Vous êtes sur la page 1sur 6

MAIRA


Un rail (ou lisse en québécois) est une barre d’acier profilée. Deux files parallèles de rails mis bout à bout forment une voie ferrée. Ils reposent alors généralement sur des traverses pour conserver un écartement constant. Les rails servent à la fois de guide et de support de roulement pour les véhicules. Étant conducteurs électriques, ils peuvent aussi être utilisés pour la transmission de signaux (circuits de voie) et pour le retour des courants de traction et des auxiliaires du train (ligne train pour le chauffage et la climatisation sur les rames tractées). Un système de transport fondé sur l’utilisation d’un seul rail est un monorail. Un (voire deux) rail(s) peut(peuvent) servir aussi à l’alimentation électrique (alimentation par troisième rail ou par troisième et quatrième rails).

TATIANA

Un sous-marin est un navire submersible capable de se déplacer dans trois dimensions, en surface et sous l'eau ; il se distingue ainsi des autres bateaux etnavires qui se déplacent uniquement à la surface, et des bathyscaphes qui ne se déplacent que selon l'axe vertical. Cet article traite principalement des sous-marins habités ; les drones et autres ROVsont traités à part. Un sous-marinier est un membre de l'équipage d'un sous-marin. La plupart des sous-marins sont des navires de guerre. L'usage civil du sous-marin concerne, pour l'essentiel, la recherche océanographique et l'exploitation pétrolière ; son emploi à des fins touristiques ou de transport commercial reste anecdotique1. L' immersion maximale2 d'un sous-marin militaire est de quelques centaines de mètres. D'une centaine de mètres pendant la Seconde Guerre mondiale, elle est passée à environ 300/400 mètres pour la plupart des sous-marins actuels. Elle atteint plusieurs milliers de mètres pour les sous-marins de recherche océanographique.

DARIO

Le taxi est un véhicule automobile terrestre privé, conduit par un chauffeur et destiné au transportpayant de passagers et de leurs bagages, de porte à porte, contrairement aux transports en commun qui transportent les passagers entre des points prédéterminés (stations de métro,stations de tramway, arrêts de bus, gares). Cependant, dans certains pays, il existe une différence entre les taxis communs et les taxis particuliers.

Il peut. est datée de 35 000 ans avant notre ère[1]. MAIRA • Calculatrice mécanique.Marco Polo (1254-1324) rapporte que cette technique de comptage est utilisée en Chine. Ils ne différent que par la période pendant laquelle ils furent utilisés. voir ci-dessous. de façon secondaire. et plusieurs exemples nous en sont parvenus: le plus ancien. de manière approximative. machine à calculer et machine arithmétique sont trois noms décrivant une calculatrice dont le fonctionnement est principalement mécanique. l'os d'Ishango est sans doute l'exemple le plus connu[2]. L'origine de cette technique remonte à la préhistoire. Ce taximètre est également appelécompteur horokilométrique1. Au Ier siècle. unnéologisme de du XXe siècle.Le mot taxi provient du taximètre. qui fut e utilisé pendant tout le XIXe siècle et pendant la la première deuxième moitié moitié du XX siècle. Machine arithmétique fut utilisé à partir de 1642. qui sert à mesurer lapression atmosphérique. Il a été inventé par Evangelista Torricelli en 1643 . ces marques sont des entailles. Pline l'Ancienindique quels sont les meilleurs bois à cet usage. Calculatrice mécanique. Elle fut suivit de machine à calculer. appareil destiné à mesurer à la fois le temps et la distance d'un trajet pour établir le montant à payer par le passager. fut utilisé pour différentier les machines à calculer mécaniques des machines à calculer électroniques (1961)1. l'os de Lebombo. On distingue principalement : le baromètre à mercure : la pression atmosphérique est équilibrée par une colonne de mercuresurmontée d'un espace clos et vide. Le plus souvent. sur un bâton en bois ou en os. TATIANA • Le baromètre est un instrument de mesure. servir d'altimètre pour déterminer. Ils continuent d'être utilisés au XIXe voire auXXe siècle. Bâton de comptage Un bâton de comptage ou bâton de taille est un système mnémonique destiné à enregistrer un nombre grâce à des marques de dénombrement portées sur un bâton. l'altitude. utilisé en physique et en météorologie. . Dans son récit.

C'est donc une constante physique fondamentale. En d’autres termes.les baromètres à gaz : ils utilisent la variation de volume d'un certain volume de gaz sous l'effet des variations de la pression atmosphérique . respectivement) . évitant l'utilisation des pièces mobiles d'un baromètre anéroïde classique. Celle-ci se déforme de façon élastique et un système mécanique permet d'amplifier les mouvements qui résultent des variations de pression pour les rendre visibles sur un cadran ou les enregistrer sur une bande de papier millimétré . elle est également constante d’un repère inertiel à un autre (principe d’équivalence restreint). devenue exacte par définition depuis 1983) : c = 299 792 458 mètres par seconde . les baromètres électroniques : ils traduisent en valeurs numériques les déformations d'une capsule à vide. et notamment les équations de Maxwell. et même le rayonnement électromagnétique en général. La vitesse de la lumière dans le vide D’après les théories de la physique moderne. le baromètre anéroïde : la pression atmosphérique s'exerce sur une enceinte métallique. La vitesse de la lumière dans le vide est notée c (valeur exacte recommandée depuis 1975. et donc un invariant relativiste. hermétiquement close et partiellement vide d'air. « vitesse »). notée c (pour « célérité ». Elle n’est pas seulement constante en tous les endroits (et à tous les âges) de l’Univers (principes cosmologiques faible et fort. la lumière se manifestant macroscopiquement comme un phénomèneondulatoire). DARIO • Vitesse de la lumière La vitesse de la lumière dans le vide. la lumière visible. est une constante physique. c'est cette vitesse qu'on appelle vitesse de la lumière. Elle a été fixée à 299 792 458 m/s en 1983 par le Bureau international des poids et mesures (cette valeur définissant ainsi le mètre). quel que soit le repère inertiel de référence d’un observateur ou la vitesse de l’objet émettant la lumière. Elle est notée c (du latin celeritas. a une vitesse constante dans le vide . tout observateur obtiendra la même mesure.

il descendait jusqu'à 7 degrés et montait.TATIANA Lunette astronomique Aller à :Navigation. En hiver. à 40 degrés. Équipée d'un redresseur d'image (véhicule ou prisme) elle se comporte alors en lunette d'approche : on la nomme lunette terrestre ou longue-vue marine. . Une lunette astronomique est un instrument optique qui permet d'augmenter la taille apparente et la luminosité des objets du ciel lors de leur observation. C'est le domaine d'étude de la thermométrie. MAIRA Thermomètre Un thermomètre est un appareil qui sert à mesurer et à afficher la valeur des températures. Dans la glace qui fond. voir lunette. il montrait 13 degrés. Histoire[modifier] Invention du thermomètre[modifier] Le premier thermomètre a été inventé en 1654 par le duc de Toscane à Florence.rechercher Pour les articles homonymes. Il portait 50 graduations. en été. La grande lunette de l'Observatoire de Nice.

puis le long ducrâne fœtal à l'intérieur de l'utérus. Ces cuillères sont alors solidarisées l'une à l'autre soit par croisement en formant alors une pince (forceps à branches croisées de Pajot. deSimpson…). et que cet écart de température dépendra entièrement de sa couleur et de sa ventilation.Principes généraux[modifier] Thermomètre à chocolat La plupart des thermomètres mesurent leur propre température (celle de sa partie qui sert à faire la mesure). soit par . selon une disposition précise qui évite les lésions de la tête et de la face de l'enfant. et donc qu'une température mesurée dans ces conditions est totalement fantaisiste par rapport à la température de l'air. il sera plus chaud que l'air.) DARIO • Les forceps (ce nom est un nom latin se traduisant par tenailles) sont des instruments d'extraction du fœtus hors des voies génitales lors d'un accouchement. Cela signifie par exemple. de Tarnier. Principe[modifier] Le forceps est constitué de deux cuillères métalliques que l'opérateur glisse l'une après l'autre à l'intérieur du vagin d'abord. que si un thermomètre est exposé au soleil. Cette température n'est celle du milieu ambiant que s'il y a équilibre thermique entre le thermomètre et le milieu ambiant. (C'est pour cela que les météorologues mesurent la température sous abri ventilé.

Elles ont été découvertes par Johannes Keplerà partir des observations et mesures de la position des planètes faites par Tycho Brahe. ... On réalise ensuite des tractions régulières. Cette définition élimine de facto tout instrument fabriqué et utilisé dans un autre but et notamment dans celui d'extraire un enfant mort de l'utérus maternel. mais il les laissait sur les trajectoires circulaires du vieux système de Ptolémée hérité de l'antiquité grecque. de Suzor…). sans les expliquer. par le calcul. induisant celle-ci. les lois de Kepler décrivent les propriétés principales du mouvement desplanètes autour du Soleil. Les deux premières lois de Kepler furent publiées en 1609 et la troisième en 1618. • En astronomie. des trois lois de Kepler. Peu après. HAY QUE REPARTIRLO.. Les orbites elliptiques. permettent d'expliquer la complexité du mouvement apparent des planètes dans le ciel sans recourir auxépicycliques du modèle ptoléméen.. modérées et correctement orientées sur l'instrument. de manière à aider l'enfant dans sa descente et son expulsion des voies génitales. Historique et évolution[modifier] On entend par forceps obstétrical (forceps = pince en anglais) un instrument conçu pour extraire ou tenter d'extraire un enfant vivant par les voies naturelles au cours du travail d'accouchement.l'intermédiaire d'une branche transversale (forceps à branches parallèles de Demelin. Copernic avait soutenu en 1543 que les planètes tournaient autour du Soleil. Isaac Newton découvrit en 1687 la loi de l'attraction gravitationnelle (ougravitation). NOSE. telles qu'énoncées dans ses deux premières lois. mesures qui étaient très précises pour l'époque.