Vous êtes sur la page 1sur 14
La cochenille noire de l’olivier Saissetia oleae BERN. Morphologie Cycle biologique Symptômes et dégâts Méthodes
La cochenille noire de l’olivier Saissetia oleae BERN. Morphologie Cycle biologique Symptômes et dégâts Méthodes
La cochenille noire de l’olivier Saissetia oleae BERN. Morphologie Cycle biologique Symptômes et dégâts Méthodes

La cochenille noire de l’olivier Saissetia oleae BERN.

La cochenille noire de l’olivier Saissetia oleae BERN. Morphologie Cycle biologique Symptômes et dégâts Méthodes

Morphologie Cycle biologique Symptômes et dégâts Méthodes de suivi Méthodes de lutte

Formation – Lutte contre les ravageurs des oliviers Bonifacio, le 24 février 2009 / Cargèse, le 26 février 2009 / Sartène, le 3 Mars 2009

Présentation Répandue dans tout le bassin Méditerranéen Très polyphage (laurier Nerium oleander , Olea europaea
Présentation Répandue dans tout le bassin Méditerranéen Très polyphage (laurier Nerium oleander , Olea europaea
Présentation Répandue dans tout le bassin Méditerranéen Très polyphage (laurier Nerium oleander , Olea europaea

Présentation

Répandue dans tout le bassin MéditerranéenPrésentation Très polyphage (laurier Nerium oleander , Olea europaea , Citrus…) 1 génération par ans (

Très polyphage (laurier Nerium oleander , Olea europaea , Citrus…) Nerium oleander, Olea europaea , Citrus…)

1 génération par ans ( parfois 1.5)Répandue dans tout le bassin Méditerranéen Très polyphage (laurier Nerium oleander , Olea europaea , Citrus…)

Très polyphage (laurier Nerium oleander , Olea europaea , Citrus…) 1 génération par ans ( parfois
Morphologie Adultes femelles 2 à 5 mm de long sur 1 à 4 mm de
Morphologie Adultes femelles 2 à 5 mm de long sur 1 à 4 mm de
Morphologie Adultes femelles 2 à 5 mm de long sur 1 à 4 mm de
Morphologie Adultes femelles 2 à 5 mm de long sur 1 à 4 mm de

Morphologie

Adultes femelles

2 à 5 mm de long sur 1 à 4 mm de largeMorphologie Adultes femelles Couleur variant du brun clair au brun foncé Noirâtre en phase de reproduction

Couleur variant du brun clair au brun foncéAdultes femelles 2 à 5 mm de long sur 1 à 4 mm de large Noirâtre

Noirâtre en phase de reproduction4 mm de large Couleur variant du brun clair au brun foncé Reliefs en forme de

Reliefs en forme de H sur bouclierbrun clair au brun foncé Noirâtre en phase de reproduction Reproduction est parthénogénétique Œufs 0.3 mm

Reproduction est parthénogénétiqueen phase de reproduction Reliefs en forme de H sur bouclier Œufs 0.3 mm Forme ovale

en forme de H sur bouclier Reproduction est parthénogénétique Œufs 0.3 mm Forme ovale Blanc clair

Œufs

0.3 mmReliefs en forme de H sur bouclier Reproduction est parthénogénétique Œufs Forme ovale Blanc clair puis

Forme ovaleReliefs en forme de H sur bouclier Reproduction est parthénogénétique Œufs 0.3 mm Blanc clair puis

Blanc clair puis rose orangéen phase de reproduction Reliefs en forme de H sur bouclier Reproduction est parthénogénétique Œufs 0.3

Morphologie Larves 3 stades Larve du premier stade (0.5 mm) jaune clair, très mobile ,
Morphologie Larves 3 stades Larve du premier stade (0.5 mm) jaune clair, très mobile ,
Morphologie Larves 3 stades Larve du premier stade (0.5 mm) jaune clair, très mobile ,
Morphologie Larves 3 stades Larve du premier stade (0.5 mm) jaune clair, très mobile ,
Morphologie Larves 3 stades Larve du premier stade (0.5 mm) jaune clair, très mobile ,

Morphologie

Larves

3 stadesMorphologie Larves Larve du premier stade (0.5 mm) jaune clair, très mobile , va se fixer

Larve du premier stade (0.5 mm) jaune clair, très mobile , va se fixer de préférence sur premier stade (0.5 mm) jaune clair, très mobile, va se fixer de préférence sur la face inférieure des feuilles

Larve du deuxième stade presque similaires aux larves L1 deuxième stade presque similaires aux larves L1

Larve du troisième stade de forme ovale avec un bouclier plus convexe portant des reliefs en forme troisième stade de forme ovale avec un bouclier plus convexe portant des reliefs en forme de H plus prononcés.

L2 < 1mm Hivernation L3 L2 > 1mm L3 Avril Déplacement Fixation L3 Cycle biologique
L2 < 1mm Hivernation L3 L2 > 1mm L3 Avril Déplacement Fixation L3
L2
< 1mm
Hivernation
L3
L2
> 1mm
L3
Avril
Déplacement
Fixation
L3

Cycle biologique

Fixation L1 Feuilles Rameaux
Fixation
L1
Feuilles
Rameaux
L3 Cycle biologique Fixation L1 Feuilles Rameaux Eclosions étalées L1 très mobiles Juin à août Ponte
L3 Cycle biologique Fixation L1 Feuilles Rameaux Eclosions étalées L1 très mobiles Juin à août Ponte

Eclosions étalées L1 très mobiles

Juin à août

Rameaux Eclosions étalées L1 très mobiles Juin à août Ponte sous bouclier 150 à 2500 œufs

Ponte sous bouclier 150 à 2500 œufs

Septembre

Fin mai

étalées L1 très mobiles Juin à août Ponte sous bouclier 150 à 2500 œufs Septembre Fin

Début mai

Adultes
Adultes
Symptômes et dégâts Succion de la sève par les larves et les adultes Affaiblissement de
Symptômes et dégâts Succion de la sève par les larves et les adultes Affaiblissement de
Symptômes et dégâts Succion de la sève par les larves et les adultes Affaiblissement de

Symptômes et dégâts

Succion de la sève par les larves et les adultesSymptômes et dégâts Affaiblissement de l’arbre en cas de densités de population élevées Sécrétion du miellat

dégâts Succion de la sève par les larves et les adultes Affaiblissement de l’arbre en cas

Affaiblissement de l’arbre en cas de densités de population élevéesdégâts Succion de la sève par les larves et les adultes Sécrétion du miellat par l’insecte

Sécrétion du miellat par l’insectede l’arbre en cas de densités de population élevées Développement de fumagine Diminution de la photosynthèse

Développement de fumaginede population élevées Sécrétion du miellat par l’insecte Diminution de la photosynthèse Chute des feuilles

Diminution de la photosynthèsede densités de population élevées Sécrétion du miellat par l’insecte Développement de fumagine Chute des feuilles

Chute des feuillesde population élevées Sécrétion du miellat par l’insecte Développement de fumagine Diminution de la photosynthèse

Méthode de lutte raisonnée Lutte envisagée si : Observation de plus d’une cochenille par feuille
Méthode de lutte raisonnée Lutte envisagée si : Observation de plus d’une cochenille par feuille
Méthode de lutte raisonnée Lutte envisagée si : Observation de plus d’une cochenille par feuille

Méthode de lutte raisonnée

Lutte envisagée si :Méthode de lutte raisonnée Observation de plus d’une cochenille par feuille en fin d’hiver Lutte biologique

Méthode de lutte raisonnée Lutte envisagée si : Observation de plus d’une cochenille par feuille en

Observation de plus d’une cochenille par feuille en fin d’hiver

Lutte biologiquede plus d’une cochenille par feuille en fin d’hiver 2 lâchers de Métaphycus sur larves L3

cochenille par feuille en fin d’hiver Lutte biologique 2 lâchers de Métaphycus sur larves L3 Lutte

2 lâchers de Métaphycus sur larves L3

Lutte ChimiqueLutte biologique 2 lâchers de Métaphycus sur larves L3 Application d’un régulateur de croissance sur jeunes

2 lâchers de Métaphycus sur larves L3 Lutte Chimique Application d’un régulateur de croissance sur jeunes

Application d’un régulateur de croissance sur jeunes larves

La lutte biologique Utilisation d’un parasitoïde : Métaphycus bartletti Micro-hyménoptère de 1.5 mm Pond dans
La lutte biologique Utilisation d’un parasitoïde : Métaphycus bartletti Micro-hyménoptère de 1.5 mm Pond dans
La lutte biologique Utilisation d’un parasitoïde : Métaphycus bartletti Micro-hyménoptère de 1.5 mm Pond dans
La lutte biologique Utilisation d’un parasitoïde : Métaphycus bartletti Micro-hyménoptère de 1.5 mm Pond dans

La lutte biologique

Utilisation d’un parasitoïde : Métaphycus bartletti

Micro-hyménoptère de 1.5 mmUtilisation d’un parasitoïde : Métaphycus bartletti Pond dans le corps des L3 et jeunes femelles 2

Pond dans le corps des L3 et jeunes femelles: Métaphycus bartletti Micro-hyménoptère de 1.5 mm 2 lâchers vers avril et septembre au maximum de

2 lâchers vers avril et septembre au maximum de L3de 1.5 mm Pond dans le corps des L3 et jeunes femelles 1 génération/mois Plus de

1 génération/moisL3 et jeunes femelles 2 lâchers vers avril et septembre au maximum de L3 Plus de

Plus de larves réceptives au 2 n d lâcher nd lâcher

L2 < 1mm Lâcher de Métaphycus Hivernation L3 L2 > 1mm L3 Avril Déplacement Fixation
L2 < 1mm Lâcher de Métaphycus Hivernation L3 L2 > 1mm L3 Avril Déplacement Fixation
L2
< 1mm
Lâcher de Métaphycus
Hivernation
L3
L2
> 1mm
L3
Avril
Déplacement
Fixation
L3
Observation:
+ d’une cochenille/feuille?
Lâcher de Métaphycus

La lutte biologique

Fixation L1 Feuilles Rameaux Juin à août
Fixation
L1
Feuilles
Rameaux
Juin à août
biologique Fixation L1 Feuilles Rameaux Juin à août Eclosions étalées L1 très mobiles Septembre Ponte sous
biologique Fixation L1 Feuilles Rameaux Juin à août Eclosions étalées L1 très mobiles Septembre Ponte sous

Eclosions étalées L1 très mobiles

Rameaux Juin à août Eclosions étalées L1 très mobiles Septembre Ponte sous bouclier 150 à 2500

Septembre

Ponte sous bouclier 150 à 2500 œufs

Fin mai

à août Eclosions étalées L1 très mobiles Septembre Ponte sous bouclier 150 à 2500 œufs Fin

Début mai

Adultes
Adultes
BIOTOP Route de Biot - D4-06560 Valbonne Tél : 04 93 12 17 89 Fax
BIOTOP Route de Biot - D4-06560 Valbonne Tél : 04 93 12 17 89 Fax

BIOTOP Route de Biot - D4-06560 Valbonne Tél : 04 93 12 17 89 Fax : 04 93 12 14 06 E-mail : info@biotop.fr

04 93 12 17 89 Fax : 04 93 12 14 06 E-mail : info@biotop.fr Le

Le lâcher de Métaphycus

Le lâcher doit être effectué rapidement le jour de réception ou au plus tard le lendemain.12 14 06 E-mail : info@biotop.fr Le lâcher de Métaphycus Mode d’utilisation En curatif sur des

Mode d’utilisationle jour de réception ou au plus tard le lendemain. En curatif sur des infestations bien

En curatif sur des infestations bien déclarées de cochenillesou au plus tard le lendemain. Mode d’utilisation En préventif, en tout début d’infestation Dose :

En préventif, en tout début d’infestationcuratif sur des infestations bien déclarées de cochenilles Dose : 5 à 10 insectes par arbre

Dose : 5 à 10 insectes par arbre en curatif, suivant le volume des végétaux et le niveau d’infestation, ou 1 à 2 insectes par arbre en préventif (à renouveler chaque année).de cochenilles En préventif, en tout début d’infestation Lâcher en dehors des heures les plus chaudes,

Lâcher en dehors des heures les plus chaudes, par temps calme (pas de vent fort ou pluie)par arbre en préventif (à renouveler chaque année). Ne pas utiliser de traitement chimique 3 semaines

Ne pas utiliser de traitement chimique 3 semaines avant et après le lâcher(à renouveler chaque année). Lâcher en dehors des heures les plus chaudes, par temps calme (pas

Lutte plus conventionnelle Traitements à base de Fénoxycarbe Traitement sur jeunes larves détectées par observation
Lutte plus conventionnelle Traitements à base de Fénoxycarbe Traitement sur jeunes larves détectées par observation
Lutte plus conventionnelle Traitements à base de Fénoxycarbe Traitement sur jeunes larves détectées par observation

Lutte plus conventionnelle

Traitements à base de Fénoxycarbe

Traitement sur jeunes larves détectées par observationplus conventionnelle Traitements à base de Fénoxycarbe Fénoxycarbe = régulateur de croissance Plus respectueux

Fénoxycarbe = régulateur de croissanceTraitement sur jeunes larves détectées par observation Plus respectueux des insectes utiles Traiter toute la

Plus respectueux des insectes utilespar observation Fénoxycarbe = régulateur de croissance Traiter toute la frondaison Fin juin – début juillet

Traiter toute la frondaisonde croissance Plus respectueux des insectes utiles Fin juin – début juillet pour vergers < 100

Fin juin – début juillet pour vergers < 100 mde croissance Plus respectueux des insectes utiles Traiter toute la frondaison À renouveler après 1 à

À renouveler après 1 à 1.5 moisPlus respectueux des insectes utiles Traiter toute la frondaison Fin juin – début juillet pour vergers

Renouvellement Fixation L1 L2 < 1mm Hivernation L3 Septembre L2 > 1mm L3 Observation :
Renouvellement Fixation L1 L2 < 1mm Hivernation L3 Septembre L2 > 1mm L3 Observation :
Renouvellement
Fixation
L1
L2
< 1mm
Hivernation
L3
Septembre
L2
> 1mm
L3
Observation :
+ d’une cochenille/feuille?
Avril
Début mai
Déplacement
Fixation
Adultes
L3
Avril Début mai Déplacement Fixation Adultes L3 Feuilles Rameaux Juin à août Lutte conventionnelle

Feuilles Rameaux Juin à août

Lutte conventionnelle

Traitement

Fénoxycarbe

à août Lutte conventionnelle Traitement Fénoxycarbe Eclosions étalées L1 très mobiles Observation des
à août Lutte conventionnelle Traitement Fénoxycarbe Eclosions étalées L1 très mobiles Observation des

Eclosions étalées L1 très mobiles

Observation

des

éclosions

Ponte sous bouclier 150 à 2500 œufs

Fin mai

Eclosions étalées L1 très mobiles Observation des éclosions Ponte sous bouclier 150 à 2500 œufs Fin
Facteurs de régulation Facteurs abiotiques défavorables Mortalité des jeunes larves températures supérieures à 35°C
Facteurs de régulation Facteurs abiotiques défavorables Mortalité des jeunes larves températures supérieures à 35°C
Facteurs de régulation Facteurs abiotiques défavorables Mortalité des jeunes larves températures supérieures à 35°C

Facteurs de régulation

Facteurs abiotiques défavorablesFacteurs de régulation Mortalité des jeunes larves températures supérieures à 35°C baisse d’hygrométrie vent et

Mortalité des jeunes larvesFacteurs de régulation Facteurs abiotiques défavorables températures supérieures à 35°C baisse d’hygrométrie vent

températures supérieures à 35°Cabiotiques défavorables Mortalité des jeunes larves baisse d’hygrométrie vent et pluie lors de la dispersion

baisse d’hygrométriedes jeunes larves températures supérieures à 35°C vent et pluie lors de la dispersion des L1

vent et pluie lors de la dispersion des L1températures supérieures à 35°C baisse d’hygrométrie Facteurs abiotiques favorables températures clémentes une

Facteurs abiotiques favorablesd’hygrométrie vent et pluie lors de la dispersion des L1 températures clémentes une humidité relative élevée

températures clémenteslors de la dispersion des L1 Facteurs abiotiques favorables une humidité relative élevée (bas fond, excès

une humidité relative élevée (bas fond, excès d’irrigation…),L1 Facteurs abiotiques favorables températures clémentes usage abusif des engrais chimiques (azote notamment) manque

usage abusif des engrais chimiques (azote notamment)relative élevée (bas fond, excès d’irrigation…), manque d’aération des arbres Facteurs biotiques

manque d’aération des arbresd’irrigation…), usage abusif des engrais chimiques (azote notamment) Facteurs biotiques Parasitoïdes Prédateurs

Facteurs biotiquesusage abusif des engrais chimiques (azote notamment) manque d’aération des arbres Parasitoïdes Prédateurs

Parasitoïdesusage abusif des engrais chimiques (azote notamment) manque d’aération des arbres Facteurs biotiques Prédateurs

Prédateursusage abusif des engrais chimiques (azote notamment) manque d’aération des arbres Facteurs biotiques Parasitoïdes

Exemples de parasitoïdes et prédateurs Parasitoïdes Plusieurs parasitoïdes autochtones ou introduits sont très actifs
Exemples de parasitoïdes et prédateurs Parasitoïdes Plusieurs parasitoïdes autochtones ou introduits sont très actifs
Exemples de parasitoïdes et prédateurs Parasitoïdes Plusieurs parasitoïdes autochtones ou introduits sont très actifs

Exemples de parasitoïdes et prédateurs

ParasitoïdesExemples de parasitoïdes et prédateurs Plusieurs parasitoïdes autochtones ou introduits sont très actifs contre la

Exemples de parasitoïdes et prédateurs Parasitoïdes Plusieurs parasitoïdes autochtones ou introduits sont très actifs

Plusieurs parasitoïdes autochtones ou introduits sont très actifs contre la cochenille noire : Les hyménoptères du genre Metaphycus : Metaphycus helvolus, Encyrtide, parasitoïde endophage des larves L2 et L3 ; Metaphycus lounsburyi et Metaphycus bartletti, parasitoïde des L3 et des femelles ; Diversinervus elegans contre les adultes ; Coccophagus scutellaris et C. Lycimnya, parasitoïdes endophages des larves L2 voire L3.

PrédateursLycimnya , parasitoïdes endophages des larves L2 voire L3. Scutellista cyanea , Hyménoptère Pteromalidae ,

Scutellista cyanea, Hyménoptère Pteromalidae , prédateur des oeufs de S. oleae , Hyménoptère Pteromalidae, prédateur des oeufs de S. oleae

Les coccinelles, notamment : Exochomus quadripustulatus , de couleur noire avec 2 taches irrégulières sur les élytres (3 à Exochomus quadripustulatus, de couleur noire avec 2 taches irrégulières sur les élytres (3 à 5 mm de taille), Chilocorus bipustulatus de couleur noire rosâtre brillant avec 2 taches circulaires sur les élytres.