Vous êtes sur la page 1sur 112

ARISTON S. TELES.

BONNE IDEE.

Œuvre médiumnique
dictée par l’Entité PASTORINO
au médium psychographe
Ariston S . Teles.

1
Œuvre médiumnique
dictée par l’Entité PASTORINO
au médium psychographe
Ariston S . Teles,

(Pendant les réunions publiques)


de la Casa Espirita. Châo de Flores
Sobradinho DF
Brasil .

2
BONNE IDÉE.

Livret de petits et simples messages.

L’intention est de collaborer dans la solution des


conflits existentiels de l’actualité.

Nous entendons que l’idée est bonne quand elle pointe


le chemin à suivre, la providence ou l’attitude qui doit être
prise de telle ou telle difficulté.

Nous apportons des idées nouvelles. Ce sont des


suggestions anciennes et opportunes qui doivent être
rappelées pour se souvenir. Ce sont des enseignements qui
aident à résoudre les problèmes du destin, rénovant les
forces de l’âme sur les sentiers de l’évolution.

3
Livres de l’auteur.

(Français).
Nouvelles de Chico Xavier.
Le monde de François de Assis.
La chute de l’Empire.
Le Médium Dom Bosco.
L’Expansion.
Minutes de Sagesse.
Bonne idée.
Minute avec Jésus.
Minute de lumière.
Le Citoyen du 3e millénaire.
Conférences spirites en Europe.
Pages du quotidien.
Plénitude.
Une montagne de joies.

(Português).
Notícias de Chico Xavier.
O Mundo de Francisco de Assis.
Al - Qaeda do Império.
O Médium Dom Bosco.
Expansão.
Minutos de sabedoria.
Boa Idéia, Minuto com Jesus.
Minutos de Luz.
O Cidadão do 3º Milênio.
Conferências Espíritas na Europa.
Páginas do Cotidiano.
Plenitude.
Um Monte de Alegrias.

4
Note du traducteur.

Amis (es) lecteurs, lectrices, que la Paix, la Lumière,


l’Amour vous illumine sur votre chemin quotidien.

Soyez les bienvenus (es) parmi le monde des petits


ouvrages présentés par notre confrère brésilien Lourival
Loupes.

Ces petits livres simples et agréables dans leur lecture et


contexte, renferme des leçons de philosophie spirituelle que
l’on se doit d’interpréter en fonction de son approche chaque
fois plus brillante et nouvelle vers les lumières. Le message
d’aujourd’hui sera la leçon de demain, la leçon de demain
sera partie intégrante de l’âme, apportant santé et équilibre
physiques et spirituels par la réflexion, la pensée, l’étude, le
comportement, la philosophie.

Ces ouvrages nous montre que par notre reforme


intérieure, tout simplement par notre façon de penser et de
faire, que nous pouvons nous améliorer envers nous-mêmes et
envers tous, laissant par notre amour du prochain, notre
témoignage à nos enfants qui sont les enfants de tous. Car
tous, sans exception aucune, nous sommes de la même
famille, cette grande famille planétaire, répandue de part le
monde vivant éloignée, mais tous rattachés par les liens divins,
ceux de l’Unique Créateur.

5
Transformons en nous et autour de nous notre monde
intérieur et extérieur et transformons le monde en un
PARADIS qu’il est réellement.

La simplicité des textes engendre une compréhension


facile et profonde, semant les graines qui devront éclore pour
l’interprétation de prise de la conscience que nous sommes
une famille éparpillée, comportant chacun de nous tous,
quelques caractéristiques anatomique-physiologiques,
uniquement par rapport à nos positions géopolitiques et
ancestrales. Famille donc , car tous crées par le même Père
avec les MEMES attributs, famille qui doit s’aider en
réunifiant ses liens familiaux rompus et dilacérés et qui doit
s’aider mutuellement, en fraternité divine pour nous retrouver
tous et pour nous aimer tel que doit être notre étincelle divine.

Nous trouverons à l’exemple du thème : Evitez le


superflu. No 21, le texte suivant que nous retranscrivons et qui
nous l’espérons aidera à mieux nous comprendre et prendre
conscience de nos liens les uns par rapport aux autres.

EVITEZ LE SUPERFLU.

Le superflu, (ou soit ce qui n’est pas nécessaire),


l’excédent, dans la vie de beaucoup de personnes donnerait à
manger à beaucoup d’êtres humains.

Les restes des tables des rassasiés résoudrait le problème


de la faim dans le monde.

Pour cela le témoignage du Christ dans le Sermon de la


Montagne est la grande solution ; ‘Aimez-vous les uns, les
autres’ résout tout.

6
Le témoignage du Christ dans le Sermon de la Montagne
n’a toujours pas été accepté pleinement, parce qu’il
incommode les ambitieux et les indifférents.

Faisons cependant notre part.

Le simple fait d’utiliser le nécessaire, évitant les


gaspillages et fuyant les fantaisies, contribue pour la
tranquillité de notre conscience.

Que soit donc établi, utilisant et faisant ce qui réellement


est dans nos limites du bon sens.

‘Le superflu, (ou soit ce qui n’est pas nécessaire),


l’excédent, dans la vie de beaucoup de personnes donnerait à
manger à beaucoup d’êtres humains’.

Nous tous issus de la même source divine, du même Père,


sans distinction aucune, regardons nous, écoutons nous,
tendons la main, pour nous aider à retrouver le vrai chemin de
la vie : aimer à tous.

Que a Paz, Luz e Amor chegam ao Nosso Mundo.

yannicksaurin@yahoo.fr
2009-02-24

INDEX.

7
1. Collaborer dans la réalisation d’une bonne idée.
2. Corriger ses imperfections.
3. Pensez avant de parler.
4. Distribution de lumière.
5. Evitez les dépenses et servez plus.
6. Aidez sans interférer.
7. Respectez votre prochain.
8. Sans exubérance.
9. Servir et passer.
10.Liberté veillée.
11.S’occuper.
12.Ne laisser pas mourir une idée.
13.Visiter une institution.
14.Etre sincère.
15.Ecrire une carte à un ami distant.
16.Le corps.
17.Lire plus.
18.Travaillez avec plus d’amour.
19.Avoir de l’initiative.
20.Prier avec ferveur.
21.Evitez le superflu.
22.Etre plus humble.
23.Offrir un livre.
24.Ne pas commenter le mal.
25.Etre plus optimiste.
26.Profitez mieux de votre temps.
27.Traiter mieux les personnes.
28.Education pour la mort.
29.Aimer plus la vie.
30.Fumer moins ou ne pas fumer.
31.Prier avant tout.
32.Examen de conscience.
33.Lieu de prière.

8
34.Visiter la famille de l’employé.
35.‘Le jour de mon anniversaire je vais donner des
présents’.
36.Envoyez une pensée d’affection à un ennemi.
37.Etre plus intelligent.
38.Allez à la campagne.
39.Donner un présent au facteur.
40.Travailler avec joie.
41.Le jour suivant.
42.Faire de la propre âme un canal d’idées.
43.Vaincre les idées préconçues.
44.Vivre.
45.Sourire.
46.Confiez plus en Dieu.
47.Aujourd’hui la nuit.
48.Cette fin de semaine.
49.Ecouter de la musique.
50.Contemplez les étoiles.
51.Sortir de la routine.
52.Visiter un parc.
53.Invitez quelqu’un pour déjeuner ou diner en votre
compagnie.
54.Activités simples.
55. Prendre plus grand soin de la santé.
56.Dialoguer avec l’être cher.
57.Cultiver le propre jardin.
58.Plantez des fleurs.
59.Eduquer les enfants.
60.Etre plus ami.
61.Corriger l’alimentation.
62.Prier pour les ennemis.
63.Donner pour le moins le surplus.
64.Contribuer.

9
65.Etre frère.
66.Remercier Dieu.
67.Prier pour les autorités.
68.Parler moins.
69.Aller.
70.Substituer la télévision.
71.Lire l’Evangile.
72.Eduquez votre parole.
73.Changez d’idée.
74.Profitez.
75.Retirer de la crise les avantages.
76.Etre mère.
77.Aller dans l’onde.
78.Autocontrôle.
79.Contrôlez votre désir.
80.Construction.
81.La nouvelle religion.
82.Les drogues.
83.Désengagement.
84.‘Personnes Spéciales’.
85.Nettoyer la vision.
86.Découvrez le bien.
87. Maintenez-vous en forme.
88.Pouvoir mental.
89.Moins souffrir.
90.Lever les yeux.
91.Au téléphone.
92.Soyez modéré.
93.Vous pouvez aller seul.
94.Désespoir.
95.Soyez prévoyant.
96.Votre cœur.
97.La gestante.

10
98.Soyez déterminé.
99.Droits et devoirs.
100.Expérience.

1.
COLLABORER DANS LA REALISATION
D’UNE BONNE IDEE.

11
Quelqu’un de votre entourage a eu une idée qui mérite
votre sincère approbation ?

Vous avez approuvé et de suite avez assumé le


compromis.

Toute bonne idée survient pour le bien de tous.

Si la lumière n’est pas partie de vous, ceci importe peu.


ce qui vaut même, ce sont les résultats de l’idée en soi.

Vous n’allez pas collaborer avec son présumé auteur,


mais si, avec la réalisation d’une pensée.

Cette pensée qui très certainement provient d’en haut, a


besoin d’aide.

Collaborez.

Tout bien provient de Dieu.

2.
CORRIGER
SES IMPERFECTIONS.

12
Critiquer les autres est une attitude facile, commode.
C’est la tendance de la majorité.
L’autocritique n’est pas commune. Tous n’ont pas le
courage d’affronter leur propre réalité.

Les personnes vivent presque toujours en fuite. Elles


vivent se distrayant des choses de l’extérieur, laissant le temps
passer.

Si vous voulez assumer un compromis sérieux avec votre


rénovation intérieure, vous pouvez combattre les propres
imperfections par étape, progressivement.

Premièrement, la sincérité de reconnaître les différences


que vous portez ; ensuite la disposition de les combattre.

Analysez une difficulté intime qui est en train de vous


causer les plus grands problèmes et travaillez dans le sens
d’éliminer le mal par la racine. Poursuivez perfectionnant
votre âme sous tous les angles.

Evitez les échappatoires. Affrontez la réalité et libérez


votre conscience.

3.
PENSER AVANT DE PARLER.

13
Combien d’énervements pourraient être évités avec le
contrôle de la parole !

Raison, pensée parole, conséquences.

Premièrement la raison. En dernier les conséquences.

Combien de conséquences négatives se déchainent par


effets de commentaires ou de simple opinion, dont la raison a
été bousculée avec certitude.

Pondérez avant de parler ce que le cœur ou le destin


désire.

Les remords n’effacent pas les erreurs.

Que votre parole, sous quelque circonstance, soit toujours


le reflet de la vérité qui pacifie ou de la bonté qui illumine.

4.
DISTRIBUTION DE LUMIERE.

14
Si vous êtes à la recherche d’une manière simple d’aider
le prochain, voici ici, plus d’une idée.

Il y a tant de pages éducatives et spiritualisantes !


Orientations basiques et réconfortantes pour l’esprit chagriné
de beaucoup de gens.
Sélectionnez quelques uns de ces messages, reproduisez
les convenablement et distribuez les, là ou vous allez.

Soyez discret, mais semez. Il y a beaucoup de cœurs


battant dans les ombres de l’ignorance et du mal par manque
d’advertances.

Une page qui se lit inespérément dans un cabinet


dentaire, sur le portail d’un collège, dans une répartition
publique ou dans le bureau d’un secrétariat, peuvent
représenter le contact de lumière pour beaucoup de
consciences

5.
EITEZ LES DEPENSES
ET SERVEZ PLUS.

15
Les dépenses non nécessaires, avec l’apparence, la
voiture, la maison, la résidence secondaire, ou le bureau.

Pensant bien, il est facile économiquement d’aider une


créature malade ou une famille e carence.

Combien de dépenses superflues et évitables parmi les


personnes élevées ou même d’un pouvoir acquisitif régulier.

En même temps, combien de personnes de corps et


d’âme décharnées dans l’espérance d’aide !

Ne gaspillez pas les valeurs.

Vos gestes de compréhension et de solidarité peuvent


faire renaitre l’espérance et la joie dans de nombreux cœurs.
Economisez, soyez modéré. Pensez aux autres.

Tendez la main. Aidez.

6.
AIDEZ SANS INTERFEREZ.

16
Ainsi comme il existe des lois qui délimitent l’espace
territoriale des pays, il y a aussi des lois naturelles de la vie
qui considèrent la privacité et l’expansion des consciences.

La sagesse demande d’aimer à tous, aidant sans anxiété et


sans imposition.

Respecter le monde intime des personnes aussi est une


forme d’aide.

La véritable charité ne contraint personne.

Soyez éduqué.

Aidez naturellement.

Donnez la main sans exigence.

Votre aide ne doit pas avoir de prix.

Qui aide, tout simplement, accomplit le devoir.

7.
RESPECTEZ VOTRE PROCHAIN.

17
Apprenez à respectez les droits, la liberté de votre
prochain, même à l’intérieur de la famille.

Vous avez les droits qui doivent être respectés ou le


devoir de respecter des droits des autres.

Améliorez la qualité de vos relations.

Chaque personne possède des tendances, aptitudes,


préférences et fonctions en respect à leurs propres champs de
liberté individuelle.

Respectez l’espace de l’autre.

Tous ambitionnent pour la liberté…

Surmontez les préconcepts.

Devant dieu chacun est responsable par ce qu’il fait.

8.
SANS EXUBERANCE.

18
Bien que vous embrassiez le plus bel idéal que votre
imagination est capable d’atteindre, vous n’allez pas réussir à
changer le monde.

Mais vous pouvez vous changez vous-même, se


transformant chaque jour en personne plus humble,
bienveillante, tolérante, intelligente et heureuse.

Personne ne change le monde seul. Le monde est la


somme de tous ses habitants.

Le changement global résulte de changement individuel.

Votre mission dans ce monde est de vous changez vous-


même.

Ne désirez pas ardemment autre chose.

Si dans les ultimes instants de votre passage sur terre


vous sentez la joie d’une conscience tranquille, vous aurez
accompli votre mission.

9.
SERVIR ET PASSER.

19
Servez avec amour et pour amour.

Ne vous imaginez pas bon, parce que vous êtes en train


d’apporter tel ou tel bénéfice.

Soyez spontané et humble.

Découvrez la joie de vivre.

Habituez vous au bien de telle manière que tous vos actes


pour autant d’éloges qu’ont puissent leur faire ne cessent
jamais d’être spontanés et naturels

Le saint ne sait pas s’il est bon. il est ce qu’il est. Il ne


sait pas être d’une autre façon.

Pour tous les biens que vous faites aux autres le premier à
en être bénéficié sera toujours vous.

10.
LIBERTE VEILLEE.

20
Bien que vous soyez un adolescent, ne vous exaltez pas
hors mesure avec l’idée de liberté.

Luttez pour votre liberté.

Si vous êtes lié à des compromis politiques, travaillez


pour la liberté de votre peuple, défendant les droits humains.
Ceci en outre est le devoir de toute et quelconque autorité
démocratique.

Mais considérez le suivant : la liberté a son prix et sa


fonction.

L’imprudence et l’abus sont liés au problème de la liberté


humaine.

Les limitations et les blocages de très nombreuses fois


fonctionnent comme frein et contrôle des passions.

La liberté est fondamentale, cependant, exige un sens de


la responsabilité.

Avant tout, l’éducation de l’âme par la discipline.

11.
S’OCCUPER.

21
Remplissez votre temps.

Ne vous laissez pas tomber, sombrer, dans le vide de


l’oisiveté.

Esprit non occupé est foyer de perturbations.

Il ne peut pas y avoir d’évolution sans effort, ainsi


comme il ne peut pas y avoir de mouvement sans force de
propulsion.

Remplissez votre temps quotidiennement.

Collaborez, participez.

Dans chaque endroit il y a du travail pour tous.

Soyez toujours lié a des compromis, responsabilités et


événements.

La connaissance pour autant précieuse qu’elle soit, n’est


que fantaisie, lorsqu’elle ne s’exprime pas sous la forme de
service prêté en faveur d’un monde meilleur.

Le travail construit les nécessités basiques de l’esprit.

12.
NE LAISSER PAS MOURIR
UNE IDEE.

22
Avez-vous l’idée de faire quelque chose de positif ?

Sentez-vous par la raison et par le cœur que cela vaut la


peine ? Parfait !

Le fait est que cela n’est pas aussi difficile, ni aussi


complexe comme il le parait.

Même que vous présentiez quelques embarras, pourquoi


douter de vos propres forces ?

N’espérez pas de facilités.

Examinez l’idée à la lumière de l’oraison.

S’il y a une origine, ne laissez pas l’opportunité passer.

Le voile peut s’effacer.

L’idée, dans son temps , a sa lumière propre.

Profitez de la bonne onde et concrétisez vos intentions.

Attention ! Ne laissez pas mourir une idée.

13.
VISITER UNE INSTITUTION.

23
De très nombreuses fois, il se perd des heures regardant
des programmes de télévision ou simplement, on laisse passer
le temps.

Ne serait-il le cas de profiter du temps pour aller à un


hôpital*, maison de retraite, orphelinat, apportant là aux cœurs
qui y résident ou travaillent, des sentiments de cordialité, de
stimulation, de soin et de joie ?

Bon pour eux et meilleur pour qui visite.

Faites vous toujours cela ?

Non ! Alors il est temps. Créez cette habitude.

Apportez aux autres, les fleurs qu’un jour vous aurez peut
être besoin.

* Note du traducteur : N’oublions pas une fois de plus que nous nous retrouvons
sur le territoire Brésilien ou ce type de travail est très développé et accepté par les patients,
familles et le corps médical. Des groupes de prières de confessions différentes se joignent
aussi aux traitements sans prosélytisme aucun.

14.
ETRE SINCERE.

24
Il y a des personnes, qui voulant aider, créent des
difficultés au lieu de les assainir.

Personne n’a été aussi sincère que ce que le Christ disait.


Pour cela Il est la plus haute expression de la vérité et de
l’amour.

Voyez vous bien : être sincère n’est la même chose que


d’être rude. Il y a une grande différence.

Dire ce qui se sentez avec sincérité est tranquilliser la


propre conscience.

Qui fait le contraire est un hypocrite.

La sincérité douce et respectueuse aide toujours.

Dissiper les ombres de l’illusion.

Soyez sincère.

15.
ECRIRE UNE CARTE A UN AMI DISTANT.

25
Vous souvenez vous des amis principalement de ceux qui
sont loin ?

Qui sait ? Un d’eux sera peut être en train de passer par


des difficultés intimes.

Une carte inscrite avec sincérité et soin fonctionnera


comme un baume. Ne vous rendez pas à l’indisposition. Si
vous êtes très occupé, cherchez un petit peu de temps et faites
ceci.

Mettez vous au lieu du destinataire.

Ce sera parfait.

Envoyez au très cher cœur, vos sentiments d’amitié et de


rénovation de paix.

Mettez dans l’enveloppe vos meilleures vibrations.

Votre ami se sentira heureux et remercié.

16.
LE CORPS.

26
Votre corps exige des soins.

Il est naturel et nécessaire que vous puissiez zèler de


l’instrument qui vous permette de vivre et de travailler.

Votre corps est l’extériorisation de l’âme.

Cependant, vos n’êtes pas le corps. Vous êtes l’essence, la


transcendance, l’esprit qui anime cette machine organique qui
depuis des millénaires la Nature perfectionne.

Ne soyez pas fixé sur le corps.

Ne vivez pas excessivement préoccupé avec votre


apparence. Elle a été une des causes des problèmes
existentiels.

Le plus important n’est pas la forme, c’est la substance.

Ce qui intéresse plus ce n’est pas la maison, c’est la


famille ; ce n’est pas le vêtement, ni le corps, qui sont
transitoires, mais la personne, l’être crée de substance divine.

17.
LIRE PLUS.

27
De nombreuses personnes sont les victimes de la paresse
mentale.

Cela signifie un manque de disposition pour raisonner et


lire.

Cependant, la bonne lecture est édificatrice pour la vie et


la lumière de l’esprit.

Aimez-vous lire ?

Avez-vous des difficultés ?

Ne trouvez-vous pas le temps ?

Répondez à ces questions de conscience tranquille.

Cherchez à lire le meilleur et plus.

Pensez dans la fonction spirituelle de la connaissance.

Ne laissez pas votre âme sans cet élément.

Lisez toujours.

18.
TRAVAILLEZ AVEC PLUS D’AMOUR.

28
La mauvaise volonté rend plus difficile quelque travail.

Il est possible que beaucoup de choses qui sont faites ne


correspondent pas au désir du cœur, mais peut être est-ce de
cela que l’âme a besoin pour s’éduquer.

Cherchez à entrevoir vos taches quotidiennes avec amour,


ayant plaisir à travailler, produire, créer.

Découvrez cette joie.

Faites de nouvelles expériences. Donner un pas au delà


de vos conditionnements.

Utilisez le cœur dans ce que vous réalisez, même dans les


choses les plus simples.

En tout, l’amour est toujours une source de joie.

19.
AVOIR DE L’INITIATIVE.

29
Dans de nombreux cas c’est vous qui avez besoin de
décider.

L’initiative est le premier pas pour quelque activité ou


engagement.

Vous avez naturellement des plans de travail ou même


quelques changements dans votre vie.

Peut être vous manque-t-il exactement une délocalisation


initiale, une prise d’attitude, une action décisive.

Confiez en Dieu. Confiez aussi dans vos propres forces,


qui doivent être syntonisées avec la pensée de Dieu.

Si l’idée est déjà mûre, si vous avez déjà entendu les


amis, vainquez la peur et commencez déjà.

L’espace va s’illuminer.

20.
PRIER AVEC PLUS DE FERVEUR.

30
La prière n’est pas un acte mécanique.

C’est l’extériorisation de l’âme qui doit se sentir honoré


de parler avec Dieu.

Lorsque vous priez mettez vos énergies en dehors.

Enveloppez-vous dans la vibration de foi.

Dirigez vos pensées dans l’Infini ou Dieu est, dans sa


Transcendance.

Ne soyez pas pressé.

Laissez-vous sensibiliser par la Présence Divine.

Essayez de faire cela.

Etre avec Dieu est sentir les réflexes de Son Règne de


l’Infini Bonté.

L’oraison est un acte de joie.

21.
EVITEZ LE SUPERFLU.

31
Le superflu, (ou soit ce qui n’est pas nécessaire),
l’excédent, dans la vie de beaucoup de personnes donnerait à
manger à beaucoup d’êtres humains.

Les restes des tables des rassasiés résoudrait le problème


de la faim dans le monde.

Pour cela le témoignage du Christ dans le Sermon de la


Montagne est la grande solution ; ‘Aimez-vous les uns, les
autres’ résout tout.

Le témoignage du Christ dans le Sermon de la Montagne


n’a toujours pas été accepté pleinement, parce qu’il
incommode les ambitieux et les indifférents.

Faisons cependant notre part.

Le simple fait d’utiliser le nécessaire, évitant les


gaspillages et fuyant les fantaisies, contribue pour la
tranquillité de notre conscience.

Que soit donc établi, utilisant et faisant ce qui réellement


est dans nos limites du bon sens.

22.
ETRE PLUS HUMBLE.

32
Arrêtez un peu. Observez l’espace infini. Pensez un peu
dans la grandeur de l’Univers. Reflétez un peu dans ce qui est
en dehors des nuages, dans la complexité de l’harmonie des
mondes.

Il existe des milliards d’êtres similaires à vous, seulement


sur ce petit monde appelé Terre.

Si vous ouvrez un champ à l’orgueil dans votre cœur,


vous serez en train de fuir la réalité, prouvant que vous ne
vous connaissez pas.

Vous êtes un simple atome dans l’Infini.

Soyez plus humble en relation avec la vie. Evitez les


frustrations.

Dissipez les ombres de la vanité et soyez un atome


heureux.

23.
OFFRIR UN LIVRE.

33
Pensez à quelqu’un qui éventuellment ait besoin de lire
un bon livre.

Dans de nombreux cas, c’est le meilleur cadeau.

Pensez à cette personne.

Choisissez le livre

Offrez-le personnellement ou envoyez-le par le courrier.

Il est important que cet expositoire d’idées lumineuses


arrive à ce cœur.

Faite ceci aussitôt que possible.

Le livre de votre choix doit correspondre à la psychologie


et aux nécessités de la personne indiquée.

Qui offre un livre peut être en train d’allumer une lumière


dans le destin.

24.
NE PAS COMMENTER LE MAL.

Vous avez cette habitude ?

34
Il y a des personnes qui sentent plaisir à parler mal des
autres, en alimentant ce qui doit être détruit.

S’il existe une chose qui doit disparaître immédiatement


c’est le mal, principalement ce qui reçoit le nom de maudire
ou ‘ragots’.

Parlez bien des autres avec sincérité, à chaque fois qu’il y


a un motif ; parlez mal, non, jamais !

Si vous, maintenez cette tendance, il est possible que


vous soyez arrivé à un autre moment, celui de donner un
nouveau centre à vos paroles et à votre temps.

Vous devenez plus sympathique, vous serez une présence


plus agréable.

Quant on ne peut pas élogier, silence.

25.
ETRE PLUS OPTIMISTE.

Pourquoi ne pas, changer de perspective,

35
Voir les personnes, les choses et les situations sous un
autre angle,

Observer le monde avec de nouveaux yeux ; croire dans


la suprématie des Biens, dans l’Omniprésence de Dieu, dans
la Lumière du futur, dans la victoire de l’amour.

Commencez, par la rénovation de votre pensée.

A partir de vous-même, de votre manière d’agir et d’être,


tout se transforme.

Voyez la beauté silencieuse des montagnes, la constante


revitalisation de la Nature, le flue de l’évolution.

Soyez optimiste.

Illuminez votre pensée et vôtre parole.

26.
PROFITEZ MIEUX
DE VOTRE TEMPS.

36
Le temps est l’espace que vous disposez pour construire
votre futur.

Que ce soit un futur de santé et de paix, commencez à


lancer sur votre chemin les meilleurs semences, les semences
de la bonté et de la joie.

Approuvez les opportunités que le quotidien vous


apporte.

Dispensez-vous du fauteuil de la commodité.

Les minutes, les heures, les jours offrent de bonnes


motivations pour que vous puissiez édifier la propre félicité.

Travaillez, souriez, éclairez, apprenez, avancez.

En à peine un jour, vous pouvez beaucoup avancez.

27.
TRAITER MIEUX
LES PERSONNES.

37
Vos paroles peuvent blesser les cœurs, tuer les
espérances, décourager les âmes.

Observez le type d’espérance que vous êtes en train


d’exercer sur les personnes.

Ne seriez-vous pas arrogant ou antipathique dans de


nombreuses situations ?

Vous aimez naturellement être traité avec respect,


attention et soin. Alors !

Peut être êtes-vous en train d’exiger que les autres vous


donnent ce traitement, cependant faites une pause et
demandez-vous : suis-je compréhensif humble, aimable,
respectueux avec les semblables ?

Si votre conscience vous accuse, c’est qu’il est l’heure de


changer.

28.
EDUCATION POUR LA MORT.

38
Vous ne savez pas quand, (mais cependant cela est
certain), qu’un jour vous laisserez le corps physique et irez
vous transférer pour la Patrie de l’Esprit.

Beaucoup de gens trouvent mieux de ne pas y penser.

Nous pensons le contraire : il est bon que notre âme soit


plus ou moins préparée.

Le changement pour qui ne prend pas soin de lui, peut


apporter une horrible sensation de séquestre.

Pour qui sait maintenir le cœur et l’esprit voués vers le


Plan Spirituel, cultivant le bien, le désengagement va signifier
une agréable transformation.

Imaginez la mort état une sorte de sommeil anticipant le


réveil de la conscience dans une autre dimension.

Préparez vous sans vous préoccupez.

29.
AIMER PLUS LA VIE.

39
Allez-vous frustré avec la vie ?

Certaines fois sentez-vous une volonté de mourir.

Attention !

Cette volonté peut se transformer en impulsion. Et celle


çi en suicide qui débouche dans les Trevas*.

En vérité l’existence sur terre n’est pas une mer de


roses*, et ne pourra pas l’être ; C’est avant tout une officine
dans laquelle l’on doit premièrement lapider la propre âme.

Laissez échapper cette opportunité constitue un véritable


échec.

Soyez plus sensé.

Le monde enfin, n’est pas un parc de diversions. Vous


même n’êtes plus un enfant.

Dans toutes parties il existe mil motifs pour aimer la vie.


Aimer et se laisser attirer pour la beauté qu’il y a dans les
choses.

L’essence de la vie est Dieu et Dieu est amour.

* Note du traducteur. Trevas : Les Ombres, ou L’Astral inférieur par signification


analogue à la traduction.

40
* Note du traducteur : le résultat de notre société est en relation directe avec ce que
nous sommes exactement. Nous avons crée toutes ces situations désastreuses, de conflits,
douleurs et tourments et ce n’est que par la prise de conscience que notre égoïsme nous
détruit nous mêmes ainsi que tous nos compagnons. Egoïsme (notre) , qui est responsable
de notre chute. La chute des anges…
De monde d’épreuves et d’expiations, nous passons actuellement, comme il est dit
présentement dans la littérature brésilienne pour un monde de régénération.
Ne sont responsable que nous-mêmes et non pas autrui. Ce sont par des pensées et
des comportements sains, fraternels et d’amour,( par la Réforme Intérieure) que nous
réussirons à tout transformer en paradis, nous et notre planète et non pas de continuer
l’édification d’un enfer que nous avons crée et dont nous sommes les propriétaires et
uniques responsables. Beaucoup clament et condamnent d’autres êtres humains, la
Nature, Dieu oubliant que nous sommes tous les artisans qui devons réparer nos erreurs et
aider notre prochain comme à nous-mêmes. A nous de nous changer pour ne pas laisser un
désert aride, de désolations, de grincements mais de laisser à nos enfants les fruits de
bonnes semences, en nous sacrifiant pour eux et réparant toutes nos erreurs passées,
présentes et futures.

Notre mission divine est de nous aimer tous et de reconstruire au plus vite notre
paradis perdu.

30.
FUMER MOINS OU
NE PAS FUMER.

41
Qui gouverne ses actes, ses réflexes et sa volonté, c’est
vous-mêmes.

Vous êtes déjà convaincu que la cigarette apporte un


préjudice à votre organisme ? Alors, il est temps de penser très
sérieusement à ce problème.

Vous pouvez commencer à réduire l’usage de la cigarette.

La nicotine est un venin.

Votre organisme est pour être alimenté et non pas


empoisonné.

Vous êtes ami ou ennemi de votre corps ?

Assumez un compromis sérieux avec votre conscience.

Vous pouvez. Vous êtes capable.

Eduquez vos tendances, optimisant pour ce qui apporte


joie à votre esprit.

Commencez, préservez. Vous allez vaincre.

31.
PRIER AVANT TOUT.

42
Prier veut dire entrer en liaison avec Dieu.

Une prière discrète, silencieuse, sincère avant la réfection


ou de sortir de la maison, de commencer un travail ou de
dormir, de prendre une providence plus sérieuse ou de
voyager. La prière est toujours un bon commencement.

C’est une excellente habitude, un réflexe et une attitude


de l’importance la plus élevée.

Cherchez, sans dogmatisme et sans quelque ostentation, à


être toujours en contact avec les Sphères Supérieures de
l’Invisible.

Protégez-vous.

La prière est aussi un excellent préventif contre beaucoup


de maux qui doivent être évités.

Prévenez-vous.

Avant tout, priez la bénédiction de Dieu.

32.
EXAMEM DE CONSCIENCE.

43
C’était une habitude chez Socrate, Saint Augustin,
Thérèse d’Avila et beaucoup d’autres d faire un examen de
conscience dans leur vie toutes les nuits avant d’aller se
détendre.

C’est une bonne idée pour qui désir sincèrement travailler


en profondeur l’âme, profitant au mieux du temps.

La journée vient toujours chargé de faits, exigeant de


chacun actions et réactions parfois imprévisibles.

Assis ou détendu sur votre lit, dans un fauteuil ou


recueilli dans votre lieu de prière, vous pouvez, dans un
espace de quinze minutes, faire une évaluation de tout ce qui
s’est passé dans votre sphère personnelle durant la journée.

Connaissez-vous mieux.

Faites preuve d’un plus grand effort dans le sens de votre


rénovation intérieure.

Dissipez les ombres. Cherchez la lumière.

33.
EXAMEM DE CONSCIENCE.

44
Votre maison est-elle ample ? Y a-t-il beaucoup de
dépendance ? Votre résidence possède-t-elle un jardin ?

Une petite pièce ou un simple endroit dédié aux


méditations, prières, lectures, culte de l’Evangile.

Dans cet environnement rien d’autre ne doit être fait. Ce


sera un sanctuaire dans les dépendances du loyer.

Tout simple. Table, chaise, fleurs, livres, décoration


adéquate, appareil musical.

Environnement aéré, net et agréable, propre au repos dont


vos âmes ont besoin.

Sans aucun doute, ce lieu sera aussi fréquenté par des


Entités amies, protectrices de la famille.

Pensez à cela. Si possible, faites-le.

En faveur de notre spiritualisation, tout effort est valide.

34.
VISITER LE FAMILLE DE L’EMPLOYE

45
Thérèse travaillait avec nous, il y a quelque temps …Pedro
est notre chauffeur depuis 5 ans…

Nous savons qu’ils habitaient dans un quartier distant,


mais jamais nous y sommes allés, car nous n’avons pas encore
eu le temps d’aller leur rendre une visite.

L’un comme l’autre sont mariés, ont des enfants…

De temps à autre, ou mieux durant toute la période de Noel


nous envoyons quelques petits présents, mais ne le confessons,
nous ne sommes jamais allés chez eux personnellement.

Nous avons entendu ceci d’une maitresse de maison,


reconnaissant la nécessité de sortir un peu de sa confortable
habitation pour être plus ami avec ses compagnons de travail.

Le fait exige une démonstration, la vertu de la


manifestation.

35.
LE JOUR DE MON ANNIVERSAIRE,
JE VAIS DONNER UN PRESENT.

46
C’est une date à laquelle je souhaite montrer ma gratitude
à Dieu et au monde.

Une année de plus d’expériences, d’apprentissage, de


progrès.

Une étape de plus dans l’école de la vie.

Il faut que je rétribue.

Par convention ou lors de votre anniversaire, en dehors


d’avoir l’honneur de continuer à être matriculé dans la grande
école de la vie, recevez des présents et autres manifestations
de soin.

Je vais tenter, personnellement, sans rien ne dire à


personne, d’inverser l’ordre des choses.

A partir de maintenant, je vais commémorer mon


anniversaire, distribuant joies, principalement aux personnes
les plus nécessiteuses.

Cette idée nous parait très bonne.

36.
ENVOYEZ UNE PENSEE D’AFFECTION
A UN ENNEMI.

47
Le serrez dans vos bras, peut être cela ne serait-il pas
possible, ni conseillable ; le haïr serait descendre à son niveau,
restant dans les ombres.

Cherchez alors le chemin du milieu. Maintenez la distance


nécessaire, attendant le moment de réconciliation, sans sortir
de la tranche de sérénité et de compréhension.

Ici vient une suggestion ; ouvrez un intervalle dans vos


élucubrations mentales, remplissez le cœur de bonté, et
mentalisez la physionomie de la personne qui vous a blessé,
et, par la pensée, offrez-lui un bouquet de fleurs.

Si possible, répétez ce geste plusieurs jours.

Oubliez le mot ‘ennemi’

Il est votre compagnon d’évolution.

37.
ETRE PLUS INTELLIGENT.

48
L’idiot ou l’imbécile est celui qui travaille contre lui-
même. Celui qui jette du sable au-dessus de lui et reste en
dessous les yeux ouverts.

Qui s’accommode aux vices, qui ne prend pas soin de


l’alimentation, qui se fait l’instrument du mal par le maudire,
l’envie, la jalousie, par le ressentiment, par l’égoïsme, agit
contre la propre vie. Il sera en permanente syntonie avec les
tranches négatives, assimilant les vibrations neurotisantes et
perturbatrices.

Etre intelligent, à la rigueur, veut dire être bienveillant.

La méchanceté dénigre la conscience. La bonté embellit


l’âme.

Prenez soin de vous. Rependez le bien.

38.
ALLER A LA CAMPAGNE.

49
C’est une option optimale.

De temps en temps sortez de la routine, laissez les


conforts de la commodité pour aller à la campagne.

L’amour pur des campagnes et des bois est tonique pour


l’âme, énergie rénovatrice pour le corps et pour l’esprit.

Visitez la campagne seul, ou bien accompagné, c'est-à-


dire avec des âmes en affinité, mues par la même idée.

Marquez des rendez-vous avec la Nature.

Vous allez donner de l’amour et recevoir de la joie, loin


des illusions et du bruit des villes.

39.
DONNER UN PRESENT AU FACTEUR.

50
Il arrive fréquemment à votre porte, vous rendant
d’excellents services.

Il vous apporte cartes et colis.

Il a été porteur de tant de joies !

En dehors de simples remerciements, un geste de


rétribution que vous pourriez avoir, serait optimum.

Souvenez-vous des autres.

Un simple présent, peut représenter peu de choses pour


vous, pour lui non.

De nouveaux gestes sont chargés de vibrations.

Vous êtes en train d’offrir au facteur les énergies de sa


gratitude et de ses soins.

Notre relation quotidienne doit être toujours dans le


climat de la cordialité et de l’estime.

40.
TRAVAILLER AVEC JOIE.

51
La joie est un climat généré par vous-même.

Qui travaille de mauvaise volonté, de mauvaise humeur,


facilement s’épuise et ne produit pas le meilleur.

Qui sait mettre a joie dans les soins quotidiens ‘ne voit
pas le temps passer’.

Tout passe dans la paix.

S’illumine l’environnement.

Expérimentez travailler avec plus de joie.

Vous allez découvrir de nouvelles et agréables sensations.

Vous allez aimer plus le travail, cet instrument bénit de


notre libération.

41.
LE JOUR SUIVANT.

52
Demain quand je vais me réveiller je vais ouvrir les
fenêtres de l’âme.

Je vais laisser définitivement la chambre sombre de


pessimisme, et je vais sortir par les champs verts de la
rénovation et de la paix.

Je suis convaincu, que la mauvaise humeur est une


maladie volontaire.

J’ai besoin de santé et de joie pour travailler pour le


mieux.

Je compte avec l’aide d’en haut.

Demain tout sera meilleur ;

Lorsque, je vais me réveiller du repos nocturne, je vais


ouvrir les fenêtres de l’âme et contempler les horizons
lumineux de la Vie.

Demain tout sera mieux.

42.
FAIRE DE LA PROPRE AME
UN CANAL D’IDEES.

53
Si tout bien provient d’en haut, les bonnes idées sont
véhiculées par les esprits affinés avec le Bien.

Comment est votre esprit ? Capable de capter les pensées


élevées ? Ou alors vous avez peut être l’âme agitée, pleine
d’inquiétude et d’ombres.

Développez une étude d’harmonie intérieure.

Méditation, travail, vigilance, forment la base de votre


autoréalisation.

Faites de votre esprit une antenne sensible aux courants et


aux pensées qui circulent dans les plans plus haut de
l’Invisible.

Devenez un canal de sagesse, collaborant avec le bien de


tous.

43.
VAINCRE LES IDEES PRECONCUES.

54
Vous avez peut être des restrictions à la couleur
noire ou blanche. Des personnes, peut être avez-vous une
position rigide contre la politique ou la religion, contre tel ou
tel système de vie.

Annulez le pré conçu et tentez de créer un concept


nouveaux pour tout ce que vous observez.

Des idées préconçues de très nombreuses fois sont un


vieux concept, ultra dépassé, déficitaire, qui n’a pas forcément
été crée par la personne qui l‘a adoptée ; c’est un héritage qui
n’a pas été adopté.

Voyez le monde avec une lumière nouvelle

Rien à combattre ou à réprouver avant l’examen le plus


profond et désintéressé

Libérez votre esprit.

Tout a une raison d’être. Rien n’existe en dehors de


l’Ordre de l’Univers.

Chaque chose, même dans son apparence, a une


importante fonction dans l’âme de l’univers.

44.
VIVRE.

55
Il y a des personnes qui prennent uniquement soin de
survivre ; d’autres simplement vivent. Les unes vivent aux
saveurs des circonstances, d’autres vivent conscients de
l’amour que l’on doit avoir dans la vie.

Vivre est fondamental.

La lutte pour la survie de très nombreuses fois est un


impératif, une obligation-réalité que l’on ne peut pas fuir.
Bien, que vous soyez dans la lutte, vous pouvez ouvrir un
espace à l’intérieur de vous-même afin de sentir la beauté de la
vie.

Apprenez à faire silence dans votre intimité.

Méditez un peu.

Lisez un bon livre ; Ecoutez une musique qui vibre


agréablement dans votre âme.

Jouez un peu avec les enfants. Appréciez les fleurs.

Observez le coloris de la Nature.

Tranquillisez-vous et souriez.

Il est temps de vivre.

45.
SOURIRE.

56
Sourire fait le bien. Décontracte le corps et le psychisme.

Le sourire est sain. C’est le propre de qui est content avec


la vie , heureux pour être né.

Comment va votre semblable ? Votre âme ? Votre relation


ave le monde ?

Même dans la douleur il est possible de sourire.

Le sourire dans certains cas fonctionne comme une


véritable touche de magie.

De très nombreuses fois, un sourire de bonté ou de


sympathie, pour que les portes s’ouvrent, les portes de la
conquête.

Il est temps de mieux améliorer votre visuel, donnant plus


de brillant à votre présence.

Souriez plus, étant spontané.

Souriez toujours, étant naturel.

La fleur est un sourire de la Nature.

46.
CONFIEZ PLUS EN DIEU.

57
Observez : Dieu n’est pas hors de portée.

Gardez la certitude qu’Il est présent en tout. Connaissez


l’intime de nos âmes et sachez de nos nécessités.

Mais il est important que vous retourniez à vos


sentiments pour Lui, ainsi comme l’enfant qui cherche les
soins du père et de la mère.

Tout enfant croit dans ses parents.

Et vous, confiez-vous réellement en Dieu ?

Il est nécessaire de croire dans Votre existence et aussi


dans Votre infini amour.

Qui veut plus croire, faisant la volonté du Père, plus


reçoit.

47.
AUJOURD’HUI LA NUIT.

58
Aujourd’hui la nuit ; quand je vais aller me détendre, je
vais ouvrir mon cœur à Dieu et remercier.

Je n’ai pas pris le soin de démontrer ma gratitude au père


pour autant de dons que j’ai reçus.

Nous savons que chacun bénéficie de ce qu’il a semé,


cependant, puisque Dieu est miséricordieux, beaucoup de
choses qui nous arrivent sont au dessus de nos mérites.

J’ai été indiscipliné et ingrat.

Cette nuit, je vais, dans le silence de mon âme, dire à


Dieu, combien je me sens heureux d’être son enfant, héritier
des joies de l’Infini.

Je sais qu’Il connaît mon cœur et n’a pas besoin de ma


reconnaissance, mais j’en ai besoin. J’ai besoin de remercier.

48.
CETTE FIN DE SEMAINE.

59
Programmez votre fin de semaine.

Voyez ce que vous pourriez réaliser de nouveau, sans fuir


la simplicité.

Peut être sera-t-il intéressant de sortir de la routine.

Pensez un peu à vous-même. Il va surgir quelque idée.

Demandez à Dieu une orientation.

Visites opportunes, repos nécessaires, réunions…

Pour qui travaille normalement la fin de semaine ne doit


pas être fatigante.

L’idéal est qu’il puisse y avoir quelque activité capable


d’apporter le repos à votre esprit.

Il est toujours bon d’éviter les excès, même que ce soit


sous le prétexte de loisir.

Divertissez vous en apprenant et en servant.

Tous les jours de la semaine offrent des opportunités


optimales de décontraction, de travail et de joie.

49.
ECOUTER DE LA MUSIQUE.

60
Tous les genres et les styles musicaux sont des tentatives
de traduire les harmonies de l’Univers.

La musique classique, principalement est une


démonstration, de ce qui se passe dans les civilisations de l’au-
delà, dans les mondes heureux, dans la félicité

Vous entendez la musique ?

Ce n’est pas entendre à la dérobée, lorsque simplement


arrive à vos oreilles un air.

Ecoutez avec attention et quiétude, observant les détails


instrumentaux.

Entendez avec le cœur.

La musique est à la ressemblance de la prière, élève


l’esprit aux parages sublimes de l’espace

Habituez vous à une meilleure musique. Syntonisez les


harmonies de la Vie.

50.
CONTEMPLEZ LES ETOILES.

61
Avez-vous déjà imaginé ce que sont de milliards ou des
billions d’étoiles habitant l’Infini ?

Elles ne sont pas simplement en train d’éclairer,


illuminant les Cieux ; ce sont en général, des centres
planétaires, sources d’énergie revitalisante.

Contemplez les étoiles est sentir le propre futur dans les


chemins de l’infini.

A chaque fois que vous avez la possibilité, cherchez un


endroit de paix, ou il n’y ait pas d’incidence de lumières
artificielles et projetez vous dans les constellations, cherchant
la réponse et le réconfort pour votre âme.

Il est possible que dans ces moments que vous soyez


assiégé par une onde de mélancolie. Ne vous importez pas ;
vous ressentirez toujours votre petitesse devant les
inconcevables merveilles de l’Univers.

Avec le temps vous allez vous habituez. Et contemplez


les étoiles va se transformer en une stimulation pour votre
illumination intérieure.

51.
SORTIR DE LA ROUTINE.

62
Vie monotone n’a pas beaucoup de signification.

Parce que c’est toujours le même rythme, la même


saveur, les mêmes couleurs, les mêmes images ?

Allons élever notre esprit à la recherche de choses


nouvelles, actuelles, différentes, toute en consonance avec la
dynamique de la propre vie.

Vous ne devez pas cristalliser votre comportement et


votre esprit dans un conservadorisme de relation.

L’évolution est la loi, et le bon sens est la norme.

La routine seulement dans ce qui est basique et


indispensable.

Vivre dans le passé, n’en vaut pas la peine. Vivre si


possible dans le futur, foulant le sol de l’actualité.

Soyez flexible.

Changer pour le meilleur.

52.
VISITER UN PARC.

63
Vivez-vous dans un appartement ?

Vous vivez dans une maison qui parait toujours fermée ?

Même les fenêtres ne s’ouvrent pas toujours pour donner


passage à la lumière du soleil ?

Vous restez des jours entiers se suivant sans sortir de


chez vous, allégeant un manque de temps ou une
indisposition ?

Attention avec la paralysie de l’âme ! Prenez garde avec


la rouille !

Non loin de votre habitation, il existe peut être un parc


ou une place, avec des arbres et des oiseaux.

Si vous ne vous trouvez pas en condition d’aller seul,


parce que vous êtes déjà d’un âge avancé, demandez la
compagnie de quelqu’un.

Faites ceci à chaque fois que possible.

Il est nécessaire d’aérer l’esprit et de rénover l’âme.

Sortez de vous-même. Cherchez les espaces plus amples.

53.
INVITEZ QUELQU’UN POUR DEJEUNER
OU DINER EN VOTRE COMPAGNIE.

64
C’est un moyen d’être avec quelqu’un qui peut être a
besoin d’une parole amie, d’un geste d’appui, d’une
stimulation.

Une ou deux heures de convivialité affectueuse peut être


rendra à ce cœur quelque joie et enthousiasme qui se trouve
nécessaire.

L’attention sincère d’un ami dans les heures de crises fait


renaitre les espérances et réanime l’esprit.

La solitude fait mal et lorsqu’elle est dans une phase de


crise, elle fait encore plus mal.

Même si vous êtes indépendant de ces situations, et si


vous avez les possibilités, invitez toujours quelqu’un pour être
avec vous, dans le suave climat de l’amitié.

Ouvrez votre cœur et invitez le compagnon pour entrer.

54.
ACTIVITES SIMPLES.

65
Sont diverses les fonctions et les travaux que les hommes
et les femmes développent quotidiennement chez, eux, à la
campagne, dans les rues, ou dans les établissements.

Le diplomate, le chef d’entreprise, le technocrate


occupent des statuts, des positions d’élaboration dans la
société.

L’ouvreur, l’infirmière, l’agriculteur, le maçon, le


chauffeur, l’éboueur, n’ont pas la même touche. Cependant, ce
qui est important c’est que l’âme soit tranquille et heureuse
avec ce qu’elle fait. Le ‘gentleman’ ou le ‘modèle’ peuvent
être un cœur tourmenté.

Pensez à la tranquillité de votre esprit. Ne vous


impressionnez par avec les apparences.

Une suggestion ; avant que vous vous engagiez dans les


vanités, l’orgueil et l’égoïsme, habituez vous à faire des
choses simples, comme balayer la maison, faire le café, laver
la voiture, nettoyer le jardin, faire les courses…

Tout ce qui se fait avec amour est un bain de lumière et


de joie.

55.
PRENDRE PLUS SOIN DE LA SANTE.

66
Souvenez-vous, la santé est votre vie.

Alimentation, respiration, hygiène du corps et de l’âme


sport ou exercice physique, travail et repos.

Tout ceci fait partie de la vie humaine.

Vous devez avoir une alimentation saine, une respiration


profonde à l’air pur, prendre soin de l’hygiène quotidienne,
maintenir l’âme en pensées d’optimisme et d’harmonie,
pratiquer quelque sport ou exercice, bien que ce soit le plus
simplement possible. Travaillez toujours sans oublier le repos
qu’exige le corps.

Faites un examen de conscience autour de cette réalité.

Utilisez le temps et utilisez votre intelligence de la


meilleure manière possible.

Prenez soin de votre santé.

Améliorez la qualité de votre vie.

56.
DIALOGUER AVEC L’ÊTRE CHER.

67
Si nous appelons quelqu’un ‘d’être cher’ et que nous nous
maintenions à distance de lui, il y a alors une contradiction.

Le dialogue améliore la relation et favoris l’harmonie.

Le manque de dialogue sépare les personnes à l’intérieur


de la même maison.

Promouvez la conversation saine.

Soyez flexible.

Peut être manque-t-il à peine le dialogue pour que la paix


s’installe dans votre foyer.

Si les autres fuient, soyez toujours disponible.

Faites votre part.

Ecoutez et parlez avec bonté et compréhension.

57.
CULTIVER LE PROPRE JARDIN.

68
Votre maison a-t-elle un jardin ?

Y a-t-il un jardinier ou quelqu’un pour en prendre soin ?

En ayant un ou pas, l’opportunité est la même.

Quelques liaisons affectives vous devez maintenir avec


cet endroit naturel.

Les fleurs embellissent la vie…


Le vert fait du bien aux yeux…
La Nature spiritualise l’environnement

Tout ceci est la vérité.

Mais ou êtes-vous ?

Pourquoi ne pas visiter le jardin quotidiennement,


donnant un peu d’attention aux plantes ?

Donnez un peu de vous-même à votre jardin. Il va


devenir encore plus beau. Et vous aller savoir rétribuer.

58.
PLANTER DES FLEURS.

69
Vous avez déjà connu une famille heureuse ?

Dans le sens absolu, il n’en existe pas ici sur terre,


cependant, il y a beaucoup de foyer couvert de joie et d
‘amour.

Cette image vous rappelle un jardin.

Vous avez déjà planté des fleurs ?

Qui plante des fleurs sème la paix.

Vous n’avez pas un jardin potager ? Vous habitez dans un


appartement ?

Liez-vous à la nature dans sa divine simplicité.

Plantez une fleur avec soin et cultivez-la avec amour.

Vous allez aimer cette expérience.

59.
EDUQUER LES ENFANTS.

70
Avez-vous déjà eu l’opportunité de planter un arbre ? De
semer des fleurs ?

Excellente expérience !

Mais une chose est bonne et vous pouvez vous dire, que
lorsque l’on plante une fleur ou un arbre, l’on assume une
responsabilité envers eux pour la vie.

Planter et prendre soin.

Les parents qui ont des enfants et ne leur offrent pas


l’assistance nécessaire du quotidien, seront de quelque
manière, responsabilisés par le destin que leurs progénitures
auront.

Les enfants sont des âmes qui viennent au monde pour


être éduqués.

60.
ETRE PLUS AMI.

71
Etre frère est différent d’être ami.

Nous sommes tous frères les uns les autres. Ami,


cependant, c’est quelque chose de plus.

C’est comprendre, aider, entendre, pardonner,


participer…

L’ami participe des souffrances et des joies des autres.

Il existe l’ami par affinité naturelle et il existe l’ami


volontaire ; cette personne qui se dispose à être ami de la
famille, des collègues, des frères, de l’idéal.

Cherchez à avoir des amis ; avant tout cherchez être l’ami


de tous, donnant le meilleur que vous puissiez.

L’amour est toujours un bienfaiteur.

61.
CORRIGR L’ALIMENTATION.

72
Beaucoup de viande, des excès de condiments et de
sauces, café en trop, sucre cristallisé, sel, conserve et autres
aliments doivent être observés avec précaution.

Votre organisme est une machine ultra délicate. Il exige


une alimentation naturelle pour fonctionner en harmonie avec
l’esprit et en syntonie avec les lois de la Vie.

Il est clair que vous ne pouvez pas promouvoir des


changements brusques dans vos coutumes, causant des
altérations métaboliques qui compromettent.

Mais, l’éducation alimentaire est très importante !

Oui, cela demande de la renonciation. Quelque


changement en faveur de l’esprit, exige certain effort. C’est le
prix de l’évolution.

Si vous voulez avoir une bonne santé et plus de


disposition pour travailler et étudier, développant vos qualités
spirituelles, corrigez votre alimentation.

62.
PRIER POUR LES ENNEMIS.

73
Qui n’a pas d’adversaires, ennemis, persécuteurs visibles
ou invisibles ?

Si sur Terre, personne ne réussit à plaire à tous le monde,


il est naturel que ceux qui ne sont pas satisfaits réagissent.

Cette réaction peut se produire de façon ostensive ou


occulte, se manifestant par les vibrations d’envie, de mépris ou
de haine.

Vous n’êtes pas libre de cette expérience, à moins que


vous soyez inerte, un poids mort dans la vie.

Il y a deux excellentes contre réponses que vous pouvez


et devez adopter : travail et silence.

Commencez à prier sensiblement pour ceux qui ne vous


sympathisent pas, pour ceux qui tentent de perturber votre
tache.

L’oraison neutralise toute la force négative.

Cultivez la prière. Illuminez votre chemin.

63.
DONNER POUR LE MOINS LE SURPLUS.

74
Le mieux est de donner sans mesurer les efforts. Donner
pour le plaisir de donner.

Mais, si vous ne sentez pas cette volonté ou cette


nécessité, vous pouvez peut être décidé et dire le suivant :

‘A n’importe quel moment, je vais ranger ma maison, je


vais séparer les choses qui ne me servent pas, qui sont un
poids mort dans mes armoires’. ‘Ces choses pourront être très
utiles à une famille en carence ou à quelque institution
philanthropique’.

Avez-vous déjà pensé à cette idée.

Après cela , vous allez vous sentir plus libre et plus léger.

Ne vous attachez pas aux inutilités.

Donnez pour le moins ce que vous avez en surplus.

64.
CONTRIBUER.

75
Dans votre région ou dans votre ville, là ou vous habitez
il doit y avoir des institutions pour les nécessiteux.

Des cœurs dévoués, construisent et maintiennent ces


maisons, de très nombreuses fois, renonçant au joie d’une vie
libre afin de se dédier à des soins anonymes et sacrificiels
parmi les murs de la souffrance des autres.

Et vous, ou êtes vous ? Que faites-vous ? Quelle est votre


participation ? Oui, c’est compréhensible, vous avez d’autres
préoccupations, un autre destin, d’autres tendances, d’autres
obligations. Vous devez, de quelque manière, être utile à la
vie.

Donc, si vous pensez dans une façon de collaborer ( mais


plus, particulièrement aux bénéfices des problèmes de la
communauté), associez-vous à quelque association
philanthropique, offrant systématiquement votre aide
financière.

Ne cessez pas d’aider.

Vous en avez besoin.

65.
ETRE FRERE.

76
Le mot frère rappelle l’égalité, la convivialité, le partage,
la réunion. Vous les appelez tous de frères, considérant que
tous nous sommes frères du même père.

Très bien.

La théorie dans la pratique est la même.

Quel est le type de relation que vous maintenez avec les


frères nécessiteux ou les plus nécessiteux.

Vous vous maintenez proche ou éloigné d’eux.

Aider est partager.

Expérimentez, asseyez vous à coté d’eux qu’ils reçoivent


votre donation ou l’aide de votre institution.

Soyez frère même !

Conversez avec eux. Donnez leur attention, respect,


affection.

Approchez vous de votre frère.

66.
REMERCIER DIEU.

77
De nombreuses bonnes choses, de nombreux avantages,
de nombreux recours sont répandus sur votre chemin.

Avez-vous déjà observé ?

Ou vivez-vous peut être en pensant seulement à ce qui


vous manque ?

De très nombreuses fois, le manque signifie espace vide


ou doit se construire quelque chose. Um terrain inculte.

Vous possédez certainement des recours qui échappent à


d’autres personnes.

Santé, connaissance, disposition, amis, temps, sont des


biens inestimables, instruments de travail et de progrès.

Ne réclamez pas trop ce qui en ce moment fuie de votre


domaine.

Profitez donc de ce que vous possédez.

Soyez remerciant envers de tranquillisez-vous.

67.
PRIER POUR LES AUTORITES.

78
Presque toujours les opinions et les commentaires autour
des autorités constituées sont précipitées et dépréciatives.

La parole canalise des vibrations bonnes ou mauvaises.

Personne ne se fait une idée quant au poids que les


femmes et les hommes publics ont sur leurs épaules.

Reflétez ! Vous-même dans le fauteuil d’un Ministre


d’Etat ou d’un gouvernant ! Feriez-vous mieux ?

L’autorité généralement agit dans un contexte politico-


social très complexe, fait de bureaucratie, lois et pressions.

Peu de gens connaissent les méandres de


l’Administration Publique, mais tous se trouvent dans le droit
de commenter et de critiquer.

Si la situation ou la circonstance ne permet pas de faire


l’éloge de tel ou tel représentant du Pouvoir, alors qu’il soit
fait silence, demandant à Dieu santé, force et lumière pour
tous ceux qui ont été appelés à exercer les fonctions de la plus
grande responsabilité près du peuple.

68.
PARLER MOINS.

79
Observer votre parole.

L’autocritique est fondamentale quand on cherche la


véritable éducation.

En général l’on parle de trop.

Votre parole doit toujours être sous le contrôle de la


raison et du bon sens.

Le parleur n’est pas une personne de sentiments de


gratitude.

Ne pensez pas qu’il sait beaucoup, et pour cela il doit


beaucoup parler.

Respectez la sensibilité de l’interlocuteur.

Evitez la conversation importune et bruyante.

Les personnes les plus intelligentes parlent toujours


moins parce qu’elles connaissent l’importance et les
implications spirituelles de la parole.

Savoir entendre est aussi important que de savoir parler.

69.
ALLER.

80
Les jambes font mieux fonctionner le cœur.

Aujourd’hui principalement, dans les grandes villes,


l’habitude d’aller en voiture, en bus, se généralise.

Le corps, cependant est une machine. Il est nécessaire


qu’elle soit en mouvement.

Bien aller avec le corps et l’esprit. Ne rester longtemps


sans aller. Aller toujours. Donnez l’opportunité à vous-même.

Les animaux sont plus sains que les hommes. Peut être
par le fait de se déplacer plus.

Allez ! Pratiquez ! Contemplez les paysages !

Le confort n’est pas se laisser mener par les commodités ;


c’est savoir conduire la propre vie.

70.
SUBSTITUER LA TELEVISION.

81
Il y a des moments et des raisons pour tout.

La télévision est déjà intégrée dans la vie de la société


moderne.

C’est un attractif, une diversion et peut être une nécessité.


Cependant, tout excès est préjudiciel.

Vous devez faire au mieux pour contribuer à la


tranquillité de votre conscience.

La télévision peut générer en vous une habitude peu ou


pas éducative. Pourquoi pas de cette façon, la substitution de
tels ou tels programme par la lecture d’un bon livre ou quelque
autre activité productive

Il y a beaucoup de gens qui ne réussissent pas à passer


une journée sans regarder la télévision.

Si l’appareil porte malheur et qu’il n’existe pas d’autre


occupation substitutive, l’âme se déprime et passe mal.

Si cela est le cas, il est temps de passer à d’autres options.


Le temps est un don précieux.

71.
LIRE L’EVANGILE.

82
Lire au moins un extrait d l’Evangile chaque matin ;

Il est indispensable que le véritable chrétien soit toujours


lié à la pensée du maitre.

Le Christ est une présence invisible, spirituelle,


vibratoire, cependant, il se manifeste aussi dans les
annotations des Evangélistes qui auront eu la sublime
opportunité de la convivialité avec Lui.

Si tous les matins vous avez les soins d’ouvrir le


Nouveau Testament* et d’ouvrir votre cœur pour absorber les
enseignements du Divin Maître, votre journée gagnera une
nouvelle clarté.

Ne cessez pas de vous syntoniser toujours avec le Christ


dans les ondes lumineuses de Sa parole.

* Note du traducteur : L’auteur fait référence au :


‘Sermon de la montagne’.

72.
EDUQUEZ VOTRE PAROLE.

83
Ce que vous dites et la manière dont vous parlez reflètent
la réalité de votre esprit.

Apprentissage spirituel et éducation verbale ; deux


facteurs qui s’intercalent. Un se projette dans l’autre, aidant ou
perturbant.

Parlez avec éducation, illuminant votre âme. Croissez


spirituellement, mettant en apprentissage votre langage.

Il ne s’agit pas de parler beaucoup ou peu. Le problème


est dans le vocabulaire et dans l’intonation de votre voix.

Il y a des personnes qui parlent comme si elles semaient


les obscurités ; d’autres s’expriment à la ressemblance de qui
distribue des fleurs.

Eduquez votre langage.

73.
CHANGEZ D’IDEE.

84
Pourquoi continuer parlant ou faisant quelque chose que
le bon sens, à travers d’autres personnes, affirment être
erroné ?

Pourquoi tant de difficultés pour changer d’idées ?

Vous trouvez, que vous pensez mieux ou que vous êtes


meilleur que les autres ?

Pensez mieux sur ceci !

Toutes les âmes ont été crées de la même substance.

La meilleure idée, la pensée la plus profonde, l’intuition


la plus haute peut être transmise par une personne plus simple.

Faites attention avec la cristallisation des idées !

Laissez votre esprit libre.

Suivez le courant naturel et positif de la Vie.

74.
PROFITEZ.

85
Votre passage sur la terre peut être long ou court. Profitez
des opportunités de servir.

Les minutes et les heures apportent leur valeur et leur


fonction.

Ne vous faites pas, le simple dépositaire des


connaissances et des biens matériels.

Apprenez à distribuer les recours que la Vie à mis à votre


disposition.

Voyez l’exemple de l’arbre. L’on ne dit pas : ‘l’arbre


possède des fruits’, mais nous tous nous disons : ‘l’arbre
donne des fruits’.

Pensez à cet exemple de la Nature et aidez ceux qui en


ont besoin.

Les dons de la santé, de la paix et de la prospérité se


rénovent toujours dans le cœur ce ceux qui aiment.

Etre heureux est la condition de qui cherche à rendre les


autres heureux.

75.
RETIREZ DES CRISES
LES AVANTAGES.

86
Une avalanche de problèmes parait tomber sur vous.

Accidents, préjudices, déceptions…

Allons tenter le suivant : Assoyez-vous sur le banc de


l’observation, comme si vous aviez une double personnalité.

Les adversités sont en général des recouvrements et des


tests en même temps.

Apprenez à racheter vos compromis sans révolte.

La positivité de vos réactions va signifier un crédit


nouveau dans le compte de votre destin.

Restez ferme.

Ne plongez pas dans l’onde négative.

Retirez les avantages des crises.

‘Si le monde vous offre un citron, faites-en une


limonade’.

76.
ETRE MERE.

87
Etre mère est générer dans les entrailles du corps et dans
l’intimité de l’âme.

Nait un être dans le ventre d’une femme pour vivre dans


les vibrations d’une éducatrice.

Mère n’est pas simplement la fonction d’être humain


géniteur. C’est aussi quelqu’un qui sait générer des sentiments
et des idées dans la re-création des Esprits.

Etre mère est collaborer avec Dieu dans la multiplication


de l’espèce et dans la multiplication du Bien.

Mère- amie, éducatrice, oasis d’espérance, paix et amour.

Peut être n’existe-il pas sur terre une fonction plus belle.
Le propre Christ, pour venir au monde, ne se dispensa pas du
concours d’une femme qui s’est faite le modèle de la vertu
pour toutes les mères.

77.
ALLER DANS L’ONDE.

88
Lorsque vous êtes en train de vous baigner dans les eaux
d’une piscine, d’une plage ou de quelque chose de similaire,
pensez intensément en Dieu.

Imaginez l’amour infini du Père sous la forme d’ondes


circulante dans toutes les directions de l’Univers.

Sentez Dieu dans les eaux qui nettoient et rafraichissent


votre corps. L’eau est l’élément magnétisant.

Plongez dans les courants doux et lumineux de la Bonté


Divine.

Ainsi comme il arrive, dans la bain conventionnel qui


hygiénise et purifie les corps physique, les énergies divines
rénovent l’âme, donnant la plus agréable sensation de bien-
être, joie et optimisme.

78.
AUTO-CONTROLE.

89
Ne souhaitez pas justifiez vos méfaits prenant pour base
vos propres caprices ou les préceptes d’une Psychologie
initiante.

Tous les désirs ne peuvent pas être attendus. De


nombreux doivent être corrigés.

Désirs de dire des mots grossiers, d’agresser des


personnes, de prendre des boissons alcooliques…

Attention ! Ne vous laissez pas emportez par vos


penchants primitifs.

Il y a des tendances qui par leur degré de négativité, ont


besoin d’être reconduites, subliminées, éduquées.

Allan Kardec dit que le véritable spirite ou chrétien est


celui qui s’efforce dans le sens de dominer ses mauvaises
inclinations.

79.
CONTROLEZ VOTRE DESIR.

90
N’imaginez pas que le désir puisse ou doit être détruit.
Non. Le désir est naturel et nécessaire.

Par le renoncement vous changez simplement la polarité


de votre désir.

Le sensualiste a son désir centralisé sur le sexe ; la


personne spiritualisée projette les énergies du désir dans la
sphère du bien commun.

Apprenez à directionner les forces de votre âme évitant


les extrémismes.

Spiritualisez vos impulsions.

Videz vos énergies dans le sens de l’équilibre, de la


responsabilité et de la paix.

Ne vous réprimez pas. Éduquez-vous.

80.
CONSTRUCTION.

91
Développez le travail de votre évolution, commençant par
la base.

La base est votre propre pensée.

Voyez l’ordre suivant ; pensée, désir, action,


conséquences.

Cette chaine est naturelle tant au niveau du bien, que dans


celle du mal.

Vous pensez, créant des images ; les images génèrent le


désir ; le désir exige sa satisfaction à travers de l’acte et l’acte
apporte les conséquences correspondantes.

Avant tout fiscalisez votre pensée.

Evitez de penser mal et vous serez libre des effets qui


pourraient advenir au détriment de votre propre âme.

Pensez toujours au Bien et construisez le Bien dans


l’espace dans lequel vous avez besoin de vivre.

81.
LA NOUVELLE RELIGION.

92
Les sectes ou les religions du passé qui continuent
incitant le fanatisme, la luxure, le sectarisme et l’aliénation se
trouvent chaque fois plus distantes de la réalité scientifique.

Les nouvelles générations demandent un nouveau


concept de vie et de religion. La nouvelle religion est déjà
dans le monde. Elle est scientifique, spontanée, simple,
naturelle et universelle.

L’homme des nouveaux temps exige des explications


logiques pour les phénomènes et pour les événements divers
de l’existence.

La religion du Troisième Millénaire est l’universalité de


la sagesse et de l’amour.

82.
LES DROGUES.

93
La philosophie à ses lois N’acceptez pas les ingérences
ou les intromissions.

Le toxique qui s’utilise sous le prétexte de vivre des


sensations différentes dans d’agréables états de conscience, est
un élément qui déstructure le mécanisme naturel de la vie
provoquant des troubles progressifs.

L’usage de la drogue reflète presque toujours les


insatisfactions de l’âme, cherchant refuge.

S’il existe des portes et des fenêtres ouvertes, il est bien


meilleur de sortir par la porte. Par la fenêtre cela n’est pas
correcte et il peut y avoir un accident.

Evitez le mal. Ne cherchez pas des chemins alors que la


route est libre.

Vivez avec dignité, sans dépendances ou vices.

Prenez soin de votre santé et de votre paix.

83.
DESENGAGEMENT.

Accomplissez votre devoir et suivez en face.

94
Dédiez-vous au travail de votre préférence sans
désestimer l’effort de votre prochain

Le personnalisme préjudicie quelque réalisation.

L’œuvre ou le travail que vous êtes en train de réaliser


doit recevoir tout l’amour de votre cœur. C’est ainsi comme un
enfant, tout amour doit être généré et éduqué. Ensuite cet
amour commence à se manifester sous forme de
désintéressement, de renoncement et de libération sous la
forme.

Servez et allez.

Libérez votre conscience et contemplez l’infini.

84.
‘PERSONNES SPECIALES’.

95
Vous ressentez la nécessité de rechercher des personnes
qui vous dispensent des orientations sur des sujets divers.

Vous considérez le sacerdoce catholique, le pasteur


protestant, le médium spirite ou quelque autre représentant de
mouvement religieux une personne spéciale, autorisée à
résoudre les problèmes étrangers ?

Vous, à chaque fois que vous vous retrouvez dans telle ou


telle difficulté avez recours à cette ‘personne spéciale’ ?

Attention ! Vous pouvez créer une dépendance non


nécessaire.

Aux yeux de Dieu, toutes les créatures sont spéciales.

Voyez aussi le suivant, tous les hommes et toutes les


femmes, de toutes les religions, de tous les secteurs portent
des problèmes et des limitations.

Si vous pouvez aller normalement, oubliez les béquilles.

85.
NETTOYER LE VISION.

96
Appréciez une œuvre d’art, examiner un livre, écouter de
la musique avec la pensée fixe dans la respective autorité, est
rendre esclave l’esprit, bloquant la capacité de perception et
jugement critique.

Laissez libre votre pensée.

Cherchez à ressentir la valeur des choses et des personnes


indépendamment des titres, des étiquettes et des apparences.

L’homme dans ce qu’il fait de positif, est toujours


l’interprète de la Volonté Divine.

Le Bien, la Vérité, et la Beauté proviennent de Dieu qui


se manifeste en toute partie et par toutes les créatures.

Fuyez les préconcepts et nettoyez votre vision.

86.
DECOUVREZ LE BIEN.

97
En pleine nuit brillent les étoiles.

Au milieu des ronces et des rochers escarpés il peu y


avoir des fleurs

Votre ennemie est quelqu’un qui possède des qualités.

Ne vous rendez pas esclave pour des susceptibilités ni des


questions nettement personnelles.

Nous sommes tous les enfants de Dieu.

Pensez avec sympathie à ceux qui affrontent les attaques


impitoyables des opinions.

Même la personne qui vous parait disqualifiée et futile,


peut être vue comme la pierre rustique, qui, étant baignée de
bruine, sera capable de refléter les clartés d’un lendemain…

87.
MAINTENEZ-VOUS EN FORME.

98
Musculation, gymnastique, sports…

Quelques exercices physiques ou psychologiques en


fonction de la santé et de l’esthétique méritent notre respect.

Maintenir la jovialité, la santé et la bonne apparence est


le devoir de ceux qui savent valoriser les opportunités que le
corps offre à l’esprit dans le cours de l’évolution.

Cependant, ici, vient une question :

Comment est votre âme ?

Prenez soin de la forme, sans oublier le contenu.

Un cœur illuminé transmet la paix, la beauté et l’amour.


C’est l’exposition de la joie.

Vous n’êtes pas uniquement corps.

Le plus important est l’essence

Prenez bien soin de vous.

88.
POUVOIR MENTAL.

99
La discipline avant le pouvoir.

Si vous pensez développer des qualités extra sensorielles,


commencez par diriger convenablement vos gestes et
impulsions dans la relation avec les personnes et les choses.

Ceux qui obtiennent le succès dans l’application de la


pensée ou du magnétisme ont auparavant assumez une posture
décisive en relation au propre comportement.

La pensée dans son fluxe continu est véhiculée à la


personnalité.

Pensez mieux, dans votre capacité de penser.

A la ressemblance de s soins qui sont dédiés au corps , à


la maison, à la voiture, l’esprit mérite attention et soin dans un
permanent travail d’hygiène, de fortification et de rénovation.

89.
MOINS SOUFFRIR.

100
Ne souffrez pas désespéramment.

Apprenez à moins souffrir.

La félicité est à la portée de tous.

De très nombreuses fois la douleur gagne la dimension


de l’orgueil que l’âme berce.

Pour l’esprit orgueilleux, quelque légère égratignure sur


la peau gagne des proportions de désastre, alors que l’âme
humble reçoit comme si rien ne l’effrayait, comme une chose
sans importance.

Préparez-vous pour les activités.

Aimez la vie. Croyez dans le bien. Annulez la souffrance.

Réagissez avec sérénité à toutes les situations.

Vous pouvez souffrir avec joie.

Réclamez moins. Remerciez plus.

Soyez humble.

90.
LEVER LES YEUX.

101
Vous ne devez pas ouvrir la porte du cœur et laissez la
douleur entrer, gratuitement.

Apprenez à dialoguer avec la douleur.

Toute souffrance doit avoir une fonction éducative.

Pas d’accommodation, ni de révolte.

Imaginez quelqu’un qui est avec le pied pénétré par une


épine. La révolte signifie, impulsionner l’épine vers l’intérieur,
augmentant la douleur. La patience et la résignation consciente
ont un effet contraire ; équivalant à l’acte d’extraire l’épine
lentement.

Levez les yeux.

Ce sont les montagnes qui rehaussent la beauté du soleil à


l’aube.

91.
AU TELEPHONE.

102
Si le téléphone sonne, que vous attendiez et vérifiez que
la communication s’est coupée parce que la personne désirait
un autre numéro, ne vous irritez pas.

Attendez avec affabilité et patience.

Mettez dans votre voix une vibration agréable.

Il peut se produire que votre interlocuteur soit en train de


passer par une expérience douloureuse…

Une parole gentille ou une réponse aimable est toujours


une touche de paix, même à distance.

L’agressivité est le réflexe de l’instinct animal.

Cherchez toujours à offrir le meilleur de vous-même.

Comprenez les équivoques de votre semblable et offrez-


lui une fleur de vos sentiments.

92.
SOYEZ MODERE.

Contrôlez vos impulsions.

103
Sur la terre, la félicité n’est pas un lieu ; c’est un chemin.

Au lieu de vivre constamment à la recherche d’aventures


sujettes à des frustrations et au chagrin, il est meilleur de
mener une vie passible, un régime de discipline, acceptant la
douleur comme compagnie.

Dans de nombreux cas, il est préférable de souffrir dans


la quiétude de la résignation.

Qui ne sait pas chercher, finit par trouver ce qu’il ne


devait pas.

C’est en labourant la propre âme que le se dévoile le


royaume de la félicité.

93.
VOUS POUVEZ ALLER SEUL.

104
Les orientateurs de bonnes volontés qui agissent dans les
diverses religions, ainsi comme les propres analystes ne sont
pas des supports de fondation.

Il est clair que dans des situations déterminées, nous


ayons besoin de recourir à l’ami ou à celui qui soit capable de
nous comprendre et aider !

Ceci cependant, ne doit pas devenir une habitude, comme


si la personne de notre confiance était une source inépuisable
toujours à la disposition de tous.

N’abusez pas de la patience d’autrui.

Réveillez vos forces !

Criez courage !

Vous n’êtes jamais sans aide.

Confiez en Dieu. Découvrez vos capacités et ouvrez votre


intuition.

94.
DESESPOIR.

105
Ne dites pas que tout fini, même si grand est votre conflit
et profonde votre désillusion.

Peut être maintenant, peut-on dire le contraire ; tout


commence

La vie continue dans son rythme naturel.

Nous avons vu un endroit ou il existait au centre un


immeuble ancien et inutile.

Les ingénieurs, répondant à la détermination des


propriétaires du terrain, réalisèrent l’implosion de l’immeuble.

Le vacarme fut énorme, entre temps, peu de temps après,


la glèbe était disponible pour une nouvelle et moderne
construction.

Ainsi il arrive avec l’âme lorsqu’elle se sent démolie par


un coup du destin.

Ne vous révoltez pas. Quelque chose de nouveau doit


arriver dans votre vie.

95.
SOYEZ PREVOYANT.

106
Vous affirmez que vous tombez facilement dans les
embuches du mal, dans le réseau des tentations…
Ceci réellement arrive avec la majorité des personnes.

Il manque la prévoyance.

Ne peut vivre dans un équilibre supérieur qui ne


reconnaît pas les propres faiblesses, cherchant l’aide des
messagers de la Lumière.

Sans la protection de la Spiritualité, personne ne pourrait


se maintenir debout dans la Moisson du Bien.

Prenez soin de votre âme.

Ne vous éloignez pas de la Lumière.

Chaque jour est une nouvelle opportunité de


réhabilitation et de travail.

96.
VOTRE COEUR.

107
Imaginez votre cœur être un vase de cristal. Un vase de
cristal que vous devez remplir chaque jour parce que les
personnes de votre entourage sont toujours en train de boire
son contenu.

Mettez dans ce vase, les plus noble sentiments ;


optimisme, bonté, espérance, compréhension, amour.

Personne ne peut donner ce qu’il n’a pas.

Ayez toujours dans votre cœur des réserves de paix.

Vous en avez besoin, tous nous en avons besoin.

Dans le banquet de la vie, soyez celui qui sert avec joie.

97.
GESTANTE.

108
Sentez-vous heureuse.

Vous avez l’honneur et le privilège de conduire dans le


ventre quelqu’un qui est de retour au monde.

Quelque soit la circonstance qui ait provoquée cette


conception, vous devez vous maintenir serein et confiant.

La personne qui est venue par votre intermédiaire doit


être quelqu’un de très lié à votre cœur.

Enveloppez dès lors votre fils ou votre fille dans les


vibrations de votre amour.

Suivez les orientations médicales et collaborez dans le


procédé de gestations.

A coté de ceci ne cessez pas de cultiver les bons


sentiments, joie intérieure et oraison.

Harmonisez-vous avec le bel enfant auquel vous allez


donner la lumière. Vous avez la protection de la Spiritualité, et
l‘accouchement sera couronné de succès.

98.
SOYEZ DETERMINE.

109
Vous n’êtes pas né pour ne pas rester sans problème.

Ils doivent être solutionnés par vous. Ils sont des


opportunités répandus sur votre chemin.

Vous avez besoin de développer des habitudes.

Sans problèmes et défis, tout tomberait dans la


stagnation.

Il y a des cas dans lesquels vous ne devez pas désirez


que les maux s‘éloignent, mais vous devez les surmonter
puisque vous en avez les forces.

Les expériences difficiles fortifient l’esprit.

L’entrée de l’évolution est difficile.

Souvenez-vous du Soleil qui brille derrière les nuages et


reste déterminé malgré les nuages. Ils passent, alors que
l’infini continue recevant les clartés de la Bonté divine.

99.
DROIT ET DEVOIR.

110
Il est juste que vous revendiquiez vous droits, mais vous
ne devez jamais cesser d’accomplir devoirs et obligations.

Le droit est le salaire du devoir

La rectitude dans le devoir génère des droits, tout comme


le travail résulte en récompense.

Il y a beaucoup de gens qui réclament des droits qui


n’existent pas .

Le droit est le fils du devoir.

Dans quelque secteur d’expérience humaine cherchez


par-dessus tout de répondre à vos compromis, étant fidèle à
votre propre conscience.

Soyez confiant et tranquille.

Si la justice des hommes est douteuse, la justice divine


est infaillible.

Sentez la joie dans l’accomplissement de votre devoir.

100.
EXPERIENCE.

111
Respectez l’expérience de l’autre.

L’intelligence que vous possédez peut être brillante, vos


titres et vos diplômes peuvent être légitimes et mérités, mais
l’expérience et la pratique sont toujours la base de ce qui se
fait avec certitude.

Le point d’équilibre est la rencontre entre l’intelligence,


la connaissance et l’expérience.

Si vous n’avez pas encore eu d’expériences sur le difficile


travail que vous désirez réaliser, il est bon d’entendre
quelqu’un dont la parole reflète le propre vécu.

Evitez les précipitations.

Travaillez avec plus d’assurance.

Et souvenez-vous ; votre sucés va toujours dépendre des


autres personnes

112