Vous êtes sur la page 1sur 3

L'Aquitaine et sa démographie

Avec ses 41 309 km², l'Aquitaine est la troisième région métropolitaine française par sa
superficie et correspond ainsi à 8% du territoire national. L'Aquitaine est également une région
historique, dont les contours ont évolué au cours du temps. Ses habitants sont les Aquitains. Il faut
savoir que sa population ne cesse d'augmenter au fil du temps
Le solde migratoire apparent reste le facteur principal de cette croissance. La région compte
3 119 778 habitants en 2006 soit une progression de 0,77%. De plus bien qu'elle connaisse un taux
de natalité et de décès en baisse en 2007, sa population reste élevée.

Pourtant cet région connait un vieillissement de la population. Celui-ci s'explique par


l'espérance de vie qui s'allonge avec une durée de vie en moyenne de 77 ans pour les hommes et 84
ans pour les femmes soit plus que la moyenne nationale. Ainsi on peut dire que l'Aquitaine a une
population plus âgée que la moyenne de la France métropolitaine . De plus les Aquitains entre 20 et
39 ans sont de plus en plus minoritaires tandis que les autres classes d'âge se renforcent.
L'Aquitaine a un taux de fécondité qui reste élevé car effectivement en 2007, on compte plus
de 34 000 bébés soit 11‰ mais cela est quand même inférieur de 2 points par rapport à la moyenne
nationale. Comme on peut le constater, la Dordogne est l'une des régions où le taux de natalité est le
plus faible, de plus l'âge moyen des mères à la naissance est le plus précoce ce qui est relatif d'un
moins grand niveau d'étude en Dordogne qu'au reste de l'Aquitaine.
Par ailleurs on assiste à la baisse fulgurante de mariages au profit des PACS. Ainsi en Aquitaine le
nombre de PACS augmente en passant de 2 339 en 2004 à 3 788 en 2006 alors que le nombre de
mariage stagne, voir diminue en passant de 12 384 à 12 227. On peut remarquer que la Dordogne
est la région où le nombre de mariage et de PACS est le plus faible, même si on observe une assez
forte augmentation du PACS et une légère baisse du nombre de mariage. Cette différence avec le
reste de l'Aquitaine est due à une faible ouverture d'esprit comparé au reste de la région.

Solde migratoire inter-régional : positif avec toutes les régions à l’exception de Midi-Pyrénées
et Languedoc-Roussillon - Période 1999-2004, personnes de plus de 4 ans
Les nouveaux aquitains viennent le plus souvent d’Île-de-France (environ 30 % des entrées), de
Midi-Pyrénées (12 %), de Poitou-Charentes (8 %). Des personnes qui résidaient en Provence-
Alpes-Côte d’Azur ou en région Centre se sont installées récemment en Aquitaine, de l’ordre de
13 000 par an pour chacune de ces deux régions.
Venant d’Île-de-France, s’installent presque autant de personnes âgées de 60 ans ou plus que de
jeunes. Les franciliens en âge de travailler (30 à 59 ans) sont trois fois plus nombreux que les jeunes
à déménager vers l’Aquitaine. De Midi-Pyrénées et de Poitou-Charentes, viennent surtout des
adultes de 30 à 59 ans et des jeunes.

Solde migratoire des jeunes de 20 à 29 ans surtout déficitaire avec l’Île-de-France et Midi-
Pyrénées - Période 1999-2004
On peut voir sur la carte que l'Aquitaine connait une migration déficitaire de jeunes très importante.
En effet, la majorité des jeunes aquitains préfèrent quitter la région au profit de l'Ile-de-France et du
Midi-Pyrénées.

En 2006, l'Aquitaine connaissait un nombre de mariages élevé tandis qu'en 2007, elle voit
celui-ci augmentait passant ainsi de 13 200 à 13 416 soit une progression de 216 alors que sont taux
de divorce est en baisse. Contrairement à sa région, la Dordogne, elle subit aussi une augmentation
de mariage mais qui reste moindre. En effet le nombre de mariage est passé de 1788 en 2006 à 1838
un an après. Pourtant dans l'ensemble de la France métropolitaine, on observe une baisse passant de
274 084 à 273 669. Bien que le nombre de mariage en Aquitaine est dans une phase d'augmentation,
celui-ci reste quand même minoritaire face au PACS; car effectivement le PACS voit son quota être
multiplier par 5 entre 2000 et 2007. Le département de cette région connaissant un nombre de PACS
le plus minime, c'est la Dordogne. En effet, bien que ses PACS soient passés de 98 en 2000 à 603 en
2007, mais son effectif est moins nombreux que celui de son voisin la Gironde qui a vu son nombre
de PACS multiplié par 4 entre les mêmes années.
Sur le plan démographique, l'Aquitaine connait une évolution démographique qui présente
un bilan positif, car effectivement, elle a une augmentation de naissance entre 2005 et 2007 qui
s'accompagne d'une baisse de décès entre 2005 et 2007. De plus on peut remarquer que selon
l'année de naissance, on a un nombre différent de naissance selon le sexe. En effet, en 2008,
l'Aquitaine a un nombre plus important de naissance masculine (422 833)que féminine (406 773).
Cela s'oppose à 1983 où la tendance était inversée. On avait plus de filles (392 336)qui naissaient
contrairement aux garçons (389 424). Par ailleurs, la tranche d'age de 25 à 34 ans est celle où l'on a
le plus d'enfants. Chez les Aquitains, la moyenne des individus entre 25 et 34 ans ayant des enfants
est de 1,114 enfants par femme. Ce résultat se rapproche beaucoup de la moyenne de la France
Métropolitaine car en effet on trouve 1,25 enfant par femme. L'écart est minime donc on peut dire
que l'Aquitaine est une région très féconde.
Ensuite, on peut dire que la Gironde est le département où l'on trouve le plus de jeunes et la
plus peuplé contrairement à la Lot-et-Garonne qui est le département le moins peuplé, suivi par la
Dordogne. De plus l'immigration en Aquitaine est stable car en effet, elle connait unpourcentage de
3,8% qui est souvent d'origine d'Afrique et de l'UE.

Caroline et Manon