Vous êtes sur la page 1sur 16

C

ZA T
TA
OSTAT
ER S
C ’A RO
ZAe L’AE
d

Décembre 2008
L

Zac de l’Aérostat

Saint-Quentin-en-Yvelines

Trappes en Yvelines Le nouveau quartier


de l’Aérostat à la croisée
des Merisiers et de la plaine de
Neauphle sera réalisé sous forme d’une
Zone d’Aménagement Concerté. Il s’inscrit

Zac de
dans le schéma de cohérence urbaine de la ville
adopté en juillet 2002 qui vise à améliorer et diversifier
l’offre d’habitat à Trappes (en proposant notamment
des logements sociaux, en accession et en libre
favorisant les parcours résidentiels) et à accueillir de Elancourt
nouveaux ménages aux revenus moyens en cohérence
avec les objectifs du Plan Local de l’Habitat

Trappes
• La réalisation de l‘Aérostat s’insère dans un contexte
de quartiers en mutation et de renouvellement urbain
dans le cadre de l’ANRU : restructuration du centre
des Merisiers, résidentialisations, nouvelle offre de
logements importante à court
et moyen terme hors Zac (800
dont 400 logements reconstruits)
principalement orientée sur
l’accession
La Verrière
• La situation en ZFU favorise
l’implantation d’activités
économiques participant aux
objectifs d’offres d’emplois de
proximité sur le quartier L’arrêt de l’urbanisation entre les quartiers des Merisi
Plaine de Neauphle puis les démolitions réalisées dans
• Le projet vise aussi à réunifier les différents secteurs « banlieues 89 » ont laissé depuis plus de 20 ans un
de la ville en créant de nouvelles voies et de nouvelles terrain de 13,8 hectares en friche dans la ville. Ell
liaisons à et développer les services publics tels que les avec ses abords (24 ha) une des grandes opportunité
équipements sportifs ou de proximité pour le territoire et participe à la rénovation urbaine

La création du nouveau quartier de l’Aérostat sur ce site


réunifier les différents secteurs de la ville en créant d
voies et de nouvelles liaisons tout en proposant une offre
de logements, d’activités, de services et d’espaces publics

Trappes du Moyen-Age
à aujourd’hui
• jusqu’au 17e siècle, un village fortifié traversé par deux voies royales au milieu des marécages de la
Plaine de Neauphle
• milieu 19e début 20e : arrivée du chemin de fer et premiers lotissements ouvriers
• années 60 : grands ensembles dont les Merisiers en 64
• 1969 : création de la ville nouvelle et de la Zac communale du « nouveau Foyer »
• années 80 : urbanisation de la plaine de Neauphle et les Zones d’activités
• années 90 : arrêt de l’urbanisation et premières démolitions de « Banlieues 89 »
• années 2000 : Grand Projet de Ville puis l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine)
• aujourd’hui : 30 000 habitants dans la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines de
147 000 habitants

Décembre 2008
Présentation générale
le projet

Versailles

l’aérostat

Montigny le Guyancourt
Bretonneux

Voisins le
Bretonneux

iers et de la Magny les


le cadre de Hameaux
ne zone de
le constitue
és majeures
de Trappes.

e permet de
de nouvelles
e diversifiée Saint-quentin-en-yvelines
s de qualité. • 20 kms de Paris
• 70 % de surfaces naturelles (parcs publics, forêts, étangs, ruisseaux), Label Ville d’art et d’histoire
• 3 gares (Centre Saint-Quentin, Trappes, et La Verrière) 26 mn depuis la Défense et la Gare Montparnasse
• 30 mn de l’aéroport international d’Orly par A 86
• 2ème réseau de bus d’Ile-de-France après la RATP « SQYBUS » (22 lignes)
• 6 000 entreprises et 97 000 emplois
• 38 000 élèves
• 170 établissements scolaires, 8 lycées publics et 2 privés, 16 collèges publics et 2 privés
• 17 crèches collectives (850 places) + plusieurs crèches familiales
• 8 haltes-garderies
• 17 000 étudiants à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines proximité du Lycée International de Saint-Germain-en-Laye, du Lycée
franco-allemand à Buc, de grandes écoles (HEC Jouy-en-Josas, Polytechnique, Supélec) et classes préparatoires
• Théâtre Scène Nationale, Théâtre du Prisme, 11 salles de spectacle, réseau de 8 médiathèques et un bibliobus
• Musée de la Ville, Maison de l’Environnement, des sciences et du développement durable, Festival Polar dans la Ville
• 47 stades et gymnases, 3 piscines, deux golfs (Golf national sur 140 hectares, Golf Blue Green sur la base de loisirs)
• Participation à l’OIN Massy-Palaiseau-Saclay-Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines

Zac de l’Aérostat

Saint-Quentin-en-Yvelines

4 - Développer la qualité environnementale tant au


Les niveau des espaces publics que des constructions :
la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-
objectifs en-Yvelines en tant qu’aménageur et gestionnaire
des réseaux d’assainissement et d’éclairage public
de la Zac souhaite mettre en place une démarche exemplaire
en terme de développement durable intégrant
notamment les thématiques suivantes : déplacement,
Située au cœur du Grand Projet de Ville, la Zac insertion du quartier et des constructions dans son
de l’Aérostat participera pleinement à la stratégie environnement, qualité des paysages et biodiversité,
de valorisation et de transformation de la ville et se gestion de l’eau et des énergies, mise en
positionne dans les priorités des place de chantiers à faibles
projets du territoire nuisances.

1 - Créer un quartier totalement


inséré dans l’environnement
naturel et urbain pour poursuivre
l’urbanisation inachevée de la ville.
La réalisation d’un nouveau quartier
en lieu et place des friches permettra
de relier entre eux des quartiers
juxtaposés et de créer une meilleure
communication entre le centre-ville
et le centre secondaire des Merisiers.
Compte-tenu de sa localisation et
de son ampleur, il contribuera à la
poursuite du changement d’image
de la ville.

2 - Améliorer et diversifier l’offre de


logements : la Zac s’inscrit dans son
environnement proche (Les Merisiers,
la Plaine de Neauphle et le Village)
dans un contexte de mutation et de renouvellement urbain.

Le programme prévisionnel correspond à un volume de 850 logements


environ répartis suivant un phasage en lien avec la réalisation des grandes
voies structurantes.

3 - Offrir une stratégie de phasage des opérations qui garantisse une


meilleure cohérence urbaine au grand projet de ville.

Procédure et
concertation
• Création de la Zac : délibération CA 29 septembre 2005
• Réunions publiques 4 avril 2006 et 16 janvier 2007
• Mise à disposition du public de l’étude d’impact du 22 mars au 23 avril 2007
• Exposition hall mairie de Trappes, urne : février 2007
• Enquête publique : juin/juillet 2007
• Approbation de la création de la Zac : délibération CA 24 mai 2007
• Approbation du dossier de réalisation de la Zac : délibération CM Trappes 10/12/2007 et délibération CA 13 décembre
2007

Décembre 2008
Zac de l’aérostat

Le principe
d’aménagement
Au cœur de 2 quartiers en rénovation urbaine, la Zac marquera la fin de l’urbanisation
de la Plaine de Neauphle et permettra la liaison entre tous les secteurs environnants.
L’organisation de la Zac repose sur :

• le principe de 2 grands axes structurants Est-Ouest et Nord-Sud volontairement généreux et


imposants pour affirmer les continuités des voies et la liaison entre le centre principal Jaurès et les
quartiers des Merisiers et de la Plaine de Neauphle
• une organisation des constructions le long de ces avenues qui font référence à un modèle
d’architecture urbaine plus traditionnelle en décalage avec le grand ensemble des Merisiers et les
opérations Sand/Pergaud/Verlaine des années 70 ou même le village
• une liaison inter quartier reliant le coeur Plaine de Neauphle au village
• une centralité affirmée à la jonction des deux axes principaux
• une entrée de ville à
vocation tertiaire (Rd
Une entrée de ville à vocation tertiaire Point F. Mitterrand)
• la greffe des squares
Sand et Pergaud
• la continuité de la rue
Maurice Thorez
• le renforcement de
la trame verte et des
liaisons douces
La greffe des squares Sand et Pergaud

Affirmer une centralité urbaine

Continuité bâtie de la rue M. Thorez

Origine du nom :
pourquoi Zac de l’Aérostat ?
Le 25 septembre 1852 un aérostat* décolle de Paris pour atterir à Trappes, sur un terrain de la plaine de Neauphle
après un trajet de 27 km. C’était la première réalisation effective d’un ballon de forme ellipsoïdale muni d’un
gouvernail de Henri Giffard

* dirigeable propulsé par une petite machine à vapeur qui actionne une hélice


Trappes

Av
en
ue
Sa
lvad
or
AL
LE
ND
E

AINE
RL
L’architecture

ul VE
e Pa
Ru
RD
912
Rond point
François
Square MITTERRAND
Square

et le traitement
Jean COCTEAU
Paul VERLAINE

G.S. Louis

PERGAUD

paysager

Ave
nu
Z
G.S.

IO

e
Sal
RL
BE

va
Jean COCTEAU

do
or

rA
ct
He

LL
Allée

EN
nu

DE
Ave
Square

de
George SAND

MA
UP

Grands objectifs recherchés :


AS
SA
NT

Rue
M
au
ric
e
RA
VE
L Square

Louis

DUC
UE
PERGAUD

Q
l'A
de
ail
M
GS

OIX
• recherche d’une unité de traitement architectural et
George SAND

CR
LA
Square

DE
gène
Anatole FRANCE

Eu
ue
paysager du quartier particulièrement sur les grands

Aven
E.M.P. de la PL

axes Extension
gymnase
PAUL MAHIER
Gendarmerie

• traitement paysager à dominante végétale avec un


Parc de la

PLAINE DE NEAUPHLE Lycée de la

PLAINE DE NEAUPHLE

Réserve foncière
Groupe scolaire

mobilier urbain intégré

C
DU
UE
• prise en compte du développement durable
Gymnase

Q
l'A
de
Paul MAHIER

ail
M
tant en phase travaux qu’en phase exploitation et Centre

qualité environnementale des aménagements et des


Square
Avenue Hector BERLIOZ Charlie CHAPLIN
CASTIGLIONE

DEL LAGO

constructions en appui sur les démarches HQE et AEU G.S.

Jean-Baptiste

CLEMENT

Square

• pérennité des espaces extérieurs et des constructions


Square
Léo LAGRANCE
Maurice
Rue Jean-Baptiste CLEMENT
Square THOREZ
de la COMMUNE
DE PARIS

Rue CASTIGLIONE DEL LAGO


par l’utilisation de matériaux de qualité et leur mise en Rue Eugène POTIER

œuvre
Hôpital privé de l'ouest parisien

• création d’un cadre de vie de qualité tant pour les Mail Ambroise PARE

habitants que pour la collectivité et les gestionnaires

Rue KOPRIVNICCE
Square
G.S.
Paul
Paul LANGEVIN

à travers la conception des espaces de vie collective et


LANGEVIN
Henri BARBUSSE

Rue Léo LAGRANGE

privée, leurs relations et les conditions de leur gestion Place des MERISIERS

Rue Pau

Rue Gérard PHILIPE

La forme urbaine s’organisera sur les deux principes


suivants :
• volonté d’urbanité traduite sur les grands axes par
des règles d’urbanisme qui définissent un principe
d’alignement, un rythme et un gabarit
• respect d’échelles de convivialité, en favorisant sur
les voies secondaires et cœurs d’îlots l’implantation
de formes d’habitat variées et les possibilités
d’aménagement d’espaces privatifs extérieurs

Décembre 2008
Architecture et programme de
construction
Le
programme de
construction
La Zac prévoit la construction de :
Rond point
Eric TABARLY

• 850 logements environ


• SHON tertiaire d’environ 15 000 m 2 : programme
d’activités et de bureaux + commerces en pied
Gymnase
d’immeubles
Jean GUIMIER

Rou
te de
Ru DR
e de EU
MO
NT X
FO
RT

LAINE

du MOULIN
Centre de loisirs
PETIT GIBUS

Collège

Répartition des différents types d’habitat :


LE VILLAGE
L.E.P.
MATISSE

Allée
de MO
NTFOR
T Parc
du CEDRE

Parc
70 % en logements petits et moyens collectifs R+2/R+3/
R+4+ attique et ponctuellement quelques points de
le VILLAGE

Rue
de
MO

centralité R+4/R+5
NTF
Rue OR
Mau T
ric
e TH
OR
EZ

Centre technique
municipal de TRAPPES

30 % en logements intermédiaires R+2/R+1 et en maisons


de ville R+1 et R+Combles avec accès et extérieurs privatifs
Rue
de MO
NTFO
RT

Rue
Mau
ric
e TH

50 % en accession libre
G.S. Maurice OR
EZ
THOREZ

Square
Parc

20 % de logements sociaux
Yves FARGE des BATELEURS

15 % de logements locatifs libres


15 % en accession aidée
10
RN
Po
nt
Mar
ce

Gymnase
l CA

EVIN René ROUSSEAU


ul LANG
CH

Hôtel de ville
IN

de TRAPPES

Démarche environnementale et
accent sur le développement durable
La commune de Trappes et la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines en tant
qu’aménageur ont souhaité voir les préoccupations environnementales au cœur des réflexions concernant
l’aménagement de la Zac de l’Aérostat.
Parmi les grands objectifs recherchés dans le cadre de la réalisation de cette Zac, la prise en compte du
développement durable et fondamentale tant en phase travaux qu’en phase exploitation.
La qualité environnementale des aménagements et des constructions s’appuie sur les démarches « Habitat
& Environnement », « NF Logement – Démarche HQE » de Cerqual et AEU (Approche Environnementale de
l’Urbanisme).
Les différents lots doivent répondre au cahier des charges d’urbanisme, d’architecture, de paysage et de
qualité environnementale et intégrer de manière générale l’ensemble des exigences nécessaires pour
que les logements soient certifiés Habitat et Environnement option Performance avec le label Très Haute
Performance Energétique (THPE)


Trappes

axe N

Dessertes actuelles :

- desserte depuis La Défense, Montparnasse et Rambouillet


2 lignes de bus (417 A et 417 B)
liaison interquartier
fréquence - 10 mn aux heures de pointe
grande amplitude horaire (4 h 30 - 01 h) du lundi au dimanche
Temps desserte aux gares - 10 mn

- desserte départementale avec lignes interurbaines assurant des


liaisons depuis Mantes-la-Jolie, Pontchartrain, Plaisir et Paris (Porte
d’Orléans)

ny
o ntig x
sM eu
Ver retonn
le B

TCSP : Transport Collectif en Site


Préférentiel : il s’agit de la combinaison
d’aménagements garantissant l’insertion
prioritaire des transports collectifs et d’une
amélioration de l’offre des transports

Décembre 2008
Transports et déplacements
Les
infrastructures
Particulièrement bien desservi et accessible, ce
quartier va privilégier les transports publics et les
modes doux.
Nord/Sud Le quartier de l’Aérostat se structure autour d’un axe
de transport public performant et d’un maillage fin
de liaisons douces.
Le projet de voies et de liaisons douces de l’Aérostat
traduit la volonté de profiter de la création d’un axe
de transport public qui le reliera aux autres quartiers
• l’axe nord-sud, de 22 m d’emprise publique assurera
de Trappes et au reste de l’agglomération et de
la liaison entre le centre des Merisiers au sud et
développer les différents modes de déplacements :
liaison interquartier
l’entrée de ville/RD 912 au nord aux portes de la zone
d’activités de la Clef St-Pierre à Elancourt. Son profil
• l’axe est-ouest, de 26 m d’emprise publique,
permettra d’accueillir des alignements d’arbres de
constituera une liaison forte entre le centre ville
hautes tiges comme l’avenue Gandhi, des liaisons
Jaurès et le centre des Merisiers. Cet axe sera
douces, une voie de circulation à double sens
aménagé pour accueilir le Transport en Commun
favorisant le passage des bus
en Site Préférentiel qui garantira une desserte
rapide, régulière et efficace du quartier de la gare de
• le prolongement du mail de l’Aqueduc permettra
Trappes, la gare de la Verrière ainsi que le reste de
axe Est/Ouest la liaison piétonne entre la Plaine de Neauphle et la
l’agglomération.
base de loisirs à travers l’Aérostat
Réorganisée autour de cet axe, l’offre en transport
collectifs sera entièrement renforcée et améliorée.
• la création des liaisons douces et leur
Son profil lui conférera le rôle d’avenue principale
raccordement sur les cheminements existants
largement plantée, support de liaisons douces (larges
finalisera les continuités piétonnes et cyclables entre
trottoirs et pistes cyclables), de voies de circulation
les quartiers
à double sens et d’aménagement permettant une
offre de transport en commun rapide, efficace et
de qualité reliant à terme les gares de Trappes et la
Verrière

Source : études Systra


10

Trappes

Décembre 2008
Environnement porteur
L’environnement de
de projets
la Zac de l’Aérostat est
composé de nombreux équipements
publics de qualité (rénovations et créations),
répartis géographiquement et comporte encore
beaucoup de projets.

10
RN

10
RN
12

Trappes

urt

Equipement culturel

Base de Loisirs Equipement périscolaire


Equipement scolaire
A.Camus
Equipement sportif
Centre de
Ces loisirs Pergaud
Courbet
G. Flaubert J.Cocteau

Montaigne J.Cocteau L.Pergaud

Médiathèque J.Guimier
A . France Petit Gibus
G.Stendhal G.Sand
Lycée Plaine Gymnase Lycée
de Neauphle Paul Mahier Matisse Parc
du Cèdre Collège Parc
C.Debussy Le Village
le Village
Manet Maison de
J.B. Clément La Maison Ecole de Mourguet petite Enfan
Musique
A. Renoir
Parc
M. Thorez des Bateleurs
Piscine L.Lagrange Collège Centre d
L.Lagrange
La Merise GS Cachin
Langevin
Le grenier à Sel
Gymnase H. Boucher
Y.Gagarine R.Rousseau A.Franck
Wallon
Lycée Casanova
Y.Gagarine
Espace St Exupéry
J.Mac

Aragon R.Gravaud

En projet

• extension du gymnase Paul Mahier (4 tatamis + salle polyvalente)


et des terrains de sport de plein air dont un terrain de foot en
synthétique
• reconstruction du gymnase Debussy (MO Ville de Trappes)
• rénovation fin 2007 de la piscine Léo Lagrange (MO Ville de Trappes)

Ecole Mourguet

Décembre 2008
Les espaces et les équipements
publics
Environnement naturel à
proximité

Base de loisirs (600 hectares avec un plan d’eau de 120


hectares), forêt domaniale de Port-Royal, aux portes du
Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse,
étangs de la Minière avec les sources de la Bièvre, colline
d’Elancourt, parcs urbains (Le Cèdre, Le Village, Plaine de
Neauphle (projet de réhabilitation), parc des Bateleurs).

Equipements à proximité de la Zac Programmes des équipements publics


dans la Zac
Groupes scolaires
maître d’ouvrage : Communauté d’agglomération
• Rénovations de l’école Paul Langevin, du groupe gestionnaire : Commune de Trappes
scolaire M. Thorez
• Accueils péris scolaires • création d’un centre périscolaire (40 places) au
• Centre de Loisirs Petit Gibus groupe scolaire Cocteau
• extension du groupe scolaire G. Sand (8 classes et
annexes, restauration et office)
Equipements sportifs
• création d’un centre de loisirs (200 places) localisé
dans le groupe scolaire JB Clément
• 5 gymnases dont le Gymnase Mahier en rénovation
• Piscine Léo Lagrange
• Piscine à vagues couverte sur la Base de Loisirs
la • Terrains de jeux, maison des sports
nce

Equipements culturels
de Loisirs
• La Merise (salle de spectacles accueillant 1 100
spectateurs)
• Le Grenier à Sel (cinémas)
• Ecole de Musique
• Médiathèque A. France (en travaux)
• Galerie Le Corbusier
• Maison des Jeux

Maison de la Petite Enfance, livraison 2008,


architecte A. Levandowsqy

Ecole de musqiue Gymnase P. Mahier


14

Trappes

RPM1
T
3200m2
1/S/09
AFR5
T
9000m2
1/S/09

AFR4
C
3916m2
1ère tranche 2009-2012 : 2/S/09

AQU1
C-I
• 35 % du programme : 300 logements / 7 lots R+
2+
2008m2 AQU3
C 1/S/11 C-I
R+
2+
C R+
1+
C
1479m2
R+ 1/S/11

4
• consultation : septembre 2008

R+
2+ R+
C 1+
R+ C
2+
C

C
R+

1+
2+

R+

4
R+
C

C
1+

5
AFR1 R+

R+
• 240 logements collectifs avec tous

R+
2+
C
MI - I R+ R+4

4
2+

R+
C
types de financement (accession, locatif social et 3000m2

4
R+
C
R

1+

C
R+
2/S/09

2+
locatif institutionnel)

R+
AFR2 R+3

C
R+

R+
I - MI
3080m2 R+3

C
• 60 logements intermédiaires et maisons de ville

2+
2/S/09 R+C

R+
R+4 R+4 R+3

AFR3
AQU2
C
3916m2 I - MI MAH3
R+4 R+4
R+2+C

2/S/09 1328m2
1/S/11 C
3358m2 R+4

R+2+C
R+4
1/S/10
Extension
gymnase

R+C
R+4
P. Mahier MAH2
R+4

C
3358m2 R+4 R+4
1/S/10

MAH1 R+4

C R+4/5
4984m2
2/S/09 R+3/4 R+6 R+6 R+3/4

GEN5 GEN4
C - I - MI C
3795m2 5073m2
1/S/10 2/S/09

Commune d
Proposition de r
D

• 2ème tranche : 2012-2015

• 3ème tranche : 2015-2018

Décembre 2008
Calendrier prévisionnel et état
d’avancement
C Collectif

I Intermédiaire

MI Maison individuelle

Date de signature de la promesse


-/S/--
de vente avec le promoteur
S : semestre

Surface = SHON

Accession sociale

Accession

Locatif libre
ALL2
C Locatif social
1853m2
1/S/13
ALL3 Tertiaire
R+
C I - MI
2336m2
R+C 1/S/13
R+C
R+C
ALL1
C-I
R+2+C 3295m2
1/S/11

C GEN6 GEN7
C - I - MI I
4135m2 1328m2
R+
C

1/S/10 1 S 13

GEN8
R+
C

MI GS PMT1
R+
2+

C-I
C

R+1

761m2
5004m2
R+

1 S 10
2+

+C
R+2+C
C

1/S/12
R+2

R+2
R+2

R+2 R+5
R+3/4 R+4/5 R+5 R+3 R+3 R+5 R+6 R+5 R+3 R+2

GEN3 GEN2 GEN1


C-I C C-I
4222m2 3158m2 4807m2
2/S/09 1 S 11 1/S/12

19 décembre 2008

de Trappes - ZAC de l'Aérostat


répartition des financements par lot
DAD - 19 décembre 2008
Suivi du projet & Acteurs

Zac de l’Aérostat
Commune de Trappes – Saint-Quentin-en-Yvelines

Maîtrise d’ouvrage et aménageur :

Communauté d’agglomération
de Saint-Quentin-en-Yvelines

Communauté d’agglomération de
www.saint-quentin-en-yvelines.fr

Saint-Quentin-en-Yvelines

Siège :
2 avenue des IV Pavés du Roy BP46
78185 Saint-Quentin-en-Yvelines
cedex

Immeuble Gershwin :
Rond-point des Saules
1 rue Schoënberg - 78280 Guyancourt
Tél : 01.39.44.80.80
Fax : 01.39.44.80.88

Direction du projet : Direction du Développement


Directeur du développement :
Thierry Cazes Communication :
Tél : 01 39 44 81 23 Catherine Royal
thierry.cazes@agglo-sqy.fr Tél : 01 39 44 82 57
catherine.royal@agglo-sqy.fr
Chef de projet :
Mehdi Ouada
Tél : 01 39 44 82 50
mehdi.ouadah@agglo-sqy.fr

Urbaniste : Maîtrise d’oeuvre des espaces publics :


Gérard Bonnefoy Lebihan/CCK/Schmitt
Tél : 01 39 44 81 28
gerard.bonnefoy@agglo-sqy.fr
Coordination Urbanisme :
CCK Urbaniste/Terrao Cabinet Environnemental
Voirie et travaux neufs :
Marc Couturier
Tél : 01 39 44 79 23
marc.couturier@agglo-sqy.fr

Crédit Photos : Photothèque CA SQY Stephan Joubert, Christian Lauté, Michel Lemoine
Création/Communication : Directions du Développement et de la Communication
Graphisme et mise en page : Pascal Guégan - Sandra Berthou - Dominique Garnaud

Décembre 2008