Vous êtes sur la page 1sur 8
Au Bord du Pré N ° 2 1 5 S16-2013 Page : 1 Des Pucistes

Au Bord du Pré

N°215

S16-2013

Page : 1

Des Pucistes En veux-tu en voilà

2 1 5 S16-2013 Page : 1 Des Pucistes En veux-tu en voilà INFO CLUB A
2 1 5 S16-2013 Page : 1 Des Pucistes En veux-tu en voilà INFO CLUB A
2 1 5 S16-2013 Page : 1 Des Pucistes En veux-tu en voilà INFO CLUB A
2 1 5 S16-2013 Page : 1 Des Pucistes En veux-tu en voilà INFO CLUB A
2 1 5 S16-2013 Page : 1 Des Pucistes En veux-tu en voilà INFO CLUB A
2 1 5 S16-2013 Page : 1 Des Pucistes En veux-tu en voilà INFO CLUB A
2 1 5 S16-2013 Page : 1 Des Pucistes En veux-tu en voilà INFO CLUB A

INFO CLUB

ANNIVERSAIRES NNIVERSAIRES

- ZEBULONS

ABOULIN Guillaume

- BENJAMINS

FERRAND Robin

- MINIMES

PISTEL Martin PLUMET Nathan BEAUVAIS Nicolas

- CADETS

BOIVIN Dorian MAGNEN Thibault

- SENIORS

PERFETTINI Gabriel

- ENCADREMENT

BOUSQUET Jerome

COORDONNEES C LUB : OORDONNEES CLUB :

Bon Anniversaire à

21/04/2007

18/04/2002

16/04/1999

21/04/1998

20/04/1998

19/04/1997

17/04/1997

19/04/1990

18/04/1968

Pour rappel, vous pouvez joindre le Bureau du PUC au :

01 44 16 62 69 – puc_rugby@yahoo.fr

www.pucrugby.fr

Compte Twitter : @PUC_rugby

Horaire d’ouverture :

Lundi – Vendredi

14h00 à 18h30

Horaire d’ouverture : Lundi – Vendredi 14h00 à 18h30 BAROMETRE RUGBY CLUB W e e k

BAROMETRE RUGBY CLUB

Week-End

Année

RUGBY CLUB W e e k - E n d Année ☺ ☺ ☺ ☺ INFO

INFO GÉNÉRATION VIOLETTE

Activités :

Tous les mercredis : un goûter pour les personnes présentes à l’entraînement à la Cité U. Quelques mamans sous les ‘ailes’ de Laurence Linget tiennent la buvette, notamment Benedict, Miren et Isabelle. Ce sont des plus petits catégories qui en

profitent et nous lançons un appel à des parents présents ou non en début d’après-midi à la Cité U pour venir l’épauler ou à fournir les gâteaux faits maison, jus de fruits, bouteilles de sirops, café…

Boisson : 0,50 €

Part de gâteau : 1€

Contact : Laurence LINGET, 06 07 79 11 35

Au Bord du Pré N ° 2 1 5 S16-2013 Page : 2 INFO ECOLE

Au Bord du Pré

N°215

S16-2013

Page : 2

INFO ECOLE DE RUGBY

MINI -P OUSSINS 2005 INI-POUSSINS 2005

Week-End

Année

RUGBY M INI -P OUSSINS 2005 W e e k - E n d Année Poule

Poule du matin PUC2 – RCP XV PUC2 – Sainte-Geneviève des Bois PUC2 – Mitry-Mory

05 – 00 15 – 05 15 – 10

PUC termine 1 ère de sa poule Poule de l’après-midi PUC2 – Paris-Neuilly PUC2 – Red Star PUC2 PUC 1

00 – 15 00 – 15 05 05

PUC termine 3 ère de sa poule (devant PUC1) Match pour la 5ème place PUC – RCP XV

00 – 05

Equipe : Augustin, Baptiste L., Baptiste F., Come, Ethan, Hector, Jules, Mathis, Nathan, Pierre-Antoine, Rami, Thomas B Entraîneurs : Damien

Tournois du printemps acte II, ou comment les petits peuvent battre les grands (enfin, les un peu plus grands)

Après une escapade niçoise, les mini-poussins 2005 découvrent une nouvelle aire de jeux en se déplaçant pour la 1ère fois sur le terrain de Rosny-sous-Bois, accompagnés des 2004. Au programme de cet après-midi rugby : le Tournoi des P’tits Guerriers, regroupant 16 équipes de Mini-Poussins de la région parisienne. Tout logiquement, les 2004 joueront en tant que PUC 1 et nous en tant que PUC2 Tout d’abord, il est nécessaire de saluer l’organisation de ce tournoi. Le programme annoncé était chargé car chaque équipe devait faire 7 matchs. Sur certains tournois, une journée n’aurait pas suffi. Mais, au final, malgré un certain retard pris au début pour permettre l’arrivée de l’ensemble des équipes, tout s’est enchainé sans grand temps mort. 3h plus tard, tout était plié, ne restait plus que la remise des récompenses. L’après-midi fut alors décomposée en 3 :

- une 1 ère phase constituée de 4 poules de 4 équipes (par commodité, nous les nommerons les « Poules du matin »)

- une 2 ème phase, toujours en poule de 4 équipes, construites en fonction des résultats des « Poules du matin » (2 réunissant les équipes arrivées 1er ou 2ème et 2 réunissant celles arrivées 3ème ou 4ème). Ce sont donc les « Poules de l’après-midi »

- une dernière phase où chaque équipe joue sa place au classement final (les 4ème des 2 dernières « poules de l’après-midi » se rencontre pour le gain de la 15ème place, les 3 ème des 2 dernières « poules de l’après-midi » se rencontrent pour le gain de la 13ème place, etc jusqu’aux 1 er des 2 premières « poules de l’après-midi » qui se rencontrent pour la 1ère place). Simple dans le principe, plus difficile à expliquer. Le PUC version 2005 joue son 1er match contre le RCPXV. Tout de suite, nos violets se mettent bien en place et

appliquent avec méthode les leçons de leurs éducateurs.

Petit à petit, le jeu devient plus collectif, plus construit dans

les phases d’attaque. Au final, ce sera une courte victoire, mais qui permet d’entamer ce tournoi dans de bonnes conditions. Les 2 autres matchs contre Sainte-Geneviève Des Bois et Mitry-Mory sont de la même teneur. Les joueurs sont plus appliqués, plus collectifs, même si les plaquages manquent quelque fois de réussite (laissant au passage des sueurs froides à nous, pauvres parents spectateurs). Au final du « matin », les Pucistes 2005 terminent 1er de leur Poule. Bravo. Nos enfants jouent alors pour les 8 premières places du tournoi. La « poule de l’après-midi » s’annonce plus difficile avec 3 équipes constituées uniquement de 2004, dont PUC1. Avant même la reprise des matchs, enfants et parents attendent avec impatience cette confrontation. Quand on dit que « l’après-midi » sera plus difficile, ce n’est pas un euphémisme. Les lacunes montrées en défense pardonnent beaucoup moins. Malgré un engagement de tous les instants, PUC2 perdent ces 2 premiers matchs. Pour terminer cette poule, il reste plus que la rencontre contre PUC1. Ayant eux aussi perdu leurs 2 premiers matchs, il y a un double enjeu : prendre la 3ème place de la poule et surtout savoir qui est vraiment l’équipe 1 des Mini- Poussins. Les enfants sont concentrés, les parents prêts à supporter leurs petits comme s’il s’agissait de la finale du

Top14.

D’un point de vue personnel, cela a été les 5 minutes les plus longues de ma vie. Quand les 2005 ont planqué en 1er, j’étais persuadé que le match allait se terminer tant que les actions ont été nombreuses. Malheureusement, non et les 2004 ont égalisés un peu avant la fin. Match nul, même nombre d’essais marqués dans cette poule (à savoir 0), même nombre d’essais encaissés (à savoir 6), mais qui de PUC1 ou PUC2 terminera 3ème de cette 2ème phase ? Discussion autour de la table de marquage. Les organisateurs n’ont pas prévu ce cas de figure. Il n’est même pas possible de favoriser l’équipe qui vient de plus loin. Discussions intenses. Finalement, les 2004 nous laissent la 3ème place, reconnaissant notre meilleure classement lors des « poules du matin » (ils ont terminé 2ème de leur côté). Merci à eux. Dernier match de l’après-midi pour décrocher une 5ème place. Nous retrouvons RCPXV. Malheureusement, ayant tout donné contre PUC1, nos petits présentent un jeu plus brouillon. Au final, RCPXV l’apporte. Nos violets 2005 se classent 6ème du tournoi des P’tits Guerriers. Pour terminer, en reprenant le propos de Stéphane, dirigeant des 99 : « En tout cas, c'est un excellent résultat pour une équipe de 1ere année, sachant que Red Star et Neuilly étaient des 2eme année, et que PUC-PUC a donné (brillamment, on peut le dire) ce que l'on sait (et ce dont personne n'avait douté !!!). Et en se payant le luxe d'ouvrir le score. Et en plus, y'a un blanc qu'a fait main, m'sieur l'arbitre. Et un autre qu'a poussé mon joueur. Et un qu'a pas le droit de plaquer, et y'avait en avant, m'sieur l'arbitre, et

en arrière aussi

nous les plus fort, on vous l'avait bien dit

Grégory.

et bisque bisque rage, c'est quand même

»

Au Bord du Pré N ° 2 1 5 S16-2013 Page : 3 M INI

Au Bord du Pré

N°215

S16-2013

Page : 3

MINI -P OUSSINS 2004 INI-POUSSINS 2004

Week-End

Année

: 3 M INI -P OUSSINS 2004 W e e k - E n d Année

Matchs de poule :

PUC 1 –SCUF PUC 1 – Montreuil aux lions PUC 1 – Rosny-Sous-Bois 2 Poule haute PUC 1 – Red-Star 2 PUC 1 – Paris Neuilly PUC 1 PUC 2 Match pour la 7ème place PUC 1 – RCP XV

PUC 1 finit 8 ème sur 16 du tournoi des p’tits guerriers

30 – 00 05 – 00 00 – 05

00 – 20 00 – 10 05 05

00 – 00

Equipe : Florian, Aurel, Arthur, Jules, Victor, Martin K, Paul, Guillaume, Francesco, Martin R, et Nicolo. Entraîneurs : Giovanni

Pas de rugby sans envie, cet axiome s’est à nouveau rappelé à nous ce samedi à Rosny avec nos petits. Nos MP 2004 ne sont jamais rentrés dans ce tournoi, préférant se disperser que de faire une équipe et de jouer ensemble sur le terrain. Les conditions étaient pourtant réunies pour faire un beau tournoi, tant l’organisation fut parfaite. L’accès au stade mise à part, tout s’est très bien déroulé, il n’y a eu aucune attente, et les matchs se sont enchainés rapidement, ce qui relève de la performance, vu le nombre de participants inscrits. Sitôt arrivés sur place, nous découvrions nos adversaires de la poule qualificative. Notre premier match se déroulait sans réelle opposition contre le SCUF 2, composée uniquement de MP 2005, à l’expérience limitée, et nos petits s’enfonçait dans leur défense comme dans du beurre, inscrivant 6 essais, n’en concédant aucun. Montreuil aux Lions, notre adversaire suivant, aurait du subir à peu de chose prés le même sort, mais c’est là que la machine violette a calé : une pauvre victoire 1 à 0 là où on aurait pu en mettre beaucoup plus. Aucun soutien, aucune passe, pas d’étayage, peu de plaquages réussis, le moins que l’on puisse dire est que ce match n’a pas été brillant. Le dernier match de poule nous opposait enfin à Rosny- sous-Bois 2, le local de l’étape qui, comme nous, avait jusqu’ici remporté tous ses matchs, mais avec un peu plus de manière. Nous le perdons 1 à 0, après qu’un Rosnéen eut fait le tour de l’ensemble de notre défense sans jamais se faire plaquer pour tranquillement finir par aplatir derrière notre ligne. Nous terminons finalement deuxième de cette poule, et sommes donc qualifiés pour le haut du tableau, soit pour les places 1 à 8 (nous terminerons 8ème). Hasard des tirages au sort, nous tombons dans une nouvelle poule dans laquelle figure PUC 2, soit les MP 1ère année. Nous allons prendre défaite sur défaite, sans jamais qu’on ait le sentiment que nos petits soient concernés : 4-0 contre le Red Star 2, puis 2-0 contre Paris Neuilly.

Le dernier match nous oppose à nos collègues de 1ère année, et l’orgueil aurait pu nous pousser à enfin montrer ce dont on est capable. Bien au contraire, la partie se termine à égalité 1-1, après que nous ayons évité de justesse la défaite face à des 1ères années bien motivés. Même les railleries des 2005, bien chauffés par Damien, tous contents d’avoir tenu tête à des « grands »ne semblent pas nous sortir de notre léthargie. Nous terminerons ce tournoi en se battant pour éviter de finir dernier de la poule haute en affrontant le RCP XV. Nous n’y arriverons pas non plus, en finissant sur un piteux 0 à 0. Ce tournoi est une vraie déception, non pas pour le résultat, mais surtout par le manque d’engagement dont nos petits ont fait montre. Ils n’ont jamais semblé croire à leur propre potentiel, se réfugiant souvent derrière le prétexte de l’absence de certains joueurs et les discours de Giovanni n’ont rien pu y faire. Pour bien figurer dans ce type de tournoi, ce qui paraissait largement à notre portée, il faudrait d’abord se sentir concerné, être combatif, croire en ses propres chances et éviter de faire un peu n’importe quoi sur le bord du terrain, perdant l’énergie qui nous a tant manqué sur le terrain. Cyrille & Stéphane

nous a tant manqué sur le terrain. Cyrille & Stéphane M INIMES 1998 W e e

MINIMES 1998

Week-End

Année

1998 W e e k - E n d Année ☺ ☺ ☺ ☺ Tournoi Pierre

Tournoi Pierre Lacans – SC Béziers PUC – Carcassonne PUC – ASM PUC – Lavaur PUC – Hérault Sud PUC – Chartres PUC – Villefranche de Lauragais

07 – 26 00 – 10 21 – 00 07 – 00 00 – 00 10 – 08

Météo superbe et installations magnifiques, nous sommes au Stade de la Présidente à Béziers. Dans notre poule Carcassonne, Montferrand et Lavaur, il faut en sortir premier pour prétendre à une des places qualificatives a la finale du Super Challenge des minimes en mai à Toulon. Le format des matches (2 x 6 minutes) oblige à marquer rapidement, il n'y a pas suffisamment de temps pour courir après le score

PUC/Carcassonne :

Pendant 3 minutes le PUC semble bien en place jusqu'à une série de petites erreurs qui se soldent par une chandelle mal inspirée des violets dans leurs propre 22. En avant sur la réception et mêlée pour l’adversaire, Carcassonne envoie au large et marque en coin. La transformation passe selon l'arbitre mais les observateurs (objectifs) la voient tous à

coté

psychologiquement. Dès le coup d'envoi Carcassonne replonge dans notre en-but sur une chandelle à rebond favorable. La transformation cette fois ne passe pas. 0-12. Le PUC est assommé par la bonne organisation et la discipline de Carcassonne. Nouvelle faute du PUC et Carcassonne marque sur la relance. Transfo réussie. 0-19.

Bref, c'est la mi-temps 0-7 et le PUC subit

Au Bord du Pré N ° 2 1 5 S16-2013 Page : 4 Réveillé le

Au Bord du Pré

N°215

S16-2013

Page : 4

Réveillé le PUC semble mettre enfin la marche avant même si Carcassonne défend bien. Les assauts des violets finissent malgré tout par payer : un essai transforme. 7-19. Dès la phase de jeu suivante on prend un carton rouge pour un plaquage cathédrale (on en reparlera plus tard), et Carcassonne finit par percer une fois de plus. 7-26. C'est un coup de massue et il est logiquement suivi d’un coup de gueule sévère des éducs :

Les duels sont perdus, trop de fautes de placement en défense. Chacun doit se remettre en question avant le prochain match et évacuer ce cauchemar avant d'affronter Montferrand. PUC/Montferrand. Le PUC va faire jeu égal avec Montferrand pendant deux

minutes

Montferrand de s'installer dans nos 22 pendant trois minutes avant de marquer. 0-7 a la mi-temps. Retour sur le terrain, Montferrand domine et obtient une pénalité dans nos 22, 0-10. Comme d’habitude le PUC se ressaisit en fin de partie mais cela ne suffira pas, même si la défense semble plus solide et mieux en place. Avec un peu d'envie et de confiance d'entrée, ce match contre l'ASM semblait prenable. Ils finiront troisième du tournoi et qualifiés pour Toulon Moral en berne : on commence à parler de respect de ses coéquipiers et du maillot du PUC. Il est temps. Les joueurs sont vexés, ils se disent enfin les choses et se ressoudent. Evidemment il est trop tard pour se qualifier lors de ce tournoi mais il reste un peu de fierté à reconquérir. PUC/Lavaur L'équipe en face n'a rien à voir avec les deux précédentes et nos Pucistes le savent. Ils marquent d'entrée. 7-0. Le PUC domine franchement malgré une envie de trop provoquant des fautes de main ou des mauvais choix qui coûteraient cher contre de plus grosses écuries. 14-0 à la mi-temps, le PUC domine outrageusement et finit avec trois essais au compteur. 21-0. Le lendemain nous jouons pour la 13eme place. Dans notre poule : une sélection du Sud de l'Hérault et Chartres. PUC/Hérault sud Belles intentions Pucistes et les avants dominent. 0-0 à la mi-temps. Deuxième mi-temps le PUC domine en conquête mais perd beaucoup de ballons sur des fautes de main malgré tout cela finit par payer. 7-0. PUC/Chartres :

Le PUC sent que le match est à sa portée. Résultat une fois de plus (de trop ?) fébrilité et faute de mains. Malgré la domination le score est à 0-0 à la mi-temps et les Pucistes se mettent la pression tout seul. Le score restera vierge toute la partie. Nos Pucistes ont un problème de confiance lourd à résoudre VITE. Pour gâter le tout, ce match à notre portée est remporté sur le papier par Chartres car le PUC a écopé d'un carton rouge la veille On doit jouer un dernier match de classement pour la 15e place contre Villefranche de Lauragais. PUC/Lauragais :

Ils sont plus forts sur l'engagement et jouent dans nos 22. Ce qui finit, comme toujours, par payer. Villefranche marque en coin sur un départ au large. O-5. Le PUC décide

Mais les petites fautes et la fébrilité permettent à

de jouer devant et envoie les gros violets gagner de précieux mètres. Résultat un essai en force malheureusement pas transformé. 5-5, juste avant la mi- temps. Au retour, les violets font des fautes et prennent une pénalité : 5-8. Finalement le PUC se met à jouer et sur un gros travail des avants remet un essai 10-8. Le PUC termine 15e du tournoi. Loin, très loin du niveau qui permet d’envisager une qualification pour Toulon. Il va falloir beaucoup bosser pour aller affronter à Brive, lors du dernier tournoi de qualification (4/5 mai), Albi, Béziers et Vallespir qui sont dans notre poule. Ça tombe bien, un stage de trois jours à Pontoise est prévu la semaine qui précède. Chacun devra y venir avec une seule idée, rendre aux éducateurs et à leur club ce qui leur a été offert pendant des années d’école de Rugby : beaucoup d’envie, de respect et l’amour de leur sport.

Eric

INFO JUNIORS

de respect et l’amour de leur sport. Eric INFO JUNIORS B ALANDRADES W e e k

BALANDRADES

Week-End

Année

Eric INFO JUNIORS B ALANDRADES W e e k - E n d Année Stade Niortais

Stade Niortais – PUC

29 – 24

Equipe Gravinese, Challal, Richoux, Carreyre, Mehai- Demay, Aubert, Raffenne-Frotte, Faivre, Lhote, Canu, Bassin, Schneller, Jacquot, Denis, Auriat. Remplaçants : Diawara-Mendy, Ferrier, Lenclud, Crubezy, Zanardi, Clodic, Devillechabrol. Entraîneurs : Roman Stanek (sur le banc), Renan Gueguen (à la télécommande) Figurants : Fred. (à la photo et à la table d'opération), Jean- Philippe (qui avait quitté ses vignes, à la feuille de mouvement), des parents et grands-parents. Au soutient vocal : Thomas, Thomas, César. Et Marie-Jeanne, bien sûr !

Dimanche dernier, les Juniors du PUC disputaient au stade Guy Boniface de Vendôme les 32 ème de finale du championnat de France Balandrades en rencontrant un premier de poule, le Stade Niortais. C'était la conséquence immédiate de notre classement dans la poule. Nos vis-à-vis directs, eux, se qualifiaient ce dimanche : le RC Suresnois l'emportait contre le RC Clermont-Cournon (33 à 6), confirmant sa place dans les phases antérieures, et Domont tirait tout juste son épingle du jeu contre l'AS Villeurbanne (13 à 12). Ces deux résultats, ajoutés à la défaite des Violettes, rendaient les regrets plus lourds, puisque ni Suresnes ni a fortiori Domont n'étaient hors de portée des Pucistes. Suresnes termine, certes, bon premier de sa poule avec aucune défaite, mais si l'on se remémore le match retour de Suresnes et du PUC dont le résultat ne reflète pas entièrement la qualité du jeu des Violettes, nos Pucistes ont fait plus que d'opposer la seule opposition rencontrée par Suresnes pendant ce début de championnat : plus d'efficacité, moins de timidité ou d'attentisme dans la volonté de faire le jeu dès l'entame et cette rencontre aurait pris une toute autre tournure. En tout cas, ce dernier match de poule contre Suresnes, n'avait plus rien à voir avec la débâcle de l'aller – 30 à 3 pour un PUC Junior anesthésié et

Au Bord du Pré N ° 2 1 5 S16-2013 Page : 5 sans esprit

Au Bord du Pré

N°215

S16-2013

Page : 5

sans esprit d'équipe qui se cherchait et peinait à trouver ses marques en multipliant les actions individuelles. Les coachs avaient pu, alors, avoir quelques inquiétude sur l'avenir et les possibilités du groupe dans la compétition Balandrades. Quoiqu'il en soit, la déception des Violettes après le coup de sifflet final était évidente : visages graves, figés dans une amertume certaine, et un mutisme généralisé. Dans les vestiaires régnait le silence des mauvais jours, quand chacun fait retour sur soi. On peut être certain que, dans leur solitude, les joueurs se repassaient le film de la saison qui venait de trouver ainsi son terme. Ces moments appartiennent aux joueurs, à l'ensemble de l'équipe Juniors du PUC dont certains avaient pu faire le déplacement pour être aux côté des camarades retenus pour le match. Nos violettes ont ainsi connu par ce premier dimanche de soleil, la solitude qui accompagne les défaites. C'est un coup dur au moral, qui en apparence emporte tout ce qui a précédé ; mais c'est aussi ainsi que l'on grandit au rugby et il est certain que cette équipe Junior saura se renforcer dans cette

épreuve d'amour propre. Les défaites sont aussi, parfois, la clef des victoires qui viendront. Le match de ce dimanche 14 avril servira à construire un groupe qui sera encore plus déterminé l'an prochain. Amertume, déception, regrets : assurément ! Mais surtout ne pas défausser le collectif, sur les prestations de tel ou tel joueur. Il y a eu dimanche une véritable volonté de ne pas renoncer et de poursuivre le jeu : chacun a donné le meilleur pour servir l'équipe. Et c'est, dans l'ensemble, ce que l'on pourra retenir de cette saison. Les Juniors du PUC avaient de belles qualités individuelles, savaient déployer un jeu technique qu'ils n'ont jamais cessé de faire progresser, mais, surtout, ils ont su construire un groupe soudé et respectueux de chacun sous le même maillot. Pour tous, c'est là une expérience rare qui restera longtemps comme autant de moments forts. C'est aussi ce qui permettra, avec un peu plus de maturité, de poursuivre l'an prochain l'aventure, dans d'autres clubs pour ceux que les études éloigneront, et pour ceux qui resteront comme le noyau dur d'une équipe Puciste qui se sera construite dès cette année. Il reste quelques mois avant la dispersion de l'été, cela vaut la peine de poursuivre l'aventure encore un peu : les coachs ont des projets ! Du match, il est possible de parler selon des points de vue divers. Il y a eu la parole des coachs, brève après le match, elle trouvera sans doute à se faire entendre encore d'autres fois pour faire le bilan collectif et individuel de cette belle saison. Il est aussi possible de considérer la rencontre de Vendôme dans la continuité du championnat Balandrades et d'y repérer les mêmes points forts, des potentialités parvenues à s'affirmer, entraînements après entraînements, et quelques points sombres au tableau, comme cette fébrilité qui prend le pas parfois devant la pression ou une

forme de timidité à affirmer le jeu Puciste dès l'entame

En

somme, chercher dans les matchs disputés, une ou des raisons à la défaite de dimanche. Pourtant, ce que l'on retiendra, du bord du pré, c'est la qualité de l'engagement du groupe qui n'a jamais baissé la tête pour revenir et coller au score. Le score le dit : Niort gagne de 5 points un match qui aura connu 6 essais ( 4 pour Niort), 6 pénalités transformées (4 pour le PUC, dont Louis, notre botteur, à pris seul la décision d'en botter une juste

avant de passer une transformation d'anthologie, depuis les 50 mètres, la patte légère et nonchalante, avec un grand sourire retenu aux bords des lèvres !). Il y eu de l'engagement, très physique, où les mêlées, âprement disputées, finirent peu à peu par s'équilibrer puis devenir assez nettement Pucistes. Nos deux Nicolas garderont le souvenir de cette rude intimité et l'équipe aura dû aussi gérer l'anxiété, sans se démobiliser, de voir un joueur, blessé au cou – il ressuscitera sous calmants pour mener l'orchestration d'un retour joyeux et bruyant vers Paris – ,

rester longtemps sur le sol avant de partir pour l'hôpital. Mais le jeu aura été correct : du combat, sans filouterie excessive, juste celle que le métier permet, et aucun carton ! Et puis, ce qui n'est pas la moindre des choses, un bel essai d'orgueil des avants, dans les quinze dernières minutes, qui décidèrent de fixer les gros de leurs protagonistes, comme en combat singulier sur la ligne d'en-but, pour dégager Jarrhod, porteur au près de la gonfle. Et Jarrhod d'aplatir la gonfle pour la première fois sous les couleurs du PUC, qui,

à ce moment, recolle à nouveau au score : Niort – PUC : 21

à 24.

En somme, ce match se sera disputé comme une épreuve de cyclisme en montagne où le PUC aura couru derrière une équipe de Niort qui dès l'entame aplatit très tôt, heureusement sans transformer, pour ensuite combler

l'écart. La pression Puciste était au rendez-vous et Niort se mettait souvent à la faute : un botteur en grande forme, un vent favorable en première mi-temps, un rideau efficace, auront sauvé le PUC qui termine à la pause sur le score légèrement défavorable – un essai encaissé à la 31eme, c'est rageant ! – de 10 à 9, grâce à trois pénalités. Nous avons

pourtant mené 5 à 9

deux erreurs défensives, notamment un gros loupé sur deux placages successifs, pour porter la gonfle dans l'en-but violet, les Violettes ne sont pas parvenues à exploiter plusieurs belles actions. Il manquait soit de la profondeur à la course des arrières Violettes, qui ont cependant fait un gros match, soit en étant trop attentifs, trop sérieux peut- être, nos Juniors jouaient au sifflet, attendant la faute au lieu d'aller la chercher plus systématiquement. Il manquait cette accélération qui met de la vitesse, syncope les rythmes de jeu et qui réussit pourtant si bien aux arrières du PUC. Dans cette première mi-temps, qui laissait encore l'avenir ouvert, nous retrouvions donc quelques traits Pucistes des matchs de la saison, et tout particulièrement des deux derniers matchs, contre Domont puis Suresnes.

Roman pendant la pause pointait bien entendu les secteurs où ses Pucistes devaient être attentifs, car le match était à leur portée. Nous engagions pour 35 minutes, contre le vent et la fatigue

dans les jambes

prend la marée. Niort obtient dès la 2eme minute une pénalité qui est transformée. Les annonces violettes sont aux abonnés absents, les renvois aux pieds flottent. Très vite Niort bénéficie d'une autre pénalité qui est aussi transformée et vers la 8eme minute l'écart est de nouveau creusé 16 à 9, quand le vent nous rend la vie particulièrement dure. Le constat fuse du banc, comme un rappel à l'ordre : « on ne joue plus ensemble ! » Les Violettes sont de grands enfants : elles aiment que de l'attention leur soit manifestée, fût-ce sous la forme de

Mais, alors que Niort sut exploiter

Comme d'hab. : mauvaise entame et on

Au Bord du Pré N ° 2 1 5 S16-2013 Page : 6 réprimande. Deux

Au Bord du Pré

N°215

S16-2013

Page : 6

réprimande. Deux minutes plus tard un gros travail collectif qui aura impliqué les avants et les arrières, sur un beau temps de jeu, trouve Antoine, qui en second de ligne rageur perce pour aplatir. Le vent est au plus fort et balaie le terrain des perches vers la droite du terrain. Il faut à Louis botter dans ces conditions un essai passé sur le bord gauche … La gonfle ne passe pas. Du moins le PUC revient dans la 16 à 14. Suivent alors un nouvel essai de Niort et une pénalité transformée par Louis pour le PUC : 21 à 17. L'ambiance est chaude : sur le terrain où l'on se cherche un peu les poux la tension se fait vive et dans les tribunes où les supporters des deux équipes sentent que tout est possible, les voix montent. Roman décide alors de rester stoïque sur le banc, faussement immobile : les Dieux décideront! Mais on le sent bouillir, comme tout un chacun. La chaleur aidant les joueurs sont aussi à blanc. Une énième pénalité pour Niort

course :

est sifflée et là, surprise! Certes elle passe à coté, mais un avant du PUC, qui en redemande sans doute encore un peu dans le combat, fonce sur le botteur, oublieux de ce que les règles prescrivent. Il se verra confier Marie-Jeanne, mais

Niort bénéficie d'une nouvelle chance

fois de plus. Dans les mêlées, ca se fait rude aussi : Nicola est alors blessé sur une entrée en mêlée de son vis-à-vis avant l'indication de l'arbitre. Dix minutes passeront, d'attente et d'inquiétude, jusqu'à l'évacuation par les pompiers. Nos Violettes sont plus que jamais décidées à revenir et à s'imposer et donnent tout. Sept minutes avant la fin, un très gros travail des avants vient soutenir, devant l'en-but de Niort, une percée des arrières : les gros de Niort sont fixés et Jarrhod réceptionne alors la balle du second essai Puciste. Nous y sommes ! Enfin ! Niort – PUC 21 à 24, alors que 5 bonnes minutes restent à couvrir.

Et c'est là que le sort se fit cruel! Une mêlée Niortaise sert à la charnière adverse une belle balle que nous tardons à attaquer. Elle est face aux perches, vent arrière, à une

vingtaine de mètre : ça sent le drop à plein nez

y eut. Niort, avec insolence et panache passe à 24 points, puis enfonce le clou aussitôt après sans transformer l'essai. La messe est dite, malgré la furie Violette qui se maintiendra jusqu’au coup de sifflet fatidique. Niort est qualifié : 29 à 24. Un très beau match nous a été donné à voir dimanche à Vendôme. Il a livré ce qui reste d'une rencontre, quand la déception de la défaite courte s'est effacée : la volonté de s'engager ensemble et de ne pas renoncer. Les Pucistes étaient là ! Il faut désormais rester mobilisé pour préparer la prochaine saison et rester encore un peu ensemble. Philippe écope de Marie-Jeanne.

Luc

Sans succès une

Et drop il

INFO SENIORS

EQUIPE 3 QUIPE 3

Week-End

Année

une Et drop il INFO SENIORS E QUIPE 3 Week-End Année PUC – HEC 00 –

PUC – HEC

00 – 36

Equipe : Cantaut, Fazi, Missue, Boutet (Capt), Roset, Arnal, Lasserre, Pena, Martin, Abadie, Cougnaud, Eugène, Damette, Gabriel, Rumeau

Remplaçants : Lenoir, Barel, Pucci, Chevalier, Dubois, Girault, Griffaton Entraîneurs : Gerbet

Dubois, Girault, Griffaton Entraîneurs : Gerbet La semaine dernière, c’était la demi-finale gagnée

La semaine dernière, c’était la demi-finale gagnée contre les British 13-25 chez eux, une défaite que ces « Gentlemen » ont essayée d’estompter en signalant à HEC que le PUC « avait descendu des joueurs de la première et la B » pour gagner. Cette semaine, c’était donc la finale de la Coupe de la Première division de la région parisienne joué à Rueil- Malmaison, comme le signalait coach Pierre, « la quatrième finale en trois ans ». On a gagné toutes les autres, mais pas celle-ci, même si nous avons battu HEC cette saison 14-10 à la Cipale dans un lac de boue sous une pluie battante qui a sans doute « nivelé le jeu » à notre avantage. Certains au bord du terrain cette fois-ci disaient de HEC – comme les British de nous – « ce n’est pas la même équipe », mais capitaine Jim a dit que non : « j’ai reconnu les mêmes têtes dans la mêlé », et en effet c’est la mêlée HEC qui a fait la différence avec ces cocottes bien structurées et pénétrantes, responsables de deux essais et d’avoir gagné souvent du terrain ; comme disait Jim : « trop fort, trop vite ». Le match a démarré avec un coup d’envoi PUC mal réceptionné par HEC et une suite de coups de pied, surtout un de Romain qui met le jeu sur les 5 mètres de HEC. A ce niveau de jeu en finale de la Première division, les fautes « se payent en cash », et quand un plaquage raté en premier rideau permet un joueur HEC de pénétrer, se fait plaquer en deuxième rideau, mais de rester debout et chercher un coéquipier, et passer la balle à un coéquipier déjà lancé et qui évite deux ou trois autres tentatives de placage, c’est un essais de 80 mètres, et la conversion à la clef ; 0-7 à la 6e minutes, quand au début nous étions en train de jouer chez eux. On repart en jouant au milieu du terrain quand une pénalité contre le PUC envoie le jeu sur nos 22 et HEC fait une cocotte qui avance et s’écroule ; pénalité contre le PUC, mais le coup de pied au but rate, et on est averti que nous allons avoir des problèmes avec des cocottes HEC. On rejoue au milieu du terrain, et le PUC défend bien, quand un ailier HEC essaie de passer au bord de la touche, se trouve bloqué, fait un coup de pied à suivre que deux ¾

PUC arrêtent en tombant sur la balle, mais on ne sait pas comment le joueur HEC fait sortir la balle dans ce qui ressemble si fortement à un en-avant que les joueurs PUC hésitent en attendant le sifflet… que le joueur HEC n’a pas attendu et l’arbitre n’a pas donné ; essai et conversion et 0- 14 à la 21e. Et quatre minutes plus tard, une cocotte HEC a démarré sur nos 22 pour marquer : 0-19. Le PUC se bat et résiste, mais un autre en-avant HEC non-sifflé soulève un hurlement dans les tribune et un arbitre de touche entre sur

Au Bord du Pré N ° 2 1 5 S16-2013 Page : 7 le terrain

Au Bord du Pré

N°215

S16-2013

Page : 7

le terrain pour dire à l’arbitre principal qu’il y a bien eu un en-avant HEC ; du jamais vu ! Ca nous aide un peu et on résiste bien à une cocotte HEC, mais encore une pénalité et on joue sur nos 5 quand une cocotte HEC marque encore :

0-26 à la 33e. Mais on continue à mettre la pression et on joue sur leur 15-10 mètre pendant un bon moment, mais on ne concrétise pas. Romain essaie un drop qui ne passe pas et La Cougn essaie une pénalité qui ne pass pas non plus, donc 0-26 à la mi-temps. On fait quelques remplacements et on repart en jouant au milieu du terrain où HEC commence une vraie attaque en règle en gagnant du terrain juste devant les tribunes où le PUC défend bien mais consomme trop de joueurs dans les ruck. HEC le voit et en profite en écartant tout de suite au bord de la touche où le n. 11 passe ; 0-33 à la 47e. C’était une vraie action ¾ HEC qui n’était pas le résultat ni d’un cafouillage, ni d’une faute de notre part. Les avants PUC montre qu’eux aussi peuvent avancer en cocotte et ça commence à chauffer les esprits en face. Jim prend un carton pour on ne sait pas très bien quel raison autre que d’avoir discuté avec l’arbitre qui préfère clairement le dialogue avec deux ou trois joueurs HEC. Johnny montre sa dextérité avec ses mains fermées, Marc lui enseigne le zen, l’arbitre ne voit rien, et un moment donné fait reculer les joueurs HEC deux fois dix mettre. Mais le n. 7 traine chez nous, ne recule pas, conteste et commence à engueuler William P., qui répond, et l’arbitre change la pénalité contre HEC en pénalité contre nous avec le n. 7 toujours chez nous sur nos 22 ; donc 0-36, et nous n’avons pas compris grande chose au comportement de l’arbitre. Jim fait une belle pénétration et Béber aussi en trompant toute la troisième ligne HEC, Romain aussi fait une belle pénétration et 40 mètres, mais il n’est pas suivi par ses copains. Et le match se termine sans que le PUC ait pu marquer des points. Comme disait Jim, « trop fort, trop vite », mais à nous de convertir cette défaite en leçons pour avancer et de ne pas oublier « première année en première div et vice-champion ». Souvenez-vous les mecs que l’on craignaient avoir que des matchs comme ça en arrivant en première div et finalement on n’en a fait qu’un seul… et c’était en finale. Ça, c’est pas mal. D’après José, le prez du PORC et un responsable FFR, il ne se souvient que d’une autre trajectoire marquant il y a bien des années d’une équipe qui en trois ans montait de 3e en 2e, de 2e en 1ère et tombe en quart de finale. J’ai maintenant une copie des archives FFR et je vais essayer de nous situer là-dedans pour la postériorité.

essayer de nous situer là-dedans pour la postériorité. Vive le PUC et Vive la 3 !

Vive le PUC et Vive la 3 !

Toutes les photos : http://www.doustalet.fr/pucrubgy/2012-

2013/20130413/page1.htm

Karl

EXTRA-INTRA PUC

- RETROUVER D’AUTRES AVENTURE EN DESSINS www.vincent-gavarino.com

- ART CULINAIRE

Vincent

www.annehelene.fr Anne-Hélène ; maman d'un rugbyman, passionnée de cuisine et de l'art de la table vous propose ses recettes, idées gourmandes.

Hélène

- DESSINS & CROQUIS Bonjour à tous, Si vous avez du temps et l'envie de persévérer, au plaisir de vous retrouver très bientôt parmi les fleurs et les arbres du Parc Floral de Vincennes, qui va être superbe en mai !!! Cliquez sur chaque lien pour obtenir les fiches techniques des 2 stages.

http://uia.94.free.fr/pdf/Stages/dessincroquis.pdf

http://uia.94.free.fr/pdf/Stages/croquisnature.pdf

Bien cordialement, artistiquement,

Hélène Poisson

DATES À RETENIR

artistiquement, Hélène Poisson DATES À RETENIR SAMEDI 20 AVRIL E QUIPE 3 –8 EME DE FINALE

SAMEDI 20 AVRIL

EQUIPE 3 –8EME DE FINALE COUPE DU PRESIDENT

Match : PUC vs Orsay Stade : Charléty Coup d’envoi : 15h00

MINIMES 98 - Tournoi 3 synthétiques - Jeu à 15 Stade : Suzanne Lenglen (à Balard) RDV 13h15 Coup d’envoi : 14h précises.

MINIMES 99 - Tournoi du Muguet Stade : PIRONI, Avenue Descartes, Limeil-Brévannes RDV 09h15

BENJAMINS 2000 - Tournoi 3 synthétiques Stade : Max Rousié RDV 13h30

BENJAMINS 2001 - Tournoi du Muguet Stade : PIRONI, Avenue Descartes, Limeil-Brévannes RDV 09h15

POUSSINS 2002 - Tournoi 3 synthétiques Stade : Carpentier (13 ème ) RDV 13h30

Au Bord du Pré N ° 2 1 5 S16-2013 Page : 8 P OUSSINS

Au Bord du Pré

N°215

S16-2013

Page : 8

POUSSINS 2003 - Tournoi du Muguet Stade : PIRONI, Avenue Descartes, Limeil-Brévannes RDV 09h15

MINI-POUSSINS 2004 - Tournoi 3 synthétiques Stade : Carpentier (13 ème ) RDV 13h30

MINI-POUSSINS 2005 - Tournoi du Muguet Stade : PIRONI, Avenue Descartes, Limeil-Brévannes RDV 09h15

ZEBULONS - Tournoi 3 synthétiques Stade : Suzanne Lenglen (à Balard) RDV 13h30

DIMANCHE 14 AVRILStade : Suzanne Lenglen (à Balard) RDV 13h30 E QUIPE 2 – 1/16 EME DE F

EQUIPE 2 – 1/16EME DE FINALE – CS BEAUNE VS PUC

Stade André Dauvois – rue de la Bretauche – 89800 Chablis Coup d’envoi 15h00

NOS AMIS PARTENAIRES

89800 Chablis Coup d’envoi 15h00 NOS AMIS PARTENAIRES www. paris .fr www. cfi-technologies .fr www. ciup

www.paris.fr

Coup d’envoi 15h00 NOS AMIS PARTENAIRES www. paris .fr www. cfi-technologies .fr www. ciup .fr www.

www.cfi-technologies.fr

AMIS PARTENAIRES www. paris .fr www. cfi-technologies .fr www. ciup .fr www. ascend-partners .com www. derichebourg

www.ciup.fr

AMIS PARTENAIRES www. paris .fr www. cfi-technologies .fr www. ciup .fr www. ascend-partners .com www. derichebourg

www.ascend-partners.com

AMIS PARTENAIRES www. paris .fr www. cfi-technologies .fr www. ciup .fr www. ascend-partners .com www. derichebourg

www.derichebourg.com