Vous êtes sur la page 1sur 5

III- Résolution d’un programme linéaire par la méthode des variables artificielles

Introduction

Dans une contrainte du type" ", une variable d’écart positive apparaît précédée d’un signe « - ». La présence de ces signes « -» ne nous permet plus de prendre les variables d’écart comme variables de base dans le premier tableau. Pour résoudre le problème, on introduit de nouvelles variables appelées variables artificielles. Une variable artificielle est une variable fictive introduite spécialement pour engendrer une solution de base accessible. Elle n’a pas de signification économique.

1) Principe de la méthode des variables

L’introduction de variables artificielles permet de résoudre le problème posé par les contraintes posé par les contraintes " ". Quand un programme linéaire comporte une contrainte , la contrainte de positivité liée à la variable d’écart n’est pas respectée pour la forme standard. Soit la contrainte : 2 16 - Prenons une solution qui respecte la contrainte. Par exemple, 5,5,5 donne 5+10+5=20. Dans la forme standard, la variable d’écart qui permet l’égalité est telle que :

20

de la contrainte est donc : 2 16.

- La variable est alors mise hors base, et l’introduction dans la base d’une variable artificielle , positive ou nulle, affectée du coefficient 1 permet d’obtenir une solution de départ admissible : 2 16. Les variables hors base sont : 0, et en base 16 (ce qui respecte 0).

16, soit 4

(ce qui ne respecte pas la condition 0 ) . La forme standard

VARIABLES ARTIFICIELLES

a) Introduire une variable artificielle par contrainte . La variable d’écart de la contrainte, affectée du coefficient -1, est mise hors base.

b) Elles permettent simplement l’égalité dans la forme standard et ne sont pas une donnée du problème. En conséquence, elles doivent être nulles à l’optimum. Pour cela, il faut les faire sortir de la base en leur donnant un coefficient fortement pénalisant dans la fonction économique :

S’il s’agit d’une maximisation, le coefficient affecté à la variable est très négatif : -M.

S’il s’agit d’une minimisation, le coefficient affecté à la variable est très

positif : +M. M étant suffisamment grand pour qu’on soit sûr que est exclue de la solution

optimale.

2) Résolution d’une maximisation

Soit le programme linéaire : 1 3 10000

0 ; 0 ; 0

2 1 5000

100 500 200

La forme standard de ce programme est :

#

0 ; 0 ; 0

! 0 ;
"

$ 0 ;

0

0 ; 0 ; 0

! 1 3 10 000

2 1 $

5000

100 500 200 0 0 $ D’après la deuxième contrainte : 5000 2 $ D’où 100 500 200 0 0 $ 5000 2 $ 100 500 200 0 0 $ 2 % $ 5000

Premier tableau :

Hors Base En Base
Hors
Base
En Base

$

B

1

 

3 1

1

 

0

0

10 000

2

 

1 0

1

 

-1

1

5 000

 

100

500

200

0

0

0

0

F

+2M

+1M

+1M

-1M

+5 000M

2M est le plus fort coefficient.

2M est le plus fort coefficient.

R

10000/1=10000

5000/2=2500

R 10000/1=10000 5000/2=2500 changer le signe puisque F est lue au signe près

changer le signe puisque F

R 10000/1=10000 5000/2=2500 changer le signe puisque F est lue au signe près

est lue au signe près

Deuxième tableau :

Hors Base En Base
Hors Base
En Base

·

·

$

B

0

2,5

1

1

0,5

-0,5

7500

1

0,5

0,5

0

-0,5

0,5

2500

   

450

150

0

50

-50

-250000

F

0

+0M

+0M

+0M

-M

+0M

-50 -250000 F 0 +0M +0M +0M -M +0M 450 est le plus fort coefficient positif

450 est le plus fort coefficient positif

R

7500/2,5=3000

R 7500/2,5=3000 2500/0,5=5000

2500/0,5=5000

∑ La sortie de la base d’une variable artificielle étant définitive, sa colonne peut être
∑ La sortie de la base d’une variable artificielle étant définitive, sa colonne peut être
supprimée.
Hors Base
·
·
$
B
En Base
0
1
0,4
0,4
0,2
3 000
1
0
0,3
- 0,2
-0,6
1 000
F
0
0
-30
-180
-40
-1 600 000

La solution optimale est atteinte : 1000 ; 3000 ; 0 ' 1 600 000.

Une variable artificielle n’apparaît jamais dans la base du tableau final si on a atteint une solution optimale accessible.

3) Résolution directe d’une minimisation

Les principes de résolution sont les mêmes à l’exception du choix de la variable qui entre dans la base :

la variable entrante est celle dont les taux marginaux de substitution est le plus négatif. L’optimum est atteint quand tous les taux marginaux de substitution sont positifs ou nuls.

a) Comment passer d’un tableau à un autre

Toutes règles et les principes de calcul vus au chapitre1 restent valables, sauf la règle du choix de la variable entrante (règle 1) qui devient :

Règle 4 : Dans un problème de minimisation, la variable entrante est la variable hors base qui a le coefficient « le plus négatif » dans la fonction économique.

b) Tableau optimal et solution optimale

Règle 5 : Dans un problème de minimisation, on obtient un tableau optimal dès que tous les coefficients de la fonction économique sont positifs ou nuls.

c) Application

Soit le programme linéaire suivant:

0; 0; 0

)

1 2 1 16 2,5 1 1,5 10

*+ 195 160 120

Forme standard pour une minimisation directe :

0

1 2 1

2,5 1 1,5 $

;

$ 0

;

0;

$ 0

16 $ 10

*+ 195 160 120 0 0 $ $

D’après la première contrainte:

D’après la deuxième contrainte:

16 1 2 1 $ 10 2,5 1 1,5 $

D’où

195 160 120 0 0 $ 16 1 2 1

10 2,5 1 1,5 $

195 160 120 0 0 $ 3,5 3 2,5 $ 26

Premier tableau :

Hors Base En Base
Hors Base
En Base

 

 

   

$

 

·

 

·

 

B

 

1

 

2

 

1

-1

   

0

 

1

 

0

 

16

$

2,5

 

1

 

1,5

0

 

-1

 

0

 

1

 

10

F

195

 

160

 

120

0

 

0

 

0

 

0

 

0

-3,5M

-3M

-2,5M

+M

 

+M

     

-26M

Deuxième tableau :

 
Hors Base En Base
Hors Base
En Base

 

 

 

$

 

·

 

·

B

0

1,6

 

0,4

 

-1

0,4

 

1

-0,4

 

12

1

0,4

 

0,6

 

0

-0,4

 

0

0,4

 

4

F

0

82

 

3

 

0

78

 

0

-78

 

-780

-1,6M

-0,4M

1M

-0,4

1,4M

 

-12M

Troisième tableau :

 
Hors Base En Base
Hors Base
En Base

.

 

.

 

 

$

   

 

$

 

B

   

0

1

0,25

 

-0,625

0,25

0,625

   

7,5

 

1

0

0,5

0,25

-0,5

-0,25

 

1

F

0

0

-17,5

51,25

57,5

-51,25

-1395

1M

 

Quatrième tableau :

 
Hors Base En Base
Hors Base
En Base

.

 

.

 

   

$

 

$

 

B

-0,5

1

 

0

-0,75

 

0,5

   

7

 

2

0

 

1

0,5

-1

 

2

 

F

35

0

 

0

60

40

 

-1360

 

L’optimum de la minimisation est atteint puisque tous les taux marginaux de substitution sont positifs ou nuls. La variable est hors base et en conséquence, 0.

La solution optimale est donc 0; 7; 2

francs. Il est préférable de passer par le programme dual qui réduit les calculs.

pour un coût minimum égal à 1 360