Vous êtes sur la page 1sur 2

8 outils pour surveiller et travailler son

eRéputation !

Lorsque Yann Gourvennec nous livre ses secrets pour gérer une eRéputation en ligne en prenant
son cas personnel et celui de son site site internet… Et ce n’est pas 1 outil qu’il nous propose, mais 8
! Après n’allez pas dire qu’on ne vous avait pas prévenu qu’il fallait faire attention sur Internet !

Gérer sa réputation sur Internet est devenu indispensable. Il paraît notamment impensable pour
quiconque cherche à obtenir un rendez-vous professionnel de laisser traîner sur son profil facebook
la photo de sa dernière beuverie (remarquez, j’en connais qui n’hésitent pas).

Mais comment faire pour gérer cette e-réputation - et aussi pour surveiller celle des autres ? C’est la
question que s’est posée Aref Jdey dans cet article de son blog qui propose une matrice (cliquer sur
l’image à gauche) des outils de la veille.

Voici donc selon lui les 8 types d’outils qui permettent de surveiller et de travailler sa réputation
en ligne :

1. métamoteurs sociaux, tels samepoint.com et j’ai pu vérifié que je remplissais moi-même


quelques pages. dans un sens ce n’est pas une surprise, mais cela est impressionnant (100
pages) d’autant. ce qui est intéressant c’est que le moteur dépouille les “mots-clefs négatifs” et
positifs. Ouf! pas de négatif pour moi (nb: ceci n’est pas non plus une surprise, mais le
résultat d’un travail de longue haleine sur Internet et ma réputation en ligne)
2. moteurs de blogs, tels http://blogsearch.google.com (voici la recherche sur mon nom, mais
aussi beaucoup plus intéressant, la recherche sur marketing & innovation qui montre mon
blog en 1ère position, devant futurelab. Ainsi, me voici positionné sans payer et même si je
n’écris pas tous les jours.
3. moteurs d’actualités: comme Google actualités (qui vient d’accepter
http://visionary.wordpress.com en son sein, il faudra juste attendre quelques semaines pour
que le flux du blog soit pris en compte)

4. suivi et recherche de commentaires comme http://www.backtype.com/ qui montre peu de


commentaires dans mon cas, ce qui doit s’expliquer par le fait que je ne mette pas mon nom
dans les commentaires mais celui de mon site (ce qui en accentue la présence dans les
moteurs au passage)
5. moteurs de forums : qui ne trouve rien dans mon cas car je ne vais plus souvent sur les
forums (là encore, si je veuw entrer un commentaire “personnel” j’évite d’utiliser mon nom
6. moteurs de microblogging : prenons http://search.twitter.com/ qui scanne le plus célèbre
des moteurs de microblogging, www.twitter.com. J’y ai découvert que conseilsmarketing avait
twitté mon article sur l’innovation pendant la crise
7. agrégateurs sociaux : dont
l’excellent http://www.mybloglog.com/buzz/members/visionarymarketing/qui permet de
promouvoir ses blogs de façon très conviviale en échangeant avec d’autres bloggueurs.
8. moteurs de recherche de personnes : comme le remarquable http://www.123people.com/
qui va réaliser tout seul l’agrégation de pas mal de sources qui parlent de vous sur Internet.
voir mon exemple ici. Le résultat est parfois un peu décalé avec des photos de personnes qui
n’ont rien à voir avec vous. on peut éventuellement lui préférer Zoominfo qui vous permettra
de clamer la paternité de votre profil (’reclaim profile’) et de le contrôler comme je l’ai fait ici
pour le mien.

En définitive, si vous aviez besoin de preuves, vous laissez des traces partout sur Internet. Voici
donc le moyen d’utiliser ce phénomène, non pour s’en plaindre, mais au contraire pour se valoriser
en multipliant les informations favorables et positives vous concernant.

Au travail donc, les outils sont là, profitez-en. et faites attention, il n’y a pas de bouton “effacer” sur le
web !

Pour aller plus loin :

http://www.conseilsmarketing.fr/autres-conseils-marketing/8-outils-pour-surveiller-et-travailler-son-
ereputation