Vous êtes sur la page 1sur 25
SAMEDI 4 MAI 2013 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2274 PRIX 20 DA Les joueurs désavouent
SAMEDI 4 MAI 2013
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2274 PRIX 20 DA
Les joueurs
désavouent
Ghrib
Menad
persiste
et signe
Chaouchi
Babouche
«Nous n’avons
fait qu’appliquer
les directives
des dirigeants»
«C’est lui qui nous
a ordonné d’aller
aux vestiaires»
Amrouche fait machine arrière
«Même
Zidane
a refusé
de prendre
sa médaille
en 2006»
«Ghrib, Menad
et Babouche
seront entendus»
«Les responsables
de cet affront seront
sévèrement punis»
«Je présente mes excuses à M. Haïmoudi»
De nos envoyés spéciaux au Gabon
US Bitam-USMA, aujourd’hui à 15h
JSK-CABBA, aujourd’hui à 17h
Khellili crie
à la hogra
«Je ne suis pas
un esclave !»
Amrouche «Ce n’est
Faites durer
le plaisir !
pas à lui de me dicter
la liste des 18»
Belmellat «Je crains
Tatem
dans le
viseur
baucoup la pelouse»

02

0 2 N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup de gueule MCA Menad «Même Zidane n’était

N° 2274 Samedi 4 mai 2013

Coup de gueule MCA

Menad «Même Zidane n’était pas monté prendre sa médaille en 2006»

«A mon audition, je me défendrai comme il se doit»

L’entraîneur du Mouloudia d’Alger a accepté de nous accorder, hier, une interview dans laquelle il s’est défendu et pris aussi la défense de ses joueurs. On vous laisse le soin de la découvrir.

Vous vous êtes préparés pour la finale dans de très bonnes conditions, finale- ment vous avez perdu. A votre avis, quelles en sont les raisons ? Je pense qu’on a beaucoup parlé avant ce match, notamment du côté des joueurs. Je les avertis et je leur ai demandé d’arrêter de trop faire de déclarations. La preuve, c’est qu’on était déconcentrés en ratant beaucoup d’oc- casions. Cela est dû aussi à l’excès de précipi- tation. C’est vraiment dommage ! Qu’avez-vous regretté en fin de match ? On a regretté le fait d’avoir manqué des occasions nettes de scorer. On a été supé- rieurs à l’USMA en attaque qui s’est conten- tée uniquement de défendre. Je ne dis pas qu’elle ne mérite pas sa consécration, au contraire, les Usmistes se sont créé une occa- sion qu’ils ont concrétisée. Sans aucun doute, vous êtes triste après avoir perdu votre deuxième finale consé- cutive. C’est sûr. Je voulais décrocher mon pre- mier trophée en tant qu’entraîneur, malheu- reusement ce ne fut pas le cas. Je pense que l’arbitre Haïmoudi a été vicieux. Il cassait nos offensives et avait accordé un coup franc à l’USMA, alors qu’il y avait avant une faute en notre faveur. Je pense aussi que nos joueurs étaient naïfs. Lorsqu’ils composent le mur, ils sont loin du tireur du ballon, mais lorsque le coup franc est pour nous, les joueurs de l’USMA sont très près du ballon. Je pense que cela est du ressort du capitaine et même des joueurs. Ne croyez-vous pas que Haïmoudi a reçu des instructions pour casser le Moulou- dia ? Je n’incrimine pas Haïmoudi, mais sa ma-

nière de diriger le match me laisse douter. C’est vous qui devez faire des investigations dans ce sens.

Certaines gens vous ont accusé d’avoir aligné des joueurs en manque de compé- tition… Je n’avais pas le choix. Il fallait compter sur ces joueurs. J’ai incorporé certains face à El Eulma, mais ils n’ont rien montré de positif pour les aligner en finale. Il y avait certes Ya- chir qui était dans un jour sans, mais Bou- guèche et Djallit se sont procuré beaucoup d’occasions. Je considère que l’équipe a fait un bon match et le groupe était bien organisé sur le terrain. Si on comprend bien, ceux qui étaient sur

le banc ne pouvaient pas apporter le plus

escompté ? Seuls les journalistes disent que le Mou- loudia possède un meilleur effectif. En nom- bre oui, mais pas en qualité. Si Hadj Aïssa avait été en forme, il aurait pu apporter un plus. En tout cas, je donnerai la chance pro- chainement aux remplaçants pour qu’ils bé- néficient d’un temps de jeu plus conséquent, je ne vais quand même pas les briser !

Racontez-nous ce qui s’est passé au ves-

tiaire, après le coup de sifflet final car cela

a pris de l’ampleur.

Au coup de sifflet final, je me suis dirigé vers le trio d’arbitres pour lui montrer ma co- lère, je lui ai dit ce que je pensais de lui, et rien d’autre. Par la suite, j’ai regagné le ves- tiaire. Là, j’ai vu les joueurs rentrer, je pensais qu’ils allaient changer leurs maillots. Une fois à l’intérieur, il y avait de la colère, des larmes et beaucoup de choses… Le ministre était venu par la suite ainsi que les représentants de la FAF, je leur ai dit que l’arbitre nous a lésés, c’est tout.

Certaines rumeurs disent que vous avez tenu de graves propos au ministre. Est-ce vrai ? Jamais ! Ceux qui ont sorti ces rumeurs veulent faire de Menad un bouc émissaire. Je ne parle jamais de cette manière à un haut commis de l’Etat. Je lui ai dit seulement que l’arbitrage nous a lésés. Je ne comprends pas pourquoi des personnes veulent m’incrimi- ner. Ai-je commis une faute grave ou un délit

«Je n’ai jamais prononcé des propos mal placés devant le ministre» «Je serai présent sur
«Je
n’ai jamais
prononcé des
propos mal
placés devant
le ministre»
«Je
serai
présent sur
le banc face
à l’ESS.»
Entretien réalisé B. G.

? Est-ce que j’ai volé pour qu’on parle de li- mogeage ? Et puis, en 2006, même Zinédine Zidane n’était pas monté à la tribune prendre sa médaille après la défaiute de la France face à l’Italie en finale du Mondial. Je ne vois donc pas pourquoi on est en train de dramatiser les choses. Ne pensez-vous pas que vous aviez un rôle à jouer en tant qu’entraîneur ? Mon rôle en tant que coach est pure- ment sportif avec tous ses volets, c’est tout. Concernant le respect du protocole et les sujets administratifs et autres, cela est du ressort de la direction du club. C’est aux res- ponsables d’assumer leurs responsabilités. Moi aussi, j’étais en colère après la défaite et

j’avais besoin de quelqu’un pour me consoler. Si je ne suis pas monté, cela ne veut pas dire que je ne respecte pas les autorités. Au contraire, je leur voue beaucoup de respect. Sonatrach et la commission discipline de la ligue vous ont-elles convoqué ? Je leur dirai la même chose. Je tiendrai le même discours. Dans les rouages du club, on parle de votre limogeage… On ne m’a pas mis au courant. Ce sont des informations parues à travers la presse. Pour

moi, je serai présent face à l’ESS lors du pro- chain match. Comment allez-vous préparer le match de l’ESS ? Je sais que la reprise après une défaite en finale est très dure. J’espère que tous les joueurs seront présents à la reprise pour es- sayer de bien travailler avant le match. Ne craignez-vous pas une lourde sanc- tion ? Non, je ne peux pas être sanctionné avant d’être auditionné. J’attends ma convocation pour livrer ma version des faits. Avant de conclure, songez-vous à votre avenir ? Non. Sincèrement, je me concentre sur la fin de saison. Je n’ai pas de contact en ce moment. Je préfère rester au Moulou- dia pour contribuer au grand projet entre- pris.

Présents aujourd’hui à l’entraînement

Ghrib, principal accusé

L e scandale de la finale de la Coupe d’Algérie est très loin de connaî- tre son épilogue. Cette affaire ne cesse de faire l’actualité dans les milieux footballistiques en Algérie, mais aussi dans l’entourage du club phare de la capitale. Les Mouloudéens ont dénoncé avec ri-

gueur la gaffe commise par les dirigeants du club, étant donné qu’ils sont les premiers responsables. Nous avons ainsi tenté de reconstituer la version, en s’appuyant sur des témoignages de certains joueurs qui ont voulu garder l’anonymat. Selon eux, le premier responsable de cette honte est bien évidemment le coordinateur de la section football, Omar Ghrib qui a donné l’ordre aux camarades de Babouche de rentrer directe- ment au vestiaire et de ne pas récupérer leurs médailles, avant de faire machine arrière devant les autorités, en versant des larmes qui n’étaient finalement que de la poudre aux yeux. Un joueur nous a donné sa ver- sion : «On rentrait directement au vestiaire pour prendre notre douche sur demande de Omar Ghrib, avant de nous faire part de sa décision de ne pas monter récupérer les médailles pour protester contre l’arbitrage vicieux de M. Haïmoudi qui nous a carrément sabotés.» Et d’enchaîner :

«Certains joueurs étaient étonnés de cette décision, alors que d’autres obéissaient en cautionnant sa décision (NDLR : il s’agit d’un joueur, selon une source proche du club), mais ils ont tout de même préféré gar- der le silence.» Un autre joueur raconte la suite des faits : «Dès que je suis rentré au vestiaire, il était en ébullition. Je ne comprenais pas ce qui s’est passé. Par la suite, j’ai compris qu’on n’allait pas monter pour rece- voir nos médailles. L’entraîneur Menad ne voulait pas monter lui aussi, car il était furieux. Par la suite, trois joueurs et le staff médical ont dé- cidé de monter, mais c’était trop tard.» Une autre source présente dans le vestiaire nous raconte même qu’un grave incident s’est produit au mo- ment de la présence du ministre de Jeunesse et des Sports , Mohamed Tahmi : «Au moment où Tahmi était descendu au vestiaire, Ghrib, qui était devant la porte, a envoyé une personne pour rappeler aux joueurs qu’il leur était interdit de monter à la tribune officielle et prendre les mé- dailles, même face à l’insistance du MJS, lequel avait, par la suite, dis- cuté avec quelques joueurs, mais ces derniers refusaient d’abdiquer en obéissant à Omar Ghrib.» Selon une source proche du club, le joueur

ayant cautionné la décision de Ghrib n’est autre que le gardien de but de l’équipe, Faouzi Chaouchi, lequel était en colère envers Djamel Haï- moudi, l’arbitre de la partie, suite à la défaite de son équipe, avant de s’attaquer directement aux représentants de la fédération et à ceux du ministère de la Jeunesse et des Sports. D’ailleurs, c’est à cause de ce comportement que le portier des Vert et Rouge risque une très lourde sanction. Ainsi, avec un tel comportement, les choses sont bien claires :

les joueurs du Mouloudia étaient dans l’obligation d’obéir à

leur respon-

sable au moment où Amrouche tentait d’apaiser les esprits.

Hamza R.

Amrouche et Ghrib vont se réunir avec les joueurs

C’ est aujourd’hui à 16h que les joueurs du Mouloudia reprendront les entraîne-

ments au stade annexe du 5-Juillet, en présence de l’entraîneur en chef, Djamel Menad qui, jusqu'à preuve du contraire, est toujours en poste. Après avoir perdu la Coupe d’Algé- rie face à l’USMA, et suite à l’af- front dont tout le monde en parle, c’est avec un moral à plat que les coéquipiers de Babouche vont re- prendre le chemin des entraîne- ments, et il faudra à Menad trouver les mots nécessaires pour les récon- forter et se préparer à affronter l’ESS mardi prochain, en cham- pionnat. A l’occasion de la reprise des entraînements, le président Kamel Amrouche et le coordina- teur de la section football Omar Ghrib vont se déplacer au stade an- nexe du 5-Juillet pour se réunir avec les joueurs et essayer à leur tour de les inciter à fournir les ef- forts nécessaires mardi prochain.

Le Mouloudia ne veut pas rater l’accessit de la Ligue des champions

Après avoir perdu la finale de la Coupe d’Algérie, le Mouloudia a raté l’un de ses objectifs tracés en cette fin de cet exercice. Toutefois,

la saison est loin d’être terminée, car le MCA préserve ses chances intactes pour disputer la Ligue des champions la saison prochaine. A quatre journées de la fin du par- cours, les poulains de Menad sont à huit longueurs de l’ESS, et une vic- toire sur le leader leur permettra de

consolider leur place dans le classe- ment. Une consécration en Coupe d’Algérie a certes de la valeur, du fait qu’il y a plus d’engouement pour l’épreuve populaire, mais sur un plan purement sportif, c’est la deuxième place du championnat qui a le plus de valeur,

standing du Mouloudia, les respon- sables de Sonatrach misent sur la prestigieuse coupe africaine.

Des cadres de l’équipe ont critiqué leur coach

Décidément, l’échec en Coupe d’Algérie n’a pas manqué de soule- ver le mécontentement des cadres de l’équipe qui ont critiqué leur coach. Ces derniers ont confié à leurs proches que le coach a sa part de responsabilité dans cette défaite en finale face à l’USMA. En effet, ils lui reprochent les change- ments tardifs, du fait que

Ghrib «Personne n’avait parlé lorsqu’on nous avait privés de notre trophée» «Comme je l’ai déjà
Ghrib
«Personne n’avait
parlé lorsqu’on nous
avait privés de notre
trophée»
«Comme je l’ai déjà affirmé, se sont les
joueurs qui ont décidé à ne pas monter pour
recevoir les médailles et je les ai fait sortir du
terrain pour leur éviter tout problème et aussi
afin qu’ils mettent leur maillot pour aller récu-
pérer leurs médailles, mais ils en ont décidé
autrement. Toutefois, je me demande pour
quelle raison personne n’avait levé le petit
doigt lorsqu’on nous avait privés du tro-
phée du championnat en 2010. Nous
étions dans l’obligation de courir
dans tous les sens pour qu’on
puisse être rétablis dans
nos droits.»

du fait qu’elle per- mettra au MCA de jouer la Ligue des

cham-

pion,

alors

que le

déten-

teur

de la

Coupe

d’Algé-

rie ne

pourra

que dispu- ter la Coupe de la CAF. Ainsi, et pour le

le second n’a été opéré qu’à cinq minutes de la fin du match. Sans pour autant évoquer le changement de Yachir, du fait

que ce dernier ne devait ja- mais sortir et qu’il était plus judicieux de faire rentrer un autre atta-

quant, surtout que l’USMA s’était carrément re- groupée derrière. K. M

N° 2274 Samedi 4 mai 2013

N° 2274 Samedi 4 mai 2013 0 3 Coup de manivelle MCA Les joueurs désavouent Ghrib

03

Coup de manivelle MCA Les joueurs désavouent Ghrib D écidément, c’est la cassure entre les
Coup de manivelle MCA
Les joueurs désavouent Ghrib
D écidément, c’est la cassure entre les
joueurs du Mouloudia et le coordinateur de
la section football, Omar Ghrib. En effet, le
premier responsable de la section football n’ont
pas manqué de soulever le courroux des joueurs
qui sont en colère contre lui, du fait que, selon
leurs dires, c’est lui qui leur a demandé de rester
dans les vestiaires et de bouder la cérémonie de
la remise des médailles. Ils se demandent, ainsi,
pour quelle raison il essaye de leur faire endosser
l’entière responsabilité et les mettre au banc des
accusés. Toutefois, et à travers certaines de leur
déclarations, deux joueurs ont tenu à se défendre,
Babouche et Chaouchi, et dire que ce sont les res-
ponsables de leur équipe qui leur ont donné l’or-
dre de bouder la cérémonie de la remise des
médailles. Ces deux derniers crient fort et à qui
veut les entendre qu’ils ne sont que des employés
du club et qu’ils ne peuvent désobéir, faisant allu-
sion à Omar Ghrib.
premier responsable de la section football du
MCA, juste après la rencontre, n’a pas manqué de
dire que ce sont les joueurs qui avaient refusé
d’aller prendre leurs médailles, du fait qu’ils
étaient très déçus après la défaite face à l’USMA.
Omar Ghrib a tenu le même langage au lende-
main de la défaite à plusieurs organes de presse
et aussi la chaîne de télévision Ennahar. «J’ai
même essayé de les convaincre de monter pour
prendre leurs médailles, mais ils ont refusé de le
faire», a déclaré Omar Ghrib. Ces déclarations du
En se défendant, ils vont
éviter une lourde sanction
En se défendant, les joueurs du Mouloudia vont
éviter une lourde sanction pour eux et leur
équipe. En effet, et suite aux déclarations de
Ghrib qui a fait porter le chapeau du scandale aux
joueurs, les instances sportives allaient prendre
de sévères sanctions à leur encontre, du fait qu’ils
veulent infliger des sanctions exemplaires aux
fautifs afin qu’un tel affront ne se reproduise plus
dans nos stades. Une source digne de foi nous a
confié que les coéquipiers de Babouche allaient
être sanctionnés au moins jusqu'à la fin de saison,
et l’équipe serait, donc, dans l’obligation de conti-
nuer le reste de cet exercice avec l’équipe des es-
poirs. Maintenant qu’ils clament leur innocence,
du fait qu’ils n’ont fait qu’exécuter les directives
de Ghrib, les poulains de Menad vont éviter ces
lourdes sanctions pour eux et leur équipe.
K. M.

Babouche : «La décision de ne pas prendre les médailles a été prise par les dirigeants»

«C’est Ghrib qui nous a ordonné de regagner le vestiaire»

Réda Babouche sort de son mutisme. Le capitaine mouloudéen raconte ce qui s’est réellement passé au vestiaire après le coup de sifflet final de M. Haïmoudi, désavouant ainsi le coordinateur de la section de football, Omar Ghrib, qui a annoncé que la décision a été prise par les joueurs eux- mêmes.

Quelles sont les raisons de cette défaite ? Je pense que beaucoup de choses ont été dites à propos de cette finale. Avant le match, on parlait beaucoup, les joueurs

étaient trop confiants. D’ailleurs,

je leur ai dis, il faut arrêter de

parler et il faut bien se concen- trer pour gagner la coupe. Je pense qu’on s’est procuré beau- coup d’occasions nettes pour

scorer, mais il y avait la mal- chance. Le manque d’efficacité nous a fait défaut. Pensez-vous que vous avez perdu à cause du manque d’efficacité ? Oui, on s’est procuré beaucoup d’oc- casions qu’on a ratées malheureuse- ment. En plus de ça, il y avait un arbitrage vicieux de la part de M. Haï- moudi qui nous a cassés. Il sifflait beaucoup au cours du match. Même si lors du coup franc sifflé à l’USMA qui

a ramené le but, il y avait faute en notre

faveur plus un avertissement au joueur adverse pour faute grave sur Bou- guèche. Le meilleur arbitre africain ne peut pas voir la faute sur Bouguèche, c’est vraiment impardonnable. Vous avez le sentiment que Haï- moudi vous a lésés ? Haïmoudi nous a déconcentrés et nous a énervés. On pouvait même en- caisser un deuxième but, heureuse- ment que ça ne s’est pas fait. Les décisions de cet arbitre nous ont sortis du match. Après le coup de sifflet final de Haï- moudi, il s’est passé un fait impor- tant, c’est que vous, les joueurs, vous n’êtes pas montés pour pren- dre vos médailles, que s’est-il passé au juste ? Après le coup de sifflet final de l’ar-

bitre, je me suis directement dirigé vers

le banc de touche. J’étais dans une co-

«Moi, sanctionné ? Je me
«Moi, sanctionné ? Je me

demande pourquoi»

lère noire. Je ne pouvais pas me retenir et déçu de cette défaite. D’ailleurs, la té- lévision m’avait fixé assis sur le banc. Après, j’ai vu mes coéquipiers rentrer au vestiaire au moment où Ghrib était rentré sur le terrain pour protester au- près de Haïmoudi. A cet instant, il m’a demandé de rentrer directement au vestiaire. Une fois au vestiaire, j’ai

constaté qu’on n’allait pas monter pour prendre nos médailles. Les gens sont venus me voir pour demander de reve- nir à la raison, mais je leur ai fait savoir que je ne peux pas prendre la décision tout seul. Il y a des responsables du club, c’est eux qui doivent prendre la décision pour prendre nos médailles ou non. Nous, les joueurs, on est des employés du club, on est soumis à des instructions de la part de nos respon- sables. Votre version est contradictoire avec celle de Omar Ghrib qui a dé- claré que la décision a été prise par les joueurs… Je vous le dis et je le répète, la déci- sion a été prise par les responsables et non pas par les joueurs. Nous, on est des simples employés du club. Ghrib nous a ordonné de rentrer au vestiaire. Une fois au vestiaire, puisque j’étais le

dernier à y être, j’ai appris que les

joueurs avaient reçu des instructions, je le dis bien, des instruc- tions de la part des res- ponsables du club pour ne pas prendre nos médailles. Je le confirme et je suis res- ponsable de mes pro- pos. J’ai eu une discussion avec le mi- nistre de la Jeunesse et des Sports et je lui ai dit carrément que je ne peux assumer une telle responsabilité. En tant que capitaine, ne pensez-vous pas avoir une part de res- ponsabilité ? Non, jamais. Je n’ai aucune part de respon- sabilité. Tout le monde sait que ce sont les res- ponsables du club qui nous ont ordonné de ne pas prendre nos médailles. Moi, je suis capitaine de l’équipe pendant le match, mais au vestiaire, face à une telle décision de la di- rection, je ne peux m’immiscer. Il y a une possibilité à ce que vous écopiez d’une suspension pour une durée de deux ans, un com-

mentaire ? Je n’ai aucune part de responsabilité dans cet acte. Je ne comprends pas pourquoi on me sanctionne. Il y a des responsables du club, c’est eux qui ont pris cette décision. Je le dis haut et fort, c’est eux qui ont pris cette décision et non pas moi. Je n’ai pas le droit de s’im- miscer dans de telles affaires. Etes-vous prêt à apporter vos té- moignages au cas où vous serez convoqué par la commission de disciplinaire de la FAF ? Oui, bien sûr. Je suis prêt à apporter mon témoignage à la fédération si on me convoque, je vais redire la même chose. Je n’ai rien à cacher ni mentir. Ce que je suis en train de vous dire, c’est la vérité. J’ai voulu à un moment donné calmer les esprits de mes co- équipiers, en vain. Je ne pouvais le faire, car ils étaient démoralisés. En tout cas, sachez une chose, si un diri- geant du club avait demandé aux joueurs d’aller récupérer leurs mé- dailles, ils l’auraient fait sans aucun problème. Cette décision n’a pas été prise par les joueurs et je défie qui- conque de prouver le contraire.

Entretien réalisé par Billel G.

Chaouchi

«Nous, joueurs, ne sommes que des employés qui ont exécuté les directives de nos dirigeants »

qui ont exécuté les directives de nos dirigeants » Quarante-huit heures après la cruelle désillusion, le

Quarante-huit heures après la cruelle désillusion, le gardien de but, Fawzi Chaouchi, a décidé lui aussi de sortir de son mutisme. Il a choisi les ondes de la Radio Chaîne I pour s’exprimer à un large public et, surtout, aux Chnaoua :

«Je voudrai, tout d’abord, féliciter l’USMA pour sa consécration. Sincère- ment, on ne s’attendait pas à un tel scé- nario. Nous avons fourni un très bon match avec beaucoup d’occasions de but. Les Chnaoua nous ont, d’ailleurs, ap- plaudis à la fin de la rencontre car ils ont vu tous les efforts que nous avons four- nis. Concernant le boycott de la cérémo- nie protocolaire, nous, les joueurs, nous sommes des employés qui appliquons les directives de leurs dirigeants. On n’est pas, de ce fait, responsables de ce qui s’est passé.»

«Nous regrettons tout ce qui s’est passé »

Poursuivant son intervention, Chaouchi n’a pas hésité à dire : «Nous regrettons tout ce qui s’est passé. Nous sommes encore sous le choc, car la défaite sera très difficile à digérer. Il y a des ins- tances dirigeantes qui devront trancher.»

«Chacun doit assumer ses responsabilités»

En conclusion, Chaouchi a eu des propos lourds de sens et qui auront cer- tainement un impact fort : «Il est évi- dent que chacun doit assumer ses responsabilités. Tout ce que nous avons construit tout au long de la saison est tombé à l’eau. Haïmoudi n’a pas été cor- rect car son arbitrage laisse à désirer.»

T. Che De Tamanrasset, Tahmi déclare au Buteur «Refuser de prendre les médailles est un
T.
Che
De Tamanrasset, Tahmi déclare au Buteur
«Refuser de prendre les médailles
est un geste impardonnable»
Le ministre de la Jeunesse et
des Sports, Mohamed Tahmi, qui
se trouve actuellement à Taman-
rasset, en visite de travail, n’a
pas caché sa grosse déception à
la suite du geste de la délégation
mouloudéenne, qui a refusé d’al-
ler saluer le Premier ministre, Ab-
delmalek Sellal, et recevoir les
médailles. Dans une déclaration
faite hier au Buteur, il disait :
«C’est un geste impardonnable et
irréfléchi. Je pense que ne pas
monter à la tribune officielle pour
prendre les médailles est vrai-
ment regrettable et antisportif, je
suis vraiment déçu.»
«Le dossier est entre les mains de la FAF»
Interrogé sur les sanctions qui devraient être prises prochainement
par la Fédération algérienne de football et le MJS, le premier responsa-
ble du sport en Algérie nous a déclaré textuellement : «Pour l’instant,
je ne sais pas. Le dossier est entre les mains de la fédération qui va
prendre les décisions qui s’imposent, selon les règlements. C’est tout
ce que je peux vous dire.»
H. R.

04

0 4 N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup d’œil MCA Amrouche «Ghrib, Menad et Babouche

N° 2274 Samedi 4 mai 2013

Coup d’œil MCA

Amrouche «Ghrib, Menad et Babouche seront entendus, demain, par le conseil d’administration»

seront entendus, demain, par le conseil d’administration» F ace à la gravité de la situation qui

F ace à la gravité de la situation qui est devenue dramatique, le président du conseil d’admi- nistration, Kamel Amrouche, a décidé d’intervenir hier matin sur les ondes de la Radio

Chaîne III pour condamner l’attitude de l’équipe. Pour l’homme fort du Doyen, il est venu le temps de faire un grand nettoyage afin de repartir sur des bases nouvelles et saines. La première des choses sera de convoquer les principaux responsables afin d’être entendus par le conseil d’administra-

tion qui devra, par la suite, prendre les me- sures qui s’imposeront. «Il est clair que nous allons convoquer, demain, Omar Ghrib, Djamel Menad

joueurs», a-t-il affirmé.

dia : «Nous devions attendre la fin de la sai- son pour agir mais après ces événements, nous allons anticiper et prendre les choses en main afin de préparer dès maintenant le prochain exercice».

« Nous allons séparer le bon grain de l’ivraie »

Très marqué par la tournure des événe- ments qui portent préjudice à l’image que véhicule un grand club comme le Moulou- dia, le président du CA, Amrouche, s’est engagé une nouvelle fois à faire un grand nettoyage au niveau du club : «Toutes les dispositions et les mesures seront prises car nous comptons bien séparer le bon grain de l’ivraie».

« Au Mouloudia, c’est moi le

patron et personne d’autre »

Voulant connaître qui est le véritable pa- tron du club, Amrouche a été catégorique à ce propos en se désignant comme étant le boss du Doyen : «Au Mouloudia, c’est moi le patron et personne d’autre. De ce côté-là, la situation ne doit prêter à aucune équi- voque».

« Nous avons laissé Ghrib gérer

pour ne pas perturber l’équipe qui était dans une très bonne dynamique »

Les anciennes gloires du club, à l’image de Abdelkader

» Les anciennes gloires du club, à l’image de Abdelkader Sonatrach prend directement les choses en

Sonatrach prend directement les choses en main

Amrouche entamera sa révolution cette semaine

Après l’incident majeur qui s’est produit mercredi dernier au stade du 5-Juillet, il fal- lait s’attendre à une forte réaction de Sona- trach pour prendre les choses en main et procéder aux changements tant attendus par la grande famille du Mouloudia. Comme rapporté, la firme pétrolière avait prévu une révolution dans le club juste après la fin de saison. Evitant ainsi de chambouler les choses après la signature du contrat du ra- chat de la SSPA/MCA, pour éviter qu’on lui impute la responsabilité de l’échec si les ré- sultats ne suivent pas. C’est ce que le prési- dent de la SSPA/MCA, Kamel Amrouche, a confirmé dans son intervention à la radio. Ainsi, ce changement radical sera opéré plus tôt que prévu et aura lieu bel et bien cette se- maine.

d’administration de la SSPA/MCA désignera un nouveau responsable de la section foot- ball à la place de Omar Ghrib, jusqu'à la fin de saison. De ce fait, Ghrib ne fera plus par- tie de la section football. Auditionné par la commission de discipline de la FAF, il pourra carrément être radié à vie.

La réunion du conseil d’administration aura lieu lundi

Avant la finale de la Coupe d’Algérie, il était prévu que le CA de la SSPA/MCA tienne une réunion pour préparer la saison prochaine. Cependant, et pour des raisons d’ordre organisationnel, le président Kamel Amrouche a décidé, en concertation avec ses pairs du CA, de reporter ladite réunion. Maintenant après le scandale de la finale, cette réunion aura lieu ce lundi et ne sera autre qu’une session extraordinaire du conseil d’administration.

Le nouvel organigramme sera adopté

Outre la désignation d’un nouveau res- ponsable de la section football et la mise de fin aux fonctions de Ghrib, Kamel Am- rouche et les membres du CA vont adopter le nouvel organigramme déjà élaboré en bonne et due forme. Ainsi, Kamel Amrouche tient à ce que les changements soient opérés à tous les nouveaux, car il est inconcevable que le club continue à fonctionner comme par le passé. Même si le changement aura lieu, il est évident que Kamel Amrouche gar- dera les gens compétents au niveau de la sec- tion football, lui qui sait faire la différence entre la bonne et la mauvaise graine. K.M.

et Réda Babouche, en sa qualité de capitaine d’équipe, et même d’autres joueurs qui seront
et
Réda Babouche, en sa
qualité de capitaine
d’équipe, et même
d’autres joueurs qui
seront tous enten-
dus par le conseil
d’administration.
Vers la désignation d’un
responsable de la section football
à la place de Ghrib
A
partir de là,
nous prendrons les
mesures discipli-
naires qui s’impose-
A travers les déclarations du premier res-
ponsable du MCA, il est évident que d’ici la
fin de semaine, il y aura un changement au
niveau de la section football. Une source
digne de foi nous a confié que le conseil

ront mais pas avant», dira Amrouche sur un ton ferme.

« Nous sanctionnerons

sévèrement les responsables de ce marasme »

Dépité par la tournure des événements qui ont pris des proportions énormes, Am- rouche a assuré aux auditeurs et à tous les Chnaoua que des sanctions sévères seront prises à l’encontre des responsables. «Après avoir entendu tout le monde, il est certain que nous allons sanctionner sévèrement, je dis bien sévèrement, les responsables de ce marasme. Mais cela ne se fera qu’après avoir défini les responsabilités des uns et des au- tres», a-t-il ajouté.

« Pas de prime de finale pour les joueurs qui seront sanctionnés financièrement »

Ne voulant pas dédouaner les joueurs de cet acte très répréhensible, d’autant plus qu’ils avaient reconnu avoir pris une déci- sion collégiale, afin de boycotter la cérémo- nie protocolaire en guise de contestation contre l’arbitrage de Haïmoudi, Amrouche affirme qu’il y aura aussi des sanctions à l’encontre des joueurs. «Les joueurs aussi sont concernés par les mesures que nous al- lons prendre, car eux aussi sont responsables de cette situation. Je ne parle pas de la dé-

faite, car dans le football, il y a un gagnant

et un vaincu. Je fais allusion au refus de re-

cevoir les médailles. Je vais proposer au conseil d’administration qu’on annule la prime de la coupe et il y aura aussi des sanc- tions financières à l’encontre de tous les

Drif, n’avaient pas hésité à pointer un doigt accusateur vers les responsables de Sona- trach qui avaient décidé de maintenir Omar Ghrib à la tête de la section football. Amrouche a défendu la position du conseil en déclarant : «Lorsque nous avons pris les choses en main, on pouvait apporter des changements radicaux. Mais dans le souci de préserver la stabilité de l’équipe, qui était sur une bonne dynamique, nous avons opté pour la continuité en laissant Omar Ghrib gérer l’équipe. Nous lui avons laissé le champ libre afin qu’il puisse mener l’équipe à bon port. Si nous avions fait de grands change- ments, on aurait été critiqué surtout si l’équipe n’aurait pas eu les résultats escomp- tés».

« A l’avenir, il y aura quelqu’un qui sera chargé de la communication »

Concernant celui qui se chargera à l’ave- nir de parler au nom du club, Amrouche a une solution au problème. Il sera question de nommer un attaché de presse qui devra être la voix officielle du club : «Pour éviter de refaire les mêmes erreurs, à l’avenir, il y aura la création d’un site web officiel et d’une personne qui sera chargée de la com- munication». Par cette attitude, Sonatrach ne veut plus voir Ghrib parler au nom du Mouloudia.

« C’est nous qui allons prendre

les choses en main pour préparer la prochaine saison »

Le président du conseil a eu des propos lourds de sens et qui montrent que l’avenir de Ghrib ne s’inscrit plus avec le Moulou-

« Je présente mes excuses à

Haïmoudi dont on a voulu faire un bouc émissaire »

L’arbitre de la rencontre, Djamel Haï- moudi, était au centre de la polémique puisque les Mouloudéens ont accusé le re- feree d’avoir tout fait pour aider l’USMA à s’imposer. Amrouche a voulu rectifier le tir en présentant ses excuses à l’arbitre inter- national : «Vous savez, lorsqu’une équipe perd une finale de coupe, souvent l’arbitre devient le bouc émissaire, et c’est le cas de Djamel Haïmoudi. Je profite de l’occasion pour lui présenter mes excuses. C’est un arbi- tre de dimension internationale».

« Je lance un appel aux pouvoirs

publics et aux instances du football pour plus de clémence envers le club »

Craignant de lourdes sanctions à l’encon- tre du Mouloudia qui encourt deux ans de suspension de la Coupe d’Algérie, Am- rouche a lancé un appel pour qu’on épargne le club de toute sanction. «Je pro- fite de l’occasion pour lancer un appel aux pouvoirs publics et aux instances du football à plus de clémence envers le club qui ne mé- rite pas des sanctions. Les supporters du Mouloudia ont été irréprochables avant, pendant et après le match. Le peuple du Mouloudia ne mérite pas d’être sanctionné, car en touchant au club, on touche aussi aux fans», a lancé Amrouche, avant de conclure son allocution par un appel en direction des médias qui doivent prôner l’apaise- ment.

T.Che

De nos envoyés spéciaux en Tunisie N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup d’œil Ligue
De nos envoyés
spéciaux en Tunisie
N° 2274 Samedi 4 mai 2013
Coup d’œil Ligue des Champions
Sofiane
Khallil
Abdelli
Laâmeche
Ligue des Champions Sofiane Khallil Abdelli Laâmeche ES Tunis JSMB, à 16h 0 5 La liste

ES Tunis

JSMB,

à 16h

Khallil Abdelli Laâmeche ES Tunis JSMB, à 16h 0 5 La liste des concernés par la

05

La liste des concernés par la rencontre Comme annoncé par nos soins, le coach Solinas
La
liste des
concernés par la
rencontre
Comme annoncé par nos soins, le coach
Solinas a retenu 24 joueurs pour ce déplace-
ment à Tunis. En plus de ceux qui débuteront le
match, le driver béjaoui a décidé d’emmener les
autres éléments avec lui, afin d’assurer, en paral-
lèle, la préparation de la rencontre face au WAT.
Néanmoins, il est utile de signaler que seuls 18
joueurs seront mentionnés sur la feuille de match
aujourd’hui : Djebarat, Samer, Chehaïma, Me-
khaldi, Laribi, Zafour, Boukmacha, Neyati, Zer-
rara, Aït Fergane, Derrag,
Mebaraki, Debeka, Aourès,
L es lions de la Soummam
affrontent, cet après-midi,
à partir de 16 heures, la
formation tunisienne de
l’EST, au stade de Radès,
avec l’histoire
cation. De leur part, les Tunisois es-
Deux
pour le compte du match retour des
huitièmes de finale de la Ligue
des champions d’Afrique.
Une rencontre où les
Hammouche, Zeghli,
match, leur a demandé de faire hon-
neur aux couleurs de la JSMB et de
l’Algérie. Une mission, faut-il le dire,
difficile, mais pas impossible pour
les camarades de Zafour.
Hadji, Hannachi.
changements
par rapport au
match aller
Solinas
«Eviter de
Béjaouis veulent ren-
verser la vapeur,
après leur match
nul (0-0) en aller,
à domicile, et
rentrer au pays
avec une belle
refaire
erreurs»
Pour la confrontation d’aujourd’hui,
le coach Solinas ne compte pas chambou-
ler son onze de départ. Il faut dire aussi
que le technicien italien n’a pas vraiment
beaucoup de solutions, à cause de plu-
sieurs défections, notamment en at-
taque. Mis à part deux changements
inévitables, l’Italien compte aligner
la même composante de l’aller,
face à cette équipe de l’ES
Tunis.
qualifi-
les mêmes
Zafour
et Laribi dans
la charnière
pèrent à tout prix confirmer le résul-
tat de leur déplacement. Cependant,
ce ne sera pas aussi facile que ça, du
moment que les poulains de Solinas
sont plus que jamais déterminés à
gagner ce match et se qualifier aussi,
tout en estimant que rien n’est en-
core joué et la qualification est dans
leurs cordes. La JSMB, qui s’est mon-
trée muette en match aller, devrait
coûte que coûte retrouver l’efficacité,
aujourd’hui, et essayer surtout de
continuer sur la même dynamique
que celle du championnat. Le
premier responsable à la barre
technique, qui s’est réuni
Le jeune axial de la JSMB, Zidane
Mebarakou, qui a joué presque toutes les
rencontres de son équipe cette saison, ne
sera pas présent, aujourd’hui, face à l’ES
avec ses poulains la veille
du
Tunis, après avoir reçu un deuxième carton
jaune, lors du match aller. Il est, donc, sus-
pendu. Ainsi, pour combler sa défection,
le coach Solinas compte faire appel au
jeune Laribi, pour composer la char-
Derrag
pour
remplacer Aourès
Après cinq séances sur
gazon, les joueurs fin prêts
Ce que nous avons pu constater à
24 heures du match face aux Tuni-
sois, c’est que le groupe béjaoui dis-
posera de tout son effectif,
aujourd’hui, et n’enregistre aucun
joueur blessé, car mis à part ceux
que nous avions annoncé forfaits
pour ce match, comme Mebarakou
et Si Mohamed, tout le monde est
disponible, et ce, grâce au concours
précieux du staff médical et des au-
tres membres du staff technique,
lesquels ont
réussi à
Le
onze de
centrale avec le capitaine Za-
four, de retour, lui aussi, après
avoir fait l’impasse sur le der-
nier match de championnat,
face à l’USMH.
Derrag
Aujourd’hui, Solinas compte ali-
gner deux attaquants. En effet, en
plus de Mebarki qui sera reconduit, le
technicien italien compte solliciter
Mohamed Derrag, absent au match
aller, suite à sa suspension face à
l’Asante Kotoko. Ce dernier devra
donc prendre la place de Moha-
med-Lamine Aourès, qui a
participé au match aller,
à Béjaïa.
Solinas
A travers les différentes discussions
que nous avons eues avec le coach bé-
jaoui, nous avons pu sortir avec certitude le
onze qui affrontera, cet après-midi, l’Espé-
rance de Tunis : Djebarat, Chehaïma, Me-
khaldi, Laribi, Zafour, Neyati, Boukmacha,
Zerrara, Aït Fergane, Mebarki et Derrag. Sauf
en cas de blessure ou défection de dernière
minute, ce seront probablement ces élé-
ments qui accompliront cette mission,
celle de qualifier la JSMB pour la pre-
mière fois dans son histoire en
phase des poules.

A quelques heures de la ren- contre face à l’ES Tunis, Gianni Solinas dresse la situa- tion de son équipe qui se trouve à Tunis depuis mercredi dernier. Pour lui, toutes les conditions sont réunies pour que la JSMB puisse repartir avec une qualification, malgré la difficulté de la tâche : «Je trouve que les joueurs ont bien travaillé, ces derniers jours. La première séance d'entraînement a été basée sur la récupération. La seconde sur la vivacité et les exercices de vitesse, alors que la dernière sera consacrée aux dernières retouches. D’ici-là, je pense que tout sera prêt pour cette empoignade. Ce sera un match difficile devant une grande équipe, mais on peut se qualifier. On doit juste éviter les erreurs qu’on a commises à l’al- ler et essayer surtout de garder notre concentration tout au long des 90’».

«Le groupe est fort psychologiquement» Au cours de l’entretien qu’il nous a accordé, le technicien de la JSMB est revenu aussi sur l’état psychologique de ses joueurs : «L’équipe se trouve dans un bon état psycholo- gique, c’est ce que nous avons pu constater lors des dernières séances d’entraînement, que ce soit à Alger, durant notre mini- stage, ou ici à Tunis. Le nul face à l’USMH nous a fait beaucoup de bien. Maintenant, on ne pense qu’à la qualifica- tion. C’est la dernière étape avant d’atteindre cet objectif, et on jouera nos chances à fond. Mais, je tiens à dire que tout se jouera au mental».

S. A.

nière

Mebarki

«Exploiter les espaces et profiter des moments forts du match»

«Après plus d’une se- maine de préparation, je pense que le groupe est fin prêt pour affronter l’ES Tunis. Certes, ce sera un match très difficile, surtout après notre match nul à l’aller, mais on doit quand même faire de notre mieux. L’équipe de l’EST va jouer l’offensive, et nous comptons profiter des espaces qu’elle nous laissera pour la mettre en danger. On est hyper- motivés et très concen- trés sur notre sujet. On n’a pas fait tout ce dépla- cement pour rien. Donc, on doit se battre jusqu’au bout pour réaliser un ré- sultat positif qui assurera notre qualification au prochain tour.»

qui assurera notre qualification au prochain tour.» «On n’est pas venus pour défendre, détrompez- vous»

«On n’est pas venus pour défendre,

détrompez-

vous»

«Nous sommes plus que déterminés à relever le défi. On est venus pour défendre nos chances à fond. On n’a rien à perdre, alors on doit jouer le tout pour le tout. On se donnera à fond. Concernant l’attaque, il est clair que chaque joueur souhaiterait marquer, no- tamment dans un match comme celui-ci, mais je n’en fais pas une obsession. Dans ce genre de compéti- tion, l’important est que la JSMB se qualifie ce di- manche, afin de retourner au pays avec un moral bien requinqué. En tous les cas, je ferai de mon mieux pour être à la hauteur.»

les cas, je ferai de mon mieux pour être à la hauteur.» Neyati Les Béjaouis ont

Neyati

je ferai de mon mieux pour être à la hauteur.» Neyati Les Béjaouis ont rendez-vous remettre

Les Béjaouis ont rendez-vous

remettre les joueurs en l’espace de quelques jours seulement dans le rythme de ce match retour face à l’EST. En tous les cas, le coach Soli- nas a fait de son mieux pour assurer à ses joueurs une meilleure prépara- tion pour ce match, et d’après ses dires, ses éléments sont fin prêts pour disputer cette partie, notam- ment après avoir effectué pas moins de cinq séances sur du gazon, dont trois à Tunis.

Les Tunisois méfiants, cette fois-ci Contrairement au match aller où ils ont affiché un optimisme exagéré, ce qui leur a joué quand même un mauvais tour, les Tunisois de l’EST se sont montrés très vigilants pour ce match retour. Maintenant, ils ont une idée précise sur cette jeune équipe de la JSMB, qui pourrait leur poser beaucoup de problèmes. Le coach Maher Kanzari n’a pas arrêté de mettre en garde ses joueurs contre tout excès de confiance. Ce dernier nous a fait savoir que la JSMB, qui a réussi à revenir avec la qualification de son déplacement à Kumasi, est une équipe difficile à manier, même en dehors de ses bases.

Attention à Belaïli et

Afful Lors de la réunion avec les joueurs, les membres du staff technique de la JSMB ont tenu à mettre en garde leurs joueurs contre deux éléments, les plus dangereux au sein de l’EST, lesquels se sont dis- tingués à Béjaïa et durant cette phase retour du championnat de Tunisie. Il s’agit du milieu offensif Harrison Afful et de l’attaquant algé- rien Youcef Belaïli, capables de créer de gros problèmes aux défenseurs Béjaouis. L’ex-attaquant du MCO aura une envie folle de marquer contre une équipe algérienne, d’où la concentration de l’arrière-garde bé- jaouie. Les camarades de Zafour sont désormais avertis pour redou- bler de vigilance.

S. A.

sont désormais avertis pour redou- bler de vigilance. S. A. Retour de Chemam Ayant raté le
Retour de Chemam Ayant raté le match aller, suite à sa suspension pour cumul de
Retour de
Chemam
Ayant raté le match aller, suite
à sa suspension pour cumul de car-
tons, le capitaine de l’ES Tunis, Khalil
Chemam, sera de retour, aujourd’hui, à
l’occasion de ce match retour. Un atout
de plus pour le coach Maher Kanzari,
lequel nous a fait savoir que sa pré-
sence sur le terrain aidera encore
plus les joueurs, notamment sur
le plan tactique et psycholo-
gique.
Dîner à
Sidi-Boussaïd
Travail
spécifique
devant les bois
avant-hier
Comme il nous l'a annoncé lors
de la dernière interview qu’il nous a
accordée, l'entraîneur, Gianni Solinas,
jouera quand même l'offensive, au-
jourd’hui. Pour cela, il a programmé
lors de la séance d'hier quelques
exercices devant les buts, afin de
mettre les joueurs dans l’am-
biance du match.
Les joueurs de la JSMB n’ont pas
dîné à l’hôtel, avant-hier. En effet,
les camarades de Zerrara ont été
conviés par un restaurateur bou-
giote, installé à Tunis, à Sidi Bous-
saïd précisément. Ce dernier a
même tenu à offrir des cadeaux-
souvenirs à tous les membres
de la délégation béjaouie.

«Rester compacts derrière»

«Je ne me focalise pas trop sur l’importance de cette rencontre. Je songe beaucoup plus à l’aspect tactique qu’autre chose. Ce sera difficile au milieu, mais je sais qu’on sera à la hauteur. On ne doit pas commettre des erreurs en défense. Cela dit, on doit être plus prudents derrière, en restant compacts. Si on arrive à imposer notre jeu comme on l’a fait face à l’Asante Kotoko, on se qualifiera haut la main.»

N° 2274 Samedi 4 mai 2013 De nos envoyés 06 spéciaux en Tunisie Coup d’œil
N° 2274 Samedi 4 mai 2013
De nos envoyés
06
spéciaux en Tunisie
Coup d’œil Ligue des Champions
Sofiane
Khallil
Abdelli
Laâmeche
Aït Fergane «Les Tunisiens
sont plus à l’aise sur du gazon,
mais on ne les craint pas»
Alors Nabil, comment est
l’ambiance au sein du
groupe ?
Comme vous l’avez constaté,
l’ambiance est au top. On est
bien concentrés sur notre sujet.
On a effectué une première séance au
stade annexe, qui est doté d’une très
bonne pelouse, et je peux vous dire
que toutes les conditions sont réunies
pour réussir un bon match, ce sa-
medi, face à l’ES Tunis.
Justement, comment appréhen-
dez-vous ce match ?
Ecoutez, c’est vrai que la partie sera
très disputée et très difficile pour les
deux formations, surtout pour nous,
après notre match nul à domicile, à
l’aller. L’équipe adverse est plus à l’aise
sur du gazon et devant son public. De
notre côté, nous allons faire de notre
mieux pour honorer convenablement
le football algérien, en essayant de
renverser la vapeur ici à Tunis,
inch’Allah. On n’a vraiment plus rien
à perdre ici, on doit jouer le tout pour
le tout pour espérer se qualifier aux
poules, et pour la première fois dans
l’histoire du club.
A votre avis, quel sera le meil-
leur scénario pour vous ?
Que puis-je vous répondre
sinon que le mieux pour
nous serait de ne pas encais-
ser de buts, tout en essayant
surtout d’en marquer au moins un. En
tous les cas, nous jouerons pour la
gagne, car c’est la seule et unique so-
lution pour nous qualifier. L’essentiel
est de ne pas se mettre en tête que
nous allons affronter une équipe chez
elle et sur son terrain. Il faut que tous
les joueurs gardent leur sang-froid
sur le terrain, pour essayer d’imposer
notre jeu.
Cela veut dire que vous allez vous
contenter de défendre…
Non, nous sommes venus à Tunis
pour gagner et nous qualifier et non
pour subir le match. Nous allons
jouer normalement, mais avec beau-
coup de prudence. Toutefois, nous al-
lons profiter de la moindre occasion
qui se présentera pour mettre en dan-
ger cette équipe de l’Espérance qui
pratique un football de qualité.
Les autorisés tunisiennes ont dé-
cidé de limiter le nombre de sup-
porters à 12 000. Ne pensez-vous
pas que c’est un avantage pour
votre équipe ?
Peut-être, car comme tout le
monde le sait, le public constitue le
12e homme sur le terrain, donc, le
fait d’avoir limité le nombre de sup-
porters pourrait nous épargner une
grande pression, comme c’était le cas
lors du dernier match face à l’USMH,
où la pression des supporters a per-
mis à leur
équipe d’égaliser. Bref, que ce soit
avec les supporters ou pas, on doit es-
sayer de sortir le grand jeu et se qua-
lifier.
Dans des rencontres pareilles, ne
trouvez-vous pas que l’aspect psy-
chologique joue un très grand
rôle ?
Effectivement, le plus important
pour les joueurs dans des rencontres
de ce niveau demeure l’aspect psycho-
logique. D’ailleurs, le coach y a beau-
coup insisté durant les séances
d’entraînement, car les supporters et
les joueurs vont exercer sur nous une
très forte pression pour nous pertur-
ber, afin de permettre à leur équipe
de remporter cette rencontre.
Comme je viens de vous le dire, nous
sommes conscients de ce qui nous at-
tend, nous essaierons de gérer la par-
tie convenablement.
Un mot pour conclure…
Je rassure nos supporters et leur dis
que nous sommes ici pour réaliser un
bon résultat, afin de nous qualifier
aux poules. On est décidés plus que
jamais à atteindre cet objectif et en-
trer dans l’histoire. Ce ne sera pas fa-
cile, certes, mais on va faire un bon
résultat. Donc, on doit consentir des
sacrifices pour honorer nos engage-
ments envers notre club et le pays.
Entretien réalisé par S. A.
envers notre club et le pays. Entretien réalisé par S. A. Aït Fergane est intervenu en

Aït Fergane est intervenu en direct sur la Chaîne II Hier matin, le jeune milieu de terrain de la JSMB est in- tervenu en direct sur les ondes de la radio Chaine II algérienne. Le petit lutin de la JSMB affirmait que son équipe est prête pour ce ren- dez-vous, et que lui et ses co- équipiers feront de leur mieux pour revenir au pays avec la qualification.

Le match sera retransmis en direct sur la chaîne El Watnia Pour les supporters de la JSMB, qui n’ont pu faire le déplacement à Tunis pour assister au match contre l’EST, ces derniers peuvent, toutefois, le voir en direct, cet après-midi, sur le petit écran de la chaîne tuni- sienne, El Watnia.

Les portes ouvriront à

14h

La direction du stade de Radès ouvrira les portes de l’enceinte à 14h, pour per- mettre aux supporters d’ac- céder dans de bonnes conditions, soit deux heures avant le coup d’envoi. A cet effet, des mesures de sécurité ont été prises pour assurer le bon déroulement de cette rencontre.

Zafour et

Boukmacha ont déjà affronté l’EST en

2009

Deux joueurs, le capi- taine Brahim Zafour et Nassim Boukmacha, ont déjà eu l’occasion d’affron- ter cette équipe de l’ES Tunis. En effet, ils étaient retenus parmi l’effectif qui a croisé le fer avec cette équipe tunisienne en aller-retour, pour le compte de la finale de la Coupe de l’UNAF. Cela sans parler du match ami- cal qu’ils ont joué avec leur équipe contre les Tu- nisiens, en été 2011. Il est utile de signaler aussi que Megatli, qui n’est pas concerné par ce match, a eu l’occasion d’affronter l’équipe de l’Espérance.

Lemouchia a rencontré Solinas Après Djabou qui a tenu à se déplacer à l’hôtel pour prendre des nou- velles de la délégation bé- jaouie, avant-hier, c’était au tour de son coéquipier du Club Africain, Khaled Lemouchia, qui a rendu visite à son ancien coach, Gianni Solinas, avec le- quel il a travaillé quand il était joueur à l’ES Sétif.

il a travaillé quand il était joueur à l’ES Sétif. Moeze Benchrifa ( g a r
il a travaillé quand il était joueur à l’ES Sétif. Moeze Benchrifa ( g a r

Moeze Benchrifa (gardien

de but)

«Les Béjaouis n’ont pas d’expérience, mais ils ont la volonté»

Comment s’est dérou- lée votre préparation pour ce rendez-vous africain ? Comme tout le monde le sait, notre champion- nat est à l’arrêt depuis presque deux semaines maintenant, donc on a profité, durant cette pé- riode, pour meubler un peu le vide laissé par la compétition. On a joué deux matchs amicaux, et je peux vous dire qu’on est déjà prêts pour jouer ce match, sachant que le coach a insisté beaucoup sur le plan psycholo- gique, ces derniers jours. Comment s’annonce ce match contre la JSMB ? Ce sera, tout d’abord, un match choc contre une jeune équipe de Bé- jaïa qui nous a posé

beaucoup de problèmes. La JSMB est une bonne équipe très respectable qui joue avec hargne et volonté. Certes, ses joueurs n’ont pas assez d’expérience, mais je peux vous dire qu’ils sont redoutables. Ce qui veut dire que la rencontre sera encore plus difficile, même chez nous. Vous avez joué contre cette équipe à l’aller, avez-vous une idée fixe sur votre adversaire ? Effectivement, le staff technique a bien analysé le jeu de l’adversaire lors du match aller qui s’est déroulé en Algérie. Ainsi, il peut mettre en place une stratégie qui corres- ponde à la situation du jour. On doit prendre toutes les mesures néces- saires pour être à la hau-

teur, car le score de l’aller est un piège. On n’est donc pas à l’abri. La JSMB enregistrera le retour de Derrag, un attaquant qui pour- rait poser beaucoup de problèmes à votre dé- fense… Comme je viens de vous le dire, on respecte beaucoup cette équipe de la JSMB. Toutefois, on doit se focaliser sur notre équipe, d’abord, car si on produira notre jeu habi- tuel, la JSMB n’a rien à espérer, cette fois-ci. Il faudra juste éviter d’en- caisser un but et essayer de marquer dès l’entame de la partie, pour jouer aisément la suite de la partie. Entretien réalisé par S. A.

De nos envoyés spéciaux en Tunisie N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup d’œil Ligue
De nos envoyés
spéciaux en Tunisie
N° 2274 Samedi 4 mai 2013
Coup d’œil Ligue des Champions
Sofiane
Khallil
Abdelli
Laâmeche

07

Solinas s'est réuni avec les joueurs

Hier matin, durant près

d'une demi-heure, Solinas

s'est réuni avec ses joueurs dans la salle des conférences de l'hôtel, avant de rejoindre le stade pour effectuer la dernière séance à Radès. L'entraîneur de la JSMB a voulu communiquer les grandes lignes de sa tac- tique pour faire échec à l’EST.

Les Béjaouis joueront en blanc

Comme lors de la der-

nière rencontre jouée à

Kumasi, en déplacement, la JSMB arborera sa tenue habi- tuelle pour ce genre de confrontation. Lors de la réu- nion technique qui s’est tenue hier à 11h, au stade Radès, il a été décidé que les Béjaouis joueront en blanc et l’ES Tunis en jaune et rouge.

500 billets pour les supporters

Lors de cette même réu-

nion technique, la direc-

tion de l’ES Tunis a réservé, pour le moment, 500 billets pour les supporters de la JSMB, récupérés par son direc- teur général, Rachid Redjradj. Ainsi, ils seront distribués aux supporters, ce matin, au stade. Les Béjaouis prendront place au virage, à la zone «E» du stade de Radès. A signaler que 7 portes s’ouvriront pour l’ac- cès aux gradins.

Séance légère

hier

le

prévoit la

réglementation, les joueurs de la JSMB ont effectué leur seule et unique séance d’entraîne- ment au stade prin- cipal de Radès où se déroulera le match de cet après-midi. Les hommes du technicien italien, Gianni Solinas, se sont fait une idée sur la qualité de la pelouse en gazon naturel.

Comme

Tirs au but au menu

La séance d’hier n’a

duré qu’une petite heure. Solinas n’a pas voulu forcer sur le champignon. Après un travail tactique, le coach béjaoui n’a pas hésité, donc, à orga- niser une séance de tirs au but. Sait-on jamais, disait le coach Solinas, à la fin de la séance.

Dragan

Cvetkovic a rendu visite aux Béjaouis

L’ex-entraî- neur de la

JSMB, Dragan Cvet- kovic, actuel entraî- neur de Hammam-Lif, qui a travaillé à la JSMB durant la saison 2007-2008, n’a pas raté l’occasion de sa présence hier au stade annexe de Radès pour rendre visite à l’équipe de la JSMB. L’ancien coach béjaoui n’a reconnu de l’actuel team que Mebarakou et Boukmacha.

L’arbitre Keïta Yacouba fait peur aux Béjaouis

C omme annoncé par nos soins, la commission d’arbitrage de la CAF a désigné le trio guinéen pour officier, cet après-

midi, la rencontre entre l’ES Tunis et la JSMB. Celle-ci sera dirigée par Keïta Yacouba, assisté de Sidiki Si- dibe et Aboubacar Doubouya. Le quatrième arbitre est M. Ahmed Sekou Touré. Toutefois, les respon- sables de la JSMB ne craignent pas l’adversaire autant que l’arbitrage, d’autant que ce dernier, qui a eu l’oc- casion d’officier certaines rencontres des clubs algériens, n’a pas été à la hauteur. Ainsi, les Béjaouis n’ont pas caché leur crainte de voir cet arbitre fausser la partie d’aujourd’hui, sur- tout que ce club se produira en de- hors de ses bases.

Une vieille connaissance pour la JSMB Le Guinéen, Keïta Yacuba, a eu déjà à arbitrer un match des Bé- jaouis cette année, en Ligue des champions. Ce fut lors du troisième match du premier tour préliminaire, à Béjaïa, contre l’Olympique FC de Niamey, le club nigérien. Les Bé-

jaouis avaient gagné par 3 à 0, chez eux. Ce jour-là, cet arbitre n’a pas été à la hauteur, et heureusement que les Béjaouis ne sont pas tombés sur une équipe de gros calibre, expliquent ses dirigeants.

Il a dirigé ASFA-ESS à Ouagadougou Il y a deux semaines, Keïta Ya- couba a dirigé aussi un match d’une équipe algérienne. En effet, c’est lui qui a officié la rencontre entre l’ES Sétif et l’ASFA du Burkina-Faso, à Ouagadougou. Inutile de dire que les Sétifiens ont contesté les déci- sions de ce directeur de jeu, après leur défaite et qui les a privés de trois buts faits. Un scénario redouté aussi pour la partie d’aujourd’hui. D’ail- leurs, c’est pour cette raison que les gars de Yemma Gouraya ont affiché une certaine appréhension envers cet arbitre.

Il avait refusé un but à Anthar Yahia lors d’Algérie- Rwanda Ce même arbitre a dirigé aussi la rencontre ayant mis aux prises l’Al- gérie avec le Rwanda, qui a permis

aux Algériens de prendre la tête de leur groupe, pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2010. Le match s’est terminé en faveur des Verts, par 3 à 1. Ce jour-là, l’arbitre a refusé le but inscrit par Anthar Yahia, alors que le ballon avait large- ment franchi la ligne, et le hasard a voulu que ce même arbitre officiera une rencontre où jouera Yahia, dans la défense de l’EST, cet après-midi.

Solinas met en garde ses joueurs contre les contestations Le premier responsable de la barre technique, dans une entrevue avec ses joueurs, a tenu à les mettre en garde contre toute forme de contestation des décisions de l’arbi- tre et de se concentrer uniquement sur leur travail, une fois sur la pe- louse. Le coach béjaoui ne s’est pas arrêté là, en disant qu’il ne tolérera pas un geste de mauvaise humeur. Ayant assez d’expérience pour gérer une telle situation, c’est donc aux joueurs de montrer leurs capacités pour négocier la rencontre de de- main à leur avantage. S. A.

Quelques

supporters ont

assisté à

entraînement

La dernière

séance effec-

tuée par les cama- rades de Zafour a vu la présence d’une vingtaine de sup- porters de la JSMB, lesquel ont fait le déplacement de Bé- jaïa pour assister à la rencontre. Il est utile de signaler que le reste des fans de- vait arriver, hier, dans la soirée. Envi- ron 600 supporters sont attendus au- jourd’hui au stade.

ron 600 supporters sont attendus au- jourd’hui au stade. WAT Reprise aujourd'hui Après avoir bénéficié
ron 600 supporters sont attendus au- jourd’hui au stade. WAT Reprise aujourd'hui Après avoir bénéficié
WAT Reprise aujourd'hui Après avoir bénéficié d'une journée de repos, les joueurs du WAT reprendront
WAT
Reprise aujourd'hui
Après avoir bénéficié d'une
journée de repos, les joueurs
du WAT reprendront cet
après-midi le chemin des en-
traînements sur le terrain an-
nexe du complexe Akid-Lotfi.
La bande à Benyellès se focali-
sera sur la préparation du
match de mardi face à la
JSMB.
Djaraoui «On m’a dit que
l’entraîneur ne voulait plus de moi»
Benyellès a jaugé ses
joueurs face aux
éspoirs.
Benyellès continue d'orga-
niser des oppositions face aux
U23. Une manière pour lui de
préparer son groupe en pers-
pective des matches de cham-
pionnat, d'une part, et de faire
le tri dans le groupe des es-
poirs dans l'optique de pro-
mouvoir quelques-uns. A
l'issue de cette rencontre d'ap-
plication, le coach tlémcenien
a communiqué le groupe qui
sera appelé à affronter la
JSMB.
Walid Karaoui en avait
visiblement gros sur le cœur.
Interrogé sur sa décision de
quitter le WAT, le jeune
joueur en a énuméré
plusieurs. Pour lui, le fait
d’être reversé en espoir était
l’ultime humiliation. D’où sa
décision.
Confirmez-vous avoir demandé à
négocier la résiliation de votre
contrat ?
Oui, je le confirme. J’ai fait part à
mes dirigeants de mon souhait de
partir. Nous avons évoqué tout ça au
cours d’une réunion. Nous nous
sommes quittés avec un accord de
principe.
Qui consiste à vous remettre votre
lettre de libération, c’est cela ?
Effectivement. Les dirigeants n’ont
pas émis d’opposition à mon départ.
On devrait me signer ma libération
d’ici quelques heures.
Qu’est-ce qui vous a poussé à
prendre cette décision pour le
moins inatendue ?
Je ne supportais plus mon statut.
Je suis venu au WAT pour jouer avec
les séniors. Je voulais passer un cap.
Je suis quand même venu avec un
statut de capitaine d’équipe pour, en-
suite, me retrouver reversé en es-
poirs. Pour moi, c’est inadmissible.
Vous auriez quand même pu pa-
tienter, d’autant que la saison tire
à sa fin ?
Ma patience a des limites. Je ne
pouvais plus attendre, d’autant qu’on
m’a signifié textuellement que je ne
faisais pas partie des plans du coach.
J’avais demandé ne serait-ce qu’à
montrer avec les A, on me l’a refusé.
A partir de là, je pense que je n’ai
plus rien à faire à Tlemcen.
Entretien réalisé par N. B.
Djaraoui libéré !
Promis à un bel avenir, Walid
Djaraoui ne s'épanouira finalement
pas au sein du groupe tlémcenien.
Alors que l'entraîneur Benyellès lui
accordait un intérêt particulier, le
joueur a surpris tout son monde en
demandant à la direction de négo-
cier la résiliation de son contrat. Le
joueur qui a exposé à ses dirigeants
les raisons qui le poussent à vouloir
partir n'a pas souhaité les étaler
dans les journaux, bien qu'il eût
confirmé son départ. Djaraoui a
rendez-vous dans les prochaines
heures avec les dirigeants pour rési-
lier son contrat. En contrepartie, il
a consenti à faire l'impasse sur une
bonne partie de son dû. En tout et
pour tout, le jeune joueur ne repar-
tira qu'avec deux mois de salaire.
Tel est le deal.
23 joueurs testés
Benyellès ne s'est pas
contenté d'un groupe restreint
face aux U23, hier. Il a élargi
son groupe à 23 joueurs, les-
quels ont pris part à la ren-
contre d'application. Certains
seront appelés à rester chez
eux, car le coach ne prendra
que 18 joueurs, tout ou plus,
pour le match de la JSMB.
La crise de financière refait
surface
Comme beaucoup de clubs dits
professionnels, le WAT a du mal à
boucler sa saison. Le club tlémce-
nien fait face depuis quelques jours
à une grogne des joueurs en in-
terne. Ceux-ci attendent impatiem-
ment d'être régularisés. Certains
n'ont d'ailleurs pas manqué de ma-
nifester leur mécontentement à
leurs dirigeants. Pour l'heure, au-
cune action concrète n'a été menée,
car ils espèrent être régularisés
avant le match de la JSMB, mais si
tel n'est pas le cas, il ne faut pas
s'étonner si les joueurs venaient à
refuser de s'entraîner.

08

N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup d’œil Coupe de la CAF De nos envoyés
N° 2274 Samedi 4 mai 2013
Coup d’œil Coupe de la CAF
De nos envoyés
spéciaux au Gabon
Adel
Mohamed
Cheraki
Zerouk

Décollage d’Alger à 5h15

Ayant un long trajet à faire, c’est à 5h15 que l’avion spécial de la compagnie nationale aérienne a décollé d’Alger pour Libreville comme destination. Une fois à bord de l’appareil, les membres de la délégation us- miste ont été informés que le trajet pour la capitale économique du Gabon allait durer 5 h 30.

US Bitam-USMA, aujourd’hui à 15h

Une qualif’ pour

faire durer la joie !

M oins de 72h après avoir rem- porté la Coupe d’Algérie en battant le MCA par la toute petite marge au stade du 5- Juillet, c’est aujourd’hui que

les Rouge et Noir renoueront avec la com- pétition officielle en disputant un match re- tour comptant pour les huitièmes de finale de la Coupe de la CAF face à l’US Bitam du Gabon. Un match que les Usmistes doivent absolument ne pas perdre s’ils veulent que l’aventure ne s’arrête pas là pour eux, une mission qui s’annonce difficile face à un ad- versaire qui jouera chez lui et devant ses supporters. Solides et bien organisés lors de l’aller, les Gabonais tenteront donc de profi- ter de cette occasion pour bien gérer cette seconde manche qui révélera le nom du club qui arrachera un billet pour le pro- chain tour. Une situation qui n’effraye pas les camarades de Djediat puisque ces der- niers comptent faire tout leur possible pour réaliser un résultat positif synonyme de qualification pour les quarts de finale, le dernier tour avant la phase des poules. Gagner là où aucun club algérien n’a gagné

Beaucoup ne le savent pas peut-être, mais aucun club algérien ne s’est déjà im- posé par le passé au Gabon que ce soit la JSK ou l’ESS. Tous les deux ayant disputé plusieurs matches, mais aucune des deux formations n’a pu revenir au pays avec un succès. Les Rouge et Noir tenteront, donc aujourd’hui, de créer l’exploit en battant l’US Bitam pour devenir ainsi la première équipe algérienne à gagner ici. Une mission qui ne s’annonce pas facile, mais qui n’est pas en même temps impossible vu la grosse

Le onze probable Daïf, Laïfaoui, Ben- moussa, Khoualed, Bou- zid, El-Orfi, Feham, Ferhat, Mokhtar, Hanifi,
Le onze probable
Daïf, Laïfaoui, Ben-
moussa, Khoualed, Bou-
zid, El-Orfi, Feham,
Ferhat, Mokhtar, Hanifi,
Seguer ;

détermination des joueurs qui comptent faire le nécessaire pour représenter le mieux possible les couleurs de leur équipe mais aussi de l’Algérie. Reste à savoir main- tenant s’ils réussiront à revenir à la maison avec cette victoire tant souhaitée ou pas. Réponse après le coup de sifflet final de cette confrontation. Les Gabonais ne veulent que la victoire Face à leur adversaire du jour, les Rouge et Noir doivent s’attendre à trouver des dif- ficultés sur le terrain, ce samedi, car en plus des conditions climatiques et la fatigue qui

seront un sérieux handicap, la détermina- tion des joueurs de l’US Bitam de rempor- ter cette rencontre risque de leur compliquer un peu plus la mission. Ne voulant que la victoire et rien d’autre, le coach de cette équipe a affirmé à nos confrères gabonais que lui et ses joueurs sa- vent ce que leurs supporters attendent d’eux et c’est pour cette raison qu’ils vont tout donner sur le terrain afin de leur offrir une victoire en les remerciant, ainsi, pour le grand soutien qu’ils n’ont cessé d’apporter à leur club favori jusque-là.

Adel Cheraki

Ils n’ont pas été du voyage au Gabon

Tedjar et Ziaya claquent la porte

C e que nous avions rap- porté dans notre précé- dente édition a été

confirmé hier. Saad Tedjar et Abdelmalek Ziaya n’ont pas été du voyage au Gabon avec le groupe. C’est, donc, avec un ef- fectif composé de 14 joueurs, dont deux gardiens de but, que les Rouge et Noir se sont dépla- cés à Bitam. Déçu par sa non- convocation pour la finale de la Coupe d’Algérie, Saad Tedjar avait laissé éclater sa colère quelques instants après avoir su qu’il n’était pas concerné par ce match. Dans tous ses états, il au- rait même annoncé qu’il n’allait plus remettre les pieds à l’USMA, le club qu’il a rejoint l’été dernier après avoir passé deux ans à la JSK et il n’a pas trop tardé pour passer à l’action

mettant ses menaces à exécution en refusant de faire le déplace- ment avec ses coéquipiers. N’ayant jamais pu s’imposer sous le maillot rouge et noir, le milieu de terrain international formé au Paradou AC, décevant jusque-là, n’a fait que compli- quer sa situation en décidant de bouder, puisqu’un tel comporte- ment ne soigne pas son image. Pire, il s’est compliqué l’existence du moment que les membres du staff technique n’ont pas appré- cié son faux bond et ils ne comptent pas rester les bras croisés. Actuellement chez lui à Guelma, Ziaya qui est arrivé lors du mercato, a été un véritable flop. Auteur de deux buts seule- ment depuis qu’il est au club, dont un a été marqué sur pe- nalty, il n’est pas à son premier

dérapage puisqu’il s’est éclipsé pendant une semaine et a réci- divé, cette fois-ci, en ratant ex- près le voyage au Gabon. Un écart qui lui coûtera cher, sur- tout qu’il n’y a aucune raison précise pour qu’il ne soit pas du voyage.

Les deux joueurs ont décidé de quitter le club

Bien qu’ils ne soient pas libres en fin de saison, nous avions ap- pris d’une source digne de foi que Saad Tedjar et Abdelmalek Ziaya ont claqué la porte et ne comptent plus remettre les pieds à l’USMA. Ne se sentant plus à l’aise, les deux joueurs ont dé- cidé de quitter le navire et vu qu’ils n’ont pas pu apporter un

plus, on imagine mal les diri- geants les retenir.

Ils risquent une lourde sanction

Pour le moment, aucune déci- sion n’a été prise, mais d’après les informations dont nous dispo- sons, les deux joueurs risquent une lourde sanction après avoir préféré rester chez eux plutôt que d’accompagner leurs co- équipiers à Bitam. À en croire une source digne de foi, une fois les membres de la délégation de retour à Alger, Tedjar et Ziaya passeront devant le conseil de discipline pour s’expliquer. Ce n’est, donc, qu’après avoir été au- ditionnés qu’une sanction leur sera infligée. Adel Cheraki

Petit déjeuner à l’aéroport

Les joueurs de l’USMA ainsi que les autres membres de la délégation ont pris leur petit déjeuner à l’aéro- port international d’Alger. Leur vol pour Libreville prévu pour 5h, c’est vers 4h qu’ils se sont tous re- trouvés dans une cafeteria à l’intérieur de l’aéroport Houari-Boumediene.

Laïfaoui, Djediat et Mansouri les premiers arrivés

Abdelkader Laïfaoui, Lamouri Djediat et Smaïl Mansouri ont été, hier matin, les premiers joueurs à arriver à l’aéroport international d’Alger. Les trois joueurs ont trouvé Mustapha Laroussi et Mourad Belouchrani, le chef de délégation, à leur accueil. Un quart d’heure plus tard plusieurs de leurs coéqui- piers ont débarqué à leur tour.

Le commandant de bord félicite les Usmistes

Une fois installés à bord du Boeing 737-600, les

: membres de la délégation usmiste ont reçu les félici- tations du commandant de bord avant qu’ils ne soient applaudis par les membres de l’équipage, ce qui a fait plaisir aux coéquipiers de Feham Bouazza.

Plusieurs joueurs ont dormi pendant le vol

Les joueurs de l’USMA n’ont pas eu assez de temps pour récupérer après la finale de la Coupe d’Algérie, puisque même pas 48h après leur consécration, les joueurs ont été contraints de faire ce déplacement au Gabon. N’ayant pas profité de leur nuit, certains, à l’image de Ferhat, Daïf et Benmoussa ont dormi presque durant tout le trajet d’Alger à Libreville.

D’autres ont préféré parler de la finale et de la réaction des Mouloudéens

Si certains ont dormi, d’autres ont préféré revenir sur le premier trophée qu’ils ont remporté cette sai- son en racontant plusieurs faits qui se sont produits lors de cette finale. Les joueurs ont longtemps parlé entre eux de leur succès acquis face à leur grand rival, mais aussi de la réaction de ceux du MCA qui ont refusé de récupérer leurs médailles.

Seguer, Feham et Djediat se sont rappelés de leur voyage à Kalulu

Ce voyage a fait rappeler à Mohamed Seguer, Fahem Bouazza et Lamouri Djediat celui qu’ils ont effectué en Angola lorsqu’ils défendaient les couleurs de l’ESS. Les trois joueurs ont été marqués visiblement par ce qu’ils ont vécu pour arriver à Kalulu prenant au passage un petit jet à bord duquel ils ont fait la dernière partie de ce trajet. Ces petits avions ont été à l’origine de toute cette souffrance, ce que les trois joueurs n’oublieront jamais comme ils nous l’ont confié.

« Ahna l’USMA w machi Mouloudia… »

C’est dans une superbe ambiance que ce voyage d’Al- ger jusqu’à Bitam s’est déroulé. Une ambiance créée par les joueurs grâce à leurs chants, surtout quelques minutes avant le décollage de l’avion à destination de Libreville. Tous les membres de la délégation n’ont pas cessé de chanter « W’Ahna l’USMA w machi Mouloudia » pendant plusieurs minutes.

de la délégation n’ont pas cessé de chanter « W’Ahna l’USMA w machi Mouloudia » pendant
de la délégation n’ont pas cessé de chanter « W’Ahna l’USMA w machi Mouloudia » pendant
de la délégation n’ont pas cessé de chanter « W’Ahna l’USMA w machi Mouloudia » pendant
N° 2274 Samedi 4 mai 2013 De nos envoyés spéciaux au Gabon Coup d’œil USMA
N° 2274 Samedi 4 mai 2013
De nos envoyés
spéciaux au Gabon
Coup d’œil USMA
Adel
Mohamed
Cheraki
Zerouk

09

Voyage tranquille jusqu’à Oyem

Cheraki Zerouk 0 9 Voyage tranquille jusqu’à Oyem C’ est après cinq heures de vol que

C’ est après cinq

heures de vol

que les mem-

bres de la dé-

légation

usmiste sont arrivés à l’aéroport international de Libreville. Il leur a fallu une vingtaine de minutes pour régler toutes les formalités administratives. Une fois qu’ils ont récupéré leurs bagages, les coéqui- piers de Bouzid sont allés déjeu- ner, avant de rejoindre la salle d’embarquement pour les vols in- térieurs et prendre un second avion pour rejoindre Oyem. En tout, les Rouge et Noir ont passé trois heures puisque ce n’est que vers 13h qu’ils ont quitté la capi- tale du Gabon.

L’embarquement pour Oyem à 13h

Le vol de Libreville-Oyem était prévu pour 13h20, mais ce n’est que vers 13h que les membres de la délégation algéroise ont embar- qué à bord d’un jet de trente places. Un avion qui a été l’objet de discussion des joueurs pendant de nombreuses minutes.

Trois quarts d’heure pour arriver à destination

Une fois à bord de l’appareil, le steward gabonais a fait savoir aux présents que le trajet durera trois quarts d’heure. C’est donc à 14h20 que l’avion s’est posé sur la piste d’atterrissage de l’aéroport de la ca- pitale du nord du Gabon.

75 kilomètres en 1h30

D’Oyem à Bitam, c’est à bord d’un minibus que le trajet de 75 km s’est effectué. La délégation algéroise a été escortée par deux voitures de l’armée gabonaise. Il a fallu une heure et demie pour arriver à l’hô- tel Benedicta où seront hébergés les Algériens.

Pluie battante à Oyem

Lors du trajet Oyem-Bitam, il y a eu quelques averses de pluie et c’est ce qui a surpris les membres de la délégation, car à Libreville, il faisait beau. Une pluie battante qui n’est tombée que durant quelques mi- nutes.

A. C.

Les membres de l’ambassade ont offert des puces aux Usmistes

Une fois qu’ils se sont assurés que tout s’est bien passé lors de cette première partie du voyage d’Alger à Libreville, les membres de l’ambassade ont offert des puces téléphoniques aux joueurs ainsi qu’aux responsables, afin qu’ils puissent prendre attache le plus tôt possible avec leurs fa- milles, un geste qu’ils ont beau- coup apprécié.

Bayle et El-Orfi connaissaient le Gabon !

Jacques Bayle et Hocine El-Orfi sont les deux seuls membres de la délégation à avoir eu l’occasion de visiter le Gabon par le passé. Le premier l’a fait lors de la CAN 2010 alors qu’il occupait le poste de directeur technique du Niger, tandis que le milieu de terrain des Rouge et Noir a passé quelques jours à Libreville, lors d’un séjour avec son ancien club, la JSK.

Djediat out pour le match d’aujourd’hui

Il était pressenti pour entamer le match d’aujourd’hui dans le onze de départ, mais à cause d’une bles- sure au niveau du mollet, Lamouri Djediat a été contraint de déclarer forfait, à la dernière minute. Le meneur de jeu des Rouge et Noir se contentera, donc, de suivre cette rencontre à partir du banc de touche.

La réunion technique hier à 18h

C’est hier à 18h que la réunion technique a eu lieu en présence de Laroussi, Belouchrani et le re- présentant de la FAF. En pré- sence du commissaire du match, les responsables des deux clubs se sont mis d’accord sur plu- sieurs points, avant de se quitter.

La pelouse dans un état catastrophique !

Les membres du staff tech- nique ont visité hier le stade où se déroulera la rencontre d’aujourd’hui et le constat n’a pas été difficile à faire à propos de l’état de la pelouse puisque tous ceux qui ont visité ce stade sont sortis avec la même conclusion : l’état de la pelouse est catastrophique. En plus du climat et de la fatigue, un autre adversaire vient s’ajouter à la liste, ce qui ne fera que rendre la tâche des Rouge et Noir plus compliquée contre l’US Bitam. Une équipe dont les joueurs n’ont plus rien à perdre puisqu’ils ont déjà assuré le titre de champion cette saison.

«Je suis

Bengrine représentant de la FAF

Pour ce match retour des hui- tièmes de finale de la Coupe de la CAF, c’est M. Mohamed Bengrine, président de la Ligue de Tlemcen, qui a été chargé de représenter la FAF à ce rendez-vous.

Les membres du staff technique ont fait un saut au stade hier

Les trois membres du staff tech- nique n’ont pas mis beaucoup de temps, avant de quitter l’hôtel Be- nedicta, puisque quelques heures seulement après leur arrivée, ils ont quitté cet établissement pour faire un saut au stade où se jouera la rencontre de ce samedi. Cette visite n’a duré que quelques mi- nutes puisqu’ils sont repartis, une fois qu’ils ont découvert de près la pelouse.

Bayle : inquiet !» L’homme de confiance de Rolland Courbis, Jacques Bayle, sera sur le
Bayle :
inquiet !»
L’homme de confiance de Rolland
Courbis, Jacques Bayle, sera sur le banc de
touche aujourd’hui. Approché après son retour à
Belmellat :
Séne :
l’hôtel, le bras droit du premier responsable du
club nous a déclaré à propos de l’état de la pe-
louse : «Elle est dans un état catastrophique.
Franchement, je suis inquiet. J’espère de tout cœur
qu’aucun joueur ne soit blessé.» En ce qui
«Courbis a laissé
des consignes que nous
allons appliquer»
«Nous ferons
le nécessaire pour bien gérer
cette rencontre»
concerne le match face à l’US Bitam, il enchaî-
nera : «Ce sera une rencontre difficile, surtout
après tout le trajet que nous avons effectué. La
récupération sera un sérieux point à gérer et
nous ferons de notre mieux pour bien nous en
sortir.» Pour rappel, après ce match retour de
Coupe de la CAF, les Rouge et Noir se ren-
dront à Oran pour affronter le MCO en
championnat.
Armand Séne sera lui aussi chargé de
diriger l’équipe face à l’US Bitam, et à pro-
pos de cette rencontre, il nous dira : «Même
s’il n’a pas effectué le voyage avec nous, Courbis
a laissé des consignés et j’espère que les joueurs
vont les appliquer. Il a mis en place le plan de
jeu et les joueurs n’ont qu’à l’appliquer.» Pour
rappel, le chargé de la préparation est le
membre le plus ancien du staff
technique.
Farid Belmellat nous a fait part de ses impres-
sions à propos de cette rencontre en nous décla-
rant : «Nous avons effectué un long trajet, quelques
jours après la finale de Coupe d’Algérie disputée et
gagnée face au MCA. Je pense que si nous réussis-
sons à bien récupérer nos forces avant d’aborder
cette rencontre, nous pourrions la gérer bien
comme il faut. En tant que membres du staff tech-
nique, nous allons faire tout notre possible pour
bien préparer les joueurs, mais sur le terrain c’est
à eux de faire la différence.»
95 %, le
taux d’humidité
à Bitam
Aujourd’hui, les Usmistes doivent
bien gérer leur sujet pour arracher
leur billet pour le prochain tour, mais
les conditions climatiques les mettent
en mauvaise posture puisque le taux
d’humidité à Bitam est de 95 %. Les
coéquipiers de Hanifi doivent s’atten-
dre à souffrir. Le mercure, quant à lui,
affichera 32°, ce qui n’arrange guère
les affaires des Usmistes.
Daïf, Bouzid, Hanifi
et Mokhtar titularisés
aujourd’hui
Pour le match d’aujourd’hui, les
membres du staff technique devront
accorder du temps de jeu à plusieurs
éléments qui n’ont pas beaucoup joué
jusque-là. Parmi ces éléments, nous
pouvons citer Daïf, Bouzid et Hanifi.
Hichem Mokhtar sera, lui aussi, ali-
gné d’entrée, ce sera une première
pour ce joueur.

Un accueil chaleureux réservé aux Rouge et Noir

Les joueurs de l’USMA ont eu droit à un bon accueil hier, et c’est ce qu’ils ont beaucoup apprécié. Une fois arrivés à l’hôtel Bene- dicta, les protégés de Courbis, qui n’a pas été du voyage, ont eu droit à une petite réception durant la- quelle des fruits secs et des bois- sons fraîches ont été servis à l’ensemble des membres de la dé- légation.

USMA-US Bitam rediffusé sur une chaîne de télévision locale

Grosse fut la surprise des Us- mistes lorsque les membres de la délégation se sont rendus compte, au moment où ils allaient prendre leur déjeuner à Libreville, que le match qui les a opposé à l’US Bitam lors de l’aller à Bologhine a été rediffusé sur une chaîne de té- lévision locale. Les joueurs ont donc profité de cette occasion pour revoir quelques séquences de cette rencontre.

L’ambassadeur et quelques dirigeants de l’USB à l’accueil

C’est à 10h15 que l’avion spécial d’Air Algérie s’est posé sur le territoire gabonais. Après les formalités adminis- tratives, les membres de la dé- légation ont fait leur apparition dans le hall et c’est là qu’ils ont trouvé l’ambassa- deur de l’Algérie au Gabon, M. Djihadeddine Belkas, à leur accueil ainsi que quelques membres du consulat et des dirigeants de l’US Bitam.

N° 2274 Samedi 4 mai 2013 JSK - CABBA Coup d’œil Ligue 1 aujourd’hui à
N° 2274 Samedi 4 mai 2013
JSK - CABBA
Coup d’œil Ligue 1
aujourd’hui à 17h
Zerrouki
au sifflet
La commission d’arbi-
trage, qui s’est réunie cette se-
maine, a communiqué la liste des
arbitres qui devront diriger la 27e
journée de championnat. Pour le
match JSK-CABBA, ce sera M.
Zerrouki qui arbitrera le
match. Ce dernier sera
assisté par Ayed et
Hallel.
Une victoire pour le moral

A près deux semaines de trêve que le cham- pionnat a observée depuis le match face à l’USMBA, c’est au- jourd’hui que les Ca-

naris renoueront avec la compétition officielle, en accueillant dans leur fief habituel, le CABBA. Afin de gérer convenablement cette longue pé- riode, l’entraîneur intérimaire, qui re- groupe chaque matinée tous ses joueurs, en a profité pour program- mer une joute amicale contre le CRB, jeudi dernier (4-3). Une partie qui aura été bénéfique pour le staff tech- nique, qui devrait apporter quelques

changements dans la composante et corriger toutes les lacunes observées. A moins de quatre journées de la fin de la saison, les Jaune et Vert ont plus que jamais besoin des trois points pour assurer définitivement le main- tien. Gagner cette rencontre permet- tra aux coéquipiers de Mohamed Walid Benchérifa de livrer les trois matchs restants sans la moindre pression. Il est vrai que c’est difficile de défier le leader sétifien chez lui, d’autant plus qu’il aura besoin des points de la rencontre pour rempor- ter le championnat, mais la JSK, ne compte pas baisser les bras avant la 30e journée. Cela dit, les joueurs sont

plus que jamais déterminés à livrer toutes les rencontres avec la même intensité jusqu’à la fin de la saison. Il faut rappeler aussi que le président Hannachi réunira, aujourd’hui, les membres du conseil d’administration pour prendre une décision finale quant à l’entraîneur qui prendra l’équipe en main la saison prochaine. Maroci, Ziad, Belkalem : les grands absents Depuis la reprise des entraîne- ments, plusieurs joueurs souffraient de diverses blessures. Après Ziad qui a été autorisé à faire l’impasse sur le match de cette après-midi, un autre élément a ressenti des douleurs qui

l’ont poussé à déclarer forfait. Il s’agit du défenseur international, Essaïd Belkalem. Ce dernier qui ressent des douleurs dorsales est officiellement out pour le match d’aujourd’hui. L’en- traîneur intérimaire, Arezki Am- rouche, qui possède l’embarras du choix, compte aligner l’ex-Usmiste, Adel Maïza, aux côtés d’Ali Rial dans l’axe central. Toutefois, il faut dire aussi que l’excellent milieu de terrain, Tayeb Maroci, sera quant à lui ab- sent. L’ex-Béjaoui qui est déjà sus- pendu pour cumul de cartons souffre aussi d’une blessure aux adducteurs. S. D.

10

Tatem dans le viseur

M algré le fait que la saison ne soit pas encore

termi-

née, les diri- geants de la JSK s’activent pour recruter un entraîneur expérimenté qui a déjà fait ses preuves auparavant. D’ailleurs, plu- sieurs techni- ciens ont été proposés à la direction kabyle mais aucun d’entre eux n’a été choisi. Le président Hannachi compte, en effet, réunir les membres du conseil d’administration aujourd’hui, dans le but dans prendre une déci- sion finale. Par ailleurs, et comme rapporté dans nos précédentes livraisons, le chairman kabyle ne compte pas recruter plusieurs joueurs en prévision de la saison prochaine. Selon lui, la JSK renferme un bon effectif qui, avec un bon entraîneur, dominera la Ligue 1. Donc, la direction ne compte recruter que trois, voire quatre joueurs seulement. Après Aouedj et Touahri, nous avons appris d’une source bien informée que le meneur de jeu harrachi, Islam Tatem, intéresse aussi la JSK. Ce dernier, qui a été déjà contacté la saison passée, pour- rait endosser le maillot jaune et vert, en prévi- sion de l’an prochain. Le moins que l’on puisse dire est que les dirigeants kabyles le contacte- ront de nouveau et très bientôt, pour en discu- ter.

Son contrat prendra fin au mois de juin

A l’instar d’Amine Touahri, le chef d’orches- tre harrachi, Islam Tatem, qui est dans le vi- seur de la JSK, sera libre de tout engagement au mois de juin prochain. Il pourra choisir sa prochaine destination par son propre gré. Il n’aura qu’à étudier toutes les offres avant de prendre une décision. Les Kabyles doivent, dans ce cas, en profiter, pour l’enrôler, d’autant plus qu’il s’agit d’un élément pétri de qualités.

S. D.

Chalali «Je veux inscrire mon cinquième but face au CABBA»

Khellili «Je ne suis pas un esclave pour…»

L’un des meilleurs joueurs de la JSK lors de cette phase re- tour, l’attaquant Mohamed Chalali, estime que la JSK doit absolument livrer tous ses matchs avec la même intensité jusqu’à la fin de la saison. Toutefois, il espère renouer avec les buts et inscrire son cinquième but sous le maillot jaune et vert, aujourd’hui.

M arginalisé depuis l’entame de la saison, le défenseur Sofiane Comment préparez-vous ce match face
M arginalisé depuis
l’entame de la saison,
le défenseur Sofiane
Comment préparez-vous ce match face au CABBA ?
On ne prépare pas ce match depuis une semaine, mais
depuis plusieurs jours. Une bonne ambiance règne
dans le groupe et les joueurs se donnent vraiment à
fond. Nous allons faire de notre mieux pour gagner
cette rencontre et se mettre une fois pour toutes à
l’abri.
Vous allez affronter une équipe qui lutte
pour le maintien. Comment comptez-
vous gérer cette rencontre ?
Ce sera un match très difficile pour
nous. Nous allons avoir affaire à une équipe qui n’a rien à perdre.
Elle va certainement nous causer des ennuis. Il faut être très vigi-
lants. Pour ne pas compliquer notre tâche, il nous faut inscrire un
but dès l’entame de la rencontre et gérer tranquillement le reste de
la rencontre.
Sincèrement, en cas de victoire, allez-vous préparer les trois
matchs restants avec la même envie de gagner ?
Ce n’est pas le moment de baisser les bras. On défend les cou-
leurs d’un prestigieux club. Donc, il faut garder la même intensité
jusqu’à la dernière journée. Ce n’est pas parce que le maintien sera
assuré que nous allons prendre des vacances. Au contraire, nous al-
lons faire de notre mieux pour améliorer notre position dans le clas-
sement général et finir la saison parmi les cinq premiers.
L’attaque de la JSK doit frapper encore une fois, aujourd’hui.
Etes-vous prêt à secouer les filets ?
C’est toujours motivant d’inscrire des buts d’autant plus pour un
attaquant. Je ne vous cache pas que j’aimerai bien inscrire mon
cinquième but avec la JSK. Seulement, il faut dire que le plus
important ce sont les
trois points, peu
Les primes de
match pour ce
dimanche
La réunion du
CA ce matin au siège
du club
importe le
Les Canaris percevront leurs primes de
match ce dimanche. C’est ce que nous a
confié hier une source de la direction ka-
byle qui ajoute que cela fait plusieurs jours
que les dirigeants ont établi tous les états
de primes pour chaque joueur. L’opération
étant finie, l’argent sera versé demain dans
les comptes bancaires des joueurs. D’autre
part et selon la même source, les joueurs
ne vont pas tarder à toucher leur salaire,
l’opération est prévue en principe
avant le 15 du moins en cours.
Khellili n’oubliera pas de
sitôt cette saison. N’ayant
pas eu de chance de jouer
avec l’Italien Enrico Fabbro,
l’ex-Nahdiste n’a été incorporé
qu’une seule fois sous l’ère
Nasser Sandjak. C’était contre
le WAT. Depuis, il ne faisait
même pas partie de la liste des
convoqués. Jeudi, à la fin de la
séance d’entraînement, l’en-
traîneur intérimaire a com-
muniqué aux joueurs la
liste des joueurs rete-
nus pour la rencontre
du CABBA. A la sur-
prise de Khellili, son nom n’y
figurait pas, encore une fois.
Cela l’a complètement af-
fecté. Pour exprimer sa co-
lère, le joueur a laissé
entendre que la direction fait
deux poids deux mesures
avec certains éléments et
qu’il a été victime de la
hogra, depuis l’entame de la
saison. Sollicité par nos soins
hier matin, Sofiane, très af-
fecté, nous a révélé qu’il ne
s’attendait pas à une telle dé-
cision d’autant plus qu’il
s’est entraîné le plus
normalement du
monde pendant toute la se-
maine : «Sincèrement, je m’at-
tendais à que je sois convoqué
pour ce match face au CABBA.
Je me suis entraîné d’arrache-
pied depuis la reprise. A la fin,
je n’ai même pas été retenu. Je
ne suis pas un esclave. Si je
m’entraîne sérieusement, je mé-
rite au moins, une convoca-
tion.»
«Certains joueurs ne
s’entraînent même pas,
mais ils sont
convoqués»
Ce qui a provoqué la grande
colère de Sofiane Khellili c’est
le fait que plusieurs joueurs de
la JSK ne s’entraînent pas pen-
dant plusieurs jours, mais à la
fin, il seront tous convoqués et
même titularisés : «C’est vrai-
ment grave ! Certains joueurs,
pour ne pas citer de noms, ne
s’entraînent pratiquement pas
pendant toute la semaine. Mais
à la fin, ils seront tous convo-
qués et même titularisés. Il y a
quelques jours, j’ai même dit à
mes parents que cette fois-ci, je
serai convoqué pour le match
du CABBA car je me suis vrai-
ment donné à fond. Mais la vé-
rité, vous la connaissez tous.»
«c’est de la Hogra !»
Avant de conclure, l’interna-
tional militaire a tenu à ajouter
: «Ne pas être convoqué alors
que je me suis présenté pendant
toute la semaine à l’entraîne-
ment est de la hogra.» Saïd D.
Comme rapporté par nos soins dans
notre édition d’hier, les membres du conseil
buteur.
Entretien réa-
lisé par Saïd D.
d’administration de la SSPA-JSK tiendront ce
matin une réunion de travail au siège du club.
Un manager saoudien cet après-midi à Tizi pour Benlamri
Il sera question de parler du dossier du nouvel
entraîneur qui sera désigné dans les pro-
chains jours ainsi que d’autres points
concernant directement le quotidien du
club. Plusieurs décisions sont attendues
de cette rencontre et l’on reviendra
Selon des indiscrétions, on a appris qu’un manager
saoudien qui exerce pour la société Clasico sera présent
cet après-midi au stade du 1 er -Novembre de Tizi Ouzou. Sa
présence, nous confie notre source, est pour superviser le
latéral droit international Djamel Benlamri. En effet, ce n’est
lui qui est lié sous contrat, le transfert, si transfert il y a, doit passer
d’abord par la direction kabyle.
D’autres Canaris seront aussi supervisés
avec plus de détails dans nos
prochaines éditions.
pas pour la première fois que ledit manager est annoncé à Tizi.
On croit savoir que les Saoudiens sont depuis plusieurs mois sur
les traces de Benlamri qu’ils veulent à tout prix prendre dès l’été
prochain. Or avec la situation administrative du joueur avec son club,
Toujours selon la même source d’information, le manager saoudien ne
viendra pas uniquement pour Benlamri cet après-midi mais également
pour prendre connaissance de certains joueurs de la JSK à qu’il souhai-
terait proposer des contrats professionnels à l’étranger. L.A.
JSK-CABBA N° 2274 Samedi 4 mai 2013 1 1 Ali Guechi «On ne reviendra pas
JSK-CABBA
JSK-CABBA

N° 2274 Samedi 4 mai 2013

JSK-CABBA N° 2274 Samedi 4 mai 2013 1 1 Ali Guechi «On ne reviendra pas bredouilles

11

Ali Guechi

«On ne reviendra pas bredouilles de Tizi Ouzou»

L’ ancien

défen-

seur

L’ ancien défen- seur

axial interna- tional espoir estime que le déplacement de son équipe

à

Tizi Ouzou

ne sera pas de tout repos ce- pendant la si- tuation exige

d’eux un résul- tat positif en évitant au moins la défaite afin d’entrevoir le maintien sous de bons auspices : «Les quatre matches qui nous restent à jouer seront décisifs pour le main- tien à commencer par celui de la JSK que nous allons tenter de négocier au mieux. On visera les trois points sinon un point se- rait bon à prendre. En tout état de cause nous allons tout faire pour éviter la défaite pour aborder nos deux prochains matches

à

domicile avec une plus grande sérénité.»

Hamdadou n’a pas été convoqué

Voyant que le jeune défenseur central Hamdadou n’est pas prêt physiquement puisqu’il revient de blessure et ne s’est en- traîné jusque-là qu’en solo, Amrani n’a pas l’intention de convoquer pour le déplace- ment à Tizi Ouzou. Hamdadou prendra son mal en patience pour être prêt le match suivant prévu à Bordj contre le MCA puisqu’il réintégrera le groupe dès la re- prise des entraînements la semaine pro- chaine par conséquent il aura une semaine supplémentaire pour se préparer à faire son retour à la compétition.

Retour de Bekhtaoui

Mohamed Bekhtaoui devait être de la partie face au CRB même en étant sur le banc mais son coach lui avait finalement accordé un peu de temps pour retrouver son niveau et il sera convoqué pour le dé- placement à Tizi. Le retour de Bekhtaoui sur le flanc droit défensif permettra au moins au coach de replacer Ali Guechi dans l’axe central et cela en l’absence de Ben- dahmane et même le jeune Hamdadou qui revient de blessure. On attend avec curio- sité le rendement de Bekhtaoui qui n’a pas joué depuis près de trois mois à cause d’une blessure à la cuisse qui l’a éloigné

des terrains durant cette période. «Je suis

à

reprendre la compétition sans aucun pro-

blème sachant que ma blessure fait désor- mais partie du passé. Bien sûr que je ne suis pas à 100 % de les moyens physiques car cela viendra avec la compétition mais je suis prêt à me sacrifier pour aider mon équipe à ramener un bon résultat de Tizi

Ouzou», a déclaré Bekhtaoui.

La prime du CRB perçue

Les joueurs ont perçu la prime de match

gagné face au CRB avant leur déplacement

à

Tizi Ouzou mais ils ont été quelque peu

déçus de voir leurs comptes renfloués par

la

somme de 4 millions de centimes au lieu

de 5 comme il leur a été annoncé aupara- vant par leur président en fin du même match. Cela dit l’essentiel pour eux est d’avoir au moins de quoi se mettre dans la

poche en attendant les salaires.

Prime spéciale

Lors de la dernière réunion entre les joueurs et le président Merzougui, ce dernier leur avait révélé qu’une victoire arrachée à Tizi Ouzou leur rapportera une prime spéciale de 15 mil- lions et qui serait revue à la hausse si certaines promesses d’opérateurs venaient à être concréti- sées. Malgré la proposition alléchante, la mis- sion des coéquipiers de Mohamed Rabah ne sera pas aussi facile même si la JSK peut être considérée en vacances vu qu’elle n’a pas d’objec- tif à atteindre en cette fin de saison.

Bendahmane suspendu

Lounès Bendahmane ne jouera pas contre son ancienne équipe car étant sus- pendu pour cumul de cartons jaunes. Il faut noter que malgré sa sanction le vété- ran de l’équipe s’est entraîné normalement

depuis le dernier match contre le CRB et il

a

même joué une partie du match amical

face au CSC samedi dernier. Un bel exem- ple de professionnalisme qu’on ne cessera

jamais d’évoquer.

Benchergui-Ali Guechi dans l’axe

En l’absence de Bendahmane suspendu, Amrani fera appel aux services d’Ali Guechi pour l’associer Benchergui dans l’axe cen- tral défensif. Il faut savoir qu’Ali Guechi a évolué la plupart du temps sur le flanc droit afin de suppléer l’absence de Bekhtaoui blessé.

 

A. B.

Coup d’œil Ligue 1

Amrouche «Hors de question de laisser filer les 3 points du CABBA»

«Hors de question de laisser filer les 3 points du CABBA» Le onze kabyle face au

Le onze kabyle face au CABBA connu

Les Canaris ont effectué hier à 17h, soit à l’heure du match, leur dernière séance d’en- traînement. L’occasion a été donnée au staff technique d’arrêter son dispositif avec lequel il cherchera cet après-midi une deuxième vic- toire de suite face au CABBA. Quatre joueurs ne sont pas concernés par la sortie d’au- jourd’hui. Il s’agit de Maroci suspendu pour cumul de cartons, les deux blessés, Belkalem, Ziad, et, enfin, l’axial Khellili qui ne rentre plus dans les plans et ce, même avant le dé- part de Sandjak. Asselah dans les bois Dans les bois, Amrouche compte respecter la tradition et renouveler sa confiance au por- tier Malik Asselah. Bencherifa revient à gauche, Benlamri reconduit à droite En défense, l’entraîneur Amrouche alignera sur le côté droit l’international Djamel Ben- lamri et à gauche Bencherifa qui va signer son retour après avoir été relégué au rang de remplaçant face à l’USMBA lors de la précé- dente journée. Maïza et Rial dans l’axe En l’absence de Belkalem qui a déclaré for- fait en raison de douleurs dorsales, le staff technique kabyle possède la solution. Adel Maïza qui a repris la compétition face à l’USMBA sera reconduit aux côtés du capi- taine Rial. Camara et Sedkaoui dans la récupération Aussi, dans la récupération, Amrouche a prévu un changement notamment avec la suspension de Maroci pour cumul de cartons. Avec le rétablissement de l’Ivoirien Camara, le staff fera appel à ce dernier pour épauler Sedkaoui qui retrouve progressivement goût à jouer après avoir été marginalisé longtemps. Bouaïcha (Belakhdar) et Mokdad pour l’animation Dans l’animation de jeu, le meneur kabyle, Abdelmalek Mokdad reste une pièce mai- tresse à jouer pour les Canaris. En cette fin de saison, Mokdad affiche de belles dispositions. Face au CABBA, Amrouche pourrait l’assister par Bouaïcha ou Belakhdar. Ce dernier a été aligné face au CRB en amical et a laissé bonne impression. Pour Remache habitué à jouer au milieu, ce dernier ne semble pas être à cent pour cent de ses moyens et sera ménagé. Messadia-Chalali en pointe Enfin pour la paire d’attaque, pas de sur- prise attendue, le duo Messadia-Chalali est indétrônable même si sur le banc il possède également d’autres éléments qu’il peut aligner en cours de jeu en l’occurrence, Bouchouk, Boulaïnceur et le jeune Ferguene. L.A.

Bouchouk, Boulaïnceur et le jeune Ferguene. L.A. L’ entraîneur intérimaire de la JSK estime que les

L’ entraîneur intérimaire de la JSK estime que les deux dernières semaines de préparation ont été bénéfiques pour l’équipe. Selon lui, les joueurs ont bien travaillé et affirme que l’objectif ce soir

pour présenter mes félicitations au MOB,

aux membres de son staff technique, ses res- ponsables et à tous ses supporters pour cette accession historique. C’est une très bonne chose pour la région de Kabylie de compter désormais trois clubs en Ligue 1.» «Ce n’est pas à Khellili de me dicter la liste des 18, je prends les meilleurs !»

A propos de la réaction de son axial So-

fiane Khellili déçu de ne pas être convo- qué pour ce match, Amrouche explique :

«D’abord, je tiens à dire que ce n’est pas à

Khellili de me dicter qui je dois retenir dans ma liste des 18 joueurs pour chaque match, je prends les meilleurs, je suis l’entraîneur en chef et j’assume pleinement mes choix.» «Les absents cette semaine ont eu tous mon autorisation»

A une question sur les absents cette se-

maine à l’entraînement, Amrouche précise : «Deux ou trois joueurs ont raté cette semaine une séance d’entraînement, toutefois j’ai été informé et j’ai donné mon autorisation sachant que les concernés avaient des affaires personnelles à régler.» «La présence physique aux entraînements ne suffit pas pour être retenu parmi les 18» Expliquant ses choix, Amrouche pour- suit : «Je n’attends pas qu’on m’explique ce que je dois faire, dans la semaine j’observe tout ce qui se passe à l’entraînement. Ce n’est pas parce qu’un joueur est tout le temps présent aux entraînements qu’il est automatiquement parti pour jouer ou figu- rer dans la liste des 18 joueurs concernés par le match, la présence physique ne suffit pas si le moral est constamment ailleurs.» L.A.

est d’enchaîner avec un autre succès : «Du- rant deux semaines, l’équipe a bien travaillé. On a comblé le vide laissé par l’arrêt de la compétition par un match amical face au CRB et qui nous a été bénéfique. Nous re- prendrons face au CABBA avec la ferme dé- termination de poursuivre sur notre lancée. Pour moi, tout est fin prêt et il est hors de question de rater les 3 points.» «Les joueurs sont déterminés à finir la saison sereinement» A propos de l’état d’esprit qui anime son groupe en cette fin de saison, Amrouche dira : «Nous continuons à travailler avec la même détermination, les joueurs œuvrent avec l’envie de terminer la saison en beauté, nous accordons la même importance à tous les matches.» «Je ne voulais pas prendre de risque avec la santé de Belkalem» Pour ce qui est de l’absence de Belkalem cet après-midi, Amrouche explique : «Fran- chement, je déplore l’absence de Belkalem pour ce match, j’aurais bien aimé l’avoir dans le groupe, malheureusement il souffre des douleurs dorsales. Je ne souhaite pas prendre de risque avec lui, nous l’avons ménagé pour lui permettre de récupérer très vite. En prin- cipe, il sera de retour juste après ce match.» «Je félicite le MOB pour cette accession historique en Ligue 1» L’entraîneur de la JSK, Amrouche, n’a pas manqué d’adresser ses sincères félicitations au MOB pour son accession historique parmi l’élite : «Je veux profiter de l’occasion

Messadia «Buteur ou passeur, l’essentiel est que la JSK gagne»

L’attaquant Ahmed Messadia est ac-

tuellement en phase ascendante. A quatre journées de la fin de saison, le joueur kabyle affiche une forme appréciable. Ayant pour mission de marquer des buts, Messâadia a sou- vent été passeur décisif. Selon lui, qu’il marque ou qu’il soit derrière la balle du but, l’essentiel que la JSK remporte ses trois points. Pour Messadia, le match face au CABBA ne doit pas leur faire rater l’occa- sion de monter au tableau.

Après deux semaines de travail, l’équipe re- prend la compétition dès aujourd’hui face

Votre équipe reste sur une victoire à domi- cile, l’occasion de jouer encore à Tizi est un atout pour enchaîner avec un autre succès, quel est votre avis ? C’est évident que jouer une deuxième fois à domicile est un avantage, néanmoins il faut res- ter prudent devant les Bordjis qui ne viendront pas à Tizi en victimes expiatoires. Je suis même persuadé qu’ils essayeront de nous rendre la tâche difficile et vouloir repartir au moins avec un point. Pour notre part, la mission est claire :

au CABBA, comment se présente le match selon vous ? Effectivement, cela fait deux semaines
au CABBA, comment se présente le match
selon vous ?
Effectivement, cela fait deux semaines que
nous préparons cette rencontre. Franchement
les arrêts répétitifs de la compétition en cette
fin de saison nous ont pénalisés. Tou-
tefois, on a accepté la situation
tout en nous
concentrant sur
notre travail.
Heureusement
que le staff tech-
nique a pro-
grammé la
semaine der-
nière un match
d’application
qui nous a
gardé en
contact avec la
compétition,
d’ailleurs on n’a
pas senti beau-
coup le vide
laissé par
cette
trêve
«Nous
terminerons
la saison avec la
même
for-
cée.
détermination,
l’objectif est de
monter au
classement»

enchaîner avec une autre victoire qui nous per- mettra de monter au tableau. Parlant de vous personnellement, même si souvent vous ne parvenez pas à marquer, vous vous illustrez par vos passes lumi- neuses qui ramènent des buts, est-ce un nouveau rôle sur le terrain ? Je vous assure que je fais de mon mieux sur le terrain pour que mon équipe réussisse son match. Certes, compte tenu du rôle qu’on me confie sur le terrain, je suis ap- pelé à

mar-

quer mais si une occasion se présente pour servir un partenaire, je n’ai ja- mais été individualiste, je pars du prin- cipe que même si je ne marque pas, je fais de mon mieux pour qu’un partenaire le fasse, pourvu qu’à la fin du match, la JSK remporte le gain du match. D’aucuns estiment que maintenant que le maintien est assuré, l’équipe terminera la saison avec moins de rythme, quel est votre avis ? Pas du tout, nous sommes toujours animés de la même volonté qu’avant. Nous continuons toujours à travailler avec la même détermina- tion, celle de récolter le maximum de points et de gérer cette fin de saison convenablement. Il reste beaucoup de points à prendre et nous irons toujours de l’avant pour terminer sur une place honorable. Entretien réalisé par Lyès A.

12

1 2 N ° 2 2 7 4 S a m e d i 4 m

N° 2274 Samedi 4 mai 2013

Cela lui arrive pour la première fois depuis qu’il est à Valence Feghouli non convoqué
Cela lui arrive pour la première fois depuis
qu’il est à Valence
Feghouli non convoqué
contre Osasuna
Sofiane Feghouli nourrissait des
craintes au sujet de sa forme physique
depuis la CAN-2013 et le temps a fini par
lui donner raison : il est hors forme de-
puis quelques semaines. Hier, un petit
fait «historique» a eu lieu : le milieu de
terrain algérien n’a pas été convoqué
pour le match de la Liga d’aujourd’hui
face à Osasuna, alors qu’il n’est ni blessé
ni suspendu ni retenu par des obligations
avec la sélection algérienne. C’est la
première fois que Feghouli connaît
cette situation depuis qu’il a signé au
FC Valence il y a bientôt 3 ans, à savoir
ne pas être convoqué sur un choix tech-
nique de l’entraîneur.
paration ou lors des matches. Il en ressent les
effets en cette fin de saison. Quand on ajoute
à cela que Sergio Canales, son concurrent au
poste de milieu de droit, est en très bonne
forme, on comprend que l’entraîneur Ernesto
Valverde ne compte pas sur lui en ce moment.
Valverde lui a parlé
et veut le secouer
Un
nouveau
président
pour
Les effets des gros efforts
déployés avant et durant
la CAN
Sochaux
Le
FC
Sochaux
un
nouveau
à président,
en
la
personne
de
rent
Pernet.
Ce
dernier
a a
été
D’ailleurs, il faut souligner que Valverde a
eu une discussion en aparté avec Feghouli au
cours de la séance d’entraînement d’avant-
hier. Ce tête-à-tête d’une dizaine minutes a
servi au joueur pour apporter au coach des
éclaircissements quant à sa méforme du mo-
ment. Cela a amené les médias espagnols à
interpréter la décision de Valverde comme
une manière de permettre au joueur de souf-
fler un peu tout en le secouant et en lui fai-
sant comprendre qu’une place de titulaire
peut facilement se perdre si son titulaire n’est
pas au meilleur de sa forme. Gageons que Fe-
ghouli reviendra plus frais la semaine pro-
chaine et participera aux quatre derniers
matches de Valence afin d’entretenir sa
condition physique et être prêt pour les deux
matche des Verts de juin contre le Bénin et le
Rwanda.
officiellement
installé
pris
F. A.-S.
les
commandes
du
club
montbé-
Il est vrai que ce n’est pas au meilleur Fe-
ghouli que les supporters de Valence ont eu
droit ces dernières semaines. Lors des quatre
derniers matches (contre Valladolid, Espa-
nyol, Malaga et la Real Sociedad), il a été
l’ombre de lui-même, victime visiblement
d’un coup de pompe. Physiquement, il est
émoussé du fait du gros effort physique dé-
ployé durant la CAN, que ce soit dans la pré-
liard,
jeudi.
Il
8 succède
Alexandre
Lacombe,
qui
avait
décidé
de
quitter
ses
fonctions
le
mars
dernier.
Nottingham Forest joue un match
crucial cet après-midi face à Leicester
Alain
Cordier
avait
assuré
l’inté-
rim
pendant
ce
temps.
Le
nouveau
patron
de
et Lau- Ryad
Guedioura
Boudebouz
exerçait
aupa-
ravant
les
fonctions
de
di-
recteur
général,
en
Autriche,
du
groupe
PSA
(Peugeot-Citroën).
en Autriche, du groupe PSA (Peugeot-Citroën). La question de l’adjoint pas d’actualité La question

La question de l’adjoint pas d’actualité

La question du sélec- tionneur adjoint revient sur la table à l’approche de chaque stage des Verts. Encore une fois, des spéculations sont allées bon train pour définir le profil et même l’identité de celui qui renforcera le staff technique national. Selon des informations très fiables, cette ques- tion n’est pas du tout d’actualité. Les matches face au Bénin et au Rwanda, en quali- fication pour la Coupe du monde 2014, seront préparés par Vahid Ha- lilhodzic assisté de Nor- dine Kourichi et du préparateur physique Cyril Moine.

Korichi décharge déjà Halilhodzic du suivi des locaux

L’option qui a amené la FAF à temporiser sur la désignation d’un ad- joint est probablement motivée par le fait qu’il y a désormais un sélec- tionneur pour la A’, Toufik Korichi, sur le- quel Halilhodzic peut s’appuyer pour ce qui est du suivi des interna- tionaux locaux et de la prospection des élé- ments du championnat algérien susceptibles de renforcer les rangs des Verts. C’est déjà une partie importante du travail qui est assurée, son autre adjoint, Nor- dine Kourichi, étant chargé d’en faire de même pour ce qui est des internationaux évo- luant en Europe. Y. K.

«On fera tout pour nous qualifier au Play Off»

C’est cet après-midi que la saison régulière de Championship prendra fin, avec une ultime journée qui s’annonce passionnante, que ce soit pour les qualifications pour les Play Off ou la relégation. Un match en particulier attirera l’at- tention, celui qui opposera l’actuel septième au classement, Nottingham Forest, à son poursui- vant immédiat, Leicester City. Les coéquipiers de Adlene Guedioura devront absolument l’em- porter, tout espérant que Bolton, qui ne de- vance Nottingham qu’à la différence de buts (+3), ne s’impose pas face à Blackpool, afin de reprendre cette sixième et dernière place quali- ficative aux Play Off. Une mission que l’interna- tional algérien qualifie de difficile, mais pas d’impossible. «Tout d’abord, je dois avouer que je suis très excité à l’idée de jouer ce match face à Leicester. Ça sera un grand match, qui ressem- blera à une finale. Tout le monde veut participer à cette rencontre, qui demeure assez spéciale pour nous. On tâchera de tout mettre en œuvre pour gagner et surtout se qualifier aux Play Off. Ce samedi sera un jour spécial, d’autant plus qu’on jouera à domicile, devant nos fans», a-t-il indiqué dans son entretien accordé au site offi- ciel du club.

qualifier aux Play Off.»

«Je n’ai pas envie de prendre des vacances dès maintenant»

Adlène Guedioura poursuit son intervention en affirmant que son souhait est d’enchaîner en- core des matches et ne pas sortir dès mainte- nant en vacances. «On est prêts à jouer ce match et à le gagner. Notre objectif est d’obtenir les trois points et finir sur une bonne note. Ça sera le dernier match de la saison régulière, mais moi, j’ai envie de continuer à jouer des matches et disputer ces Play Off. Je ne veux pas partir dès maintenant en vacances.»

«Je suis venu à Nottingham Forest pour accéder en Premier League»

S. F.
S. F.

Enfin, le numéro 17 des Verts assure qu’une saison bien ac- complie doit être couronnée par l’accession. C’est pour cet objectif qu’il a opté, l’été dernier, pour Nottingham Forest. «Je suis venu ici, car j’ai vu que la di- rection du club avait un projet très ambi- tieux. Elle voulait remonter le club en Premier League et je crois que, jusque-là, on réalise une bonne saison. On un groupe de qualité qui peut réaliser cet objectif, pour peu qu’on accède aux Play Off. Ce fut, pour nous, une longue et difficile saison et on aime- rait bien qu’elle ter- mine bien», a-t-il conclu.

«Ma famille sera au stade et je rêve de réaliser l’exploit»

Pour cette rencontre capitale face à Leicester City, Adlène Gue- dioura comptera sur l’appui des mem- bres de sa famille, qui vont être pré- sents au stade pour le soutenir. «Vous savez, chaque joueur rêve de disputer ce genre de match. Je dois dire que j’ai de la chance, et on verra si on parvient à atteindre notre objectif, ce samedi. Au vu de l’importance de la rencontre, ma famille sera là, au stade, pour suivre les débats. J’espère qu’on réalisera l’exploit de se

débats. J’espère qu’on réalisera l’exploit de se N° 2274 Samedi 4 mai 2013 1 3 Coup

N° 2274 Samedi 4 mai 2013

13

Coup de gueule Équipe nationale

Aliadière hors des plans de Halilhodzic, tout autant que Stambouli

Accusé par un journaliste français de RMC d’être anti-français

Boudebouz : «C’est absurde, mon meilleur ami est Marvin Martin»

e milieu de terrain du FC Sochaux Mont- béliard, Ryad Boudebouz l’a déclaré plu-

réagit : «C’est absurde, bien sûr qu’il n’y a rien de vrai dans tout cela. Je commence vraiment à en avoir marre de ces méchancetés qu’on essaye de me coller. J’accepte les critiques sportives, mais je n’ac- cepterai jamais qu’on touche à mon image et à celle de ma famille et mon entourage. Il faut qu’on arrête de me provoquer.»

«Cros et Peybernes sont mes potes, ils sont aussi des Français, non ?»

Ryad Boudebouz, qui refuse les propos tenus par Daniel Riolo dans son dernier livre, se dit stu- péfait d’apprendre de telles aberrations : «Ce jour- naliste, je ne le connais même pas. Dire que je suis un anti-français est complètement aberrant. Vous pouvez le demander à tous les joueurs avec qui j’ai évolué en sélection française ou à Sochaux et vous allez voir ce qu’ils vont vous répondre. D’ailleurs, mon meilleur ami, c’est Marvin martin, et je passe la majorité de mon temps avec mes potes Pierrick Cros et Mathieu Peybernes (ses camarades à So- chaux, ndlr). Ce sont eux aussi des Français, non ?»

«Je n’aime pas qu’on me marche sur les pieds, je sais me faire respecter»

Très affecté par ces ragots rapportés sans aucune vérification, Ryad Boudebouz affirme toutefois que les clashs entre joueurs sur un terrain de football sont monnaie courante, mais jamais les choses ne

sont arrivées au insultes raciales : «C’est mon caractère, je n’aime pas qu’on me marche sur les pieds. Je réagis, mais je sais me faire respecter sans insulter la personne ou tenir des propos ra- cistes. Ce n’est pas à un gars du quartier qu’on va coller cette éti- quette quand même !»

«Je ne veux pas me tromper d’objectif, j’ai un maintien à assurer avec Sochaux»

Lancé dans la dure bataille du maintien, Ryad Boudebouz ne veut pas trop apporter d’impor- tance à ce qui se dit en dehors du rectangle vert. Voulant savoir si cela ne va pas toucher son moral à la veille de ce dernier virage décisif pour le maintien du FC Sochaux, il dira : «Je ne veux pas me tromper d’objec- tif, j’ai un maintien à assurer avec So- chaux. J’ai dit ce que j’avais à dire là-dessus. Maintenant, on va tout donner pour rester en vie et sauver notre saison. On peut encore le faire. Donc, il faudra se battre jusqu’au bout et jouer tous nos matchs comme une finale.» Moumen Aït Kaci-Ali

Le public algérien s’est vu lancer en pleine fi- gure deux nouveaux noms de «sélectionnables»

: Jérémie Aliadière et Benjamin Stambouli. Pré-

sentés comme des joueurs «motivés» pour jouer en sélection nationale, il ne leur manque- rait qu’une médaille de patriotisme ! Des infor- mations font même état de démarches qui seraient en train d’être entreprises par la FAF en vue de préparer les dossiers de qualification desdits joueurs et les transmettre à la FIFA.

Il n’avait jamais évoqué ses origines algériennes quand il était en Angleterre Or, selon des sources très crédibles, il n’en est absolument rien. En dépit d’une approche faite

pour le sonder, Aliadière n’est pas dans les plans de Vahid Halilhodzic, que ce soit avant ou après les déclara- tions faites par le joueur. En fait, c’est le joueur qui est en train de «s’inviter» parmi les Verts, soit sur initiative pure- ment person- nelle ou poussé par quelques «conseillers» de son entou- rage. Déjà, c’est bizarre qu’Alia- dière ait attendu d’avoir bouclé ses 30 ans pour se souvenir qu’il a des origines algériennes.

Un appel de pied à… Deschamps A moins que, dans cette histoire, c’est la sé- lection de France que l’attaquant du FC Lorient est en train de viser. Avec le choix de plusieurs jeunes talents de renoncer à la France pour jouer en faveur de l’Algérie, à l’image de Boude- bouz, Feghouli, Belfodil Ghoulam et Brahimi, lesquels sont des talents réels et prometteurs, il

veut certainement titiller l’orgueil des dirigeants français, en laissant entendre que l’Algérie est intéressée par ses services, afin de motiver Di- dier Deschamps à le convoquer. Quand il dit :

«Après, je suis Français avant tout, j'ai vécu en

France, je n'ai jamais été en Algérie

que c'est difficile de privilégier l'Algérie à la France, mais je ne ferme pas la porte.» Cela res- semble, à s’y méprendre, à un appel du pied.

A 30 ans, ce n’est pas l’avenir des Verts Quelle que soit la motivation réelle d’Aliadière, ce joueur ne sera pas sélec- tionné pour une raison bien simple :

L
L

sieurs fois : «Les critiques j’en ai pris plein la gueule, ça fait partie du métier !» Mais ce qu’il ne tolère pas, c’est les faux clichés qu’on essaye de lui coller à chaque fois qu’il n’est pas de bonne hu- meur pour parler de certaines choses qui ne le re- gardent par ou qu’il ne veut pas trop commenter, comme ces problèmes de racisme ou de xénopho- bie, de plus en plus matière à débattre en France. Ainsi, Ryad a fait l’objet d’une attaque pour le moins surprenante et incompressible de la part pourtant d’un journaliste très connu qui bosse pour la station de radio RMC, très écoutée en Al- gérie. Il s’agit de Daniel Riolo qui a eu, dans son dernier livre, la maladresse de s’en prendre à Bou- debouz. Riolo s’est appuyé sur un prétendu témoi- gnage d’un joueur international de Ligue 1 pour toucher à l’image de l’Algérien et le présenter comme une vraie racaille : «Je vois que personne n'en a parlé ici, mais ça me semble important de dé- noncer cela aussi. Le cas Boudebouz ou la Racaille par excellence. Un joueur international qui évolue dans un club important en Ligue 1 m’a dit que sur le terrain il dit souvent ’’sale céfran’’». Une accusation d’anti-français, bien cher aux slogans de l’extrême droite française, xénophobe et raciste au même temps envers les beurs de banlieues. Une secte po- litique qui reprend de plus en plus de terrain en

France. Joint par nos soins, Boudebouz, choqué,

C'est vrai

Joint par nos soins, Boudebouz, choqué, C'est vrai non seulement ce n’est pas un atta- quant

non seulement ce n’est pas un atta- quant irrésistible, mais il a plus de 30 ans et ne répond, donc, pas au cri- tère d’âge pour le plan de rajeunisse- ment entrepris par Halilhodzic. Pour ce qui est de Benjamin Stam- bouli, il n’a jamais été dans les in- tentions de la FAF ou du staff technique national de compter sur ses services. Non seulement il y a profusion de défenseurs centraux et de milieux ré- cupérateurs au sein de la sélection nationale, mais il ne répond non plus au profil technique recher- ché. Le critère d’appar- tenance, par la naissance ou par des liens familiaux indirects à l’Algérie, ne suffit pas pour postuler à figurer parmi les Verts.

F. A.-S.

Il n’avait jamais évoqué

cet aspect, surtout du temps où il était en Angleterre, entre l’Arsenal, West Ham et Middles- brough). De là à dire qu’il «sent» (ou qu’on lui a fait «sentir»)

La sélection lui manque beaucoup

En marge de nos derniers entretiens avec Ryad Boudebouz, ce dernier nous a à chaque fois déclaré que la sélection natio- nale lui manquait beaucoup. Boudebouz, qui a choisi l’Algérie au moment où d’autres demandaient un temps de réflexion, nous a révélé déjà que depuis qu’il était jeune, il voyait son avenir en Vert. Une confession qu’il nous a avouée en marge du Ballon d’Or remporté en 2012 : «Même lorsque j’étais international français, je disais à tout le monde qu’un jour, je porterai ce maillot vert de l’Algérie.»

l’odeur de la Coupe du monde, il y

a

FAF, ont déjà franchi, en se montrant méfiants vis-à-vis de cette «offre d’em- ploi».

un pas que beaucoup, surtout à la

Cadamuro répond à ses fans «Depuis tout petit, je rêvais de passer à la télé»
Cadamuro répond à ses fans
«Depuis tout petit, je
rêvais de passer à la télé»
Liassine Cadamuro a
accordé un peu de son
temps pour répondre aux
questions de ses fans, via
sa page officielle sur
Facebook. L’international
algérien a parlé de sa
situation à la Real
Sociedad et d’autres
sujets de sa vie privée. Un
jeu de
questions/réponses qu’on
invite nos lecteurs à
apprécier.
Quand tu étais encore petit et
que tu jouais à St-Jory, pen-
sais-tu devenir professionnel
un jour ? C'était ton objectif
ou plutôt un rêve ?
Pour être sincère, c'était plus
un rêve ; j'étais un gosse qui rê-
vait de passer à la télé comme ses
joueurs préférés. Mais, c'est sûr
que je ne garde que de bons sou-
venirs de mon époque à St-Jo' !
On va quasiment vers une sai-
son blanche pour toi. Est-ce
qu'on peut espérer te voir ail-
leurs et surtout sur un terrain
la saison prochaine ?
Il est vrai que cette année a été
une année blanche. Cela peut pa-
raître bizarre, mais dans le fond,
j'ai tiré des conclusions sur ma situation, l'équipe
joue très bien et a de très bons résultats, donc, il
est normal que les titulaires qui sont en place en
ce moment jouent. Mais je ne perds jamais espoir.
Au contraire, contre Osasuna, j'ai été récompensé
de mes efforts fournis aux entraînements. Pour ce
qui est de l'année prochaine, on en parlera l'année
prochaine. Pour le moment, il nous reste des
matches très importants, et l'espoir de jouer la
Ligue des champions l’an prochain.
Ton avis sur ce onze : Mbolhi, Cadamuro,
Belkalem, Medjani, Ghoulam, Taïder, Lacen,
Brahimi, Feghouli, Belfodil, Sou-
dani ?
C'est un très bon onze de
départ ! Mais, tout le monde peut
jouer en Equipe nationale, tout le
monde peut être titulaire. Après,
c'est le choix du coach qu'il faut,
bien évidemment, respecter et ac-
cepter.
Jouer en EN à droite ne te gêne
pas. Toi, le gaucher naturel. Et
qu’est-ce qui manque à un joueur
pétri de qualités comme toi pour
passez à un pallier supérieur ?
Premièrement, je suis droitier.
Donc, cela ne me dérange vraiment
pas de jouer à droite. Mais
il y a beaucoup de personnes qui
pensent que je suis gaucher, cela
veut dire que j'ai un pied gauche
qui n'est pas si mal que ça. Sinon,
peu importe le poste où je joue.
L’essentiel est de prendre du plaisir
sur le terrain et d'en donner aux
supporters, tout en ayant des résul-
tats positifs au bout.
Votre plat préféré ?
Le couscous
Plage ou piscine ?
Plage, de préférence.
Pepsi ou Coca ?
Aucun des 2 ! Nestea de préfé-
rence !
Café ou thé ?
é, sans hésitation.
Nerveux ou calme durant un match ?
Calme ! Plus motivé et déterminé que stressé.
Real Madrid ou Barça ?
Une préférence depuis gamin pour le Barça.
C. Ronaldo ou Messi ?
Lionel Messi.
PS3 ou Xbox360 ?
Je ne suis pas du tout consoles de jeux ! Et, je
m'énerve vite pour le peu de fois où j'ai joué !
Bénin Son plan de préparation n’a pas été respecté Nîmes a levé Rien ne va
Bénin
Son plan de préparation n’a pas été respecté
Nîmes
a levé
Rien ne va plus entre
Amoros et son président
l’option
d’achat
pour
Nouri
Le Bénin affrontera l’Algérie le 9 juin prochain,
probablement au stade Charles-de-Gaule à Porto-
Novo. Dans cette optique, le coach français des
Ecureuils, Manuel Amoros a présenté un plan de
préparation spécial pour cette rencontre décisive
pour la suite du parcours des deux équipes, dans
ces éliminatoires pour le Mondial-2014. Seule-
ment, à ce jour, Amoros n’a eu aucune réponse du
président de la Fédération béninoise de football,
d’Anjorin Moucharafou. Ce dernier, en froid avec
son entraîneur, le fait attendre. La presse béni-
noise parle d’un désaccord profond entre les deux
hommes, en raison de l’élimination surprenante
du Bénin de la dernière CAN- 2013. «J’ai déposé
mon plan de préparation et je n’attends que sa va-
lidation», avait déclaré Manuel Amoros au site in-
ternet beninfoot.com. Un état de fait qui devrait
faire l’affaire des Verts en prévision de ce péril-
leux déplacement à Cotonou.
tre en péril les chances de qualification du Bénin
au prochain Mondial. A cet effet, des voix se sont
élevées pour interpeller le ministère de la Jeu-
nesse des Sports, Didier Aplogan, afin qu’il rap-
pelle à l’ordre l’homme fort du football béninois,
Anjorin Moucharafou, et le pousse à faire bouger
les choses.
Le match de la Libye annulé
pour des raisons sécuritaires
Manuel Amoros avait déclaré récemment qu’il
souhaiterait disputer un match amical le 1 er ou le
2 juin prochain pour être fixé sur l’équipe qui sera
appelée à affronter l’Algérie le 9 du même mois.
Pour rappel, le match amical contre la Libye, qui
devait se jouer le 2 mai passé, avait été annulé en
raison des événements qui secouent nos voisins
libyens. La situation sécuritaire en Libye n’augure
rien de bon, d’où le refus des responsables de la
Fédération béninoise de football d’effectuer ce
La presse sollicite le ministre
des Sports, Didier Aplogan
Devant le malaise que vit le football béninois
voyage. Amoros, qui s’est vu aussi refuser un
match amical contre l’Indonésie, exige un spar-
ring-partner pour ses capés avant d’affronter
l’Algérie.
L’Algérien
Ryad Nouri
est décidé à se
rapprocher de
chez lui. Le
natif de la ré-
gion marseil-
laise voudrait
prolonger
l’aventure à
Nîmes la sai-
son prochaine.
L’ancien bu-
teur d’Istres
ouest Pro-
vence, Nouri,
qui a été
transféré au
Havre l’été
dernier, a ral-
lié Nîmes
Olympique
sous forme de
prêt le mois de
janvier passé.
Buteur à sept
reprises et
passeur décisif
avec sa nou-
velle équipe,
ses dirigeants
ont décidé de
lever son op-
tion d’achat.
et la situation inquiétante, la presse béninoise a
jugé utile d’interpeller les autorités du pays pour
sauver cette situation délicate qui risque de met-
M. A.

Rachid Ghezzal suspendu pour deux matchs

Comme rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, le jeune Rachid Ghezzal s’est bien présenté, hier, au siège de la Ligue de football professionnel, pour comparaître devant la commission de discipline, suite à son geste (une semelle très appuyée) sur le joueur du Stade de Reims, l’Algérien Aïssa Mandi, à l’occasion de la ren- contre de championnat dispu- tée le 7 avril dernier. Après s’être expliqué sur son geste, qu’il a assumé, en di- sant qu’il n’était pas volontaire, ladite commission lui a infligé une suspen- sion de deux

matchs, dont un avec sursis. Cette sanction prend effet le lundi 6 mai. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le joueur s’en sort assez bien, puisque beaucoup pensaient qu’il allait en prendre au moins pour qua- tre matchs fermes.

Forfait pour le déplacement de Nancy

Cette sanction ne devait pas le priver pour autant du match de championnat de demain après-midi, face à Nancy, à l’oc- casion de la 35 e journée de Ligue 1, puisque celle-ci, et comme souligné en haut, prend effet à partir du 6 mai. Néanmoins, le joueur fera l’impasse une nouvelle fois sur ce déplacement en Lorraine, en raison d’une blessure qu’il traîne depuis deux semaines maintenant, aux adducteurs. Pas totalement remis, le staff technique a préféré ne pas le convoquer afin de lui éviter toute complica- tion.

S. F.

totalement remis, le staff technique a préféré ne pas le convoquer afin de lui éviter toute

14

1 4 N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup de Jarnac Ligue des Champions Du beau

N° 2274 Samedi 4 mai 2013

Coup de Jarnac Ligue des Champions

Du beau monde pour féliciter les cadets

Tout ce que compte la wilaya de Sétif comme hautes autorités était présent lors de la réception organisée pour honorer les ca- dets de l'ESS, qui viennent de ga- gner la Coupe d'Algérie de la catégorie DJS, le P/APC, le P/APW entre autres, ont tour à tour pris la parole pour féliciter les jeunes footballeurs sétifiens.

Belkaïd et Aoudia étaient présents

De tous les invités qui étaient présents à l’hôtel Hidhab, il y en a deux dont la présence a fait plaisir aux cadets. Il s’agit d’Aou- dia et de Belkaïd qui ont repré- senté l’effectif professionnel à cette occasion.

60 millions pour les staffs des catégories jeunes

Les autorités locales ont oc- troyé à la direction de l’ESS une prime de 60 millions de centimes après le sacre des cadets. Ham- mar nous dira que cette somme sera redistribuée aux entraîneurs des jeunes catégories.

Arab : «C’est une réponse à nos détracteurs»

Le directeur général de la so- ciété, Rachid Arab nous dira à propos du succès remporté par les cadets : «C’est là une preuve que la formation et les jeunes ca- tégories sont pour nous des priori- tés. C’est une belle réponse à nos détracteurs. Ces cadets qui ont remporté la Coupe d’Algérie re- présentent le véritable capital du club.»

S. B.

Stade : 8-Mai-45 (Sétif) Affluence : nombreuse Arbitres : William Agbofi, Salifou Malik, David Laryaya
Stade : 8-Mai-45 (Sétif)
Affluence : nombreuse
Arbitres : William Agbofi, Salifou
Malik, David Laryaya (Ghana)
Avertissements : Djahnit (20’), Del-
houm (38’) (ESS) ; Bihibi (14’), N’Gom
(60’) (ACL)
Buts : Djahnit (20’), Delhoum (38’,
90’+1) (ESS) ; Bihibi N'Daye (14’)
(ACL)
ESS
Khdaïria, Ziti, Legraâ (Tiouli 81’),
Belkaïd, Lakhdhari, Ferrahi, Del-
houm, Djahnit, Madouni, Aoudia
(Nadji 46’), Gourmi
Entraîneur : Hubert Velud
AC Léopards
N'Gom Laurens, Bihibi N'Daye (Boy-
tout Namoe 71’), Kombo Foni, Di-
mitri, Mangokoli, Boris Mobiho,
Djoudjou Miangonina, Briston Lo-
kolo, Richard Kifouri (Babelo Sagesse
84’), Nila Kamila (Cesar Kenzi), Ma-
kias Junior (Dram Harouna 46’)
Entraîneur : Joseph Amot

Joseph Amot :

«Je dédie cette qualification au peuple congolais»

«Tout d’abord, je dédie cette qualification à tout le peuple congolais. Je tiens à féliciter mes joueurs qui ont fait un match plein et qui ont appliqué, comme il se doit, les consignes qui leur ont été données. L’objectif était de mar- quer au moins un but et la mission a été accomplie comme il se doit. Le but encaissé en toute fin de match était évitable. La séance des tirs au but nous a souri et ce n’est que justice. Sincèrement, sur les deux matchs, nous avons montré que nous méritions cette qualifica- tion. Après avoir éliminé une équipe du calibre de l’ESS, nous avons toutes nos chances pour aller très loin en Coupe d’Afrique.»

Madoui : «Trop d’occasions ratées !»

«Il y a de quoi avoir des re- grets, même si mes joueurs se sont bien battus. Comme on dit, nous sommes tombés les armes à la main devant, peut-être, l’une des meilleures équipes du conti- nent. Nous aurions dû prendre op- tion en première période. Nous avons raté un grand nombre d’oc- casions. Maintenant, pour ce qui est de la séance des tirs au but, c’est de la pure loterie et cela n’a rien à voir avec le football. C’est un échec qui doit être oublié au plus vite. Il nous faudra nous battre de toutes nos forces pour gagner le titre de champion.»

Hammar : «C’est un objectif de raté»

«Même si cette épreuve est très compliquée, c’est un de nos objec- tifs qui n’a pas été atteint. Mon équipe n’a pas réussi un grand match, surtout par manque d’ex- périence en compétition africaine. Cette élimination ne nous découra- gera pas et nous continuerons à œuvrer pour monter une grande équipe.»

Ferrahi inconsolable !

Le jeune milieu de terrain séti- fien, Ferrahi, qui a raté son tir au but, pleurait à chaudes larmes, avant que ses coéquipiers et les membres du staff ne viennent le consoler.

Le président des Léopards a voulu impressionner l’arbitre

Au moment où le trio arbitral était sur le point de rejoindre les vestiaires, entre les deux mi- temps, le président de l’AC Léo- pards s’est rapproché de l’arbitre directeur. Il sera très vite éconduit par le service de sécurité.

Il sera houspillé par Velud

Témoin de la scène, Hubert Velud n’a pas pu se retenir. Il se dirigea vers le président de l’AC Léopards pour lui faire des remon- trances. Une intervention qui n’est pas gratuite, connaissant l’in- fluence exercée par ce même pré- sident et certains de ses pairs sur les officiels de la CAF.

ESS 3 - AC Léopards 1 (AC Léopards au tab 4-5)
ESS 3 - AC Léopards 1
(AC Léopards au tab 4-5)

Les Sétifiens tombent avec les honneurs !

volée pour mettre le cuir en pleine lucarne (2-1) Madouni, de son côté, oblige N'Gom à effectuer une su- perbe parade, à la 40', suite à un tir des vingt mètres. Les joueurs de l’ESS accentueront leur pressing mais toutes leurs tentatives seront annihilées par la défense des Léo- pards bien regroupée autour de son gardien. Juste avant la mi-temps, Djahnit transperce l’arrière-garde congolaise, suite à un série de drib- bles, mais son superbe centre ne trouve personne à la réception. La mi-temps est sifflée sur une avance au score assez logique pour l'ESS. Le rythme ne baissera pas d’intensité en seconde période et les locaux, dès la 46', se montreront dangereux par Legraâ qui ne profite pas d’une erreur d'un défenseur des Léopards. A partir de cet instant, les attaques sétifiennes se feront rares et assez désordonnées. Ce qui encouragera les joueurs du Congo à se montrer menaçants. Velud joue son va-tout en incorporant Okbi et, un peu plus tard, Tiouli. Madouni gâchera une énorme occasion, à la 63'. Suite à une ouverture de Ziti, il effectuera une reprise approximative, alors qu’il était seul dans la surface.

Que ce fut laborieux pour Sétif !

Delhoum ne sera pas plus adroit à la 68', en reprenant mollement un centre venu de la gauche. Les at- taques de l'ESS se succèderont mais de façon désordonnée. Okbi adres- sera un centre de la gauche qui sera remisé de la tête sur Gourmi. Le tir de ce dernier sera dévié en corner par le gardien congolais. Cinq mi-

nutes plus tard, l’avant-centre séti- fien, Madouni, se montrera mala- droit et mettra dans les décors une balle facile. Suite à un contre congo- lais, à la 86’, Khedhaïria claquera le cuir en corner, suite à une tentative de Dram. La réplique de l’ESS se fera à la 85’ par Djahnit qui, parti à la limite du hors-jeu, croise trop son tir.

90’+1 : et «Daadouaa» surgit !

Alors que tout le monde pensait que les Sétifiens étaient éliminés, Bel- kaïd alerte Madouni qui d’une pi- chenette démarquera Delhoum. Le capitaine sétifien, «Daadouaa» pour les supporters, réussira à glisser le ballon dans un trou de souris pour inscrire le troisième but (3-1). C’est à l’arraché que les Sétifiens ont refait leur retard.

Quand la poisse colle aux basques des Sétifiens

La séance de tirs au but sera palpi- tante… et fatale pour l’Aigle noir. Gourmi et Okbi réussiront leurs tirs, avant que Ferrahi trouve le montant de N’Gom. Tous les autres tireurs connaîtront la réussite. L’ESS quitte la scène continentale sur un coup du sort.

S. B Halilhodzic dans la tribune d’honneur
S. B
Halilhodzic
dans la tribune
d’honneur

C’ est avec la volonté de re- faire leur retard que les joueurs de Sétif ont en- tamé le match face à

l'AC Léopards. Ce sont les Sétifiens qui prendront les choses en main. A la 5’, Gourmi adresse un centre mil- limétré à Aoudia qui perd son duel avec le portier congolais. La domi- nation sétifienne se poursuit et Fer- rahi, à la 10’, ratera une superbe occasion d’ouvrir le score, suite à un coup franc à l’entrée de la surface.

Son tir sera contré par un défen- seur.

14' := N’Daye fait taire le stade

La toute première occasion pour les Congolais fut la bonne. A la 14', Ki- fouri s'infiltre sur l'aile droite et ef- fectue un centre en demi-volée que reprend de la tête N'Daye pour met- tre le cuir hors de portée de Khe- dhaïria, complètement masqué sur ce coup (0-1). Nullement découra- gés, les Sétifiens se rueront vers l’at- taque et après une alerte signée Aoudia, Djahnit remettra les pen- dules à l'heure, suite à un but plein d'opportunisme. Il reprendra du plat du pied un centre de Ziti (1-1).

Djahnit et Delhoum entretiennent l'espoir

Cette réalisation mettra du baume au cœur des Sétifiens qui ne desser- reront pas leur pressing. Madouni ratera le plus facile, après un joli sla- lom dans la surface congolaise, à la 30'. Ce ne sera que partie remise puisqu'à la 36', les Sétifiens pren- dront l'avantage. Belkaïd adresse un long centre qu’Aoudia remise de la tête à Delhoum qui reprend de

2 émigrés à l’essai

Deux joueurs émigrés, Ous- fane Anthony et Salim Lassami, sont mis à l’essai depuis plu- sieurs jours à Sétif. Tous deux ne doutent pas un seul instant qu’ils ont les qualités pour réussir en Algérie.

Ousfane Anthony a failli jouer à Crystal Palace

Ousfane Anthony est âgé de 24

ans (il est né le 29 mai 1989). Il

a fait ses jeunes classes au Tou- louse FC avant de rejoindre les

rangs du SCO Angers. En 2010, Ousfane a tapé dans l’œil des re- cruteurs du club

anglais de Crystal Palace lors d’un match amical joué contre Chelsea. Au final, il ne sera pas retenu en raison d’une blessure contractée au pied gauche. Ce qui a contraint les res- ponsables de la formation anglaise à se passer de ses services. Cette même blessure l’empêchera de faire parte de l’équipe olympique

entraînée alors par Benchikha. Totalement rétabli, il passera deux autres années à Angers avant de rejoindre le club de CFA, le Consolat de Marseille.

Il peut jouer à tous les postes de la défense.

Salim Lassami, Marseille encore et toujours

Tout comme Ousfane, Lassami évolue au poste de défenseur. Il n’a connu que les clubs de Mar- seille. Après avoir fait toutes ses classes à l’OM, il jouera pendant plusieurs années avec l’équipe réserve de l’équipe phocéenne. Il y a de cela une saison, il a rejoint Ousfane à Marseille Consolat qui évolue en CFA(D4 française).

Il y a de cela une saison, il a rejoint Ousfane à Marseille Consolat qui évolue

SS

BB

Le sélectionneur national a tenu à as- sister au match qui a opposé l’ESS aux
Le sélectionneur national a tenu à as-
sister au match qui a opposé l’ESS aux
Léopards. Contrairement à son dernier pas-
sage au stade du 8-Mai où il a assisté au
match à partir de la tribune de presse, Ha-
lilhodzic était confortablement installé.
Les organisateurs lui ont réservé
une place dans la tribune
d’honneur.

Karaoui : «Ma blessure survient au mauvais moment»

C'est la mort dans l'âme que le milieu de terrain de l'ESS a ap- pris que la saison était pour lui bel et bien terminée. Au cours de l’entretien qu’il nous a ac- cordé, Karaoui revient sur les circonstances de sa blessure et nous parle de ses ambitions et de celles de son équipe, cette saison. Tout d’abord, que ressentez-vous en sachant que vous ne serez pas sur le terrain avec vos coéquipiers face à l'AC Léopards ? Une immense frustration. Le destin a voulu que je me blesse au mauvais moment, alors que mon équipe a be-

soin de l'ensemble de l'effectif. Justement dans quelles circons- tances vous êtes vous blessé ? C’est suite à une balle disputée avec un adversaire. Sur le coup, j’ai ressenti de très fortes douleurs. Le médecin qui m’a examiné m’a rassuré. Ma bles- sure est sans gravité. D'autres exa- mens ont permis d'établir un tout autre diagnostic qui m'oblige à me soigner tout en observant une longue période de repos. Bien sûr, vous avez été très déçu… Comment ne pas l’être ? C’est le des- tin et nous ne pouvons que nous y plier. De toutes les façons, je serais de

tout cœur avec mes coéquipiers lors de tous les matchs qu'ils auront à jouer. Sur un plan plus personnel, pensez- vous avoir réalisé une bonne saison

?

Je ne peux pas vous répondre. C’est à mes entraîneurs et aux supporters de juger. En ce qui me concerne dès que je rentre sur le terrain, c'est pour me donner à fond. Ma grande satisfac- tion est de voir l'ESS au sommet. Nous sommes bien partis pour être sacrés champions à la fin de cet exer-

Entretien réalisé avant le match par Samir B.

USMBA-USMH aujourd’hui à 17h N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup d’œil Ligue 1 1
USMBA-USMH aujourd’hui à 17h N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup d’œil Ligue 1 1
USMBA-USMH aujourd’hui à 17h
USMBA-USMH
aujourd’hui à 17h

N° 2274 Samedi 4 mai 2013

USMBA-USMH aujourd’hui à 17h N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup d’œil Ligue 1 1 5

Coup d’œil Ligue 1

15

Azzi et Hendou, deux absences de marque rain et le soutien de leur grand public,
Azzi et Hendou, deux absences
de marque
rain et le soutien de
leur grand public,
on peut dire que
rien n’est encore ac-
quis pour cette
jeune formation à
quelques heures de
cette confrontation.
Des absences de choix seront enregistrées
cet après-midi au sein de l’équipe harra-
chie qui sera privée de ses deux éléments
de la récupération, à savoir Karim Hen-
dou et Azzi. A ces deux absences, il faut
ajouter celle très possible de Tatem. En
tous les cas, Charef semble en possession
de quelques éléments capables de rempla-
cer ce duo, à savoir Ait Ouamer et Amada
qui a retrouvé ses moyens après une bles-
sure qui l’a éloigné du terrain pendant
deux semaines.
El Harrach pour un autre défi
Voici à quoi
ressemblera
cet après-midi
le onze
harrachi
A travers les
matchs d'applica-
tion, on a pu se ren-
dre compte des
choix et des options
qui vont être prônés
par Charef pour ce
match face à
l’USMBA. Ainsi,
voici à quoi devrait
ressembler le onze-
un autre bon résultat, n’a rien laissé au ha-
sard. Ce dernier est persuadé que ses pou-
lains sont en mesure de réaliser un succès.
Mais attention, ce ne sera pas aussi facile,
car si l’on tient compte de certaines considé-
rations, comme l’avantage du ter-
type qui débutera
cet après-midi le match : Doukha, Boule-
khoua, Mekioui, Belkaroui, Demou, Amada,
Ait Ouamer, Younès, Lamali, Bounedjah,
Touahri
Pour ceux qui ne le savent pas, l’USMH
n’est pas à son premier déplacement à Bel-
Abbès pour un match officiel. Quand on
sait que les Jaune et Noir sont contraints
de battre la formation locale chez elle, il
est certain qu’une victoire constituera un
autre défi pour les Harrachis. Cela est
possible pour une équipe qui fait
constamment parler d'elle dans le giron
de l'élite, en réussissant, parfois, des ex-
ploits inespérés. Plusieurs fois cette sai-
son, à la veille de son déplacement,
l’USMH était presque dans cette même si-
tuation. Elle devait affronter une équipe
en quête de points, et les Harrachis ont fi-
nalement pu arracher la victoire. C’était
un défi pour une équipe aussi jeune.
Ainsi, on peut s’attendre à un autre défi de
la part des Harrachis. Ces derniers sont
capables de sortir le grand jeu et s’impo-
ser, comme ils l’ont déjà réussi dans cer-
tains déplacements cette saison.
Les Harrachis plus confiants
que jamais
N,R,
Azzi
«La victoire est dans
nos cordes»
«C'est une rencontre qui s'annonce
équilibrée vu les atouts des deux équipes.
Bel-Abbès aura certes l'avantage du terrain
et comptera sur le soutien de son public mais,
nous aussi, pouvons compter sur notre valeur.
Nous devrons donc jouer sans pression.
La victoire est dans nos cordes. Ce
match, nous devons le gagner. C'est obli-
gatoire pour améliorer notre capital
points. On le fera pour notre public qui
rêve de voir l'USMH terminer à la
seconde place.»
minés à arracher un bon résultat et
c'est le terrain qui tranchera.
Comment voyez-vous votre mission
Donc, vous n'êtes pas inquiets
pour ce match de champion-
nat
Forte de 25 personnes dont 18 joueurs, la
délégation harrachie s’est déplacée, hier en
fin de matinée, à Oran où elle affrontera,
cet après-midi, la formation locale de
l’USMBA, pour le compte de la 27 e jour-
née du championnat de Ligue 1. Pour de
nombreux observateurs, cette empoi-
gnade constituera l’une des plus belles af-
fiches de cette journée, tant les deux
antagonistes ont les mêmes prétentions, à
savoir la victoire. Avides d'un succès à do-
micile, les locaux feront tout pour arra-
cher les trois points. Mais face à un
adversaire aussi coriace, les poulains de
l’entraîneur Assas n’auront pas la partie fa-
cile. Connue pour être une équipe qui
voyage bien, l’USMH a aussi des argu-
ments à faire valoir dans cette confronta-
tion. Même s’ils seront soumis à une forte
pression, les Jaune et Noir joueront avec
une certaine confiance. Cela dit, la vo-
lonté sera présente chez les deux équipes.
Autant dire que cette confrontation s'an-
nonce très indécise. Quant à la victoire,
elle reviendra probablement à l'équipe qui
la voudra le plus.
Abid et Touahri en jokers
?
Elle sera difficile, mais nous pourrons
néanmoins revenir avec un résultat
positif qui nous permettra de conser-
ver notre place parmi le trio de tête.
A mon sens, l’USMH est une équipe
qui mérite bien de terminer sur le po-
dium. On a tous les atouts pour le
montrer, comme on l’a déjà prouvé
plusieurs fois cette saison.
Avec une attaque à la limite de l'ago-
nie et une défense qui commence à
battre sérieusement de l'aile, com-
ment cela serait-il possible ?
C'est une question de moral et de vo-
lonté. En ce moment précis, le groupe
se porte bien, Dieu merci, tous les
joueurs sont conscients qu'au-
jourd’hui sans une victoire, une qua-
lification à la Champions League
africaine sera remise en cause.
Les matchs ne se ressemblent
pas. On a certes eu un pas-
sage à vide, maintenant, on
a complètement tourné la
page. On s'est bien prépa-
rés, c'est un tout autre
match que nous allons
aborder. Nous espérons
être à la hauteur et réussir un
résultat positif.
Comment voyez-vous l'issue de
cette rencontre ?
Tout dépendra de la tournure que prendra
la rencontre de cet après-midi. Toujours
est-il qu’Abid et Touahri seront les jokers
de Boualem Charef. Le technicien harra-
chi pourra compter sur eux au cours de ce
match qui risque de se jouer sur le banc
de touche, entre Charef et Assas.
Gagner pour répondre
aux sceptiques
Je pense que si on arrive à jouer
comme on l’a fait dans certains
de nos déplacements, je suis
sûr qu’on réalisera un bon ré-
sultat. On a déjà réalisé six
victoires à l’extérieur. Nous
devons refaire le même coup.
Entretien réalisé par
Nacer-Eddine Ratni
Le match de cet après-midi sera l’occasion
pour les camarades de Bounedgah d’em-
pocher les trois points et renouer avec les
victoires, après le match nul à domicile
face à la JSMB. Ainsi, cette confrontation
sera une opportunité pour l’ensemble des
joueurs de gagner ce match et répondre
aux sceptiques. Une nouvelle victoire en
déplacement constituera un autre défi
pour les joueurs.
PROGRAMME DE LA 27 E JOURNEE - LIGUE 1 - AUJOURDʼHUI
Aouina au sifflet
Rencontre
Arbitre
1°Assistant
2°Assistant
4°Officiel
CSC-MCEE
HALLALCHI
BRAHIM
DOULACHE
BOUSSADIA
CRB-CAB
MIAL
GOURARI
SEMSOUM
SEKHRAOUI
USMBA-USMH
AOUINA.S
AOUINA.F
BENAISSA
NADER
ASO-JSS
BRAHIMI
CHEBALLAH
IDIR
CHENANE
Cette rencontre qui se présente comme
l’une des plus importantes de cette jour-
née sera officiée par le trio constitué de
Aouina S. qui sera assisté d’Aouina F.
et Benaïssa.
JSK-CABBA
ZERROUKI
AYAD
HELLAL
BOUSSAID

L’USMH a un statut

de dauphin à défendre

L e stade du 24- Février de Sidi Bel-Abbès abri- tera cet après- midi une

Février de Sidi Bel-Abbès abri- tera cet après- midi une rencontre très impor- tante entre la

rencontre très impor- tante entre la formation locale, l’USMBA et l’USMH. Un rendez-vous très attendu par les Har- rachis et par les fans du club local. Les Jaune et Noir, qui occupent la deuxième place avec le MCA, ont besoin des trois points pour devan- cer le MCA ou à la ri- gueur rester accrochés à la seconde place. Malgré la situation alarmante de l’équipe Bel-Abesienne, les Harrachis devront mettre de côté les senti- ments. Les Jaune et Noir ont un statut de dauphin

à défendre, d'où la néces- sité de revenir avec le gain de la partie, en ne laissant ainsi aucune chance à l’équipe ad- verse de rafler les trois points de la victoire.

Charef, l’entraîneur de l’USMH, qui veut voir son équipe arracher

Mekioui «La pression sera sur l’adversaire» «Le match ne sera pas facile, dans la mesure
Mekioui
«La pression sera sur
l’adversaire»
«Le match ne sera pas facile, dans la mesure
où nous aurons en face un adversaire qui aura à
cœur d’arracher une victoire. De notre côté, nous
avons la ferme intention de renouer avec un succès en
déplacement. Néanmoins, le fait que l'adversaire jouera devant son
public, il y aura une grande pression. Mais si on arrive à marquer
dans la première demi-heure, la pression changera de camp, et
c’est l’USMBA qui va la supporter. Cela me pousse à croire
que les choses se présentent beaucoup mieux pour
nous que pour l'adversaire.»

Demou : «Désolé pour l’USMBA, mais nous devons prendre les 3 points»

La mobilisation qui a précédé ce rendez-vous renseigne-t-elle sur le grand intérêt que porte l’USMH pour ce duel face à l’USMBA ? En effet, à El Harrach tout le monde attend de nous une victoire qui nous permettra d’augmenter nos chances d'arracher la deuxième place au clas- sement. Lors de la dernière rencontre contre la JSMB, l'équipe n'a pas montré son niveau habituel, quelles en sont les raisons ? Le seul motif à mon avis est clair, c’est le mauvais arbitrage. Quand vous avez à faire à un trio partial, il est dif- ficile de gagner. Sincèrement, on au- rait pu arracher les trois points de la victoire, d'autant plus que notre rival n'a pas montré grand-chose. Comment s’est déroulée la prépara- tion de ce duel ? Nous nous sommes préparés de ma- nière ordinaire, mais avec la même détermination qui prévalait lors des dernières sorties. Vous devez avoir une idée sur votre adversaire… L’USMBA est une équipe qui a tou- jours su l'emporter, quand elle se trouve sérieusement menacée par la relégation. Mais nous sommes déter-

1 6 N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup d’œil Ligue 1 USMBA-USMH Tout pour

16

1 6 N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup d’œil Ligue 1 USMBA-USMH Tout pour laver

N° 2274 Samedi 4 mai 2013

Coup d’œil Ligue 1

USMBA-USMH
USMBA-USMH

Tout pour laver l’affront

d’œil Ligue 1 USMBA-USMH Tout pour laver l’affront D e par sa position d’équipe relégable, l’USMBA

D e par sa position d’équipe relégable, l’USMBA tentera de prendre, aujourd’hui, sa

revanche sur le sort. Cela dit, les joueurs de la formation bel-abbé- sienne comptent se rebiffer pour faire taire la rumeur. Une mission difficile pour eux dans la mesure où ils auront le devoir ardu et pénible de faire tomber une équipe de l’USMH rassasiée de succès mais pour qui cette rencontre revêt une importance capitale. Mais il n’en de- meure pas moins que les hommes d’Assas auront à cœur de réaliser un résultat probant, surtout qu’un éventuel exploit apaisera les ardeurs et évitera les agiotages et les ragots. En tout cas, pour les joueurs de l’USMBA et leurs dirigeants, la vic- toire demeure un objectif à ne pas rater. Les Vert et Rouge veulent, par là même, se réhabiliter auprès de leur entraîneur mais surtout leur milliers de supporters qui n’arrivent

pas à digérer la relégation de leur équipe. Les données sont donc claires pour les Unionistes de Bel Abbès qui espèrent une victoire. De l’avis de l’entourage de l’USMBA, c’est une sortie à ne pas rater sous aucun prétexte. L’entraîneur et les dirigeants attendent avec impa- tience cette rencontre face aux Har- rachis où leur équipe doit, désormais, gagner pour laver l’af- front s’il l’on veut éviter le pire. Face à l’USMH, c’est toujours difficile de s’imposer, mais les joueurs veulent aborder la partie avec des préten- tions de vainqueur.

Mission difficile mais pas impossible

L’USMBA espère réaliser un ré- sultat positif, même si sa mission semble très difficile au vu du contexte de la rencontre et, de sur- croît face aux banlieusards d’El Harrach très en verve comme en té-

ASO-JSS
ASO-JSS
d’El Harrach très en verve comme en té- ASO-JSS moigne leur position au classement. Cela dit,

moigne leur position au classement. Cela dit, il est certain que ce ne sera pas simple balade de santé pour les Bel-Abes- siens face à un adversaire qui compte parmi les prétendants au titre de champion. C’est d’ailleurs pour cette rai- son que la troupe à Assas devra, de ce fait, se surpas- ser et rester très concentrée et vigilante du-

rant toute la partie si elle veut arracher un résul- tat positif et ne pas laisser des plumes sur ses terres. Même s’ils semblent enhardis, les Vert et Rouge sont appelés à mettre tout en œuvre pour ne pas se faire surpren- dre.

le cercle de l’USMBA, mais pas seu- lement. En effet, à travers la lecture qu’on a pu faire de la situation du groupe et autres considérations, on sent une confiance mesurée, pour ne pas dire appréhension même, quant à leurs chances de battre l’USMH. Cela laisse supposer qu’il existe au sein du groupe une sorte de démotivation née du parcours de l’équipe. Il n’y a pas l’ombre d’un doute, les séquelles sont apparentes

Assas booste les joueurs et exige d’eux la victoire

Mais l’entraîneur Assas n’a pas cessé de motiver ses joueurs et les inciter à garder le moral, mais sur- tout la motivation. Le driver les a exhortés à fournir les efforts néces- saires pour bien aborder cette ren- contre contre l’USMH et, absolument, essayer de renouer avec un résultat probant. Craignant un léger relâchement des joueurs, Assas a voulu dissiper la pression qui commence à peser sur les épaules de ses hommes. L’entraî- neur de l’USMBA s’est montré lui- même révélant et optimiste pour rassurer son groupe, même si au fond, il redoute cette confrontation contre les Vert et Jaune. Cependant, cela n’a pas empêché Assas de se monter exigeant et n’a pas hésité à demander de fournir le maximum d’efforts pour arracher un bon ré- sultat. Ainsi, en dépit de la difficulté de la tâche, l’entraîneur Assas compte sur la fougue et la détermi- nation de ses joueurs pour se sur- passer face à l’USMH.

Ne pas perdre pour sortir du marasme

Après une longue série de revers, les joueurs de l’USMBA ne de- vraient avoir qu’une seule et unique idée en tête, c’est celle de se ressaisir et ne pas aborder la rencontre sans certaines ambitions. Assas a, depuis

le début de la reprise des entraîne- ments, changé de ton et de discours en s’adressant à ses joueurs. Il leur signifiera que si l’USMBA se trouve en mauvaise posture, ils sont les premiers responsables et que ce sont eux qui doivent sortir le club de cette situation peu envieuse. Une façon comme une autre de toucher le profond de ses hommes et heur- ter leur ego.

Prendre des initiatives

L’entraîneur Assas ne veut pas minimiser la besogne qui attend ses joueurs. Celle-ci sera compliquée devant une coriace et bonne équipe harrachie dont la composante est truffée d’éléments de grande qualité et de métier. Pour ce qui est des so- lutions qu’auront à trouver ses joueurs pour pallier le manque d’expérience pour cette rencontre contre EL Harrach, Assas nous dira : «Il nous faut faire preuve de perspicacité, de lucidité mais surtout de détermination. Les joueurs de- vront être très combatifs et auront à gagner des duels dans tous les es- paces du jeu. Cela demandera une grande débauche d’énergie mais aussi de l’intelligence. Ça sera le prix à payer si on veut remporter cette rencontre.» Quant à la stratégie que l’équipe devra adopter lors de ce match, le procédé est, on ne peut plus simple : «Sur le terrain, les joueurs doivent jouer avec les tripes et mordre dans le ballon, tout en res- tant concentrés et assidus durant 90 minutes. La moindre déconcentra- tion peut nous coûter très cher, il faut reconnaître que nous avons af- faire à un adversaire difficile à jouer et il ne s’agit pas de passer à côté. Pour cela, les joueurs auront à pren- dre des initiatives personnelles quand l’opportunité se présentera.»

M.O. Noureddine

Optimiste mesuré des joueurs

A l’approche de ce match, la pres- sion est allée crescendo dans le camp bel-abbésiens. Désormais, les joueurs seront mis à rude épreuve. Ces derniers nous ont paru pour la plupart optimistes, certes, mais aussi quelque peu méfiants au même titre que leur entraîneur et leurs dirigeants. Ces derniers savent que la pression a changé de camp et que ce sera à leurs joueurs de faire le jeu pour tenter de réaliser un bon résultat. C’est du moins ce qui res- sort de l’ambiance du club et les propos qui reviennent le plus dans

Benchouia : «La victoire

nous soulagera beaucoup»

aujourd’hui à 17h Une victoire Que d’absents pour ce match ! Ce match verra quelques
aujourd’hui à 17h
Une victoire
Que d’absents
pour ce match
!
Ce match verra quelques ab-
sences de marque côté chélifien
pour plusieurs raisons, chose qui
pour survivre
obligera le staff technique
à trouver
des solutions au niveau de tous les
compartiments. Il s’agit essentielle-
ment du capitaine Zaoui qui
sera
suspendu, Zaouche blessé à la cuisse
et Nessakh, Eninga, Traoré qui ont
été écartés du groupe pour raisons
de discipline.
Messaoud
reprend
ses activités
Heureux de récupérer son bu-
teur, Benchouia devra réutiliser
Mohamed Messaoud
qui a repris les
entrainements au cours de la se-
maine, celui-ci devra essayer
de se
racheter de son absence face à Sétif
et marquer pour faire plaisir aux
supporters.
Nasri meneur de jeu
L es Lions du Chéliff auront un
rendez-vous très important en
fin d’après-midi sur leur terrain
où ils accueilleront le porte-dra-
peau du Sud algérien, l’équipe de
postes, mais gardera le même disposi-
tif. Il fera confiance à d’autres élé-
ments, surtout la classe bébé de
l’équipe qui a fait un bon parcours
cette saison, dont six éléments seront
retenus pour ce match. Benchouia
devra aligner au mois deux éléments
en attaque ou il y a plusieurs absences.
Le groupe espère l’apport des suppor-
ters, qui sera plus faible lors de ce
match quand on sait que ces derniers
n’ont pas digéré la dernière défaite face
à Sétif ainsi que la prestation des
joueurs, qui était très loin des espé-
rances pour un match pareil. Les sup-
porters seront divisés lors de ce match
entre ceux qui boycotteront la partie à
cause du dernier résultat et ceux qui
pensent qu’il faut leur donner un der-
nier coup de main afin d’assurer le
maintien et qui viendront pour faire
leur devoir, comme d’habitude.
Ahmed Feknous
Vu l’insuffisance de l’anima-
tion lors du dernier
match,
Nasri qui a joué le dernier
match
devra être reconduit
dans le onze
afin de lui donner
une autre chance
la Saoura qui jouera pour la première fois
au stade Boumezrag de Chlef. Un accueil
très chaleureux leur a été réservé par la di-
rection de l’ASO ainsi que les supporters
depuis qu’ils sont arrivés à Chlef, jeudi der-
nier, mais en entrant sur le terrain, les ca-
marades de Aouamri n’auront qu’une idée
en tête : gagner pour survivre, surtout que
c’est l’avant-dernier match à domicile cette
saison et les trois points de cette rencontre
épargneront un grand souci pour l’équipe
lors des deux prochaines sorties face au
MCEE et le MCO. Benchouia, qui a souf-
fert des absences tout au long de la se-
maine, espère en finir avec ce match avec à
la clé la victoire qui permettra à l’équipe
d’assurer son maintien avant la fin de l’exer-
cice. Le technicien devra changer plusieurs
pour s’illustrer, une mission qui lui
plaît bien surtout qu’il deviendra la
saison prochaine l’un des stratèges
de l’équipe.
Sellama et
Bentoucha au milieu
Le
milieu
récupérateur
sera Ce ce et
formé
cette
fois-ci
: de
Kheired-
dine
Sellama
et
Maâmar
Bentoucha
qui
auront
une
dure
la mission
dans
match
avec
l’absence
de
Zaouche.
duo
s’occupera
de
récupération
du
relais
entre
la
défense
et
l’attaque.
L’équipe
probable
Ghalem,
Gharbi,
Zazou,
Aouamri,
Mellouli,
Maâmar,
Bentoucha,
Sellama,
Mes-
saoud,
Nasri,
Farhi.
A.F.

Comment se porte le groupe cette semaine ? C’était dur de travailler avec un groupe atteint moralement après la dernière défaite, mais on a parlé aux joueurs et on a essayé de leur remonter le moral car il ne faut pas s’attarder sur le dernier match puisqu’on en a un autre encore plus important ce samedi et qui pourra effacer ce revers en cas de victoire. L’équipe souffrira des absences de marque lors de ce match, que comptez-vous faire pour les remplacer ? On va puiser dans notre effectif pour prendre les plus en forme et les plus volontaires pour jouer cette rencontre et je suis convaincu que c’est la force du groupe qui fera la différence dans ce match car c’est important d’être solidaire pour ar- river à gagner une telle rencontre. Peut-on dire que ce match sera la clé du maintien ? Oui, en grande partie, car les trois points nous éviteront beau- coup de stress lors des trois der- niers matches surtout qu’on sort deux fois. C’est une occasion à ne pas rater et les joueurs doivent faire un dernier effort pour hono- rer leurs contrats et assurer le maintien car c’est leur devoir. Quelle stratégie allez-vous uti- liser pour gagner ce match ? Tous les plans sont bons, l’es- sentiel est d’arriver à gagner et tant qu’on jouera chez nous, c’est normal qu’on soit plus volontaires que l’adversaire et qu'on sera concernés par l’animation du jeu. C’est une mission qui doit être bien accomplie par les joueurs. L’adversaire vous a causé pas

mal de difficultés lors du match aller, comment trou- vez-vous cette équipe ? C’est vrai, c’est une équipe très coriace, solidaire et qui a pris énor- mément de confiance avec les matches, elle va droit vers son maintien en L1 et c’est un exploit pour eux, c’est pour ça qu’ils seront à l'aise, contrairement à nous car on est toujours sous une grande pression morale, et c’est l’expé- rience qui doit faire la différence. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

pression morale, et c’est l’expé- rience qui doit faire la différence. Entretien réalisé par Ahmed Feknous
1 6 N° 2274 Samedi 4 mai 2013 CSC-MCEE Coup d’œil Ligue 1 aujourd’hui à
1 6 N° 2274 Samedi 4 mai 2013 CSC-MCEE Coup d’œil Ligue 1 aujourd’hui à

16

N° 2274 Samedi 4 mai 2013 CSC-MCEE Coup d’œil Ligue 1 aujourd’hui à 17h
N° 2274 Samedi 4 mai 2013
CSC-MCEE
Coup d’œil Ligue 1
aujourd’hui à 17h
2013 CSC-MCEE Coup d’œil Ligue 1 aujourd’hui à 17h Boucherit «C’est à prendre au sérieux» Un

Boucherit «C’est

à prendre au sérieux»

Un commentaire sur ce match d’El Eulma ? Je pense que ce sera une confrontation des plus délicates pour notre groupe. On sait par- faitement que notre vis-à-vis va venir à Hamlaoui pour défendre crânement ses chances. De plus, il possède les moyens de le faire. Sa position au classement général est de nature à le motiver pour tout donner et essayer de nous surprendre. Pensez-vous avoir les armes pour vous imposer ? Evidemment que nous allons puiser au fond de nos ressources pour que les trois points puissent rester à Constantine. Pour cela, on fera appel à la solidarité du groupe et au soutien de nos sup- porters. On est animés d’une grande détermination à vouloir passer ce cap sans embuches et être dans une position conforme a nos objectifs. Que pensez-vous des suppor- ters ? C’est notre atout majeur depuis l’entame du championnat. Jouer devant pareils supporters est

quelque chose de positif à la- quelle aucun élément ne peut rester insensible. Certains de nos résultats sont le fruit de leurs encouragements continus. Ce qui reste à jouer vous est favorable, non ? Je ne crois pas qu’il va falloir résonner ainsi, car en fin de par- cours beaucoup de résultats ne sont plus conformes à la logique sportive. Seuls les efforts sur le terrain sont à même de nous permette de glaner le maximum de points et de rester dans le sil- lage des équipes de tête. Il n’y a plus de formation faible car cha- cune se défend avec n’importe quel moyen. Et pour clore ? Je souhaite la mobilisation de tous les clubistes à l’occasion de cette rencontre qui devrait être difficile. On est décidés à nous dépenser sans compter pour battre notre adversaire. Les points sont précieux en cette fin de saison.

Entretien réalisé par

Tahar Aggoune

Deux absences de taille

Le staff technique clubiste devrait se passer des ser- vices de deux éléments de son échiquier. Il s’agit du dé- fenseur central Djilali et de l’attaquant Hemani. Le premier étant blesse, alors que le second serait dans l’attente de son audition pour un écart de discipline lors d’une séance d’entraînement.

Rassurant le retour de Griche

Ce même staff est rassuré par le retour du défenseur central Griche. Ce dernier semble avoir retrouvé ses capacités physiques et serait concerné par ce match d’El Eulma. Il reste à voir avec quel autre élément il pourra composer l’axe défensif.

T. A.

Savoy veut surprendre les Sanafir

type qui a joué les der- niers matchs. En dé- fense, Savoy a l’intention de recon- duire le même quatuor composé de Naâmane, Oussalah, Mebarakou et Berchiche avec Ber- rafane dans les bois. Dans l’entrejeu, le coach veut aligner trois mi- lieux récupérateurs :

Coulibaly, Bentayeb et Gherbi et un seul dans l’animation du jeu, en l’occurrence Chenihi. En pointe, il accordera sa confiance aux atta- quants, Hamiti et Mark.

Derrardja,

Bouregba et

Harizi non

convoqués

Le coach suisse du MCEE a décidé dans ce match de ne pas convo- quer trois joueurs im- portants qui ont l’habitude de faire par- tie de la liste des 18. Il s’agit de Derrardja, Bouregba et Harizi. Les

L’ entraîneur du MC El Eulma, Raul

Savoy, veut surprendre le CSC, aujourd’hui dans le derby de l’Est qui s’annonce impor- tant pour les deux équipes dans la course à une place honorable. Le MCEE qui avait, rappe- lons-le, gagné contre le CSC, la saison passée, veut récidiver cette sai- son. Le coach de la for- mation des Hauts Plateaux a mis en place une stratégie pour contrer son homologue Lemerre. Il a opté pour le renforcement du mi- lieu du terrain, afin d’empêcher l’adversaire d’imposer son jeu.

Pas trop de changements dans le onze type

L’entraîneur Savoy ne compte pas apporter beaucoup de change- ments dans le onze-

compte pas apporter beaucoup de change- ments dans le onze- deux derniers ont été victimes d’un

deux derniers ont été victimes d’un accident de la circulation et le coach a préféré les lais- ser au repos, car un peu atteint psychologique- ment. Par contre, pour l’attaquant Derrardja, il s’agit d’un choix tac- tique. L’ancien nahdiste n’a pas apprécié la déci- sion du coach, mais la direction lui avait de- mandé de patienter. Savoy a préféré prendre dans l’équipe le jeune Kadri.

S. H.

Départ aujourd’hui à 13h

En prévision du match contre le CSC, l’équipe du MCEE prendra la route à destination de Constantine à partir de 13h, et d’aller directe- ment au stade pour jouer le match qui débutera à 17h. La durée du tra- jet ne devrait pas dépasser 40 minutes, et ceci pourrait amener les supporters d’El Eulma à faire le déplacement pour soutenir leur équipe.

ASO-JSS aujourd’hui à 17h Que d’absents pour ce match ! Benchouia : «La victoire nous
ASO-JSS
aujourd’hui à 17h
Que d’absents
pour ce match !
Benchouia : «La victoire
nous soulagera beaucoup»
Ce match verra quelques ab-
Une victoire
sences de marque côté chéli-
fien pour plusieurs raisons,
chose
qui obligera le staff technique
à
trouver des solutions
au niveau de
pour survivre
tous les compartiments. Il s’agit es-
sentiellement du capitaine Zaoui
qui sera suspendu, Zaouche blessé
à la cuisse et Nessakh,
Eninga,
Traoré qui ont été écartés du
groupe pour raisons
de discipline.
Messaoud reprend
ses activités
Heureux de récupérer
son
buteur, Benchouia devra réuti-
liser
Mohamed Messaoud qui
a re-
pris les entrainements au
cours de
doit être bien accomplie par les
joueurs.
L’adversaire vous a causé pas
mal de difficultés lors du
match aller, comment trou-
vez-vous cette équipe ?
C’est vrai, c’est une équipe très
coriace, solidaire et qui a pris
énormément de confiance avec
les matches, elle va droit vers son
maintien en L1 et c’est un exploit
pour eux, c’est pour ça qu’ils se-
ront à l'aise, contrairement à
nous car on est toujours sous une
grande pression morale, et c’est
l’expérience qui doit faire la dif-
férence.
la semaine, celui-ci devra essayer
de se racheter de son absence face à
Entretien réalisé par
Ahmed Feknous
Sétif et marquer pour faire
aux supporters.
plaisir
Nasri meneur de jeu
l’insuffisance
l’anima-
L es Lions du Chéliff auront
un rendez-vous très impor-
tant en fin d’après-midi sur
leur terrain où ils accueille-
ront le porte-drapeau du
changer plusieurs postes, mais gar-
dera le même dispositif. Il fera
confiance à d’autres éléments, sur-
tout la classe bébé de l’équipe qui a
fait un bon parcours cette saison,
dont six éléments seront retenus
pour ce match. Benchouia devra ali-
gner au mois deux éléments en at-
taque ou il y a plusieurs absences. Le
groupe espère l’apport des suppor-
ters, qui sera plus faible lors de ce
match quand on sait que ces derniers
n’ont pas digéré la dernière défaite
face à Sétif ainsi que la prestation des
joueurs, qui était très loin des espé-
rances pour un match pareil. Les sup-
porters seront divisés lors de ce
match entre ceux qui boycotteront la
partie à cause du dernier résultat et
ceux qui pensent qu’il faut leur don-
ner un dernier coup de main afin d’as-
surer le maintien et qui viendront
pour faire leur devoir, comme d’habi-
tude.
lui lors
dernier
de match,
joué
le
dernier
match
devra
a surtout donner reconduit
dans
le
onze
afin
une
autre
chance
Nasri de tion bien s’illustrer, qui être Vu
pour
du une
mission
qui
lui
Sud algérien, l’équipe de la Saoura qui
jouera pour la première fois au stade
Boumezrag de Chlef. Un accueil très
chaleureux leur a été réservé par la di-
rection de l’ASO ainsi que les suppor-
ters depuis qu’ils sont arrivés à Chlef,
jeudi dernier, mais en entrant sur le ter-
rain, les camarades de Aouamri n’au-
ront qu’une idée en tête : gagner pour
survivre, surtout que c’est l’avant-der-
nier match à domicile cette saison et les
trois points de cette rencontre épargne-
ront un grand souci pour l’équipe lors
des deux prochaines sorties face au
MCEE et le MCO. Benchouia, qui a
souffert des absences tout au long de la
semaine, espère en finir avec ce match
avec à la clé la victoire qui permettra à
l’équipe d’assurer son maintien avant la
fin de l’exercice. Le technicien devra
plaît
qu’il
deviendra
la
saison
prochaine
l’un
des
stratèges
de l’équipe.
Sellama et
Bentoucha au milieu
Le milieu récupérateur sera
formé cette fois-ci
de Kheired-
dine Sellama et Maâmar Bentoucha
qui auront une dure mission dans
ce match avec l’absence
de
Zaouche. Ce duo s’occupera de
la
récupération et du relais entre la
défense
et
l’attaque.
L’équipe
probable
Ghalem,
Gharbi,
Zazou,
Aouamri,
Mellouli,
Maâmar,
Bentoucha,
: Sellama,
Mes-
saoud,
Nasri,
Farhi.
Ahmed Feknous
A.F.
Comment se porte le groupe
cette semaine ?
C’était dur de travailler avec
un groupe atteint moralement
après la dernière défaite, mais on
a parlé aux joueurs et on a essayé
de leur remonter le moral car il
ne faut pas s’attarder sur le der-
nier match puisqu’on en a un
autre encore plus important ce
samedi et qui pourra effacer ce
revers en cas de victoire.
L’équipe souffrira des ab-
sences de marque lors de ce
match, que comptez-vous
faire pour les remplacer ?
On va puiser dans notre effec-
tif pour prendre les plus en
forme et les plus volontaires
pour jouer cette rencontre et je
suis convaincu que c’est la force
du groupe qui fera la différence
dans ce match car c’est important
d’être solidaire pour arriver à ga-
gner une telle rencontre.
Peut-on dire que ce match
sera la clé du maintien ?
Oui, en grande partie, car les
trois points nous éviteront beau-
coup de stress lors des trois der-
niers matches surtout qu’on sort
deux fois. C’est une occasion à ne
pas rater et les joueurs doivent
faire un dernier effort pour ho-
norer leurs contrats et assurer le
maintien car c’est leur devoir.
Quelle stratégie allez-vous
utiliser pour gagner ce
match ?
Tous les plans sont bons, l’es-
sentiel est d’arriver à gagner et
tant qu’on jouera chez nous, c’est
normal qu’on soit plus volon-
taires que l’adversaire et qu'on
sera concernés par l’animation
du jeu. C’est une mission qui
N° 2274 Samedi 4 mai 2013 CRB - CAB aujourd’hui à 17h Coup d’œil Ligue
N° 2274 Samedi 4 mai 2013
CRB - CAB
aujourd’hui à 17h
Coup d’œil Ligue 1

17

Faire taire la rumeur

L e Chabab de Belouizdad af- frontera, cet après-midi à partir de 17h, le CA
L e Chabab de Belouizdad af-
frontera, cet après-midi à
partir de 17h, le CA Batna
au stade 20-Août pour le
compte de la 27e journée de Ligue
1. Un match entre deux équipes
dont les objectifs sont diamétrale-
ment opposés, puisque le CRB joue
pour une place qualificative pour
une compétition internationale,
alors que le CAB joue sa survie
parmi l’élite. C’est dire que les trois
points mis en jeu sont importants
du club, Azeddine Gana, a été
même soupçonné d’avoir facilité la
tâche au CABBA en exemptant
certains cadres de l’équipe de ce dé-
placement. Il a demandé dernière-
ment à ses poulains de jouer à fond
pour remporter ce match qui s’an-
nonce important pour le club. Les
Rouge et Blanc sont, donc, dans
l’obligation de remporter le match
pour faire taire la rumeur et dissi-
per ces soupçons qui pèsent sur le
club.
pour les deux formations. D’un
autre côté, les Belouizdadis sont
dans l’obligation de gagner pour
faire taire la rumeur de vendre les
matches, née de la dernière défaite
concédée face au CABBA. L’ab-
sence de plusieurs éléments du
CRB comme Slimani, Rebih, Am-
mour, Chouih et les deux frères
Benaldjia, entre autres, a donné
matière à spéculation. Le président
L’espoir de jouer une
compétition internationale
renaît
Pour préparer son match, le staff
technique a programmé deux
joutes amicales que l’équipe be-
louizdadie a remportées. En effet,
les Rouge et Blanc se sont imposés
sur le score de 4 à 3 contre la JSK,
avant de battre la JS Saoura 2-1
avec l’équipe B. Deux résultats qui
rassurent le staff technique avant le
match d’aujourd’hui face au CAB
où la victoire est impérative pour
s’approcher davantage du peloton
de la tête. Le coach et ses poulains
sont déterminés à jouer leurs
chances à fond pour décrocher une
place qualificative pour une com-
pétition internationale. Quatre
points seulement séparent le CRB
de l’USMA, quatrième au classe-
ment. Avec une cinquième place, le
Chabab peut espérer jouer une
compétition internationale, suite à
la nouvelle loi de la FAF qui inter-
dira dès la saison prochaine aux
clubs de jouer sur deux fronts à
l’extérieur. L’espoir de prendre part
à une compétition internationale
renaît de nouveau et les gars de
Laâquiba veulent saisir l’opportu-
nité qui se présente à eux. Les
Rouge et Blanc n’ont pas, de ce fait,
le droit à l’erreur aujourd’hui, car
un faux pas compromettra sérieu-
sement leurs chances de jouer une
compétition internationale la sai-
son prochaine.
Tout le monde est prêt
Contrairement à la dernière ren-
contre concédée à Bordj Bou Arré-
ridj, où le staff technique du
Chabab a été contraint d’évoluer
avec un effectif restreint, Fouad
Bouali disposera de tous ses élé-
ments pour la rencontre d’au-
jourd’hui. Tous les blessés ont
réintégré le groupe au cours de des
dernières séances de préparation
en perspective de la rencontre de
cet après-midi. Le coach des Rouge
et Blanc n’aura que l’embarras de
choix au niveau des trois comparti-
ments.
N. B.

Rebih : «Nous n’avons pas oublié la défaite de la saison passée contre le CAB»

10 millions en cas de victoire

On a appris de sources proches du club que certains membres influents de l’entourage du Chabab ont promis aux joueurs une prime de 10 millions chacun en cas de victoire aujourd’hui contre le CAB. Une manière de moti- ver les joueurs à gagner le match pour faire la rumeur de vouloir vendre les matches et s’approcher davantage pour une place qualificative à une compétition officielle. Pour rappel, une prime de 10 millions a été pro- mise aux joueurs lors de la dernière rencontre perdue face au CABBA.

Comment se trouve l’équipe à la veille de la rencontre face au CAB ? On s’est préparés avec le sérieux le plus voulu, je pense que le groupe est prêt pour le match contre le CAB où nous comptons engranger les trois points mis

en jeu, pour nous rapprocher d’une place qualificative pour une compétition internationale. Vous n’avez pas, donc, droit à l’erreur si vous

la Coupe d’Algérie. Cette situation s’est retournée contre nous. Le match d’aujourd’hui est important, le CAB jouera sa survie en première division alors que nous, on veut sauver notre saison après avoir perdu tous les au- tres objectifs. Il nous reste quatre matchs dont deux sur notre terrain et deux derbies contre l’USMH et l’USMA où nous pourrons les négocier à notre guise. Les supporters louent votre rendement lors de la phase retour. Votre sentiment ? Je suis naturellement content que les supporters soient satisfaits de mon rendement. Je veux continuer sur cette voie. Lors de la phase aller, l’équipe souffrait beaucoup et c’est tout le groupe qui a été affecté par cette situation. Je me suis concentré sur mon travail au début de la phase retour pour ne pas perdre plus de temps. Certains évoquent votre départ cet été, qu’en dites-vous ? Moi, j’ai signé un contrat de deux ans, et libre au gens de dire ce qu’ils veulent. Mais la direction du club doit honorer ses engagements sur le plan financier vis-à-vis des joueurs, comme je l’ai fait moi en optant pour le Chabab lors de l’intersaison en dépit de plusieurs offres que j’ai reçues. Un mot pour les supporters ? Je suis persuadé que les supporters vien- dront en force nous soutenir, et nous al- lons faire de notre mieux pour leur donner de la joie. Je pense que les sup- porters ne doivent pas tomber dans le piège des rumeurs sur les arrangements des matchs. Vous savez, nous les joueurs on ne mange pas de ce pain. Les supporters doivent nous soute- nir jusqu’à la der- nière minute. Entretien réalisé par N. B.

Les supporters attendus en masse

Bouali veut les trois points L’entraîneur du CRB, Fouad Bouali a demandé à ses joueurs,
Bouali
veut les
trois points
L’entraîneur du CRB, Fouad Bouali a
demandé à ses joueurs, comme nous
l’avons déjà rapporté, de gagner le match
d’aujourd’hui contre le CAB pour garder
les chances de l’équipe de jouer une com-
pétition internationale la saison prochaine.
Le technicien belouizdadi s’est focalisé sur
le plan mental des joueurs lors des der-
nières séances d’entraînement, sachant
que la mission de ses poulains ne
sera pas aisée devant une équipe
qui joue sa survie en première
division.
Faire
le plein à
domicile
Le coach des Rouge et Blanc a expli-
qué à ses joueurs l’importance des six
points mis en jeu, dans les deux matchs que
disputera le Chabab sur son terrain fétiche
contre le CAB aujourd’hui et le WAT dans la
29ème journée, après le derby contre l’USMH. Le
Chabab se rendra à Bologhine pour croiser le fer
avec l’USMA, l’un de ses concurrents pour la qua-
trième place, lors de l’ultime journée. Fouad Bouali
nous a déclaré récemment qu’il s’est fixé un ob-
jectif de 25 points lors de la phase retour. Avec
19 points, les Rouge et Blanc ont besoin de six
supplémentaires pour atteindre leur objectif.
Mais le technicien belouzidadi ne compte
pas se contenter du minimum, et visera
les 12 mis en jeu dans les quatre der-
nières journées de championnat.
Mial
au sifflet
Quatrième arbitre lors de
la finale de la Coupe d’Algérie
qui a opposé l’USMA au MCA
mercredi passé, Mial a été dési-
gné pour arbitrer le match qui
opposera cet après-midi le CRB
au CAB. Il sera assisté de
Gourari et Semsoum et le
quatrième arbitre
Sekhraoui.

voulez rester dans la course pour une compétition internationale, n’est-ce pas ? Oui, le match est très important pour nous. Nous allons jeter toutes forces dans la bataille pour gagner. Nous ne

Les joueurs du CRB ont lancé un appel à leurs sup- porters pour qu’il viennent en force, aujourd’hui au stade 20-Août, et les soutiennent face au CAB. Ils affirment que la saison n’est pas encore terminée et que les supporters devront être derrière leur équipe jusqu’à la dernière journée de

derrière leur équipe jusqu’à la dernière journée de devons pas rater cette opportunité qui se présente

devons pas rater cette opportunité qui se présente devant nous. On doit rester concentrés sur notre sujet et éviter de commettre les mêmes erreurs de la saison pas- sée. La défaite de la saison passée devant cette même équipe du CAB est restée toujours dans les mémoires, n’est-ce pas ? Absolument, la saison passée nous

avons perdu contre le CAB sur notre terrain alors qu’on était en course pour le titre de champion. Mais, nous avons perdu. C’était le tournant où nous avons

championnat. Les pou- lains de Bouali, qui ont été soupçonnés d’avoir arrangé le dernier match contre le CABBA, semblent

déterminés à jouer à fond jusqu’à la fin du champion- nat et ne dés- espèrent pour une place qualificative pour une com- pétition inter- nationale. Les camarades du capitaine de Nassim Ousserir espèrent pouvoir évoluer dans un

perdu l’espoir de jouer le titre à quelques jours seu- lement du

déroule-

ment de la finale de la Coupe d’Algérie. Ne pensez- vous pas que

cette défaite a même influé sur le groupe lors de la finale de la Coupe d’Algérie ?

stade plein lors des deux derniers matches à domicile face respectivement au CAB et au WAT. Les Rouge et Blanc doivent faire le plein dans ces deux rencontres et grignoter quelques points lors des deux derniers der- bys face à l’USMH et l’USMA pour garder leurs chances intactes de pouvoir atteindre leur objectif.

Effectivement, on a été affectés par cette défaite d’autant plus que les supporters étaient en colère contre nous, du mo- ment qu’ils voulaient le titre de champion- nat avant le trophée de

Sans Fezzani ni Bouraba

Le staff technique devra se dispenser de deux titulaires habituels, Amine Fez- zani et Tahar Bouraba. Le premier nommé est sous le coup d’une suspen- sion automatique d’un match. Fezzani avait écopé d’un carton jaune contre le MCO, le quatrième. Il purgera sa sus- pension, aujourd’hui, face au CRB et sera de retour à la compétition contre le CSC samedi prochain. Quant à l’atta- quant Bouraba, absent toute la semaine pour cause de blessure, il est revenu à Batna au milieu de la semaine, nous a-t- on confié, mais sans reprendre les en- traînements. Il devra continuer à se soigner.

Des solutions de rechange existent

Ces deux absences ne devraient pas causer des soucis au staff technique. Fergani et ses adjoints disposent de so- lutions de rechange aussi bien au niveau du compartiment de la récupération des balles qu’en attaque.

Aghilès Fergani ou Boutria pour remplacer Fezzani

Le staff technique a le choix entre Amar Boutria et Aghilès Fergani pour pallier l’absence d’Amine Fezzani. Le plus proche de la titularisation est Aghilès Fergani qui a plus de temps de jeu et qui accompagne l’équipe dans cette dyna- mique du succès depuis le début de la phase retour. Boutria n’a que très peu joué. Il sera sur le banc de touche. En attaque, Fergani fera appel à Hichem Merazka. Auteur de deux buts contre le MCO en championnat, l’attaquant du CAB a le vent en poupe. Il pourrait être la clé du match, une fois de plus.

Aggoune :

«Il y a une bonne ambiance»

Mustapha Aggoune, l’adjoint de Fer- gani, nous apprend que le staff tech- nique a évité de mettre la pression sur ses joueurs durant la semaine. La pré- paration s’est effectuée dans la sérénité et dans une ambiance tranquille : «On a travaillé toute la semaine dans une bonne ambiance. Un travail en rapport avec la période. Nous sommes en fin de saison et nous avons diminué la charge dans le travail. Les joueurs ont effectué des séances de maintien de forme. On n’a pas parlé spécialement du match contre le CRB. On va essayer de fructifier cet état d’esprit et continuer à prendre des points en championnat

Methazem a voyagé avec l’équipe A, mais jouera avec les U21

Oussama Methazem qui s’entraîne avec les seniors devait prendre l’avion avec l’équipe A. Le gardien du CAB n’a pas voyagé avec les U21, mais il gardera les bois des U21 pour le match contre le CRB, prévu ce samedi à onze heures.

Babouche dans les bois, Sahraoui sur le banc

Babouche qui n’avait pas joué contre le CRBAF, en amical et qui avait fait l’im- passe sur une séance d’entraînement, qui, dit-on dans l’entourage du club avait été autorisé, devrait retrouver sa place dans les buts cet après-midi face au CRB. Quant à Sahraoui, il sera sur le banc de touche.

Boudjelida, Boulediab, Boukemacha sont restés à la maison

Le staff technique a fait le choix de laisser à la maison trois défenseurs. Il s’agit de Mourad Boudjelida, Billel Bou- lediab et d’Islam Boukemacha. Depuis quelques mois, le staff technique a trouvé la bonne formule au problème de l’axe de la défense. Après avoir utilisé différentes variantes, le choix définitif s’est porté sur la paire composée de Be- nayada et de Bendoukha. Tout semble évoluer de manière satisfaisante.

18 +1 ont fait le voyage

Fergani a convoqué dix-huit joueurs à la rencontre plus le gardien de but Ous- sama Methazem. Ce dernier rejoindra les U21 de Mourad Koulib dès l’arrivée de l’équipe. Les U21 et les seniors sont hé- bergés au même endroit, nous a-t-on confié.

Décrassage à Bouchaoui à l’arrivée

Le staff technique avait programmé un décrassage à la forêt de Bouchaoui du côté du Staouéli, l’un des rares pou- mons de la capitale. Le décrassage était

prévu à dès l’arrivée de l’équipe à Alger. Vendredi, les joueurs ne se sont pas en- traînés à Batna. Ils devaient se préparer à prendre le vol pour Alger de 13h.

M. B.

18

1 8 N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup risqué MCO Eviter un piège appelé… USMA

N° 2274 Samedi 4 mai 2013

Coup risqué MCO

Eviter un piège appelé… USMA !

2013 Coup risqué MCO Eviter un piège appelé… USMA ! B elatoui est appelé à axer

B elatoui est appelé à axer son travail sur le plan psychologique pour espérer battre l’USM Alger mardi

prochain. Pour cela, le nouveau coach des Hamraoua doit chasser des esprits des joueurs l’idée que

l’USM Alger va devoir se présenter à Oran en victimes expiatoires sous prétexte que les Algérois se trouvent non seulement sous le coup de l’eu- phorie suite à leur consécration en Coupe d’Algérie mais aussi fatigués après un déplacement au Gabon. Ayant forgé un statut de bête noir,

les Usmistes auront à cœur de piéger encore une fois le MCO est prouvé malgré le tapage médiatique qui a pré- cédé le match de coupe qu’ils avaient les moyens de battre le MCO même à Bouakeul. Il faut dire aussi que cette for- mation de Soustara possède des éléments qui seront mo- tivés rien qu’à l’idée de sur- prendre le MCO à Oran à l’image de Daham qui a l’ha- bitude de fausser compagnie aux défenseurs du Moulou- dia à chaque fois qu’il évolue à El Bahia à l’image égale- ment de Feham et aussi l’homme en forme de cette équipe usmiste, le buteur en finale, Benmoussa. Se trom- pant donc lourdement qui croient que les Rouge et Noir vont devoir fouler la pelouse du stade Habib-Bouakeul en match de gala.

Le match

se jouera

à Bouakeul

La décision de permettre aux Hamraoua de terminer le cham- pionnat au stade Habib- Bouakeul a été confirmée avant-hier puisque les dirigeants du MCO ont pris connaissance de la programmation

de la LFP qui a noté que le match va se jouer au stade Bouakeul. Il faut dire que cette rencontre désinté- resse l’USM Alger de Haddad puisque les Rouge et Noir qui ont perdu aucune chance de décrocher une place au podium, cette rencon- tre a été programmé au stade Habib-Bouakeul. A noter que les dirigeants MCO tiennent à la déci- sion de recevoir leurs adversaires la saison prochaine au stade Habib- Bouakeul au lieu du stade Zabana après cet incident des demi-finales où ils étaient obligés de recevoir l’USMA en dehors de Bouakeul suite à une décision des hauts res- ponsables du football algérien.

L’équipe type commence à prendre forme

A 80%, l’équipe qui aura la tâche de battre l’USM Alger mardi pro- chain s’est dégagée. En effet, les deux précédents matches amicaux livrés par les Hamraoua la semaine passée ont permis à Belatoui Omar d’avoir une idée bien précise sur l’équipe qui fera son entrée mardi après-midi sur la pelouse du stade Habib-Bouakeul. Si dans les bois l’indécision règne toujours, il faut dire que Belatoui ne devra pas changer son axe central alors qu’au niveau des latéraux, il va permettre

à Bourzama de rejouer après être

injustement écarté par Slimani. Se- nouci va également reprendre sa place dans le flanc droit. Au niveau de la récupération, Sebbah sera as- socié à Dagoulou alors pour ce qui est de l’animation offensive, Bela- toui comptera sur l’expérience du duo Berradja-Achiou. En pointe de l’attaque, Benyettou et Aouedj sont pressentis à commencer le match.

Les Hamraoua à l’écoute du 20-Août-55

Avant de jouer le match contre l’USM Alger, la rencontre qui va mette aux prises cet après midi au stade 20-Août-55 intéresse au plus haut point les Oranais puisque l’un des deux antagonistes de cette confrontation, le CA Batna, est un concurrent direct pour le maintien. Les Hamraoua attendent en effet un coup de pouce de la part du Chabab de Belouizdad au cours de cette rencontre d’autant plus que les ru-

meurs les plus folles sont en train de circuler ces derniers temps à Oran faisant état qu’un probable arrange- ment est en cours entre les deux équipes. Une rumeur motivée par le résultat technique de la saison pas- sée, lorsque le CAB est allé imposer au stade 20-Août-55 pratiquement

à la même période de la saison. Wait and see.

Amine L.

Benyettou : «A Bouakeul,

on battra les Usmistes»

Le meilleur buteur du MCO a ex-æquo avec Dagoulou à savoir Mohamed Benyettou pense que désormais les feux pas seront in- terdits que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Mais pour l’instant, il fo- calise ses inten- tions sur ce match contre l’USM Alger où la victoire sera impérative pour le Mouloudia.

Dans quelles conditions se prépare le groupe pour ce prochain match du cham- pionnat ? Le groupe est en train de préparer sérieusement cette dernière ligne droite. Nous avons quatre matches à livrer d’ici la fin de saison. Nous al- lons se donner à fond pour as- surer notre survie en Ligue 1. Notre sort est entre nos mains. Il faut seulement faire preuve de volonté et de sacrifices pour atteindre notre objectif. Comment se présente cette dernière ligne du championnat ? Ce sera bien évidemment difficile car nous devons non seulement gagner les deux prochains matches à domicile mais penser à récolter quelques points de l’extérieur. J’avoue que la défaite concé- dée à Batna nous a compli- qués un peu la tâche car si on avait réussi à revenir avec le point du match nul, on aurait

pu terminer très à l’aise le championnat. Mais on est très motivés à l’idée de relever ce challenge et sauver l’équipe. Ne pensez vous pas que cette élimination en Coupe d’Algérie a faussé vos calculs en cette fin de saison ? Disons qu’on était sur une courbe ascendante grâce à la confiance gagnée suite aux succès en Coupe d’Algérie. J’avoue qu’on s’est déplacés à Batna avec la mort dans l’âme. Ce qui explique cette défaite. On était meilleurs qu’eux sur le terrain mais le dernier geste nous a fait défaut. Dans d’au- tres conditions psycholo- giques, on aurait pu facilement gagner ce match. Mardi prochain, vous allez recevoir l’USM Alger dans un match où seule la vic- toire compte. Peut-on dire que ce sera un match de revanche pour votre équipe ? Le contexte du match n’a rien à voir avec une revanche par rapport au match de Coupe d’Algérie. Notre souci majeur est de gagner ce match et rester sur l’une des rares sé- ries positives de l’équipe, celle d’être intraitables à Bouakeul en gagnant jusqu’à présent tous nos matches à domicile. L’USMA ne sera pas très motivée par les points de ce match, qu’en pensez- vous ? Ce sera une grosse erreur de sous-estimer l’USMA sous prétexte que cette équipe vit encore sur l’euphorie de la coupe ou suite au fait qu’elle sera fatiguée après son match

de Coupe d’Algérie. Au contraire, je pense que l’USMA possède un effectif assez riche et des joueurs qui veulent prouver leur place. Personnellement, je suis convaincu que l’USMA va se donner à fond mardi prochain à Bouakeul. On doit se prépa- rer en conséquence. Pensez-vous que le chan- gement opéré au sein de l’encadrement technique va améliorer les choses ? On essaye toujours de pren- dre les choses sur un angle po- sitif. Je trouve que la venue de Belatoui a libéré certains joueurs. Donc, c’est une bonne chose pour l’équipe. Je dirai aussi que cet entraîneur est en train de faire l’unanimité au sein du groupe. Mais c’est à nous les joueurs de soutenir l’entraîneur et faire la diffé- rence au cours de ces quatre prochains matches. Vous avez raté quelques occasions lors du match de coupe. Serait-ce une occa- sion pour vous de se ra- cheter durant ce match du championnat ? Ecoutez, cette élimination en Coupe d’Algérie nous a fait beaucoup de mal. Personnel- lement, je m’en veux d’avoir raté quelques occasions. Mais les gens doivent comprendre que nous avons donné le meil- leur de nous-mêmes au cours de ce match mais que la chance nous a tourné le dos. Je promets toutefois de faire le maximum pour contribuer au succès de mon équipe ce mardi.

Entretien réalisé par Amine L.

de mon équipe ce mardi. Entretien réalisé par Amine L. Sebbah et Senouci absents Apparemment, les

Sebbah et Senouci absents

Apparemment, les chances de voir Sebbah et Se- nouci présents au match de mardi prochain s’ame-

nuisent d’un jour à l’autre. Les deux joueurs en question

qui souffrent de blessure n’ont pas pris part à la séance d’entraînement d’hier.

Les joueurs réclament la prime d’El Harrach

Les joueurs du Mouloudia d’Oran ont saisi l’en- traîneur Omar Belatoui au sujet de la prime de vic-

toire contre El Harrach pas encore remise par les responsables du club. Le coach du Mouloudia aurait en effet à son tour pris attache avec le P-DG de la société Larbi Abdelilah qui aurait promis de verser cette prime aux joueurs avant le match de l’USMA

Djebbari veut récupérer les biens du club

Le président du club amateur, Youssef Djebbari, commence à s’occuper des biens du club. Selon une

source bien informée, le premier responsable du CSA a saisi avant-hier les autorités locales et sportives pour ré- cupérer quelques biens du club amateur qui ne possède jusqu’à présent que le siège du boulevard des Chasseurs. Djebbari qui a discuté autour de ce sujet avec le direc- teur de la jeunesse des sports, Gharbi Badreddine a de- mandé l’intervention de ce dernier pour récupérer trois autres biens majeurs. Il s’agit d’un local situé à la rue Larbi Benmehidi, un local appelé la Fonderie et un ap- partement situé à l’USTO. Des biens qui peuvent faire hausser en flèche la valeur du capital social du Mou- loudia si jamais on décide de les transformer en actions dans la SSPA.

Bentiba autorisé à s’absenter

Parti à Alger pour régler une affaire personnelle urgente, Mohamed Bentiba a eu le réflexe d’infor-

mer son entraîneur Omar Belatoui. Le joueur n’a rien voulu révéler les raisons de cette absence éclair qui l’a mené jusqu’à la capitale algérienne. En tous les cas, il a repris le plus normalement du monde le chemin des en- traînements avec le groupe hier au stade Bouakeul.

A. L.

Pensée

La famille Adjabi de la cité Le Caid d’El Biar et de l’étranger, toujours affectée par le décès de son père, Mahmoud Adjabi, survenu le 24 février 2013 des suites d’une longue maladie, demande aux personnes ayant connu le défunt d’avoir une pieuse pensée pour lui et implorer Allah le Tout- Puissant pour qu’Il l’Accepte dans son Vaste Para- dis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

N° 2274 Samedi 4 mai 2013

N° 2274 Samedi 4 mai 2013 Coup d’œil Ligue 2 1 9 Stade : Unité maghrébine

Coup d’œil Ligue 2

19

Stade : Unité maghrébine (Béjaïa) Affluence : record Arbitres : Zouaoui, Boulfelfel, Chenaoua But :
Stade : Unité
maghrébine (Béjaïa)
Affluence : record
Arbitres : Zouaoui,
Boulfelfel, Chenaoua
But : Amrane
(72’) (MOB)
MOB
Zaïdi, Bendjenine, Benho-
cine, Chibana (Khedis 68’),
Ferhat, Baouali, Dahouche,
Rahal, Nemdil, Akrour (Ham-
laoui 84’), Amrane (Sellou
75’)
Entraîneur : Rahmouni
CRBAF
Boussouf, Soualah, Bendridi,
Oukrif, Amrane M., Brahim
Salem, Chouaieb, Saïbi,
Kara, Mosbah, Sayah (Bou-
rahli 70’)
Entraîneur : Naghiz

MOB 1 - CRBAF 0

(Bou- rahli 70’) Entraîneur : Naghiz MOB 1 - CRBAF 0 Rahmouni : «La Ligue 1

Rahmouni : «La Ligue 1 se prépare dès maintenant» «Vous savez très bien que nous avons assuré l’accession durant la journée précédente, mais nous avons tenu aujourd’hui à finir sur une bonne note devant notre pu- blic. Cela n’a pas été facile, mais nous avons réussi quand même à décrocher cette victoire que je tiens à dédier à ma famille et à tous les supporters du MOB. Il faut d’ores et déjà songer à prépa- rer la Ligue 1»

Naghiz : «L’essentiel était déjà acquis» «Nous nous sommes créé des occasions en première mi-temps où on pouvait bien marquer au moins un but, mais cela n’a pas été fait. Le MOB est revenu en force en deuxième mi-temps et je pense qu’ils ont logiquement ouvert le score. On pouvait égaliser, mais je crois que cette victoire du MOB est amplement méritée. L’essentiel pour nous a été déjà acquis, même pour le MOB d’ailleurs que je tiens à féliciter.»

Tour d’honneur des Mobistes

Avant le coup d’envoi, et devant l’affluence record qu’a connue

hier le stade de l’Unité maghrébine, les joueurs du MOB et le staff tech- nique ont tenu à aller saluer leurs sup- porters et fêter avec eux cette belle accession. Le seul moyen de le faire, c’était d’effectuer un tour d’honneur où les nombreux supporters ont lon- guement applaudi leurs favoris.

Amrabe et Brahim Salem retrouvent Béjaïa

Deux joueurs de Aïn Fekroun connaissent parfaitement le stade

de l’Unité maghrébine. Il s’agit de Am- rane qui avait évolué à la JSMB et de Brahim Salem qui a retrouvé ses ex à l’occasion de cette affiche puisqu’il avait débuté la saison avec le MOB avant d’aller à Aïn Fekroun au dernier mercato. Les deux joueurs étaient de retour à Béjaïa.

Amrane conforte sa position de buteur du championnat de Ligue 2

En inscrivant hier le but de la victoire de son équipe, Amrane a

signé hier sa 19e réalisation de la sai-

son. Il remporte ainsi haut la main le titre de meilleur buteur de Ligue 2, en plus d’une accession historique.

Les Crabes terminent

sur une bonne note

59 ans d’attente, c’est beaucoup, mais mieux vaut tard que jamais, comme on dit.

Béjaïa a fêté hier ses héros dans un

stade plein à craquer où les milliers de supporters du MOB ont tenu à assister à ce grand moment histo- rique. On ne donnait pas très cher de leur peau en début de saison, mais les Crabes, grâce à leur abné- gation et à leur volonté, ont réussi cet incroyable pari en damant le pion à des clubs plus huppés et plus

à l’aise financièrement, les favoris et les habitués de Ligue 1 notamment,

à l’image de l’US Annaba, l’USM

Blida, le NAHD et l’ES Mostaganem entre autres. Le MOB est en Ligue 1, et les poulains de Rahmouni, en poste depuis deux ans, ont tenu à finir cette conquête en beauté de- vant leurs supporters, en rempor- tant le match d’hier par la plus petite des marges, mais cela n’avait pas

vraiment d’importance. «Cham- pioni, championi», entonnaient les Crabes à l’issue de cette rencontre, dans une ambiance indescriptible. Au coup d’envoi, l’on imagine que tous les joueurs ne pensaient qu’au coup de sifflet final pour aller fêter ce moment historique et laisser ex- ploser leur joie. C’est ce qui explique sans doute le niveau moyen de la rencontre qui n’avait aucune impor- tance au niveau de l’enjeu. Il n’y a pas eu grand-chose en effet en cette première mi-temps qui a été légère- ment dominée par le leader de la

Ligue 2, le CRB Aïn Fekroun. Le spectacle n’était pas au rendez-vous

alors que les deux équipes devaient évoluer sans pression dans la me- sure où elles ont toutes les deux as- suré leur accession. C’était tellement serré qu’on n’a noté qu’une seule ac- tion qui mérite d’être citée, et qui a été à l’actif de Aïn Fekroun. On jouait la 27’ lorsque Kara, bien dé- marqué dans la surface, a repris de

la tête un centre bien ajusté de Sayah, mais qui a trouvé Zaïdi à la parade. C’était la seule action dan- gereuse de cette première mi-temps qui a été d’un niveau très moyen. Les partenaires de Zaïdi, dans le souci de finir en beauté devant leurs supporters, sont revenus avec la ferme intention d’offrir une dernière victoire à leurs fans, et c’est ce qu’ils sont parvenus faire après une pre- mière tentative de Bendjenine dont la tête est