Vous êtes sur la page 1sur 26
ETUDES DE CAS DE TEARFUND
ETUDES DE CAS DE TEARFUND

Encourager les citoyens à la réflexion

IDEES PROVENANT DU PROGRAMME ABCD DE WORLD VISION, CAMBODGE

IDEES PROVENANT DU PROGRAMME ABCD DE WORLD VISION, CAMBODGE But du Programme ABCD Accro î tre

But du

Programme

ABCD

Accroître la capacité des citoyens à susciter le changement et à faire des choix dans un milieu de relations amicales

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

Table de matières

1 Réfléchir créativement : qu’est-ce qui nous retient?

5

2 Comment pouvons-nous encourager les citoyens à réfléchir?

7

2.1 Faire confiance et avoir confiance en soi

7

2.2 Le travail des animateurs

9

3 Changer de casquette vous aide à réfléchir différemment!

13

4 L’obstacle à la croissance: comment pouvons-nous empêcher les attitudes égoïstes?

15

5 Quelles sont les clés de la réussite d’un programme?

17

 

5.1 Avoir de bonnes priorités

17

5.2 Flexibilité et précision

19

5.3 Structure logique

20

6 Pourquoi la réflexion créative est-elle si importante?

23

APPENDICE

Indicateurs d’impact

25

Glossaire

26

Auteur

Sheila Melot basé sur l’étude de cas du Dr Simon Batchelor:

Transformez vos idées en changeant de casquettes!

Illustrations

Rod Mill, Sancton Drawing Services

Citations

Toutes les citations sont de Meas Nee, un agent de développement communautaire khmer.

Copyright

Les outils dapprentissage et les études de cas de Tearfund peuvent être adaptés et reproduits à condition que ces documents soient distribués gratuitement. Reproduction autorisée avec mention «Tearfund» et le nom des auteurs.

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

3

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

1

Réfléchir créativement:

qu’est-ce qui nous retient?

Lorsque le programme ABCD a débuté en 1992 à Prey Veng au Cambodge, il visait à modifier la façon dont les gens réfléchissaient. Basé dans trois communes d’un secteur rural, il œuvrait parmi 22.000 personnes. Il y avait de nombreux besoins évidents: un approvisionnement en eau inadéquat et des problèmes de santé. Mais rien n’était fait pour essayer de répondre à ces problèmes: les citoyens ne se sentaient pas capables de prendre des initiatives; accepter passivement les situations difficiles était considéré comme l’unique façon de répondre.

Pourquoi cette attitude? On a trouvé quatre raisons.

LA TERREUR

POLITIQUE

Les mots soulignés sont expliqués dans le Glossaire en page 26

LA PERTE

DE DIGNITE

PERSONNELLE

Au cours de la génération précédente, les Khmers Rouges avaient tué tous les intellectuels et quiconque se faisait remarquer dans la foule. Le système éducatif n’existait plus et personne n’osait s’exprimer de peur de se faire tuer.

«A cette époque j’étais paralysé par la peur, j’essayais uniquement de survivre et de ne
«A cette époque j’étais paralysé par la
peur, j’essayais uniquement de survivre
et
de ne
pas réfléchir: pas
même de penser lorsque
des
gens étaient
kidnapp
és
dans la
rue
et tués
devant mes yeux.
Je ne pouvais pas
aider,
donc je ne pensais pas.»
«Chaque institution de la société a dû être redémarrée, mais au début les citoyens étaient
«Chaque institution de la
société
a
être redémarrée, mais au début
les
citoyens
étaient
toujours
passifs.
Je ne ressentais
aucune dignité.
On avait
pris l’habitude
de ne
rien
décider. La première
étape pour sortir de l’hébétude a été de demander
de l’aide
mais
cette
attitude
n’a
apporté aucune
dignité.»

Tout sens de dignité personnelle était perdu et cela sest aggravé dans les camps où les citoyens s’étaient réfugiés.

«Dans le camp de la frontière thaïlandaise, je pensais que jhabitais sous le toit de

la maison de quelquun dautre. J’étais honteux de parler le khmer. Le manque

de dignité est profond et

très enraciné. Cest une perte didentité, de valeur et de

pouvoir. On a le sentiment d’être un porc plutôt quun être humain. Quiconque

battre cet homme.»»

avait de lautorité pouvait dire «Je veux

Quand les citoyens sont retournés dans leur village lors du nouveau régime politique, peu de soins leur ont été dispensés pour les aider à guérir de leur traumatisme.

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

5

1

Réfléchir créativement:

quest-ce qui nous retient?

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

«Le village est comme un panier qui a été

démantelé et dont les morceaux ont été

éparpillés. Petit à petit, ce qui a été abîmé peut être lentement réparé, mais

seulement par ceux qui peuvent passer du temps avec les villageois et gagner leur

confiance. Je sais que

cela peut se

réaliser, mais lentement

et progressivement. A

la fin, les citoyens eux-mêmes seront les artisans de leur gu érison et ils

continueront leur tâche

on peut difficilement gu

érir le traumatisme causé par

la guerre, la rupture des relations, ou la perte de dignité. »

la rupture des relations, ou la perte de dignit é . » LA TRADITION Tr è

LA TRADITION

Très souvent la tradition est extrêmement importante pour la vie rurale: planter ce que les ancêtres ont planté et maintenir les traditions villageoises. Il est aussi plus courant pour les communautés rurales de réagir au changement plutôt que de le susciter elles-mêmes.

LA PEUR

Au Cambodge, en milieu rural, la religion était principalement le Bouddhisme; les

RELIGIEUSE

habitants croyaient aussi que les esprits des morts avaient un pouvoir sur leur vie. Ils

Questions à

pensaient que ces esprits pouvaient être provoqués par quiconque se faisait remarquer dans la foule. Par exemple, personne ne disait dun bébé quil était beau, par peur que les «esprits» le remarquent et le punissent.

débattre

Comment votre communauté réagit-elle au changement? Est-elle heureuse? Est-elle excitée? A-t-elle peur? Ou bien a-t-elle des réactions diverses?

Essayez-vous de changer les choses vous-mêmes? Donnez des exemples de changements qui ont eu lieu dans lannée passée.

Avez-vous des traditions qui vous aident à vous adapter au monde daujourdhui?

Certains aspects de cette tradition vous empêchent-ils de vous exprimer ou de poser des questions?

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

6

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

2 Comment pouvons-nous encourager les citoyens à réfléchir?

2.1 FAIRE CONFIANCE ET AVOIR CONFIANCE EN SOI

Christian Outreach sest rendu compte que rien ne se produirait jusqu’à ce que la confiance des citoyens soit retrouvée. Il était important de retrouver la dignité et davoir confiance en soi.

Une étape importante de ce processus a consisté à convaincre les citoyens quils étaient eux-mêmes responsables des décisions. Aucun soi-disant «expert» étranger ne pourrait leur imposer un plan à suivre. En conséquence, dans nimporte quel village, lanimateur de programme commençait par réunir les villageois. A cette réunion, il les encourageait à participer ensemble à un projet améliorant la vie des pauvres et en particulier des veuves. Il leur était précisé que la seule contrainte sur les décisions était la limite des fonds disponibles. Souvent, la meilleure façon dutiliser ces fonds consistait à créer un fonds de roulement. Mis à part cette restriction financière, les villageois pouvaient prendre leurs propres décisions.

Si cette première étape ne réussissait pas, elle était néanmoins considérée comme un pas en avant, car elle permettait dencourager les villageois à réfléchir dune manière plus critique.

Un nouveau sens de dignité et de confiance en soi devait être trouvé

de dignité et de confiance en soi devait être trouvé Au cours de la premi è

Au cours de la première réunion, les participants ont choisi cinq personnes pour former un comité qui devait se réunir et discuter avec le personnel du programme. Conjointement avec les animateurs, ils ont discuté de tous les aspects de la vie; le but étant de créer un climat de confiance et de camaraderie, ainsi que de discuter de plusieurs idées. Toutes les réunions étaient ouvertes au public; le comité devait donc rendre compte de ces réunions à sa communauté. Lanimateur prenait aussi le temps de faire le tour du village et de parler à tous les habitants quil rencontrait.

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

7

2 Comment pouvons-nous encourager les citoyens à réfléchir?

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

Ainsi a commencé un processus de discussions, de questions, dactions puis danalyse des résultats. Cette méthode a conduit le programme ABCD aux résultats suivants:

plus de 2.000 pompes manuelles ont été installées

des équipes de forage ont gagné leur vie en trouvant des points deau

les fabricants ont manufacturé des pompes

des centaines de jardins potagers ont été cultivés

de nouvelles variétés de récoltes ont été expérimentées

plus de 100 buffles ont été distribués

plusieurs cliniques despacement des naissances ont été créées et gérées par des bénévoles

des arbres ont été plantés

des mesures ont été prises pour lutter contre la violence domestique

une technologie appropriée a été employée: par exemple les séchoirs solaires.

Mais le but principal du programme a été dencourager les citoyens à réfléchir: pour analyser la situation, trouver des solutions et créer de nouvelles idées, puis pour gérer les changements.

Questions à

Chaque citoyen est-il encouragé à participer aux discussions communautaires? Les

débattre

hommes, les femmes et les enfants? Les personnes handicapées, celles de diverses ethnies ou castes?

Certains groupes de personnes trouvent-ils difficile de participer aux discussions? Comment pourraient-ils être encouragés?

Les réunions de comité sont-elles ouvertes au public?

Un «expert» ou un «étranger» fournit-il le plan de discussion ou préférez-vous vous mettre tous daccord sur la marche à suivre?

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

8

2 Comment pouvons-nous encourager les citoyens à réfléchir?

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

2.2 LE TRAVAIL DES ANIMATEURS

Les animateurs sont des personnes précieuses qui encouragent les citoyens à réfléchir.

Dans le projet ABCD, les animateurs étaient les membres du personnel du programme: des personnes locales ou des membres du gouvernement régional. Leur tâche consistait à aider les citoyens à sintéresser au programme.

Le travail des animateurs est une compétence qui peut être développée grâce aux actions suivantes.

TISSER DES RELATIONS Un aspect important de ce travail consiste à se faire des amis
TISSER DES
RELATIONS
Un aspect important de ce travail consiste à se faire des amis et à encourager les autres
à faire de même.
«La façon
peuvent
dont les gens
commencer à
converser franchement
entre
eux consiste à se
raconter des
histoires
puis
à
en
discuter
d
’une fa
çon détendue
et,
petit
à
petit leurs relations
iront en
s’améliorant.
»
S’ARRETER
ET ÉCOUTER
L’écoute est très importante. Si nous sommes trop occupés ou seulement concentrés
sur les résultats en négligeant les gens, nous ne ferons pas de progrès.

Ne pas se laisser stresser par les projets

Agissez

lentement

«Il est possible de s’asseoir avec une personne pauvre et de l ’écouter, lui rendant
«Il est possible
de
s’asseoir
avec
une personne pauvre
et de
l ’écouter,
lui
rendant ainsi
sa dignité.
Si parfois
vous
pensez qu’elle
a fait des fautes,
ne lui
en faites pas
le
reproche, cela
ne
l’aidera pas. Elle
survit, elle
est
là: faites-lui alors
comprendre que
vous respectez
sa force
remarquable.
De cette
manière, elle
retrouvera sa
dignité.
»
«Ne
pas se
laisser
stresser par les
projets.
Agissez lentement.
Asseyez-vous à l’ombre
des arbres avec les
membres d’une
famille et écoutez-les.
Restez jusqu
’à
ce que
le crépuscule
que la fraîche
Ne soyez pas
arrive et
tombe.
honteux de perdre du temps.»

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

9

2 Comment pouvons-nous encourager les citoyens à réfléchir?

LES JEUX

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

Les jeux peuvent nous aider à réfléchir de différentes manières. Les jeux suivants sont de bons exemples.

Jeu de ligne Divisez les joueurs en deux groupes denviron 10 à 12 personnes. (Si le nombre de personnes est petit, formez un seul groupe.) Secrètement, une personne de chaque groupe choisit un moyen pour classer les membres du groupe. Le groupe est donc placé sur une ligne à laide du critère qui a été choisi (par exemple si le critère est le poids, la personne la plus lourde sera placée en fin de ligne, tandis que la personne la plus légère sera au début de la ligne). Lautre groupe doit alors deviner le critère utilisé et juger si les personnes sont placées dans le bon ordre.

Dautres exemples de critères peuvent être: l’âge, lembonpoint, la longueur de cheveux, la distance entre leur maison et latelier etc.

peuvent ê tre: l ’â ge, l ’ embonpoint, la longueur de cheveux, la distance entre

Ce jeu est un moyen facile dapprendre le classement et de montrer comment nos vues personnelles ne sont pas forcément partagées par les autres. Nous ne serons peut-être pas tous daccord sur les choix respectifs! Cest un bon sujet pour démarrer une discussion.

Les conflits peuvent devenir un sujet de coopération

Jeu de chaises La première étape consiste à expliquer que le jeu démontrera comment un conflit peut être géré si toutes les personnes impliquées acceptent de coopérer. Ensuite, une instruction écrite (A, B ou C) est remise à chaque participant qui ne doit pas la faire connaître. Les différentes instructions sont partagées également parmi les participants.

A Placez toutes les chaises dans un cercle. Vous avez 15 minutes pour le faire.

B Placez toutes les chaises près de la porte. Vous avez 15 minutes pour le faire.

C Placez toutes les chaises près de la fenêtre. Vous avez 15 minutes pour le faire.

Puis les participants peuvent commencer à suivre les instructions quils ont reçues.

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

10

2 Comment pouvons-nous encourager les citoyens à réfléchir?

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

Naturellement, si chaque personne essaie obstinément de suivre les instructions, elles entreront en conflit; cela arrive souvent. Celles qui auront reçu des instructions identiques doivent coopérer entre elles et les trois groupes (A, B, ou C) doivent aussi coopérer entre eux. Plusieurs solutions sont possibles:

mettre toutes les chaises dans un cercle situé entre la porte et la fenêtre

mettre tout dabord les chaises dans un cercle, puis près de la porte et enfin près de la fenêtre

désobéir en partie et utiliser un tiers des chaises pour chaque instruction

accrocher au milieu de la pièce deux notices indiquant «fenêtre» et «porte»

désobéir entièrement aux instructions.

Lorsque le jeu est terminé, il est intéressant de demander aux participants ce quils ressentaient pendant le jeu. Quelle a été leur attitude envers les autres participants? Comment ont-ils suivi les instructions? Pourquoi? Leur culture a-t-elle influencé leurs réactions? Sils jouaient ce jeu à nouveau, que feraient-ils? La discussion peut amener à des situations réelles de conflit: auraient-elles pu être gérées différemment?

LES CARTES

SONT SOURCES

DINFORMATIONS

Dessiner des cartes est un moyen utile de collecter des informations et dencourager les discussions. Des idées concernant le développement dun programme de santé existent peut-être et on doit établir quels foyers lutilisent déjà. Ou bien des plans pour un projet agricole sont en cours de préparation et il est nécessaire de savoir à qui appartient la terre. Il est important de savoir clairement quelles informations sont nécessaires. Puis trois ou quatre personnes dessinent une carte ou un schéma de la région. Cette carte peut être dessinée à même le sol avec un morceau de charbon de bois, de pierres, de feuilles, de brindilles, de fleurs, etc. représentant les bâtiments, les activités, les arbres, etc., ou elle peut être dessinée sur du papier à laide de crayons de différentes couleurs.

à l ’ aide de crayons de diff é rentes couleurs. La carte des hommes ETUDES

La carte des hommes

ETUDES

DE

CAS

DE

l ’ aide de crayons de diff é rentes couleurs. La carte des hommes ETUDES DE

La carte des garçons

TEARFUND

11

2 Comment pouvons-nous encourager les citoyens à réfléchir?

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

Différents groupes peuvent dessiner leurs propres cartes puis les comparer. La discussion qui a lieu lors de l’élaboration des cartes est très importante car elle soulève souvent des points intéressants dont on peut parler plus tard.

Questions à

Les animateurs de votre communauté prennent-ils le temps d’écouter les autres?

débattre

Pourquoi cette écoute semblera-t-elle parfois difficile?

Connaissez-vous des jeux ou des exercices qui encouragent la confiance ou qui enseignent dautres aptitudes? Partagez vos connaissances.

Serait-il utile de dessiner une carte représentant un aspect de votre travail, en demandant à de nombreux membres de votre communauté de vous y aider?

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

12

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

3 Changer de casquette vous aide à réfléchir différemment!

Les animateurs ont trouvé que le «modèle de réflexion en changeant de casquettes» est un outil de valeur. Ils pouvaient guider les conversations en demandant que les participants «portent des casquettes différentes». Le modèle a aidé à comprendre quelle sorte de réflexion était soulevée.

Quel est donc ce modèle de réflexion? Prenons un exemple de discussion à propos de ladduction deau dun village. Chaque couleur de casquette représente une différente façon de penser. (ACTIVITE: Coloriez les casquettes ci-dessous afin de bien les différencier!)

INFORMATIONS

casquette

blanche

SENTIMENTS

casquette rouge

DECISIONS

ET RAISONS

casquette noire

REFLEXION

GENERALE

casquette bleu

Collecte des informations disponibles et pertinentes

«Leau vient du puits situé à 2km.» «Les femmes vont puiser leau.» «Nous utilisons x litres deau par jour.» «Nous utilisons leau pour la cuisine, la boisson et la vaisselle.»

l ’ eau pour la cuisine, la boisson et la vaisselle. » Que pensent les gens
l ’ eau pour la cuisine, la boisson et la vaisselle. » Que pensent les gens
l ’ eau pour la cuisine, la boisson et la vaisselle. » Que pensent les gens
l ’ eau pour la cuisine, la boisson et la vaisselle. » Que pensent les gens

Que pensent les gens de la situation?

«Nous avons besoin de davantage deau: cela nous faciliterait la vie.» «Je suis si inquiète: mes enfants attrapent des maladies, ils ont besoin de plus deau.» «Je naime pas les pompes manuelles, je préfère un puits naturel.»

Accord général sur laction à prendre

«Nous avons décidé de travailler ensemble pour creuser un puits.»

Lidée générale

Nous nous éloignons du problème et essayons de voir lensemble de la situation. «Pourquoi parlons-nous de ladduction deau? Nous voulions aider le village à prospérer. Perdons-nous notre objectif de vue?» ou bien «Du point de vue de notre voisin, cet emplacement est-il le meilleur pour un puits? Devrions-nous essayer de trouver un emplacement qui nous convienne à tous?»

un puits? Devrions-nous essayer de trouver un emplacement qui nous convienne à tous? » ETUDES DE

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

13

3 Wearing hats to help you think!

REFLECHISSEZ AUX CONSEQUENCES

casquette jaune

NOUVELLES IDEES

casquette verte

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

La «réflexion en adoptant une casquette bleue» stimule une discussion portant sur les questions générales et révèle souvent un manque dinformation. Elle encourage donc le participant à collecter de nouvelles données.

Envisager lavenir avec une vue légèrement optimiste

«Avec un nouveau point deau, nous pourrions cultiver des légumes dont toute la communauté bénéficierait.»

Etendre ses activités dans toutes les directions

«Que pouvons-nous acheter dautre pour 250$? Pourquoi nachetons-nous pas de pompes manuelles et nemployons-nous pas les fonds restants pour acheter du matériel de forage?»

(Un village qui sest posé cette question a foré gratuitement ses propres puits et a démarré une entreprise de forage pour les autres villages. Les bénéfices ont été reversés au fonds villageois. Ce village a maintenant plus de pompes manuelles que tout autre village!)

maintenant plus de pompes manuelles que tout autre village!) Lors de discussions « avec des casquettes
maintenant plus de pompes manuelles que tout autre village!) Lors de discussions « avec des casquettes

Lors de discussions «avec des casquettes différentes», toute combinaison est possible. Par exemple, la discussion pourrait avoir lieu en portant une casquette blanche, puis rouge, puis bleue, puis rouge, puis jaune, puis bleue, puis verte, puis rouge, puis noire!

Il est vraiment utile pour le groupe ou lanimateur de pouvoir vérifier que les villageois impliqués dans la discussion ont réfléchi en «portant» au moins une fois chacune des casquettes.

Questions à

Serait-il utile davoir une discussion à laide des idées développées en «portant les

débattre

casquettes de différentes couleurs»? Si vous avez essayé cette méthode, avez-vous trouvé difficile didentifier le type de réflexion que vous avez exprimé? Les différentes «casquettes» vous ont-elles aidé à formuler tous les différents aspects dune discussion compliquée et difficile?

Avez-vous remarqué des «couleurs» particulières qui ont souvent été laissées de côté lors de vos discussions?

Si vous connaissez dautres méthodes facilitant la réflexion et la discussion, veuillez nous les indiquer.

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

14

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

4

Lobstacle à la croissance:

Comment pouvons-nous empêcher les attitudes égoïstes?

Chaque société est composée de citoyens qui sont plus ou moins égoïstes (se plaçant en premier) et plus ou moins altruistes (plaçant le bien-être de leurs prochains en premier).

Souvent, l’égoïsme apparaît sous forme de corruption. Le programme ABCD souligne beaucoup la responsabilité sociale, pour empêcher la plus grande partie des pratiques de corruption. Toutes les réunions étant publiques, chacun peut savoir ce qui a été décidé; il est difficile de tricher. Lorsque la corruption a eu lieu, la communauté a puni le coupable et remplacé les fonds quil s’était approprié.

Habituellement, pour éviter que les fonds soient utilisés dune façon malhonnête, ils n’étaient pas versés par le biais dun organisme gouvernemental national ou local. En fait, les employés du gouvernement régional étaient nommés à la gestion du programme et leur étroite coopération avec le personnel de Christian Outreach les encourageait à être honnêtes et loyaux: aucun cas de corruption ne sest produit.

DEFIER

LE SYSTEME:

UN EXEMPLE

La communauté a défié le système de corruption

A une certaine p é riode, la communaut é a creus é un canal pour

A une certaine période, la communauté a creusé un canal pour «Food for Work» (un programme faisant partie du Programme Alimentaire Mondial: PAM). Les sacs de riz qui étaient livrés ne faisaient pas leur poids. Cela s’était déjà produit auparavant et la communauté avait accepté 3kg par personne, en dépit dune promesse ancienne de 10kg par personne. Cette fois-ci, la communauté a insisté et exigé de recevoir le poids correct. Le superviseur PAM a menacé de renvoyer tout le riz si la communauté ne signait pas le reçu incorrect. Cette dernière a tenu tête: le riz a été renvoyé mais, deux semaines après, la bonne quantité est arrivé. Et pendant plusieurs mois les ONG ont dit quelles recevaient des livraisons complètes comme cela avait été promis! La communauté avait défié le système de corruption et tous ses membres en bénéficiaient!

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

15

4 Comment pouvons-nous empêcher les attitudes égoïstes?

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

L’égoïsme apparaît aussi sous forme de violence. Le Cambodge était encore un pays très violent et chaque foyer possédait une arme. La violence domestique était courante et des blessures de balle de fusil étaient fréquemment soignées à lhôpital. Le personnel du programme qui souhaitait défier un système corrompu a dû faire très attention et ne pas mettre de vies en danger.

Au moment des élections, beaucoup des ONG ont quitté la ville par peur du risque de violences politiques. Par contre, selon sa façon habituelle, le personnel du programme ABCD est resté dans la province et a continué daller et venir dans les villages et de parler aux villageois quil rencontrait; les citoyens ont apprécié le fait quil soit resté parmi eux et quil ait partagé le danger. Ils en ont parlé longtemps après.

Questions à

Quauriez-vous fait en cas de livraison incorrecte de riz de la part du PAM? Quels

débattre

étaient les risques? Quels étaient les avantages?

Dans une situation potentiellement violente, comment équilibreriez-vous la nécessité d’être courageux tout en tenant compte de votre propre sécurité?

Quelles mesures avez-vous prises pour protéger votre programme contre la corruption?

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

16

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

5 Quelles sont les clés de la réussite dun programme?

5.1 AVOIR DE BONNES PRIORITES

Le programme ABCD a commencé en se basant sur les éléments figurant au centre du schéma ci-dessous: les valeurs du personnel. On a compris que sauf si le personnel partageait les valeurs de Christian Outreach et pouvait mettre sa propre vision en pratique, il était peu probable quil puisse dans lavenir continuer de gérer le même programme sans recevoir une aide étrangère. Lun des objectifs était que les activités du programme soient gérées dans quelques années par une ONG nationale.

S E L L N N E O E S I R L T R
S
E
L
L
N
N
E
O
E
S
I
R
L
T
R
C
U
U
E
R
E
T
E
R
E
P
A
I
T
G
T
M
S
E
S
E
T
S
E
T
C
E
E
A
R
VALEURS
C
ET
U
VISION
S
N
R
O
E
E
T
S
T
E
S
M
E
E
P
S
R
M
T
O
S
C
Y
S

En conséquence, et en dépit de la disponibilité des matériaux et des bonnes compétences, l’élément vraiment important pour la pérennité du programme était celui des valeurs centrales.

La formation a commencé avec un atelier portant sur les valeurs. Puis la vision et la stratégie ont été développées. Ensuite, un système de gestion tenant compte de la croissance et de lapprentissage a été établi pour le programme.

Au fur et à mesure que le programme sest développé, on a créé des apprentissages journaliers, des leçons en groupe et des petits cours de formation. On a également ouvert des bureaux dun coût raisonnable et pouvant facilement être entretenus.

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

17

5 Quelles sont les clés de la réussite dun programme?

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

QUEST-CE QUUNE

Réussite ou échec? Dans la plupart des programmes, cela est jugé selon la façon dont la

REUSSITE?

technologie fonctionne. Si une nouvelle pompe manuelle tombe en panne au bout de six mois, on estime que le programme deau est un échec. Mais si on souhaite que les citoyens réfléchissent et suscitent le changement, cet échec pourrait devenir une réussite. Par exemple, a-t-il conduit à une bonne discussion au cours de laquelle des enseignements ont été tirés? Ou bien quelquun a-t-il/elle pris linitiative de prendre son vélo et daller rendre visite à lentrepreneur pour se plaindre de la panne? Ces deux cas seraient un signe de «réussite» pour le programme ABCD.

L’échec

pourrait

devenir une

réussite

Questions à

débattre

pourrait devenir une r é ussite Questions à d é battre Mais la plupart des agences
pourrait devenir une r é ussite Questions à d é battre Mais la plupart des agences

Mais la plupart des agences pensent quelles doivent avoir «une pompe qui fonctionne»: un outil quelles peuvent voir fonctionner et quelles peuvent utiliser pour démontrer la réussite, pour prouver à leurs bailleurs de fonds quelles emploient leur argent dune façon productive. Elles essaient donc de contrôler avec soin tout processus de changement. Avec un programme tel quABCD qui souligne le contrôle du programme par les citoyens, lagence doit abandonner son propre contrôle. Elle doit accepter que des échecs puissent se produire et ne pas en être embarrassée.

Pour finir, ABCD a bien précisé dès le départ que son programme durerait sept ans. Cette décision a donné au personnel et aux citoyens loccasion dorganiser leurs activités en conséquence et de se préparer pour la date à laquelle ils devraient être les seuls responsables du programme.

Vos valeurs et votre vision sont-elles clairement définies et partagées?

Serait-il utile de les partager de nouveau afin de revitaliser et encourager toutes les personnes concernées?

Notez quelques exemples de «réussites» et «d’échecs» (réelles ou possibles) de votre programme. Ces exemples pourraient-ils être considérés différemment par dautres personnes? Par exemple, certains des échecs pourraient-ils être considérés comme des «réussites»? Dans laffirmative, veuillez préciser.

Rencontrez-vous des difficultés lorsque vous essayez de justifier vos réussites auprès des bailleurs de fonds? Dans laffirmative, veuillez préciser.

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

18

5 Quelles sont les clés de la réussite dun programme?

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

5.2 FLEXIBILITE ET PRECISION

ABCD a essayé d’éviter les deux modèles de programme ci-dessous: celui qui a un calendrier établi davance et celui qui est prêt à adopter le calendrier des citoyens mais na aucun moyen d’évaluer sa réussite.

Voici nos objectifs:

1 Faites ceci

2 Faites cela

3 Et finalement, faites cela pour terminer.

Des objectifs clairs

OU

BIEN

Nous voici:

Que voulez-vous? Savez-vous où nous allons et saurez-vous lorsque nous serons arrivés?

ABCD a clairement déclaré son but (voir la page titre) et la façon dont ce but conduit aux objectifs puis aux tâches accomplies.

Une explication de la méthode flexible

La raison de la flexibilité du programme a été clairement définie afin que le personnel comprenne pourquoi il agit de cette manière.

Des indicateurs précis de résultats afin de procéder à un suivi efficace

Enfin, ils ont défini les indicateurs potentiels qui seraient la preuve de la réussite pendant la durée du programme: par exemple, un certain nombre de points deau, un pourcentage de réduction du taux de mortalité infantile, un certain nombre de réunions ayant eu lieu etc.

La flexibilité a donc permis à la communauté d’établir un calendrier et de travailler à son propre rythme, tandis que des définitions précises ont permis au personnel de voir où il allait et de ne pas se perdre dans un calendrier vague et complexe. Cela a également signifié que Christian Outreach pouvait être responsable envers ses bailleurs de fonds.

Questions à

En prenant un projet dans lequel vous êtes impliqué, quels sont vos objectifs et vos

débattre

indicateurs de réussite? Dressez-en la liste: vos objectifs sont-ils clairement définis? Pourraient-ils être plus précis?

Avez-vous une attitude flexible: laissez-vous à la communauté loccasion de continuer à être responsable et de gérer le projet?

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

19

5 Quelles sont les clés de la réussite dun programme?

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

5.3 STRUCTURE LOGIQUE

Le programme a utilisé une «Structure Logique» pour les aider à obtenir un plan précis. Pour préparer cette Structure vous devez tout dabord diviser une feuille de papier en plusieurs cases, de la manière suivante

1ère colonne

2ème colonne

3ème colonne

4ème colonne

  INDICATEURS COMMENT MESURER SUPPOSITIONS STRUCTURE DU PROJET DE R É USSITE LES INDICATEURS ET
  INDICATEURS COMMENT MESURER SUPPOSITIONS STRUCTURE DU PROJET DE R É USSITE LES INDICATEURS ET
  INDICATEURS COMMENT MESURER SUPPOSITIONS STRUCTURE DU PROJET DE R É USSITE LES INDICATEURS ET
  INDICATEURS COMMENT MESURER SUPPOSITIONS STRUCTURE DU PROJET DE R É USSITE LES INDICATEURS ET
 

INDICATEURS

COMMENT MESURER

SUPPOSITIONS

STRUCTURE DU PROJET

DE RÉUSSITE

LES INDICATEURS

ET RISQUES

 

Objectifs généraux:

Objectifs immédiats:

R é sultats:

Résultats:

Activités:

Donn é es:

Données:

tâches précises que vous espérez réussir

ce qui est nécessaire

OBJECTIFS

On doit pour commencer définir les «objectifs généraux.» Par exemple, dans le

GENERAUX

programme ABCD:

Réduire la pauvreté aiguë dans cette région

Réduire les sentiments de traumatisme, de peur et disolement

Assurer la pérennité des activités du programme

etc.

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

20

5 Quelles sont les clés de la réussite dun programme?

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

OBJECTIFS

On doit ensuite considérer ces objectifs généraux dune manière approfondie. Que

IMMEDIATS

signifient-ils dans la réalité? Par exemple:

Votre but consiste à supprimer le plus de risques

Comment remplir

les cases:

Que les citoyens puissent continuer à apporter des changements bénéfiques après la cessation du programme

Des améliorations dans lenvironnement physique et la santé des habitants de trois villages, grâce à leur participation

etc.

Après avoir inscrit vos objectifs, complétez alors la 4ème colonne: «Suppositions et risques.» Cela vous donnera loccasion de réfléchir à ce que vous supposez être vrai lorsque vous faites vos plans, ainsi que ce qui risque den empêcher la réalisation.

Après avoir considéré les risques et les suppositions que vous faites, vous déciderez peut-être de modifier vos objectifs afin quils soient plus réalistes. Vous voudrez peut-être aussi ajouter une nouvelle activité qui éliminera un des risques. Votre but consiste à supprimer le plus de risques et des incertitudes, en modifiant vos objectifs et vos activités. Il vous faudra peut-être rédiger de nouveau et plusieurs fois la 1ère et 4ème colonnes avant d’être entièrement satisfaits.

 

INDICATEURS

COMMENT MESURER

SUPPOSITIONS

STRUCTURE DU PROJET

DE REUSSITE

LES INDICATEURS

ET RISQUES

Objectifs généraux:

Réduction de la pauvreté aiguë dans la région.

Pérennité des activités du programme.

Objectifs immédiats:

Amélioration du milieu physique et de la santé des habitants de 3 villages grâce à leur participation.

Résultats:

25 comités villageois de développement se réunissent régulièrement.

3 cliniques de vaccination fonctionnent bien.

Activités:

Organiser la première réunion des villageois.

Obtenir un stock de vaccins.

Données:

Personnel expatrié (5 puis réduire jusqu’à 0)

Personnel autochtone.

Capital pour démarrer les activités et les cliniques.

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

21

5 Quelles sont les clés de la réussite dun programme?

RESULTATS

TACHES ACCOMPLIES

OU REALISATIONS

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

La prochaine étape consiste à diviser les objectifs en tâches spécifiques que vous espérez terminer. Par exemple:

25 comités villageois de développement se réunissent régulièrement

Les cliniques de vaccination fonctionnent bien dans trois villages

Cinq agents de projet formés en animation, éducation à la santé et gestion.

ACTIVITES

Ensuite, réfléchissez à ce que vous devez faire pour obtenir ces résultats. Faites une liste des activités nécessaires. Par exemple:

Organiser la première réunion des villageois

Obtenir des stocks de vaccins.

DONNEES

Vous pouvez maintenant voir ce dont vous avez besoin pour parvenir à ces résultats:

Personnel expatrié (cinq agents au début du programme et aucun à la fin)

Personnel autochtone (indiquez le nombre nécessaire)

Fonds de capital pour démarrer les entreprises et les cliniques (indiquez le montant nécessaire)

Moyens de transport (cinq motocyclettes, dix bicyclettes)

autres.

Lorsque vous aurez fini de remplir toutes ces cases, complétez les cases de la 2ème colonne en estimant par exemple le nombre de réunions annuelles, le nombre de familles qui cultivent des légumes, le taux réduit de mortalité infantile pour les enfants de moins de cinq ans, etc.Toutes ces données prouveront que le programme fonctionne bien. Elles doivent être chiffrables et non pas être seulement une question dopinion. Vous pouvez consulter cette colonne au fur et à mesure que le programme se poursuit et voir si vous faites des progrès.

Passez ensuite à la 3ème colonne intitulée «Comment mesurer les indicateurs». Inscrivez les méthodes que vous avez lintention dutiliser pour mesurer les progrès:

des enquêtes, des rapports, des évaluations, etc.

Tout au long du programme vous pouvez vous reporter à votre structure de travail et la mettre à jour. Il y aura probablement des changements dans les suppositions, les activités et les résultats.

Il est conseillé de vérifier que votre structure est logique en démarrant au bas de la 1ère colonne et en remontant vers le haut, en vous posant la question suivante à chaque case «Sidonc?» Par exemple: «Si ces activités sont menées, ces résultats seront-ils donc obtenus?» «Si ces résultats sont obtenus, ces objectifs immédiats seront-ils donc atteints?» Essayez de poser ces questions en vous servant des informations figurant sur la Structure Logique, et non pas en vous servant de termes généraux.

Question à

Employez-vous une «Structure Logique» dans votre programme? Dans laffirmative,

débattre

comment cette structure vous aide-t-elle? Dans la négative, serait-il utile den préparer une?

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

22

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

6 Pourquoi la réflexion créative est-elle si importante?

Les activités de développement doivent tout dabord tenir compte des citoyens

doivent tout d ’ abord tenir compte des citoyens Lorsque nous pensons à la pauvret é

Lorsque nous pensons à la pauvreté, que nous vient-il à lesprit? Probablement un manque de ressources dune sorte ou dune autre. Combattre la pauvreté signifie souvent la fourniture de diverses ressources: de nouveaux points deau, une meilleure productivité agricole, une meilleure formation pour les agents de santé, etc.

Ces ressources sont naturellement toutes importantes, mais les activités de développement doivent tout dabord concerner les citoyens.

Le Cambodge est un pays riche qui possède des réserves dor, de diamants, de bois d’œuvre, de forêts naturelles et des deltas aux terres arables limoneuses. Dans ce pays, la pauvreté ne peut pas être due au manque de ressources. Pourquoi la majorité des habitants est-elle donc économiquement pauvre?

En partie à cause d’événements dont ils nont pas le contrôle, par exemple le terrible régime Pol Pot et le bombardement par les Etats-Unis. Mais surtout parce que leur capacité dutiliser et daméliorer leurs connaissances, leurs aptitudes et leurs attitudes a beaucoup souffert. Les Cambodgiens auraient pu démarrer de nouveaux plans permettant de réduire la pauvreté car ils avaient des ressources considérables, mais ce qui leur manquait dans les campagnes cambodgiennes était la capacité de prendre des initiatives et dessayer de nouvelles idées.

Ce commentaire nest pas une insulte à la dignité des Cambodgiens: leur résistance face à ladversité a été une inspiration. De plus leur incapacité à changer quoique ce soit était très compréhensible: en effet, autrefois parler de changement signifiait une mort certaine! Cest pourquoi ils ont petit à petit perdu la capacité de susciter le changement.

Les Cambodgiens avaient connu une période terrible durant laquelle ils avaient perdu confiance en leurs propres capacités: ils étaient devenus sans pouvoir. En conséquence, ce pays riche en ressources a été habité par des gens pauvres. Le programme ABCD a donc déduit que la clé du développement du pays devait commencer par la revitalisation personnelle des Cambodgiens.

commencer par la revitalisation personnelle des Cambodgiens. PREMIERS PRINCIPES Mais cette analyse de la situation

PREMIERS PRINCIPES

Mais cette analyse de la situation cambodgienne nous donne des leçons pour dautres pays dans des circonstances très différentes: tout programme cherchant à répondre à la pauvreté doit tout dabord considérer la transformation de lesprit des citoyens et avoir une structure qui les encourage à prendre des initiatives et dont chaque activité contribue au résultat recherché.

Si on donne un puits à des villageois, pendant combien de temps fonctionnera-t-il? Cela dépend! Il sera peut-être détruit par les inondations. Il deviendra peut-être inutile si un système dadduction deau est installé dans ce village. Il sera peut-être mal entretenu

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

23

6 Why is thinking creatively so important?

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

Nous connaissons le dicton «Si vous donnez un poisson à un homme, vous le nourrissez pendant un jour. Mais si vous apprenez à un homme à pêcher, vous lui donnez des vivres pour toute sa vie.» Cest un dicton sage, mais ne devrions-nous pas faire encore mieux? Si nous enseignons aux gens à pêcher mais que les poissons meurent à cause de la pollution, ou que quelquun invente un outil électronique pour attraper les poissons, que se passera-t-il? Pouvons-nous donner aux gens quelque chose de réellement fiable?

Si nous aidons les citoyens à améliorer leur capacité de susciter le changement (par exemple: de protester contre la pollution, ou d’être en avance sur la technologie) et de faire des choix (par exemple: de choisir le nouvel équipement de pêche, ou de choisir de changer totalement demploi), il leur reste donc quelque chose de fiable.

d ’ emploi), il leur reste donc quelque chose de fiable. On devrait peut- ê tre
d ’ emploi), il leur reste donc quelque chose de fiable. On devrait peut- ê tre
d ’ emploi), il leur reste donc quelque chose de fiable. On devrait peut- ê tre

On devrait peut-être modifier le dicton comme suit:

«Donnez à quelquun un poisson: vous le nourrirez pendant une journée. Enseignez-lui à pêcher: vous le nourrirez pendant un certain temps. Encouragez-le à réfléchir dune façon créative: vous le nourrirez pour la vie.»

Questions à

débattre

Comment définissez-vous la pauvreté?

Vos concitoyens trouvent-ils difficile de croire en leurs propres capacités? Dans laffirmative, comment pourrait-on changer cette situation?

Que pensez-vous du dernier paragraphe? Dans quelle mesure cela est-il vrai dans votre travail?

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

24

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

APPENDICE Indicateurs d'impact

Libérer les opprimés Prendre soin de son prochain et planifier pour l’avenir Le rapport annuel
Libérer les opprimés
Prendre soin de son
prochain et planifier pour l’avenir
Le rapport annuel 1994/95 était heureux de rapporter une activité démarrée
indépendamment par un Comité de Développement Villageois. Suite aux
discussions concernant les problèmes de santé et les frais de traitement, une réunion
villageoise a été organisée, indépendamment de Christian Outreach et on a décidé de
créer trois associations bénévoles. Si l’un de ses membres tombait malade ou
mourait, les autres membres contribueraient une somme d’argent et un bol de
riz non cuit; ce qui représenterait une sorte d’assurance maladie pour
tous les membres. Plus de 90 % des villageois sont devenus
membres de l’une des associations.
Une des notes du programme rédigées en
1996 disait: «Le village de Tang Lang 2 a décidé de
cesser de s’adonner à la boisson. Toutes les familles
du côté Est de la route ont dit que leurs hommes ne
buvaient plus de vin de riz. Ils ont plus d’espoir
et sont maintenant très occupés.»
Mettre fin à l’oppression
Avoir de la compassion
Le même programme a noté le cas d’une famille
nécessiteuse dont plusieurs membres étaient morts durant
une courte période. Le Comité de Développement Villageois a
vendu une certaine partie du riz reçu à la place des intérêts
aux pompes et il a ainsi obtenu les fonds nécessaires
pour que cette famille puisse payer les frais
de funérailles.
Les notes de 1995 de l’Equipe d’Animation Féminine nous
parlent d’une discussion sur les femmes battues. Un vieil homme qui
battait encore sa femme car il la trouvait paresseuse a écouté la discussion.
Les femmes qui connaissaient ce couple n’étaient pas d’accord. On l’a
menacé d’un séjour en prison pour qu’il cesse de battre sa femme, mais il n’a
pas semblé inquiet car il avait des amis qui travaillaient dans la police. Mais
lorsqu’elles lui ont dit qu’il vivait dans le péché, il a alors annoncé qu’il
allait cesser de battre sa femme. Un an plus tard, ses voisins
ont dit qu’il avait tenu parole!
Voir une vision collective
Une des notes du programme rédigées en 1996 parle d’un village où les habitants
n’effectuaient pas à temps leur remboursement à la banque de riz. Ces habitants croyaient que le
riz leur était accordé gratuitement par l’association, c’est pourquoi ils ne remboursaient pas leurs prêts.
Les animateurs ont vendu une partie du riz afin d’acheter des vivres et de préparer un bon repas auquel les
habitants ont été conviés. Au cours du repas, les animateurs ont expliqué que la banque de riz avait pour
but d’aider les habitants durant les mauvaises récoltes et ils ont répondu à toutes les questions.
Lorsque les habitants ont bien compris comment la banque de riz fonctionnait, ils ont alors
été heureux d’effectuer leurs remboursements. Cette année, l’emprunt a été
remboursé à 100%.

Questions à

débattre

Quel est lindicateur qui vous impressionne le plus? Pourquoi?

Peut-on en tirer des enseignements pour votre programme? Dans laffirmative, quels sont ces enseignements?

Notez-vous les indicateurs de progrès pour encourager vos concitoyens?

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

25

ENCOURAGER LES CITOYENS A LA REFLEXION

 

Glossaire

adversité

Difficultés et malheurs.

animateur

Une personne ouverte aux nouvelles idées et qui possède lenthousiasme et lengagement nécessaires pour encourager les autres et susciter le changement dans leur communauté.

Bouddhisme (religion)

Une religion très courante, pratiquée surtout en Asie. Elle nadore pas un dieu et enseigne que les êtres humains ne vivent pas seulement une fois.

classement

Mettre dans un certain ordre.

corruption

Activité malhonnête de la part de personnes au pouvoir, impliquant souvent le vol ou des dons en échange dautres choses pour un profit personnel.

critère

Un standard pour juger quelque chose.

durable (ou pérennité)

Dure pendant une longue période sans laide de ressources externes.

esprit

Laspect de l’être humain qui (daprès la croyance des gens mentionnés dans cette étude de cas), après son décès, nest pas mort et continue de communiquer avec les vivants.

fonds de roulement

Un prêt qui est accordé à une personne puis, lorsquil est remboursé, est alors accordé à tour de rôle à dautres personnes.

hébétude

Etat desprit dune personne ne se sentant pas capable de réagir et dont les sentiments sont en léthargie.

passif

Accepte ce qui arrive sans aucune réaction ou résistance.

responsabilité sociale

Un système qui explique et donne à la communauté les raisons des décisions prises par ses membres ou les personnes ne faisant pas partie de cette communauté.

sans pouvoir

Rendu sans confiance ou moins puissant: privé dinfluence.

ETUDES

DE

CAS

DE

TEARFUND

26