Vous êtes sur la page 1sur 19
TROUIN-LE CORBUSIER La Sainte – Baume : La Basilique Universelle de la Paix et du

TROUIN-LE CORBUSIER

La SainteBaume:

La Basilique Universelle de la Paix et du Pardon

1948

TROUIN-LE CORBUSIER La Sainte – Baume : La Basilique Universelle de la Paix et du Pardon
TROUIN-LE CORBUSIER La Sainte – Baume : La Basilique Universelle de la Paix et du Pardon
La Rencontre C’est Jean BADOVICI, architecte parisien actif dans la région, qui semble avoir fait
La Rencontre C’est Jean BADOVICI, architecte parisien actif dans la région, qui semble avoir fait

La Rencontre

C’est Jean BADOVICI, architecte parisien actif dans la région, qui semble avoir fait le lien entre TROUIN et LE CORBUSIER. La rencontre entre les deux hommes a eu lieu en 1945. Leur première correspondance est datée du 2 avril 1945.

Une grande amitié, artistique, et intellectuelle, va les unir et les entraînera à travailler durant quinze ans sur le projet de la Basilique Universelle de la Paix et du Pardon à la Sainte Bau- me. TROUIN parvient également à réunir de nombreux intel- lectuels de l’époque ainsi que de nombreux artistes tels que Leger, Matisse, Picasso …………. qui tous lui apportèrent leur contribution.

Les propositions de LE CORBUSIER pour le site remarquable de la Sainte Baume sont le fruit d’une amitié orageuse qui dura une vingtaine d’année avec Edouard TROUIN , person- nage opiniâtre, rêveur, poète et mystique. Edouard TROUIN avait obtenu de son père géomètre « un million de mètre car- ré de terrain inculte et improductif à la Sainte Baume ».

Dans ses mémoires « Fallait il bâtir le mont Saint Michel ? » Edouard TROUIN relate ses contacts et amitiés avec de nombreux intellectuels et artistes parisiens de l’après guerre.

1945 Edouard TROUIN lance l’idée que la Sainte Baume lieu divin marqué par l’Histoire mystique se devait d’accueillir un lieu de méditation, de rassemblement de foi autour de la per- sonne de Marie Madeleine:

la basilique universelle de la Paix et du Pardon à la Sainte Baume.

Les plans seront dessinés, mais le projet en restera là. L’échec de l’aventure en 1948 s’explique par la réaffectation des crédits promis et par les oppositions locales ou religieuses que suscita ce projet audacieux et non-confessionnel dans des lieux pétris de traditions séculaires et chrétiennes. Pour LE CORBUSIER, ce fut une épreuve difficile, et il fallut toute la persévérance d’autres dominicains plus connaisseurs des courants de la création contemporaine pour qu’il accepte de travailler à la Chapelle de Ronchamp en 1950.

Edouard TROUIN (1907-1977)

Edouard TROUIN (1907-1977) Edouard TROUIN dont le pseudonyme littéraire est Louis MONTALTE, est issu d’une famille

Edouard TROUIN dont le pseudonyme littéraire est Louis MONTALTE, est issu d’une famille de géomèt marseillais, passionné d’architecture, de constructions, d’aménagement de terrains, de paysage et géométrie.

LE CORBUSIER qualifie TROUIN « d’une vitalité de tonnerre de dieu ». Cette force de la nature restera toujours aux yeux de ses amis, comme de ses détracteurs, un personn ge hors série mystique et mystificateur, poète, imprimeur, rêveur …

Dans la barre rocheuse du Massif de la Sainte Baume , où il possédait des terrains, il voulut constru dès la fin de la seconde guerre mondiale une basilique souterraine de la Paix et du Pardon…

il voulut constru dès la fin de la seconde guerre mondiale une basilique souterraine de la
LE CORBUSIER (1887-1965) Charles Edouard JEANNERET Suisse de naissance. Il prend le pseudonyme de Le

LE CORBUSIER (1887-1965)

LE CORBUSIER (1887-1965) Charles Edouard JEANNERET Suisse de naissance. Il prend le pseudonyme de Le CORBUSIER

Charles Edouard JEANNERET Suisse de naissance. Il prend le pseudonyme de Le CORBUSIER en 1920 Urbaniste, peintre, poète et p losophe, sa vie est faite de rencontres de voyages qui vont influencer son parcours vers l’architectu Son passage dans l’agence des frères Perret lui apprend toutes les potentialités du nouveau matériau d lors le béton armé; qu’il l’utilisera dans ses réalisations et dont il reste le maître incontesté.

Sa vie est marquée de constructions architecturales des plus variées allant des villas privées dans les a nées 20, à la réalisation d’une ville nouvelle, Chandigarh en Inde. Au lendemain de la guerre, il propo ses unités d’habitation et réalise la cité radieuse de Marseille. Grand théoricien, il poursuit ses public tions avec le Modulor (1950) présentation de l’architecture moderne.

Grand théoricien, il poursuit ses public tions avec le Modulor (1950) présentation de l’architecture moderne.
L’Expérience Grotte " Nous bâtirons en creux. Nous construirons en négatif. Nous ne poserons pas

L’Expérience Grotte

" Nous bâtirons en creux. Nous construirons en négatif. Nous ne poserons pas la première pierre, nous l'ôte-

rons

un trou d'où on s'enfoncera dans une galerie. On chemi- nera dans la roche en sa nue simplicité, sur laquelle les plus grands artistes du temps auront laissé courir la tra- ce de leur inspiration, de loin en loin. Par cette ascen- sion tantôt lente, tantôt rude, comme l'échelle de Jacob, on gravira la montagne par son cœur. Deux cents mètres plus haut, une chapelle en pleine roche, où le soleil vien- dra luire par un jeu de miroirs. Puis on débouchera sur

l'extrême arête, dans l'éblouissement de la mer et du ciel. "

. Une septuple entrée dans la forêt, presque rien :

Edouard TROUIN, lettre à Mgr DELAY, archevêque de Marseille , du 7 décembre 1948

« Trouin et moi avons pendant des années préparé un réveil majeur architectural et iconographique de la Sainte-Baume : basilique souterraine, mystère et pénombre…. »

LE CORBUSIER Extrait le Modulor 1955

de la Sainte-Baume : basilique souterraine, mystère et pénombre…. » LE CORBUSIER Extrait le Modulor 1955
de la Sainte-Baume : basilique souterraine, mystère et pénombre…. » LE CORBUSIER Extrait le Modulor 1955
La Basilique Universelle de la Paix et du Pardon, La Sainte Baume, 1948 P rintemps

La Basilique Universelle de la Paix et du Pardon, La Sainte Baume, 1948

Printemps 1945, LE CORBUSIER en visite à Marseille se lais- se entraîner à la Sainte Baume. Edouard TROUIN lui promet de découvrir les charmes conjugués d’un site méditerranéen et d’une forêt suisse.

d’un site méditerranéen et d’une forêt suisse. C’est pendant l’été 1948 que les éléments du projet
d’un site méditerranéen et d’une forêt suisse. C’est pendant l’été 1948 que les éléments du projet

C’est pendant l’été 1948 que les éléments du projet vont être définis de manière décisive. Juillet 1948, LE CORBUSIER fige par un dessin le principe d’u- ne basilique creusée dans le rocher.

Septembre 1948, LE CORBUSIER se rend de nouveau à la Sainte Baume où depuis le Saint Pilon, il fixe les données es- sentielles du site et y installe les éléments du projet définitif. Le projet se composait d’une basilique et de lieux d’accueil :

« la Cité Permanente » ou « Cité de la Contemplation ».

La basilique était creusée dans le roc, à l’aplomb de la Grotte de Marie-Madeleine. Un accès progressif y était envisagé, et devait s’effectuer selon un parcours initiatique de l’ombre vers la lumière.

Dans le roc aurait vécu « une œuvre d’architecture, de circu- lation, d’éclairage diurne naturel, éclairage artificiel développé d’un bord du rocher, à l’entrée de la grotte de Marie Madelei- ne jusqu’à l’autre versant ouverte subitement sur l’éclatante lumière d’un horizon sans limite vers la mer.

ne jusqu’à l’autre versant ouverte subitement sur l’éclatante lumière d’un horizon sans limite vers la mer.

Le projet : une basilique,3 versions

1948 Projet 1
1948 Projet 1

Le projet de la Basilique connaitra trois versions successives. Les deux premières sont placées immédiatement sous la grotte de Marie Madeleine, dans l'axe Nord-Sud. Le premier pro- jet est connu par un dessin de TROUIN et correspond à la description de la plaquette " Paix et Pardon " publiée en décembre 48. Le second est un dessin blanc sur fond noir de LE COR- BISIER daté juillet 1948 et auquel correspondent les croquis du paysage de la Sainte- Baume de septembre de la même année.

1948 Projet 2
1948 Projet 2

La troisième version, étudiée sommaire- ment, est imaginée après le refus des autorités ecclésiastiques de 1949. Elle est située sur les terrains du Plan d'Aups. Les documents conservés dans les archi- ves TROUIN sur la Basilique appartien- nent vraisemblablement au premier pro- jet, ou sont des traces de la réflexion alors menée.

1948 Projet 3

Projet de la Cité permanente d’habitation 1948-1951 Deux hôtels en anneaux devaient occuper dignement le
Projet de la Cité permanente
d’habitation 1948-1951
Deux hôtels en anneaux devaient occuper dignement le
paysage et la Cité permanente d’habitation au pied de la
falaise. L’idée de ce projet résidait dans la recherche d’u-
ne création d’une forme moderne d’hospitalité destinée à
une clientèle désireuse de solitude et de pensée.
à une clientèle désireuse de solitude et de pensée. Pour la cité de la Contemplation Edouard

Pour la cité de la Contemplation Edouard TROUIN avait imaginé avec LE CORBUSIER une ville entièrement cou- verte avec les rues en toiture et composées uniquement de rez de chaussées sur pilotis, souvenir de la vieille ville d’Alger que l’un et l’autre connaissent bien.

-Etude de la cité permanente, groupée en barque-

La nouvelle cité de la Sainte Baume Le thème de la Sainte Baume comporte donc
La nouvelle cité
de la Sainte Baume
Le thème de la Sainte Baume comporte donc la basilique
creusée dans le roc, les deux Hôtels en anneaux et la
Cité permanente d’habitation à l’autre bord du plateau.
« La Cité Permanente de résidence avait été dessi-
né dans la technicité la plus humble qui existe, cel-
le du gros pisé le banchage de terre battue à l’in-
térieur de coffrages de planches et qui fournit une
architecture essentielle de justesse et de gran-
deur, toute d’échelle humaine…….
La vie à l’intérieur de ce pisé peut être d’une digni-
té totale et redonner aux hommes de la civilisation
machiste le sens des ressources fondamentales,
humaines et naturelles.
Le paysagiste peut composer avec sécurité. ……
Les images qui sont ici ne représentent qu’une in-
fime partie de tout ce qui fut fait, pensé, dessiné,
calculé pour la Sainte Baume. »
Edouard TROUIN « La Trouïnade 1948 »
extrait fallait-il bâtir le Mont Saint Michel ?
de Louis MONTALTE.
LE CORBUSIER étude pour la Cité Permanente et la Cité de la Contemplation vers 1948-1951
LE CORBUSIER
étude pour la Cité Permanente et la Cité de la Contemplation vers 1948-1951
Cette architecture résolument méditerranéenne
était voulue comme un trait d’union entre l’orient et l’occident.
Cette architecture résolument méditerranéenne était voulue comme un trait d’union entre l’orient et l’occident.
Cette architecture résolument méditerranéenne était voulue comme un trait d’union entre l’orient et l’occident.
La Cité Permanente de résidence 1948 -1951 Plans et croquis signés LE CORBUSIER

La Cité Permanente de résidence 1948 -1951 Plans et croquis signés LE CORBUSIER

La Cité Permanente de résidence 1948 -1951 Plans et croquis signés LE CORBUSIER

La Basilique universelle de la Paix et du Pardon 1948

La Plaquette de Présentation

La Basilique universelle de la Paix et du Pardon 1948 La Plaquette de Présentation

Ce projet visionnaire, voulait être un symbole de paix et de réconciliation

Autour de cette utopie TROUIN parviendra également à réunir de nombreux intellec- tuels de l’époque et de nombreux artiste tels Léger, Matisse, Picasso…. Tous lui apportèrent leur contribution.

LE CORBUSIER dessinera les plans, mais le projet en restera là. L’échec de l’aventure en 1948 s’explique par la réaffectation des crédits promis et par les oppositions locales ou religieuses que suscita ce projet audacieux et non confessionnel dans des lieux pé- tris de traditions séculaires et chrétiennes.

La cité de la contemplation à la Sainte Baume est le projet qui permet de mieux saisir les intentions de la pensée religieuse de LE CORBUSIER à laquelle était associé son ami.

La Sainte Baume a engendré Ronchamp.

associé son ami. La Sainte Baume a engendré Ronchamp. -Plaquette de présentation de la Basilique en
associé son ami. La Sainte Baume a engendré Ronchamp. -Plaquette de présentation de la Basilique en

-Plaquette de présentation de la Basilique en 1948. Couverture: tableau de Fernand LEGER. Mise en page: Pierre FAUCHEUX-

De ce projet la Fondation Le Corbusier conserve aujourd’hui les plans croquis, et correspondances.

De ce projet la Fondation Le Corbusier conserve aujourd’hui les plans croquis, et correspondances. © MS
De ce projet la Fondation Le Corbusier conserve aujourd’hui les plans croquis, et correspondances. © MS
De ce projet la Fondation Le Corbusier conserve aujourd’hui les plans croquis, et correspondances. © MS

© MS-MARS 2010