Vous êtes sur la page 1sur 30
Le tunisien et l’inscription Résultats de l’enquête – Septembre 2011

Le tunisien et l’inscription

Résultats de l’enquête – Septembre 2011

CaractéristiquesCaractéristiques dede l’étudel’étude

6 Focus Groups, Participants du grand Tunis, Kairouan et Regueb

Profils : Hommes et Femmes, 18 ans et plus, CSP moyenne et faible

18, 19 et 20 Aout 2011

Nombre de participants par Groupe : 10

 

Hommes

Femmes

1825 ans

Tunis

Tunis

2645 ans

Kairouan

Tunis

46 ans et plus

Regueb

Regueb

18 ‐ 25 ans Tunis Tunis 26 ‐ 45 ans Kairouan Tunis 46 ans et plus
Résultats de l’étude

Résultats de l’étude

Perception de la Tunisie avant le 14 janvier

Perception de la Tunisie avant le 14 janvier

PerceptionPerception dede lala TunisieTunisie avantavant lele 1414 JanvierJanvier

Question : Imagination de la Tunisie en personne physique : description physique, caractère, tempérament et
Question :
Imagination de la Tunisie en personne physique : description physique, caractère,
tempérament et la relation du participants avec la Tunisie
en personne physique : description physique, caractère, tempérament et la relation du participants avec la Tunisie

PerceptionPerception dede lala TunisieTunisie avantavant lele 1414 JanvierJanvier

Femmes : La Tunisie est en situation de victime: • « Un viei l h
Femmes :
La Tunisie est en situation de victime:
• « Un viei l h omme soumis, d e fai bl e personna l ité, poussé à être injuste, j e n ’avais
aucune relation avec lui et il me fait pitié »
• « un homme qui a une faible personnalité, il triche, il vole, il donne une image d’un
gentil h omme et en réa lité il a été poussé à être m é c h ant par son entourage, une très
mauvaise fréquentation »
• « Une femme torturée par son mari, qui n’est pas le père de ses enfants, délaissée
par ses enfants qui n ’ont rien fait pour l ’aider, tout le temps nue et immobile dans un
coin de la maison »
• « Une très belle femme qui cherche un fiancé mais qui a fait le mauvais choix. Je n’ai
p as osé la p révenir p arce q ue son fiancé est méchant »
• « une vielle femme, sale, malade, moche, handicapée, nue. Je ne peux rien faire
pour elle. Elle me fait pitié mais je ne peux pas l’atteindre »
moche, handicapée, nue. Je ne peux rien faire pour elle. Elle me fait pitié mais je

PerceptionPerception dede lala TunisieTunisie avantavant lele 1414 JanvierJanvier

Femmes : • Les participantes âgées sont plus attachées à la Tunisie avant le 14
Femmes :
• Les participantes âgées sont plus attachées à la Tunisie avant le 14 j anvier que les
femmes jeunes et adultes. Elle ont toujours vu en la Tunisie une mère ou un autre
membre de la famille.
• Le contexte socioculturel d’avant le 14 janvier a fait baisser nettement le patriotisme
chez les participantes de Tunis et chez les j eunes femmes.
le 14 janvier a fait baisser nettement le patriotisme chez les participantes de Tunis et chez

PerceptionPerception dede lala TunisieTunisie avantavant lele 1414 JanvierJanvier

Hommes à moyenne CSP: La Tunisie est en situation de victime, avec qui on n’avait
Hommes à moyenne CSP:
La Tunisie est en situation de victime, avec qui on n’avait généralement pas de
relation et qui fait pitié
• « un homme handicapé en chaise roulante », entouré de gens profiteurs et
méchants, je ne peux rien lui dire ou le prévenir, j’ai peur de cette mauvaise
fréquentation qui n’est autre que la famille Ben Ali et Trabelsi et les profiteurs»
• « Une très belle femme qui a un beau visage mais très malade à l’intérieur »
• « Une femme folle, elle ne sait plus quoi faire, quoi dire, elle est guidée par
quel ques personnes et a dél aiss é ses f i l s »
• « Un père de famille qui s’est marié à une femme très autoritaire, méchante et qui
torture et fait souffrir les enfants »
• « un h omme empri sonn é qu i a l a i ssé ses fil s sans so i ns »
qui torture et fait souffrir les enfants » • « un h omme empri sonn é

PerceptionPerception dede lala TunisieTunisie avantavant lele 1414 JanvierJanvier

Jeunes hommes et à faible CSP: La Tunisie est en situation de cou p able
Jeunes hommes et à faible CSP:
La Tunisie est en situation de cou p able :
• « un homme alcoolique, qui ne s’occupe pas de ses enfants, il ne me regarde même
pas , il a l ’esprit ailleurs et ne cherche que sa bouteille »
• « Un homme très riche, qui s’est entouré d’un certain nombre de personnes et qui
nous a délaissé, il ne s’intéresse qu’à son entourage, il est dictateur, il ne veut pas
nous écouter, il ne nous aide en rien , et il se fait p laisir q uand nous sommes mal »
• « Un homme frimeur, qui met de beaux vêtements, mais les sous vêtements sont
déchirés et de très mauvais gout, il nous baratine avec ses vêtements et sa beauté
mais « ya mzaien men barra ch7alek men ldekhel » »
mauvais gout, il nous baratine avec ses vêtements et sa beauté mais « ya mzaien men

PerceptionPerception dede lala TunisieTunisie avantavant lele 1414 JanvierJanvier

Hommes adultes et âgés et à faible CSP: La Tunisie est en situation de coupable,
Hommes adultes et âgés et à faible CSP:
La Tunisie est en situation de coupable, mais la culpabilité est plus intense et
impardonnable. Ce sentiment est plus visibles chez les participants de Kairouan et de
Regueb :
• « Bi l el A l Ha b ac h i avant l’ isl am »
• « le père qui a deux jumeaux et qui donne 1 dinar par jour pour l’un et 100 dinars
pour l’autre »
• « L e p ère d e p l usi eurs enfants et qu i exécu te ch aque j our un d e ses enfants »
• « Le PDG arrogant qui refuse même de parler à ses employés »
• « Pharaon qui possède beaucoup d’esclaves et se fait du plaisir en les torturant et
en les laissant mourir de faim »
« Pharaon qui possède beaucoup d’esclaves et se fait du plaisir en les torturant et en

PerceptionPerception dede lala TunisieTunisie avantavant lele 1414 JanvierJanvier

Comparaison hommes, femmes : Les participantes sont plus attachés que les participants à la Tunisie
Comparaison hommes, femmes :
Les participantes sont plus attachés que les participants à la Tunisie avant le 14
janvier.
G én éra lement l es femmes ont essayé d e « gard er l e contact et d iscuter » avec l a
personne qui est la Tunisie avant le 14 janvier alors que les hommes ont perdu tout
contact et toute volonté de contact.
Toutes les femmes perçoivent une Tunisie victime avant le 14 janvier alors que les
hommes à revenu faible perçoivent une Tunisie coupable.
une Tunisie victime avant le 14 janvier alors que les hommes à revenu faible perçoivent une
Perception de la Tunisie durant la période de la révolution

Perception de la Tunisie durant la période de la révolution

PerceptionPerception dede lala TunisieTunisie lele 1414 janvierjanvier

Un net changement dans le comportement de la personne qui représente la Tunisie pendant la
Un net changement dans le comportement de la personne qui représente la Tunisie
pendant la révolution
• L e c h angement d u compor tement et d e tra its p hysi ques a i nsi que d e l a rel ati on est
remarqué dans tous les focus groups :
• « L’ homme alcoolique a arrêté de boire et pour la première fois il regarde ses
enfants en se demandant qui sont ‐ ils? »
• « L’homme handicapé a rejeté tout son entourage, a quitté sa chaise roulante, a
commenc é à essayer d e marc h er seu l . Il ne peu t pas marc her bi en sur à cause d e l a
longue durée qu’il a passé sur la chaise roulante mais il essaye »
• « La femme nue s’est révoltée contre son mari, a mis un sefseri, a couru vers ses
enfants pour les embrasser, ses enfants l ’ont porté sur les épaules et elle s’est mise à
crier »
• « Le père qui exécute chaque jour un de ses fils s’est effondré et s’est remis en
q uestion… »
crier » • « Le père qui exécute chaque jour un de ses fils s’est effondré

PerceptionPerception dede lala TunisieTunisie lele 1414 JanvierJanvier

…Mais un changement brutal pour les plus pessimistes et pour quelques participants de la région
…Mais un changement brutal pour les plus pessimistes et pour quelques
participants de la région de Kairouan et Regueb et pour les hommes à revenu très
faible :
• « Le jumeau qui recevait un dinar par jour a tué son père »
• …
et pour les hommes à revenu très faible : • « Le jumeau qui recevait un

PerceptionPerception dede lala TunisieTunisie lele 1414 JanvierJanvier

Autres conclusions : • L e senti ment d es par ti c i pant
Autres conclusions :
• L e senti ment d es par ti c i pant s (h ommes et femmes) d e l a ré gion d e Tun i s est un
mélange de joie et d’angoisse en même temps. La peur provient du fait de l’absence
du sommet de la pyramide et de la déstabilisation des institution d’état.
• Contrairement à la région de Tunis , les participants de la région de Kairouan et
Regueb ont ressenti une joie démesurée, ont violé le protocole du couvre feu et ont
« dansé » dans les rues.
• Cette différence de sentiment dénote la différence de situation économi q ue avant
le 14 janvier qui a provoqué une différence de la mesure du risque de l’après 14
Janvier.
• Le sentiment de manque de sécurité le plus remarquable se fait ressentir chez la
femme de Tunis que chez tous les autres participants.
• Certains participants ont perdu tout sens de patriotisme avant le 14 janvier et ont
récupéré ce sentiment d’appartenance à partir de 14 janvier.
tout sens de patriotisme avant le 14 janvier et ont récupéré ce sentiment d’appartenance à partir

PerceptionPerception dede lala TunisieTunisie lele 1414 JanvierJanvier

Autres conclusions : • Les discussions des Focus de Kairouan et Regueb ont fait apparaitre
Autres conclusions :
• Les discussions des Focus de Kairouan et Regueb ont fait apparaitre une perception
d’inégalité régionale, pour citer uniquement une citation qui résume cette
perception :
• « SVP dites au gens de Tunis de construire un mur semblable à celui de Gazza qui
sépare l’est de pays de son ouest. Qu’ils retirent aussi toute la police et l’armée »
même si nous seront occupés par un autre pays on vivra certainement mieux si ce
n’est pas au même niveau, parce qu’il n’y a pas pire! »
• Mais, ces citations ne sont que des réaction à des situations antérieures qui ont
ranimé un sentiment d’in j ustice sociale q ui n’a p as du tout affecté le sens de
citoyenneté.
qui ont ranimé un sentiment d’in j ustice sociale q ui n’a p as du tout

PerceptionPerception dede lala TunisieTunisie lele 1414 JanvierJanvier

A utres conc l usions : • Les participants (hommes et femmes) de la région
A utres conc l usions :
• Les participants (hommes et femmes) de la région de Tunis évoquent généralement
et d’une fa çon s p ontanée les 23 dernières années. Les p artici pants des autres ré gions
d’étude évoquent d’une façon spontanée les 50 à 60 dernières années.
• L’injustice sociale perçue date donc de l’époque de Bourguiba dans les régions de
Kairouan et Regueb.
• L’injustice sociale perçue date donc de l’époque de Bourguiba dans les régions de Kairouan et
Perception de la Tunisie actuelle

Perception de la Tunisie actuelle

PerceptionPerception actuelleactuelle

Question : Vous avez rencontré cette personne qui est la Tunisie ce matin, qu’avez ‐
Question :
Vous avez rencontré cette personne qui est la Tunisie ce matin, qu’avez ‐ vous
remarqué? (physiquement, moral, comportement, relation…)
personne qui est la Tunisie ce matin, qu’avez ‐ vous remarqué? (physiquement, moral, comportement, relation…)

PerceptionPerception actuelleactuelle

Tunis : Changements significatifs mais accompagné par une non clarté de la situation, une instabilité
Tunis :
Changements significatifs mais accompagné par une non clarté de la situation, une
instabilité et une insécurité :
• « La femme malade à l ’ intérieur et belle de l ’extérieur je l ’ai trouvé aujourd ’ hui
guérie de sa maladie mais défigurée avec tout se qui se passe. Les blessures de son
visage sont en train de cicatriser, et les blessures par balles sont en train de guérir.
• « La femme nue q ui a mis p ar la suite un Sefseri a mis une j u pp e maintenant et
passe ses soirée d’un cabaret à l’autre, elle s’est mise à boire, à fumer, elle nous a
ignoré encore plus, bref, elle a mal compris la liberté »
• « L’handicapé commence à mieux marcher mais a très mal à la tête »
bref, elle a mal compris la liberté » • « L’handicapé commence à mieux marcher mais

PerceptionPerception actuelleactuelle

Les femmes de Regueb : Changements significatif mais ce changement est accompagné aussi par une
Les femmes de Regueb :
Changements significatif mais ce changement est accompagné aussi par une non
clarté de la situation, une instabilité et une difficulté, mais les femmes de Regueb
sont plus optimistes que les participants de Tunis :
• « La vieille femme est devenue tout d’un coup jeune, belle, à ma surprise elle m’a
parlé aujourd’hui, elle m’a dit qu’elle a eu plus qu’une centaine de demandes en
mariage et elle veut que je choisisse pour elle. Comme je ne les connait pas, je ne
peux rien faire pour elle pour le moment, mais j’ai peur qu’elle choisisse encore une
fois un mauvais fiancé ».
ne peux rien faire pour elle pour le moment, mais j’ai peur qu’elle choisisse encore une

PerceptionPerception actuelleactuelle

Les Hommes de Kairouan et Regueb : Pas de changement de la situation, cela s’explique
Les Hommes de Kairouan et Regueb :
Pas de changement de la situation, cela s’explique par le fait que leur premier besoin
en changement est un besoin économique plutôt qu ’un besoin de liberté (pour eux ,
une liberté sans satisfaction du besoin physique n’est pas du tout suffisante voir
même insignifiante).
• « Bilel Al Habachi est resté le même, il faut q u’il cou p e une main et un p ied p our
qu’il devienne une bonne personne ». Cette personne parle bien sur de la nécessité
d’exclusion.
• « L’homme qui exécute ses enfants a continué à les exécuter, il le faut à l’insu de son
plein gré puisqu’il reçoit encore les ordres et n’a pas pu se libérer de son entourage »
• « L’homme d’affaire riche a changé d’attitude, il nous laisse parler mais ne fait
encore rien pour nous, il se dit je vais les laisser parler et je vais continuer à faire mon
boulot à ma manière comme d’habitude »
• « il avait une seule mauvaise personne dans son entourage, maintenant il en a une
bonne centaine »
d’habitude » • « il avait une seule mauvaise personne dans son entourage, maintenant il en
Tests de connaissance relatives à l’élection de la constituante

Tests de connaissance relatives à l’élection de la constituante

TestsTests

L’ISIE :

Notoriété très faible

Mr. Kamel Jendoubi :

Notoriété quasi nulle

La campagne de communication ISIE :

N’a pas été évoquée en mode spontané, mais mémorisée (il a fallu poser la question et rappel er l e contenu d es pu bli c ités pour que l es par ti c i pants s’en rappe ll ent et réagissent)

Les période d’ inscription :

Retenue par tous les participants. L’information est détaillée et exacte chez tous les participants même concernant la prolongation qui a eu lieu. Les p artis p oliti q ues :

Le grand énigme pour la majorité des participants, mal perçus, cherchent le pouvoir plutôt que l’intérêt du peuple et les plus démunis, pas de programmes clairs, pas de vrai débats autour des problèmes réels

du peuple et les plus démunis, pas de programmes clairs, pas de vrai débats autour des

TestsTests

La constituante :

Une connaissance vague du rôle de la constituante principalement chez les femmes et chez les jeunes p artici p ants de Tunis . Les dessins animés sur la constituante n’ont pas été appréciés par les non inscrits (forme inadéquate pour l’explication des rôles de la constituante, pour les adultes)

La campagne publicitaire de NESSMA concernant l’élection :

La plus retenue mais pas forcément la plus appréciée par les non inscrits. Certains p ersonna ges ont dép lu à certains p rofils :

« El Fehem » a déplu aux femmes de Tunis : « El Fehem S’il était vraiment Fehem il

ne se serait pas inscrit »; « ce n’est pas à un personnage pareil de me parler des

élections, nous voulons des personnages plus responsables et intellectuels que celui la, il m’a fait l’effet contraire »

Le message « tu n’as pas encore compris de quoi il s’agit? Inscris toi et puis tu auras le temps pour comprendre » : « ça me rappelle l’ancien régime, on fait tout sans rien comprendre »; « il ne manque qu’une seule chose, nous dire mettez le papier rouge dans l’urne et n’essai pas de comprendre »

Le ton agressif de Lofi Abdelli

nous dire mettez le papier rouge dans l’urne et n’essai pas de comprendre » • Le
Freins à l’inscription et au vote

Freins à l’inscription et au vote

Intention de ne pas voter Intention de voter
Intention
de ne
pas voter
Intention
de voter

Non inscription

Intention de ne pas voter Intention de voter Non inscription

FreinsFreins àà l’inscriptionl’inscription

Raisons de non inscription

Profil des participants

Intention actuelle de vote

Acteurs à intervenir

Pluralité des partis et non clarté

Pas de profil spécifique

Non

Partis politiques et médias

Manque de confiance aux partis politiques

Pas de profil spécifique

Non

Partis politiques, ISIE

Manque de confiance au système des élections

Pas de profil spécifique

Non

ISIE, Medias

Incompréhension des élections et de la t

cons uan e

tit

Pas de profil spécifique

Non

ISIE, Media, Partis politiques

Indisponibilité, paresse et manque de responsabilité

Jeunes de Tunis

Oui

Contexte de la campagne

Rejet du système, désespoir et sentiment de frustration

Région de l’intérieur. faible CSP, hommes adultes et âgés

Non

Gouvernement actuel, Partis politiques

Région de l’intérieur. faible CSP, hommes adultes et âgés Non Gouvernement actuel, Partis politiques
Recommandations

Recommandations

RecommandationsRecommandations (issues(issues desdes discussions)discussions)

Raisons de non inscription

Actions

ISIE

Améliorer la notoriété de Mr. Kamel Jendoubi et communiquer sur son CV. ( cela permettra de mettre en confiance le non inscrit par rapport à la transparence des élections). Communi quer sur le rôle de la constituante (sous forme de débats télévisés avec le grand public et sur terrain). Changer les messages de communication de façon a c ibl er les non inscrits

Partis politiques

Clarifier les programmes et principalement leurs projets de constitution, sans pour autant dévier des objectifs de la révolution .

Medias

Diminuer les débats conflictuels entre les partis

S oc iété c iv ile

S ensibili ser les tunisiens sur le rôle de la constituante

Gouvernement

Mieux communiquer sur les systèmes de contrôle des élections et sur son vrai rôle

Gouvernement Mieux communiquer sur les systèmes de contrôle des élections et sur son vrai rôle