Vous êtes sur la page 1sur 1

23/04/09

France : la lumière au bout du tunnel…

40 a/a, % 3,0

30
2,5
20
2,0
10
0 1,5
Avril
-10
1,0
-20
0,5
-30
-40 0,0
-50
-0,5
-60
T4 08 -1,0
-70
-80 -1,5
01 02 03 04 05 06 07 08 09

Perspectives générales de production dans l'industrie - G -


PIB en volume - D -

Le FMI a beau s’égosiller à dramatiser la situation et à faire peur à tout le monde en révisant
drastiquement à la baisse ses prévisions de croissance, la réalité du terrain lui donne de plus en plus
tort. Aux Etats-Unis, en Asie et aussi en France. C’est du moins ce qui ressort de la dernière enquête
de l’INSEE menée dans l’industrie hexagonale. Ainsi, après douze mois consécutifs de baisse, le
climat des affaires a gagné 3 points en avril. Bien entendu, les traditionnels slogans vont refleurir : un
point ne fait pas une tendance, une hirondelle ne fait pas le printemps…
Néanmoins, si l’économie française reste évidemment encore dans sa plus grave récession jamais
connue depuis l’après-guerre, il nous paraît désormais tout aussi clair que la reprise aura bien lieu
dès l’automne 2009. C’est notamment ce qu’indique l’explosion des perspectives générales de
production des industriels français. En effet, après avoir atteint un plus bas historique de - 76 en
février, celles-ci ont gagné 10 points en mars et 48 points sur le seul mois d’avril. Soyons clairs : une
telle progression tant sur un mois que sur deux mois n’a jamais été observée depuis que l’enquête a
été créée en 1987.
Cette extrême volatilité confirme simplement que les industriels français ont pêché par excès de
pessimisme et qu’ils commencent désormais à s’en rendre compte.
D’ailleurs, ce retour de la confiance n’est pas seulement une vague idée mais apparaît confirmé par
la situation concrète des entreprises françaises. Ainsi, les perspectives personnelles de production
ont gagné douze points en avril. Si, avec un niveau de - 35, elles restent encore très faibles, elles
montrent également que le plus dur est bien passé.
Et ce, d’autant que les carnets de commandes ont retrouvé le chemin de la hausse, certes
modérée, mais tout de même appréciable dans le climat de morosité ambiant (+ 1 point pour les
carnets de commandes globaux et + 5 points pour la demande étrangère).
En ce qui concerne, les différents secteurs d’activité, il est aussi instructif de noter que
l’augmentation des perspectives personnelles de production est générale. Pas un secteur n’y
échappe. La plus forte augmentation s’observe cependant dans le secteur de l’automobile, avec une
augmentation de cet indicateur avancé de l’activité de 94 points en trois mois. Histoire de rappeler
que la prime à la casse, la baisse des taux d’intérêt et les promotions tarifaires fonctionnent à plein.
Au-delà de son aspect encourageant, cette embellie dans l’industrie française (à laquelle il faut
d’ailleurs ajouter celle observée dans les services) rappelle qu’il est absolument indispensable de
sortir du climat pessimiste dans lequel nous vivons depuis l’automne dernier. La crise n’est
certainement pas encore terminée, mais l’heure du redémarrage et du retour de la confiance a sonné.
Voilà pourquoi nous anticipons qu’après une baisse de l’ordre de 0,7 % au premier trimestre, le PIB
français retrouvera progressivement le chemin de la hausse dans les tous prochains mois. Ce qui ne
permettra pas d’atteindre une moyenne annuelle positive pour 2009 (car l’acquis de décroissance est
trop fort), mais de retrouver un glissement annuel du PIB positif et de plus de 1 % pour le quatrième
trimestre 2009.
Marc Touati
GLOBAL EQUITIES
ENTREPRISE D’INVESTISSEMENT
23, rue Balzac– 75008 Paris - France
Standard: + 33 (0) 1 444 333 00 – Fax : + 33 (0) 1 70 70 19 19
www.global-equities.com