Vous êtes sur la page 1sur 223

GRAMMAIRE CONJUGAISON ORTHOGRAPHE

GRAMMAIRE CONJUGAISON ORTHOGRAPHE
PAR

A. BERTHOU
INSTITUTEUR

S. GREMAUX
INSTITUTEUR

INSTITUTRICE

G. VŒGELÉ

COURS

ÉLÉMENTAIRE
10 eme ET 9eme

CLASSES DE

SIXIÈME ÉDITION

LIBRAIRIE CLASSIQUE EUGÈNE 8, RUE PÉROU PARIS

BELIN

PRÉSENTATION DE L'OUVRAGE
La grande part donnée à l'orthographe est la caractéristique de ce cours de grammaire. Que proposons-nous au cours élémentaire? — Une étude de l'orthographe limitée à tout ce qui peut faire l'objet d'une règle simple : moins de dictées de textes, rejet de tout ce qui n'est pas codifiable, mais développement d'automatismes conduisant à l'écriture correcte : a) des sons étudiés au cours préparatoire (gea, ça, ss, euil...). h) des mots que nous avons groupés afin d'en tirer une règle simple (mots terminés par le son ou, par le son u,,.). c) des mots dont la terminaison peut se trouver par la recherche d'un dérivé (plomb : plombier) — exercice auquel, dès le début, nous habituons l'enfant, considérant que lorsque cette recherche provoque une erreur (abri : abriter) cette faute est sans importance au Cours Élémentaire et qu'il n'y a pas lieu d'en tenir rigueur. Il est évident que nous éviterons, dans les exercices, l'emploi de ces mots pouvant prêter à confusion, en ne proposant rien à l'élève qu'il n'ait préalablement étudié. d) des mots invariables fréquemment employés (dans, toujours, beaucoup...) auxquels nous avons ajouté quelques mots usuels dont l'orthographe particulière constitue un moyen de les retenir (doigt, vingt, corps...). e) de certaines homonymies (à et a, ont et on, est et et) — cela afin de libérer très tôt l'enfant de ces fautes que le maître a tant de peine à faire disparaître. f) des verbes aux temps usuels (recherche spontanée du sujet) et des adjectifs qualificatifs (recherche du nom auquel ils se rapportent, du genre et du nombre). Nous avons constaté que, pendant ses 2 années de Cours Élémentaire, un enfant qui apprenait ses règles, comme on apprend les tables de multiplication, acquérait des mécanismes grâce auxquels il parvenait au Cours Moyen en possession d'une orthographe de base aisée, susceptible d'un perfectionnement rapide par la lecture, les leçons de vocabulaire méthodique et l'étude des nouveaux éléments de grammaire au programme du Cours Moyen. La matière de cet ouvrage a été répartie sur 35 semaines comprenant chacune 5 moments consacrés : 1° à l'orthographe d'usage. 2° à la grammaire. 3° à la conjugaison. 4° à une leçon où sont mêlés les éléments déjà étudiés. 5° à une révision récréative. Cette répartition par semaine, nous en connaissons l'inconvénient : il suffit d'une interruption de travail en cours de semaine pour rompre, du même coup, l'ordonnance des leçons et rendre l'emploi du livre peu pratique. Cependant, il nous semble qu'à cet inconvénient — auquel on peut facilement obvier en employant les semaines incomplètes à réviser — s'opposent des avantages plus considérables : pour chaque jour, une leçon de français; progression et alternance de chaque enseignement {orthographe, grammaire, conjugaison) étudiées pour que tous trois correspondent, s'épaulent, se complètent...

1° Orthographe d'usage : Cette matière fait l'objet de la lre leçon de chaque semaine. Exceptionnellement, durant le mois d'octobre, nous en proposons 2 leçons, la seconde remplaçant la leçon de révision "habituelle. Nous n'avons pas jugé nécessaire de distinguer les exercices convenant plus spécialement au C. E. 2e année, laissant aux maîtres le soin de les choisir selon la force de leurs élèves. Cependant nous avons cru devoir signaler par un astérisque les exercices présentant une plus grande difficulté. Dans notre classe, nous en faisons le plus grand nombre oralement, ce qui habitue l'enfant à appliquer automatiquement la règle étudiée. 2° Grammaire : La leçon de grammaire, comme celle d'orthographe, débute par un texte groupant les difficultés à apprendre. Nous l'avons voulue très simple. Certaines de ces leçons rejoignent celles de conjugaison et d'orthographe, redites indispensables. 3° Conjugaison : La leçon ne part pas d'un texte, celui-ci étant remplacé par l'emploi oral du temps étudié. En général, elle est divisée en 3 parties : a) Un rappel rapide des temps précédemment étudiés en rapport avec la leçon du jour, Ex. : pour le présent du 2e groupe, on revoit les différents présents appris. Ce rappel permet de réviser continuellement toutes les notions acquises et de créer des automatismes. b) Un emploi oral de chaque personne du temps à apprendre, sous forme de conversation orientée par le maître. c) Une étude systématique du temps, suivie d'exercices. Nous avions d'abord recherché une progression qui aurait permis au C. E. l re année de n'étudier que peu de personnes à la fois ou de consacrer une séance sur deux à des révisions ; mais l'étendue du programme nous a fait abandonner ce projet. 4° Ces trois enseignements devant se combiner, nous avons proposé une synthèse des éléments étudiés — leçon aussi importante que les 3 précédentes puisqu'elle amène l'enfant à utiliser simultanément les notions acquises dans la semaine, à les revoir, à les assimiler. Elle se compose d'une partie orale et d'exercices écrits parmi lesquels une dictée de phrases courtes et la dictée (au choix) d'un texte suivi. Dans ce dernier n'entrent que les éléments déjà vus (à l'exception de quelques mots en gras que, dans nos classes, nous écrivons au tableau) ce qui évite la longue recherche d'une dictée adaptée au niveau des élèves. Afin que l'enfant: s'habitue à n'écrire les mots qu'en réfléchissant sur leur nature, leur genre, leur nombre..., nous avons ajouté quelques exercices d'analyse orale ou écrite limitée aux termes et aux notions connus. 5° Enfin, pour combler toutes les lacunes qui auraient pu subsister et pour varier le plus possible la présentation des exercices, nous avons terminé notre semaine par une page récréative qui pourra remplir agréablement l'heure d'activités dirigées. Les mots croisés sont, à dessein, très faciles. Toute limitative qu'elle soit, et malgré notre souci d'écarter tout ce dont on serait tenté de surcharger l'enseignement de l'orthographe et de la grammaire au C. E., notre méthode est conforme aux programmes de 1945.

LES AUTEURS.