Vous êtes sur la page 1sur 3

Entrepreneuriale = la logique de l’entrepreneur

La création d’entreprise ne peut se réaliser que si elle émane d’un entrepreneur, c'est -à-dire une personne qui va prendre des risques et mettre en œuvre un projet En pratique, la création d’entreprise se déroule selon un processus qui va de la détection de l’idée innovante à la création d’un projet qui devient une entreprise Au cours de se processus, l’entrepreneur va devoir mettre en adéquation ces compétences et les opportunités du marché I. Les opportunités de l’environnement A l’origine du projet de création d’entreprise se trouve tout d’abor l’idée innovante de l’entrepreneur. On distingue 4 grandes sources d’idées - l’expérience : l’entrepreneur connaît le secteur sur lequel il souhaite développer son projet pout y avoir déjà acquit une expérience professionnelle et y avoir étudié les opportunités - l’observation : l’idée innovante est issue de l’analyse du marché par l’entrepreneur, il a détecté l’évolution de ce marché, des défauts des produits ou des services corrigeant ces défauts - l’opportunité : l’entrepreneur répond à un nouveau besoin lié à une évolution de l’environnement (par exemple une nouvelle législation entraine la création d’un nouveau marché) - l’innovation qui peut prendre différentes formes (la production de nouveau produits, de nouvelle méthodes de production, de nouvelles forme d’organisation du travail, l’accès à de nouvelle matière premières Quelque soit l’origine de l’idée, il faudra vérifier son adéquation avec les compétences de l’entrepreneur et l’environnement de l’entreprise car l’environnement offre des opportunités D’autre part toute idée innovante doit respecter la loi et les réglementation s II. Le business plan ou le plan d’affaire Le plan d’affaire est un outil d’anticipation et de planification, il permet de mesurer les risques et de confirmer ou d’infirmer la validité du projet. Le premier objectif du plan d’affaire est de conforter le créateur sur les formalités du projet : sera-t-il rentable ? Dans un second temps le plan d’affaire va devenir un outil de communication indispensable pour convaincre les banquiers et les investisseurs pour soutenir le projet. Pour créer son plan d’affaire, le créateur / l’entrepreneur a besoin de deux outils (études de marché et le plan de financement) A. L’étude de marché Lorsque l’idée est trouvé et arrêter et les marché identifié, il reste a vérifier que le projet est viable, pour ce la on fait une étude de marché Cette étude va permettre : - d’affiner les caractéristiques des produits ou des services envisagés - de préciser les besoins auquel vont répondre les produits ou services - définir la clientèle visée - définir le prix psychologique - choisir les modes de distribution et de communication adaptés - appréhender la concurrence

Une foi achevé l’étude de marché. EURL.les frais de constitution et fonctionnement de l’entreprise individuelle est moins cher que la société .l’activité : certaines activités sont réglementé et certaine formes juridique ne leu sont pas ouverte (professionnel libéraux ne peuvent pas être commerçant donc ne peuvent pas créer de SNC car les associés ont la qualité de commerçants .. Les éléments suivant vont permettre d’arrêter e choix d’une structure juridique : . SA. . La plus part des commerces et des activités artisanal son exercés en entreprise individuelle. Pour analyser la rentabilité de son activité. engage sa responsabilité et c’est lui qui établit ces propres règles. il importe de choisir un statut juridique pour qu’il puisse voir le jour en toute légalité.mettre en place son offre commerciale et les prem ières actions commerciales. L’entreprise doit déterminer celle qui correspond le mieux à ces objectifs.déterminer les politiques de distribution et de communication . Dans les autres formes juridique SNC ou entreprise individuelle. Le premier choix se fait entre l’entreprise individuelle et la société.établir les forces et les faiblesses par rapport à la concurrence . Celui-ci doit équilibrer les besoins et les ressources de l’entreprise pendant une durée de deux à trois ans. quand on crée un SAS.valider son produit ou son offre de service . Les options organisationnelles Dans une entreprise individuelle. la responsabilité est étendu à tout le patrimoine de l’entreprise .évaluer le potentiel du marché. Ces prévisions financières qui complète l’étude de marché vont permettre à l’entrepreneur de rechercher les capitaux nécessaires au démarrage ou reprise de l’activité auprès des banques ou des investisseurs. III. Le statut et les options organisationnelles A. l’entrepreneur est totalement autonome. il va falloir trouver des capitaux pour pouvoir démarrer L’évaluation des capitaux nécessaire pour démarrer ou reprendre une activité et f ormaliser par un plan de financement initiale. l’entrepreneur doit être en mesure de : . l’entrepreneur va établir un compte de résultat prévisionnel qui va reprendre l’ensemble des produits et des charges résultant de la mise en route de l’activité ou du nouveau projet. Aucune structure juridique n’est idéale. Le statut juridique Lorsque le projet est validé.associé ou indépendant ? .choisir un lien d’implantation A l’issue de l’étude de marché. c’est possible grâce au plan de marchéage B. car c’est la solution la plus simple et la moins onéreuse. Cependant c’est la plus risqué car le patrimoine personnel de l’entrepreneur peut être saisi.la responsabilité patrimonial. il prend seul les décisions.le régime d’imposition B. SARL. prévoir le CA prévisionnel . au minimum les apports peuvent être perdue.

définir des organigrammes et délégué certaine tache de direction. plus le potentiel de profit est important.Schumpeter (économiste Autrichien) l’entrepreneur est au centre du développement économique car c’est grâce à lui que les grandes innovations créatrices de richesse économique sont apparues Pour F.Knight. de créatif tout en combinant de la façon la plus performante possible des ressources diverses Pour J. et bien que tous les entrepreneurs ne se rassemble pas.création d’une nouvelle entreprise.il est indépendant. c’est un leader qui n’aime pas se plier à l’autorité . B. ils partagent certaines caractéristique : . plus la prise de risque est importante. c’est la prise de risque qui permet à l’entrepreneur de dégager du profit. opportuniste . créatif. l’esprit d’entreprise Tout entrepreneur est animé par un esprit d’entreprise.il est dynamique et motivé par un besoin d’accomplissement . L’entrepreneur A.il cherche à innover . Il peut être définit comme l’habitude d’un individu à prendre des risques pour engager des capitaux dans une sorte d’aventure destiné à apporter quelque chose d’innovant. puisque une sur deux meure au bout de 5ans et un tiers meure au bout de 3ans. passionné II. Cette création peut prendre plusieurs formes : . à savoir l’exploitation d’une activité nouvelle qui n’a jamais était exercé au même endroit pour une entreprise similaire . La création d’entreprise A.87% des entreprise crées n’ont qu’un seul salarié donc les options organisationnelles sont minime. 71% sont de nouvelle entreprise et 29% sont des créations par reprise La création d’entreprise reste dans touts les cas risqué.il est intuitif. Les caractéristiques des entrepreneurs Au delà de la capacité à prendre des risque. Les différentes formes de création d’entreprise L’entrepreneur ne sera reconnu comme tel que lorsqu’il aura aboutie son projet de création d’entreprise. 85% des entreprises crées n’ont pas de salarié .reprise de tout ou partie de moyen de production d’une autre entreprise ou le rachat d’un fonds de commerce B. Dans les autre cas il va falloir mettre en place des mécanismes de coordination. La réalité économique Parmi les entreprises crées en 2008. L’entreprenariat est donc se que font les entrepreneurs leur de la création d’une entreprise I.il est persévérant. il s’agit de se que l’INCEE qualifie de création pure. travailleur. CHAPITRE 2 L’entreprenariat L’entreprenariat est l’ensemble des activités et des démarches qui implique la création et le développement d’une entreprise.