Vous êtes sur la page 1sur 29

Copyright 1998 , 2003 - Jérôme GALICHON Des origines à nos jours

Avant les Néandertaliens :

vers 1 900 000 avant J.-C. : premières traces d'occupation humaine Peuplement : invasions venues d'Afrique (vers - 950 000 et - 280 000) et d'Asie (vers - 400 000 et - 100 000)

Civilisation de Neandertal :

Vers - 80 000 : civilisation troglodyte (sites en Poitou, Charente, Dordogne) ; artisanat au silex, culte des morts.

Ere de l'Homo Sapiens :

Vers - 33 000 : bouleversements climatiques qui déciment les Néandertaliens, remplacés par des Hommes de Cro-Magnon ; civilisation de la taille de la pierre, de l'os de renne (utilisé pour les pointes de sagaies), de l'arc.

Ere postaglacière :

Vers - 10 000 : réchauffement (disparition du renne et du phoque) ; évolution de la civilisation : chasse de petits animaux, apparition de la vannerie, de la poterie, du tannage.

Civilisations néolithiques :

Vers - 4000 : "révolution néolithique" ; sédentarisation (apparition de la céréaliculture et de l'élevage), établissement des premiers villages, travail plus ouvragé des poteries ; âge de pierre (polissage).

Protohistoire préceltique (âge des métaux) :

Vers - 2500 : colonisation par des défricheurs venus du Moyen-Orient Vers - 2100 : âge du cuivre ; naissance de la métallurgie Vers - 1800 : empire des Ligures ; s'étendant à toute l'Europe occidentale, il généralise une civilisation de la maison en bois et de la charpente ; Ligures chassés vers - 800 par les Celtes. La Grotte Chauvet : 300 peintures et gravures paléolithiques (www.culture.fr/culture/arcnat/chauvet/fr/gvpda-d.htm)

Les Celtes - institutions gauloises :

Vers - 1000 : âge du fer des Celtes d'Allemagne du Sud (Indo-Européens ayant quitté le Kazakhstan vers - 2500, créateurs de la civilisation des champs d'urne). Vers - 500 : traces d'écriture (inscriptions funéraires) Vers le IV° siècle avant J.-C. : singularisation de la Gaule au sein de l'Empire celte ; société divisée en tribus menée par un roi et une aristocratie foncière, centrée autour de la famille (le père a droit de vie et de mort sur sa femme et ses enfants) ; les druides sont prêtres, éducateurs et juges coutumiers. IV°-I° siècle avant J.-C. : nombreuses frictions entre les tribus et la République romaine qui conquiert la Gaule Narbonnaise ("province romaine", d'où Provence)

- 58 : début des campagnes de César, proconsul romain des Gaules

- 52 : fédération des tribus gauloises sous le commandement de Vercingétorix ; insurrection écrasée à Alésia (septembre) ; la Gaule devient romaine.

Période gallo-romaine (- 50 / 481)

Institutions : conservation des structures sociales et politiques ; division en provinces et administration générale calquée sur le modèle romain. 70-253 : paix romaine, qui permet la création d'une civilisaton gallo-romaine (routes, villes, littérature, arts plastiques).

253 : Empire gaulois (la Gaule devient le centre politique et militaire de

l'Empire romain).

313 : Gaule christianisée par l'Edit de Constantin.

406 : début des invasions ; "ruée" des Vandales, Quades, Alains, Burgondes ;

arrivée des Francs entre 410 et 445 ; raids d'Attila (451-454)

476 : l'Empire romain d'Occident s'effondre.

La Rome Antique : généralités

Lutèce, une ville gallo-romaine : monuments, dieux, vie quotidienne

Période mérovingienne (481 / 751) Vers 396 : rois "chevelus" 428-481 : premiers rois francs

481 : avènement de Clovis ; unification du territoire et christianisation

confirmée (baptême de Clovis en 496 ou 498) ; à sa mort, éclatement du royaume entre ses descendants (dynasties mérovingiennes). 511-719 : périodes de partage entre 2, 3, ou 4 royaumes entrecoupées de 5 réunifications temporaires ; apparition des maires du palais, Premiers ministres qui gouvernent à la place des rois fainéants.

Période carolingienne (751 / 987)

719 : Charles Martel, maire du palais d'Austrasie, unifie le royaume sous la

couronne de Chilpéric II, repousse les invasions sarazinnes et arabes (à Poitiers en 732) puis assume seul le pouvoir ; son fils Pépin le Bref lui succède comme maire du palais puis se fait proclamer roi des Francs (751) ; il fonde la dynastie qui sera appelée carolingienne (du nom de son fils). 768-814 : règne de Charlemagne, fils de Pépin ; il conquiert la Germanie et la Lombardie et est sacré empereur par le pape Léon III en 800. 817-843 : guerres entre les petits-fils de Charlemagne qui se sont partagés son empire ; le traité de Verdun (843) fixe des frontières qui seront à l'origine de la distinction entre France et Allemagne. Bilan des Carolingiens : naissance d'une administration centralisée et efficace ( missi dominici ) qui permet l'essor économique, mais développement parallèle de grandes dynasties féodales (seigneurs chargés de l'administration des provinces et de la surveillance des frontières). Charlemagne : biographie, chanson de Roland

(www.geocities.com/Paris/Louvre/4177/Charlemagne/Charlemagne.html)

Dynastie capétienne directe

987 : mort de Louis V, descendant de Charlemagne et dernier souverain

carolingien ; les nobles préfèrent élire roi le comte de Paris et duc de France Hugues Capet ; la couronne passera héréditairement dans sa famille (ses descendants seront appelés Capétiens) et ne sera plus divisée. 1066 : Guillaume duc de Normandie, vassal du roi de France, conquiert l'Angleterre et en devient roi : toute attaque anglaise sera une "félonie". 1159-1299 : guerres franco-angevines (entre les rois de France et ceux d'Angleterre, qui grâce leur union avec les maisons d'Anjou (1127) et d'Aquitaine (mariage d'Aliénor et de Henri II Plantagenêt en 1152) possèdent la moitié du royaume de France) ; Philippe Auguste puis Louis IX (dit Saint Louis) remportent des victoires décisives (Bouvines en 1214 contre les Impétriaux, les Flamands et les Anglais) qui leur permettent de cimenter l'unité française et d'annexer à leurs domaines une partie des fiefs Plantagenêt ; le roi d'Angleterre Henri II prête hommage comme vassal (pour la Guyenne) en 1286, et épouse la fille de Philippe le Bel, ce qui donne à ses descendants des droits sur la couronne de France. 1209-1244 : soulèvement des Cathares dans les comtés de Toulouse et de Provence, massacrés à Montségur en 1244 ; l'Occitanie se soumet alors définitivement aux rois de France et disparaît en tant que telle. 1226-1270 : règne de Louis IX (saint Louis) (régence de sa mère Blanche de Castille jusqu'en 1236) qui mate les ligues féodales et la résistance albigeoise, et assied l'autorité royale. 1285-1314 : Philippe IV le Bel achève l'affermissement du pouvoir royal ; il organise une centralisation administrative efficace, met les grands seigneurs au

pas, convoque des Etats généraux (ébauche d'institutions démocratiques),

confisque les biens des Templiers (leur Grand-Maître le maudira ainsi que sa descendance), fait venir la papauté en Avignon pour mieux la contrôler : il est le plus puissant souverain d'Europe.

1314 : Louis X le Hutin détruit en quelques mois l'œuvre de son père (restaure

la puissance des seigneurs, échoue à faire élire un pape).

1323 : reprise des accrochages entre Français et Anglais (prémices de la Guerre

de Cent Ans). Malédiction : Louis X, Philippe V et Charles IV, les 3 fils de Philippe le Bel, meurent sans descendance (Jean I, fils posthume de Louis X, ne vit que 4 jours) ; la dynastie des Capétiens directs s'achève par trois frères (comme plus tard celles des Valois et des Bourbon), la couronne passant au cousin de Charles IV, Philippe, comte de Valois. Rois de France : liste et biographies (http://ourworld.compuserve.com/homepages/egosuum/)

LA DYNASTIE DES VALOIS

Valois directs (1328-1498)

1328 : Philippe VI de Valois (1293/22-8-1350), fils de Charles de France (1270-

1325) et de Marguerite d'Anjou et de Sicile. Régent à la mort de Charles IV car

la reine Jeanne était enceinte (donna naissance à une fille). Sacré à Reims le 29-5-1328. Epouse 1°) Jeanne de Bourgogne 2°) Blanche de Navarre. 1347-48 épidémie de peste noire (bubonique), 10 millions de †.

1350 (22-8) : Jean II le Bon (26-4-1319/8-4-1364). Epouse 1°) Bonne de

Luxembourg 2°) Jeanne, comtesse de Boulogne et d'Auvergne. 1354 Etienne Marcel

(1315-58) devient prévôt des marchands de Paris. 1356 Jean II pris à Poitiers par le prince de Galles (retenu captif en Angleterre 4 ans, 1 mois et 6 jours).

1358 révolte paysanne (jacquerie) menée par Guillaume Carle (surnommé Jacques

Bonhomme ou le Sot) écrasée par Charles le Mauvais et Etienne Marcel. 1360 -5-12 ordonnance de Compiègne établissant l'impôt et créant le franc.

1364 : Charles V le Sage (21-1-1338/16-9-1380). Epouse Jeanne de Bourbon.

Charles V et son temps : textes et enluminures de la Bibliothèque Nationale de

France (www.bnf.fr/enluminures/accueil.htm)

1380 : Charles VI le Bien-Aimé ou l'Insensé (3-12-1368/21-10-1422). Epouse

Isabeau de Bavière. 1392-4-8 Charles VI est atteint de folie pendant la traversée de la forêt de Parigné-le-Polin près du Mans (tue 4 cavaliers de sa suite). 1411-19 guerre civile entre Bourguignons et Armagnacs (se prolongera jusqu'en 1935, au traité d'Arras).

1422 (21-10) : Charles VII le Victorieux dit le roi de Bourges , le Bien servi

(22-2-1403/22-7-1461). Epouse Marie d'Anjou. Favorites : Agnès Sorel, Dame de Beauté (château de Beauté-sur-Marne) ; Antoinette de Maignelai. 1429 -8-3

convaincu par Jeanne d'Arc d'être bien le fils de Charles VI, se fait sacrer à Reims (17-7) et reconquiert son royaume à partir de 1435.

1461 : Louis XI le Prudent dit aussi l'Universelle Aragne (3-7-1423/30-8-1483).

Epouse 1°) Marguerite d'Ecosse 2°) Charlotte de Savoie. 1467-1477 : guerre entre Louis XI et Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, battu et tué à Nancy avec

100 00 hommes par René II d'Anjou avec 20.000 hommes le 5-1-1477; son corps est retrouvé à demi dévoré par les loups le 7-1. Louis XI agrandit son royaume de 4 provinces (Franche-Comté, Roussillon et Cerdagne, Provence) et fait rentrer dans le domaine royal 4 apanages (Picardie, Artois, Bourgogne, Anjou). N'aimant pas Paris, il habite volontiers le Val de Loire (notamment Plessis-lez-Tours), et fait le tour de ses provinces sur un âne. Dévot, il devient en vieillissant de plus en plus superstitieux. Il enferme certains prisonniers politiques dans des cages de 6,5m carr&ecute; et de 2,5m de haut.

1483 (30-8) : Charles VIII l'Affable (30-6-1470/7-4-1498, † après avoir heurté

le linteau d'une porte à Amboise). Epouse 1°) Marguerite d'Autriche 2°) Anne,

Duchesse de Bretagne (1,43m).

Guerre de "Cent Ans" (1337-1453)

1337 : lettre de défi du roi d'Angleterre Edouard III au roi de France Phillipe

VI

; début de la Guerre de Cent Ans. 28-8- 1346 victoire des archers anglais à

la

bataille de Crécy. 4-8- 1347 capitulation de Calais, qui restera anglaise 211

ans, jusqu'en 1558 ; épisode des bourgeois de Calais, pris en otages et graciés

sur

intervention de Philippine de Hainaut, reine d'Angleterre. Mars 1351 combat

des

Trente à Plöermel (combat sur défi). 19-9- 1356 défaite de Jean II le Bon à

Poitiers, face au Prince Noir (fils aîné d'Edouard III); Jean II est amené en

captivité et retenu 4 ans en Angleterre; libéré contre rançon de 3 millions d'écus d'or (12 tonnes ). 1371-80 Bertrand Du Guesclin, connétable depuis 1370, conquiert la Bretagne, reprend Poitiers et la Rochelle, remporte de nombreux succès en Guyenne et en Normandie (meurt en 1380 près du Puy-en-Velay, enseveli

à Saint-Denis). 1377-80 guerre entre Charles V, roi de France, et Richard II,

roi

d'Angleterre. 1380-1396 guerre entre Charles VI, roi de France, et Richard

II,

roi d'Angleterre. 1396-1422 guerre entre Charles VI, roi de France, et Henri

V,

roi d'Angleterre. 1415 -25-10 bataille d'Azincourt : Henri V (13 000 hommes)

bat

Clisson (45 000 hommes) ; pertes : 8 000† français, 113† anglais. 1422-1453

guerre entre Charles VII, roi de France, et Henri VI, roi d'Angleterre. 1429 8-5

Jeanne d'Arc (Domrémy, 6-5-1412/30-5-1431), dite la Pucelle d'Orléans, délivre Orléans ; 10-7 prise de Troyes ; 17-7 sacre de Charles VII à Reims. 1430 -23-5 Jeanne d'Arc est blessée et capturée par les Bourguignons à Compiègne ; 24-12

elle est vendue aux Anglais pour 10.000 livres. 1431 -30-5 condamnée à mort par

un tribunal ecclésiastique dirigé par l'évêque de Beauvais Pierre Cauchon, (1 er

procès : accusation de sorcellerie ; accepte de faire pénitence, mais à nouveau jugée en récidive, pour avoir refusé d'abandonner ses habits d'homme), Jeanne

d'Arc est brûlée vive à Rouen. 1453 -17-7 Jean de Bueil bat les anglais ; reconquête du bordelais et fin de la guerre de Cent Ans sans traité. 1475 -29-8 traité de Picquigny entre Louis XI et le roi d'Angleterre Edouard IV qui met officiellement fin à la guerre de Cent Ans. Jeanne d'Arc : guerre de cent ans, biographie, procès, condamnation :

(www.geocities.com/CollegePark/Classroom/3062/jeannedarc.htm)

Moyen Age 1 : généralités, iconographie, liens web (www.cssh.qc.ca/projets/carnetsma/Contenu.html) Moyen Age 2 : généralités, commentaires, archives, liens web (ottawa.ambafrance.org/LINKS/ma.html) Rois de France : liste et biographies (http://ourworld.compuserve.com/homepages/egosuum)

Les Valois indirects (1499-1589)

Valois-Orléans 1498 (7-4) : Louis XII, le père du peuple ou le Juste (27-6- 1462/1-1-1515). Epouse 1°) Jeanne de France 2°) Anne, duchesse de Bretagne 3°) Marie d'Angleterre. 1499-1504 2 e et 3 e guerres d'Italie. 1508 -13 4 e guerre d'Italie. 1515 mort de Louis XII sans héritier mâle ; la couronne revient aux Valois-Angoulême.

Valois-Angoulème : 1515 (1-1) : François I er , le père et restaurateur des lettres, dit aussi le Grand Colas, le Bonhomme Colas, François au Grand Nez (12- 9-1294/31-3-1547). Esthète, très influencé par l'art italien, il est le promotteur de la Renaissance en France. Il attire dans son château d'Amboise et

à sa cour de Paris des artistes comme Clément Marot, Rabelais, ou le peintre et

inventeur italien Léonard de Vinci. Epouse 1°) Claude de France, fille de Louis

XII

2°) Eléonore d'Autriche. Favorites : Françoise de Foix ; Anne de Pisseleu ;

la

"Belle Feronnière", femme de l'avocat Jean Féron. 1515-16 : 5 e Guerre

d'Italie. 1521-26 6 e Guerre d'Italie. 1525 bataille de Pavie ; François I er

est fait prisonnier. 1526 -15-3 est échangé contre ses fils François (13 ans) et

Henri (7 ans), qui resteront captifs 4 ans. 1526-1529 7 e guerre d'Italie. 1534 Jacques Cartier part explorer le nord de l'Amérique et prend possession du Canada. 1539 ordonnance de Villers-Cotterêts : crée les registres d'Etat civil

et institue le français comme langue juridique. 1543-45 9 e guerre d'Italie.

1546 -7-6 paix avec le roi d'Angleterre. 1547 (31-3) : Henri II (31-3-1519/10-7-

1559). Epouse Catherine de Médicis, fille unique et héritière de Laurent II de Médicis. 1547 -10-7 dernier duel autorisé par un roi de France : Guy de Chabot,

baron de Jarnac, frappe au jarret (coup inattendu) et tue François de Vivonne, seigneur de la Châteigneraie. 1547-56 10 e guerre d'Italie. 1556-59 11 e Guerre d'Italie. 1558 -6-1 François de Guise prend Calais, cédé par l'Angleterre contre

500 000 écus au traité de Cateau-Cambrésis le 3-4-1559. 1559 -30-6 tournoi :

Henri II est blessé à l'œil par un éclat de lance ; meurt le 10-7. 1559 (10-7) :

François II (19-1-1544/5-12-1560). Epouse Marie I ere Stuart, reine d'Ecosse à la mort de Jacques V. Charge sa mère, Catherine de Médicis, du gouvernement.

1560 échec de la conjuration d'Amboise menée par les calvinistes. 1560 (5-12) :

Charles IX (27-6-1550/30-5-1574), frère de François II. Epouse Elisabeth d'Autriche, fille de Maximilien. 1562 -1-3 massacre de Wassy ; début des guerres de Religion. 1567-78 2 e et 3 e Guerres de Religion. 1571 -11-4 signature du contrat de mariage de Marguerite de Valois (dite la Reine Margot) et d'Henri de Navarre. 1572 -22-8 l'amiral huguenot Gaspard de Coligny est blessé dans un guet-apens commandité par les Guise; 24-8 massacre de la Saint-Barthélemy orchestré par les Guise, avec l'accord de Charles IX; les massacres durent jusqu'au 30-8 (nombre de morts incertain, selon les sources de 2 000 à 100 000†

pour tout le royaume, probablement autour de 30 000†). 1573 -74 4 e Guerre de

religion. 1574 (30-5) : Henri III (19-9-1551/2-8-1589), frère de Charles IX, titré roi de France et de Pologne. Epouse Louise de Lorraine-Vaudémont. Meurt

sans

postérité. 1576 5 e Guerre de religion. 1585-98 8 e Guerre de religion.

1588

-23-12 Henri de Guise est assassiné au château de Blois sur ordre de Henri

III

; 24-12 son frère, le cardinal de Guise, est assassiné. 1589 Henri III se

rallie à Henri de Navarre, futur Henri IV ; 30-4 se rencontrent à Plessi-lez- Tours, assiègent Paris insurgée. 1-8 Henri III assassiné par le moine dominicain Jacques Clément, manoeuvré par la Ligue. 6-8 Henri IV lève le siège de Paris.

Fin des Guerres de religion sous Henri IV.

Biographies des grands personnages du XVIè,me siècle (yvette.ensta.fr/~fxc/xvi/)

DYNASTIE CAPÉTIENNE DES BOURBONS (1589-1792)

Les

premiers Bourbons

1589

(2-8) : Henri IV Le Grand (1553-1610). Surnommé dans la légende le Vert

Galant. Epouse 1°) Marguerite de Valois (dite la Reine Margot ; incestueuse, érotomane ; 2°) Marie de Médicis. Favorites : Diane d'Andoins ; Françoise de Montmorency ; Gabrielle d'Estrées ; Catherine-Henriette de Balzac d'Entragues ;

Jacqueline de Bueil ; Charlotte des Essarts. 1593 -25-7 Henri IV abjure sa foi protestante ; trêve avec la Ligue. 1595 -16-1 Henri IV déclare la guerre à

Philippe II d'Espagne. 1598 -13-4 édit de Nantes qui reconnaît la liberté de culte aux protestants. 1600 Guerre de Savoie. 1610 -14-5 Henri IV est assassiné

par

Ravaillac (écartelé le 27-5-1610).

Edit

de Nantes : texte intégral (palissy.humana.univ-

nantes.fr/CETE/TXT/EDN/index.html)

1610 (14-5) : Louis XIII le Juste (1601-1643). Epouse Anne d'Autriche. Favorites

et mignons: Louise de la Fayette, Albert de Luynes, Claude de Baradès, François de Barradat, Saint-Simon, Cinq-Mars. 1610-17 régence de Marie de Médicis, conseillée par Concino Concini. 1617-20 révolte de la noblesse fidèle à Marie de Médicis contre la prise de pouvoir de Louis XIII. 1624 le cardinal de Richelieu devient principal ministre de Louis XIII. 1627-29 guerre contre les huguenots. 1629-32 Guerre de succession de Mantoue. 1630 Louis XIII et Monsieur, son frère

aîné se réconcilient. 1634 Père Joseph, éminence grise (d'où l'expression) de

Richelieu, ministre d'Etat. 1634 -18-8 exécution d'Urbain Grandier, curé de Loudun, pour sorcellerie. 1635-janvier création de l'Académie française. 1641

édit limitant le droit de remontrance du Parlement. 1642 échec du complot contre

Richelieu pour faire cesser la guerre franco-espagnole ; exécution de Cinq-Mars.

4-2

mort de Richelieu. 5-12 Mazarin entre au Conseil d'Etat. 1643 -14-5 Louis

XIII

meurt le jour anniversaire de son avènement.

Louis XIV

1643 (14-5) : Louis XIV le Grand ou le Roi-Soleil (5-9-1638/1-9-1715). Epouse

1°) Marie-Thérèse d'Autriche 2°) Françoise d'Aubigné, marquise de Maintenon (mariage secret ; impose à la cours une grande piété et une grande austérité.).

Favorites : Louise Françoise de La Baume Le Blanc ; marquise de Montespan ;

Claude de Vin des Oeillets ; Marie-Angélique de Scorraille ; madame de Maintenon. 1643-61 régence d'Anne d'Autriche ; Mazarin premier ministre. 1643-48 participation à la Guerre de Trente Ans. 1648-53 la Fronde : révolte des nobles

(prince de Condé et son frère, prince de Conti, duc de Beaufort, etc

) contre

le pouvoir royal ; Mazzarin, Anne d'Autriche et le jeune Louis XIV sont forcés de fuir Paris (d'où l'aversion de Louis XIV pour la capitale). 1652 Colbert intendant de Mazzarin. 1654 -7-6 sacre de Louis XIV. 1655-59 guerre franco- espagnole, qui se solde le 7-11-1659 par le traité des Pyrénées et le mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse d'Autriche, Infante d'Espagne à Saint-Jean-de-Luz le 9-6-1660. 1661 -février dispersion des Solitaires de Port-Royal (foi janséniste : négation de la prédestination, nécessité de la grâce pour obtenir le pardon de Dieu ; a influencé Pascal et Racine). 8-3 mort de Mazarin, qui recommande Colbert à Louis XIV. 1661 -5-9 Colbert, intendant des Finances, fait arrêter Fouquet, son prédécesseur. 1661-1708 : construction du château de Versailles, par Le Vau et Mansart ; coût des travaux : environ 80 millions de livres, dont 9 pour l'abduction des eaux de l'Eure (en comparaison, la tour Eiffel a coûté 50 fois moins en 1889) ; 1.500 millions d'heures de travail. 1665-67 guerre anglo-hollandaise. 1667-68 Guerre de Dévolution des Pays Bas et de la Franche-Comté contre l'Espagne. 1672-78 Guerre de Hollande. 1673-79 affaire des poisons (marquise de Montespan, maîtresse du roi, disgraciée). 1680 création de la Comédie-Française. 1683 mort de la reine Marie-Thérèse et de Colbert. 1685-18-10 révocation de l'édit de Nantes ; départ des protestants vers les Pays Bas. 1688-97 Guerre de la Ligue d'Augsbourg. 1701 -13 Guerre de succession d'Espagne. 1702 Guerre des Camisards cévenols. 1713 -11-4 paix d'Utrecht. 1714 -6-3 paix de Rastatt. 1715 -1-9 mort de Louis XIV Versailles : site officiel - histoire, personnages, chefs-d'oeuvre, visite, plans, photos, actualité (www.chateauversailles.com)

Louis XV et Louis XVI 1715 (1-9) Louis XV le Bien-Aimé (15-2-1710/10-5-1774). Arrière-petit-fils de Louis XIV. Epouse Marie Leszczynka, fille unique de Stanilas Ier, roi de Pologne. 10 enfants dont 3 morts en bas âge. Favorites : 4 filles du marquis de Nesle ; marquise de Pompadour ; Françoise de Châlus ; Marguerite Catherine Haynault ; Lucie Madeleine d'Estaing ; Anne Bécu, comtesse du Bary. La régence (1715-23) : régence de Philippe d'Orléans (2-8-1674/2-12-1723). 1716 création de la Banque générale et de la Compagnie d'Occident ; système de Law, écossais venu en France en 1695, auteur des "Considérations sur le numéraire et le commerce" : création de papier monnaie et émission d'actions de la Banque générale. 1719 déclaration de guerre à l'Espagne. 1720-juin effondrement des actions de la Banque générale, billets brûlés, banqueroute de Law qui s'enfuit à Venise où il vivra encore 9 ans dans la misère. Louis XV avant Choiseul (1723-1756) : 1723 le duc de Bourbon est premier ministre. 1726 disgrâce du duc de Bourbon. 1729 -4-9 naissance du dauphin Louis († 1765) ; fin de la rivalité dynastique franco-espagnole : les Bourbons d'Espagne s'installent à Parme et en Toscane. 1733-38 guerre de succession de Pologne. 1738 -2-5 traité de Vienne, Louis XV arbitre l'Europe, Stanislas Leszczynska renonce à la Pologne et reçoit la Lorraine. 1740-48 Guerre de succession d'Autriche. 1745 début de la liaison de Louis XV avec la marquise de Pompadour, qui régentera les finances, le ministère de la guerre, de la marine et des affaires étrangères. 1756-16-1 Frédéric II de Prusse s'allie à l'Angleterre (traité de Whitehall). 1-5 la France s'allie avec l'Autriche (traité de Jouy-en-Josas). 1757 -5-1 Louis XV blessé par Robert-François Damiens Louis XV et Choiseul (1757-70) :1756-63 guerre de Sept Ans, qui se solde le 10- 2-1763 par le traité de Paris entre la France, l'Espagne et l'Angleterre : la France perd l'Inde, sauf 5 comptoirs, le Canada, l'Ohio, la rive gauche du Mississippi, le Sénégal, les Antilles (sauf Saint-Domingue, Martinique, Guadeloupe) ; l'Espagne cède la Floride à l'Angleterre et reçoit la Louisiane française. 1757 Choiseul est envoyé à Vienne, puis 1758 nommé ministre des

Affaires Etrangères. 1762-8-3 exécution de Jean Calas, commerçant protestant, à

Toulouse (accusé du meurtre de son fils qui se disposait à abjurer). 1766-1-7 exécution du chevalier Jean-François Lefebvre de La Barre, accusé de blasphèmes.

1769 introduction de la pomme de terre par Parmentier.

Révolution royale (1770-74) : 1770 -2-11 Louis XV supprime les pouvoirs des parlements et disgracie Choiseul. Influence de Mme du Bary, maîtresse du roi. 1774-10-5 Louis XV meurt de la petite vérole, dans l'indifférence. 1774 : Louis XVI (23-8-1774/21-1-1793), petit-fils de Louis XV et Marie Leszczynska. Epouse Marie-Antoinette de Lorraine, princesse royale de Hongrie et de Bohème (2-11-1755/guillotinée 16-10-1793). De 1774 à 1789 : 1775 -mai guerre des farines (émeutes à Paris). 1777 Necker, contrôleur général des finances, lance un emprunt de 600 millions. 1783-84 :

hiver exceptionnel qui détruit les semis de blé. 1785-86 : affaire du Collier ourdie par la comtesse Jeanne de La Motte, condamnée à être marquée au fer et détention à perpétuité à la Salpétrière ; s'évade en 1787 et se réfugie à Londres où elle meurt défenestrée en 1791.

1788 -7-6 Journée des Tuiles à Grenoble pour défendre les magistrats de la ville

opposés à la cour plénière et condamnés à l'exil. 5-7 Louis XVI annonce la convocation des états généraux, fixée au 1-5- 1789 . 5-5-1789 ouverture des états généraux. 17-6 le tiers état se proclame Assemblée nationale.20-6 serment du Jeu de Paume. 23-6 les députés du tiers état sont sommés de se réunir par ordre, Mirabeau répond : "Nous sommes ici par la volonté du peuple, nous n'en sortirons que par la force de baïonnettes". 27-6 Louis XVI cède et demande au Clergé et à la noblesse de se réunir au tiers.

La fin de la monarchie Monarchie non absolue (9-7-1789/1-10-1791) : 1789 -9-7 l'Assemblée nationale prend le nom d'Assemblée constituante. 12-7 le roi renvoie Necker ; les électeurs parisiens s'emparent de l'Hôtel de Ville et y installent le comité permanent de la Commune (120 membres) qui prend les gardes français comme force armée. 13-7 la foule s'empare de 28 000 fusils et de 20 canons aux Invalides. 14-7 prise de la Bastille. 16-7 le roi rappelle Necker ; création de la 1 ere commune de Paris. 20-7 au 6-8 Grande Peur dans les campagnes (insurrections paysannes). 22/23-7 insurrection de Strasbourg. Nuit du 4 août : la noblesse

renonce à ses privilèges. 26-8 Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. 6-10 Louis XVI est ramené aux Tuileries à Paris par la foule. 2-11 nationalisation des biens du clergé. 14-12 création des assignats. 21-5- Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 Août 1789 : texte intégrale (www.diplomatie.fr/france/instit/constit3.html)

1790 création de la 2 e commune de Paris. 12-7 Constitution civile du clergé.

14-7 fête de la Fédération (anniversaire de la prise de la Bastille). Necker démissionne, s'estimant incapable de maintenir l'ordre dans la rue. 21-9 le drapeau tricolore remplace officiellement le drapeau blanc monarchiste. 1791 - 14-6 loi "Le Chapelier" mettant fin au régime des corporations 20/25-6 fuite du roi pour gagner la garnison royaliste de Nancy, arrêté à Varennes.25-6 Louis XVI est suspendu par la Constituante. 17-7 massacre du Champ de Mars, 40†. 30-9 séparation de l'Assemblée constituante que remplace l'Assemblée législative. Monarchie constitutionnelle (1-10-1791/10-8-1792) : 1791 -1-10 première réunion de l'Assemblée législative (Jacobins, Feuillants, Cordeliers). 1792-20-6 les Tuileries sont envahies par les Sections protestant contre le veto royal sur les prêtres réfractaires. 1-8 publication du Manifeste de Brunswick : le roi de Prusse et le duc de Brunswick somment le peuple français de rendre au roi sa liberté ; début des Guerres de la première coalition (Autriche et Prusse). 9-8 Commune révolutionnaire de Paris, contrôlée par Danton, Marat, Robespierre . 10- 8 Danton fait prendre d'assaut le palais des Tuileries ; le palais est défendu par 1 800 hommes (1 100 Suisses) contre 17 000 assaillants. La nuit, l'Assemblée prononce la suspension de Louis XVI par 250 voix (il y a eu 550 abstentions sur 800 votants). Dictature de la Commune (10-8/20-9-1792) : 11-8- 1792 l'Assemblée législative remet le pouvoir à un conseil exécutif provisoire de 7 membres, dont 3 Girondins

(Roland, Clavière, Servan) et 3 Jacobins (Danton, Monge, Lebrun) ; Danton y

exerce tous les pouvoirs. 13-8 famille royale transférée au Temple. 15-8 soulèvements en Vendée, début de la première Guerre des Chouans (1792-1796). 17-

8 création du tribunal criminel ; guillotine dressée place du Carroussel. 2/5-9 massacres de septembre dans les prisons parisiennes et des grandes villes de province :1395 †. 20-9 victoire de Valmy. Rois de France : liste et biographies

I ère RÉPUBLIQUE (22-9-1792/18-10-1804)

Convention Convention girondine : 1792 -21-9 fin de la Législative, entrée en fonction de la Convention nationale. 1792-11-12 ouverture du procès de Louis XVI. 1793 -17-1 Louis XVI est condamné à mort (vote à la majorité simple, 721 votants, majorité :361. Mort votée par 366 voix, soit majorité de 5 voix, mais en réalité 12 votes pour la mort étaient nuls). 21-1 Louis XVI est exécuté à 10h22 place de la Révolution (actuellement place de la Concorde). 1793-21-1 Louis XVII, 2 e fils de Louis XVI (27-3-1785/8-6-1795) est reconnu roi de France par les émigrés et par les puissances étrangères. 1795 -8-6 Louis XVII meurt au Temple d'une péritonite au cours d'une tuberculose (aurait été inhumé dans l'enclos du temple). 16-6 Louis XVIII est proclamé roi. 1793-1-2 la Convention déclare la guerre à l'Angleterre et la Hollande ; 14-2 les Montagnards reprennent la commune de Paris. 10-3 révoltes en Vendée et débuts de la 1 ere Guerre de Vendée (1793-94). 26-3 premières sessions du Comité de salut public, comprenant 9 Conventionnels. 1793-31-5 mise en accusation des Girondins. Arrestation de 29 députés girondins dont 21 guillotinés. 14-7 assassinat de Marat par Charlotte de Corday. 17-7 abolition de tous les droits féodaux. 2-8 Marie-Antoinette quitte le Temple pour la Conciergerie. 14/15-10 procès de Marie-Antoinette. 15-10 condamnée à mort. 16-10 guillotinée place de la Révolution, ensevelie à côté de Louis XVI au cimetière de la Madeleine. Corps exhumés le 18/19-1-1815 et enterrés à Saint- Denis. 1794 -4-2 esclavage aboli dans les colonies (rétabli en 1802 par le Consulat). 13/14-3 arrestation des ultra-révolutionnaires ou hébertistes Dictature de Robespierre : 1794- 2-4 arrestation des dantonistes. 5-4 Danton, Camille Desmoulins, Basire et Chabot guillotinés. 7-5 décret proclamant la foi de la nation en l'Etre suprême. 8-5 Lavoisier guillotiné à Paris à l'issue du procès des fermiers généraux. 10-5 Mme Elisabeth, sœur de Louis XVI, guillotinée. 8-6 fête de l'Etre suprême. 26-6 victoire de Fleurus contre l'Autriche (premier emploi d'un ballon captif, l'Entreprenant, en observation).

9 Thermidor (27-7) coup d'Etat contre Robespierre, mis "hors la loi par la

Convention". Robespierre se tire un coup de pistolet dans la mâchoire, son frère se jette par la fenêtre). Réaction thermidorienne (28-7-1794/23-9-1795): 1794-28/31-7 Robespierre et 103 robespierristes exécutés, dont le 28 au soir, les 2 Robespierre, Saint-Just, Couthon, Hoenriot, Dumas. 12-11 Club des Jacobins fermé. 1795-17-2 paix de la Jaunaie (Vendée). 7-5 l'accusateur public Fouquier-Tinville et 15 juges sont guillotinés. 16-5 paix avec l'Autriche. 31-5 suppression du Tribunal Révolutionnaire. 24-6 début de la 2 e Guerre de Vendée (1795-96). 23-9 proclamation de la nouvelle Constitution (directoire). 26-10 fin de la

Convention.

Directoire (23-9-1795/9-11-1799) : 1795 -4-11 le 1 er Directoire exécutif s'installe au Luxembourg. 1796-1797 Campagne d'Italie. 1796 -26-1 reprise de la Guerre de Vendée. 23-2 Bonaparte nommé commandant en chef de l'armée d'Italie. 8/10-5 découverte d'un complot des partisans de Babeuf. 18-6 Alliance avec l'Espagne par le traité de San Ildefonso. 1797 -4-9 coup d'Etat du directeur Barras 1798 - 19-5 Bonaparte part de Toulon pour l'Egypte. 10/13-6 prise de Malte. 1/3-7 prise d'Alexandrie. 21-7 victoire des Pyramides et occupation du Caire. Septembre- octobre Desaix conquiert la Haute-Egypte dont il devient gouverneur. 1799 -12-3 la France déclare la guerre à l'Autriche. Août : 2 e Guerre des Chouans (1799-

1800) sous le commandement de Cadoudal (réunira jusqu'à 17 000 hommes, Cadoual réfugié en Angleterre en mars 1800). 9-10 Bonaparte rentre d'Egypte et débarque à Fréjus ;17/20-10 il complote avec les deux directeurs Sieyès et Ducos et paie Barras pour qu'il quitte Paris ; les deux directeurs restant n'ont plus d'autorité constitutionnelle ; le frère de Bonaparte, Lucien, président des Cinq-Cents (majorité républicaine), l'aide ; les 5 directeurs sont remplacés par 3 "membres du Conseil exécutif" : Bonaparte, Sieyès, Ducos. Etat de la France en 1799 : frénésie de plaisir dans la société (muscadins, merveilleuses, incroyables). Commerce et industrie ruinés, port de Marseille et Bordeaux fermés. Réseau routier détruit. Le service des diligences n'est plus assuré (brigandage généralisé). Dévaluation de 99,966%, caisses de l'Etat vides. Libertés suspendues après le 18 fructidor (4-11-1796). 1700 prêtres réfractaires emprisonnés. De 400 000† à 600 000† dans les Guerres de Vendée et les Chouanneries.

Consulat (13-12-1799/18-5-1804) Commission consulaire provisoire (19-11-1799) : Bonaparte, Sieyès, Roger Ducos. Consulat décennal (13-12-1799) : Bonaparte Premier Consul, Jean-Jacques de Cambacérès, Charles-François Lebrun. 1799-26-12 création du Conseil d'Etat. 1800 -13-2 création de la Banque de France. 19-2 Bonaparte s'installe aux Tuileries. 14-6 victoire de Marengo. 12-8 début des travaux du Code civil. 1-10 2ème traité de Sainte-Ildefonse : l'Espagne rend la Louisiane à la France, en échange de Parme. 24-12 explosion de la "machine infernale" (tonneau de poudre rempli de clous) au passage de la voiture de Bonaparte : 10†, 20 blessés, 46 maisons détruites. 1801 -3-2 paix de Lunéville avec l'Autriche. 22-2 Espagne alliée à la France contre l'Angleterre. 17-7 signature du Concordat avec le pape. 8-10 traité de Paris (paix entre France et Russie). 9-10 ouverture des négociations franco-anglaises à Amiens ; fin des Guerres de la 2 e coalition. 1802 -25-1 Bonaparte élu président de la République italienne. 1-5 loi sur l'instruction, créant notamment les lycées. Consulat bidécennal (8-5-1802): Bonaparte, Cambacérès, Lebrun. 19-5 création de la Légion d'honneur. 20-5 esclavage rétabli dans les colonies. 7-6 Toussaint Louverture pris à Saint-Domingue. Consulat à vie (2-8-1802) : Bonaparte plébiscité Premier Consul à vie. 11-9 Piémont réuni à la France. 13-9 suppression du ministère de la Police générale (Fouché évincé). 1803 -27-3 création du Franc germinal à l'effigie de Bonaparte. 11-5 déclaration de guerre à l'Angleterre. 13-5 la Louisiane est vendue aux USA. Novembre évacuation de Saint-Domingue. 1804 -février complot de Cadoudal, débarqué en août 1803 en Normandie, arrêté le 9-3, exécuté le 25-6 avec ses complices. 15-3 enlèvement du duc d'Enghien, Louis de Condé, en territoire allemand, exécuté le 21-3 après jugement d'un tribunal militaire.

PREMIER EMPIRE (5-1804/6-4-1814)

L'empire Napoléonien 1804-18-5 Bonaparte devient Napoléon Ier (1-5-1769/5-5-1821). Le Sénat proclame l'Empire par sénatus-consulte. 10-7 le ministère de la Police générale est rétabli au profit de Fouché. 28-8 abandon du plan de conquête de l'Angleterre. 2-12 sacre de Napoléon. Pie VII accepte de venir à Paris pour le sacrer, mais Napoléon se sacre lui-même et couronne sa femme Joséphine de Beauharnais, épousée religieusement la veille sans témoins. Titre impérial reconnu par toutes les puissances européennes, sauf l'Angleterre. 1805 -19-5 Napoléon couronné roi d'Italie à Milan. 21-10 défaite de Trafalgar : Villeneuve et Gravina sont battus par Nelson, qui meurt dans la bataille. 2-12 victoire d'Austerlitz. 26-12 traité de Presbourg (actuellement Bratislava). Fin des Guerres de la 3 e coalition. 1806 -26-2 décision de construire l'Arc de triomphe. 30-3 Joseph Bonaparte roi de Naples. 5-7 Louis Bonaparte roi de Hollande. 21-11 institution du Blocus continental : ports européens fermés aux navires anglais. 1807 -1-6 institution de la noblesse d'Empire. 27-10 traité de Fontainebleau qui partage le Portugal entre la France et l'Espagne. 8-12 Jérôme Bonaparte roi de Westphalie. 1808 -2-2 occupation de Rome. 22-7 1 ere défaite terrestre de l'armée française

(capitulation de Dupont à Bailén). 1809 -17-5 annexion des Etats pontificaux.

10-6 Napoléon excommunié. 6-7 pape arrêté. 14-10 paix de Vienne ; annexion des provinces illyriennes, Metternich devient chancelier d'Autriche. 16-12 annulation du mariage civil de Napoléon. 1810 -10-1 annulation du mariage religieux avec Joséphine. 7-2 Napoléon demande en mariage Marie-Louise d'Autriche. 17-2 Rome réunie à la France ; 2-4 Napoléon épouse Marie-Louise.

1811 -8-3 naissance de son fils, le roi de Rome (titre qu'il avait porté à

partir du 17-2-1810). 1812 -15-1 création de l'industrie sucrière de la betterave. 17-4 tentative de paix avec l'Angleterre. 22-6 début de la campagne de Russie. 14-9 prise de Moscou. 18-9 incendie de Moscou. 10-10 début de la retraite de la Grande Armée atteinte de typhus. 25-11 passage de la Berezina. 5-

12 Napoléon quitte son armée et rentre à Paris. 1813 -21-4 défaite de Vitoria et

perte de l'Espagne.18/21-10 défaite de Leipzig et perte de l'Allemagne. 12-11

traité de Valencay : Napoléon rétablit les Bourbons d'Espagne. 1814 -21-3 défaite d'Arcis-sur-Aube. 31-3 à 2h Paris capitule, Alexandre Ier, tsar de Russie, et les Alliés déclarent ne plus vouloir de Napoléon et de sa famille. 1- 4 le Sénat élit un gouvernement provisoire. 2-4 le Sénat proclame la déchéance de Napoléon, qui est votée le 3-4. 5-4 Napoléon Ier abdique en faveur de son fils ; Alexandre I er refuse Napoléon II. 6-4 Napoléon signe son acte d'abdication pour lui et ses enfants. 11-4 Convention de Paris : Napoléon garde le titre impérial, reçoit l'île d'Elbe. Régime transitoire : 1814-31-3 gouvernement provisoire de 5 membres nommés par le Sénat. Cessent leurs fonctions le 14-4-1814.

Monarchie (Première Restauration - avril 1814/mars 1815)

1814 : Louis XVIII le Désiré (17-11-1755/16-9-1824). Epouse Marie-Louise de

Savoie ; sans postérité. 1814-11-3 Louis XVIII proclamé roi à Bazas. 4-4 gouvernement provisoire du comte d'Artois (futur Charles X), "lieutenant-général

du Roy". 12-4 entrée du comte d'Artois à Paris ; Napoléon, à Fontainebleau, essaie de s'empoisonner. 13-4 rétablissement du drapeau blanc et de la cocarde blanche. 20-4 départ de Napoléon pour l'île d'Elbe avec 1000 hommes. 3-5 Louis

XVIII

entre à Paris. 30-5 Traité de Paris : la France revient à ses frontière de

1792,

et garde une partie de la Savoie, du Haynaut et de la Sarre. 1815 -26-2

Napoléon s'embarque à l'île d'Elbe sur le brick l'Inconstant et avec 5 autres navires et 1 200 hommes. 1-3 il débarque à Juan. 7-3 Napoléon atteint Grenoble.

10-3 il est à Lyon. 19-3 Louis XVIII quitte Paris pour Gand. 20-3 Napoléon rentre le soir à Paris.

Premier Empire restauré (Les Cent Jours, 1815) 1815-20-3 Napoléon Premier restauré. 27-3 le Conseil d'Etat le relève de sa

déchéance et annule son abdication. 31-3 gouvernement provisoire. 2/3-5 Murat

battu à Tolentino. 30-5 Murat attaque l'Italie du Nord autrichienne. 31-5 traité

de Vienne mettant Napoléon hors-la-loi. 15-6 Napoléon attaque en Belgique. 18-6 Waterloo : coalition de la Belgique de la Prusse, de l'Angleterre, de la Hollande et de l'Autriche (500 000 hommes) contre armées napoléoniennes (420 000 hommes) ; désertion à l'ennemi prussien du général français Louis de Bourmont et déroute de l'armée française, sauf de la garde commandée par le général Pierre Cambronne (qui aurait répondu "merde" aux Anglais qui lui auraient demandé de se rendre). 20-6 Napoléon rentre à Paris et tente de s'empoisonner. 22-6 2 e

abdication en faveur de Napoléon II. 23-6 l'acte d'abdication paraît, la Chambre et les Pairs reconnaissent Napoléon II, mais créent une Commission de gouvernement de 5 membres élus, et désignent Fouché comme président. 24-6 Louis

XVIII rentre en France. 29-6 Napoléon Premier quitte Paris.

Napoléon : site de la fondation Napoléon - biographie, souvenir, iconographie,

publications, expositions

- (www.napoleon.org/fr/presentation.html)

MONARCHIE (DEUXIÈME RESTAURATION 8-7-1815/7-8-1830)

Louis

XVIII et Charles X

Louis

XVIII (22-6-1815/16-9-1824) : 1815-8-7 Louis XVIII rentre à Paris. 15-7

Napoléon Premier s'embarque à l'île d'Aix. L'Angleterre l'envoie en exil à

Sainte-Hélène. "Terreur blanche" contre Jacobins et Bonapartistes (environ 100

000 arrestations). 26-9 traité de la Sainte Alliance signé à Paris entre Prusse,

Autriche, Russie ; accueille par la suite Angleterre et États-Unis. 1816 -6-6

naufrage de "la Méduse". 1818 -30-11 évacuation des troupes étrangères. 1821 -5-

5 Napoléon Premier meurt à Sainte Hélène. 9-5 enterré avec les honneurs

militaires dans la vallée "du Géranium". 20-10 congrès de Vérone :

l'intervention française contre les libéraux d'Espagne est décidée, contre l'avis de l'Angleterre, qui rompt avec la Sainte-Alliance. 28-12 Chateaubriand

ministre des Affaires Etrangères. 1824 -16-9 Louis XVIII meurt (hydropique, les

2 jambes gangrenées).

Charles X (16-9-1824/2-8-1830) : Charles X (né le 9-10-1757/mort le 6-11-1836). Epouse Marie-Thérèse de Savoie. 1824 -27-9 entrée de Charles X à Paris. 1825 - 17-3 Indépendance de Saint-Domingue. 29-5 sacre de Charles X à Reims. 1827 -20-5

la girafe, donnée par Méhémet-Ali arrive à Marseille, et le 30-6-1827 atteint

Paris à pied. 1827-24-6 rétablissement de la censure sur la presse. 1830 -16-3

221 députés libéraux votent une adresse contre 181 voix ultra-royalistes

demandant l'observation de la règle du jeu parlementaire. 16-5 chambre dissoute. 25-5 la flotte part pour Alger. 3-7 élections qui accroissent la majorité libérale de 53 voix. 4-7 prise d'Alger. 27/28/29-7 les Trois Glorieuses , révolution. Le rapport de force est favorable au roi, mais le général Maison, commandant l'armée royale, a agi en faveur de Louis-Philippe en signalant une offensive de 100 000 hommes marchant sur Rambouillet, où Charles X s'était réfugié (en fait 30 000 insurgés, seulement 1 000 à l'arrivée). 16-8 Charles X à Cherbourg s'embarque pour l'Angleterre sur un paquebot américain. De 1832 au 26- 5-1836 il est l'hôte de l'empereur d'Autriche à Prague. Meurt du choléra le 6-

11-1836.

Monarchie de juillet

1830 -9-8 Louis-Philippe Ier (6-10-1773/26-8-1850). Epouse Marie-Amélie de

Bourbon. 1830-7-8 par 219 voix sur 252 vote de la proposition de nommer roi le

duc d'Orléans. 9-8 vote de la Charte rénovée (liberté de la presse, abolition de

la censure, initiative des lois à la Chambre). Le duc d'Orléans prête serment et

est nommé "roi des Français". 1831 -13-3 Casimir Périer président du Conseil.

1832 -23-2 occupation d'Ancône (Etats de l'Eglise). Mars-mai épidémie de choléra

à Paris. 16-5 Casimir Perier meurt du choléra. 1836 -29-10 Strasbourg, échec du complot de Louis-Napoléon Bonaparte ; Louis-Philippe le fait embarquer pour les USA. 1838 -11-10 intervention en Argentine contre le dictateur Rosas qui institue le monopole commercial de Buenos Aires. 1840 -6-8 deuxième complot de Louis-Napoléon, à Boulogne : il débarque avec 56 hommes, mais est capturé et enfermé au fort de Ham dont il s'échappera le 25-5-1846. 1842 -11-6 création du réseau des chemins de fer. 13-7 mort accidentelle du duc d'Orléans, fils de Louis-Philippe. 1843 -16-5 le duc d'Aumale prend la Smala d'Abd el-Kader (23000

hommes). 1848 -31-1 interdiction du banquet de la Garde nationale : début de la Révolution de 1848 ; 21-2 défilé de protestation. 22-2 émeutes, barricades. 24-2

le roi abdique ; Tuileries prises et pillées ; 1 er puis 2 ème vgouvernement

provisoire ; les deux gouvernements fusionnent et Lamartine proclame la

république. 26-2 Louis-Philippe part pour l'Angleterre où il mourra le 26-8-

1850.

II ème RÉPUBLIQUE

(25-2-1848/7-11-1852) : Gouvernement provisoire (nommé le 24-2-1848). 1848 -10-

12 Louis-Napoléon Bonaparte (20-4-1808/9-1-1873) est élu Président de la

République. 1849 -7-3/2-4 procès des chefs émeutiers de juin. 26-5 installation

de

l'Assemblée législative. 1850 -15-3 loi Falloux sur l'enseignement. 1851 -2-

12

coup d'Etat présidentiel. 21/22-12 Louis-Napoléon élu pour 10 ans. 1852 -14-1

nouvelle Constitution. 21-11 plébiscite pour rétablir la dignité impériale.

Versailles : site officiel - histoire, personnages, chefs-d'oeuvre, visite, plans, photos, actualité (www.chateauversailles.com/fr/)

HISTOIRE III : 1852 À NOS JOURS

SECOND EMPIRE (2-12-1852/4-9-1870)

1852 -2-12 Louis-Napoléon Bonaparte proclamé empereur des Français sous le nom

de Napoléon III. 1854 -5-5/ 1856 -30-3 guerre de Crimée ; coalition France, Angleterre, Piémont, Empire ottoman contre Russie; causes : rivalité anglo-russe au Moyen-Orient, désir de Napoléon III de s'imposer par une victoire, désir de l'Eglise catholique de protéger chrétiens de l'Empire Ottoman. 1859 -30-5/10-11 Guerre d'Italie ; coalition franco-sarde contre Autriche. 1860 -23-1 traité de libre échange avec l'Angleterre ; -24-3 France reçoit Savoie et comté de Nice

(traité de Turin). 1862 -9-4/ 1867 -5-2 guerre du Mexique ; Anglais et Espagnols se retirent de la coalition contre le Mexique ; 1863 -30-4 bataille de Camerone (le capitaine Danjou avec 2 officiers et 62 légionnaires résistent une journée à

2 000 Mexicains) ; empereur Maximilien soutenu par Napoléon III fusillé. Défaite

et rembarquement des troupes du général Bazaine. 1862 -5-6 annexion de la basse

Cochinchine (traité de Hué); -18-11 percement de l'isthme de Suez par Ferdinand de Lesseps (canal inauguré le 7-11-1869).

1866 Guerre austro-prussienne ; Napoléon III laisse battre l'Autriche à Sadowa

(3-7). 1867 -20-1 droit d'interpellation donné aux députés ; 1867-29-10 Français débarquent à Civitavecchia pour empêcher Garibaldi de prendre Rome et les Etats pontificaux. 1870 -17-7 1870-1-8/1871-28-1 guerre franco-prussienne ; causes :

volonté de Bismarck de cimenter l'unité allemande, volonté de l'impératrice Eugénie d'assurer l'accession au trône du prince impérial âgé de 14 ans, bellicisme des garibaldistes qui veulent que la France se désengage des Etats pontificaux, affaire de la succession d'Espagne (dépêche d'Ems qui, tronquée, apparaît comme un affront fait par Bismarck à la France). 1870-30-8 Napoléon III fait prisonnier par les Allemands à Sedan ; 3-9 défaite et capitulation de Sedan (15 000 Français †).

Bilan du Second Empire : essor des chemins de fer (1 322km en 1848, 18 000km en 1870), développement du système bancaire (1858 Société Générale, 1863 Crédit

Lyonnais

),

développement industriel (haut fourneau Bessemer en 1855).

III ème RÉPUBLIQUE (4-9-1870/13-7-1940)

De 1870 à 1894 1870-4-9/1871-12-1 Gouvernement de la Défense nationale, présidé par général Trochu et Gambetta; 1870 -7-10 Gambetta quitte Paris en ballon, atterrit à Montdidier (Somme), puis gagne Tours. 1871 -12-1 Gouvernement de l'Assemblée nationale à Bordeaux; 28-1 armistice de Versailles; -12-2 Thiers élu "chef du

pouvoir exécutif"; -10-3 pacte de Bordeaux affirmant que le régime politique ne sera pas défini avant la réorganisation du pays; -19-3 gouvernement se retire à Versailles. Mars-mai 1871 guerre civile de la Commune de Paris entre Fédérés (234 bataillons, Gustave Flourens, Louise Michel, Jules Vallès, Eugène

Varlin

Galliffet). Causes: peuple de Paris sous-alimenté depuis 5 mois, indignation des

gardes nationaux (suppression de la solde notamment), propagande révolutionnaire, volonté de revanche de Thiers sur 1848, sentiment anti- révolutionnaire de Bismarck. Bilan : 877 Versaillais tués, 20 000 à 35 000

Insurgés tués (dont plusieurs centaines au "mur des Fédérés" du cimetière du Père-Lachaise); déportation en Nouvelle-Calédonie des responsables de la Commune. 1871-10-5 traité de Francfort (perte de l'Alsace-Lorraine, versement de

5 milliards de francs à l'Allemagne); -18-8 Thiers (15-4-1797/3-9-1877) élu Président de la République. Commune de Paris : chronologie, photos, actualités, femmes (pages.pratique.fr/~abachell/parent.html)

)

et Versaillais (170 000 hommes, chefs militaires: Mac Mahon,

1873 -24-5 maréchal de Mac Mahon (13-6-1808/17-10-1893) élu Président de la

République; -30-10/12-11 échec de la restauration monarchique (refus du comte de Chambord d'adopter le drapeau tricolore). 1877 -16-5 crise du Seize Mai; Jules Simon, Premier ministre, renvoyé. 1879 -5-1 majorité républicaine au Sénat; -30-

1 démission de Mac Mahon; Jules Grévy (15-8-1807/9-9-1891) élu Président de la République, réélu le 28-12-1885; 31-1 le 14 Juillet devient fête nationale et la Marseillaise hymne national. 1880 -29-5 percement du canal de Panama par Ferdinand de Lesseps; -23-9 Jules Ferry (5-4-1832/17-3-1893), Président du Conseil; -16-6 vote des lois scolaires (gratuité et caractère obligatoire de l'enseignement primaire); -14-11 Léon Gambetta (2-4-1838/31-12-1882), Président du Conseil. 1886/1889 général Boulanger, ministre de la Guerre, puis député, dénonce le discrédit de la République parlementaire, prône la revanche sur l'Allemagne; marche sur l'Elysée le 27-1-1889, puis renonce malgré l'adhésion de la foule; se suicide le 14-8-1891 sur la tombe de sa maîtresse Marguerite de Bonnemains à Ixelles (Belgique). 1887 -20-4 affaire Schnaebelé (commissaire de police français arrêté en Allemagne, libéré le 30-4) réglée à l'amiable avec Bismark, malgré général Boulanger, partisan d'une mobilisation; -2-12 Grévy

démissionne (scandale du trafic des décorations impliquant son gendre Wilson); - 3-12 Sadi Carnot (11-8-1837/24-6-1894, assassiné) élu Président de la République. 1889 -6-5 inauguration de la Tour Eiffel (Exposition Universelle).

1890 -12-11 toast d'Alger porté par le cardinal Lavigerie (début du ralliement

des catholiques à la République). 1892/1894 attentats anarchistes (Ravachol,

Meunier, Henry, Vaillant).

1894/1906 affaire Dreyfus : fin septembre capitaine Dreyfus, accusé de haute- trahison par l'état-major français, suite à la découverte d'un bordereau, est incarcéré (15-10) puis déporté sur l'île du Diable en Guyane (13-4-1895); 1895 - 5-8 colonel Piquart affirme que 2 pièces du dossier sont sans valeur; 1897 -15- 11 commandant Esterhazy accusé d'être l'auteur du bordereau, acquitté l'année

suivante; 1898 -13-1 Emile Zola publie l'article "J'accuse" dans l'Aurore; -31-8 suicide du colonel Henry (qui avait rajouté un faux dans le dossier Dreyfus);

1899 -3-6 Dreyfus rejugé (condamné à 10 ans de prison); -9-9 gracié; -20-9 le

"Fort Chabrol", tenu par Déroulède et Guérin, antidreyfusards, tombe; 1906 -12-7 la cour de cassation annule sans renvoi le jugement de Rennes : "prononcé par erreur" ; 13-7 Dreyfus réhabilité et réintégré dans l'armée française. Conséquences: 1°) sous l'influence de Maurras, dirigeant de l'Action Française, l'antidreyfusisme devient un "antisémitisme d'Etat", 2°) les radicaux puis le Bloc des gauches s'installent au pouvoir pour 20 ans, 3°) l'armée sort affaiblie (des centaines d'ouvrages ont été écrits sur l'affaire et ses à-côtés. Certains avancent des noms pour le responsable du bordereau (Schwartskoppen pour

intoxiquer le SR, Henry, etc

intoxiquer les services allemands et dans ce but ont sacrifié Dreyfuss qu'ils savaient innocents. En 1995, le nouveau chef du service historique de l'armée a dénoncé la conspiration militaire de l'état-major contre un innocent, montée avec obstination dans des circonstances suspectes).

Affaire Dreyfus : centenaire du "J'accuse

l'Aurore. Texte intégral, biographie de Dreyfus

).

D'autres que le SR ou l'Etat-major ont voulu

!"

d'Emile Zola, publié dans

(www.france2.fr/evenement/jaccuse.htm)

1894

à 1914

1894

-27-6 Jean Casimir-Perier (8-11-1847/11-3-1907) élu Président de la

République; démissionne le 15-1-1895. 1895 -17-1 Félix Faure (30-1-1841/16-2-

1899, Elysée, au cours d'une aventure galante) élu Président de la République.

1897 -août alliance franco-russe. 1898 -4-11 défaite de Fachoda (Soudan) contre

l'Angleterre. 1899 -18-2 Emile Loubet (31-12-1838/20-12-1929) élu Président de la République. 1901 -1-7: loi Waldeck-Rousseau sur la liberté d'association.

1902 -7-6/1905-18-1 (démissionne à cause du scandale des fiches) Combes, ancien

séminariste, devenu anticlérical, Président du Conseil. 1904 -mars écoles congréganistes interdites; -8-4 Entente cordiale entre la France et l'Angleterre. 1905 -31-3 affaire de Tanger: Guillaume II (roi de Prusse) soutient l'indépendance du Maroc contre la France); -9-12 loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat (l'Etat ne reconnaît ni ne salarie aucun culte, le régime concordataire prévaudra en Alsace et en Lorraine après 1918). 1906 -18-1 Armand

Fallières (6-11-1841/22-6-1931) élu Président de la République; -8-4 conférence d'Algésiras (la France obtient un droit "spécial" au Maroc; -31-8 France, Russie et Grande-Bretagne signent la Triple Entente; 1906/1909 Clemenceau, "le Tigre" (28-9-1841/24-11-1929), Président du Conseil: réprime viticulteurs du Languedoc (mai-juin 1907) et cheminots à Draveil et Villeneuve-Saint-Georges (1908). 1909 -24-7/ 1911 -27-2 Aristide Briand (28-3-1862/7-3-1932), "l'Arrangeur", Président du Conseil (il le sera à 5 reprises jusqu'en 1929). 1912 -29-4: Bonnot, chef de "la bande à Bonnot" anarchiste, tué par la police. 1913 -17-1 Raymond Poincaré (20-8-1860/15-10-1934), Président du Conseil depuis 1912, élu Président de la République. 1914 -16-3 Henriette Caillaux, femme de Joseph, tue Gaston Calmette, le directeur du "Figaro" ; -28-6 assassinat de l'archiduc François-Ferdinand, héritier d'Autriche, à Sarajevo (Bosnie); -15-7 vote de l'impôt sur le revenu.

Première Guerre mondiale (1914-1918) Débuts. Causes.1°) Rivalités européennes, notamment entre la Russie et l'Autriche dans les Balkans, entre la France et l'Allemagne au sujet de l'Alsace-Lorraine, entre l'Allemagne, la France et l'Angleterre au sujet des colonies, et entre l'Italie et l'Autriche au sujet des provinces "irrédentes". 2°) Crainte des conséquences financières de la "course aux armements" (dépenses de 1 à 2 milliards de francs par pays par an). 3°) Croyance générale en une guerre courte (plan XVII, élaboré par Joffre en 1914, et plan Schlieffen, modifié par Moltke, en Allemagne). 4°) Bellicistes: l'été 1914, plusieurs partisans de la guerre sont simultanément au pouvoir en Europe, dont Poincaré en France et le chancelier Bethmann-Hollweg en Allemagne. 5°) L'Angleterre d'abord neutre, entre en guerre après l'invasion de la Belgique par l'Allemagne (4-8- 1914). Déclarations de guerre. 1914-28-7 Autriche à Serbie; -1-8 Allemagne à Russie; -3-8 Allemagne à France et Serbie; -5-8 Autriche à Russie; -6-8 Serbie à Allemagne; -12-8 France et Angleterre à Autriche; -5-11 France et Angleterre à Turquie. 1917-6-4 France à Allemagne; -7-12 France à Autriche.

Stratégie. 1914 guerre de mouvement sur 2 fronts (Marne, Prusse-Orientale); théâtre secondaire en Serbie; changement de doctrine des Allemands pendant l'hiver 1914-15: stratégie défensive à l'ouest, concentration des efforts contre les Russes. 1915 massacres inutiles: Joffre perd 600 000 hommes en Artois, Champagne et Vosges; ouverture de nouveaux fronts: front austro-italien et front dans les Balkans, très vite immobilisés. 1916 nouveau changement allemand:

Allemagne espère vaincre à l'ouest (Verdun à partir de février); nouvelles théories sur la guerre industrielle: conviction des états-majors de la supériorité des bombardements massifs, des chars, de l'aviation (les Allemands croient en la guerre sous-marine, les Alliés dans le blocus); diversions: entrée en guerre de la Roumanie, offensive Broussilov en Bukovine, offensive anglo- française sur la Somme. 1917 priorité de la politique sur la stratégie (les Alliés obtiennent l'intervention des États-Unis, les Allemands jouent la carte révolutionnaire russe, nombreuses tentatives de paix); manifestations attardées des anciennes stratégies: défaite de Nivelle au Chemin des Dames (avril 1917), offensive des Anglais en Palestine. 1918 guerre totale: Clémenceau et Foch en France, Hindenbourg et Ludendorff en Allemagne.

Déroulement. 1914. A l'Ouest. 20/28-8 bataille de Lorraine (40 000 Français †); 2-9: avant-garde de Kluck à Senlis (50 km de Paris); gouvernement français quitte Paris pour Bordeaux; 4-9 pacte de Londres: les Alliés s'interdisent toute paix séparée; 6/13-9 bataille de la Marne (Foch, Joffre, Galliéni, Franchet d'Esperey vainqueurs); 1 100 taxis parisiens réquisitionnés pour transporter 5 000 hommes); septembre-octobre "course à la mer" et début de la guerre des tranchées. A l'Est. 26/29-8 bataille de Tannenberg et 6-12 bataille de Lodz, défaites des Russes contre les Allemands. 1915 . A l'Ouest. Avril offensive allemande en Flandres; 22-4 1er emploi des gaz asphyxiants; 7-5 torpillage du navire anglais "Lusitania" par la marine allemande; 1-11 échec de l'offensive française en Artois et Champagne. A l'Est. Janvier bataille des Dardanelles (retraite des troupes anglo-françaises le 8-

1916

. A l'Ouest. 21-2/15-12 bataille de Verdun (Français: 221 000 †, 216 000

blessés; Allemands 500 000 † et blessés) sous les ordres du général Pétain, puis du général Nivelle; 31-5/1-6 bataille navale du Jutland (victoire anglaise sur les Allemands); 24-6/12-7 offensive allemande dans la Somme (tués: Français 200 000, Anglais 400 000, Allemands 300 000).

1917 . A l'Ouest. 2-4 entrée en guerre des États-Unis; 9-4 1ère défaite du

Chemin des Dames: 147 000 † en 15 jours; 2-5 30 000 mutins dans l'armée française; 15-5 Pétain remplace Nivelle: fin des offensives inutiles; -juillet/- novembre bataille des Flandres. A l'Est. -15-12 armistice de Brest-Litovsk entre l'Allemagne et la Russie.

1918 . A l'Ouest. -21/-23-3 offensive allemande dans la Somme; -23-3/-9-8 Paris

bombardé par la Grosse Bertha (canon); -9-4 offensive allemande dans les Flandres; -17-4 Foch nommé généralissime unique; -27-5: 2ème défaite du Chemin

des Dames; mars/-juin pertes allemandes (915 000 tués); -18-7 2ème victoire de la Marne remportée par les Alliés; octobre/-novembre épidémie de grippe espagnole (400 000 morts en France); -11-11 armistice de Rethondes (Compiègne) après 1 561 jours de guerre.

Traités. 1919 -28-6: traité de Versailles, sur la base des "14 points de Wilson" (Sénat américain refuse de le signer) avec l'Allemagne: rétablissement des frontières, réparation allemandes (400 milliards de francs-or dont 52% à la France); -10-9 traité de Saint-Germain avec l'Autriche; -27-9: traité de Neuilly avec la Bulgarie. 1920 -4-6 traité de Trianon avec la Hongrie; -10-8 traité de Sèvres avec la Turquie; -12-11 traité de Rapallo entre l'Italie et la Yougoslavie.

Bilan. Français : 1 850 000 tués (3 595 000 blessés), Allemands: 1 773 700 tués (4 216 000 blessés), Autrichiens: 1 200 000 tués (3 620 000 blessés), Anglais:

908 000 tués (2 090 000 blessés). Total général: 8 574 831 tués et 20 518 154 blessés. La couleur des larmes : commémoration de la Première Guerre Mondiale à travers la peinture (www.unicaen.fr/collectivite/memorial/10EVENT/fr/visite.html) Témoignages de poilus : (www.multimania.com/greatwar/) "Ce que l'on ne nous a jamais dit sur 14-18" : dossier de l'Express

(www.lexpress.presse.fr/editorial/zooms/1418/ouverture.htm)

1918-1998 : de l'Europe déchirée à l'Europe rassemblée : dossier France 2 - chronologie, cartes, iconographie - (www.france2.fr/evenement/1111/1418.htm)

L'entre-deux-guerres (1919-39)

1919 -30-11 victoire du "Bloc national" (droite) aux législatives : chambre

"bleu-horizon". 1920 -17-1: Paul Deschanel (13-2-1855/28-4-1922) élu Président de la République; -24-5 tombe en pyjama du train présidentiel près de Montargis; -juin/-août appui militaire français à la Pologne et à la Russie. -23-9 Alexandre Millerand (10-2-1859/6-4-1943) élu Président de la République (Deschanel jugé déficient mentalement); -6-11 procès Landru (qui aurait étranglé et brûlé 10 femmes et un jeune garçon). 1923 -7-1 occupation de la Ruhr par la France et la Belgique. 1924 -10-3 prêt de 100 million de $ de la banque américaine Morgan à la France : Poincaré fait intervenir la Banque de France pour soutenir le Franc; -11-5: succès du Cartel des Gauches aux élections

(Edouard Herriot Président du Conseil); -13-6 Gaston Doumergue (1-8-1863/18-6- 1937) élu Président de la République. 1925 -25-7/-1-8 évacuation de la Ruhr; - 22-8 Pétain à Casablanca (Guerre du Rif, qui prend fin le 26-5-1926); -16-10 pacte de Locarno: Allemagne reconnaît ses frontières occidentales; -20/-23-7 effondrement du Franc; 1927 -8-1 Action Française mise à l'index par Pie XII; -

mars troupes françaises quittent la Sarre; -21-5 arrivée de Charles Lindbergh au Bourget sur le "Spirit of Saint-Louis". 1928 -24-6 Franc Poincaré (dévaluation des 4/5 du Franc germinal), reprise économique; -27-8 pacte Briand-Kellog mettant la guerre hors-la-loi. 1929 -7-6 Plan Young, remplaçant Plan Dawes de 1924, révise les réparations allemandes (ratifié par la France le 29-3-1930).

fin de l'évacuation de la Rhénanie 5 ans avant la date fixée par le plan Young; -novembre scandale de la banque Oustric.

La crise de 1929 Causes. 1°) Développement inconsidéré du crédit et de la spéculation boursière aux États-Unis et en Allemagne. 2°) Surproduction et surinvestissements industriels; surproduction agricole. 3°) Parités monétaires mal évaluées. 4°) politiques commerciales protectionnistes. 5°) "Exportation" de la crise

favorisée par le poids des États-Unis dans l'économie européenne. Chronologie.

1929 -24-10 "Jeudi noir": effondrement des cours et panique des petits porteurs

à la bourse de New York; -29-10 chute des prix, faillite de 350 banques américaines; 1931 -mai faillite de la Kreditanstalt de Vienne annonçant une série de faillites en Europe; dévaluations en cascade; fin 1931-début 1932

hausse des tarifs douaniers; 1933 -mars échec de la conférence internationale de Londres; -avril Dollar détaché de l'étalon-or et dévalué. 1935 -mai et octobre- novembre sorties d'or hors de France (8,7 milliards de francs); politique déflationniste de Laval, Président du Conseil (baisse autoritaire des prix, baisse de 10% des dépenses publiques).

1931 -13-6 Paul Doumer (22-3-1857/6-5-1932, assassiné) élu Président de la

République; -20-6 Moratoire Hoover (suspension des dettes de guerre allemandes); -13-7 l'Allemagne suspend ses paiements internationaux. 1932 -10-5 Albert Lebrun (29-8-1871/6-3-1950) élu Président de la République, réélu le 5-5-1939, laisse le pouvoir à Pétain le 10-7-1940 sans démissionner. 1932-22-11 pacte de non- agression avec URSS signé par Herriot, Président du Conseil. 1933 -31-1/18-10 Edouard Daladier élu Président du Conseil; -décembre scandale du Crédit Municipal de Bayonne (affaire Stavisky). 1934 -6-2 manifestation de l'extrême- droite à Paris (40 000 personnes, 17 morts dont 14 manifestants; -9-10 roi Alexandre de Yougoslavie assassiné et Barthou, ministre des Affaires Etrangères, blessé mortellement, par un oustachi croate à Marseille. 1935 -15-5 Pacte franco-soviétique signé par Laval, Président du Conseil; -16-7 décrets-lois de Laval dits "de misère": plan de déflation.

Le Front Populaire (1936-38)

1936 -12-5 début des grèves "sur le tas" (12 142 grèves touchant 1 830 000

ouvriers); 6-6/ 1937 -21-6 Léon Blum (8-4-1872/30-3-1950) Président du Conseil; 7/8-6 Accords Matignon: accord sur semaine de 40 heures, congés payés, conventions collectives, droit syndical et hausse des salaires de 7 à 15%; 20-6 dissolution des ligues; 28-6 Doriot fonde Parti Populaire Français (PPF); 17-7 début de la guerre civile espagnole (aide secrète aux Républicains); 17-11 suicide de Salengro, ministre de l'Intérieur, accusé d'avoir déserté en 1915; 4- 12 communistes retirent leur soutien au Front Populaire. 1937-31-8 création de la SNCF. 1938 -12-3 Hitler envahit l'Autriche (Anschluss); 24-9 rappels des réservistes (Daladier Président du Conseil); 29/30-9 Accords de Munich (territoire des Sudètes cédé par la Tchécoslovaquie à l'Allemagne); 30-10 fin officielle du Front Populaire: Daladier rompt avec les Communistes. 1939 - février 900 000 républicains espagnols se réfugient en France; 15-3 Hitler annexe la Tchécoslovaquie, Mussolini l'Albanie; 22-5 Pacte d'acier (alliance italo-allemande); 23-8 Pacte germano-soviétique de non-agression (partage secret de la Pologne); 1-9 mobilisation générale; 3-9 France déclare la guerre à

l'Allemagne; 26-9 dissolution du Parti communiste; 1-10 Thorez déserte et s'enfuit en Russie. 1940 -20-3/26-6 Paul Reynaud Président du Conseil, De Gaulle sous-secrétaire d'Etat; 18-5 maréchal Pétain vice-Président du Conseil; 14-6 repli du gouvernement sur Bordeaux (à Tours depuis le 12-6); 17-6 Pétain élu Président du Conseil; 25-6 entrée en vigueur de l'armistice (signé le 22-6 avec l'Allemagne, le 24-6 avec l'Italie); -10-7 Assemblée nationale vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain (gouvernement installé à Vichy depuis le 2-7), 80 parlementaires votent contre, 27 s'abstiennent. Le Front Populaire : origines, élections, gouvernement, oeuvre, contradictions, agonie (www.multimania.com/mjs35/frontpop.html)

SECONDE GUERRE MONDIALE (1939-1945)

Causes Causes structurelles. 1°) Volonté de l'Allemagne hitlérienne de prendre sa revanche sur le traité de Versailles (1919). 2°) Idéologies conquérantes des nazis allemands, des fascistes italiens et des impérialistes japonais. 3°) Faiblesse des démocraties occidentales, notamment de la France affaiblie par la Guerre de 1914-18; cette faiblesse incite les puissances totalitaires à attaquer. 4°) Méfiance de l'URSS stalinienne à l'égard des démocraties occidentales; il craint leur hostilité et préfère les voir éliminées par Hitler comme le montre le traité secret du 23-8-1940 entre Staline et Hitler. Causes conjoncturelles. 1°) Affaire tchécoslovaque. Hitler désire annexer le "quadrilatère de Bohême" qui commande l'Europe centrale et permet la conquête de la Pologne. Mais il cache son plan: il assure réclamer uniquement la protection des 3 500 000 Allemands de Tchécoslovaquie, ayant pour leader un professeur de gymnastique nazi, Konrad Henlein, et appelés Sudètes (Ils sont nombreux dans les monts Sudètes. Les Accords de Munich (30-09-1938) lui donnent satisfaction. Raisons: A) les démocraties reconnaissent un droit des "minorités" à disposer d'elles-mêmes. B) le Premier Ministre anglais, Neville Chamberlain, n'imagine pas qu'après avoir défendu la minorité sudète, Hitler puisse opprimer une minorité tchèque. C) Daladier, après la rupture avec les communistes, a besoin des voix de la droite pour gouverner. Or, pour celle-ci, la Tchécoslovaquie est une création de la maçonnerie anti-habsbourgeoise et de Clémenceau, l'ennemi de la droite. D) Le Général Gamelin ne croit pas à une possibilité de résistance des Tchèques. 2°) Affaire polonaise. A) Chamberlain, outré par l'occupation de la Bohême le 15-3-1939, sait désormais que Hitler est décidé à conquérir toute l'Europe. B) l'Angleterre donne sa garantie à la Pologne et la confirme le 25-8- 1939. C) La France est poussée par l'Angleterre à ne plus accepter de concessions.

Défenses Ligne Maginot. Sous l'impulsion d'André Maginot, amputé à la jambe droite et

ministre de la Guerre, des crédits de 2 900 millions de Francs sont votés le 14- 01-1930 pour construire de 1929 à 1936 la ligne Maginot, représentant140 km de fortifications de Montmédy à Huningue, frontière suisse. Il y avait en fait deux tronçons de 70 km sur un front total théorique de 760 km, de la Suisse à la Mer du Nord. En 1932, le Conseil avait refusé de continuer la ligne jusqu'à la mer, considérant les Ardennes comme infranchissables. Actuellement, l'armée n'utilise que les casemates d'Hochwald, où est installé le système de surveillance "Strida". Les autres ouvrages sont vendus depuis 1971. Ligne Maginot : historique, fortifications, liens, visite, bibliographie (www.musee.le-village.com/ocra/maginot/maginot.htm) Ligne Siegfried. Construite de 1937 à 1939 par l'organisation Todt, elle comporte plus de 23 000 casemates en profondeur. Son tracé va d'Aix-la-Chapelle

à la Suisse. Elle a été désignée pour freiner l'avance française le temps de

permettre à la Wehrmacht de battre la Pologne. Mobilisation technique. 1939-24-8 appel dans un ordre donné selon âge, profession, qualification militaire. 1-9 mobilisation générale, la SNCF achemine 5 200 trains vers le Nord-Est.10-9 tout est en place. Mobilisation morale. Il y a quelques condamnations de la "guerre du capitalisme"

à l'extrême-gauche et de la "guerre juive" à l'extrême-droite, un millier de

déserteurs par les Pyrénées et 5 millions de mobilisés rejoignent sans enthousiasme leur unité. Mobilisation économique. Les hommes valides étant mobilisés, usines et ateliers manquent de main d'oeuvre alors que les mobilisés manquent de fusils, les effectifs de Renault passent de 30 000 à 8 000.

Opérations 1939-1940 1939 - 1-9 Hitler envahit la Pologne; Dantzig prononce son rattachement à l'Allemagne; 3-9 la France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à l'Allemagne; 10-9 le Canada déclare la guerre à l'Allemagne; Paul Reynaud dit:

"Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts"; 17-9 entrée des russes en

Pologne; 27-9 capitulation de Varsovie; 16-10 les troupes françaises qui avaient pénétré en Sarre théoriquement pour aider les Polonais sont rapatriés sur la ligne Maginot; 30-11 l'URSS attaque la Finlande, France et Grande-Bretagne se sentent alliées aux Finlandais, leurs états-majors se détournent de la guerre contre l'Allemagne, pour envisager des actions contre l'URSS. 1940 Norvège: 12- 3 , les Alliés décident d'envoyer 13 000 hommes à Narvik (Norvège) pour soutenir les Finlandais; capitulation Finlandaise (traité de Moscou, signé le 12-3 , ratifié par la Finlande le 16-3); Mars-Avril 4 143 officiers polonais massacrés

à Katyn près de Smolensk, 6 295 à Kalinine, 4 403 à Karkhov, et 10 000 dans un

lieu inconnu (les soviétiques n'accepteront leurs responsabilités qu'en 1990); 9- 4 l'Allemagne devance les Alliés qui ont retardé leur débarquement; les Allemands voulaient défendre "la route du fer" (minerai suédois transitant vers l'Allemagne par Narvik); ils occupent le Danemark et la Norvège; 15-4 débarquement anglo-français en Norvège; 28- 5 ordre d'évacuation, à cause de la défaite en France; 29-5 au 2-6 la Légion chasse les Allemands de Narvik; 7-6 rembarquement sans réaction allemande

Ouest : 10-5 les Allemands envahissent les Pays-Bas à Maastricht, la Belgique, le Luxembourg; 13/15-5 percée allemande entre Namur et Sedan; 15-5 l'armée hollandaise capitule; 19-5 Weygand remplace Gamelin à la tête de l'armée française; 28-5 capitulation de la Belgique; 29-5/4- 6 rembarquement de Dunkerque (342 618 évacués surtout vers Grande-Bretagne, 68 111 tués, disparus ou capturés); 5-6 le général De Gaulle est nommé sous-secrétaire d'Etat à la

Défense nationale; 10-6 le gouvernement quitte Paris; l'Italie déclare la guerre

à la France (du 10-6 au 25-6: 180 000 Français repoussent 500 000 Italiens; 12-6

ne pouvant maintenir un front continu, Weygand ordonne le repli général des troupes françaises; 14-6 Paris est déclarée "ville ouverte" par le gouvernement; repli des armées vers la Loire et la Bourgogne; attaques allemandes sur la Sarre, offensive Tiger de von Witzleben sur la ligne Maginot avec 1 000 canons mais échec; 17-6 discours de Pétain à la radio, une phrase "il faut cesser le combat" sera interprétée comme un ordre par de nombreux combattants; De Gaulle prend l'avion pour Londres; 18-6 appel du général De Gaulle sur la BBC; les Allemands franchissent la Loire; 18-6/-21-6 résistance des 2 000 cadets de Saumur; 19-6 les panzers de Rommel atteignent Cherbourg; 22-6 armistice signée avec l'Allemagne à Rethondes entre le général Français Huntziger et le maréchal allemand Keitel; 24-6 armistice avec l'Italie.

Causes de la défaite de la France On ne peut invoquer une supériorité allemande en effectifs (2 000 000 d'hommes dans chaque camp), ni en chars (2 800 contre 3 000). Mais les Allemands avaient:

1°) une supériorité en avions de bombardement et en avions de chasse 2°) un esprit offensif (jeunesse des troupes allemandes) 3°) une meilleure coordination des trois armes (Blitzkrieg concevant les liens entre infanterie, artillerie et aviation 4°) grandes unités motorisées et blindées très entraînées 5°) une artillerie bien équipée en canons antichars et pièces de DCA 6°) l'erreur de l'état-major français qui a cru que Hitler reprenait le plan Schlieffen de 1914 7°) un commandement uni face à un manque de concertation des Alliés 8°) la paralysie des voies de communication par 11 millions et de civils réfugiés (exode provoqué à dessein par l'armée allemande) 9°) la faible motorisation des troupes françaises 10°) l'absence de communication radio des troupes françaises.

Armistice Circonstances: 1°) Illusions de Pétain et Weygand qui croyaient en des conditions clémentes comme celles de l'Allemagne le 11-11-1918 2°) En Juin 1940, Pétain a cru que la défaite anglaise était imminente 3°) L'esprit de capitulation était général. Organisation du territoire. Zone libre (45% du territoire) avec 34 départements non occupés, 17 partiellement (dont 4 par des italiens). Zone occupée (55% du territoire), elle abrite la majeure partie du potentiel économique du pays. Les Allemands, violant l'armistice créent 1°) une zone interdite où le retour des réfugiés est interdit (N et NO) pour permettre l'installation de colons venus

des pays baltes 2°) une zone à régime spécial : l'Alsace-Lorraine, annexées de fait, malgré les protestations de Vichy 130 000 Alsaciens-Lorrains, considérés comme citoyens allemands serviront dans l'armée allemande à partir de 1942.

De l'armistice à 1945

1940 -3-7 Mers el-Kébir (Algérie) une partie de le flotte française est détruite

par les Anglais; 7-8 Accords Churchill-De Gaulle; 12-8 au 31-10: bataille aérienne de l'Angleterre.

1941 -2-3 Leclerc prend Koufra (sud Libye) et demande à ses officiers de jurer

de ne déposer les armes que lorsque "nos couleurs flotteront à nouveau sur

Strasbourg et Metz délivrés"; 11-5 Rudolf Hess (contrôleur général du parti nazi) part pour l'Angleterre (tentative de négociations de paix mais Hitler le déclare fou); 27-5 le "Bismarck", le plus gros navire de la flotte allemande est coulé; 14-8 Charte de l'Atlantique signée par Roosevelt et Churchill; 7/8-12 le Japon attaque les États-Unis à Pearl Harbour; 11-12 l'Allemagne et l'Italie déclarent la guerre aux USA.

1942 -27-5/11-6 Bir Hakeim les Français du général Koenig (3 000 hommes)

résistent14 jours face à trois divisions ennemies et échappent à l'Afrika Korps allemand; 28-7/31-1-1943 siège de Stalingrad; 19-8 coup de main allié à Dieppe qui se révèle désastreux (4 384 soldats tués ou blessés sur 6 086 présents); 23-

10/-3-11 Montgomery (G-B) bat Rommel à la bataille d'El Alamein; 8-11 débarquement allié en Afrique du Nord; 11-11 Zone libre occupée; 27-11 sabordage de Toulon (60 navires français se sabordent).

1943 -27-1 Conférence de Casablanca (Roosevelt, Churchill, Giraud, De Gaulle);

31-1 chute de Stalingrad; 19-4 insurrection du ghetto de Varsovie; 10-7

débarquement allié en Sicile; 25-7 Mussolini destitué; 8-9 capitulation de l'Italie; 12-9 débarquement français en Corse; 13-10 l'Italie déclare la guerre à l'Allemagne; 28-11 Conférence de Téhéran (Churchill, Roosevelt, Staline).

1944 -30-1 Conférence de Brazzaville; 1-2 création officielle des FFI; 25-3

attaque allemande des résistants du plateau des Glières (Alpes); 6-6

débarquement en Normandie; 10-6 massacre de 648 habitants du village d'Oradour- sur-Glane par les SS en guise de représailles; 31-7 percée d'Avranches; 1-8 débarquement en Normandie de la deuxième DB du général Leclerc; 15-8 débarquement allié en Provence (opération Dragoon); 18-8/25-8 Libération de Paris; 17/25-9 échec de l'opération anglaise Market Garden, à Arnhem; 16/26-12 contre-attaque allemande dans les Ardennes.

1945 -16-1 le saillant allemand des Ardennes est réduit; 27-1 les Russes

libèrent Auschwitz; 20-1 armistice avec la Hongrie ; 4/-11-2 Conférence de Yalta entre Churchill, Roosevelt et Staline : l'Allemagne est divisée en 4 zones administrées par les Alliés, la ligne Curzon devient la frontière orientale de la Pologne, l'URSS interviendra contre le Japon, projet d'une organisation des nations unies (à la demande de Churchill et Eden, la France aura un droit de veto et une place parmi les 5 grands), les Soviétiques réfugiés dans les territoires occupés par les Anglo-Américains seront renvoyés en URSS ; 6-2 Colmar libérée ; 13-2 Dresde bombardée : 135 000 † dont 10 000 Français (autre chiffre : 35 000 †) ; 27-2 Calais bombardée par aviation anglaise (erreur due à une confusion avec Dunkerque) ; 28-4 exécution de Mussolini ; 30-4 suicide d'Hitler à Berlin ; 2-5 capitulation de Berlin ; 7-5 signature de la capitulation allemande au QG d'Eisenhower à Reims, proclamée officiellement le

8-5 ; 26-6 signature du statut de l'Onu reconnaissant la France comme membre du Conseil de Sécurité ; 17-7/2-8 Conférence de Potsdam entre Churchill (puis Atlee), Staline et Truman (qui a succédé à Roosevelt, décédé le 12-4), qui organise l'occupation de l'Allemagne.

La guerre et la France Morts et disparus. Militaires : 123 079 (1939-40) ; armée de Libération et FFL 54 429 ; armée d'Italie 7 251 ; FFI et FFL morts au combat 19 701 ; Alsaciens et Mosellans 40 000. Civils : 412 000 ; 220 000 déportés . Prisonniers de guerre

français

Travailleurs en Allemagne : volontaires désignés 153 000, autres 34 652, STO 723 000 (juillet 1944) ; 60 000 travailleurs forcés † en Allemagne, 50 000

: 1 845 000 capturés ; 1 580 000 transférés en Allemagne .

revenus tuberculeux et 25% morts de handicaps divers. Déportés : 120 000

déportés raciaux (dont 8 000 enfants) dont 3 000 rescapés. D'après G. Wellers :

86 000 ; d'après Serge Klarksfeld : sur 75 721 juifs morts en déportation, 14

669 étaient Français d'origine ou naturalisés, 61 052 étrangers ou apatrides ;

67 000 passeront par Drancy du 22-6-1942 au 17-8-1944 (moins de 2 000

revinrent). Tous les enfants déportés sont morts. En dehors des pertes en déportation, il y eut aussi en France des morts par exécution, mauvais traitement et camps de concentration, surtout dans le Rousillon. Quelques personnalités du régime de Vichy inculpées de crimes contre l'humanité : René Bousquet (préfet puis secrétaire général à la Police. Inculpé en 1991. Assassiné par un déséquilibré à Paris le 8-6-1993, avant d'avoir été renvoyé devant la justice), Paul Touvier (chef de la milice à Chambéry puis à Lyon, condamné à la réclusion à perpétuité le 20-3-1994. Meurt en 1996), Jean Leguay (ancien délégué

en zone occupée de René Bousquet, inculpé le 12-3-1979. Meurt en 1984 sans avoir été jugé), Maurice Papon (secrétaire général de la préfecture de la Gironde sous Vichy. Inculpé en en 1983 ; procédure annulée en 1987 ; inculpé à nouveau en

1988 et 1992. Jugé en 1997).

Régime de Vichy (1940-44)

1940 -10-7 maréchal Philippe Pétain (24-4-1856/23-7-1951) nommé chef de l'Etat ;

13-7/13-12 Pierre Laval (28-6-1883/15-10-1945) nommé vice-Président du Conseil ;

30 -7 fondation des Chantiers de jeunesse ; 2-8 De Gaulle condamné à mort par

contumace ; 13-8 annonce de la Révolution nationale par Pétain ; 14-8 loi interdisant les sociétés secrètes, visant la Franc-Maçonnerie et la Résistance (60 000 membres fichés, 6 000 poursuivis, 989 déportés, 549 fusillés) ; 29-8 création de la Légion française des combattants pour soutenir l'action de Pétain : la légion des Alpes-Maritimes dirigée par Joseph Darnand fournira les cadres du SOL (Service d'Ordre de la Légion), transformé en Milice française à partir du 31-1-1943 ; 30-8 compromis franco-japonais à Tokyo (transit par l'Indochine facilité) ; 3-9 loi autorisant les internements sans jugement (Daladier, Mandel, Reynaud, Gamelin internés le 8-9, Blum le 16-9, Auriol, Max Dormoy, Moch le 26- 9) ; 23-9 cartes de rationnement depain et de viande instituées ; 27-9 ordonnance allemande sur le statut des Juifs en zone occupée ; 18-10 Premier statut des Juifs en zone libre ; 24-10 entrevue Pétain-Hitler à Montoire :

Pétain demande une baisse des frais d'occupation, un assouplissement de la ligne de démarcation, les Allemands exigent des concessions unilatérales au nom de la

collaboration ; 30-10 Premier discours de Pétain en faveur de la collaboration ; 9-11 rencontre Laval-Goering et dissolution des syndicats ouvriers et patronaux

; 1-12 acte constitutionnel numéro VI proclamant la déchéance des parlementaires

; 2-12 création de la corporation paysanne ; 13-12 Laval arrêté sur ordre de

Pétain et remplacé par Pierre-Etienne Flandin (Laval est libéré le 17-12 sur ordre du général Abetz) ; 15-12 transfert des cendres de l'Aiglon aux Invalides

; 25-12 rencontre Hitler-amiral Darlan.

1941 -24-1 création du Conseil national de Vichy (assemblée consultative de

notables) ; 27-1 obligation du serment aux chef de l'Etat pour les hauts fonctionnaires (pour la magistrature et l'armée à partir du 24-4) ; 10-2/1942- 18-4 : amiral Darlan vice-président du Conseil ; printemps Service d'Ordre de la Légion fondé par Darnand ; 1-5 exposé de la future Charte du travail (sorte de participation ouvrière aux entreprises) ; 9-5 traité de Tokyo: la France cède au

Siam, des territoires au Laos et en Cochinchine et autorise le Japon à utiliser le port d'Haiphong ; 14-6 nouveau statut des Juifs ; 30-6 rupture des relations diplomatiques avec l'URSS ; 4-7 création de la Légion des Volontaires Français (LVF, 2 317 hommes en mai 1943, dissoute en août 1944) ; 1-8 serment exigé de tous les militaires ; 1 er attentat de l'OS (communiste) à Paris, organisé par

Pierre Georges, dit le colonel Fabien ; 27-8 attentat contre Laval et Déat à Versailles ; 18-11 renvoi de Weygand, commandant de l'Afrique du Nord, exigé par Hitler ; 7-12 1 er convoi de déportés français vers l'Allemagne ; 18-12 suppression de fait de la "zone interdite", faute d'effectifs allemands.

1942 -22-1 Hitler refuse le plan de Darlan (l'Allemagne signe la paix et libère

les prisonniers, la France l'aide contre l'URSS mais reste en dehors de la guerre germano-américaine) ; 15-2 Procès de Riom (suspendu par les Allemands le

11-4) pour juger les "responsables de la défaite" dont général Gamelin, Daladier et Blum ; 18-4/1944-20-8 Laval chef du gouvernement, malgré les demandes américaines ; 7-6 port de l'étoile jaune obligatoire pour les Juifs en zone occupée ; 17-6 Pétain reconnaît l'échec de la Révolution nationale ; 22-6 Accord sur la Relève entre Laval et Sauckel, directeur de la main d'oeuvre du Reich : 3 spécialistes français seront envoyés en Allemagne en échange d'1 prisonnier libéré (échec : 12 000 volontaires en juin, 23 000 en juillet) ; Laval déclare qu'il "souhaite la victoire de l'Allemagne parce que, sans elle, le bolchévisme,

demain, s'installerait partout" ; 16/17-7 rafle du Vél d'Hiv' à Paris : sur 12 884 Juifs arrêtés, 8 160 (dont 2 916 femmes et 4 115 enfants) sont internés dans l'enceinte du vélodrome puis déportés (30 revinrent mais aucun enfant) ; hommes et femmes seuls furent dirigés sur Drancy ; 3 500 enfants seront internés quelques semaines à Pithiviers et à Beaune-la-Rolande puis déportés à Auschwitz

; 16-7 projet de Légion Tricolore devant remplacer la LVF ; 19-8 raid anglo-

canadien sur Dieppe ; 25-8 mobilisation des Alsaciens-Lorrains dans la Wehrmacht

; 8-11 débarquement anglo-américain en Afrique du Nord (opération Torch) ;

ralliement de l'empire colonial aux Alliés : Darlan, de passage à Alger et traitant avec les Américains, est désavoué par Pétain ; 11-11 métropole entièrement occupée par les Allemands et les Italiens ; dissolution de l'armée d'armistice, garde personnelle de Pétain réduite à 3 000 hommes ; 17-11 Pétain

interdit à Laval de constater l'état de guerre avec les États-Unis ; 18-11 Laval reçoit les pleins pouvoirs ; 1-12 création à Alger du Conseil impérial par Darlan (maintien des colonies dans Vichy grâce à Darlan), assassiné le 24-12 (par un groupe proche du comte de Paris) ; 26-12 Giraud haut commissaire en Afrique du Nord.

1943 -17-2 mobilisation pour le STO (Service du travail obligatoire) : 170 000

travailleurs effectivement partis ; suppression de la ligne de démarcation entre les 2 zones ; 31-11 création de la Milice par Darnand : 20 000 hommes à

l'automne 1943 (zone occupée), 5 000 en zone occupée (janvier-mai 1944, passe en Allemagne en août 1944).

1944 -15-2 la côte méditerranéenne devient zone interdite ; 3-3 et 10/-21-4

bombardements alliés de Villeneuve St-Georges, Juvisy, Noisy-le-Sec et gare de la Chapelle (1 113 †) ; 6-4 à Izieu 7 adultes et 44 enfants juifs arrêtés (41 † à Auschwitz) ; 6-6 débarquement allié en Normandie ; 9-6 à Tulle, pendaison de 99 otages par le commandant Wulff ; 10-6 à Oradour-sur-Glane, massacre de 648 habitants dont 207 enfants (dont 6 de moins de 6 mois) par la 2 ème division SS das Reich ; 20-6 Jean Zay, ancien ministre du Front Populaire, assassiné par la Milice ; 28-6 Philippe Henriot, secrétaire d'Etat à la Propagande, exécuté par des résistants ; 29-6 à Rillieux-la-Pape, 7 otages juifs fusillés par la Milice (Paul Touvier) ; 2-7 2 551 déportés partent de Compiègne vers l'Allemagne (moins de 200 reviendront) ; 16/17-8 à la cascade du bois de Boulogne, 35 jeunes résistants fusillés par les Allemands ; 20-8 fin du régime de Vichy : Pétain et Laval emmenés à Belfort puis à Sigmaringen (jusqu'au 22-2-1945, le véritable chef des collaborateurs en exil est Doriot) ; 1-9 Brinon nommé chef du gouvernement français en exil, désavoué par Pétain et Laval ; engagement de la plupart des Français membres d'organisations pro-allemandes dans la Waffen-SS (dont division SS Charlemagne, 300 hommes qui défendront Berlin et Dantzig).

La France libre (1940-44)

Organisation. Général De Gaulle (22-11-1890/9-11-1970). Rejoint Londres le 17-6

et fonde la France libre

Londres ; 28-6 reconnu chef des Français libres par la Grande-Bretagne ; 27-10 proclame à Brazzaville l'illégitimité de Vichy ; 1943-30-5 s'installe à Alger ; 1944-3-6 chef du gouvernement provisoire (GPRF), duquel il démissionne le 20-1- 46. Comité de défense de l'empire. Créé le 27-10-1940. Comité national français (24-9-1941/5-6-1943). Composé de commissaires responsables devant De Gaulle. Conseil national de la Résistance (CNR). Créé en mai 1943 par Jean Moulin, mort le 21-6-1943 à Caluire, torturé sur ordre de Klaus Barbie ; présidé par Georges Bidault de juin 1943 au 25 août 1944. Comité français de Libération nationale (CFLN, 3-6-1943/3-6-1944). Créé par ordonnance et présidé alternativement par Giraud et De Gaulle ; reconnu comme le représentant de la République française

; 18-6 lance un appel aux Français à la radio de

le 26-8-43 par l'URSS, le 27-8 par le Royaume-Uni et les États-Unis ; dispose

d'un gouvernement, d'une administration, de territoires, d'une flotte, de forces armées, d'une représentation diplomatique, d'une monnaie et de ressources propres (or du Gabon). Ralliements de territoires. 1940 domaines français de Sainte-Hélène, personnel du canal de Suez, Nouvelles-Hébrides, Tchad, Cameroun, Congo français, Tahiti, Oubangui-Chari, établissements français de l'Inde, Nouvelle-Calédonie, Sénégal (échec), Gabon ; 1941 Syrie et Liban, Saint-Pierre- et-Miquelon ; 1942 Wallis-et-Futuna, Réunion, Madagascar, côte française des Somalis ; 1943 Guyane. Effectifs. Forces terrestres : 31 900 soldats (5 200 †) ; forces navales libres : 9 800 marins (1 000 † ou disparus), 80 bâtiments (dont 20 perdus) ; forces aériennes : 3 500 volontaires (563 †). Quelques dates. 1940 -18-6 De Gaulle, en mission à Londres, ne reconnaît pas le ministère formé par Pétain le 16-6 et lance un appel à la BBC ; 24/-26-6 124 habitants de l'île de Sein rejoignent Londres ; 27-6 De Gaulle chef des Français libres ; 28-6 reconnu par Churchill chef de tous les Français libres ; 7-8 accord avec le gouvernement britannique ; 27-10 ordonnance n°1 de Brazzaville (organisation des pouvoirs dans les colonies libérées) : création d'un conseil de l'empire. 1941 -6-1 parachutage du 1 er agent en zone occupée ; 14-1 adoption du "V" comme signe de ralliement des Résistants antinazis. 1942 -14-7 la France libre prend le nom de France combattante et prend acte de l'adhésion des groupements de la Résistance intérieure le 22-7. 1943 -3-6 général Giraud nommé général des forces militaires : son rôle sera progressivement réduit ; 17-9 réaction de l'Assemblée consultative provisoire ; 2-10 Giraud cesse d'exercer ses fonctions de co-président du CFLN ; 16-12 De Gaulle, seul président, assume l'autorité sur toutes les forces armées. 1944 -janvier conférence de Brazzaville

; 1-2 création des FFI (commandant : général Koenig à partir du 1-6) ; 3-6 le CFLN devient le Gouvernement provisoire de la République française (GPRF).

Epuration. De 1 500 000 à 2 000 000 de personnes touchées (990 000 arrêtées) ; du 1-11-44 au 31-12-45, 7 040 condamnés à mort (3 784 exécutés) ; emprisonnés :

250 000 (1944), 60 000 (juin 1945), 20 000 (1947), prescription en 1964 (ne

concernait plus que 19 détenus) ; exécutés : 15 000 de juin 44 à février 45 ; 1

303 sur 2 071 recours en grâce acceptés par le général De Gaulle ; 49 723

personnes frappées d'indignité nationale entre 1944 et 1951.

Gouvernement provisoire de la République française (1944-46) 1944 -3-6 1 er gouvernement provisoire français à Alger ; chef : général De Gaulle ; -9-6 FFI intégrés dans l'armée française et commissaires de la République dans les départements ; -16-6 Bayeux, 1 ère ville de France libérée ; -1-7 Conférence de Bretton Woods : création du FMI et dollar monnaie de référence ; -11-7 De Gaulle reconnu de facto par les Alliés ; juillet-août massacre du maquis du Vercors par les Allemands ; -26-8 installation du GPRF à Paris [les Américains avaient prévu d'administrer tous les territoires européens par l'Amgot (gouvernement unifié sous leur contrôle)] ; -5-10 droit de vote accordé aux femmes ; -11-10 ordonnance élargissant la composition de l'Assemblée consultative provisoire ; -23-11 Leclerc entre dans Strasbourg ; -27-11 Thorez rentre d'URSS ; 13-12 nationalisation des houillères du Nord ; -18-12 de la marine marchande ; -30-12 ordonnance sur le financement des assurances sociales (maladie, maternité, vieillesse). 1945 -16-1 nationalisation des usines Renault

; -22-2 création des comités d'entreprises ; -5-4 Mendès-France, en désaccord

avec Pleven sur la politique économique, démissionne ; -25-4 jonction américano- russe sur l'Elbe ; ouverture de la Conférence de San Francisco en vue de créer l'Onu ; -26-4 Pétain se constitue prisonnier ; -7-5 Allemagne capitule sans conditions à Reims ; -8/-10-5 émeutes de Sétif (Algérie) ; -29-5 nationalisation de Gnome et Rhône (SNECMA) ; -22-6 création de l'Ecole Nationale d'Administration (ENA) par Michel Debré ; -mai-juin crise franco-anglaise au Syrie et au Liban ; -26-6 Onu fondée ; nationalisation d'Air France ; -15-8 procès de Pétain ; -25-7 1 ère armée française dissoute ; -2-9 capitulation du Japon ; Ho Chi Minh proclame l'indépendance du Viêt Nam à Hanoi ; -23-9 Français à Saigon (violents incidents) ; -4/-6-10 procès de Laval (exécuté le 15-10) ; - 4/-19-10 ordonnance instituant la Sécurité Sociale ; -21-10 élections :

référendum rejetant la Constitution de 1875, l'Assemblée est donc constituante ; -13-11 De Gaulle Président du GPRF ; -21-12 création du commissariat au Plan par Jean Monnet ; -26-12 dévaluation du Franc ; création du commissariat à l'Energie atomique ; du 2-12 au 9-6-1945, 1 ère Assemblée constituante. 1945-13-11 2 ème gouvernement provisoire ; -2-12 nationalisation des 5 plus grandes banques ; 20- 1 De Gaulle démissionne "contre le régime des partis". 1946 -23-1 gouvernement tripartite dirigé par Félix Gouin (4-10-1884/25-10-1977) : communistes, socialistes, MRP ; -6-3 Accords Sainteny-Ho Chi Minh sur le Viêt Nam ; -8-3 nouvelle Constituante ; -28-3 nationalisation du gaz et de l'électricité ; -13-4 loi Marthe-Richard interdisant les maisons closes ; -10-3 Anglais et Français évacuent la Syrie et le Liban ; -25/-26-4 nationalisations des assurances, des charbonnages de France ; -28-5 Accords Blum-Byrnes : France obtient un crédit de 1,4 million de et l'annulation de 2,8 millions de dettes contre importations de produits américains ; -24-6 gouvernement PC-SFIO-MRP dirigé par Georges Bidault ; -6-7/-14-9 Conférence de Fontainebleau sur l'Indochine. De la révolution française à 1945 : synthèse, iconographie Archives : causes,

faits militaires, chefs, armes, résistance, holocauste

fondation pour la mémoire de la déportation - histoire, projets, réalisations

Déportation :

IVème RÉPUBLIQUE (1946-1958)

1946 -13-10 vote par référendum d'un nouveau projet de constitution ; -23-11

bombardement d'Haiphong par les Français ; -27-11 plan Monnet de modernisation

et d'équipement pour 4 ans ; -28-11 démission de Bidault.

Présidence de Vincent Auriol Vincent Auriol (27-8-1884/1-1-1966) élu Président de la République. 1947 -17-1 Paul Ramadier Président du Conseil ; -12-3 doctrine du containment (endiguement du communisme) de Truman ; -7-4 création du RPF par De Gaulle ; -5-5 éviction des ministres communistes du gouvernement Ramadier et fin du tripartisme ; -5-6 annonce du plan Marshall (aide financière et économique à l'Europe) ; -juin- octobre grèves dans les entreprises nationalisées ; -novembre-décembre grèves insurrectionnelles organisées par la CGT; -24-11 Robert Schuman Président du

Conseil ; -19-12 scission CGT-FO. 1948 -25-1 dévaluation du Franc de 80% ; -11-

10 procès de la Cagoule (organisation secrète dissidente de l'Action Française).

1949 -28-1 création du Conseil de l'Europe (France entre le 8-7) ; -13-2

Cochinchine rattachée au Viet Nam ; -4-4 Pacte Atlantique (signature de l'Otan),

la France y entre le 27-7 ; -20-8 le Laos dans l'Union française ; -4-12 essence en vente libre. 1950 -janvier Affaire des généraux (général Revers limogé) ; - 28-1 Viêt Nam, Laos et Cambodge deviennent Etats associés ; -18-3 Appel de Stockholm dénonçant l'arme atomique ; -9-5 Plan Schuman : "pool européen de l'acier" ; -12-7/28-2-1951 René Pleven Président du Conseil ; -8-10 défaite du Cao Bang (Indochine) ; -26-10 projet de CED (Communauté européenne de défense) proposé par Pleven; 1951 -18-4 institution de la CECA (Communauté européenne du charbon et de l'acier) ; -9-7 fin officielle de la guerre entre l'Allemagne et

39 Etats alliés dont la France ; -23-7 mort de Pétain à l'île d'Yeu (sa

condamnation à mort avait été commuée par De Gaulle) ; -septembre instauration

du SMIG. 621-9 loi Barangé (allocations scolaires à l'enseignement privé) ; -12-

12 Plan Schuman de modernisation et d'équipement pour 4 ans ratifié ; -19-12

découverte du gaz de Lacq. 1952 -17-1 émeute à Bizerte (Tunisie) ; -8-3/22-12 Antoine Pinay Président du Conseil : 1 er gouvernement de droite depuis la Guerre ; -6-5 De Gaulle interdit aux députés gaullistes de participer aux activités de l'Assemblée ; -5-6 affaire Dominici. 1953 -6-1 René Mayer Président du Conseil ; -5-3 mort de Staline ; 3-5 De Gaulle rend leur liberté aux élus RPF (en recul aux municipales) ; -21-5/-27-6 crise ministérielle (40 jours, la plus longue) ; -26-6/12-6-1954 Joseph Laniel Président du Conseil ; -juillet enquête parlementaire sur le trafic des piastres ; -15-8 la France remplace le sultan du Maroc Mohammed V par Ben Arafa ; -20-11 Premières unités parachutistes envoyés à

Diên Biên Phu (Indochine) ; -29-11 Pierre Poujade fonde l'UDCA (Union de défense des commerçants et artisans).

Présidence de René Coty 1954-7-1 René Coty (20-3-1882/22-11-1962), élu le 23-12-1953 après 13 tours de scrutin, proclamé officiellement Président de la République ; -22-1 1 er tiercé

(mis au point André Carrus) ; 1-2 appel de l'abbé Pierre pour les sans-logis (fonde les chiffonniers d'Emmaüs le 23-3) ; -10-4 instauration de la TVA ; -7-5

chute de Diên Biên Phu ; -17-6/5-2-1955 Pierre Mendès-France Président du

Conseil ; -21-7 Accords de Genève sur l'Indochine ; -31-7 discours de Carthage

de "PMF" sur l'autonomie de la Tunisie et du Maroc ; -13-8 1ères mesures contre l'alcoolisme ; -30-8 rejet de la CED par l'Assemblée nationale ; -12-10 ratification des Accords de Londres (admission de la RFA dans l'Otan) ; -1-11

début de la guerre d'Algérie. 1955 -26-1 Jacques Soustelles gouverneur général

de l'Algérie ; -février début du poujadisme ; -23-2-1955/24-1-1956 Edgar Faure Président du Conseil ; -2-4 loi sur l'état de siège en Algérie ; -14-5 Pacte de

Varsovie ; -1/-3-6 conférence de Messine (6 ministres des Affaires étrangères de la Ceca approuvent l'extension des compétences de la Communauté) ; -3-6 autonomie interne de la Tunisie ; -15-9 3 ème semaine de congés payés chez Renault ; -5-11 Accords de La Celle Saint-Cloud Pinay-Mohammed V sur le Maroc ;

-2-12 dissolution de l 'Assemblée par Faure ; -8-12 Front Républicain lancé par

Guy Mollet, Mendès France, Mitterrand et Chaban-Delmas. 1956- 30-1/21-5-1957 Guy Mollet Président du Conseil ; -6-2 Mollet insulté à Alger ; Catroux, ministre de

l'Algérie, pour la décolonisation, remplacé par Robert Lacoste ; -3-3 indépendance du Maroc ; -12-3 l'Assemblée nationale vote les pouvoirs spéciaux en Algérie ; -20-3 indépendance de la Tunisie ; -20-5 affaire des fuites (secrets militaires) ; -28-5 établissements français de l'Inde cédés ; -19-6 loi-cadre Deferre sur l'émancipation de l'Afrique noire et Madagascar ; -23-6 loi-cadre sur les territoires d'outre-mer ; -30-9 1ers attentats FLN ; -5/6-11 expédition franco-anglaise de Suez suite à la nationalisation du canal par

Nasser (évacuation le 22-12 sous la pression des États-Unis et de l'URSS) ; 1957 -7-1 général Massu, responsable du maintien de l'ordre à Alger ; -16-1 attentat au bazooka contre le général Salan ; -25-3 signature du traité de Rome instituant le Marché commun et l'Euratom ; -24-9 fin de la bataille d'Alger.

1958 -1-1 début officiel de la CEE ; -8-2 Sakhiet Sidi-Youssef (Tunisie)

bombardé par la France ; -15-4 les Anlo-Saxons proposent leurs "bons offices" en Tunisie ; -13-5 émeutes en Algérie et constitution d'un gouvernement de salut public ; -14-5 Massu appelle De Gaulle ; -29-5 le Président Coty demande au Parlement d'investir le général De Gaulle ; -31-5 démission de Pierre Pfimlin ; -1-6/8-1- 1959 De Gaulle Président du Conseil ; -2-6 l'Assemblée lui vote les pleins pouvoirs pour 6 mois ; -4/7-6 De Gaulle en Algérie : "Je vous ai compris !" ; -17-6 emprunt Pinay à 3,5%, indexé sur l'or ; -28-9 référendum sur la Constitution : oui à 80%.

V ème RÉPUBLIQUE (depuis le 28-9-1958)

1958

-1-10 fondation de l'UNR ; -2/-5-10 plan de Constantine lancé ; -29-10 Jean

XXIII

élu pape ; -23/-30-11 élections législatives : succès gaulliste ; -21-12

De Gaulle élu Président de la République par un collège restreint de 80 000

notables ; -27-12 création de l'Accord monétaire européen.

Présidence du général De Gaulle.

1959 -8-1 De Gaulle intronisé Président de la République et de la Communauté ; -

8-1/14-2-1962 Michel Debré (15-1-1912/2-8-1996) nommé Premier Ministre ; -26-3

la France reconnaît la ligne Oder-Neisse ; -11-5/-5-8 conférence des ministres des Affaires étrangères des 4 Grands à Genève (échec) ; -30-7 drapeau européen adopté ; -16-9 De Gaulle se dit favorable à l'autodétermination de l'Algérie ; -

17-10 approbation de la déclaration de De Gaulle par l'Assemblée nationale par

441 voix contre 23. 1960 -1-1 mise en circulation du nouveau Franc ; -4-1 traité

de Stockholm créant l'AELE ; -19-1 Massu limogé en Algérie ; -24/-31-7 semaine des barricades à Alger ; -2/-3-2 le gouvernement obtient les pleins pouvoirs ; -

13-2 ère bombe atomique française explose à Reggane (Sahara) ; -19-2 l'Onu proclame le droit à l'autodétermination pour le peuple algérien ; -16-5 échec du sommet de Paris sur le statut de Berlin ; -14-12 l'OCDE remplace l'OECE (qui gérait le Plan Marshall). 1961 -8-1 référendum sur l'autodétermination en Algérie : 73% de oui (69% en Algérie) ; -21/-26-4 putsch des généraux à Alger :

généraux Salan, Challe, Zeller et Jouhaud ; -23-4 De Gaulle prend les pleins pouvoirs (article 16 de la Constitution) ; -13-6 rupture des pourparlers d'Evian (à cause du Sahara) ; -12-8 construction du mur de Berlin. 1962 -janvier à juin

attentats de l'OAS ; -8-2 manifestation anti-OAS à Paris, métro Charonne (9 †) ; -19-3 cessez-le-feu en Algérie ; -8-4 référendum sur la ratification des Accords d'Evian ; -14-4 Georges Pompidou nommé Premier Ministre ; -juillet concile Vatican II ; -3-7 la France reconnaît l'indépendance de l'Algérie ; -22-8 attentat contre De Gaulle au Petit-Clamart ; -28-10 référendum sur l'élection du Président de la République au suffrage universel (oui : 62,25%) ; -22-11/8-1-

1966 2 ème gouvernement Pompidou. 1963 -14-1 rejet de la candidature du Royaume-

Uni à la CEE par De Gaulle ; -22-1 traité de coopération franco-allemand ; -3-6 mort de Jean XXIII, remplacé par Paul VI ; -22-11 Président Kennedy assassiné à Dallas (Texas). 1964 -27-1 la Chine reconnaît la Chine communiste et rompt avec Taiwan ; -14-10 Brejnev remplace Krouchtchev en URSS ; -29-10 enlèvement à Paris de Ben Barka, leader de l'opposition marocaine (son corps ne fut jamais retrouvé). 1965 -19-12 De Gaulle réélu Président de la République, après ballottage avec François Mitterrand. 1966 -8-1/1-4- 1967 3 ème gouvernement Pompidou ; -7-3 la France quitte le commandement intégré de l'Otan ; -30-8 discours de Phnom Penh : De Gaulle demande aux États-Unis d'évacuer le Viêt Nam ; -6-4/30-5-1968 4 ème gouvernement Pompidou ; -23/-31-7 De Gaulle au Canada :

"Vive le Québec libre !" ; -6/12-9 en visite à Varsovie, De Gaulle parle de "l'Europe de l'Atlantique à l'Oural." 1968 -4-4 assassinat du pasteur Martin Luther King. Mai 1968 Leaders du mouvement : Daniel Cohn-Bendit, Alain Geismar, Jacques Sauvageot. Chronologie. -Janvier agitation dans les lycées, manifestations dans les universités de Nanterre et de Caen ; -22-3 Nanterre occupée par étudiants révolutionnaires (fermée jusqu'au 1-4) ; -avril plusieurs manifestations ; -mai- 2 Pompidou part pour l'Iran ; incidents à Nanterre ; -3 police fait évacuer la Sorbonne ; -6 manifestations au Quartier latin (20 000, 600 blessés) ; -10/-11 nuit des barricades rue Gay-Lussac (400 blessés) ; -15 occupation des usines Renault ; -19 De Gaulle, rentré la veille de Roumanie : "La réforme oui, la chienlit non !" ; -24 De Gaulle annonce un référendum ; -25 ouverture des négociations de Grenelle avec les syndicats (conclues le 27-5) ; -29 De Gaulle, parti secrètement à Baden-Baden voir Massu, rentre à Colombey ; défilé de la gauche ; -30 De Gaulle parle à la radio et dissout la Chambre ; manifestation gaulliste (800 000 personnes) ; juin-5/-7 reprise du travail ; -10 noyade d'un lycéen à Flins ; -11 1 ouvrier tué à Montbéliard ; -14 la police fait évacuer l'Odéon et la Sorbonne ; -23/-29 succès gaulliste aux élections. Mai 68, 1 : chronologie, acteurs, slogans (www.france2.fr/evenement/mai68.htm) Mai 68, 2 : dossier du quotidien Libération ( www.liberation.fr/mai68/ )

1968 -31-5/-21-7 5 ème gouvernement Pompidou ; 1-7 France refuse de signer le

traité de non prolifération des armes nucléaires ; -21-7/16-6- 1969 Maurice Couve de Murville (né le 24-1-1907) nommé Premier Ministre ; -24-8 Première bombe H française. 1969-28-4 référendum sur la réforme du Sénat et la régionalisation (non : 54%). De Gaulle se retire. Principaux attentats contre De Gaulle : 1961 -8-9 à Pont-sur-Seine, explosion d'une bouteille de gaz remplie de plastic au passage de la voiture présidentielle (auteur : Bastien-Thiry ?) ; 1962 -22-8 au Petit-Clamart, voiture criblée de balles (Bastien-Thiry exécuté le 11-3-1963 ; 3 autres condamnations à mort, non exécutées) ; 1964 -14-8 au Mont-Faron (Toulon) bombe dans une potiche qui n'explose pas (attentat d'abord projeté à Mouchamps, en Vendée, près de la tombe de Clemenceau). Charles de Gaulle : biographie, discours, photos

1er intérim d'Alain Poher : 1969 -28-4 Alain Poher (né le 17-4-1909/9-12-1996), Président du Sénat de 1969 à 1992, en remplacement de Gaston Monnerville, est nommé Président de la République par intérim ; -13-5 Poher annonce sa candidature à l'élection présidentielle ; -1-6 il obtient 23,3% au 1 er tour ; - 15-6 41,78% au 2 ème tour contre Pompidou ; -16-6 démission de Couve de Murville.

Présidence de Georges Pompidou

1969 -15-6 Georges Pompidou (5-7-1911/2-4-1974, atteint de la maladie de Kahler)

élu Président de la République ; -20-6/7-7-1972 Jacques Chaban-Delmas (né le 7-

3-1915) nommé Premier ministre ; -11/-13-7 la SFIO prend le nom de Parti Socialiste ; -21-7 astronautes américains Armstrong et Aldrin marchent sur la lune. 1970 -1-5 1 er défilé syndical unitaire depuis 1947 ; -8-1 Biafra (Nigeria) : cessez-le-feu qui marque l'échec de la sécession ; -9-11 mort de De Gaulle à La Boisserie (Colombey-les-deux-Eglises). 1971 -9-3 violente

manifestation d'Ordre Nouveau à Paris ; -23-3 à Bruxelles, manifestation contre la politique agricole commune (1 †, 140 blessés) ; -11/-13-6 congrès d'Epinay :

renouveau du Parti Socialiste ; François Mitterrand devient Premier secrétaire.

1972 -22-1 Grande-Bretagne, Irlande et Danemark sont admis dans la CEE ; -24-4

serpent monétaire européen ; -22-6 Accord entre la CEE et l'AELE ; -27-6 signature du Programme commun de gouvernement entre PS et PC (les radicaux de gauche le signent en juillet 1972) ; -7-7/28-5-1974 Pierre Messmer (né le 20-3- 1916) ; -5-9 jeux Olympiques de Munich : coup de main d'un commando de l'Organisation de Libération de la Palestine (enlève des athlètes israéliens :

18 † dont 11 Israéliens, 5 Palestiniens et 2 Allemands) ; -17-12 Georges Marchais nommé secrétaire général du Parti communiste français ; -21-12 traité fondamental entre les 2 Allemagne : reconnaissance mutuelle ; 1973 -17-1 traité de Paris : fin de la guerre entre les États-Unis et le Viêt Nam ; -9-2 la France établit des relations diplomatiques avec la RDA ; -juin dissolution de la Ligue communiste révolutionnaire (Alain Krivine) et du mouvement d'Ordre Nouveau ; -6- 22-10 guerre du Kippour entre Israël et les pays arabes (Egypte, Syrie, Jordanie, Iraq). 2ème intérim d'Alain Poher 1974 (2-4) Alain Poher redevient Président de la République par intérim; 11-4 Arlette Laguiller (Lutte Ouvrière) première femme candidate à l'élection présidentielle; 25-4 Portugal: "Révolution des oeillets"; 19-5 élection présidentielle.

Présidence de Valéry Giscard d'Estaing 1974 (19-5) Valéry Giscard d'Estaing [Coblence, Allemagne (2-2-1926)] élu Président de la République avec 50,8% des voix. 27-5 entrée en fonctions. 1974- 28-5/27-8-1976 Jacques Chirac Premier ministre; 3-7 immigration suspendue; 5-7 majorité à 18 ans; 9-10 1ère réunion du Conseil européen des chefs d'Etat; 28-11 loi Veil autorisant l'IVG (Interruption Volontaire de Grossesse). 1975 -13-3 manifestations de lycéens contre la réforme Haby. -3-7/ 25-8 : conférence d'Helsinki. 1976 -14-3 le Franc sort du serpent monétaire européen. 27-8- 1976/13-5-1981 Raymond Barre Premier Ministre et ministre de l'Economie et des Finances. 5-12-1976 Jacques Chirac fonde le RPR. 1977 -31-1 ouverture du centre Pompidou; 13-3-1977 et 20-3 élections municipales: majorité de gauche; Jacques Chirac devient maire de Paris; 14-9 éclatement de l'Union de la Gauche. 1978 - février UDF (Union pour la Démocratie Française) fondée; 12-3-1978 et 19-3 élections législatives: gauche battue; 6-12 appel de Cochin: Jacques Chirac se déclare contre la politique européenne de Giscard d'Estaing. 1979 -mars entrée du Franc dans le système monétaire européen. 26/27-3 Deuxième choc pétrolier; 7- 6 élection au Parlement européen au suffrage universel; 1-7 Simone Veil devient Présidente de Parlement européen. 1980 -6-3 Marguerite Yourcenar est la première femme élue à L'Académie française; 3-1 attentat contre la synagogue de la rue Copernic à Paris (4 †). De 1975 à 1980: 100 synagogues attaquées, 20 cimetières profanés; en 1980, 235 incidents antisémites.

Présidence de François Mitterrand

1981

-10-5 2ème tour de l'élection présidentielle: François Mitterrand est élu.

1981

- François Mitterrand intronisé, cérémonie au Panthéon. Pierre Mauroy,

Premier Ministre 22-5 : Assemblée Nationale dissoute. 21-6 : première fête de la

musique. 23-6 2ème gouvernement Mauroy avec 4 ministres communistes. Environ 300

000 immigrés clandestins autorisés à régulariser leur situation jusqu'au 15-1-

1982. 18-9 : l'Assemblée Nationale vote l'abolition de la peine de mort. 26- 10/3-11 : 3 attentats à la bombe. 2-10 : loi autorise radios locales sans publicité. 4-10 : Franc dévalué de 3%. 12-20/11 : 3 attentats terroristes. 13-12

: Pologne : coup d'Etat. 23-12 : emprunt d'Etat : 10 milliards de Francs à 16,20 %. 1982 -14-1 ordonnance sur 39 heures et contrats de solidarité. 13-2 loi sur nationalisations. 24-2 : naissance du premier bébé éprouvette français. 14/21-3 élections cantonales : 64 Présidents de Conseil Général de gauche contre 34 de droite . 29-3 Attentat contre le TEE Capitole (5†). 14/18-4 Mitterrand au Japon (première visite d'un chef d'Etat français). 22-4. Attentat rue Marbeuf (1† et 63 blessés). 12-6 Deuxième dévaluation du Franc. Juillet : lois Auroux (conditions de travail dans les entreprises) ; délit d'homosexualité supprimé du Code civil. 21/24-7 : 3 attentats terroristes. 9-8 Paris : fusillade au restaurant juif Goldenberg (6†, 23 blessés). 11/21-8 3 attentats terroristes. 23-8 arrivée à Beyrouth du contingent français. 1 et 2-9 Mitterrand en Grèce. 14-9 Emprunt d'Etat de 10 milliards de F. 18-10 mort de Pierre Mendès-France. 11-11 Brejnev meurt, remplacé par Andropov. 1983 -6 et 13-3 élections municipales : remontée de la droite ; fin de l'"Etat de grâce", politique de rigueur. 22- 3ème gouvernement Mauroy. 5-4 expulsion de 47 diplomates et ressortissants soviétiques accusés d'espionnage. 8-8 opération Manta au Tchad. 31-8 Boeing sud-coréen abattu par Soviétiques (269†). 5-10 annulation de la procédure contre 3 Irlandais présumés terroristes (arrêtés à Vincennes 28-8- 1982). 23-10, 58 soldats français et 239 américains sont tués au Liban (attentat). 21-12 le "Canard enchaîné" dévoile l'affaire des avions renifleurs. 31-12 2 attentats à la bombe (4 †, 54 blessés). 1984 -4-3 manifestations de 500

000 personnes pour l'enseignement libre. 19-3 attentat antiarménien à Marseille.

Du 21 au 29- 3 Mitterrand est aux USA. 25-4 manifestations de 150 000 personnes

pour l'enseignement laïque. 17-6 élections européennes. 20 et 23-6 Mitterrand en URSS prend la défense de A. Sakharov. 24-6 manifestations de 1 400 000 personnes pour l'enseignement libre. 14-7 Alain Savary démissionne après l'abandon de son projet de loi. 19-7 au 20-6-1986 Laurent Fabius (20-8-1946) nommé Premier Ministre. 1985 du 7 au 28-01 Nouvelle-Calédonie : état d'urgence. Du 6 au 20-02 25ème congrès P.C.F. à Saint-Ouen, fin de l'Union de gauche. 15-6 Paris : fête de "SOS Racisme" à la Concorde, environ 300 000 personnes. Du 10 au 26-07 affaire Greenpeace. 21-12 Paris premier "resto du coeur" inauguré par Coluche.

1986 -5-02 attentat à Paris, à la FNAC du Forum des Halles (groupe Abou Nidal) :

9 blessés. 17-19-02 premier sommet francophone. 16-3 élections législatives (victoire de la droite 44%) et régionales. 6-4 Franc dévalué. 7-5 Gaston Defferre meurt. 20-3 (au 10-5-1988) Jacques Chirac (29-11-1932) devient Premier ministre. 9-7 Nouvelle-Calédonie statut modifié. Juillet affaire du Carrefour du développement, Christian Nucci, ancien ministre socialiste, mis en cause. 7-8 lois sur le terrorisme, lois sur les privatisations. 17-9 attentat devant magasin Tati rue de Rennes : 7 †, 51 blessés. 12-11 code de la nationalité réformé. 17-11 Georges Besse, P-DG de la régie Renault est assassiné par des membres d'Action directe. 23-27-11 et 4-5-6-12 manifestations d'étudiants contre

la loi Devaquet. 5-6 Affrontements avec police, Malik Oussekine tué. 8-12 Devaquet démissionne. 1987 5-2 TF1 privatisé. 21-2 les membres d'Action directe sont arrêtés. 4-7 Klaus Barbie (ancien chef de la Gestapo à Lyon) condamné à perpétuité. 13-9 référendum sur Nouvelle-Calédonie. 19-9 krach boursier (lundi noir). 1989 4-3 Pyramide du Louvre inaugurée. 24-4 et 8-5 élection présidentielle : Mitterrand réélu avec 54,01 % des voix. 12-5 au 16-5-1991 Michel Rocard ( 23-8-1930) devient Premier Ministre. 5 et 12 -6 élections législatives: succès de la gauche confirmé. 26-6 Accords de Matignon (nouveau statut de la Nouvelle-Calédonie). 30-11 revenu minimum d'insertion (RMI) créé.

1989 24-5 Paul Touvier arrêté. 18-6 élections européennes. 14-7 fête du

bicentenaire de la Révolution, inauguration de l'Arche de la Fraternité à La Défense. Novembre affaire du foulard islamique (collège de Creil). 9-11 chute du

Mur de Berlin. 22-12 loi sur financement des partis. 1990 nuit du 8 au 9-5 Carpentras: profanation du cimetière juif. 19-5 convention de Schengen: libre circulation des biens, des personnes dans la CEE. 12-11 "Plan d'urgence" Jospin, lycéens dans les rues de Paris. 16-11 cotisation sociale généralisée (CSG) votée. 1991 12-4 nouveau statut pour la Corse. 16-5 au 2-4-1992 Edith Cresson (27-01-1934) devient Premier Ministre. 6-8 Suresnes : Chapour Bakhtiar (ex-

Premier Ministre d'Iran) assassiné. 19-12 service militaire à 10 mois. 1992 -22-

3 élections régionales. 22-29-3 cantonales baisse de la gauche. 2-4 au 1-5-1993

Pierre Béregovoy (23-12-1925/ 1-5-1993) devient Premier Ministre. Juin-octobre affaire des "Maliens de Vincennes" environ 700 personnes. 20-9 référendum pour traité de Maastricht 51,4 % de oui. Octobre affaire du sang contaminé. 1-11 loi Evin contre le tabagisme. 1993 21 et 28 - 3 élections législatives: succès de la droite. 29-3 (au 10-5-1995) Edouard Balladur (11-5-1929) devient Premier ministre. 1-5 Bérégovoy se suicide. Mai affaire "Valenciennes-Olympique de Marseille": Bernard Tapie mis en cause. 8-6 René Bousquet assassiné. 17-12 manifestation contre le projet de révision de la loi Falloux, environ 700 000 personnes (projet cassé le 13-1-1994). 1994 6-6 50ème anniversaire du Débarquement en Normandie. 29-7 lois sur la bioéthique : respect du corps humain, dons d'organe, assistance médicale à la procréation et diagnostic prénatal. 20-9 Bayrou réglemente le port des insignes religieux ostentatoires à

l'école. 4-11 Chirac annonce sa candidature à l'élection présidentielle. 1995 5-

2 Jospin officiellement investi candidat socialiste. 10-3 Pierre Suard, PDG

d'Alcatel-Asthom mis en examen (abus de biens sociaux). 30-3 Mitterrand inaugure

les locaux (vides) de la Bibliothèque nationale de France. 20-4 transfert au Panthéon des cendres de Marie et Pierre Curie. 23-4 premier tour des élections présidentielles: Jospin en tête (23,3 % des voix) . 7-5 Chirac élu Président de la République avec 52,6% des suffrages ( Jospin 47,4% des suffrages). François Mitterrand : dossier du Monde - Chronologie, politique, témoignanges, disparition

Présidence de Jacques Chirac 1995 8-5 cérémonie à Paris de la 50ème capitulation du IIIème Reich, 70 chefs d'Etat et de gouvernement y assistent. 22-5 Jean Tiberi maire de Paris. 11-6 et 18-6 élections municipales. 13-6 Chirac annonce la reprise limitée des essais nucléaires. 16-7 53ème anniversaire de la rafle du Vel D'Hiv: Chirac déclare

"Oui, la folie criminelle de l'occupant a été secondée par l'Etat français". 25-

7 bombe dans le RER à Saint-Michel 7 morts et 60 blessés. 31-7 révision

constitutionnelle adoptée par le Congrès par 674 voix contre 178. 14-10 Lionel Jospin élu premier secrétaire du PS.7-11 (au 3-6-1997) 2 ème gouvernement Juppé. 15-11 Alain Juppé présente son plan de sauvetage de la Sécurité Sociale à l'Assemblée. 24-11 au 17-11 Manifestations et grèves (RATP, SNCF). 1996 : 8-1 François Mitterrand meurt à 79 ans d'un cancer généralisé. 11-1 deuil national. 29-1 Chirac annonce l'arrêt définitif des essais nucléaires. 28-5 Chirac annonce la suppression du service militaire. 13-6 Juppé abandonne le projet de loi Debré sur l'immigration. 23-8 la police évacue 300 Maliens sans papiers qui occupaient l'église Saint-Bernard depuis 55 jours. 18-10 Téléphone : numérotation à 10 chiffres. 23-11 transfert des cendres d'André Malraux au Panthéon. 1997 : 14-1 rapport Mattei sur l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) 16-1 Vitrolles (Bouches-du-Rhône) : C. Mégret (FN) élue maire. 7-3 Renault : "Eurogrève"

contre la fermeture de l'usine belge de Vilvorde. 16-1 Luc Alphand, champion du monde de ski. 3-4 Paris : manifestation des personnels hospitaliers et des internes contre l'application du plan de réforme de la Sécurité sociale. 21-4 Jacques Chirac annonce la dissolution de l'Assemblée nationale et la tenue d'élections législatives anticipées les 25 mai et 2 juin. 25 : 1er tour des législatives : abstentions : 33,04% ; droite : 36,16, gauche : 44,3 (dont PC 9,91), FN 15,06. 1-6 : législatives : 2 ème tour (gauche 319 sièges, droite 257, FN 1). 2 - Alain Juppé démissionne, Lionel Jospin Premier Ministre. 17-6 201 mises en examen dans les milieux pédophiles. 23-6 Condamnation en appel des 2 chanteurs du groupe NTM (Nique Ta Mère) à 2 mois de prison avec sursis et 25 000 F d'amende. 28 Paris : "Europride" rassemble 200 000 personnes. 6-7 : Philippe Séguin élu président du RPR. 14-7 défilé sur les Champs-Elysées : première

apparition publique du char Leclerc. 21-7 Audit sur l'état des finances

publiques (déficits publics estimés entre 3 ,5 et 3,7% du PIB). Dominique Strauss-Khan présente un plan de redressement de 32 milliards de F. 21 au 24-8 :

Journées mondiales de la jeunesse : le Pape à Paris, 500 000 participants. Messe

à Longchamp : plus d'un million de fidèles. 31-8 : mort tragique de Lady Diana

dans un accident de voiture à Paris. 10-10 : conférence sur l'emploi. Projet des 35 heures de travail hebdomadaire au lieu de 39 annoncé par Lionel Jospin. Rupture avec le CNPF. 13-10 Ouverture du procès de Maurice Papon (secrétaire général de la préfecture de la Gironde sous Vichy) accusé de complicité de crime contre l'humanité.2-11 Début de la grève des routiers (qui dure jusqu'au 10-11). 11-11 Déclaration universelle de l'Unesco sur le Génome humain. 27-11 Autorisation du maïs transgénique. 17-12 Réforme du code de la nationalité (276 voix contre 254). 30-12 Manifestations de chômeurs à Paris. 1998 7-12 Journée

d'action des chômeurs à. 14-12 Polémique lancée par Lionel Jospin sur l'attitude de la droite lors de l'abolition de l'esclavage en 1848 ; l'opposition UDF-RPR quitte l'hémicycle et demande sa démission. 31-12 Entrée en lice de Cegetel, premier concurrent de France-télécom. 4-3 Vote définitif du projet de loi Guigou sur la nationalité. 15-3 Premier tour des élections régionales : 41,96 % d'abstentions ; gauche plurielle : 38,8 % (713 sièges) ; droite (UDF-RPR-div.) :

35,85 (648 sièges) ; Front National : 15,27 % (275 sièges). Cantonales : 39,64 % d'abstentions ; gauche plurielle : 43,94 % ; droite (UDF-RPR-div.) : 40,21% ; Front National : 13,88%. 22-3Cantonales (2eme tour) : 44,98 % d'abstentions ; gauche plurielle : 47,40 (964 sièges) % ; droite (UDF-RPR-div.) : 44,7% (982 sièges); Front National : 13,88% (3 sièges). 23-10 Le président Chirac condamne

à la télévision les 5 présidents de région élus avec le soutient du FN.

Démission de Jean-Pierre Soisson. 31-3 Vote de la loi Aubry sur les 35 heures. 2-4 : M. Papon condamné à 10 ans de prison se pourvoit en cassation. 17-3 Charles Millon lance "la Droite". 29-3 Affaire Elf : mise en examen de Roland Dumas. 16-6 : Eric Tabarly (66 ans) se noie au large du pays de Galles. 12-7 La France Championne du Monde de football. 18-12 Jean-Marie Leblanc exclu de l'équipe Festina. Jacques Chirac : site de l'Elysée - biographie, rôle, collaborateurs

Copyright 1998 , 2003 - Jérôme GALICHON