Vous êtes sur la page 1sur 8

Résumé de la Séquence 2

Lectures analytiques Documents complémentaires


Candide (Voltaire) : Candide (Voltaire) :
Chapitre 1 Chapitre 6
Chapitre 3
Chapitre 18 De l’horrible danger de la lecture (Voltaire)
Chapitre 19 (cf Séquence 1)  contre censure, pour l’imprimerie

Conte Philosophique
de fées Roman d’apprentissage :
Jeune qui va découvrir la vie, le
monde, la société…

Montesquieu
Voltaire Philosophes des Lumières
Rousseau ont fait l’Encyclopédie
Diderot contre la censure (ex : préambule de Candide)

Résumés chapitres :
Chapitre 1 : dénonciations
o L’aristocratie
o La philosophie de Pangloss →Leibniz = φ optimiste
Devise de Pangloss : « Tout est mieux dans le meilleur des mondes possibles »
o Mauvaise éducation de Candide

Chapitre 3 : dénonciation de la guerre


o Barbare, absurde
o Victimes : civils
o L’Eglise qui bénit la guerre (doc compl : « Paix » Damilaville)

Chapitre 6 : dénonciation de l’Eglise


o Son merveilleux
o Son irrationalité

Chapitre 18 : L’utopie
o Egalité des sexes
o Propreté ≠ saleté des fçais (villes, hommes)
o Les us et coutumes royales

Chapitre 19 : L’esclavage
o Ref à Montesquieu, Code Noir
Lecture analytique n° 1 L’incipit de Candide
Voltaire

Optimisme = philosophie – Leibniz (φ allemand)


 Création du monde par Dieu = parfaite (ce sont les hommes qui ne savent pas
s’habituer à cette perfection)

Préambule :
o Traduction de l’allemand
o Docteur Ralph = inconnu = Précautions envers la censure
o ‘’ ‘’ = mort
o + pseudonyme de l’auteur

Le Conte :
Ex : Cendrillon, le Chat botté…
Ex d’auteurs : Charles Perrault (17ème), Frères Grimm (allemand – 19ème), Andersen (danois – 19ème)…
o Nom :
Tjrs une caractéristique physique (Poucet), sociale (Marchande d’allumettes), morale (Blanche Neige,
Candide)
o Origine sociale :
 Très pauvres
 Riche (roi/reine) → Candide = Noble – fils de sœur du baron
o Lieux :
 Château → Candide
 Cabane
o Phrase incipit :
 « Il était une fois »
 Candide : « Il y avait en Vestphalie »
o Personnages inexistants :
Capables de se transformer (prince charmant), disparaître, survivre…  Fantastique
Pangloss : Fils du Baron : Cunégonde : La Vieille :
- Tout langue = - Violé, tué (chap 3) - « grasse, fraiche, - Fille de Pape,
Monsieur je sais tout appétissante » Princesse
- Jésuite – tué à coup - Péripéties (sexuelles) - Bonne fée (sauveuse,
- Pendu (chap 6)  d’épée (Chap 15) - Chap 30 : vieille, rassembleuse) mais
revit (chap 27, 28) - Retour chap 30. laide, bonne pâtissière, aussi Sorcière
 acariâtre
Candide :
- Tout va bien (Chap 1)
- Chap 2 à 29 : péripéties (guerre, religion, vol, voyages, utopie)
- Chap 30 : épouse Cunégonde, ses amis sont là, cultive son jardin

Contes de fées = apologue (leçons


Contes philosophiques
Roman d’apprentissage : app la vie (la sagesse)
Présentations :
Lieu : Vestphalie région (pauvre) d’Allemagne
Le héros : Candide
o Gentil (mœurs douces)
o Air banal (physionomie = âme – ironie)
o Pas d’originalité (jugement droit)
o Simplet (esprit le + simple – superlatif)
Origines : fils de la sœur du baron (aristocratie) bâtard (ironie de l’aristocratie qui défend ses
+ d’un aristocrate mais pas assez ancien privilèges d’1 manière ridicule

Le baron :
Son nom : allitération en t  thunder = foudre/ tonnerre  puissant, force, imposant
__________ k
Humour : puissant car (cause) 1 château avec 1 porte + fenêtre + tapisserie
Double emploi des chiens qui ont faim (besoin) pauvre, aristocratie
des hommes (palefreniers/ piqueurs) déchue, baron = gros
des fonctions (aumônier/ vicaire) benêt.

La baronne :
(110 kg)  appréciée parce que grasse (humour)
o Cunégonde : rythme ternaire = grasse, fraiche, appétissante = comme une pâtissière.
o Fils = père

Pangloss : oracle  hyperbole ironique


Φ: métaphysique  φ du questionnement
Théologie = religion
Cosmologie = astres
Nigologie = nigaud = idiot  φ raté = optimiste

L 24 à 31 : démonstration de la bêtise de Pangloss qui confond les conséquences et les causes 


absurde.
Maxime de Pangloss :
« Tout est au mieux dans le meilleur des mondes possibles »
Parfait crée par Dieu le mieux qu’il peut

Un incipit qui nous présente qq’ personnes et lieux mais qui sont ramenés à
une dimension de conte dc fictif.
Candide naïf et mal éduqué par Pangloss ne connait rien à la réalité du monde
et ne voit même pas qu’il vit dans une aristocratie déchue (pauvre)
Lecture analytique n°2 Chapitre 3 de Candide
Voltaire

Première confrontation à la réalité : un champ de bataille.

Accumulation de chiffres : 6000, 9 à 10 mille, 30aine de mille


 La quantité de soldats morts indifférente pour les chefs militaires, les rois.
→ Barbare (polémique)

L 1 à 3 : les armées
Si : 4 x anaphore = insistance Spectacle :
Beau, leste, brillant : rythme ternaire - bien ordonné
Rien : élément comparatif hyperbolique  2 armées (tt les pays sont = par rapport aux armées)

Accumulation d’instruments de musique militaire mais « détruite » par les « canons » mis en
instruments  ironie.

Harmonie (+) et l’enfer (-) = antiphrase.


« tremblait comme un philosophe » : ironie (φ ne va pas à la guerre)
Candide se cache car il a peur, il est lâche.
« Boucherie héroïque »  oxymore.

Le C – L de l’horreur :
« Criblés de coups » -- Vieillards
Torture – femmes + enfants
Morts assurées ‘’ ‘’ ‘’
Violées -- jeunes filles
 Barbarie
 toute la pop civile fragile qui subit les conséquences de la guerre

Guerre :
Destruction des lieux « village en cendre »
Individus
Cervelles, jambes, bras  démembrement

Ds le 3ème paragraphe, même sort pour l’autre partie  ttes les armées se comportent de manière
barbare et ce sont tjrs les pop civiles qui payent le prix fort.

Te Deum : chants religieux  chants pour bénir les champs de batailles


2 rois
L’Eglise ne dénonçait pas les boucheries des guerres !

Théâtre de la guerre = spectacle


Candide = spectateur  le champ de bataille est un lieu qui n’appartient pas à sa vie.
 Leçon d’apprentissage : La guerre – il la voit mais pas de réaction.

C’est un réquisitoire de registre ironique et pathétique mais Candide n’a


aucun sentiment parce qu’il n’est pas encore capable de ressentir la
réalité du monde.
L’encyclopédie – Article Paix

Initiateurs de l’idée de l’Encyclopédie (récapitulatif d’articles (des essais) sur des thèmes de société):
Denis Diderot – φ
D’Alembert – Physicien
+ Voltaire : articles « Guerre », « La Torture »
+ Buffon – zoologiste : articles sur la faune, la flore… etc.

 Info, éducation sur phénomènes de société, les sciences, les maths, biologie, géologie…

La dépravation : abs de moralité – vivre dans la perversité


Idée : concept→ figure humaine = allégorie
L’animal/la chose→ caractéristiques humaines = personnification
1 ê vivant/l’idée→ objet= ?
1 ê vivant/ l’objet→ animal = animalisation

Guerre Paix
Dépeuple les états : êtres vivants La Santé :
Désordre La vigueur
Liberté incertaine o Dynamisme
Terres abandonnées→ agriculture o Activité
Commerce troublé → abs de Ordre = danger
marchandise Loi qui a un effet
La propriété → démuni de tout Pop
Nbx morts Commerce florissants !
Agriculture
Lecture analytique n°3 Chapitre 18 de Candide « L’Eldorado »
Voltaire

Utopie :
Etymologie : U = préfixe privatif (qui n’est pas) + topos = lieu
 Sans Lieu = fiction – un lieu imaginaire
Thomas More (16ème s) : Utopia
Définition : création d’un monde imaginaire basé sur un monde réel dont on aurait supprimé
tous les maux.
But : c’est de faire réfléchir les lecteurs sur le monde réel
Moyens : littérature –architecture
Contre utopie ou la dystopie : monde catastrophique qui met en garde contre les dérives du
monde réel.
Ex : 1984 de G. Orwell écrit en 1948.

 Ici nous avons une utopie : Eldorado qui est un pays mythique d’Amérique du Sud.
= pays riche, agréable à vivre, coupé du monde
 Pas atteint par les égarements du monde.

En quoi est-ce une utopie ?


Des hyperboles – des superlatifs
Chiffres Vocabulaire Grammaire
1000 musiciens 2000 pas Impossible de Jamais… jamais
1000 colonnes 1000ème partie Supériorité prodigieuse
220 pieds de haut Jusqu’aux nues
100 de large

L’utilisation des matières


Qualité des matériaux Décor + odeurs
Or pierreries Fontaine
Tissu de duvet de colibri o Eau pure
Meilleure chère o Eau de rose
o Liqueurs canne à sucre
Pavés → pierreries→ odeur de
girofle/cannelle

Les us et coutumes (les habitudes)


20 belles filles reçoivent, conduisent aux bains, vêtirent Candide et Cacambo.
Présentation au roi, on embrasse le roi pour le saluer.
Candide mange entre roi et Cacambo  valet à table impossible à l’époque !

Bons mots : → bon esprit, raffinement = cour cultivée


→ Mots d’esprit, jeux de mots
 roi cultivé, raffiné, capable d’esprit.

Les dénonciations présentes dans le texte :


Officières= signe d’égalité des sexes
+ 20 belles filles = humour
Conduisent au bain :
o Propreté
o Dénonciation de la saleté des fçais
Fontaines + pavés → bonne odeur, beauté  opposé à la saleté des villes
Les habitudes royales :
o Faire la bise
o Le roi qui invite
o Le roi à côté de Cacambo
 Contre la royauté fçaise et son inaccessibilité du dirigeant envers ses concitoyens.
Louis XIV/XV : la monarchie de droit divain
Ni cour de justice, parlement = responsabilité, l’autonomie de chaque individu.
 Possède la connaissance, l’éducation  par le Palais des Sciences

Construction d’une utopie basée sur la description d’une ville et de sa


cour parfaites, pour mieux faire ressortir l’horreur de ce qu’était Paris
à cette époque et la cour de Louis XIV inaccessible à tout le monde
Document Complémentaire : Chapitre 6 de Candide
Voltaire

Un auto-da-fé :
Décision de justice religieuse
 Brûler des gens
 _____ des livres
Irrationnel entre 1 auto-da-fé et 1 phénomène naturel
 Bêtise de l’Eglise, sa croyance ds le merveilleux
Dénonce les arrestations arbitraires
Humour  appartement = cachots (l. 12)

Apologue de registre ironique avec comme morale à la ligne 20 :

« Le même jour, la terre trembla à nouveau »