Vous êtes sur la page 1sur 1
A travers cet éditorial, je voudrais faire une mention spéciale aux parties prenantes qui se
A travers cet éditorial, je voudrais faire une mention spéciale aux parties prenantes qui se
A travers cet éditorial, je voudrais faire une mention spéciale aux parties prenantes qui se
A travers cet éditorial, je voudrais faire une mention spéciale aux parties prenantes qui se
A travers cet éditorial, je voudrais faire une mention spéciale aux parties prenantes qui se

A travers cet éditorial, je voudrais faire une mention spéciale aux parties prenantes qui se sont engagés activement dans la mise en place des services de santé à base communautaires à travers les interventions du projet USAID/Santénet2 d’une durée de cinq ans dans 800 communes rurales. Je voudrais féliciter les plus de 11000 Agents Communautaires volontaires qui, avec le soutien du projet et des partenaires de mise en œuvre, ont pu relever les défis pour offrir des services pour sauver la vie et améliorer la santé de la mère et de l’enfant. Grâce à vos efforts sans relâche et vos compétences, des millions d’enfants de moins de 5 ans pourront avoir accès à des services de santé à base communautaire pour la prise en charge du paludisme, de la diarrhée et de la pneumonie. Plus de 585 396 enfants ont été traites auprès des Fokontany sans avoir à parcourir des kilomètres pour accéder à des services de santé de base. Chaque jour, de plus en plus de familles peuvent planifier le nombre d’enfants qu’elles voudraient avoir. 164 091 femmes en âge de procréer ont maintenant accès à une large gamme de méthodes contraceptives. Je voudrais profiter de cette opportunité pour reconnaitre tout le courage et l’engagement de chaque acteur engagé dans ce processus afin d’améliorer la santé de la population dans des Fokontany enclavés. A partir de maintenant, les offres de services de ces agents communautaires et les centres de santé de base sont complémentaires. Ce soin complémentaire aura un effet pour les enfants de moins de cinq ans aussi bien que pour la planification familiale. Les leaders communautaires, par le biais des Commissions Communales pour le Développement de La Santé (CCDS) ont honoré leurs rôles en mobilisant la communauté pour la création de plus de 3 500 cases communautaires construites localement et de 25 258 latrines pour lutter contre la défécation à l’air libre dans 1 041 villages, et pour mieux prendre en charge les évacuations sanitaires dans les 6 388 Fokontany. Par conséquent, un total de 1 272 nouveaux-nés et 3 471 mères ont pu être évacués à travers ces systèmes.Les preuves sont donc tangibles pour affirmer que les services de santé à base communautaire ont véritablement contribué à améliorer la santé des populations rurales. L’engagement communautaire est essentiel pour instaurer les changements. Toutefois, la continuité des formations de recyclage des Agents Communautaires ainsi que la promotion de la Gouvernance locale nécessite encore un appui externe. Ces dernières sont les éléments essentiels pour pérenniser les systèmes de santé communautaire mis en œuvre par le projet. Je suis confient que ces services de santé à base communautaire aussi bien que la supervision des Agents communautaires vont suivre. Pour conclure, j’invite toutes les parties prenantes à renforcer le système de santé communautaire à Madagascar. Le gouvernement américain, à travers l’USAID, continue d’apporter son soutien au peuple Malagasy dans le domaine de la santé et poursuivra ses aides pour les années à venir.

Rudolph Thomas,

Directeur de l’USAID Madagascar 2009-2013

APRÈS CINQ ANS, SANTÉNET2 EST FIER DE SES RÉALISATIONS

APRÈS CINQ ANS, SANTÉNET2 EST FIER DE SES RÉALISATIONS Santénet2 est un des projets phares de
APRÈS CINQ ANS, SANTÉNET2 EST FIER DE SES RÉALISATIONS Santénet2 est un des projets phares de

Santénet2 est un des projets phares de soins de santé de primaire intégrée à base communautaire de USAID/Madagascar et mis en œuvre par RTI International. Durant les cinq ans de vie du projet, les objectifs étaient :

Améliorer la survie des enfants, la santé maternelle et la nutrition

Réduire les grossesses non désirées et améliorer le comportement en santé reproductive

Prévenir et contrôler les maladies infectieuses d’importance majeure

Améliorer l’accès à l’eau et l’assainissement

• Réduire la transmission et l’impact du VIH / SIDA

Santénet2 s’est engagé avec :

16 ONGs partenaires de mise en oeuvre

16 régions, 72 districts, pop. 11 million

5.758 fokontany situés à plus de 5 km d’une formation sanitaire (CSB)

800 Commission Communale de Développement de la Santé (CCDS)

11.413 Agents Communautaires (AC)

Tous les leaders des 800 KM salama (en moyenne10 par commune)

1.100 leaders religieux

1.051 jeunes leaders

400 formateurs et superviseurs indépendants

• Partenariat efficace avec UNICEF, WHO, WB, MSI-M, PSI

2. L’appropriation par la communauté des activités du projet : La communauté s’est engagée elle-même pour changerlaréalitéquiestsienne pendant de longues années

-Mobilisation des ressources pour les activités EHA menées par la communauté

1041 villages sans défécation à l’air libre

164 communes (ou Fokontany) possèdent un plan d’action relatif à l’EHA

-Responsabilisation des femmes : 12 000 réu- nions d’évaluation communautaire avec 1 Mil- lion de participants dont plus de 500 000 femmes

avec 1 Mil- lion de participants dont plus de 500 000 femmes -Réunions et suivi des

-Réunions et suivi des activités pérennisés par les leaders communautaires Elaboration des plans d’action suivant les réunions communautaires tous les six mois

suivant les réunions communautaires tous les six mois -Résolutions des besoins communautaires à travers des

-Résolutions des besoins communautaires à travers des capacités locales :

- Construction de 3552 cases de santé

- Mise en place de système d’évacuation

sanitaire dans 6388 fokontany situé à plus de 5 km du CSB. Ces systèmes ont pu prendre l’évacuation de 3471 femmes enceintes et 1272 nouveaux –nés

- Mise en place de mutuelles de santé dans 4

districts avec un taux accru d’adhérents depuis

janvier 2012

avec un taux accru d’adhérents depuis janvier 2012 3. Qu’est ce qui va continuer?? • Témoignages

3. Qu’est ce qui va continuer??

• Témoignages d’AC et CCDS avides de continuer -Pierrette Razanajaza, gestionnaire du point d’alimentation de
• Témoignages d’AC et CCDS avides de
continuer
-Pierrette Razanajaza,
gestionnaire du point
d’alimentation de la
commune rurale de
Mahasoabe dans le district de Vohibato : je
vais essayer de toujours répondre aux besoins
de la population car avec le soutien de PSI,
je sais combien la disponibilité des produits
est important pour la santé de la population.
-Charles Rafanomezant-
soa, santé mère CHV dans
le fokontany de Tomboarivo,
commune rurale de Ambohi-
mahazo : ces femmes ont confiance en moi.
Je ne peux pas les décevoir. Et de toute fa-
çon, rien ne m’empêche de continuer parce
que je possède encore les produits dont elles
ont besoin. Si nécessaire, je vais obtenir des
fournitures à Ambositra pour garder le travail.
-Holilalaina Ravaoarimino, un
jeune chef de file dans la commune
de
Ambatomena,
district
de
Manjakandriana : nous ne pouvons pas arrêter
quelque chose que nous avons commencé.
Nous allons continuer notre mobilisation de la
jeunesse en créant notre propre financement.

• Continuité de l’approvisionnement des produits

et intrants de santé pour éviter les ruptures de stocks. PSI compte rendre opérationnels les 805 identifiés entre cette phase de fin et début du projet car le PA est une unité à gestion privé. L’équipe de distribution de

PSI continuerait à approvisionner ces PA entre cette phase pour ensuite se focaliser aux nouvelles zones attribuées au nouveau financement.

aux nouvelles zones attribuées au nouveau financement. • Les CCDS vont continuer leur suivi des plans

• Les CCDS vont continuer leur suivi des plans d’action

• Les CCDS vont continuer leur suivi des plans d’action • Les AC et les leaders

• Les AC et les leaders des jeunes vont continuer à

sensibiliser les populations dans les KM salama sur la prévention des IST/VIH/SIDA

• Les TDS et les MSM vont continuer à cotoyer les services de santé.

1.Contribution du projet dans l’atteinte des objectifs définis :

Prise en charge communautaire Prise en charge communautaire de la Fièvre, Diarrhée et IRA

ARI IRA Année fiscale 20 20 20
ARI IRA
Année fiscale
20
20
20

Prise en charge communautaire du Suivi et Promotion de la Croissance (SPC)

Année fiscale 20 20 20
Année fiscale
20 20
20

Prise en charge communautaire des services PF

Année fiscale 20 20 20 20
Année fiscale
20
20
20
20

Amélioration de l’accès à l’eau et l’hygiène

20 Amélioration de l’accès à l’eau et l’hygiène KM salama avec AC/CCDS (Amis de Wash) KM

KM salama avec AC/CCDS (Amis de Wash) KM salama sans AC/CCDS (Amis de Wash)
KM salama sans AC/CCDS (Amis de Wash)KM salama avec AC/CCDS (Amis de Wash)

Evolution du nombre de latrines construites

nouvelles latrines construites
nouvelles
latrines
construites

Réduction et prévention de la transmission du VIH/ Sida

Nombre de Groupes cibles sensibilisés

du VIH/ Sida Nombre de Groupes cibles sensibilisés Forte croissance dans les tests de dépistage par

Forte croissance dans les tests de dépistage par les groupes à risque:

Evolution des tests de dépistage auprès des groupes à risque Mars
Evolution des tests de dépistage
auprès des groupes à risque
Mars

Edition Finale Juin 2013

Le projet USAID/Santénet2 est mis en oeuvre par RTI International