Vous êtes sur la page 1sur 1

Transition IPv4 / IPv6 : Norme nouvelle de l’IETF (origine française g

/ IPv6 : Norme nouvelle de l’IETF (origine française g

http://www.strategiestm.com/spip.php?page=print&id_article=4015

Transition IPv4 / IPv6 : Norme nouvelle de l’IETF (origine française garantie !)

Un mécanisme efficace pour faciliter la transition IPv4 vers IPv6 sur la route des normes de l’IETF !

Plusieurs mécanismes ont été proposés par l’IETF pour assurer la transition entre IPv4 et IPv6 et faciliter le passage d’un protocole IP à l’autre. Ces mécanismes visent en particulier à respecter la nécessité de faire connaître au protocole de routage utilisé les adresses IP du destinataire et de l’émetteur des paquets transmis. Plusieurs moyens sont disponibles pour observer cet impératif, et il existe des normes RFC différentes, lesquelles correspondent à des situations ou des besoins différents. Certains FAI ont un réseau interne entièrement IPv6 depuis de nombreuses années, alors que d’autres n’ont pas encore commencé le déploiement. Parfois, le FAI est en avance sur ses clients, parfois c’est le contraire !

Le RFC 3056 avait été conçu pour assurer une transition IPv4 vers IPv6 facile à mettre en œuvre, mais cependant,

il ne garantit pas un chemin symétrique aux paquets IP dans les deux sens de transmission. La machine avec

laquelle la communication est sollicitée peut ne pas trouver de chemin de retour 6 vers 4 et dans ce cas, la norme

s’avère insuffisante. Aussi, en 2007, le "6rd", (pour "IPv6 Rapid Deployment on IPv4 infrastructures"), décrivant un système permettant de faire transiter des paquets IPv6 sur un réseau IPv4 a été proposé en 2007 par Rémi Després, ancien Directeur Technique de Transpac et membre de l’Association G6. Un exemple de déploiement "6rd"

a d’abord été mis en place par le fournisseur d’accès Free et l’IETF a publié en Janvier 2010 pour information une

description des procédures "6rd" dans le RFC 5569. Le 10 Août dernier, un groupe de travail de l’IETF les a incorporées officiellement dans les spécifications de la RFC 5969. En garantissant un chemin de retour, "6rd" permet à un FAI de vendre un service IPv6 alors que son réseau interne est essentiellement IPv4. Le RFC 5969 incorpore l’originalité du "6rd" dans le RFC 5569, et l’applique aux cas où les adresses sont distribuées par DHCP, etc.

Chacun se réjouira de cet apport français à la technologie de l’Internet mondial, grâce à la participation active de Rémi Després et à l’expérimentation consentie par Free. Au total, le RFC 5569, tout en incorporant le "6rd", lisse les aspérités de cette norme sur certaines considérations, en la rendant plus générale par rapport à l’option DHCP, etc.), en présentant cette solution comme inscrite dans une lignée d’autres solutions, en ajoutant des contrôles plus fins pour la sécurité, etc. En particulier, le RFC 5969 précise l’option DHCP pour transmettre aux "CEs" ("Customer Edge", routeurs des "Box") les paramètres "6rd" de leur domaine. Et pour tout vous dire sur ce thème complexe, mais indispensable à connaître, Cisco se charge naturellement de la réalisation industrielle des équipements concernés ! www.g6.asso.fr (http://www.g6.asso.fr/)