications du 27 novembre. La deuxième lecture devrait l’assurance d’une concurrence et du choix offert aux consommateurs, et l’encouragement de
néanmoins être terminée pour le début 2009, toujours sous la législature actuelle. leur déploiement territorial rapide.

3.2.1. Réorienter la réglementation sur les problèmes de concurrence


3. La question essentielle du paquet restants
3.1. La protection de la vie privée et des consommateurs Le «paquet télécom» introduit la «séparation fonctionnelle» (séparation forcée des activités,
sans cession d’actifs) comme solution éventuelle permettant aux ARN de régler les problèmes de
L’un des objectifs du «paquet télécom» est à la fois de consolider la protection des consommateurs concurrence mais soumise à l’approbation de la Commission européenne. En outre, la liste des
et les droits des utilisateurs, et de renforcer la protection de la vie privée et des données à caractère marchés pertinents où la réglementation ex ante s’applique est raccourcie de 18 à 7 marchés
IV Le Parlement européen adopte une approche différente et perçoit la «séparation fonctionnelle»
comme mesure exceptionnelle. Les ARN ne peuvent utiliser ce nouvel instrument qu’en cas
Le Parlement européen soutient l’approche générale de la «neutralité des services et des
technologies» comme principes contraignants. Ainsi, une bande utilisée jusqu’à présent pour
de problèmes de concurrence ou de défaillances du marché importants et persistants sur les la radiodiffusion pourrait à l’avenir être par exemple réattribuée à des services sans fil à large
marchés de gros, lorsqu’aucun des autres instruments de régulation n’a permis de parvenir à une bande. Toutefois, l’attribution du spectre devrait se faire en conformité avec les plans nationaux
2008

2008
concurrence efficace, et si les perspectives de concurrence future au niveau des infrastructures de répartition des fréquences, et la réglementation sur la radiodiffusion de l’Union internationale
sont insuffisantes. Dans de tels cas, les entités économiques séparées devraient fournir des des télécommunications.
rapport d’activités du groupe du ppe-de -

rapport d’activités du groupe du ppe-de -


produits et services d’accès à toutes les entreprises du réseau aux mêmes échéances et conditions,
y compris en termes de tarif et de niveaux de service. Seuls les objectifs d’intérêt général (sécurité de la vie humaine, cohésion sociale, régionale ou
territoriale, diversité culturelle et linguistique et pluralisme des médias) pourraient justifier des
De plus, le Parlement européen estime qu’il faudrait réduire progressivement les règles sectorielles mesures exigeant qu’un service soit fourni sur une bande de fréquence spécifique.
ex ante au fur et à mesure du développement de la concurrence jusqu’à ce que, à terme, les
communications électroniques soient régies par la seule loi de la concurrence. Pas plus de trois
ans après que le nouveau cadre relatif aux communications électroniques soit entré en vigueur, la 3.2.4. Développer les réseaux de prochaine génération
Commission devrait examiner si ces réglementations spécifiques sont toujours nécessaires.
Comme la fibre optique présente des capacités beaucoup plus puissantes que les autres
technologies de télécommunication, le «paquet télécom» revoit et adapte la réglementation
3.2.2. Consolider le marché intérieur et améliorer la cohérence actuelle en matière de communications électroniques.

Le «paquet télécom» vise à accroître l’indépendance des ARN, en limitant les influences Le Parlement européen soutient cette approche mais estime que les fournisseurs d’infrastructures
d’autres organismes publics sur la gestion des ARN, en les dotant d’un budget propre distinct, doivent pouvoir réaliser un retour fiable sur les investissements relatifs à l’accès à la prochaine
et de ressources humaines suffisantes. De plus, il renforce le rôle de contrôle de la Commission génération, en échange de l’accès non-discriminatoire à ceux-ci. La concurrence entre infrastructures
européenne sur les solutions imposées par les ARN. doit constituer l’objectif primordial. Si ce n’est pas possible, il faut adopter une approche basée
sur un réseau ouvert imposant un accès non-discriminatoire. De plus, il convient de favoriser le
Si le Parlement européen soutient le principe selon lequel la Commission européenne et les ARN partage des investissements et la répartition des risques entre toutes les parties prenantes.
devraient coopérer plus étroitement en matière de réglementation des marchés, une proposition
de nouvelle procédure de «co-réglementation» impose aux ARN de consulter la Commission
européenne et le nouvel Organe des régulateurs européens des télécommunications (ORET) 3.3. L’autorité européenne du marché des communications électroniques
avant toute décision de type réglementaire. Si la Commission européenne estime qu’un régulateur
national a l’intention de prendre une mesure susceptible de créer une entrave au marché intérieur, (EECMA)
et si l’ORET considère aussi cette mesure comme inappropriée, la Commission devrait pouvoir
obliger le régulateur concerné à modifier son projet. Le Parlement européen demande aux Le «paquet télécom» institue l’EECMA afin d’améliorer la coopération entre les ARN et d’accroître
régulateurs nationaux de promouvoir des investissements orientés vers le marché et l’innovation leur indépendance vis-à-vis des opérateurs et des gouvernements, dans le but de garantir une
dans des infrastructures nouvelles et renforcées, par exemple en encourageant le partage des régulation équitable dans l’intérêt des consommateurs. L’EECMA doit remplacer l’actuel groupe
investissements et en veillant à une répartition ad hoc des risques entre l’investisseur et les européen des régulateurs (ERG), l’organe consultatif de la Commission européenne. La mission de
entreprises bénéficiant de l’accès aux nouvelles ressources. l’EECMA consiste à conseiller la Commission européenne en matière de supervision des mesures
238 des ARN, de gestion du spectre et des services paneuropéens. En outre, l’EECMA œuvre également 239
à l’analyse des marchés. Enfin, l’EECMA reprend les responsabilités relatives aux questions de la
sécurité des réseaux et de l’information, actuellement dévolues à l’Agence européenne chargée
3.2.3. Réformer la gestion du spectre de la sécurité des réseaux et de l’information (ENISA), qui sera incorporée dans la structure de
l’EECMA.
Le «paquet télécom» vise à lever les restrictions inutiles à l’utilisation du spectre, en réaffirmant
les principes de neutralité technologique (liberté d’utiliser n’importe quelle technologie dans
une bande de fréquences), et de la neutralité à l’égard des services (liberté d’utiliser le spectre Le Parlement européen a entièrement suivi la rapporteure, Del Castillo Vera (PPE-DE), et a
pour n’importe quel service de communications électroniques). L’accès au spectre est facilité en estimé que l’EECMA était un outil disproportionné pour résoudre les incohérences des marchés
autorisant davantage son utilisation sans licence et le transfert des droits d’utilisation exclusifs des télécommunications, car un nouvel organe bureaucratique européen de grande envergure
dans des bandes convenues (marché secondaire). Le paquet établit une procédure plus efficace entraverait la compétitivité européenne et alourdirait encore davantage la paperasserie. De plus,
pour les services transeuropéens, et un système mieux coordonné pour leur autorisation. des doutes ont été soulevés concernant le respect du principe de subsidiarité, étant donné que
l’EECMA enlève certaines capacités aux États membres et aux ARN. Enfin, l’incorporation de
Le Parlement européen partage les mêmes considérations mais a mis davantage l’accent sur la l’ENISA dans la structure de l’EECMA est peu probable en raison des problèmes structurels
nécessité d’accroître la coopération entre les États membres et avec la Commission européenne rencontrés par l’ENISA (manque de ressources humaines, localisation et organisation de son
dans la planification stratégique, la coordination et l’harmonisation de l’utilisation du spectre travail). Par conséquent, le Parlement européen a rejeté la structure de l’EECMA et a suggéré
radioélectrique. Cette coopération permettra une utilisation plus efficace du spectre pour accélérer plusieurs modifications substantielles telles que:
le développement des services et technologies modernes sans fil (internet mobile à large bande,
téléphonie mobile, système Bluetooth, systèmes de navigation par satellite, contrôle du trafic > la création de l’ORET (Organe des régulateurs européens des télécommunications) au lieu de
aérien, prévisions météo, etc.). l’EECMA. Cet organe simplifié et plus restreint est une version améliorée de l’actuel ERG, avec
des pouvoirs et des devoirs étendus. L’ORET agira comme un expert indépendant qui conseillera